RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Les Délires investissent le Royaume des Ondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wimber


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2117

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
306/306  (306/306)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Les Délires investissent le Royaume des Ondes   Dim 27 Mar - 20:58

Arrow Mont Olympe

Au dessus du Royaume Marin, de sombres et tristes nuages s'amoncelaient à perte de vue, plongeant dans une semi obscurité la totalité de l'océan. Il n'y avait pas de doutes, les noires armées d'Hadès avaient été à l'oeuvre sur terre, et le sombre cosmos des spectres était encore palpable pour un être doté de sens divins. Mais au milieu des sombres nuées, une percée de lumière jaillie telle une lance d'or et vient briser la pénombre morbide qui baignait la Terre. L'apparition n'était au début qu'un éclat, mais elle gagnait en puissance au fil des minutes, et bientôt, un spectacle inouïs s'offrit aux habitants de la mer, vision échappée des Temps Mythologiques qui venait émerveiller créatures, Mortels et aux Dieux présents.

Le Divin Vigneron apparu dans une immense clameur, il confortablement installé sur un char traîné par des panthères furieuses et sauvages. Mais le Délirant ne se déplaçait jamais seul... Partout des divinités de la nature, Nymphes, Bacchants, Satyres, Ménades et autres Thyades riaient aux éclats et dansaient dans un rythme effréné tandis que d'autres se déchaînaient dans des luttes folles. Ils formaient le Joyeux Cortége de Dionysos, le suivant au moindre de ses déplacements. Toute cette joyeuse troupe arriva bientôt aux portes du domaine sacré de Poséidon, maître incontesté des mers et des océans.

Puis le dieu laissa libre cours à sa puissance, et déversa une rivière prodigieuse de force cosmique joyeuse et délirante au sein du sanctuaire de son Oncle. L'ensemble des Mariners allait bientôt connaître en leur coeur un profond sentiment d'épanouissement et de légèreté, d'insouciance et de joie. Car tel était le pouvoir de Dionysos, qui diluait les peurs et les sombres pensées du coeur des mortels, mais qui leur faisait également oublier leurs devoirs et leurs responsabilités. Le revers de la médaille, en quelque sorte. Canalisant sa voix dans la rivière de folie qui jaillissait de lui et de déversait dans les océans du globe, il s'adressa au peuple de la mer en ces termes:

oOo Chevaliers des Profondeurs, entendez mon appel! Votre Empereur Poséidon est convoqué séance tenante sur l'Olympe pour répondre de ses actes devant le tribunal divin! Poséidon, mon Oncle, où êtes vous donc? oOo


La voix de Dionysos était étrange, comme si une infinité de voix différentes s'exprimaient pas sa bouche. L'appel était lancé, il allait parcourir les vastes étendues océaniques du globe, les plus ultimes profondeurs abyssales, les plages et les grèves, les îles et les grottes sous marines. Il ne restait plus qu'à attendre la venue de Neptune ou de ses émissaires. Mais surtout pas à attendre sans rien faire... Une petite fête fut vite organisée, et l'alcool coula bientôt à flot dans les jardins de corail.
Revenir en haut Aller en bas
Poseidon [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 140

MessageSujet: Re: Les Délires investissent le Royaume des Ondes   Lun 28 Mar - 22:45

Arrow Entrée du Sanctuaire d'Athéna

Il ne fallut pas longtemps pour que la vague crée par le cosmos divin de Poséidon ne déferle dans la méditerrané, encore moins de temps pour qu'il ne se retrouve aux portes de son Sanctuaire Sous-Marin. L'empereur des Océans de matérialisa à l'entrée de son Sanctuaire tel un mirage née de l'écume. D'un pas aérien, son pied se posa en lenteur sur la surface de pierre du portail ouvrant sur le Sanctuaire de l'océan.


"De retour... Enfin... N'ai crainte Océan, je m'en vais répondre à celui qui t'as fait porteuse d'un message de douleurs."

Termina t'il d'une voix impériale tandis que les remous océaniques prirent fin. Poséidon était maintenant de retour en sa demeure, son sanctuaire, son Atlantide... Les larges portes de son Sanctuaire, s'ouvrirent en grand comme pour annoncer à la cité entière que leur dieu était de retour parmi eux. Seulement l'empereur des Océans ne fut pas reçut comme il s'y attendait, quelque chose s'était déversé sur son Sanctuaire et ses marinas. Un poison à ses yeux, avait touché tous ses Marinas qui se complaisaient à présent dans une marée d'alcool et de plaisir. Pas besoin d'être sortit de la cuisse de Jupiter pour deviner qui était derrière tout cela.

Le dieu des Océans sentit ledit fauteur de trouble. Son cosmos divin augmentât lentement, sa lueur dorée enveloppa le sanctuaire jusqu’à atteindre le pilier centrale qui entra lui même en résonance cosmiques. prêt à délivrer le message du dieu des mers.


"Il suffit !"
Tout le sanctuaire sous marin trembla au message du maitre des Océans, son cosmos eu l'effet d'un Tsunami qui emporta celui de son neveu et délivra ses Marinas de son influence. Ceux-ci se réveillèrent d'un rêve qu'il aurait fait les yeux ouvert alors que Poséidon; trident en main se tenait avec majesté face au prince de l'ivresse. Prêt à punir celui qui avait osé pénétrer son domaine.

"Je suis là mon neveu. De quel droit oses tu fouler mes terres ? De quel droits te joues tu de mes Marinas ? De quel acte dois-je répondre au tribunal de l'Olympe ? Parle !"

On pouvait discerner son mécontentement et sa dureté dans sa voix ainsi que le regard qu'il lança au fils de son frère, sa prise autour de son trident se resserra fortement alors qu'il attendit impatient la réponse du Dieu de l'Ivresse.
Revenir en haut Aller en bas
Wimber


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2117

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
306/306  (306/306)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Les Délires investissent le Royaume des Ondes   Mar 29 Mar - 18:17

Dionysos se retourna et, souriant, plongea son regard illuminé, dévoré par la folie pure, dans celui bleu océan de son Oncle. Les yeux du divin Vigneron, d’un rose soutenu et sans cesse changeant, étaient le reflet fidèle de sa personnalité excentrique et exubérante. Le déploiement de puissance de Poséidon l’amusait particulièrement ! Il aimait être aux premières loges, pour à peu prêt tout, et se plaisait par dessus tout à théâtraliser les scènes pseudo dramatiques pour en faire des comédies loufoques. La voix de Poséidon portait comme le tonner, et était de la même profondeur que l’océan lui même. Lorsque l’Empereur des mers fit refluer l’influence joyeuse du Bruissant, l’ensemble de ses marinas émergèrent de leur transe avec une gueule de bois carabinée, ainsi qu’une sensation de frustration sous-jacente : le début de l’accoutumance. Le fils de Sémélé s’approcha et étudia son oncle de près, l’œil aiguisé.

oOo Mmmm, on a les branchies qui bougonnent, mon Oncle ? Il faudrait que tu fasses la fête de temps à autre, ça ne serait pas du luxe. Toute cette… tension n’est pas très bonne pour toi. oOo dit il en se retournant et en embrassant du regard son cortège sylvestre, alors qu’une nymphe venait remplir sa coupe. oOo Mais des affaires autrement plus sérieuses m’amènent ici, le conseil divin s’est reformé et te convoque devant lui. oOo Puis il se tourna de nouveau vers son oncle, matérialisant dans sa main droite son Thyrse sacré, le sceptre de la folie, sur lequel il prit appui comme un acrobate. oOo Notre belle et grande famille se rappelle à toi… Oserais tu prétendre que tu n’as rien à voir avec la Guerre Sainte qui vient de s’achever ? Si tu avais surveillé un peu mieux tes artéfacts sacrés, ces milliers de morts auraient pu être évités… oOo

Il laissa sa phrase en suspend et but une gorgée de l’étrange breuvage que contenait sa coupe, alors qu’une nymphe s’approchait du dieu des mers avec un plateau chargé de raisins et d’un calice d’or remplit de vin. La fête ne battait plus son plein, c’était le moins que l’on pouvait dire. L’arrivée imposante de Poséidon avait refroidit les ardeurs des Bacchants, et seul Dionysos semblait échapper à cet état de fait. Il faisait de nouveau face à son oncle, qui le dépassait bien d’une tête de hauteur, le torse nu, ses cheveux flamboyants virevoltants au grès des courants d’air chargés d’iode. Il ne préférait pas penser à toute cette eau qui stagnait au dessus de sa tête ; et lança un regard morose à la voute océanique.

oOo Pendant que j’y pense, sais tu où se trouve le Général de l’Ombre du Requin, un dénommé Kyro ? Ce mortel semble prometteur, et bafoue effrontément le verbe de Zeus. Ce n’est pas moi qui lui en tiendrais rigueur, loin de là, mais il sera jugé, lui aussi. oOo poursuivit il d'une voix rêveuse.

Revenir en haut Aller en bas
Suoh


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 978

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Les Délires investissent le Royaume des Ondes   Mer 30 Mar - 0:40

Pilier Atlantique Sud =>

Jouer un rôle comme un acteur était vraiment drôle sur certains aspects, le Dieu pouvait exhiber son don naturel. Il l'usait déjà, il avait quitté tranquillement sa petite vie paisible, il faisait bouger les choses à sa façon, petit à petit, au rythme des pulsations. La forme de toutes ces choses n'était qu'une illusion, n'importe qui pouvait prétendre à quelqu'un d'autre, même une personne ordinaire, Triton le savait très bien, et user de ça, lui permettait d'aller à l'encontre de certaines règles établies par les Dieux.

Quand bien même ça irait...

Chantonnant et en riant, Triton s'amusait amplement, cette nouvelle vie lui donnait plus de saveurs, il pouvait faire ce qu'il voulait quand il voulait. Une liberté de mouvement inégalée, auparavant, il n'aurait même pas pu faire le moindre geste sans se faire réprimander. La lumière de l'Aurore brillait au-dessus de la mer, reflétant les idées et la motivation du messager. Même si une aura nonchalante allait-lui gâcher sa bonne humeur, de loin il reconnaissait facilement celle de son père, Poséidon ainsi qu'un autre Dieu, il semblait ressembler à celui de Dionysos, il devait se rapprocher un peu plus pour pouvoir identifier ce deuxième cosmos.
Ses pas s'alourdissaient en avançant, son haleine se solidifiait, son souffle ralentissait.

Pour le cas de ce général, je m'en occupe personnellement Dieu de l'ivresse... Zeus n'a aucun droit sur lui, et seul le royaume sous-marin peut lui infliger sa peine. Je me présenterais devant Zeus s'il le faut dit-il d'un ton froid et distant.

Je vous présente mes excuses, pères, j'ai essayé de gouverner votre royaume en votre absence.

Triton s'était emporté contre le Dieu, il devait le faire, pour s'imposer et montrer ainsi sa force de persuasion.

Et que voulez-vous ? La mort des ces pitoyables humains n'est rien comparé à la douleur de Poséidon, je suppose que vous n'en savez rien. Doucement, le rideau tombe, un nouveau jour se lève sur cette Terre, même si ces êtres humains sont morts, et alors ? Il suffit de les laissés pendant un centenaire et ils seront bien plus que ceux qui sont morts...

Il recula de quelques mètres, observant les piliers. La couleur du marbre, le rendant un peu moins agressif, même si ces sentiments dépassaient l'entendement.

Je vous le répète, que voulez-vous à Poséidon ?...
Revenir en haut Aller en bas
Poseidon [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 140

MessageSujet: Re: Les Délires investissent le Royaume des Ondes   Mer 6 Avr - 19:01

Il suffit d'un seul regard à l'empereur des Océans pour faire reculer tous les hommes et femmes présents à une centaine de lieu à la ronde. Le poids de son divin regard sur eux semblait remplir de honte et d'amertume ceux qui c'était laissé enivré par la puissance du dieux de l'Ivresse. Le responsable de sa fureur s’avança sous son regard abyssale mais débordant d'une fureur grondante à la vue de son neveu ignare et insouciant. Celui-ci annonça la raison de tout cela sur le ton de la plaisanterie, loin de dérider le dieu océanique dont l'humeur s’obscurcissait peu à peu.

Alors comme ça le conseil des Dieux voulait le voir lui ? Mais quelle absurdité pensa alors qu'une présence des plus familière venait de faire son apparition à ses cotés: Le dieu des mers porteur de la conque des Océan, son fils Triton venait de le rejoindre. Son regard noir se métamorphosa peu à peu en un regard brillant d'une once de fierté paternel envers son héritier océanique. Sans sourciller ni appréhension son fils vint se placer à sa droite avant de se fait avocat contre son cousin olympien. C'est avec un léger sourire que Poséidon écouta les dires de son fils en pensant au maudit imposteur qui usurpa sa place et son trone en plus de déclarer la guerre sainte. Le Maître des Océans frappa le sol de son trident avant de s'exprimer dans toutes sa grandeur:

"Je suis fière de toi mon fils, tu es bien digne de la cape de ton père. Je te laisse t'occuper de mon Général de l'ombre; seulement tu ne te présenteras point à Zeus, mon Sanctuaire et mes Marinas ont besoin de toi mon fils."

Son divin regard se posa ensuite sur son neveu ignare et surement complètement absent de ses paroles semblait-il, une légère impulsion de son cosmos pourrait-elle tiré le dieu sot de son état nonchalant ? Sa voix changea de la douceur paternelle envers son héritier à la voix de tonnerre contre son neveu.

"Ta bêtise ne semble connaitre aucune limite Dionysos. Ma nièce m'a enfermé dans un jarre tandis qu'un usurpateur prit ma place avant de déclencher la guerre sainte, et c'est moi qui doit payer ??? Je dois payer une faute commise par l'humanité elle même ? Zeus aurait-il dont perdu l'esprit ??? C'est l'humanité qui doit être jugé pour ses innombrable crimes; c'est Athéna qui doit être punie pour oser protéger une telle engeance. Bien que ce n'est pas moi qui ai causer cette Guerre, j'y mettrait fin même si je dois affronter le jugement de mes pairs! C'est les hommes que nous, dieux devons juger pour leurs actes, mais cela; vous autres olympiens ne l'avaient pas compris, à force de rester la tête dans les nuages vous en avaient oublié que l'homme est un être foncièrement mauvais qui ne doit sa survit qu'a notre bon vouloir!

Ce fut dans toute sa splendeur que le dieu des océans venait de faire comprendre sa détermination et sa réponse à la convocation de son neveu: il était prêt à en répondre devant Zeus lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Wimber


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2117

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
306/306  (306/306)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Les Délires investissent le Royaume des Ondes   Ven 15 Avr - 10:32

oOo Bravo, bravo !! oOo scanda haut et fort Dionysos tout en applaudissant la prestation de Triton, étant bientôt imité par son Joyeux cortège. Lorsque le Dieu de la fête riait, son hilarité était communicative, et se répandait comme une trainée de poudre. oOo J’en ai presque la larme à l’œil, c’était très émouvant. oOo Puis son sourire béat, composé à 100% d’additifs naturels, disparut de son visage, pour laisser place à son regard malsain. oOo Mais il faudra faire mieux que ça si tu veux convaincre le conseil. Tous les dieux ne partagent pas votre totale désinvolture face à la vie de milliers de mortels. Ils sont en train de se faire bouffer par les crabes, à l’heure qu’il est… oOo reprit le seul dieu Olympien qui avait pour mère une simple humaine.

oOo Ce n’est pas moi qu’il faut convaincre, messager des profondeurs, mais le conseil divin dans son ensemble. L’heure n’est pas encore venue de plaidoyer, mais elle viendra promptement. Et sache que si Zeus détient le pouvoir de convoquer des dieux tels que ton père, ce n’est pas toi qui l’empêchera de faire ce que bon lui semble d’un simple général marin ! oOo

Une chose était claire, avec une défense si peu travaillée et des arguments si risibles, Poséidon était bon pour se prendre la perpétuité, option pain sec et eau croupie. Triton donnait presque le bâton pour que son père se fasse battre en place publique, ce qui éveilla un sourire sur le visage du Vigneron. Mais le vieux de la mer était rusé, et avait bien des cartes dans son jeu, c’était une certitude. Faisant alors le choix judicieux d’assurer sa propre défense, il exposa ses arguments à l’oreille mi- attentive du fils de Sémélé.

Lorsque l’empereur eut finit sa tirade, le dieu descendit son verre d’une traite puis regarda son oncle avec l’expression de quelqu’un sur le point de se noyer qui fixe un verre d’eau.

oOo Ma bêtise n’a peut être pas de limite, mais ce n’est pas moi qui me suis fait volé mon sceptre sacré par un de ces mortels que tu trouves si insignifiant et si peu digne d’intérêt, le vieux ! Et pour ta gouverne, et à ma plus grande déception : non, Zeus n’a pas encore perdu l’esprit… mais je garde espoir que cela se produise un jour prochain. oOo ajouta-il d’un air songeur.

Puis il revint bien vite à ses moutons, ou plutôt à ses deux poissons. Le regard de Dionysos était d’une profondeur encore plus ultime que celle de l’océan, un abysse de folie dévorante semblait l’habiter, qui ne demandait qu’à sortir comme une lame de fond délirante sur son entourage. Un éclat inhumain les illuminait dans le clair obscur caractéristique du Sanctuaire sous-marin.

oOo Je me moque personnellement de vos explications, alors gardez les pour le conseil mes chers amis ! Et il faudrait d’urgence penser à retirer les deux balais qui vous obstruent le c.., enfin vous voyez. J’ai quelques champignons venus d'Orient qui pourraient sans peine vous aider à surmonter cet handicap, n’hésitez pas à me faire signe ! oOo


Avec un rire dément, Dionysos et sa troupe disparurent dans un immense tourbillon de feuilles printanières. Bientôt, le cosmos du dieu de la folie de volatilisa complètement du domaine de son oncle, rendant l’atmosphère du royaume soudain plus éveillé et plus triste, un peu comme lorsque l’on sortait d’un rêve délirant et fantasque en plein milieu de la nuit.

oOo Nous vous attendons en Olympe, ne tardez pas à venir, tous! oOo


Arrow Quelque part...
Revenir en haut Aller en bas
Suoh


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 978

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Les Délires investissent le Royaume des Ondes   Dim 17 Avr - 16:02

Quelle scène ironique... L'usurpation d'identité était semblable à un changement de personnalité, à une schizophrénie. Poséidon n'était pas le meilleur menteur, Triton ne savait pas ce qu'il s'était passé avec l'âme et le corps de son père, mais il savait une chose, ce n'était qu'une farce. Une blague qu'un enfant de cinq ans aurait reconnue facilement. Écoutant le discours de son papa, il eut une sorte de fierté, d'être né et de pouvoir servir à quelques choses même infimes soit-elle... C'était un souhait, et même si ce n'était que le début d'un long enchaînement de catastrophes, Triton allait pouvoir changer le royaume sous-marin avec ou sans Poséidon.

- Père... Même si je suis digne de votre cape... Je ne pourrais point prétendre au titre qui est le vôtre, gouverner est une chose... Mais, je ne suis que votre messager. Et je vais encore vous décevoir, peut-être, mais, Thétis peut elle aussi mener le royaume sous-marin en votre absence et la mienne. Puis, nous avons des recrues d'excellences, même sans un Dieu à leurs côtés, ils devraient pouvoir sans sortir sans trop de mal, enfin pour l'instant...

Une face cachée, un sourire, sauf que cette facette de Triton n'était visible que de lui-même, et point pour les deux autres. Le Dieu des flots faisait les 400 parmi la flore océanique. Les paroles de Dionysos passaient telles un coup de vent par-dessus l'épaule, il avait fait un choix, et allait faire tout son possible pour réussir, et ce n'est point un Dieu du conseil qui allait dicter sa loi, Zeus était un problème à part, très à part.

- Convaincre est un bien grand mot, Dieu de la folie... prenant une pause lente avec un visage fastidieux. Disons que soumettre le mouton égaré est plus facile que le troupeau, n'est-ce pas ?... Ce n'est qu'une stratégie comme une autre, mais si celle-là ne marchera point, ou presque. Oui, j'avoue entièrement que Zeus à la possibilité de convoquer un humain banal... Mais, à quoi lui servirait-il de le punir alors que nous pouvons le faire ? Surtout qu'il ne doit pas être le seul à être châtié ? Je suppose.

Le combat des deux Dieux majeurs, la joute verbale était jouissante, même si elle n'avait qu'un intérêt mineur dans les futurs plans de Triton, s'embourber dans un conflit gagné d'avance est vraiment sans intérêt, le mieux étant un destin dont on ne peut point prévoir l'avenir. Une chance de renverser la tendance et de détruire son destin prédéfini. Une mise en bouche comme une autre.

- Je vous prierais de restreindre vos paroles, Dionysos ! Vous ne parlez point à un mortel, mais Au Dieu des Océans ! Je vous gréais de parler mieux que de ce que vous venez de faire... Puis vous êtes tellement hypocrite avec vous même, vous vous en fichez royalement de tout cela, n'est-ce pas... Zeus aurait dû envoyer un autre chien chien pour nous chercher...

Triton était décidé, il voulait rencontrer Zeus, en lui soumettant une requête peut-être, ou bien autre chose.

- Excusez-moi, père, mais je viens avec vous ! Vous avez besoin de moi, et vous le savez, vous ne pouvez point le niez.

Le Dieu sortit juste après du royaume sou-marin pour rejoindre l'Olympe tandis qu'il fut suivi de son père, le trident en main et le regard vers le lointain.

=> Olympe, sûrement.(Avec Poseidon)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les Délires investissent le Royaume des Ondes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Délires investissent le Royaume des Ondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Empire Sous-Marin :: Piliers de Poséidon :: Champs de Coraux-