RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Le Retour d'Héphaïstos, 4° Tournoi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Le Retour d'Héphaïstos, 4° Tournoi   Jeu 10 Mar - 14:11

Ainsi, tous avaient répondu à l' appel du Dieu des Forges et du Feu. Tous étaient rentrés dans l' antre du tournoi, et ils se regroupèrent clan par clan. Enfin presque tous ! Une chose énerva Héphaistos. Les Marinas de Poséidon n' avaient pas répondu présents pour son appel. Seul deux avaient osé venir s' aventurer ici, il s' agissait du demi-dieu Triton, le dieu des flots et de Kyro, le général du requin et nouvel homme fort de Poséidon.

Alors que tous semblaient se poser des questions quand à leur venue sur le Mont Etna, une voix se fit entendre des bas-fonds de l' Etna.....


- Soyez-les bienvenus, combattants de la Terre ! Pour le moment, je ne répondrai pas à vos probables questions....Mais, ce que je peux vous dire c' est qu' un tournoi va se dérouler ici, là où la guerre sainte débuta.

Un léger silence....Puis, la voix reprit...

- Vous serez éparpillés par groupe de trois combattants et devrez combattre jusqu' à la mort probablement....car un seul homme de chaque groupe passera au tour suivant.

Là, des bruits assourdissants eurent lieu. Différents passages s' ouvrirent pour laisser place à diverses arènes de combat. Ces arènes de combat étaient entourées par la lave, et la chaleur environnante était étouffante.

- Maintenant, je vais lancer la première phase et donner les groupes.....

- Dans le groupe A, je nomme Rochel, l' un des trois titans des enfers. Tu as fait un véritable massacre dans les rangs des chevaliers d' Athéna....ainsi que Lydia, la spectre du Vampire. En tant que spectre, tu m' as étonné sur ta détermination et ton combat face au chevalier d' or du Scorpion....Et pour finir dans ce groupe, je nomme Caedus, le tigre blanc du royaume d' Asgard. Ta venue ici est faite pour montrer ce que tu vaux, jeune Walkyrie.......Bien trève de bavardage. Veuillez avancer dans l' arène de combat et bonne chance pour survivre à cette épreuve.....


- Dans le groupe B, je nomme Yoeron, guerrier de Mjollnir, et Samiel, bras droit de Freyja et l' un des plus redoutés des guerriers divins du seigneur Odin, ainsi que Regen le spectre de l' Alraune. Comme vous pouvez le constater, cela n' est pas que le fruit du hasard, Regen et Samiel. Vous avez quelque chose à terminer, il me semble bien....Alors bonne chance à vous....et à votre tour d' avancer dans l' arène de combat.

- Dans le groupe C, je nomme Ceridwen, le jeune dragon blanc et second bras droit de la déesse Freyja. Tu as tout pour toi, alors montre nous, toi aussi, ce que tu vaux. Ensuite......A toi !! Jeune chevalier de bronze...Henriques, chevalier de bronze de l' Hydre. Toi l' immortel et fou incontesté dans l' ordre de la chevalerie d' Athéna. toi qui revins du royaume des neiges éternelles dans le coma. Toi qui défia l' épouse d' Hadès en personne. Tu as un destin bien particulier mais cela te sera dit au fur et à mesure de ta petite existence... Puis, pour finir sur ce groupe, Aukoti, le plus puissant des ases fera partie de ce groupe....Veuillez avancer pour combattre....

- Alors..Alors...Dans le groupe D. Ce groupe sera constitué de...ah oui...Toi, Raimi, le spectre du Ver. Crois-tu que ce que tu as fait à Rodorio, sur des innocents, pourrait se reproduire là. J' en doute ! Mais nous verrons bien.......Alors après, toi, Triton, le seul Marina à avoir osé fouler cette terre et Iroh, le spectre du Bénou.....à votre tour, passez dans l' arène...

- Dans le groupe E, je nomme Marcus, chevalier d' or du taureau. Toi, la masse imposante et chevalier de couleur. Auras-tu plus de chance ici que lors de la guerre sainte ?....après...après... Oyoken, jeune chevalier de bronze...Oui, toi, l' oiseau de paradis pourras-tu rivaliser face à ce qui t' attend dans l' un des groupes les plus relevés de ce tournoi ?......Et vous, Freyja, déesse Vanes, votre combat contre Perséphone fut très rude. Aurez-vous la force de passer pour le tour suivant ? tant d' interrogations ici....bref !....A votre tour de rentrer dans l' arène....

- Dans le groupe F, je nomme l' Atlante, Shion du Bélier, qui, enfin est de retour parmi les siens....Corell, jeune et fougueux chevalier du lion, qui a beaucoup à apprendre dans les combats, ainsi que le guerrier mongole, Khan....hum...ce groupe-là aussi va pouvoir me divertir.....A votre tour...rentrez dans l' arène....

- Dans le groupe G, je nomme, le chevalier aux ailes dorées, Signun du Sagittaire. Le jeune chevalier de bronze du Cygne, Kyros...et pour finir le redoutable tigre viking, Skoll....Bien que toi si tu t' en sors vivant, tu risques d' avoir les foudres du dieu des dieux, suite à ton entêtement de vouloir combattre alors qu' un ordre fut donné.....passons...passons...rentrez à votre tour dans l' arène....

- Enfin !! Le dernier groupe, le groupe H. Le plus compliqué à mes yeux....vous l' avez désormais deviné. il s' agit du bourreau de cette guerre sainte, Kyro. L' homme sans foi ni lois. Un fou furieux parmi les brebis de la terre....toi aussi, tu devras répondre devant le conseil si tu t' en sors vivant.....Chronos, le nouveau chevalier d' or des Gémeaux... je t' ai remarqué lors du dernier tournoi sur terre. tu as tout pour aller loin si tu te donnes à fond...et pour finir. Urio, le chevalier d' or du cancer. Auras-tu ta revanche contre Chronos et Kyro ? toi qui, malgré ta puissance, a perdu contre Chronos lors du dernier tournoi... Et contre Kyro lors de l' assaut du sanctuaire...là, je t' offre une chance de te venger....Rentrez dans l' arène....

Tous les groupes venaient d' être nommés. chaque combattant pouvait se rendre dans l' arène et combattre jusqu' à la fin. Un seul de chaque groupe serait qualifié pour la seconde phase...Encore bien plus difficile que celle-là...

- Bien. Maintenant que je suis seul. Je vais pouvoir veiller au grain... Allons nous divertir face à ses mortels....
Revenir en haut Aller en bas
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Le Retour d'Héphaïstos, 4° Tournoi   Jeu 24 Mar - 13:47

Voilà c' était réellement finit ! Regen venait de trépasser sous la dernière attaque du redoutable loup des steppes et son corps retomba sur le sol. L' allure général du guerrier divin n' était pas trop mauvaise. Certes, il avait subit quelques coups mal placer et notamment sur la dernière mais il l' avait remporté haut la main. Alors, il regarda une dernière fois l' adversaire mort sur le ring et s' en alla sans dire un mot de plus. Il sorti de l' arène de combat et se ramena là ou ils étaient tous rentré juste avant le début de ce combat. Personne n' était présent à part lui.

Il ressentit différents cosmos au bord de l' explosion et des cosmos s' éteindrent. Donc, tout comme son combat, dans les autres arènes cela se passer à peu près pareil que ce qu' il avait vécu. Héphaistos n' avait point menti sur ce point là. un seul par groupe passerait au tour suivant et ce jusqu' à qu' il en reste plus qu' un. Samiel se concentra donc et essaya de localiser les siens...Voir ce qu' il se passer pour eux...

Tandis qu' il était en pleine concentration. Il ressenti la mort de l' un des siens. Apei, le guerrier divin de Béta, venait de mourir face à ses adversaires et d' autres étaient mal en point.

- Je n' ai plus qu' à attendre la fin des autres combats...Espérons que les asgardiens se sortent de cette épreuve sans trop de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Eren


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 3475
Armure : GodRobe de Zeta Prime.

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Le Retour d'Héphaïstos, 4° Tournoi   Mer 30 Mar - 7:30

Zeta accorda un ultime coup d’œil au vaincu par-dessus son épaule, et ne manqua pas de décocher un sourire autrement plus rassurant que tous ceux qui l’avaient accompagné tout au long de ce pugilat endiablé. Les mots étaient dérisoires car la moue et l’aura du Cygne transmettaient ses pensées et ressentis. Et même si le Tigre Viking n’était pas pleinement éveillé aux subtilités et nuances de l’énergie cosmique, sa connaissance perfectible était suffisante pour saisir le message que voulait faire passer le malheureux. Même s’il était tombé sous ses coups, le soldat de l’espoir s’était bien battu et avait démontré une grande dextérité dans son maniement du froid. Mais il était encore jeune et plein de failles, c’était là ce qui avait causé sa perte. Néanmoins, son bon fond et l’étendue de son pouvoir et de sa détermination forçaient le respect. C’est pourquoi ses dernières « paroles » furent minutieusement prises en considération, et que son sentiment d’impuissance fut assez grand pour mériter une réponse de la part du fauve.

« Grandis et reviens me voir quand tu auras des ailes assez grande pour voler plus haut que ça. Je me ferai un plaisir de te foutre une deuxième branlée. En attendant, ramasse tes miettes et dégage le plancher, tu fous du sang partout. »

Quelques provocations de plus ne feraient que renforcer sa résolution, même si celles prononcées auparavant avaient possiblement déjà rempli le quota. Une précaution n’était jamais de trop quand il s’agissait de garantir que quelqu’un s’astreigne à une rigueur édifiante. Ceci étant dit, le colosse ôta méticuleusement son armure d’un ordre mental pour ne porter plus que le long manteau sombre auquel il était habitué depuis des années. Les pans de celui-ci claquèrent dans son sillage alors qu’il quittait les lieux, ayant dans l’idée que leur hôte s’occuperait de congédier ceux qui n’étaient plus en état de partir par eux-même grâce à ses pouvoirs divins. Pas besoin de s’en soucier, et ce n’était de toute façon pas dans ses habitudes de faire la charité à un perdant en train de ramper dans le caniveau. S’il ne le laissait pas se relever par ses propres moyens, ce qui venait de se produire en aurait perdu tout son sens…

La bataille avait fait rage, mais tout était à présent terminé. Sans surprise, l’Ase en était sorti vainqueur après une lutte acharnée. L’élimination de Signun avait été la clé de voûte de son succès et c’était ce qui l’empêchait de le savourer pleinement. Sans ce coup de poker inespéré, rien ne se serait déroulé de la même manière et peut-être serait-il étendu face contre terre. Repenser à ce qui s’était passé était inutile, certes, mais ce n’était pas ce qui endiguerait cette dépréciation. Le scénario survenu lors de son face à face avec l’un des juges s’était répété, et les conséquences en étaient toujours aussi rageantes, ne faisant que l’enfoncer un peu plus loin dans son mépris des autres camps d’un point de vue martial. Lui qui n’était qu’un tout jeune Guerrier Divin détenait un pouvoir si grand que les chevaliers de rang égal des autres factions étaient incapables de l’inquiéter.

Etait-ce normal ? Probablement pas.

Et c’était cette curiosité qui le travaillait et n’avait de cesse de l’inciter à les sous-estimer, ce qui serait sans nul doute de cas jusqu’à ce que cette médiocrité soit niée par l’un des leurs. En attendant, ce mépris était justifié et on ne pouvait guère lui jeter la pierre pour cela, n’importe qui en aurait fait de même dans sa situation pour peu qu’il soit féru de combats autant que pouvait l’être Sköll. Navré de ce résultat loin de le rassasier, il avait tout de même pris le parti de revenir sur ses pas à destination de la grande salle qui les avait accueillis tous autant qu’ils étaient avant cette joute. Pour la plupart, elle avait du être fratricide. Les règles étaient claires comme de l’eau de roche : un seul pouvait ressortir de chacune des voies allouées à ce tournoi. Peu avaient déjà eu la chance d’en finir, et découvrir la pièce où tout avait commencé dépeuplée n’était pas déplaisant. Cela lui laissait un semblant de répit jusqu’à ce que la fin de cette manche ne soit déclarée, et même s’il était plus que vaillant, se ressourcer ne pouvait lui faire de mal.

Ses blessures étaient pour la plupart superficielles et son facteur de guérison inné aurait tôt fait de faire disparaître la quasi-totalité d’entre elles. Seules quelques-unes resteraient, faisant obstacle à ceux qui auraient voulu penser qu’il n’était là que pour avoir remporté son affrontement sans combattre. À vrai dire, si on omettait l’exclusion prématurée de l’un des protagonistes voués à lui mener la vie dure, son duel avait tout de même été âpre et il pouvait être fier de s’en être tiré sans plus de dommages. Affronter un chevalier de bronze y était pour beaucoup, mais la jeune recrue en avait dans le ventre, et cela ne pouvait que lui promettre une promotion prochaine s’il continuait dans cette voie. Même si ce n’était que l’avis d’un surhomme fou et égoïste incapable de jauger un cosmos… Mais qui avait tout de même pour avantage de ne pas être homme à envisager la défaite, ce qui l’avait aidé à tenir bon et à ne pas baisser les bras malgré son infériorité numérique. À en voir comment cela avait fini, on ne pouvait qu’en tirer la conclusion que tout cela avait eu du bon.

L’unique personne à avoir fait marche arrière avant que ce ne soit son cas était l’un de ses congénères. Le gardien d’Epsilon, pour être exact, si ses souvenirs étaient bons. Un de ceux dont il n’avait jamais entendu parler. Pas le moindre mot. Et pourtant, ils étaient supposés frères d’arme… Pourtant, ce qui tiraillait Sköll était davantage un lointain songe de rivalité, les deux se spécialisant dans les bêtes sauvages à leur manière. Qui du tigre à dents de sabre et du loup avait les crocs les plus perçants ? L’avenir le leur dirait, et plus tôt que prévu à en croire la tournure que prenaient les événements. Rien n’assurait que cette compétition ne les oppose pas dès le prochain tour et aide à trancher quant à ce questionnement intérieur. Pour l’heure, néanmoins, son hostilité demeura assoupie au fin fond de son âme et il alla prendre place contre au mur, auquel fut également accotée Fenrir, souillée d’écarlate. Paupières closes, c’était une sieste réparatrice qui s’esquissa…
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Le Retour d'Héphaïstos, 4° Tournoi   Mer 30 Mar - 19:28


C'est avec un visage sombre que le Chevalier du Lion regagna le lieu d'où l'appel d'Hephaistos avait été lancé. La victoire n'en était pas vraiment une. Certes Corell avait triomphé de ses opposants, il avait même pris plaisir à les combattre, mais devoir se battre contre un ami cher à son cœur ne faisait pas débuter ce tournoi sous les meilleures auspices. La mort dans l'âme, le Saint avait même dû recourir à sa plus terrible technique pour vaincre Shion. Il n'en était pas fier. Mais reculer n'était pas une option... Et n'était définitivement pas dans ses habitudes.

Je voulais gagner ce combat pour Athena... À présent, je me battrai également pour toi, mon ami. Pour que ta défaite ne soit pas vaine... Je donnerai tout ce que j'ai.

Cette pensée, accompagnée par l'idée que Shion n'était pas mort et que le connaissant, il lui restait encore quantité de cosmos pour se remettre du combat, remonta le moral du Lion. Son pas se fit plus rythmé, son regard, plus déterminé. Son cosmos, bien que passif, s'en trouva revigoré, grondant du désir s'accomplir ce pourquoi il était né en cette ère, et ce pourquoi il se battait jour après jour: Athena. Tout tournait autour d'elle, même en ces lieux maudits.

Lorsqu'il revint au lieu de rassemblement, deux Guerriers Divins étaient déjà présents. De mémoire, Corell estima qu'ils avaient été tous deux affectés à un combat différent. Il en déduisit alors qu'il avait devant lui deux vainqueurs, au même titre que lui-même. Sombre nouvelle, car l'un des deux Ases semblait être le Guerrier de Zêta. Cela signifiait donc que ce diable d'homme avait réussi à vaincre le Chevalier de Bronze du Cygne, et le Chevalier d'Or du Sagittaire. Avec la perte du Belier, les rangs de la Justice s'amenuisaient... En plus du Lion, il restait le Taureau, le Cancer, les Gémeaux, l'Oiseau de Paradis, et l'Hydre qui étaient encore en lice.

Intéressant... Sur huit combats, déjà deux victoires d'Odin... Heureusement que j'ai éliminé Apeï...

Le sourire qu'avait apporté cette pensée disparut par une grimace d'inquiétude. Le Chevalier du Lion projeta ses pensée sur l'Etna, à la recherche du cosmos de son vieil ami du Tigre Blanc... Caedus avait paru confiant lorsqu'il avait apprit qu'il combattait le Juge du Griffon, qui était la tête de série numéro un de ce tournoi. Mais Corell connaissait le temperament de Caedus aussi bien que la puissance démesurée de Rochel. Il ne fut pas étonné lorsqu'il ne ressentit pas trace de l'énergie caractéristique de son ami. Pourtant, Caedus n'était pas mort. Corell l'aurait ressenti. Résolu à attendre la suite des événements, le Saint d'Or s'arma de patience, et se posta non loin des deux Guerriers, tentant de suivre les combats alentours à travers les ondes virevoltantes du cosmos.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 1949
Armure : Cloth de l'horloge

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Le Retour d'Héphaïstos, 4° Tournoi   Jeu 31 Mar - 8:00

Ainsi s'est achevé le combat du groupe H... je venais de mener une victoire, certes, pourtant, je n'ai guère la joie, ni la fierté que procure une victoire sur de puissants adversaire. Franchement, je ne mériterais pas cette victoire, Urio et Kyro se sont battus comme des déchainés entre-eux. Mais, moi? Je n'ai fais que me battre au côté d'Urio qui prenait tous les coups. Et en plus de cela, nous qui pensions avoir vaincu Kyro, le voilà qui lance une dernière attaque Kamikaze sur Urio, résultat, tous les deux sont mort...

*Urio... je te promets... je me battrais en ton nom aussi.*


Vaincre et voir la mort d'un ami cher n'est jamais une bonne chose. D'un côté, je ne pouvais me résoudre à l'idée qu'Urio était mort! Non! Il va certainement revenir à lui, il a vu bien pire dans sa vie. Si il a réussis à contourné la mort plusieurs fois, il pourra le refaire. Une fois remonté à l'endroit du rassemblement, j'ai pu voir trois autres vainqueur. L'un d'eux est le chevalier d'or du Lion. Tandis que les autres sont des Guerriers Divin, cela ne m'étonne guère de leur victoire, je connais à titre personnel, la force et la fierté des Ases.

*Nous sommes déjà quatre... il ne reste donc plus que quatre autres combats en cours.*


Je fis un léger signe de tête aux de Ases, histoire de leur dire en quelques sorte: "bravo" et "bonjour". Puis, je me suis mis non loin du lion dorée. Les rangs des Saint commencé à s'épuiser, et je n'étais sans doute pas le seul à penser cela. De plus, je ne sentais pas le cosmos de mon frère... il avait donc perdu son combat face à Samiel? Alors, que dois-je dire à ce Guerrier Divin? Merci? Je ne sais pas...

*Nous verrons bien l'issue du destin... si nous devons, oui ou non, tomber sur lui pour le prochain combat.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Le Retour d'Héphaïstos, 4° Tournoi   Dim 3 Avr - 22:57

L'ombre régnait toujours en maître sur l'arène alors que le combat touchait à sa fin. La somptueuse Vampire tenait toujours le juge étroitement enlacé, tous deux à moitié nus, peau contre peau. Le sang de Rochel se mélangeant au sien...

Un instant suspendu dans le temps alors que les lèvres de la jeune femme finirent par caresser la peau blême du juge avant de mettre un terme à son baiser...

Les battements du coeur de Rochel s'étaient presque arrêtés lorsqu'elle le vit sourire. Elle caressa alors la longue chevelure rougie du Griffon avant de fermer un instant les yeux et lorsqu'elle les rouvrit, elle se retrouvait seule, ses bras serrant le vide... Des larmes écarlates perlèrent alors aux coins de ses yeux...

Seigneur Rochel... Je vous jure de tout faire pour les Enfers et réparer cette faute immense que j'ai commise envers vous et ma reine.

Le brouillard se dissipa ensuite, révélant aux yeux des spectateurs son magnifique buste dénudé avant qu'elle ne revête de nouveau son surplis et quitte enfin les lieux.

Quelques pas plus tard et elle rejoignit le lieu du premier rassemblement. Là, où elle avait rejoint les siens et se retrouvait désormais seule aux côtés de quatre autres combattants. Son regard était comme vide et froid. Jamais, Lydia ne laisserait transparaître ses sentiments à leurs yeux. Elle avait détesté cette lutte qui l'avait forcée à se regarder en face sous son jour le plus effroyable.

Elle regagna donc sans un mot ni un regard la place où se tenaient quelques instants encore à peine ses frères d'armes ainsi que le juge Rochel.

Et ce ne fut qu'à cet instant qu'elle s'intéressa vraiment aux autres vainqueurs. Deux Ases et deux Saints...

Rochel avait eu raison du Tigre Blanc avant qu'elle ne l'abatte. Seulement une ombre avait lourdement pesé dans la balance. Une ombre que la jeune femme remarquait seulement maintenant, Corell du Lion. Celui que Caedus voulait tant venger s'en était donc sorti...

Le regard de Lydia s'attarda un instant sur lui avant de s'en détacher. Elle ne connaissait cet homme que de réputation. De toute sa jeune existence jusqu'à ce jour, elle n'avait jamais croisé que deux saints, deux gold saints. L'un avait atteint son coeur humain et l'autre avait transpercé son coeur de spectre...

La vampire se renferma alors sur elle-même, s'isolant de la sorte des Ases et des Saints contre lesquels les siens avaient combattu. Plus personne ne viendrait la rejoindre, il ne lui restait donc plus qu'à attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Héphaïstos


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 38

MessageSujet: Re: Le Retour d'Héphaïstos, 4° Tournoi   Sam 18 Juin - 13:25

Citation :
La partie au-dessus des * ne concerne que Lydia. Ne vous donnez pas la peine de lire si vous avez la flemme, hormis le dialogue que tout le monde reçoit par télépathie en direct avec images à l'appui.

Tombée en pamoison, Lydia ne dut sa survie qu'à la poigne de fer d'Héphaïstos. Si le Forgeron Céleste n'avait pas consenti à lui venir en aide, la vampire grillerait d'ores et déjà en enfer, cette fois non pas en tant que geôlière mais qu'invitée permanente. Une âme damnée cuite à point par les braises de ce volcan que tant d'agitation avait manqué de faire entrer en éruption. Mais s'il avait choisi un endroit aussi dangereux pour être au centre des festivités, ce n'était pas anodin : l'Etna était sous son contrôle, comme n'importe lequel de ses semblables de par le monde. Ainsi, il pouvait en sceller les débordements avant qu'il ne soit trop tard pour éviter toute catastrophe. Forcer des compagnons d'armes à s'entretuer était déjà bien assez cruel ; le Dieu des Forges ne raffolait pas de sadisme, et condamner une populace entière pour son bon plaisir n'était pas son genre. Pas plus que cela ne l'aurait été de laisser la perdante trouver la mort dans toute cette lave en fusion. Le corps fourni par Hadès, tout prévu qu'il soit pour durer toute l'éternité, n'y aurait pas plus résisté que n'importe quel humain qui n'avait pas déjà eu le plaisir de connaître la Mort et de s'en faire une amie.

Tous ceux qui étaient réunis ici l'avaient été par ses soins ; ils étaient les élus parmi leurs castes respectives et personne en dehors de ces candidats n'était autorisé à entrer ici sans son autorisation. Et si les voir tomber au combat les uns après les autres tout en savourant son vin à grandes lampées le réjouissait outre-mesure, il ne perdait pas de vue sa gratitude envers ce troupeau d'invités pour le spectacle de qualité qui lui était offert grâce à leur concours. Et s'il pouvait toujours les ramener à la vie avant qu'Hadès ne s'en empare dans le pire des cas, il était autrement plus facile de les sauver à la dernière minute que de devoir entamer des négociations avec le Sombre Monarque. Ternir son humeur à devoir descendre aux Enfers pour récupérer les âmes gâchées au cours des festivités nuirait à cette journée qui se déroulait au mieux jusque là – de son point de vue, du moins. De ce qu'il avait pu en voir, plusieurs des protagonistes, Aukoti le premier, piaffaient d'impatience d'arriver au bout pour venir lui demander des comptes en personne.

On pouvait donc aisément supposer que l'expérience n'était pas aussi agréable pour eux, qui se sentaient lésés de n'avoir pas eu le choix d'abattre leurs propres compagnons. Dès lors où l'invitation avait été reçue et acceptée, et par là même le défi relevé, ils n'avaient plus à se plaindre de tout ce qu'ils pourraient endurer car chacun de leurs noms inscrits à même la pierre équivalait à une signature en bonne et dûe forme sur un contrat tacite. En proie à d'intenses réflexions, le Forgeron Céleste entreprit de la ramener sur la surface de combat après l'avoir laissée suspendue dans les airs de longues secondes durant. De sa main libre, le vieil aigri lissa sa barbe avec habileté tout en insufflant au corps de la revenante une force régénératrice qui aurait tôt fait de la remettre en état – assez pour continuer de jouer son rôle dans ce tournoi, qui ne faisait qu'entrer dans sa dernière ligne droite. Son énergie était faite à son image, rude et presque trop intense ; si elle se réveillait au cours de l'opération, la convalescente pourrait avoir la sensation de brûler de l'intérieur pour toute la durée des soins si elle y était sensible.

Bah... L'important n'était-il pas de s'en sortir ? Ce n'était pas parce qu'elle la côtoyait au quotidien que les griffes de la Mort étaient plus tendres avec elle. Et même si les légions infernales pouvaient reprendre du poil de la bête avec plus de facilité que les autres, pas de traitement de faveur : il les maintiendrait en vie au même titre que les guerriers de n'importe quel clan parmi ceux représentés en sa demeure. Tout le monde était logé à la même enseigne et les suppliques n'y changeraient rien : il n'avait que faire de leurs querelles stupides et vides de sens et ne voulait pas en entendre parler plus que cela. Il préférait de loin organiser des événements dans le genre de celui-ci, même si tous ceux qui y étaient conviés finissaient par avoir cette détestable impression d'être le dindon de la farce. Tous n'étaient que des pantins dansant dans la paume de sa main. Enfin, la transfusion d'aura cessa net : c'en était fini de la guérison. Dorénavant, ce serait à l'étoile des ténèbres de faire ce qu'elle voulait de cette santé nouvelle, mais qu'elle le veuille ou non une place continuait de l'attendre dans l'arène...

~ Adieu ? Je ne crois pas, non ! Personne ne perdra la vie ici, je suis déjà d'humeur assez exécrable sans avoir de comptes à rendre à mon oncle ! Et je n'ai pas l'intention de ramasser vos restes... Vous êtes ici pour me divertir et je ne laisserai aucun d'entre vous échapper à la règle maintenant que vous vous êtes engagés à aller jusqu'au bout. Bien sûr, si vous y tenez, je peux m'occuper moi-même de vous éliminer pour n'avoir plus à combattre... La balle est dans votre camp. ~

Ce phrasé aurait pu n'être qu'une provocation faite pour les revigorer, si Héphaïstos n'avait pas paru aussi sérieux. Car si sa voix résonnait avant tout dans la salle allouée au duel qui avait opposé l'Alpha du Grand Nord à la Vampire du Monde Souterrain, les derniers concurrents toujours en lice l'entendirent tout aussi distinctement par voie télépathique, en plus de la vision de la scène qui y était greffée pour expliquer dans quel contexte prenait place cette mise en garde. Ainsi, le message devait être passé. Le corps musculeux du Divin Boiteux se détourna du corps inerte mais reprenant progressivement des couleurs de la perdante de cette manche. Si du moins on pouvait penser qu'elle ait été moins blafarde un jour en raison de sa nature profonde. Satisfait de son petit effet, mais loin de se débarrasser de sa mine austère, le grand barbu s'achemina vers ses tribunes privées pour présider la suite de cette cérémonie martiale de premier choix. Le meilleur restait à venir...

***


Héphaïstos avait repris place et régnait de main de maître sur le déroulement des opérations. Chaque combat avait été plus éprouvant que le précédent et c'étaient armés de corps brisés que ses invités allaient devoir combattre. Les laisser y aller dans un si lamentable état serait criminel, en plus de le priver d'une bonne portion de son divertissement. Aussi injecta-t-il son cosmos divin directement dans l'air ambiant afin d'offrir une cure réparatrice à tous les rescapés sans même avoir à lever le petit doigt – tant pour lui que pour eux. Perché sur sa canne finement ouvragée, le Maître des Volcans attendait patiemment que tous aient récupéré de leurs exploits pour mieux les remettre dans l'ambiance. C'était la phase finale, l'ultime étape. Tous ceux qui avaient eu la chance de s'y faire une place devrait donner le meilleur d'eux-même et user de leurs tripes pour se classer définitivement. Tous avaient livré de rudes batailles et la dernière d'entre elles allait à présent pouvoir commencer. Et s'il était très loin de pouvoir en afficher un, sous sa barbe fournie, l'éclopé sourit intérieurement sans oser le dire. Tout cela lui rappelait sa jeunesse, avant même d'être condamné à porter cette blessure pour le restant de ces jours. Le poids mort de cette jambe mutilée...

En tant que maître de cérémonie il était de son devoir de livrer un discours d'encouragement à tous ceux qui avaient réussi à surmonter l'adversité et à franchir tous les obstacles jusqu'à en arriver là. Cette fois, il ne restait plus qu'un combat à disputer, même si nombreux étaient ceux à avoir éveillé son intérêt au cours des jeux précédents. Dans la lignée de ces joutes féroces, il allait leur falloir brandir le poing une fois de plus pour déterminer qui d'eux tous était le plus fort. Qui méritait de régner à ses côtés et de devenir son assistant au sein de la Forge de la Création pour y élaborer les armes dont auraient besoin les grands guerriers et ce de tous temps. Une tâche que beaucoup jalouseraient. Se dire que seul le plus fort de tous avait le pouvoir de le seconder était peut-être présomptueux, mais le maître d'armes ne tenait pas à avoir à se faire à la maladresse de l'un ou l'autre d'entre eux. Combien n'aurait-il pas voulu voir continuer et se hisser jusqu'à ces phases finales après avoir percé à jour les secrets de leur grand pouvoir ? Plusieurs avaient retenu son attention. Mais comme le veut le proverbe, beaucoup d'appelés et peu d'élus. Pour sa part, il n'y en aurait qu'un, et c'était cette conclusion qui lui en révélerait l'identité.

Même en étant issu du Divin, on ne pouvait lire l'avenir sans l'aide des pouvoirs appropriés et Héphaïstos s'en passait bien, vivant au jour le jour et n'ayant cure de ce que demain réserve. Sans cela, il n'aurait pu à se point s'impatienter à l'idée que les combats commencent pour la dernière fois. Mais avant tout, la parole était sienne et il comptait bien l'utiliser à bon escient... Du haut de son promontoire, le régent de l'armurerie Olympienne s'éclaircit la gorge avant de lever son calice à bonne hauteur, de manière à ce que tous, maintenant de retour en cette même salle, puissent en scruter les dorures où étaient serties nombre de pierres précieuses en tous genres. Un avant-goût du luxe décadent de sa chère et tendre famille. Ce verre levé bien haut l'était en l'honneur de ceux qui avaient survécu et étaient sur le point de disputer un dernier combat, celui qui verrait être couronné le mortel le plus puissant du monde à titre officieux. Les récompenses n'étaient pas loin, mais toujours hors de portée, tant de toucher que de vue : seul le grand vainqueur pourrait effleurer ces prix inestimables et y faire son choix.

~ À vous qui avez survécu aux pires atrocités. À vous dont les corps ne se sont pas déchirés comme l'ont été vos coeurs. À vous qui n'avez reculé devant rien, pas même à arracher une victoire à vos propres amis, votre famille. Je vous remercie pour votre bravoure et votre persévérance, mais suis au regret de vous annoncer que ces épreuves successives n'étaient qu'un avant-goût. Votre vrai défi commence dès maintenant, car il vous faudra surmonter vos blessures les plus graves pour avoir raison de vos voisins. Méfiez-vous d'eux comme de la peste et n'oubliez pas qu'ici il n'y a ni bien, ni mal : tout le monde est l'ennemi de tout le monde, et ce pour mon bon plaisir. À la vôtre, Chevaliers ! ~

La main puissante d'Héphaïstos porta à ses lèvres son abreuvoir, aussi massif que l'était sa stature, avant que d'une gorgée il n'en engloutisse le contenu jusqu'à la dernière goutte. Et s'il avait fait un effort de savoir-vivre manifeste pour ne pas laisser son franc-parler prendre le dessus dans sa tirade, ses mauvaises manières reprirent le dessus quand il s'essuya la bouche d'un revers de main pour mieux se laisser choir de tout son poids sur son trône d'instigateur, faisant vibrer les fondations de cette structure qui n'avait pas lieu d'être. Avachi, il se contenta de rehausser sa tête d'un poing solide soutenant sa mâchoire, son regard perçant et grignoté par une douce spirale infernale de folie passant de silhouette en silhouette pour s'essayer à quelques pronostics sur le classement à venir. Sur le crâne chauve du Divin Boiteux, des braises virent le jour et éclairèrent les environs de leurs flammes dansantes... Ce brasier prit en envergure pour bientôt laisser penser qu'il avait la tête en feu, unique moyen qu'avait trouvé sa fébrilité pour s'exprimer dans sa pleine mesure.

~ Aukoti ou Corell ? Asgard ou Sanctuaire ? Lion comme Dragon sont tout deux de terribles prédateurs et je suis curieux de voir ce que les nôtres nous réservent, même si à mon avis vous départager risque de m'être pénible... À vous de trancher en vidant les veines de l'autre de son sang. Je me fous de toutes vos formules de politesse, vous êtes des mâles ou non ? Alors battez-vous jusqu'au bout ! Agenouillez-vous et vous mourrez ! Dressez-vous et vous vivrez ! Affrontez vos peurs ! Montrez-moi comment vous, humains, êtes capables de faire un Miracle ! Vous êtes notre Héritage ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le Retour d'Héphaïstos, 4° Tournoi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Retour d'Héphaïstos, 4° Tournoi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Duels & Tournois :: Tournois :: Archives des Tournois :: Quatrième Tournoi-