RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 La demeure du jugement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ExSylphide


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 92

Feuille de Personnage :
HP:
0/170  (0/170)
CS:
0/160  (0/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: La demeure du jugement.   Jeu 12 Aoû - 18:47

Sylphide et Minos arrivèrent dans la demeure du jugement. A l' intérieur de cette demeure un peu spécial, Sylphide constata qu' énormément d' âmes s' y trouvaient. Mais pour y faire quoi? Là, le spectre de l' étoile céleste de la noblesse le regarda et aperçût que ce jeune garçon paressait légèrement intrigué.

- Jeune Sylphide. Comme tu peux le voir par toi même. Ici même se rendent les âmes des morts. Cette demeure s' appelle la demeure du jugement et comme tu peux le voir cela ressemble fortement à un tribunal. Qui fait-on? C' est très simple. Nous jugeons les actes, les pêchés de chaque mortel ayant trépassés.

Puis Minos s' arrêta de parler. Il se déplaça et fit apparaître, comme par magie, une énorme boîte. Celle-ci descendit sur le sol très lentement et était d' une beauté incroyable.

- Sylphide! Voilà ton armure, ton surplis. Touche cette pandora box et ainsi je serais fixé quand à ta possible intégration chez nous. Hadès m' a dit des choses sur ton sujet, et grâce à cet objet je serais réellement fixé.

Intrigué, le jeune garçon s' approcha de la boîte, il l' a scruta l' espace d' un instant et, enfin, l' a toucha. Un silence divin régnait, puis, un bruit. La boîte s' ouvrit, laissant échappé de puissant courant. Puis, l' armure du basilic se présenta devant les deux hommes.

- Incroyable! Quelle armure!? Donc cette armure est mienne. C' est bien ça!

Là, le juge du griffon paressait perplexe.

Oui d' après ce que je peux voir. Enfin peut-être. Maintenant comme lors de notre combat dans l' arène, je veux ressentir ta haine et ta rage. Concentre toi et exécute toi au plus vite.

Alors, le jeune homme ne chercha pas midi à quatorze heures. Il se concentra, repensa au moment passés et toute cet haine accumulée envers les siens et les colons. Puis, chose étonnante que cela. Le surplis du basilic alla se mettre sur le corps de ce jeune garçon et allait prouver au juge que Sylphide faisait dorénavant parti des troupes du seigneur Hadès.

- Ouah! s' exclama Sylphide.

- Bon au vu de la situation urgente du moment. Je te confis ta première mission. Tu vas devoir te rendre sur le territoire d' Asgard, terre de glace éternel, et devoir te présenter à Rhadamanthe, juge et spectre du Wyvern. Prend cette carte avec toi et ne perd plus une seule minute.

La carte prise par Sylphide et rangeait. Le Basilic répondit.

- Très bien. De ce pas je m' y rend.....

Asgard
Revenir en haut Aller en bas
Ostro


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 1463
Armure : Spectre du Rhinocéros, Etoile Terrestre du Piétinement

Feuille de Personnage :
HP:
75/150  (75/150)
CS:
84/130  (84/130)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Lun 20 Sep - 21:48

guerre-sainte-sharian-du-loup-vs-ostro-du-rhino

"Hein?!"

Le Spectre s'éveillait lentement. C'était comme s'il avait reçu un violent coup sur la tête qui lui avait bousculé pendant plusieurs minutes les deux neurones qui s'y battaient.

"Non! Me dites pas que....Non! Par la flatulence de mémé Olga [pour ne pas dire Put1 à cette époque], je suis de nouveau au Temple du Jugement, c'est çà?"

Attendait-il réellement une réponse? Non, pour avoir visité les lieux milles fois, il se savait vaincu. Et tout devait reprendre à zéro. Si la Guerre Sainte était finie, il retournait là d'où il avait été tiré, sinon, il repartait fringuant comme un coursier.

Mais cette fois-ci était bien différente. Ostro, le Spectre du Piétinement, avait la réputation aux enfers de pouvoirs égaler la puissance des chevaliers d'or. Et là, il venait de perdre coup sur coup contre un chevalier d'Argent et un Bronze. Il se souvenait juste du premier, c'était pour vous dire.
Devant le pupitre qui servait au juge du Temple du Jugement de porter son verdict, et en son absence, Ostro réfléchissait. Il lui arrivait d'en être capable, en effet. Surtout quand il s'agissait de réfléchir par rapport à un combat.

Qu'est-ce qui avait bien pu permettre au Rhino de perdre ses deux combats de la sorte? La réponse vint d'elle-même:
"Je suis rouillé! J’y crois pas! A trop attendre qu'Hadès m'appelles, je me suis rouillé! J'aurais dû m'échauffé avant!"

Pour une fois, il disait vrai, et son analyse était plutôt bonne.
Dans son Surplis marqué comme aucun autre par tous ses combats, il s'avança et s'adressa au juge du temple [s'il était présent]:

"Je suis rouillé! Faites moi la faveur de me laisser m'échauffer un peu, que je puisses retrouver mes capacités guerrières!"

Que racontait-il là? A quoi faisait-il allusion? Ostro ne voulait pas retourner au combat? Voilà qui était plutôt étrange!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.Prout.lb
Heimdall


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 645
Armure : pratique du rugby

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
155/155  (155/155)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Mar 28 Sep - 9:01

Arrow La grèce...proche du sanctuaire

L'esprit de Serizawa dériva sur bien des chemins, tourbillonnant dans des labyrinthes divers qui parsemaient la route vers les enfers. Puis enfin, le jeune guerrier du sanctuaire sentit qu'il venait d'arriver dans le territoire du seigneur Hadès, il allait être maintenant jugé et emprisonné jusqu'à la fin des temps.

Alors qu'il ouvrait les yeux le chevalier put constater qu'il se trouvait dans un temple fait de pierres ressemblant beaucoup aux demeures des chevaliers d'or, il commença à se relever afin de visiter les lieux qui l'accueillaient. Alors qu'il vagabondait dans les couloirs il crut entendre une voix qui se propageait de façon rageuse dans tous les recoins de l'architecture, il décida de se rendre vers l'endroit d'où provenaient les bruits.
Il arriva rapidement devant un pièce éclairée par de petites bougies disposées le long des murs à des distances égales, celles-ci rendaient l'endroit sombre et mystérieux. Ensuite alors que son regard se promenait de gauche à droite et de haut en bas, il aperçut une silhouette se dessiner au fond de la pièce.

Il s'avança pour se présenter....


- Je me nomme Serizawa chevalier d'argent du Lotus, je viens chercher mon jugement...
Revenir en haut Aller en bas
ExSylphide


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 92

Feuille de Personnage :
HP:
0/170  (0/170)
CS:
0/160  (0/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Sam 2 Oct - 14:15

Arrow Temple du cancer.

Voilà. Le spectre céleste de l' étoile de la victoire était de retour au sein même des enfers, dans la demeure du jugement. Ses blessures étaient encore assez importante, mais il était entrain de reprendre doucement du poil de la bête. Pourtant, en son fort intérieur, Sylphide s' en voulait de s' être fait battre aussi facilement que cela. mais par dessus tout, il avait une appréhension certaine quand à la probable sanction de son maître, Hadès.

Quoi qu' il en serait?! Il était trop tard pour revenir dans le temps et changeait le destin de ce combat contre le chevalier d' Athéna. Désormais, il n' avait plus qu' à attendre la sanction tombait. Vivre ou mourir? être félicité ou être châtié?

L' attention du Basilic fut interrompu par des "présences" en ce lieu damné. Qui étaient-ils? Il s' avança donc plus en profondeur dans la demeure du jugement et aperçut deux autres personnes. Il reconnut le spectre qui avait voulu aplatir le chevalier d' or du cancer et un chevalier de l' espoir. Attendant le maître des lieux, Sylphide ne dit pas à un seul mot


Revenir en haut Aller en bas
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Mar 5 Oct - 16:04

    La salle du Jugement était bondé en ce jour, la cause à une Guerre Sainte sans merci livrée par les plus ancestraux ennemis du Panthéon Grecque. Face aux trois chevalier se tenait des marches qui menait vers une estrade de marbre, sur celle-ci, un pupitre massif en marbre où un livre épais en cuir noir trônait et éclairé par deux tortueux chandeliers noir aux flammes bleutées. On pouvait aussi distinguer derrière le pupitre une immense porte qui donnait sur le reste du Meikai.

    Alors que les trois personnes attendaient depuis un petit moment, une silhouette se détacha des ombres et s’avança vers le pupitre, son aspect n’avait rien de charmant. Drapé dans un linceul noir en lambeaux, encapuchonné et un glyphe imposant en fer dans son dos, il se tenait pourtant droit comme un ’i’ , des parchemins aux motifs ténébreux aux couleurs orangés.
    Mais bien que cet aspect pouvait glacer le sang, c’était au niveau du visage que l’on pouvait être le plus intrigué car il émanait une flamme fantomatique qui dansait librement, tantôt enlaçant le corps de cette sombre entité tel un serpent, tantôt étant juste une flamme qui dansait au niveau du visage. Au Meikai, tous le connaissait, c’était le Juge Noir Herek, il présidait le Tribunal en l’absence du Juge du Griffon, malgré son aspect squelettique, tous savaient ici bas qu’il possédait un cosmos énergie ténébreuse, nourrit depuis des siècles et des siècles de service pour le Sombre Monarque.

    Spoiler:
     

    « Alors… Voici des personnes en attente d’un verdict ? »

    Herek se mit derrière le pupitre et ouvrit le lourd livre, faisant parcourir un doigt squelettique sur le vélin, il reconnu Ostro et Sylphide, mais l’autre lui était inconnu, lorsqu’il lu son nom un rire glacial s’échappa de la capuche et puis plus rien… Juste un silence pesant alors que le Juge Noir lisait tranquillement les derniers hauts faits de chacun. Il se pencha alors par-dessus le pupitre et les toisa, sa voix éthérée semblait amusée.

    « Ostro du Rhino… J’ai bien entendu ta requête… Tu as perdu deux combats face aux saints… Il est vrai qu’Hadès sera surement déçu de cet échec… Mais tu sembles avoir le cœur à l’ouvrage et si tu désires tellement t’échauffer… peut être qu’un passage au Colisée des Enfers pourrait t’aider à t’entrainer et aussi à te faire pardonner de ton incompétence… »

    Le Juge était curieux de voir la réaction d’Ostro, en tant que spectre, il pouvait bien prétendre à rejoindre de nouveaux ses frères d’arme sur Terre… Mais le Colisée manquait de combattant assez fort pour amuser les résidents du Meikai et cette proposition était une autre solution… En plus cela servirait de punition pour le Rhino devant ses échecs. Herek regarda alors le saint, amusé d’en voir un ici.

    « Et toi, saint d’Athéna… Pas besoin d’énoncer ton nom, je sais tout sur mon livre, je vois même ta défaite face au spectre du Bénou… Alors dit moi… Que désires tu ? Ta défaite t’a-t-il ouvert les yeux ? Préfère tu servir le Régisseur du Meikai ? Devenir un spectre et propager sa parole sur cette Terre souillée par les guerres ? Les famines ? Le malheur ? Répandre la mort est la plus pure des choses sache le… Bien évidement si tu préfères être fidèle à une Déesse qui te laisse ici et bien je te trouverais une prison adéquate… »

    Il eu un rire mauvais mais il reporta tout de même son attention sur le saint car il y avait une autre solution.

    « Ou alors… Si tu tiens tellement à te liberté tu peux tenter de la gagner dans le Colisée… »

    Il préférait ne pas trop en dire au saint pour l’instant, ce serait amusant de lui dévoilé en dernier ce qu’impliquait de rentrer dans le Colisée. Il délaissa alors le saint pour le laisser dans sa réflexion et regarda le dernier spectre.

    « Et toi Sylphide… Tu as perdu contre Urio du Cancer… Bha pas étonnant, hélas pour toi affronter ennemi plus fort fait aboutir généralement à une mort peut glorieuse… Hadès ne sera surement pas content de savoir que tu as foncé tête baissée sur un saint d’or… Que désires tu ? Rejoindre tes camarades j’imagine, tu sais que pour ça tu dois passer par le Colisée... Ce serait peut être trop dur pour toi ? Il serait préférable que tu restes aux Enfers le temps de la Guerre Sainte...»

    Le ton était railleur, il voulait provoquer le spectre et voir sa volonté, le Juge Noir était ainsi et de toute façon, mise à part les Juges et autres Fils d’Hypnos, il aimait joué avec les spectres. Derrière lui des gardes arrivèrent, ils étaient là pour accompagner les jugés soit vers leurs destin alors qu'Herek attendait patiemment qu’ils répondent car ils avaient tous le choix, soit croupir en prison le temps que la Guerre Sainte ce termine ou alors tenter de se libérer dans le Colisée.
Revenir en haut Aller en bas
Heimdall


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 645
Armure : pratique du rugby

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
155/155  (155/155)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Jeu 7 Oct - 14:17

« Et toi, saint d’Athéna… Pas besoin d’énoncer ton nom, je sais tout sur mon livre, je vois même ta défaite face au spectre du Bénou… Alors dit moi… Que désires tu ? Ta défaite t’a-t-il ouvert les yeux ? Préfère tu servir le Régisseur du Meikai ? Devenir un spectre et propager sa parole sur cette Terre souillée par les guerres ? Les famines ? Le malheur ? Répandre la mort est la plus pure des choses sache le… Bien évidement si tu préfères être fidèle à une Déesse qui te laisse ici et bien je te trouverais une prison adéquate… »

Voilà les paroles qui résonnaient en continue dans la tête de l'ancien chevalier d'argent du Lotus, en effet sachant que sa déesse protectrice ne s'est pas soucié de lui depuis sa mort, elle ne devait certainement plus le considérer que un de ses chevaliers.
Alors que le juge encapuchonné trônait toujours devant le pupitre dégageant un espèce d'air glacial, Serizawa se tourna vers le Rhino qui n'avait pas encore répondu puis vers Sylphide qui devait également cogité en attendant le sien.

Plein de choses se mêlaient, des affirmations, des négations, il était sûr d'une chose il ne combattrait avec Hadès mais qu'allait il faire mourir définitivement, croupir dans une prison puis la dernière phrase du juge réapparut.


« Ou alors… Si tu tiens tellement à ta liberté tu peux tenter de la gagner dans le Colisée… »

Voilà une chance d’accroître son expérience du combat, découvrir de nouvelles choses et pourquoi pas retourner sur terre grâce à ses propres froces. Il ferma les yeux un instant et il entra dans une transe dont lui seul ainsi que son ancien maître étaient capable. Il sentit la plénitude l'envelopper ainsi qu'une douce chaleur, celle-ci annihilait la froideur première des lieux, après un bref moment il ouvrir de nouveau les yeux laissant apparaître un regard déterminé.

Il fixa le juge puis prit la parole avant que le Rhino ne le fasse.


- J'ai choisi ma voie!!! Je souhaite intégrer le Colisée et y affronter ses épreuves.

Citation :
HRP : le Rhino étant absent je me suis permis de prendre sa place pour ne pas être bloqué.
Revenir en haut Aller en bas
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Jeu 7 Oct - 16:24

    Alors que les deux spectres semblaient réfléchir à ce qui allait leur arriver, le saint lui éleva la voix, laissant tout le loisir à Herek de l’écouter se proposer pour les jeux du Colisée, son destin était ainsi tracé dans le sang et la fureur du Meikai, le Juge Noir claqua alors des doigts d’une façon désinvolte créant un feux-follet qui s’échappa rapidement pour aller prévenir quelqu’un, nul doute qu’il allait vite arriver. Le juge se pencha un peut plus vers Serizawa et parut amusé encore une fois.

    « Bien chevalier, tu ne peux maintenant pas reculer… Laisse moi t’énoncer les règles du Colisée. Tu auras trois épreuves à passer, trois combats pour être plus précis. Pour gagner ta liberté tu dois te douter qu’il te faut vaincre tes ennemis… Laisse moi te dire que si le premier est facile, les autres sont beaucoup plus difficile à affronter. A la fin de tes combats, les apothicaires du Colisée te soigneront, notre Sombre Monarque désir être divertit et quand quelqu’un veut regagner sa liberté nous en prenons soins. »

    Il eut un petit rire de gorge avant de reprendre, mais dans sa voix se trahissait une excitation à peine contenue. En effet, cela faisait plusieurs décennies que le Colisée n’avait pas eu de chevaliers, c’était un endroit si terrible que les pauvres qui tentaient de gagner leur liberté revenaient souvent à la case départ sans pouvoir sortir de cet endroit damné, alors, quand de la chair fraiche venait alimenté l’endroit, on ne pouvait que ce réjouir. Derrière une des portes, des bruits de pas ferré se faisait entendre, un cosmos puissant semblait suinter de cet endroit alors que des gardes sortirent des ombres pour encadrer le saint d’Athéna.

    « Je crois que tu as les grandes lignes… Oh…. J’allais oublier… »

    Herek claqua une nouvelle fois des mains et un long ruban rouge sang enveloppa alors le chevalier d’argent et puis il disparut et avec lui, l’armure du saint aussi ! Il n’était maintenant plus qu’en habits en lambeaux comme un loqueteux.

    « … Tu n’as plus le droit à cette armure bien évidement… Elle est repartit au Sanctuaire d’Athéna et attend maintenant de voir si tu es digne de la récupérer… »

    La porte derrière lui s’ouvrit alors sur un colosse dans une armure rouge et au casque symbolisant un crâne rieur, une épaisse cape de fourrure enveloppait le guerrier puissant qui faisait plusieurs têtes de plus qu’Herek, il le toisa avant de dire d’une voix caverneuse.

    Spoiler:
     

    « Herek ! Tu ne m’indispose en m’appelant de la sorte ! Que ce passe t’il ? Tu n’arrives pas à tenir ce lieu ? »


    Le Juge Noir ne broncha pas et prit un air tranquille, pointant de son index le saint d’Athéna.

    « La ferme Barbarus ! Je t’offre un présent… Ce jeune saint se propose pour gagner sa liberté au Colisée. »

    Barabrus regarda alors Serizawa et s’esclaffa et donna une tape capable de démembrer un humain à Herek.

    « Enfin !!!! De la chair fraiche pour le Colisée, nous allons enfin pouvoir nous amuser ! Hey toi là ! Ouais toi, je suis Barbarus, régent du Colisée de notre seigneur Hadès, tu es jusqu’à nouvel ordre mon bien et je vais disposer de toi et te faire affronter tes pires cauchemars. J’espère que tu es endurant car j’ai envie de spectacle ! »

    Il frappa dans ses mains gantés et les gardes se mirent alors à pousser Serizawa vers la porte où était entrée Barbarus qui regarda Herek.

    « Dit moi ? Tu veux parier sur lui ? Enfin tu as peut être peur de te faire plumer par Aiakos. »

    Ce petit pique fit se tourner Herek qui regarda d’un air noir son interlocuteur qui lui ne semblait pas intimidé.

    « Aiakos a triché la dernière fois ! Il savait que le gladiateur avait été roué de coups avant le combat ! »

    Barbarus ria de bon cœur bien que ce rire semblait plus glacial qu’autre chose et il se détourna d’Herek pour retourner au Colisée avec sa nouvelle proie.

    « Laisse tomber, tu n’es pas assez roublard pour les jeux du Colisée. Si y’en a d’autres qui veulent venir comme les deux là qui ne bronchent pas, m’appel pas, demande plutôt à tes gardes de les envoyer. »

    Et sans rien dire de plus, Barbarus disparut avec son bien alors qu’Herek lui se retourna vers les deux spectres, visiblement agacé de cette rencontre.

    « Et vous alors ! Vous vous glorifié d’être des soldats d’Hadès mais vous n’êtes pas capable de parler en ce lieu et vous laissez un saint passer devant vous ! Pheu ! »

    Sur cette dernière phrase, Herek attendit que les deux jugés prennent la parole tandis que lui, grommelait sur Barbarus.



Citation :
HRP : Tu as bien fait Serizawa

Citation :
Transfert de Serizawa au Colisée
Revenir en haut Aller en bas
Heimdall


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 645
Armure : pratique du rugby

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
155/155  (155/155)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Jeu 7 Oct - 17:20

Le chevalier n'eut pas attendre longtemps puisque rapidement le juge des enfers prononça la sante déclarant accepter que le saint se rende au Colisée, là bas il devrait tenter de survivre mais également amuser le seigneur des enfers et ses résidents.
Ensuite une masse gigantesque apparue non loin du juge, il se présenta comme étant le régent de la demeure des gladiateur, il portait pour nom Barbarus et dorénavant Serizawa lui appartenait. Apparemment les deux serviteur des enfers semblaient heureux d'accueillir un chevalier dans ce lieu de spectacle, d'après leurs dires il y avait longtemps qu'un homme n'avait fait son apparition sur le sable du Colisée et tout deux se réjouissaient d'avance.

Herek invita Serizawa à suivre son nouveau maître tel un esclave mais il le rappela rapidement avant de le laisser partir, il fit apparaître un ruban rouge qui vint s'enrouler autour du jeune chevalier puis il s'évapora avec l'armure d'argent en prime qui d'après le juge était retournée au sanctuaire.
Ensuite deux gardes poussèrent le jeune homme devant eux alors que Barbarus fermait la colonne, il s'enfoncèrent vers l'ouverture par laquelle le régent était arrivée puis disparurent.


Arrow Geôles du Colisée
Revenir en haut Aller en bas
ExSylphide


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 92

Feuille de Personnage :
HP:
0/170  (0/170)
CS:
0/160  (0/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Lun 18 Oct - 14:24

L' attente ne fut que de courte durée. Une ombre se laissa voir, puis une silhouette apparut enfin, et celle-ci n' était guère des plus réjouissante, même pour un spectre. Il était habillé d' une robe noir en lambeaux, une capuche sur la tête et alla se placer derrière le pupitre. Il ouvrit le grand livre, puis un long silence se mit à régniait dans la demeure du jugement. Finalement, il prit la parole regardant une àuneles trois personnes présentent en ce lieu des enfers.

Ses paroles allèrent dans un premier temps au spectre du Rhino, puis ensuite vers le chevalier d' Athéna, proposant même à ce dernier d' allait se battre dans l' aréne du colysée des enfers. Maintenant, il s' occupa du cas de Sylphide. Mais avant qu' il ne puisse répondre quoi que ce soit, le saint d' Athéna demanda à pouvoir se rendre au colysée.

Là, le juge fit apparaître un feu follet et celui-ci s' en alla. Il expliqua en quelques phrases ce qu' il attendait au chevalier de l' espoir avant de laisser apparaître un long ruban rouge. Celui-ci alla enveloppé Sérizawa et en une fraction de seconde son armure disparu. Maintenant, il n' était plus que vétu comme un vulgaire homme avec de misérable habits.

Là, ylphide ressentit un puissant cosmos et la porte situé derrière le juge s' ouvrit. Un garde avec une armure se présenta et enmena le saint de l' espoir. Alors, Sylphide prit la parole devant le juge et demanda à rejoindre le colysé des enfers à son tour.


- Oui j' ai perdu contre ce maudit chevalier d' or et je n' ai pas d' excuses devant cette défaite. la seule chose que je veuille maintenant, c' est de pouvoir retourné au sanctuaire et continuerlabataille auprès de notre armée. Alors si je dois passé par le colysée, j' y passerai...
Revenir en haut Aller en bas
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Mar 19 Oct - 17:30

    Herek attendit que Barbarus quitte l’assemblée ici présente avec le saint pour se retourner vers Sylphide qui parla alors sans détour. Le Juge s’amusa de la réponse du spectre et un frisson parcouru tout son être surtout lorsqu’il parla du Colisée. Voilà qu’un autre fou désirait y aller… Étaient ils si confiants ? Ou alors ils ne pensaient pas aux conséquences de cette décision. Herek poussa un long soupire qui se répercuta dans toute la salle.

    « Rejoindre nos armées hein ? Pheu, tu risques de te retrouver engluer dans l’arène à maudire ton sort… Pour ma part tu n’es plus digne de participer à cette noble conquête… Et même plus digne de ton surplis ! »

    Il claque de ses doigts macabres et le surplis de Sylphide s’évanouit dans les airs, se transformant lentement en poussière. Il avait pris sa décision et le Juge n’était pas du genre à concéder un changement d’idée, Sylphide voulait passer par le Colisée ? Soit, il allait y aller, mais le sombre juge doutait que le spectre réussisse à gagner rapidement dans l’arène, lorsqu’il s’en sortira… Enfin ce n’était même pas évident, la Guerre Sainte serait terminée. Enfin bref ce n’était plus son soucis, déjà la sentence était dictée et des gardes arrivèrent pour encadrer Sylphide.

    « Va vu que tu es si impatient d’y aller, mais si tu retournes sur Terre, tâche de ne pas revenir rapidement ici… »

    La voix avait été mauvaise et il émit un rire glacial avant qu’elle ne s’éteigne car le Juge ressentit une drôle d’impression, tout ne se passait pas comme prévu en haut, il ressentait beaucoup de spectres en difficulté, tout cela s’annonçait sous de mauvais auspices mais lui ne pouvait rien y faire. Il s’attarda alors sur Ostro qui ne semblait plus vraiment participer à son propre sort et Herek ne fit plus attention à lui, s’il voulait parler il n’avait qu’à le faire à moins qu’il soit tellement limité qu’il n’y arriverait pas.
    Le Juge Noir se demandait si Sylphide allait s’emporter, après tout il était traité plus bas que terre mais Herek voulait stimuler le spectre car au Colisée, il fallait plus que l’envie pour vaincre dans l’arène, il fallait la flamme de la haine.
    Les deux gardes firent signe à Sylphide d’avancer pour qu’il se dirige vers l’arène, en tout cas Barbarus serait heureux de pouvoir compter sur un autre chevalier, il pourrait augmenter les paris et exciter les spectres pour les pousser à dépenser plus. Le régent du Colisée allait se faire un beau profit… Herek grogna… Il allait encore se vanter devant lui…


Citation :
Sylphide est transféré aux Geoles du Colisée

Citation :
Tu peux là bas soit parler à un prisonnier ou si tu veux directement combattre demander à un garde de vouloir aller dans l'arène.
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Jeu 28 Oct - 15:26

Sanctuaire (après combat contre Albafika) =>


Rien ne semblait avoir changé, depuis la fin du combat contre le Chevalier d'Or des Poissons. L'endroit était sombre, il faisait frais, et le calme plat régnait. Raïmi lézardait au sol, sur le ventre, et aussi étrange que cela puisse paraître, les cicatrices, qui marquaient sévèrement la pierre du Temple, avaient disparu. Et pour cause ! Le Spectre du Ver avait tout bonnement changé d'environnement. Lorsqu'il ouvrit les yeux, son armure s'était déjà recomposée sur lui, et son propre sang évaporé. Il comprit alors qu'il était véritablement mort pour de bon, et seule son âme avait dû errer jusqu'ici.

Raïmi se redressa donc - enfin, comme il put – sur ses jambes, et contempla l'étendue de la célèbre Demeure du Jugement. Là, où toute la vie des gens était écrite dans un livre, et connue sur le bout des doigts par le Juge. Tant mieux, le chef des lieux verrait donc ainsi, la performance du Ver dans le village de Rodorio. Les habitants morts par dizaine, et même l'extinction du Chevalier Pégase. Quant au Gold Saint des Poissons... ce serait une autre paire de manches. Et quand bien même, il devait retourner sur le terrain, il restait encore une grosse tripotée de super saiyens à anéantir... oups, de Guerriers Dorés.

_ Je suis Raïmi, Spectre du Ver, de l'étoile terrestre de la Soumission ! Et j'ai... encore échoué, dans une mission commandée par notre bon Monarque.

Le bossu soupira de honte et baissa la tête. Il le savait, ses prochains jours, aussi éternels soient-ils aux Enfers, le condamneraient sans doute à devoir distribuer des coupoles de raisins, dans le public du Colisée.

_ Je suppose qu'il ne me reste plus qu'à divertir notre divin Maître, si je veux espérer être gracié un de ses quatre.

Raïmi sourit finalement à cette idée. Il s'imagina ensuite qu'on y lacherait sûrement quelques gazelles, et qu'il n'y aurait plus qu'à les attraper par-dessous. Puis revenant dans les yeux absents de l'annonceur des sentences en burqa, il chercha à discerner un quelconque visage. Peut-être pour savoir qui était le plus moche des deux ? En tout cas, une atmosphère pesante d'appréhensions l'étrangla soudain. Raïmi avait pourtant déjà croisé les célèbres trois Juges des Enfers par le passé, mais rien n'y faisait. Son poil s'hérissait toujours à l'approche de ces haut-gradés du genre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Lun 1 Nov - 13:54

    Un nouvel arrivant et pas des moindres, Raimi, le spectre du Ver… Malgré son statut, ce spectre était connu, peut être pas grâce à de grandes choses mais au moins on était capable de le reconnaitre et de citer ses faits d’armes… Glorieux ou non. Herek regarda le bossu et l’écouta parler sans pour autant vraiment l’écouter, il n’avait qu’à lire ce qu’il y avait fait et c’est-ce que fit le Juge Noir… Il fut agréablement surpris de lire que le spectre n’avait pas été si mauvais dans l’ensemble.

    « Raimi du Ver… Comme d’habitude tu viens ramper ici après une défaite et sans avoir put combler notre maitre… Mais je vois que tu n’as pas été si gauche que ça… Les pauvres mortels de Rodorio se souviendront surement de toi sur plusieurs générations… Les bonnes femmes conterons surement à leurs enfants le terrible monstre que tu es afin qu’ils soient de gentils bambins… Bien… Tu as aussi écrasé le Pégase… En soit, perdre contre Albafika des Poissons n’est pas si grave, tu n’es qu’un petit être face à un chevalier d’or et puis tu as réussi à bien l’amocher.. J’espère que le prochain qui le combattra réussira à le tuer… »

    Oui finalement dans l’ensemble, Raimi n’avait pas été si ridicule, il avait joué à merveille son rôle de chair à canon, emportant avec lui un saint qui ne se relèvera jamais et un autre relativement affaiblit. D’un geste négligé de la main, il fit disparaitre le surplis de Raimi avec amusement, il pencha alors ensuite la tête comme s’il étudiait la demande du spectre gringalet.

    « Le Colisée… N’as-tu pas peur de te retrouver encore ridiculisé par Gretching le Gobelin ? Il eut un sourire sadique. Franchement tu es un clown divertissant dans l’arène alors je pense que je peux t’accorder cette faveur, tâche de remporter au moins ton premier combat histoire que notre bon Monarque t’accorde la faveur de le servir une nouvelle fois en tant que spectre… Et qu’il ne te propose pas plutôt de combattre Cerberus le Champion du Colisée afin de te tuer définitivement… Garde ! »

    Des gardes apparurent sans un bruit, encadrant Raimi et le poussant vers les portes qui s’ouvrirent afin d’engloutir une nouvelle âme dans le Colisée, Barbarus serait sans aucun doute heureux de voir ses geôles se remplirent encore un peut… Il allait s’engraisser les pattes… Herek poussa un soupir de dégout rien qu’à l’idée de voir ce tas de muscles se glorifier des combats, des récompenses qu’il va récolter et des éloges qu’il allait recevoir… Sans s’en rendre compte, le Juge Noir frappa de son point sur le pupitre. Il referma sèchement le grand livre et se pencha dessus, attendant une nouvelle âme ce qui n’allait surement pas tarder .

Citation :
Raimi est transféré aux Geoles du Colisée

Citation :
Tu peux là bas soit parler à un prisonnier ou si tu veux directement combattre demander à un garde de vouloir aller dans l'arène.
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Lun 1 Nov - 16:06

Ouf ! La prestation de Raïmi devant le Juge Noir avait eu son petit effet, apparemment. Derrière son pupitre sur-élevé, le magistrat reconnut tout de même les faits héroïques du Ver de terre pour le compte des Enfers, lorsqu'on lui avait ordonné de sortir de sa tanière. Mais alors que le sourire du bossu avait pris de l'assurance, son interlocuteur lui remémorra d'anciens souvenirs lors de son dernier passage au Colisée. Et pire encore ! Sa sombre armure de la Soumission disparut sans prévenir. Ainsi, l'expression d'être nu comme un ver, vit le jour dans la cervelle de Raïmi. Il se palpa le corps, comme s'il ne voulait pas croire à une telle sorcellerie, mais de toute évidence, la protection du Spectre s'était réellement évanouie dans la nature.

_ Mais je... commença-t-il, avant de se raviser.

Le Juge Noir avait raison, de toute manière. Si le Ver avait une chance de regagner les faveurs de Son Seigneur, il ne lui restait plus qu'à le prouver sur le terrain, et par les poings. Sinon, une fois de nouveau lâché au Sanctuaire, le même résultat s'imposerait de lui-même. Une énième défaite.

Au même moment, des gardes venaient d'apparaître, ne se privant pas d'encercler aussitôt le futur prisonnier. Ça ne signifiait alors plus qu'une seule chose. La sentence venait d'être prononcée, et Raïmi ne pourrait plus rien y changer. Il était consigné à combattre sans armure, et donc, sans ses fétiches tentacules, une fois encore.

_ Très bien, reprit Raïmi, un peu plus fier et solennel. Je décortiquerai ce maudit Gobelin, cette fois ! Et je donnerai sa tête à manger au chien Cerbère, mouhahaha !

Le bossu termina de rire lorsque la moitié de ses accompagnateurs en uniforme de soldat l'empoignèrent, tandis que d'autres ouvraient les portes du Tribunal, ainsi que la marche, direction les Geôles du Colisée. La route était longue, alors le Spectre se laissa trainer jusqu'à destination. Après tout, le personnel du Royaume était payé pour amener les condamnés ici ou là, quoiqu'il arrive.


=> les Geôles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Shaun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 652

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Ven 12 Nov - 3:37

ArrowEntrée du Sanctuaire

Quoi qu’il en fut, la bâtisse avait le don d’ impressionner. Une seule des colonnes avait le don de vous donner le vertige rien que par sa hauteur. Et il y en avait beaucoup. Sur l’entrée semblait se trouver une inscription, mais Shaun ne parvenait pas à lire ces étranges caractères.

La demeure du jugement…

Un souffle, un bruissement de l’air, mais Shaun avait tout de même ressentit cette réponse à une question silencieuse. Cependant, il n’y faisait pas attention, il avait bien mieux à faire, comme comprendre ce qu’il faisait devant la demeure du jugement. Le jugement dernier ? Cette fois aucune chance que ce fut un rêve, il se trouvait bien aux portes du royaume des morts.

Quoi ? Avancer ? Une voix lointaine qui résonnait dans son cœur le poussait à gravir ces marches, avancer encore, franchir l’immense porte et arriver dans la grande et majestueuse salle. Autour de lui d’autres personnes, et un Gros registre. Il s’apprêtait à intervenir pour se présenter, mais une fois encore, il eut la sensation, plus qu’il ne l’entendit, qu’il ne devait pas se présenter, mais simplement attendre son jugement.

C’est comme si quelqu’un guidait Shaun avec des fils invisibles. Il s’était déjà parlé à lui-même, avait déjà cru entendre des voix par le passé, mais jamais il n’avait ressentit pareille sensation, comme si quelqu’un d’autre qui n’existe que dans l’esprit du Chevalier lui soufflait les bonnes réponses.
Mais bientôt il n’entendit plus rien, pas un seul son, rien. Il se trouvait seulement dans une immense pièce, sans savoir ce qui l’attendait.
Revenir en haut Aller en bas
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Sam 13 Nov - 10:17

    Une nouvelle âme venait de faire son apparition, elle avait l’air plutôt juvénile… Herek regarda avec curiosité le nouvel arrivant, il se pencha sur son pupitre et ouvrit le livre passablement élimé et posa son index cadavérique sur le nom du jeune homme. Un rire morbide sortit de sous la capuche du Juge Noir et il parcourut les quelques lignes concernant le jeune Shaun. Saint d’Athéna il venait de mourir face à Sven, Spectre du Loup-Garou, c’était parfait et Herek sentit une joie l’envahir, une joie bien étrange pour lui mais il fallait avouer que voir un saint périr par la main d’un spectre était plutôt agréable. Il referma le livre et posa son regard sur la Licorne.

    « Shaun, Saint de Bronze de la Licorne, faible parmi les faibles, tu as perdu face à un Spectre… Pauvre petite chose… Et te voilà maintenant devant ton jugement… »

    Il se délectait de cette situation et resta un instant sans rien dire. Depuis quelques temps, les âmes des guerriers défunts qui venaient ici ne voulait qu’une chose, aller au Colisée, chose totalement folle et Herek se demanda ce qu’allait faire le jeune garçon.

    « Dit moi Shaun… Tu es maintenant entre les mains d’Hadès en personne, plusieurs choix s’offrent à toi, je vais te les énoncer, écoute bien.
    Tu peux être tout simplement jugé… Pour tes crimes tu iras dans la prison qui te conviendra le mieux et tu y resteras le temps de cette Guerre Sainte… Avec de la chance on pensera à te libérer d’ici là…
    Il y aussi le Colisée, si tu désires retourner affronter les Spectres pour ta…Déesse, tu peux combattre pour ta liberté au Colisée, trois victoires et tu es libre..; Bien évidement il y a des conditions que je te donnerais si tu désires aller là bas bien évidement.
    Et enfin… Tu peux rejoindre l’Armée Immortelle de notre Seigneur Hadès, c’est un choix plein de sagesse, car si tu offres ton âme au Sombre Monarque, tu pourras combattre sans crainte de mourir… Alors ? Quel est ton choix ? »


    Herek resta à l’écoute du jeune saint, déjà, des gardes sortirent des ombres, prêt à envoyer la pauvre petite âme dans une prison ou au Colisée. Le bruit sourd de chaines se fit entendre alors que l’un des gardes s’amusait avec le lourd objet, prêt à enchainer Shaun et le trainer dans les pires recoins de l’Enfer.
    Herek sentit alors d’autres cosmos s’éteindre lentement sur la surface de la Terre, à force il y allait avoir un embouteillage… Le pire étant si tout le monde allait au Colisée, Barbarus allait surement aimer mais bonjours les complications dans les geôles. Le Juge Noir tapota sur le pupitre et attendit que le saint réagisse.
Revenir en haut Aller en bas
Shaun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 652

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Lun 15 Nov - 0:59

Les paupières de Shaun clignaient lentement, à une vitesse telle, qu’on aurait cru qu’elles validaient ferment tel un coup de tampon les informations nouvelles qui parvenaient à la Licorne.
Le coup avait été rude. On lui avait parlé de jugement, de prison de l’enfer, mais aussi d’un colisée, comme s’il pouvait encore avoir envie de combats. Mais au fond, l’information principale, et émanant des conclusions qu’il avait lui-même tiré de ce qu’il avait attendu, il n’aurait pas le réconfort dans la mort de pouvoir jouir de la paix et de l’amour d’ Amina. Il ne la retrouverait pas, ou du moins, il ne l’espérait plus, car il se doutait des joies d’une vie dans la mort, aux geôles infernales.

C’est comme si la dernière flamme de l’espoir en lui venait d’être violemment soufflée. Son moral était désormais au plus bas et plus la tristesse l’assaillait, plus il entendait ces étrangers voix remonter en surface.

- Sers le…

Impossible, il ferma les yeux pour chasser ce murmure de son esprit, mais les trois créatures ailées rôdaient dans un coin obscur de son esprit, il pouvait presque voir leurs yeux avides. Mais avide de quoi ? De lui ?
Ces questions amenèrent notre chevalier de bronze bien loin mais il fut ramené bien rapidement lorsqu’il entendit l’un des gardes agiter ce qui serait surement ses chaines. Il perdrait toute liberté…

A moins de combattre au Colisée. Mais il n’avait pas réussi à vaincre un Spectre, et les chiens des enfers avaient la réputation d’être de sérieux molosses. Cependant, la situation semblait annoncer que le temps de la réflexion ne serait pas accordé à Shaun, et il fallait répondre. Il ouvrit alors la bouche :

- Je suis Shaun, Spectre de…

Silence ! Encore ces voix, et elles semblaient vouloir parler à sa place. Non, pas parler à sa place, plutôt le faire parler, comme si les mots prononcés scelleraient un pacte liant l’âme de Shaun aux Enfers.
Impossible encore, comment Shaun pourrait-il devenir un Spectre ? Impensable, inadmissible, mais pourquoi pas ?

Non ! Ne pas se laisser influencer. Le Juge avait peut-être une sorte de pouvoir mental, telle une illusion, mais il ne ressentait pas de cosmos particulier. Il dut s’y reprendre à plusieurs fois, ouvrant la bouche, effectuant un effort de volonté pour ne pas succomber aux tentatrices qui lui vantaient les mérites du puissant et noble seigneur Hadès, mais il regarda finalement le Juge, les yeux posé sur l’infernal, mais ne le regardant pas vraiment :

- Je suis un combattant de la justice, je n’ai ni parents ni amis, ni proches, si je gagnais ma liberté, je vous affronterais probablement à nouveau. Et je ne suis pas un fou, la vie est un cadeau, j’ai eut la chance de vivre et je dois savoir accepter mon destin.

Shaun poussa un long soupire, suave expirant ses peines, puis dans un petit rire étouffé ajouta :

- Que pourrait-donc m’offrir le seigneur Hadès pour que je perde la dernière chose qui me reste, mon honneur !

Avant même que le juge n’ouvre la bouge, Shaun frissonna, ses yeux grand écarquillés, une perle de sueur coulant le long de sa tempe. Les mains crispée, il était devenu aussi blanc qu’un linge, il venait d’entendre une de ces fameuse voix…
Revenir en haut Aller en bas
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Mar 16 Nov - 19:08

    Le petit saint était étrange, Herek n’arrivait pas à savoir pourquoi mais il y avait quelque chose chez lui… Le Juge Noir inclina sa tête sur le côté et étudia de la tête au pied Shaun. Le jeune garçon semblait en proie à une lutte interne et tout à coup, il prit une assurance incroyable, se moquant des propositions du Juge ce qui il fallait avouer n’était pas vraiment une très bonne idée. Herek, claqua des doigts et son énorme livre s’ouvrit non pas sur la vie de guerrier de Shaun mais sur toute sa vie, le regard invisible d’Herek regarda attentivement le destin qui c’était tramé pour le jeune garçon et c’est à ce moment là qu’il trouva quelque chose d’intéressant, un rire mauvais s’échappa de sous la capuche du spectre.

    « Voyez vous ça… Tu crois vraiment qu’Hadès n’a rien à te proposer ?… Je crois que… »

    A ce moment là, quelque chose se produisit, un cosmos puissant fit irruption dans la salle, un cosmos écrasant, Herek ploya sous la pression et se mit à genoux, étouffant un juron, peut de choses pouvait le faire courber l’échine et lorsqu’il reconnu le cosmos il gémit légèrement et se retourna, derrière lui c’était développé une ombre gigantesque, elle était découpée de façon élégante et il était facile de reconnaitre quelqu’un d’humain, cet ombre portait également les courbes élégante d’un surplis finement ouvragé mais ce qui était magnifique et à la fois terriblement oppressant, c’était l’aura mauve qui entourait l’ombre.

    « Thanatos-sama !!!!! »

    Oui, devant les deux êtres insignifiants se tenait l’ombre de Thanatos, Herek n’en revenait pas, le Dieu de la Mort était normalement en sommeil, jamais il n’était apparut comme ça, cela signifiait plusieurs choses, de un, Herek avait soulevé quelque chose qui avait attisé l’intérêt du sombre jumeaux mais aussi qu’il allait surement bientôt se réveiller et ça c’était une… Mauvaise nouvelle vu le caractère imprévisible et mauvais de cette divinité.

    « Silence Herek ! Je ne suis pas là pour toi mais pour ce… Saint… »

    L’ombre ne bougeait pas mais pourtant on sentait qu’elle était bel et bien vivante, Thanatos était un Dieu pervers qui aimait la cruauté et torturer les mortels. Hélas pour le pauvre Shaun, il semblait bel et bien que Thanatos avait jeté son dévolu sur lui.

    « Shaun… Voilà que je dormais dans les songes de mon frère, j’entendais le rire des nymphes quand soudain… Et bien ton cosmos m’a intéressé… »

    Il tendit son bras et une sphère apparut dans le creux de sa main, on pouvait voir un décor magnifique, de l’herbe verte, une rivière cristalline, il s’agissait sans aucun doute de l’Elysion, ici et là, des nymphes courraient ou conversaient tranquillement, elles étaient magnifiques mais l’une d’elle était le centre d’intérêt de la sphère, elle était belle mais son regard était triste, un soleil improbable se reflétait dans ses beaux cheveux blonds. Shaun connaissait cette nymphe… Il s’agissait de celle qu’il aimait, Amina !

    « Tu te rappels d’elle j’imagine mortel ? Jadis elle est arrivée au Meikai, triste mais Hadès dans sa grande bonté lui a offert une nouvelle vie, celle d’une nymphe, servant en Elysion pour les Héros et les Dieux… Sublime cadeau tu ne trouves pas ?… Si jolie… Mais… Si fragile… »

    Herek frissonna en écoutant la voix de Thanatos, il y avait dans les intonations, une menace. Quelque chose se produisit alors, autour de la jeune fille, une spirale de vent froid l’enveloppa, elle semblait crier mais comment savoir alors qu’elle était si loin ?

    « Mais voilà, tu es là maintenant, si proche d’elle et je ne peux laisser une nymphe vivre alors que celle qu’elle aime est un saint… Tu me comprends Shaun ? »


    Un flash aveuglant sortit de la sphère que tenait Thanatos et l’instant d’après, une cercueil de glace figeait les traits d’Amina, reposant en Elysion. Thanatos venait de lui confectionner un cercueil de glace provenant du Cocyte, cet Enfer glacé.

    « J’ai envie de t’apprendre petit saint ce qu’il peut en couter de servir une Déesse ennemie de mon maitre… Tant que tu seras un saint, Amina sera à jamais enfermée dans ce cercueil, sans aucune possibilité de revenir à la vie… Mais… Je suis un être…Bon… Je te laisse une chance ! Si tu rejoins l’Armée Immortelle d’Hadès, que tu deviens un spectre loyal qui tue sans broncher ses anciens amis alors je la libérerais de son cercueil. Mais attention, tu devras gagner un surplis, donc il faudra que tu en sois digne, que tu verses le sang abondamment. Une fois que tu auras un surplis, elle reviendra à la vie… Mais ne te fait pas d’idée, je sais que le saints sont des êtres emplit d’une bonté crasse, si jamais lorsque je la libère tu retournes vers ton camp… je la conduis moi-même au Tartare et crois moi, là bas elle connaitra mille morts fait moi confiance… J’espère que tu as bien compris, ce serment d’allégence sera éternel… »


    Un pentacle apparut sur le sol juste devant le saint, des flammes mauves apparurent, elles étaient menaçantes, c’était un avertissement clair, la soumission passerait pas la souffrance.

    « Si tu es prêt, va sur le pentacle, dès lors ton destin sera tout tracé… Juste une chose, si tu refuses, Amina restera à jamais endormit dans le cercueil, sa beauté sera préservée à jamais et elle pourra toujours être admirée par les Héros et les Dieux…. Herek ! Je te laisse, s’il accepte tu sais quoi faire… je vais maintenant retourner dormir, ce petit jeu ne m’amuse plus… »

    L’ombre disparut alors aussitôt et le Juge Noir réussit à retrouver son souffle, il se redressa non sans trembler encore, cet être était vraiment horrible, il venait de jouer avec Shaun sans aucun remord, lui proposant un pacte terrible… Le pire c’est que Shaun ne se doutait pas que Thanatos pouvait très bien manquer à sa parole… La lueur d’espoir qu’avait offert le Dieu était à double tranchant et le Juge regarda le mortel, attendant de voir sa décision, un silence de mort planait dans la grande salle.

    Citation :
    Bon j'espère que c'est ce que tu attendais, sinon et bien préviens par Mp je modifierais.
Revenir en haut Aller en bas
Shaun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 652

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Mar 16 Nov - 19:39

L’impensable s’était produit. Les voix plaintives qui murmuraient à l’oreille de Shaun ne s’étaient pas trompée, et Amina avait été posé dans la balance des négociations. Tout avait changé dès lors. Elle vivait innocemment, toujours aussi belle, et sa vie était menacé une nouvelle fois… une fois de plus par sa faute. Bien qu’indirectement, il avait été celui qui, choisit par l’armure de la Licorne, devait la porter et la protéger, mais cela avait provoqué la tentative de vol de l’armure, qui fut fatal à Amina.
Et aujourd’hui, alors qu’elle semblait gouter aux joies de la paix éternelle, elle était de nouveau menacée, et cette fois pour qu’il retourne sa veste.
Accepter serait comme signer un acte de condamnation de son âme, accepter la trahisons, l’un des pires crimes. Il était tout crispé, en sueur et presque aussi immobile que les rares statues qu’il avait vu au Sanctuaire. Son cœur bâtait la mesure de l’angoisse et de la réflexion accélérée. Il voyait son amie éteinte, c’était un nouveau choc pour lui…

Lentement, il respirait, ses idées devenaient de moins en moins floues et il semblait réaliser qu’un seul choix s’imposait à lui. Il était un chevalier de la Justice, et de l’ Amour. Jamais il n’oublierait ces valeurs pour lesquelles il avait fait tant d’effort. Il leva les yeux vers le juge, son regard froid comme s’il s’apprêtait à lui sauter dessus.

Soudain, il se lança !
Du moins était-ce l’impression qu’il donna quelques millièmes de seconde avant de poser un genoux dans le feu, la chaleur lui tannant le visage.

- Puisque tel est mon destin, je servirais loyalement le Seigneur Hadès.

Sa voix avait été plus que monocorde, presque sans vie, sans joie, cela dit les mots avaient étés prononcé sans hésitation, sans pause. L’amour et la justice, l’amour d’ Amina, et la Justice pour cette âme innocente. Voila quel serait son combat dès lors. Il n’avait pas à réfléchir davantage.
Qu’avait fait Athéna pour lui jusqu’ici ? L’entrainer dans un combat qui avait causé sa plus grande solitude. Que méritait cette humanité souillé par l’hypocrisie et la violence ? Rien.

Le choix n’était pas discutable et même si Shaun savait qu’il serait à l’avenir difficile de l’assumer, il se présenterait à présent comme un serviteur d’ Hadès. Mais très étrange pour les personnes présentes et capable de ressentir le cosmos d’autrui, à cet instant, l’âme de Shaun, et son Cosmos tout entier semblaient se charger d’une intense mélancolie et d’une tristesse intarissable. Pour la première fois depuis bien longtemps, une larme perla sur la joue du jeune guerrier.
Les chants qu’il entendait à son habitude résonnaient de plus belle, faisant écho à son Cosmos renaissant mais pourtant condamné.
C’est bien ce qu’il était devenu après tout, à l’image de son cosmos, il était devenu mort vivant au service d’ Hadès.

Il se releva tout de même, lentement, laissant ses yeux fixés sur l’étrange pentacle et ajouta enfin, de cette voix qui le caractériserait surement à l’avenir :

- Il reste encore une chose… Je n’ai plus d’armure pour servir Hadès… pour servir… mon maître…


Il attendait donc, debout, sans un geste, sans un souffle, telle un golem de chair prêt à obéir aux ordres de son créateur. Mais une chose était sur, il ne risquerait pas la vie précieuse d' Amina, son plus intime trésor...
Revenir en haut Aller en bas
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Mer 17 Nov - 16:37

    Il l’avait fait, le fou avait écouté les paroles du sombre jumeau, Herek n’avait pas de mots pour qualifier cette allégeance… Il resta un instant sans rien dire, de sous sa capuche, un souffle glacial s’échappait et puis il considéra le nouveau spectre qu’il avait en face de lui et qui visiblement lui avait posé une question. Le Juge Noir du faire appel à sa mémoire pour se souvenir des paroles de Shaun et enfin il compris… D’un claquement de doigt, un surplis apparut face au spectre, elle ressemblait en tout point à son ancienne armure sauf que celle-ci suintait des énergies négatives du Meikai, rien à voir avec la cloth qu’il portait il y a peut.

    « Voilà ton surplis Shaun de la Licorne Noire. Tu es maintenant un Renégat du Meikai, si tu penses que tu as choisie un chemin facile, détrompe toi, ton ancien camp va te haïr pour ta trahison et les spectres verront en toi quelqu’un de peut fiable, il sera difficile pour toi d’avoir la confiance de l’Armée Immortelle. »


    Les paroles d’Herek étaient direct, au moins le jeune garçon savait ce qui l’attendait. L’être morbide secoua la tête avant de claquer à nouveau des doigts, une sphère noire apparut juste derrière le surplis de Shaun.

    « Une fois que tu auras enfilé ton surplis, traverse cette sphère, elle te conduira au Sanctuaire d’Athéna, là bas, tu iras prêter main forte aux assaillants… Ramène donc des têtes de tes anciens camarades afin de prouver ta loyauté… Si tu penses y arriver bien évidement… »

    Un sourire lugubre s’échappa alors de la gorge desséchée d’Herek, il avait une ultime phrase à dire avant de laisser Shaun partir, une phrase qui allait surement déplaire au nouveau spectre.

    « Je te conseil de faire abstraction de tes sentiments face à tes camarades… N’oublie pas que Thanatos te regarde, si jamais tu fais preuve de faiblesse, celle que tu aimes mourra… Ce n’est pas un Dieu qui manque à sa parole crois moi… Maintenant va… Apporte le silence de la mort sur le Sanctuaire…»

    Herek fit un geste de la main et laissa alors tranquille le renégat, il n’avait plus rien à dire, c’était au tour de Shaun maintenant d’entrer une nouvelle fois dans le bal, nul doute qu’il allait surement avoir un chemin bien difficile, tout le monde va le détester, c’était obligé et il aura beau s’expliquer, jamais personne ne pourra oublier ce qu’il a fait.



    Citation :
    Tu es maintenant un Renégat d’Hadès, tu peux retourner au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Shaun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 652

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Mer 17 Nov - 18:01

Il avait écouté le monologue du juge sans sourciller. Pendant que l’autre débitait ses petites provocations et ouvrait son étrange portail, Shaun lui se retourna et fit face à sa nouvelle armure, son surplis. Elle était en tout point semblable à son ancienne armure, y comprit la couleur qui restait très similaire à l’ancienne, mais il y avait quelque chose de changé. La fixant, on aurait dit que les parties de l’armure se déplaçaient lentement et de leurs propre volonté vers Shaun qui ne bougeait toujours pas.
Mais lui, dans ses yeux morts, voyaient la vérité, ces énergies cosmiques qui émanaient de lui mi ange, mi démon, ces créatures indistinctes dont le flot continu de pleurs et larmes enfermaient Shaun dans un monde de désespoir d’où l’on ne pouvait plus tirer de joie.

Ces voix cesseraient-elles s’il rapportait la tête d’un Chevalier sur un plateau ? Il préférait ne pas y penser et retarder au maximum le jour ou il devrait faire farce à un Saint. Il savait quelle réaction il aurait ce jour là.

- Entre un guerrier qui n’hésitera pas à me tuer et une âme innocente, se disait-il, je sais lequel je dois protéger…

Et ses pensées se mélangeaient ainsi sans qu’une fois il n’ai parlé. Puis, lorsque le juge eut visiblement finit son discours, Shaun, revêtant son nouveau surplis, lui fit face, ses yeux entre ouvert comme s’il éprouvait toutes les difficultés à répondre.

- Juge, peut-être que pour un être si triste que vous l’êtes, il y est des milliers de questions qui torture une âme damnée à damner les autres, mais pour ma part, je sais ce que j’ai à faire. Dusse-je devoir être considéré comme un traître par la terre entière.

Il poussa un long soupir qui ressemblait à une brise glacée d’hiver.

- Je suis triste pour vous, elles ne manquent pas de me dire à quel point votre travail est important et difficile, et si la solitude vous oppresse, allez donc voir quelques match au Colisée.

Le renégat fit volte face et alla s’engouffrer dans l’ouverture, lâchant dans l’air une toute dernière phrase, qui voulait tout dire.

- Je m’en vais respecter ma part, alors respectez la votre….


Arrow L'entrée du Sanctuaire
Revenir en haut Aller en bas
Ostro


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 1463
Armure : Spectre du Rhinocéros, Etoile Terrestre du Piétinement

Feuille de Personnage :
HP:
75/150  (75/150)
CS:
84/130  (84/130)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Jeu 18 Nov - 21:46

    « Ostro du Rhino… J’ai bien entendu ta requête… Tu as perdu deux combats face aux saints… Il est vrai qu’Hadès sera surement déçu de cet échec… Mais tu sembles avoir le cœur à l’ouvrage et si tu désires tellement t’échauffer… peut être qu’un passage au Colisée des Enfers pourrait t’aider à t’entrainer et aussi à te faire pardonner de ton incompétence… »

    Combien de temps s'était-il écoulé entre l'arrivé du balourd des Enfers et l'apparition du juge?
    Ce n'était surement pas Ostro qui avait la réponse. Le benet, s'était perdu pendant quelques secondes...des minutes...des heures, voir même plus longtemps avant qu'il ne réalise que le juge Hérek était apparu et avait prononcé non pas un...mais déjà plusieurs verdict.
    Ostro était bien trop occupé pendant ce temps là à chassé les mouches qui lui tournaient autour de la tête. Les coups qu'il avait reçu durant ses deux derniers combats avient dû ralentir le neurone qui lui restait.
    Il reprenait enfin ses esprits.
    "Hein? Quoi? J'ais pas entendu, vous avez dit quoi?"
    Insouciant, stupide et irrespectueux, mais néanmoins vaillant et courageux (d'autres diraient "fou") c'était là Ostro, l'unique spectre du piétinnement.
    Citation :
    HRP: Pardon du retard. Merci de dire si ce Post est toujours valable

Revenir en haut Aller en bas
http://www.Prout.lb
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Sam 20 Nov - 17:17

    Alors qu’Herek pensait être enfin un peut tranquille, quelqu’un se rappela à lui et ce n’était pas n’importe qui… Ostro, le balourd qui était arrivé dans les premiers et qui depuis était aussi amorphe qu’un légume… Le Juge commençait vraiment à douter de ses capacités mentales, il soupira bruyamment et regarda Ostro, irrité ? Oui, le Juge Noir l’était, d’ailleurs son cosmos s’intensifia, glaçant la salle du Jugement.

    « … … … Ostro… Écoute bien car je ne vais pas me répéter plusieurs fois… Ouvre tes oreilles et fixe moi ! Vu ton attitude combative, je te propose d’aller au Colisée des Enfers afin que tu ailles frapper encore et prouver à Hadès que tu es digne de porter ton surplis… Comprends tu ma phrase ? »

    H
    erek espérait sincèrement qu’il avait comprit, c’était pourtant simple… aller au Colisée pour frapper et retourner ensuite au Sanctuaire pour frapper de nouveau… Dans l’esprit de ce mastodonte cela devait être limpide.
    Deux gardes firent irruption, surement ici pour surveiller Ostro, après tout, si le colosse commençait à s’emporter, il pouvait bien tout démonter ici et briser la quiétude de ce lieu. Le Juge Noir attendit la réaction du Rhino, quelque chose lui disait que cela pouvait surement prendre du temps comme tout à l’heure, il faut que l’information remonte au cerveau… Enfin… Au semblant de cerveau du spectre, que les rouages rouillés se mettent en marche et surtout qu’il n’est pas une autre distraction sinon Herek savait qu’il allait de nouveau lui expliquer.

    *Garde ton calme…*

    Alors qu’il patientait, le Juge concentra ses pensés vers le Sanctuaire afin de voir la tournure des événements, des divinités majeures avaient fait leurs apparitions, la tournure que prenait cette Guerre Sainte allait surement être bientôt modifiée, la perte d’un Dieu serait surement terrible pour un camps, Herek n’osait imaginer si Hadès était vaincu, les spectres fuiraient sans aucun doute, perdre le leader était trop difficile a gérer à moins que les Juges des Enfers et Perséphone réussissent à tenir les rangs mais ce n’était pas si évident que ça, le moral en prendrait un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Ostro


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 1463
Armure : Spectre du Rhinocéros, Etoile Terrestre du Piétinement

Feuille de Personnage :
HP:
75/150  (75/150)
CS:
84/130  (84/130)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Dim 21 Nov - 13:42


    « … … … Ostro… Écoute bien car je ne vais pas me répéter plusieurs fois… Ouvre tes oreilles et fixe moi ! Vu ton attitude combative, je te propose d’aller au Colisée des Enfers afin que tu ailles frapper encore et prouver à Hadès que tu es digne de porter ton surplis… Comprends tu ma phrase ? »
    Ostro fixa Hérek et prononça une phrase qu'on aurait jamais cru un jour sortir de sa bouche:

    "çà va j'ais compris, je suis pas débile non plus!"

    Il y eut un silence juste après. Et si la scène ne s'était pas déroulée aux Enfers, certainement un ange serait passé [selon l'expression commune].

    Ostro reprit:
    "Le Colysée...Pfff!...Encore! J'espère que cette fois les adversaires seront à la hauteur. Non, parcequ'il m'a fallu quinze jours la dernière fois, pour me remettre de mon mal de bide tant j'ais rit du bouffon que j'ais eu en face de moi."

    Ostro réussit à opérér une pause avant de poursuivre. Déjà que sa phrase était plutôt longue pour le bavard qu'il était. Et voilà que déjà, il allait remettre çà!

    "Au fait on a réussi à décoller son corps du mur de l'arène? J'me marrerais bien si je revoyais sa tronche de crêpe fermière..."

    "...Bon j'y vais! Je connais le chemin, tu peux remballer tes sbires, j'y vais comme un grand!"

    Et Ostro prit le chemin du Colysée ou l'attendait déjà certaines surprises.

    Arrow Colysée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.Prout.lb
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Mar 23 Nov - 20:44

Arrow http://www.saints-of-thepast.com/entree-du-sanctuaire-f10/gs-mattheus-l-altruiste-vs-shaun-le-renegat-retour-a-l-envoyeur-t3753.htm

Lentement, comme m'éveillant d'un profond sommeil, j'ouvre les yeux. Le paysage que je vois autour de moi est sombre, déprimant... Des cris de terreurs se font entendre de toutes parts!! Aucun doute je dois être aux Enfers!!

Me relevant doucement, je m'examine. La première chose que je constate est que mon fourreau contenant mon épée n'est plus attachée à mon dos. Elle a dû tomber lors de mon violent fracas avec le sol. Puis je n'ai pas non plus mon armure. Ca n'a pas dû être facile pour elle mais je ne suis plus qu'un esprit à présent et je ne vois pas à quoi elle aurait pû m'être utile surtout dans mon état. Je préfère largement qu'elle reste près de mon corps. De toutes façon elle a dû le faire une fois ma mort venue.

En pensant à mon armure veillant et protégeant mon corps inerte, un sourire s'affiche sur mes lèvres. Mais il disparaît bien vite quand je pose mes yeux sur l'imposant édifice me faisant face et où des morts en ligne entrent. Je me demande bien quel est cet endroit mais c'est ici que je dois commencer mon enquête. Le Renégat m'avait dit de me rendre aux Portes des Enfers mais pourtant cet endroit ne ressemble nullement à une porte, aussi gigantesque soit-elle??!!


C'est la Demeure du Jugement, mon Fils!!

Père??!! En entendant cette voix, je pose instinctivement ma main droite sur mon coeur et monte les marches. Faisant mon possible pour garder mon calme, je ne peux m'empêcher de me demander ce qu'il va m'arriver mais je ne dois pas oublier pourquoi je suis ici. Je dois l'aider!!

Pénétrant dans l'imposant bâtiment, simplement revêtu de mes habits civils, je m'avance tout en regardant ce qu'il se passe autour de moi. L'endroit est sombre, froid, bien plus froid que dehors. Les morts passent en attendant leurs tours.
Au bout de la file, j'aperçois une estrade faite de marbre sur laquelle est construit un pupitre, de marbre également, et derrière lequel se tient un individu encapuchonné.

Ne disant mot, je pose mon regard sur cet être et attend d'être jugé puisque c'est la Demeure du jugement. Seulement je dois tout faire pour ne pas me laisser pervertir par un quelconque pacte. Je dois suivre la route que j'ai commencé à emprunter et ne pas en dévier.
Revenir en haut Aller en bas
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Jeu 25 Nov - 7:47

    Les âmes arrivaient de plus en plus rapidement, un nouveau saint fit son apparition, Herek compris que la Guerre Sainte devenait de plus en plus féroce et cela le ravissait, encore et toujours plus de travail pour lui… Parfait ! Chose étrange, lorsque le saint se présenta, il n’avait pas d’armure… Étrange. D’un autre côté, cela serait encore plus rapide. Le Juge ouvrit son énorme livre et lu quelques notes, la surprise lui fit pousser un sinistre son de gorge, il avait en face de lui un saint bien particulier. Il se pencha en avant et dit tranquillement.

    « Te voilà Mattheus dans la Demeure du Jugement. Je vais être direct avec toi jeune saint… Tu as plusieurs choix qui s’offrent à toi. Tout d’abord, Hadès, dans sa grande bonté peut t’offrir de revivre maintenant, la seule condition est de le servir fidèlement en affrontant tes anciens amis. Je te dirais de bien prendre en compte cette offre, Hadès a beaucoup à t’offrir, Shaun de la Licorne la comprit et maintenant c’est un spectre qui est désormais immortel et qui retrouvera un jour ce qu’il a perdu. Tu as aussi le choix de rester fidèle à ta Déesse, dans ce cas, tu iras croupir dans une des prisons infernales… Ou alors, si tu veux acheter ta liberté, tu peux aller au Colisée mais sache que là bas, acheter sa liberté coûte le prix du sang et de la douleur, tu auras à mener trois combats, des trois combats tu devras sortir vainqueur afin de pouvoir regagner la Terre. Quel est ton choix ? »

    Herek avait fait bref, après tout pourquoi s’embarrassé, instinctivement, il regarda par dessus son épaule, de peur de voir Thanatos ou une autre déité infernale apparaitre. Bon apparemment ce n’était pas le cas maintenant, tant mieux. Déjà, deux gardes apparurent, histoire de guider le saint dans ses décisions.
    Le Juge Noir lui patienta et attendit la réponse de Mattheus, il doutait de voir le saint choisir la première option, c’était la plus difficile à prendre et aussi, il fallait l’avouer la plus courageuse, affronter ses anciens camarades pour obtenir quelque chose qu’Hadès avait gardé, le Dieu était un être retord qui avait toujours plusieurs atouts dans sa manche, il lui était facile de tenter les âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La demeure du jugement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Demeure du Jugement-