RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Temps de paix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Damon


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 342

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Temps de paix   Ven 2 Déc - 15:25

[HRP : Désolé du retard, vous avez été trop rapide pour moi. mrred ]

Arrow Temple du Bélier

Quittant le temple du Bélier à la suite de sa bien aimée Déesse comme convenu, il lui avait emboîté le pas.
La déesse de la guerre semblait sérieuse, concentrée. Peut-être, voir sûrement préoccupée ? Damon légérement en retrait, la regardait d'un air inquisiteur. Comme si l'on pouvait sondé l'âme d'une telle déesse.

La marche fut brève, silencieuse, mais vive en émotion pour le saint d'argent qui s'était tenu seul en ces quelques instants avec une divinité ! Rare privilège pour un homme parmi tant d'autres. Une fois en ces lieux, il se stoppa au seuil, laissant sa maîtresse progressée vers ses confrères. Les personnes présentes, il les connaissait. Il avait rencontré chacun d'entre eux. Il arrivait très clairement à définir le général, son maître et Kenshiro. Restant sur le seuil, adossé à un pilier, il laissa la magie de la venue d'Athéna opérer ; quelques instants après, une nouvelle divinité s'amena à la petite fête. Un rendez vous capital à n'en point douter. Toute les réponses sortaient de sa bouche, absolument toute. Toute les interrogations qui semaient le trouble dans l'esprit du saint s'envolée. Lui qui restait contre son pillier, sans esquisser le moindre geste.

Normal, ce n'était pas son moment. Il n'avait pas à intervenir, il n'avait même pas à exister en ce lieu, à cet instant précis. Il n'avait pas à prendre part à cette réunion au sommet qui ne concernait certainement pas les basses classes. C'est pourquoi il pesta même à l'intervention du bronze qui ruinait ce moment si capital. Seulement il ne broncha pas. Car il l'avait compris, il n'était ici qu'un spectateur malvenu. Un saint parmis les 66 qui n'étaient pas des chevalier d'Or. Il savait où était sa place, et il savait ne pas franchir ses limites. Qu'est-ce que son nom pouvait bien faire à la divinité tandis que les trois instances supérieur étaient en train de décider de l'avenir du sanctuaire ? Il devait seulement suivre les ordres, car l'heure était grave. Il avait des problèmes non résolus avec le sanctuaire, ses propres idéaux, mais il savait faire la part des choses. Et là, ce n'était pas ses intérêts qui devaient être mis en avant mais ceux d'Athéna et de son armée.

A la demande d'Aldébaran, il s'avança de quelques pas. Sans un mots. Juste pour signaler sa présence. Par ce simple mouvement, il souhaitait signaler sa présence, et le fait qu'en tant que Saint, il donnerait son âme à la cause. Il lança un regard à Albafika. Cet homme qui l'avait élevé, cet homme qui l'avait entraîné. Il avait réussi ce qu'il devait faire : Damon était prêt au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Temps de paix   Dim 4 Déc - 19:06

    Toujours perchée sur son épaule, la divine chouette à l'aile blanche poussa un hululement plaintif, comme si elle ressentait cette lourdeur accompagnant sa grande sœur. Les yeux pers de la Déesse de la Sagesse se posèrent sur la silhouette élancée d'Artémis tandis que Niké s'envola vers la Grande Chasseresse.
    Les deux Déesses se saluèrent. Athéna capta dans ces pupilles que rien n'arrivaient à troubler d'ordinaire, une once de soulagement.
    Alors, à son tour, elle posa une main se voulant douce sur son épaule avant de ne capter une fois encore, toute l'étendue de son malaise. Quelque chose de terrible avait dut se produire, elle n'imaginait pas à quel point les Moires s'étaient montrées cruelles. Ces trois sorcières? Non! Elles n'étaient que spectatrices, bientôt, les acteurs de cette machination ignoble seraient révélés au grand jour.
    Fronçant les sourcils à l'entente de ces premières paroles, Athéna l'arrêta, prenant la défense de son chevalier.

    «Le Lion n'y est pour rien. Celle qui est responsable de ma chute n'est autre qu'Éris. Je sais que Corell n'aurait jamais été capable de lever la main sur moi, je l'ai vu. J'ai pus constater par moi-même que l'homme que je connaissais n'est pas mort. Il reviendra. Je l'attends et je serais son juge, non pas son bourreau. Personne ne le sera.» acheva t-elle en levant le bras vers le rapace immaculé. Aussitôt, une douce lueur jaunâtre noya l'assemblée un bref instant. De la chouette, la déité de la victoire se mua en sceptre. L'empoignant fermement, elle le serra contre son cœur, appréhendant les prochains mots de sa sœur.
    Ses craintes se confirmèrent, pire, ce fut la lame glacée d'un poignard qui plongea insidieusement dans ses chairs. Tout du moins, la douleur qui résultat de son monologue fut très similaire. Son père... Trahi...
    La vision du très grand Zeus enfermé au même titre que ses oncles la révulsa, fit naître en elle, des sentiments très contradictoires. Tout d'abord, émergea une vague de colère intense, contenue avec peine : son cosmos grondait comme le ferait le vent en colère. Ses iris tantôt aussi calme que la mer de méditerranée, s'assombrirent, se voilèrent, présage d'une terrible tempête. Puis vint le doute, la tristesse, dangereux poisons, même dans l'esprit des Divinités.

    Bien sûr que ces traîtres paieront. La Sagesse s'en fit le serment. Impartiale? La Déité de la guerre allait démontrer toute sa force et son intelligence quand il s'agissait d'échafauder des stratégies. La souffrance encore nettement présente, elle ne préféra pas dire un mot.
    Comme elle pouvait s'y attendre de la part de son général des armées, le géant ne tarda pas à faire part de son opinion. Il avait raison, elle n'avait pas de temps pour se lamenter. Le mieux étant d'agir au plus vite. Sauf qu'il n'était pas bon de trop se précipiter. Les yeux perdus dans le vague, ses pérégrinations silencieuses prirent fin au moment où l'Aldébaran lui soumit une requête. «Très bien Chevalier, je vais les guider vers toi, j'ai moi aussi quelques demandes à formuler.»

    Avant cela, Athéna se tourna vers Artémis. Elle seule put voir l'unique larme finissant de rouler sur sa joue d'opale. « Ma sœur, c'est en effet une bien terrible nouvelle que tu viens m'apprendre. Je te remercie de t'être déplacée en personne, tu pourras aisément rassurer Apollon et Hermès sur mon état. -La déesse marqua une courte pause avant de reprendre avec plus d'assurance dans la voix- Nous allons lui porter secours et éradiquer ceux qui se prétendent être des Dieux! Je me chargerais moi-même de la Discorde! J'ai une revanche à assouvir. De plus, tu m'apprends que la Déesse Vane n'a point été épargnée par sa vilénie? Voilà une raison qui me conforte dans mon idée. -Là, elle fit volte face, sa robe blanche suivant le mouvement en un bruissement de tissus léger et vaporeux- L'heure n'est plus aux hésitations! J'ai pris ma décision!»

    Sur ces mots prononcés hauts et forts, la jeune femme frappa le sol en marbre par trois fois de son sceptre d'or. Le bruit qui en résulta, à la fois cristallin et puissant, sembla s'envoler par delà l'horizon obscur. Son cosmos, enfin se libéra. Chargé de ses états d'âme, de cette tristesse refoulée et de sa rage contenue, Athéna transmit dans un même temps les ordres de commandement en son nom, et celui du chevalier d'or du Taureau. D'ailleurs, pour appuyer ses futurs propos, la déité s'était emparé de l'une des mains du Général, l'enveloppant de son cosmos. Elle lui jeta un coup d'œil entendu avant de prendre sa respiration.

    «Chevaliers! Le temps des réjouissances s'est achevée! Cette brève période de paix que nous avons connu a prit fin! Zeus, le Dieu des Dieux est tombé!
    Cette trahison habilement menée par Éris ne restera pas impunie! Elle et Arès se sont liés au fils de Poséidon ainsi qu'à l'épouse du maître du Pandémonium! Nous devons marcher sur les Enfers, car c'est là où ces couards ont décidé de garder la statue où est enfermé mon père! Le Général vous demande de venir vers lui Chevaliers.
    Je vous en conjure, rentrez au Sanctuaire...


    -Athéna concentra son énergie cosmique jusqu'aux confits du Royaume des neiges. Elle ne sentait plus la présence de Freyja, elle s'adressa directement à Signun et Serafim, présents en Asgard tout en prenant en compte le message que Kappa venait à l'instant de lui transmettre :-

    Chevalier du Sagittaire, chevalier du Corbeau, que se passe t-il dans le Royaume des Glaces? Le Verseau à ressentit un trouble. Nos alliés sont t-ils en danger? Je vous demande de rester sur place, je vais moi-même vous rejoindre. Ce que je pensais tout d'abord être une visite de courtoisie semble se muer étrangement... et j'ai le sentiment que je dois partir au plus vite. Kappa, je suis heureuse que tu ais suivit mes instructions et de m'avoir si justement prévenu du danger qu'encourrait le Royaume de nos alliés. Shion, je t'attends aussi aux portes du Sanctuaire, tu diras à cet ambassadeur du monde sous marin qu'il est le bienvenu et qu'il peut se concerter avec notre Général. -Un sourire naquit sur ses lèvres vermeilles quand elle effleura le cosmos du chevalier du Cancer- Urio, la joie que je ressens en cet instant me redonne du baume au cœur. Bienvenu parmi les tiens, les épreuves que tu as dut endurer n'ont s'en doute pas été de tout repos, aussi, j'espère que tu sauras trouver un peu de réconfort alors qu'une nouvelle guerre est à nos portes. Aldébaran, si tu as quoi que se soit à ajouter, tu peux t'exprimer librement à travers mon cosmos....»

    Pendant ce temps, Athéna s'était tourné vers Albafika, le chevalier des Poissons. «J'ai une requête à te formuler. Je sais que tu sauras te montrer à la hauteur de cette périlleuse mission. Je te demande de te rendre en territoire ennemi et évaluer la situation. Toutes informations, même la plus insignifiante nous seraient précieuses. Je compte sur toi, fait très attention, te perdre maintenant serait un coup dur, j'ai besoin de tout mes chevaliers, vous êtes tous précieux, que vous soyez de bronze d'argent ou d'or. Va chevalier, et sois prudent.» Le chevalier s'inclina derechef devant sa Déesse, comprenant la lourde tâche qui pesait maintenant sur ses épaules. Mais, avant de partir, il prit le temps d'aller voir son élève et de déposer entre le creux de ses mains, une rose d'un rouge éclatant, mais donc la corolle n'était pas encore épanouie. Puis, dans un tourbillon de pétales, son maître disparut, ne laissant derrière lui, qu'une délicate senteur parfumée.

    «Au revoir Chevaliers, j'espère vous rejoindre au plus vite sur le champ de bataille, pour l'heure, prenez soin de vous. Kenshiro, j'ai été heureuse de te connaître, de voir de mes propres yeux le fils de l'ancien Dragon et du Scorpion. Que les astres te guident jeune saint.»

    Athéna offrit un dernier sourire à sa sœur, elle était confiante et le démontra en serrant contre elle, la si chaste Artémis. «Ne m'en porte pas rigueur ma sœur, le trouble qui m'habite est encore bien encré en moi. Sois prudente, comme je le serais en les terres gelés d'Asgard. Père sera libéré, quoi qu'il m'en coûte, je te le promets. Au revoir ma sœur.»

    Puis, ce fut à son tour de disparaître. Sa silhouette encore accrochée à celle de la déité du croissant de lune, disparaissant peu à peu, devenant poussières d'étoiles emportées dans le vent.

    => Entrée du Sanctuaire : Passage éclair
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Temps de paix   Lun 12 Déc - 16:15

La Déesse Chaste aimait sa sœur. Mais elle l’aimait par-dessus tout lorsque cette dernière savait écouter, et prendre les bonnes décisions rapidement comme elle venait de le faire. Bien qu’elle et son frère Apollon aient été désignés comme superviseurs du Sanctuaire, elle n’avait pour le moment rien à redire sur les choix de la Déesse de la Sagesse et de la Guerre. Il fallait arrêter ces traîtres et libérer Zeus au plus vite. Et si Athéna parvenait à convaincre les Ases de les aider, ce serait aussi bien. Ces Guerriers avaient de la valeur… Bien qu’ils répondent à des Dieux étrangers.

Athéna consoliderait l’Alliance. Artémis et Apollon s’occuperaient de l’attaque des Enfers. Le Général du Taureau s’occuperait de la stratégie. Restait un problème : afin d’attaquer le plus profond des Enfers pour libérer leur Père à tous, les Saints devraient atteindre le Huitième Sens. Les Chevaliers d’Or pouvaient y parvenir… Mais pas les Chevaliers d’Argent, ni de Bronze. Et l’Armée de la Lumière ne pouvait se passer d’eux. Heureusement, la Déesse de la Chasse avait une solution en tête. Elle se tourna vers le Chevalier du Taureau.

« Aldébaran, ma sœur aura fort à faire en Asgard. L’Alliance doit être consolidée pour pouvoir écraser le plus rapidement possible l’Armée de Perséphone. Tu seras donc le chef des Saints et tu les guideras au devant de nos ennemis. Néanmoins tu ne pourras pas compter sur mon frère et moi-même. Nous avons suffisamment de pouvoir pour permettre à ton armée de se rendre aux Enfers sans mourir, pendant un certain temps. Mais cela nous prendra toute notre concentration, j’en ai peur. Lorsque tu auras réuni toute ton armée, mène les aux pieds du Sanctuaire, dans l'arène de combats. Alors, Apollon et moi vous guideront jusqu’en Enfer. As-tu des questions ? »


Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Temps de paix   Mar 13 Déc - 18:37

La Déesse de la sagesse et de la guerre était de par sa nature divine, un lien cosmique entre tout les Chevaliers à son service et par son simple cosmos elle pouvait leur adressé un message à tous, où qu'ils furent. Plus encore elle pouvait permettre à l'Aldébaran d'en faire de même en usant de sa puissance Olympienne.

Bien résolu à lancé une offensive de grande ampleur sur les Enfers, le Général des Armées du Sanctuaire prit tout de même le temps d'analyser la situation avant de prendre la parole par l'intermédiaire de sa Déesse et ce fut la soeur de cette dernière qui lui apporta les informations manquantes quand à l'entreprise à venir. La puissance cumulée d'Artémis et d'Apollon permettrait d'ouvrir un passage vers le Sombre Royaume sans que la Sainte Armée n'eut à s'oter la vie et ainsi perdre sa conscience et son libre arbitre. Envahir de son vivant le Royaume des morts était un fait rare qui marquerait un tournant décisif de l'Histoire.

Ainsi prêt à parler à l'intégralité de son armée, Marcus inspira lentement avant de prendre la main de sa Déesse et ainsi pouvoir s'exprimer au travers de son Cosmos.

-Chevaliers, les ambitions de conquête de l'armée d'Hadès mettent en péril la paix et l’harmonie depuis trop longtemps. Aujourd'hui Chevaliers, nous partons en guerre mettre un terme à la peur et à la barbarie.

L'Aldébaran avait arrangué ses frères d'armes avec force et conviction, il savait fort bien que ceux ci répondraient présent en nombre, car leurs apprentissages, leurs forces, leurs vies, n'attendait que ce jour. Puis pour conclure, Marcus indiqua à ses frères les paroles d'Artémis.

-Le Colisé du Sanctuaire béni par la puissance des Dieux Jumeaux sera notre point de départ pour l'Enfer. Je vous y attendrais, hâtez vous.

Ainsi se termina le message du général et par là même le contact avec sa Déesse et son cosmos. Cette dernière disparut alors, l'Aldébaran la savait suffisament aguéri et expérimenté pour prendre ses précautions et il savait aussi que quelque soit le Chevalier qui l'accompagnerait, il donnerai sa vie pour sauver la sienne tout comme lui même donnerait sa vie pour libérer Zeus et défaire le seigneur noir.

Pourtant avant de partir pour le colisé, Marcus se devait d'honorer la parole qu'il s'était donné, aussi il s'approcha de Kenshiro, le saisit par l'épaule et le guida jusqu'à une plaque de marbre fixé au mur sur lequel était gravé le Code de Chevalerie de toute la ligné des Aldébarans.

-Respecte l'autorité.
-Ne trahis jamais la confiance de tes compagnons d'armes.
-Ne mets jamais tes compagnons d'armes dans l'embarras.
-Chasse le mensonge de ta vie à jamais.
-Respecte ta parole et ne la donne pas à la légère.
-Sois loyal envers les gens avec qui tu t'engages et les idéaux que tu as choisis.
-Sois poli, courtois et attentif quoi qu'il arrive.
-Fais toujours preuve d'une grande maîtrise de toi.
-N'affiche aucune arrogance autant en présence des rois que des gens du peuple.
-Comporte-toi avec noblesse et donne le bon exemple.
-Recherche toujours l'excellence dans toutes tes entreprises.
-Garde la foi en Athéna et ne cède jamais au désespoir.
-N'utilise ta force que pour servir le bien, jamais dans un but de gratification personnelle.
-Fais régner la justice où que tu sois, mais demeure humain et miséricordieux.
-Respecte la vie et la liberté en tout temps
-Protège les faibles et les innocents où qu'ils se trouvent et viens-leur en aide si tu le peux.
-Sois généreux avec ceux qui sont dans le besoin.
-Sois prêt à faire des sacrifices pour servir la vérité en toutes circonstances.
-Dans le respect des règles du combat, repousse tous ceux qui tentent de s'emparer de la Terre.
-Ne réponds à la provocation que si elle met ta vie en danger.
-Ne recule jamais devant l'ennemi et n'attaque jamais un adversaire désarmé.
-N'abandonne jamais un frère ou un allié sur le champ de bataille.


Marcus laissa au jeune Dragon le temps de tout lire et d'assimiler complètement les inscriptions avant de le regarder dans les yeux et de lui adresser ces mots.

-Je mets ta vie en périls en t'emmenant avec moi sur le champ de batailles, or je ne le ferais qu'à la seule condition que tu devienne mon apprenti et pour cela préter serment de respecter chacune de ces règles...

Le ton était peu être un peu solanel, mais il était à l'image du moment présent, Marcus ne pouvait se permettre de risquer sa vie et celle de ses frères d'armes en ayant été prit à la légère. Aussi il attendit la réponse de Kenshiro en scrutant son regard et en jaugeant sa détermination.
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Temps de paix   Mer 14 Déc - 11:06

Arrow temple du bélier.

Urio et le général de Scylla venait de sortir du premier temple zodiacal, de là le cancer entendit donc les parôles de Marcus, le chef des armées, qui signifia officiellement le début d' une nouvelle guerre sainte. Athéna quand à elle s' en était aller de la demeure de l' Aldébaran et son cosmos se fit déjà ressentir aux portes du sanctuaire sacré.

Ils pénétrèrent la demeure de Marcus et Urio s' agenouilla devant Artemis en la voyant. Il put voir également que l' armure de bronze du dragon avait un nouveau porteur et qu' ils étaient entrain de lire une plaque de marbre. Un autre saint de l' espoir était là également et à en jugeait de son armure, celle du Lézard et de son cosmos, il s' agissait là d' un chevalier d' argent.

Déesse Artemis, bonjour. Je suis Urio, le chevalier d' or du cancer. Puis, il se releva et présenta donc le général de Scylla en parlant à voix haute... Déesse Artemis, Aldébaran, Shion, le chevalier d' or du bélier devant s' en aller rapidement m' a demander d' accompagné le général de Poséidon jusqu' ici.

Mais avant de le laisser parlait, Urio sur un air très sérieux demanda au général des armées du sanctuaire de le laisser participer à l' offensive bien que cela puisse paraître fort présomptueux depuis son passage par les enfers.

Aldébaran ! Laisse moi rejoindre la ligne de front et occasionné un maximum de dégâts sur les spectres. Laisse moi me racheter au près des miens et de notre déesse, Athéna en me laissant rejoindre la première ligne. Ayant finit cela, il permit à Scylla de prendre la parole.

Allez-y général de Scylla ! Veuillez expliquer le pourquoi de votre venue sur notre sanctuaire....


Dernière édition par Urio le Mer 14 Déc - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Damon


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 342

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Temps de paix   Mer 14 Déc - 12:43

Cette rose rouge encore fermé. C’était un geste de bienveillance de la part de son maître, envoyé en mission périlleuse. Damon en avait quelques appréhensions. Mais son maître était un homme compétent ; Albafika avait traversé tant d’épreuves. Rien ne pourrait faire le faire flancher. Et puis de par cette simple fleur, Damon aurait à chaque instant sa présence auprès de lui. Quelque chose qui lui permettrait de tenir bon quelques soit l’adversaire qu’il affronterait. Albafika lui prêterait toujours mains forte, ici comme ailleurs.

C’était même une relation père et fils. Il l’avait recueilli, et l’avait épanoui avec toute l’attention que l’on accorde à une rose. L’un ne pouvait se passer de l’autre ; cette connexion franche et emplie de liens forts ne se briserait jamais. Il regarda son maître partir, serrant cette rose, symbole de toute une relation. Un jour, il sera capable lui aussi de sublimer son cosmos pour l’épanouir. Il en fit la promesse.

Mais déjà il devait passer à autre chose. L’appel d’Aldébaran envers tous les saints se propageait de pars le monde, un appel de grande envergure. Et lui était là, dans le temple du Taureau. Assistant simplement à ce qu’il se passait. Il était prêt. Il avait été éduqué pour ce moment-là ! Très rapidement, un autre saint d’or arriva sur les lieux. Damon le gratifia d’un salut de la tête. Une telle concentration de l’élite du sanctuaire signifiait bien que le sanctuaire était en plein émoi. Il fallait agir maintenant. Tous répondraient à l’appel.

Le saint d’argent s’avança quelque peu vers le centre, et tira une brève révérence. « - Inutile de rester plus longtemps ici pour moi. Je vais répondre à l’appel à me rendre au Colisée, j’aiderais alors à la cohésion de nos troupes, en tant que leader d’argent. »

Il se retourna brusquement, sa cape virevoltant brièvement sous le courant d’air provoqué. Il quitta les lieux pour se rendre au point de départ d’une guerre sans pitié. Il souhaitait plus que tout la victoire pour Athéna, mais aussi Albafika.


Arrow Colisée du Sanctuaire


Dernière édition par Damon le Mer 14 Déc - 21:30, édité 1 fois (Raison : Oubli de la destination. My bad.)
Revenir en haut Aller en bas
Storm


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 475

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
199/199  (199/199)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Temps de paix   Mer 14 Déc - 15:24


Storm, suivant le chevalier du Cancer, pénétra dans la demeure du Taureau et ne tarda pas a se trouver face a ce dernier: massif et le regard sombre. Le Cancer prit rapidement la parole avant que le général ne put articuler le moindre mot, puis il invita le marinas a exprimer les raisons de sa venue ce que Storm fit sans se faire prier sur un tom aimable sans etre mielleux; s'inclinant légerement devant son hote

Chevalier du Taureau je suis le général Storm de Scylla, gardien du pacifique Sud. Je viens en ambassadeur de son altesse Amphitrite qui désire s'assurer de la bienviellance des Saints a l'égard d'un accord d'alliance convenu il y a peu lors de la venue de notre pretre Astre. En outre, et si cet accord tient toujours, je désire connaitre les desseins des armées du Sanctuaire terrestre afin que les marinas ne puissent entraver en rien les actions des Saints et vice versa. Ainsi, en tant que général des armées Terrestres du Sanctuaire je te serais gré de me donner des éléments a cet égard.

Le général de Scylla, son propos achevé attendit patiemment la réponse de son hote dont la maison ressemblait a un véritable péage, des personnes allant et venant, des cosmos se croisant . Storm pouvait sentir des présences divines dans les environs ce qui ne le rassurait guère mais après tout sa mission n'avait rien de belliqueux dés lors il ne risquait pas grand chose; cependant la guerre commencait et les temps de guerre sont incertains.Storm fit un signe de la tete pour remercier le Cancer qui lui aussi était en attente de réponse semblait il

Merci Chevalier de m'avoir précédé ici


Storm attendait, serein, attendant les futures paroles du propriétaire des lieux
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Temps de paix   Jeu 15 Déc - 21:47

Les paroles du chevalier d'or faisait doucement glisser les couleurs rougit de confusion et de timidité du visage du jeune dragon pour avoir adressé la parole à la déesse qu'il avait juré de défendre afin de porter doucement celle de la crainte et de la stupeur aux dires d'Aldébaran. Le chevalier de Bronze osa à peine immaginer à quoi pouvait ressembler les Enfers, se demandant par la suite comment des "êtres vivants" pouvaient essayer de pénétrer ce lieux et surtout a quoi pouvait ressembler ce qu'ils pourraient trouver la-bas... Puis il secoua énergiquement la tête pour sortir ses idées de celle-ci alors qu'une main des plus épaisse se posa sur son épaule avant de la serrer chaudement.

"Que ???"

Eu le temps de protester Kenshiro, le rouge aux joue alors que le massif chevalier d'or du Taureau le poussa en direction d'une aile encore inconnue pour le jeune chevalier de bronze qui essayait en vain de comprendre ce que faisait le géant doré avant de découvrir une immense plaque de marbre portant plusieurs lignes d’inscription qu'il essaya de lire avant d'être stoppé net par la voix de l'Aldébaran... Les paroles de celui-ci firent doucement vaciller le regard de Kenshiro entre la joie de devenir l'apprentie de l'homme qu'il admirait le plus au monde et la peur de la mort. Cependant une vive douleur dans le dos rappela au dragon qu'il n'avait pas a avoir peur: il avait déjà affronté la mort pour protéger la vie de personnes innocentes;qu'aurait fait son père à sa place ? Maintenant il était un chevalier d'Athéna aux yeux de la déesse de la victoire. Il n'y avait dés lors plus de craintes dans son regard alors que sa bouche s'ouvrit sur une voix forte et assuré:
"
- Je respecterait l'autorité.
-Je ne trahirais jamais la confiance de mes compagnons d'armes.
-Je ne mettrait jamais mes compagnons d'armes dans l'embarras.
- Je chasse le mensonge de ma vie à jamais dès à présent.
- Je respecterais ma parole et ne la donne pas à la légère.
-Je serais loyal envers les gens avec qui je m'engages et les idéaux que j'ai choisis.
-Je serais poli, courtois et attentif quoi qu'il arrive.
-Je ferais toujours preuve d'une grande maîtrise de toi.
-Je n'afficherais aucune arrogance autant en présence des rois que des gens du peuple.
-Je me comporterais avec noblesse et donnerais le bon exemple.
- Je rechercherais toujours l'excellence dans toutes mes entreprises.
-Je garderais la foi en Athéna et ne céderais jamais au désespoir.
- je n'utiliserais ma force que pour servir le bien, jamais dans un but de gratification personnelle.
-Je ferais régner la justice où que je sois, mais demeurera humain et miséricordieux.
- Je Respecterais la vie et la liberté en tout temps
-Je protégerais les faibles et les innocents où qu'ils se trouvent et je viendrais en aide si je le peux.
- Je serais généreux avec ceux qui sont dans le besoin.
-Je serais prêt à faire des sacrifices pour servir la vérité en toutes circonstances.
-Dans le respect des règles du combat, je repousserais tous ceux qui tentent de s'emparer de la Terre.
-Je ne répondrais point à la provocation que si elle met ma vie en danger.
-je ne reculerais jamais devant l'ennemi et n'attaquerais jamais un adversaire désarmé.
-Je n'abandonnerais jamais un frère ou un allié sur le champ de bataille...

Moi Kenshiro Hokuto... Chevalier de Bronze du Dragon sous l'étendard d'Athéna... Je prête serment de respecter chacune de ses règles sur la tombe de mon père !"



Il se tourna alors face à son maître; s'agenouillant devant lui, une lueure dans le regard:

"Maître... Je suis prêt ..."
Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Temps de paix   Sam 17 Déc - 12:19

La surprise et l'appréhension c'était succédaient sur le visage de Kenshiro, mais après les évènement de Boston, Marcus était sur que le jeune Chevalier était prêt à risquer sa vie pour entrer dans cette seconde phase de son apprentissage. L'Aldébaran avait eu la chance de faire la quasi totalité du sien avec son unique Maître que ça soit sur le terrain d'entrainement ou dans les bibliothèques du Sanctuaire aussi bien qu'au front en pleine bataille. Il avait acquis les connaissances théoriques et historiques, les stratégies militaires et les arts du combats et aujourd'hui il pourrait les transmettre à son tour.

-Relève toi Kenshiro, tu ne me dois pas plus de respect que je t'en dois moi même.

A présent que Marcus avait réglé cette question, il pouvait se tourner pleinement vers la bataille à venir et commença à prendre le chemin vers le colisé lorsqu'un hôte inattendu fit son apparition. Urio du Cancer venait de pénétrer dans le second Temple en escortant celui qui se présenta comme l'un des sept Généraux de Poséidon qui tenait à s'assurer de notre alliance et à en savoir plus long sur le mouvement des troupes du Sanctuaire, ce auquel il n'aurait bien entendu pas accès. Pourtant même s'il ne savait rien des évènements passé, son frère d'arme semblait tourmenté

-Urio, j'ignore les tourments qui sont les tiens, mais je sais aussi qu'il n'y a rien de mieux que le travail et combat pour laisser au temps le soin d'effacer les mauvais souvenir, aussi tu viendra avec moi en première ligne soit en sur.

Ensuite l'Aldébaran imposa son silence quelques secondes le temps de poser ses mots tout en regardant le Marina droit dans les yeux, quand il ne souriait pas Marcus et sa carrure donnait une impression de puissance et un sérieux sur lequel il n'y avait pas à discuter.

-Storm de Scylla. Tant que le peuple Atlante oeuvrera pour la paix, il recevra le soutien et la protection du Sanctuaire aussi certainement qu'il subira son courroux s'il vient à trahir sa parole.

Le Général des Armées du Sanctuaire n'avait porté aucune animosité dans sa voix ce contentant d'exposer les faits. Pourtant la frontière entre l'individu vil et l'individu bon ne situe pas dans sa motivation : l'un comme comme l'autre trouveront toujours les meilleures raisons du monde pour justifier chacun de leur gestes. Tout deux sont persuadé de faire le bien, aussi la seule différence qui existe entre les deux se situe au niveau de la méthode et l'Aldébaran avait à coeur de faire les choses bien.

-Te donner plus m'est impossible Général, mais tu peux repartir avec la satisfaction d'avoir un allié tant que vous défendrez la justice. A présent je dois m'en aller aussi je t'invite à regagner ton Royaume.

Courtois, le Chevalier du Taureau attendait la conclusion de son visiteur pour quitter son Temple.


Dernière édition par Marcus le Sam 17 Déc - 20:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Apollon


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 31

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
400/400  (400/400)
Dieu Protecteur: Apollon/Arès

MessageSujet: Re: Temps de paix   Dim 18 Déc - 23:46

    Arrow Entrée du sanctuaire


      " Cela Suffit ! Atlante ! Tu n'es plus le bienvenu dans ces terres, tant que j'en ai l'envie, je t'ordonne de quitter le sanctuaire divin immédiatement ! "

    La voix explosa comme une symphonie rude et sans équivoque, le Dieu solaire pénétrait les lieux à vive allure. Par un simple regard, sa soeur s'était mise à ses côtés pour le soutenir dans les paroles qu'il allait prononcé, il était vrai qu'elle n'avait pas l'habitude de voir son frère s'emporter ainsi. Et c'est vrai que les bornes avaient été franchies pour lui. D'un geste, il congédia le Général de Scylla en l'emportant dans une nuée de flammes et de lumières. La discussion était close pour le divin Soleil et il passait à la vitesse supérieure, sa petite soeur pouvait se montrer trop clémente avec ses soldats, ce n'était pas son cas.

      " Approches Taureau ! J'ai entendu ton appel au travers le cosmos de ma soeur, et j'ai décidé d'aller récupérer Notre Père qui se trouve aux Enfers. Pour cela, vous serez l'arme que je veux utiliser pour les frapper. Avec l'aide de ma soeur, nous allons vous ouvrir un passage dans le monde des Enfers, afin que vous puissiez vaincre vos ennemis sans avoir à vous éveiller aux Huitième Sens.

      Ayant la garde du sanctuaire sacré, nous ne pouvons faire mieux actuellement. De plus, Athéna est parti pour un moment malgré mon désaccord, mais c'est son choix ! Une fois que vous serez tous rassemblés au Colisée, brisez cette orbe d'énergie et les Dieux vous assisteront.

    Le Dieu déposa alors dans le creux de la main de l'Aldébaran une orbe de verre assez fine, un puissant cosmos y était scellé par le Dieu solaire. Ses yeux se tournèrent alors vers les autres chevaliers présents. Il y en avait de tous les grades et leur fit un simple sourire pour les remercier de l'aider dans cette mission. Ce n'était pas faire preuve d'humilité de sa part, oh que non, il n'était pas de ces dieux à s'abaisser aux rangs des Humains, mais il pensait en cet instant à sa tendre soeur qui allait partir vers les terres du Nord.

    D'un geste, il marchait à côté du chevalier du Taureau pour se diriger vers une étrange stèle. Après une lecture minutieuse, ses lèvre sourirent en hochant de la tête. C'était donc les mots qui commandaient l'esprit du Général de sa soeur, il devait admettre que cela ne manquait pas de grandeur. Alors qu'il regardait autour de lui, il vit un autre chevalier d'or un peu en retrait. Ses pensées étaient claires et ce dernier s'en voulait de sa bêtise aux enfers, mais il avait apporté beaucoup plus à son sanctuaire qu'il ne pouvait l'espérer.

      " Chevalier Urio, ne faîtes pas cette tête ! Le temps de votre vengeance est enfin arrivé et j'ai bien connu autrefois le dénommé Scipion alors que je présidais au destin de Rome, je comprends votre douleur. Cependant, son âme est en vous aujourd'hui, acceptez cela comme un honneur et gardez la tête haute ! Tout le monde peut échouer, mais ne pas le reconnaître est un fardeau inutile..... Au fait, Chevalier Aldébaran, dès que le chevalier Corell sera arrivé, je veux le voir immédiatement ici même. J'attendrai donc ici même son arrivée ! "

    L'homme qui se trouvait devant la divinité sentait la culpabilité à des lieux à la ronde. Cependant, se battre pour ses convictions et honorer la mémoire de ses frères, disciples et pères était une chose qui plaisait à l'astre solaire. Il ne pouvait pas dire grand chose d'autre à cet homme, juste lui rappeler une vérité qu'il avait oublier en revenant ici bas.

    Un trait doré fendit le ciel nocturne. Une armure d'or pénétrait les lieux dans toute sa splendeur, l'armure du Lion de Némée était présente devant tous. Elle était en sale état mais le Dieu des Arts laissaient la gestion de cette armure à sa soeur cadette, mais il n'allait pas s'en tirer à si bon compte tout de même. Mais allait-il mériter ce trésor ? Le méritait-il encore ? Le Dieu Solaire n'avait pas de clémence pour les traîtres de cet espèce et il savourait déjà les supplices qu'il allait imposer à cet homme, il devait savoir si sa Foi en Athéna était toujours intacte. Le Dieu solaire s'adossa alors à un des piliers pour faire apparaître une harpe à la main, la musique qui s'en dégageait redonnait l'envie de vaincre et le gout de la victoire. Les Tambours de la guerre venaient de commencer à battre et d'une orbe...

    Citation :
    HRP : Storm est téléporté à l'entrée du sanctuaire.






Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Temps de paix   Lun 19 Déc - 0:35

Ayant reçu le même ordre de mission que celle de ses frères d' armes, le chevalier d' argent du Lézard ne s' éternisa pas plus ici, dans la demeure du taureau, et s' en alla assez vite. Puis, l' instant d' après, le nom du général se divulgua suite à sa prise de parole sous des oreilles discrètes mais attentives. Storm, le général de Scylla était donc la pour savoir si l' accord d' alliance tenait toujours entre saints et marinas.

Quoi ? pensait Urio, lui qui venait de rentrer au sanctuaire en apprenait une bonne. Comment un accord avait-il pu être conclu entre les deux camps ? Oui, pourquoi ? Alors que tant de civils avaient péris sous les flots de Poséidon, que tant de jeunes chevaliers avaient péris ici et sur la terre d' Asgard.

Bien que tout ce qui touchait à la diplomatie, à la stratégie ne lui disait plus grand chose il aurait aimer que cela ne se soit pas passer, par pur respect pour les morts...Surtout celle de son si jeune disciple, le petit Yaku.

Le chef des armées du sanctuaire se retourna enfin et prit position pour accueillir et répondre à Urio et au général de Scylla. Sa requête fut accepté sans remarques, sans animosité ou énervement de la part du stratège du sanctuaire. Le chemin de la rédemption se ferait donc petit à petit au grès du temps. Maintenant, il répondit à Storm et ne céda pas à sa demande tout en lui précisant bien que s les marinas restaient dans le bon chemin ils n' auraient aucun soucis avec eux.

Un cosmos puissant et énervé prenait le chemin de cette demeure à vive allure et les premières paroles sortis ne laissèrent aucune chance à la diplomatie qu' affectionné tant les fidèles d' Athéna. D' un geste de la main, il fit disparaître Storm de Scylla avant de parler sèchement à Aldébaran lui demandant de s' approcher.

Hmm...Curieux de voir comment le chevalier du taureau va prendre cela ?

Entendant tout ce que le dieu solaire disait au meneur des troupes athéniennes, Urio pu voir cet orbe divine qui les mèneraient directe dans la gueule des enfers avant que celle-ci ne soit mise dans les mains ferme du taureau. De là, Apollon changea de cap s' en allant lire cette fameuse stèle de granit et revint sur ses pas pour parlait au chevalier d' or du cancer. En simple réponse à cela, Urio répondit:

Très bien seigneur Apollon.

Apollon termina par parlait du jeune lion et juste derrière cela Urio, les yeux ébahis vit l' armure d' or du lion pénétrait l' enceinte de ce temple. Pourquoi ? Que s' était-il passer avec ce
chevalier d' or ? Enfin, bref tout cela ne le regarder pas plus et une nouvelle mission était à l' ordre du jour.

Aldébaran, je te remercie et je te rejoindrais rapidement. En attendant j' ai une chose à aller récupéré dans ma demeure...

Urio s' en alla saluant les deux divinités pour sortir du second temple zodiacal.

Arrow Temple du cancer.
Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Temps de paix   Mer 21 Déc - 12:31

Alors qu'il surplombait les autres protagoniste d'une bonne tête, Marcus eut l'impression de se sentir petit lorsque le Dieu du Soleil pénétra dans son Temple. Apollon n'avait pas la douceur et le calme d'Athéna ni d'Artémis, il n'avait que son cosmos divin et un charisme qui forçait le respect après tout il était un Dieu et Marcus songea que de tout ceux qu'il avait rencontré, il était celui qui dégageait le plus de volonté et de force.

D'un geste de la main il fit disparaître le Général de Scylla sans lui accorder plus d'importance qu'un objet encombrant mal rangé et reporta son attention sur le Général des Armées du Sanctuaire. Le Dieu lui confia une sphère en verre qui ruisselait d'énergie divine, en la brisant il ouvrirai le portail menant aux Enfers. Il n'y avait donc plus une minute à perdre, l'Aldébaran avait tout ce qu'il lui fallait pour porter l'attaque jusqu'au coeur du sombre royaume et il ne comptait pas gâcher de précieuses minutes. S'inclinant devant le Dieu solaire, Marcus le remercia et lui fit comprendre qu'il avait bien noté sa dernière requête.

Prêt à quitter son Temple, Marcus se tourna vers celui qui était désormais son apprenti et lui adressa un sourire comme pour relativiser la dure guerre qui les attendait. Kenshiro était encore trop jeune pour mourir, mais Marcus savait aussi qu'en temps de paix c'était les fils qui enterraient leurs pères, mais qu'en temps de guerre c'était les pères qui enterraient leurs fils. Aussi adressa t'il une prière silencieuse à Athéna pour qu'elle lui accorde la force de le protéger jusqu'au bout.

-C'est l'heure Chevalier du Dragon, suit moi.

Arrow Entrée du Sanctuaire, Colisé.
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Temps de paix   Ven 23 Déc - 0:47

Cela commençait doucement à faire beaucoup pour le tout nouvellement proclamé chevalier d'Athéna et apprenti du chevalier d'or du Taureau: tout d'abord son intronisation en tant que chevalier de l'espoir dans l'ordre de la chevalerie d'Athéna, le fait que l'Aldébaran qu'il admirait depuis sa plus tendre enfance le prenait sous son aile en tant que maître et maintenant l'arrivé d'une troisième divinité dans le temple. Si les évènements de Boston ne l'avaient pas endurcie; le pauvre Kenshiro serait surement déjà évanoui... Pour un simple chevalier novice ça commençait vraiment a faire pas mal.

Sans qu'il comprenne quoi que ce soit; Kenshiro vit disparaître un étrange chevalier à l'armure dorée mais sans ressemblance avec les armures d'or qu'il côtoyait à présent. Décidément plus il restait avec le dieu solaire moins il comprenait ce qu'il se déroulait devant lui... Puis il put voir le sourire de son "maître" et reprit enfin pied dans la réalité: ils allaient partir en Guerre Sainte. Un éleve se doit de suivre son maître murmura le jeune homme avant de suivre le chevalier d'or du Taureau en direction de la bataille à venir.

Arrow Entrée du Sanctuaire: Colisée du Sanctuaire
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Temps de paix   Mer 28 Déc - 15:56

Un à un, les Chevaliers partirent à leurs tâches respectives. Le Sanctuaire bougeait, et peu à peu les armées de la lumière se réunissaient sous une même destinée, une même passion : celle de la justice. Et aujourd’hui, la justice serait prononcée, non pas auprès des hommes, mais des Dieux eux-mêmes. Ces Dieux impurs, qui avaient osé se retourner contre leur Père à tous, le Divin Zeus. La chaste Artémis n’arrivait toujours pas à accepter l’idée qu’ils se soient retournés contre le Dieu des Dieu. Quelle félonie. Ils méritaient une juste punition… Et elle ne doutait pas qu’ils verraient bien vite la couleur du Tartare une fois que Zeus serait de retour.

Quelle ironie. Elle qui méprisait tant les humains, voilà qu’une fois encore le destin de la Terre, voire pire, le destin de l’Olympe étaient entre les mains des Chevaliers d’Athéna. Dégoutée mais résignée, la belle jeune femme se tourna vers son frère.

« Apollon, je sens que l’Armée d’Athéna se regroupe à l’entrée du Sanctuaire. Ils ont tous répondu à l’appel de leur Déesse. Il est grand temps que nous y allions afin d’être prêts à ouvrir le passage dès que le Chevalier du Taureau aura organisé sa stratégie. Viens. »

Au bout de quelques pas dont le déhanché divin qui aurait rendu fou d’amour n’importe quel homme normal, elle tourna la tête à moitié, s’adressant au Dieu du Soleil au dessus de son épaule.

« J’allais oublier… Calme ta colère, Divin Apollon. Le Lion n’a pas à souffrir de ton courroux. Dans cette Guerre, nous aurons besoin de toute l’aide disponible. De plus, c’est à Athéna, et non à nous, de s’occuper de tels rebelles. »


Arrow Colisée du Sanctuaire
Revenir en haut Aller en bas
Apollon


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 31

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
400/400  (400/400)
Dieu Protecteur: Apollon/Arès

MessageSujet: Re: Temps de paix   Ven 20 Avr - 22:09


      " Arès, mon cher frère, j'apprécie ce que nous avons construit avec Rome. Cependant, ta rage reprends le dessus et mon aura de soin ne calme plus tes ardeurs matinales. "

    Un silence suivit cette phrase venant d'une pièce qui s'ouvrait sur les montagnes à l'horizon. Le Temple du taureau était bien gardé depuis quelques heures mais, un être divin sortait lentement de sa somnolence coutumière. Tel un astre en train de se lever, il prit sa lyre créée par son plus jeune frère pour jouer un peu quelques notes. Cependant, il n'en avait pas trop le coeur. Pas envie non plus. Se rallongeant dans la couche du Taureau, il regardait autour de lui un amusement qui ne venait pas. Triste situation pour une personne telle que lui, aucun amusement, aucune flûte pour égayer cette triste journée pendant que les troupes de sa soeur déferlaient sur les Enfers. En fait, si on y regardait bien, il s'en moquait pas mal de cette guerre et sans l'intervention de sa soeur jumelle, il serait allé faire un tour dans le Monde comme le pèlerin qu'il aimait être parfois.

    Spoiler:
     
    Tout à coup, tel un peintre jouant avec les lumières, le maître des arts prit une nouvelle apparence semblable aux vitraux d'une église. Rayonnant de majesté, auréolé de la puissance solaire et des ailes du ciel, il quitta la pièce pour arriver dans le grand hall du Temple. Les ombres furent chassées par la vision de l'astre qui protégeaient les lieux, nul pouvoir abyssaux ne pouvait avoir vie dans ce domaine. Frappant de ses ailes, le vent s'engouffra autour de lui pour le faire léviter un peu avant qu'il ne parte comme une comète en direction du palais du Grand Pope. Dansant dans le ciel, tel un archange de lumière, ses lèvres se fendirent d'une humeur maussade. Hermès, Arès, Sa soeur et d'autres chevaliers... Cela l'ennuyait de plus en plus. Il prit alors de la hauteur pour se poser sur les nuages avec douceur.

    Il sentait que la lumière du soleil s'affaiblissait dans le monde de la nuit et il craignait le pire, le temps faisait son office et il était dur de contrer le pouvoir du Sombre Monarque. Soufflant vers un nuage, il le fit s'approcher de lui pour s'allonger et il fit monter à lui les âmes des serviteurs tués par Arès, ils étaient morts dans le palais du Grand Pope et le dieu solaire souhaitait leur redonner vie et chance dans sa demeure.

      " Vous servirez désormais en mon temple sur l'Olympe. Votre destin n'est plus sur cette Terre, Hadès vous torturerait plutôt que de vous laisser tranquille, sans parler de ce maudit fils de Nyx qui a l'ego d'une jouvenceau lors de ses premiers ébats. Allez... Quand à moi, je voudrais me refaire un instrument mais comment faire ? Ahhhhh, mais oui, suis bête ? Voilà l'idée ! "

    Tout content de son idée, le dieu des arts et du soleil tourna la tête vers les Enfers en espérant que cela se termine vite. Il avait autre chose à faire que faire la Nounou et il serait le rappeler à son Père à son retour, enfin s'il revenait car alors, il deviendrait peut-être Roi à son tour.... Qui sait ? Moment de flottement dans son esprit qui disparut à la simple évocation de toutes les difficultés de la politique.

    Arrow Entrée du Sanctuaire - Dans le ciel Very Happy





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Temps de paix   

Revenir en haut Aller en bas
 

Temps de paix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Temple du Taureau-