RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Retour de Teclis (Amendile et Hadès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Teclis


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 193
Armure : Les petits bonhommes warhammer, les arts martiaux, la musique et les mangas

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mer 7 Avr - 9:44

Ainsi Amendile lui avait dit de rejoindre le Guidecca. Le spectre du djinn était donc bien plus éclairé que celui du Naga en ce jour douloureux. Douloureux oui car Teclis avait vue souffrir un ami, un être cher et cela lui rappelait des souvenir de sa vie de mortel qu'il voulait oublier à tout prix.

Mais au lieu de penser à cela, le jeune garçon devait à tout prix rejoindre son Maître. La situation est préoccupante. Athèna a mis l'échéquier en marche et elle avait déjà attaqué Asgard et les Enfer. Que pouvait-il bien lui passer par la tête ? Avait-elle réellement les forces de combattre sur deux fronts ? Si cela s'avéré vrai, alors elle serait en position de force au Mont Etna et la situation deviendrait dangereuse pour tous ceux présents.

Teclis courru donc droit chez son maître. Comme à chaque fois qu'il entrait dans ce magnifique lieu, il enleva son armure pour ce présenter décement à son mentor, à son "père" du moins l'équivalent pour lui qui avait été abandonné dans cette ruelle sombre cette néfaste nuit où il rejoint son maître.

Une fois ôtée, Teclis attendit quelques temps Amendile mais ce dernier tarda. Ne voulant pas mettre en colère le sombre Monarque, car le spectre de la sagesse savait que sa colère pouvait être aussi puissante que sa clémence, Teclis entra dans le palai et à son habitude s'agenouilla et se prosterna devant la déité qui lui faisait face.

"Seigneur tout puissant, le combat qui faisait rage aaux portes de votre royaume vient de prendre fin et Amendile et en route. Je l'avait rejoins sur les rives du fleuve à la quatrième prison avant de vous rejoindre. Puis il m'a dit de vous rejoindre. Je m'inquiéte car il devrait déjà être ici. En attendant, d'autres choses me turlupines. Pourquoi Athéna attaquerait-elle sur deux fronts ? N'est-ce point suicidaire de sa part ? Ces évènements sont illogiques majesté. Quelque chose me dit, et loin de moi l'idée de défendre notre ennemi, mais à mon avis elle aussi est en train de ce faire avoir."

Sachant que ses paroles étaient quelques peu blasphématoires, car Teclis prenait partit pour son ennemi, le jeune spectre se prosterna de nouveau attendant la sentence de son maître. Mais le silence s'imposa, comme si le puissant seigneur savait que son disciple n'avait pas fini de parler. Teclis reprit donc la parole :

"Si vous allez à cette rencontre je pense qu'il y a deux possibilités. La première est que votre nièce a réellement fomenté tout cela et donc cette entrevue diplomatique est un piège. Sinon elle est, désolé du terme votre majesté, carrément stupide car alors elle serait en position de faiblesse. C'est pourquoi je vous demande de me laisser à la tête d'une délégation de reconnaissance qui établira le contact et analysera la situation avant de vous faire quérir si besoin ai, si ce n'est pas un piège."

Teclis était-il encore allait trop loin ? Il pensait que oui mais c'était à son Maître d'en juger et de le punir si besoin était. En attendant la réponse de son mentor, Teclis se prosterna à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Amendile


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 227
Armure : roman, manga, pc, les amis, le sax

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Dim 11 Avr - 23:08

Je me précipiter vers les marche du palais de Giudecca. Teclis étais déja en converstation avec sa noir majesté. Il venait de terminée quand j'arrivais et je ne savais rien de ce qu'il avait dit. Je repris quelque seconde mon souffle mis à rude épreuve. Les flêches du sagittaire étaient décidement puissantes. Ma plaie ne se décidait pas à se refermer et la perte de sang se fesait sentir sur mon endurance. si je n'avais pas eu mon masque compte tenu de la hauteur de frappe mon crane aurait sûrement était transpecrer par ma flèche. Je repris un dernier souffle avant de m'avancer vers sa noir suzeraineté. Je mit un genou à terre en baissant la tête.

-Mon seigneur. Nous avons étaient ataqué par un chevalier d'or en présence de l'émissaire d'Asgard. Je ne sais ce que vous savez déja je vais donc vous racontez ma version des fait. Nous pourrions faire jouer notre alliance avec les Asgard et attaquer le sanctuaire mais je n'ai pas eu l'impression que ce chevalier était là sur ordre d'Athéna, il est venu de façon officieuse et je m'interroge sur l'eventuallité qu'il soit venu de son propre chef. Vous seul êtes le maître des enfers et vous seul aposer vos décision. Mais je pense que la guerre sainte est malhereusement de nouveaux en marche. Nous aurons eux peu de répit depuis la guerre contre les géants.

Je m'arrêtais un instant de parler, reprenant mon souffle et laissant à Hadés le temps de réfléchir Je me relevais puis repris.

" le spectre de la chauve-souris est venu avec moi. Que devons nous faire monseigneur"
Revenir en haut Aller en bas
Eirik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1650
Armure : a poil

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Lun 12 Avr - 11:59

J'avais suivi Amendile qui tentait, tant bien que mal, de se dépècher de se présenter au Seigneur Hadès. Un pas en arrière, je m'inclinais profondément devant le sombre monarque. S'il y avait un être au monde devant lequel je m'inclinais définitivement, c'était bien notre souverain. J'ouvris en grand mes oreilles afin de me tenir au courant de la situation. Je regrettais que nous soyions arrivés après le spectre du Naga, mes informations auraient été plus complètes. Quoiqu'il en soit, la nouvelle que les Ases étaient mêlés à cette histoire présageait quelques courses dans le froid.

[HRP : Pas grand'chose à dire ...]
Revenir en haut Aller en bas
Teclis


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 193
Armure : Les petits bonhommes warhammer, les arts martiaux, la musique et les mangas

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Lun 12 Avr - 19:49

Enfin Amendile était arrivé. En plus en présence d'un nouveau, enfin nouvelle. Les deux spectres c'étaient inclinés devant le monarque. La suggestion du spectre du Djinn fît cependant frémir le spectre du Naga qui pendant que son ami parlé c'était approché de lui et avait entreprit de panser ses blessures. Sans rien de bien désinfectant ni rien pour suturer, Teclis décida de ne pas y aller de mains mortes. Il déchira ses propres vêtements et serra de toutes ses forces pour faire un point de comprétion. Bien sur c'était un pansement de fortune mais seul le seigneur Hadés pouvait décider de soigner correctement son disciple. Aprés quoi, Teclis s'inclina de nouveau devant son Maître. Les paroles d'Amendile l'avait choqué mais si vraiment les saints commençaient à en faire qu'à leur tête il était temps de riposter et fortement. Une boucherie était de mise. De plus, les saints attaquaient le royaume d'Asgard. De tel actes sont indignes de combattants de la justice. Les dieux devaient donc punir ces hérésies. Cependant reprendre une telle guerre aprés avoir tout juste terminé celle contre les géants... Voilà qui faisait trembler Teclis. Il prit donc la parole pour faire entendre son point de vue :

"Monseigneur, je pense qu'il faut envoyer une délégation combattante en Asgard pour préter main-forte à nos alliés. Il faut enrayer cette guerre pour retrouver l'ensemble de nos moyens. Mais comme l'a dit mon ami du Djinn vous êtes le seul décideur. Nous nous en remettons donc à vos décisions."

En attendant Teclis se tourna vers le nouveau venu et lui envoya un regard noir. Non pas pour la vexer mais plus pour lui faire comprendre que son impolitesse le géné tout en envoyant à voie basse mais pour être sur que le spectre l'entende :

"Quelle impolitesse. S'agenouiller et s'incliner c'est bien mais ce présenter c'est mieux."

Alors il se retourna et lança :

"Je suis Teclis de l'étoile céleste de la sagesse, Spectre du Naga. Et toi qui est tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Eirik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1650
Armure : a poil

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Lun 12 Avr - 23:54

Je croyais être à l'abrit des leçons de morale devant le sombre monarque, mais le spectre du Naga démentit très vite cette impression. Je levais le nez dans sa direction pour découvrir un jeune homme à l'expression très mature, aux cheveux blancs, et cependant plus jeune que moi. Il avait tout à fait l'air d'être de l'espèce des monsieur-je-sais-tout qui se plaisent à reprendre les autres afin de se faire valoir. Mon regard brillant de colère croisa le sien une fraction de seconde. Cela ne faisait pas une minute que je le côtoyais, et je le détestais déjà.

J'avais déjà été présentée par le spectre du Djinn qui m'avait introduite. Lui-même ne s'était pas présenté. De toutes façons, si j'avais pris la parole sans en avoir reçu l'autorisation, j'aurais tout de même reçu des réprimandes. A ce qu'il semblait, il était suffisament proche de Sa Majesté pour relever des détails aussi insignifiants que mon silence devant lui. Je choisis donc de faire profil bas. On ne gagne rien à s'élever ouvertement contre ce genre de personne.Je répondis donc à mi-voix :

« Je vous prie de me pardonner cet impair, cela ne se reproduira plus. »

Puis, j'énonçais de manière claire et intelligible :

« Je suis Christa de la Chauve-Souris, spectre de l'Investigation. Pour l'heure, je n'ai pour ainsi dire aucune mission urgente à accomplir, et je suis à l'entière disposition de Sa Majesté Hades. »

Mes paroles furent celle d'une subalterne soumise, mais je réservais ma rancoeur dans un coin obscur de ma mémoire. Que ces deux-là prennent garde, ces brimades pourraient se payer un jour ...
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte de Battice


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 183

Feuille de Personnage :
HP:
130/152  (130/152)
CS:
125/182  (125/182)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mar 13 Avr - 13:56

Après une longue promenade dans le Champ de fleurs, Hadès raccompagna la jeune femme à Giudecca. Leurs pas étaient légers et leur conversation tout autant. La joie de vivre de Charlotte détint même un instant sur le Monarque. Un filet courbe se dessina sur ce visage livide alors que sa compagne le complimentait. Sa haute stature impressionnait Charlotte. Beaucoup de choses dans cette personne attiraient la demoiselle. Avec lui, elle se sentait libre de tout et capable de tous les exploits. Elle ne le remercierait jamais assez de l’avoir recueillie après sa chute.



Gravissant les marches en courant, elle fit virevolter sa nouvelle robe. Blanche et noire, elle étincelait sur ce corps. Ses nombreux lacets étaient, selon Hadès, les armes de Charlotte. Il lui expliqua que ce vêtement avait été spécialement coupé pour son épouse, Perséphone. Aujourd’hui, sa dame ne savait plus la porter, sa constitution ne lui permettant plus d’arborer des mensurations de jeune fille. Cet habit était le cadeau de fiançailles de la part d’Hadès. Charlotte s’imagina ce moment de bonheur que son Maître avait pu connaître. Elle pensa qu’il avait été équivalent à celui qu’elle avait vécu en compagnie de son jeune lieutenant.



Arrivés au pas de la porte de sa chambre, Charlotte se retourna. Elle regarda alors les yeux de son Dieu. Ceux-ci avaient repris la même lassitude qu’auparavant. Il lui souhaita bonne nuit et lui déposa un baiser sur le front avant de se retirer dans ses appartements. Charlotte le regarda s’en aller, semblant glisser sur les dalles lisses du temple. Lorsqu’il passa le coude du couloir, elle empoigna la clinche et pénétra dans sa chambre. Sans se dévêtir, elle s’allongea dans son lit. Son avant-bras gauche posé sur le front, elle était pensive. Ses yeux vagabondaient le long du ciel de lit en crêpe blanc.



Elle s’assoupit rapidement, plus marquée par la promenade que ce qu’elle avait cru. Son sommeil fut agité de beaux rêves. Plusieurs où Hadès jouait le rôle de grand chevalier à la noire monture. Des cris lui parvinrent alors aux oreilles. Quelqu’un était entré dans le Palais. Emergeant péniblement, elle se frotta les yeux avant de rejoindre la porte de sa chambre. Elle força le pas pour rejoindre la salle d’audience le plus rapidement possible. Aux échos qu’elle percevait, la situation paraissait critique.



Quand elle se montra par derrière une colonne, elle observa deux hommes et une demoiselle. Le premier se présentait comme le Spectre du Naga et semblait être le plus concerné. A ses côtés, un autre jeune homme blessé semblait un peu perdu. Enfin, une demoiselle avait décliné son identité sous la menace du premier. Quoi qu’il en soit, chacun avait bien l’intention de servir au mieux le Maître et de suivre ses ordres à la lettre.



Devant le silence d’Hadès, Charlotte se sentit en devoir d’intervenir.



« Puissants gardiens des Enfers, je suis Charlotte de Battice, Grande-Prêtresse de notre Seigneur Hadès. Il est actuellement indisponible. Par ma bouche, je vous communiquerai ses ordres. »



Sa voix avait tonné dans la salle tandis que Charlotte avançait jusqu’au pied de l’escalier monumental. Elle tourna le dos au trône et regarda les trois émissaires des Ténèbres. Elle s’adressa au blessé en premier.



« Vous, faites-vous soigner dès que possible. Je comprends que la situation est grave mais votre vie compte plus à notre Maître que votre mort. » dit-elle en indiquant une direction qui était celle d’une salle annexe à celle du trône.



Elle porta ensuite son attention sur la fille du groupe.



« Vous, Spectre de la Chauve-Souris, faites-moi rapport des évènements. Sans offenser votre aîné, je voudrais connaître votre avis. Le Spectre du Naga pourra intervenir après pour donner le sien. »
Revenir en haut Aller en bas
Eirik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1650
Armure : a poil

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mer 14 Avr - 16:06

La voix féminine qui venait de tonner dans l'immense salle d'audience ne cadrait décidément pas avec le visage enfantin de notre prêtresse. Néanmoins, je ne m'offris pas le luxe de porter un jugement sur notre Dame. J'exultai intérieurement quand elle me demanda quel était mon avis sur la question, même si c'était quelque chose d'embarassant. Je me devais de répondre habilement si je voulais monter dans son estime et avoir en soutient en face des deux autres spectres. Je n'avais ni les blessures de guerre du Djinn, ni la sagesse du Naga, mais j'essayai de faire preuve d'un peu de bon sens. Je m'inclinais devant la représentante de notre Seigneur et m'executai :

« Ma Dame. Je ne saurais vous brosser un tableau détaillé de la situation, car je ne suis pas sortie des Enfers depuis ma récente renaissance. Cependant, je pense que le spectre du Djinn, qui a été attaqué par un chevalier d'or ne l'a sûrement pas été sans raison. Il faut sûrement y déceler une conséquence de notre alliance avec les Ases. On admet généralement que les chevaliers d'Athéna réagissent aux attaques. Le spectre du Naga propose de porter main forte à nos alliés les Ases, et j'imagine qu'en effet, il pourrait être dans nos intérêts de leur montrer de manière évidente notre soutient. »

« Cependant, je n'ai pas plus d'éléments, et mon analyse des évènements repose sur des arguments bien minces. De plus, Sa Majesté ne s'est pas exprimée sur ses intentions, et je ne sais pas encore si notre renaissance en ce siècle doit sa raison d'être à la protection du domaine des Enfers, ou si nous devons nous préparer à combattre pour la plus grande gloire des Enfers. Cependant, Mon Seigneur et Ma Dame n'ont pas besoin de me donner de raison. Qu'ils ordonnent, et j'obéirais. »
Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Jeu 15 Avr - 12:04

Depuis sa rencontre avec le Chevalier d'Or du Cancer, le sombre Monarque s'était retiré de la pièce impériale dans l'idée de reposer son esprit. Seul, dans ce que l'on pourrait appeler sa chambre, il méditait sur les récents évènements. Sentant la récente disparition de l'énergie cosmique de l'intrus aux portes des Enfers, Hadès jugea bon de ne pas se déplacer et préféra attendre le rapport de ses Hommes.

Alors, la fatigue affaiblissant son jugement, il s'était replié dans ses quartiers privés afin de ne pas être déranger en cette période de trouble intérieur. Était-ce là une réaction dû à l'emprunt de ce nouveau corps ou, plus grave, une détérioration de son âme? Même pour lui, Dieu, il ne connaissait pas la réponse. Cela marquait peut-être la conséquence de tant de combats et de tortures.

Il s'allongea alors sur son grand lit et se mit à observer le plafond. Sur celui-ci, était représenté un épisode de sa vie: la Titanomachie. Contraint par ses frères de prendre part aux combats contre leurs parents, Hadès fut des plus marqués par ce qu'il considère encore comme une trahison. Certes, il n'avait que faire de son père cruel et vil, qui l'avait contraint à vivre enfermé comme un animal, mais regrettait au plus haut point la perte de sa mère, la grande Rhéa.

Le seigneur des ombres ferma les yeux et se replongea dans ses souvenirs. Il se revit alors aux côté des Olympiens, menés par Zeus, affronter les douze fléaux. Ne parvenant à les détruire, ils furent contraints de les enfermer. Le Tartare devait être leur dernière demeure. Pourtant, Hadès se voyait parfois à délivrer sa mère et lui offrir la Terre en guise de pardon pour ses actes.

Le monarque étira ses bras sur le pardessus de sa couche et constata avec tristesse qu'il était seul, ni sa mère, ni son épouse n'étaient à ses côtés pour le soutenir. Seuls leurs souvenirs et l'espoir de les retrouver le poussait à agir et à ne pas se morfondre sur son existence. Alors, il rouvrit les yeux et se redressa doucement. Maintenant assis, il fixait la porte de sa chambre avec détermination.

Comment avait-il pu écarter ses objectifs de la sorte. Il était Hadès le Sombre, Dieu des Enfers, adulé par certains décrié par d'autres. Il restait, sans nul doute, l'une des plus puissantes divinités et le moment était arrivé pour lui de marquer le monde de son empreinte. Il se releva, réajustant sa toge et observa ses mains comme pour y observer chaque cellule. Il serra les poings et prit la direction de la sortie.

Dans un grincement, les gonds pivotèrent. Dans l'ombre du couloir de la Giudecca, il marchait, en silence, en direction de son trône. Des voix s'élevèrent de la pièce impériale trahissant la présence de quatre personnes. Les yeux divins s'illuminèrent d'une étrange lueur rougeoyante en même temps que son cosmos se diffusait tranquillement dans la pièce. De part cette arrivée magistrale, les têtes se tournèrent et les bouches ne produisirent plus de sons. Alors le Seigneur traversa l'attroupement et prit délicatement place sur son trône.

Son regard se posa sur chacun de ses Hommes, les saluant un par un. Du moins, il s'attarda sur la jeune Charlotte qu'il gratifia d'un léger sourire. A peine arrivée, la jeune Prêtresse remplissait déjà le rôle qui lui incombait. Ne trahissant rien de son léger moment de faiblesse mentale, il prit la parole et destina ses premières paroles à la nouvelle venue:

- Bienvenue parmi nous Spectre de la Chauve-Souris. Tu rejoints l'armée des Enfers à un moment crucial. Nous sommes en manque d'effectifs mais je ne doute pas de notre réussite avec toi à nos côtés.

Quand il acheva ses dires, il destina à la dénommée Christa un hochement de la tête comme pour éprouver sa satisfaction face à cette nouvelle résurrection. Il dévia alors son regard, celui-ci se posant sur le Djinn, visiblement affaiblit:

- Amendile, je suis au courant de l'affront de cet Athénien. Saches que nous n'en resterons pas là et que tu auras tout le loisir de réclamer vengeance lors du conseil au Mont Etna. Vas à l'encontre des médecins et tâches de te soigner avant notre départ.

D'un geste de la main, le Maître ordonna au Guerrier de prendre congé. Hadès souhaitait que son Homme retrouve la totalité de ses moyens rapidement. Maudite Athéna, venir ainsi attaquer sans raison un Spectre pourrait bien marquer sa fin. Tout allait se jouer au pied du fameux Volcan. Danma et Malmsteen devraient bientôt être de retour du lieu et pourrait le renseigner. Hadès observa Charlotte et se rendit compte que sa récente venue devait lui poser problème vis à vis de la compréhension de certains évènements:

- Ma chère, j'ai une mission toute particulier à vous confier. En effet, maintenant, vous n'êtes pas sans savoir, que je vais me rendre d'ici peu au Mont Etna afin de rencontrer Athéna. Je serais accompagné du Spectre de la Mandragore et du Djinn, qui vient de nous quitter. Odin, Dieu suprême d'Asgard sera également présent et sera un atout majeur face à Athéna. Cette dernière n'est pas au courant de ce nouveau protagoniste, c'est pourquoi je vous demande une grande discrétion.

Bien que ses paroles étaient dirigées vers la Prêtresse, elles restaient valables pour tous les Spectres. Après un courte pause, le Dieu reprit:

- En vue des récents évènements, je n'ai guère confiance en ma nièce. C'est pourquoi j'ai décidé de former une troupe d'assaut qui pourrait se révéler forte utile, aussi bien offensivement que défensivement selon l'évolution de la situation. Celle-ci serait composée des Hommes restants et vous en seriez la dirigeante. Pour cela, il vous faut être épaulé d'un Guerrier de confiance et c'est pourquoi je vous recommande Teclis, Spectre du Naga ici présent. Considérez-le désormais comme votre bras droit.

Hadès détourna le regard de Charlotte et observa le concerné. Celui-ci avait vivement souhaité montrer sa valeur et sa dévotion envers le Royaume, il était donc tout naturel que le Monarque lui incombe de plus grandes responsabilités. Le Seigneur attendait le retour des éclaireurs avant d'en expliquer plus. Il prit alors la coupe juxtaposant son trône et la porta à ses lèvres. Il avait été expéditif mais n'aimait pas s'attarder. Tout avait été dit pour le moment, le silence régnait désormais sur la Giudecca.
Revenir en haut Aller en bas
Teclis


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 193
Armure : Les petits bonhommes warhammer, les arts martiaux, la musique et les mangas

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Jeu 15 Avr - 19:08

Teclis savait pertinement que la guerre qui avait débuté entre lui et la Chauve-Souris était loin d'être fini. Son impolitesse avait vexé le spectre de la sagesse mais il ne fallait pas en rester là. Il allait parler lorsque la voie de la grande Prêtresse explosa dans le Guidecca. Teclis frémit. La jeune fille qui se présenta alors ne pouvait avoir une voie aussi froide et puissante. Un de ses ordres, à moins qu'il ne soit contredit par le Dieu des Enfers ne pouvait qu'être exécuté. D'aprés lui, il ne fallait pas la vexer et Teclis se jura de ne jamais arriver à de si sombre extrémité sauf cas de force majeure.

Cependant, était-ce une erreur ou Charlotte s'était-elle simplement trompée ? En effet, ses première paroles mirent en exergue l'absence de sa Majesté. Bien sur tout le monde y crue. Comment mettre en doute la parole quasi divine de la Grande Prêtresse ? Elle annonça d'une voie sans appel qu'il fallait que le spectre du Djinn aille se faire soigner en plus de soins que Teclis lui avait apporté mais plus encore, elle demanda à la nouvelle venue de lui faire un rapport sur les événements. Teclis faillie intervenir mais se ravisa. Comment un spectre récemment réveillé pouvait-il savoir autant de choses ? Mais bon les dires de Christa révelèrent son ignorance et Teclis ne releva pas la tentative de cacher sa rancoeur. De plus il semblait qu'elle serait une servante de Sa Majesté très appliqué.

Outre cela, aprés l'explication de Christa la voie du seigneur des ombres se leva dans le Guidecca. Il ordonna à Amendile d'aller se faire soigner car la rencontre au Mont Etna était proche. De plus le spectre du Djinn serait l'un des deux guerriers protecteurs de sa majesté. Il fallait donc qu'il soit en forme. De plus Hadés donna le commandement de la troupe d'assaut à sa prêtresse mais ce qui ravi Teclis bien qu'il ne le laissa pas paraître fut les dernière parole de son Maître. Il était désormais le bras droit de la grande prêtresse et serait donc le chef des spectres au combat. Mais ce n'était pas la promotion qui ravi le spectre du Naga. C'était la confiance que son Mentor lui montré. Il s'inclina et prononça d'une voie pleine d'émotion, même s'il tentait de la cacher :

"Merci Monseigneur. Je ne sais comment vous montrer ma gratitude si ce n'ai qu'en menant votre armée au combat dignement en répondant à vos attentes."

De nouveau il s'inclina puis se tourna vers la grande Prêtresse :

"Madame quels sont vos ordres. Je ferrais selon votre volonté."
Revenir en haut Aller en bas
Amendile


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 227
Armure : roman, manga, pc, les amis, le sax

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Jeu 15 Avr - 21:55

une jeune fille arriva parmis nous, elle se présenta et les dialogues commencerent. Aprés que le specre du naga donna des leçons de politesse pitoyable au spectre de la chauve-souris totalement inutille. Nous étions officieusement en guerre et il n'y avait de place pour les fioritures. Dans la machines apocalyptique qu'étaient les guerriers infernaux nus étions des engrennage qui devaient tournée à l'unisson. Il n'y avait de place que pour l'efficacité et l'unité en ces temps de guerre sainte, c'est la seul raison pour laquelle les spectres ont échoué pendant la première guerre sainte. Il n'y à pas de place pour les faveur et la libérté, juste de la place pour l'ordre. La jeune fille en question était la pretresse d'Hadés, elle s'exprimer en son nom pendant que notre maître se reposer. Elle m'ordona d'allez me faire soigner. Je lui répondis négativement

-Le sang et quelque bleu ne sont d'aucune graviter madame, j'ai vu pire et je n'en mourrai pas. Aujourd'hui il n'y à de temps que pour l'interêt commun et non l'interêt personelle. Le corps referme les cicatrice et les bleu s'estompe. Les informations et les conseils eux n'arrivent points seul au oreille des puissants. Donnez moi un objectif plus urgent que le grand desseins du seigneur des enfers?

Elle tenta ensuite de modérer les idiotie que cracher Teclis à Christa mais ils étaient apparement partit sur de mauvaise base. Un comportement puerile qui n'avait pas de place en ces lieu, en ces temps et dans la bouche de tels personne! Ce n'était rien de mieux. Puis la pretresse demanda à Christa de lui donner un compte rendu de la situation. Elle s'exprima pour dire le contraire de ce que j'avais dit auparavant. Je la corrigais donc

-Non! Je ne pense pas que ce chevalier est était envoyé par Athéna en personne. Il n'avait pas l'air de vouloir se faire remarquer et est venu incognito alors que, vous ne le nierez pas, les chevalier sont les premiers à venir parader comme des paon avec leur belles armure d'or qui brille. De plus je n'ai pas ressenti en lui la ferveur qu'on beaucoup de chevalier en guerre sainte. Si ce chevalier était là sur ordre d'Athéna c'est encore plus troublant. D'un autre coté il à bien du bénéficier d'une aide divine pour arriver en enfer sans devenir fou aprés avoir perdu ses sept sens. Mais je préffererai énoncer ceci au seigneur Hadés en personne. Les emmissaires sont pratique mais les propos sont vite involontairement déformer et les plus subtil nuances peuvent changer beaucoup de choses... Telle le battement d'un papillon. finis-je penssivement

Puis enfin le seigneur Hadés arriva. Il avait sûrement entendu mes paroles. Il rencontra le spectre de la chauve souris puis s'adressa à moi

-Amendile, je suis au courant de l'affront de cet Athénien. Saches que nous n'en resterons pas là et que tu auras tout le loisir de réclamer vengeance lors du conseil au Mont Etna. Vas à l'encontre des médecins et tâches de te soigner avant notre départ.

-Si vous prenez connaissance des évenement en personne Hadés alors je peux m'en allez me soigner en ayant accompli mon devoir. Mais sachez que je n'ai aucunement l'intention de demandez quoi que ce soit au sagittaire. Il est bien meilleur que moi c'est incontestable et de toute façon je suis un soldats et les alea de la guerre font que le soldats doit subirs l'attaque et riposter sans broncher. Peut importe d'ou viens l'attaque, peut importe où arrive la riposte. Pour le soldats qui n'est qu'un élement du grand tout la guerre n'est pas une affaire personelle. Elle l'est pour les puissants comme vous et votre nièce. Sur ce je m'en vais.

Je commençais mon trajet vers l'infirmerie. Entre temps je m'arretais au niveau des deux spectres pour qu'ils entendent bien mon chuchotement l'un l'autre

-Et vous deux cessez vos gaminerie. On dirait deux enfants devants leur père essayent de prouvez qui est le plus sage. C'est completement puerille. Teclis arrete de vouloir prouvez que tu es dévouez. Tous ce que tu arrivera à prouvez c'est que tu sais faire le fayot et que tu es interressait. Brille par tes actes et ta fidélité brillera d'elle même sans que tu ai besoin de l'enluminer. Et toi Christa ne riposte pas. Vous valez tous deux beaucoup mieux que ça.

Ensuite je repris mon chemin vers l'infirmerie où quelque serviteur immortel s'occpèrent de moi


Dernière édition par Amendile le Ven 16 Avr - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte de Battice


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 183

Feuille de Personnage :
HP:
130/152  (130/152)
CS:
125/182  (125/182)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Ven 16 Avr - 16:08

Dès que l'aura sombre se fit sentir dans son dos, Charlotte eut le corps électrifié. Son coeur se mit à battre la chamade et sa température grimpa de quelques degrés. Elle ne pouvait pas se tromper, leur Maître à tous avait pris place parmi eux. Elle entendit les frôlements discrets des vêtements du Dieu sur les dalles et elle soupira intérieurement. Elle ne se retourna qu'au son mélodieux de sa voix afin de ne pas laisser transparaître son impatience de se retrouver en face de lui.

Doucement, elle se tourna et leva les yeux vers leur Majesté. Le rideau était ouvert et son corps était bien présent. Grand, élancé, l'élégance faite Homme... Elle ne put réprimer un coup de sang alors qu'il lui adressait un sourire timide. Ses pulsations montèrent à un niveau jamais atteint et elle dut baisser la tête pour masquer son étourdissement naissant. Ses joues s'étaient empourprées et son front s'était perlé. Malgré les symptômes, la jeune prêtresse en était sûre. Ce n'était pas de l'Amour qu'elle ressentait pour cet âme mais un profond sentiment d'Adulation.

Hadès s'adressa en premier au Spectre de la Chauve-Souris en la remerciant de s'être réveillée à un moment crucial. Ensuite, il se tourna vers Amendile et l'invita à se soigner. Ce dernier n'accepta que sur les ordres du Monarque. Avant de quitter l'assemblée, il entretint les deux Spectres d'un discours discret. Charlotte ne s'attarda pas à ce qui ressemblait fort à des règlements de compte entre serviteurs assidus de sa Majesté. Elle était trop honorée de sentir le regard de son Seigneur se porter sur elle.

Elle redressa la tête et masqua une fois de plus son indisposition. Elle but les paroles divines. Même si elle n'effleurait que la réalité des choses, elle saisit que l'instant était grave et qu'il lui faudrait se montrer digne de la confiance de son Dieu. Il lui accordait la direction d'une troupe d'assaut aussi terrifiante que rassurante. Pour l'épauler dans sa tâche, elle serait secondée par le Spectre du Naga. Après avoir remercié Hadès pour la marque de confiance, elle jeta une oeillade par dessus l'épaule pour observer la réaction du Spectre. Il paraissait être profondément honoré par l'avancement qu'Hadès venait de lui donner. Ses paroles flatteuses eurent le meilleur effet sur un Seigneur désaltéré à présent.

C'est alors que le jeune homme se présenta à Charlotte et lui adressa la parole en ces termes:

"Madame quels sont vos ordres. Je ferrais selon votre volonté."

La demoiselle le regarda des pieds à la tête. Il est vrai de dire qu'il n'était pas moche. Charlotte s'attardait encore à l'apparence physique pour juger des qualités et défauts de chacun. Ce trait de caractère était un vestige de sa précédente incarnation. Mais il faudrait, pour son bien être, qu'elle change d'attitude et qu'elle ne se fie plus qu'à ses seuls sens. Elle ressentait quelque chose de bizarre en elle, comme un feu qui couvait et qui n'attendait qu'une occasion pour s'embraser et dévaster tout sous son passage. Peut-être que ce Spectre saurait l'aider après tout.

"Comme l'a dit notre Majesté, vous m'aiderez à regrouper tous les Spectres valides. Pour leur utilité dans le cadre de la mission qui nous a été confiée, je vous laisse seul juge. Je voudrais seulement que la jeune Christa fasse partie de notre escouade. Sa ferveur envers notre Majesté m'a tout de suite plu. Elle sera sa meilleure arme contre nos adversaires. De toute manière, je suis certaine que cet Amour inconditionnel que nous portons à sa personne sera l'élément déterminant dans cette nouvelle bataille contre les Saints d'Athéna. Nous les réduirons en charpie par notre dévotion. Allons, ne perdons plus de temps. Allez à travers le Royaume et dites à tous ceux que vous croiserez de me retrouver à la Porte des Enfers. Nous répartirons nos forces une fois arrivés là-bas."

[HRP: je serai absent ce weekend. Je ne reviendrai que lundi.]
Revenir en haut Aller en bas
Teclis


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 193
Armure : Les petits bonhommes warhammer, les arts martiaux, la musique et les mangas

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Lun 19 Avr - 12:58

Amendile donna une légère leçon de moral aux deux spectres restants. En effet, ce n'était pas de la sagesse mais des gamineries qui avaient jailli de la bouche du Naga. Cependant pas d'excuse possible. Hors de question aussi de prendre ce nouveau dans le bataillon. Pas question que des débutants viennent faire tout foirer.

Cependant cette pensée fut bien vite démentie. Christa avait plu à la prêtresse et devait à tout prit se joindre à l'escorte qui resterait en retrait et surveillerait la réunion. Charlotte devisagea le spectre du Naga pendant un bon moment. Que pouvait-elle bien lui trouver ? Il était géné mais soutinit le regard de cette dernière. Sinon s'aurait été un affront.

Elle laissa Teclis seul juge dans le choix des guerriers à ammener avec eux. De plus il devait traverser les enfers pour avertir ses camarades. C'était une longue mission hors il manquait de temps. Teclis jugea donc qu'un premier ordre serait le bienvenue. Du moins une requête. Il se tourna donc vers la chauve-souris :

"Excuse moi pour tout à l'heure. Cependant tu traversera les enfers avec moi. Je remonterais les enfers depuis ce lieux jusqu'à la quatrième prison puis toi tu iras de la troisième prison aux portes des enfers. nous nous rejoignons là bas en présence de la grande prêtresse. Nous y choisirons les compagnons à mener au combat."

Sur ce Teclis se leva et quitta le Guidecca sans oublier de faire une réverence au seigneur des enfers et à Charlotte.
Revenir en haut Aller en bas
Malmsteen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 321

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Jeu 22 Avr - 22:19

J’arrivai en Guidecca accompagné de l’étoile céleste de la punition. Sur la route, nous rencontrâmes une femme, sûrement la prêtresse d’Hadès, et un spectre que j’avais déjà rencontré à la porte des enfers. Ils demandaient à tous les spectres présents aux enfers de les rejoindre à l’entrée du royaume de notre maître pour choisir qui irait au mont Etna avec le sombre monarque. Mais les deux étoiles maléfiques qui iraient avec notre empereur avaient déjà été choisies par ce dernier. J’avais donc décidé de les ignorer.

Nous rentrâmes dans la quatrième sphère. Je ne vis que deux personnes : Hadès et une spectre. Je m’avançai lentement et m’agenouillai devant les escaliers menant au trône du dieu des morts, la tête baissée.


Seigneur Hadès, nous revenons du mont Etna. Notre mission fut un succès malgré la mort de cinq de nos soldats. Nous avons trouvé deux point de rendez-vous dont un totalement sûr et où on pourrait prendre facilement en embuscade les chevaliers d'Athéna. Je laissai une petite coupure avant de reprendre. Danma l'ayant trouvé, je lui laisse la parole...
Revenir en haut Aller en bas
http://ss-the-last-battle.forumactif.com
Danma


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 119

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Lun 26 Avr - 16:40

Moi et Malmsteen étions enfin arrivés devant notre seigneur, nous avions aperçu 2 spectres sur la route qui réclamaient le rassemblement des spectres à la porte des enfers mais notre rapport ne pouvait plus attendre.
Notre maître n'était accompagné que d'une spectre que je n'avais encore jamais vu, mais les présentations attendraient.
Je m'agenouillai tout comme Malmsteen aux pieds du seigneur, fixant le sol, je laissais au Bénou le soin de rapporter notre mission.

Seigneur Hadès, nous revenons du mont Etna. Notre mission fut un succès malgré la mort de cinq de nos soldats. Nous avons trouvé deux point de rendez-vous dont un totalement sûr et où on pourrait prendre facilement en embuscade les chevaliers d'Athéna.
Danma l'ayant trouvé, je lui laisse la parole...

Je levais alors la tête, remarquant une nouvelle fois que la beauté de notre Dieu n'avait d'égale que sa puissance. Je rabaissais instinctivement ma tête puis je pris la parole.

"En effet seigneur, dans la forêt qui borde le Mont Etna, j'ai découvert un temple dont l'architecture rappelle étrangement celle des temples grecs dédiés aux Dieux, j'ai donc pensé que ce lui vous conviendrait. De plus, il ne contient aucun endroit propice à une embuscade, seul l'extérieur pourrait être dangereux, n'étant composé que d'arbres et de quelque buissons. Je reprenais ma respiration, puis je continuais. J'ai d'ailleurs découvert quelques-uns de ces buissons tout près du temple, ils sont parfaitement situés pour le cas où vous souhaiteriez que l'on surveille discrètement votre entretien avec votre nièce."

Je levais légèrement les yeux vers le seigneur pour voir et entendre sa réaction ...
Revenir en haut Aller en bas
morphée


Nouvel Éveillé


Messages : 2062

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mer 28 Avr - 20:15


Enfin, le dieu morphée s'était ré-incarner et trouva corps dans celui de philèas, l'ancien juge du silence, Un piêtre spectre au caractère assez difficille.

Cependant à ce jour, sa volonté s'était désormais eteinte, pour laisser place a un doux et affectueux visage, celui d'un petit archange natif des brumes noir d'un monde bien trop inconnu par les hommes. Le jour se leva sur morphée, toujours étalé à terre, face à l'entrée de grottre. Celui-ci, tel un enfant dormait a point fermé. d'Ailleurs, étrangement le corps de l'ancien spectre avait là, bien rajeunit et subit de curieux changement tel, le changement de couleur blanchâtre.

Nu comme un ver de terre, celui-ci se reveilla enfin, et se releva. Le savait-il, savait-il seulement se qu'il lui arrivait ?! sans un mot, morphée prit la veste blanche du messager 'vallon' et l'enfilla de suite, quand soudainement celui-ci ressenti aussitôt même l'appel d'Hadès, lui-même en personne, sur un lieu nommé; Guidecca. Dès lors, morphée leva quelque peu sa tête, l'air assez intéressait et prit pour las première fois sa cloth box des rêves, et engagea le chemins.

Tant de questions trottait dans l'esprit de morphée, des questions sans réponses, bien évidemment. Pourquoi avait-il appelait, qui avait fait appel a ses services, était-ce le sombre monarque, ou peut-être, dans le doute, sa nièce ? qu'importe aprés tout, morphée attendait d'être libérer de son sommeil, et cela depuis bien longtemps.

Peu à peu, le dieu des rêves atteigna la dénommé; guidecca et vit nombreux spectres, qui semblait connaitre, mais ce n'était guère le cas. d'Un pas lent, morphée osa salué son public discretement d'un signe de la tête dans l'ombre. Le monarque était bel et bien présent sur les terre de la dénommé Guidecca. Que fallait-il faire. Morphée se savait respecteux, trop même ! il ne voulait en aucun cas faire un écart de conduite, devait-il couper la parole aux autres ombres.

le sombre enfant preta juste oreille,discretement, au rapport de certains spectres, pour lui, le monarque dirigeait terriblement bien ses hommes. Quand peu à peu, celui-ci s'avança de nouveau, ayant l'intention d'annoncer sa propre personne.

~¤° Veuillez m'excusez ... °¤~ fit Morphée tout en sortant de sa pénombre.

~¤° Je me nomme Morphée, Dieu des rêves des Héros, et de loin, j'ai entendu votre appel ... °¤~ conclua Morphée tout en saluant Hadès et ses fidèles ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Jeu 29 Avr - 13:04

(Entrée des Enfers) =>

Les portes des Enfers, c'est comme l'Amérique. Et le Giudecca, la Chine. Quand tu creuses un trou d'un côté du globe, tu atterris forcément à l'autre bout. Enfin, c'était à peu près comme ça que l'esprit de Raïmi fonctionnait. C'est ainsi qu'il arriva de la sorte, une nouvelle fois, au bas des marches du Giudecca. Là, où tout avait commencé depuis sa renaissance. À peine arrivé, son Maître, le grand Hadès lui confiait déjà une mission des plus importantes, mais surtout, délicate. Tout s'était bien passé au Royaume sous-marin. Le Ver avait été sage et su se tenir... selon lui, du moins. Mais la fin lui avait paru des plus médiocres. Certes, il avait été jusqu'au bout de l'épreuve. Mais à quel prix ? Désormais, il rentrait seul à la maison. Et il aurait des comptes à rendre avec son commanditaire.


Le Spectre sortit alors d'un de ses tunnels, et se frotta les mains, en admirant l'architecture qui s'élevait devant ses yeux. Giudecca. La résidence de Sa Majesté. Raïmi soupira, pour lâcher sa dernière trouille au fond de la gorge, puis se mit à monter les marches, une à une.
En chemin, le seul réconfort qu'il put trouver, fut les dernières paroles de la Grande Prêtresse. Ses derniers mots avaient touché le coeur du Spectre. Lui, qui avait pourtant pour habitude, de ne l'écouter battre que pour attiser sa soif de domination sur les faibles.

Bien qu'il devait se défaire de la beauté de Charlotte, pour l'heure, Raïmi remarqua seulement ensuite qu'il avait déjà atteint l'entrée de l'imposant bâtiment, tout en n'ayant pas omis de laisser des empreintes de pas, dans l'escalier, à cause du sang d'un blessé... sans doute, ce Amendile.

- Je désire une audience auprès de Notre Seigneur, le tout-puissant Hadès.

De simples gardes postés devant les grandes portes barraient le passage, comme si le Maître des lieux était déjà occupé avec d'autres invités. Par chance, le Ver n'eut pas à attendre plus longuement, alors que les deux gardes commençaient déjà à ouvrir, dans un silence de... mort.
Raïmi pénétra alors sans dire merci, ni même un signe de tête, puis avança lentement au centre de la paisible pièce. Il y avait déjà effectivement des invités. D'autres Spectres, fort heureusement. Ils étaient tous inclinés en choeur, et semblait attendre un retour. Sans doute, une réponse du Chef sur son trône.

Comme en bas d'un immeuble HLM, ou devant la porte du médecin, l'étoile terrestre de la Soumission s'annonça, avant de prendre place derrière les premiers arrivés.

- Raïmi, Spectre du Ver de l'étoile terrestre de la Soumission, fit-il avant de poser un genou à terre.

Pour le moment, pas besoin d'en dire plus. Il détaillerait son retour de croisière, lorsqu'on le désignerait. Le Ver se tut et patienta, tel un retraité derrière sa fenêtre de chambre. Comme il avait déjà prévu le positionnement de ses tentacules, grâce à elles, les différents invités purent être observés discrètement.
Encore là aussi, Raïmi avait dû louper pas mal de choses, en son absence.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Sam 1 Mai - 19:36

Les Enfers étaient depuis peu la cible d'agitations diverses. Entre la réincarnation de nombreux Spectres, la rébellion de Philéas, la visite de messagers des factions environnantes et le combat déclaré par le Chevalier du Sagittaire, Hadès le Sombre tentait de garder le contrôle sur son Royaume. Calmement, il avait procédé par étapes. Réglant les différentes affaires une par une, le Monarque était sur la voie du repos.

Enfin après avoir donné tant d'ordres, le silence de mort était retombé sur la Giudecca, reprenant sa place habituelle. Assis sur son trône, sa main gauche soutenant sa tête, il pouvait enfin respirer et penser à autre chose qu'aux conflits. Pourtant, il le savait ce répit ne serait que de courte durée. Alors, le Seigneur des basses terres savourait chaque instant malgré le fait que les secondes n'étaient qu'une unité de temps imperceptible pour des immortels.

Au plus profond de lui même, la déité se lassait de la situation. Il ne pouvait laisser ses Hommes vivre ainsi en reclus de la surface. Bien qu'il ne témoignait que rarement son attache à ses Guerriers, Hadès les remerciait à sa façon, en leur donnant les moyens de prouver leur existence. Que ferait un Dieu sans ses sujets?

Les lourdes portes du palais pivotèrent sur leur gonds venant entraver les pensées du Seigneur des Spectres. Les torches qui parsemaient les différents murs de la quatrième sphère révélèrent le visage des nouveaux arrivants. Bien vite, ils sortirent de l'obscurité pour venir s'agenouiller devant leur Maître. Ainsi le Bénou et le Lycaon étaient de retour de leur mission. Malmsteen commença alors le récit de leur aventure au pied du Mont Etna et bien vite, Danma le compléta.

La perte de cinq soldats de rang inférieur fut évoquée. A cette annonce, la déité ne broncha pas. Ils étaient morts en mission, pour les Enfers, la mort la plus honorable pour un Guerrier. Hadès ferait le nécessaire. Ainsi les deux envoyés avaient trouver un endroit idéal pour le sommet entre sa nièce et lui. Les dernières paroles du Spectre de la Punition furent alors des plus intéressantes. Un endroit isolé, parfait pour une embuscade, avait été découvert. A cette entente, le divin sourit. Il se devait, pour lui et ses Hommes, de se préparer à toute éventualité. Les derniers évènements le confortait dans son choix.

Voyant la tête levée de Danma, Hadès jugea que celui-ci avait terminé son discours. Tous deux attendaient sans nul doute maintenant une réponse de leur Dieu. Le Monarque était fier de ses Hommes, ces deux éléments étaient de bonnes recrues. D'un geste de la main, il leur indiqua de se relever.

- Spectres, les Enfers sont fiers de leurs fils! Vous avez prouvé une nouvelle fois votre loyauté et votre dévotion pour votre patrie. Je n'en attendais pas moins de vous deux. Maintenant que l'endroit a été trouvé, il nous faut nous mettre en marche sous peu.

Hadès marqua alors une pause, préférant réfléchir quelques instants. Voilà bien longtemps qu'il n'avait de nouvelles du Spectre de la Mandragore. Celle-ci devait faire partie de l'escorte qui l'accompagnerait au Mont Etna. Le divin ferma alors les yeux, tentant de trouver une once de son Cosmos. Après quelques secondes de recherches, il en vint à une conclusion: Reiki n'était plus. Il ne connaissait en rien les raisons de sa disparition, mais il ne tarderait pas à en découvrir la cause. Hadès plongea alors son esprit en direction de son familier et remarqua que celui-ci était allongé dans le Champ de Fleurs des Enfers, la mort dans l'âme. D'un ordre télépathique, il le rappela à lui. Pataud, le Cerbère se leva, répondant sans la moindre objection à la requête de son Maître.

Visiblement contrarié, Hadès devait se recentrer sur le pourquoi de cette réunion. Il porta son index droit à sa bouche et après quelques instants, le Seigneur reprit ses dires.

- Bénou tu remplaceras la Mandragore prenant ainsi place parmi mon escorte pour la rencontre avec Athéna. Tes connaissances du terrain me seront utile.

Les yeux du divin se détournèrent alors de Malmsteen pour venir se reporter sur le regard fixe de Danma.

- Quand à toi Lycaon, tu incorporeras l'Armée de soutien guidé par la prêtresse Charlotte. Du fait de ton excursion et de ta familiarité de la zone de rencontre, tu l'aideras dans ses choix et décisions.

Voyant la surprise dans le regard de ses Hommes quand à l'annonce de ce bataillon détaché, Hadès jugea bon de clarifier la situation.

- Cette troupe se postera dans le bois reculé juxtaposant le lieu de la rencontre. Suivant l'évolution de la situation, je ferais appel à vous soit pour venir nous aider à repousser l'infamie athénienne soit pour venir attaquer son escorte et ainsi me laisser le libre chemin pour éradiquer cette pâle justice.

Soudain, une petite voix s'éleva d'entre les ombres. Tous tournèrent alors la tête en direction de ce nouveau protagoniste. Il se présenta sous le nom de Morphée, l'un des quatre fils d'Hypnos. Personne ne l'avait encore reconnu mais il ne pouvait tromper un dieu. Il s'agissait là de Philéas, ancien Spectre du Balrog. Guidé par Hadès, il avait abandonné son ancienne existence pour renaître sous un jour nouveau. Cette nouvelle puissance serait un atout non négligeable pour la suite. Hadès le salua et lui tendit un sourire, cela lui rappelait l'existence passée de son corps d'emprunt. Il lui tendit alors un sourire que seul Morphée/Philéas comprendrait.

- Bienvenue parmi nous. A peine faut-il que tu apparaisses ainsi devant nous, qu'il me faut te confier une tâche. Pendant mon absence, tu garderas la porte des Enfers. Personne ne devra fouler les terres infernales tant que je ne serais pas de retour. Toutefois, tâches de ne pas les renseigner sur mon défaut de présence. Si tu as besoin de renseignements, adresses toi à cet Homme.

De son doigt fin, Hadès indiqua les portes du Palais. A peine, le geste fut-il executer que les portes s'ouvrirent de nouveau découvrant le Spectre du Ver: Raïmi. De sa démarche caractéristique, ce dernier arpenta le distance qui le séparait du trône. Il se présenta alors, saluant le maître d'assemblée. Bien que les regards furent rivés sur sa personne, il n'en dit pas plus. Le Spectre de la Soumission était de retour du Royaume de son frère Poséidon. Devait-il le considérer comme un allié ou comme un traître?

Comme pour attirer son attention, le Seigneur des Enfers tapota légèrement l'accoudoir de ses doigts. Amusé par l'attitude de bouffon du dernier arrivant, un léger sourire se dessina sur le visage angélique du Maître des lieux. Voilà bien maintenant une minute que le silence était retombé sur la salle du trône.

- Eh bien, Spectre, j'attends ton rapport sur la situation au Royaume Sous-Marin...

Hadès prit soin de ne pas congédier les autres protagonistes afin qu'ils soient au courant de la situation et qu'ils puissent la répéter aux autres Guerriers du Royaume. L'instant fatidique de la rencontre avec Athéna approchait. Comment allait se dérouler ces retrouvailles familiale. Peut-être cette réunion allait marquer la reprise du conflit incessant opposant les Chevaliers aux Spectres.
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Sam 1 Mai - 23:27

Les autres Spectres n'attendaient finalement pas après leur tour de parole, car à peine la pièce traversée, le Dieu Hadès donna aussitôt la parole à l'étoile terrestre fraichement arrivée. Tant de paires d'yeux semblaient fixer le Ver, comme autant de tentacules il possédait sur son Surplis.
D'abord embarrassé d'avoir été pris au dépourvu, Raïmi prit ensuite une grande respiration, avant de se lancer dans son récit de vacances à la mer, sur le sable chaud, avec toutes ces belles femmes du monde aquatique.

- Merci mon Maître, commença-t-il par dire, avant de se racler la gorge. En effet, je me suis rendu en Atlantide pour rejoindre Phantasos déjà sur place, comme vous en aviez convenu...

Ça, c'était pour remettre tout le monde dans le bain, mais aussi, montrer que si la mission avait été passablement menée, ce n'était pas la faute de la Soumission.

- Et il se trouve que nous n'étions pas les seuls là-bas, continua-t-il. Des guerriers d'Asgard nous ont rejoint dans la foulée, pour demander, eux aussi, audience à l'Empereur Poséidon. Nos alliés, si je ne m'abuse. Cela m'a intrigué au début...

Son pouls s'affola, mais Raïmi ne devait pas montrer tout de suite ses craintes. Après tout, il avait survécu à l'entretien sous-marin. À ce propos, est-ce que le Sombre Monarque était au courant, que son frère des Profondeurs marines s'était réveillé il y a peu, dans notre époque ? Peut-être avait-il ressenti une force, même au loin ? Après tout, Hadès était un Dieu muni de nombreux pouvoirs, tous aussi extraordinaires les uns que les autres.

- Puis, nous avons été reçu pour enfin parler alliance, reprit le Ver, une boule dans la gorge, et goutte de sueur sur la tempe. Mais ce cher Phantasos a bien failli tout faire capoter votre ordre de mission, mon Seigneur. Il s'est... endormi !

Raïmi avait presque envie de sortir de ses gonds, mais il dut se retenir, même s'il n'avait pu s'empêcher d'élever un peu le ton, sur la fin. Dans son accès d'humeur, le Spectre avait aussi relevé le nez vers le trône divin, avant de reposer le menton sur son torse, en un éclair.

- J'ai alors pris sa place de négociateur, fit-il en se calmant, la voix presque étranglée. Mais la colère divine de votre frère a bien failli nous coûter la vie, à tous les deux. C'est pourquoi je suis le seul à pouvoir revenir me présenter devant vous, ô mon Roi. Mon compagnon de route n'a pas pu quitter les fonds marins. Je ne sais pas ce qu'il deviendra...

Et le partenariat dans tout ça ? Le Spectre du Ver faillit oublier ce pourquoi il était rentré aux Enfers. Voyant que personne ne réagissait, Raïmi s'interrogea dans un premier temps, puis se souvint qu'il n'avait pas fini son histoire... trop préoccupé à recevoir une possible punition du Sombre Monarque, pour ce résultat fortement mitigé.

- Résultat, les négociations n'ont pas abouti sur une réponse claire et précise. Le Seigneur Poséidon m'a alors chargé de vous dire qu'il devait non seulement réfléchir, mais aussi, qu'il viendrait vous apporter sa décision personnellement.

La timide goutte de transpiration dégoulina le long de la joue, avant de s'écraser sur la cuisse du Spectre. Si personne ne l'avait vu, alors elle avait dû tomber à la vitesse de la lumière. À moins que tout le monde ne pense que Raïmi avait tout bêtement chaud dans son Surplis tout serré.
De plus, après avoir balancé autant d'incompétence au sujet d'un fils d'Hypnos, Morphée n'allait-il pas avoir une dent contre le bossu des souterrains ?


/hrp: pitié, Maître, j'ai rien fait, c'est pas de ma faute, c'est lui ! Ne me tuez pas, noooon !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Malmsteen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 321

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Dim 2 Mai - 1:10

Le rapport de notre mission terminé, Hadès nous fit signe de nous relever. Je m’exécutai. Le sombre monarque nous félicita. Il laissa une coupure et ferma les yeux. Il semblait concentré sur quelque chose. Quelques dizaines de secondes plus tard, il nous donna des ordres : je l’accompagnerais au Mont Etna tandis que Danma fera parti d’une escouade dirigée par la prêtresse des enfers. Qu’était-il arrivé au spectre de la Mandragore qui était censée escorter Hadès au Mont Etna ? Qu’elle était cette escouade et dans quel but était-elle crée ? Le dieu répondit à cette question : l’escouade aura pour mission de tendre une embuscade aux saints ou d’intervenir en cas d’attaque. J’allais demander à l’empereur des ténèbres ce qui était arrivé à Reiki quand un nouveau spectre arriva en Guidecca. Il se nommait Morphée et était un fils d’Hypnos, un dieu. Un guerrier de son rang nous serait d’une aide précieuse dans la guerre qui approchait à grands pas. Hadès lui ordonna d’empêcher quiconque de passer la Porte des Enfers en son absence.

Raïmi du Ver s’avança. Il avait une allure de bouffon. D’après les dires du dieu, le spectre avait pour mission d’aller au Sanctuaire Sous-Marin de Poséidon. L’étoile de la Soumission fit un rapport détaillé. Phantasos semblait être capturé par le dieu des océans et ce dernier n’avait pas donné de réponse à la proposition d’alliance d’Hadès. Comment Phantasos avait pu s’endormir devant Poséidon dans un moment pareil ? L’empereur des mers pourrait être un allié précieux pour la guerre à venir.


*Espérons que Poséidon acceptera la proposition malgré le comportement de cet idiot de Phantasos… pensai-je.*

Seigneur Hadès, qu’est-il arrivé au spectre de la Mandragore ? Je ne l’ai pas vu en traversant les enfers. Est-elle en mission ? demandai-je au sombre monarque, soucieux du sort de mes camarades.
Revenir en haut Aller en bas
http://ss-the-last-battle.forumactif.com
morphée


Nouvel Éveillé


Messages : 2062

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Lun 3 Mai - 4:49




Philèas n'était désormais plus, totalement annilhé par la volonté d'un dieu, celui des rêves.

Morphée venait de se reveiller une nouvelle fois, de plus. Bien que mal reveillé par ces étrange tintements sans cesse dans son trouble esprit, celui-ci avait quand bien même ouïe l'appel d'Hadès resonnant, tel le glas de la mort. Dès lors, Le terrible enfant engagea le pas vers le lieu dénommé; Guidecca, sans le moindre mot. Peu à peu, celui ci atteingna les portes du palais et en deppassa très vite le seuil. Aussitot même, il y découvrit sans grande stupeur le monarque lui-même sur son trône. De ce tableau lugubre s'ajoutait également deux spectres qui semblaient loyaux aux royaume des enfers.

Ces deux ombres paraîssait quelque peu occupé avec l'empereur en personne. Dès lors, morphée jugea bon de patientier dans son coin, les mains jointes. Quand, celui-ci s'avança et se presenta enfin comme l'un des quatre fils d'Hypnos envers Hades et son sombre public. Bien evidemment, seul les dieux eux_même avait la capacité même de reconnaitre et d'entrevoir une ré-incarnation, chose que Hadès vit tout de suite, face au salutations de morphée. En se presentant, celui-ci avait captait l'attention de tous et avait gagnait même en prime, un sourire du monarque.

Cependant une guerre dite 'Sainte' se préparait au loin, et le seigneur du chaos préparait ses troupes Bienvenue parmi nous. A peine faut-il que tu apparaisses ainsi devant nous, qu'il me faut te confier une tâche. Pendant mon absence, tu garderas la porte des Enfers. Personne ne devra fouler les terres infernales tant que je ne serais pas de retour °o ordonna Hadès. A ces mots, morphée resta muet. Il pouvait bien sur qu'approuvait les ordres. Se rebeller n'était guère dans sa nature. D'un très lèger signe de la tête, morphée acquièça.


Soudainement, de nouveau les portes du palais se ré-ouvrièrent pour laissait place a un spectre. Le dieu se retourna par curiosité et vit arrivait une espèce d'homme-crapaud baveux. Si tu as besoin de renseignements, adresses toi à cet Homme. °o Acheva le monarque envers morphée. Tel morphée, l'arrivée de raïmi fut l'objet de tous regards indiscrets. Hadès lui-même semblait parfois perdre patience ! Nul doute, celui-ci s'était belle et bien mis dans une situation 'catastrophe'.

Dès lors,
Le dieu des rêves prefera s'écartait du groupe et écouté la conversation qui allait s'y donné. Raïmi avait fait échoué, les négociation, entre le royaume des enfers et le royaume de poseidon, cepedant sa cause était belle et bien défendable. l'Entière responsabilité en revenait a l'un des quatre fils d'Hypnos; Phantasos. A cette annonce, morphée ne put se retenir et souffla discretement. Exprimer des sentiments n'était cependant pas dans l'habitude du nouveau dieu, mais il fallait l'avait l'avouer et le souligner, Phantasos avait échoué a sa tache, et cela irrité quelque peu morphée.

Le dieu de l'Iréel avait quelque peu souillait la réputation des 'Quatres' mais également celle du royaume des Enfers. Etait-il seulement prevenu de la recente ré-incarnation du nouvau dieu morphée sur terre ? peu importe aprés tout, la situation actuel primait sur tout en tout !

Seigneur Hadès, qu’est-il arrivé au spectre de la Mandragore ? Je ne l’ai pas vu en traversant les enfers. Est-elle en mission ?o° demanda le spectre a mes coté. Visiblement, tout avait était dit et cela avec la plus grande franchise qui soit. Une guerre sainte menaçait d'éclater à toute instant ! Morphée, quand à lui, toujours très peu loquace, s'avança d'un seul pas, dans la direction de son empereur.

Puis-je me retirer ? °o demanda morphee envers Hadès, tout en inclinant légèrement sa tête, d'un ton très simple.

Revenir en haut Aller en bas
Danma


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 119

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mer 5 Mai - 13:11

Après avoir terminé mon récit, le seigneur Hades nous faisait signe de nous relever. Il nous faisait part de sa fierté, et cela me donnait l'impression d'être important pour les enfers et aux yeux du seigneur.
Il marqua ensuite un arrêt avant de donner notre nouvelle mission. Malmsteen accompagnera le seigneur au rendez-vous du Mont Etna, quand à moi, je ferais partie d'une armée de soutien commandée par
la prêtresse Charlotte qui interviendra en cas de problème.* Le seigneur m'a enfin remarqué, je vais pouvoir m'amuser avec les athéniens^^* me disais-je. La seule chose qui m'énervait, c'était d'être commandé par une femme, mais je préférais garder ça pour moi.

A cet instant, un spectre fit son entrée, il se nommait Morphée et je ressentais en lui une puissance supérieur à la mienne, il devait être d'un rang supérieur mais je n'accordais pas d'importance aux autres, seul Hades comptait pour moi. Le seigneur lui confiait la tâche de garder les enfers, sa puissance suffirait surement.

Il y eu ensuite une autre entrée, celle du spectre du ver. Sa démarche était presque pathétique, et je reculai donc pour ne me mettre à rire devant notre maître.
Je n'écoutais que vaguement le rapport du ver, d'après lui, c'était Phantasos qui avait fait échouer leur mission en s'endormant devant le dieu Poséidon. Je souriait une nouvelle fois devant un tel échec, et même si c'était son partenaire qui avait empêché les négociations d'aboutir, il était également responsable de cet échec, le seigneur lui réservait surement un châtiment.

Après toute cette agitation, Malmsteen demanda ce qu'était devenu le spectre du Mandragore, entre personnes si faibles, on veille surement les uns sur les autres pensais-je.
Enfin, le nouveau venu demandait la permission de se retirer, la conversation ne semblait pas l'intéresser plus que ça, ce qui était également mon cas.
Je me rapprochais du maître et m'agenouillai de nouveau:

" Puis-je faire de même ?"
Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mer 5 Mai - 15:23

Après quelques secondes de passivité extrême, l'étrange se décida à s'avancer afin de jouer l'orateur devant l'assemblée infernale. Visiblement stressé par l'occasion de se mettre sur le devant de la scène, le Spectre de l'étoile de la soumission usa de nombreuses mimiques avant de se lancer. Enfin, le récit commença. Décidé à faire un véritable discours, le Ver semblait inarrêtable comme si les mots déglutissaient seuls de sa bouche.

Voyant que son Soldat n'était pas près d'en finir, le Monarque des Enfers posa le menton dans le creux de sa main gauche, le bras appuyé sur le montant de son trône. Enfin les choses devenaient intéressantes. Raïmi décrivit la présence des Guerriers d'Odin ce qui fit sourire le divin. Son homologue nordique souhaitait visiblement mettre toutes les cartes de son côté.

La voix du Spectre se fit alors plus étouffée et lorsque Hadès le dévisagea, il put voir sa face décomposée et perlée de sueur. Il lui apprit avec stupéfaction que son frère Poséidon était bel et bien présent au Sanctuaire Sous-Marin. Comment était-ce possible, il n'avait pourtant pas ressenti la moindre perturbation dans l'espace cosmique. Peut-être celui-ci était encore trop faible pour prétendre avoir un impact sur le monde. Hadès jugea qu'il serait bon de le rencontrer pour en avoir le coeur net.

Alors les nouvelles furent moins réjouissantes. Selon les dires du Spectre du Ver, Phantasos de par sa négligence et son défi constant de l'autorité avait empêché les négociations d'aboutir. Le Seigneur noir décolla son menton du creux de sa main, referma celle-ci et tapa sur le rebord de son fauteuil. Hadès était sans nul doute contrarié par ce qu'il venait d'apprendre. Comment un Guerrier chargé d'une mission officielle osait-il agir ainsi. Peut-être avait-il eu tort de confier le bon déroulement des négociations entre Marinas et Spectres à cet enfant belliqueux.

Pour avoir oser agir de la sorte, Poséidon le retenait ainsi prisonnier au coeur de son Roayume. Cette dernière information ne fit qu'accentuer la colère déjà présente dans l'esprit du divin. Même s'il est vrai que le comportement du fils d'Hypnos était propice à la sanction, personne ne devait entraver ni même retenir captif un messager officiel. Pour certains, cet acte pourrait être vu comme une déclaration de Guerre. L'Empereur des Mers souhaitait encore réfléchir avant de donner une réponse.

Mais qui était cet Homme qui se faisait appeler Poséidon. Jamais auparavant, son frère n'aurait proféré de telles paroles et agit ainsi. Hadès se devait de mettre un point final à cette entrevue catastrophique. Il fallait envoyer l'un de ses plus puissants Guerriers récupérer ce gnome infernal. Le divin dévisagea Morphée avec un regard des plus durs comme pour lui faire de son mécontentement vis à vis des fils d'Hypnos. Nul doute qu'une fois revenu aux Enfers, l'effronté serait puni.

Hadès se leva rapidement de son trône, ouvrit la bouche et déversa sa divine parole:

- Raïmi, bien évidemment ton rapport ne me satisfait guère! Je m'attendais à une meilleure tournure! Pour le moment, je prends tes paroles comme gage de vérité. Néanmoins, je questionnerai Phantasos afin de connaître sa version des faits. Cet échec est à mettre sur le dos du plus haut gradé de l'expédition. Dans tous les cas, celui-ci sera puni et plus dur encore s'il s'avère être coupable des accusations que tu lui portes. Si au contraire, tu as osé mentir...

Hadès ne prit pas la peine de finir sa phrase. Il le savait, aucun des Spectres n'oserait se parjurer et fabuler devant son dieu et maître. Le Dieu des Enfers ne disposait pas de beaucoup d'hommes, tous avaient déjà reçus des ordres et ceux qui n'en avait pas encore seraient bien vite occupés. La déité se rassit alors confortablement sur son trône et reporta son regard sur le Spectre de la Soumission:

-Raïmi, j'ai changé d'avis te concernant. Tu vas accompagner Danma du Lycaon et tu rejoindras la troupe de réserve pour le Mont Etna. Charlotte t'expliquera la mission plus en détails.

Le manque d'effectifs ne permettait pas au Seigneur des Enfers d'élaborer des actions sur plusieurs fronts. Pour le moment, Hadès devait se concentrer sur la réunion entre sa nièce et lui. Soudain, Malmsteen sortit de son silence et demanda ce qu'il était arrivé au Spectre de la Mandragore, Reiki. Les yeux du divin tournèrent en direction de l'orateur. Il le dévisagea quelques instants en silence ne sachant que dire. Avouer son ignorance devant ses Hommes pourraient le mettre en défaut. Après quelques secondes de réflexion, il prit tout de même la parole:

- Reïki a été chargée d'une mission qui ne te regardes pas. Apprends à tenir ta langue Bénou!

Voyant que Danma et Morphée souhaitaient se retirer, Hadès jugea le moment opportun pour congédier ses Hommes et ainsi se laisser quelques instants de répit avant de prendre la route pour le Mont Etna. L'excitation de la rencontre commençait à l'envahir. Bientôt, il pourrait la voir, celle qui le tourmentait que trop, son Némésis: Athéna. Dans une ultime parole, Hadès lança ses derniers ordres:

- Que tout le monde se tienne prêt à partir!

D'u geste de la main, la déité invita ses Guerriers à quitter le palais des Enfers et à rejoindre la porte du Royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mer 5 Mai - 17:54

Le même schéma se répéta, comme il fallait s'y attendre. Une colère divine éclata. Mais qu'est-ce qui était pire ? En prendre plein son grade pour les fautes d'un autre ? Ou décevoir son Seigneur en ayant tout fait pour rattraper le coche ? Hadès n'avait sûrement pas besoin de ça. Et Raïmi non plus, d'ailleurs.

Le Spectre avait tremblé, lorsque le Dieu avait tapé sur son fauteuil de marque. Et bien que ce dernier faisait confiance à son sbire, il n'était pas dit que cela dure. Hadès avait même laissé entendre que le Ver pourrait souffrir, s'il avait osé mentir. Évidemment, jamais l'étoile terrestre n'envisageait une conspiration de ce genre envers son Maître bien aimé. Mais il n'était plus question de la ramener, alors que Sa Majesté faisait part de son mécontentement le plus total.

Les oreilles du Spectre de la Soumission se mirent à siffler, tandis qu'il s'imaginait les pires horreurs. D'habitude, c'était son rôle à lui, de jouir des cris de ses victimes. Alors que là, il semblait presque avoir signé sa lettre de démission pour les Enfers.

Puis le Sombre Monarque changea de ton et d'avis, au sujet de Raïmi. Par chance, il allait encore servir à quelque chose d'utile. Il devait retourner aux Portes du territoire, et rejoindre la Prêtresse pour une autre mission... encore délicate, sans doute. Si c'était bel et bien ce à quoi il pensait, la Grande Dame et Teclis avaient déjà fait référence aux futurs projets. Se dissimuler. Sans conteste, la compétence dans laquelle il excellait le plus.

En tout cas, Raïmi tira un difficile sourire, comme pour montrer un certain soulagement. Cette fois-ci, ce n'était plus à son tour d'être diplomate dans une autre contrée. Quoiqu'il en soit, le Ver comptait profiter de cette opportunité pour se racheter, en quelque sorte. Et s'il venait à mourir, valait mieux s'y coller pour son Maître, plutôt que par son Maître.

- Je m'en remets à votre grande bienveillance, Mon Seigneur, osa-t-il finalement, toujours embarrassé.

Il était l'heure de partir, comme l'avait annoncé le Roi des Enfers. Mais Raïmi ne voulait pas s'éclipser sans sa petite note personnelle. Toutes les excuses du monde n'y changeraient, certes, rien, mais la politesse restait toujours de rigueur.

- Je me rends donc de ce pas aux Portes, aux côté de Dame Charlotte.

Le Ver pencha la tête avec respect, tourna les talons vers la sortie du Giudecca, puis accéléra le pas progressivement. Il ne manquait plus que Hadès ait un soudain revirement, et ne revienne sur sa décision. (lol)


=> Entrée des Enfers

/hrp: J'ai survécu, wahou !! Gare à tes fesses, Phanta, mouhahaha. Very Happy (tes crimes ne resteront pas impunis, lol) Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Malmsteen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 321

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mer 5 Mai - 21:05

Le sombre monarque me répondit froidement et m’ordonna de me taire. Qu’avais-je fait pour mériter une telle réponse ? Je ne comprenais pas. J’étais troublé par cette réponse. Hadès avait-il vraiment envoyé Reiki en mission ou ne savait-il simplement pas où elle était ? Jamais je n’aurai une réponse à cette interrogation mais je ne devais pas douter des paroles de mon maître. Il disait sûrement la vérité. Comment avais je pu, l’espace d’un instant, mettre en cause les dires de l’empereur des ténèbres ? Mais alors, pourquoi lui avoir donné une mission alors qu’elle devait l’escorter au Mont Etna ?

Puis le dieu nous ordonna de nous tenir prêt à partir et de nous rendre à la Porte des Enfers. Athéna et sa chevalerie sera bientôt anéantie.


Veuillez m’excuser, Seigneur Hadès, dis-je la tête basse. Je tiendrai ma langue désormais...

Sur ces mots, je partis en direction de l’entrée des enfers.

Arrow Porte des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
http://ss-the-last-battle.forumactif.com
Amendile


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 227
Armure : roman, manga, pc, les amis, le sax

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mer 5 Mai - 22:55

J'entrai en giuddecca, peut fier de mon retard. Ce n'était bien sûr pas ma faute mais je détester manquais à mes devoirs envers le seigneur Hadés. J'étais fatigués. Pas fatigués phisyquement mais fatiguer mentalement. J'étais fatiguer des cris du médecin qui c'était occupés de moi.
- Rester sur le lit! Ne bouger pas! Vous allez vous fatiguer! Vous devez encore attendreeeeeeeeeeeeeee! Disait il en m'agressant verballement telle un malade mental qui aurait essayer de me crever les tympans à la force de sa voix. J'étais donc épuisé plus que reposait. Epuisé de ne rien faire aussi, c'était quelque chose que je ne suportais pas.

Je me présenter devant le seigneur Hadés, genou gauche à terre, bras gauche sur le genou opposé et l'autre bras planter au sol avec le tête baisser. Je me relevais et regardais autour de moi. Je saluais rapidement et franchement d'un signe de tête les spectres du bénou, du lycaon et du ver. Un autre homme aussi était présent dans la pièce. Il avait une auras semblabe à celle qu'Oneiros. L'évocation de ce souvenir me fut agréable, je n'ai pas eux beaucoup l'occasion de parler à ce petit garçon mais ça présence m'a était fort agréable. J'en déduit que c'était un dieu


Puis je me tournais vers Hadés. Arborant une grande cicatrice le long de la joue gauche qui était terminer pas mon masque.

"Désolée de mon retard. Le médecin me parlée d'hemmoragie, de point de souture, malgrés qui je lui ai dit que ce n'était pas important et que j'avais une mission urgente à remplir il à insister pour que je reste en convalescence et comme je sais que vous tenez à ce que nous respections ses conseils j'ai optemperer. Quand partons nous... Je n'ai pas vu reiki depuis un moment et je me demande si elle se joindra à nous."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour de Teclis (Amendile et Hadès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Giudecca-