RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Quand le Rêve devient réalité...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Quand le Rêve devient réalité...   Sam 23 Jan - 15:26

Ses membres le faisaient atrocement souffrir, son corps endolori semblait inerte, impassible face aux ordres récurrents du cerveau du jeune garçon. Gisant à terre comme un macchabée, son Âme semblait avoir quitter son corps. Pourtant, l'enfant infernal venait tout juste de reprendre conscience. Ses yeux balayaient les environs et ce ses pupilles lui apprirent le ravir au plus haut point.

Dans sa douleur, il put tout de même reconnaître la beauté des lieux. Ce lieu mystérieux qui était la source de toutes les décisions les plus importantes du Royaume Souterrain. A la fois place de conseils et de réunion mais également salle de festins quand les Spectres portaient haut la bannière de la victoire. C'est dans ce lieu de spectacles que le Dieu du Rêve venait de s'éveiller.

Comment était-il arriver là, il n'en savait rien. Ses derniers souvenirs remontent au Royaume Aquatique de Poséidon et à l'altercation entre Marinas et Spectres. Désormais cela lui était égal. Ainsi replié sur lui même, il n'avait qu'un seul désir : que la douleur quitte son corps. Il ne pouvait dire s'il était physiquement touché mais le marteau qui frappait en sa tête ne lui laissait que peu de moments de répits et d'idées claires.

Il sentait que le mal qui le rongeait était extérieure, si puissant qu'il ne pouvait que constater les dégâts sur son frêle corps. Ses membres le tiraillaient dans tous les sens comme si ses os allaient se disloquer. Oneiros tenta d'élever son Cosmos afin que celui-ci le protège quelque peu et lui donne la force de se mouvoir. Seulement, il ne le sentait plus fluctuer en lui. Fou de rage, sa colère mêlée à la tristesse éclatèrent sous forme de gémissements et de pleurs. Le sol de marbre se vit bientôt inondé des larmes du fier guerrier.

Oneiros implorait son Dieu et Maître, il en vint même à penser à la mort, étrange ironie pour un Guerrier censé la représenter. Hadès, l'Empereur de ce Royaume, membre de la Trinité, lui seul aurait assez de pouvoir pour lever ce qui ressemblait à une malédiction. Dans l'énergie du désespoir, le torturé tenta de bouger. Bien vite, la seule idée de rejoindre son Maître l'obséda. Pousser par une nouvelle, il se mit à ramper en direction des portes de la pièce impériale.

Serrant des dents comme jamais, le Dieu du Rêve dévoila une motivation de fer. S'écorchant les mains et les genoux, il toucha enfin à son but. Il posa sa main abimée sur l'un des lourds battants de chêne puis poussa avec le peu de force qu'il lui restait. La porte grinça légèrement puis glissa sur ses gonds dévoilant la salle d'où siégeait le sombre Monarque. D'habitude, Oneiros n'aurait jamais commis l'affront d'entrer dans la pièce impériale en une telle position sans s'être fait annoncé auparavant.

Maintenant qu'il y pensait, il n'avait croisé aucune sentinelle gardant l'entrée des lieux. Ce n'était pas l'heure de réfléchir, déjà son regard était tourné vers le trône vide. Il était coutume que le Maître des lieux ne descende dans cette Salle qu'en cas de nécessité. Oneiros observa alors l'imposant rideau bleuté cachant le fond de la pièce, il pouvait y sentir une présence.


-... Maître...

A peine ce court mot fut-il lâché que la tête du Dieu du Rêve retomba sur le tapis, inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Kashyapa


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1506

Feuille de Personnage :
HP:
202/202  (202/202)
CS:
205/205  (205/205)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Mar 26 Jan - 15:36

Cette présence bien que très faible avait attiré le dieu de la mort.
L'enfant des reves gissait la non loin du palais du sombre monarque .
Il paraissait en piteux état , et personne n'était a ses cotés pour l'aider.
Ou étaient donc passé les deux autres spectres qui s'étaient rendus avec lieu dans le royaume sous marin.
Thanatos marcha vers le jeune homme, plus il se rapprochait de lui plus il sentait son cosmos devenir faible.

C'était comme ci celui ci allait s'éteindre .
Une force bien plus puissante cherchait a le faire mourir.
Peut etre les discussions en atlantide s'étaient mal passées .
Onéirios avait peut etre subi le courroux de Poséidon , et était le seul survivant de cette expédition.
Le dieu de la mort était maintenant accroupi aux cotés du fils d'Hypnos.
Il n'y avait aucune trace de lutte ou de coups sur son surplis et son corps.

Oneirios , que t'es t'il donc arrivé .
Reveilles toi et reprends tes esprits.
Ou sont les autres spectres qui étaient partis avec toi?

Thanatos secouait le jeune homme vigoureusement.
C'est alors qu'il ressentit cette puissance en lui .
Il la connaissait depuis bien longtemps , il allait donc revenir grace a ce frele enfant.



Revenir en haut Aller en bas
Amendile


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 227
Armure : roman, manga, pc, les amis, le sax

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Mar 26 Jan - 21:34

J'étais sortir de ma profonde et longue retraite dans les montagne de mon pays natal. J'avais senti un bouleversement, une sentation de puissance difficile à décrire, c'était en même temps une sensation de séréniter. Je l'ai senti une quinzaine de jour à l'intérieur et à l'éxterieur de moi. Comme si cette énergie parcourait le monde.. A la recherche des spectres.
Ma personnalité à été profondément alterer depuis cette retraite. Je n'avait plus ce comportement presque espiegle et immature. Bien que j'eus toujours été fidèle à Hadés Je suis devenur plus calme, plus posée, plus sombre, Plus impassible.
Quand je sentit se cosmos littéralement exploser, je me mit à rechrcher sa source. Je ne mit que quelque seconde à me rendre compte qu'elle venait des enfers. J'ai donc suivis ce cosmos. Au Giudecca j'ai trouvé Thanatos qui secouait Oneiros. J'allais lui demandé ce qui arrivait. Mais les souvenir que mon spectre consérvé me donnèrent la réponse.
Il était là, il arrivait. C'était donc lui qui avait altéré ma personnalité. Je ne pus que me mettre à attendre, comtemplent la réssurection qui se déroulait devant mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
morphée


Nouvel Éveillé


Messages : 2062

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Jeu 28 Jan - 12:21

Ce cosmos si Malsain et si Sombre,

Philèas l'avait d'or et déjà ressenti dans le Royaume sous-marin. Alors que le spectre du Balrog s'apprétait à débuté sa marche envers le sanctuaire, il fut soudainement intérrompu par cet Appel... cette Voix. Plus aucun doute, quelque chose se tramait au plus profonds des Enfers. 'Guidecca' Tel était la destination du spectre du Talent. après avir échangé quelque paroles avec l'ennemi, le sombre individu se dirigea vers son royaume a toute vitesse... quel acceuil lui ferait-on ? qu'importe après tout... philèas ne se préoccupait que de lui-même et jusqu'a ce jour cela ne lui avait fait aucun défauts! cependant, celui-ci avait fait une seul faute...une erreur de parcourt... le juge des enfers ne pouvait guère plus jugé sans son 'Fouet du Jugement'. En effet, celui ci, se trouvé désormais, dans les mains d'un chevalier d'or mais heuresement, philèas comptait bien le recupérer!

Giudecca... un lieu des plus magnifique pour un spectre. philèas arriva et vit quelque spectres dont Oneiros encore et toujours à Terre. voyant cela, philèas souffla. que faisait-il encore ? était-il bléssé... ? celui-ci semblait encore toujours bien souffrant. Puis le balrog posa son regard sur l'homme à ses coté... il semblait possédait un cosmos assez puissant. curieux ? qui cela pouvait-il être ? le sombre monarque en personne ... ? non...surement pas. la divinité n'était guère clémente envers ces sujets eux même. et celui-ci semblait se préoccupé d'oneiros... bien trop même. philèas regarda autour des deux hommes et vit également un autre spectre...

mais que se passait-il ici ? philèas décuda d'avançer vers ce théatre qui pouvait paraitre funeste et décida d'augmenté son énergie cosmique durant l'instant d'un moment face au trois spectres. puis le balrog s'avança vers Oneiros et baissa sa tête. "-Toujours à Terre, Fils d'Hypnos... ? allons.... reprend toi...quel ou qui est la cause de ton malaise ? " demanda le balrog
Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Jeu 28 Jan - 16:17

Littéralement submergé par cette puissance extérieure Oneiros ne pouvait que subir et attendre. Voilà un bon moment déjà qu'il luttait espérant que le mal cesse. Malheureusement, cette sombre énergie ne semblait pas décider à s'extirper de son corps déjà si meurtri. Inondant ses pensées d'images, le Dieu du Rêve devenait spectateur à l'intérieur de son propre cœur.

Il se voyait marcher tranquillement dans un champ fleuri, sa main hasardeuse caressant les diverses tiges et pétales qui se trouvaient sur son chemin. Aucun bruit ne venait perturber ce lieu exquis, on pouvait littéralement entendre le papillon battre des ailes et l'abeille butiner la fleur. Ses yeux regardaient l'horizon qui semblait être une copie parfaite du lieu où il se tenait debout. Ainsi ce paradis s'étendait à perte de vue.

Il se retourna alors doucement. De cette nouvelle position, on pouvait apercevoir un temple si haut que les colonnes semblaient supporter les cieux. D'une blancheur immaculée, il apportait la touche artistique à l'endroit. Des notes de musique s'échappèrent délicatement de la majestueuse bâtisse comme pour l'y inviter.

Se laissant envouter, il prit la direction de la source de la mélodie. D'un pas léger, il tentait de n'écraser aucune plante afin de ne pas briser le parfait équilibre établi avec la nature. Arrivant au pied du temple, il débuta son ascension en posant le pied sur la première marche de marbre. Quand il fut à mi-hauteur, il fit volte-face et observa une nouvelle fois la beauté des lieux environnants comme s'il devait déjà leur dire adieu.

Il se retourna non sans une certaine appréhension puis reprit son chemin. Quand il franchit le seuil du bâtiment, le temps sembla s'arrêter, le paysage commençait à se déformer. Tout devint alors sombre et vide comme s'il flottait dans une autre dimension. La musique s'était arrêter à l'instar du mouvement. Au loin, il pouvait distinguer une faible lueur.

Il se dirigea alors vers la source lumineuse. Soudain son corps heurta un corps étranger. Il tendit la main et vit qu'une sorte de barrière le maintenait à l'écart. A l'aide du toucher, il se rendit compte que ce qu'il avait pris pour une barrière invisible était fait de tissu. Il se rapprocha de ce qui ressemblait finalement à un large rideau.

De part les mailles espacées, il commença à distinguer ce qui se trouvait de l'autre côté. Dans la lueur des chandelles, il put alors distinguer trois Hommes ainsi qu'un autre allongé au pieds d'un des protagonistes. Soudainement, il comprit. De part cet écran, il regardait l'intérieur de la Giudecca, lieu où il reposait actuellement. Il reconnu alors Philéas, Amendile ainsi que Thanatos qui tentait de réveiller son corps frêle.

Si lui était-ici, qui était à l'intérieur de son corps? Prenant peur, il voulut crier mais aucun son ne sortit de sa bouche, celle-ci ne prenant même pas la peine de s'articuler. Il frotta alors ses yeux de sa main comme pour se réveiller d'un mauvais rêve.

Quand il les rouvrit, la première chose qu'il vit fut un visage familier, celui du Dieu de la Mort: Thanatos. Oneiros avait enfin reprit le contrôle de son corps. Son bras bougea tout seul et lui caressa le visage. Il comprit à ce moment-là que le mal ne l'avait pas quitté, qu'il était même passé à un autre stade. Comme pris par un accès de panique, il s'éloigna rapidement du Dieu et regarda les diverses personnes d'un regard apeuré. Ses yeux balayèrent la salle et vinrent se poser sur le rideau bleu fermé.

Une goutte de sueur perla sur son visage jadis si posé. D'où il était, il pouvait voir l'ombre d'un Homme posté derrière ce rideau, l'observant. Ce guetteur était à la position exacte où Oneiros se tenait dans son rêve. Etait-ce vraiment un rêve? Lui, le Dieu de cet élément pouvait jurer qu'il n'en s'agissait pas d'un. Mais qu'était-ce donc alors? Une voix retentit alors dans sa tête:

"
Rejoins-moi..."

La bouche ouverte, stoïque face à la situation, la voix l'avait transpercé. Son corps se mit alors à se mouvoir seul en direction du trône et du fameux rideau. Il ne pouvait contrôler son corps malgré sa réticence. Quand il fut à quelques mètres du siège impérial, il stoppa. Le sol commença à vibrer, bientôt il put l'entendre se rompre. Le tapis rouge l'imita et se déchira. Une vive lumière s'échappa de la brèche. Des cris de morts s'extirpèrent, exprimant la douleur de leur torture infinie.

Soudain une main puis un bras entier s'extirpa de ce qui ressemblait à la bouche des enfers. Serré dans ses doigts squelettiques, elle tenait une épée par la lame. La fusée était entouré de soie pourpre et finissait par un pommeau en forme de pic, la garde représentait deux ailes de charbons. La chappe était ornée d'un rubis dont la couleur passionnelle inspirait beauté et puissance. La lame abordait d'étranges reflets rougeoyant. Sur celle-ci était dessiné deux symboles mystérieux et symétriques. Elle dégageait une puissance phénoménale.

Oneiros reconnu l'arme divine. Cette épée était le symbole du pouvoir du Dieu des Enfers, Hadès lui même. Enfin, les choses commençaient à s'éclaircir dans sa tête. Tout ceci était l'œuvre de son Dieu et Maître. Une boule était apparue en travers de sa gorge. Il ferma les yeux, soupira puis dirigea sa main vers la poignée de l'épée. Il la toucha du bout du doigt puis l'empoigna, tout d'abord fébrilement puis fermement. Un pentagramme se dessina sur le sol. Quand le tracé fut complet, le rubis de la chappe s'illumina. La pression de la main du damné se fit moindre et Oneiros arracha l'épée en la tirant vers le haut. Il se tenait maintenant debout, épée en main, au milieu du signe démoniaque.

La douleur semblait comme s'être extirpé de son corps. Il amena l'arme divine à la hauteur de son visage comme pour l'observer. Le Dieu du Rêve pouvait voir son reflet dans la lame. Le reflet changea, ses yeux devenant de véritables rubis dont les rayons l'obligèrent à plisser des yeux. Un cosmos immense se dégagea du pentagramme et s'éleva comme un mur séparant l'enfant des autres Spectres. De l'extérieur, on ne pouvait rien voir, seulement entendre les cris de l'enfant qui s'élevaient.

A l'intérieur de l'isoloir, Oneiros pouvait sentir son corps changer. Ses vêtements se déchirèrent et disparurent comme s'ils fussent détruit jusqu'à l'état moléculaire. Il grandissait, ses jambes et ses bras s'allongeaient. Ayant atteint une taille adulte, il continua sa mutation. Son corps se muscla et atteint une parfaite condition physique semblable à celle d'un athlète. En tournant la tête, il put s'apercevoir que ses cheveux poussaient, des mèches lui tombaient de chaque côté sur ses épaules. Oneiros pouvait également sentir leur présence sur son dos nu. Leur couleur changea également. Il abordait maintenant une magnifique chevelure sombre aux reflets violacés.

Lui qui en avait tant rêvé, lui qui avait longtemps attendu le moment où il grandirait et quitterait sa taille d'enfant. Enfin, il allait être reconnu en tant qu'adulte et ne plus être jugé sur son physique. La lame de l'épée s'illumina et une gerbe de lumière semblait maintenant flotter autour de lui. Elle se présenta devant lui puis pénétra dans le corps d'Oneiros par sa bouche. Il pouvait la sentir s'immiscer en lui. Alors, à nouveau une voix retentit dans sa tête:

"
Maintenant, nous ne faisons plus qu'un !"

A ce moment-là, Oneiros comprit que toute cette épreuve qu'il venait d'endurer avait pour but de renforcer son corps et son esprit afin d'accueillir l'âme de son Maître. Il perdit alors toute conscience et fut réduit à un état léthargique. Oneiros l'enfant Dieu du Rêve n'était plus, il venait de laisser place à un être très différent. Une personne crainte depuis les temps anciens, Maître du Royaume des Enfers : Hadès! Le Dieu ouvrit les yeux, comme s'il s'éveillait pour la première fois. Il bougea les doigts comme pour tester sa connexion avec le réceptacle. Fier de son nouveau corps, la divinité sourit.

Il écarta les bras et les jambes et intensifia légèrement son cosmos. Des molécules flottèrent autour de lui et vinrent se poser sur son corps. Bien vite, celles-ci se transformèrent en un vêtement certes peu élégant mais efficace pour dissimuler sa nudité. Il aurait tout le temps de sa changer mais ne pouvait apparaître déshabillé. Tenant toujours son épée fermement dans sa main droite, il fit un large geste comme pour fendre le cocon qui l'isolait du reste de ses troupes.

Le mur lumineux vola en éclat laissa apparaître le Dieu pour la première fois aux regard de ses Hommes. Il balaya la salle du trône de ses yeux divins puis observa chacun des Hommes présents. Grâce aux souvenirs d'Oneiros, il n'avait pas besoin que quelqu'un lui fasse un rapport sur la situation. D'ailleurs s'il était descendu sur Terre, c'est que celle-ci était alarmante. Sa voix autoritaire s'éleva alors, tranchant le silence instauré dans la Giudecca:

- Que l'on m'apporte mon par-dessus et mes effets!

Quelques instants plus tard, de l'un des nombreux couloirs de la pièce impériale, un sujet apporta ce qu'Hadès avait réclamé. Le serviteur habilla son maître puis disparu dans l'ombre d'une porte. Hadès fit alors volte face et se dirigea vers son trône. Il rangea son épée dans le fourreau que l'on venait de lui apporter puis la posa délicatement sur une petite table d'ébène à côté de son fauteuil. Il ajusta sa tunique et se posa sur son siège impérial. La divinité augmenta alors rapidement son Cosmos afin de faire savoir au reste du monde qu'il était de retour. Les murs tremblèrent quelques instants puis tout redevint calme. Hadès, le Dieu des Enfers venait de répondre à la réincarnation de sa nièce...
Revenir en haut Aller en bas
Amendile


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 227
Armure : roman, manga, pc, les amis, le sax

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Jeu 28 Jan - 21:36

Je ne comprenais pas bien ce qui ce passait, nous étions en train d'essayer de "réveillez" Oneiros quand son corps se mit à se relever. Mais nous avions l'impressions qu'il se mouvait contre sa propre volonté. Il nous jetait des regards apeurés puis marcha vers le rideau.
On ne pouvait voir ce qui se passait mais nous avons entendu des cris. Puis de derriere le rideau et sortit Hadès. Il eut quelque exigence puis fit litéralement exploser son cosmos. Je sentit son énérgie jusqu'aux tréfond de mon âme. Il était impressionant mais je n'avais pas peur car je savais que je l'avait toujours servit loyalement.
Je fût le premier à m'aprocher de lui. Je mît un genou à terre et lui dit.
" Nous attendions ce moment depuis si longtemps Hadès trés grand, Hadès trés puissant. Vous savez qui je suis mais je veux être trés clair pour vous dire que ma loyauté vous est totalement acquis par-delâ tout les autres contrainte."
Puis je reculais pour me mettre au niveau des autres spectres.
Revenir en haut Aller en bas
morphée


Nouvel Éveillé


Messages : 2062

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Ven 29 Jan - 23:28


Que se passait-il sous les yeux du spectre du talent ?

Le fils d'Hypnos dégageait de plus en plus d'énergie cosmique...une énergie assez malseine et bien trop puissante pour que celui-ci la maitrise a son gré. Comment cela pouvait-être possible ? étrange scene si sombre sous les yeux même du sombre et seul Juge des Enfers. Mais que se passait-il donc dans le domaine nommé: ' Guidecca' ? l'instant d'un moment, philèas se frotta les yeux et fixa Oneiros, toujours à terre, était-il encore faible et vulbérable au armes ? il fallait l'avouer... philèas était curieux et samblait vouloir connaitre cette Vérité. 'Celle d'Oneiros...'

que se tramait-il donc dans son esprit ? que s'était-il passé dans le royaume sous marin ? cela enragait le balrog de restait dans l'Ingorance même.

Pourtant le balrog était tant bien même assez cultivé. De son vivant, philèas aimé beaucoup la Musique et les arts... '

un spectre cultivé valait trois Bon spectres inculte.'

perdu dans ses pensées et surement dans ses souvenirs très très lointains, philèas fut rammenées par une voix, celle du spectre qui était a ses cotés. Le balrog ne l'avait point vu depuis qui que philèas avait était nommé Grand Juge du Silence. Cependant, celle-ci portait le surplis du Djinn. ¤Encore une Ombre que je connais point...¤pensa le juge tout en l'a fixant avec son regard malsain. Philèas aimer bien trop l'ordre dans les rangs de son monarque. "-Nous attendions ce moment depuis si longtemps Hadès " ajouta le spectre du djinn devant son monarque qui sembalit se reveiller. Philèas, quand à lui leva sa tête, et enleva sa capuche. ¤ Enfin... ¤pensa le Balrog. ¤ Enfin, il est reveillé et va pouvoir ... ¤pensa le Balrog tout en rongeant son pouce avec beaucoup de Malice. Celui-ci jeta un coup d' Oeil à l'homme agenouillé, au coté du nouveau Hadès lui-même. Qui cela pouvait-il être ? également, il semblait possaidait une force cosmique bien élévé. Mais les questions vers ce homme, pouvez t-on le qualifié de spectre ? l'éclat de pouvaoir était bien dans les yeux de cette individu, quoi qu'il en soit...

"-Vous savez qui je suis mais je veux être trés clair pour vous dire que ma loyauté vous est totalement acquis par-delâ tout les autres contrainte"reprit- le spectre du Djinn

La loyauté...en envers un Dieu ?

Philèas n'en avait guère, hélas pour les enfers !

'Sans Foi, Ni Loi...'

Celui-ci oser bien trop le crier partout le monde, cependant, il n'avait guère prévu cette événement.
'la Ré-incanation du Monarque des Enfers.'
cela devait quelque peu poser problèmes pour ces saints de l'Espoir. Sans conviction, le balrog s'avança d'un seul pas, les yeux bien baissé à terre, le sourire asssez moqueur, se remémorant son exploit de la Terre sacrée et fit. "-Mon Seigneur... "tout en inclinant très légerement la tête.

Avait-il posait genoux pour preter allégeance envers son monarque ? non... le balrog avait dit simplement deux mots bien trop Faux d'ailleurs, mais cependant, Philèas était Présent au reveil du Monarque.

Cela devait-être un grand honneur pour son Supèrieur...

Car le spectre du Balrog avait bien fort à faire en ces temps bein trouble... ... ... ...

Oui Philèas le proclamait bien haut :

'Sans Foi, Ni Loi...'
Revenir en haut Aller en bas
Kashyapa


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1506

Feuille de Personnage :
HP:
202/202  (202/202)
CS:
205/205  (205/205)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Sam 30 Jan - 12:20

Enfin , il était de retour .
Le dieu de la mort n'aurait jamais pensé que le fils d'Hypnos soit le receptacle que le sombre monarque attendait.
Thanatos se rappella alors au plus profonde lui que son hote Kashyapa le juge du Garuda avait du subir autant de souffrances et de torture pour pouvoir supporter le puissance du demi dieu.
Tellement de cris , de tourments pour avoir enfin l'honneur de devenir la perfection .
Le fils de Nyx s'avanca a la suite des autres spectres et passa devant eux pour s'accroupir devant le sombre monarque.
Il sentit alors cette puissance , qui n'avait rien a voir avec la sienne .
Elle la surpassait et de très loin.

Seigneur , nous attendions avec impatience votre retour.
Je m'excuse auprès de vous notre armée est pitoyable , mais les guerriers présents vous serons fidèle au de la de la mort.
Votre retour est un signe de renouveau pour l'empire des ténèbres .
Ordonnez et nous nous executerons.

Thanatos avait attendu très longtemps ce moment.
Il espérait que la renaissance d'Hadès allait activer la réincarnation du reste de l'armée des enfers.
La terre allait bientot subir a nouveau l'assault des puissances infernales.
Revenir en haut Aller en bas
morphée


Nouvel Éveillé


Messages : 2062

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Sam 30 Jan - 19:46

l'Allégeance envers le nommé Hadès.
tous spectre digne de ce nom se devait faire Allégeance envers le monarque lui-même. après Philèas et ses belle paroles, ce fut le tour ce cet homme si mystérieux qui lui preta allégeance à son tour.

"-Je m'excuse auprès de vous notre armée est pitoyable "

Philèas remit sa capuche, pour ainsi cacher toute émotion visible de sa part.
un sourire se fit apparaitre aussitot. Ce spectre...avait-il apercu la présence de Philéas du Balrog ? ou était-il seulement atteint de Cécité tout simplement? 'Pitoyable' ? il parlait surement de lui, sous ses air hautement hautain. Le balrog était loin d'être pitoyable comme celui-ci le prétendait, et en jour il serait bien Grand... supérieur a tous ennemi et même...aux Siens!

Sentiment d'Arrogance ? non, sentiment d'Ambition, seulement.
Le sentiment d'ambition, le balrog en avait bien trop dans son esprit. Manigance et petit Secret des Enfers. Oui, cela était plus que certain, un jour vaindrais où, le Balrog détronerais les trois grand Titans des Enfers eux-même, pour ainsi prendre leur place dans le Royaume des Enfers.

"-Ordonnez et nous nous executerons."

Une question qui tombait bien, il fallait l'avouez. Le Monarque venait tout juste de revenir et au yeux du Juge, il fallait désormais agir... mais avec ses neurones, bien sur. Cette capricieuse du Sanctuaire et ses tout Chevaliers, allaient très surement Agir en Finesse. Il fallait en faired'eux même, ne pas restait dans l'ombre, pour une fois...

Cependant, Philèas avait égaré son 'Fouet du Jugement' sur la Terre Sacrée, quelque heures plus tôt, hélas pour lui. Une erreur bien regrettable qui pouvait directement l'ammenait a une Mort certaine. En ces temps bien trouble, il fallait à tout prix, récupérait cette arme ! même des Mains de la Déesse d'égide...

fallait-il avouer ce petit manque de Confiance face au Monarque ?
Philèas le fixa durant un moment... et trouva la réponse lui-même. Hadès venait tout juste de se reveiller et qui plus ai, venait de traverser assez d'épreuves morale, le Balrog était bien placé pour en parlé. Pourquoi l'inquiétait ?

¤ Bien... ¤pensa le balrog

Celui-ci s'avança vers son seigneur et maitre, d'un seul pas, toujours vétu d'une sombre tunique. Il ajouta quelque paroles...

"-Si je peux me permettre... Votre Renaissance a due secouer pas mal de Royaume Ami ou... " fit le balrog tout en inachevant sa phrase. puis de suite, il se racla volontairement sa gorge et contuina. "-Ou Ennemi, tel que le Sanctuaire ."

puis philèas s'écarta, faisant les cents pas, et regarda au loin...
pour ainsi concluer sur une phrase...

"-Athéna et Vous, mon Seigneur...avez désormais trouvez Corps et âme...la Guerre 'Sainte' est désormais Inévitable... ... ... "
Revenir en haut Aller en bas
Amendile


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 227
Armure : roman, manga, pc, les amis, le sax

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Sam 30 Jan - 23:41

J'écoutais le spectre du balrog parlait au seigeur des enfer. Chacune de ses paroles frôler mes tympants comme celle d'un serpent. C'était la première fois que je voyais ce spectre mais il ne m'inspirait pas confiance. Et je ne pu me taire devant ce manque de fidélité envers hadès a peine masqué. Je montais en rage. Je me tournais vers hadès.

"Exuser moi monseigneur mais je ne peut me retenir d'intervenir devant ceci. Je sais que vous n'avez nullement besoin de moi mais.."

Je ne voulais effectivement pas manqué de respect au sombre monarque mais là. Je me tournais donc vers le spectre du Balrog.

"Spectre du Balrog! Tu parle comme si tu était le plus clairvoyant d'entre nous! Comme si Hadès buvait chacune de tes paroles. Mais ce n'est pas ta volonté que nous exécutont mais bien celle d'Hadès le trés puissant. Tu devrais le respecter car lui peut éliminer le peut que tu est d'un geste. Tu es ici pour le servir. Je ne suis pas contre le fait que nous réfléchissions emsemble au contraire. Mais là je trouve que tu parle un peu vite et avec beaucoup d'autorité à Hadès pour un simple spectre céleste. Je marquais une pause. Et maintenant je vais te donner une leçon de stratégie. La guerre ne se résumme pas à frapper sur l'ennemi dés que les deux camps sont réunis. Il faut frapper au bon moment, quand nos force sont optimale et frappé juste."

Je me tournais vers hadès. Attendant son jugement, de mon point de vue il été le seul juge dans cette dispute et que son verdict me soit favorable ou pas je m'y plierai.
Revenir en haut Aller en bas
morphée


Nouvel Éveillé


Messages : 2062

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Dim 31 Jan - 0:33

Comment avait-il osait ?

Comment avait-il ainsi parlait au spectre du Talent ?
Lui donner des Leçons ? quel Ironie ! Philèas était surement le mieux éduquait d'entre tous. d'ailleurs la preuve était bien fait. le Language de ce sauvage était bien là, la preuve. En effet, du sang de Noble coulait dans les Veines de Philèas.

Ceci dit, il n'osait guère trop en parlait...bien trop de manière le trompait déja. cependant, tout cela était d'or et déja fini! souvenir de mortel... passsage d'une Vie à une Autre, Philèas avait juste gardé le Rang de la Noblesse par de_la la Mort elle même. Alors, qui pouvait lui inculquer des leçons d'art de vivre ? surement aucun spectres des Enfers ! et en aucun cas ce petit spectre ' donneur de leçon' soi disant. Alors que faire face a tout cela, que dire ? philèas virvola face au spectre a l'idendité encore toujours inconnu. en effet, celle-ci qui se disait prete a tout pour son monarque n'avait guère déclainait son som et son titre face à son public. dans l'élan, le juge lui posa la trouble question et mystérieuse question. "-Pardonnez-moi, mais je n'ai guère saisi votre Nom et Votre Rang ? " Demanda tout simplement le juge avec l'Ironie la plus Complète.

En effet, ce jeune spectre braillard et un tantinet lèche-botte envers ses supérieurs semblait bien trop impoli pour parlait au Juge du Silence. Avait-il seulent la Capacité de lui parlé ? Le doigth sur les lèvres, minant de réfléchir, ce n'était guère le moment d'une Discorde dans les rangs ! le moment ne s'y pretait guère. Ce spectre n'avait dit que des sombre bétise. Ce n'était guère le moment d'attendre... ... de patienter. Philèas le savait trop bien. Comme l'avait dit ce spectre inconnu, philèas était surement le plus Clairvoyant des Enfers. Il l'en fallait bien un... un stratège des Combats. Soudainement, le balrog se remémora l'idée des trois grande Puissances des Enfers... enfin, sois disant... mais où était passait les Titans indépendants ?

le juge savait qu'il en avait laisser volontairement un dans son Temple mais que faisait-il donc ? n'avait-il point senti cette puissance... celle de son Monarque ? surement avait-il tous désertés ... ... ... délaissant leurs surplis ! cétait une idées allaissante pour le balrog. puis brusquement, philèas se retourna vers le spectre de bas niveaux et en termina avec lui. "-Je vous prie de ne plus oser m'adresser la moindre parole et cela, quelque que soit la Situation, en vous remerciant. " conclua t-il l'air de rien en souriant pour la toute première fois vers le spectre du Djinn... un sourire bien Faux, bien sur .

En effet, philèas avait l'habitude de cotoyer les spectres de rang Noble et non les spectres au langague Barbare tel celui-ci.


Cette chose faite,
Philèas avait bien trop de chose dans sa tête... ... comme Récupérer son ' Fouet du Jugement '.

Partir ou Front... rester en Défense,
cela importer peu, pour la personne du Balrog,
il avait autre plan en tête pour le moment...
et comptait serieusement s'y préparait !


Dernière édition par Philéas le Dim 31 Jan - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amendile


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 227
Armure : roman, manga, pc, les amis, le sax

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Dim 31 Jan - 21:30

Je continuais à parlez quand le spectre me demanda mon titre et mon rang sur une pointe d'ironie puis n'attendit pas la réponse et me demanda de ne plus lui adresser la parole. Ces dernière paroles ne passaient pas bien en moi.

" Ecoute spectre du Balorg. Avant, tu était peut-être noble mais sache que moi aussie j'ai fait partit de la haute société sans pour autant avoir un titre. Puis j'ai vu mes parents se faire égorger, on à essayer de me faire brûler sur un bûcher à cause de mes cheveux et mon visage."

Le spectre ne pouvait pas apercevoir mon visage qui était comme toujours entièrement masqué.

" Ensuite on m'a poussé à bout en me forçant à tuer des garçon plus jeune, plus vieux ou de même âge que moi, par dizaine. C'est là que j'ai compris que peu importe l'or, peu importe le titre, nous somme tous égaux dans la mort. Et c'est pourquoi j'ai compris qu'Hadès est le plus puissant. Même Zeus ne peut aller contre la mort... Alors ravale ton titre et ton arrogance spectre. Tu me fait pitié!"

Cette dernière phrase était sincère. Et j'éspérais bien qu'il allait la prendre de plein fouet.
Revenir en haut Aller en bas
Reiki


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 72

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Dim 31 Jan - 22:28

Un nouveau cosmos s’approchait de Guidecca… Il n’avait rien d’extraordinaire, mis à part les multiples couleurs sombres qui y brillaient… Il respirait la Magie, et dégageait un suave parfum floral… Son possesseur était autrefois une mortelle, une grande parmi ces êtres si faibles, et elle avait conserver l’orgueil royal qui caractérisait les princesses… Toutefois, en devenant Spectre, cet orgueil théâtral s’était atténué ; elle voulait bien évidemment faire bonne figure face au Seigneur Hadès, non seulement par sa conduire exemplaire et ses compétences, mais aussi par sa beauté. Elle avait cependant conscience que jamais elle n’égalerait la Reine Perséphone, elle la jalousait secrètement tout en lui vouant une admiration sans fin. Malgré tout, son rôle était de protéger le couple royal, et jamais la Princesse ne se permettrait de leur porter atteinte, que ce soit par ses actes ou par ses paroles. C’était cette allégeance qu’elle allait porter au Roi des Enfers en se rendant dans sa sombre demeure. Pour l’occasion, elle avait revêtu son Surplis, celui de la Mandragore, qui épousait parfaitement les formes de son corps tout en le protégeant intégralement. Sur son visage d’albâtre, il y avait son habituel sourire, et ses yeux de jade brillaient de mille feux de malice et de ruse. Au seuil des lourdes portes, elle s’arrêta, droite et fière. Elle inspira longuement, savourant par la même occasion la puissance de son Seigneur. Son sourire s’agrandit et, doucement, elle poussa les portes. Elle ne voulait absolument pas déranger Hadès, il était en compagnie de certains Spectres et devait être en réunion. Arrivait-elle trop tard ? C’eût été catastrophique pour sa réputation ! Si c’était le cas, elle donnerait une bien piètre image d’elle-même à son Maître. Pour ne pas aggraver la situation, elle resta silencieuse, et referma méticuleusement les portes derrière elle. Puis, elle avança, d’un pas rapide. Trois personnes, en plus du dieu, étaient là. Il y avait le Seigneur Thanatos, qui était en tête, agenouillé devant le sombre monarque. Derrière lui, deux Spectres se querellaient pour une tierce raison… Pitoyable, se dit la belle, qui les ignora totalement et passa à côté d’eux comme si de rien n’était. Demeurant muette, elle alla s’agenouiller un peu en retrait de Thanatos –la différence de rang entre eux l’exigeait, et se ploya pour poser son front au sol. Elle annonça son rang et son titre, par respect :

"Reiki de la Mandragore est là pour vous servir, Monseigneur. J’exécuterai tous vos ordres et je vous protégerai au prix de ma misérable vie que vous avez daigné sauver."

La Spectre n’osa pas relever la tête pour contempler le dieu… Il était bien trop impressionnant et vénérable pour que le regard magique de la Mandragore le contemple… Discrètement, elle regardait le pugilat verbal entre les deux autres spectres, qu’elle identifia comme étant le Balrog et le Djinn… Était-ce pour impressionner leur Seigneur qu’ils se disputaient ? Par un excès de zèle religieux ? Selon Reiki, d’eux deux, l’un n’était pas plus fidèle à Hadès que l’autre… Mais elle ne connaissait pas le contexte de cet accrochage, et se garda de faire tout commentaire. Si quelqu’un avait quelque chose à dire, c’était bien évidemment le Maître des Lieux. Hadès tolèrerait-il un tel désordre dans ses troupes ? Il exprimerait sans doute son mécontentement par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
morphée


Nouvel Éveillé


Messages : 2062

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Lun 1 Fév - 14:34

Ce spectre commençait légerement à agaçait le Juge des Enfers. Le Djinn perdurait encore dans son discours. Avait-il quelque chose a y gagner face a Philèas ? la réponse était bien trop clair, Non. Il y trouva seul le sentiment d'Ignorance et de Mépris. Pourtant, ce petit spectre narré son Passé. ¤Quel Ennui¤ Pensa le balrog. en effet, celui-ci lui preta de nouveau l'oreille, dans le silence le plus complet. Après la mise en garde de celui-ci, philèas du Balrog se mit à réfléchir sur le cas de ce spectre. Son passé était quelque peu assez comparable a celui de Philèas.

En effet,
Contrairement a ce spectre qui semblait désormais prendre parti a la Sombre nature d'un Spectre, Philèas, quand à lui, Voulais à tout prix, récupérait l'once de ses souvenir des 'De May'. Peut-être était-il trop sentimental mais personnae à ce jour n'avait oser lui dire en face. évidemment, tout cela, était passé sous Silence. 'Manigance et Secret' tel était le Concept de son existence.


Les 'De May' se devaient d'être Cultivés.
Ceux-ci étaient bien Réputés et Respectés sur les Terres de France.
l'Initiation aux Arts de la Musique était pour eux, Primaire. Tous Héritier se devait d'y être inculquer aux plus aux age. Philèas n'y avait guère échappé. à l'age de ces huits ans, Philèas reçu la bague de sa Famille, un bijoux précieux au yeux du jeune mortel, à l'époque. Ce bijoux, encore ornait le doigth du Spectre, en guise souvenir de ses defunts parents... ... de sa Noble Famille. Philéas l'Orphelin, était désormais devenu une Ombre érrante de part le monde...

Soudainement, perdu dans ses pensée, Philèas fut brusquement éveillé par une énergie-cosmique. celle-ci approchait du lieu nommé: Guidecca. Nul doute, c'était là, un nouveau Spectre. Le doute s'empara du balrog, est-ce un des trois Titans ? Etait-ce ce Griffon dont Philèas s'était amusait dans le Temple du Jugement, il y a peu de temps... ? Ou alors, cette prétentieuse Wyvern, qui avait bien léchait les bottes A Amphitrite ? Quoi qu'il en soit, cette énergie-cosmique approchait a très grande vitesse et Philèas assez curieux, il fallait l'avouer, regarda à travers son épaule droite. Très vite, il vit le spectre en question....

C'était là bien un Spectre,
mais un spectre Femme. Celle-ci dans son élan, passa tout ignorant le Juge du Silence et alla directement voir le Monarque. ¤Quel Audace¤ Pensa Le balrog assez ébahi de cette sombre surprise et mais également assez furieux cette snobage par ce 'nouveau petit spectre'. "-Reiki de la Mandragore est là pour vous servir, Monseigneur"fit-elle en se présentant, genoux à Terre. Philèas quand à lui, regarda cette pitoyable scène qui se déroulait sous ses yeux. 'Reiki', ainsi, tel était son nom. en effet, celle-ci portit bien le surplis de la Mandragore et comme spectre des Enfers, celle-ci avait répondu à l'Appel du Monarque. ¤Aucun Intérêt¤ pensa le Noble des Enfers tout en l'a fixant l'instant d'un moment avec méprit. En effet, le Juge du Silence l'a detestait d'or et déja. "-J’exécuterai tous vos ordres et je vous protégerai au prix de ma misérable vie que vous avez daigné sauver" termina Reika en admiration devant son humble monarque. Le monarque Hadès avait réellement de bon et loyaux Spectre à son service, il fallait l'avouer, la preuve en était. Philèas soupira devant un tel thêatre... ses ombres n'avait guère aucun Caractère, il étaient certes loyaux a leur seigneur Hadès, tel de bon chien devant leur maitre.

'Un Loup' parmis ces chiens,
Tel était l'image que se faisaient le Juge du Silence. Nul doute, il fallait redressait les Rangs du Monarque.... .... l'inciter à le faire du moins! le noble des enfers n'avait guère ce pouvoir, à ce jour. La Guerre dite 'Sainte' allait arriver et Athéna et ces petit soldat de l'Espoir allaient très surement prendre les Devants selon Philèas. Cependant, cela importait très peu pour lui ... ... le juge se devait réparer sa propre faute! récupérer son Fouet du Jugement. Ainsi, il fallait re-venir au Sanctuaire.

Philèas s'écarta de son public, fit les cents pas et réflichissa assez logtemps. Dans sa tunique Familiale, le juge n'eut guère le choix! il fallait tout avouer a Hadès! passer aux aveux, ce n'était une habitude pour le balrog. cependant, philèas était sans protection et les temps qui courait trop dangeureux... ... temps de Guerre. Le juge prépara son discours et s'avança vers son ancien compagnon d'arme. Le juge commença a s'agenouiller. "-Oneir....euh..."Débuta le juge tout en gaffant peu-être volontairement "-Seigneur, j'ai foulais par ma propre volonté la soi disante 'Terre Sacrée' de votre Nièce: Athéna. Cependant, par un malheureux Hasard, j'ai égaré mon Fouet, celui du Jugement... " reprit-il serieusement. Puis philèas abaissa sa capuche, et osa fixait les sois disant 'troublant' yeux du monarque, Hadès. "-Il m'est nécaissaire de le récupérait, et cela à tout prix!" termina le Noble. Ces mots pouvait sonnaient comme un ordre en lui-même... cependant, philèas s'en remettait quand bien même au Monarque.
Revenir en haut Aller en bas
Phantasos002


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 514
Armure : As cool as you 8D

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Mar 2 Fév - 18:21

Une ombre dansait sur les murs. L'ombre d'un cosmos glacial, terrifiant, et dominant, à la plus grande indifférence d'un autre, qui, lui, semblait être la lumière théâtrale d'un irréel criant. La clarté blafarde de quelques arabesques dessinées par les doigts chimériques du portraitiste songeur ne pouvait percer à travers cette étendue sombre et nouvelle. S'autorisant un ricanement, l'entité rêveuse préféra rester là où elle était, étant sûre et certaine que personne ne se soucierait de son absence. Après tout, jamais personne n'avait jamais écouté les conseils avisés de ce dieu moqueur et enfantin. Il n'avait jamais eu comme seuls compagnons que ses créations, magnifiques tableaux étranges d'une âme sinueuse. Jetant un regard amusé à la scène qu'il observait depuis une sphère d'arcanes, L'Irréaliste sentit encore une fois cette aura immonde, qu'il ne pouvait supporter qu'en la présence de ses frères. Il n'aimait pas ce genre de Cosmos, trop mélancolique pour son coeur plein de vie et de rire. Aussi, il était bien mieux loin de l'agitation futile des spectres autour de leur maître, tels des insectes autour d'un feu. Un brasier qui pourrait très bien les consumer... Mais jamais ils ne se soucieront des conséquences de leurs actes. Ils sont bien trop bornés. Il n'est d'ailleurs guère étonnant que le monarque d'érèbe profite de leur faiblesse mentale pour se créer une armée qui lui est totalement soumise. Que de ridicule.

Songe fit irruption dans le monde fantastique abritant le fabuleux Portraitiste, tranchant net le silence qui y régnait. La bête sourit, dévoilant ses dents de carnassier. L'animal ne semblait pas stressé le moins du monde, et se contentait de sourire et de marcher en direction de son maître, de son créateur. Pourquoi était-il venu? L'Irréel incarné allait bientôt savoir, cela ne faisait absolument aucun doute. Voyant enfin son tableau préféré, il courut vers la Chimère et la prit dans ses bras. La créature poussa un ronronnement, puis se frotta aux pieds de la Divinité Rêveuse, puis essaya d'attraper la sphère de regard qui voletait au dessus de lui. Mais il n'y arriva pas vraiment et ne récolta qu'une chute sur le nez, douloureusement inutile. Le fils d'Hypnos se précipita pour le ramasser et le soigner, mais la bête fit entendre sa voix de chat.

~ Maître, Maître! Il faut que vous veniez! Le Monarque est revenu! ~~


Le Portraitiste poussa un long soupir ennuyé. Il allait sûrement devoir y aller, même si l'envie n'y était absolument pas. L'empereur serait sûrement intraitable à ce sujet. Pourquoi fallait-il qu'il soit si à cheval sur ce genre de règles? Après tout, même s'il n'était pas présent, l'Irréaliste savait bien que celui qu'il est censé servir. Censé je dis bien, le Chimérique n'étant guère enclin à être le serviteur de qui que ce soit. Son statut de Divinité devrait lui apporter une autonomie bien plus grande que cela, c'est normal. Mais il était des travaux inutiles et ennuyeux à mourir qu'il fallait vraiment faire. Quel dommage, n'est ce pas? Tout ceci est bien plus un cauchemar qu'un rêve.

~~ Pfff... Bon, j'y vais, j'y vais... Tu viens? ~~

Le Fantastique Chimérique disparut dans un magnifique vent de féérie, accompagné de son fidèle serviteur. Arrivant sur les lieux de l'incarnation, à Giudecca, il eu le bonheur, ou plutôt le malheur, de voir autour de lui les spectres, tournant autour de leur chef comme une mouche autour des victuailles. Ne portant aucune attention à ce spectacle pitoyable, il hurla d'une voix enfantine qui lui est propre.

~~ Je suis làààààààààààààààààààààààààààààààà! ~~
Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Ven 5 Fév - 16:56

Voilà bien longtemps qu'il attendait paisiblement un nouveau corps d'emprunt assez puissant pour être le réceptacle de son pouvoir. Il avait trouvé cet hôte en la personne d'Oneiros. L'ancien Dieu du Rêve répondait à toutes les exigences du Seigneur des Enfers aussi bien en terme de beauté que de résistance. Aucun problème particulier n'était venu troubler la synchronisation finale. Hadès avait le contrôle total sur le corps de son ancien guerrier bien que certains signes tels que des tremblements puissent traduire le contraire.

Tout ceci était parfaitement normal, même pour un être aussi puissant, imposer ainsi son âme dans un hôte humain n'était pas chose aisée. Il lui fallait un certain temps d'adaptation. Il dissimula ses mains sous sa longue toge afin de ne laisser paraître aucune faiblesse devant ses soldats.

Le Seigneur des lieux vit tour à tour Amendile, Philéas et Thanatos s'agenouiller devant lui afin de parfaire leur serment de fidélité déjà déclaré lors de la cérémonie de remise de leur surplis. Le Spectre du Djinn semblait docile et dévoué, un parfait Guerrier sur lequel il pourrait compter. Le Dieu de la mort s'excusa de l'effectif des Enfers. Hadès lui répondit par un sourire. Il savait que sans son pouvoir, les âmes spectrales avaient du mal à se réincarner. Maintenant guidé, ils répondraient certainement en masse à cet appel. Tout allait changer, le monde des Hommes entrait à nouveau dans une période sombre. D'ores et déjà, le Maître des lieux pouvait ressentir l'éveil de ses étoiles maléfiques aux quatre coins du globe terrestre.

Hadès attarda son regard sur le Spectre du Balrog. Grâce aux souvenirs d'Oneiros, il savait que cet Homme n'hésiterait pas à user de fourberie tout comme il l'avait déjà fait au Sanctuaire Sous-Marin. Un seul mot sortit de la bouche du Spectre de l'étoile maléfique du talent. Le Seigneur des Enfers resta dubitatif face à ce salut. La place de monarque était convoité, même s'il s'efforçait de croire à une parfaite dévotion de ses Hommes, il n'était pas à l'écart d'une possible trahison. Après tout, les Hommes usent et abusent des mensonges à leurs propre fins personnelles. A l'instar de ces êtres abjectes, les Dieux ont également une soif abyssale de pouvoir.

Il n'avait toujours pas digéré le partage de la Terre entre les membres de la Trinité. Condamné à vivre parmi les ombres, ses Hommes méritaient mieux que cela. La seule façon qu'il avait trouvé jusqu'à présent pour prendre la surface terrestre avait été le conflit. Pour cela, il s'était à maintes fois opposé à celle qui en était la protectrice, sa nièce : Athéna.

Un entrecroisement de paroles et de convictions força le Seigneur des Enfers à quitter ses pensées et souvenirs. Devant ses yeux divins, Amendile et Philéas se querellaient. Ce dernier avait eu l'audace d'inciter le Sombre Monarque à agir ce que le Spectre du Djinn trouva fort déplacé. Il ne fut pas le seul à trouver que le Balrog ne savait tenir sa langue. Hadès observa la scène d'un œil mécontent. Même si le Djinn avait raison, la déité ne tolérait pas que l'on se querelle au sein de la même Armée, surtout dans ces temps creux.

Bientôt la crise atteint son paroxysme et Hadès ne put en supporter davantage. Il tapa de son poing le montant de son trône et dévisagea les protagonistes d'un regard assassin, la couleur rubis de ses yeux semblaient ne jamais avoir été aussi flamboyante. La férocité se mélangea à sa douce voix :

- Spectres! Où vous croyez-vous donc?! Je ne tolérerai aucun écart en ma présence! Devant moi, vous êtes tous égaux. Tu ferais mieux de ne plus toiser tes frères d'armes Balrog, car tu pourrais en subir les conséquences. Cesses de te croire supérieur aux autres, ton pouvoir égal celui d'Amendile et de tes autres compagnons! Ai-je été clair?

Hadès n'attendait pas de réponse face à ce qui ressemblait pourtant à une question. Il savait qu'aucun des Hommes qui se trouvaient ici n'oserait le défier de face. La divinité infernale s'installa à nouveau confortablement dans son fauteuil, il n'aimait pas faire ce genre de remontrance mais la situation l'exigeait. Ses troupes ne devaient se disperser, il fallait qu'elles restent unies. Soudain, les portes de la salle du trône s'ouvrirent laissant apparaître un nouveau Spectre. De par ses traits caractéristiques, il reconnu le Surplis de la Mandragore. Quand ce nouvel arrivant fut baigné dans lu lumière, Hadès put y découvrir une jeune femme.

Celle-ci s'inclina devant son Maître et présenta ses intentions. La beauté de cette mortelle ne laissa pas le Dieu de marbre. Pourtant, il ne laissa rien figurer. Il se surprit à penser à sa douce et fatale femme : Perséphone. Bientôt, il utiliserait son pouvoir pour la faire revenir à ses côtés mais il préférait d'abord mettre de l'ordre dans son Royaume afin de l'accueillir dans les meilleures conditions.

A nouveau le Balrog interrompit le silence qui régnait dans la pièce impériale. Visiblement, il souhaitait accéder à une requête. Philéas s'exprima alors. Il faillit utiliser le nom d'Oneiros pour interpeller son Dieu. Était-ce là un défi sournois ou un manque d'attention, Hadès préféra ne rien relever de cette faute et laissa le Spectre continuer son récit. Ainsi il était allé de sa propre volonté au Sanctuaire terrestre d'Athéna. Dans quel but, il n'en savait rien mais il ne tarderait pas à en découvrir les raisons. Il expliqua alors à la déité qu'il eu oublié son arme lorsqu'il accouru ici pour l'éveil du monarque. Philéas eu même l'audace de dévisager puis de fixer les yeux dans les yeux celui qui était. Hadès le regarda, sans aucun signe apparent d'agacement. Qu'espérait-il en faisant de telles révélations et en agissant de la sorte.

Il en conclut que le Balrog avait un fort besoin d'attirer l'attention afin que l'on remarque et que l'on s'attarde sur sa personne. Hadès réfléchit quelques instants, toujours le regard plongé dans celui du fautif.

- Eh bien Balrog, tu accumules les mauvais points en cette journée censée être festive... Il est évident que tu dois aller chercher ton Arme, j'espère pour toi que tu arriveras à la récupérer et qu'elle n'est pas tombé dans de mauvaises mains. Personne ne doit découvrir le pouvoir que cache les Surplis! Alors cours et dépêches toi. Mais saches qu'à ton retour tu devras répondre de tes actes et expliquer les raisons de ton expédition solitaire sur le sol Grec, alors choisis bien tes mots...

Le Seigneur des Enfers détourna son attention du Spectre du Talent car il venait d'entendre à nouveau les portes de la Giudecca s'ouvrir. Hadès eu la surprise de voir ce qui ressemblait de loin à un enfant apparaître. Dans un cri à faire écho sur les murs sombres du palais infernal, le nouvel protagoniste marqua son arrivée. La divinité n'eut pas de mal à reconnaître le caractère enfantin des fils d'Hypnos, après tout son corps n'était autre que de l'un d'entre eux. Certes, il l'avait fait évolué mais le schéma génétique était le même. Cette arrivée fracassante amusa le Maître des lieux. Il regarda le Dieu de la Mort et fronça légèrement les sourcils afin qu'il calme les ardeurs de ce jeune vaurien.

Quand le calme fut revenu, Hadès jugea qu'il était temps de présenter les ordres de mission et de répartir les tâches. La situation devenait alarmante et les Enfers devaient s'affirmer en tant que grande nation. Il joignit ses mains, baissa la tête, laissant son front toucher ses doigts. Fermant les yeux, il se mit à réfléchir. Il devait tout d'abord consolider ses alliances afin de connaître les forces exactes. La déité infernale reporta alors son regard sur le Dieu de la Mort.

- Thanatos, rends-toi en Asgard afin d'avertir Odin de mon retour terrestre. Dis lui que je veux le rencontrer afin de parlementer sur le traité signé. Tu peux d'ores et déjà lui rappeler que les Asgardiens ont le soutien des Spectres...

Hadès adressa un hochement de tête au Demi-Dieu puis tourna la tête en direction du Fils d'Hypnos. Il voulait que le calme règne à nouveau dans cette salle et avait décidé d'envoyer cet illuminé en mission.

- Quand à toi Phantasos, tu vas te rendre au Sanctuaire Sous-Marin afin de connaître la réponse d'Amphitrite. Voilà bien longtemps qu'elle aurait déjà du répondre à notre proposition. Je ne souhaite pas perdre mon temps avec des incapables. Avertis la que sa décision pourrait influer sur son commandement et qu'en tant que membre de la Trinité j'appose mon droit divin sur la défense de ce Sanctuaire en l'absence de mon frère Poséidon! Je suis tout disposé à la rencontrer si elle le souhaite...

Hadès marqua une pause. Il venait de disperser trois de ses Hommes aux quatre coins du globe et devait penser à ce qu'il ferait de ses troupes restantes. Les Enfers ne devaient rester sous sa seule protection. Il jugea bon de garder la Mandragore et le Djinn en garnison. Une nouvelle fois les lourds battants de la Giudecca glissèrent sur leurs gonds.

Cette fois-ci se fut un Garde qui se présenta devant son Seigneur, il ôta son casque et vint poser genou à terre.

- Monseigneur, des intrus viennent de faire irruption aux abords du Royaume. Selon les sentinelles, il s'agirait de trois chevaliers d'Athéna.

Pendant toute la diction de son rapport, le Garde n'avait pas relevé sa tête une seule fois, il craignait trop le courroux du Dieu colérique pour bouger. Hadès remercia le soldat puis l'invita à retourner à son poste. Cette nouvelle changeait ses plans. Ainsi sa nièce prenait l'initiative d'envoyer des unités à sa rencontre. Était-ce une déclaration de guerre ou une simple rencontre, il n'en savait rien pour le moment. Sous-estimer ces envoyés pourrait lui porter préjudice. Il regarda alors les Spectres en réserve.

- Reiki, Amendile allez aux portes du Royaume et tâchez de découvrir la raison de la venue de ses Hommes sur notre territoire. Ne les provoquez pas mais montrez leurs qu'ici ce sont les Spectres qui font la loi alors ne vous laissez pas intimider. S'ils ont quelconque requête à formuler, je suis enclin à les recevoir.

L'effectif des Enfers était maigre, Hadès devait être fin stratège. Il frotta son menton de son index et commença à réfléchir aux différentes solutions qui se présentaient à lui. Des grognements le forcèrent à quitter cet état de réflexion. Il pouvait entendre la colère d'un animal au dehors du palais. Il ferma les yeux et transcenda son esprit afin de voir le perturbateur.

Avec plus 10 de mètres de haut et d'un poids de plusieurs dizaines de tonnes, le cerbère dominait les soldats de ses trois têtes. Sa crinière enflammé et ses yeux rougeoyants faisaient forte impression. Apeurés par la bête, ils tentèrent bêtement de la garder à distance à l'aide de leurs lances. Montrant des crocs, il souhaitait passer afin de rejoindre son maître. Hadès s'immisça dans l'esprit de l'animal pour le calmer. Grâce à son pouvoir divin, il diminua la taille de la bête à celle d'un grand chien adulte. Seules ses trois têtes trahissaient sa descendance mythologique.

Le Dieu des Enfers revint alors dans son corps et ordonna aux gardes de laisser passer son favori. Quelle ne fut pas sa joie quand il vit l'être tricéphale entrer dans le palais. Trottinant d'un pas joyeux, l'animal vint se poser aux pieds du trône impérial. Hadès se leva alors et se mit à caresser successivement les différentes têtes afin de calmer leur jalousie excessive. L'animal exprima son contentement par des gémissements.

- Ah Cerberus, cela me fait grandement plaisir de t'avoir à mes côtés. Tu as bien dû t'ennuyer seul. Ne t'en fais pas, désormais tu ne me quitteras plus...

La divinité se releva et reprit place sur son trône. Tout commençait à rentrer dans l'ordre. Hadès esquissa un sourire face à cette nouvelle situation...
Revenir en haut Aller en bas
morphée


Nouvel Éveillé


Messages : 2062

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Ven 5 Fév - 21:58


"-Eh bien Balrog, tu accumules les mauvais points en cette journée censée être festive... Il est évident que tu dois aller chercher ton Arme, j'espère pour toi que tu arriveras à la récupérer et qu'elle n'est pas tombé dans de mauvaises mains." répondit le monarque.

Avec l'accor de de celui-ci, le noble des Enfers se leva et remit sa capuche. évidemment, les remarque du monarque importait vraiment peu pour le spectre du Talent. Juste son accord valait pour Philèas. Un petit 'Désolé mon Seigneur' aurait était valable sur le moment mais dans la bouche du juge, cela n'aurait fait qu'insulte envers son interlocuteur. Le 'De May' était désormais pret a tout pour récupérer son Fidéle... il était pret à trahir royaumes guerroyer contre seul contre les Dieux et Déesse pour ce qui lui était siens! ce fouet du Jugement, sa sombre Propriété. Athéna, le détenait très surement entre-ses petite et frêle mains. l'idée même, d'aller parcourir ces douze vaste Temple zodiaqual et ainsi reprendre son due des mains d'une déesse elle-même, était d'une saveur exquise pour le juge du silence. Le rêve allait devenir réalité pour Philèas... du moins, une part de rêve, rencontré 'Palas Athéna' dit 'Athéna' en elle-même.

Quel ironie. Philèas était sur le départ du lieu nommé Guidecca en compagnie du monarque en personne, qui n'était, l'oncle de cette petite fille du sanctuaire... cette fragile et Arrogante Athéna. Le sang des Divin, cela était vraiment d'un ridicule et prétentieux. Philèas voyait toujours cela d'un mauvaix oeuil. Le monarque et Athéna et tout deux lié par le sang... tout deux lié par la Famille... lié par cette Guerre incessante, qui surement ne finirait Ô grand jamais... quel intérêt de perdurait dans ce cycle vicieux ? La haine et l'Amour était tout deux le total opposé. Philèas le savait bien... un jour viendrait où son ambition le menerait à sa gloire. détronait le monarque lui même ? si l'occasion se présenté ... pourquoi pas ! d'autres spectre fit leurs appariton autour d'hades... celui-ci apparament était belle et bien reveiller désormais et avait des projets sur l'avenir de la terre. Philèas, sans un mots, se dirigea vers la sortie le sourire au lèvre sans même saluer le monarque et ses ombres.

celui-ci avait désormais à Faire avec ces petitS chevaliers d'Espèrance et leur Déesse.

Le sanctuaire allait connaitre le retour du Balrog mais également sa Malice.... ... ... ¤ Si cette terre est sacrée, alors je vais très vite je savoir... ¤ pensa le noble avec Ironie.


- Entrée du Sanctuaire -
Revenir en haut Aller en bas
Kashyapa


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1506

Feuille de Personnage :
HP:
202/202  (202/202)
CS:
205/205  (205/205)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Sam 6 Fév - 23:18

Les spectres avaient été peu nombreux a se réunir pour assister a la réincarnation du seigneur des enfers .
Hadès observa ses troupes avec calme , cherchant surement une solution pour trouver un moyen de redonner a son empire toute se splendeur.
Mais le silence qui régnait fut briser par la querelle entre Philéas et Amendile .
Ceux ci ne semblaient pas craindre la colère du sombre monarque .
Ils n'avaient pas idée que leur dispute pourrait leur valoir la mort , une chance pour eux que les spectres n'étaient pas très nombreux .
Hadès leur ordonna de se taire et de cesser ces chamaillerie , indigne de son armée.
La voix du maitre des enfers raisonna et calma automatiquement tout le monde, le silence revenu , un ordre de mission fut donné a chacun.
Enfin c'était avant la venue d'un nouveau spectre qui signala la présence de saint a l'entrée du royaume des ténèbres.
Le dieu de la mort aurait bien aimé les accueuillir a sa facon mais il avait une autre destination.

Très bien maitre , je me rends de suite en Asgard .
Vous pouvez compter sur moi pour conforter notre position envers le seigneur Odin.

Thanatos n'était plus le seul maitre a bord pour diriger les enfers.
Cela aurait pu contrarier , mais ce n'était pas le cas.
Maintenant il avait un peu plus les mains libres de faire ce qu'il voudrait .
Tout en restant bien sur fidèle aux yeux d'hadès.
Ce dernier était un peu trop tendre pour l'instant .
Le dieu de la mort ne se serait pas géner pour faire cesser la dispute entre Philéas et Amendile et pas seulement en haussant le ton .
Toujours dans ses pensées le fils de Nyx quitta les enfers pour une destination qui lui était pour l'instant inconnue.

Asgard
Revenir en haut Aller en bas
Amendile


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 227
Armure : roman, manga, pc, les amis, le sax

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Dim 7 Fév - 21:32

*Hadès avait parlé, Hadès avait rendu son jugement. Tout comme moi, il n'approuvait pas l'attitude de Philéas. C'était tous à fais légitime.*

Hadès une fois qu'il eut ramené le calme dans la petite assembler qui s'était d'ailleurs agrandit. Je voulais saluer les nouveaux arrivants, une trés belles femme qui visiblement était spectre de la mandragore ainsi qu'un être étrange qui me parraissais bien sympathique est n'était pas sans me rappeler le dieu des rêves.D'ailleurs je lui avait promis de lui montrer les pouvoirs mais il était partit avant. C'était dommage.
Hadès donnait donc des ordres à tout ses spectres, ensuite il me demanda à moi et à un des nouveau arrivant de se rendre à la porte des enfers. L'autre serviteur se précipita à la porte et moi m'aprochais d'Hadès

"Je m'exuse monseigneur pour mon comportement mais je ne trouvait pas que l'attitude du spectre du balrog soit justifier. Je pense que son comportement changera avec le temps... ou empirera. Je n'ai fais que ce que je pensais juste"

Sans perdre plus de temps je me précipitais vers la porte des enfers

direction: devinez! .........porte des enfers
Revenir en haut Aller en bas
Reiki


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 72

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Lun 8 Fév - 19:50

Le regard curieux de la belle Reiki fixait sans cesse les deux Spectres… Comme elle l’avait prévu, son dieu marqua son mécontentement à travers une férocité rare mais terrifiante, la Princesse en ferma même les yeux… Or, elle parvenait toujours à sentir, malgré sa colère, toute la douceur ténébreuse dont était fait son Seigneur… Un sourire béat s’était dessiné sur les lèvres fines et pulpeuses de la Fleur ; ses joues rosirent lorsqu’elle sentit le regard de son Dieu se poser sur elle… Avait-elle seulement le droit de le contempler et de l’admirer secrètement ? Elle chassa cette interrogation de son esprit, selon elle, elle n’en avait pas le droit… Car elle devait avant tout le protéger au péril de sa vie… Était-ce également le dessein du Balrog, dont la froideur et la condescendance ne laissèrent pas la jeune femme sans réaction ? Elle lui adressa un regard foudroyant… Cette insolente ironie, et cette insolence ironique ne lui plaisaient point… De plus, se permettre ce genre de manières et d’attitude lorsque l’on a perdu un artefact chez un ennemi était plutôt malvenue… Hadès ne manqua absolument pas de le lui faire remarquer, et ce fut avec un immense sourire que Reiki entendit ce reproche… Un mot de son dieu et elle se ferait un plaisir d’infliger des souffrances artistiques à son frère d’armes, alliant grâce, beauté et supplice ; une Fleur n’est jamais sans danger et la Mandragore en était le plus bel exemple. Toutefois, affaiblir les effectifs infernaux n’était sans doute pas une bonne idée… Pour le moment. Le Balrog put s’en aller, le cœur léger, aller quérir son arme chez l’ennemi commun des Enfers : le Sanctuaire. Souhaiter qu’il y reçoive quelque violence était-il hypocrite ? Hadès le permettrait-il de la part de ces chevaliers ? Sans doute non… Car Philéas était simplement sensé récupérer son arme pacifiquement. Tout comme le Sombre Monarque l’autorisa à quitter ses Terres, il ordonna également à Thanatos d’aller en Asgard en temps que messager. Puis, il tourna la tête vers le nouveau venu : un fils d’Hypnos, qui était fort joyeux et amusant. Il dut, quant à lui, se rendre chez le Seigneur des Mers Poséidon. Il ne restait donc plus que deux Spectres auprès de lui : Reiki et le Djinn… Ce dernier s’était excusé pour son attitude et sa querelle envers son confrère. Intérieurement, la Japonaise approuva son geste. Cependant, elle ne se sentait pas prête pour s’ouvrir à lui : elle était une éternelle solitaire.

Tout à coup, un garde fit irruption dans le Palais. Le regard de jade de la belle se posa sur lui. Essoufflé, il posa un genou à terre et enleva son casque. Trois chevaliers d’Athéna avaient fait irruption dans le Royaume. Les sourcils couleur nuit de la jeune pousse se froncèrent, que faisaient-ils ici ? Si c’était une offensive, les deux Spectres restants auraient quelques difficultés car ils seraient en nombre inférieur. Calmement, le Seigneur infernal ordonna à ses deux guerriers d’aller à la rencontre des intrus. Il leur recommanda de ne pas les provoquer tout en demeurant ferme en affirmant leur autorité. Reiki, gracieusement, à la manière d’une danseuse, se releva. De son cosmos magique et multicolore s’échappa une douce fragrance enivrante. Un mystérieux sourire se dessina sur le visage d’albâtre de la Princesse, et dans son regard brillait la Détermination comme une étoile. Elle s’exprima de sa suave voix, tout en s’inclinant profondément :


"Il sera fait selon vos choix Monseigneur."

Reiki pivota sur sa jambe gauche, et regarda le Djinn, nommé Amendile, s'éloigner hâtivement, ne prenant pas la peine d'attendre sa ravissante consoeur. Celle-ci ferma les yeux et inspira profondément, avant de s'élancer à sa suite.

=> Porte des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
ExSylphide


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 92

Feuille de Personnage :
HP:
0/170  (0/170)
CS:
0/160  (0/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Mar 9 Fév - 11:53

L'étoile celeste de la victoire venait pour la première fois aussi loin en enfer.
Il n'avait jamais eu la chance d'etre convoqué par Hadès et avait toujours eu a faire a un des juges pour prendre ses ordres.
Le seigneur des enfers venait de se réincarné , son arrivée semblait coincider avec la naissance de plusieurs étoiles parmi les 108 spectres.

Une bonne nouvelle qui laissait auguré le retour au temps des conquètes et des combats.
Sylphide s'avanca devant le sombre monarque regardant au passage ses autres compagnons présents.
Puis il s'agenouilla devant son maitre.

Seigneur Hadès , Je suis Sylphide du Basilic .
Pret a prendre mes ordres auprès de vous.

Le nouveau venu espérait avoir une mission ou l'action ne manquerait pas et ou les combats serait nombreux .
il n'était pas fait pour la diplomatie s'était un combattant et il excellait dans son art.

Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Mar 9 Fév - 17:00

Raïmi avait demandé son chemin à des âmes errantes, sur le trajet jusqu'à Giudecca. Qu'elles répondaient correctement ou non, il s'en moquait de toute manière. Il leur fit subir des étouffements avec ses gros câbles constricteurs, tels des boas affamés, avant de les regarder mourir en ricanant.

- Que le parfum de la mort est bon aujourd'hui, fit-il en reniflant.

Après tout, un petit échauffement n'était pas de refus. Raïmi avait quelque peu les muscles endoloris après autant d'années d'enfermement aux cinq Pics. Cette interminable condamnation sembla lui donner plus de vigueur à sa nouvelle renaissance.
Le Ver finit par arriver devant le Palais du puissant Monarque des Enfers. Il était temps de montrer son dévouement au divin Maître.

Raïmi grimpa les marches à longues enjambées, et stoppa net devant l'entrée du temple, pour s'imprégner du lieu. Lui qui passait plus son temps dans les profondeurs de la terre, prit quelques secondes pour admirer la beauté des colonnes sur le perron.

- Quelle splendeur ! Pensa-t-il en se caressant les lèvres avec sa langue. Mais rien n'égale Hadès, notre Maître à tous.

Le Spectre ricana, fier de sa réplique. Puis, enfin, il poursuivit le chemin, s'engouffrant dans l'obscurité de la vaste maison. L'endroit était paisible et silencieux. Baigné par le cosmos incommensurable du Dieu, Raïmi reconnut bien là, la bienfaitrice présence du grand Hadès.
Le serviteur mit fin à sa traversée au beau milieu de la pièce pratiquement vide, et attendit que le propriétaire se manifeste, un genou au sol pour se prosterner comme il se devait.

- Ô mon Maître ! Dieu Hadès ! Je suis Raïmi, Spectre du Ver, étoile terrestre de la Soumission. Me voilà réincarné et honoré de vous servir de nouveau. Je me présente à vous pour vous jurer obéissance et fidélité.

Son coeur eut des palpitations, tout à coup. Un sous-fifre comme lui n'avait pas pour habitude d'être convoqué à des cérémonies solennelles du genre. Et surtout, l'émotion d'une telle retrouvaille était impossible à renier.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: v   Mar 9 Fév - 22:59

L' Empereur du Royaume des ombres regarda avec un œil enjoué ses troupes acquiescer de leur ordres de mission et se répartir afin de fortifier la position des Enfers face aux autres factions. Assis confortablement dans son fauteuil impérial, Hadès se laissa un moment d'errance psychique. Celui que l'on considérait comme la personnification du mal, voire le diable lui-même aux dires de certaines personnes, se remémorait les dernières batailles entre les guerriers de sa nièce et ses sujets.

Sous le terme de Guerre Sainte et depuis la répartition controversée du territoire des mortels, la soif d'ambition divine ne cessait de vouloir être satisfaite. Chaque rencontre sur le champ de bataille entre la Déesse des Arts et de la Guerre et le Dieu des Enfers avait été conclue par une défaite cuisante de ce dernier. Certes il ne manquait pas d'ambition ni même de forces, seul la concrétisation lui faisait défaut. Par maintes fois, il avait approché de son but ultime mais à chaque fois un élément perturbateur venait entraver sa marche vers son monde utopique.

Bien qu'il ne put jamais le prouver, Hadès soupçonnait son frère Zeus de venir en aide à sa fille bien aimée. Le Seigneur noir tentait de rallier Poséidon à sa cause mais celui-ci se déterminait à faire cavalier seul. L'Empereur des Océans avait toujours été si chevaleresque que cela en dégoutait le Maître des Spectres. Qu'importe la manière, seul le résultat compte telle était sa devise. Chaque soldat du monde souterrain connaissait ces mots et tâchait de les appliquer du mieux possible.

Le Seigneur des Enfers en avait plus qu'assez de cette situation où lui et ses Hommes n'avaient aucun avenir possible. Peu à peu, il le sentait Athéna lui reprenait des terres et confirmait son droit de propriété sur la Terre. En usant de fléau et de cataclysmes tels que la peste, Hadès perpétuait son intimidation sur les mortels mais les croyances évoluaient, il le sentait il devait âgir pour ne pas tomber dans l'oubli.

Un gémissement roque de son animal le fit sortir de ses pensées néfastes. Peu de temps après, les battants de la porte du palais glissèrent sur leurs gonds. Un nouveau Guerrier venait de faire son apparition. Sur ce point-là, la déité ne s'était trompée. Grâce à son pouvoir qui ne cessait de s'émanciper, les étoiles maléfiques tendait à se réincarner plus facilement, la preuve avec ce nouveau venue. L'intervenant se présenta comme le Spectre de l'étoile céleste de la victoire : Sylphide du Basilic. Il s'agenouilla devant son dieu et réaffirma son serment de fidélité.

La divinité colérique posa son regard perçant sur son nouveau soldat. Cerbère le gardait également dans son champ de vision. On pouvait sentir la soif de batailles dans les paroles du Basilic. Un bon point pour lui. Avec ce qui s'amorçait un tel Guerrier serait surement des plus utiles. Après un court moment de silence du à l'observation des deux parties, Hadès s'éclaircit la voix et s'apprêta à déverser la juste parole. Il n'eut pas le temps de s'exprimer qu'un nouveau protagoniste venait perturber son dessein. Une démarche hasardeuse suivit de propos forts comiques marquèrent l'arrivée de Raïmi du Ver Spectre de l'étoile terrestre de la soumission.

Encore une étrangeté au sein de l'Armée terrible des Enfers. Bien que d'apparence faible, il fallait certainement se méfier de ce pouvoir mystérieux du Spectre des bas fonds. Hadès le reçut par un sourire. Alors, le divin se releva de son siège dominant ainsi parfaitement les quatre coins de la pièce royale. Il commença à descendre tranquillement les marches de marbre le séparant de ses Hommes.

- Nobles Guerriers, je suis fier de vous compter parmi nos troupes. Vous venez de dôter notre Armée d'éléments forts intéressants. L' heure n'est pas à la discussion ni même à la fête. A peine arrivé, il vous faut déjà répartir. Voilà l'occasion de démontrer votre dévition pour les Enfers. Raïmi, je te charge d'aller retrouver Phantasos au Royaume Sous-Marin de Poséidon. Il t'expliquera lui même plus en détail cette mission délicate.

Hadès marqua une pause, posa l'index sur sa lèvre supérieure, réfléchit quelques instants puis pointa ce même doigt sur la personne de Sylphide. Le sourire avait disparu du visage angélique du divin, il semblait préoccupé.

- Quand à toi Basilic, tu vas te rendre au Sanctuaire d'Athéna et tâcher de découvrir ce que manigance le Spectre du Balrog. Tant qu'il ne m'a pas démontré le contraire, je douterai de sa personne. Assures-toi qu'il ne cause aucun dégât et donc qu'il n'engage aucun combat contre les Chevaliers athéniens. S'il ne enfreint ces conditions, je t'ordonne de l'amener devant moi, de gré ou de force. Si à l'inverse, il est la proie de la fourberie d'un "Saint" rapporte moi ces faits immédiatement!

Hadès passa devant ses soldats puis se retourna dévisageant les deux hommes. Il n'attendait évidemment aucune contradiction mais souhaitait voir le signe qui scellerait le début de leur mission respectives. Pendant ce temps, Cerbère se leva également rejoignant d'une démarche pataude son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Mer 10 Fév - 13:00

Le retour aux sources se déroula plutôt de façon expéditive. À peine débarqué dans l'antre du Sombre Roi, pour des raisons de respect, de politesse, et d'honneur, Raïmi se vit déjà recevoir une mission qui l'envoyait apparemment au front.
Mais le Dieu avait raison. Quoi de plus normal que d'exécuter un ordre, comme preuve de dévotion inconditionnelle, plutôt que de saliver en paroles de bienvenue, ou encore porter un toast à la résurrection de chacun ici présent.

Hadès avait même été jusqu'à quitter son trône à l'étage, et rejoignait ses fidèles soldats pour annoncer ses directives. Le Ver se délecta de la scène. Il ne manquait plus qu'une épée pour l'adouber, d'une certaine manière, et il serait plus que comblé de son retour devant son Dieu.

- Oui, mon Maître ! Répondit le Spectre aux membres ambulants, avec ferveur. Je me mets en route sur-le-champ accomplir cette tâche.

Il n'était certainement pas question de refuser, quoi qu'il arrivait. Le Spectre esquissa un grand sourire, tel un rapace qui se languissait d'un gibier imminent.
Mais Hadès se tenait dans son dos, une fois qu'il eut déclaré son speech. Dommage. Il ne pourrait que deviner la finesse des dents aiguisées de son serviteur.

Raïmi se redressa comme un bossu préhistorique, et pivota pour faire face au Monarque.

- Je pars donc pour le Royaume sous-marin, retrouver ce Phantasos.

Le Ver, pratiquement déjà plié en deux, n'eut pas long à se pencher davantage pour montrer sa plus belle courbette respectueuse. Pendant ce temps, une goutte baveuse du gros chien à trois têtes s'écrasa sur l'arrière du casque du Spectre. Ploc !

Raïmi se retint de faire la grimace. Il était déjà assez moche au naturel. Donc, pas la peine d'en rajouter une couche. Le guerrier garda alors sa fière allure de fayot, et quitta les lieux par où il avait pénétré, sans se poser de questions.

Il n'y avait plus qu'à être à la hauteur de l'objectif. Quelle était donc cette délicatesse dont parlait le grand Monarque ? Tant pis. Raïmi le saurait une fois à destination.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Kashyapa


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1506

Feuille de Personnage :
HP:
202/202  (202/202)
CS:
205/205  (205/205)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   Mer 10 Fév - 23:06

Le fils de nyx arriva au giudecca.
De nouveaux spectres avaient fait leur apparition pendant son absence .
Peut etre le réincarnation d'Hadès précipitait elle l'éclosion des 108 étoiles de l'armée des enfers.
Montant calmenent les marches et observant les nouveaux venus Thanatos s'avanca assez pret du sombre monarque et posa un genou a terre.
Les nouvelles qu'il venait apportées allait rejouir le seigneur des ténèbres .
Il devait lui délivrer ses informations avant que l'un des émissaires d'Athéna ne fasse son apparition.

Mon maitre voici les nouvelles du royaume du nord.
Notre pacte est toujours effectif et une entrevue entre vous et le seigneur Odin est envisageable très rapidement.
Mais le reste de mes informations est plus intérressant.
Un village d'asgard a été attaqué par un saint , il a tué de nombreux villageois .

Un combat s'est engagé entre un des guerriers divin et ce chevalier du sanctuaire.
Par contre je ne sais pas ce qu'il est advenu de ce dernier.
Il faudrait donc bien se méfier de ceux qui sont a nos portes et essayer d'en savoir un peu plus .

Le dieu de la mort attendit la réaction d'Hadès .
Ces nouvelles devaient bien rejouir celui ci, les choses commencaient a tourner dans le bon sens pour l'armée des enfers.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand le Rêve devient réalité...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le Rêve devient réalité...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Giudecca-