RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poseidon [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 140

MessageSujet: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   Mar 4 Jan - 15:03

Poséidon était enfin là. Il s'était posé au centre d'une ancienne arène. Arrivé directement du Cap de Sounion, sa présence s'était fait rare depuis l'assassinat du Grand Pope au Mont Etna. Personne ne savait exactement ce que l'empereur avait fait entre cet instant et aujourd'hui. D'après certains, on l'avait vu errant dans le Sanctuaire lors des premiers affrontements, pour d'autres, il n'avait tout simplement pas bouger d'Atlantide.

Quoi qu'il en soit, son esprit était tourmenté. Le Dieu des Mers se pensait innocent et n'était en rien responsable de la mort du Grand Pope. Était-ce une réalité ou un autre subterfuge pour berner à nouveau Athéna ? ça aussi on l'ignorait mais ce jour allait surement marquer la fin de la Guerre Sainte.

C'est donc dans un état d'esprit chaotique que Poséidon se rendit à l'entrée du Sanctuaire. Il n'était pas encore accompagné mais s'était chargé de délivrer un dernier message aux Marinas encore présent à Atlantide. Après tout, il ne risquait pas grand chose face à l'impuissance des hommes. Seul un Dieu pouvait venir à bout d'un autre Dieu. Ces mots, étaient les derniers que Zeus avait adressé à Poséidon avant qu'il ne se fasse bannir du Conseil des Dieux.

Étrangement, Poséidon sentit tout à coup une puissance surpassant celle des Chevaliers arrivé vers lui. De qui pouvait-il s'agir ? A sa connaissance, Athéna et Hadès s'affrontaient plus loin. Freyja et Perséphone, elles, s'affrontaient sur le Mont Etna. Donc, quel Dieu pouvait encore se trouver ici ?


"Toi qui te cache derrière les ruines, montre-toi ! Tu n'es pas capable de berner un Dieu tel que moi !"

Poséidon ne savait pas à qui il avait à faire or il restait méfiant. Trop de fois, le Dieu s'était fait berner et la dernière en date était cette histoire d'assassinat au Mont Etna.

La Guerre Sainte allait se finir une fois qu'il aurait mit la main sur Athéna. Il obtiendrait alors un pacte avec Hadès et en profiterait pour éradiquer le peuple des êtres-humains en les noyant sous des raz de marrés.


[On fait court pour des raisons de temps.]
Revenir en haut Aller en bas
Olrik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 3025

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   Sam 8 Jan - 13:37

Arrow http://www.saints-of-thepast.com/t3666p15-paix-a-ahires#94964

__________________________

Chapitre II (partie 6), Une Rencontre Programmé.


Cette fois-ci c'était sure : la guerre était à son paroxysme mais s'approchait néanmoins de la fin. Les combat se multipliaient au sanctuaire. Les Spectres réglaient leurs comptes avec les Saints tandis que les Ases se protégeaient des Marinas. Les Astres, quant à eux, se trouvaient au milieu du conflit tentant désespérément de prouver leur valeur à Izanami. Le temps semblait figé en cet instant.

C'est alors qu'au milieu des combats, un Dieu fit son apparition à l'entrée du Sanctuaire. Errant seul à la recherche d'Hadès et Athéna, Poséidon se tenait seul au milieu des gravas d'une ancienne arène. Son esprit semblait perturbé et ça, Loki l'avait remarqué. Était-ce réellement le moment pour en profiter ? Si le Dieu Ase voulait s'approprier plus de puissance, il était normal de profiter de cette faiblesse. En combat, l'Empereur viendrait surement à bout du Sournois. Il fallait donc tenter une autre technique d'approche.

Alors qu'il réfléchissait à la technique qu'il allait employé pour mettre fin à la guerre, Poséidon remarqua enfin qu'il était suivi. Loki se tenait derrière un pilier. A l'appel du Dieu, il sortit de sa cachette un peu comme un renard qui sort de son terrier. L'Ase fit quelques pas en direction du centre de l'arène. Il affichait un grand sourire sournois.

Il se mit devant Poséidon. Loki retenait toute sa bestialité animale au plus profond de son âme. Il regarda attentivement l'Empereur qui semblait troublé par cette arrivée. Les Dieux Ases et Grecs ne se rencontraient jamais dans des temps normaux. C'était donc une première.

Prenant un ton moqueur, Loki décida enfin de se présenter avec un large sourire :




"Je me nomme Loki. Je présume que toi, Poséidon, empereur des mers, n'a pas idée de qui je suis ? Ne t'inquiète pas pour ça : je te comprends tout à fait. Il y a bien longtemps que les Dieux Ases ne s'étaient plus mêlés aux affaires des Dieux Grecs.

J'avoue néanmoins avoir été impressionné par tes dernières actions. Être à l'origine d'une guerre sainte, c'est d'un panache. Cependant, la façon dont tu l'as engagé n'est pas des plus exemplaires. L'assassinat du plus haut représentant d'Athéna, à savoir le Grand Pope. C'est d'une originalité ...

Quoi qu'il en soit, il est temps pour toi de retourner dans les abysses de tes océans. Je viens personnellement régler ce problème car tes actions ont ternis mes plans et je ne peux plus te laisser t'amuser ainsi ! "

Soudain, le regard de Loki changea. Ses yeux étaient d'un rouge sang et son sourire moqueur s'était transformé en sourire sadique. Son air benêt et innocent venait de disparaître pour laisser place à un caractère perfide. Qui était réellement Loki ? Ses intentions étaient-elles vraiment bénéfiques pour le Sanctuaire et Athéna ? Certes son action allait surement permettre de régler une partie du problème, mais était-ce vraiment dans un but lucratif ?

Loki s'approcha de Poséidon qui semblait perdu par cette histoire. La réaction de l'Empereur se faisait maintenant attendre !


[HRP : Simple mais je vais à l'essentiel.]


Dernière édition par Loki le Sam 8 Jan - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eren


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 3475
Armure : GodRobe de Zeta Prime.

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   Sam 8 Jan - 15:07

Citation :
→ RP de récupération.

Un être vivant fraichement débarqué semblait véhiculer une pression incommensurable. Fort d'une curiosité maladive qui le poussait à s'enquérir de l'identité de ce nouveau venu, Sköll s'était immédiatement mis en chemin. Hélas, son sens de l'orientation défaillant n'était pas d'une grande aide pour savoir où aller. Et s'il avait été capable de le ressentir, c'était uniquement parce que le potentiel cosmique de cette personne dépassait de très loin tout ce qu'il avait connu jusqu'alors. Nombreux étaient les êtres à détenir une cosmo-énergie qui avait de quoi le surprendre, mais c'était cette fois bien plus intense que toutes celles qu'il avait été donné à sa perception imparfaite d'effleurer sans trop s'en rendre compte. Passer à côté de celle-ci aurait été comme être atteint de cécité tant elle apparaissait comme une évidence au milieu de ce champ de batailles, errant parmi les corps sans vie qui avaient été disséminés de toutes parts dans ce Sanctuaire sacré souillé par les affres de la guerre avec un G majuscule. La violence faisait partie du quotidien du Guerrier Divin et ce depuis son plus jeune âge, mais elle était ici si inouïe que même lui ne pouvait que se sentir comme un débutant au milieu de la cour des grands.

Nombre de ces soldats étaient des professionnels, des vétérans de la chevalerie. Quel poids pouvait-il avoir dans la balance, lui qui n'était qu'une jeune recrue ? Sa force physique était exceptionnelle et contrebalançait ses lacunes à contrôler l'énergie, mais ce n'était pas suffisant pour se hisser au niveau des meilleurs à s'entredéchirer ici. Cette vérité lui était apparue comme une évidence. Ce n'aurait pas été agréable à entendre mais le réaliser spontanément était pire, car cela voulait dire que lui-même se considérait comme assez nettement inférieur à eux que pour que son subconscient le lui souligne sans qu'il ne l'ait demandé. Extrêmement désagréable. À vrai dire, ce constat le mettait d'humeur exécrable. Il était logique qu'il ne soit pas encore à compter parmi les meilleurs puisque ce n'était qu'un novice mais Zeta ne l'entendait pas de cette oreille. Loin de se laisser abattre ou d'accepter cette réalité, il avait dans l'idée de prouver sa valeur et de les égaler par l'effort. Prendre son essor ne devrait pas être trop difficile étant donné le nombre de proies faciles qui rôdaient dans ces ruines, se terrant pour ne pas avoir à connaître les affres de la mort.

Mais ceux-là manquaient de chance. Si la vocation de chevalier ne lui correspondait pas encore totalement, Sköll n'ignorait rien de celle de traqueur et n'aurait aucun mal à les débusquer et à les tuer tour à tour jusqu'à ce qu'il n'en reste plus un. Ils pourraient lui en être reconnaissants. Il était toujours mieux de périr au combat que de jeter la honte sur son camp et sa divinité représentative en fuyant comme un lâche un combat faisant rage. D'ailleurs, la bataille avait tout l'air de s'essoufler : les joutes se faisaient plus confuses, plus maladroites. La vitalité abandonnait les corps pour ne laisser debout que des épaves exsangues dont l'affaiblissement paraissait implorer qu'on leur porte le coup de grâce. Et le rôle de bourreau était fait sur mesure pour le champion des terres gelées. Mais alors qu'il s'apprêtait à entamer cette épuration, un timbre subliminal parvint à se frayer un chemin dans son esprit. L'Ase grimaça. Le dialogue n'était pas son fort mais la version mentale n'était encore que bien pire, surtout pour un non-initié. Or, c'était la première fois qu'un tel contact se produisait en ce qui le concerne, et on ne pouvait pas dire que la première impression lui donne envie de réitérer. Tant était-il qu'une voix télépathique entreprit de lui délivrer un message qui, d'après sa solennité, avait tout pour être présumé d'une importance capitale.

« Sköll et Caedus, ici Loki à qui vous devez allégeance. Retrouvez-moi dés la fin de vos combats terminés. Il est temps pour les félins d'éradiquer Poséidon et les Marinas. »

Le géant ne put s'empêcher d'avoir la chair de poule une fois l'entièreté de cette missive écoutée. Ce moyen de communication n'était à l'évidence pas fait pour lui, mais un mauvais pressentiment lui avait déjà fait comprendre qu'il devrait s'y faire, qu'il le veuille ou non. Au moins, cela avait le mérite de faciliter le dialogue, c'était sûr et certain, même si cela ne l'aiderait pas à apprécier davantage la perspective qu'on puisse s'introduire dans son crâne pour y discourir sans crier gare. Quoi qu'il en soit, il ignorait qui pouvait être ce Caedus. Par déduction et au vu du contenu de cet appel, ce devait être un allié. Il n'y avait donc plus maintenant qu'à croiser les doigts pour qu'il s'en rende compte avant de le prendre pour un ennemi s'il venait à le croiser en route. Quant à l'émetteur de ce message... Originellement athée, le Guerrier Divin avait toujours du mal à se faire à l'idée qu'il travaillait maintenant en étroite collaboration avec le panthéon nordique. Et pourtant. Qu'il ait été apostrophé par un de ses représentants les plus emblématiques lui rappelait que c'était désormais partie intégrante de sa nouvelle vie.

Aussitôt, Zeta se mit en mouvement sans plus attendre. L'urgence était apparemment de mise et faire attendre quelqu'un qui avait par définition droit de vie ou de mort sur lui n'était foncièrement pas une bonne idée. Et puis, il était toujours préférable de répondre présent plutôt que de s'occuper à moissonner les âmes. Les cadavres en sursis n'allaient pas s'envoler, même si bien sûr certains, déjà à l'agonie, auraient tôt fait de passer l'arme à gauche sans son aide d'ici à ce qu'il revienne. Emporté par son élan, la force de la nature se laissa aller à quelques fantaisies en cours de route alors qu'il dévalait les marches à vive allure. Nombreux furent les acteurs de cette gigantesque joute à pouvoir le voir bondir par-dessus les colonnes effondrées et les dépouillées entassées avec une vivacité inouïe pour son corps sculptural. Le poids colossal de son arme n'arrangeait rien, et inutile de dire que tous ceux qui en virent la dangerosité alors qu'il finissait de démolir le décor à son aide par de trop amples mouvements ne purent que craindre pour leurs vies à son passage. Alliés comme ennemis. Sköll n'était définitivement pas doué pour se repérer à l'aide de signaux énergétiques, mais la finesse de son instinct lui était d'une grande aide.

Au moins avait-il sens de la mesure sans faille et pouvait-il donc estimer la position approximative des plus grosses sources dans un vaste périmètre. Cela lui coûta donc plusieurs égarements mais il finit par réussir à affiner ses sens au point de réussir à se dire que cette fois serait la bonne. Et effectivement, ce fut le cas, même si rien n'était fait pour le lui prouver – il n'avait jamais rencontré Loki de visu. Mais dès qu'il le vit, de dos, il sut qu'il ne s'était pas trompé, et la tirade de présentation dont l'individu gratifia son adversaire le conforta dans sa certitude. Le corps entier de cet homme respirait la malice sous sa forme la plus déviante et c'était précisément ce qui l'avait aidé à déterminer ne pas s'être trompé. Mais à cette sensation se mêlait un curieux sentiment que le Tigre Noir ne s'expliquait pas. La façon qu'il aurait eu de l'expliquer aurait été de dire que c'était comme si un lien invisible le rattachait à cette divinité plus qu'à n'importe quelle autre de celles régnant sur Asgard. La cause de ce phénomène lui était inconnue, et il s'affairerait à en élucider le mystère en temps voulu. Pour l'heure, il avait mieux à faire, à savoir épauler celui qui lui avait signifié de le rejoindre en ces lieux.

Même pour lui qui n'était pas forcément une flèche en toutes circonstances, comprendre que le second homme n'était autre que Poséidon fut facile. C'était certainement là l'auteur de la brusque variation d'atmosphère ressentie plus tôt, et cela ne pouvait que lui inspirer la plus grande prudence. Comment ne pas se méfier de quelqu'un que même lui pouvait sentir et discerner avec tant de clarté ? C'était si peu commun que cela ne pouvait que le mettre machinalement sur ses gardes. Afin de faire part de son arrivée puisqu'il était resté en retrait jusque là, n'étant que le spectateur de cette rencontre, il s'avança d'un pas lourd. La pointe de Fenrir glissait sur le sol dans un raclement sinistre donnant source à d'innombrables étincelles tandis que la marche lente mais régulière de son porteur lui faisait graver une ligne dans les profondeurs de ce sol maculé d'un rouge macabre. Une fois arrivé à hauteur de la divinité de son camp, le protégé de l'étoile de Mizar souleva son instrument de mort d'un mouvement leste et l'accota à son épaule, toisant d'un air renfrogné l'empereur des océans.

« Puisqu'on m'a invité à me joindre à cette petite fête, je suppose que la moindre des choses est que je me présente moi aussi. Je suis Sköll de Niflheim de l'étoile de Mizar, Guerrier Divin de Zeta. Et en parlant de chats à fouetter on m'a dit que je pourrais trouver ici de quoi me faire les griffes, j'espère que c'était pas de la publicité mensongère. »

Avisant Loki, il se contenta à son égard d'une brève inclinaison de la tête pour toute salutation. Ce n'était certes pas la plus respectueuse qu'il puisse produire, mais les révérences et autres ronds de jambes n'étaient pas dans ses habitudes, sans parler du fait qu'il ait de quoi en être dégouté à vie au vu du nombre de fois qu'il avait pu en voir avant d'être élu chevalier. Et puis il se voyait très mal poser genou à terre pour bien faire face à l'ennemi et espérait très sincèrement que le maître des tromperies – tel qu'il était décrit par les textes sacrés – saurait s'en accommoder. Il aurait tout à loisir de faire mieux une fois les festivités terminées, et ce n'était pas pour toute de suite. Au contraire même. En son for intérieur, il murmura même ce que ce tableau le laissait deviner.

Tout ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   Lun 10 Jan - 20:57

Arrow Temple du Bélier

Bien que le soleil commença à se coucher à l’horizon, magnifiant la montagne du Sanctuaire Sacré d’une superbe teinte dorée alors que les ombres s’émancipaient peu à peu, la température de l’île Grecque n’avait que peu changé. L’air se voyait plus frais, mais la lourde chaleur de la journée ne s’était pas encore évaporée. Pourtant, en un instant, les rares gouttes de sueur des trois hommes présents se gelèrent sur leur peau. Leur souffle devint vite de petites colonnes de vapeur d’eau. Le froid s’était installé sans raison apparente, descendant la température de dizaines de degrés en quelques secondes. Les natifs du Grand Nord s’en accommodèrent bien vite de par leur résistance naturelle aux conditions hivernales, se sentant même plus à l’aise grâce à ce brusque vent glacé. Le Dieu des Mers, quant à lui, tout homme qu’il était, grelotta l’espace d’un instant.

Un nouveau Chevalier à l’armure argentée piquetée de joyaux bleu azur allant de pair avec la couleur de ses yeux fit son apparition. Chacun de ses pas créait une plaque de glace d’une grande pureté, comme autant de miroirs reflétant les cieux orangés. Ses cheveux foncés allaient de pair avec une longue cape d’ébène qui mettait en valeur son armure et accompagnait chacun de ses mouvements. Ses gestes étaient calculés, optimaux, ne laissant pas place à l’indécision où à l’hésitation. Il se déplaçait tel un fauve, ses yeux lançant des échos d’impétuosité et de bestialité. Son cosmos argenté brûlait sur son armure, milliers de flammes argentées plus froides que les vents de la Sibérie. Un grondement sourd retentit, dans lequel on pouvait indubitablement ressentir le contentement du chasseur ayant trouvé sa proie.

Son cosmos était chargé d’un savant mélange de colère, d’amertume et d’espoirs. Il semblait déterminé, sûr de lui.

« Le Tigre Blanc répond à l’appel des Dieux du Nord. Il est grand temps d’en finir avec cette guerre inutile. »

Revenir en haut Aller en bas
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   Mar 11 Jan - 13:43

Arrow Temple du Bélier

J'avais, avec l'Empereur des Mers un lien spécial que ne possédait pas les autres Mariners. J'étais, depuis mon arrivée au sanctuaire, placé sous le commandement direct du Dieu primordial, échappant ainsi à l'autorité du reste du Panthéon Sous Marin où encore à celle des Généraux. Il fallait pourtant y voir une sorte de protection à leur égard car les fonctions remplies n'étaient pas vraiment très politiquement correct, il valait donc mieux que cela reste entre Poséidon et moi.

Fort de son pouvoir divin, l'Empereur m'avait octroyé une nouvelle puissance qu'il me tardait de mettre à l'épreuve et son appel avait été clair, la guerre touchait à sa fin et si nous ne pouvions en sortir vainqueur alors nous emporterions dans notre chute un maximum d'adversaires. Me servant de son magnifique cosmos comme d'une balise, mon Maître ne fut pas difficile à rejoindre. Seul au milieu de trois être froid comme la glace et sauvage comme des animaux, Poséidon faisait rayonner son cosmos puissant, profond et froid comme le fond des océans.

D'un pas calme et assuré je rejoignis mon souverain tandis que mon regard s'attarda sur un des combattants Ases, son arme démesuré et son gabarit hors norme avait éveillé en moi une envie de combat et de sang difficilement contrôlable, mais avant de passer au choses sérieuses je me devais de renouveler mon allégeance.

-Seigneur Poséidon, en tant que Général de l'Ombre du Requin, je suis votre éternel serviteur.

Cette fois encore le Maître des Océans avait fait appel à moi et cette fois encore la tache qui me serai confié ne serai pas écrite dans les livres d'histoire car cette fois encore je tuerai froidement nos opposants.
Revenir en haut Aller en bas
Poseidon [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 140

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   Lun 17 Jan - 16:01

Citation :
Pontos lambinant un peu, on passe son tour pour le laisser arriver dans le feu de l'action une fois que ce sera de nouveau à lui de poster.

L'Empereur des Mers resta circonspect. Il n'avait eu par le passé qu'assez peu de contact avec les divinités nordiques et préférait s'en méfier tant qu'il n'en savait pas plus. C'était plus vrai que jamais après cette longue absence durant laquelle beaucoup de choses pouvaient avoir changé. Une raison supplémentaire de s'en préoccuper plus que de coutume. Et il comprit très vite ne pas s'être trompé lorsque le représentant d'Asgard se mit à soliloquer. Il en savait trop, beaucoup trop. Quelle que soit sa source, il n'était pas supposé avoir à disposition toutes ces informations et n'en était que plus suspect. Par sécurité, Poséidon voulut s'armer. Toutes les faibles quantités d'eau disponibles dans les environs se mirent à serpenter entre les dallages éventrés pour se diriger vers lui, comme animées d'une volonté propre. En quelques secondes, toutes se lièrent avant de prendre une forme élancée qui ne demandait qu'à prendre place dans sa main. À leur aide, il venait de reformer son trident, celui-là même qui avait été rendu responsable de la mort du Grand Pope de sa main par le passé.

Plus une trace de sang n'y figurait et l'arme mythique ne demandait qu'à empaler une victime supplémentaire. Victime qui serait la divinité mineure s'étant présentée à lui s'il continuait sur sa lancée. L'atmosphère n'était déjà pas à la plaisanterie et le voir si rieur ne pouvait que mettre mal à l'aise. Son aura, indépendamment du reste, en rajoutait une couche. Et c'en était trop que pour qu'il soit considéré comme une victime innocente. De surcroît, Asgard avait trahi leur alliance en se ralliant au Sanctuaire au cours de cette guerre, et c'était déjà en soi une raison plus que suffisante pour mettre à mort l'un de ceux qui étaient à leur tête. Si cela pouvait dans le même temps faire disparaître ses irritantes jacasseries, ce serait faire d'une pierre deux coups. Ce qui ne serait que justice. La stupeur apparue précédemment sur les traits fins du visage empreint de noblesse du Roi des Océans se changea en une colère sourde. Toute cette assurance ne pouvait que dissimuler quelque chose et il mettait un point d'honneur à apprendre de quoi il pouvait s'agir.

Le scruter revenait à voir la houle lointaine croître petit à petit jusqu'à ébaucher le prologue d'un raz-de-marée titanesque ne demandant qu'à s'abattre sur ce pathétique champ de bataille où il ne restait plus que des éclopés se battant en agitant leurs moignons. Á quelques exceptions près. Paré de son arme et de sa Kamui plus rutilantes que jamais, le Dieu des Eaux tendit dans un geste menaçants le trio de pointes acérées vers la gorge de son semblable. Il était plus que temps de lui apprendre le respect, ainsi que la différence séparant Dieux Mineurs et Majeurs. Il n'aimait point salir son arme de prédilection, mais se convaincait parfois de déroger à la règle pour les cas exceptionnel. Celui qui avait péri sur l'Etna était l'un d'entre eux. Ce malappris en serait un autre.


J'ignore par quel moyen tu as acquis ce savoir, mais sache que je n'aime guère te voir darder cette arrogance. Par conséquent, je te prie de croire que j'userai de tous les moyens nécessaires pour te faire dire d'où il provient. Il serait dommage d'épargner des parjures alors que nous sommes sur le point de purger cette terre de tous nos ennemis. Tout serait indigne de moi de tolérer vous voir si fiers, vous chiens d'Asgard, alors que les traîtrises que vous avez perpétrée à notre encontre ne mérite que la plus douloureuse des morts. Je crains que votre vie ne s'achève ici. Les flots sur lesquels je régente seront votre tombeau.

Son cosmos s'agita soudainement, suivant l'image parue précédemment. C'était comme voir les flots les plus purs s'agiter de leur teinte océanique autour de sa silhouette jusqu'à prendre des proportions effrayantes. Bien plus que le niveau que pourrait un jour espérer atteindre un chevalier, même à l'apogée de sa puissance, et davantage encore que ce dont était capable ce fameux Loki. Ce serait également l'occasion d'éprouver ce que valaient leurs anciens alliés avant de les entrainer dans les abysses à tout jamais pour leur faire payer leur impudence. Malgré toute sa colère, Poséidon restait lucide, et c'est pourquoi ses prunelles d'azur se posèrent naturellement sur le général de l'ombre du requin qui venait de le rejoindre et de renouveller son voeu d'allégeance. Il lui serait d'une aide précieuse au cours de ce combat, à n'en pas douter. Il avait déjà prouvé à maintes reprises faire partie de l'élite des Marinas et c'était en cet honneur qu'il défendrait son seigneur et maître au péril de sa vie au cours de l'épilogue de cette guerre.

Tu me vois navré de faire appel à toi alors que tu as déjà tant combattu, mais je souhaite t'avoir à mes côtés pour cette bataille finale, Kyro de l'Ombre du Requin. Puis-je compter sur toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Olrik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 3025

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   Jeu 20 Jan - 17:46

Chapitre II (partie 7), L'Intervention Olympienne !


Tout commençait à s'accéléré au Sanctuaire. On entendait les cris et les armures des chevaliers se brisés sur les roches englobant le chemin vers les 12 maisons du zodiaque. D'après les cosmos énergies ressenties, les Ases n'étaient pas encore tombés mais était-ce une question de temps ? Quoi qu'il en soit, cette guerre n'avait que trop durée et elle devait cessé au plus vite !

Malgré la puissance des troupes d'Hadès et de Poséidon, un Dieu osait encore se dresser seul : Loki ! Pour quelle raison ? Pour quelle motif ? N'était-ce tout simplement pas une tactique malsaine ou un double jeu de sa part ? Ses intentions étaient-elles seulement louables ? Aucune réponse n'était envisageable à ce jour. La seule chose qu'on connaissait de ce Dieu était sa réputation d'homme perfide et sournois. Était-ce réellement un renfort dans ce cas ?

Poséidon se dressait fièrement devant le Dieu Ase. Le Dieu Marin ne cachait pas sa colère face au comportement de Loki qui semblait tout à fait satisfait du spectacle. Le Ase vu alors de très près le trident qui servi à tuer le Grand Pope. Tellement près qu'il senti le metal de la pointe principale touchée sa gorge. Loki resta de marbre et ricana avant d'écouter les paroles de son homologue.


"J'ignore par quel moyen tu as acquis ce savoir, mais sache que je n'aime guère te voir darder cette arrogance. Par conséquent, je te prie de croire que j'userai de tous les moyens nécessaires pour te faire dire d'où il provient. Il serait dommage d'épargner des parjures alors que nous sommes sur le point de purger cette terre de tous nos ennemis. Tout serait indigne de moi de tolérer vous voir si fiers, vous chiens d'Asgard, alors que les traîtrises que vous avez perpétrée à notre encontre ne mérite que la plus douloureuse des morts. Je crains que votre vie ne s'achève ici. Les flots sur lesquels je régente seront votre tombeau."

Loki se dégagea vite et recula de deux pas. Il mit la main sur son front et commença à réfléchir. Comment allait-il s'y prendre pour supprimer Poséidon ? Un coup de main n'aurait pas été de trop à ce moment précis !

Comme un don du ciel, Loki sentit arrivé derrière lui deux puissantes forces. Il s'agissait du nouveau Zeta et de Thêta. Des nouveaux ? C'était de toute façon la seule aide que le Dieu allait recevoir aujourd'hui. Il regarda brièvement les deux guerriers divins qui le saluèrent chacun. En face, un autre chevalier arrivait d'un pas lourd. Ce n'était pas un Ase mais ... un Marina ! Il était temps pour ces nouveaux de prouver leur valeur !


"Zeta, occupe t-en !" : dit alors Loki d'un ton autoritaire.

C'est alors que le plan de Loki s'effondra. Zeus venait de passer un message dans tout le sanctuaire. Sa cosmos énergie lumineuse et pesante se ressenti partout. La puissance de l'Ase était ridicule face au Dieu Olypien ! Loki n'en revenait pas. Zeus s'était-il vraiment rendu personnellement sur Terre pour arrêter les conflits ?! Loki était en colère et gardait une rage bestiale en lui ! Comment était-ce possible ?! Il aurait fallut plus de temps au Dieu Ase pour prendre possession de ce qui lui revenait de droit : un Royaume !

Loki perdit alors toute raison :


"BORDEL ! Enfoirés d'Olympiens ! J'aurais ta peau Poséidon. N'oublie jamais mon visage car je serai le fléau qui s’abattra sur ton royaume sous-marin ! Tu n'as pas les épaules assez larges pour régner sur un peuple et je te prouverai qu'à partir de maintenant : il faudra compter avec moi !"

Sans perdre de temps, Loki fit signe au Walkyrie de partir vers le royaume d'Asgard. Les Ases n'avait plus rien à faire ici car la guerre était enfin terminée ... ou était-ce un répit avant quelque chose d'encore plus grand ?

______________________________________________

Arrow Asgard


Dernière édition par Loki le Jeu 27 Jan - 17:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eren


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 3475
Armure : GodRobe de Zeta Prime.

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   Lun 24 Jan - 5:42

Sköll n'en croyait pas ses oreilles. À peine avait-il commencé à s'échauffer que tout était déjà fini ? Il n'en était pas question. Tout cela ne pouvait s'abréger sur cette fin en queue de poisson. Si pour ceux soumis à ce panthéon les dires de Zeus étaient paroles d'évangile, ce n'était pas son cas. Il ne savait en aucun cas qui cela pouvait être et ne tenait pas à apprendre à le connaître. Un tel trouble-fête ne méritait pas qu'il y consacre ne fut-ce qu'une once d'attention. En rester là et s'enliser en statu quo alors qu'il venait tout juste d'arriver ? C'était inadmissible et c'est bien pourquoi son visage jusque là sérieux et serein s'imprégna sans délai d'une colère croissante. Quelle que soit cette entité, elle n'avait pas le moindre droit sur les Guerriers Divins. Son autorité ne pouvait l'atteindre et c'est bien pourquoi il refusait de déposer les armes. Tout au contraire. À la force de son bras, il la tendit vers l'homme qui s'était hissé au côté de l'Empereur des Mers. Il s'était prétendu général.

Les connaissances de Zeta comportaient des lacunes en surnombre mais il avait au moins assez de culture générale pour comprendre que l'évocation d'un tel grade ne pouvait qu'aller de pair avec une puissance conséquente. Quels que soient les ordres prononcés, il n'en avait cure et allait passer outre. Et ce dans un unique but, celui de faire la peau à celui-là. Le Juge abattu plus tôt était loin de l'avoir contenté. Son élimination avait été si sommaire et expéditive qu'on ne pouvait même pas le qualifier de défi. C'était une parfaite démonstration de son incurable pathétisme. Et au nom de la facilité qu'il avait eue à s'en défaire pour revenir auprès de son Dieu, il ne pouvait décemment pas s'en remettre à ce jugement et suspendre ses activités martiales sans mot dire. C'était sa première guerre, et il venait de verser son premier sang. Mais c'était une victoire sans splendeur. Il ne pouvait rester là-dessus et s'arrêter là comme si rien ne s'était passé, en serrant la main à ceux qui avaient été ses adversaires.

Cette opposition était peut-être une hérésie mais c'était le cadet de ses soucis. Quitte à enfreindre les directives divines, il ne pouvait s'arrêter uniquement parce qu'on en avait formulé la demande. Que les autres fassent comme bon leur semble mais aussi longtemps que le sang d'un soldat d'Asgard coulerait dans ses veines, il n'admettrait pas que leur honneur soit bafoué par une victoire dénuée de toute saveur. Pire que cela, par un match nul. Tout cela pour finalement faire jeu égal ? C'était une insulte au sang versé et à ceux tombé au combat. Ne fut-ce que pour laver le nom de ces disparus, ses bras ne se baisseraient pas si aisément. Il faudrait au bas mot les lui briser pour y parvenir. Et encore fallait-il en être capable. Bon nombre des survivants étaient moribonds et peinaient à cacher les cascades de leur souffle alors que le fluide vital et son carmin macabre maculait leurs corps brisés de toutes parts. L'individu qui s'était présenté aux côtés du seigneur marin devait être l'un des rares combattants à être suffisamment d'aplomb pour présenter une épreuve de valeur.

L'énorme plaque acérée qu'il transportait en toutes circonstances fut brandie sans crainte de faire office de paratonnerre. Quand bien même cela devrait arriver, il avait été élu pour être chevalier et ce n'était pas un éclair qui lui ferait rebrousser chemin. Quelle que soit la sanction encourue, il allait prendre la tête de cet homme, représenté par le totem de l'ombre du requin selon ses propres mots. Mais quel que soit son emblème, ce n'était pas son problème ; tout ce qui l'intéressait était de l'ajouter à son tableau de chasse. Il y était déterminé, et tous les ordres qu'on pourrait lui aboyer ne seraient guère plus qu'un coup d'épée dans l'eau. Fenrir avait soif de sang, au même titre que son propriétaire, et l'en abreuver apparaissait comme indispensable. Sans cela, il ne pourrait se vanter d'avoir rempli son rôle. Accepter que tout se termine de cette manière serait à son sens accuser une défaite, et il ne serait pas dit qu'il la laisserait passer sans sourciller.

« Eh, toi là, le toutou des mers avec les cheveux longs. Ramène-toi par ici. Sauf si t'as envie de te planquer derrière toutes ces conneries pour te dégonfler ? J'en ai rien à foutre du châtiment si ça peut me permettre de te crever. Est-ce que t'es foutu d'en faire autant ? J'en attends pas beaucoup d'un mec dont le Dieu n'est pas foutu de se ramener avant qu'on ne proclame qu'il faut tous être copains mais peut-être que tu vas me surprendre, on sait jamais. »

Il retroussa les lèvres aussi bien qu'aurait pu le faire son fauve symbolique, découvrant des canines proéminentes. Sa sauvagerie était telle au cœur de la bataille qu'il n'était pas impensable qu'il puisse les planter dans la jugulaire de son adversaire pour l'en déchiqueter. Et pour l'heure, il ne souffrait que d'un brûlant désir : celui de reprendre ce qu'il avait commencé sans plus attendre et d'abattre froidement ce défenseur du Sanctuaire Sous-Marin. Quel que soit le moment ou l'endroit, il n'allait pas le laisser en vie sans même avoir essayé de a lui prendre. Il ne demandait qu'à le faucher et c'était précisément ce à quoi il allait s'employer pour peu que ce larbin relève le gant qui venait de lui être jeté. Il ignorait ce que penseraient ses frères d'armes de ses agissements. Sa prise d'initiative n'engageait que lui. Son libre-arbitre était seul en cause. Ce défi n'était que de son fait et non pas de celui de son camp.

Tant pis s'ils le reniaient par la suite. Au moins aurait-il suivi sa propre voie jusqu'au bout. Qu'il vainque ou qu'il tombe n'avait au fond que peu d'importance. Le point crucial était de ne pas abandonner sans même s'être battu. Cela lui resterait à tous les coups en travers de la gorge et il n'aurait de cesse de le ruminer. Autant y couper court en mettant sa survie en jeu dans la balance, pour livrer un dernier combat. Que la victoire ou la défaite l'attende au bout du chemin ne dépendrait que d'eux, car ce serait un affrontement d'hommes plus que de chevaliers... Avant même que quiconque ait pu l'apostropher pour le reprendre sur ses paroles et le retenir, il s'écarta sans se soucier des représailles de ce qu'il venait d'entreprendre et força l'allure tandis qu'il se dirigeait à toutes jambes vers le village voisin. Une fuite ? Loin s'en faut. Il ne faisait qu'entraîner son ennemi sur un nouveau terrain de jeu, si tant était que ce serviteur de Poséidon daigne l'y suivre pour qu'ils puissent régler leurs comptes.

La guerre est une passion au magnétisme carnassier, les champs de bataille sont des suaires de violence solitaire. Quel meilleur environnement pour que deux bêtes y croisent les crocs ?

Citation :
→ Le Monde.
Revenir en haut Aller en bas
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   Sam 29 Jan - 14:02

J'avais erré dans ce sanctuaire en ruine pendant ce qui me semblait être une éternité cherchant celui dont la puissance pourrai enfin m'offrir un divertissement digne de ce nom , mais en vain. Ceux qui avaient osé envahir notre Sanctuaire Sous Marin, avaient tous disparu de la surface de la Terre, ces Astres prétentieux avait payé et je m'étais moi même occupé d'une partie du recouvrement de leur dette. J'avais également mis les pendules à l'heure avec le Chevalier du Cancer qui voulait venger son apprenti abattu comme un chien sur les terres d'Asgard. Non vraiment je ne voyais plus aucune raison de rester au milieu de ce champ de bataille agonisant et dénué du moindre adversaire potable.

C'était donc tout naturellement que je m'étais rendu auprès de mon Seigneur et de celui des Océans et qu'elle ne fut pas ma surprise d'y croiser un adversaire de surcroit traitre encore frais et dont le cosmos tout entier puait le sang et la guerre. Mon instinct de prédateur ne m'avais donc encore une fois pas trompé et je me jurais intérieurement d'être maudit si je ne lui faisais pas ravaler ses crocs à grand coups de poings sur le museau. L'instant était tout simplement magique et revigorant à souhait, mon Maitre allait rosser ce prétendu Dieu Asgardien tandis que je saignerais gentiment sa petite garde personnelle. La lecture du menu semblait prometteuse, mais un invité indésirable avait décidé de rejoindre notre table à peine l'apéritif entamé. La voix et le cosmos de Zeus retentirent dans tout le Sanctuaire d'Athéna, signifiant clairement l'arrêt des hostilités et le retrait des troupes du sol sacré.

Heuresement pour moi, l'espèce de barbare écervelé ne l'entendait lui non plus pas de cette oreille. Le constat était loin d'être bête, si les clients du resto vous emmerdent et que vous ne pouvez pas les virer alors il suffit de prendre à emporter et ça le Guerrier Divin semblait l'avoir clairement compris. Il attendit juste le temps que nos divinités respectives se retirent pour faire sa demande officielle à mon égard.

-Eh, toi là, le toutou des mers avec les cheveux longs. Ramène-toi par ici. Sauf si t'as envie de te planquer derrière toutes ces conneries pour te dégonfler ? J'en ai rien à foutre du châtiment si ça peut me permettre de te crever. Est-ce que t'es foutu d'en faire autant ? J'en attends pas beaucoup d'un mec dont le Dieu n'est pas foutu de se ramener avant qu'on ne proclame qu'il faut tous être copains mais peut-être que tu vas me surprendre, on sait jamais.

J'étais ravi qu'il prenne notre combat au sérieux et fasse une demande en bonne et due forme, je lui passais par contre volontiers le genou à terre et le joueur de violon. Le fait qu'il essaye de me pousser au combat par une provocation à deux pièces d'or était plutôt marrant compte tenu du personnage, mais après tout il fallait bien y mettre les formes. En mettant plus de pression le rendu final ne pouvait être que plus grandiose et explosif.

-Et si tu parlais un peu moins et que tu agissais plus ?!

Je n'avais jamais été très bien élève alors fayoter devant le Dieu des dieux était loin d'être ma préoccupation première. Si à cela ce rajoute le fait que je ne vivais que pour voir un jour Poseïdon renverser ce cul terreux Divin de Zeus alors le constat était clair. Une fois le jardiner et son taille haie éradiqué, mon objectif était d'aller faire un peu de dégât dans les hautes sphères du mont Olympe.
J'avais néanmoins plus urgent à m'occuper qu'un quelconque plan sur la comète, jamais je ne sous estimerais un adversaire en combat, aussi faible soit il et celui là comprendrait bientôt la signification du mot concentration lors d'un combat. Ce fut d'un pas décidé que je le suivis à travers les décombres vers la sortie du sol sacré désormais sous la protection du chef des incapables.

Arrow Le Monde !
Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   Ven 11 Fév - 19:20

Mariners et Ases s'étaient observés, les yeux brillants de rage, le cosmos chargé de fureur. L'air avait semblé comme électrifié. La tension avait été à son comble. Poseidon, qui avait déjà été malmené au début de la Guerre Sainte, avait été tout bonnement ceinturé de Guerriers aux intentions nobles, mais brutales: terminer cette Guerre inutile, et ce par tous les moyens possibles.

Tout leur était permis. Il n'y aurait pas d'échappatoires pour le Dieu des Océans. Et même si le Mal appelait le Mal, aucun des Guerriers d'Odin n'hésiterait. Poseidon était seul contre tous, et ce qui s'apparentait à de la lâcheté répondait en réalité à un besoin basique: faire ce qui devait être fait.

Poseidon devait disparaitre.

L'arrivée du puissant et récemment promu Général du Requin n'allait rien y changer. Et pourtant...

Le Tigre avait le regard las. Son attention était dissipée. Il voyait sans regarder, alors que la déception accablait son âme. Il ne lui avait fallu que quelques mots pour tout stopper. Il n'avait même pas levé la voix. La meute de loups qu'étaient les Ases avait reculé face à Zeus, Dieu des Dieu, les comblant de sa divine - et dangereuse - présence. 

Loki s'en était allé. Skoll - étais-ce bien son nom? Caedus décida de se fier à sa mémoire - trainait dans les parages. Le regard du fauve de porta par delà les roches, en direction du Temple devant lequel deux Lions trônaient. Il sourit.

Nous n'avons pas pu éliminer cet enfant du Démon... Mais au moins, tu as la vie sauve, mon ami.

Caedus ne croyait pas à la chance. Seul le cosmos existait. Et si l'intervention de Zeus l'avait empêché de se défouler sur un Dieu - il en tremblait encore d'envie -, elle avait au moins sauvé un homme d'une mort certaine.

Son armure argentée brillait de son absence des combats. Même la longue cape d'ébène de l'Ase ne portait pas la moindre tache. Le chasseur n'avait pas eu de proie. Il se retourna sans un mot, s'en allant vers le nord d'un pas lent, incapable de savoir s'il devait être content ou non de la fin de cette Guerre. Quoi qu'il en soit, un seule certitude restait. Un besoin primaire, qui hantait à présent son esprit.

Il avait besoin d'un verre.

Arrow Asgard
Revenir en haut Aller en bas
Poseidon [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 140

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   Dim 27 Mar - 22:51

"Alors tu as parlé, mon frère... Pourquoi maintenant ? Pourquoi alors que la victoire est à la porté de ma main ?"

Le roi des dieux venait de parler. Sa voix de tonnerre recouvrit le fracas de l'immense bataille, les éclaires lézardant le ciel prouvèrent l'intervention du roi de l'olympe. Serrant son trident dans sa main, le maitre des Océans écouta le jugement de son frère avec incompréhension aux motif qui pouvait le pousser à interrompre la Guerre Sainte. Lui qui n'était jamais intervenue depuis que sa fille et son frère se livrèrent bataille depuis plus d'un millénaire pour le contrôle de la Terre. Zeus venait de stopper le combat.

"Pourquoi ?..."

Ce fut la seule parole de l'empereur des mers, son visage semblait figer comme hébété par un rêve si incroyable qu'il ne pouvait être qu'une chimère. Ses doigts se raffermirent sur le symbole de son pouvoir divin alors qu'une brise de vent vint doucement, soulever ses long cheveux bleues. Le corps du dieu des Océans s'anima lentement après que celui qui voulu se jouer de lui, disparue après avoir craché une dernière fois son venin contre les résidents de l'Olympe, sa présence nauséabonde quitta instantanément le Sanctuaire de sa nièce avant qu'il ne put répondre aux injures de ce couard. Poséidon entama une lente marche en direction du village où se tenait l'incarnation de son frère et de sa nièce; marche qu'il interrompit à l'instant où un millier de cris ne retentissent dans son esprit.

"Mgh...Que ... Se passe t'il ?..."

Quelque chose criait dans son esprit. L'océan avait mal, quelqu'un venait de pénétrer en son sanctuaire et faisait crier l'océan tout autour de celui-ci. Maudit Unity pensât-il, depuis qu'il s'était réincarné en lui: le corail essayer de se faire une place dans ses pensées ainsi que chaque créature marine. Son cosmos divin se déploya grandement tel un geyser de puissance, faisant se taire les cris tandis qu'un appel se répercutât entre les vague de son royaume avant de l'atteindre.

"Mon royaume... Mon royaume hurle..."

Un être se trouvant au sein de son Sanctuaire l'appeler par le biais de l'Océan, mais ce sot le faisais souffrir à ainsi transmettre ce message douloureux. Les yeux du dieu marin s’animèrent d'une once de colère alors que la terre se mit à trembler sous le déferlement de son cosmos.

"Qui que tu sois, tu devras répondre de tes actes devant Poséidon!"

C'est après cette déclaration à celui qui avait osé pénétrer son Sanctuaire marin que le dieu fit un pas avant de se transformer en une immense vague déferlant jusqu’à l'océan.
Poséidon quitta ces terres maintenant que la Guerre était fini.


Arrow Sanctuaire Sous-Marin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arrivée de l'Empereur des Mers ! [Sur Invitation]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Entrée du Sanctuaire-