RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oyoken


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1602

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
156/156  (156/156)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Mar 14 Déc - 16:39

Arrow - Vague de Marinas -

    Même sans user du même langage, les gens peuvent se comprendre mais dans ce contexte nous parlons du commun des mortels doués de pensées et d'esprits... Ici ce ne sont que deux fauves en actions, deux redoutables prédateurs taillés pour le combat... Bien que d'apparence juvénile, la jeune personne en face de lui n'en apparaissait pas le moins faible du tout et d'ailleurs tous les sens du jeune homme était en éveil avec le signal "danger, niveau de la proie élevée" sur le garçon...

    Bien plus que sur l'animal à côté de lui et qui lui montrait les crocs depuis le début, bien plus que les indigènes qu'ils avaient combattu maintes fois par le passé... Ce mini-homme était comme lui, un être d'aura et de cosmos à la puissance hautement dangereuse pour les hommes normaux...

    Le gamin, d'ailleurs se jeta sur lui sans plus attendre, toutes griffes et rage dehors... De la bestialité à l'état pur et sauvage, mais trop de front... Une simple attaque frontale avec autant d'animosité réveilla le Saint de Bronze qui se rua également en avant...

    L'impact de cosmos condensa l'air ambiant dans une chaleur étouffante... La victoire de cet assaut revenait au jeune homme... Un décalage sur le côté lui avait permis de placer un coup de pied au niveau du ventre du garçon... Ensuite tout se passa au ralenti... Alors qu'un mince filet de sang s'échappait du visage du jeune homme - pas encore assez rapide pour esquiver totalement les griffes de son opposant - l'inertie apportée par l'arrêt brusque du contact, le choc généra une onde de choc dévastant la montagne...

    La rotation infligée par le coup de pied renvoya le jeune Spectre en position horizontale vers les premières marches du Sanctuaire, là même où se tenait le combat entre les deux autres hommes... Coup de chance certainement pour les deux bêtes sauvages, l'un à la poursuite de l'autre, ils passèrent au travers des éclairs jaunes et des boules incandescentes noires du combat à proximité... Un poteau arrêta la course du Spectre laissant la trace de la silhouette dans le marbre... Un coup puissant vint cingler le haut du crâne du malheureux le faisant s'écraser au sol quelques mètres plus bas...

    Puis le décor changea subitement...

    ------------------------------------------------------

    Le jeune Spectre n'était plus au Sanctuaire... Autour de lui s'étendait de la neige à perte de vue et son adversaire n'était plus là... Regardant ses mains et tâtonnant son visage, celui-ci se rendit compte que les séquelles d'un quelconque combat n'avait pas eut lieu... Il était à la chasse avec Fenris et était content, plusieurs proies étaient tombées sous leurs assauts et ils pourraient rentrer fièrement à la maison... Retrouver Maman et ce Alrik...

    Plus il se rapprochait du village, plus il distinguait des colonnes de fumées s'élevaient dans les cieux... Le village était attaqué... Sans plus attendre et à une vitesse folle le jeune garçon rejoignit sa maison et le spectacle qu'il vit le laisser d'abord interloqué... Alrik se tenait droit face à un ennemi, protecteur au devant de sa mère dont il faisait rempart de son corps...

    Une gerbe de sang s'échappa du corps de l'homme et vont parsemer le visage du garçon... Et alors que l'inconnu se précipitait sur la mère, le jeune Sven, accompagné de Fenris, se jeta à son cou, lui plantant le couteau au niveau de la carotide... Dans un sursaut de surprise et un long râle, le brigand expira alors que la mère prit le jeune garçon dans ses bras...

    -"Mon petit Sven... J'avais tellement peur... Tellement peur de ne plus te revoir une dernière fois..."


    Les larmes coulaient du visage de la femme et du jeune garçon alors que derrière celui-ci se tenait un autre homme avec une armure bleue...

    ------------------------------------------------------

    La dureté du sol du Sanctuaire était froide et sans amour... Alors que les larmes continuaient de couler sur les joues du jeune garçon, le décor avait reprit son apparence de la réalité...

    **"Heaven's Illusion..."**


    La vision du Paradis avant de revenir à la réalité du monde... Attaque impitoyable et incomprise de Oyoken car ce qu'avait vécu Sven n'était que dans son esprit... Chaque personne a sa vision du Paradis...


---------------------------------------------------------
Coup portés :
-2 Coups Physiques
-Attaque moyenne : Effet Imparable
Le Cosmos de l'Oiseau de Paradis se propage autour du lieu du combat faisant de celui-ci un paradis sur terre. Le retour à la réalité le plongera dans le désarroi le plus total.


Coup reçus:
//


Hp : 150
Cs : 154 (170-20+4)
Pa : 18 (20-2)
Pp : 20

Atouts dévoilés :

- Potentiel Cosmique -
Possède 20 Cs de plus que les stats de base.


- Mega Métabolisme -
Chaque tour la santé et le cosmos est régénéré à une vitesse phénoménale! Le chevalier récupère 4 Hp et 4 Cs par tour.


Handicaps dévoilés :

- Faible Défense -
Le personnage n'est vraiment pas un as pour contrer une attaque. Il possède 10 PP de moins que les stats de base.


- Spirituel -
Le Chevalier n'est pas accès sur les attaques physiques, il ne se bat qu'avec les attaques cosmiques. Il possède 10 PA de moins que les stats de base.


Citation :
Heaven's Illusion étant une attaque imparable, je me suis permis de faire "vivre" ton personnage à travers l'illusion. Espèrant ne pas avoir fait de mauvais choix dans les mots ou les actions j'ai repris une partie de ton histoire en modifiant un chouïa la fin.
Surtout si tu vois un problème, n'hésites pas à m'envoyer un MP.
P.S : Belle histoire que celle de ton personnage ^^
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Mar 14 Déc - 20:40

Le combat était engagé, le chasseur c’était jeté sur sa proie les crocs en avant, bien décidé à déchirer la chair qui passerait à sa porter. Il n’avait encore que la vague silhouette d’un canidé lointain, un loup sans doute, mais quelque chose dans on allure faisait que ce n’en était pas tout à fait un… Quoiqu’il en soit ce tueur c’était précipité sur l’homme face à lui et la Lune fut témoin du premier coup qu’il lui porta au visage. Mais ce ne fut pas assez, pas assez rapide la chose se prit un coup de pied magistral, l’envoyant voler plus loin. Il passa sous le nez du Griffon et du Lion, mais il ne fit pas attention à eux, ni aux éclaires qui faillirent le toucher. Toute son attention était focalisée sur la bête qui le suivait de près, même la rencontre brutale avec un poteau ne le fit pas siller des yeux, il se mordit simplement la langue pour éviter de gémir de douleur, il n’avait pas mal et il n’aurait jamais mal. Une proie ne pouvait rien face au chasseur qu’il était.

Mais le contact fut rompu malgré lui lorsque son adversaire l’envoya au sol d’un coup bien placé sur le sommet de sa tête. La rencontre avec le sol fut moins douce que celle avec la roche, lui laissant un gout de terre dans la bouche. Néanmoins l’enfant se releva dans le cratère que cela avait formé et se secoua à la manière d’un chien pour débarrasser les cheveux de la poussière accumulé. Mais lorsqu’il regarda autour de lui, ce n’était pas le Sanctuaire d’Athéna, mais sa terre natale éternellement enneigée. Il ne comprenait pas, que faisait-il ici? Où était sa proie, le chevalier à l’armure bleue? Il regarda à côté de lui pour voir Fenris remuer gentiment la queue, et lorsqu’il toucha son visage et regarda son corps il ne vit aucune trace de l’armure ni de blessures liées à un récent combat. Avait-il rêve tout cela, Hadès, Athéna, la guerre et le Griffon?

Puis il les vit à nouveau, les épaisses fumées qui s’échappaient du village attaqué. Non pas encore une fois!! Cette fois il arriverait à temps!! Se relevant subitement, il se mit à courir de toutes ses forces vers le village pour sauver sa mère, il ne voulait pas la perdre une seconde fois!! Mais lorsqu’il arriva il la vit, défendue par son beau-père et attaqué ensuite par un homme. Réagissant au quart de tour, il se rua devant elle et tua l’homme d’un coup de couteau bien placé. Couvert de sang, Sven se retourna pour voir sa mère le prendre dans ses bras et lui dire des mots doux au creux de l’oreille.


-Mom, murmura-t-il.

Soudain tout s’évapora, la neige, sa mère, le village le corps d’Alrik… Tout disparut et le Sanctuaire revint, la terre la nuit et la Lune qui veillait du haut de son piédestal. Sven regarda autour de lui, des larmes sur ses joues, cherchant sa mère, il se releva et tourna sur lui-même la cherchant. Il voulait retrouver ses bras chaud et aimant, la voix douce qui le rassurait. Où étaient la réalité et le rêve?

C’est un long hurlement qui le fit revenir complètement à lui. Fenrir se tenait là, en haut d’un rocher, le regardant avec ce regard si particulier, ses yeux brillant dans l’obscurité. Il semblait veiller sur lui, le rassurer, et lui indiquer qu’il avait rejoint la réalité. L’animal avait bravé le danger et était à son tour passer entre les deux puissants guerriers qui se faisaient face un peu plus loin. Il avait rejoint son jeune maître afin de le réveiller et de le soutenir, il ne le trahirait jamais et serait toujours à ses côtés malgré la mort. Pour preuve, lorsque Sven retrouva un semblant de calme il descendit tranquillement et le rejoignit, se postant face à leur proie commune.

L’enfant s’accroupit et chercha la vérité dans les yeux de l’animal; un message sembla passer entre les deux, car tout changea en à peine quelques secondes. Le regard qu’il lança sur le chevalier à l’armure bleue n’avait plus rien d’humain. L’œil rouge luisait d’une couleur sanguinaire, tandis que l’œil jaune était désormais aussi clair et brillant que ceux des loups. La haine et la rage se faisaient sentir dans son aura, à tel point qu’on aurait put les découper au couteau. Ce n’était plus un Spectre ou un Chevalier qui se tenait sur ses deux pattes, mais bien un monstre enragé, un Loup-garou avide de sang et de chair fraîche. La bête face à lui ferait l’affaire.

Il n’était plus question d’homme dans ce duel, mais de deux créatures qui feraient tout pour détruire celle qui lui faisait face. Il n’était pas question de vaincre, mais d’abattre l’autre, de survivre et de prouver sa force. Et ceci, Fenris l’avait bien compris, aussi se mit-il en position de combat. Si lors du premier combat de son maître il l’avait laissé se débrouillé face à un adolescent, cette fois c’était en meute qu’ils feraient front. Un grondement s’éleva à ses côtés et lui parvint à travers le silence de la plaine…


-Fenris attaque…, avait-il dit.

Spoiler:
 

Le chien s’élança aussitôt sur leur proie, mais plutôt que de l’attaquer de front, il partit de côté, disparaissant dans l’ombre, pour reparaître à côté de cette dernière. Cependant il ne ressortait aucune agressivité de son attitude. Dans le même temps, Sven s’était élancé vers on adversaire et tandis que son compagnon à quatre patte levait gentiment la patte pour se soulager sur la jambe de leur ennemi, l’enfant avait prit appuis sur un rocher pour sauter en direction du visage du Chevalier, son pied chargé de cosmos en avant. Le choix était désormais de savoir si l’autre préférait éviter le chien et se prendre le pied du gamin, ou éviter le bien du gamin et avoir la jambe trempée. Mais peu importait le choix, car dés qu’il fut de nouveau sur ses deux pieds, l’Etoile Céleste de la Rage s’élança à nouveau sur sa victime, les crocs en avant…


Il frappa avec son couteau une première fois au niveau du ventre, en même temps que les crocs de son compagnon tentait d’arracher de soulager leur ennemi d’un poids de chair à la cuisse. Il n’était pas un chirurgien esthétique, mais savait affiner les choses à sa manière un peu bourrue!! Puis Sven plaça une estafilade sur le torse du fauve face à lui, avant de mettre un dernier coup en tentant de lui enfoncer la lame dans l’épaule. Ne restait plus qu’a observer le résultat de son attaque.

~~~~~~~~~~~~~~~~

Coups reçus: Heaven’s Illusion (Attaque Moyenne) + 2 coups physiques
Coups donnés: Fenris Attaque!! (Attaque Faible) + 5 coups physiques
Coups parés: //

HP:145 – (20 – 2) = 123 HP

CS: 140 – 10 = 130 CS

PA: 25 - 5 = 20 PA

PP: 25 PP


Atouts:
Spoiler:
 

Handicaps:
Spoiler:
 

Citation :
Merci du compliment et bon combat à toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Oyoken


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1602

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
156/156  (156/156)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Jeu 16 Déc - 14:13

    Son regard avait totalement changé depuis l'attaque cosmique de Oyoken... D'apparence humaine au départ, il était maintenant devenu bestiale au possible... Il ne lui fallut pas plus de temps pour réagir d'ailleurs... Un grognement sourd se fit entendre de la part du canidé et celui-ci disparut du champ de vision de l'Oiseau... Oyoken préférant gardant son regard sur la proie la plus dangereuse, il ne perçut pas tout de suite l'animal s'approcher de lui jusqu'à ce que celui-ci revienne dans son champ de vision...

    L'étonnement du comportement du loup alerta le jeune homme... Mais fait étrange la bête n'émettait aucune agressivité et semblait plus empreinte à recevoir des caresses... D'une candeur incroyable à ce niveau et occultant totalement le gamin, Oyoken s'agenouilla afin de prodiguait diverses câlins à l'animal lorsqu'une brusque montée de cosmos lui fit tourner le regard... Juste assez pour voir le coup de pied sauté cinglait son visage faisant voler son casque... Étourdi par cette action et par pur réflexe défensive il porta ses mains en croix devant lui et ne put éviter la première estafilade que lui infligea le petit couteau... Une coupure nette qui eut tôt fait de faire sortir le sang du jeune homme... Mais ce n'était pas cette douleur qui réveilla l'oiseau mais bel et bien autre chose qui s'agrippait à sa cuisse...

    Ce maudit animal tentait de lui arracher un morceau de chair et il avait bien choisit l'emplacement car c'était certainement le seul endroit où les jambières ne protégeaient pas les muscles du jeune homme... Des blessures il pouvait faire avec, mais une jambe en moins serait beaucoup plus problématique pour la suite du combat... N'allait pas croire qu'il réfléchissait à tout cela pendant l'attaque, juste instinctivement son choix de blocage se fit net sur l'instant...

    Remettant ses mains normalement, son bras droit alla chercher la nuque du loup qu'il souleva de terre en se repositionnant debout... Un jappement se fit entendre, alors qu'un bruit sourd avait tonné et que, dans le même temps, le canidé avait relâché un bout de peau... Même enragé une bête reste une bête et n'est pas apte à résister à la poigne d'un homme chargé de cosmos... Seulement la bête n'était pas seule et, encore une fois, un nouveau coup de couteau au niveau du torse acheva de faire une croix sur le torse du jeune homme... Tout son corps se raidit alors prêt à subir l'assaut suivant qui ne tarda pas à arriver, de front le couteau se dirigeait vers son épaule gauche... De manière rapide et agile, la main gauche du Chevalier de Bronze vint accompagner le coup sur le côté, un sifflement se fit entendre dans l'air signifiant le brassage de l'air du couteau...

    Très certainement emporté par son élan, le gamin reçut alors un coup de poing au niveau du thorax le faisant reculer... Ne perdant pas de temps après cet assaut, Oyoken, de son autre main, lança littéralement le loup en direction du gamin et sans attendre de savoir comment l'action se déroulerait il se rua vers l'avant... Le gamin avait-il rattrapé son ami, l'avait-il évité ? Nul le put le dire à ce moment précis mais toujours est-il qu'un choc sourd se fit entendre alors que Oyoken avait dégainait son poing pour une frappe au torse, ou alors était-ce sur les côtes du loup ? Le bruit accompagnant la frappe n'apportant pas plus de réponse à la question, le deuxième enchainement d'Oyoken n'était pas plus compliqué... Après le poing droit, ce fut le gauche qui, d'un mouvement rapide et vif, alla frapper au même endroit... De nouveau un bruit sourd...

    Les deux mains de Oyoken se mirent sur le côté et allèrent chercher la tête du jeune homme... Il souleva le jeune homme de tête et vit les yeux de sa proie... Un flash se produisit...

    **"Hell's Illusion..."**


    ------------------------------------------------------

    Rien pour autant n'avait changé... Le décor était resté semblable et L'Oiseau de Paradis tenait encore fermement le jeune homme dans les airs... Une lueur transperça l'épaule droite du gamin... Celle-ci n'était pas parti des bras du Chevalier mais bel et bien des ses yeux... Et alors que le jeune homme voyait de nouveau briller l'intensité, le regard de Oyoken dériva vers le loup couché par terre... Sven vit un sourire carnassier sur les traits du jeune homme... Aucun son ne put sortir de sa bouche...

    La lueur était parti... De l'animal posé au sol ne restait que quelques cendres calcinées et une bonne odeur de grillé alors qu'un bout de chair retomba sur les marches... Le jeune homme fit voler le jeune homme au loin et se dirigea vers les restes de la dépouille animale... Il se saisit du bout de chair et le porta à sa mâchoire... Alors qu'il se retournait vers Sven, il commença à bouloter la chair et la peau du regretté loup tout en ne lâchant pas le garçon des yeux, la bouche maculée de sang dans un sourire ravageur... Puis jetant au loin le bout de chair, l'Oiseau se rue sur sa proie...

    Flash blanc...

    ------------------------------------------------------

    Oyoken tenait toujours le garçon entre ses deux mains... Un mince filet de bave coulait alors que le Chevalier le lâchait... De là un coup de boule vint réveiller Sven qui s'écrasa au sol... D'une caméra au niveau des yeux du Spectre il put apercevoir l'Oiseau de Paradis en train de le regarder de haut... Comme si la chasse était terminée et qu'il était temps de passer à table... Le comos du Chevalier s'embrasait et prenait plaisir à combattre...De proie il devenait le chasseur et vice-versa... Jamais, Ô grand jamais il n'avait vécu de moment si plaisant depuis sa naissance




---------------------------------------------------------
Coup portés :
-5 Coups Physiques -
Lancer de chien mrred ; Coup de poing gauche ; Coup de poing droit ; Coup de poing gauche ; Coup de boule de mammouth mrred
-Attaque puissante: Effet Paralysante (Si plein fouet )
Le Cosmos de l'Oiseau de Paradis se propage autour du lieu du combat faisant de celui-ci un enfer sur terre. Le retour à la réalité rassurera son adversaire mais le déstabilisera tant et si bien que le Chevalier aura énormément d'ouvertures pour attaquer.


Coup reçus:
-Attaque faible : Effet Destructeur
-4 Coups physiques ?


Hp : 136 (150-10-4*2 +4)
Cs : 128 (154-30+4)
Pa : 13 (18-5)
Pp : 19

Atouts dévoilés :

- Potentiel Cosmique -
Possède 20 Cs de plus que les stats de base.


- Mega Métabolisme -
Chaque tour la santé et le cosmos est régénéré à une vitesse phénoménale! Le chevalier récupère 4 Hp et 4 Cs par tour.


- Agile -
Esquive les coups physiques pour seulement 1 Pp au lieu de 2.


Handicaps dévoilés :

- Faible Défense -
Le personnage n'est vraiment pas un as pour contrer une attaque. Il possède 10 PP de moins que les stats de base.


- Spirituel -
Le Chevalier n'est pas accès sur les attaques physiques, il ne se bat qu'avec les attaques cosmiques. Il possède 10 PA de moins que les stats de base.


Citation :
Suivant ta réponse pour les coups physiques j'éditerais en conséquence sachant que dans tous les cas je n'évite qu'un seul de tes coups au total qu'il en y ait quatre ou cinq. D'un point de vue logique et de respect de mon personnage et de ton Rp, je ne peux que faire ça ^_^


Dernière édition par Oyoken le Jeu 16 Déc - 20:31, édité 2 fois (Raison : Edit en place : Coups physiques au nombre de 4 recus.)
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Dim 19 Déc - 20:32

La bête avait attaquée, de toute la puissance que pouvait donner sa frêle carrure. Il a avait attaqué avec son compagnon, saignant la proie qui était face à lui avec autant d’ardeur que s’il avait été affamé. Quoique, il se pouvait bien que le monstre soit affamé au vu de ses yeux fous, à moins que cela ne soit son regard naturel, auquel cas se pouvait-il qu’il soit constamment affamé de chaire fraîche? Aucun ennemi jusqu'à présent ne l’avait mit dans un tel état, pas même la licorne qui pourtant ne l’avait pas ménagé, pas même ceux qui l’avait énervé. Etait-ce le fruit de Mère Lune, l’équinoxe qui approchait, ou simplement la présence de l’autre? Quelque chose en sont ennemi le poussait à être ainsi, à sortir les crocs et laisser s’exprimer le fauve qui était en lui. Si sa mère le voyait à cet instant, sans doute aurait-il prit peur devant ce qu’était devenu son fils, sans aucun doute ne l’aurait-elle pas reconnu et se serait enfuit le plus loin possible. Mais sa mère était morte, et c’était sa rage et son désir de vengeance qui faisait en partie ce qu’il était devenu aujourd’hui.

Il sembla s’enfoncer encore plus dans son inhumanité lorsque son adversaire, après l’avoir renvoyé d’où il venait d’un coup de poing bien placé, lança son compagnon qui venait de mordre profondément sa chair. C’est instinctivement qu’il rattrapa l’animal, et les Dieux seuls savent comment ils réussirent leur coups, mais juste avant qu’une attaque ne leur soit portée, Fenrir se retourna dans les bras de son maître, et sauta derrière lui en prenant appui sur l’épaule de Sven. Ce dernier, voyant arriver le poing de son ennemi, se plaça de telle manière à protéger son ami et se reçut le coup en pleine poitrine. Le craquement sourd qu’il entendit ne l’alerta pas, il ne broncha guerre non plus, semblant ne ressentir aucune douleur; et il ne bougea pas plus lorsqu’un deuxième coup, accompagné du même bruit sourd, le frappa à nouveau. Il se contenta de simplement levé son regard vairon emplit d’une folle rage pure dans les yeux de son adversaire.

Ce dernier le prit finalement par la tête, le soulevant très facilement de terre, le regardant droit les yeux. Nul ne sut si l’enfant savait à quoi s’attendre après le premier assaut de la sorte, mais il ne détourna le regard à aucun moment, semblant même narguer son adversaire, le défiant de lui envoyer une de ses attaques. Et elle arriva, aussi puissante et dévastatrice que l’autre, voire même plus, l’enfant ne savait pas, mais il le ressentait. L’illusion démarra, le prenant dans son piège et exacerbant ses sens et sa rage. Voir son plus fidèle ami réduit à l’état de chaire calciné n’était pas pour le calmer. Et alors qu’il s’apprêtait à attaquer une fois de plus son ennemi, une violente douleur se fit sentir au niveau de sa cuisse, le réveillant instantanément, le ramenant à la réalité telle qu’elle était. Fenrir, la gueule tachée de sang relâcha alors le membre de son maître, il venait purement et simplement de le sauver de la folie.

Encore hagard quant à ce qu’il venait de vivre, fut réveillé par la frappe magistrale qu’il reçut en pleine tête et qui l’envoya au sol, le faisant saigner au niveau du front. L’enfant se releva sur ses genoux, crachant poussière et sang mêlé. Puis il tourna la tête pour voir Fenrir en pleine forme, avant de la lever pour apercevoir le regard que lui portait sa proie. Cette dernière semblait vouloir se transformer en chasseur et le transformer en proie. Sven eut un sourire, un de ceux qu’on ne verrait pas sur le visage d’un enfant en tant normal; un sourire carnassier étirait les lèvres du blondinet. Ce dernier se releva lentement, prenant tout son temps, il cracha un peu de sang avant de darder son regard sur son adversaire et de le fixer en même temps qu’il s’essuyait la bouche. Il devait toujours lever la tête pour le voir du fait de sa petite taille, mais il ne se sentait pas petit, contraire. Son cosmos répondit instinctivement à celui de sa proie, il ne se laisserait pas dominer par un vulgaire animal. Il resta immobile un moment, regardant toujours l’autre, son cosmos allant à la rencontre du deuxième, le poussant, le faisant reculer comme il pouvait. Il affronta un moment l’autre ainsi, ses yeux toujours fixés dans les siens.

Si un homme avait regardé les deux bêtes à ce moment là, il aurait sans aucun doute vu un loup-garou noir se battre contre un magnifique oiseau bleu, tout deux entourés d’une aura luisante. En fait, si on y regardait vraiment de plus près, c’était bien un féroce loup-garou qui se dessinait dans le cosmos de Sven, et ce dernier voyait l’oiseau dans le cosmos de son adversaire. Illusion à nouveau ou voyait l’essence même de ce qu’ils était réellement? Nul n’aurait put le dire, et encore moins le Spectre de l’Etoile Céleste de la Rage qui de toute façon n’agissait plus que par instinct.

Soudain, tout bougea, ce fut aussi rapide qu’une étoile filante et des yeux humains n’aurait rien pu voir. Il fallut moins d’une seconde à Sven pour se retrouver à hauteur du visage de sa victime et de lui envoyer un coup de couteau droit sur l’arcade sourcilière. Puis il plaça rapidement un deuxième coup sur la gorge en même temps que Fenrir, revenu à leur niveau, mordait à nouveau l’homme, mais à la deuxième cuisse cette fois. Sven ne laissa pas le temps à l’autre de réagir et accéléra soudainement les coups qu’il portait à sa proie, faisant déferler une véritable pluie de lame sur sa victime.


-Werewolf’s Fangs!! s’écria-t-il en même temps.
Spoiler:
 

On aurait put croire que le petit s’arrêterait là, mais non, il porta en même temps ses deux derniers coups à son adversaire. Juste après avoir donné le dernier coup de lame de sa dernière attaque, il s’accrocha à l’épaule de son adversaire, avant de s’équilibrer en posant un premier pied sur sa hanche et l’autre sur sa jambe. Il s’assura enfin de ne pas tomber, en planta sa lame à un droit où l’armure ne protégeait pas, la tourna même dans la plaie afin qu’elle ne ressorte pas toute de suite. Et en même temps, il jeta un regard de joie enragée à son ennemi, juste avant de fondre sur sa gorge. Il y planta ses crocs avec jubilation, mordant profondément la chair, se délectant de sentir de sang si chaud couler dans sa bouche. Il en avala goulûment une gorgée, comme l’aurait fait un vampire. Puis il se recula en sautant en arrière, revenant près de Fenrir qui s’était écarté.

Les deux loups dardèrent leur regard sur leur ennemis, les gueules pleines de sang et dégoulinant du liquide carmin. Une goutte roula sur le menton de l’enfant, créant un premier sillon que suivront les autres, avant de venir s’écraser au sol. Le blondinet passa sa langue sur la trace créer, recueillant les gouttes qui voulait s’échapper à leur tour, un sourire de délectation sur le visage et qui se reflétait dans ses yeux. Mais par la morsure qu’il venait d’infliger à sa proie, n’avait-il pas peur de lui transmettre son virus, d’en faire son égale? Car il était bien connu que c’était en mordant que les loups-garous implantait leur "maladie" dans les hôtes. Pourtant l’enfant ne semblait s’en soucier, observant toujours sa proie, attendant la riposte de cette dernière. Prévenant, il dispensa une caresse à l’aide de son pouce sur toute la longueur du museau de son chien-loup, allant jusqu’au sommet de la tête. Comprenant le message, l’animal partit s’enfoncer dans les profondeurs de l’obscurité, observant son maître face à l’oiseau.
~~~~~~~~~~~~~~~~

Coups reçus: 5 coups physiques
Coups donnés: Werewolf’s Fangs (Attaque Moyenne - Effet Sanglant) + 5 coups physiques
Coups parés: Hell's Illusion (Attaque Puissante)

HP:123 – (15 + 5) = 103 HP

CS: 130 – 20 = 110 CS

PA: 20 - 5 = 15 PA

PP: 25 – 15 = 10 PP


Atouts:
Spoiler:
 

Handicaps:
Spoiler:
 

Citation :
Surtout, si quelque chose te gène dans mon rp n'hésites pas à me mp ^^


Dernière édition par Sven Chernavska le Lun 20 Déc - 13:43, édité 1 fois (Raison : Fautes de frappe ^^")
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Oyoken


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1602

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
156/156  (156/156)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Mar 21 Déc - 13:38

    Les coups pleuvaient... Alors que le Chevalier de Bronze avait ébranlé moralement son adversaire celui-ci, déchainé, ne voyait plus que la proie qu'était l'Oiseau de Paradis... Le regard de l'enfant-loup n'était plus humain et loin d'effrayer le jeune homme, son sourire se fit plus carnassier et il ne broncha pas lorsque le gamin se jeta sur lui...

    Plus rapide qu'auparavant d'ailleurs... Oyoken n'avait pu suivre du regard son assaillant et ce n'est que lorsqu'il vit le couteau fendre vers son visage qu'il eut un mouvement de recul... Juste assez pour éviter le couteau qui fondait sur l'arcade du garçon, le touchant du tranchant de la lame, laissant une légère cicatrice anodine dont les sourcils retenaient le sang de couler sur ses yeux... Le deuxième coup ne fut pas aussi rapide que l'aurait sans doute souhaité l'Etoile Céleste... La faute certainement à cette force centrifuge et aux limites du corps humain... D'une rapidité, certes indiscernable pour un humain, le garçon de part son premier coup dut reprendre une impulsion afin de porter le deuxième vers sa gorge... Peine perdue cette fois car le mouvement était visible... Le coup brassa l'air à quelques centimètres de la gorge du jeune homme alors qu'une douleur vive résonna dans sa cuisse...

    Ce maudit loup commençait à lui becter l'autre cuisse valide et ce moment inattention eut tôt fait d'être exploité par son maitre... Une phrase avait été prononcée mais Oyoken ne l'avait pas entendu... Une ruée de coups lui lacéraient le corps, ouvraient des plaies sur les parties non protégées de son corps, encore et encore... Toujours plus vite et plus fort... Si un observateur se plaçait derrière le Spectre, il aurait aperçut celui-ci dans les airs, découpant le Saint et faisant voler le sang de tout côté...

    Jusqu'au réveil... Alors que le cosmos chancelant de l'Oiseau de Paradis semblait être étouffé par l'omniprésence du garçon, une aura bleue enflammée s'échappa du corps de Oyoken stoppant les écoulements de sang et balayant l'espace autour de lui d'un vent chaud et doux, faisant lâcher prise au canidé sur sa jambe... Nullement intéressé par cette augmentation de cosmos, le jeune Spectre avait prit appui sur son corps et fondit sur l'Oiseau le couteau en avant vers l'épaule gauche...

    Mais cette fois-ci les réflexes accrus par le regain de puissance firent réagir le Saint plus rapidement que la vitesse du Spectre... Alors que le couteau s'apprêtait à pénétrer sa chair, celui-ci s'arrêta avant de rencontrer la peau... Quelques gouttes de sang tombèrent sur le sol alors que la main droite de Oyoken avait stoppé la lame à pleine main... Leurs regards se croisèrent... De fauves certes mais de respect mutuel... Quoique... Les crocs (humains) du Spectre allèrent se planter dans la gorge de l'Oiseau lequel posa sa main sur les cheveux du Spectre... Etonnante réaction que celle-ci...

    On dit bien souvent que le calme précède la tempête... Et malheureusement le garçon allait l'apprendre à ses dépens... Alors qu'il s'était reculé et semblait se délecter du spectacle de sa proie sanguinolente il entendit... Des battements sourds et réguliers... De plus en plus précis... De plus en plus fort... Alors que le temps s'était arrêté sur le lieu du combat, il ne se voyait que tous les deux... Se ressentant à travers leurs instincts, à travers leurs puissances... Ce premier combat pour le jeune homme était enivrant... Impossible de stopper ici il fallait continuer... Continuer jusqu'au bout... Jusqu'à la fin...


    L'air tourbillonna autour du Saint alors que celui-ci avait gardé la tête basse... Léchant le sol et les colonnes de pierre, le cosmos agressif de l'Oiseau désagrégeait les pierres et alors que le cosmos du jeune homme était monté au plus haut celui-ci releva la tête... Quel paradoxe que ce visage totalement inhumain alors que l'aura bleutée représentait son totem derrière lui... Alors que le sol tremblait et que le vent bruissait, tout s'arrêta soudainement... Oyoken disparut du regard du Spectre... Celui-ci ne ressentit que l'aura de son adversaire au moment où celui-ci lui avait saisit la tête de son côté gauche... Sans perdre de vitesse, le faible poids du gamin l'y aidait énormément, il le fit percuter une colonne qui explosa sous l'impact... Puis le ramena contre sol creusant un cratère où s'enfonçait plus profondément les deux adversaires... Se rapprochant peu à peu de l'enfer bestial où se dirigeaient les deux personnes... Leurs regards se croisèrent... Ni l'un, ni l'autre n'avaient cédé...


    Mais l'avantage à ce moment était pour le Chevalier de Bronze... Alors qu'il tenait fermement le jeune garçon contre le sol plaqué de sa main droite, le poing gauche de Oyoken percuta la tempe du Spectre l'enfonçant un peu plus à travers le sol... Alors que le Chevalier de Bronze s'élevait dans les airs, le cosmos poussé à son paroxysme semblait lui avoir développé des ailes relatives à son animal totem... Il se positionna en fœtus et dans un cri de rage fit ressortir la totalité de son cosmos sur le lieu du combat... Un vent violent et chaud, digne des bourrasques de son pays d'origine déferla et plaqua le Spectre contre le sol avec une violence pure...

    ------------------------------------------------------


    D'un geste de la main, il pointa son doigt en direction du garçon et sans que celui-ci ne puisse faire quelque chose, il s'éleva dans les airs pour arriver au niveau de Chevalier de Bronze... Totalement paralysé par les pouvoirs du jeune homme, le Spectre ne pouvait se libérer ou encore bouger lorsqu'il vit l'Oiseau bouger son autre main... Des rochers en lévitation vinrent se suspendre autour des deux combattants et un rire se fit entendre... Un rire de femme... Le Chevalier de Bronze avait changé d'apparence et avait repris les traits de sa mère défunte et elle riait aux éclats devant la mine déconfite de son fils...


    Soudain elle joua avec sa main... Enfin, jouer n'était pas le terme adéquat dans cette situation, chacun bougeant dans de différentes directions animent les rochers volants qui, en plus de créer un air suffocant, viennent percuter de part en part le corps frêle du garçon...


    Quand le jeu semble avoir pris fin et que le Spectre ne ressemble plus qu'à un amas de chair, un dernier geste de la main de sa mère fait remonter toutes les rochers vers le haut... Loin dans l'espace et la galaxie... Puis les fait redescendre... Telles des météorites enflammées une vague de puissance s'abat sur ce qui reste du jeune homme le poussant vers le sol, atteignant la croute terrestre... Au noyau de la Terre le magma en fusion calcine le surplis noir avant de lécher le corps du jeune garçon désormais réduit à l'état de squelette... Mais une vision dans son esprit prône plus que tout... Celle de sa mère en train de rire et de sourire en voyant son fils se débattre et tenter de l'agripper...

    ------------------------------------------------------

    **"Hell's Illusion..."**


    Une fois de plus, Oyoken regardait le jeune garçon sombrer dans le désespoir... Le cratère est toujours présent mais depuis la brusque montée de cosmos de l'Oiseau et son explosion peu auparavant, le "Hell's Illusion" avait été lancé à travers l'esprit de son adversaire... Moyen efficace de semer le doute parmi son assaillant... Bien que les douleurs physiques n'apparaissent sur le corps, les dommages mentaux étaient présents et petit à petit, ils entameront la volonté de la bête féroce...




---------------------------------------------------------
Coup portés :
-5 Coups Physiques -
Percussion d'un pilier ; Percussion du sol ; Coup de poing à la tempe ; Explosion de cosmos ( compte pour 2 )
-Attaque puissante: Effet Paralysante (Si plein fouet )
Le Cosmos de l'Oiseau de Paradis se propage autour du lieu du combat faisant de celui-ci un enfer sur terre. Le retour à la réalité rassurera son adversaire mais le déstabilisera tant et si bien que le Chevalier aura énormément d'ouvertures pour attaquer.


Coup reçus:
-Attaque moyenne: Effet Sanglant 1/3
-2 Coups physiques


Hp : 113 (136-20-3-2*2 +4)
Cs : 102 (128-30+4)
Pa : 8 (13-5)
Pp : 16

Atouts dévoilés :

- Potentiel Cosmique -
Possède 20 Cs de plus que les stats de base.


- Mega Métabolisme -
Chaque tour la santé et le cosmos est régénéré à une vitesse phénoménale! Le chevalier récupère 4 Hp et 4 Cs par tour.


- Agile -
Esquive les coups physiques pour seulement 1 Pp au lieu de 2.


Handicaps dévoilés :

- Faible Défense -
Le personnage n'est vraiment pas un as pour contrer une attaque. Il possède 10 PP de moins que les stats de base.


- Spirituel -
Le Chevalier n'est pas accès sur les attaques physiques, il ne se bat qu'avec les attaques cosmiques. Il possède 10 PA de moins que les stats de base.


Citation :
Comme toujours si un problème te vient à l'esprit ou un détail te choque, n'hésites pas à me MP Smile
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Dim 26 Déc - 20:46

Citation :
Dsl pour le retard à poster et pour la petitesse du post ^^"

Il avait fait pleuvoir une pluie de lames sur son ennemi, il lui avait lacéré la peau de sa lame, ouvrant de larges plaies, le saignant au mot propre en même temps que son chien arrachait un nouveau bout de viande de leur proie. Mais cette dernière, et malgré ses nombreuses blessures, ne se rendait pas au contraire, elle remettait ça et se relevait. L’attaque fut rapide et impitoyable, le loup ne la sentit pas venir, trop concentrer qu’il était sur le sang de sa victime. Un premier coup fit voler le louveteau sur une colonne, la désintégrant au passage, avant qu’il ne se retrouve à nouveau enfoncer dans le sol, un cri sourd lui échappa malgré lui, sous le craquement sourd de ses os. Mais après cela, plus rien, le silence dans sa gorge, tandis qu’il dardait toujours un regard animal, neutre quelque part, sur sa proie qui s’était retournée contre lui. Cette dernière continua à le marteler au sol, avant de savamment lui envoyer une nouvelle illusion.

Une femme se tenait désormais devant lui, elle riait alors qu’elle venait de le léviter jusqu'à elle. Cependant, la bête ne la reconnaissait pas, il lui aurait bien arraché la tête pour avoir prit la place de sa proie, mais l’enfant au fond de lui martelait sans cesse de ne pas la toucher. Alors il n’en fit rien, il observa l’étrange femelle l’attaquer, sans jamais rien tenter pour l’en empêcher. Il attendit chaque rocher, les regarda venir en même temps qu’il observait la femme et attendait simplement la fin. Etrangement, aucun cri ne passa la barrière de sa gorge, pas même un seul gémissement, à croire que le montre ne ressentait rien. Et pourtant, des larmes coulèrent le long de son visage, signe de sa part d’humanité, reflétant à la fois sa douleur physique et morale de voir cette mère attaquer ainsi son enfant. Cette dernière finit en l’envoyant au plus profond de la terre, le brûlant jusqu'à la moelle, avant que tout ne redevienne normal et que la bête n’observe de nouveau son adversaire face à elle.

Le loup-garou darda son regard sur sa proie, l’observant un long moment. Etait-ce cela que le monde humain? Un monde fait de douleur où les parents assassinent les enfants lorsque ce n’est pas le contraire? Un monde où l’on s’entretuait juste pour le plaisir? Le loup hurla, un long hurlement de douleur, accompagné dans son chant par son compagnon. Lui tuait, c’était vrai, mais il chassait pour sa propre survie, il chassait pour son Maître, son Seigneur. Ce dernier ordonnait et il exécutait. Il prenait plaisir à chasser, mais pas à tuer. Il aimait le sang de la chasse, mais pas de la mort gratuite. Et il allait les détruire, tous ces humains et leur stupide monde; il allait les détruire jusqu’au dernier. Et l’enfant au fond de lui hurla à son tour, en accord total avec la bête. Deux raisons différentes, deux opinions divergente, mais une seule et même idée en tête: détruire.

Alors le louveteau se releva, en même temps que le loup-garou, et le chien-loup revint à ses côtés, observant leur ennemi commun. Ils s’étaient assez reposés, il était maintenant temps de refermer à nouveau leurs crocs sur le corps face à eux. Un grognement sourd échappa à Sven, Fenris y répondit, et la seconde suivante, les deux loups partaient de nouveau à l’attaque. Une choses était sur: cet espèce de volatile ne l’emporterait pas au paradis!!


~~~~~~~~~~~~~~~~

Coups reçus: 5 coups physiques + Hell's Illusion (Attaque Puissante)
Coups donnés: //
Coups parés: //

HP:103 – (30 + 5) = 68 HP

CS: 110 + 10 (Recharge) = 120 CS

PA: 15 PA

PP: 10 PP


Atouts:
Spoiler:
 

Handicaps:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Oyoken


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1602

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
156/156  (156/156)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Lun 27 Déc - 10:02

    Une humanité perdue... Voilà ce que ressentait le Saint de Bronze lorsqu'il vit des larmes s'écoulaient du visage du garçon... Ainsi donc il n'était pas une bête assoiffée de sang et de violence mais savait faire la différence entre ses sentiments humains et ceux plus éloignés de l'animal... Intéressante que cette partie de lui même que le jeune homme semblait avoir refoulée dans les tréfonds de son âme juvénile...

    Alors qu'ils se jaugeait mutuellement... Oyoken ressentit de puissants cosmos aux alentours... Plus puissant que lui même et que le jeune garçon... Plus puissant que les deux combattants qu'il avait aperçut auparavant et dont le combat venait de se terminer... Difficile de déterminer avec exactitude la nature de ses forces mais il semblait également que d'autres personnes s'étaient invités en ce lieu... Cinq... Non six personnes de plus depuis son arrivée, une d'elles tentait habilement de se soustraire aux sens aiguisés du Chevalier de Bronze ... Six proies potentielles de plus à déchirer...

    Mais pour l'heure, sa proie refusait de se laisser manger et avait résisté plus qu'il ne fallait aux attaques répétées du Saint... Celui-ci ne doutait pas de son pouvoir et, tout jeune combattant qu'il était, il savait que ses attaques n'étaient pas encore parfaites pour faire plier genou à son adversaire... D'ailleurs le jeune loup avait repris du poil de la bête depuis la dernière attaque et semblait prêt à en découdre pour ce qui s'avérerait être le dernier round final du combat...

    Ne pas laisser d'opportunité à son opposant... Ne pas lui laisser le moindre répit à travers les illusions... L'assaillir de frappes mentales jusqu'à affaiblir son esprit au niveau d'un nourrisson...

    **"Heaven's Illusion..."**



    ------------------------------------------------------

    Une fois de plus, l'illusion avait été lancé... Puissante et imparable, agissant sur l'esprit du Spectre, ancré dans sa détermination... Néanmoins quelque peu différente de précédemment, celle-ci ne faisait pas référence à sa mère cette fois... Il était revenu à son apogée en tant que Spectre, le Surplis noir comme l'ébène sur ses épaules il était agenouillé devant son Monarque, roi des Enfers et Dieu du royaume des morts, Hadès...

    A ses côtés se tenait sa compagne, Perséphone et tout deux portaient un regard bienveillant sur le jeune garçon... De la satisfaction se lisait sur leurs visages alors que Hadès prit la parole... De sa voix douce et mélodieuse, il félicitait Sven pour sa prise de fonction en tant qu'étoile Céleste de la Rage... A ses côtés Fenris jouait avec Cerbère et, malgré leurs différences de taille effectives, aucune animosité ne jaillissait des deux animaux... Le Chien Tricéphale bien connu pour ses accès de rage avait totalement adopté son compagnon et se rapprochant du Spectre se laissa aller à quelques caresses...

    Perséphone se leva alors de son trône et se dirigea vers lui de sa démarche gracieuse et souple... Ecartant d'un geste de la main la bête mythologique, elle expliqua au jeune homme qu'elle regrettait la perte de sa mère et qu'elle ferait tout pour remplacer l'affection qu'un foyer pouvait lui apporter... Elle ne remplacerait pas sa mère dans son esprit, celle-ci demeurant au jamais gravé dans son corps et son âme... Mais au travers du cosmos chaleureux et enivrant de la Reine des Enfers, le jeune garçon se laissa étreindre docilement, ressentant la chaleur corporelle qui lui manquait tant et que, tout Spectre qu'il était, n'en demeurait pas mois un jeune garçon sensible et attachant....

    ------------------------------------------------------


    Puis le décor changea une nouvelle fois... Les deux combattants n'avaient pas bougé d'un pouce... Ils étaient restés à la même place et se jaugeait mutuellement... Oyoken pointa du doigt son adversaire et une première depuis sa naissance... Il parla...

    -"Toi....Bon combattant.... Continuer.... Moi content..."


    Peu de mots, pas de verbes... L'effort déjà intense pour délier sa langue était à la hauteur du combat qu'il menait... Le fait de parler ainsi à son adversaire signifiait qu'il ne le voyait plus comme une bête sauvage mais bien un guerrier qui avait choisit son style de combat... Maintenant le réaction du Spectre n'allait pas se faire attendre... Allaient-ils se comprendre à travers leurs poings et leurs cosmos ou allaient-ils s'entretuer déterminant que le dernier débout serait le vainqueur...?



---------------------------------------------------------
Coup portés :
-Attaque moyenne: Effet Imparable
Le Cosmos de l'Oiseau de Paradis se propage autour du lieu du combat faisant de celui-ci un paradis sur terre. Le retour à la réalité le plongera dans le désarroi le plus total.


Coup reçus:
-Effet Sanglant 2/3

Hp : 114 (113-3+4)
Cs : 86 (102-20+4)
Pa : 8
Pp : 16

Atouts dévoilés :

- Potentiel Cosmique -
Possède 20 Cs de plus que les stats de base.


- Mega Métabolisme -
Chaque tour la santé et le cosmos est régénéré à une vitesse phénoménale! Le chevalier récupère 4 Hp et 4 Cs par tour.


- Agile -
Esquive les coups physiques pour seulement 1 Pp au lieu de 2.


Handicaps dévoilés :

- Faible Défense -
Le personnage n'est vraiment pas un as pour contrer une attaque. Il possède 10 PP de moins que les stats de base.


- Spirituel -
Le Chevalier n'est pas accès sur les attaques physiques, il ne se bat qu'avec les attaques cosmiques. Il possède 10 PA de moins que les stats de base.


Citation :
Petit post également, sorry...
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Mer 29 Déc - 20:13

Il s’était de nouveau lancé à l’attaque afin de mordre à nouveau la chair de son adversaire, ne s’occupant guère plus de ce qui se passait autour de lui et qui ne concernait pas son ennemi. Lorsqu’il se retrouva soudainement devant le trône de son Seigneur et Maître accompagné de sa femme. Et il était où l’abrutit qu’il devait massacrer? Oo Sven regarda tout autour de lui pour voir l’énorme gardien des Enfers jouer avec son compagnon de toujours. Alors qu’il s’apprêtait à rappeler ce dernier –c’est qu’un malheureux coup de patte était si vite arrivé…-, il entendit la voix du Sombre Monarque lui parvenir et tourna aussitôt la tête vers lui. C’est ainsi qu’il ne vit Cerbère s’approcher de lui pour quémander quelques caresses, qu’il lui donnant sans vraiment réfléchir, se demandant toujours ce qu’il faisait ici. Sûrement encore un sale coup de l’autre; il fallait qu’il trouve un moyen de sortir d’ici!! Mais il n’eut le temps d’approfondir la question que la Reine des Enfers se leva à sa rencontre, chassant la bête immense, pour ensuite le prendre dans ses bras fins. D’abord surpris au départ, l’enfant finit par se laisser aller malgré lui à l’étreinte.

Le retour à la réalité fut brutal, tellement que le sale môme tomba sur ses genoux, quelques larmes apparaissant aux coins de ses yeux. Il regarda rapidement autour de lui pour tomber sur son chien-loup qui était devant lui. Sven y enfouit ses doigts et se serra contre la fourrure épaisse, se rappelant encore la sensation que cela faisait d’avoir des bras réconfortants autour de son corps. Le souvenir des bras de sa mère lui revint en mémoire et il faillit laisser échapper un sanglot. Mais bientôt la rage devint en force au sein de son cœur, étouffant à nouveau son humanité, alors que le corps sans vie de sa mère reparaissait devant ses yeux. Et en même temps que les paroles de son adversaire lui parvenait, et ses mouvements avaient beau commencer à être un peu désordonné –merci saleté de fatigue-, il n’en restait pas moins déterminé à massacrer son adversaire autant que possible. Ce dernier n’en sortirait pas indemne, il en faisait la promesse!!

La bête de nouveau présente dans toute sa splendide douleur, se campa sur ses positions, prenant appuis sur ses jambes et bandant ses muscles. Un grognement sourd s’éleva de sa gorge et son regard meurtrier se posa sur sa proie face à lui. Cette dernière semblait l’attendre de pied ferme; hé bien n’allons pas la faire attendre plus longtemps!! Le loup-garou s’élança de toute sa puissance sur sa proie, son compagnon juste derrière lui. Il porta un premier coup à l’épaule de son ennemi, avant de chercher à atteindre le torse sur un endroit découvert, puis il continua sur la jambe. Après quoi l’animal chercha à mordre une chair à découverte à son tour en même temps que son maître portait un coup au visage de leur adversaire. Dans une savante pirouette, l’enragé se retrouva dans le dos de l’oiseau et tenta par deux fois de le blesser, avant de repasser devant ce dernier pour porter ses trois derniers coups au visage et au cou de sa victime.

Enfin, l’enfant se recula plus loin et darda un regard un peu fatigué sur son adversaire. Mais n’allez pas croire que l’assaut était fini, au contraire en se concentrant bien, on pouvait percevoir des fluctuations de cosmos autour du jeune garçon. Soudain, les muscles de ce dernier se tendirent et le blondinet rejeta la tête en arrière, la bouche grande ouverte sur un long hurlement. Ce dernier était emplit d’une tristesse palpable, et un léger vent de cosmos s’éleva, mais pas assez puissant pour faire du mal à quelques, tout juste déplaça-t-il quelques rochers de tailles moyennes, et en fit exploser de tous petits. Pourtant, en y regardant bien, on aurait put remarque que le chien avait totalement disparut de la scène après avoir relâché la chair qu’il avait joyeusement mordue. Et il reparut soudainement, dans le dos de leur proie commune, entouré d’un halo de cosmos que lui avait transmit son maître. Fenrir vint planté profondément ses crocs dans la gorge dégagée de l’oiseau, laissant le sang couler dans et sur sa gueule, avant de le relâcher pour revenir aux côtés de son maître en même temps que les dernières traces de cosmos s’échappaient de son corps.

Spoiler:
 

L’enfant était désormais à genoux, et lorsqu’il vit son compagnon devant lui, il passa ses bras autour de son cou pour se reposer un instant sur lui, en profitant pour lui susurrer quelques mots…

-Hulp die ik mijn broer…, lui glissa-t-il à l’oreille.

Un cosmos doux entoura alors les deux êtres, et certaines blessures du jeune enfant se refermèrent d’elles-mêmes. Un coup de langue sur sa joue fit ouvrir les yeux à Sven et regarder son adversaire droit dans les yeux. La bulle qui entourait alors les deux loups éclata, les ramenant au monde réel et l’odeur du sang leur parvint jusqu’aux narines, les faisant frétiller d’impatience. Ils se campèrent alors à nouveau sur leurs positions, prêts à recevoir leur hôte comme il se devait!!
Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~

Coups reçus: Heaven's Illusion... (Attaque Moyenne)
Coups donnés: Mortuary Roaring (Attaque 7° Sens) + 10 coups physiques
Coups parés: //
Capacité: Soin

HP:68 – 20 + 20 = 68 HP

CS: 120 - 40 = 80 CS

PA: 15 – 10 = 5 PA

PP: 10 PP


Atouts:
Spoiler:
 

Handicaps:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Oyoken


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1602

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
156/156  (156/156)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Ven 7 Jan - 10:42

    Quel joie que ce combat ! Alors que les coups pleuvaient et n'arrêtaient pas de fondre sur son corps, l'Oiseau de Paradis souriait encore et encore... Certes il était plus âgé que le jeune Spectre et en terme d'expérience il n'était pas en reste... Les rudes combats dans son Indonésie natale avait aguerri ses sens déjà sur-exploités au possible...

    Ainsi il vit son adversaire se ruer sur lui à une vitesse phénoménale... Mais peine perdu comme l'assaut précédent, Oyoken avait finalement conscience de se battre avec quelqu'un qui utilisait une arme et tout en en gardant son regard sur le jeune homme il ne perdait pas de vue le canidé qui s'était élancé au devant également...

    Le premier coup, une attaque frontale avec son petit couteau alors que le Loup s'était décalé sur le côté... D'un geste de la main Oyoken écarta le coup et bondit en arrière alors que l'air sifflait suite à un deuxième coup en direction de son torse... L'amplitude du mouvement esquivé laissa un instant au jeune homme pour repousser d'un coup de pied bien placé le troisième assaut qui prenait sa jambe comme cible... Un grognement suivant lui indiqua la position du canidé que la main du Saint de Bronze abattit vers le sol... Mais une douleur lui vrillait le cerveau alors qu'un filet de sang s'échappait de son front... Bref instant d'inattention, décidément il n'était pas encore assez rapide pour éviter tous les coups, que son adversaire tira à profit pour se retrouver derrière lui...

    L'instinct de la bête s'échauffait dans son corps... Ne pas se retourner surtout car cela équivaudrait à prendre les coups de plein fouet étant donné sa posture... Ressentir était la solution dans cette position... Le sifflement de l'air une fois... Vers son omoplate gauche... Un décalage côté droit évita le choc, le coup suivant arriva aussi vite, un changement de température au niveau de son visage, le jeune Spectre avait continué son geste de manière à couper la nuque de l'Oiseau... Agile par nature, l'esquive se fut plus facile alors qu'il baissait la tête...

    Sven repassa au devant de son adversaire et tenta une nouvelle fois de le blesser au visage... Bien que le Saint de Bronze se fichait pas mal des cicatrices que pouvait lui apporter le couteau, Oyoken para le premier coup en laissant le couteau s'enfoncer dans sa main... Son adversaire avait du prévoir des coups à suivre mais l'Oiseau de Paradis en avait marre d'attendre les coups et il était temps de répondre par la force... De sa main libre un coup du droit vint percuter les côtes de son adversaire et profitant du choc occasionné son coude vint rabattre le jeune homme sur le sol... Libérant le couteau de sa main il lança son pied en direction de l'abdomen de son adversaire à terre cherchant par là à réduire son thorax en bouillie et de son pied libre propulsa le gamin plus au loin... Mais la cosmo énergie du jeune Spectre ne cessait d'augmenter...

    Un hurlement sourd se fit entendre... Mais pour le moins remarquable car il provenait de l'humain en face de lui et non du canidé comme on pouvait s'y attendre, la vague de cosmos traversa le Saint et se concentra dans son dos... Quel erreur de la part d'Oyoken, il avait totalement zappé le Loup et celui-ci en profita pour lui planter ses crocs dans sa gorge laissant le sang s'écoulait de son corps... Et alors que le canidé se rapprochait de son maitre et que tous les deux semblaient reprendre des forces, l'aura de l'Oiseau de Paradis irradia la scène de combat alors que son sang continuait à perler sur le sol, créant une petite flaque qui, de seconde en seconde, s'élargissait et à présent arrivait aux chevilles des combattants...

    ------------------------------------------------------

    Des hurlements se firent entendre des profondeurs du fleuve de sang... Les damnés des Enfers, eux-mêmes, auraient tremblés devant ses cris d'agonies et inhumains que les deux adversaires entendaient... Fenris, d'ailleurs, avait recourbé ses oreilles et semblait en proie à une peur guidé par son instinct animal...
    Soudain des bras s'échappèrent du fleuve et agrippèrent les chevilles, les jambes et les pattes du Spectre, des squelettes s'élevèrent du sol et entourèrent ses deux adversaires, petit à petit, vers le fleuve de sang... Les hurlements continuaient de se faire entendre pendant que les opposants s'enlisaient au fur et à mesure dans un Enfer qui ne ressemblait en rien à celui dont ils provenaient...


    ------------------------------------------------------

    **"Hell's Illusion..."**


    Le retour à la réalité se fit mais bien loin d'abaisser son pouvoir, l'étreinte cosmique de l'Oiseau de Paradis se propagea et irradiait l'ensemble de la zone de combat... Le dénouement de cette bataille n'allait pas tarder à approcher et les deux adversaires le savaient très bien...


---------------------------------------------------------
Coup portés :
-Attaque puissante: Effet Paralysante (Si plein fouet)
Le Cosmos de l'Oiseau de Paradis se propage autour du lieu du combat faisant de celui-ci un enfer sur terre. Le retour à la réalité rassurera son adversaire mais le déstabilisera tant et si bien que le Chevalier aura énormément d'ouvertures pour attaquer.

-Coups physiques -
Direct du droit ; Coup de coude ; Ecrasement au sol ; Coup de pied


Coup reçus:
-Effet Sanglant 3/3
-Mortuary Roaring (7ème sens)
-2 coups reçus


Hp : 71 (114-3-4-40+4)
Cs : 60 (86-30+4)
Pa : 4 (8-4)
Pp : 8 (16-8 )

Atouts dévoilés :

- Potentiel Cosmique -
Possède 20 Cs de plus que les stats de base.


- Mega Métabolisme -
Chaque tour la santé et le cosmos est régénéré à une vitesse phénoménale! Le chevalier récupère 4 Hp et 4 Cs par tour.


- Agile -
Esquive les coups physiques pour seulement 1 Pp au lieu de 2.


Handicaps dévoilés :

- Faible Défense -
Le personnage n'est vraiment pas un as pour contrer une attaque. Il possède 10 PP de moins que les stats de base.


- Spirituel -
Le Chevalier n'est pas accès sur les attaques physiques, il ne se bat qu'avec les attaques cosmiques. Il possède 10 PA de moins que les stats de base.


Citation :
Petit post pour ma reprise de RP depuis mon absence. merci pour ton attente. Je me suis permis de faire réagir ton personnage sur les trois dernières coups étant donné le manque de précision dans ses attaques. Si un souci apparait comme d'habitude n'hésites pas à me MP. Le combat touche à sa fin, profitons-en Wink
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Dim 9 Jan - 15:09

Lancé dans ses attaques successives, le loup-garou ne vit pas venir le premier coup qu’il para de justesse, mais souleva par la puissance et son petit poids, il fut déporté sur le côté. Le coup suivant le projeta au sol, cependant, fait prévue d’une agilité déconcertante sur le moment, il posa une main à terre afin de se dégager de l’étreinte de son ennemi et éviter ainsi une rencontre fort désagréable avec le sol. Une fois de nouveau sur ses jambes, il croisa ses bras devant son torse afin de parer le coup de pied destructeur, avant de sauter en arrière pour éviter le dernier coup de pied que lui destinait son adversaire.

Après quoi il avait lancé son attaque ultime et regagné un peu d’énergie grâce à son compagnon. Il s’était ensuite redressé, attendant la prochaine attaque de son adversaire, cherchant d’où elle viendrait. Mais comme toujours, il ne la vit pas arrivé, atteignant directement son cerveau, le paralysant sur place alors qu’on lui envoyait une multitude d’images de désolations en tête.

Cette fois il était en Enfer, mais un Enfer différents de celui qu’il avait toujours connu. En place et lieu de l’Achéron se trouvait un immense fleuve de sang, des cris à vous broyer les tympans en provenait, lui donnant la chair de poule, à ses côtés Fenris grognait et reculait en montrant les crocs, les oreilles plaquées en arrière. L’enfant voulu reculer à son tour, mais avant qu’il n’ait put faire un pas, une main sortit du fleuve et vont agripper sa cheville. Sven regarda la chose avec circonspection, laissant par la même l’occasion à d’autres de venir l’attraper. Le loup grogna envers les choses qui le trainaient vers l’affluent, tentant de les arracher de son corps, de les mordre afin qu’ils le lâchent. Mais rien n’y faisait et chaque secondes qui passaient le voyait traîner plus près de l’horreur devant lui. Et alors qu’il commençait à s’enliser de plus en plus, tout s’arrêta subitement.

Le blondinet tomba à genoux, le souffle court, avec l’impression que cette vision était plus éprouvante que les autres. A moins que cela ne viennent de la fatigue qui s’accumulait de plus en plus dans ses membres. Le loup-garou avait l’impression que son corps se faisait lourd, qu’il avait de plus en plus de mal à bouger et que bientôt il ne pourrait faire un seul mouvement sans tomber à terre. Il le savait, la bête le sentait, sa fin était proche… Sven tourna la tête vers sa meute, le seul et unique membre de sa meute, mais au combien le plus important. Il avait toujours été là pour lui le soutenant dans sa rage, suivant chacun de ses pas, restant dans son ombre et le protégeant quand il le fallait.


-Voorkomen Mijn broer, lui dit-il d’une voix basse. En overleven…, finit-il.

Fuir était la seule solution pour l’animal. Lui ne fuirait pas, il combattrait cette stupide proie jusqu’au bout, car il en allait de son honneur de chasseur. Mais lui, son compagnon de toujours, il n’était pas obligé de subir constamment sa rage. Lui pouvait, devait même, vivre, poursuivre sa vie, rejoindre le grand Nord et trouver une nouvelle meute, la plus puissante. Mais il n’en fut ainsi… Fenrir tourna la tête sur le côté, comme surpris par la requête de son maître. Il émit un petit aboiement et approcha sa truffe près de sa joue, donnant un petit coup de langue. Puis il cala sa tête sous son menton et la frotta en un geste emplit d’affection. Ils étaient une meute, ils vivaient ensemble, ils chassaient ensemble, alors il était impensable qu’ils ne meurent pas ensemble.

L’Etoile Céleste de la Rage comprit semble-t-il le message car ses yeux s’illuminèrent sous la démonstration d’affection. Il passa une main tendre sur la tête de l’animal, entre les deux oreilles. Puis, puisant dans ses dernières forces, il se releva, prêt à affronter de nouveau leur ennemi. Car il n’était pas dit que le chasseur mourrait à genoux devant sa proie. Comme tous les autres avant lui, il rendrait l’âme bien campé sur ses deux jambes et en regardant son adversaire droit dans les yeux, ce qu’il fit à ce moment précis. La bête darda son regard vairon droit dans les yeux de son ennemi. Oh, il savait bien que c’était de là que venaient les attaques!! Mais son honneur lui disait de ne pas baisser le regard, de contempler la mort en face et de lui faire affront jusqu'à la dernière seconde!!

Il se mit donc à patienter, à attendre le moment où Thanatos déciderait d’arrêter son cœur, que les moires décréteraient qu’il faille couper le fil de sa vie, que le Seigneur Hadès, son Maître, ne juge opportun de le ramener à lui…

~~~~~~~~~~~~~~~~

Coups reçus: Hell's Illusion... (Attaque Puissante)
Coups donnés: //
Coups parés: 4 coups physiques

HP:68 – 30 = 38 HP

CS: 80 CS

PA: 5 PA

PP:10 – 4 = 6 PP


Atouts:
Spoiler:
 

Handicaps:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Oyoken


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1602

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
156/156  (156/156)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Mar 11 Jan - 13:52

    La bataille approchait de son terme... Les deux combattants paraissaient éreintés... Les contacts physique et mentaux avaient été nombreux lors de ce combat et dans cette approche finale c'était le Chevalier d'Athéna qui bénéficiait d'un petit avantage sur son opposant... Plus de blessures physiques que le Spectre sur son corps mais l'instinct animal prédominait dans l'esprit du jeune homme... Et avec un esprit à toute épreuve, pas même la douleur ne serait un obstacle...

    A quelques pas du Chevalier s'était positionné le Spectre, haletant, certainement contre son gré... Celui-ci était en délicate posture et il le savait bien mais, de son regard pénétrant, il ne daigna pas baisser les yeux et souhaiter subir sa fin en gardant la tête haute et fière... Soit... Le coup partit aussi vite que possible... En un échange de regard...

    ------------------------------------------------------

    Le décor avait changé une fois de plus... Les deux adversaires se trouvaient dans un temple où se tenait un tapis rouge sur le sol... Au fond de la pièce se dressait un trône et de chaque côté de celui-ci, deux statues de marbre représentant des femmes de l'Antiquité... Sans avoir rien demandé, le nom des deux femmes s'imposèrent à son esprit... Diké et Niké... Les deux Déesses accompagnant la Divinité de la Sagesse dans tous ces périples...

    Soudain, alors qu'il vivait tout ceci de l'extérieur comme dans un rève, la porte explosa sous un impact... L'Empereur du Royaume des Morts en personne s'était déplacé et à ses côtés se tenait une personne de petite taille... Une petite étoile Céleste perdue à travers l'immensité du cosmos du Dieu...

    Celui-ci pointa son doigt en direction du trône et delà apparurent deux silhouettes... Celle d'une jeune femme à la peau blanche et au regard enjôleur... Et un homme portant une armure bleue ayant comme symbole un oiseau volant à travers l'Elysion enveloppé dans une plante à l'aspect divin...

    Des paroles s'échangèrent entre les Dieux que Sven ne put saisir... Seuls les lèvres bougeaient mais aucun son ne sortait... Puis ce fut l'assaut... Un jet de lumière dorée s'échappa du sceptre d'Athéna et percuta le canidé qui était apparut auprès d'eux... Seules des cendres laissaient à penser que quelque chose était arrivé...

    Le jeune Spectre dans un accès de fureur se jeta sur la Déesse mais fut stoppé net par le Chevalier alors qu'une vive douleur lui traversa le coeur... Le Saint avait planté sa main à l'intérieur et tenait le coeur de sa victime encore vibrant...

    Profitant de cet instant inattention, Hadès se jeta l'épée en avant sur Athéna et il ne fallut que quelques secondes pour que celle-ci ne se retrouve à terre désarmée... Rejetant la dépouille de l'étoile Céleste au loin... Le Chevalier s'agrippa au Dieu par derrière et hurla des paroles à la jeune femme... Des larmes coulèrent le long de ses joues alors qu'elle reprenait son sceptre en main et le lança en direction du Monarque et de son Chevalier...

    Au point d'impact une explosion se produisit et un déferlement de puissance s'ensuivit... La chute et la mort d'un Dieu ne pouvait passer inaperçu... Tout devint noir en un instant et ce fut le Néant...

    Seule une petit lumière persistait dans ce noir obscur... Une petite lueur qui ressemblait vaguement à un être humain avec un trou à la place de son coeur... Celui-ci se tenait la tête d'où surgissaient paroles et phrases acerbes au possible... Des sentiments de trahison... De honte aux Spectres de n'avoir pas su se défaire d'un simple Chevalier de Bronze... D'injures envers le Seigneur Hadès pour n'avoir pas su le protéger...

    Parfois l'Enfer n'est pas tel que l'on le décrit mais à travers les résonances des sons portées à notre encontre...

    ------------------------------------------------------

    **"Hell's Illusion..."**


    Déchirement de l'esprit au retour à la réalité...


---------------------------------------------------------
Coup portés :
-Attaque puissante: Effet Paralysante (Si plein fouet)
Le Cosmos de l'Oiseau de Paradis se propage autour du lieu du combat faisant de celui-ci un enfer sur terre. Le retour à la réalité rassurera son adversaire mais le déstabilisera tant et si bien que le Chevalier aura énormément d'ouvertures pour attaquer.


Coup reçus:
-Néant

Hp : 75 (71+4)
Cs : 34 (60-30+4)
Pa : 4
Pp : 8

Atouts dévoilés :

- Potentiel Cosmique -
Possède 20 Cs de plus que les stats de base.


- Mega Métabolisme -
Chaque tour la santé et le cosmos est régénéré à une vitesse phénoménale! Le chevalier récupère 4 Hp et 4 Cs par tour.


- Agile -
Esquive les coups physiques pour seulement 1 Pp au lieu de 2.


Handicaps dévoilés :

- Faible Défense -
Le personnage n'est vraiment pas un as pour contrer une attaque. Il possède 10 PP de moins que les stats de base.


- Spirituel -
Le Chevalier n'est pas accès sur les attaques physiques, il ne se bat qu'avec les attaques cosmiques. Il possède 10 PA de moins que les stats de base.


Citation :
Désolé pour cet anti-jeu de double attaque paralysante et pour la longueur du post, je commence à être en manque d'inspiration pour les illusions... :/
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Mer 12 Jan - 0:44

Il l’avait subit, encore une fois, une dernière fois sans doute. Il n’avait pas tout compris à propos de ce qu’il se passait, la fatigue avait son emprise sur son esprit et il ne pouvait sans défaire. Alors il avait principalement subit l’illusion, encore entre cauchemar et réalité. Il commençait à avoir l’habitude, même si s’en était toujours aussi déconcertant. Aussi pencha-t-il doucement la tête sur le côté, observant cette organe –qui semblait être le sien- battre doucement dans la main de cet homme qu’il devait sans doute connaître. Où diable l’avait-il déjà vu? Il ne parvenait guère à s’en rappeler.

Il y avait l’autre, à côté de lui, aux cheveux aussi sombres que la nuit. Il le connaissait, il en était certain, il lui était lié d’une façon où d’une autre. Mais il ne parvenait à se remémorer exactement comment. Il vit l’autre blond bloquer cet homme imposant, tandis qu’en face une femme les transperçait de son Sceptre. Pourquoi? Il ne savait pas. C’était ça qu’on appelait humanité, on ne savait pas pourquoi on vivait, encore moins pourquoi on tuait… Il n’avait plus de meute, plus de vie, mais pas de mort non plus –pas encore. Alors il tomba à genoux et hurla, longtemps. Il hurla sa rage, son désespoir, sa rancœur. Il hurla jusqu'à ce que son cri résonne dans les alentours, jusqu’a ne plus avoir de cordes vocales. Alors il se tut, observant le monde autour de lui.

Face à lui se tenait son adversaire, mais il n’avait plus de force, à côté de lui se tenait son âme sœur. Il regarda longtemps le chien-loup, cherchant peut être une réponse dans le regard sombre de l’animal. Peut être la trouva-t-il, peut être pas, mais en tout cas il se releva, péniblement. Il tenait à peine sur ses deux jambes, mettant toutes ses forces à ne pas tomber face contre terre. Parce qu’il se rappelait, la fierté de sa race, l’honneur des siens, le courage des leurs. Alors il ne tombera pas, seulement lorsqu’on le tuerait, comme tout chasseur qui tombe face à une proie plus puissante. Il avait sans aucun doute vu gros sur ce coup-là et il en payait le prix.

Le regard vairon de l’enfant était toujours fixé à celui de son adversaire. Son souffle, auparavant erratique, semblait s’être fait plus calme, comme celui d’une bête à l’agonie qui attend tranquillement son heure. Il n’avait pas peur, il attendait seulement qu’on lui donne le coup de grâce. Et un murmure, s’éleva dans les airs…


U die om klaar u tot slot nog mij…
(Toi qui t'apprêtes à m'achever)
Zweer u zal er iemand opnieuw snij…
(Jure que tu n’auras aucun remord)
Afzien van de nederlaag…
(Abjure la défaite)
Verzekeren U het veilig leven…
(Assure toi la vie sauve)
Toen prima is veilig Van een ding…
(Et alors soit sûr d’une chose)
Ik wil terugkeer van de sterfgevallen…
(Je reviendrais d’entre les morts)
En ik zou u RIP…
(Et je te déchiquetterais)
Tot aan het been...
(Jusqu'à l’os)

La bête grogna, ne pouvant guère faire plus au vu de ses cordes vocales éteintes. Mais son regard en disait long. Etait-elle à l’origine du murmure, où n’était-ce que son imagination? Elle ne savait pas, mais les paroles qu’elle avait entendu s’élever étaient véridiques, il reviendrait, prendrait sa revanche et savourerait sa victoire prochaine. Mais en attendant, tenant toujours aussi faiblement sur ses deux jambes, l’allure aussi fière que possible, la tête le plus haut possible, Sven attendit. Le loup-garou attendit le dernier coup, celui qui l’achèverait, qui déciderait les moires à couper définitivement le fil de sa vie. Ah, il devait bien rire le Dieu de la Mort, de voir ce frêle petit bout tenter de lui tenir tête. Frêle il était, mais fier il resterait!!

Retrouverait-il sa mère, Elrik, son village natal? Il n’en savait strictement rien; l’enfant espérait seulement que son Seigneur et l’âme de sa mère veuillent bien lui pardonner de ne pouvoir être aller jusqu’au bout de sa mission… Son cœur était désormais avec les autres Spectres qui se battaient en ce moment même, espérant qu’au moins grâce à eux le Sombre Monarque des Enfers puissent parvenir à son Utopie.


~~~~~~~~~~~~~~~~

Coups reçus: Hell's Illusion... (Attaque Puissante)
Coups donnés: //
Coups parés: //

HP:38 – 30 = 8 HP

CS: 80 CS

PA: 5 PA

PP: 6 PP


Atouts:
Spoiler:
 

Handicaps:
Spoiler:
 

Citation :
Ahem, dsl, je manque moi aussi d'inspiration ^^"
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Oyoken


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1602

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
156/156  (156/156)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Mar 18 Jan - 12:49

    Aucune attaque portée par le Spectre depuis maintenant quelques temps... Les projections cosmiques de l'Oiseau de Paradis avaient fait leurs œuvres comme prévues... Déboussoler, trancher entre la réalité et l'illusion, l'esprit de Sven ne ressentait plus la différence entre ces deux états et seul son regard de fauve dénotait une appartenance au monde réel...


    Il attendait... Sa fin proche... De chasseur il était devenu la proie de son adversaire... Un combat sanglant et dantesque venait de se passer sur le parvis de la maison du Bélier et son dénouement n'allait plus tarder à présent...

    ------------------------------------------------------

    Le décor ne changea pas pour cette fois... Seul le guerrier à l'armure bleue n'était plus là et devant Sven se tenait sa mère bien-aimée... Enveloppé d'une toge blanche, sa peau était d'une pâleur extrême qui tranchait avec le décor couleur Or que la scène apportait...

    Aucune animosité de sa part, juste un regard bienveillant d'une mère à son fils... Celle-ci approcha sa main de sa progéniture et lui caressa les cheveux doucement... L'étreinte se resserra entre les deux êtres et se prolongeait au fur et à mesure que leurs corps disparaissaient dans la transparence de l'endroit...

    ------------------------------------------------------

    **"Heaven's Illusion..."**


    Le jeune Spectre est à terre en position fœtale... Appuyé contre un pilier ébréché Oyoken tient le jeune homme dans ses bras... Lentement il lui ferme les yeux et le dépose dos au marbre... Le combat est bel et bien terminé...


---------------------------------------------------------
Coup portés :
-Attaque moyenne: Effet Imparable
Le Cosmos de l'Oiseau de Paradis se propage autour du lieu du combat faisant de celui-ci un paradis sur terre. Le retour à la réalité le plongera dans le désarroi le plus total.


Coup reçus:
-Néant

Hp : 79 (75+4)
Cs : 18 (34-20+4)
Pa : 4
Pp : 8

Atouts dévoilés :

- Potentiel Cosmique -
Possède 20 Cs de plus que les stats de base.


- Mega Métabolisme -
Chaque tour la santé et le cosmos est régénéré à une vitesse phénoménale! Le chevalier récupère 4 Hp et 4 Cs par tour.


- Agile -
Esquive les coups physiques pour seulement 1 Pp au lieu de 2.


Handicaps dévoilés :

- Faible Défense -
Le personnage n'est vraiment pas un as pour contrer une attaque. Il possède 10 PP de moins que les stats de base.


- Spirituel -
Le Chevalier n'est pas accès sur les attaques physiques, il ne se bat qu'avec les attaques cosmiques. Il possède 10 PA de moins que les stats de base.


Citation :
Longueur de post totalement à chier de ma part. Manque de temps (IRL) pour produire mieux mais je ne souhaite pas te bloquer plus surtout que la fin du combat est connu... Un grand merci et un grand bravo à toi... Décidément je ne rencontre que des personnes aptes à faire du bon Rp combat sur le Past...
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Mar 18 Jan - 17:50

Il regardait toujours son adversaire droit dans les yeux, ne cherchant pas à détourner son regard. Il avait sa fierté de chasseur que diable!! Puis il disparut, laissant sa mère apparaître devant lui. La bête ne comprit rien durant un moment, et émit un nouveau grognement sourd, prévention en vue d’une quelconque attaque. Mais rien ne vint de la part de cette femme qui s’approcha doucement en ouvrant ses bras. S’il recula dans un premier temps, le loup-garou finit la laisser faire, Fenris remuant la queue à côté de lui. Et tout changea alors, la chaleur de ses bras ne pouvait être trompé, c’était bien sa mère qu’il avait face à lui!! L’avait-il enfin retrouvé? Ou Hadès avait-il été assez clément envers lui pour lui accorder un dernier vœu? Etait-ce cela Elysion?

La bête reflua peu à peu, laissant de nouveau place à l’enfant dont le visage se mouilla peu à peu de larmes. Larmes de douleurs, de joie, de soulagement. Ses sentiments étaient devenus en énorme maelström digne de la cacophonie des Enfers. Il aurait put se douter que tout cela n’était qu’illusion, que son adversaire lui jouait un nouveau tour –en fait quelque part il le savait. Mais il était fatigué pour cette fois, il voulait se reposer cinq minutes, ou alors peut être juste deux avant de repartir!! Une petite pause dans tout ce capharnaüm qui régnait en ces lieux. Alors la petite tête blonde se laissa aller, s’endormant peu à peu dans les bras de son mère, alors qu’en arrière fond un hurlement se faisait entendre. Le loup-garou rendait l’âme…

Fenris ne put qu’observer le visage de son maître se remplir de larmes, et son corps devenir peu à peu immobile. Il se passa quelques secondes durant lesquels il put entendre le cœur de son maître s’arrêter de battre, comme le tic tac d’une montre trop fatigué qui ralentie. Son jeune maître resta un instant immobile, avant de doucement se laisser tomber dans les bras de son adversaire, les yeux grands ouverts. Pourtant, aucune souffrance n’était visible sur ses traits, seulement une grande fatigue. Adossé à un pilier éventré, leur proie tenait fermement l’enfant blond contre lui et ferma lentement les yeux du petit. Fenris hurla, un hurlement de douleur et de mort prochaine. Cet homme ne croyait quand même pas qu’il allait s’en tirer aussi facilement? Ce n’était parce que son maître était mort qu’il allait à son tour quitter le combat. Il irait jusqu’au bout, il restera avec sa meute pour toujours, quitte à le suivre dans la mort. Et c’est un regard tueur qu’il darda sur ce qui était désormais sa proie, les muscles bander à l’extrême, l’animal n’attendait qu’une seule occasion pour se jeter à la gorge de cet être qui souillait son maître en le tenant dans ses bras.

Elle vint, lorsqu’il dut abandonner le corps frêle; il n’hésita pas une seule seconde et s’élança, babines retroussées, oreilles en avant et queue relevée. Un chasseur dans toute sa splendeur!! Le chien-loup sauta, visant directement la gorge de son adversaire, ne voulant lui laisser aucune chance!!

______

L’homme releva soudain la tête, se cognant contre le bois par la même occasion. Une flopée de jurons se fit entendre à la suite du coup. Mais les cris se perdirent au milieu des hurlements, ce qui le fit revenir très vite à la réalité. Il darda un regard étonné sur sa meute qui s’était subitement mise à hurler, sans aucune raison apparente. Certes ce genre de chiens avaient parfois des réactions inattendues à cause de leur côté sauvage, mais là il ne comprenait vraiment rien. Pourtant, en tendant l’oreille, son ouïe aguerrie pouvait déceler comme une note de tristesse dans leur voix.

Une brise vint soulever ses cheveux bruns, et il frissonna. Ce n’était pas de froid non, on était habitués dans ses contrés toujours enneigées, mais quelque chose était différent dans cette brise là. Son regard se posa ensuite sur un chien puissant au pelage noir et blanc. Le chasseur soupira et caressa la tête de l’animal avec douceur, avant de regarder le ciel qui commença à s’assombrir.


-Il faut y aller les chiens, dit-il simplement tandis que certains continuer à hurler.

Il chargea son traîneau, avant de préparer son attelage au départ. Puis il décrocha l’ancre à neige et lança ses chiens, direction la maison. Ses yeux se perdirent à nouveau sur ce chien qui donnait tout pour faire avancer le poids qu’il tirait. Et le musher se demanda soudainement ce qu’aurait put donner ce chiot qu’il avait donné un jour à cet enfant qui voulait devenir chasseur. Tous deux avaient disparus après une attaque du village, et on disait que c’était la mort en personne qui était venu le chercher, ou un démon. Quoiqu’il en soit il ne pouvait espérer qu’une seule chose: que tous deux aillent bien. Même si au fond de sa poitrine son cœur se serrait, se demandant si comme chez les humains, les chiens jumeaux avaient aussi un lien particulier…

______

Un courant d’air souleva un peu de poussière sur le sol rocailleux. Cette dernière s’échoua sur une irrégularité non naturelle. Coucher à même le sol, deux corps étaient étendus côte à côte. Leur immobilité était et seul le vent qui venait jouer sur eux donnait vie au tableau en faisant bouger quelques mèches de cheveux blonds pour l’un, et les poils d’une fourrure noire et blanche pour l’autre. Des débris d’armure jonchaient le sol, ainsi que quelques poils qui volaient dans les airs, se laissant porter par le vent pour se disperser dans tous le sanctuaire, seule trace qui restera du passage de ses deux êtres. Les yeux fermés, on aurait put croire que les deux êtres dormaient paisiblement, si ce n’étaient les nombreuses blessures et le sang qui coulait et dont se gorgeait la terre, devenant un peu plus rouge à mesure que les secondes s’égrenaient, quand il ne coagulait pas sous l’effet se la chaleur.

Et au loin, une silhouette qui déjà disparaissait…

Arrow Demeure du Jugement

~~~~~~~~~~~~~~~~

Coups reçus: Heaven's Illusion... (Attaque Moyenne)
Coups donnés: //
Coups parés: //

HP:8 – 20 = -12 HP

CS: 80 CS

PA: 5 PA

PP: 6 PP


Atouts:
Spoiler:
 

Handicaps:
Spoiler:
 

Citation :
Superbe combat et merci à toi ^^ J'ai pris de légère liberté pour ton perso dsl, envoie moi un mp pour me dire s'il y a un problème ^^ Et à la revanche xD
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Oyoken


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1602

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
156/156  (156/156)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Mar 18 Jan - 18:38

Pas de souci pour la liberté, bien au contraire, cela va me donner de quoi faire pour le post de récup Razz

Bien partant pour une revanche un de ces quatre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   Dim 23 Jan - 11:46

Victoire d' Oyoken.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Entrée du Sanctuaire-