RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 « Une note de plus, pour un retour de trop ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orphée


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 23

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: « Une note de plus, pour un retour de trop ? »   Sam 16 Jan - 13:55


« Connaissez vous ce compositeur vénitien, celui là même qui était un virtuose de la symphonie Lyrique ? Ah, diantre, celui à qui l’on doit les célèbres sonates à corde en Ré mineur ! Enfin, peu importe, bien que son nom m’échappe, sa mélodie à été bien conservée. Et c’est d’ailleurs l’une d’elle que l’on croirait entendre, à l’orée du Sanctuaire. Bien loin de Venise et sa Renaissance, puisque à Athènes, mais pourtant, c’était, à quelques notes près la même symphonie… Quoique, dotée d’une plus grande mélancolie. »


Le soleil avait depuis bien longtemps cédé sa place à la lune, et la cité s’était laissé bercée dans l’obscurité, et peut être même par ce curieux son, dont on ne savait pas d’où il émanait. Ici, ou peut être là, l’important était qu’il parvienne à vos oreilles. Et une fois parvenus à elles, il apaisait vôtre âme, bien qu’en l’attristant un peu. Une ataraxie musicale si j’ose dire.
Cependant, en se laissant entraîner, en l’écoutant plus attentivement, on parvenait à discerner la source de cette mélodie.
En effet, assis sur un rocher, et caché par un autre, une silhouette s’adonnait à un éternel rituel. Sa chevelure bleutée dansant sous le rythme du vent, elle pinçait les cordes de sa Lyre avec une grande dextérité, ainsi qu’une élégance à ne pas négliger. Les yeux clos, Orphée jouait depuis un bon moment maintenant, mais il ne s’en lassait pas pour autant. Cela faisait longtemps qu’il n’était plus revenu ici, mais son devoir de Chevalier l’avait rappelé, tout comme la voix d’Athéna. En effet, celle-ci annonçait la venue d’un émissaire des Terres du Nord. Dans quel but ? Le Saint de la Lyre l’ignorait, il s’en fichait probablement aussi un peu. Il avait appris par le passé, que l’on ne pouvait se fier à personne, et encore moins aux fidèles d’une autre divinités… Mais il s’efforcerait de suivre la volonté de sa Déesse, dans le but de la servir, mais aussi d’avoir sa revanche.
C’est ainsi, qu’après plusieurs années, il était à nouveaux ici, devant le Sanctuaire d’Athéna, comme autrefois.

Venus au terme de son morceau, le jeune homme ouvrit les yeux, et respira l’air environnant à plein poumon. Au fond de lui, il était heureux d’être ici, là où tout a commencé. Mais cet endroit… Il en gardait tellement de mauvais souvenirs, que sa joie en était partagée. Mais l’heure n’était pas aux sentiments, de toute manière, Orphée n’était plus aussi expressif qu’auparavant… Ce voyage dans l’au-delà l’avait changé. Tout comme il changerait n’importe quel homme.
Mais afin de ne plus y songer, le chevalier d’argent se leva, d’un geste élégant. Désormais debout, il défiait l’horizon du regard. Qu’allait-il faire ? Retourner au village, à son village ? Non, c’était hors de question. Probablement, qu’il gravirait les douze temples du Sanctuaire, afin de s’incliner devant la Statue d’Athéna, ou peut être encore, lui jouerait-il une de ses nombreuses symphonies. Après tout, c’était la chose qu’il savait faire le mieux ici bas… L’art du combat dites vous ? Hmpf, est-ce réellement utile de se battre lorsque tout n’est que fatalité ? De toute manière, cela faisait bien longtemps que le Saint de la Lyre n’avait plus fais brûler son cosmos… La dernière fois, c’était afin de donner à Eurydice, un peu de chaleur… Avant qu’elle ne parte.

Sur cette pensée qu’il détestait tant, une larme perla le long de sa joue droite. Il ferma de nouveaux ses paupières, là, une nouvelle goutte d’amertume tomba à terre. Orphée tua son chagrin dans la mélomanie, et se mit à nouveau à pincer les cordes de sa Lyre. Envoûté, par son propre son, occupé, à toucher le bout de ses cordes, qu’il n’en remarqua pas ce qui parvint derrière lui.

[ Un post ouvert à n’importe quel type de Rp, de l’entraînement à la simple rencontre. Il finira en entraînement seul s‘il n‘y a aucune réponse. ]
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: « Une note de plus, pour un retour de trop ? »   Sam 16 Jan - 21:03

Il y avait bien longtemps que le Royaume Sous-Marin n'était pas agité de la sorte. Les Spectres étaient finalement partis, sans qu'un seul combat ne se produise. Les Chevaliers d'Or avaient eux aussi quitté le Royaume de Poséidon et avaient invité la Déesse Amphitrite à rencontrer la Déesse Athéna et le Grand Pope.

Amphitrite avait décidé qu'Haiken l'accompagnerait, mais le Dragon des Mers n'était pas vraiment ravis à cette idée. Il espérait que sa Déesse ne l'obligerait pas à grimper les marches du Sanctuaire et à faire une rencontre fort désagréable.

En arrivant, Haiken aperçu un Chevalier, portant une lyre. Il était vêtu d'une Armure. Un Chevalier d'Athéna sans doute. Haiken et Amphitrite arrivaient finalement devant le Chevalier et Haiken prit alors la parole.


- Chevalier! Peux-tu avertir le Chevalier Shion du Bélier que la Déesse Amphitrite est présente au Sanctuaire. Il doit être au courant de notre venue.

Haiken ne dit rien d'autre, attendant une réaction du Chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
Orphée


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 23

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: « Une note de plus, pour un retour de trop ? »   Sam 16 Jan - 22:27

« Chevalier ! Peux-tu avertir le Chevalier Shion du Bélier que la Déesse Amphitrite est présente au sanctuaire. Il doit être au courant de notre venue. »

Tels avaient été les mots qui avaient ôtés le saint de la Lyre de son monde fantasmagorique, ceux encore qui avaient fait ouvrir les yeux d’Orphée, et ceux-là même, qui avaient aussi fait cesser la mélodie. En effet, ces quelques mots avaient tout interrompus !
À présent, tout semblait différent… On l’avait appelé Chevalier, cela faisait bien longtemps… Mais il était plus ou moins satisfait de voir qu’il avait encore l’allure de l’un des fiers défenseurs d’Athéna. Mais peu importe, cet homme désirait parler au Gold Saint du Bélier, afin de lui annoncer la venue de la Déesse Amphitrite. Il s’agissait sans aucun doute de la femme qui l’accompagnait. D’une beauté certaine, mais d’une aura à laquelle il ne pouvait se mesurer, une aura divine.
Mais qui étaient ces gens ? Et que venaient-ils faire ici ? Il n’en avait pas la moindre idée, et il s’en fichait, mais, de part son devoir de chevalier il se devait d’avoir un minimum de curiosité.

Ainsi, il se mit à reluquer l’armure de l’homme qui se tenait face à lui. Sa couleur était presque semblable à de l’or, mais c’était dû à l’obscurité. En effet, en y regardant de plus près, elle présentait des reflets orangés qui lui étaient inconnue. Mais, par le passé, il avait entendues parlé de chevaliers aux armure semblable, on racontait qu’il s’agissait des guerriers de Poséidon ! Celui qui fait trembler la terre et la mer depuis les temps mythologiques, celui là même ! Mais si c’était le cas, que faisait l’un de ses hommes ici ? Et puis, cette Amphitrite, cela devait donc être la Néréide des Légendes, l’illustre femme du Seigneur des Mers. Quelle était la raison de leur venue ? Désormais, il semblait moins indifférent quant à leur arrivé, et il descendit de son rocher afin de s’approcher des deux silhouettes qui l’intriguait.

« Shion, Shion du Bélier ? Le gardien de la première maison. Son temple, n’est pas loin… » Entama le Silver Saint en pinçant la première corde de sa lyre, celle-ci laissa échapper un note des plus appréciable.

Par la suite, Orphée s’approcha encore un peu plus, et il pu enfin clairement apercevoir son vis-à-vis. Or, même s’il était arrivé à en déduire son camp, il lui était impossible de deviner son rang. Il pouvait seulement supposer, que pour accompagner une Déesse, il ne devait pas être n’importe qui. Mais maintenant, il était curieux de connaître les motifs qui les ont poussés à venir jusque ici !

« Néanmoins, pourrais-je savoir ce qui vous emmène ici ? » Repris t-il, en faisant à nouveau entendre le son de l’un de ses cordes, la dernière.

Peut être qu’Orphée se prenait trop au sérieux… A peine de retour, qu’il s’initiait déjà dans la volonté des Dieux. Mais d’une certaine manière, il ne faisait que son devoir de Chevalier. Peut être, que ces deux là n’était pas venus avec de louables intentions. Et quand bien même l’étranger lui refuserait sa requête, il tenterait de nouveau d’en savoir un peu plus.



« »
Revenir en haut Aller en bas
Amphitrithe


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 504
Armure :

Feuille de Personnage :
HP:
206/206  (206/206)
CS:
208/208  (208/208)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: « Une note de plus, pour un retour de trop ? »   Dim 17 Jan - 20:25

Un sanctuaire construit dans la pierre du désert de la grec. Un sactuaire qui était protèger par une puissance divine et qui était la fille du dieu des dieux. Celle qui avait le devoir de protèger la terre de tout ceux qui voulait la corrompe par leurs désirs et leurs rêves de dominations. Ce sanctuaire étaient habité par ces fameux chevalier aux armures d'or qui pouvaient pourfance le sol et le ciel par leurs pieds et leurs points. Ces chevaliers qui ne manquaient pas de courage devant le danger pour sauver et protèger leurs déesse. C'était digne de leur part et je me trouvais maintentant dans ce sanctuaire. Le soleil brillait dans le ciel comme si il nous souhaitait la bienvenue dans ces terre sec et chaud. Mon visage et mon corps était cachés pas une cape de de couleur bleu marine. Cette cape que les marines m'avait offert lorsque j'avais finalement accepter la demande en mariage de poseidon. C'était un cadeau de bienvenue parmit eux.


Je n'étais pas loin de haiken, mais pendant que nous montons les marches, un hommes avec une armure argenté et qui tenait une lyre se présentait devant nous. Il était debout sur son roché comme si il était si ce lieu était sacré pour lui seul. Mais haiken parlait le premier en précisant que nous venons voir athéna et le grand pope. Mais le chevalier d'argent était bien curieux . Je me suis mis subitement a rire. C'était une rire avec pleine de douceur. Ces à ce moment que je dévoilais finalement mon visage pour que le chevalier d'argent voit mon visage de plus près. Mon cosmos était doux et calme. Je sourriais avec douceur et d'une voix douce je répondais à sa question.


Chevalier d'argent, tu es brâve et courageux. Je comprend que venant ici tu t'inquiète pour celle que tu protèges. Mais ne t'inquiète pas. Je suis ici avec haiken , car nous avons eu une invitation de la part de ta déesse. Deux chevaliers d'or est venue dans le sanctuaire pour transmette le message de ta déesse. Ces deux chevaliers d 'or étaient le chevalier du scorpion et du poisson.


Un vent se faisait sentir , c'était un vent doux. Je fermais les yeux un moment pour mieux le sentir et un sourir se dessinait sur mes lèvres. Au plus profond de mon coeur, j'aimais la terre. Même si il y a des hommes mauvais. La terre est manifique à regarder et vivre.


Mais pourrais je connais ton nom. Tu sais qui je suis, mais je ne sais rien de toi. Des présentation se présente pour une rencontre. Et si tu as des doutes chevaliers sur nos intentions. Tu peux nous escorter jusqu'à athéna. Je n'es rien a cacher sur mes intentions.


La premiere impression était toujours celle qui donnait une opinion sur les gens et comme il est celui qui nous avais rencontré le premier. Je devais lui prouver que nous sommes ici en tent que ami. Athéna voulait me voir et je suis venue. Mais ils faut que je monte le sanctuaire pour la voir. La seule qui me restait a faire c'était de connaitre la réponse du chevalier d'argent qui se présentait à nous. LEs chevalier d'ors devaient sentir mon cosmos divin. Mais je ne peux passer tent que celui qui se trouve devant moi ne me donnait pas sa permission pour monter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: « Une note de plus, pour un retour de trop ? »   Mar 19 Jan - 20:43

Une légère brise chaude envahit peu à peu l'entrée du Sanctuaire Sacré, soulevant la poussière du sol pour former de petits tourbillons virevoltants. Un cosmos bienveillant semblait animer les lieux de magie bénéfique tandis qu'une voix douce pénétrait le silence qui s'était instauré.

*La déesse des océans dit vrai Orphée de la Lyre.
Amphitrite et son général sont nos invités et les bienvenus au sein du Sanctuaire Sacré.
Un chevalier d'or viendra très prochainement vous chercher et vous conduira jusqu'à moi. Car seuls les Saints d'or peuvent traverser ce lieu comme bon leur semble. Il sera le moyen le plus rapide pour atteindre la chambre du Grand Pope dans laquelle je vous attends en sa compagnie.

Cependant, je ne puis déroger à la règle de la chevalerie qui déclare que tu dois passer chaque maison du zodiaque à ton arrivée ici, jeune Saint de l'espoir.
Tu devras te plier aux épreuves que te soumettra chaque gardien. Je ne doute pas de ta réussite et serai heureuse de te rencontrer lorsque ton périple s'achèvera au sein de la chambre de mon représentant sur terre.*

La brise s'éteignit lentement jusqu'à complètement disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Orphée


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 23

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: « Une note de plus, pour un retour de trop ? »   Mer 20 Jan - 13:35

Bien, alors comme cela, il avait vus juste, il se trouvait bien face à la femme de l’ébranleur des Terres, et l’un de ses guerriers, probablement l’un des plus robuste.

Néanmoins, même après les paroles divines d’Amphitrite, le jeune saint n’arrivait pas à leur accorder assez de confiance pour les laisser passer. Il était vrai, que ni elle, ni ce Haiken ne lui semblait hostile, du moins aux premiers abords, mais pourtant, il ne pouvait croire totalement à leurs récits. Pourquoi ? Voila une question pertinente, et plutôt difficile… En effet, il était dans le camp de Poséidon, le Seigneur des Océans qui a souvent été confronté depuis les temps mythologiques à Athéna. Alors pourquoi envoyer des émissaires jusqu’à son Sanctuaire, dont son épouse ?
Le Chevalier de Lyre leva la tête, et contempla l’étendu céleste. Il était, et même si cela peut paraître futile, face à une situation assez complexe. Il ne pouvait totalement les croire, ni les accuser de mensonges. De ce fait, il ne pouvait les laisser passer, ni les retenir… Mais alors que faire ? Et pourquoi autant de rancune envers les Dieux ? La réponse prend tout son sens dans la compréhension de son passé, mais ce n’est pas Poséidon qui s’était joué de lui, mais le sombre monarque des Enfers. Et, alors qu’Orphée s’apprêta à se présenter, et les inviter à le suivre, une légère brise envahit l’entrée du sanctuaire, et là, la gracieuse voix de la Déesse de la sagesse, celle à qui il avait juré allégeance, se fit entendre.

Elle ôta de son cœur, tous les doutes concernant les invités du Sanctuaire. Il se sentait même sot de n’avoir pu lire en eux leur franchise, d’avoir douté pour la seule et unique raison qu’ils étaient étrangers. Mais il était trop tard, à présent, car un chevalier d’Or viendrait chercher Amphitrite et Haiken dans le but de les mener au Grand Pope et Athéna. Mais, de sa délicieuse voix elle prit aussi le temps de lui accorder quelques mots, de lui annoncer qu’il devrait se plier aux douze temples du zodiaque et se soumettre aux épreuves de leurs gardiens. Et que s’il y parvenait, il pourrait la raconter. Et puis, lentement et à son plus grand regret, la brise finit par s’éteindre devant ses yeux attristés.

Et maintenant ? Allait-il se retirer, et songer à la traversée des douze maisons ? C’est une tradition chez les Chevaliers, il se devait de l’accomplir mais avant, il devait tout de même quelques excuses aux hôtes du Sanctuaire. Alors, il s’avança, et se baissa, jusqu’à poser son genoux droit à terre. Puis, il se mit à prendre la parole.

« Déesse Amphitrite, je tiens à vous présenter mes excuses. J’ai douté, et je n’aurais pas dû. Puissiez vous me pardonner, moi Orphée chevalier d’Argent de la Lyre. »

Par la suite, il se releva, sa Lyre enchanté à la main et adresse un mince sourire à ses vis-à-vis. Il pinça quelques une de ses cordes, afin de jouer une brève mélodie. Un mélange mélodieux de note, qui apaisait l’atmosphère.

« Désormais, vous n’avez plus qu’à atteindre la venus de l’un des Chevaliers d’Or. Cependant, je peux si vous le désirez, vous mener à la première maison. »

D’une certaine manière, il comprendrait leur refus, mais la maison du bélier n’était guère très loin, quelques marches tout au plus. Et puis, il pourrais peut être en apprendre plus sur la nature des relations entre Poséidon et Athéna.





Revenir en haut Aller en bas
Ex-Asmita


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 46

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: « Une note de plus, pour un retour de trop ? »   Jeu 21 Jan - 15:16

La nuit semblait prometteuse à qui pouvait lire les étoiles. Asmita ne se fiait aucunement à cette ancienne sagesse qu’était l’Astrologie. L’avenir pouvait il se refléter dans le ciel ? Cette question resterait probablement sans réponse, et pour longtemps encore. La brise s’élança et vint caresser avec douceur son visage encore juvénile. Bien qu’ayant assisté à son lot d’atrocités, il demeurait toujours un fervent défenseur d’Athéna. Le malheur n’avait pas eu raison de sa loyauté. Cependant, il s’interrogeait souvent sur la race humaine. Race, purement et simplement, sujet à controverse. Tantôt aimante pour certains, stupide pour d’autres, où se situait donc la vérité ? Tout ce que l’on sait, c’est que l’on en vient parfois à douter d’eux. Leur propension à véhiculer le mal, ainsi que leurs velléités à s’approprier le pouvoir, ont toujours été sources de tracas pour la race toute entière.
Abîmé dans sa profonde méditation, Asmita ne loupa cependant pas l’appel d’Athéna. Elle lui commandait de se rendre immédiatement au premier Temple : Celui du Bélier. Une mission d’escorte attendait le Chevalier D’Or De La Vierge. Il ne savait certes pas qui étaient ces fameux hôtes à qui, il fallait faire traverser les 12 Maisons Du Zodiaque, mais Asmita se doutait bien que ces Invités devaient avoir un caractère un peu spécial. Un débarquement à la tombée de la nuit a quelque chose de lyrique au fond, bien qu’annonciateur de mauvaises nouvelles. Sans plus attendre, la Vierge se mit en route. Il n’avait que quelques maisons à traverser, cependant la route prendrait un petit moment.
Asmita croisa chacun de ses frères d’armes. Aucun ne lui opposa de résistance, il était directement mandaté par Athéna pour ramener quelques mystérieux invités. Bien qu’encore en route, il pouvait percevoir leurs cosmos. Ils ne semblaient pas agressifs à première vue. Bien qu’étant aveugle, Asmita connaissait par cœur la route des 12 Maisons, pour l’avoir pratiquée maintes et maintes fois. Son « handicap » ne lui posait aucun problème. Au fil de toutes ces années, il était même devenu une force. Pouvoir percevoir au-delà du visible, au-delà des apparences avait été un atout. Les Hommes sont trop attachés à leurs sensations, et trop confiants en leurs sens. Beaucoup de philosophes avaient d’ailleurs cru bon de se pencher sur le sujet. Le monde des formes, et de la tromperie s’était joué de bien des gens. Pouvoir percevoir ce qu’il y avait au-delà était proprement extraordinaire.
Le Chevalier D’Or s’approchait lentement mais sûrement du Temple Du Bélier, et une troisième Cosmo-Energie se faisait doucement ressentir. Amicale, mélancolique, presque triste, quelques sons parvenaient aux oreilles d’Asmita qui, n’eut pas grande peine à reconnaître les divines mélodies d’Orphée. Il était la preuve vivante que, la musique pouvait avoir bien plus d’impact que de longs discours. Combien avaient pris le temps de s’abîmer dans l’écoute de ces somptueuses mélodies ? Combien ? Bien des oreilles avaient été charmées par ses notes détachées, courant volontiers des aigus aux graves avec tant d’aisance. Les doigts d’Orphée semblaient trouver leur chemin tout seul, comme doués d’une conscience propre, ils virevoltaient çà & là à la recherche du plus bel effet. De l’avis de tous, Orphée était un génie peu commun. Mais comme tout génie, il avait, lui aussi, expérimenté le côté obscur, celui de la folie. Ces deux extrêmes ne sont séparés que par un fil ténu. Ainsi, Bonheur & Malheur, Joie & Tristesse, Génie & Folie, peuvent se frayer un chemin à leur gré, et la frontière et donc souvent bien mince, voire presque inexistante.
Enfin, la luisante cuirasse était en vue. Asmita approchait comme à l’accoutumée. Distant, mais serein. Une Cosmo-Energie dénuée d’agressivité, de provocation, de rancœur même. Il s’agissait d’un homme dans son plus simple appareil. Signalons toutefois la prestance qui était la sienne. Les Cheveux longs, blonds, virevoltant pour lui donner un aspect de totale liberté. Les yeux clos, la démarche fière, assurée, mais pas trop. Le charisme semblait déborder comme le vin d’une jarre trop remplie. L’Armure D’Or rendait le tout encore plus solennel. Elle intensifiait l’effet de grandeur et rendait Asmita encore plus impressionant. Cette même Armure brillait, étincelante, d'une lumière à faire pâlir l’obscurité. Les étoiles et la lumière de la lune enveloppaient le Sanctuaire, béni par la présence d’Athéna, d’une douce aura argentée. Rien, semblait-il, n’aurait pu troubler pareil calme, pareille sérénité.
Approchant alors doucement des hôtes du Sanctuaire, Asmita se courba légèrement, comme il en était d'usage, et se présenta. La politesse n’était pas à omettre avec des gens de ce rang, fussent-ils des ennemis.
« Asmita, Chevalier D’Or De La Vierge, pour vous servir »
Les yeux toujours clos, il s’adressa directement à la personne vêtue d’un capuchon. C’était généralement le signe de ces personnes de haut rang, préférant conserver l’anonymat.
« J’ai reçu, de la Déesse Athéna, l’ordre de vous faire traverser les 12 Maisons, et de vous amener jusqu’à elle. »
Sans se répandre en politesses, Asmita leur fit signe de le suivre. Ce n’était que le début de la longue ascension ..
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: « Une note de plus, pour un retour de trop ? »   Jeu 21 Jan - 21:13

Le Chevalier d'Argent avait de meilleures manières que les Spectres. Rien d'étonnant pensait Haiken. Mais toute cette rancoeur enfoui au plus profond de son âme l'empêchait de se sentir à l'aise en ces lieux. Pourquoi Amphitrite a-t-elle voulu qu'il vienne lui aussi? Haiken aurait préféré rester au Royaume Sous-Marin et ne pas risquer une rencontre avec Lui.

- Déesse Amphitrite, je tiens à vous présenter mes excuses. J’ai douté, et je n’aurais pas dû. Puissiez vous me pardonner, moi Orphée chevalier d’Argent de la Lyre.

Le Silver Saint s'excusa et s'offrit immédiatement pour les accompagner jusqu'à la première demeure zodiaqual. Haiken lui répondit sur le ton le plus amical qu'il possédait, qui n'était pas si amical que ça visiblement.

- Tant mieux, nous n'avons pas de temps à perdre, emmene-nous jusqu'au Temple de Shion du Bélier.

C'est à ce moment qu'un Chevalier d'Or apparut. Il avait l'air puissant, énormément puissant. Cela fit grandir chez Haiken cette envie et cette excitation pour le combat. Il était resté assez énervé par l'épisode que les Spectres avaient protagonisé, mais il savait aussi qu'Amphitrite ne lui pardonnerait sûrement pas le moindre écart, aussi fallait-il qu'il se contienne.

- Asmita, Chevalier D’Or De La Vierge, pour vous servir. J’ai reçu, de la Déesse Athéna, l’ordre de vous faire traverser les 12 Maisons, et de vous amener jusqu’à elle.

Haiken acquiésca puis se retourna vers Amphitrite, l'invitant à passer devant lui. Il était temps pour eux de poursuivre leur chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Amphitrithe


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 504
Armure :

Feuille de Personnage :
HP:
206/206  (206/206)
CS:
208/208  (208/208)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: « Une note de plus, pour un retour de trop ? »   Ven 22 Jan - 23:04

Alors la déesse athéna avait sentit ma présence dans ces lieux saint qui est son sanctuaire de la terre. Pour pas que le chevalier d'argent commet une erreur, elle lui avait envoyer un message télépathique pour dire que nous sommes bien ces invités qui avaient prit la peine de venir ici. Mais je devais monter les douze maisons de ce sanctuaires.


Mais il fallait attendre , car il va avoir un chevalier qui va venir à nous pour nous escorters durant cette monter qui va être longue. Le temps ne fut pas très long pour qu'un chevalier d'or vienne à nous. J'avais recouvert mon visage,car le soleil était si fort que je n'étais pas habituer d'être dans un lieu si éclairé.


Le chevalier se présentait poliment en disant qu'il était le chevalier d'or de la vierge et que la déesse athéna venait de le contact pour nous guidé dans le sanctuaire jusqu'à elle. C'était vraiment polie de sa part de nous envoyer une personne.


Je vous remercie de bien vouloir vous déplacez pour nous conduire jusqu'à la déesse athéna chevalier de la vierge.

Je vis haiken qui me laissait de passer devant lui. Il était toujours aussi prudent. Il voulait rester derrière pour être sur que rien ne m'arrive. Nous montons les marches pour aller a la premier maison du sanctuaire qui est celle du bélier. Comme le chevalier d'or est avec nous,tout va se passer bien.
Revenir en haut Aller en bas
Ex-Asmita


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 46

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: « Une note de plus, pour un retour de trop ? »   Dim 24 Jan - 23:46

[HRP : Suite de ce post rp chez SHION, première maison. Il va prendre le relais et vous emmener chez Athéna.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: « Une note de plus, pour un retour de trop ? »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Une note de plus, pour un retour de trop ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Entrée du Sanctuaire-