RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Vague de marinas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Ven 8 Oct - 22:42

Le spectre du Bénou attendit un instant son adversaire; voila quelque minute qu'il s'était posé sur les marches menant au temple du Bélier afin de pourvoir ce battre avec l'homme qui l'avait défié; mais celui-ci n'était pas venus: De la lâcheté ? Peut être que affronter l'oiseau blessé était peut être trop pour lui et qu'il a réfléchi ? Ou encore que son maitre l'avait rappelé à lui ?
"Pfff...Poltron..."

Rochel parti sous cet dernière parole en direction du temple du bélier afin de venir prêter main forte à ses frère damnées.

Arrow Temple du Bélier
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Vague de marinas   Mer 13 Oct - 20:52

Arrow Entrée des Enfers

Hum... On pouvait dire que son éveil tombait à point. C'en était même surprenant... L'appel du sang et des ténèbres sans doute. N'y avait-il pas meilleur chant pour une Vampire, après la voix de ses maîtres bien entendu...

Enfin, la splendide spectre n'avait guère le temps de se poser davantage de questions. Elle approchait du lieu des carnages. En effet, de loin, de très loin, elle avait flairé l'odeur ennivrante du sang, trouvant sur son chemin corps en lambeaux et âmes en transit droit vers l'Hadès.

Autant de traces laissées par les siens. Cette merveilleuse piste était si nette qu'elle ne pouvait se tromper de chemin.

Un véritable délice à admirer...

Puis, enfin, elle se présenta à l'Entrée du domaine sacré, droite et singulièrement détachée. Nulle émotion ne se lisait sur son visage au teint de neige, du marbre ou de l'albâtre, alors que de tous côtés ne cessaient d'éclater explosions sur explosions.

Des combats plus qu'acharnés devaient se dérouler en ce moment même. Et elle, elle comptait bien rejoindre les siens.

[HRP : voilà, je débarque après tout le monde, c'est très court mais je viens aussi juste de m'éveiller...]


Dernière édition par Lydia le Lun 14 Fév - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Vague de marinas   Sam 16 Oct - 10:52

[HRP : désolée pour le double post...]

Aussi, s'accorda-t-elle un bref instant de recherche. Il y avait tant de cosmos explosant en tout sens qu'elle se devait d'y voir un peu plus clair avant de foncer tête baissée n'importe où.

Et un léger sourire se dessina sur ses lèvres roses pâles.

Le sang et le cosmos coulaient vraiment à flots. Elle avait déjà eu un échantillon des exploits de ses semblables en passant au large du village de Rodorio. Le point de départ de l'attaque qui portait maintenant gravé en sa chair, dans tous les sens du terme, les marques du passage de ses frères spectres avant que ceux-ci ne se dirigent vers le Sanctuaire, traversant cette même Entrée...

Puis, ses fins sourcils roux se froncèrent. Les spectres et les saints n'étaient pas seuls en ces lieux. Il y avait aussi les cosmos de marinas ainsi que ceux d'autres guerriers qui lui étaient encore totalement inconnus.

Enfin, pour l'instant...

Acheva-t-elle tandis qu'un sourire plus que cruel apparut sur son visage aussi clair que la pleine lune.

Bien, visiblement, j'arrive vraiment après tous les autres. Et plus personne pour garder ses lieux... ou se soucier de ma présence. Et bien soit, continuons...

Et sur ces ultimes pensées, elle s'enveloppa de nouveau de sa cape claire avant de quitter les lieux, se dirigeant droit vers le premier temple dont la fureur des combats l'attirait déjà.

Arrow Temple du Bélier
Revenir en haut Aller en bas
Aly


Nouvel Éveillé


Messages : 4862

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Dim 7 Nov - 11:19

Arrow Sanctuaire Sous Marin : Temple de Poséidon

Le voyage dans ma bulle de cosmos avec comme passager Eo et Ondine, se passa bien. Je fus stupéfaite au décollage de la beauté de notre empire. Le coeur gros, je l'avais quitté afin d'aider les marinas. Un haut chef de garde ne peux pas rester toujours derrière les lignes quand tant d'âmes se battent pour leur idéaux. Il faut aussi leur faire montrer que nous aussi nous pouvions bouger et leur montrer que nous divinités nous sommes là avec eux et qu'ils ne sont pas seuls.

C'est dans un silence total que nous sortions enfin de l'empire sous marin et ressentîmes des cosmos de toutes part. Sans rien à dire à personne, je me changeai directement en tout petit oiseau afin de voir les alentours de l'entrée du sanctuaire. A peine quelques minutes et je revins vers les deux officiers mariners. De nouveau, je pris forme humaine et Marina était de retour.


- Bon, il reste ici quelques saints, astres, ase et spectres plus Storm et Unity. Unity se bat contre un gold saint d'or et il est en difficulté tout comme Storm qui se bat contre un astre bien plus élevé que lui niveau rang. Je le ressens très fort.

Ensuite un peu plus loin, j'ai vu un spectre contre un saint. C'est dingue la facilité dont je peux les reconnaître. Leurs essences cosmiques miroitent et leurs donne une couleur bien spécifique. Et puis il y a aussi un spectre contre un astre aussi.

Je ressens de tout ici. Allez vers la première maison, bonne chance à vous deux.


J'avais décidé de rester ici car je voulais que Storm et Unity ressentent ma présence afin de leur donné un peu d'espoir et finir le travail le cas échéant. En tant de guerre la pitié ne doit pas être. Par contre tournant ma tête vers le village d'où les fumées noircissaient encore le ciel, un peu plus loin dans les hauteurs, je perçus deux cosmos bien distinct. Et rien que ceci fit que ma curiosité me dit tout bas d'attendre dans l'éventualité d'une rencontre. Mais pour le moment, j'étais là pour les marinas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Vague de marinas   Lun 8 Nov - 23:24

  • Enfin ils étaient arrivés, le sanctuaire d’Athéna, Thétis les avaient transporté directement devant les marches des temples. Eo respira l’air et il fit une grimace, il y avait une odeur de chair brûlée, il se retourna et il vit Rodoir à feu et à sang, les spectres n’avaient pas fait dans le détail. Il refit face aux temples zodiacales et se concentra, bon nombres de combats se déroulaient ici, c’était un véritable chaos, le Temple du Bélier semblait pourtant le plus calme mais il n’y avait pas que ça, bien plus prêt du petit groupe, de nombreux combats opposaient des saints, des astres, des spectres mais aussi des marinas ! Eo identifia deux cosmos venant d’Atlantes, l’un était égal au sien et l’autre avait la puissance d’un rang supérieur, surement un Général… Les deux guerriers étaient en mauvaise posture et malheureusement personne ne pouvait rien y faire, c’était quelque peut rageant de ne pouvoir intervenir.

    La divine Thétis revint alors d’un petit tour qu’elle seule pouvait réaliser et elle parla à Ondine et Eo de façon brève sur les combats qui étaient en train de se dérouler aux alentours, confirmant le jugement de Charybde, cependant elle ne dit rien quand à la situation des deux marinas mais il ne fallait pas être dupe. Elle demanda alors aux deux atlantes d’aller au Temple du Bélier. Eo fit une légère moue, ici même des combats allaient se terminer et il y avait de grande chance que ce soit des ennemis et l’idée de laisser la divinité seule ennuyait le jeune homme quand bien même elle avait surement de la puissance à revendre face à des pauvres mortels. Le Capitaine de Charybde fit alors face à Thétis et il s’inclina légèrement, le poing frappant son plastron, il avait des manières plutôt archaïque mais il préférait être ainsi et mettre un peut de distance relationnel. Il fit juste un petit signe de tête et tourna le dos aux deux femmes, il n’y avait plus rien à dire, de toute façon ce n’était pas le genre à parler énormément. Cependant il lança par respect à Thétis une petite phrase.

    "J'espère vous revoir en haut du Sanctuaire afin de célébrer notre victoire sur les traitres et les idéalistes d'une paix grâce à la Justice."

    Eo de Charybde commença alors à monter les marches, sans se retourner il pria pour ceux déjà au combat, il y avait encore un mince espoir de victoire. Eo avait remarqué que Thétis avait l’air inquiète, cette Déesse semblait bien proche de ses hommes, c’était pour le moins étrange, il n’aurait jamais pensé voir une divinité si proche d’être un mortel. Alors qu’il gravissait maintenant les marches menant au premier temple, Eo secoua la tête, il ne devait plus penser à ce genre de chose et ne voir que l’objectif premier, aider les spectres et abattre le plus d’ennemis possible, la tâche était rude cependant et le Capitaine ne voyait certes pas les saints laisser passer gentiment les assaillants, d’un autre côté, Charybde sentait que la première maison était semble t’il déserte, sauf peut être le cosmos d’un spectre à l’aura d’ébène, au moins peut être que cet être venu des profondeurs de la Terre pourrait il attester de la situation.

    Il ne prêtait pas attention à Ondine, elle devait surement le suivre ou peut être qu’elle-même attendrait que les deux combats soient terminés avant d’en prendre un pour laver l’honneur des marinas… Elle était du genre à s’emporter devant une victoire adversaire et dans ses pensés, Eo avait de la peine pour celui qui allait devoir affronter cette tornade rousse.

    L’avenir était devant le Capitaine de Charybde, lui qui venait tout juste d’arriver, le voilà catapulter au paroxysme des combats, nul doute que les résultats qui allait apparaitre bientôt déterminerait la victoire ou la défaite pour l’alliance Marinas-Spectre.

    Arrow Temple du Bélier
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Sam 13 Nov - 18:30

Arrow [Combat Guerre Sainte: Sven VS Shaun] Entre crocs et sabots...

Marre, marre, marre et encore marre!! Il avait plus que marre de ce pays!! La chaleur étouffante qui régnait en ces lieux ne l’aidait en rien à récupérer de son combat, au contraire!! Plus il avançait, plus il avait l’impression que ses forces diminuait à vu d’œil, et il en était de même pour son compagnon qui peinait à reprendre son souffle. Tous deux étaient obliger de régulièrement prendre une pause afin de ne pas tourner de l’œil dans la minute qui suivait. Et c’était d’ailleurs le cas en ce moment même. Sven était de nouveau assit à l’ombre d’un rocher, en sueur, profitant que son armure refroidisse très rapidement à l’ombre. En ça il bénissait les Surplis car étant une armure de l’ombre, la sienne se régénérait plus vite lorsqu’il se mettait à l’abri du Soleil, et surtout refroidissait rapidement, lui apportant ainsi la fraîcheur dont il avait besoin. Fenris l’ayant également rapidement compris se collait contre le corps de son maître, à la recherche lui aussi de la fraîcheur. Ainsi, lorsqu’ils étaient suffisamment à l’aise, il reprenait leur route jusqu'à la prochaine pause, avançant aussi rapidement que possible vers l’entrée du Sanctuaire.

Il met un peu de temps, mais il finit par y arriver, là où il voulait, à l’entrée du Sanctuaire d’Athéna, là où il avait sentit des cosmos arriver. Mais plutôt que de foncer tête baisser, il prit le temps d’observer avant toute chose. Ces cosmos là l’intriguait grandement, ainsi se cacha-t-il derrière les rochers afin de les observer de loin. Et il les vit alors, cet homme et cette femme qui venaient d’arriver. La première avait de longs cheveux…roses? Oo Quant à l’autre il avait les cheveux bleus plus courts. C’était bien la première fois qu’il croisait des gens avec des couleurs de cheveux aussi…excentrique et peu banales? Mais sa curiosité était éveillée et il les observa alors un petit moment. L’homme aux cheveux bleus étaient déjà partit à l’assaut des temples, mais Sven ne savait s’il s’agissait là d’un allier qui allait les aider à écraser les Chevaliers d’Athéna, ou bien d’un être qui leur voulait la guerre également?

Ne sachant que faire et comment réagir, le blondinet reporta son attention sur la jeune femme et observa son comportement. Elle semblait s’éveillé à ressentir ce qu’il se passait autour d’elle, ce qui fit que Sven se tassa un peu plus à la manière d’un chasseur qui ne voudrait pas que sa proie le découvre. C’est instinctivement qu’il cacha au mieux sa présence, et par précaution, il changea de point d’observation, afin qu’on le repère pas de suite. Il essaya de se positionner au plus près, Fenris sur les talons, et de préférence à l’ombre. Il avait réussit à trouver un coin à l’ombre qui lui permettait de se rapprocher de la femme étrange. Seulement voilà, il devait se pencher un peu en avant pour pouvoir bien l’observer, et évidemment étant sur un rocher poreux, il arriva ce qui devait immanquablement lui arriver pour la deuxième fois de la journée!! Le bord du rocher céda sous son poids et l’enfant perdit son équilibre, chutant inévitablement en avant. Et n’ayant rien pour se rattraper, le corps suivit le mouvement et Sven se retrouva en quelques secondes aux pieds de celle dont il ne voulait pas qu’elle découvre sa présence. Y’a pas à dire, c’était totalement raté…

Environ une minute après que Sven ait malencontreusement descendu la paroi, Fenris arriva à toute allure en aboyant afin de protéger son jeune maître. Mais ne sentant aucune hostilité de la part de la jeune femme, il se retourna et s’approcha de nouveau du petit Spectre afin de vérifier qu’il n’avait rien de très grave. Hormis quelques bleus, une affreuse douleur et quelques plaies rouvertes, l’enfant n’avait rien de très grave. Néanmoins, et ce malgré lui, il laissa échapper quelques gémissements de douleurs, ainsi que quelques larmes qui perlèrent le long de ses joues en même temps qu’il se redressait en position assise et portait une main à l’arrière de son crâne. Constatant qu’il n’avait aucune blessure grave –merci au Surplis-, le blondinet releva la tête vers la jeune femme. Bon, trois choix s’offrait à lui: soit il lui sautait à la gorge avant qu’elle ne le fasse, soit il attendait de voir sa réaction, soit il se barrait en courant!! Sachant que la dernière solution n’était pas vraiment envisageable dans l’optique où son Seigneur risquait de très mal le prendre!! Mais plus que tout, ce fut sa curiosité enfantine qui lui fit poser une simple et unique question.


-Z’êtes qui? demanda-t-il à la jeune femme en face de lui.

Là était la question existentielle du moment…
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Ondine


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 620

Feuille de Personnage :
HP:
105/156  (105/156)
CS:
45/170  (45/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Sam 13 Nov - 23:10

    ♦ HHHHAAAAAAAAAAA !!!!!!!! PUUTAAAAIIINNNN !!! ♦

    Fracassant en un seul instant la seule partie du sol qui n’était pas encore en miette, Ondine exprima toute sa rage à travers ce violent coup de poing dans la terre. Elle n’en revenait pas. Au moment même où ses yeux couleurs flammes s’étaient posés sur cette contrée désolé par la fourberie des ces immondes êtres qu’on appelait Astres, la générale enflammée avait sentit monté en elle une déferlante de rage, au point de briser la bulle de cosmos confectionné à l’occasion par Thétis, à peine atterrie. Et lorsque son poing puissant heurtant avec véhémence le sol, le temps se stoppa un court instant avant de fissurer en un battement de cil les dalles ancestrales, virevoltant une à une, avant de s’écraser indélicatement sur les moindres obstacles qu’elles pouvaient rencontrer :

    ♦ Je me suis cassé un ongle ! A cause de ces vermines qui m’ont obligé à venir ! J’VAIS M’LES FAIRE ! ♦

    Cherchant du regard une proie adéquate pour son futur massacre, la générale furie respirait par petites impulsions, tellement ses cœur guidait facilement son esprit au point de la placer dans des états d’hystéries incontrôlable. Elle chercha d’abord à reconnaître les présents, mais ses pouvoirs l’ayant quitté plus tôt, elle n’était plus en mesure de réaliser pareil miracle. Se décidant alors d’avancer vers l’horizon qui profilait déjà une sorte de bicoque en pierre, Ondine pensait très franchement à rattraper la tapette qui s’était opposé farouchement à son arrivée dans l’océan. Et puis soudain, comme freiner en plein dans sa détermination, alors que son corps avait déjà lancé la machine pour rejoindre au plus vite sa destination, une puissante force traversa d’un trait la surface du sanctuaire, creusant sur son passage le sol un peu plus, dégageant la poussière, meurtrissant les ornières, fracassant les carrières. Cette force, bien qu’étrange semblait tout droit provenir du même lieu qu’Ondine avait quitté quelques temps plus tôt : le pilier de l’océan Antarctique.

    D’une couleur glaciale, le faisceau cosmique ne prit aucun détour pour rejoindre son point d’arrivée : Ondine. Et dans un grand fracas, la sulfureuse combattante se vit transpercer d’un seul point par cette force marine :

    ♦ Kkk… KKkk… Qu’est-ce que… ♦

    [ A l’intérieur du subconscient d’Ondine]

    Loin derrière, les horreurs, les erreurs, les aigreurs du monde imparfait autour duquel gravissait Ondine. Là, au milieu de rien, extérieur à cet univers qui l’empalait de part en part, point par point pour chaque mot qu’elle annonçait en signe de protection, la houleuse voyageuse du temps restait paisible, là, au milieu de ce grand lac, à la couleur transparente, pouvant apercevoir ses pieds mais pas le fond alors qu’elle le touchait. Tranquille, isolé de tout au centre de lac sans fond et sans horizon, le soleil se couchait paisiblement, laissant clair les derniers éclats de son reflet sur son miroir favori. Comme pensive bien qu’aucune idée ne lui parcourait l’esprit, Ondine, sage et angélique laissait sa crinière de feu flotter à la surface de l’eau comme une pieuvre majestueuse.

    Mais cette fois-ci, pas de menace imminente, pas de vent froid, plus de regard ampli d’effroi, juste une présence familière, cette sensation de n’être plus jamais seule, un rire muet qui sous entend la compagnie. Unity, encore présent l’avait encore une fois convoqué, pour qui, pour quoi, elle ne le savait pas, mais encore une fois, elle ne chercherait pas à le comprendre. Il servait ses intérêts à merveilles et elle savait ce qui l’attendait dès lors qu’elle accepterait d’endosser à nouveau le rôle de protectrice de l’Atlantide. Plus sereine qu’à l’habitude, elle resta figée dans ce bain de pensées, provocant une seule onde, un seul tumulte en signe d’aide. La Lyumnade avait refait surface.

    [Hors du subconscient d’Ondine]



    Sans comprendre comment, Ondine laissa échapper une déferlante de cosmos flamboyant, poursuivant la trace entamée par le précédent rayon cosmique pour atteindre le combat qui semblait faire rage à quelques centaines de mètres de sa position. Elle n’avait pas envie d’épier Unity, c’était pourquoi elle lui prêtait sa force sans chercher d’explications, car ces réponses ne correspondaient pas à ses propres doutes.

    Jetant un regard à Thétis, Ondine finit par décoller de nouveau alors que son armure semblait revivre, son or brillant plus que jamais. Effectuant un bon spectaculaire, elle tint son regard droit pointé dans celui de la déesse en guise à la fois de remerciement et d’allégeance quoi que temporaire. Elle combattrait pour elle c’était sûr, mais après, il faudrait rendre l’appareil. Se faufilant alors entre chaque lame de vent battant le sanctuaire, le corps d’Ondine croisa celui d’un étranger fascinait par Marina. Ne voulant pas s’attarder sur pareil idioties, le corps de la jeune guerrière disparaissait déjà dans l’ombre des colonnes marbrées.


Arrow Vers la première maison
Revenir en haut Aller en bas
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 295
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Sam 20 Nov - 17:36

Une légère brise continuait de souffler inéxorablement. Les oiseaux de proies guettaient, à l'affût, le moindre cadavre tombé au sol. Toutes défaites en ces temples sacrés, devenaient pour ces volatiles un festin innoubliable.
Le Spectre du Bénou avait bien entendu accepté le défi du faucon mongol. Cependant les allées et venues à l'entrée du Sanctuaire de la déesse Athéna attirèrent plus que prévu l'attention de l'Astre d'Izanami.

*Il semblerait que les évènements ici soient d'une plus grande importance que ce que j'avait immaginé. Le sort de l'humanité se jouerait-il en ces murs? Dans ce cas, je ne peux perdre mon temps avec des sous-mains*

Le visage dirigé vers les Temples qui subissaient vagues après vagues les assauts d'une coallition qui peut-être marquerait l'histoire, Apeï ne prêta donc plus attention aux fanfaronnades de la pierre qui roule des enfers.

Même son insulte, à l'indifférence de l'astre, ne sembla n'être qu'un grésillement de l'insecte qu'il était à l'oreille de l'être stellaire de Kérex.

Le Spectre du Bénou finit par partir. Apeï fit un pas en avant, le torse droit, le visage haut. Sa moustache mongole flottait au vent, fendant l'air émettant un son. Ou plutôt une note! Le glas de ses futurs adversaires.

* C'est là-bas qu'il me faut aller. Pour assouvir mon dessein personnel et mes ambitions, je suis contraints de défendre ses ruines mortelles dédiées à la parodie d'Izanami*

Il s'élança donc vers les temples plus haut.

Arrow Ascencion des Temples
Revenir en haut Aller en bas
Aly


Nouvel Éveillé


Messages : 4862

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Sam 20 Nov - 19:10

Eo était parti, restait qu'Ondine qui après un premier ongle casser se mit de nouveau en colère. Rolling Eyes Pourquoi ne suis je pas étonnée? Enfin bon passons, tout ce que je voyais dans ses yeux c'était une envie d'en découdre digne de prendre tout ennemie pour un putching ball et surtout marquer le fait qu'elle avait l'envie de cogner pour se libérer. Oui, il fallait qu'elle déchaîne toute sa frustration sur quelqu'un. Et c'est théâtralement qu'elle partit vers la première maison. Le dessin était vraiment très clair. Cependant à son départ, je ressentis un cosmos sombre et petit à petit il vint vers moi. Tendu au maximum, droite, fière et combattante jusqu'au bout, je regardais l'enfant au regard bi colore me posait la question. Je souris tendrement cependant, tel un Krakdent, l'enfant mignon, pouvais te bouffer comme ça. Oui, de par son surplis, j'avais bien vu qu'il était un spectre. Alors, n'ayant rien à cacher, je lui répondis laissant place à mon hôte.

- Je suis Marina, rattachée à la garde personnelle de l'impératrice des océans, et toi, qui es tu? Tu es bien blessé ma foie.

Sentimentale et bienfaisante, je l'étais, personne ne savait à part les marinas que j'étais revenu en tant que Thétis. Seulement, le froid m'envahit. J'étais restée sur le combat d'Unity face son adversaire. Je sentais sa vie partir petit à petit. Non, pas lui, pas mon ami, mon mentor. Je me forçais à ne pas pleurer cependant, la guerre était la guerre et je devais faire face. Cependant, quelque chose de troublant m'envahis et au loin, je me souvenais de l'Atlandide que tout Blue Warriors devaient protéger et Unity en était leur prince. Comment? Comment avait il reçu l'urne? Pourquoi? Pourquoi faisait-il cela? Sans m’en rendre compte j’hurlai de toute mon âme, de tout mon cœur. C’est alors que je revins sous Thétis gardant toujours cette personnalité propre d’être un garçon manqué habillement parlant telle Marina a toujours été.

-Non nonnnnnnnnnnnn, par pitiééééé.

J'avançais de deux pas, mon regard se figea et je ressentis. Je ressentis le cosmos, plus grand même que celui que je croyais mon beau frère quand je l'ai accompagné au mont Etna. Mais c'était quoi cette affaire? Tout devenait clair alors pour moi. L'autre n'était qu'un imposteur et toute cette guerre n'était qu'un gâchis. Cependant, le rêve de l'empereur avait toujours été de diriger la terre. Et sans le savoir nous lui donnions servi sur un plateau d’argent. Etais ce le commencement de son Utopie ? Sachant que tous les marinas savaient qu’un jour où l’autre Hadès allait se retourner contre nous. Oui, entre les deux frères, ça n’avaient jamais été l’amour fou total. Cependant Poséidon s’était réellement réincarné dans le corps mourant d’Unity. Je ne pouvais pas rester comme ça. Il fallait que je vois ça en personne. La petite néréide, simple lieutenant avait eut affaire à l’usurpateur. Quand, je me suis éveillée grâce à Unity. Tout avait été clair comme l’eau de l’eau de roche. Je tenais au sanctuaire sous marin, j’aimais l’héritage de mon père Nérée et de mon arrière grand père Pontos. Je me devais être loyal envers mon beau frère l’empereur. Je comprenais maintenant ce silence, l’opacus de l’imposteur.

A côté, je percevais le repos de Pontos. Il avait gagné son duel. J’agrandis un peu mon cosmos afin de lui faire comprendre que je l’aimais et que j’étais fière de lui. Je savais ses blessures, je savais que Storm avait pensé à moi. Je priais pour lui à tout instant afin qu’il me revienne saint et sauf afin de le reprendre dans mes bras et le câlinais. Je ne pourrai jamais rattraper le temps perdu. Mais tout ce que je pouvais lui donner à cet instant. C’était un pur bonheur.

C’est en marchant vers le lieu du combat, ignorant sans le vouloir le jeune spectre, que je perçus au loin d’autres cosmos pénétrant les abords du sanctuaire. Deux sombres cosmos et un nouveau plus froid venaient d’apparaître. Ils n’étaient pas dans mes priorités et après tout si toutes mes réincarnations étaient depuis des lustres dans la famille de Marina ce n’était pas pour rien. Les dieux m’ennuyaient gravement. J’en avais assez vu des milliers d’années auparavant.
Tranquillement, j’allais dans la direction d’Unity .

Cependant un astre tel un oisillon tombant de son nid arriva devant moi. Il croyait certainement que j'étais un simple lieutenant car j'avais bel et bien l'armure. Dans son regard, je vis la soif de vaincre tout être plus fort tout comme avec le jeune spectre. C'est alors que je pria pour que l'un de mes chers marinas l'envoie directement au Mekaï. Izanamai, n'était qu'une usurpatrice se disant être la mère de notre univers. Je savais que par mon héritage familiale, la seule mère était Gaïa mon arrière grand mère.


*Pauvre fou! Tu perriras, je te le souhaite par la main d'Ondine ou d'Eo voir qui sait??? Pontos ou Kyro... Dans l'autre cas, un spectre qui te fera rôtir en enfer.*

Je repris ma marche à nouveau ne sachant pas si le jeune spectre aux yeux bicolore me suivra...
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Mar 23 Nov - 0:30

Alors que tous étaient partis vers les temples, sans aucun doute afin de monter les marches, cette autre femme était restée. Puis il était arrivé devant-elle, de façon incongrue il fallait bien l’avouer, mais était-ce de sa faute si ces pierres là se cassait aussi facilement? Au moins là où il habitait avant, les rochers ne se cassaient pas dés qu’on montait dessus!! Quoiqu’il en soit, il était là devant cette étrange femme et il lui avait demandé qui elle était, de sa voix enfantine et avec toute la curiosité dont il était capable. Pour toute réponse dans un premier temps, son interlocutrice lui sourit, avant de lui donner son identité. Sven la regarda un moment en plissant les yeux, cherchant à savoir si elle était un danger ou pas. Les hommes du Dieu des Mers étaient-ils avec ou contre eux? L’enfant jeta alors un regard à son chien; ce dernier le regarda, sans jamais rien laisser paraître d’inquiétude ou autre chose qui pourrait laisser penser à un danger. Le blondinet reporta alors à nouveau son attention sur cette Marina et déclina à son tour son identité.

-Je suis Sven Chernavska, Spectre du Loup-garou de…, avait-il commencé mais ne put finir.


Un puissant cosmos s’éveilla tout à coup, de l’endroit précisément où il ne voulait pas aller. Des nuages noirs s’étaient amoncelés au-dessus de leur tête, un peu comme juste avant une très grosse tempête. C’est instinctivement qu’il se recroquevilla en laissant échapper un cri de peur, en même temps que Fenris se repliait dans son trou, la queue entre les jambes et jappait piteusement. Le cosmos était dense et étouffant, mais il sentait aussi cette pointe d’eau, beaucoup plus présente que chez la jeune femme. D’ailleurs cette dernière semblait comme horrifiée, ou très inquiète. Entre temps, un autre homme passa et se dirigea vers les temples, Sven ne fit aucun geste pour l’arrêter ou encore le suivre. En fait il était bloqué par sa peur première de cet immense cosmos qui venait de éveillé.

L’enfant sortit de son état second lorsqu’un coup de langue se fit sentir sur sa joue. Il tourna doucement la tête vers Fenris à ses côtés qui tentait de le rassurer, et c’est alors qu’il remarqua qu’il pleurait. Il enfouit un instant son visage dans la fourrure de l’animal, avant de regarder de nouveau autour de lui. Le cosmos se faisait un peu moins présent, mais il était toujours là. Le blondinet remarqua alors que Marina commençait à partir, il ne mit pas longtemps avant de prendre la décision de la suivre. Elle restait son seul point de repère pour le moment, la seule personne qui pouvait lui expliquer ce qui se passait. Alors il la rattrapa et agrippa sa main de la sienne, si petite comparée à celle de l’adulte. Il darda son regard vairon dans celui bleu ciel de Marina.


-Y s’passe quoi? lui demanda-t-il avec empressement. Vous êtes avec ou contre nous? la questionna-t-il à nouveau.

Il fallait qu’il sache, car le cosmos qu’il sentait ne lui indiquait rien quand à ses intentions. Il était parfois calme, agité à d’autres moments et quelquefois tempétueux, coléreux. En fait, il était semblable à un Océan, impossible à saisir et à prévoir. On ne pouvait que subir et espérer que ça passe vite en survivant. C’était l’état de l‘enfant, qui était écrasé par ce cosmos divin, obliger de se raccrocher à la main qu’il tenait pour ne pas tomber à terre. Puis tout à coup, il n’eut plus rien, comme si tout cela c’était volatilisé, comme si tout n’était qu’un rêve. Mais le poids sur ses frêles épaules, il ne l’avait pas rêvé, tout comme la sueur qui coulait sur son frotn pouvait en attester; et une fois la pression disparue, il tomba à genoux malgré lui. Il ne savait plus trop s’il avait froid au chaud, mais il tremblait ça s’était sûr. Dans son dos, il sentait la chaleur de Fenris qui se collait à lui, peu rassuré également, mais soulagé de ne plus sentir le cosmos divin. Sven leva une dernière fois la tête vers Marina, toujours dans l’attente d’une réponse à ses précédentes questions.
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Shaun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 652

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Mar 23 Nov - 20:08

La pause était finie et il fallait reprendre la marche. L’hommage silencieux de Shaun pour ce pauvre Mattheus n’était qu’une formalité, et il serait bien fou de prétendre que la guerre était désormais finie. Les cosmos en conflit ouvert explosaient de toutes parts, de nouveaux arrivants, mais aussi d’énormes cosmos rassemblés en un point, l’un d’eux avait disparu… Beaucoup de mouvement et Shaun lui, était resté sans savoir ou aller dans ce torrent de violence.
Il avait bien vu passer un chevalier d’or, mais ce dernier avait filé bien vite. Cependant il finit par tomber sur un rassemblement de personnes, dont une tête Blonde qu’il ne pouvait pas avoir oublié :

Sven. Fenris dû le sentir arrivé car il se retourna soudainement, venant à mes pieds me reniflant.
Visiblement Sven, à quelques mètres plus loin seulement, était prit dans une discutions. S’il était tranquillement à tailler la bavette, ce petit bout de colère, c’est que ceux qui lui faisaient face ne devaient pas être des ennemis. Mais qu’allait-il faire lui-même. Se rendre dans cette étrange réunion, saluer celui qui lui avait ôté la vie et faire comme si de rien n’était ?

Non surement pas, Shaun participait à une guerre, pas à un pique-nique. Il décida donc de continuer sa route sans déranger qui que ce soit. Il n’avait plus aucun but, seul raisonnait dans sa tête l’ordre de Thanatos. Et si les saints ne se trouvaient pas à l’entrée du Sanctuaire, il irait les débusquer.

- Restes tranquillement à t’amuser petit Spectre. Mais n’oublies pas que la guerre continue.

Et toujours en solitaire il entama la traversée du sanctuaire. Première étape…

Arrow Le temple du bélier.
Revenir en haut Aller en bas
Aly


Nouvel Éveillé


Messages : 4862

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Mar 23 Nov - 20:58

Tout se passa très vite, trop vite même. Je ne ressentais plus sa présence pourtant sa colère était si vive, cette impression de gérance, gouvernant tout et accroître encore plus de pouvoir. Oui, c'était bel et bien lui, je l'avais ressentit il y a bien longtemps, enfant, adolescente et à peine adulte. Mon cœur lui se serra, je pensais à Amphitrite bien entendu. Oui mon beau frère était vraiment revenu, rien à voir avec celui qui c'était passé pour lui. C'est alors qu'un premier flash apparut : Atlantis. La branche de corail que parfois certaine néréide portait se matérialisa dans ma main droite. La même branche qui avait paralysé Ondine pour son comportement scandaleux et irrespectueux.

Cependant, je sentis la présence encore de ce petit garçon et je me tournai vers lui voyant bien ses yeux rougis par les larmes. Son chien à côté qui le protégeait à la mort. Les animaux sentaient tout et il avait ressentit que je n'étais pas hostile du tout. C'est alors que je m'abaissai pour être à son niveau et le regardais droit dans les yeux, prononçant d'une douceur maternelle ses quelques mots.


- Sven c'est ça... Il se passe que mon empereur vient de se réveiller. Tu n'as rien à craindre de moi, ton compagnon l'a tout de suite remarqué jeune spectre.

Empire, Alliance, Camps, Guerre, Trahison… tout se mélangeaient dans ma tête. Avait-on vraiment notre place ici même? Je repensais à mon éveil, à ma souffrance quand je revoyais la mort du grand Pope des mains même du faussaire. A ce moment, je n'étais pas encore Thétis mais je me souvenais de mon état de stase, incapable de bouger lors de l'assassinat. Je me souvenais aussi de ma première apparition au sanctuaire sous marin et de l'état de colère de ce faux dieu qui parlait de sa femme et de son accueil ici même. Pourtant à mon arrivée, ma sœur n'était point réveillée. L'hôte d'Amphitrite se trouvait ici même. Est ce que c'était l'agrandissement de nos troupes qui avaient fait fuir? Y avait-il un lien pour que tant de divinités se réveillent d’un seul coup ? Cette femme et Miraï puis ensuite l'imposteur? Un coût monté par des malades soif de pouvoirs ?

J’en avais assez et je voulais savoir ! Je voulais savoir ce qu’il se passait dans le village d’en bas, car oui, j’avais ressentis les cosmos. Je voulais voir vite fait ce qu’il se passait aussi sur la colline. Me rendre compte et avisait. Je pensais aussi aux marinas qui sacrifiaient leurs vies pour Poséidon et son utopie. Une guerre non voulu à l’origine mais qu’un fou a bien comploté.
Je posai ma main sur le visage du jeune enfant puis me releva.

C'est à ce moment un autre spectre arriva. Je le regardai vivement, il avait quelque chose de spécial. Quelque chose qui ne me disais rien de bon. Il s'adressa alors à Sven. C'est à ce moment précis où il avait la tête ailleurs que je lui décida de lui tourner dos, mon visage changea, mes iris s’effacèrent rendant totalement mes yeux bleus ciels. Mon cosmos s’enflamma surtout de colère qu'autre chose davant toute mes questions et dans une lumière totalement aveuglante pour le jeune enfant, je me transforma en une magnifique sterne qui prit aussitôt son envole laissant pour un moment les marinas et ce jeune spectre dans le territoire terrestre.


Arrow Destination Atlantis.
Revenir en haut Aller en bas
Eren


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 3475
Armure : GodRobe de Zeta Prime.

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Sam 27 Nov - 3:11

Citation :
→ Asgard.

Sköll ne se posa aucune question superflue et sortit son arme dès que le Sanctuaire se profila à l’horizon. Manifestement, tout avait été saccagé. Par conséquent, il était peu probable que le domaine sacré n’ait pas lui aussi été mis à feu et à sang, et il était même plus envisageable que ce soit la principale cible de cette offensive. C’était ici que se perdait la trace de ses frères d’armes. C’était donc ici qu’il devait se préparer à croiser le fer. Inutile d’attendre d’être face à l’ennemi pour se montrer tous crocs dehors, il était bien plus facile d’avoir déjà Fenrir au poing quand l’un d’entre eux se montrerait pour le liquider d’autant plus vite. Sûr de sa force, le Guerrier Divin ne doutait pas un seul instant d’y parvenir même si c’était sa première bataille en tant que chevalier.

Pour avoir toujours appris sur le tas quand il était question de brutalité, impossible pour lui de douter que cette fois fasse exception. Le cosmos et ses utilisations étaient une subtilité de taille dont toutes les nuances n’étaient pas encore à sa portée, mais les quelques échantillons assimilés au cours de sa formation accélérée lui donnaient largement les moyens de faire bonne figure même si ce devait être au milieu de vétérans. Qu’il force l’allure pour partir devant était prévisible tant l’ardeur au combat se lisait dans ses yeux gris dont les abysses se couvraient lentement d’un voile opaque. Celui de la bestialité enfouie dans ses entrailles s’éveillant tout à coup et ne demandant qu’à être nourrie de sang et de chair fraiche en abondance, à en calmer la faim d’un régiment. C’était cette même force qui s’était manifestée la fois où il avait terrassé un ours à mains nues.

Et même s’ils avaient des pouvoirs magiques à ne plus savoir qu’en faire, Zeta doutait fortement de ne pouvoir leur faire une démonstration de la façon dont il avait procédé pour avoir raison de l’animal. De leur retard découlait un avantage certain. Ils étaient encore en parfaite santé et ne demandaient qu’à prendre part aux hostilités pour clairsemer les rangs adverses. Si cela rimait avec une déception assurée quant à la ténacité de leurs opposants futurs, cette vitalité qui les animait voulait aussi dire qu’ils pourraient affronter beaucoup de personnes différentes sans avoir à prendre de repos et c’était là une perspective réjouissante. Au moins pourraient-ils pallier la qualité par la quantité, et si ce n’était certes pas aussi enthousiasmant, ce n’était pas ce qui leur ferait cracher dessus.

« Désolé, on est en retard. Ma frangine a insisté pour décider du chemin par lequel aller et j’ai eu la mauvaise idée de la laisser faire. Je pense que j’ai pas besoin de vous expliquer le manque de compatibilité entre les femmes et le sens de l’orientation… »

Déclaration on ne peut plus fausse puisqu’il s’était uniquement fié à son instinct pour les rejoindre et que cela avait d’ailleurs été étonnamment rapide. Ses années de chasse dans les plaines gelées d’Asgard avaient le mérite d’avoir affuté ses connaissances de traqueur et localiser un gibier en fuite – ou toute autre chose d’approchant – n’avait aucun secret pour lui. Plus encore s’il s’aidait de sa cosmo-énergie pour détecter la signature de celles qu’il connaissait. Mais peu importe le moyen et la lenteur, ils étaient là et c’était tout ce qu’il fallait en retenir. Car même s’il avait pressé le pas pour arriver au plus vite, il ne doutait pas une seule seconde que son Ombre en ait fait de même pour ne pas se laisser distancer et le concurrencer sur un domaine de plus.

Aussi infantile que ce soit, de tels exercices ne faisaient qu’instaurer une saine rivalité bouleversant l’ordre établi depuis des générations : jamais il n’obligerait sa sœur à se terrer dans le secret et le silence pour couvrir ses arrières. Comme lui-même se plaisait à le dire, il le faisait très bien tout seul et elle serait encore plus inutile qu’au naturel si c’était la vocation à laquelle elle se dédiait. Et puis ce n’était pas vraiment dans son caractère que d’attendre patiemment son heure tout en regardant son frère se battre sans pouvoir se joindre à la mêlée. Levant une main excessivement leste malgré ce qu’elle soutenait, Sköll planta son arme dans le sol, faisant légèrement trembler celui-ci sur le coup. Cette secousse était purement volontaire et ne faisait que mettre en exergue le fait qu’il ne pouvait pas faire partie du menu fretin tout en portant continuellement une masse pareille. Les amateurs de sensations fortes sauraient ainsi à qui s’adresser s’ils voulaient un adversaire de taille, ce qu’il s’estimait être malgré son manque de certitude actuel sur le sujet.

Ce n’était pas un détail d’une grande importance et il serait fixé bien assez tôt que pour ne pas laisser de place à la moindre hésitation dans son comportement. Son regard embrasé par la sauvagerie parcourut les luttes ayant éclaté de tous côtés à la recherche d’une cible à la hauteur de cette appellation alors que son long manteau sombre claquait au vent. Tant qu’il n’était pas sur le point de passer aux choses sérieuses, quelle utilité aurait-il eu à s’encombrer de son armure ? Ne sachant ou donner de la tête tant les soldats étaient nombreux, une idée lui vint. Celle de faire savoir qu’il était arrivé. De se faire remarquer. Aussi inspira-t-il profondément, gonflant ses poumons à bloc avant de se mettre à hurler, négligeant toutes les lésions qu’il pourrait causer aux guerriers avoisinants.

« AMENEEEZ-VOUUUS ! »
Revenir en haut Aller en bas
Svein


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 64

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Sam 27 Nov - 16:24

- Mais la ferme crétin ! Arrête de raconter n'importe quoi, c'est toi qui a tenu à nous guider ! Et vu que t'es juste un bon p'tit chien de chasse, j'avais aucune raison de t'en empêcher.

Le tout fut accompagné d'une tape sur le crâne de mon géant de frère tandis que j'avançais un peu. Le pauvre savait que je lui étais supérieure en tout point, donc il s'amusait à tenter de me rabaisser lorsqu'il le pouvait, mais personne le croyait. Surtout lorsqu'il employait des propos machistes aussi clichés ! Franchement, je le plaignais d'être aussi limité mentalement. Je me demandais vraiment ce que j'avais bien pu faire pour mériter un frère pareil. Mais ne croyez pas que je n'aimais pas ! Au contraire même ! Simplement, c'était pas toujours facile de supporter quelqu'un comme lui. Son principal intérêt étant qu'on lui désigne une cible et qu'il aille la frapper. J'exagère un peu, mais dans l'idée c'était ça.

Et si je devinais bien, il allait justement pouvoir servir. Car bon, on nous demandait pas de se ramener dans un endroit étranger juste pour faire du tourisme ! Surtout vu l'ambiance générale qui s'en dégageait ! Je sentais que ça allait être la fête, et pas le genre de réception chiantes auxquelles je devais assister jusqu'à il y a peu ! Rien à dire, le rang de GodWarrior était bien mieux que celui d'aristocrate ! Même si j'en étais pas vraiment une. Mais la différence, je m'en foutais un peu sur le coup. J'étais aussi puissante qu'eux, voir plus, et mon but était à peu près le même. Défoncer le plus d'adversaires possible. Normalement en assurer les arrières de Sköll, mais vu qu'il n'y avait rien de plus inutile que ça, je passais un peu côté de ce détail et j'espérais bien qu'on allait pas me le reprocher.

Bon, sur le coup j'essayais de me rappeler ce qu'on avait bien pu me dire. Les gars d'ici étaient nos alliés. Donc il fallait qu'on tape les autres ! Je ne savais pas qui c'était, mais j'étais sûre de pouvoir faire la différence. Et comme ça je pourrais indiquer les bons à Sköll. Sköll qui avait décidé de faire autrement. Tout dans la finesse, comme à son habitude. Arme plantée au sol, ses pectoraux exhibés et lui criant comme un débile. Et à côté, on aurait pu croire que j'étais la beauté qui venait juste pour décorer, surtout vu ma tenue, légère il n'y avait pas d'autre mot. Sauf que je répétais le même geste que lors de sa sublime idée lorsqu'on s'était rendus compte qu'on était seuls. De nouveau mon visage se plaça contre ma main et je soupirai.

- Non mais j'y crois pas... Tu n'en loupes vraiment pas une ! Tu t'es pas dit qu'en faisant ainsi tu risquais surtout d'attirer l'attention de nos alliés qui vont nous prendre pour des ennemis ? Je sais que c'est difficile, mais réfléchis un peu de temps en temps !

Oui, c'était trop demander, je le savais. En plus le mal était fait. Il ne me restait plus qu'à attendre que quelqu'un se ramène et aviser sur le coup. Si possible avant que le grand dadais à mes côtés n e prenne les devants, bien évidemment...
Revenir en haut Aller en bas
Signun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1023

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Sam 27 Nov - 19:20

Depuis son point élevé, Signun pouvait clairement voir le champs de bataille qu'était devenu le sanctuaire depuis des heures durant. De plus, grâce à sa vue perçante, il pouvait également voir l'état de délabrement du village de Rodorio.

Le village avait subit de terrible dégâts, si bien que plus des deux tiers n'étaient plus que champs de ruines. Plus que certainement, les victimes civils se sont contée par dizaines, vois centaines. Pourquoi diable les spectres ne pouvaient pas se contenter d'attaquer le sanctuaire et de laisser les villageois tranquille ? Pourquoi tant d'acharnement à éliminer toute trace de vie ? Qu'est ce que cela leur rapportait d'attaquer les innocents ?

La réponse était simple : rien. Ces massacres aveugles n'était que le fruit d'une folie destructif d'un dieu haineux qui ne savait pas se contenter de rester à sa place. Oui, le seigneur Hadès possédait déjà son propre domaine, mais il en voulait toujours plus. Le sombre seigneur s'était donné comme objectif de posséder la terre quitte à tuer tout les humains qui la peuple.

Puis sortant de ses pensées, Signun se ressaisit et se concentra sur son objectif principale qui était de rejoindre les deux ases qui venaient d'arriver à l'entrée du sanctuaire sacré d'Athéna. Bien entendu, il lui aurait fallut moins de cinq minutes pour y arriver, mais ses réflexions lui avaient fait perdre un peu de temps.

" - Les voilà ! "

Il commença à amorcer sa descente, plus lentement que lors de son atterrissage chez Bardamu du Scorpion. De loin, il pouvait voir que les deux asgardiens n'étaient pas les seuls à l'entrée. Il y avait en effet une personnalité dont le cosmos écrasant étaient clairement celui d'une divinité mineure. Il y avait également deux combattants qui s'affrontaient, bien que le spectre semblait avoir bientôt gagner son duel.

Mais Signun n'avait pour seul objectif les deux Ases fraichement arrivés de leur terre nordique afin d'aider les saints de l'espoir. Ainsi il s'approcha d'eux par la voie des airs, et à quelques mètres du sol, le chevalier d'or ouvra grandement ses ailes pour un ultime fois amortir sa descente dans un bruit semblable au tonnerre, donnant à son arrivée quelque chose de magistrale.

L'un était un homme de très grande taille, plus de deux mètre. L'autre était une femme plus petite, mais dépassant quand même d'une tête le saint en armure d'or. Le chevalier du sagittaire, de part les longs mois passé en Asgard durant sa formation lui permirent de reconnaitre les robe divine que portaient les deux ases. L'homme portait l'armure de Zeta, et le femme l'ater ego de cette dernière, celle de Zeta prime.

" - Je suis Signun Iscariot, chevalier d'or du sagittaire, l'un des saint de l'espoir. "

Il observa leur réaction afin de peut être les cerner, mais ces deux là semblaient plus occupé à se disputer l'un l'autre qu'à faire attention à ce nouveau venu.


" - Je suis heureux de voir que les Ases répondent présent à cette guerre. "

Il leur tendit la main.

" - Si vous le désirer, je peux vous conduire plus haut dans le Sanctuaire afin que vous puissiez affronter plus vite des ennemis. "

Puis il se tut, attendant la réponse des deux puissants guerrier divins venu du grand nord du continent. Il pouvait cependant voir l'envie de ces dernier de combattre qui brillait dans leur yeux, aussi bien à l'un comme à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Eren


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 3475
Armure : GodRobe de Zeta Prime.

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Mar 30 Nov - 17:47

« Essaie pas. C'est toi qui a voulu la ramener avec ta foutue intuition féminine. Si t'avais fermé ta gueule on en serait pas là. Enfin de toute façon on s'en fout, l'important c'est d'être arrivés, non ? Donc boucle-la et trouve-toi un type à cogner, qu'on aille droit au but. »

À vrai dire la faute leur revenait à tous les deux. Leurs habituelles chamailleries n'avaient pas vraiment leur place dans quelque chose d'aussi important que la marche vers un champ de bataille. Mais cette donnée ne les empêchait apparemment pas de s'y livrer jusqu'à plus soif, ce qui n'avait fait que les retarder. Mais aussi long avait été leur voyage, ils étaient maintenant là et prêts à en découdre – surtout après avoir bien failli remettre le couvert de leur massacre mutuel du matin même en cours de route. Il fallait l'avouer, les ennemis qui leur étaient proposés étaient déjà pour la plupart entamés et n'avaient que peu de chance d'en réchapper une fois qu'ils s'y mettraient sérieusement. Mais ils étaient là pour accomplir leur devoir et non pour leur plaisir personnel, même si Sköll aurait aimé pouvoir concilier les deux. Cependant on n'a pas toujours ce qu'on veut et c'était présentement le cas. Ce qui ne l'empêcherait pas de rester concentré et de s'en donner à cœur joie.

Que personne ne puisse lui résister plus de quelques minutes n'était pas nécessairement un problème, il n'aurait qu'à multiplier les combats pour compenser. Il fallait penser à faire place nette avant de songer à son propre amusement, même s'il n'aimait pas faire passer son intérêt au second plan. Sa place de Guerrier Divin avait été pleinement acceptée parce qu'il était sûr de pouvoir ainsi se procurer de vaillants adversaires qui lui livreraient farouchement bataille, autant que l'ours qu'il avait autrefois vaincu. Les chevaliers étaient réputés pour être des surhommes pouvant fendre le ciel de leurs poings et briser le sol de leurs pieds ; il ne demandait qu'à le voir. Lui-même avait déjà pu en faire le constat grâce à ses propres expérimentations. Et à en voir ses combats réguliers avec sa sœur, il en allait de même pour elle. Mais jusque là, il n'avait affronté personne provenant d'un camp adverse qui soit à la hauteur de cette notoriété. Peut-être serait-ce l'occasion d'en faire la découverte. Il ne demandait que ça. Et c'est pourquoi une fois arrivé et son arme plantée, il ne lui fallut que quelques secondes pour revêtir entièrement son armure.

Sa couleur ne changeait pas énormément de son long manteau sombre mais cette tenue y était supérieure en tous points. Curieusement, elle était moins lourde que sa veste bardée de poids d'entrainement. C'était la raison pour laquelle il la portait en permanence, en plus de son élégance naturelle. Et malgré le nombre de pièces et la masse qu'on attribue par logique à une cuirasse pareille, elle était aussi légère qu'une plume. Entre cette anomalie et le fait qu'elle soit précisément à sa taille, Zeta ne pouvait que s'interroger sur sa nature réelle. Que ce soit sa composition et sa provenance, tout lui était inconnu. La seule information en sa possession sur leur nature profonde était qu'elles se transmettaient de génération en génération une fois son porteur élu par les cieux et les astres. Cette fois, c'était lui qui avait été choisi et devait en arborer les couleurs, qui ne lui allaient pas si mal.

On disait ces tenues douées de conscience, ce qui ne l'étonnerait pas tant – elles réagissaient déjà à la pensée, puisqu'une seule suffisait à les endosser sans même avoir à les toucher. Ce ne serait pas beaucoup plus surprenant. Et puis si le GodWarrior était proche de l'athéisme à l'origine, ce n'était plus vraiment le cas depuis qu'il avait été précipité dans ces histoires de guerriers élus et de défense du panthéon. Une nouvelle complainte de sa jumelle le tira de ses – rares – réflexions pour le ramener aux réalités. Sa tête se tourna machinalement vers elle alors qu'il levait les yeux au ciel, s'abstenant de tout commentaire. Les femmes n'étaient décidément pas à même de comprendre le fonctionnement d'un mâle dans toute sa splendeur, sans quoi elle aurait du s'émerveiller devant son panache plutôt que de s'évertuer à le critiquer comme elle en avait pris la très mauvaise habitude. Une tare qu'il lui faudrait corriger d'une fessée que Hati méritait depuis fort longtemps et qu'il s'attelait à lui administrer chaque matin, ou presque.

« On s'en fout. Tant que j'ai quelqu'un à démolir... De toute façon c'est pas comme si j'étais foutu de faire la différence, tu sais aussi bien que moi que je comprends rien à leurs histoires de cosmos. Je vais me contenter de défoncer tous ceux qui essaieront de me taper sur la gueule, c'est tout ! »

Raisonnement simpliste, certes, mais pourtant terriblement efficace. Car si lui n'était pas capable de faire la distinction, ce n'était pas le cas de tout le monde. Sa sœur elle-même, bien que novice en la matière, était capable de se repérer avec un taux de réussite plus ou moins satisfaisant. Autant dire que leurs alliés, qu'il devinait être des vétérans pour la plupart, devaient être en mesure de les distinguer d'ennemis potentiels. Elle avait beau lui répéter sans cesse que son manque de neurones était navrant, il avait trop souvent l'impression de voir plus loin qu'elle pour trouver la moindre once de véracité dans cette affirmation.

Et alors qu'il se préparait à donner suite à sa réplique cinglante, et d'avance à rétorquer à tout ce qu'elle pourrait y répondre en rassemblant toute sa répartie, il fut arrêté net. Une forte « présence » - c'était tout ce que lui inspirait pour l'heure la détection d'une énergie étrangère – venait vers eux. Et ses sensations ne s'y étaient pas trompés puisqu'il put voir un homme à l'armure flavescente pourvue d'une paire d'ailes à l'envergure impressionnante se diriger droit vers eux. De par leurs nombreuses similitudes, à commencer par la gamme de couleurs, le colosse peinait à différencier les Saints d'Athéna des Marinas de Poséidon. Pourtant, il comprit tout de suite à la bienveillance et à la franche camaraderie de ce nouveau venu qu'il était de leur côté. Le doute n'était pas permis. Tournant la tête vers lui pour assister à son approche, il porta tout de même la main à son arme pour la sortir du fourreau de terre qu'il lui avait improvisé, non pas pour se mettre en garde mais pour l'avoir déjà à la main une fois qu'il aurait à l'utiliser.

Et puis même s'il supposait que la personne se présentant à eux était de leur côté, une mauvaise surprise était vite arrivée et prendre quelques précautions n'était pas forcément superflu. Hormis lui-même ou son Ombre, il avait le plus grand mal à accorder sa confiance à qui que ce soit et c'était encore pire s'il s'agissait d'un inconnu. Or, c'était le cas de cet homme, même s'il venait de décliner son identité pour leur confirmer sa sympathie. Ce qui ne l'empêcha pas de le saluer respectueusement, inclinant la tête – ce qui réduisait sensiblement son gigantisme, bien qu'il dépasse encore de loin le Chevalier d'Or venu à leur rencontre. Faire bonne figure était indispensable à l'entretien de leurs relations avec le Sanctuaire et même une brute de son acabit pouvait le comprendre. Même si la situation ne laissait pas grande liberté de remarquer des manquements au code de politesse.

« Je suis Sköll de Zeta, et elle c'est Hati de Zeta Prime. Tant que l'ennemi ne sera pas détruit, mon arme ne connaîtra pas le repos. »

Faisant mine de garder les paupières closes pendant qu'il se redressait, il les entrouvrit à peine pour glisser un regard empli de curiosité vers Hati, certain de lire un minimum de stupeur sur ses traits quand elle le verrait se plier aux convenances mondaines sans broncher. Lui aussi savait se tenir, même s'il était loin d'aimer avoir à le faire. Lui serrer la main était en revanche exclu, il aurait tôt fait de lui endommager quelques phalanges dont l'archer aurait grand besoin pour tirer ses projectiles dans ses combats à venir. Aussi laissa-t-il ce soin à la demoiselle se tenant à ses côtés. Il s'avéra que leur interlocuteur avait une proposition à leur faire, celle de leur ouvrir la voie vers les étages supérieurs. En effet, être accompagnés de quelqu'un connaissant par cœur la topographie des lieux leur éviterait de s'égarer, en plus de les aider à se frayer un passage au milieu des nombreux fers croisés à tous niveaux. Alors qu'il s'apprêtait à accepter avec enthousiasme, heureux de pouvoir enfin passer aux choses sérieuses, son attention fut automatiquement tractée par une étrange vibration qui parut déchirer l'air. Comme si une infime variation venait de se produire.

Il ne savait pas exactement quoi mais avait maintenant l'intime conviction qu'un camarade venait de tomber au profit d'une victoire adverse. Et il ne le tolérerait pas. Bien entendu, son manque d'aisance avec la cosmo-énergie l'empêchait de savoir exactement de quoi il retournait ou même de se forger une opinion sur le degré de puissance des concernés avant d'avoir vérifié par lui-même et peut-être connaîtrait-il une cuisante défaite en se frottant à plus fort que lui. Mais il en prenait le risque, car il devait en avoir le cœur net. Le géant fronça les sourcils et souleva son arme d'un geste leste, manquant au passage d'érafler la parure rutilante de Signun. L'ombre d'un sourire passa sur ses lèvres. Qui que soit la personne qu'il allait rencontrer, il était prêt à lui faire voir que les guerriers du Nord n'avaient rien à envier à ceux qu'ils étaient venus agresser ici et lui faire une démonstration de ses nouveaux pouvoirs tout en apprenant lui-même à en mesurer le potentiel. C'était risqué mais il y avait beaucoup à y gagner...

« Je crois que je vais plutôt m'occuper du gars là-bas. » dit-il, désignant du menton la direction visée. « J'ai l'impression qu'on va avoir besoin de moi donc je reste ici, mais hésite pas à l'embarquer, je crois pas qu'elle ait envie de faire la potiche, hein frangine ? Par contre évite de la draguer en chemin, tu le regretterais, crois-moi. »

Cet avertissement était autant valable pour le fait qu'il ne puisse que s'en vouloir après coup d'avoir tenté de faire succomber à ses charmes une fille comme elle – ce qui au vu de son nombre de soupirants passés, dont Sköll avait perdu le compte, ne serait pas très dur - que pour le fait qu'il s'occuperait personnellement de son cas si le Sagittaire voulait pousser le vice jusqu'à la demande en mariage. Il n'avait en effet aucune intention d'accepter quelqu'un de plus dans sa famille, fut-ce aussi indirect qu'un beau-frère, et quiconque prétendrait à ce titre devrait être prêt à en payer le prix. Sur ces belles paroles, il s'envola. Bien sûr pas au sens propre comme aurait pu le faire leur guide mais sa vivacité était bien au-delà de tout ce à quoi l'on aurait pu s'attendre de la part de quelqu'un arborant une stature comme la sienne. Fenrir trainait au sol à sa suite et y taillait de profonds sillons, déchirant la terre et les corps inertes déjà froids. Au contraire, lui brûlait d'impatience, étant enfin sur le point de pouvoir voir ce que valaient les dons qu'il avait reçu en même temps que cette fameuse armure.

On lui en avait beaucoup dit mais il préférait de loin faire passer les paroles avant les actes. Et c'était exactement ce qu'il s'apprêtait à faire en procédant à de petits tests de son côté. Dans sa course, un rictus carnassier se dessina sur son visage alors que l'arme massive qu'il traînait à ses côtés virevoltait, son acier poli brillant de mille feux à la lueur du soleil. Bientôt, il serait rouge de sang...

Citation :
→ Contre Ivictus.


Dernière édition par Sköll le Mer 1 Déc - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Svein


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 64

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Mer 1 Déc - 18:40

Je restais immobile quelques instants avant de pousser un profond soupir. Il était totalement irrécupérable. Il pourrait très bien tuer un de nos alliés sans faire exprès que ça ne le dérangerait pas un seul instant ! Et dire que, normalement, je devais veiller sur lui... En fait, je m'imaginais plus en train de veiller à ce qu'il choisisse les bonnes cibles et c'est tout. Sa tête pensante donc. Mais vu que je comptais ne pas rester inactive, il était hors de question que je me cantonne à ce simple rôle et je me décidais sur la suite des événements. Forcément, quelqu'un allait se ramener. Et à ce moment là, je pourrai moi aussi participer au combat ! A condition qu'ils soient au moins deux. Car j'imaginais déjà la boucherie si mon frangin et moi choisissions la même cible... Véritable carnage.

En tous cas, je ne pouvais pas les accueillir dans cette tenue. Non pas qu'elle ne me plaisait pas, au contraire même, mais pour me battre j'avais acquis mieux. La Robe de Zeta « Prime ». J'étais pas réellement une GodWarrior, mais pour faire court je considérais que si. Tout simplement car ma tenue n'avait tout simplement rien à envier à celle de mon frangin, qui lui était un vrai de vrai. Au contraire même, je la trouvais plus belle. Je préférais le blanc au noir. D'ailleurs, il y avait une chose que je ne comprenais pas ! Pourquoi c'était moi qui était dans l'ombre alors que j'étais entièrement en blanc et lui en noir ? Normalement, il l'aurait mieux symbolisée ! Je trouvais que c'était une réelle injustice, mais je n'avais pas le choix et je m'en contentais. Peut être aussi car on ne pouvait pas dire que je respectais scrupuleusement mon rôle... Tout simplement...

En tous cas, en quelques instants, j'étais prête à me battre. Le problème avec cette armure, c'était qu'elle était plus habillée que ce que je portais d'habitude, et qu'il était donc plus difficile pour moi de faire valoir mes atouts naturels... Même s'ils n'étaient pas cachés non plus. Juste un peu moins visible. Bon, au moins j'avais toujours le visage totalement visible. Pendant un instant, j'avais tenu ce casque dans la main et l'avait observé avec insistance ! Puis, en laissant s'échapper un soupir, j'avais abandonné l'idée de le mettre. Vraiment, il était trop peu élégant à mon goût. GodWarrior, oui, mais GodWarrior avec un minimum de classe. Et puis il fallait aussi être à l'aise... Et s'il était évident que ces armures, malgré leur apparence, étaient d'un grand confort et ne gênais en rien les mouvements, avoir la tête enfermée dans une tête de tigre, je trouvais ça vraiment bizarre !

J'étais donc prête, et heureusement d'ailleurs. Car peu de temps après on avait un invité. Sur le coup, j'étais sur mes gardes. Forcément, je connaissais personnes. Mais la façon dont il se présenta et le fait qu'il n'avait vraiment pas l'air de vouloir nous tuer me fit dire une chose. C'était un allié ! En plus il se proposait même d'être notre guide ! Franchement, je pouvais difficilement espérer mieux. Avec ça, on allait pouvoir intervenir où il fallait sans problème et, normalement, sans risquer de frapper ceux qui sont sensés être nos alliés. Cela me fit sourire. Si on me facilitait le boulot, je n'étais pas contre.

Mais je n'eus même pas le temps de répondre que Sköll prit la parole, pour refuser la proposition. Il avait trouvé une cible ? Déjà ? Dire que je l'avais pas vue ! Et en plus d'être le premier de nous deux qui allait trouver un adversaire, en plus il se permettait de se la ramener. Genre il faisait attention à mes prétendants maintenant ? Rien que là ça me donnait presque envie de prendre les devants, rien que pour l'embêter ! En plus, il fallait bien le dire, mais notre hôte était pas moche. Peut être un peu petit, mais bon. Je pourrai faire un effort. Prenant donc l'un de mes plus beaux sourires je pris la parole.

- Moi j'accepte ta proposition. L'autre crétin m'a présentée, je n'ai donc pas à le refaire, mais en effet j'aimerai éviter de rester là en potiche si possible. Après tout, je suis venue pour vous aider, donc si tu pouvais m'emmener à un endroit où il y a besoin de renforts, je ne dirai pas non.
Et puis, on pourra faire connaissance en chemin...


Et ma dernière phrase fut accompagnée d'un clin d'oeil. Oui,, je commençais déjà.

Citation :
→ Temple de la Vierge grâce à Signun ! A moins que je ne doive attendre qu'il post ?
Revenir en haut Aller en bas
Signun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1023

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Jeu 2 Déc - 17:04

Signun attendit que les deux asgardiens lui répondent chacun à leur tour. Le guerrier divin de Zeta inclina la tête pour le saluer et ainsi se présenter. Le chevalier du sagittaire eu un léger sourire en entre-apercevant une pointe de contrariété chez la guerrière en armure blanche quand l'homme eut annoncer qu'il n'acceptait pas leur proposition pour affronter un adversaire.

En effet, non loin de leur position, deux puissants cosmos dont celui d'un spectre s'affrontaient. Cependant, ce combat arrivait à son terme par la victoire du guerrier des enfers contre ce combattant qui restait inconnu à Signun.

En effet : parmi les combattants qui s'étaient joins à la bataille, le chevalier d'or savait pertinemment qu'il y avait les spectres et les mariniers. Hadès et Poséidon semblait s'être allier pour faire tomber le sanctuaire et Athéna. Les saints étaient pendant un moment isolé, c'est limite si les ases n'allaient pas les attaquer. Puis sont venu ces combattants inconnus, Signun ne savaient pas d'où ils venaient mais ils semblaient être leurs alliés. Ce n'est que quand Arriana, qui était devenue Athéna, passa par la maison du scorpion qu'il sut que les combattants du grand nord allaient se joindre aux protecteurs de l'humanité.

La femme, la guerrière divine de Zeta prime, accepta la proposition de Signun tandis que Sköll s'en alla pour aller combattre sa "cible" qui se trouvait un peu plus haut sur les marches. Hati, car tel était son nom donné par l'homme, ajouta à ses paroles un clin d'œil qui eut don de faire rougir légèrement le chevalier d'or du sagittaire. Mais il ne devait pas penser à mal, après tout, Signun était un homme marié père d'un adorable bambin de sept ans.


" - Bien, ravi que vous acceptez mon offre et que vous venez nous aider à affronter nos ennemis. Je vais vous emmener au plus près de l'ennemi. "

Il tendit le bras droit et prit la main de la guerrière de zeta prime. Il déploya ses ailes puis il commença à flotter dans les airs. Ayant décollé d'un mètre, les ailes de son armure grandirent légèrement et le cosmos du saint se mit à faire léviter les deux personnes. Signun semblait mal assuré durant un moment, comme si le vol n'était pas stable.

" - Excusez moi si c'est un peu mouvementé, mais je n'ai pas encore l'habitude de voler avec une personne. "

Le cosmos du chevalier du sagittaire s'intensifia dans une grande aura dorée qui éclaira les marches d'entrée tel un second soleil. Plus son aura grandissait, et plus les deux personnes était stabilisé dans leur lévitation. Signun semblait comprendre le truc pour transporter des passager, il allait pouvoir y aller maintenant.

Puis sans prévenir, le sagittaire prit de l'altitude pour finalement s'envoler rapidement en se dirigeant plus haut dans le sanctuaire. Pour les personnes présente, on aurait put voir une boule dorée lumineuse prendre de l'altitude puis s'éclipser aussi vite qu'une étoile filante vers la maison de la vierge, le sixième temple du Sanctuaire sacré d'Athéna.


Arrow Temple de la Vierge.
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Jeu 2 Déc - 22:17

Après sa petite crise de panique, la jeune femme face à lui expliqua alors que son Empereur c’était réveillé, qu’il n’avait rien à craindre d’elle. Comme pour s’en assurer à nouveau, l’enfant tourna la tête vers son chien, ce dernier –remit également de ses émotions-, ne détectait aucune menace venant de la jeune femme face à lui. Il décida alors de lui faire confiance, bien qu’il restait méfiant, il ‘était beaucoup moins sur ses gardes en sa présence. C’est à ce moment-là qu’elle posa sa main sur sa joue, en un geste tellement maternelle que Sven en fut troublé un instant, est-ce qu’elle aussi était une mère? Mais il n’eut le temps d’approfondir la question qu’un cosmos qu’il connaissait se fit sentir dans on dos. Le blondinet se retourna rapidement pour croiser le regard de son premier adversaire dans cette guerre, celui qui fut sa première victime: Shaun de la Licorne. Comment cela se faisait-il qu’il se trouvait de nouveau devant lui? Il était mort, il l’avait tué il en était sûr!!

Alors qu’il s’apprêtait à lui sauter de nouveau à la gorge, quelque chose l’arrêta. L’homme face lui avait quelque chose de changer, de même que son armure… Encore une fois, il ne put chercher d’explications plus avant que l’autre s’en allait, en même temps qu’explosait un cosmos dans son dos. Sven se retourna de nouveau vers la femme, mais une violente lumière l’aveugla quelques instants. Instinctivement il plaça ses bras devant ses yeux pour tenter vainement de les protéger, mais il fut tout de même rendu aveugle pour quelques instants!! Et lorsqu’il recouvrit la vue, c’était pour s’apercevoir qu’il était de nouveau seul avec Fenrir. Le blondinet se demanda alors ce qu’il convenait de faire: devait-il tenter de retrouver la jeune femme, rattraper l’autre abrutit, ou alors faire totalement autre chose? Finalement, il opta pour partir à la poursuite de Shaun, il se posait pas mal de question à son propos, et l’une des seules raisons pour lesquelles il se trouverait ici, serait qu’il jure allégeance à sa Majesté Hadès. Et l’enfant, curieux comme pas deux, voulait savoir pourquoi cet homme avait changé d’avis, n’était-il pas sensé défendre sa déesse même dans la mort? C’était du moins ce qu’on lui avait raconté sur les chevaliers d’Athéna, et en voir un la trahir titillait sa curiosité.

Alors qu’il allait se lancer sur la piste de la Licorne, un aboiement de Fenris le fit s’arrêter net. Sven se retourna vers lui, et il vit son compagnon de toujours aux aguets vers l’entrée du Sanctuaire. L’enfant laissa alors ses sens vagabonder et il put dés lors sentir la présence de deux personnes en approche. Ne sachant une fois de plus s’il s’agissait là d’ennemis ou d’alliés, il préféra repartir à l’abri dans les rochers, afin de pouvoir observer en toute quiétude. C’est ainsi qu’il les vit arriver au Sanctuaire, ces deux êtres venus du grand nord à n’en pas douter. Il reconnaissait en eux les guerriers qu’il pouvait croiser parfois dans sa terre natale. Oh ils n’avaient pas la même carrure que ses deux là, mais il se dégageait la même chose qui faisait qu’on les reconnaissait automatiquement. Mais ce n’est pas pour autant qu’il se montra, au contraire, il utilisait ses atouts de chasseurs afin de les observer plus avant. Ainsi il put constater qu’il s’agissait là d’un frère et d’une sœur, prêt à en découdre joyeusement apparemment…

Alors qu’il continuait son observation, Sven put voir une autre personne approcher, un Saint haut placer à en juger par son armure doré. Peut être un nouveau compagnon de jeu? Le Chevalier d’Or se mit à discuter avec les deux guerriers du froid, les invitant apparemment à le suivre. Ils étaient donc contre eux également. Pas grave, cela ferait simplement de nouvelles victimes potentielles pour ses jeux!! En attendant, l’homme déclina l’offre et s’en alla vers l’endroit où un combat venait de se finir, celui du juge de la Wyvern, il reconnaissait son cosmos, mais son adversaire n’était pas encore mort. Tandis que le Saint prenait la femme pour s’envoler avec elle vers les hauteurs du Sanctuaire d’Athéna. Sven les regarda un instant disparaître dans le ciel avant de prendre la direction qu’avait prit l’autre homme un instant plus tôt.


-Kom Fenrir, dit-il à l’adresse de son chien.

Deux ombres de faufilèrent à travers les rochers, à la poursuite de l’homme du Nord, deux chasseurs à l’affut qui guettaient le bon moment pour intervenir…


Dernière édition par Sven Chernavska le Ven 10 Déc - 20:21, édité 1 fois (Raison : Annulation de déplacement ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Mar 7 Déc - 8:27

=> Maison du Lion


La Bataille du Sanctuaire durait depuis des heures. Le soleil Grec avait petit à petit laissé sa place aux étoiles. Mais cela n'avait en rien arrêté les combats entre les Armées de la Lumière et des Ténèbres. Nombres de braves étaient déjà morts dans les deux camps, la plus grande perte de la journée - et la plus inattendue - était la mort du Spectre du Garuda, Juge des Enfers, sûrement le plus puissant Chevalier présent sur le théâtre des opérations... Hormis son homologue de la Wyverne.

Étonnamment, le plus gros des combats ne s'était pas déroulé dans les Maisons du Zodiaque, mais aux pieds de celles-ci, sur le territoire des Chevaliers d'Argent et de Bronze. À présent, tout n'était plus que gravats, cendres et fumées. Ça et là les corps jonchaient le sol, principalement des gardes du Sanctuaire; hommes à l'énergie limitée, mais qui avaient donné leur vie sans hésiter, ne serais-ce que pour ralentir de quelques minutes des envahisseurs toujours plus nombreux.

Et c'est dans cette aire de désolation, où le Bien et le Mal de faisaient face, qu'une nouvelle présence apparut. L'air ambiant se mit à crépiter d'énergie. Les cheveux des différents guerriers de dressèrent sur leur tête. Un cosmos apparut, infligeant une pression brutale et constante. Une puissante lumière dorée sublima soudain le champ de bataille, disparaissant aussitôt pour laisser place à un Chevalier d'Or au regard de pierre. Le cosmos du Saint courait sur son armure, milliers de flammes d'énergie pure, alors que des éclairs dorés sortaient de ses poings serrés. Il émanait de lui une force et une détermination hors du commun, se déplaçant tel un félin guettant une quelconque proie. Il observa le seul Chevalier présent: un Guerrier Divin à l'armure noire, auquel il fit un signe de tête poli. Il fronça les sourcils, déployant ses sens dans les environs. Cette présence qu'il avait sentie... Était toujours là, toute proche.

"Je sens ta présence, Wyverne... Le Garuda est mort. Tes Spectres tombent les uns après les autres. Et pendant ce temps, tu te terres dans ce lieu?"
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Jeu 9 Déc - 23:33

Arrow Demeure du jugement

Alors que le calme semblait revenue sur le portail du sanctuaire sacrée de la déesse de la justice depuis l'apparition à travers la foudre et le tonnerre du chevalier d'or du lion; la terre se craquela au milieu des ruines alors qu'un rugissement surgit des profondeurs de la terre dans un torrent d'un feu aussi noir que l'Enfer lui même s'ouvrit dans le fracas de l'immense brèche ouverte par l'arrivé de celui : tous ceux qui était acteur de ce combat sentirent sa puissance.

Un griffon aile de feu sortie du plus profond de la terre dans une colonne ardente avant de se poser majestueusement sur le sol: la créature ardent disparut lentement; laissant place à un homme aux ailes sombre et à la chevelure d'argent: le troisième juge des Enfers venait de poser le pied au Sanctuaire d'Athéna. Rochel regarda les environs afin de sentir quelle personnes étaient encore ici: sa perception accrue du cosmos lui permit de repérer deux spectre; chacun semblaient affaiblie mais l'un d'eux lui semblait famillié... Radamanth murmura t'il à l'encontre de son homologue du Wyvern.

Cependant; deux cosmos extrêmement puissant étaient non loin d'eux; un charognard s'approchait du Wyvern alors qu'un autre semblait en train de roder en ce lieu; son instinct lui disait que c'était quelqu'un d'aussi puissant que lui et il en souri avant d'élever la voix.

" Je ne sais pas qui tu es mais je te conseille vivement d'arrêter de me tourner autour..."

Son cosmos sombre se déploya comme un avertissement à celui qui l'observait de loin; le nouveau juge avança dans la direction de celui qui l'observait tel un prédateur guettant sa proie mais le Griffon n'est pas une proie comme une autre; un chien ne peut dévorer un lion.

"Révèle toi si tu veux mourir comme un homme à moins que tu ne veuille rester tapis dans les ombres chevalier!"

Citation :

Rochel défie Corell même si il ne le voit pas
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Ven 10 Déc - 22:48

Il suivait toujours le loup du Nord, avançant entre les rochers avec souplesse. La nuit était bienvenue, annonciatrice de fraicheur et d’obscurité; il avait donc une multitude d’endroits en plus pour se cacher, usant de ses talents de chasseur pour cacher sa présence au maximum. Il avait disparut aux yeux des autres, mais s’il on se concentrait bien et assez fort, on pouvait tout de même sentir cette petite flamme noir chargé de rage vaciller dans l’obscurité. Néanmoins, ce n’était pas cela qui nous intéressait présentement, mais bien la vive lumière qui apparut d’un coup, laissant un mini soleil éclairer les alentours pendant une fraction de secondes. Les loups noirs se stoppèrent net, tournant sur eux et grognant dans un bel ensemble. Tous leur sens étaient tendus vers cette nouvelle puissance qui venait de débarquer. Observant Fenris du coin de l’œil, Sven en conclut qu’il s’agissait là d’un ennemi et pas des moindre. La queue entre les jambes, les oreilles plaqués en arrière, les babines retroussées et grognant toujours sourdement, l’attitude du chien-loup ne trompait pas. Aussi l’enfant prit-il le partit de ne pas se diriger par là, mais plutôt de continuer sa traque.

Trop tard!! Sa proie avait disparut dans l’obscurité; il l’avait perdue durant le laps de temps où il s’était intéressé à la lumière et sa provenance. Qu’il aille au diable ce chien du nord!! Il réfléchit un court, décidant de ce qu’il fallait faire, lorsque soudain il sentit une autre puissante écrasante arriver sur les lieux. Sven tendit à nouveau ses sens et le peu de cosmos qu’il avait éveillé vers ce lieu. Cette deuxième présence lui était déjà plus familière, aussi sombre que la sienne, un Spectre donc, mais beaucoup plus puissante néanmoins, sans doute un juge voir au-dessus? Pris cette fois de curiosité, le Spectre du loup-garou fit demi-tour, abandonnant sa traque et préférant aller voir le duel qui s’annonçait. Néanmoins, il zigzaguait toujours entre les rochers, se faisant aussi discret qu’une souris, même s’il était beaucoup plus massif que cela. Ses pas légers le menaient vers le lieu de rencontre, semblant voler, à peine fouler le sol. Derrière lui, sensiblement pareil, Fenris le suivait, courant sur les traces de son maître, ne le lâchant pas d’une semelle. Aucun son ne se faisait entendre de leur pas, à peine un bruissement qui se perdait dans le vent.

Finalement, ils arrivèrent sur le lieu ou la puissance noire était arrivée, et ils la détaillèrent. Des cheveux gris volant au vent, des yeux bleus qui transperçait la nuit, et un surplis aux ailes aussi noires que les profondes ténèbres. Il lui fallut quelques instants, mais Sven finit par reconnaître là l’un des trois puissants Juges des Enfers. Il avait face à lui le Griffon, le dirigeant du Tribunal Infernal. Fasciné par se qu’il voyait, Sven monta un peu plus en hauteur, cherchant un point de vue dégagé pour pouvoir observer le massacre qu’allait faire le Griffon sur sa prochaine victime. Et il le trouva, un rocher qui surplombait la scène, éclairé par les rayons lunaires. Il s’empressa d’y monter, se mettant sur les bords et observant le monde de haut, Fenris à ses côtés. Ils toisèrent un instant le Griffon, avant de tourner la tête pour voir sa future proie arrivée et se jeter dans ses griffes. Un sourire illumina le visage du gamin, devant le jeu qui se profilait sous ses yeux.


-Een groot vast is gaan beginnen Fenris!! exprima-il avec joie en direction de son compagnon à quatre pattes.

Ce dernier émit un "Waf" en guise d’affirmation. Puis les deux garnements reportèrent leur attention sur le combat qui se déroulait en bas. Sven s’installa sur le bord du rocher, observant en bas ce qui se passait, attentif au moindre mouvement et au moindre son. Son regard heureux scrutait les deux protagonistes qui allaient jouer ensemble, et le fait qu’il soit totalement à découvert, sous la coupe du vent qui jouait dans ses cheveux, ne le gênait nullement. De toute façon que risquait-il en présence d’un être aussi noble que le Griffon? Et puis de toute façon il s’en foutait, rien ne comptait plus que le combat qui allait se dérouler en contre bas!! À ses côtés, Fenris se coucha et posa sa tête sur sa cuisse, un peu de repos serait le bienvenue. Tout repos étaient bienvenue dans la chasse…
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Sam 11 Déc - 1:17

Le chasseur tournait autour de sa proie. Il l’observait, et ne dissimulait en rien sa présence. Et bien qu’il restât dans l’ombre, indiscernable à l’œil nu, ses ondes cosmiques étaient nettes et éloquentes. Une puissance gigantesque, adroitement contenue, laissait transparaître une profonde excitation, un réel bonheur. A l’évidence, l’entrée en guerre du troisième Juge des Enfers le ravissait au plus haut point. Une pointe de délectation de l’incapacité du Spectre à identifier, voire même situer son ennemi, était la cerise sur le gâteau.

L’ombre était dans son élément. L’obscurité. La chasse. Ses instincts primaires reprenaient le dessus, changeant l’homme qu’il était en un puissant fauve à l’affût. La lumière des étoiles et la profonde obscurité du Sanctuaire Sacré, qui, en cette période de crise, n’avait pas allumé ses feux, rendait l’instant propice à l’amusement. Une forme spectrale sortit soudain de derrière un rocher à quelques mètres du Spectre, sans émettre un seul bruit, hormis un profond grondement sourd. Elle était lumineuse, ses traits de cosmos doré prenant l’apparence d’un Lion. La bête marchait lentement, adroitement, observant son ennemi sans faillir. Elle semblait se nourrir de chaque mouvement du Spectre, de chaque repli de son armure, de chaque reflet dans ses yeux. Le Lion continua son avancé pendant plusieurs secondes, restant à chaque instant à une même distance de Rochel, avant de disparaître derrière un rocher.

Lorsqu’il en ressortit, la bête avait prit forme humaine. L’homme à la barbe naissante et aux yeux verts portait une armure d’or, dont l’éclat scintillait au rythme de son cosmos. Des milliers de flammes dorées parcouraient son corps, formant un halo de lumière autour de lui, le rendant quelque peu irréel. Une longue cape noire complétait le tout, mettant en évidence les formes agréables de l’armure, à la fois langoureuses et viriles, laissant naître en tout homme un profond sentiment de respect. Bien que ses traits fussent tirés par la fatigue des combats, son regard était d’une intensité remarquable. Il se déplaçait avec une grâce toute particulière, comme si chacun de ses mouvements, même les plus infimes, étaient contrôlés, maîtrisés, optimaux.

« Mourir dis-tu ?... Amusant. Tu n’es pas le premier Spectre à me faire cette remarque… Juge du Griffon.»

Un fin sourire barra quelques instants son visage, comme si le Chevalier trouvait la situation amusante. A l’évidence, il avait reconnu le nouvel arrivant. Une telle Surplis ne pouvait pas passer inaperçut. Il leva alors le bras avant de serrer le poing. Des éclairs d’énergie en émergèrent, léchant le sol autour de lui et laissant de profondes brûlures dans la pierre.

« Je suis Corell, Chevalier d’Or du Signe du Lion. Mes crocs te détruiront. »



Citation :
Le Lion accepte le défi, même s'il sait qu'il va y passer
Revenir en haut Aller en bas
Oyoken


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1602

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
156/156  (156/156)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Mar 14 Déc - 11:03

Arrow Océanie - La découverte -

    Le météore bleu avait traversé les continents et les mers pour se retrouver sur un petit pays d'où semblait provenir les émanations des mêmes êtres que lui... Survolant un petit village auparavant il avait pu constater que la civilisation était plus évolué que sa, maintenant lointaine, Nouvelle Calédonie natale... Pourtant un peu partout les maisons fumaient et les gens criaient, apeurés tels des fourmis après avoir tapé du pied dans leurs repaires...

    Mais personne digne d'intérêt dans ce village... Des effluves de cosmos certes mais bien trop faibles pour espérer un quelconque challenge... Au loin il aperçut des temples... En contrebas jusqu'à s'élever parmi les cieux ils étaient au nombre de treize...

    **-"Le Sanctuaire de la Déesse Athéna... Quelle nostalgie..."**

    Comme un murmure cette phrase était sortie de son armure pour venir se connecter à son cerveau... Très certainement Ash à travers son être qui lui communiquait son état d'esprit actuel...

    Plus concrètement Oyoken sentait que des puissantes auras s'entremêlaient et une vague sombre semblait engloutir la zone... Avant de descendre au sol il put voir à l'entrée du premier temple... Il put voir deux personnages... L'un avec une armure noir comme l'ébène et l'autre avec une armure étincelante... Les deux êtres rivalisaient de puissance bien que le guerrier à l'armure dorée semblait perdre du terrain...

    Mais autre chose attirait l'attention du jeune homme... Bien caché du regard des deux combattants, une autre personne se délectait du spectacle donné... Une armure, toute aussi sombre que la sienne était bleue, reposait sur les épaules de cette personne... A ses côtés se trouvait un animal que Oyoken ne pouvait identifier... N'ayant jamais vu de tels bêtes de son vivant...

    Chose intéressante et bien que cette personne se cachait aux yeux des deux autres, il semblait être en forme et libre de tout adversaire... Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres du jeune homme...

    Inutile de cacher son cosmos, il était là pour combattre, il ne connaissait que cela... Le météore s'écrasait à quelques mètres de la personne, créant un mini cratère sur le perchoir... Lentement il se releva et désigna du doigt l'animal puis la personne... Son cosmos augmentait peu à peu et le jeune homme adopta une position de combat...

    **-"Un challenge intéressant... En effet..."**

    Maintenant le sourire d'Oyoken était plus présent et on pouvait voir ses dents blanches frémir de plaisir...



----
Défi lancé
----


Citation :
Ne doutant absolument pas de ta manière de Rp, je t'invite par avance à lire le BG de mon personnage afin de cerner au mieux les possibilitées RPs que notre combat va apporter. Je vais faire de même dans la minute suivante. Je te souhaite par avance un bon combat et surtout que l'on fasse un beau duel peu importe les vainqueurs et vaincus. Bonne chance.

----
Défi accepté
----


Arrow [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -


Dernière édition par Oyoken le Mar 14 Déc - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Vague de marinas   Mar 14 Déc - 14:13

Penché en avant, éclairé par l’astre lunaire, ses cheveux blonds qui reflétaient ces derniers lui donnait une allure un peu irréelle. Penché comme il était sur son rocher, on aurait dot un ange au-dessus d’une vasque en train d’observer les fourmis qui peuplent la terre et se font appeler homme. A la seule différence que lui était un enfant et que c’était un combat d’adulte qu’il regardait. Un combat de sang où la mort attendait le vaincu, la gloire le vainqueur, et que pour lui tout ceci n’était rien d‘autre qu’un simple jeu morbide. A côté de lui était un chien aux allures de loup, tranquillement couché et qui se reposait de leur dernière chasse. Certes une de leur proie leur avait filée entre les pattes, mais il avait tout de même réussit à tuer un animal aujourd’hui. La chasse avait malgré tout été bonne pour un territoire qu’ils ne connaissaient pas.

Soudain, il le sentit arriver, c’était encore ténu, mais c’était bien présent et ça arrivait. Par les airs, ce qui le fit lever la tête. Son jeune maître ne l’avait pas encore repérer, trop absorbé par le jeu de ses deux aînés. D’ailleurs son regard brillant n’en perdait pas une miette, les tests du Griffon, les attaques fulgurantes du lion, les paroles acides qui volaient, les répliques de plus en plus violentes du Juge. C’est également ainsi qu’il apprenait et se perfectionnait, aussi Fenrir prit-il le partit de veiller sur lui pendant que le combat de géants se déroulait. Mais la source de la perturbation approchait de plus en plus de l’endroit où il était et cela devenait difficile de l’ignorer. Il ressentit que son maître venait de repérer l’importun, mais ne daignait lui porter attention, il préférait largement continuer son observation.

Mais lorsqu’il se posa derrière lui, il ne put plus ignorer l’agressivité qui ressortait du cosmos de l’autre. Sven poussa un grognement et se tourna à demi vers l’autre, lui jetant un regard noir de ses yeux vairons qui brillaient presque dans la nuit, un peu comme ceux des loups. Il vit l’autre montrer Fenris, puis lui, et prendre une position de combat. Apparemment il voulait jouer, mais lui ne voulait pas!! Il voulait regarder les deux grands jouer encore et encore, parce qu’il aimait ce qu’il voyait. Mais l’autre apparemment n’était pas pour le laisser regarder ce combat en tout impunité. Espérant le faire partir s’il l’ignorait, Sven lui lança un dernier regard noir avant de reporter son attention sur le couple de combattants. Juste à temps pour assister à la dernière attaque du majestueux Griffon, un grand sourire vint éclairer son visage.

Cependant, à ses côtés, Fenrir c’était levé et avait prit une posture de chasseur à ses côtés, grognant également envers l’être dans le dos de l’enfant. Sven posa son regard sur son compagnon à quatre pattes, l’observant quelques secondes, avant de finir par se lever et de se tourner complètement vers son futur ennemi. Le regard enfantin et curieux se détailla un peu plus l’homme face à lui. Ce dernier portait une armure qu’il ne parvenait à identifier, de toute façon il s’en moquait bien. Mais ce qui le frappa le plus fut ce qu’il ressentit alors qu’il se concentrait un peu plus. Quelque chose d’animal se dégageait de lui, comme s’il avait une proie potentielle face à lui… Quoiqu’en y regardant de plus près, Fenrir avait déjà reconnu une proie en la personne qui leur faisait face. Si Fenrir le disait, alors c’est qu’il avait un animal, une proie potentielle face à lui, et non un homme comme les deux combattants en bas. Son instinct se réveilla à cette constatation, pouvait-il délibérément laisser fuir une aussi jolie proie? Non, définitivement non; il avait déjà perdu une proie, il ne laissera pas cet oiseau là s’envoler.

Sven sourit et fit un pas en avant, donnant une légère caresse sur le haut du crâne de Fenris, la chasse était ouverte. L’instinct prenait déjà le pas sur l’homme, le chasseur se réveillait, la tension montait d’un cran. Qui sortirait vainqueur cette fois? Réussirait-il à abattre une nouvelle proie, ou succomberait-il aux blessures que cette dernière lui infligerait? Quoiqu’il en soit, il ne se laissera pas abattre aussi facilement. Le loup sortait ses crocs, sa meute était prête, ne restait plus qu’a voir qui en ressortirait vivant. Le Spectre de l’Etoile Céleste de la rage fit un pas de plus en avant, un sourire de fausse joie candide scotché aux lèvres.


-D’accord, lâcha-t-il dans la brise de la nuit. J’veux bien jouer avec toi, murmura-t-il une dernière fois.

Puis il se campa sur ses positions, bondissant après sa nouvelle proie, sa future victime. Il ne souhaitait plus qu’une chose à présent: refermer ses crocs sur cette belle gorge blanche. Dans son ombre, sa meute le suivait, elle aussi cherchant à refermer ses crocs sur leur futur butin de chasse. Ce soir ils offriraient le sang de leur ennemi à la Lune, mère de la nuit.

Citation :
Défi accepté; et surtout amusons-nous en nous tapant dessus xD
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Vague de marinas   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vague de marinas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Entrée du Sanctuaire-