RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 La demeure du jugement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Jeu 20 Jan - 21:29

Arrow Entrée du Sanctuaire d'Athéna - Le Duel des Fauves

Le néant, ce fut la première chose qu’il ressentit lorsqu’il se réveilla. Puis la sensation de ses membres engourdis lui parvint. Etrangement, aucune douleur de se faisait ressentir, pourtant il se souvenait clairement avoir combattu une proie des plus récalcitrantes. Il aurait dut ressentir de vives douleurs non? Alors que se passait-il? Et Fenris, qu’était-il devenu? Tout doucement, il ouvrit les yeux pour voir…rien. il ne voyait rien, mais avait-il seulement les yeux ouverts? Il ne savait pas trop. Sven entreprit ensuite de se mettre debout, ce qui fut plus facile qu’il ne l’aurait penser. Puis il commença à réfléchir à la situation –de toute façon il n’avait rien d’autre à faire. Le blondinet se rappelait seulement avoir vu sa mère avant de s’endormir, mais après qu’était-il arriver? Etait-il en train de rêver?

-Tu es bel et bien mort, se fit entendre une voix dans son dos.

L’enfant sursauta et se tourna vivement pour tomber face à une bête immense. Cette dernière le dépassait aisément de deux bons mètres et se tenait sur ses pattes arrière. Ces dernières étaient lupoïdes, de même que ses bras, tous deux pourvus de puissantes griffes. Le torse était humain, tandis que la tête était celle d’un loup, quoique beaucoup plus imposante. Les oreilles étaient dressées dans sa direction et la bête le toisait de toute sa hauteur. Finalement non, il avait bien ouvert les yeux, mais c’était le néant qui les entourait. En attendant il levait la tête pour regarder l’animal face à lui; il aurait put –sans doute dût- avoir peur, mais pourtant aucun sentiment de la sorte ne montait en lui. Le Spectre prit alors le partit de poser des questions, histoire d’éclaircir la situation. Mais il eut à peine le temps d’ouvrir la bouche que la bête répondait.

-Ne cherche pas à savoir où tu es, reprit la bête. Nous ne sommes nulle part, et ceci n’a aucune importance de toute façon. Poses-toi donc les bonnes questions, comme pourquoi es-tu mort aussi lamentablement?

Le blondinet fut d’abord surpris par la première réponse, puis vit rouge lors de la deuxième remarque. Comment cette bête osait-elle le blâmer ainsi?

-J’étais blessé!! répliqua-t-il vertement.
-Ne te cherche pas d’excuses humain!! contra attaque la bête. Que crois-tu donc que penseront les autres, lorsqu’ils sauront que l’hôte que j’ai choisi c’est fait battre par un stupide oiseau de malheur?!? asséna-t-elle à l’enfant.


Au fur et à mesure des paroles, l’être imposant faisait un pas vers lui, ce à quoi il répondait par un pas en arrière. Mais plus que les paroles blessantes, ce fut la définition plus profonde de la phrase qui l’interpella, le sous-entendu qu’il y avait. Se pouvait-il que le Loup-Garou face à lui soit l’incarnation de…


-Gagner petit homme, je suis bel et bien l’Etoile Céleste de la Rage.

Ce qui pourrait donc expliquer également que…

-…je connaisse chacune de tes pensées. Hé bien tu as l’air moins idiot que le laissait penser ta blondeur.
-Hey!!
-Mais peu importe, le fait est qu’une proie a eut raison de toi… Cependant je dois dire que tu t’es bien battu malgré tout, ajouta le monstre, coupant court à toute protestation.
-La prochaine fois je le déchiquetterais!! avança le blondinet.
-Mais il y aura-t-il une prochaine fois? exposa la bête.


Sven regarda l’Etoile en penchant la tête sur le côté, cherchant la définition exacte de la phrase. Il se passa un petit temps avant qu’il ne finisse par comprendre réellement ce qu’on lui demandait.

-Je suis un Spectre du Seigneur Hadès, commença-t-il. Je chasse sous ses ordres, je suis son chasseur et il est mon maître. Son mot est mon ordre et celui de ma meute!!
-Nous voilà au cœur du problème.
-De quoi?
-Tu me rabâches la tête avec ta meute, mais tu n’es rien de plus qu’un simple humain qui se prend pour un chien!!
-C’est faux!! Je suis un loup!!
-ALORS OUBLIE CETTE STUPIDE PART D’HUMANITE!! gronda férocement le Loup-garou.


L’enfant sursauta sous l’excès de voix et fit un nouveau pas en arrière, de peur cette fois-ci. Cette bête pouvait être aussi calme qu’une petite rivière, mais pouvait vite insuffler la peur comme la plus terrible des tempêtes. Puis tout redevint calme, comme un ciel bleu après un orage. Les oreilles de nouveau droite, l’incarnation de l’Etoile observait l’enfant qui pour le coup s’était recroquevillé sur lui-même.

-Apprends-moi, monta une petite voix.

Le Loup-garou tendit les oreilles pour percevoir à nouveau la même demande. Puis un sourire carnassier vint fleurir sur ses babines, découvrant une rangé de dents acérées. Il s’approche de l’enfant et se mit à quatre pattes pour venir lui murmurer au creux de l’oreille.

-Ecoute moi bien…, commença-t-il.


L’enfant écouta attentivement puis releva vivement la tête vers la bête qui déjà disparaissait dans une brume opaque.

-Va à la demeure du jugement et réclame ton dû, lui dit-il avant de disparaître.

Lorsqu’il ouvrit une nouvelle fois les yeux, ce fut pour voir le décor familier de l’entrée des Enfers. Il ne comprenait pas trop ce qui venait de se passait, mais il en ressortait que son étoile lui accordait une seconde chance et allait l’aider à devenir plus fort. Le petit se releva et observa autour de lui, semblant attendre quelque chose qui vint rapidement à sa rencontre. Un jappement heureux lui fit comprendre que l’âme de Fenris l’avait retrouvée. Après une caresse affectueuse, les deux se mirent en route en direction de l’Achéron. Une fois devant le fleuve, ils attendirent patiemment que le passeur arrive à leur hauteur. Ce dernier les toisa avec amusement.

-Tiens, déjà de retour, dit-il.
-Ah, j’me passerai de tes commentaires!! répliqua le blondinet. Emmène moi de l’autre côté!!
-Tu as de quoi payer?
-Comment ça?
-Tu es mort, et tous les morts sont au même tarif.


L’enfant mit alors la main dans sa poche et en sortit une petite pièce qu’il tendit au passeur. Ce dernier lui fit signe de monter, ce que s’empressa de faire le garnement, rapidement suivit par son chien. Ce qui fit protester le passeur.

-Pas le chien, il n’a pas payer!!
-Fenris et moi on est lié, comme une âme séparé un deux. Tu as accepter le paiement pour une âme, alors remplit ton office. Ou alors rends-moi ma pièce!!


Le passeur soupira et accepta finalement l’animal, les menant tout deux à bon port de l’autre côté. Une fois qu’il eut posé pied à terre, Sven remercia le passeur et grimpa les escaliers quatre à quatre, histoire d’arriver plus vite, Fenris sur les talons. Ce fut un cataclysme qui pénétra à l’intérieur de la Demeure, ouvrant en grand les portes et se dirigeant derechef d’un pas conquérant vers le juge. Faisant totalement fit de la présence des autres personnes, il monta deux par deux –ouais y’en a moins à monter là- les escaliers qui menaient au bureau. La tornade ambulante posa ses mains sur le bois du meuble et prit appuis pour se pencher vers le juge.

-J’veux y retourner!! Là, tout de suite, maintenant!! s’égosilla-t-il.

Et non ça ne pouvait pas attendre demain!! Hein de quoi? Comment ça une file d’attente? Oo
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: c   Ven 21 Jan - 18:58

Bon débarra pensa le juge à la vision du vers couinant et se débattant pour échapper au gardes qui le ramenèrent par la peau des fesses au Colisée des Enfers d'où justement une âme en revenait: le juge sans visage posa son postérieur squelettique sur sa chaise avec lenteur au fur et à mesure que ce qu'il restait de l'âme de celui qui fut vaincu par le saint du Lotus tombé en Enfer après sa mort; il ne put traversé le corridor menant au juge maléfique que celui-ci claqua des doigts: un vent hurlant s'éleva alors que les bougies de sa demeure s'éteignirent un instant; un cri strident se fit entendre dans le noir totale de la demeure du jugement avant que la lumiere ne ressurgisse lentement de la torpeur infernal qui s'était installé en ce lieux maléfique... Plus de trace de l'âme errante: on n'échoue pas en Enfer...

Herek le noir poussa ce qui ressemblait à une sorte de soupire remplie de lassitude quand il sentit deux cosmos arrivé avant de reprendre son codex qui pendait dans le vide par la chaine attaché au juge: lui était enchainé à ce précieux présent du dieu des Enfers et avait accomplie son devoir à chaque fois que le juge Minos était absent; être le remplaçant d'un juge était un certaine honneur pouvait-on penser pour ce spectre millénaire dont le travail était exemplaire.Mais il arrive que celui-ci perde patience et pouvait se montrer comme un véritable démon quand le calme de ce sanctuaire des morts était troublé par des impertinents; dommage qu'il n'eu le temps de voire que l'un des prochains arrivant en était un.

Le juge leva la tête quand il sentit une âme arrivait: un marina de Poséidon; quelle belle surprise pensa t-il quand le marin& décédé ouvrit la bouche.

« Je suis Eo de Charybde, il me semble bien que ma défaite m’emmène ici, devant vous. »


"Bienvenue dans ma demeure Eo de Charybde; je suis le juge Hèrek du tribunal du silence...Je vois dans mon codex que tu as défait le chevalier d'or du Verseau avant de tomber face à un guerrier divin d'Asgard; tu as vaillamment combattu alors je..."

-J’veux y retourner!! Là, tout de suite, maintenant!!

Mais c'était quoi ça ? Un gamin sortit de nul part venait d'entrer dans son temple comme une tornade avant de se mettre à hurler comme un damné en prenant appuie sur son pupitre au juge dont le cosmos explosa à peine la phrase du garçon finit: on vit le pauvre spectre du loup garou s'envoler sous l'explosion de fureur du spectre au codex noir avant de s'écraser contre un pilier.

"COMMENT OSE TU MISÉRABLE GARNEMENT ?TA MÈRE NE T'A APPRIS LES BONNES MANIÈRES ? tu as de la chance que le fait que tu sois celui qui à détourné le chevalier de la licorne de sa déesse qui nous as envoyé nombre de guerrier ici... Mais tu mérites une punition: à la fin de cette guerre; je demanderais au juge du Griffon de refaire ton éducation; insolent"

Pas très professionnel tout cela mais le juge savait taper où ça faisait mal; pauvre petit spectre pensa t'il en le laissant entre les griffe du juge le plus impitoyables des enfers; il va le dresser lui ce petit c**; il se retourna vers le marina en reprenant son calme.

"Je vais te proposer 3 choix Eo de Charybde; le premier est de rejoindre l'armée des deux fois née pour pouvoir te venger de ta mort au sanctuaire; le second est de rester croupir dans une prison des Enfers pour tes pêchées et te laisser seuls avec tes pensées pour ta défaite; le dernier est de gagner le droit de retourner dans le monde des mortels dans le Colisée des Enfers au bout de 3 combats... Je te laisse réfléchir à ta décision car ce sera la seule... Quand à toi jeune crétin: tu peux soit aller te défouler au Colisée ou rester en Enfer à essayer de te grandir en attendant la fin de la guerre..."

L
a voix du juge était sombre mais il n'y avait aucun traitement de faveur en Enfers; alliés comme soldat....
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Dim 23 Jan - 9:00

  • On peut dire que ce temple réputé pour son silence venait de connaitre une tornade de hurlement. A peine avais-je terminé ma phrase qu’un enfant qui avait un surplis s’engouffra dans ce lieu de jugement en gigotant de partout et surtout, en hurlant qu’il voulait retourner de suis sur Terre. La suite fut plus violente pour lui, celui qui trônait derrière le pupitre le fit projeter sur plusieurs mètres… Je me décalais soigneusement afin de ne pas subir la colère du Juge qui invectiva son camarade. Mais à ce même moment, quelque chose me fit froncer les sourcils, j’entendais comme un murmure, presque inaudible… On aurait dit une voix de femme. Je me retournais, essayant de trouver la source de la voix mais rien… Étrange, était-ce mon imagination ou alors les Enfers pouvait provoquer ce genre de trouble ? La voix continua de murmurer sans que je puisse comprendre ce qu’elle disait et puis, le spectre me parla, mon regard se braqua sur lui et je me mis à l’écouter attentivement malgré ce murmure dans ma tête.
    Trois choix… Voilà qui était très gentil… Même si aucun des trois choix n’était encourageant. Ma réponse était toute trouvée, aussi je ne fis pas attendre mon Juge.

    « Je suis fidèle à Poséidon, aussi j’écarte ton premier choix Juge, au sujet du Colisée, je ne désire pas combattre… Je préfère méditer dans une des Prisons Infernales à mon échec et à comment pourrais-je me venger de Hati de Zeta Prime. Je choisis donc d’aller en Prison. »

    Mon choix était ainsi donc fait, le murmure toujours dans ma tête devenait désagréable, ce sentiment de perdre la tête n’était pas pour me plaire. J’attendis qu’on me conduise ou téléporte vers ma Prison, je savais que le Cocyte n’était pas pour moi, je n’avais pas osé me braver face à Hadès. En même temps, il n’y avait pas de Prison agréable. Tant pis pour moi, cela me permettrait de nourrir le sentiment de revanche envers Hati. Rien que d’y penser, je serrais mes poings, elle avait été très forte, il fallait absolument que lors de notre prochaine rencontre je lui prouve que je pouvais la battre. Je ne dirais pas que mon honneur était salit, au contraire, elle m’avait offert un beau combat. Ce sentiment excitant de porter des coups, de frapper sans relâche, élaborer une rapide stratégie, oui, elle m’avait inspirée. Bizarrement, alors que je souriais à ce souvenir, le murmure fut plus distinct… « Elle t’a trouvée, attention… Elle arrive. » Un frisson parcourut mon échine, quel était donc cette voix ? Qui était ce "Elle"… je ne comprenais pas, était-ce donc un maléfice des Enfers ? Mon esprit commençait il à sombrer dans une démence à cause de ma mort ?

    Je secouais la tête, espérant arrêter cette voix dans ma tête mais rien n’y fit, elle était toujours là, j’attendis alors patiemment, espérant qu’une fois dans la Prison, je puisse me reposer et chasser cette maudite voix.
Revenir en haut Aller en bas
Suoh


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 978

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Lun 24 Jan - 17:17

Entrée du Sanctuaire d'Athéna => Demeure du Jugement (Corps Astral [Asmita])


Triton ressentait de nombreux cosmos au sanctuaire, mais son attention vue plus porté sur quelque chose d'autre. Lui qui pouvait calmer les ardeurs de Poséidon décida de faire une action totalement à l'encontre de son personnage, le devoir l'attendait son devoir prenait le dessus avant son désir personnel. Il n'est qu'un sous-fifre à la solde de son père, comme les autres soldats de l'armée du Dieu Marin. Le messager des flots n'aimait pas les couleurs sombres des enfers, le noir et le violet ne pouvait point se mélanger au bleu clair de l'eau. C'est ce qu'il le tracassait, le gênant. On ne l'attendait pas, personne n'allait prédire le fil de ses actions futures, même pas son père. En tout cas, il allait rendre le Dieu de la mer un peu plus heureux que ce qu'il n'est déjà.

- Entends-tu mon appel chevalier ? J'ai une grande révélation à te faire, moi le Fils de Poséidon ton Empereur. Ceci est peut-être invraisemblable, c'est vrai... Je viens de me réveiller d'un profond sommeil, le corps d'un homme de la Déesse Izanami me sert de réceptacle en ce moment-même. Comme tu dois te dou...

Triton se reposa quelques secondes, resté connecté à une autre personne lui prenait bien trop de cosmos surtout pour le moment. Ses pouvoirs n'étaient pas encore tous revenus, le messager devait attendre encore quelques jours sûrement, ou bien quelques heures à tout cassés.
Il pris d'une voix sûr de lui avant de reprendre sa phrase à Eo, porteur de l'écaille de Charybde.

- Reprenons, je disais que tu devais te douter le pourquoi de mon appel, non ?...

Le corps de Triton apparut devant le capitaine, un corps astral évidemment, mais ceci allait être efficace. D'une façon élégante, il s'asseyait sur un rocher qui traînait par là et demande à Eo.

- J'aurais bien voulu te parler de cette petite voix qui te trotte dans ta tête depuis ton arrivé en enfer. Mais, je ne suis pas venus pour ça au départ. Hilarant tu ne trouves pas ? En l'occurrence, je te propose de jouer à un petit jeu, une roulette russe. C'est-à-dire, tu as deux solutions, la première étant de ressortir de ce trou lugubre qu'est les enfers en retournant à la surface. Ou bien, tu choisis de pourrir dans ta futur geôle attendant la clémence de Poséidon et je te révèle les secrets de cette voix perdue. Quel est ton choix chevalier ? ...

Triton attendait la réponse, mais n'avait pas du tout remarqué la présence du juge des enfers ainsi qu'un autre spectre nuisible. Se levant lentement de ce qui servait de chaise avant d'entamer une réplique pour le gardien des enfers.

- Excusez-moi, noble juge des enfers, pardonnez-moi d'avoir envahi ce domaine sans la permission d'Hadès, mais j'avais un devoir très important à faire, à propos de cet être. Il pointa du doigt le porteur de Charybde.

- Vous n'avez pas besoin de savoir qui je suis, et de toute façon, je suis une entité bien supérieur à vous mortels...Par contre, si vous m'empêchez de lui parler je risque de me mettre en colère... Même si ce corps reste une projection établie par mes soins. Cependant, le temps presse, pourriez-vous vous occupez de ce gamin sans m'importunez ? Cela serait très agréable de votre part et ceci m'arrangerait au plus au point. J'aimerais encore admirer le ciel coloré. On s'ennuie dans ce monde monochrome, tu ne trouves pas ?... Le seul conseil que je peux te donner, ai de foncer à l'instinct, ça sera la plus concluante des manières.


[ Sacré dilemme hein ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Lun 24 Jan - 18:07

  • Alors que j’attendais tranquillement que le Juge me donne la prison qui avait été choisit pour moi, quelque chose me troubla, au plus profond de mon être, mon cosmos s’échauffa alors même que le vestige de mon écaille vibra, que ce passait-il ? La voix qui me murmurait à l’oreille disparut un instant, remplacé par une autre voix, c’était semble t’il Triton, fils de Poséidon qui me parlait ! Est-ce que je délirais ? L’instant d’après, non loin de moi, je vis se former une silhouette, altière, magnifique et je compris alors de qui il s’agissait, sans attendre, je posais un genoux à terre, la tête incliné en signe de respect.

    « Seigneur Triton. »

    Mais à peine avais-je présenté mes respects à cette divinité qu’elle parla de façon badine, elle attisa ma curiosité lorsqu’elle me parla de la voix dans ma tête. Ainsi donc, Triton savait ce qui se passait ? C’était donc un amusement pour lui ? L’idée d’amuser la galerie n’était pas pour me plaire mais d’un autre côté, que ce soit une divinité marine qui sache ce qui se passe me rassurait, elle ne désirait surement pas me tourmenter outre mesure et vu que j’étais un soldat de Poséidon je n’avais pas franchement à craindre cette voix. D’ailleurs, elle revint, cette fois-ci, au lieu de refuser de l’écouter, j’essayais de la comprendre et j’entendis alors une magnifique mélodie qui m’évoquait l’océan. C’était agréable, en fermant les yeux, je devinais les vagues rouler et s’écraser sur la grève, je sentais l’odeur de l’iode. Mais je fus tiré de ma rêverie un instant, Triton continuait de me parler et le choix qu’il m’imposait me tourmentait, je pouvais avoir une réponse sur cette voix… Ou alors partir de l’Enfer…

    C’est à ce moment là qu’une douleur vive me frappa, mon crâne semblait vouloir exploser, un flash blanc voilà ma vision et me prenant la tête dans mes mains, je m’écroulais sur le sol et alors, quelque chose se produisit, un chant m’enveloppa et je fus comme attiré dans mon subconscient, j’entendais le chant des baleines me jouer une mélodie mélancolique, je pouvais sentir de l’écume sur mon visage, le chant continua, m’emportant vers d’autres horizons, le murmure de la brise marine qui charriait les nouvelles, venues des océans. Qu’est ce qui m’arrivait, pourquoi j’avais cette vision qui me semblait tellement réelle. « Eo… Eo… L’appel des océans, la mélodie des sirènes, leur Hérault. » Une nouvelle douleur cuisante et puis de retour dans cet endroit horrible et triste, le tribunal du Jugement. Je me redressais, Triton était toujours là. Quelque chose en moi changeait, je ne savais pas vraiment quoi mais je le sentais, déjà, j’avais l’impression que mon cosmos avait une nouvelle place dans mon corps, qu’il était plus puissant et puis j’affichais une mine de dégout pour cet endroit, rien ne valait la splendeur du ciel aqueux du Sanctuaire Sous-marin, les bancs de poissons multicolores semblable à des nuages vivants, les baleines qui offraient un ballet magnifique, la grandeur des temples, les piliers soutenant les différents océans. Oui, c’était ça, une œuvre magnifique qui m’inspirait, j’avais envie de parler pendant des heures de ce spectacle mais surtout, je voulais partir d’ici, de cet endroit sombre, sans vie. Mon regard se porta sur Triton, ma stature était droite, presque hautaine.

    « Seigneur Triton, je ne souhaite pas rester ici, j’aspire à retrouver la quiétude et la magnificence du Sanctuaire Sous-marin. »

    Mon choix était fait, je voulais partir maintenant, il me tardait de retrouver un endroit plein de couleurs, me ressourcer, je n’aspirais plus qu’à ça et alors même que ma phrase fut achevée, je sentit quelque chose envelopper Triton et moi, une chaleur harmonieuse, mes pieds décolèrent du sol, j’en avait terminé avec les Enfers, mon corps quittait ce lieu, les océans m’appelaient, et je disparus, laissant derrière moi une étincelle de mon cosmos qui vint s’écraser sur le sol.

    [Vu que la GS est terminée, je retourne chez moi comme les règles le stipulent, bien évidement, s'il y a le moindre soucis, ma boite à mp est ouverte et je modifierais mon post si nécessaire.]

    Arrow Sanctuaire Sous-Marin.
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Dim 6 Fév - 23:08

En tout cas s’il y a bien une chose qu’il pouvait confirmer, c’était que les piliers faisaient vraiment mal… C’est que ça en faisait au moins une dizaine qu’il se prenait, alors oui il pouvait attester!! Il faut dire qu’il avait eut un accueil à la hauteur de son entrée!! Le pire étant sans doute que ce sale môme n’en avait pas conscience, aussi jeta-t-il un regard noir au juge qui l’avait envoyé valser. N’écoutant que d’une oreille ce qu’on lui disait, mais bien décider à aller dire sa façon de penser à cet homme qui osait critiquer sa mère!! Quoiqu’il tilta en entendant parler de la licorne, alors il avait rejoins Hadès, c’est pour ça qu’il était toujours en vie et qu’il avait l’air bizarre… Et puis…que diable venait faire le Griffon dans l’histoire? Oo Tandis que le sale môme réfléchissait au pourquoi du comment à propos du Juge du Griffon –oubliant par la même son désir premier de sauter au cou du juge-, le remplaçant de ce dernier en profita pour énumérer les différents choix à l’autre personne en ces lieux.

Il ne suivit pas la discussion entre les deux, mais sursauta quand une troisième personne s’invita à la fête. Hé ben c’était Byzance ce soir!! Un vrai moulin, on entrait comme on voulait!! Bon restait à savoir si on pouvait sortir aussi… Quoiqu’il en soit il ne suivit pas vraiment la discussion, il avait juste vaguement compris qu’il était question de résurrection, aussi se concentra-t-il sur l’intrus, s’interrogeant sur qui il était. C’était comme face à Marina, il sentait les embruns de l’océan, quelque chose de mouillé, tout comme face à la jeune femme, Fenrir n’avait pas réagit, restant où il était à se gratter derrière l’oreille avec sa patte arrière. Sans doute était-il de la même trempe que celle qui travaillait pour le Dieu des Océans, de même que cet homme qui, s’il observait de plus près, semblait connaître l’intrus et portait également les même embruns d’eau dans son cosmos. Quoiqu’il entendait quelque chose de différent, comme une mélodie, était-ce son oreille de loup qui le percevait, car personne d’autre ne semblait y réagir? Il se laissait doucement porter par cette mélodie; cette dernière semblait le transporter loin d’ici, dans un autre endroit, un autre temps…

Puis tout s’arrêta brusquement, le faisait revenir au moment présent. Sven regarda tout autour de lui, à la cherche des deux hommes, mais ils avaient disparus, comme envolé. Bon ben apparemment on pouvait aussi sortir, comme dans un vrai moulin… Le blondinet resta un moment à observer les alentours, avant de se tourner vers le juge qui siégeait toujours à son bureau. Il s’approcha, plus doucement cette fois, et alla gentiment s’allonger devant le livre grand ouvert, les coudes sur le bureau et la tête poser au creux de ses mains. Puis il pencha la tête sur le côté –un vrai petit ange…- avant de poser sa question.


-Dis, c’était qui l’autre qui s’est invité? demanda-t-il avec toute la candeur du monde.

Puis il porta son regard sur le Livre des Morts et se suréleva en observant pour mieux voir, et s’avancer un peu plus. C’était la première fois qu’il le voyait de si près, mais de là à le déchiffrer…c’est qu’il y avait un grand pas à parler vaguement le grec et à le lire!! Quoiqu’il trouvait qu’il avait fait quelques progrès, non? Les yeux plissées, il tentait de comprendre un minimum le charabia qui était écrit sous ses yeux –sachant qu’en plus il lisait à l’envers, ça rajoutait juste un peu plus à la difficulté de la manœuvre!!

-Y’a marquer quoi dessus? finit-il par interroger le juge.

Et tandis qu’il attendait la réponse du juge, il se retourna brusquement, scrutant la porte avec attention. Quelque chose arrivait, et c’était gros, énorme!! Fenrir lui-même avait poussé un jappement, et l’avait rejoint, observant la porte avec attention également. Une brusque force avait fait irruption en Enfer, quelque chose d’agressif et de violent, bien qu’il y ait un soupçon d’autre chose, comme de la fierté… Quoiqu’il en soit, ça approchait de l’endroit où il était, et le gamin s’enfonçait le bout du bureau dans le dos à force de reculer.

-Wie aankomt…? interrogea-t-il dans le vide, ne parlant à personne en particulier.

Et il attendit, jusqu'à ce que la porte s’ouvre…
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Sam 12 Fév - 1:34

1 H avant l'arrivée du juge du Griffon: [Hérek]

L
e garnement envoyé au piquet; Hérek le noir pouvait dès à présent porter toute sont attention sur le marina de Poséidon, qu'allait-il choisir ? Renier son dieu pour prendre sa revanche sur celle qui à prit sa vie au sanctuaire sacré d'Athéna ? Ou rester fidèle à lui et croupir dans une prison pour le reste de la guerre à penser à sa défaite ?

« Je suis fidèle à Poséidon, aussi j’écarte ton premier choix Juge, au sujet du Colisée, je ne désire pas combattre… Je préfère méditer dans une des Prisons Infernales à mon échec et à comment pourrais-je me venger de Hati de Zeta Prime. Je choisis donc d’aller en Prison. »

Le juge s'attendait à cette réponse, il n'était pas un des marinas de Poséidon pour rien pensa le spectre alors que le jeune homme qu'il avait catapulté plus loin semblait revenir à la charge tel la mauvaise herbe...A moins qu'il ne ce soit assagie ? Surement pas au vue de regard qu'il lança au vieux spectre assis derrière son pupitre qui détourna un instant son regard du petit impudent avant que sa seule vision ne lui prenne la tête, enfin c'était plutôt le cas du marina qui commença soudainement à bouger la tête dans tous les sens comme s'il entendait de multiple voix l'appeler. S'il le pouvait encore, Hèrek serrait en train de froncer les sourcils car il venait de découvrir ce qui tourmentait le marina, le vieux spectre comprit de suite qu'il y avait quelque chose de divin derrière tout ça.

Hérek se demanda qui oserai ainsi tourmenter une âme ici ? Qui serait assez arrogant pour transgresser les lois du seigneur Hadès ? La réponse apparue d'elle même: une forme se matérialisa entre le juge noir et le marina décédé avant de lui poser un dilemme, bien que le visage que portait cette entité ne lui disait rien: il avait déjà ressentit et reconnu ce cosmos d'origine divine:Triton...Fils de l'empereur des Mers.

- Excusez-moi, noble juge des enfers, pardonnez-moi d'avoir envahi ce domaine sans la permission d'Hadès, mais j'avais un devoir très important à faire, à propos de cet être.

Bien que le dieu était en train de bafouer un édit d'Hadès ainsi que l'autorité de juge présent; son maitre n'étant pas là: que pouvait-il faire pour empêcher celui qui annonce le dieu des océans de reprendre son marina ? La réponse ne se fit pas tarder et le dieu repartie avec son marina dont il avait redonné vie dans un léger tourbillon de cosmos semblable à une brise ou un chant...

"Misérable..."

Ne put que marmonner entre ses dents le vieux spectre alors que la demeure retrouvait doucement sa quiétude avant de voir une bouille d'ange apparaitre devant lui sans crier gare.

-Dis, c’était qui l’autre qui s’est invité?

Ah non c'était pas un ange ça: c'était encore ce mouflet aux cheveux blond de tout à l'heure soupira intérieurement le juge alors que le garçon regarda son codex avec attention avant de reprendre avec une mine curieuse.
-Y’a marquer quoi dessus

"Petit, je n'ai ni le temps ni la patience d'apprendre à un bébé de marcher..."


Il se stoppa net en regardant ce qu'indiquait le jeune homme du doigts: la guerre était fini... Zeus avait parlé...Et le maitre de cette demeure s'approchait...
Wie aankomt…?
"Il est là...Voila ton nouveau maitre mon garçon..."

Arrow Porte des Enfers [Rochel]

Depuis la porte des Enfers venait une lueur maléfique, une étoile filante d'un rouge démoniaque dont la seul présence glaçait d'effroi toutes les âmes qui posèrent leurs yeux sur cette chose dans le ciel,se cachèrent de crainte que celui qu'ils reconnurent comme le maitre de la demeure du jugement ne vienne à eux...

Ledit Juge arriva en vue de la demeure du jugement: le flot de cosmos entourant son corps s'estompa lentement alors que deux immenses ailes d'un noir d'airain se déployèrent avant qu'il ne pose majestueusement le pied devant l'immense porte de la demeure du jugement...La guerre était fini, son disciple était parti, il était redevenu lui même; pourtant il ne savait pas quoi mais il lui manquait quelque chose. Le juge passa la porte sous le regard stupéfié des gardes qui restèrent coi à sa vision impériale alors qu'il poussa les grandes portes menant au cœur du tribunal pour la deuxieme fois.

Rochel avança avec une certaine noblesse dans sa démarche jusqu'au pupitre d'Hérek d'un pas lent alors que son regard se posa sur une tête blonde à ses cotés: un petit garçon vêtu d'un surplis de spectre accompagné d'une sorte de chien loup... Le juge se stoppa un instant en voyant son visage terrifié: pendant un instant; il crue voir celui d'un de ses frères du temps où il était prisonnier de la malédiction d'Athéna sur Terre, quel était cette farce ? Pourquoi ressemblait-il à un membre de sa famille morte depuis des années ? Rochel prit soudainement le codex devant le juge du tribunal stupéfié de ce geste avant de commencer à le lire pour s'imprégner de tout ce qu'il à raté en Enfers depuis le début de la guerre, sans sortir le nez de sa lecture; il s'adressa d'un ton neutre au juge qui l'avait remplacé.

"Dit moi mon bon Hérek; pourquoi je sens que tu veux me demander quelque chose ? Quoi que ce soit, je te l'accorde pour avoir fait mon travail pendant ma très longue absence. Parle je t'écoute."


Le sombre spectre vint prés de celui qu'il prenait pour Minos et lui chuchota à l'oreille pendant quelque instant avant de partir du temple dans un tourbillon noir alors que Rochel posa ses yeux sur "la faveur d'Hérek": le jeune homme à coté de lui.

Le juge dévisagea alors le jeune homme avec un grand sourire: il avait lut dans le livre que ce garçon avait vaincu celui qui était devenu un renégat et avait périe des mains d'un autre adversaire en pleine forme; il avait du potentielle sourit le spectre alors qu'il leva sa main au dessu du jeune garçon avant de la poser doucement sur sa tête; il ressemblait tellement à son jeune frère...

"Bien mon garçon; je me nomme Rochel , juge du Griffon de l'étoile céleste de la noblesse et on t'as recommandé pour devenir mon nouveau disciple; de plus cela me plairait bien de t'adopter, petit."


Termina t-il dans un grand sourire alors que son cosmos recouvrit soudainement le surplis du jeune homme ainsi que son chien: toutes leurs blessures commencer à cicatriser plus vite tandis que son surplis se régénérer aussi.

"Comment t'appelle tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Sam 12 Fév - 16:29

Il était apparut, impérial, seigneur de ce domaine. Il était ici chez lui, et ça se sentait, ça se voyait alors qu’il avançait sur les dalles de la demeure. L’enfant l’observa, le visage animer par la crainte, parce que la puissance qu’il ressentait lui faisait peur, elle était sombre et démoniaque. Différente du Spectre qui était venu le chercher le jour où sa mère était morte, elle était bien supérieure. C’est ainsi qu’il reconnut celui qu’on dénommait Juge du Griffon, l’un des terribles juges des Enfers, et c’était autre chose que de croiser de simples Spectres de son niveau. Et à mesure qu’il avançait, Sven tentait de reculer, mais bloquer comme il était par le bureau, il finit simplement par se déporter sur le côté, gardant toujours un œil sur le Juge. Derrière lui, Fenrir avait finit par aller se planquer de l’autre côté du bureau, ne préférant pas avoir à faire avec cette force de la nature.

Sven suivit vaguement l’échange entre les deux, la peur étant toujours présente, ancrée dans son corps. Il ne pouvait plus bouger, une fascination étrange montant en lui, pour la puissance de cet homme, la présence qu’il dégageait… Aussi l’observa-t-il plus longuement, occultant totalement la présence du juge remplaçant. Il contempla chaque geste de cet être, lorsqu’il prit le livre, puis plongea son regard vairon dans celui bleu de son interlocuteur alors qu’il se tournait vers lui. La voix qu’il lui parvint était grave, mais lui semblait avoir une intention douce également. Rochel était le nom de la personne face à lui, et apparemment ce dernier voulait…l’adopter? Oo Mais il avait déjà des parents lui!! Il avait pas envie d’en avoir d’autre!!

Le blondinet fronça les sourcils, prêt à répondre, lorsque le cosmos du Griffon l’enveloppa, il entendit un jappement de la part de Fenrir, lui prouvant que lui aussi subissait le même traitement. Mais contrairement à ce qu’il avait ressentit en premier, c’est une douce chaleur qui l’enveloppa, et il sentit son énergie revenir peu à peu, ses blessures se refermèrent à vu d’œil et son cœur battit à nouveau. En réponse à cela, son cosmos s’éveilla, semblant répondre à celui du juge, s’éveiller d’un long sommeil alors qu’il le parcourait dans son ensemble, se mêlant un court instant à celui du juge. Son Surplis le recouvrit à nouveau, sensation trop longtemps absente, lui prodiguant une fraîcheur bienvenue qui le fit soupirer de bien être. Puis tout s’arrêta, le cosmos du juge se retira tandis que le sien se calmait; dans le même temps, Fenrir était revenu à ses côtés, observant le juge avec attention.

Sven ouvrit les yeux –qu’il ne se souvenait pas avoir fermé-, alors qu’une question parvenait à ses oreilles. Le loup-garou observa un instant son interlocuteur, réfléchissant à la marche à suivre. Il pouvait très bien envoyer l’homme voir ailleurs s’il y était, mais il pouvait aussi accepter… Continuer seul voudrait dire rester avec sa propre meute, à évoluer seul sans l’aide des autres et finir par devenir Dieu seul sait quoi. Mais il pouvait aussi accepter l’aide d’une puissance supérieur qui pourrait sans aucun doute le tirer vers le haut et faire de lui une bête respectable –au moins un peu. Mais dans son orgueil juvénile, l’enfant voulut refuser, il n’avait besoin de l’aide de personne!! C’est alors qu’il l’entendit, cette voix qui était venu à lui lorsqu’il était mort…celle du Loup-garou; et elle lui soufflait la réponse adéquate. Alors l’enfant pris sa décision, et il planta un regard déterminé dans celui du juge.


-Sven Chernavska, commença-t-il de sa voix enfantine. Spectre du Loup-garou de l’Etoile Céleste de la Rage.

La proposition était acceptée, cela se voyait dans le regard du jeune garçon. Les dés étaient jetés, le destin était désormais en marche…
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Dim 13 Fév - 1:36

Ce qui était en train de se passer était un spectacle fort rare que celui du juge du Griffon en train de recouvrir le jeune homme de son cosmos noir main néanmoins remplit de chaleur: c'était une technique qu'il tenait du spectre du Kirin alors qu'il pensait devenir le chevalier du Bénou; cela consistait à insufflé son cosmos dans le corps de quelqu'un pour réchauffer ses forces vitales, rallumez son cosmos et réveiller son armure si celle-ci est en piteuse état; enfin cela permet une dernière chose: ce don de cosmos agit aussi comme un lien entre eux alors que le regard du juge pénétra doucement celui du garçon qui le regardait avec tant d'intensité... Comment se faisait-il qu'il soit aussi jeune ? Et pourquoi lui était-il si famillié ?

-Sven Chernavska, Spectre du Loup-garou de l’Etoile Céleste de la Rage.

"Bien, Sven: l'étoile céleste de la rage est désormais sous la tutelle de l'étoile céleste de la noblesse. Tu es dorénavant mon protégé et mon apprenti, Sven Chernavska; sache que tu n'es plus seul désormais."


Le puissant juge recula d'un pas alors que le regard du jeune Sven restait ancré dans le sien: quelle détermination dans son regard pensa le juge dont le sourire s'élargissait doucement alors que ses yeux laissait paraitre une tendresse peu commune pour celui qui avait l'apanage de juger les morts; devenait-il sentimental depuis la perte de son ancien disciple ? Ou était-ce car il avait le visage d'un de ses frères ? Assez de ses questions inutile murmura intérieurement le juge alors qu'un cosmos bien plus puissant que le sien se fit ressentir à deux lieux de la demeure du jugement.

"As tu sentis, Sven ? Prend ton animal avec toi; nous partons sur le champ."


A peine ses mots sortirent de sa bouche que son cosmos tourbillonna autour d'eux sous la forme d'une tornade qui commençait à se lever tandi qu'une lueure rougeâtre bouillonnait dans la main du spectre tandis que son regard impériale se posa vers le lointain tandis que le vent qui s'était levait; commença à faire voler les chaises et les bougies du lieux par sa force. Si les années de sommeilles par la malédiction de la déesse de la guerre n'avait pas diminué ses sens et ses souvenirs: il y'en a justement une à la porte des Enfers.

Rochel referma sa main dans un hurlement de tonner au beau milieux de la pièce quand il écrasa la lueur rougeatre entre ses doigts...Puis plus rien: le silence était revenue, emportant avec lui le départ du juge des Enfers et son jeune disciple.

Arrow Porte des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Mar 15 Fév - 13:35

[Toute petite inspi, tout petit post, dsl Sad]

Le pacte était désormais scellé, il avait signer en abs de la page et il ne pouvait plus faire marche arrière, non pas qu’il en aurait eut envie –un loup ne revient jamais sur sa parole-, mais il savait désormais que faire un pas en arrière serait signer sa propre mort. Mais il la sentit, son étoile, sourire de toutes ses dents, heureuse qu’il ait accepté de conclure un pacte avec le diable en personne. Un frisson le parcourut, avant que la voix grave du juge ne parvienne à ses oreilles, lui expliquant que désormais il serait sous sa tutelle et protection. Mais en attendant il y avait toujours un point qu’il avait du mal à saisir, cette histoire d’adoption…est-ce que ça voudrait dire qu’il fallait qu’il l’appelle "Papa", désormais? Oo Nan parce que bon, en général c’est ce qu’on fait non, quand on adopte? En tout cas chez lui ça se passait comme ça… Il faudrait tout de même qu’il pense à poser la question à son désormais tuteur -"Maître" vu qu’il était désigné comme apprenti non?-, mais plus tard… Pour le moment une autre force colossale se faisait sentir à l’entrée des Enfers, le genre de force qu’on ne pouvait louper –même e étant une buse en cosmos. Quoiqu’en y regardant de plus près et en se concentrant un peu, il pouvait également discerner de faibles lueurs miroitantes derrière; les Spectres rentrait à la maison.

Le Juge se recula et porta son regard au lointain, tandis que son cosmos s’élevait en tourbillon autour d’eux. Mais étrangement, l’enfant n’avait pas peur, il était même fasciné par cette puissance qu’il ressentait et la noblesse qui en ressortait. La flamme rougeoyante qui logeait dans la paume de Rochel était hypnotisante pour notre jeune Spectre. C’est presque comme un pantin qu’il s’approcha du Griffon, vivement rejoint par Fenrir, obéissant à celui qu’il considérait désormais comme son chef de meute. Il ne se préoccupa pas spécialement des meubles qui volaient dans la tribunal –à moins qu’il ne le frôle dangereusement, mais là c’était surtout une question de survie… Et quelques instant plus tard, il se sentit emmener. Dans le même temps où le Juge broya la flamme dans sa main, le cosmos autour d’eux se condensa avant d’exploser dans un bruit de tonnerre, puis plus rien.

Enfin, lorsqu’il regarda autour de lui, il n’était plus du tout au même endroit…

Arrow Porte des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Mer 15 Juin - 20:46

Arrow entrée des enfers http://www.saints-of-thepast.com/t4610-pv-par-les-vagues-de-la-violence-combat-rochel-vs-urio

Urio se retrouva instantanément dans un autre endroit. Cet endroit était le temple du jugement. Là ou devaient passer chaque hommes ayant trépassés au combat ou mort naturellement. Son âme virevoltait, scrutant du regard le maudit lieu quand soudainement quelque chose fut lâché de plus haut. A sa grande surprise il vit que la chose lâchée n' était rien d' autre que son corps sans vie. C' était Rochel, le juge des enfers, qui venait de faire cela.

L' âme du chevalier d' or vogua autour de ce corps meurtri et qui n' avait plus aucunes expressions. Les blessures, le sang étaient encore visible, mais plus le regard. Ce regard, ses yeux, étaient fermé ne laissant rien apparaître de sa dernière vision de sa vie qu' il aurait plus communiqué. L' âme d' Urio pénétra dans le ventre et tenta de reprendre le contrôle de ce corps qui était le sien. Mais aucunes connexions ne prenaient, aucunes possibilités de ce côté. Pourtant la perséverance de ce chevalier d' or était l' une de ses caractéristiques principales, alors il réessaya de nouveau, et encore de nouveau..mais toujours rien.

Gggrrr....

A la dernière tentative, l' âme plongea directement au niveau de la tête et essayait l' impossible. Elle avança dans les méandres de ce cerveau quasi inerte, ne dégageant quasiment plus aucunes connexions entre les neurones principaux, et tentait de trouver un endroit encore vivant pour pouvoir reprendre le contrôle de soi. Alors que l'avancée se faisait rapidement, l' âme ressentit une décharge électrique non loin de lui.Elle se disait qu' on trouvant cette endroit et en refaisant une connexion entre l' âme, les neurones encore en vie et le corps tout redeviendrait possible.

Je l' ai trouvé....

Une petite partie du cerveau était encore active, alors Urio plongea dedans se connectant à ce qu' il restait de lui. Il fallut attendre des secondes avant de pouvoir constaté un changement alors qu' enfin les yeux se mirent à clignés des paupières.....
Revenir en haut Aller en bas
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Jeu 16 Juin - 15:00

Mais à quoi jouait donc cet homme en contrebas ? Ou tout du moins, ce qu'il en restait. Il y avait une âme virevoltante, d'un côté, et son propre corps inerte, de l'autre. Comme si le pouvoir du Sombre Monarque allait faire son effet dans un endroit pareil ! La Demeure du Jugement.

Une ombre suivit la scène, du haut de son étage. Derrière un pupitre en or massif, la silhouette ténébreuse se dissimulait de la tête aux pieds dans une longue cape noire. Et lorsque le défunt eut fini son numéro de va-et-vient, elle s'installa sur sa chaise confortable, déjà prête à ouvrir une sorte de vieux grimoire où toutes sortes de choses y étaient inscrites, concernant les gens du Monde des Vivants. Les pages tournèrent alors inlassablement, jusqu'à ce que des doigts squelettiques glissent sur un nom très précis.

_ Urio ! S'écria une forte voix. Urio, Chevalier d'Or du Cancer, n'est-ce pas ? Oh, un Saint d'Athéna, je vois. Bienvenue dans le Meikai, haha ! Je suis le Juge Hérek, et je dirige ce tribunal des âmes damnées.

On ne pouvait distinguer son visage, pour la simple et bonne raison qu'il semblait ne pas en avoir. Seules deux petites flammes lui servaient d'yeux, au plus profond de sa capuche.

_ Je lis ici que tu as combattu le Seigneur Rochel du Griffon. Quelle idée farfelue tu as eu là. Tu auras donc ce que tu mérites. Un repos bien mérité pour l'éternité, en pourrissant dans une de nos magnifiques prisons infernales !

Le Juge ricana brièvement, car il se souvint très vite que le silence dans cette vaste pièce glaciale devait être roi. Pourtant, autant oser venir dans le Royaume des Morts relevait du miracle ou de l'impossible, autant s'attaquer à l'un des plus puissants résidents des Enfers paraissait stupide.

_ Mais au vu de tes exploits passés, peut-être que tu serais enclin à nous prêter main forte dans nos futurs desseins ? Rejoins notre armée, et je puis t'assurer que notre Divin Maître saura être reconnaissant à ton égard, en retour.

Sa main en os plongea ensuite dans les abysses, probablement pour être utilisée comme appui. Cependant, une fois encore, c'est un menton invisible et obscur qu'on y déposa.

_ À moins que tu préfères souffrir davantage, en t'imaginant pouvoir vaincre les valeureux gladiateurs de notre bon vieux Colisée ? Bien sûr, ils ne te laisseront jamais t'en tirer. En contrepartie, on leur a même promis la liberté.

Le Juge Hérek s'étouffa quelque peu et toussa de la poussière. Non pas qu'il avait avalé de travers, mais surtout parce qu'il imaginait déjà le spectacle divertissant qui pourrait régner aux Enfers, si le Saint optait pour ce choix. Il ramassa ensuite un petit marteau, en or lui aussi, et attendit la réponse de l'accusé, afin de pouvoir valider la sentence.
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Jeu 16 Juin - 15:52

Toujours allongé sur le sol de la demeure du jugement. Urio venait peut-être là de réussir un exploit qui à jamais devrait marquer la mémoire des enfers ? Comment un mortel, même si cet homme était un puissant chevalier d' or, venait de réussir à reprendre possession de son corps alors que ce dernier n' était plus qu' une âme censé erré et purgée une peine longue et douloureuse ?

L' âme du chevalier défunt continuait sa lutte pour reprendre le contrôle de sa destinée, tentant tour à tour d' accentué toutes les combinaisons et connexions possible pour redonnait vie à son cerveau et à ce corps inerte. Alors que tout cela était en de bonne voie, une voix se fit entendre. Cette voix, Urio ne l' a reconnaissait pas. Soudainement, les yeux du saint se révulsèrent inexorablement, ses membres se mirent à tremblaient l' espace d' un instant, puis plus rien, plus aucuns mouvements. La voix continua son dialogue en n' ayant au préalable aucune réponses à ses questions. Les longues minutes à entendre cette voix et ne pouvoir bouger laissait la colère du chevalier l' envahir.

Mais, il va la fermé celui-là !.... Laisse moi le temps de revenir d' entre les morts et tu verras ce que tu verras....Mais ?!....Je ne suis plus sourd. J' entend de nouveau....

Quelques secondes s' écoulèrent puis un énorme hurlement eut lieu. C' était Urio poussant un cri de douleur intense. Son front en suée, il se réveilla enfin. Ses yeux étaient fixés sur le plafond, alors que ses pupilles regagnaient leur couleur originelle. Le bleu clair.

Ou est-il ce Herek ?

Le saint s'asseya difficilement et ne vit rien à son niveau. Il observa les escaliers menant vers un étage supérieur et de là il aperçu enfin ce spectre qui lui avait parlé. Il tenta des lors de se relevait. A sa première tentative il tomba comme petit garçon apprenant à marchait pour la première fois.

Gggrr....mon corps ! C' est comme-ci il ne me répond pas !

Il décida donc de se concentré et fit appel à son cosmos. Celui-ci ne tarda pas à revenir et à entouré le chevalier d' or du cancer. De là, la seconde tentative fut beaucoup plus simple. C' était comme-ci il venait de retrouver souplesse et vitalité.

Attend ! Bouge pas j' arrive....Lança Urio à son interlocuteur.

Le visage de nouveau arrogant et sûr de lui, Urio monta les marches qui le séparait d' Herek et enfin il l' apperçut.

Tu es là ! Excuse moi Herek, mais je n' étais pas moi même quand tu me parla tout à l' heure. Pourrais-tu reprendre depuis le début stp ?

Avec le sourire narquois qu' il avait bien ancré sur le visage, cela stipulé clairement que le saint se moquait à coup sûr de cet homme.


Revenir en haut Aller en bas
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Ven 17 Juin - 12:47

Herek le sombre retint un éclat de rire peu habituel pour un juge dans son tribunal alors que le chevalier d'or comparaissant à sa vue, reprenait lentement le contrôle du cadavre qui lui servait de corps: autant faire marcher une éponge calciné. Mais il semblait ne pas lâcher prise celui-la pensa le juge nappé d'ombre tandis qu’après plusieurs spasmes très distrayant, le chevalier du Cancer essayait de se lever... Pour tomber lamentablement et sans aucune classe.

-Amusant...

Le mort vivant du Cancer fit alors bruler son cosmos avant de tenter de se lever pour la deuxieme fois et sans tomber cette fois-ci. Maintenant qu'il avait fini de faire son mariole, peut être pouvait-il continuer ? Seulement au vue des réflexions du mort: son cerveau avait dû être broyé pendant son combat ou alors était-il tout simplement stupide ? Cela pourrait expliquer qu'il voulu défier le maitre du Tribunal dans leur territoires.
Amusé plus qu'autre chose; le ténébreux Herek répondit au chevalier d'or avec sa voix grave teinté d'une note de sympathie ou de sadisme.

-Répéter dis tu ? Soit je vais le faire... Mais je ne t'autorise pas à me parler de la sorte petit crabe.

D'un coup de marteau sur son pupitre: des Chaines se matérialisèrent autour du saint avant qu'une chaise n'apparait sous lui tandis que les entraves l’obligèrent à s’assoir face au juge qui le toisait.

-Urio du Cancer; tes derniers actes en tant que vivant fut de défier le juge du Griffon Rochel et tout ce que cela t'a apporté fut de perdre la vie, ton honneur, ton armure et ta liberté en ce royaume. Défaite que je lit des plus cuisante... Ce n’est pas la première non plus.

Sa voix prenait une note venimeuse tandis qu'il continua.

-Trois choix s'offre à toi:
Le premier est de rejoindre l'armée des Morts, un ancien chevalier d'or pourrait attirer l'attention de notre maitre et ainsi te ramener à la vie. Ainsi tu pourras batailler de nouveau sur le sol des Mortels sous les ordres de nos généraux. Mon choix préféré au passage. Qu'en dit tu ? Personne ne viendra te sauver que ce soit tes frères ou ta sois disant déesse alors réfléchis y.


Le second est de pourrir dans une de nos prisons tel le chien que tu es ! Voila le prix à payer pour avoir crue avoir la force de vaincre le Griffon: tu expiras tes crimes jusqu'à la fin des temps. Tous tes péchés te torturerons, que ce soit la mort de ton apprenti ou tes défaites. Tu passeras l'éternité avec eux.

Le troisième choix n'est pas des moindres comparé au autre: Je te propose de gagner ta liberté par le combat et le sang ! Tu iras dans le Colisée des Enfers et tu te battras pour nous ! Tu saigneras pour nous et tu geindras pour nous ! Si la fortune est avec toi tu pourras peut être revoir la lueur du jours dans ton monde au prix d'une succession de combat plus acharné les une que les autres...


On pouvait deviner son sourire derrière son voile d'ombre.

-Un seul homme à réussis à sortir du Colisée: Il s’appelait Yaku ! Pour se venger de ses bourreaux il a trouvé la force de se battre... Ton élève vaux bien mieux que toi.

La lecture de son Grimoire lui avait révélé tout cela. Maintenant c'était à Urio de choisir son destin.

Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Ven 17 Juin - 14:54

La réaction du juge Herek ne se fit pas attendre plus longtemps alors qu' Urio venait de se moquait ouvertement de lui. D' un regard à vous faire mourir de peur, et de l' aide de son marteau. Il frappa sur ce qui lui servait de pupitre et libéra des chaînes de cosmos pour entravé la liberté de mouvement qu' avait pu recouvrir le chevalier d' or. Décidément, il n' était guère chanceux ses derniers temps.

Hey, mais c' est quoi cette mascarade ? scanda le saint de l' espoir pendant que les chaînes le fit s' absoudre à s' asseoir sur une chaise ancestrale.

Poussant un drôle de rire, Herek proposa donc les trois fameux choix au chevalier d' or. Le premier étant de rejoindre l' armée des spectres d' Hadès et de servir la cause du mal absolu. Rien que ça !? Le second étant d' être enfermé à vie et de pourir dans les geôles infernales des bas fonds des enfers. Pff!! Pas terrible comme solution. Et la dernière. Certainement la plus intéressante d' entre toute. Combattre sans cesse, sans relâche pour regagné la liberté. Mais à quel prix ?

Ligoté comme un vulgaire mortel, Urio ricana légèrement.

Crois-tu réellement que je vendrais mon âme et trahirez mon propre camp ? Jamais ! Tu m' entend ?

Là, Urio tenta de se libéré de ses chaînes de cosmos. Malheureusement, cela échoua car de puissante décharges électriques le fit abdiqué et la douleur du combat était encore très marqué. Sa force n' étant; également, plus que l' ombre d' elle même. Son visage fit disparaître ce sourire narquois et laissa apparaître une flamme remplit de haine à l' encontre de ses chiens des enfers.

Torturé dis-tu ? Mais je le suis déjà....Expié mes crimes !!! Pardon !!! Vous vous foutez de moi là ?? C' est à vous d' expier vos crimes, pas à nous....

Reprenant son calme, Urio reprit:

Yaku a combattu. Et il en est sorti ! Mais ou est t' il alors ?

Réfléchissant encore un instant à cette solution qui s' offrait à lui.

Je préférerais combattre plutôt que de pourrir dans vos geôles ou de vendre mon âme à Hadès.
Revenir en haut Aller en bas
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Sam 18 Juin - 2:04

Vraiment très amusant ce saint pensa le juge au orbite vide de tous tel un néant de noirceur alors que le dit saint essayais tant bien que mal de se libérer de ses entraves de cosmos; que croyait-il pouvoir faire avec cette flammèche qu'était son cosmos et son corps à trois-quart lapidé ? Enfin il est fort aisé de voir les imbéciles se fatiguer pour rien et voir un chevalier d'or dans une position aussi inconfortable qu'humiliante avait un je ne sais quel coté jouissif pour le puissant Herek; il ne faudrait pas oublier qu'il fut d'abord spectre avant d'être juge suppléant du tribunal du Silence.

Après quelque minute d'effort inutile et de paroles en l'air, Urio sembla se calmer un instant avant de s'écrier sur ce qu'était devenue son jeune disciple décédé. Puis il se ravisa avant de donner son choix à Herek.

-Es-ce ton dernier mot ?

Le juge se leva de toute sa taille, surplombant le Cancer d'un ou deux mètres garce à son pupitre alors que son visage caché par son voile se rapprochait d'Urio; à croire que son cou s'allongeait.

-Soit.

Son cosmos aussi noir que la nuit se déploya dans tout le tribunal: allumant une multitude de bougies, une plume s'éléva alors devant lui et griffa Urio avant de se planter dans le grimoire ancien et se mit à rédiger ce qu'allait dire le juge avec le sang du Cancer.

-L’accusé Urio, Chevalier d'or du Cancer est reconnu coupable de s'être aventuré en Enfer malgré nos lois: il à lui même choisie sa sentence... Urio je te condamne à combattre dans le Colisée des Enfers !


Les portes du Tribunal s'ouvrirent en grands alors qu'un défilé de spectres à l'armure squelettique encercla l'ex chevalier d'or tandis que la voix d'Herek se fit plus saignante et glaciale que jamais.

-Gagne trois combat si tu veux partir mais perd en un seul et tu recommenceras dans les pleurs et les larmes! Normalement j'aurais du te retirer ton armure mais celle-ci est en miette alors je ne peux te dire qu'une seule chose Urio, Ex chevalier d'or du Cancer.
Bienvenue en Enfer !

C'est dans un éclat de rire à glacé le sang que la cohorte de soldat partirent en tenant Urio par ses multiples chaines, Le Colisée venait de gagner un nouveau combattant.
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   Sam 18 Juin - 14:05

A la dernière phrase du saint de l' espoir. Le cosmos maléfique du juge Herek prit forme dans la chambre du tribunal infernal et alluma, l' instant d' après, des dizaines de bougies aux couleurs de l' ombre et aux senteurs de la mort. Puis, une plume aussi noir que le plumage d' un corbeau s' envola, griffant au passage le visage d' Urio, et vint se posait sur le grimoire maléfique. A l' aide du sang de ce chevalier d' or la plume scella le pacte qu' Urio venait de faire avec Herek.

Les combats allaient pouvoir commençaient, et espérons pour le cancer que ses excès ne le mèneront pas vers le côté obscure de la force. Soudainement, les portes du tribunal s' ouvrirent et laissèrent entrer une horde de gardiens squelettiques qui vinrent encerclé le chevalier d' Athéna. Herek reprit la parole stipulant clairement que pour pouvoir regagné la liberté, il devrait gagné trois combats.

La horde de squelettes attrapèrent les chaînes de cosmos d' Urio. L' un d' entre-eux se détacha du rang et d' un violent coup de pied balaya la chaise. Urio tomba à terre, et de là il fut traîné vers les arènes de combat des enfers.

Herek ! Je te reverrais.....

Ainsi s' en était allé l' un des plus puissants chevaliers de la déesse de la guerre, Athéna. Il avait lui même choisi ce destin par ses propres actes. A lui de les assumés maintenant.


Arrow arène de combat des enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La demeure du jugement.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La demeure du jugement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Demeure du Jugement-