RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Retour de Teclis (Amendile et Hadès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
morphée


Nouvel Éveillé


Messages : 2062

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Jeu 6 Mai - 23:33

Le Royaume des Enfers s'était mis soudainement en branle. Hadès venait à peine de distribuait ses ordres a ses fidèles. Morphée s'était vu octroyer une première mission en tant que gardien de la 'Porte des Enfers'; une tâche qui lui incombait parfaitement, en tant que nouveau né. Dès lors, celui-ci se retira tout simplement laissant le monarque a ses affaires quand soudainement apparut une nouvelle ombre. Sur le départ, le dieu salua d'un sourire le spectre et s'en alla rejoindre le spectre du ver, qui fallait le dire, avait froler la sa propre perte.


(petit post,désolé)

Porte des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
.Minos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 36

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Sam 8 Mai - 19:22

Après l’entrevue avec Teclis et la prêtresse des enfers, Minos prit son envol pour Guidecca afin de rencontrer son seigneur Hadès. Cette rencontre était importante pour le juge. Cela faisait bon nombre d’années que ce dernier n’avait pas reprit du service. Il ne fallait donc pas rater sa première entrevue avec sa seigneurie. Son voyage se passa sans encombres et même agréable. Minos sentait qu’il n’avait rien perdu de ses facultés.

Le temple de Guidecca n’était plus très loin. Minos diminua son altitude pour s’apprêter à atterrir. Il se posa avec douceur et grâce devant les hautes marches du palais. Le protecteur d’Hadès entreprit la monté tout en repliant ses ailes. Les portes s’ouvrirent et les gardes saluèrent le juge. Il marcha d’un pas à faible cadence afin de profiter des magnifiques tableaux qui ornaient les murs. La puissance d’Hadès était présente dans tout le temple mais ne perturba pas le juge pour autant.

Minos se trouva face à la porte qui était la dernière entrave avec la salle principale, celle du trône. Il ouvrit cette dernière laissant apparaître tout d’abord sa stature et son surplis qui scintillait à la faible lumière du temple. Après quelques secondes il s’avança du trône. Une fois à bonne distance, Minos retira son casque puis le positionna au niveau de sa ceinture. Le regard bas, le juge mit un genou à terre en guise de respect envers son supérieur et dit :

« Minos du Griffon de l’étoile de la noblesse, juge des enfers pour vous servir. »

Son intonation fut mesuré et sa voix agréable. Les ailes dépliées et le genou toujours à terre, Minos ne bougeait plus. Il attendait, un mot, un geste, une quelconque réponse de la part d’Hadès. Une seule question trottait dans la tête du juge, Hadès allait-il lui faire confiance après tant d’années passées sous silence ? Les autres questions furent minimes face à la peur que cette dernière lui procurait.
Revenir en haut Aller en bas
Edern


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 46

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Lun 10 Mai - 11:59

    "Edern du Garuda, de l'étoile de la Supériorité, pour vous servir mon seigneur."

    La voix d'Edern s'était élevée quelques secondes après celle du Griffon. Dans la discrétion et l'intimité d'une salutation honorable, le second juge des Enfers avait imité son compagnon d'armes tout en venant s'agenouiller à ses côtés. Le casque sous le bras, le genoux à terre et la tête baissée, c'est de façon on ne peut plus naturelle qu'il témoigna tant son respect et sa reconnaissance envers cette entité divine à laquelle il devait tout. Enfin il le retrouvait, lui, son sauveur, son rédempteur. Il était enfin face à face avec l'être lui ayant promis une autre vie, une forme d'immortalité à travers le royaume des morts. Une existence infernale sans bornes et sans limites, guidé par le charisme du sombre monarque. Il se dégageait de ce souverain une puissance et un charisme qui fascinait notre Garuda, qui le laissait pleinement admiratif. Une énergie, un cosmos qui, même s'il semblait arborer un certain calme et une touche de sérénité n'en restait pas moins aussi dangereux qu'impressionnant. Oui, la réelle puissance de ce monde se trouvait dans le corps d'Hadès et nul autre !

    Ayant quitté la porte des Enfers, le Garuda avait laissé son corps disparaître pour se nimber dans une tornade de poussière se déplaçant à grande vitesse dans les cieux de ce royaume sans vie. De part ce voyage de fortune, Edern s'éternisa quelques instants pour se familiariser avec l'obscurité et l'aspect des plus macabres de tout ce qui l'entourait. Il n'y avait plus de parterres de fleurs, de champs de blés et des grains d'orges reluisant majestueusement sous la lumière du soleil. Il n'y avait plus de parfum soyeux ni de chaleur en quelques lieux que ce soit. Tout cela était finit. Tout avait brulé, tout avait été ravagé pour devenir sec et aride. Un paysage stérile n'étant bon qu'à une seule et unique chose : attendre votre mort et puis vous contempler périr dans des souffrances éternelles et n'étant que justement méritée pour tous vos pêchés du temps de votre vivant. Tels étaient les Enfers !

    Finalement guidé au creux de ce temple sacré, Edern avait laissé son corps réapparaître devant la splendeur de Giudecca. Un palais immaculé de blanc dans les profondeurs de la nuit... Le lieu d'où se dégageait la seule et unique lumière que pouvait posséder les Enfers. Un semblant de pureté, à l'image de la perfection d'Hadès qui se dressait après les ténèbres de ses prisons et de son royaume. Edern ne pouvait se montrer que noble et respectueux envers cela. Voilà pourquoi il passa les portes du palais dans un profond silence, saluant les gardes avant de continuer de marcher d'un pas lent et calme, les yeux fermés. Telle fut sa façon d'arriver dans la salle du trône... Telle fut sa manière de venir s'agenouiller et de présenter alors ses respects et son allégeance envers Hadès et, ce, sans accorder d'importance quelconque pour le moment à l'autre juge ou bien à d'autres spectres pouvant être présent. Il s'était adressé à Hadès et seul ce dernier pourrait le commander et l'ordonner désormais...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Lun 17 Mai - 18:16

Un craquement se fit entendre, lentement les portes du Giudecca s’ouvrirent sur un petit groupe de trois personnes, celui qui se trouvait à la tête de ce petit groupe n’était autre que Rhadamanthe de la Wyvern, Juge des Enfers. L’homme semblait parfaitement dans son élément et pour cause, un cosmos d’ébène le faisait vibrer, celui d’Hadès, le spectre sentit son cœur se gonfler de fierté et il retira son casque, la longue queue qui serpentait sur celui-ci se déroula et pendit de façon presque vivante, comme un serpent mauve qui attendait que son maitre repose son casque sur son crâne. Le Juge passa une main dans ses cheveux en bataille et s’avança alors, laissant doucement sa cosmo-énergie se diffuser pour attester de son entrée.
Il y avait déjà du monde devant Hadès, Edern qu’il connaissait et aussi… Un autre Titan, un frère d’arme aussi puissant que lui, les trois Juges étaient réunis pour la plus grande gloire du Sombre Monarque et cela fit sourire Rhadamanthe. Ce dernier regarda derrière lui pour voir si les deux Asgardiens le suivait ce qui était le cas. Sans plus se soucier des personnes autour de lui le spectre s’agenouilla dans un cliquetis métallique devant le trône du Dieu régisseur du Meikai, son casque coincé sous son bras, il baissa la tête, regardant le sol avant de parler d’une façon emplit de dévotion.

« Seigneur Hadès, je suis Rhadamanthe de la Wyvern, de l’Étoile Céleste Féroce, Juge des Enfers et votre humble serviteur, je suis prêt à mourir pour servir votre gloire. »

Il s’inclina encore un peut plus avant de relever la tête afin de regarder Hadès. C’était un tel honneur de pouvoir être si proche du Dieu que Rhadamanthe ne semblait pas faire attention aux autres pourtant le spectre continua de parler.

« J’ai avec moi deux Asgardiens Hadès-sama. Ils sont ici car ils requièrent l’assistance des Enfers mais je crois qu’ils seront plus à même de vous expliquez le pourquoi de cette visite. »

Il ré-inclina la tête et attendit désormais qu’Hadès dise quelque chose. Mais tout en baissant sa tête, il regarda les deux Juges et adressa des signes de tête avant de garder le silence. L’affaire qui allait se dérouler maintenant était importante et le fait que les trois Juges soient réunis était quelque chose d’appréciable, les hautes sphères du Meikai étaient impliquées, il ne manquait plus que la Prêtresse mais elle semblait déjà avoir une tâche à accomplir. Rhadamanthe espérait pouvoir très vite prouver sa valeur aux yeux de son maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mar 18 Mai - 11:04

D'un regard pesant, Hadès le Sombre regarda ses sujets se retirer de son palais infernal. Alors que celui-ci croyait être enfin seul, de nouveaux Cosmos frappèrent aux portes de la Giudecca. Avec une certaine lassitude, le Maître des lieux soupira puis donna l'ordre aux sentinelles de laisser passer les nouveaux protagonistes. Alors, malgré lui, il abandonna l'espoir de se reposer quelques instants avant le périple du Mont Etna. Les portes gémirent sur leurs gonds et Amendile Spectre du Djinn fit une nouvelle apparition. Après seulement quelques jours d'absences, celui-ci semblait être de nouveau en pleine forme. Nul doute que la source de ce miracle résidait dans la puissante médecine des apothicaires des Enfers.

C'est donc avec une certaine fierté qu'Hadès accueillit son guerrier. Dans sa grande bonté, il laissa échapper un léger sourire, signe que le retour du Djinn lui faisait grand plaisir. Amendile, dans la plus grande des traditions, vint se présenter devant son Dieu genou à terre et tête en direction du sol. Une fois le protocole achevé, il osa relever et croiser le regard du Monarque. Hadès lui renvoya son salut d'un faible hochement de tête puis l'indiqua d'un geste de la main de se relever. D'une traite, le Spectre placé sous l'Etoile du Rêve expliqua les modalités de son retour et l'excitation à quelques heures du départ. De part ses qualités et compétences, Amendile avait été affecté à l'escorte personnelle du Dieu des Enfers pour la rencontre ente Athéna. Une fois le silence retombé, le souverain du Mekai prit la parole pour combler les attentes de son Homme:

- Les Enfers saluent avec joie le fier retour de l'un de ses fils les plus brillants. Ton sacrifice ne sera pas oublié... Nous partons sous peu, tâches d'être prêt. Malmsteen sera mon second garde rapproché pour cette expédition. Rejoins-le et ensemble finissez les derniers préparatifs. Que mon carrosse soit attelé et mes effets embarqués.

D'un geste de la main, il invita le Djinn à partir rapidement afin de partir le plus rapidement possible. Tout n'était maintenant qu'une question de temps. Hadès avait pleinement évité la disparition du Spectre de la Mandragore et comptait bien la cacher tant qu'il n'aurait pas de réponse adéquate. A peine, le suzerain eut-il congédié son soldat que les sentinelles annoncèrent de nouveaux venus. Avec joie et enthousiasme, il accueillit tour à tour les trois Guerriers les plus imposants de son Armée: les trois Juges. Ils arrivaient à point nommé. Les Titans infernaux avaient su se faire désiré mais maintenant que les Spectres avaient enfin leurs commandants, la situation allait rapidement évoluer. Même s'il ne cachait pas sa joie, la déité, de part son don d'omniscience, avait déjà entrevu ce retour des puissants.

Avec la noblesse et le style de leur rang, eux aussi respectèrent le protocole et posèrent genou à terre devant leur souverain. Leur prestance n'avait pas d'égal. De part leurs pouvoirs, les trois fléaux avaient atteint le haut de la hiérarchie et servaient désormais de modèles à tout Spectre. Edern, Minos et Radhamante tels étaient les noms de ces démons. Il était temps pour eux de recevoir leurs ordres de missions respectifs. La situation était pressante, le Monarque avait déjà tout planifié. Mais un élément nouveau le contraint à ne pas aller au bout de ses dires. Le Juge de la Wyvern lui apprit qu'il ramenait avec lui deux Guerriers d'Odin venus clamer audience.

En regardant au plus profond de la Giudecca, Hadès vit en effet que deux soldats attendaient l'ordre de pouvoir s'avancer vers le trône des Enfers. Seule la lumière des torches lui permettait de découvrir un peu plus que leur silhouette. Voyant leurs visages graves et fermés, Hadès en déduit qu'ils étaient porteurs de mauvaises nouvelles. Sûrement, venaient-ils faire pression sur le pacte passé entre les deux factions. Le Monarque tendit alors le bras et d'un geste de la main, invita les émissaires à rejoindre l'assemblée.

- Guerriers du Nord, avancez je vous prie. Pour une question de temps, nous allons passer outre le protocole habituel. Trèves de paroles futiles. Pour quelle raison êtes-vous donc aussi loin de chez vous?

Hadès avait su être concis et direct. L'intonation de la voix du Maître des Spectres était froide comme à son habitude. Il ne fallait pas y voir une marque d'attention particulière, Hadès était un Dieu et en tant que telle il avait pris certaines mauvaises habitudes vis à vis de ses sujets et autres mortels. Pour lui, tout avait été dit. D'un regard soutenu, il fit comprendre qu'il attendait une rapide explication.
Revenir en haut Aller en bas
Olrik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 3025

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mer 19 Mai - 18:05

Chapitre I (partie 3), L'empereur des Ténèbres et ses Trois Juges !

Arrow I, A la rencontre d'Hadès !

Ainsi, Ikaysaro arrivait au bout de sa mission. Il avait suivi aveuglement le juge Rhadamanthe dans les quartiers les plus reculés des Enfers : La Giudecca. Le Guerrier Divin avait entendu des histoires à propos de ce lieux durant son long voyage. Le sombre monarque Hadès y vivait à l'abri des regards indiscrets et règnai sur ce monde en donnant ses ordres aux Spectres. . Ce lieu était-il un dernier rempart cachant quelque chose de plus grand ? Au vu de la sécurité au tour du palais : probablement. Mais que pouvaient-ils bien cacher en ces lieux ? Ikaysaro ne le saurait probablement jamais.

Tant dis qu'il était devant l'entrée de la salle où se trouvait l'empereur des ténèbres, ils sentit deux cosmos aussi puissants que celui du Juge de la Wyvern. Leur potentiel était absolument incroyable. Leurs puissances à eux trois devaient être prodigieuses. Les Guerriers Divins étaient réputés pour leur puissance, mais si Hadès comptait dans ses rangs une centaine de Spectre de ce niveau, il serait dure un jour de les affronter. Heureusement pour eux, ils étaient en alliance depuis qu'Odin et Hadès avaient signés un pacte de non agression. Au début, les Guerriers Divins avaient eut du mal à le comprendre mais au vu des récents événements, cette situation était idéale.

Ikaysaro ne pouvait pas distinguer clairement le Dieu des Enfers. Il ne pouvait même pas entendre le moindre mot. Quand soudain, il vit un signe de main venant du trône. C'était enfin le moment qu'Ikaysaro avait attendu : voir de ses propres yeux le Dieu le plus puissant.

L'Asgardien regarda Ragnhild, il lui fit comprendre que tout se passerait bien. Il engagea le pas suivi de près par sa soeur d'arme. Au fur et à mesure qu'il avançait, il pouvait ressentir une puissance écrasante. Quelque chose de monstrueux ! Était-ce Hadès seul ?!

Les deux Guerriers du Nord arrivèrent à la hauteur des juges. Ikaysaro tira une révérence tout en enlevant le casque de son armure. Le genoux à terre et la tête penchée, il leva discrètement les yeux en direction du trône. Plus ses yeux se levaient, plus ils pouvaient apercevoir l'être qu'il voulait le plus rencontré. Lorsqu'il croisa son regard froid et soutenu, Ikaysaro eut son âme complètement glacée. Il ressentait en lui à présent un sentiment qu'il n'avait que très peu éprouvé : la peur ! A présent, le moindre faux pas seraient mal vu : il fallait faire attention en allant directement au but principal de la mission.


" Seigneur Hadès, Dieu des Enfers, nous sommes envoyés par notre Dieu Nordique Odin. L'heure est grave pour le monde de la surface : le Sanctuaire s'est soulevé devant nous. Le chevalier d'Or des Gémeaux a eut l'audace d'attaquer le Royaume d'Asgard. Nous prenons cet acte pour une déclaration de Guerre.

Aussi, Odin vous demande de respecter votre parole en aidant le Peuple Asgardien à vaincre les Chevaliers d'Athéna. Nous n'avons que faire du monde, ce qui nous importe est l'avenir de notre Royaume et pour cela, le Sanctuaire d'Athéna doit payer cette attaque gratuite !

Il est temps pour nos deux armées de se lever ensemble contre eux ! "


Voilà qui était fait. Ikaysaro avait la gorge libérée de cette mission. Il avait été droit au but comme prévu. Tant dis qu'il écoutait le long silence qui précédait la réponse du Dieu des Enfers, une image lui trottait dans la tête. Après tout, qu'est ce qu'Hadès gagnerait à se battre avec Odin ? Était-ce vraiment un intérêt particulier ? Peut-être allait-il retourner sa veste ? Rien n'était encore sure à l'heure actuelle mais ce qui pouvait être certain : c'est que la guerre entre les Saints d'Athéna et les Guerriers Divins d'Odin avait éclatée.

L'Ase avait du mal à l'avouer mais Hadès ressemblait à un de ses ancêtre : Loki. Hadès était quelqu'un d'intelligent et rusé. Cependant, Ikaysaro espérait une chose, qu'il ne meurt pas de la même façon que son ancêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Jeu 20 Mai - 11:24

A l'instar de tout Guerrier pénétrant en la sainte Giudecca, les émissaires asgardiens posèrent genou à terre devant le Maître des lieux. Leur Cosmos glacial trahissait leur origine et était en total opposition avec la chaleur qui régnait au sein du Pandémonium. L'Ase qui semblait le plus apte à converser, osa relever la tête et croisa finalement le regard du Dieu. Hadès était calme. Poussé par la curiosité, il se laissa découvrir du regard puis en fit de même. Le Seigneur des Enfers prenait plaisir à observer les étrangers venu errer sur ses terres. L'émissaire respecta les "règles" imposées par le souverain et expliqua d'une traite les raisons de leur venue en ces lieux reculés. Il avait su être direct et concis, ce que la divinité apprécia.

Le Guerrier Divin lui apprit alors qu'Asgard avait également été attaqué par un Chevalier d'Athéna. Sa nièce ne tarderait pas à répondre de ces crimes envers les autres factions. Peut-être qu'en abordant la justice comme bannière, celle-ci se sentait protégée, voir invincible. Ce régime n'avait que trop duré. Les contrées exilées ne tarderaient pas à faire entendre leur complainte. De par le traité passé entre Asgard et les Enfers, Odin requérait l'aide des Spectres dans cette Guerre. Emporté par un élan héroïque et protecteur, l'Ase clama la réunification des deux Armées. Lorsqu'il prononça ses mots, Hadès ne put s'empêcher de sourire. Le dévouement de cet Homme pour sa patrie était touchant. La peur qui l'empêchait de s'exprimer pleinement depuis le début de la conversation venait de s'éclipser. Les Asgardiens étaient connus pour leur solidarité et leur fraternité. Quelque part, Hadès enviait leur relation. Certes, il disposait d'éléments puissants et fidèles mais l'entente n'était pas toujours présente.

Le regard toujours plongé dans celui de son interlocuteur, la déité put y déceler une once d'interrogation. Il était normal pour un Homme d'avoir un jugement moral et une prise de position mais elle ne devait en rien apparaître au grand jour. Les yeux du Monarque se firent alors plus insistants montrant à l'émissaire que peut-être celui-ci outrepassait sa mission. Hadès reconsidéra alors ce qu'il venait d'entendre. Il tendit le bras droit et de sa main, prit délicatement la coupe posée sur la petite table. Il détourna alors son regard et but une gorgée. Un rapide coup d'œil sur ses Hommes puis une nouvelle gorgée et enfin la décision fut prise. Le verre fut alors reposé et les paroles du Dieu brisèrent le silence:

- Il est bien évident que je respecterai les accords précédemment passés entre nos deux factions. Tu te demandes quels bénéfices pourrais-je tirer de cette alliance? Les mots peuvent trahir contrairement au regard. Outre le décret, la raison qui me pousse à apporter mon aide à ton pays est la suivante. Il y a peu, nous avons essuyé une lâche attaque d'un Chevalier d'Or et l'un de mes Hommes en a fait les frais. Alors, tout comme vous Asgardiens, les Spectres se défendront de cette infamie et protégeront de leur vie ces terres. Nos objectifs étant semblables, il me semble normal de nous entraider.

Le Seigneur des terres désolées marqua alors une pause. Il porta son index à ses lèvres, signe de réflexion. Ses yeux s'illuminèrent alors d'une étrange couleur. Il venait d'avoir une idée qui pourrait bien tout bouleverser. Sans crier gare, il reprit ses dires et décida de tout révéler:

- Sous peu, je dois me rendre au pied du Mont Etna afin de rencontrer Athéna et de tergiverser sur l'avenir de ce monde. Mais du fait des derniers événements, je pense qu'il serait normal qu'Odin se joigne à moi dans ce sommet. En mettant ainsi, "cette justicière" au pied du mur, elle ne pourra que répondre de ces attaques sur nos contrées respectives. Bien que la Guerre soit inévitable, comme elle l'a toujours été d'ailleurs, j'aimerais tout de même connaître les raisons de ces agressions et c'est pourquoi je préfère voir ma nièce avant de porter tout acte vengeur. Si ton Dieu accepte, faites-en sorte de nous rejoindre le plus rapidement possible. Les modalités imposées par Athéna voudraient que deux Guerriers l’accompagnent...

Hadès préféra passer sous silence la formation d'une armée de réserve. Il valait mieux taire le sujet pour le moment, la situation était déjà difficilement gérable. En dévoilant ainsi une partie de ses projets, Hadès espérait bien montrer à son homonyme nordique son respect pour le traité. Désireux de poursuivre dans cette voie, la déité se tourna vers le Juge de la Wyvern:

- Rhadamanthe. Pour marquer l'alliance entre Asgard et les Enfers, tu accompagneras ces Guerriers Divins en leur Royaume. Rencontre Odin et appuie le récit de ses Hommes sur leur passage en nos terres. Tiens-toi également à la disposition de ses ordres. Tu seras le représentant des Enfers en Asgard, mes yeux et mes oreilles. En cas de nouvelle attaque sur le sol de nos alliés, défends ce territoire avec autant d'ardeur que tu le ferais pour nos domaines!

Le Monarque infernal stoppa alors son discours et reporta ses yeux divins sur l'Ase qui s'était exprimé. Il tendit alors la main en direction du Spectre de la Wyvern puis s'exprima de nouveau:

- Cela vous satisfait-il? Rhadamanthe est l'un de mes meilleurs Hommes, sa puissance et sa loyauté ne sont plus à prouver. Bien vite, il sera rejoint par un autre de mes soldats qui est pour le moment attelé à une autre besogne.

Tout avait été dit, les Enfers apportaient leur soutien militaire et espéraient un pareil retour en cas d'attaque sur leurs terres. Hadès n'avait qu'une parole. Ne voyant rien d'autre à ajouter à cette entrevue, il décida que le moment était opportun pour congédier ses invités. Certes, l'entretien aura été de courte durée mais comme il l'avait expliqué, le temps était compté. De plus, le Seigneur ne doutait pas de l'envie de ces Hommes à retourner en leur Royaume. D'un hochement de tête, le souverain fit comprendre à Rhadamanthe que la séance était achevée et qu'il était temps pour les trois Guerriers de quitter le palais infernal.

Une fois que ces protagonistes eurent franchis les portes de la Giudecca, le Maître des Spectres reporta son attention sur ses deux Juges restants. Dans un élan de réflexion, il se souvint de ce que lui avait rapporté Raïmi du Ver. Il se devait de régler le cas Phantasos avant que les relations entre Marinas et Spectres ne se dégradent encore plus. Hadès n'avait toujours pas digéré le fait que Poséidon retienne l'un de ses Hommes captif. Il lui fallait le récupérer à tout prix. Qui sait quels secrets ce Phantasos allait-il révéler? Le regard de la déité oscilla entre ses deux puissants Guerriers:

- Edern, Minos il est temps pour vous de préserver l'intégrité du Royaume des Enfers. Phantasos, Fils d'Hypnos, est détenu contre sa volonté par Poséidon pour un soi disant mauvais comportement. Votre mission consiste à vous rendre au Royaume Sous-Marin et récupérer cet émissaire. Il est inacceptable de faire prisonnier un messager en mission officielle! Si les marinas refusent, la Guerre entre nos deux factions serait déclarée! Je ne pense pas que mon frère prendra le risque de s'opposer à moi. De retour aux Enfers, vous enfermerez cet imbécile de Phantasos dans les cachots, le surveillant en attendant mon retour. Vous relèverez alors Morphée dans sa mission de garder la porte des Enfers et l'enverrez rejoindre Rhadamanthe en Asgard en lui expliquant les détails sa nouvelle tâche.

De part un excès de colère, tout avait dit rapidement sur un ton on ne peut plus désagréable. Même s'il n'approuvait pas le geste de Poséidon, il le comprenait néanmoins. Nul doute que Phantasos devra répondre de son attitude. Le silence pesant régnant habituellement à la Giudecca reprit sa place. A moins d'avoir une question, les deux Juges pouvaient désormais se retirer. Maintenant que chaque Hommes avait reçu une mission, Hadès allait pleinement pouvoir se consacrer au départ pour le volcan mystique.
Revenir en haut Aller en bas
Ragnhild Ulrich


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 244
Armure : Les sciences occultes, les runes, les tarots ,mes ami(e)s

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: ve   Ven 21 Mai - 5:21

Ragnhild marcha longuement, derrière le spectre d'Hadés, vers le trône, la jeune femme voyez l'immense salle, les statues étant de chaque cotes des escaliers, les Asgardiens saluèrent le monarque, le tigre de Zeta parla au nom d'Odin, le Seigneur des glaces.


" Seigneur Hadès, Dieu des Enfers, nous sommes envoyés par notre Dieu Nordique Odin. L'heure est grave pour le monde de la surface : le Sanctuaire s'est soulevé devant nous. Le chevalier d'Or des Gémeaux a eut l'audace d'attaquer le Royaume d'Asgard. Nous prenons cet acte pour une déclaration de Guerre.

Aussi, Odin vous demande de respecter votre parole en aidant le Peuple Asgardien à vaincre les Chevaliers d'Athéna. Nous n'avons que faire du monde, ce qui nous importe est l'avenir de notre Royaume et pour cela, le Sanctuaire d'Athéna doit payer cette attaque gratuite !

Il est temps pour nos deux armées de se lever ensemble contre eux ! "




L'archiduchesse fit une révérence, retirant son arme blanche, de son étui, la posa par terre en signe de non agression, levant la tête la walkyrie, parla d'une voix calme et sereine..


* Je suis entièrement d'accord, le chevalier des gémeaux à attaquer notre pays Seigneur, nous devons prendre la main sur le Sanctuaire, le sort du monde en dépend.


Le silence revient, Hadés ayant terminer de s'expliquer, il décida d'envoyer Rhadamanthe en Asgard, avec les asses à la rencontre d'Odin.. La jeune femme rangea son épée dans son étui, sa main se posa sur l'épaule de son confrère d'arme, elle lui sourie ses ailes sortirent de son dos, des plumes tombèrent sur le sol...
Revenir en haut Aller en bas
Olrik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 3025

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Sam 22 Mai - 15:52

Ainsi, le mal était fait. Ikaysaro venait d'annoncer son message au Seigneur des Ténèbres. Il avait été le plus direct possible. La situation nécessitais qu'on ne prenne pas son temps à parler de choses inutiles. Au fond, le Guerrier Divin se disait qu'Hadès devait surement penser la même chose. Il espérait un message positif de sa part.

Après un long silence, Hadès but une gorgée dans un verre. A l'odeur, il devait surement s'agir de vin. Qu'est ce que cela pouvait prédire ? Il ouvrit enfin la bouche pour laisser échapper sa voix. Ikaysaro n'avait jamais entendu une voix aussi claire et raffinée. Le Seigneur se fit entendre de tous : il allait respecter les accords qu'il avait passé avec Odin. Cependant, les Guerriers Divins apprirent autre chose de plus intéressant. Bientôt, Hadès devrait rencontrer Athéna au pied du Mont Etna. Il serait donc bien qu'Odin se joignent à eux. Le Maitre des Spectres n'avaient pas tort. La déesse serait face à Odin et devrait répondre des actes de ses chevaliers. Les Guerriers Divins allaient devoir prévenir Odin et lui faire part de l'invitation d'Hadès.

Comment cela allait-il se passer ? Ikaysaro voyait mal Athéna tenter quelque chose. Sa sagesse prendrait surement encore le dessus et elle trouverait encore un échappatoire. Non ! Pas cette fois-ci ! Le Tigre aux dents de Sabre n'allait pas laisser les Saints s'en tirer encore une fois. Il irait avec Odin et agirait comme bon lui semble.

Après avoir écouter Hadès, Ragnhild lui adresse la parole. Certes elle n'avait pas tort mais elle se trompait sur une chose. Odin n'en avait que faire de son monde, l'important était le Royaume d'Asgard et son peuple.

Ikaysaro se leva et remettant son casque, il prononça une dernière parole :


" Nous nous en allons de ce pas prévenir notre Seigneur Odin. Nous vous sommes reconnaissant de nous avoir attribué ces précieuses minutes. Nous conduirons le Juge Rhadamanthe en Asgard et nous attendrons la venue de son confrère Spectre. Odin le rencontrera à ce moment-là.

J'espère vous revoir un jour Seigneur Hadès. "


Ikaysaro baissa la tête une dernière fois en signe de respect et se dirigea vers la sortie en compagnie de Rhadamanthe et Ragnhild. La Guerrière d'Odin avait observé toute la scène. Elle posa sa main sur l'épaule d'Ikaysaro et lui fit un sourire qu'il lui rendit. Derrière ce sourire se cachait bon nombre de question. Quel avenir attendait ces peuples ? Comment allait se passer la réunion entre les Dieux ? La Guerre éclaterait-elle au Sanctuaire ? Et surtout : Qui est réellement ce Guerrier Divin de Mizar et quel lourd secret cache t-il ?

____

HRP : Je suis très content d'être passé ici. J'aurais voulu que ça dure plus longtemps mais nous n'en avons pas le temps. A bientôt en RP ! Smile

Arrow La Fin de la Mission !
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Lun 24 Mai - 19:37

L’oreille du Juge était attentive, agenouillé il inclina sa tête vers le Divin de Zeta et l’écouta parler, il y avait en lui une grande maitrise de la diplomatie, il connaissait l’étiquette et Rhadamanthe n’eut rien à redire jusqu’au moment ou Hadès parla. Le spectres regarda son maitre et se laissa bercer par la voix impérieuse qui insufflait une volonté de fer et une envie de prouver sa valeur à son maitre. Alors qu’il écoutait attentivement Hadès, ce dernier tourna la tête vers lui et le Juge sentit son cœur se gonfler d’un étrange sentiment d’humilité et de crainte.
Les paroles du régent du Meikai firent tourner la tête au Titan, visiblement il avait des projets pour lui et le regard d’un mauve pâle de Rhadamanthe croisa celui d’Hadès et il se fit concentrer pour ne pas oublier les paroles qui lui était adressées. Asgard… Voilà sa prochaine mission, c’était un honneur d’être envoyé là bas en tant que représentant, son cœur se remplit cette fois si d’orgueil et un fin sourire orna son visage. Il laissa son Dieu parler avant d’incliner sa tête et il osa prendre la parole.

« Je suis votre humble serviteur et m’acquitterais au mieux de cette tache que vous avez jugé digne de moi et si les chevaliers d’Athéna osent fouler le sol d’Asgard, ils connaitront le froid mortel du Cocyte ! »

Ceci fait, Hadès les congédia et la Wyvern se releva, suivant les deux Asgardiens. Il fit un signe de tête à ses deux frères avant de reporter son attention sur ses deux guides alors que plusieurs choses occupaient son esprit. Peut au courant de ce qui c’était passé avant son arrivée, il se demandait comment les saints d’Athéna pouvaient être des assaillants surtout lorsqu’on considérait les liens entre les deux camps… Il semblait y avoir des choses étranges au Sanctuaire Grec mais ce n’était finalement pas pour déplaire à Rhadamanthe, grâce à cela les Enfers pouvait agir de façon plus libre vis-à-vis des athéniens, une attaque contre eux ne serait pas perçu comme de l’agression vis-à-vis des autres sanctuaires.
Le spectre fit l’impasse sur cette pensé qu’il aura tout le temps d’étudier plus tard, il avait hâte également de connaitre les fameuses terres gelées d’Asgard et puis Odin était une divinité et il tardait à Rhadamanthe de voir ce que pouvait valoir cette Divinité par rapport à Hadès mais la tâche lui semblait impossible, personne ne pouvait valoir son maitre mais il ne devait pas non plus le montrer et cela serait bien difficile même si Hadès comptait sur lui pour être un digne représentant. Alors qu’il marchait avec les deux Asgardiens, le juge déploya ses ailes et libéra sa cosmo énergie, signe de son départ et de ses adieux à ses terres.
Revenir en haut Aller en bas
Amendile


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 227
Armure : roman, manga, pc, les amis, le sax

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mar 25 Mai - 22:24

A peine m'étais-je relevais que le spectre que je pensais être un dieu sortit en me rendant son salut avec un bref sourire. Mais il fut remplacer par Minos, le juge des enfers arriva, resplendissant dans son armure. Il s'agenouilla comme je l'avais fais quelque seconde avant devant le sombre monarque. Il se présenta à Hadés. Et comme si une boucle infinie avait décidée de répeter la même situation dans cette pièce une autre voix retentit aprés celle de Minos. C'était celle du juge du Garuda. Deux juges avaient donc ressuciter. Il fit une réverence à son tour, et enfin comme jamais deux ne va sans trois le dernier juge des enfer arriva précedé de deux guerriers divin. Il ne me préttairet aucune attention, et je ne leur en préterais aucune. On ne peut avoir de charisme ou menait ses hommes en les ignorant. C'était une chose que les juges semblait ignorer malgré leur expérience et qui venait de détruire l'aura mystique qui les entourait. J'aurais put voir trois homme grandset puissants, j'aurais put voir trois lieutenant fesant leur rapport avec autorité. j'ai vu trois homme qui se sont agenouillait devant Hadés, un spectacle bien triste. Il ne méritait pas notre respect.
Seul Hadés savait se comporter avec charisme et majesté. Car seule lui connaissait chacun des 108 spectres résident sous la terre des mortels, seul lui connaissait chacun des gardes et autre serviteurs des enfers. Seul lui connaissait chaque mortels foulant, ayant foulé et qui foulera un jour le monde. C'est pour ça que seul lui était le juge. C'est pour ça que seul lui était le maître.
Preuve en étant que lui seul était fier du sacrifice que j'avais fais pour les enfers. Au début quand j'ai revétut mon surplis je pensait avoir signer un pacte, moi et Hadés n'avions pas les mêmes interêt mais le même objectif. Maintenant je comprend pourquoi tant le serve de plein grée. Au simple son de sa voix je suis devenu son serviteur le plus dévoué même si j'ai toujours en tête mon interêt. Aujourd'hui j'était réellement un serviteur d'Hadés. Hadés m'avait congédier et j'allais donc sortir avant le début de la converstation.

-Votre majesté. Asgardiens. Saluais-je en ignorant les juges infernaux. Le respect et réciproque mais il va d'abord du chef au soldat, car ce n'est pas le soldat qui à besoin d'un chef quand il a un but.
Revenir en haut Aller en bas
Ragnhild Ulrich


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 244
Armure : Les sciences occultes, les runes, les tarots ,mes ami(e)s

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Mer 26 Mai - 4:23

La misson était terminer pour les Asgadiens,Ragnhild et de Zeta doivent maintenant rentrée au Royaume avec Rhadamanth le spectre d'Hades, pour la rencontre d'Odin....

Avant d'y aller le guerrier du tigre, remecia le seigneur des ténébres:


" Nous nous en allons de ce pas prévenir notre Seigneur Odin. Nous vous sommes reconnaissant de nous avoir attribué ces précieuses minutes. Nous conduirons le Juge Rhadamanthe en Asgard et nous attendrons la venue de son confrère Spectre. Odin le rencontrera à ce moment-là.

J'espère vous revoir un jour Seigneur Hadès. "



Le silencre revient, les élues du maître des glaces, partirent dans leur pays, ou le vent soufflé et la neige tomber sur les montagnes enneigées...



Asgard
Revenir en haut Aller en bas
Marc


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 20

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Dim 30 Mai - 18:10

-------------------------------------------------------------

Plus de 200 ans qu’il arpente le Pandémonium, plus de 200 ans qu’il sert Hadès, et pourtant il reste l’un des spectres les plus méconnus. Lui et le seigneur des morts se connaissent bien malgré le fait que Marc passe le plus clair de son temps à la surface. Justement, il revient tout juste de sa villa sur le lac de Côme. Il y a longtemps que le spectre ne pose plus genou à terre quand il rencontre sa majesté, à l’exception des rares fois où il est accompagné d’une jeune recrue. La confiance qui unit ces deux êtres est sans faille, Marc a déjà rempli des missions très spéciales pour le royaume souterrain et sa fidélité n’est plus à démontrer.

Les portes de la Giudecca s’ouvrent à son approche, il est attendu. Il est vêtu de ce splendide trois-quart bleu nuit et de lunettes noires, il s’avance sans hâte, le pas léger, et s’arrête à distance respectueuse du trône. Tout à fait détendu, en appui sur la jambe droite, la jambe gauche devant, il laisse flotter le silence. Son regard se fixe un instant au dallage avant de revenir sur la silhouette anthracite du monarque. Et puis il ouvre la bouche, sa voix gutturale parvenant tranquillement jusqu'au siège des Enfers.



« Les choses bougent. Je bouge ? »
Là il retire ses verres noires, le geste léger.
Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Lun 31 Mai - 14:07

Des ses yeux divins, Hadès regarda les différents protagonistes se retirer un à un. Le soutien de Rhadamanthe marquait un point décisif dans l'échange et les relations fraichement établies entre Asgardiens et Spectres. Malgré la bonne entente entre les deux factions, le sombre Monarque n'était pas dupe. Tout ceci n'avait été rendu possible que par le bénéfice que chacun pouvait y déceler. Leurs effectifs étaient plutôt maigres face aux autres Royaumes et seuls ils ne pourraient survivre bien longtemps.

Il repensa alors aux émissaires d'Asgard et reconsidéra les coups d'oeil intempestifs du jeune Guerrier Divin. Nul doute que rencontrer un Dieu fut quelque chose d'important. Pouvoir observer une entité supérieure n'était pas donné à tout le monde surtout lorsqu'il s'agissait d'Hadès, Dieu des Enfers connu pour ses actes qualifiés de mesquins. Néanmoins, le souverain des terres désolées cru déceler dans le regard du jeune soldat d'Odin, une once d'envie, de curiosité et même de sympathie.

Pour la première fois, la déité devinait ces sentiments dans un Homme autre qu'un Spectre. Peut-être son pouvoir de persuasion prenait-il de l'ampleur. Après tout, depuis des millénaires son culte était présent et enfoui dans la conscience des Hommes. A cette pensée, le fils de Rhéa sourit.

Soudain, un bruit de pas légers vînt entraver les pensées frivoles du Maître des lieux. Bientôt l'ombre, aidée par les lumières murales fut obligée de dévoiler son visage. L'Homme plein de manies et d'attentions grotesques, vint se poser devant le trône infernal. Comme pour se faire désirer, le nouvel arrivant tarder à parler et quand enfin il se décida, ce fut pour décrocher quelques mots simples, sans réel sens.

Le divin le regarda d'un oeil désinvolte, observant le Spectre comme une étrange apparition. Le délai de surprise passé, le visage d'Hadès reprit son teint froid habituel. Sa voix s'éleva alors, résonnant dans toute l'immensité de la Giudecca:

- Et bien Spectre aurais-tu oublié le protocole? Lorsque tu t'adresses à ton Dieu, courbes l'échine et tombes le regard si tu ne veux pas que mon courroux s'abattes sur ta personne! Cesses de fanfaronner, Marc de l'Incube. Ou étais-tu pendant tout ce temps? Voilà bien longtemps que tes frères ont répondu à mon appel. Revêtis ton Surplis et pars immédiatement à la porte des Enfers. Demande ordres et explications auprès de Charlotte notre prêtresse, je n'ai guère de temps à t'accorder en ces heures sombres.

Ces paroles avaient été prononcées sur un air monotone sans qu'aucune note vint perturber la partition macabre du récital infernal. D'un geste de la main, Hadès invita le Spectre placé sous l'étoile de la sensualité à prendre la direction de la sortie et ainsi quitter le palais. Le Monarque fit signe aux sentinelles de condamner les portes de la Giudecca et de ne laisser entrer personne.

Alors, le souverain des Enfers se leva de son trône, sa toge glissant lentement le long de ses jambes pour venir finalement se poser délicatement sur le sol impeccable du palais. Enfin debout, il réajusta son vêtement et son ceinturon puis fit volte face. Là, il souleva le rideau bleu, passa au travers et disparut dans l'ombre. Le seigneur s'était mis en marche, il s'appretait à quitter ses terres.

Arrow Porte des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
Marc


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 20

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   Lun 31 Mai - 20:37

A-t-il était si long à se manifester ? Le peu de chaleur que met Hadès dans ses mots le laisse à penser. Oui, peut-être. Son regard oblique.

Marc laisse choir ses lunettes sur le marbre et tombe de tout son poids sur son genou droit, écrasant brutalement les verres avant qu’ils ne s’évaporent en grises volutes. Son menton plonge et sa chevelure noire chute en cascade. Lui qui compte parmi les rares spectres en service depuis plusieurs siècles, lui qui jouit de nombreux privilèges au royaume souterrain, le voilà rappelé à l’ordre. Sans la moindre obséquiosité dans le ton, avec beaucoup de simplicité, il salue le Roi :

« Majesté. »

Il se redresse doucement et fait volte-face sans un regard, prenant la direction de la sortie, son épée au manche ouvragé dans l’argent se balançant à sa dextre à un rythme qui s’accélère.


[--> Portes des Enfers]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Retour de Teclis (Amendile et Hadès)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour de Teclis (Amendile et Hadès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Giudecca-