RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Deux Asgardiens à la rescousse de leur Déesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ceridwen


Indépendant
avatar

Messages : 428

Feuille de Personnage :
HP:
112/150  (112/150)
CS:
114/170  (114/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Deux Asgardiens à la rescousse de leur Déesse   Mar 22 Fév - 14:00

~> Entrée du Sanctuaire

Deux guerriers et un chat venaient d'arriver en Etna. Le paysage était désolé, de la fumée sortait ça et là. Je jetais un regard sur les alentours. Ainsi c'était à cela que ressemblait un combat entre des dieux? C'était purement et simplement titanesque à en juger par l'aspect chaotique du lieu. J'adressais un coup d'oeil au guerrier divin qui m'accompagnait: Samiel d'Epsilon.

"- C'est...impressionnant! Mais je ne ressens aucun cosmos. j'espère que nous ne sommes pas arrivés trop tard. Si c'est le cas, je te jure que lorsque je tomberai en face de Perséphone, je lui ferai regretter chacun de ses gestes. Devrais-je en mourir, je jure que je vengerai Freyja."

Je serais mes poings, mes lèvres étaient pincées, mon regard ambré quant à lui, était devenu plus agressif, incisif. Autour de mon corps, mon cosmos s'élevait, et c'était avec une rage sans commune mesure que mon poing s'abattait sur le rocher qui se trouvait à nos côtés, le pulvérisant littéralement. Tendresse se plaçait près de moi, et son miaulement parvenait à mes oreilles, apaisant mon âme tourmentée.

"- Tu as raison, nous devrions y aller. Samiel, je pense qu'il serait judicieux que l'on se sépare, le premier qui la retrouve prévient l'autre."

Bon je sais je venais de donner un ordre à un supérieur, mais la situation était des plus urgentes et je ne pensais pas que le guerrier m'en voudrait. Un sourire et me voilà repartie. Je finis par m'arrêter brusquement, car là devant moi, se tenait un immense frêne de glace, au pied duquel se trouvait un magnifique parterre de fleurs. Et au cœur de celui-ci, reposait le corps splendide d'une femme. je retenais mon souffle, c'était la première fois que je la voyais, mais déjà avant de la connaître, je savais que je la protégerai quoiqu'il advienne.

Tendresse miaulé à nouveau, et ce miaulement eut un écho. Je n'avais pas remarqué Amour qui se tenait lové contre la déesse étendue. Je m'avançais vivement, et finis par m'accroupir devant Freyja. Elle était inconsciente, pas étonnant compte tenu du fait que son corps était couvert de blessures.

"- Samiel! Je l'ai trouvé! Elle est là viens vite!"

C'est avec une extrême précaution que je redressais le corps de la Déité afin de l'adosser au tronc de l'arbre.

"- Ca va aller ma Dame, nous sommes là. Nous allons vous ramener en Asgard, je vous le promets."

Avec douceur, ma main se portait sur le front de Freyja pour écarter délicatement quelques mèches de cheveux, alors que mon cosmos laissait , s'échapper des vagues de chaleur, qui, je l'espérais, ramèneraient le jeune femme à elle.

Revenir en haut Aller en bas
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Deux Asgardiens à la rescousse de leur Déesse   Ven 25 Fév - 17:33

Arrow entrée du sanctuaire.

La petite délégation asgardienne venait d' arrivé sur le Mont Etna, un endroit que Samiel n' avait pas oublié. Sur ce lieu étrange tous les clans s' étaient unit pour pouvoir libéré leur dieu de leur prison dimensionnel. Enfin tout cela faisait parti du passé, même si ça s' était passé il y a un ou deux ans.

Le Mont Etna avait littéralement changeait de visage. Etait-ce dû au combat des deux déesses ? probablement que oui...mais le plus inquiétant était qu' aucun cosmos ne se fit ressentir. Freyja était peut-être morte à l' heure qu' il est ? Cela inquiéta le jeune ase alors qu' au même moment le dragon blanc lui lança un clin d' oeil.

- Oui. Tu as raison, Ceridwen. C' est impressionnant de désolation ici. Le combat a dû être très rude pour les deux déesses et vu l' état du Mont Etna, je commence à me poser des questions sur la probable défaite de notre déesse ....il serra ses deux poings très fort.... Non. Je n' y crois pas ! Brunissen...Enfin Freyja ne peut être morte. Je ne pourrais m' y résoudre.

Le jeune dragon blanc de l' étoile d' Oméga était aussi du même avis que Samiel à en jugeait son attitude. Son cosmos grimpa en deux fractions de secondes et elle pulvérisa un rocher situé non loin d' elle. A son tour, Epsilon lui rendit le geste qu' elle lui fit au sanctuaire. Il mit sa main sur son épaule afin de la calmer un peu. Elle reprit ses esprits suite au miaulement de Tendresse. Elle osa même donnait un ordre à l' élite du royaume mais cela fit plutôt rire Samiel. Elle avait du caractère la petite et cela lui plaisait bien à vrai dire....

- Ok Ceridwen ! Séparons nous mais soit prudente veux-tu ?

Alors que Samiel prit le chemin opposé de la walkyrie, il entendit Ceridwen hurlait mais n' avait pas tout entendu de ses paroles. Alors son cosmos fit un bond gigantesque et il se mit à courir furtivement vers l' appel de Ceridwen. En moins d' une minute il arriva devant tendresse et le dragon blanc. Il aperçut le frêne de glace et un parterre de fleurs...Puis un corps sans vie ainsi que le second félin de la déesse Freyja à ses côtés. Une larme s' échappa du coin de l' oeil du guerrier solitaire puis il aida Ceridwen à relevait le corps de la déesse. Son corps était meurtri, couvert de blessures plus importantes les unes des autres.

Samiel, en même temps que Ceridwen, mit son cosmos à contribution de celle à qui il avait juré fidélité il y a peu. Maintenant, les deux cosmos s' imprégner du corps de la déité et espérons le pour Asgard que ceux-ci aiderait à un quelconque miracle.

**** Freyja....Je vous en supplie...Réveillez-vous....**** Pensa Samiel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Deux Asgardiens à la rescousse de leur Déesse   Dim 27 Fév - 21:21

==> Post de récupération

Le vent souffla une dernière fois sur l'Etna avant de retomber sans un bruit de trop. Le calme s'empara alors des lieux tandis que le ciel se dégageait enfin. Sol reparut alors, offrant de sa lumière à l'arbre de glace...

La quiétude après le vacarme et le fracas des armes... Le silence salvateur et apaisant, envahissant le tout en une vague de douceur et de quiétude... Le repos enfin...

Combien de temps s'était-il donc écoulé depuis la défaite de la déesse de L'Amour sur ces pentes porteuses d'innombrables souvenirs. Quelques minutes... Quelques heures... Toute une nuit ?

Elle-même ne le saurait sans doute jamais, allongée sur sa couche de fleurs alors que la cendre et la glace aurait déjà du l'ensevelir depuis longtemps et pourtant, il n'en était rien. Et au lieu de l'odeur du souffre, c'était la saveur d'une brise de printemps qui enveloppait la déesse dérivant dans un songe si particulier...

Auprès d'elle, les délicates corolles bruissaient au plus léger mouvement d'Amour. Le magnifique félin se tenant au plus près de la déesse d'elle. Sa chaleur réconfortant la déesse blessée alors que l'arbre de glace, loin de flétrir se maintenait, la protégeant de sa couronne étincellante...

Ainsi s'écoula le temps tandis que Freyja dérivait dans un sommeil réparateur. Frôlée de temps à autre par le fin museau du chat qui frappait avec légèreté sa joue égratignée...

Puis, soudain celui-ci redressa la tête, en alerte. Une brutale explosion venait de retentir sur les pentes. Le chat se redressa alors tandis que Freyja était encore trop assommée pour émerger.

Tendresse ne tarda plus à apparaître accompagnée de deux cosmos. Deux Ases... Amour se leva aussitôt, allant à la rencontre des deux nouveaux arrivants, les accueillant avec le même genre miaulement que Tendresse leur avait déjà offert. Puis, il se frotta à eux, les incitant à avancer plus vite.

Chose que les deux humains avaient accomplis d'eux-mêmes. Leurs deux cosmos s'enflammèrent ausitôt, étonnement chauds et réconfortant, enveloppant le corps de la féline qui errait toujours dans ses rêves, flottant entre deux courants comme lors de ses voyages à la recherche d'Odr. La belle remua légèrement sur son tapis de fleurs, ses doigts atteignant une corolle de pavot. Puis, soudain, il lui sembla se retrouver seule au pied d'un arbre immense : un frêne dont la cime montait jusqu'au ciel alors que ses racines se perdaient loin dans les entrailles de la terre. Et face à ce tronc, elle posa sa paume sur l'écorce splendide avant d'y appuyer son front.

Il lui sembla alors sentir une, non deux présences... Et elle se retournalentement. Son magnifique regard de jade tombant sur un immense dragon Blanc accompagné d'un loup majestueux. Les deux êtres ne bougèrent pas... Du moins pas de suite alors que la déesse Vane s'avançait vers eux.

Le Dragon Blanc et le Loup...

Elle sourit et tendit la main vers eux. Elle n'avait pas oublié. Odin lui avait confié une mission avant de disparaître. Asgard... Sa place était à Asgard.

Un autre pas vers eux et ce fut comme une pluie de lumière qui submergea l'ensemble du rêve avant de céder la place à d'authentiques gouttes de pluie...

Des perles d'eau que Freyja entendit s'écraser tout contre l'arbre alors que le cosmos des deux guerriers la ramenaient enfin vers la réalité. Une telle chaleur se dégageait d'eux... Et la dame d'Asgard sourit enfin avant d'enflammer son propre cosmos, comme en écho, provoquant dans la foulée une nouvelle transformation. Ainsi la magnifique représentation d'Yggdrasyl se mua en une fontaine unique qui mettrait sans doute des années avant de se vider de son eau.

Les doigts de la déesse remuèrent un corut instant avant que, enfin, ses paupières ne se soulèvent, laissant apparaître des iris de jade.

- Samiel et Ceridwen... Le Loup et le Dragon Blanc...

Glissa-t-elle d'une voix douce tout en écartant avec lenteur la main de la Walkyrie posée sur son front. Elle se redressa ensuite légèrement avant de s'appuyer tout contre le tronc de glace. Les ailes de son armure se déployèrent ensuite en une sorte de dôme protecteur contre la pluie qui redoubla soudain d'ardeur.

Puis, enfin, elle reprit la parole alors que Tendresse se blotissait tout contre elle, épuisée par sa course effrénée.

- Merci, mes amis, sans vous, je risquais fort de rester des jours complets plongée dans un état second...

Ainsi qu'à toi, Tendresse. Ajouta-t-elle pour elle en caressant la félin épuisé et maintenant blotti conter son sein. Puis, se retournant vers ses guerriers.

- Mais et vous ? Dans quel état êtes-vous ?

Son regard scruta alors ses deux sauveurs... Avant que son cosmos ne se déploie, les enveloppant tous en une aura aussi curative qu'apaisante.

- Et les autres guerriers divins ? la Guerre serait donc bien terminée ?

Et Perséphone ? Où est-elle passée... ? A cette pensée, elle balaya l'ensemble des lieux, à la recherche de la déesse des Enfers avant de se remémorer ses dernières paroles.Ne pas voir la déception et le sentiment de trahison dans leur regard. Coré ne voulait être confrontée à cela. Et c'est maintenant à moi de devoir le leur révéler. Et le plus tôt, sera le mieux... Acheva-t-elle avec un soupir tant cela s'annoncer pénible.

- Ainsi, la guerre serait donc bien achevée et Perséphone, Perséphone est repartie chez elle. Perséphone... Callan... Une seule et même personne. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Perséphone s'est éveillée dans le corps de notre grande prêtresse d'Odin. Je sais que cela semble fou mais c'est désormais la réalité, Samiel et Céridwen...

La voix de la jeune femme était teintée de déception et de tristessse. Il y avait bien eu une véritable amitié entre elles. Elle contempla l'une des fleurs leur laissant le temps de digérer cette nouvelle avant de reprendre sur le même ton doux et grave.

- Et elle a préféré partir plutôt que d'affronter votre regard en me laissant... Elle aurait tout aussi bien pu m'achever mais elle n'en a rien fait, m'offrant au lieu de cela, ce lit de fleurs unique...

Elle cueillit alors l'un des pavots avant d'en faire tourner la tige entre ses doigts fins et blessés.

- J'ignore ce qui a bien pu la pousser à m'épargner. Enfin, c'est déjà du passé et seul l'avenir pourra nous apporter une réponse...

Elle intensifia alors son cosmos, le resserrant autour des deux guerriers.

- Il me faudra encore quelques heures pour pouvoir me lever... Mais ce ne sera pas la même chose pour vous, laissez mon cosmos vous imprégner, il refermera vos principales blessures... Vous aussi avez été exposés à la haine de nos ennemis... Et en mon nom ainsi que celui du seigneur Odin, je vous remercie pour tout ce que vous avez déjà fait pour le Royaume... Seulement...

Son regard passa alors de l'un à l'autre avant de s'arrêter sur Samiel, son premier compagnon d'armes.

- Seulement, tout semble s'être bien vite arrêté. Que s'est-il donc passé au Sanctuaire, guerriers divins ? La guerre ne peut s'être achevée ausi vite alors qu'Athéna et Hadès étaient sur le point de s'affronter...

D'ailleurs, les autres Ases sont déjà presque tous rentrés... Tout comme les Marinas et les Spectres... Tous repartis en leur domaines, cela n'est pas normal. Quelque chose ou quelqu'un a du intervenir...Acheva-t-elle pour elle avant d'apprendre enfin la raison de l'arrêt des hostilités.

- Zeus en personne est donc intervenu... Oui, lui seul a l'autorité pour agir ainsi.

Elle ferma encore un instant les yeux avant de décider enfin, tendant les bras vers le guerrier d'Epsilon.

- Samiel, veux-tu bien m'aider à rentrer, je ne peux malheureusement toujours pas bouger... Vous me raconterez tout en route. Retournons à Asgard, rester ici ne sert plus à rien, sauf à laisser le royaume d'Odin sans protection.

--> Asgard
Revenir en haut Aller en bas
Ceridwen


Indépendant
avatar

Messages : 428

Feuille de Personnage :
HP:
112/150  (112/150)
CS:
114/170  (114/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Deux Asgardiens à la rescousse de leur Déesse   Lun 28 Fév - 10:39

Une main s'était posée sur mon épaule et je ressentais un cosmos plus puissant que le mien se joindre à mes prières. Nous avions besoin d'elle, elle ne pouvait pas nous abandonner. Elle était forte et déterminée, elle s'en sortirait. Je me sentais rassurée à présent et je le ressentais au plus profond de mon être: tout se passerait bien. Et puis soudain, j'aperçus un mouvement. Infime, certes,mais un mouvement tout de même au niveau des paupières. Je sentis une main chaude repousser la mienne avec douceur. Je poussais un soupir de soulagement et reculait afin de laisser de l'air à ma Déesse.

"- Ma Dame, nous sommes heureux de vous voir sauve. Je suis Ceridwen."


J'esquissais un sourire bienveillant avant de jeter un regard en direction de Samiel qui semblait tout aussi soulagé que moi. Notre mission était accomplie, nous allions pouvoir rentrer en Asgard. Je ressentis alors un doux cosmos m'envelopper, un cosmos de nature curative. Je ne m'étais pas battue au Sanctuaire, j'étais en pleine possession de mais moyens, mais pas Samiel. Il s'était battu, et faire toute cette route avait du l'épuiser.

"-Occupez-vous de vous même et de Samiel, vous en avez plus besoin que moi. Je suis arrivée trop tard au Sanctuaire. j'y étais depuis peu quand Zeus a ordonné le cesser le feu. Il a parlé du "Conseil des Dieux" et qu'il celui-ci a été reformé."

Et puis soudain, Freyja ,nous fit cette confidence: Callan, la Prêtresse du Royaume d'Asgard et Perséphone ne faisaient qu'une seule et même personne. Je ne connaissais pas notre ancienne prêtresse, mais je me sentais trahie, et se serait très certainement le cas de bon nombre d'entre nous en apprenant la vérité.

Je regardais à nouveau en direction du guerrier divin d'Epsilon, guettant la réaction de celui-ci à cette révélation. J'attendais cette réaction violente que chacun d'entre nous a lorsque l'on est victime d'une trahison. Ce sentiment s'appelait tout simplement la colère.

Mais je préférais que cette manifestation de rage se fasse avant qu'il ne porte Freyja. D'ailleurs, je me penchais à nouveau vers cette dernière, ramenant mes ailes au dessus de ma tête afin de me protéger de l'eau causée par la fonte du frêne.

"-Nous allons retourner chez nous, et nous fêterons votre retour."

Je relevais et adressais un signe de tête à Samiel pour l'inviter à prendre notre déesse dans ses bras, tandis que je m'interrogeais sur la question suivante: pour quelles raisons Perséphone n'avait-elle pas mit un terme à la vie de Freyja? Éprouverait-elle du remords à se battre contre nous? Nous repartîmes rapidement en direction de notre domaine: Asgard.


~> Asgard


Revenir en haut Aller en bas
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Deux Asgardiens à la rescousse de leur Déesse   Lun 28 Fév - 23:05

freyja, la déesse vanes, n' était pas morte. Sur son lit de fleurs, elle bougea un par un quelques parties de son corps avant de se réveiller totalement. Là, dans les yeux du loup des steppes nordique, un certain soulagement se fit ressentir. un regard discret vers la jeune Walkyrie, tout comme elle, puis son regard se repositionna vers sa déesse. Freyja se releva délicatement et s' avança vers ses guerriers. elle tendit les mains et samiel lui l' a prit et lâcha une larme.

- Contente que vous soyez en vie madame....

Il relâcha sa main et la déesse d' Asgard posa une question à ses guerriers. Un peu gênait, déçu même, Samiel laissa Ceridwen répondre en premier puis il répondit juste après.

- Pas si blessé que ça ! Certes mon armure a prit quelques dégâts mais elle va s' en remettre. Si Zeus ne serait pas intervenu et arrêté les hostilités. J' aurais renvoyé six pieds sous terre Spectres et Marinas....Je vous le dit et je vous le jure madame....Pour l' honneur d' Odin et de notre peuple, je combattrais sans cesse, sans relâche et jusqu' à mon dernier souffle.

Soudainement le cosmos, doux et enivrant, de la déesse enveloppa Samiel et Ceridwen avant qu' elle n' explique ce qu' il s' était passé avec la prêtresse Callan et le nouveau rôle qu' elle jouerait contre Asgard. Très étonné de cette révélation, le guerrier loup écouta mais ne répondit pas sur ce sujet inquiétant. il répondit juste sur le cas du sanctuaire...

- Callan.....on se retrouvera probalement....pensa Samiel avant de prendre la parole. Comme dit juste avant madame. Zeus est apparu sur le sanctuaire, ordonnant avec force l' arrêt des combats sur le sanctuaire sacré. Alors que j' étais sur le point de mettre à mort mon ennemi, j' ai dû me résoudre à le laisser vivre et ça je ne le supporte pas...une honte pour mon peuple, vous...et pour moi. Mais, je ne voulais pas enfreindre son ordre sous peine d' avoir à répondre d' un acte de rébellion à l' égard des dieux de l' Olympe. Concernant nos troupes, nous n' avons aucun disparu, aucun mort à signalé d' après mon constat et mon départ vers vous....

Puis,le dragon blanc intervena sur la dernière demande de Freyja. Samiel n' avait guère trop d' envie de faire la fête et de voir les siens. Il voulait plutôt être tranquille, revoir ses loups, et surtout se remettre de cette honte qui grandissait en lui.

- Je ne ferrais pas la fête. Je n' ai pas envie à cela.

Alors, il regarda celle à qui il donnerait sa vie pour la protégeait et il s' avança vers elle. Il l' a porta comme il fut demandé et souria légèrement.

- Bien, madame. Je vous mènerais jusqu' à chez nous....





Arrow Asgard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Deux Asgardiens à la rescousse de leur Déesse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux Asgardiens à la rescousse de leur Déesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Autres Lieux :: Etna-