RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Le serment de l'Hippocampe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arken


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 22

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Le serment de l'Hippocampe   Dim 13 Mar - 20:00

Le soleil dardait ses premiers rayons diffus sur le fond de la mer méditerranée, en ce début de journée estivale. C’était le début d’une journée importante pour Arken. Sa première journée non seulement en tant que marina de Poséidon mais aussi comme porteur de l’écaille de l’Hippocampe. Contrairement aux concepts méritocratiques, le marina n’avait pas gravi les échelons de la hiérarchie en partant du bas de l’échelle. Le simple fait de porter une des sept plus puissantes écailles lui octroyait de facto le rang de Général des armées de Poséidon et accessoirement toutes les responsabilités qui allaient avec. Les sept généraux avaient pour principale mission la protection des sept piliers soutenant les océans du monde, garantissant ainsi la pérennité du sanctuaire sous-marin. C’était précisément l’ordre du jour pour le nouveau général. Arken devait se présenter aux représentants de son dieu et prêter serment d’allégeance. Il recevrait sans doute sa nouvelle affection par la même occasion. De quoi en être tout émoustillé !

Mais ce n’était pas l’euphorie, ni la joie d’ailleurs qui occupaient les pensées d’Arken en ce jour si important. Son maitre, l’ancien général de l’Hippocampe, était décédé la veille. Ce dernier était devenu ce qui se rapprochait le plus d’un père pour le jeune marina en l’espace de seulement deux ans. C’était la première fois qu’a Arken perdait un être cher et probablement la dernière. Sa tristesse était immense. Mais ce chagrin se mua rapidement en profond sentiment de devoir. Ces deux dernières années lui avaient redonné le gout à la vie et plus encore lui avaient donné un sens. Il ne faisait aucun doute que Poséidon en était responsable, même indirectement. A compter de ce jour, le nouveau général ne vivrait que pour la gloire de son dieu et l’assouvissement de sa volonté. Arken jeta un dernier regard sur le sanctuaire de son maitre, sa dernière demeure et pria une dernière fois pour le salut de son âme. L’écaille de l’Hippocampe fit de même en émettant un cosmos d’une profonde tristesse.


« Je vous suis redevable Maitre pour tout ce que vous avez fait pour moi. Je me montrerai à la hauteur de vos attentes. Je ne faillerai jamais à la tâche et soutiendrai Poséidon de toutes mes forces. Les hérétiques trembleront à la simple évocation de mon nom ! Vous serez alors fier de moi lorsque je vous retrouverai après ma mort. Au revoir.»

Après quelques minutes silencieuses, Arken toucha son écaille du doigt et cette dernière le recouvrit prestement. Les deux compères, unis par leur ancien maitre, se dirigèrent finalement d’un pas résolu vers le temple de Poséidon. Le général n’avait jamais exploré les alentours de son lieu d’entrainement qui se trouvait non loin de l’entrée du sanctuaire sous-marin. Mais il savait ce qu’il devait faire et accessoirement le chemin qu’il devait emprunter. Son ancien maitre l’avait spécifiquement formé pour prendre sa succession après tout. Cependant, l’étiquette n’était pas spécialement son fort et sa sociabilité était pour le moins balbutiante. Arken avait toujours vécu plus ou moins seul tout au long de sa vie et cela lui prendrait sûrement pas mal de temps pour trouver ses marques. Quelques heures plus tard, il arrivait finalement en vue du temple majestueux de Poséidon qui trônait au centre des sept piliers du Sanctuaire sous-marin.

L'heure était venue de se faire connaître. Le général n'avait pas croisé grand monde jusque là mais le centre névralgique du domaine de Poséidon était bien plus peuplé. Des gardes l'aperçurent et, croyant à une attaque, s'élancèrent vers lui, l'air menaçant. L'alerte fut même donnée. Arken appréhendait son "coming out" et ne cherchait en rien à attirer l'attention. Il voulait simplement se présenter et commencer à œuvrer pour son dieu. Quelle fut la surprise des gardes lorsqu'ils furent assez proches pour se rendre compte que l'intrus portait l'écaille de l'Hippocampe ! Ils restèrent quelques instants en position défensive et immobiles. Ils attendaient sûrement qu'un marina intervienne mais le général brisa le silence pesant devenu pesant avec une décontraction forcée :


« Tout doux, messieurs les gardes. Je me nomme Arken et je suis le nouveau porteur de l'écaille de l’Hippocampe. Mon maitre, Vermund, est décédé hier et a fait de moi son successeur. Je suis venu pour annoncer la nouvelle aux autorités et me présenter. Rien de plus, rien de moins. Vous pouvez m’accompagner si vous le souhaitez. Je n’ai pas vraiment de temps à perdre avec vous. Tenez-vous à ce que je fasse étalage de mes talents ? Je ne garantis pas votre sécurité. Après tout hier encore, je n’étais qu’un apprenti. Je ne contrôle pas encore toute ma puissance.»

Les gardes parurent tout d’abord soulagés d’entendre le nom du précédent général de l’Hippocampe. Mais les menaces voilées qui suivirent et l’attitude confiante d’Arken les tétanisèrent. Ils n’avaient aucune chance contre un général et avaient tout à perdre en l’incommodant. Mieux valait être dans ses petits papiers ! La troupe de gardes s’écarta comme la mer rouge devant Moise et le jeune général continua sa route, un petit sourire aux lèvres.

*Sage décision. Manquerait plus que j’ai à démolir du menu fretin pour prouver ma légitimité. *

Un attroupement se forma autour d’Arken alors qu’il arrivait en bas des marches du Temple. Le général se tourna vers ce qui s’apparentait au chef des gardes et d’un signe de tête lui fit comprendre d’aller chercher un responsable. Le grouillot s’exécuta prestement. Il ne restait plus qu’à attendre. Arken prit ses aises en s’asseyant sur la première des nombreuses marches de l'édifice. Il laissa son esprit vagabonder, s’imaginant en train de châtier ses ennemis à la gloire de Poséidon. Une première mission qui lui plairait bien !

*****

L’attente était interminable. Cela faisait bientôt deux heures que le général de l’Hippocampe poireautait devant le Temple de Poséidon. Arken n’était pas vraiment quelqu’un d’impatient mais n’aimait pas perdre son temps, encore moins à rien faire. Il avait déjà perdu presque dix-huit années de sa vie à Asgard et s’était juré à son arrivée au Sanctuaire Sous-Marin de vivre sa vie pleinement, sans perdre un seul instant ; En l’occurrence servir son dieu en toute circonstance. Attendre des plombes pour prêter serment allait à l’encontre de ses nouveaux principes. Surtout que ce n’était qu’une formalité en soit. Son serment, le général l’avait fait à la seconde où il avait endossé son écaille. Et il savait que de tout temps le rôle du porteur de l’écaille de l’Hippocampe était de protéger le pilier du pacifique nord. Son défunt maitre avait été clair là-dessus. Il aurait cependant aimé officialiser cet état de fait pour la forme.

*A ce rythme, je vais prendre racine. Je ne vais quand même pas piquer un somme devant tous ces curieux qui se sont rassemblés pour me voir. Il est temps de prendre le taureau par les cornes !*

Arken se releva difficilement, le bas du corps enquillosé et épousseta sa cape, salie d’avoir trainée par terre tout ce temps. Il s’étira avec nonchalance et entreprit son ascension vers le Temple devant une foule attentive. Arrivé en haut des marches, le marina se rendit compte de l’immensité de l’édifice à la gloire de Poséidon. Il n’eut pas le temps de s’extasier devant son architecture que le chef des gardes émergea de l’édifice, visiblement contrit. Il s’avança vers le général de l’Hippocampe et s’adressa à lui les yeux baissés :

« Milles excuses mon général. Il semblerait que personne ne soit là pour vous accueillir. Vous savez, la guerre vient de se terminer et… »

Arken l’interrompit du revers de la main et soupira, plus résigné qu’en colère. Son maitre lui avait parlé des supérieurs de l’ordre et en particulier de Thétis et Triton, les représentants de Poséidon et surtout de leur ascendance divine. Ils devaient être occupés à des tâches plus importantes et cela le général le comprenait fort bien. Arken avait aussi entendu parler d’un nouveau prêtre, prénommé Astre qui était le garant mortel de la volonté de Poséidon. Il devait avoir beaucoup à faire depuis sa prise de fonction. Le général reporta son attention sur le garde qui ne savait plus bien où se mettre.

« Vous n’avez pas à vous excuser. Ce n’est pas de votre fait, soldat. Si personne n’est là pour m’accueillir je n’ai qu’à prêter serment sur le réceptacle accueillant l’âme de notre dieu Poséidon. Vous pouvez disposer. »

Sans même jeter un regard au garde, le général de l’Hippocampe s’engouffra d’un pas décidé dans le Temple. Arken pénétra dans un gigantesque hall au style épuré fait d’une multitude de colonnes à la grecque. Mais le général ne s’arrêta que quelques instants avant de pénétrer plus profondément dans l’édifice. Il jeta un bref coup d’œil à gauche et à droite et vit quelques portes mais ces dernières ne piquèrent pas son intérêt. Au fond du hall, il aperçut une un porte à double battants massive, surplombée d’un trident, symbole du dieu Poséidon. Il y entra sans préambule, mut par un mélange d’empressement et de curiosité. Un somptueux spectacle s’offrit alors à ses yeux novices. Plusieurs écailles plus scintillantes les unes que les autres trônaient sur des piédestaux en arc de cercle devant lui. Deux d’entre elles manquaient cependant à l’appel : Celle de l’Hippocampe qu’il portait et celle de Chrysaor. Arken en déduisit qu’elle avait déjà trouvé preneur. Une faible lueur éclaira la pièce lorsque les écailles entrèrent dans une sorte de communion, d’unisson.

Au centre de la formation, siégeait une armure plus imposante que les autres dont le socle portait l’épitaphe de Poséidon lui-même. Le général s’approcha de cette dernière et mit un genou à terre en signe de soumission. Comme pour répondre à ce cérémoniel, un puissant cosmos envahit les lieux. Telle une chappe de béton, il s’abattit sur Arken qui sentit littéralement le poids du monde sur ses frêles épaules, le contraignant à s’incliner encore plus bas. Le nouveau général n’avait jamais rien senti de tel. Il s’agissait là de l’œuvre d’un dieu sans aucun doute. Assurément l’œuvre de son dieu. Sans lever la tête, il s’exprima d’une voix saccadée, luttant contre une pression sans bornes :


« Ô grand Poséidon, je me présente à toi en tant que pauvre mortel. J’ai erré dans les ténèbres pour ainsi dire toute ma vie et ce n’est que grâce à votre grandeur que j’ai pu voir la lumière. Permettez moi, Dieu tout puissant des Océans de vous servir jusqu’à ma mort. Je n’aurai de cesse de protéger votre royaume et de punir vos ennemis jusqu’à mon dernier souffle. Comme mon maitre l’a fait avant moi. »

Le serment d’Arken était clair et concis et ne souffrait d’aucune clause écrite en petit au bas de la page. Il donnait littéralement sa vie et son âme à la cause. Comme pour répondre à ce discours, la pression spirituelle s’atténua et se transforma petit à petit en une douce brise qui s’abattit chaleureusement sur le visage du général. Quelques minutes passèrent avant que le calme ne revienne, signifiant la fin du rituel. Arken se releva et quitta les lieux, emprunt d’une ferveur accrue. Poséidon avait semble-t-il reconnu sa place dans son univers. Restait plus qu’à œuvrer pour sa grandeur. Le jeune homme prit la direction du pilier du pacifique nord sous les acclamations de la foule en liesse, simplement heureuse de compter dans se rangs un nouveau général.

Arrow Pilier du Pacifique Sud.

[HRP : Edit pour me débloquer et aller RP ailleurs ^^]
Revenir en haut Aller en bas
 

Le serment de l'Hippocampe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Empire Sous-Marin :: Piliers de Poséidon :: Temple de Poseidon-