RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Etna] Rencontre avec Hadès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Olrik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 3025

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Lun 2 Aoû - 14:02

Chapitre II (partie 1), l'arrivée du Tigre Noir !


Arrow Le Retour en Asgard ou Le Message du Monarque Noir !

Spoiler:
 


Alors qu'Ikaysaro venait de terminer sa mission pour le compte d'Odin, il décida de se rendre sur son ancien lieu d'entrainement situé dans la bordure nord d'Asgard. C'était une zone que les civiles n'avaient pas le droit d'approcher. Les glissements de glace pouvaient provoquer la mort d'un homme s'il se trouvait seul. L'ancien maitre d'Ikaysaro l'avait poussé à s'entrainer ici pour qu'il soit aussi vif et réactif qu'un tigre aux dents de sabre. La maitrise de la glace n'avait d'ailleurs plus aucun secret pour lui. Grâce à ce lieu, le jeune homme s'était forgé un mental d'acier et une personnalité des plus glaciales. Ou peut-être était-ce inscrit dans ses gênes depuis le départ ?

Tandis qu'il pensait être enfin tranquille, il sentit en lui un malaise fort déplaisant. Qu'est-ce que cela présageait ? Se concentrant sur l'aura de Callan, Ikaysaro sentit un rassemblement de cosmos autour d'elle. Parmi eux, un d'une puissance incroyable. Était-ce un Saint ? Et pourquoi aucun Ase ne l'avait-elle suit ? Tout à coup, le cosmos d'Ikaysaro s'intensifia. Il allait devoir recourir à une vitesse extrême pour arriver à tant !

Le Guerrier Divin partit à tout allure en direction du point de rassemblement. Il partit en direction du continent sud européen. Au fur et à mesure qu'il avançait, il sentit la température augmentée pour enfin comprendre où il se rendait : au Mont Etna ! Le lieu de rassemblement d'Athéna, Hadès et Callan. Étrangement, aucun des deux premiers ne répondaient présent.

Ikaysaro se posa au sol quand il sentit le cosmos de Callan augmenté subitement. Que pouvait-il bien se passer ? Pas la moindre trace d'autres Guerriers Divin dans le secteur pourtant ! Le prêtresse savait-elle vraiment ce qu'elle faisait après tout ? Il n'en fut pas plus pour rejoindre l'attroupement au pied du Mont. D'un côté, le volcan haut, noble et chaud. De l'autre, des villages de civiles ne se souciant pas de ce qu'il pouvait se passer sur leur île.

Se dirigeant d'un pas robuste, il entendit la voix de Callan au loin crier au scandale :


"- Ne m'accusez pas de vos tords Grand Pope. Ce n'est nullement moi qui ai demandé à vos hommes de venir en Asgard mais bien vous. Ne mettez pas la mort du chevalier Pégase sur mon compte, ou celui du guerrier qui a mis fin à ses jours, mais plutôt sur le votre. Et je ne fais que répéter ce que je vous ai déjà dis précedemment, je ne suis pas là pour me battre."

Ainsi donc, le Grand Pope s'était rendu en personne sur les lieux à la place d'Athéna. Voilà qui serait intéressant une fois les esprits un peu remontés. Malheureusement, la volonté de Callan n'était point de se battre en ce jour sombre pour le Sanctuaire.

Arrivant enfin à leur hauteur, Ikaysaro prit le temps d'examiner toutes les personnes présentes. Un spectre venait de s'en aller, Callan était seule face à 2 Chevaliers d'Or et le Grand Pope. D'après leur auras, ces deux chevaliers étaient dotés d'une puissance incroyable. C'était une première pour Ikaysaro qui n'avait jamais rencontré de telles personnes. Les juges d'Hadès possédaient une force similaire, mais restaient tout de même supérieurs.

Zeta partit se placer aux cotés de sa prêtresse. Il enleva son casque laissant flotter une crinière d'une couleur blonde semblable au blé fraichement coupé dans les campagnes chaudes de Provence. Ses yeux étaient d'un bleu azur clair et profond à la fois. Il lança un regard sérieux et soutenu au Grand Pope avant de décliner son identité.


"Je me présente, je me nomme Ikaysaro, Guerrier Divin de Zeta de l'Etoile de Mizar. Veuillez excusez mon retard mais je me suis tâté à venir jusqu'ici. Sentant le cosmos esseulé de Callan, j'ai préféré me joindre à vous afin qu'elle ne court aucun danger.

Cependant je vous prie de continuer vos dires mensongers sur notre peuple et notre Dieu. Au vue de la réaction de Callan, vous devez nous en vouloir pour la mort de votre chevalier Pégase qui était nécessaire en cette période d'hostilité. Il s'est aventuré sur une terre qui refuse la présence de vos hommes et en à payer le prix chère. J'aurais eut la même réaction que vous si nos rôles avaient été inversés mais malheureusement, il n'en est pas ainsi.

Maintenant, attendons la venue du Seigneur Hadès qui mettre un point final à cette réunion."


Ikaysaro avait frappé un grand coup. Subitement, son comportement calme s'était transformé en arrogance et sa personnalité souvent en retrait s'était imposé aux yeux surpris de Callan. En cet homme, quelque chose changeait peu à peu. Le cosmos glacial et imposant du guerrier enveloppa Callan et lui.

Au plus profond de lui, Ikaysaro espérait voir les esprits s'échauffer. Notamment celui du Grand Pope qui semblait un peu trop sure de lui quant à l'issue de cette réunion. Bientôt, le Sanctuaire serait en position de faiblesse et malheureusement pour eux, personne n'était de leur coté...


_________________________________________________

HRP : Si quelque chose cloche dans mon post RP, merci de me le signaler par MP.

Si vous vous demandez comment je suis au courant du RDV, j'ai été porteur du message entre Hadès et Callan et j'étais à la base invité à la rejoindre mais j'étais absent donc j'ai cédé ma place jusqu'à ce que je vois qu'elle n'était accompagné que d'une personne placée en embuscade.

Sur ce : bon RP à tous ! Smile


Dernière édition par Ikaysaro le Mer 4 Aoû - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aly


Nouvel Éveillé


Messages : 4862

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Mar 3 Aoû - 11:08

Prologue : Le sanctuaire Sous Marin.

Glace pour glace, j’avais fait ma première mission avec Ondine et Unity. Ondine protéger l’antarctique et notre rencontre au sein même de son pilier n’avait pas été cool cool. Cependant, je croyais que tout se passerai mieux mais non pas du tout. Au fur et à mesure de notre mission pour l’empereur des mers et des océans, tout s’étaient vraiment gâtés. Moi qui déteste les litiges, me battre sauf nécessité extrême. Un bref instant, je repensais à mon amie d’enfance qui avait été humiliée…

Maintenant, j’étais avec Shiro, que je ne connaissais pas du tout. Lui était le gardien de l’Arctique. Il n’avait pas les mêmes ondes qu’Ondine, il avait tout comme Unity l’expérience, le vécut d’un soldat de Poséidon. Unity, je l’avais laissé derrière moi en partant des enfers. Il fallait dire qu’Ondine y était pour beaucoup cependant mes états de transe certes provisoire me troublée de plus en plus. Ils étaient de plus en plus rapprochés aussi. Amphitrite avait elle raison ? Les sirènes et les néréides aussi ? J’avais tellement de facilités à parler avec elles sans dire un mot. Sans parler d’Unity, ses coraux avaient quelques atomes crochus avec moi. Ondine avec qui j’avais donné un réconfort lors de sa crise d’hystérie en enfers et Storm maintenant se mettait sur ma liste des fait non expliqué. J’avais tellement l’impression de le connaître dans ma propre chair. Un sentiment de protection intense s’était manifesté lorsque que je le vis pour la première fois. Tout comme Amphitrite, j’avais besoin aussi de la protéger. Pas parce qu’elle est venu me voir directement à Venise pour me recruter, mais le fait qu’elle m’avait appelé néréide Thétis et qu’un lien mystique était bel et bien vrai.
Tout avait un lien, j’en étais persuadée, il fallait que je l’accepte tout comme j’accepte que mon destin n’était pas de vivre à Venise, d’attendre mon prince au cheval blanc et de sauver femmes et enfants. Mon destin était déjà tracé à ma naissance et c’est sur le domaine de Poséidon qu’il devait se faire.

Alors, je rendis compte à Poséidon des faits qui s’étaient déroulé lors de la mission en enfers.


- Majesté,

J’ai l’honneur de vous rendre compte de notre mission en enfer. Tout d’abord, à notre arrivée, Unity et moi fûmes surpris par la réaction d’Ondine. A peine foulée le pied que le général des Lyumnades a décidé de s’enfuir. Grâce à Phantasos et ses chats de l’enfer, il a stoppé la fuite et Unity l’a enfermé dans un arbre de coraux car elle se débattait tel une lionne. Je suppose qu’elle n’attendait que ça depuis son réveil à son pilier.


Repensant à cette histoire, je regardais ma main, elle avait fait mal celle ci.

- J’ai du la giflée, pour lui remettre les idées en place. Unity et moi avions que notre mission en tête et sa réussite. Puis, elle craqua nous avouant qu’elle venait du futur et un tas d’informations que je ne comprenais pas la moitié. Puis sans que je sache pourquoi, je revis la personne qui m’est cher à mon cœur, celui qui m’avait sauvé la vie il y a 15 ans. Si Phantasos n’avait pas été là, je serai morte actuellement. Le dieu de l’irréalité a fait son œuvre, Unity lui aussi a été touché mais il a réussi à se défaire de l’illusion.

Je sais très bien que je n’étais qu’un petit soldat, je n’avais pas la capacité de me défendre. Et je devais faire des efforts pour plus qu’elle me touche ainsi pensai je à ce moment.

- Puis le contingent spectrale est arrivé. Tout d’abord par Raïmi spectre de la soumission et Charlotte de Battice, la prêtresse. Unity nous a présenté et je suis restée à ses côté. Cependant au moment ou la prêtresse demandant qui était le chef de l’expédition, Ondine est montée sur ses grands chevaux, essayant de frapper dans le dos le général du dragon des mers et s’autant proclammant le chef de l’expédition nous rabaissant de menu fretin. Certes, il est vrai que vous lui aviez donné l’ordre de mission, mais elle n’a pas le tact, la diplomatie, l’expérience d’Unity qui est noble de sang.

Je le ressentais au plus profond de moi, ses chose là sont innés. Le protocole, l’étiquette ont l’apprend bien avant de nos premiers mots. Moi-même, j’ai eut cette éducation sans pour autant rentré dans le palais de Parme et de Plaisance étant donné ma condition de « filles ». C’est comme ça que mes parents sont arrivés à Venise changeant totalement d’identité. Après ce petit moment de silence.

- Ondine s’est conduite de manière provocante, imbu de sa personne, libertine majesté. Surtout avec le spectre de la soumission. Elle n’a eu aucun respect envers la prêtresse. Que pouvais je faire ? Ma colère montée en moi alors j’ai serré fort mes doigts dans mes mains afin de ne produire aucun incident. Et c’est à ce moment que Charlotte de Battice me prit les mains. Voyant le deshonneur que nous apportait Ondine, j’avais expliqué à Unity quelques minutes auparavant je cite :
Citation :
« Ondine n’a rien comprit et je doute qu’elle comprenne l’enjeu Unity. Je pense à la mission, je pense aussi au respect de la prêtresse qu’elle a bafoué en la tutoyant. Charlotte est comme pour nous l’homologue de Miraï. Que devais je faire à ses yeux ? Prendre mon épée et faire taire ce général qui se croit pour un nombril du monde alors qu’elle ne connaît pas les us et coutumes de notre siècle. Je pense à ma déesse Amphitrite qui m’aurait peut être couvert et je pense à la colère de Poséidon face à l’échec des négociations de part la faute d’Ondine ! Notre empereur nous a donné l’ordre de revenir avec l’accord de l’alliance ou du pacte de non agression. Si c’est un « non », nous ne sommes pas prêt de revenir chez nous. Et je suis peut être égoïste, je ne pourrai pas protéger Amphitrite et Miraï si on ne revenait pas en Atlantide ! Je suis et je reste dans la garde personnelle de notre déesse.»


Je pensais fortement à Amphitrite à ce moment. Certes j’étais devant l’empereur mais j’aimais profondément notre déesse.

- C’est à ce moment que la prêtresse du sombre monarque me dit ses mots.

Citation :
« Votre dévotion pour vos maîtres mérite récompense. S'il en va de votre honneur et de celui de ceux que vous servez, soyez sûrs que je réclamerai d'Hadès toute Son attention au sujet de votre visite. Toutefois, je ne peux vous promettre une réponse de sa part dans l'immédiat. Mon Seigneur est imbriqué dans des débats diplomatiques urgents et importants. Tout ce dont je peux vous promettre est que nous scellerons notre alliance dès que Mon Maître rentrera de mission. Un Spectre sera envoyé près de votre Dieu et l'invitera à une cérémonie plus protocolaire. Allez en paix et répandez la nouvelle auprès des vôtres. Je me porte garante auprès de votre Dieu en cas d'attaque de cette perfide Athéna. Si elle ose porter la main sur l'un d'entre les Marinas, aussi simple soit-il, je lui ferai payer une telle offense. »

Puis elle partit avec Raïmi à son point de rendez vous. C’est de là que je suis revenue seule afin de rendre compte.

A ce moment, je sentis l’arrivée d’Ondine et deux autres forces n’appartenant pas à l’empire arrivèrent et dans le même instant Unity fit son apparition. Etais ce bien raisonnable de partir maintenant ? Je vis l’aura de Poséidon se manifesté et nous nous trouvâmes ailleurs.

*****

Arrow L’arrivée au Mont Etna
Spoiler:
 

Les eaux de la mer Ionienne étaient déchainées, le volcan était en éruption et une silhouette apparu devant mes yeux. De nouveau en transe, je dis tout haut sans m’en rendre compte.

- Eurynomé, Hephaistos..

Puis des présences, beaucoup de présences se manifestaient ici. La pluie tombait à corde mais ce n’était pas ça qui allait me faire fondre. Je n’étais pas en sucre mais bel et bien une néréide.
Nous avancions alors vers ses personnes et je vis un homme assez âgé accompagnait de deux gold saint. L’un d’entre eux me fit tilt dans ma tête. Puis regardant de plus près, je vis un guerrier et une femme qui avait une belle et longue chevelure tenant un sceptre dans sa main. Il y avait de la tension, je le ressentis très fortement. Cependant, je restais de marbre car je n’étais pas seule. Poséidon l’empereur des mers et Shiro général du Kraken étaient à mes côtés.

Respectueusement, je les saluais. Us et coutumes quand tu nous tiens…


- Je me présente, néréide Thétis, notre divin empereur ayant senti votre présence en ce saint lieu a décidé de vous rendre une agréable visite. Shiro, général du Kraken, nous accompagne aussi.

Mon ton était neutre, aucune agressivité ne se voyait sur mon visage ou bien même sur mon aura. Il y avait assez de force en ce point pour ne pas en rajouter. J’étais là en simple garde personnelle de l’empereur. Néanmoins au loin, je sentis deux autres personnes. La pluie et les tonnerres masquaient les cris des humains. Les manières expéditives de l’empereur des mers faisaient froid dans le dos, cependant il fallait bien l’avouer toute les guerres que les humains se faisaient entre eux n’étaient qu’une simple punition de leurs actes. Pour un monde pure, un déluge était de rigueur et étant donné que la terre était remplis au trois quart d’eau, l’empereur des mers et des océans avait le pouvoir et il le faisait. Parfois, il fallait agir plutôt que de parlementer.
Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Mar 3 Aoû - 16:49

Le chant candide des oiseaux migrateurs venus de Tunisie se stoppa net. Étouffés par une puissance obscure, ils tombèrent de leur branche, raides, immobiles. Eux qui croyaient rejoindre une terre tranquille venaient de trouver en cette île leur dernière demeure. Ainsi, Sicilia serait leur tombeau. Planant au dessus de leur dépouille, les vautours italiens guettent de leurs yeux vifs le repas s'offrant à eux.

Les serres déployées, les rapaces nécrophages entament leur descente affamée. Soudain, comme happé par une tornade invisible les plumes des trépassés virevoltent ensemble pour une dernière envolée. Surpris par ce balais funéraire, les chasseurs font connaître leur mécontentement en vociférant de leurs pleins poumons.

Au milieu des immenses châtaigniers de Sant' Alfio, le paysage ondula déformant alors les corps ancestraux des gardiens des forêts jadis maîtresses des lieux. Le néant venait de toucher l'île majestueuse se matérialisant sous la forme d'un trou noir planant entre terre et cieux. Bien vite, la zone craquela comme un miroir touché en plein coeur. Les fissures se prolongèrent fuyant le centre infernal.

L'ensemble éclata soudain, déchirant l'espace. L'anomalie se mit alors à tournoyer encore et encore comme aspirant la moindre énergie juxtaposant sa position. Dans une danse effrénée entre plumes, feuilles et brindilles, une sombre silhouette fit son apparition. Une lueur rougeoyante pourfendit l'espace, une aura pourpre s'éleva formant une sphère d'énergie pure. Celle-ci se déploya puis lorsqu'elle atteignit son paroxysme explosa en silence, diffusant ses rayons destructeurs, emmenant tout sur son passage. La vie elle-même semblait avoir quitté les lieux.

Les terres verdoyantes n'étaient plus désormais qu'un amas de poussière et de décombres. L'ombre s'avança sur ce chemin macabre. D'un pas lent et délicat, le faucheur d'âmes entama une marche silencieuse en direction de l'assemblée. Tous le regardaient. Il le savait. Arrivé à quelques mètres des différents protagonistes, un aboiement rageur se fit entendre de derrière le nouvel arrivant. Dans une course folle, Cerbère le chien tricéphale des Enfers venait de traverser le vortex et clapait pour rejoindre son Maître.

Le sombre stoppa sa progression, tourna la tête vers son familier et d'un geste de la main l'invita à marcher à ses côtés. La bête du royaume souterrain pressa le pas, s'inclina par respect et observa la scène. Tant de cosmos différents, tant de souvenirs ressassés. Depuis bien longtemps, l'animal des damnés n'avaient quittés la caverne qui lui servait de niche. Pouvoir fouler le sol de la surface était pour lui une source enivrante de plaisir qui n'eu d'autre effet que de réveiller son appétit. Déjà, la bave inondait ses babines. Pour une fois, les trois têtes en accord. La folie prit alors possession de la bête, son instinct meurtrier reprenait le dessus.

Déjà, le cerbère commençait à quitter sa taille minimaliste pour prendre sa forme originelle. Un trait de lumière mauve pourfendit l'espace et vint enlacer chacune des trois têtes, empêchant l'animal mythologique d'agir à sa guise. A l'autre bout, le Monarque des Enfers tenait ce qui venait de se transformer en une chaîne. Ainsi retenu par ses colliers et laisse, l'animal s'assagit et se laissa dominer par son Maître. Un coup vif en arrière lui fit comprendre qu'il devait reprendre sa place aux côtés du régent des Enfers. Le souverain laissa tomber la chaîne qui disparut avant même de toucher le sol; Pourtant, sur la bête, trois colliers d'argent luisaient encore.

La déité porta les mains à son capuchon et abaissa ce qui dissimulait son visage aux autres protagonistes. Sa longue chevelure ténébreuse se déploya et son regard divin se posa sur les mortels présents. Il observa chacun d'entre eux comme à la recherche d'une personne particulière puis ferma les yeux. De part cette action, il cherchait à observer le flux des énergies environnantes.

Les quatre factions majeures étaient présentes en ce lieu mais aucun souverain ne semblait avoir fait le déplacement. Le regard d'Hadès se porta sur les envoyés d'Asgard qu'il reconnut facilement à la couleur de leur cosmos. Odin n'avait visiblement pas fait le déplacement et avait laissé sa place à une représentante forte agréable physiquement même pour ses yeux difficiles. Son regard se fit insistant comme pour la saluer rapidement.

Les yeux de la divinité basculèrent alors vers les envoyés de son frère Poséidon. Avec surprise, il dévisagea les guerriers atlantes. Ils étaient venus sans même être conviés. Décidément, Hadès se sentait suivis voire même épiés par ces hommes des profondeurs. Après les avoir observé sous toutes les coutures, ses yeux divins se posèrent sur quoi il avait fait le déplacement: la faction athénienne.

Son sourire omniprésent se dissipa quand il découvrit avec étonnement qu'Athéna n'était pas présente. Ses soupçons étaient alors bien fondés. Déjà en s'approchant du lieu de rendez-vous, il n'arrivait pas à distinguer son cosmos divin des autres protagonistes. Emporté par la colère, il dévisagea celui qui semblait être le plus gradé. Voyant l'énervement de son maître, Cerbère se leva et montra les crocs. Dans un grognement effroyable, Hadès prit la parole pour la première fois en ces lieux:

- Qu'est-ce que veut dire toute cette mascarade! Où est Athéna! C'est elle qui m'a fait venir en ces lieux et elle ne m'honore pas de sa présence! Je n'ai rien à faire de ses larbins, je suis ici pour la voir elle seule! Mortel, explique-toi! Fait bien attention au choix de tes mots, il se pourrait que ce soit tes derniers!

Hadès tourna alors la tête et observa le vortex toujours ouvert. Il avait senti ses guerriers franchirent le portail mais ne les voyait toujours pas. Pourtant, il en était sûr, il ressentait leur présence. Le monarque n'avait pas confiance en ces hommes s'étant octroyer le titre de chevalier. Au loin, sur les côtes, il pouvait entendre les océans se déchaîner, prononçant leur discours épuratif. Était-ce là un piège?
Revenir en haut Aller en bas
Poseidon [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 140

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Mer 4 Aoû - 10:44

Les Océans et les Mers se déchainaient en n'en plus finir à l'extérieur... Voilà quelques minutes que l'Ebranleur du Sol avait quitté que déjà, il ressentait des cosmos inconnus au Royaume Sous Marin... Rien de bien excitant en soi... De simples mortels... Brebis égarées sur les flots de l'Atlantide allait subir le courroux de l'Empereur des Océans...
Sa kamui vibrante d'énergie et son trident en main, la Déité Grecque s'apprêta à lancer son attaque sur les infidèles lorsque quelque chose vint se poser sur son épaule...

Un papillon... D'une beauté irréelle d'où émane un cosmos d'ordre Divin... Athéna..? Non... C'était plus ancien et plus puissant que la fille de Zeus et depuis son passage au Sanctuaire il avait acquis la certitude qu'un problème s'était posé sur les Chevaliers d'Athéna... Désorientés et esseulés, n'importe quel stratège de guerre aurait pu s'apercevoir qu'il manquait un Général à ses troupes...
Hadès et Odin n'enverraient pas de tels insectes préférant de loin les affres de la Guerre et venir en personne délivrer leurs messages...
Alors qui..?

Le papillon s'envola tristement et à chaque battement d'ailes une poudre scintillante tombait sur le sol délivrant un message de haute importance... Un Dieu, où plutôt, une Déesse ancienne venait de se réveiller...Izanami... Ainsi donc les cosmos hostiles détectés en Atlantide n'étaient certainement étrangers à cette apparition... Poséidon rabaissa son aura et invita ses deux Marinas à le suivre...

Un sourire se dessina sur ses lèvres... Le plan se mettait en place tout doucement et un peu d'animation de la part d'un autre Dieu ne ferait qu'ajouter un peu de piment aux actions à mener... Le pacte de non-agression et l'alliance entre l'Atlantide et l'Enfer n'avait pas abouti... Dommage... Mais pas si dérangeant que cela... Il allait juste falloir que les Marinas se remontent un peu plus les manches... Il pensa pour lui même à son général de Lyumnades... Une petite punition s'imposera et le thème était tout trouvé... De plus la prêtresse du sombre Monarque semblait avoir conclut un accord tacite sans en informer le Dieu des Enfers...

Le visage de Poséidon se fit plus doux et il posa sa main sur les cheveux de la jeune Néreide...


"-Beau travail... "

Peu de mots dans cette phrase, mais la reconnaissance d'un travail accompli valait plus que des offrandes aux yeux de ses serviteurs... Et Poséidon le savait bien...

Alors que le Mont Etna se rapprochait, le Divin ressentit une vibration dans les dimensions... Au loin le temps semblait se déformer et des éclairs se propageaient sur la zone ciblée... Un rugissement se fit entendre... Décidemment son frère Hadès aimait les entrées et mises en scènes... Après un bref regard avec ses Marinas, les deux serviteurs partirent au devant de la zone, laissant le Divin prendre le temps de compléter l'œuvre du Déluge...
Il entendait les cris, les pleurs et les souffrances... La mer est redoutable lorsqu'elle est déchainée...
Une péniche faite à la va-vite s'échoue, proche des côtes siciliennes... Des personnes tombent à l'eau... Un enfant atterrit sur le bord du ravin... Impuissant, il ne peut qu'assister à la fin de ses parents et amis, rongés jusqu'aux os par les requins infestant les bords de côtes... La mer devenue rouge de sang offre un spectacle des plus plaisants au Dieu des Mers... Son regard se porte sur le jeune enfant, dont le visage pétrifié par la peur, ne peut se détourner du requiem maritime...

Poséidon revient vers les cosmos présents... Tournant le dos à la dernière scène, il ne voit pas le jeune garçon se faire emporté par une vague... Au loin des ailerons approchent... Le requiem continu dans un grondement de tonnerre...


"-Pitoyables mortels..."

Il arrive maintenant au lieu de rendez-vous... Ses sens ne l'avaient pas trompés, beaucoup voire trop de personnes étaient présentes pour que cela soit normale...
Deux Chevaliers d'Or... Un vieux en habit Divin... Son frère Hadès... Un Guerrier Divin et sûrement sa représentante...
Le sourire de Poséidon continua de croître... Oui... Vraiment son plan fonctionnait à merveille... La Déité Grecque arrive juste à temps pour entendre les dernières paroles de son frère... Après les phrases adéquates pour la situation Poséidon entra en scène à la suite des paroles... Le cosmo écrasant du Dieu tomba sur la séance... Une pression incommensurable percuta les Chevaliers présents, les forçant à plier genoux devant la Divinité...


-"Il n'y a pas à discuter plus maintenant !"

Une explosion de cosmos fit apparaitre le Trident Sacré dans les mains du Dieu et d'une vitesse Divine le projeta contre le vieillard situé à l'arrière... Le flash de lumière fit voler les deux Chevaliers d'Or et l'arme Divine vint se planter dans le torse du représentant du Sanctuaire, faisant gicler son sang sur le sol...
Tout ceci s'était passé en une fraction de seconde après les paroles de l'Ebranleur du Sol... Sans laisser de temps de réaction aux protagonistes Poséidon s'était déjà déplacé jusqu'à la dépouille de l'homme et tout en maintenant son pied sur son ventre, retira le Trident sacrée...


-"La Guerre Sainte est déjà déclarée contre le Sanctuaire mon frère...

Chevalier d'Or ! Ramenez le cadavre de ce misérable chez vous et préparez-vous à tous périr..."


Le cosmos du Dieu s'amplifia encore alors qu'il proférait ses menaces...

"-Général du Kraken !
Néreide !
Montrez le chemin de la sortie à ses deux Chevaliers ! Et s'ils n'obtempèrent pas... Aucune hésitation n'est à prévoir... Ils ne seraient que les deux suivants de la longue liste des morts du Sanctuaire !


Poséidon se rapprocha de Hadès...

"-Mon frère... Tu n'es pas sans savoir le retour d'une Déesse Ancienne sur Terre... Et bien nous sommes conviés à nous rendre auprès d'elle immédiatement... Libre à toi de faire ton choix mais j'y vais de ce pas..."

Poséidon se rapprocha de la représentante d'Asgard... Ecartant le Guerrier Divin sur son passage, le cosmos du Dieu se radoucit... Il tendit la main vers elle et lui tint ses mots...

-"Prétresse d'Asgard... Nos accords de non-agression sont toujours d'actualité... Permettez-moi de vous escorter jusqu'au Sanctuaire Divin... En temps normal aucun mortel, aussi puissant soit-il, n'y est convié mais la situation exige votre présence... N'ayez crainte mon cosmos Divin combiné au votre suffira à passer les barrières du vortex... Je vous remets mon trident sacré... Mon cosmos imprégné dans cette arme, vous permettra de traverser la dimension sans encombres mais surtout ne le lâchez sous aucun prétexte... Même au temple de la Déesse... Vous comprendrez pourquoi..."

Le papillon de lumière se fendit et devint un médaillon doré à l'effigie de la Déesse Izanami... Un Soleil était gravé à l'intérieur et les reliures du médaillon étaient remplies d'orichalque et de gammanium...
Celui-ci prit son envol et ouvrit les portes d'une dimension inconnue pour la plupart des mortels...



--------------------------------------------------
HRP : Il y a beaucoup d'initiatives prises dans ce post par Poséidon mais c'est pour le bien de l'avancement de la GS.
Merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Argès


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Mer 4 Aoû - 12:44

Tout c'était passer très vite et le bruit du trident de Poséidon qui empalait le Grand-pope le fuis comme un choc.

*Il à réussis....à...à pénétrer mon mur de glace....*

Argès se tourna vers le grand-pope pour voir sont corp inerte sur le sol dans une flaque de sang.

"Grand...pope."

Une colère et une haine monta en Argès et d'une voix extrêmement froide s'adressa à Poséidon.

"Ou allez-vous seigneur des océans?."

Le cosmos d'Argès s'intensifia avec une telle puissance que le sol sans fissura et des cristaux de glace virevoltèrent autour de lui. Il s'adressa à son camarade du Lion.

"Corell, je m'occupe d'eux, tu te dois de ramener le corp du grand-pope au sanctuaire et d'informer nos camarades de ce qui c'est passer. Trace ton chemin et surtout ne te retourne pas quoi qu'il arrive."

le cosmos d'Argès augmentais à mesure que sa colère intérieure montais. C'était la première fois qu'Argès déployais la totalité de son cosmos alors qu'il ne la déployais que rarement. Il s'adressa à Poséidon.

"Seigneur des mers et Océans, bourreaux des mortels...ton acte à été lâche comme le dieu que tu est....et tu va payer pour la mort des mortels et frères d'armes qui sont tomber par vos fautes dieux misérables!!!!!!"

La cosmos énergie d'Argès était à son maximum, son poing serrer entourer d'un cosmos glacé et prêt à frapper.

"Je n'ai peux-être aucune chance de te vaincre mais.....JE COMPTE BIEN GELER TON ÂME DE TORDU!"

"ICE BURST!!!!"Dit-il en projetant son poing en direction de Poséidon créant ainsi une multitude d'éclat de glaces extrêmement tranchante.

Spoiler:
 

HP: 160
CS:170-30=140+10=150
PA:50
PP:50
Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Mer 4 Aoû - 16:41


En l’espace de quelques instants un très grand nombre de choses venaient de se produire. Tout d’abord, suite à la mort des habitants de la Sicile causée par la colère des flots et de leur Dieu, le ciel s’était obscurci, avant d’être illuminé par les éclairs qui vinrent frapper les flancs de l’Etna à plusieurs reprises. Callan eut une pensée pour Brunissen s’assurant que celle-ci était toujours entière, bien qu’elle ne douta pas de l’agilité de la Tigresse blanche. Rassurée sur le compte de sa guerrière, l’asgardienne reporte son attention sur les Saints, pour s’apercevoir que le courroux des cieux n’était nullement dû à un Dieu mais plutôt au chevalier d’or du Lion lui-même. Ainsi donc la colère du félin était capable d’influencer les éléments ! Voilà un homme qui cachait en lui une grande force, rien d’étonnant alors à ce qu’il ait un rang aussi élevé au sein de la Chevalerie athénienne.

Elle écouta les propos du fauve, mais elle ne voulait pas retourner sa veste, il en était même hors de question. Elle agissait au nom d’Odin et du peuple d’Asgard, par conséquent elle ne trahirait pas la parole de son Dieu ! En parlant justement d’Ase, en voilà un qui venait poindre le bout de son nez, ou plutôt de son museau. Elle observait son guerrier avec un brin de surprise, et tandis qu’il parlait, elle lui posa cette question via télépathie.

« - Ikaysaro, que fais tu ici ? J’avais demandé à ce que tu restes en Asgard, toutefois je dois avouer que compte tenu de l’état nerveux des Saints, je suis contente que tu sois là. Merci. Surtout laisses moi parler pendant l’entretien qui va suivre s’il te plaît.»

Elle adressa un sourire à son guerrier et une nouvelle fois, alors qu’elle voulait répondre au Lion, elle fut interrompue par la venue d’une ravissante jeune femme dont l’armure lui était étrangère. Les cieux s’étaient ouverts et déversaient à présent une pluie torrentielle sur les différentes âmes présentes. Pourtant Callan faisait fit du temps, guettant la nouvelle arrivante. Son cosmos lui rappelait celui de Rahotep, bien qu'il soit plus faible que celui du Général. Ainsi donc, la jeune femme faisait partie de l’Atlantide, et elle ne tarda guère à corroborer les pensées de la Prêtresse en se présentant. Avec un sourire bienveillant, l’Asgardienne inclina la tête en guise de salut, l’eau de pluie ruisselant sur son visage.

« - Je me prénomme Callan et je suis la Prêtresse d’Odin, et voici Ikaysaro, guerrier divin du Zeta. »

Du côté des Saints, plus de réaction, le temps semblait s’être figé, la seule chose que l’on pouvait encore ressentir était cette tension qui parcourait les rangs. Un coup d’œil vers les envoyés d’Athéna lui indique qu’ils restaient sur leur garde. A leur place elle en aurait fait tout autant, car à n’en pas douter ils devaient sentir qu’ils étaient vraiment en infériorité.

Et puis soudain l’atmosphère devint plus pesante. Callan n’y avait pas prêté attention jusqu'à maintenant, mais les oiseaux s’étaient tus, seuls subsistaient les croassements des charognards qui tournoyaient dans le ciel. Elle avait beau sonder les alentours, elle ne ressentait plus le moindre cosmos mis à part le leur. Et puis, voilà que ses prunelles se portent sur un vortex qui venait d’apparaître, duquel sortait une silhouette encapuchonnée suivit d’un chien. Mais pas n’importe quel canidé non, un chien à trois têtes. Le Marchand de mort venait d’entrer en scène accompagné du chien des Enfers : Cerbère, qui restait fidèlement aux côtés de son Maître.

On y était. Hadès venait de faire son apparition. Elle s’y était attendue, son arrivée n’avait-elle pas été annoncé par Ostro lorsque le Spectre du Rhinocéros s’était éloigné ? Portant la main à son chef, le dieu retire sa capuche pour dévoiler un visage des plus gracieux. Aux regards qui se croisent, la Belle incline galamment sa tête en guise de salut. Et puis, vient l’explosion de colère. Le courroux d’un Dieu était des plus inquiétants, et en faisait trembler plus d’un, et cette ire visait directement les Saints, et tout particulièrement le Grand Pope. S’il tenait à la vie, le représentant devrait veiller à choisir avec le plus grands soins les propos qu’il serait amené à tenir.

Mais à peine la menace d’Hadès fut elle proférée, qu’un cosmos tout aussi puissant fit son apparition. Une phrase, une seule fut prononcée avant qu’un trident ne vienne à se figer dans le torse du représentant d’Athéna.La vie quittait le corps du vieil homme, aussitôt entouré de ses hommes qui s’étaient vus quelques secondes auparavant projetés à l’écart de celui-ci par une main invisible.

A la vue du trident rencontrant le corps du défunt, le corps de l’Asgardienne s’était raidi par la surprise, mais nul son ne s’était échappé de ses lèvres. Lentement le visage de la Prêtresse se tourne vers le nouvel arrivant qui n’était autre que Poséidon lui-même. Elle vit la Déité récupérer son arme, et en son cœur, elle se disait que le Grand Pope était mort en faisant son devoir et que son peuple l’honorerait très certainement.

Les yeux de la jeune femme quittèrent le cadavre pour se lever vers l’Empereur des Mers et des Océans et écouter avec attention ses paroles. Qui était donc cette fameuse Déesse ancestrale dont il parlait ?
Callan réfléchissait à tout cela lorsqu’elle vit une main se tendre vers elle. Instinctivement, elle vient y glisser la sienne, fine et délicate, pour la refermer sur le Trident de la Déité marine, tandis qu’elle s’exprime d’une voix claire et douce.

« - Je vous remercie de vos intentions, et je vous promets de ne pas lâcher votre Trident. Je suppose que nos guerriers devront rester ici en attendant notre retour. »

Elle se tourne alors en direction de son guerrier pour lancer :

« -Ikaysaro, j’aimerai que tu accompagnes les protecteurs de Poséidon dans leur tâche. Que les Saints soient raccompagnés. »

Et par télépathie.

« -Brunissen je ne crains rien ne t’en fais pas. Que se soit Poséidon ou Hadès, ils ne me feront rien. »

Callan s’apprêtait à suivre le protecteur de l’Atlantide lorsqu’elle sentit l’accroissement d’un cosmos et entendit le nom d’une attaque dans son dos. Virevoltant avec vivacité, l'Asgardienne laisse alors sa cosmoénergie l’envahir toute entière. Tendant son sceptre devant elle, la Prêtresse créé alors devant le Dieu ainsi que sa propre personne, une protection de glace sur laquelle vient échouer la tentative d’attaque du chevalier d’or.

« - Imbécile ! Que penses-tu faire, face au pouvoir et à la puissance d’un Dieu ! Retournes au Sanctuaire auprès des tiens pleurer votre guide. Les Dieux ont mieux à faire que de se battre avec toi pour le moment. »

Se disant, la Belle se détourne et vient se placer auprès du Dieu qu’elle venait de protéger. Biensûr son geste avait été dicté par l'Alliance qui unissait Asgard et l'Atlantide, mais aussi parce qu'elle ne voulaitplus voir de mort aujourd'hui. Bien que les Royaumes du Nord et le Sanctuaire soit en guerre, elle n'avait nullement souhaité la mort du Grand Pope. Jusque là elle avait pri soin de choisir chacun de se smots pour éviter d'envenimer les rapports entre asgardiens et athéniens. Mais Poséidon était arrivé et dans un moment de fureur, sans que chacuns des partis ait pu s'exprimer, avait mis fin à la vie d'un représentant, déclarant la guerre sainte commencée.

Elle jeta un regard en arrière, en direction d'Hadès, se demandant ce qui devait se passer en cet instant dans la tête du sombre monarque. Nul doute qu'il ne devait pas apprécier le geste de son frère, pas avant d'avoir pu discuter avec le représentant d'Athéna. L'Empereur des Eaux venait de lui couper l'herbe sous le pied. Car après tout, c'était le Sombre qui avait été l'instigateur de cette réunion.

EDIT: Je me suis permisede rajouter un paragraphe à mon post car je trouvais que je n'avais pas assez axé sur la réation future d'Hadès suite à la mort du Pope.


Dernière édition par Callan le Dim 8 Aoû - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Argès


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Jeu 5 Aoû - 12:38

Argès vis sont attaque stopper par l'intervention de la prêtresse d'Asgard.

*Mon attaque...à été stopper....*

La prêtresse d'Odin s'adressa ensuite à Argès, qui n'en revenait toujours de se qui venait de ce passer.

« - Imbécile ! Que penses-tu faire, face au pouvoir et à la puissance d’un Dieu ! Retournes au Sanctuaire auprès des tiens pleurer votre guide. Les Dieux ont mieux à faire que de se battre avec toi pour le moment. »

Argès resta muet, pétrifier dans un mélange d'incompréhension, de terreur d'horreur etc...Argès s'avait pertinemment qu'il n'aurait pas réussis à le toucher mais de la à se que la prêtresse d'Asgard intervienne, c'était le comble. Argès repris cependant ces esprits et sans dire un mot il se dirigea vers le grand-pope, souleva son corps ruisselant de sang, jetant un regard haineux aux dieux présents fixant ensuite son camarade du lion avant de prendre le chemin le regard vide et sens expression en direction du sanctuaire.

*Les dieux ont une fois de trop sous-estimer la puissance du cosmos qui grandis en chaque être vivants....a notre prochaine rencontre...je jure d'envoyer ces êtres dénuer de toute fierté dans les profondeurs de la mort.*

Avant de disparaitre avec le corp ensanglanté du grand-pope dans les mains, son regard pris celui d'un air être emplie de haine et de rancœur.


Arrow Sanctuaire d'Athéna
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3944
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Jeu 5 Aoû - 15:09

[Vous allez trop vite bande de moules, je n’ai pas le temps de répondre ^^]

Le Chevalier d’Or du Verseau disparut en un éclair, ne laissant derrière lui qu’une ombre de rancœur et de sombres désirs de vengeance. Le Lion resta quelques instants, sentant le regard du Guerrier Divin et des Marinas peser sur lui. Il n’était définitivement plus le bienvenu en ces lieux. Les foudres s’abattaient sur l’humanité, et le Grand Pope serait la première victime de la guerre qui s’annonçait.

Car il y aurait une guerre. Celle-ci était inévitable. Jamais Athéna n’avait été en si mauvaise posture… Pris entre les feux de Poséidon, d’Odin… Et d’Hadès, de toute évidence. L’alliance des deux frères n’avait rien d’inattendu. Mais la triple entente, grâce au concours d’Odin, emplissait l’avenir de nuages bien noirs. Néanmoins, face au déroulement es événements, le Chevalier d’Or du Lion n’éprouvait nulle tristesse. Celle-ci était largement supplantée par la colère, une profonde haine envers Poséidon, associée à un sentiment de gâchis. Perdu dans ses pensées, il n’arrivait pas à comprendre comment ils avaient pu en arriver là. Et comment ils pourraient se sortir de ce mauvais pas. Et pourtant, malgré la soudaineté des événements, les mots du Dieu des Mers faisaient écho dans son esprit.

Le retour d'une Déesse Ancienne sur Terre...

Si une Déesse avait ressuscité, ce ne serait pas sans ses Chevaliers. Et Poséidon s’en allait la rencontrer… Athéna ne pouvait se permettre d’avoir un ennemi de plus. Ce serait la fin de l’humanité. Une vision s’imposa à lui. Le Sanctuaire Sacré brûlant dans les flammes, les Temples d’Or tous détruits, et cette marrée noire, cette ombre d’obscurité, atteignant le Temple d’Athéna alors que les Chevaliers mourraient les uns après les autres. Le Lion eut envie de crier, de détruire tout ce qui se trouvait autour de lui. Mais face à deux des plus puissants Dieux de l’Olympe, à la prêtresse d’Asgard et à leur garde rapprochée, il n’aurait aucune chance. Le courage était le guide des Chevaliers… La bêtise était le guide des morts.

Corell releva la tête, jetant un regard lourd de sens à Callan, et à son Guerrier Divin. Il avait du respect pour eux. Ils s’étaient fourvoyés. Viendrait le jour où Odin subirait le retour de son erreur, le jour où les deux frères, avides de la Terre, se retourneraient contre le Dieu Nordique. Le jour où Asgard serait détruit, lui aussi. Car face à des Dieux aussi obscurs, n’hésitant pas à tuer sans hésitations, un pacte n’avait de valeur que s’il était utile. Et une fois Athéna éliminée, Odin n’aurait plus aucune utilité pour ces deux là.

« Callan… N’oubliez pas mes paroles. Elles vous reviendront lorsque votre monde s’écroulera. N’oubliez pas qui vous êtes, pour le salut de votre âme. »

Le Lion n’avait pas perdu espoir. Les Ases étaient un peuple d’honneur, et eux aussi se battaient pour la liberté. Qu’elle qu’aie été la motivation d’Odin à s’allier avec Poséidon, il se rendrait compte de son erreur avant la fin. Le Chevalier du Lion se tourna en direction de l’est, prêt à partir. Mais avant de s’envoler vers de nouveaux horizons, il parla une dernière fois, d’une voix haute et forte.

« Poséidon… Tout Dieu que vous soyez. A notre prochaine rencontre, je prendrai plaisir à vous détruire… Vous et vos Généraux. Priez pour ne jamais me revoir. »


Arrow Sanctuaire
Revenir en haut Aller en bas
Grand Pope


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 158

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Jeu 5 Aoû - 19:22

Citation :
Dernier hommage au Grand Pope! respectez son voeu et appréciez!
L'avenir se construit maintenant sous vos yeux, Saint de l'espoir!Que reste-il, sinon la foi! gardez espoir, l'humanité et Athéna vaincra!

suivez une dernière fois le lien, et que votre Cosmos BRÛLE!!!!

Le chant des oiseaux, le bruit du vent dans les feuilles des quelques arbres alentours...Rien d'étonnant, si ce n'était...trois trous!
Il regardait maintenant le ciel. il ne s'était pas douté un instant de cette situation. Il pouvait enfin contempler les nuages vogué d'un point cardinal à un autre, mû par une force cent fois supérieure à celles des dieux réunis.

Le ciel, de son bleu apaisait maintenant, celui qui pendant longtemps avait représenté la déesse Athéna.
Il souriait, oui, il souriait! Sa vie de sacrifice n'avait pas été vaine. Athéna était sauve, et c'était ce qui comptait le plus.

Lui? Lui, sa vie était déjà tracée. Mourir d'une maladie incurable, où sous le son des honneurs face à un puissant ennemi, qu'auriez-vous choisi à sa place?

Cependant, tout Grand Pope qu'il était, il n'avait rien choisi. Il attendait la venue d'Hadès, et le Seigneur noir était effectivement apparu. Cependant, une autre déité s'était invité, accompagné elle aussi par une escorte à l'odeur de marée.

Et pour faire suite à ses actions lancées sur la terre entière, cette dernière crut bon de mettre fin aux jours du fantoche d'Athéna.

Les plus attentifs de la scène purent entendre les derniers mots du puissant saint, maintenant percé:
-merci! Maintenant que croyez-vous que mes Saints vont faire? rentrez la queue basse? ...vous l'avez souhaitez, vous allez l'avoir! C'est avec férocité que chacun d'entre nous combattra. Chacun de vos domaines sera envahis, l'un après l'autre, et l'issue est d’ores et déjà scellé. Dieux que vous êtes, à aucun moment vous ne l'avez perçu?...Ha! Ha!...Ainsi donc, devant tant d'incrédulité, devant qui pense gouverner le monde, je me meure heureux...Ha!Ha!

Le Grand pope ôta son masque, de manière à se laisser contempler le visage. Contrairement aux idées reçues, il n'était point âgé. Seulement, un puissant mal le rongeait de l'intérieur. Maintenant qu'il perdait son dernier souffle de vie, quelle importance cela faisait. Bien que proche de retrouver les étoiles du firmament, le Saint du Sanctuaire put encore adresser quelques paroles télépathiques aux deux chevaliers d'or, qui en cette heure fatidique, avaient su montrer le meilleur d'eux-mêmes!

*Fuyez! Il est temps! ne tardez pas, notre heure de gloire est proche, toute proche...mais, ...pas maintenant...pas maintenant!....Brillez mes Saints, pour l'amour du Sanctuaire et d'Athéna...j'ais une dernière requête...Rassemblez tous les Saints, et partez!...Oui, partez en guerre! Que chacun livre sa vie pour sa déesse! POUR A.T.H.E.N.A.!*

Un dernier soupir! Un papillon vint se poser tristement sur ce qui fut jadis le visage du grand Pope. bizarrement, l'insecte sembla déçu.

même inerte, le corps de celui qui fut longtemps le saint du Sagittaire, brilla.
Il ne restait plus cependant que ce Cosmos.
Mourait le représentant d'Athéna, mais avec sa mort, renaissait...l'ESPOIR!

Vers le Firmament étoilé et le Coeir de tous les Saints d'Asgard!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ostro


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 1463
Armure : Spectre du Rhinocéros, Etoile Terrestre du Piétinement

Feuille de Personnage :
HP:
75/150  (75/150)
CS:
84/130  (84/130)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Jeu 5 Aoû - 22:08

[Etna] 1er arbre à gauche en embuscade


Ostro était triste, très triste!

C'était une des rares fois où il arrivait après la bataille. Pourtant, il était resté pas loin?!! Mais depuis sa cachette, quand il vit les dieux se joindre à la partie, c'était déjà top tard.

Le vieillard, qui finalement ne l'était pas, gisait au sol transpercé par la fourchette de Poséidon, sortit de son coquillage juste pour le rendez-vous.

Oh, bien sûr, le Spectre du piétinement accourue, surtout quand il vit les deux moutons dorés entrés en colère et chauffer leurs armures au fer blanc!


Mais là encore, malgré le BOUM! BOUM! BOUM! de chacun de se pas, il arriva trop tard. déjà les chevaliers d'or emportaient le corps de la victime.

Ostro fulmina! il n'était pas venu là pour regarder les autres partir comme çà!

Entrant dans une grande colère il cria (ou parla, c'est pareil pour lui!):

"RAAAAAAH!!!! Je vais pas les laisser partir comme çà! S'il le faut, je les suivrais jusqu'au Sanctuaire!"

Fonçant vers une direction inconnue, il s'écria encore:

"Ehhh! Le Lombric, viens avec moi!"

Vers le Sanctuaire, peut-être!...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.Prout.lb
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Dim 8 Aoû - 12:33

l'autre topic de l'Etna, le "mirador caché", lol =>

La fille du Grand Nord avait raison. Qu'il était agréable, même après un déglutissement empli d'un doute, de retomber sur une vieille connaissance. Enfin, vieille... pas au sens propre. Raïmi se réjouissait de sa récentre entrevue avec Brunissen. Et bien qu'elle avait changé de rang dans la Chevalerie d'Asgard entre temps, elle n'avait pas pris une ride. Même son caractère était resté le même. Douce jusqu'au bout des doigts, mais gare aux griffes indomptables. Bref, l'Asgardienne avait gardé sa mission à l'esprit, et profita donc de sermonner quelque peu le Spectre de la Palpation.


Après quoi, ce dernier se fit emporter par le taxi-driver du Rhinocéros. Tel un carrosse dépourvu de ses roues et d'un siège confortable, le Ver déambulait à présent vers le point de rendez-vous de la réunion en Etna. Ne sachant pas maîtriser l'étalon noir à corne, Raïmi râcla le sol de pierres volcaniques. Il bondissait parfois çà et là, de bosse en bosse, puis se mangeait un obstacle en pleine poire.

Heureusement, la providence le frappa ensuite. Des lames froides et intenses, sortant de nulle part, apparurent et traversèrent le Surplis noir de la Soumission. Ses tentacules, d'habitude pourtant très utiles, finirent par être sectionnées, le temps d'une échappée fumante de soufre du volcan. Quoiqu'il arrive, elles finiraient bien par repousser.
Raïmi voulut remercier l'auteur de cette aide inattendue, mais se remémorra les mots de la belle nordique plus tôt. Alors, il continua sa glissade mouvementée sur quelques mètres, avant de décoller d'une pirouette, et redescendit. Au contact de la roche, un craquement retentit, et on ne le vit bientôt plus à l'air libre.

Continuant alors de tracer son chemin dans un tunnel, il perçut ensuite la vibration du Spectre du Piétinement en train de l'interpeller en s'exclamant. Raïmi réapparut alors à la surface, comme un ninja derrière un fumigène. Une fois le nuage de poussières et de cailloux dissipé, tout le gratin du débat put découvrir avec surprise ou non, le Spectre du Ver en mouvement... du moins, ses tentacules fraîchement ressuscitées, qui gigotaient à l'attention de tous, telle une révérence destinée à chacun... et chacune. Après tout, c'était bien la règle. Venir avec son escorte. Et au vu de la dernière situation, ça méritait bien un petit chamboulement de plan.
Dommage, l'heure du coup d'oeil de trop n'était pas de mise. Marina et Callan notamment ne se feraient donc pas épier dans tous les angles.

_ Euh... répondit seulement Raïmi, à son interlocuteur en muscles.

Là, il se tourna alors vers le Sombre Monarque, cherchant après un détail particulier pour la suite des opérations, par exemple.

_ Tout va comme vous voulez, Mon Seigneur ?

Mais rien de précis ne vint. Cela devait vouloir dire que tout tournait comme sur des roulettes. Ou qu'il maitrisait le problème. Raïmi rejoignit alors Ostro, et acquiesça de la tête.

_ Pourchassons ses sales vermines, mon ami ! Cria-t-il joyeusement, et en levant toutes ses longues queues de métal vers le ciel en proie à un climat turbulent.

Ainsi, les hostilités étaient lancées. De quoi montrer à tous les présents, ce qui arrivait lorsqu'on ne respectait pas les termes d'une rencontre. En effet, la Déesse Athéna ne s'était pas présentée comme convenu. Alors, Hadès tout particulièrement, ne verrait sûrement pas d'objection à leur infliger une petite punition. Raïmi avait comprit le message de Poséidon comme tel, en tout cas... bien qu'on ne s'attendait pas non plus à le voir ici dans le rang.
Enfin sur ce, il était l'heure d'un nouveau voyage vers une nouvelle terre d'accueil... ahem, façon de parler.

=> Sanctuaire peut-être, Rodorio sûrement. (oups)


/hrp: bon vala, Brunissen. ^^ si tu veux, t'auras qu'à profiter de mon entrée "fracassante", pour dire que les autres n'auront sans doute pas les yeux rivés sur toi, du coup. Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Charlotte de Battice


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 183

Feuille de Personnage :
HP:
130/152  (130/152)
CS:
125/182  (125/182)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Dim 8 Aoû - 17:03

de la porte des Enfers au Mont Etna

A peine avait-elle pénétré dans le vortex qu'une puissance phénoménale lui oppressa le coeur. Un autre Dieu, tout aussi puissant que Son Maître vénéré était présent à la réunion. Un cosmos quasi divin, semblable au sien était en train de mourir. Que s'était-il donc passé en ces lieux. Elle tourna la tête à gauche et à droite et la débandade était partout. Les cosmos se mélangeaient mais ne s'affrontaient pas, signe que la réunion avait tourné court.

Voyant Raïmi s'agiter et se propulser vers une destination inconnue de la jeune fille, elle comprit que tout avait changé brutalement. D'abord prévue pour apaiser les tensions entre les différents Royaumes, elle devenait le théâtre d'une déclaration de Guerre... Une Guerre Sainte, comme dans les livres d'histoires sur l'Antiquité. Des puissances insoupçonnées allaient se déchaîner aux quatre coins du monde et partout où les protagonistes avaient des intérêts.

Et pour ceux des Enfers, c'était en leurs terres que ces intérêts se trouvaient. Elle parcourut l'espace dégagé de la plaine du regard mais ne trouva pas trace de Son Seigneur.

*Que m'avait-il dit en cas de doute?* se demanda-t-elle tout en se martyrisant les méninges.

*Ah oui...* ces termes explosant comme un feu d'artifice dans sa tête.

"Guerriers d'Hadès, regroupons-nous au Royaume des Enfers. Rejoignez-moi au Giudecca pour que je vous assigne vos nouveaux ordres de bataille." cria-t-elle à travers tout l'espace que sa voix pouvait couvrir.

Elle se retourna et rentra dans le vortex, espérant que ses Soldats l'auront entendue.

Retour à la Porte des Enfers - Direction Giudecca
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Dim 8 Aoû - 21:11

Du premier arbre à gauche...

Ainsi s'était achevée la rencontre avec les deux spectres d'Hadès quelque part sur les pentes d'un vieux volcan... Enfin vieux, il était toujours actif bien sûr...

Sur une note relativement amicale entre la Tigresse et le Ver... Autre manière de dire que ces deux-là ne s'étaient pas étripés et avaient trouvé un moyen d'achever leur mission sans davantage se gêner...

D'ailleurs, au moment de la séparation, Brunissen avait même cru lire une certaine reconnaissance dans les yeux de Raimï avant qu'il ne prenne définitivement, enfin jusqu'à leur prochaine rencontre impromptue, congé d'elle.

Ainsi sous le regard de jade de la belle nordique, Le Ver décola avant de creuser, au sens propre, sa route vers son seigneur.

Il ne tarda d'ailleurs pas à reparaître au beau milieu de la réunion, juste aux côtés de son colossal compagnon dans un vaste nuage de fumée et de poussière. De quoi irriter les yeux de toute l'assemblée un très bref instant... Excellente diversion... Pensa alors la jeune femme pour en profita pour filer directement vers sa nouvelle cachette.

Autant essayer de mener sa mission jusqu'au bout même si les deux golds saints avaient décidé de vider les lieux, emmenant avec eux la dépouille de celui qui fut leur Grand Pope.

La jeune femme ne put s'empêcher de songer à cet homme qu'elle avait déjà croisé une fois dans sa vie et des circonstances plus que terribles de leur rencontre. L'attaque des villageois, l'annonce de la mort d'Arcas puis le déclenchement de la Guerre Sainte entre Asgard et le Sanctuaire...

Et voici maintenant que Poséidon et Hadès eux-mêmes venaient d'entrer en scène.

Tout s'était passé si vite. Et tous devraient lutter. Elle ressongea à Asgard aux prises avec tous ces envahisseurs qu'elle se jura de repousser...

Puis, elle vit les deux spectres quitter à leur tour la réunion laissant juste les deux divinités, les marinas, Callan et le Guerrier divin de Zeta en comité désormais restreint...

Face à cela, la guerrière divine préféra demeurer cachée même si cela pouvait sembler superflu maintenant que les Saints avaient quitté les lieux.

Elle se concentra donc, attendant de recevoir un nouvel ordre de Callan...

Asgard, ombre de Zeta


Dernière édition par Brunissen le Jeu 12 Aoû - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aly


Nouvel Éveillé


Messages : 4862

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Lun 9 Aoû - 12:47

Après mon rapport, le visage de Poséidon s’adoucit et d’un geste posa sa main sur ma longue chevelure. Je ressentais à ce moment sa bienveillance à mon égard.
"-Beau travail... "
C’était peu, pas grand-chose même cependant, je compris à ce moment comment était l’empereur quand un de ses habitants étaient droit et honnête avec lui. Moi qui me faisais une montagne de sa fureur. L’admiration que je commençais à avoir pour la déité sous marine fut plus croissante envers lui. Un sourire s’éclaira sur mon visage, c’était amplement suffisant. Laissant alors le pas plus en avant Shiro et moi même partit en avant et après la présentation de notre ambassade, ce fut la prêtresse qui me parla. Avec un sourire bienveillant, l’Asgardienne inclina la tête en guise de salut, l’eau de pluie ruisselant sur son visage.
« - Je me prénomme Callan et je suis la Prêtresse d’Odin, et voici Ikaysaro, guerrier divin du Zeta. »
Elle était d'une beauté sans borne, alors c’était elle que Kyro et Rahotep avait rencontré. Je compris pourquoi à ce moment le fait qu’il soit resté sur les terres gelées de ce royaume. Je regardais alors Ikaysaro et le salua poliment.
Puis, sous la pluie qui déferlait sur nous, j’entendais le chant des oiseaux migrateurs. Puis plus rien, je les vis tomber comme des mouches ! Les charognards, arrivèrent et se posèrent sur les branches des arbres attendant la voie libre pour passer à table. Quand soudain, une tornade happa les malheureuses victimes et firent croasser les oiseaux mécontents.
Puis, au dessus, une déformation se fit dans le paysage pour donner un trou noir. Cette impression que j’avais connu à la porte des enfers revint et me donna une nouvelle chair de poule. Dans tout ce chaos qui ne venait que d’une seule personne, une aura pourpre apparut et quelques instants plus tard, des rayons destructeurs balayèrent tout sur son passage.
Même sous la pluie, le paysage verdoyant était magnifique à voir mais il ne restait plus que maintenant que la terre en elle-même. Les feuilles des arbres n’existaient plus, les charognards mécontents tombèrent eux aussi comme des vulgaires insectes insignifiants. La silhouette s’avança alors vers nous. Puis de nouveau mes yeux se voilèrent, la transe recommençait et je vis la scène comme si je regardais une pièce de théâtre. Un aboiement rageur se fit entendre, un énorme chien à trois têtes arrivait et courrait pour rejoindre son maître.
La personne stoppa sa marche silencieuse et attendit son fidèle compagnon qui nous observa bave coulante de ses gueules. Mis en laisse par son maître, l’animal mythologique se calma et se soumis à lui.
Le capuchon enlevait, je vis enfin son visage. Le monarque sombre apparut alors à mes yeux. Cherchant quelqu’un du regard, il ferma les yeux pour nous scanner. Puis il fixa la délégation asgardienne et salua de son regard la représentante. Puis il nous dévisageait, il semblait agacer par notre venu. Puis, il posa ses yeux sur les saints. Son sourire disparut quand il découvrit qu’il manquait une personne. Son visage changea envahis par une colère et prit la parole derrière les grognements du cerbère qui sentait la rage de son maître.
- Qu'est-ce que veut dire toute cette mascarade! Où est Athéna! C'est elle qui m'a fait venir en ces lieux et elle ne m'honore pas de sa présence! Je n'ai rien à faire de ses larbins, je suis ici pour la voir elle seule! Mortel, explique-toi! Fait bien attention au choix de tes mots, il se pourrait que ce soit tes derniers!
Enfin, l’empereur arriva. Lui aussi jaugea les intervenants qui se trouver sur place. Le sourire de notre déité continua de croitre. Son cosmos brilla de nouveau comme à l’appel au pilier central ou bien même au lieu de son trône. Tous chevaliers présents furent forcer à plier genoux même nous marinas.
-"Il n'y a pas à discuter plus maintenant !"
Son cosmos explosa. Le trident de l’empereur apparut et à une vitesse hallucinante se planta dans le torse du représentant des saints. Mon visage neutre dévoilant aucun sentiment tel une statue de marbre ne montrer pas mes propres sentiments d’horreur. En quelques millièmes de seconde, il était déjà sur la dépouille et retira son artefact divin.
-"La Guerre Sainte est déjà déclarée contre le Sanctuaire mon frère...
Chevalier d'Or ! Ramenez le cadavre de ce misérable chez vous et préparez-vous à tous périr..."
Un des chevaliers d’or alors se manifesta. Je regardais la scène. Mon cœur avait certes mal pour lui. Mais c’était la guerre !
"Grand...pope."
Déformer par la colère et la haine, le saint s’adressa directement vers mon empereur.
"Ou allez-vous seigneur des océans?"
Son cosmos s’intensifia. En état d’alerte, je le regardais fixement dans les yeux. Tout n’était que glace mais qui fondit instantanément sous le cosmos de Poséidon. Était-il fou? Puis il parla à son compagnon.
"Corell, je m'occupe d'eux, tu te dois de ramener le corps du grand-pope au sanctuaire et d'informer nos camarades de ce qui c'est passer. Trace ton chemin et surtout ne te retourne pas quoi qu'il arrive."
Le cosmos du chevalier d’or augmentait au fur et à mesure. Il était vraiment fou de s’en prendre notre empereur. Cependant, je vis que l’intensité de son cosmos était aussi grande et forte qu’Ondine.
"Seigneur des mers et Océans, bourreaux des mortels...ton acte à été lâche comme le dieu que tu est....et tu va payer pour la mort des mortels et frères d'armes qui sont tombé par vos fautes dieux misérables!!!!!!"
Mon regard changea à ce moment, je comprenais qu’il soit dans cet état. Mais le blasphème qu’il faisait n’allait pas arranger les choses. Sur le qui vive, il était hors de question qu’il s’en prenne directement et mon devoir était de protéger mon dieu.
"Je n'ai peut-être aucune chance de te vaincre mais.....JE COMPTE BIEN GELER TON ÂME DE TORDU!"
"ICE BURST!!!!"
C’est à ce moment où je m’apprêtais à faire bouclier qu’un nouveau cosmos s’éleva. Tout aussi froid même plus d’ailleurs. Le sceptre de Callan tenait enjoue le chevalier d’or. Une protection de glace sur laquelle venait d’échouer la tentative d’attaque.
« - Imbécile ! Que penses-tu faire, face au pouvoir et à la puissance d’un Dieu ! Retournes au Sanctuaire auprès des tiens pleurer votre guide. Les Dieux ont mieux à faire que de se battre avec toi pour le moment. »
Le cosmos de Poséidon s'amplifia encore et nous parla.
-Général du Kraken ! Néréide !
Montrez le chemin de la sortie à ses deux Chevaliers ! Et s'ils n'obtempèrent pas... Aucune hésitation n'est à prévoir... Ils ne seraient que les deux suivants de la longue liste des morts du Sanctuaire !
Poséidon se rapprocha d’Hadès...
"-Mon frère... Tu n'es pas sans savoir le retour d'une Déesse Ancienne sur Terre... Et bien nous sommes conviés à nous rendre auprès d'elle immédiatement... Libre à toi de faire ton choix mais j'y vais de ce pas..."
L’empereur s’approcha de Callan tout en écartant Ikaysaro de son passage, le visage du Dieu s’adoucit et tendit sa main vers elle.
-"Prêtresse d'Asgard... Nos accords de non-agression sont toujours d'actualité... Permettez-moi de vous escorter jusqu'au Sanctuaire Divin... En temps normal aucun mortel, aussi puissant soit-il, n'y est convié mais la situation exige votre présence... N'ayez crainte mon cosmos Divin combiné au votre suffira à passer les barrières du vortex... Je vous remets mon trident sacré... Mon cosmos imprégné dans cette arme, vous permettra de traverser la dimension sans encombres mais surtout ne le lâchez sous aucun prétexte... Même au temple de la Déesse... Vous comprendrez pourquoi...
Callan écouta alors les paroles de Poséidon et prit alors le trident sacré de notre divinité tout en le gratifiant.
« - Je vous remercie de vos intentions, et je vous promets de ne pas lâcher votre Trident. Je suppose que nos guerriers devront rester ici en attendant notre retour. »
Elle se tourna alors en direction de son guerrier pour lancer :
« -Ikaysaro, j’aimerai que tu accompagnes les protecteurs de Poséidon dans leur tâche. Que les Saints soient raccompagnés. »
Me remettant de tout cela, les ordres donner par mon dieu et les ordres aussi donner de Callan envers Ikaysaro. Le temps était venu de partir, de raccompagner cette délégation chez eux. Il n’avait plus leur place parmi nous. L’autre chevalier d’or enfin parla, son regard était lourd envers la prêtresse.
« Callan… N’oubliez pas mes paroles. Elles vous reviendront lorsque votre monde s’écroulera. N’oubliez pas qui vous êtes, pour le salut de votre âme. »
Cependant, même si ses paroles étaient emplies de menaces, il se rapporta lui aussi sur Poséidon. Lui-même était fou de blasphémer.
« Poséidon… Tout Dieu que vous soyez. A notre prochaine rencontre, je prendrai plaisir à vous détruire… Vous et vos Généraux. Priez pour ne jamais me revoir. »
*Encore Un* me dis je. Mais qu’avaient-ils tous à s’en prendre comme ça sans conséquences ? Les généraux. C’était avec une loyauté sans faille à notre dieu et sa cause qu’ils allaient défendre le sanctuaire sous marin. Leur déesse n’avait elle pas insulté notre déesse lors de sa visite amicale. Après tout, c’était justement Athéna qui avait commencé et que nous étions en guerre. Poséidon n’aime pas que l’on s’en prenne à son épouse lors d’un entretien qui se devait à l’origine amicale. Cependant avant leur départ, j’avais vu le passage de la vie à la mort du grand pope et de ses derniers vœux.


-merci! Maintenant que croyez-vous que mes Saints vont faire? Rentrez la queue basse? ...vous l'avez souhaitez, vous allez l'avoir! C'est avec férocité que chacun d'entre nous combattra. Chacun de vos domaines sera envahis, l'un après l'autre, et l'issue est d’ores et déjà scellé. Dieux que vous êtes, à aucun moment vous ne l'avez perçu?...Ha! Ha!...Ainsi donc, devant tant d'incrédulité, devant qui pense gouverner le monde, je me meure heureux...Ha!Ha!

Même le représentant mourrant était de la parti. Je ne savais plus quoi penser sur leur paroles. Au lieu de protéger l'humanité, ils laissaient justement les humains se faire la guerre, s'entre tuer entre eux! C'était l'une des causes de poséidon. Pourquoi donner la vie à des êtres si imbut de leur personnes pour une terre qui se meurre? Que deviendra le futur si Poséidon ne met pas une fin à ces humains, Guerre, haîne, violence, viol, corruption, esclavage, génocides... Non c'était trop...Il était temps pour Shiro et moi de partir. Néanmoins, avant de rejoindre notre domaine, un grondement se fit et entendre et un tas de muscle accourut. On aurait crut qu’un attroupement de taureau arrivait vers nous. Entrant dans une colère noire, il se mit à crier comme un fou !

"RAAAAAAH!!!! Je vais pas les laisser partir comme çà! S'il le faut, je les suivrais jusqu'au Sanctuaire!"
Puis il cria vers une autre personne…
"Ehhh! Le Lombric, viens avec moi!"
Pourquoi avais-je envie de rire à ce moment. C’était trop comique et là je le vis. L’être que j’avais vu un peu avant à la porte des enfers : Raïmi. Pendant que l’un courrait après les saints. Lui s’arrêta vers sa déité ses tentacules gigotaient à l'attention de tous. Respectueusement, il fit une révérence et je fis de même cependant, je faisais de nouveau attention. Le souvenir que j’avais de lui était à ranger dans la catégorie « Pervers, mateurs et toutim compti. Cependant, il ne fit pas les frasques de ses territoires.
_ Euh...
C’était la réponse au monstre qui n’était plus en vu. Puis il s’adressa à son seigneur et maître.
_ Tout va comme vous voulez, Mon Seigneur ?
Aucune réponse ne se fit de sa part. Alors, il s’en alla et dans sa course lança tout en criant joyeusement les tentacules en l’air
_ Pourchassons ses sales vermines, mon ami !
Encore une fois, j’avais envie de rire. Il faisait la pair tout les deux. Cependant rien ne se voyait sur mon visage étant toujours dans cette transe. Puis Charlotte arriva mais le spectacle était finis et lança son ordre.
"Guerriers d'Hadès, regroupons-nous au Royaume des Enfers. Rejoignez-moi au Giudecca pour que je vous assigne vos nouveaux ordres de bataille."
Puis elle repartit de là où elle était venue. Il n’y avait plus que nous. Les saints avaient disparu et le sors de l’empire m’inquiéter face au cosmos étranger que j’avais ressentis au départ.
-Votre majesté, les saints sont partis. Maintenant, l’empire a besoin de notre aide. Lors de notre départ, j’ai senti deux forces étrangères. J’aimerai retourner en Atlantide pour veiller sur la prêtresse et notre divine impératrice. Puis je prendre congés avec le général du Kraken?
Ma voix était la mienne certes cependant c'était la néréide que je devenais au fur et à mesure qui parlait à l'empereur. Nul doute, je laissais prise à celle que je devenais par réincarnation et du coin de l'oeil, je jetais un regard à Shiro qui ne s’était pas manifesté une seule fois. Il était tout aussi transparent que lors de ma rencontre avec lui au pilier d’Ondine ou bien même au temple de Poséidon.
Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Mar 10 Aoû - 12:58

Plongée dans la tourmente, l'assemblée resta muette quand à l'apparition infernale du Seigneur des basses terres. Tous le dévisageait mais aucun n'eu le courage de prendre la parole et de répondre aux dires du Maître des Spectres. Face à l'inactivité des différents protagonistes, Hadès commença à perdre son calme. Le poing serré, il attendait que quelqu'un daigne lui adresser la parole. Son cosmos subtil mélange d'améthyste et de rubis commença à onduler autour de son corps, faisant graviter poussière et débris légers.

Soudain, le vent redoubla de violence, les vagues se soulevèrent et vinrent mourir avec fracas sur les côtes siciliennes. Au milieu des flots surgit l'Empereur des Océans. Décidément, les Dieux avaient pour habitude de soigner leurs entrées. Le divin entama sa marche vers l'Assemblée. Son armure endossée, Poséidon affichait clairement ses intentions. Contrairement au Seigneur des Mers, le Sombre Monarque avait jugé bon de ne pas porter sa Kamui ni même son Epée divine. Certes, il pourrait les appeler à n'importe quel moment mais la situation ne l'exigeait pas, du moins pas encore.

Le Cosmos du Seigneur des profondeurs s'intensifia de manière exponentielle. La force de gravité s'accrut obligeant les mortels à courber l'échine. Hadès quand à lui, habitué du manège de son frère, le dévisagea. Son cosmos divin le protégeait de tels tours. Quand Poséidon eut finit de marquer son entrée, celui-ci lâcha quelques paroles qu'Hadès n'entendit pas, trop occupé à regarder l'assemblée contrainte d'évoluer à terre à l'instar d'insectes. Une seconde libération de cosmos le sortit de son observation, contraignant, par réflexe, son regard à se poser de nouveau sur son frère. Hadès n'eut que le temps de voir la silhouette du Trident divin s'échapper des mains de Poséidon pour venir fuir en direction des Saints et finalement stopper sa course dans le torse du représentant athénien.

Alors, le Régent des Océans s'avança vers ce qui était maintenant un cadavre afin de récupérer son arme divine. Pendant toute la distance qui le séparait d'elle, le Seigneur des terres condamnées ne put dévier son regard de l'assassin. Comment avait-il osé agir de la sorte! Il venait de tuer l'Homme qui devait lui apporter les réponses aux questions que les Enfers se posaient tant. Ébahi, les yeux écarquillés, il regarda avec effroi le visage ravit de son frère. Sans même se retourner, ce dernier lui indiqua que la Guerre contre Athéna et ses Hommes étaient déjà déclarée. Poséidon s'adressa alors aux athéniens restants puis donna quelques directives à ses hommes puis revint se poster devant le Monarque Noir.

Il lui parla du réveil d'une ancienne déesse, d'une réunion. La stupéfaction de l'acte de Poséidon laissa sa place à la surprise de la nouvelle. En aucun cas, lui le Seigneur des Enfers n'avait reçu pareil message. Le Gardien des Mers sortit alors un médaillon, le brandit alors et une lumière aveuglante tel le soleil s'en échappa. Lorsqu'elle fut dissipée, son frère et la prêtresse d'Asgard n'était plus. Le silence s'était désormais installé sur l'île volcanique. Tout s'était passé si vite. La colère s'éprit alors du fils de Rhéa, son Cosmos se déploya en vagues mortelles, son visage se renferma, ses yeux s'écarquillèrent:

- Poséidon, tu crois réellement que je vais te suivre dans cette bataille simplement parce que tu me dit de le faire! Je ne suis pas l'un de tes alliés, encore moins un de tes sous-fifres à qui tu donnes tes ordres! Je suis Hadès le tout puissant, Maître du Royaume des Enfers, Seigneur de l'Armée infernale des Spectres! Je suis seul juge de ma condition! Oses encore me parler ainsi et je déferlerai sur ton Sanctuaire!

Soudain une gerbe de lumière étincela dans les cieux. Dans une danse gracieuse, un papillon auréolé de pureté vint se poser dans la main tendue du Seigneur des Enfers. Cette apparition l'intrigua, sa colère retomba d'un coup comme si elle ne s'était jamais élevé. Le frêle animal se mit alors à délivrer un message:

Izanami a écrit:
" Chers Enfants,

Vous n'avez pas rêvé mon éveil, je suis de retour sur Terre pour en découvrir les lambeaux. Vous, les dieux du monde Humain, gardiens de l'humanité et de la Terre, qu'avez donc fait de mon héritage ?!
Moi, Izanami, Créatrice de l'Univers et première Déesse de tous les temps, je vous demande de me retrouver prestement. Vous connaissez le chemin de mon temple pour vous permettre de m'y rencontrer dans les plus brefs délais. Dans mon sanctuaire de Paix et d'Harmonie, aucune action belliqueuse ne sera pardonnée. Je vous attends, aussi sages, puissants et raisonnés que vous prétendez l'être ! Prouvez moi dont que votre existence à encore un sens !
Hadès, Odin, Poséidon, vous qui vous êtes disputez le monde pendant des millénaires, vous qui avez souillé mon Eden, prenez la route sur l'instant ! "

A peine eut-il le temps de l'analyser et de saisir toutes les subtilités de cette missive, que le papillon se mit à luire de plus en plus fort, se transformant avec l'intensité lumineuse en un objet plus concret, plus solide. Il s'agissait désormais d'un médaillon, le même que celui que son frère brandissait il y a quelques instants. Hadès le considéra avec envie, puis bien vite un sourire se déploya sur son visage. Il ne s'attendait pas du tout à ce genre de nouvelles. Voilà bien longtemps qu'il n'avait entendu ce nom. Le Seigneur des Damnés était loin d'imaginer celle que Poséidon avait évoqué.

Hadès reconsidéra les derniers évènements. Que devait-il faire? Certes, il ne pouvait refuser cette invitation mais d'un autre côté la tournure de la réunion le tracassait. Dans un soupir, il espéra que Charlotte saurait guider ses troupes. Elle ne l'avait encore jamais déçu, et compta pour que cela continue. Il libéra une once de son Cosmos divin et le médaillon s'ouvrit pour à nouveau diffuser sa lumière enivrante...
Revenir en haut Aller en bas
Aly


Nouvel Éveillé


Messages : 4862

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Dim 15 Aoû - 11:03

Poséidon était présent mais pas de nouvelles pourtant. je voyais maintenant, les uns et les autres partirent vers divers endroits. Lui même avait un autre rendez vous auquel assister le sombre monarque et la belle prêtresse Asgardienne. Mon escorte était enfin finis et je regardais Shiro.

Les bras derrière le dos, j'alla à sa rencontre.


-Shiro, nous rentrons. je m'inquiète pour Amphitrite.

En réalité, je ne ressentais plus sa présence du tout depuis mon retour des enfers et ma tâche était sa protection. Avec les deux entités que j'ai ressentis à mon départ, je partis de ce lieu et regagna le sanctuaire sous marin qui avait été immergé par l'empereur lui même.

Arrow Retour à la maison (le SSM)

[HRP : oki, c'est court fallait bien que je poste mon départ Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Shiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 150

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Mar 17 Aoû - 0:20

=>Pilier central

Alors que Shiro se trouvait de nouveau, sur la terre ferme en compagnie de Poséidon et d'un Marina. Le voyage de ces derniers, les conduire jusqu'au Mont Etna ou se trouvais plusieurs personnes. Certains était des alliés, mais des ennemies se trouvaient aussi sur les lieux. Il s'agissait du grand Pope et de deux chevaliers d'or, l'un osa même s'en prendre à Poséidon lui même qui fût protégé par la prêtresse d'Odin.

Puis quelque temps après le départ du maitre des mers, Marina se tourna vers Shiro et lui annonça, qu'ils devraient sans doute rentrer. Elle semblait s'inquiéter pour la déesse Amphitrite, le kraken lui répondit ceci :


Effectivement nous ferions bien de rentrer !


=>Sanctuaire marin


Hors-rp : Désolé pour la longueur. Et pour l'absence aussi, qui a été du à une panne de ma livebox !

Revenir en haut Aller en bas
Olrik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 3025

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   Mar 17 Aoû - 13:14

Chapitre II (partie 2), L'empereur soulevant les océans !


Tout s'était passé si vite. Les Saints venait de perdre leur première bataille. Hadès était arrivé suivi de Poséidon. La mer commença peu à peu à se déchainer au tour de l'île. Si l'esprit du Dieu Marin était similaire aux déferlements des vagues, le monde devait avoir peur de ce qu'il allait annoncer. Cependant, il n'annonça rien se contentant juste de mettre un point final à la conversation. Poséidon transperça le Grand Pope de son trident laissant les Saints d'Athéna orphelins (mrred). Ikaysaro resta bouche bée devant tant de puissance. Les Dieux restaient impassibles devant l'impuissance des mortels. Le Guerrier Divin était à la fois terrifié et excité pour une raison qu'il ignorait.

Tout s'enchaina très rapidement et tandis que les Saints prient la fuite, chacun disparu peu à peu. Callan, la prêtresse d'Odin, décida d'accompagner Poséidon. Elle tenait fermement l'objet qui avait prit la vie de l'homme le plus proche d'Athéna. Ikaysaro reçu comme dernier ordre d'accompagner les Marinas mais ceux-ci disparurent dans les profondeurs des océans.

Ikaysaro était seul désormais, il partit à toute vitesse en direction de l'autre coté de l'île. Le soleil se couchait dans son dos alors qu'un nouveau visage allait apparaitre dans cette guerre.


*Bientôt, cette guerre prendra une tournure inattendu. Si on ouvre toutes les portes, les loups rentreront.*

Sur cette dernière pensée, Ikaysaro repartit vers ses terres.

__________________________

Arrow Retour à Asgard dans son domaine.

http://www.saints-of-thepast.com/le-couloir-gele-de-zeta-f96/le-reveil-d-un-dieu-ou-la-guerre-sainte-prend-un-autre-tournant-ikaysaro-evolue-t3415.htm#75678

HRP : navré de la longueur mais j'abrège vu que tout s'est passé si rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Etna] Rencontre avec Hadès   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Etna] Rencontre avec Hadès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Europe-