RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Lun 28 Mar - 21:17

Arrow Temple du Lion

Le mont Olympe. Le pic qui menait au Pandémonium, autrement dit la Porte des Dieux. Le Chevalier du Lion embrassa les environs du regard. Le jeune homme d'origine française avait toujours apprécié apprécié la Grèce, sa chaleur, ses îles, ses habitants, sa culture et ses croyances. Mais jamais il n'était venu en ces lieux qui formaient le cœur de leurs croyances, ces lieux divins au sommet de la montagne, où nulle homme ne pouvait de rendre.

Ce lieu où Athena était actuellement jugée pour des crimes qu'elle n'avait pas commis. Pourquoi juger une personne pour son trop grand cœur, sa trop grande humanité? Corell n'avait pas la réponse. Il espérait seulement qu'Athena leur reviendrait saine et sauve... Sinon, Dieux ou pas, ils endureraient les Crocs du Lion.

Croisant les bras, il laissa son regard planer sur la montagne au sommet enneigé, puis la vallée. De la où il était, à mi-chemin du sommet de la montagne, il avait une vue imprenable. Il ne pourrait pas monter plus haut sans offenser les Dieux. Néanmoins La porte de l'Olympe était proche, et un entrainement dans un milieu où l'air se faisait légèrement plus rare était un avantage certain.

Il entendit un bruit de pas dans son dos. Souriant, il ne prit pas la peine de de retourner, connaissant l'identité de la personne à travers les ondes du Cosmos. Le jeune homme avait réussit à suivre la cadence du Lion... Ce n'était pas une mince affaire. Cela confirma au Chevalier d'Or la motivation du jeune guerrier de Bronze.

"Nous n'irons pas plus loin, Chevalier. Cet endroit le semble propice pour un entrainement, et nous permettra d'intercepter la Déesse Athena lorsque celle-ci reviendra du Royaume Divin..."

Si elle en revient un jour, pensa-t-il, une ombre de crainte passant dans ses yeux. Il omis néanmoins de le dire à haute voix. Il fallait garder espoir.


Dernière édition par Corell le Dim 10 Avr - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1760
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Jeu 31 Mar - 11:59

Arrow Temple du Lion

Ishiro suivait du mieux qu'il peut le chevalier du Lion, il aimait ce défi mais ça l'énervait royalement que l'on se joue de lui. En effet le Lion n'avait pas choisi le meilleur chemin pour y arriver, il était semé d'embuches et le Phœnix devait les éviter tout en gardant sa vitesse de pointe. C'était donc ça les chevaliers d'or? Son maître lui avait déjà parlé de leur extraordinaire puissance mais là ça dépassait l'entendement, le saint avait déjà pu s'en rendre compte par leur cosmos écrasant. Le bronze savourait cet instant, de pouvoir s'entraîner avec un des êtres les plus puissants, s'entraîner avec son maître avant qu'il ne meurt devenait lassant sachant que le Phœnix avait réussi par atteindre son niveau malgré son rang. Son maître avait toujours dit que ce n'était pas le rang ou l'armure qui faisait le chevalier mais sa capacité à utiliser son cosmos. Le but du saint était alors d'au moins atteindre le gold s'y pas le dépasser même s'il savait cette action périlleuse. Le japonais vit enfin le lieu de son futur entraînement. Il vit au loin une énorme montagne se dresser devant lui. Il pouvait à peine voir son sommet enneigé et imaginait bien qu'un temple devait y être. Ishiro grimpa à tout haleine la montagne et sentait l'air diminuer. Il avait du mal à respirer, il continua quand même et vit la vallée, là ou l'attendait Corell, les bras croisés.

"Pft ! Il m'énerve, m'attendre comme si de rien était, il me prend pour qui?"

Ishiro, à son summum de sa vitesse brûla intensément son cosmos arma son poing et frappa au dos du chevalier. il n'en avait cure de la loyauté dans le combat du moment qu'il pouvait gagner. Il avait bien armé son poing atteignant le creux du dos du Lion. Il arma l'autre et continua successivement sa rafales de coups de poings. Sa vitesse grandissait, le Bronze avait un sourire carnassier, ses pupilles devinrent rouges feu.

"Alors Lion? Tu manques d'air?"


Le saint sur sa lancée, des flammes apparurent sur ses poings, la vitesse du frottement d'air les allumant mais aussi grâce à son cosmos. Ishiro put voir que le manque d'air ici au pied de l'Olympe se faisait rare et devait brûler plus fortement son cosmos. Il sentait qu'il allait s'épuiser à ce rythme sachant qu'il devait reprendre son souffle mais sa fierté l'obligea à ne rien montrer au gold. Lassé de cette multitude de coups. Ishiro entoura de ses bras le cou du chevalier d'or toujours de dos et lui. Il décida de lui donner un coup de genou toujours en plein dos. Faisant un bond et sautant d'une pirouette majestueuse, Ishiro se mit droit devant le gold. Il arma son poing et y concentra son cosmos. Des flammes apparurent sur son bras.

"Reçois la puissance du Phœnix !!!


Le bras de feu frappa le torse du Lion en son milieu, des flammes jaillirent de partout. Le saint fit un bond en arrière et se mit en garde.

"Puf...Puf...Puf..."


Le saint était essoufflé, le manque d'air des hauteurs ne jouait pas en faveur. Ishiro secoua la tête et masqua sa faiblesse essayant de travailler son souffle. Il espérait que Corell résisterait à son assaut et il sentait que oui, sinon ça serait trop facile. Il regarda le brasier devant lui et fut étonné que telles flammes brûlèrent toujours aussi intensément ... Il se délectait de cette couleur orangée, de cette chaleur, sourire en coin.


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Mer 6 Avr - 20:50

Corell aimait la vie. Il aimait la Terre. Le jeune homme, bien qu'étant un combattant hors pair aussi brutal qu'efficace, appréciait ces petits instants de plénitude où il pouvait apprécier la nature. Certaines nuits, il pouvait passer des heures à observer les étoiles, se demandant lesquelles étaient habitées. Car du point de vue du Chevalier, si les hommes étaient les seuls êtres pendants de l'univers, ce serait un beau gâchis d'espace. Et à cet instant, il prenait un réel plaisir à laisser son regard flâner sur la vue enchanteresse qu'offrait le mont Olympe sur les autres montagnes environnantes, enneigées à souhait, et à la verdoyante vallée où naissaient ça et là de paisibles villes et villages.

Il dut néanmoins se tirer de cette contemplation lorsqu'il sentit la pointe de cosmos agressive du Phénix. Bien qu'étant dos tourné à son adversaire, Corell sentit sans mal, à travers ses sens ultradeveloppés par sa maitrise du cosmos, l'attaque d'Ishiro. Et lorsque le jeune Bronze le frappa dans le dos sans dire un mot, le corps du Chevalier d'Or du Lion se brouilla, devint légèrement flou. Le poing du Phénix ne rencontra que de l'air. Il était littéralement passé au travers du Saint. Emporté par son élan, Ishiro dépassa le Chevalier Sacré, les yeux éberlués. Mais le Lion ne lui laissa pas le temps de s'en remettre. Il se contenta de faire un pas en avant, posant sa main sur l'épaulette du Saint de Bronze. Son cosmos s'illumina. Immédiatement, Ishiro fut paralysé et meurtri par les milliers de volts qui traversaient son corps alors que la main du Lion lançait des gerbes d'éclairs dorés.

"Étonnant. Il semble que ta formation soit incomplète. Je vais te rappeler les fondements des règles de la Chevalerie d'Athena lors d'un combat. Des idées qui font de nous ce que nous sommes: des hommes d'honneur et de bravoure."

Le Lion fit un autre pas en avant, surplombant le Bronze de toute sa taille alors que le Phénix continuait à souffrir le martyr, sa peau se calcinant par endroits sous l'effet de la haute tension électrique.

"Ne jamais utiliser d'armes contre nos ennemis. Ne jamais se liguer à plusieurs pour abattre un seul adversaire. Et le dernier..."

Le Lion chuchotait presque. Il posa nonchalamment sa main libre contre le dos du Saint de Bronze. Une lueur dorée en émana.

"Ne jamais frapper un homme dans le dos comme un lâche, surtout si le combat n'a pas encore commencé."

La lueur dorée de transforma en une puissante onde de choc. Le jeune Chevalier Phénix fut catapulté vers l'avant, atterrissant dans l'herbe Grecque. Immédiatement, le jeune homme de releva, son cosmos gonflé de détermination, les yeux enflammés par le désir de combattre. Ishiro laissait ses émotions alimenter son cosmos. Ses peurs, ses désirs, sa colère étaient tels de l'oxygène alimentant un brasier déjà colossal. Mais le jeune homme ne se laissait pas dominer pour autant par ses sentiments, il parvenait en cet instant à rester maître de lui-même.

Ishiro se jeta sur le Lion, frappant sans relâche, envoyant coups sur coups sans faillir. Pas d'hésitation. Pas de tremblement. L'homme se fatiguait, respirant de plus en plus âprement, mais cela ne se laissait pas voir dans ses offensives. Pourtant, quoi qu'il puisse faire, rien ne faisait trembler le Chevalier d'Or du Lion. Corell encaissait chacun des coups de son adversaire. Il ne faisait pas un pas en arrière, restant campé sur ses deux jambes, stoïque face à ce déchainement de fureur. Les poings d'Ishiro mouraient contre l'Armure d'Or comme des déferlantes meurent sur les falaises. Bien qu'invisible, les flux de cosmos du Lion étaient intenses. Corell aurait aisément pu éviter les coups d'Ishiro, lancés à une lenteur accablante, comme il l'avait fait juste avant. Mais il s'y refusait. Le but de cet entrainement était de galvaniser le Bronze, pas de le décourager en évitant toutes ses attaques. Ignorer ainsi ses coups ne feraient qu'attiser sa colère, et c'était ce que cherchait le Saint Doré.

Le stratagème fonctionna à merveille, si bien que le jeune Chevalier se jeta sur le Lion... Corell ne s'attendait pas à telle folie de la part d'Ishiro. Mais Phénix ne pût jamais parvenir au terme de son attaque. Le jeune homme jubila lorsqu'il lança son genou dans le dos du Chevalier d'Or... Et déchanta lorsque ce genou n'arriva jamais à destination. Tout le corps du Lion s'illumina lorsque Corell décida d'éjecter cette mouche bien trop collante. La libération soudaine d'énergie créa une onde de choc dorée, qui expulsa l'oiseau de feu dans une gerbe d'etincelles.

"Est-ce là toute ta force, Chevalier? Est-ce là le résultat de tout ton entrainement? Comment as-tu pu vaincre là où ton maître a échoué?... Qu'attends tu??? Montre moi de quoi tu es capable!!!"

Corell n'aurait pas pu dire mieux. Lorsque Ishiro de releva, il sentit que ses mots avaient touché juste. Phénix déployait son cosmos, prêt à dévoiler sa puissance. Le Saint Doré lui fit un franc sourire. Il n'attendait que ça. Primo parce qu'il avait hâte de voir de quoi Ishiro était capable... Le jeune homme avait un talent réel. Secundo car il comptait profiter de cet entrainement pour peaufiner ses propres techniques, et notamment une defense qu'il avait imaginé durant la Guerre Sainte, et murement analysé depuis la fin de celle-ci. Mais cela, Ishiro n'avait pas besoin de le savoir. Le cosmos du Lion s'enflamma d'eclairs crépitants qui se déployèrent tout autour de lui, mourant dans l'air ou dans la terre alentour. Son regard s'emplit d'excitation face à la scène qui allait se jouer.

Le cosmos d'Ishiro atteint son paroxysme. Le Saint de Bronze frappa, déployant une gigantesque colonne de feu à partir de son poing. La colonne destructrice fila droit vers le torse du Lion, à une vitesse ahurissante. Fronçant les sourcils par la concentration, Corell se mit légèrement de profil, se campa solidement sur ses jambes, ferma les yeux et opposa son bras à l'énergie du Phénix.

Dans une gigantesque onde de choc, le feu d'Ishiro frappa le Saint. Ce dernier disparut sous le torrent de flammes. Pourtant, au bout d'une seconde, le courant du feu d'Ishiro changea. La colonne de feu mourante du Bronze fut totalement détruite par celle qui provenait du Chevalier du Lion. Corell avait réussi à retourner l'attaque du Chevalier de Bronze contre lui!!! La colonne de feu renvoyée frappa son créateur, enflammant ses vêtements, catapultant son corps contre des rocs. Le parfum de chair brulée monta aux narines des deux opposants. Tout fut terminé en un instant. Lorsqu'Ishiro pût relever la tête vers son bourreau, il observa que le Saint n'avait pas bougé, le bras toujours levé. Mais devant ce bras se trouvait un bouclier d'éclairs crépitants, une demi-sphère parfaite protégeant le buste de Corell, illuminant les alentours. Les éclairs ne cessaient d'échanger leur énergie en une toile de foudre, formant une barrière de lumière infranchissable.



"Lightning Shield."

En même temps qu'il rouvrit les yeux, le Lion d'Or abaissa son bras. Le bouclier de foudre mourut, laissant voir que le Saint n'avait pas été touché par la technique du Phénix. Son armure scintillait de mille feux, comme si celle-ci était galvanisée par le combat. Rejetant sa longue cape noire en arrière d'un geste nonchalant, Corell croisa les bras à nouveau.

"L'armure n'a rien à voir, Ishiro. La puissance d'un Chevalier réside dans une seule et unique chose: la maîtrise de son cosmos, la capacité à le faire exploser à l'infini. C'est cette maîtrise qui permet aux Chevaliers d'Or de pouvoir se déplacer à la vitesse de la lumière... Et de disposer de techniques dont tu n'as pas idée.

C'est le Septième Sens. Un état de symbiose total avec ton énergie interne. Seul pareil état te permettra de me vaincre. Ancre toi dans le cosmos. Ne fais plus qu'un avec lui. Capture son énergie, son essence, sa vitalité. Et sers-t-en pour frapper plus vite, et plus fort! Allez, Chevalier! Mets-y tout ton cœur, toute ton âme! Frappe moi!"
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1760
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Jeu 14 Avr - 12:34

Incroyable, le Phœnix n'en croyait pas ses yeux, Le lion était là, n'ayant aucune blessure ni même une égratignure. Ishiro était pourtant sûr de l'avoir atteint, mais qu'avait il touché alors? Le saint vit alors son brasier se retourner contre lui comme poussé. Le feu lui martela tout son être et Ishiro s'écroula. Il vit alors Corell armé d'un boucler de cosmos de foudre. C'était ça qui l'avait protégé de son attaque et qui l'avait aisément renvoyé contre lui. il comprenait alors pourquoi son maître était si respectueux vis à vis du chevalier d'or. Sa puissance était sans limite. Le bronze en resta bouche bée et se rappela alors ce que lui avait dit Corell pendant son assaut. il lui rappela alors les codes d'honneur de la confrérie d'Athéna, ne pas utiliser d'armes et encore moins attaquer lâchement un homme dans son dos surtout si le combat n'avait pas commencé. Le saint connaissait ses principes de par son maître mais ne les avaient jamais mis en valeur et n'était pas d'accord avec ça. Le bronze, rictus démoniaque au visage, les yeux rougis par la haine éclata de rire.

"HA ! HA ! HA ! Laisse moi rire Corell ... Tu crois franchement que je ne connaissais pas les préceptes d'Athéna en combat? Je ne suis pas de cette trempe chevalier. Pour moi, tous les moyens sont bons pour gagner et rien ne m'arrêtera si je dois tuer mon adversaire. Les préceptes de notre déesse sont pure naïveté et à ton avis pourquoi a t-on perdu lors de la dernière guerre? Pas à cause de notre puissance mais à cause de notre naïveté à vouloir respecter son adversaire."


Ishiro cracha au sol par dégoût presque.


"Ne me parle pas de préceptes que mon maître n'a jamais réussi à me fourrer dans la tête! Et tu as beau être chevalier d'or et j'aurai beau respecter ta puissance que rien au monde ni même Athéna ne pourrez jamais me faire changer ma voie. Je n'obéis à personne ni à aucune règle. Tout ce qui porte une armure noire doit mourir et peu importe les moyens!"


Le saint ensuite avait parlé du septième sens, l'essence même du cosmos. C'était le seul moyen pour le bronze de vaincre son opposant. S'ancrer dans le cosmos et le faire exploser à l'infini. Son maître ne lui avait jamais parlé d'une telle puissance, Pourquoi? Par peur de ses pouvoirs du Phœnix? il n'en savait rien mais il se devait de déployer sa puissance jusqu'à sa limite ultime et faire renverser le mur d'or qui se dressait devant lui, il devait y arriver même s'il devait en souffrir les milles douleurs. Malheureusement le saint était dans un sale état, pas à cause de la blessure inflige par le gold mais par cet air qui était si rare. Il devait économiser ses gestes et c'est pour ça qu'il décida de sa stratégie à suivre. Le cosmos du saint brûla intensément, il en augmenta le plus possible sa force et son intensité. Bientôt, le bronze ne sentait presque plus la douleur due au feu.


"Ne me renvois plus mes attaques, je suis le feu du Phœnix !!!"


Ishiro décolla du sol et battit de ses bras, ils furent alors entourés de feu formant des ailes. Bientôt des colonnes de feu sortirent du sol. Le saint plia ses bras contre sa taille, les poing fermés puis les rejoignit vers l'avant en criant:

"HO YOKU TEN SHÔÔÔ !!!!!!"



Les trombes de feu se dirigèrent l'une vers l'autre créant ainsi une seule et même trombe. Ishiro continuait sa dans du Phœnix, battant de ses ailes. A chaque battement, le sol se soulevait et des rochers en décollèrent. Tous les amas rocheux se dirigèrent vers le Lion.

"TU BRULERAS EN ENFER POUR L'ÉTERNITÉ !!!"




D'un seul coup de poing, Le bronze frappa en direction du gold. La trompe prit alors la forme du Phœnix et frappa de plein fouet le Lion. Une énorme explosion s'en suivit, les rochers tombant, se fracassant. Le chevalier d'Athéna fut lui même propulsé vers l'arrière et atterrit tant bien que mal au sol. Il admira avec stupéfaction la puissance dégagée par son attaque. Tout s'écroula devant lui, un grand brasier jaillissait des roc. Le saint de peur de voir se retourner contre lui son attaque se mit en garde, il se devait d'être prudent.


"HA HA ! HA ! Alors que dis tu de ça chevalier? Tu ne t'y attendais pas hein? "


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Ven 15 Avr - 19:09

Bien qu’il ne les partageât pas, Corell n’était pas choqué par les paroles du jeune Chevalier de Bronze. Juste surpris. Une minorité de Saints partageaient la même vision qu’Ishiro : se battre pour eux-mêmes, se complaire dans leur folle indépendance, et se rassurer qu’ils maîtrisaient leur destin, et qu’ils ne vivaient que pour eux-mêmes… Cela faisait plus sourire le Lion qu’autre chose. Ils clamaient leur liberté haut et fort, mais jamais il n’avait vu l’un de ces Saints manquer à l’appel lorsque la vie d’Athéna était en danger. Aussi, leur tempérament ne le dérangeait pas plus que cela, tant qu’ils restaient dans le droit chemin, et ne sombraient pas dans l’obscurité.

En ces temps troublés, toute aide est la bienvenue… Même ces Rebelles.

Et encore, c’était un bien grand mot. Corell soupçonnait clairement qu’ils faisaient cela par esprit de compétition, pour se démarquer. Mais Athéna était bel et bien dans leur cœur, au centre de leur existence. Ils ne l’avoueraient jamais. C’était juste une réalité. Ce qui surprit le puissant Lion d’Or, c’est que cette idéologie sorte de la bouche de l’apprenti du Chevalier d’Argent du Centaure. Abranius, paix à son âme, n’était pas ainsi. Néanmoins, le Maître, dont l’expérience et le respect des autres égalait celui des Chevaliers d’Or, avait dû atteindre la même conclusion que lui. Corell dut revenir à la réalité, alors qu’Ishiro déversait toute son énergie sur lui, avec une rage renouvelée. Le Feu du Phénix se rua vers le Lion… En une attaque qui n’avait rien de semblable à la précédente. La colonne de feu était réellement gigantesque, preuve des promesses placées en Ishiro. Le Bronze avait réellement relâché son cosmos en une colossale quantité, et une brutalité sans égale. Une brutalité qui rappelait beaucoup celle du Lion, au plus profond des combats…

Une fois de plus, Corell mit son bras en opposition devant ce maelstroms de flammes rouges et orangées, opposant ses Foudres au gigantesque Phénix qui fondait sur lui, toutes ailes déployées. Le tissu d’éclairs du Chevalier du Lion se reforma en un instant, formant une barrière infranchissable, sur laquelle le Phénix s’écrasa de toute sa puissance. Le Lightning Shield ploya sous la puissance du Ho Yoku Ten Shô, faisant grimacer le Lion sous l’effort. Mais aucune brèche n’apparut. Aucune flamme ne toucha le Chevalier d’Or. La grimace se transforma en un sourire de victoire alors que le vent tournait, et que le cosmos retournait une partie de la technique d’Ishiro contre lui. Le Bronze fut frappé par ses propres flammes, s’envolant sous la violence du choc et du vent créé par le cosmos en furie du Chevalier d’Or. Corell se permit de souffler très légèrement pour récupérer, sans qu’Ishiro ne le perçoive… De toute façon, de la manière où Phénix frappa le sol, il avait bien d’autres chats à fouetter.

« Je dois l’avouer, je ne m’y attendais pas… Ton attaque était bien plus puissante que la précédente. Je t’ai sous-estimé durant un court instant, ne pensant pas que ta formation soit si avancée. Néanmoins, Chevalier, tu es loin du compte… Puisses-tu me frapper mille fois avec ton Ho Yoku Ten Shô, qu’aucune de tes flammes ne touchera mon armure… »

Autour du Lion d’Or, les rochers soulevés par le dégagement de cosmos d’Ishiro commencèrent à retomber par dizaines… Les rocs allaient de la taille d’une bille à celle d’un cheval. Et ils chutaient droit sur les deux hommes. Corell croisa les bras, ne quittant pas le Phénix des yeux. Le ciel fut alors strié d’éclairs lumineux. De multiples jets de cosmos acérés s’en allèrent frapper les rocs, s’acharnant sur chacun de ceux les menaçant pour les transformer en poussière en une seconde. Corell sourit.

« Je ne voudrais pas que tu sois en trop mauvais état pour admirer ma véritable puissance… Observe bien. »

Son sourire disparut, ses traits devenant soudain extrêmement sérieux. Décroisant les bras, il mit un pas en avant tout en fléchissant son poing droit contre son corps. Il ferma les yeux. Le cosmos du Chevalier du Lion explosa soudain. Une formidable pression sur les lieux, clouant Ishiro sur place. Le sol se fendilla en des dizaines de crevasses d’où émergea des vagues d’énergie dorée s’envolant vers les cieux, envoyant des rocs dans les airs. Cela rappelait les effets qu’Ishiro venait tout juste de faire avec sa technique, mais ici, à une toute autre échelle. Le cosmos était tout simplement colossal, infiniment puissant, comme éternel. Les rochers quittant le sol se désagrégeaient à mesure de leur envol, incapables de supporter l’énergie brute du Chevalier.


Dans le ciel se créèrent en un instant de sombres nuages noirs d’où émergèrent des dizaines d’éclairs gigantesques qui vinrent frapper le sol autour des deux opposants, sans les toucher pour autant. L’air en lui-même était comme chargé d’électricité, des éclairs électriques apparaissant et disparaissant çà et là. Les lieux étaient réellement devenus un Enfer, épicentre d’une fabuleuse férocité. Un gigantesque Lion apparut au dessus de Corell, toisant Ishiro de ses yeux de lumière, grondant à en faire trembler le sol. Corell ouvrit alors les yeux.

« Subis la puissance des Chevaliers d’Or… Subis les Crocs du Lion. »

LIGHTNING BOLT



Le monde s’effondra autour du Chevalier Phénix lorsque Corell déploya son bras. Une colonne d’énergie dorée en émergea, passant instantanément de quelques centimètres à plusieurs mètres de diamètre. En se ruant vers Ishiro, le simple fait que le Lightning Bolt rasait le sol sans le toucher suffisait à creuser une profonde crevasse. Toute créature microscopique, toute molécule, tout atome se trouvant sur son chemin fut immédiatement effacé de la terre. Le Chevalier de Bronze ne put qu’apprécier la fabuleuse lumière dorée émanant de la technique avant qu’il ne devienne un minuscule point dans le torrent de la Colère du Lion.
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1760
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Dim 17 Avr - 1:09

Ishiro sentit comme de la chaire bruler et compris que ce n'était pas celle de Corell mais la sienne et bien plus que sa précédente attaque. Le Lion de par la puissance de son bouclier de foudre avait encore une fois réussi à renvoyer l'oiseau de feu contre son maître l'envoyant valser et le brûlant par la même occasion. Des gouttes de sueur perlaient sur le bronze, comme a t-il pu réussir à renvoyer une telle attaque? Celle qui avait tué la quasi totalité des black saints. Les chevaliers d'or jouaient décidément sur un autre terrain et le saint sentait qu'il ne prendrait pas le dessus ... A moins que ... Ishiro gloussa, dans sa tête ça ne prit qu'un millième de secondes mais la pensé d'utiliser une telle attaque prit une éternité mais c'était le seul moyen de prouver qui il était face au Lion d'or. Comme l'avait dit Corell, son attaque puisse t-elle être lancée des milliers de fois n'atteindrait jamais son armure d'or c'est à ce moment là alors que le chevalier Phœnix choisit de ne plus s'attaquer physiquement au chevalier d'or mais mentalement. il n'avait jamais utilisé cette attaque auparavant, il l'avait crée pour faire souffrir les black saints, mais là l'occasion était de toute beauté. Ishiro attendit le bon moment pour lancer son attaque et c'est au moment ou Corell décroisa les bras qu'il lança son rayon.

"Hô ô gen ma ken !!!"


Le Lion trop occupé à se concentrer sur son attaque ne vit pas le rayon transpercer son cerveau. Si bien qu'il crut parfaitement lancer son attaque contre le chevalier de bronze. Tout se passa comme il devait se passer, les éclairs, la pose, la colonne d'énergie dorée. Mais cette colonne ne toucha pas le Phœnix mais une autre forme qui apparut au moment de l'impact. Elle toucha ce qui semblait être la déesse Athéna en personne. Le corps de la déesse se détruisait petit à petit. Le jeune femme hurlait de douleur, le cri allant directement dans les oreilles du gold. La souffrance d'Athéna était atroce, son corps se déchiqueta, un bras tomba puis le suivant puis son corps couvert de sang tomba en morceau de chaire éparses sur le sol. Seul la tête était restée debout sur le cou déchiqueté à même le sol regardant Corell avec des yeux tristes et de pitié. Elle prit même une voix des plus meurtries des plus douloureuses.

"Chevalier Corell, comment as tu pu me tuer? Toi qui était l'un des plus fidèles chevaliers de ma confrérie."


Le gold saint ne put s'empêcher de prendre la tête de la déesse et se lamenta jusqu'à ce que le visage d'Athéna devienne alors démoniaque et sourit au Lion.

"HA! HA! HA! HA!"


Rit-elle à haute voix devant le visage du saint. Le visage explosa alors en milles morceaux ne laissant que trace de sang sur l'armure d'or. Tout celà n'était bien sûr qu'illusions. Ishiro était indemne, appuyé sur l'un des rochers écroulés, il en profita pour récupérer un peu de ses forces. Il n'était pas certain que le Lion en sorte mais il l'espérait. Cette attaque n'avait pas été lancée pour tuer le saint d'or mais dieux seul sait les dégâts qu'elle peut occasionner ainsi que la mort. Ishiro regarda Corell qui était immobile, le bras tendu, poing devant n'ayant jamais lancé réellement le lightning bolt. Ishiro croisa les bras et parla au saint espérant qu'il l'entendrait.

"Tu as subi mon illusion du Phœnix, ton corps s'est arrêté juste au moment de ton attaque que tu n'as jamais lancée, juste dans ton esprit ... Cette attaque ne fait pas de dommages physique mais mentaux, elle vise à détruire les nerfs du cerveau. Vas tu t'en sortir chevalier car même les chevaliers d'or ne devraient pas s'en sortir sans aucune séquelles."

Le Phœnix observa toujours le Lion avec attention se concentrant sur son cosmos et son souffle ...


HRP: voila j'ai tenté un coup de bluff en rp, si problème envoies moi un mp. J'ai joué le moins possible ton personnage pour te laisser faire à ta guise Wink


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Jeu 21 Avr - 0:37

Le cri de la jeune femme transperça le cœur du Lion. Le temps s’arrêta pour Corell lorsqu’il vit qu’il venait de commettre l’imparable. Athéna était revenue de l’Olympe… Et lui, le Cinquième Chevalier d’Or, qui vouait un amour sans bornes à sa déesse qui représentait son passé, son avenir, sa raison de vivre, venait de déchirer cet amour de la puissance de son cosmos. C’était l’un de ces instants maudits où tout semblait stopper, où le cerveau ne parvenait pas à analyser, ne parvenait pas à se rendre compte que ce qui se passait était la réalité. Ces instants de profonde détresse, de profond silence, où l’âme se rendait compte que ce qui faisait d’elle ce qu’elle était venait d’être détruit, d’un claquement de doigts. Mais cet instant de solitude de la conscience ne durait jamais longtemps. Après venait les regrets, la colère, l’incertitude.

« Athéna !!!!!!!!!!!!!!! »

Oubliant sa stature de Chevalier d’Or, Corell courut vers sa Déesse, les mains en avant, veine tentative inconscient de vouloir réparer son erreur. Une erreur qui n’était pas réparable. Il avait frappé Athéna de toutes ses forces. Il le savait. La vie de la Déesse était révolue. Il venait de tuer la femme qu’il aimait, et par cela même l’avenir de la justice, de la paix, de l’humanité. Il avait condamné, en un simple claquement de doigts, son cœur ET la Terre entière à l’obscurité.

Pourtant, plus il s’approchait, plus ce qui restait de conscience dans son esprit brisé se révoltait devant la scène qui se déroulait devant lui. Il connaissait mieux que quiconque les effets du Lightning Bolt, pour y avoir eu recours maintes et maintes fois. La victime avait parfois un trou béant dans la poitrine, lorsque Corell polarisait son énergie au maximum, où finissait brûlée, calcinée par l’énergie contenue dans ses éclairs. Le Lightning Bolt était en réalité une technique très propre, car la tension électrique qu’elle contenait cautérisait immédiatement les Ici, la scène tournait au cauchemar. Le corps d’Athéna se désagrégeait de la plus horrible des manières. Ses bras et ses jambes tombaient. Le sang coulait partout. L’acte était là. Les effets, eux, étant en déphasage total avec la technique dont il était question. La scène qui se déroulait sous les yeux du Saint était barbare. Il y régnait des ondes profondément malsaines, qui n’auraient jamais eut lieu d’être entre la Déesse Athéna et le Chevalier d’Or du Lion, même dans un instant comme celui-ci.

D’une manière aussi abrupte qu’il s’était élancé vers Athéna, Corell stoppa. Son regard quitta la Déesse dont les cris inhumains continuaient de briser le silence pesant qui régnait sur l’Olympe. Il tourna alors lentement la tête dans la direction du Saint de Bronze, et concentra toute son attention sur Ishiro. Il le regarda, non pas avec les yeux, mais avec le cosmos. Toute détresse disparut alors de son regard, laissant place à une profonde colère, mêlée à de la consternation. Il avait compris. Et il n’aimait pas cela.

« Comment oses-tu la maltraiter ainsi… Comment peux-tu ne serait-ce qu’y penser !!!! Athéna est notre Déesse, notre guide, notre lumière. Nous sommes ses Chevaliers !!! Abattre ses ennemis est une chose. La manière de procéder en est une autre !! Ce sont tes actes qui font de toi ce que tu es… Et cet acte n’est pas celui d’un Chevalier d’Athéna. »

Le Chevalier du Lion amena ses mains devant lui, paumes face à face, à quelques centimètres de distance. Son cosmos doré se mit à luire alors que l’homme concentrait toute son énergie entre ses mains, à mi-distance entre ses paumes. Au centre exact de la sphère formée par ses mains se forma une bille de lumière dorée. Elle brillait comme une étoile, auréolant le visage sévère du Chevalier d’Or, témoignant de la quantité phénoménale d’énergie accumulée dans une sphère si petite. La sphère en elle-même se présentait comme une minuscule étoile dont émergeait des langues de plasma doré. Alors que le Lion avait stoppé son approvisionnement en énergie, elle semblait continuer à grossir, comme si elle s’auto-régénérait, devenant de plus en plus lumineuse.

« Voyons jusqu’à quel point tu peux maintenir cette maudite illusion en place… Je ne peux pas laisser une telle folie continuer. »

Les mains du Lion d’Or libérèrent le photon qui atteignait à présent la taille d’une balle de golf. Ce dernier se rua vers l’illusion de la Déesse de la Sagesse, dont il ne restait maintenant plus que la tête par terre, et qui représentait le point focal de l’Illusion du Phénix. Lorsqu’il parvint devant le visage ensanglanté d’Athéna, il fit une brève lumière…. Avant d’exploser. Le monde devint d’un blanc immaculé, alors que la Puissance du Lion détruisait l’Illusion avec une efficacité sans égale. Le pauvre Phénix ne put contenir l’énergie du photon. Lorsque la réalité revint, Corell n’attendit pas un instant.

LIGHTNING… PLASMA !!!!


Les Griffes du Lion frappèrent Ishiro avec une brutalité faisant respect à la réputation de Corell. Le monde de devint qu’ombres et lumières alors que les jets acérés à la douce lumière dorée fondaient sur le Chevalier Phénix par millions, tous d’une efficacité optimale, d’une précision remarquable, et d’une vitesse atteignant celle de la lumière. Tout alla trop vite pour le Saint de Bronze, incapable de suivre ne serait-ce qu’un centième de la technique qui s’acharnait sur lui tellement elle était rapide et imprévisible. Et bien que ce manque total de respect, de considération et de loyauté envers Athéna donne à Corell des envies de meurtres, il s’abstint de continuer sa technique, souhaitant éviter de blesser le jeune homme trop gravement. Son cosmos à nouveau calme, il se dirigea vers Ishiro, mettant un genou à terre à côté du Saint incapable de se relever.

« Le Phénix est un rebelle. Un solitaire. Je peux le comprendre. Mais en faisant de telles illusions, en se servant ainsi d’Athéna d’une manière si odieuse… Tu ne rends pas honneur à ton armure, et au sacrifice qu’a consentit ton maître pour forger l’être que tu es. Une illusion doit rester réelle, et acceptable par ton adversaire, si tu souhaites qu’elle fonctionne. Tu aurais pu trouver tellement d’autres scénarios pour me torturer… Mais tu as voulu trop en faire, et trop vite. Que cela te serve de leçon. »

Tout en se relevant, le Chevalier d’Or leva un doigt. Ishiro quitta le sol, et s’en alla flotter dans les airs. Le Lion frappa, le cueillant d’un puissant coup de pied tournant qui envoya son adversaire contre un arbre à une dizaine de mètres de là.

« Tu me fais perdre mon temps. Tu oublies que tu es là pour apprendre, non pour vaincre. Jamais tu ne survivras à la prochaine Guerre Sainte si tu n’atteints pas le Septième Sens, l’Ultime Cosmos. Au lieu de te concentrer sur moi et sur la meilleure façon de me faire souffrir, axe plutôt ton esprit sur ton cosmos, et sur tes propres capacités. »
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1760
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Ven 22 Avr - 12:55

Le jeune garçon écarquilla les yeux, l'illusion du Phœnix avait marché mais pas entièrement, aucun saint du sanctuaire n'aurait pu y résister. Il savait maintenant que seul les chevaliers d'or en étaient aptes même s'ils en ressentirent l'effet. Corell avait un esprit des plus grand. Ishiro se mit alors sur ses gardes, grognant des dents. Il brisa aisément l'illusion de son attaque dorée. Ishiro ne put contenir une telle puissance. Rouvrant les yeux, il entendit à peine les chevalier lancer son attaque qu'il ne vit qu'un éclair dorée. Il s'écrasa à terre, peau calcinée à certains endroits, habits montrant des déchirures, armure fissurée à beaucoup d'endroit et heaume du Phœnix en cendres. Le saint de bronze gisait face contre terre, les yeux embués, la douleur parcourant tout son corps de haut en bas, il ne pouvait plus bouger, tellement la douleur était insupportable. Toucher le Lion avec une telle attaque a été fatale pour le japonais et il en ramassa les frais. Ishiro sentit le chevalier d'or se mettre près de lui et lui fit la morale concernant son attaque et son honneur de chevalier vis à vis de son armure. Le bronze ne dit rien, il n'en était tout de façon incapable pour l'instant. Le saint sentit alors son corps se relever, lui qui ne voyait rien, tout était floue. Il se fit projeter d'un coup de pied et atterrit contre un arbre qui l'accueillit, freinant sa chute. Le Phœnix était toujours à terre, ne bougeant pas. Corell continua alors son sermon. Ishiro faisait perdre le temps du chevalier d'or. Un silence vint, le vent soufflait le long des rochers tombés lors de l'attaque de tout à l'heure. Le Phœnix rompit le silence de ses quelques mots.

"Tu ne comprends donc pas ? As-tu oublié mon nom chevalier?"


C'est alors qu'un cosmos s'éveilla calcinant l'arbre qui avait permis d'arrêter le jeune saint. Sous les yeux de Corell, le cosmos sortit en colonne de feu perçant les nuages dans le ciel. Ishiro se releva doucement, sourire aux lèvres mais le plus stupéfiant était que son heaume était revenu, intact. Les fissures et les morceaux d'armures enlevées se collèrent. L'armure du Phœnix était comme neuve. Le cosmos du saint n'avait plus rien de pareil comparé au début de l'entraînement. Le Phœnix était debout, poings fermés, ses queues de Phœnix voltigeant dans les airs suite à la montée en puissance de son cosmos.

"Avoir utilisé Athéna dans l'illusion m'a permis de voir ressortir toute ta colère, ton attaque fut plus puissante que jamais et j'en ai subi les frais. Je suis obligé de faire en sorte de risquer ma vie pour cet entraînement et d'avoir l'illusion de te vaincre, comme cela tu me frapperas encore plus fort, frôlant ainsi la mort. Oui, frôler la mort!"


Un Phœnix de feu jaillit alors et monta dans les cieux, peut être qu'il serait vu des dieux au sommet du mont Olympe ... Puis tout s'arrêta net, le cosmos du saint disparut même s'il était toujours constant dans le corps du chevalier de bronze.

"L'armure du Phœnix est l'armure la plus puissante de toute la chevalerie, elle n'a pas besoin d'être réparée, se restaurant d'elle même. Qui plus est, elle me procure la force de renaître de mes blessures tel le Phœnix renaissant de ses cendres et me permet d'être plus puissant à chaque coup porté. Tu m'as porté un coup presque fatal Corell et me revoilà debout, plus puissant qu'avant. As tu compris Lion ou je voulais en venir? M'entraîner avec toi était le meilleur moyen de devenir plus fort, mon maître n'étant pas un chevalier d'or."


Ishiro s'avança vers le chevalier d'or d'un pas déterminé.

"Quand à mon armure, si je n'en étais pas digne, cela ferait un moment qu'elle serait partie rejoindre sa Pandora box !"

Le cosmos du saint se déploya à nouveau, il n'était qu'à un mètre du gold. Ishiro joignit ses poings devant lui et hurla:

"HO YOKU TEN SHÔÔÔ !!!!!!"

Une bourrasque de feu sortit des poings du bronze, Corell était complètement prisonnier des flammes, les rochers récemment écrasés se soulevèrent de nouveau, emportés par la trombe de feu. Ishiro déploya son cosmos au maximum, sa puissance avait augmenté. Le jeune homme arma alors son poing et lança:

"Frappes moi de toutes ta puissance Corell! Que mon cosmos grandisse encore !!!"


Le Phœnix frappa vers l'avant dans la trombe, un oiseau en sortit et une explosion de feu retentit. L'attaque du saint n'avait plus rien à voir avec celle de tout à l'heure. Les rochers explosèrent dans tous les sens, le feu était partout, la terre tremblait sous la puissance de son attaque. Ishiro fit un bond en avant et se remit en garde. La douleur continuait à parcourir le corps du saint mais il tint bon, il se devait de tenir, afin de découvrir l'ultime cosmos. Ishiro sentit quelque chose de différent en lui, son cosmos n'avait jamais été aussi grand que maintenant, était-il sur le chemin du septième sens?


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Mer 27 Avr - 0:07

Le Chevalier d'Or du Lion se contenta d'un fin sourire lorsque le Chevalier de Bronze en appela à sa capacité légendaire, celle là même qui avait rendu cet oiseau si célèbre: renaître de ces cendres, encore et encore. Ishiro semblait avoir maîtrisé à merveille cette technique secrète qui le rendait presque invincible...

Presque...

Corell prit tout de même un instant pour apprécier la technique d'Ishiro dans ses plus infimes qualités. Il fallait l'avouer, cette renaissance était incroyablement efficace. Elle agissait à la fois sur le cosmos du Chevalier de Bronze, dont les pulsations étaient de plus en plus fortes, mais également sur le corps du Chevalier, revigoré, et sur son armure. Cette dernière resplendissait comme au début du combat, ne laissant paraitre aucune trace des attaques successives du Lion Or. Bien qu'il ait entendu parler de ce trait de caractère du Phénix par le passé, et qu'il n'y ait jamais vraiment songé, à présent qu'il l'avait vue à l'oeuvre, Corell envia le jeune homme.

"J'avoue que renaître ainsi te confère une incroyable opportunité en combat... J'envie ton don, Chevalier. Mais je te conseille de t'en servir comme un moyen de dernier recours, et non comme une béquille sur laquelle s'appuyer en permanence. Cela doit te donner l'avantage dans le combat, un avantage qui te permette de vaincre rapidement ton adversaire, avant qu'il ne comprenne les subtilités de ta technique. Car crois moi, il y a bien des façons de détruire son adversaire, sans avoir à le tuer..."

Le Lion parlait en connaissance de cause. Il avait pu voir, durant ses multiples périples à travers le monde, des Chevaliers plus fourbes les uns que les autres. Ils disposaient de techniques malsaines, rendant leur adversaire complètement fou au point de ne plus savoir qui il était, ou encore d'envoyer leurs jambes, leurs bras voire même leur cœur dans une autre dimension.

Corell dut revenir à l'instant présent car Ishiro, fort de sa nouvelle condition, n'hésita pas à l'attaquer de toute la puissance de son cosmos. Le jeune homme avait déjà utilisé cette technique de feu précédemment, mais Corell eut plaisir à voir que Phénix avait considérablement augmenté sa puissance de frappe. Même s'il renaissait, le Bronze élevait peu à peu son cosmos vers un objectif qu'il ne connaissait pas, mais dont il s'approchait sûrement, inexorablement.

Mais cela n'en était pas assez pour briser la défense de Foudre du Chevalier d'Or. Une fois de plus Corell n'eut qu'à lever un bras pour générer un puissant bouclier crépitant d'éclairs. Le torrent de feu s'y brisa comme l'écume de brise sur les rochers. Le feu fut repoussé vers l'arrière, puis catapulté par le cosmos du Lion, droit vers son adversaire. Le Ho Yoku Ten Shô frappa son créateur, l'envoyant à terre.

Pourtant, cette fois-ci Corell ne s'approcha pas d'Ishiro. Lorsque le Bronze se releva, le monde avait changé autour de lui. La lumière du soleil semblait s'être éteinte, laissant derrière elle des centaines de flammes de lumière virevoltant dans les airs, offrant une magnifique lueur dorée à la Montagne des Dieux.

Photon Invoke

Le Lion ne quittait pas son adversaire du regard, afin d'éviter que le Bronze ne tente une fois de plus d'utiliser l'illusion du Phénix. Précaution inutile, car le Cosmos du Chevalier d'Or s'était abattu sur le lieu du combat, générant une pression colossale. Le Chevalier de Bronze était incapable de bouger.

"Ainsi, tu souhaites voir toute l'étendue de mon pouvoir, Chevalier... Qu'il en soit ainsi. La souffrance que tu as connue jusqu'à ce jour n'était rien. Le monde deviendra d'un blanc immaculé lorsque tu ne feras plus qu'un avec la douleur... Subis la fureur du Lion... Subis la technique tueuse de Dieux... Fais face à ta mort. Prie qu'Athena te vienne en aide."

Cosmos Open

Le monde se déchira autour d'Ishiro. Peu à peu, ses repères de volatilisèrent. Le sol, l'herbe, les arbres, les cieux disparurent en un instant, ne laissant place qu'à l'éternelle étendue de l'espace profond. Étoiles et galaxies toisaient les deux Chevaliers. Les deux hommes se tenaient au beau milieu de l'espace intersidéral. Seuls? Non. Les photons de cosmos continuaient de flotter tranquillement. Mais ils avaient changé. Comme pris d'une volonté propre, ils grandissaient à l'oeil nu, passant de grains de poussière lumineux à la taille de petite billes, ou de balles de golf. Leur énergie intérieure pulsait, totalement indépendante, utilisant leur propre force pour augmenter en puissance, comme s'ils s'émancipaient peu à peu.

Photon Drive

Le Lion d'Or avait déjà utilisé cette technique pas le passé. Elle lui avait permis de chasser le Dieu Poseidon du Sanctuaire Sacré, et de vaincre le Juge du Garuda. En temps normal, les photons se seraient dirigés vers Ishiro, explosant de l'intérieur du corps du jeune homme. Mais cela sa déroula différemment. Les photons se dirigèrent vers le Lion. Et alors que ce dernier fléchissait son bras contre son corps, les photons vinrent tournoyer autour de ce bras à une vitesse folle, formant un cylindre de lumière.

Lightning Photon


Corell frappa. Une gigantesque colonne d'énergie se déploya de son bras, occultant immédiatement Ishiro. L'attaque n'avait rien à voir avec les techniques précédentes du Lion. Elle était dix fois, cent fois plus puissante. Les photons se déversèrent sur Ishiro, le frappant en des dizaines de points, traversant son corps de part en part.

Corell aurait pu tuer le jeune homme avec la plus grande facilité. En concentrant ses photons, il aurait pu créer un trou béant à la place du cœur d'Ishiro... Mais il ne le fit pas. L'objectif du Saint d'Or n'était pas d'éliminer le jeune Chevalier, mais bien de lui apprendre la souffrance dans sa forme la plus pure, et, en même temps, de tester sa nouvelle technique. Les photons qui frappèrent le Phénix furent nombreux, mais ne touchèrent aucun organe vital. Néanmoins Corell concentra ses photons en certains points, brisant instantanément l'Armure du Phénix, annihilant complètement son matériau pourtant créé par Hephaistos, mais uniquement aux endroits où elle ne protégeait pas Ishiro, telles les épaulettes, ou les parties hautes du casque. Malgré tout, l'Armure du Phénix fut détruite par la technique, incapable de faire face à une telle suprématie de puissance. C'est un chevalier sans armure, au corps calciné ponctué de plaies béantes, qui toucha le sol lorsque tout fut terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1760
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Mer 27 Avr - 8:57

Incroyable, malgré toute la puissance lancée par Ishiro, Corell fut à même de repousser toute la force de l'oiseau de feu. Le saint eut à peine le temps d'écarquiller les yeux qu'il fut emporter par la technique du Phœnix. Ishiro s'écrasa sur le sol, il se relevait à peine que quelque chose se passait. Tout l'environnement autour de lui disparaissait, il n'y avait plus qu'une galaxie entre lui et le gold qui lui, concentrait une multitude de poings lumineux. Le Phœnix ne put bouger tellement la lourdeur du cosmos du chevalier d'or était grand. Comme une proie paralysée contre son prédateur. Ishiro essayait de bouger les jambes mais rien y fut. Corell lança son rayon mortel et le saint de bronze prit tout en pleine face. Son armure ne tint pas longtemps et fut réduite en poussière sous la puissance de l'attaque ultime du Lion. Ishiro sentait une douleur des plus atroce lui parcourir le corps. Les millions de points lumineux le tuait à petit feu, le saint s'effondrant une nouvelle fois avec fracas au sol. Le Phœnix, anéanti, ne bougeait plus d'un iota, tous ses membres étaient meurtris, calcinés. Il ne voyait plus rien, que du noir autour de lui. Petit à petit, il sentait la dernière flamme de sa vie s'éteindre comme une bougie. C'est alors que dans l'immensité du vide noir, une petite goutte d'eau lumineuse frappa le sol créant une onde chaleureuse, elle entoura le saint... Ishiro croyait qu'il s'agissait d'Athéna mais non, l'image de sa mère sortit hors du centre de l'auréole lumineuse... La femme était là, priant regardant son fils agonisant, les larmes aux yeux. Il revit alors sa mère se faire atrocement poignardée par les chevaliers noir. Il se revit lui aussi sur le navire et vit exploser tout le bateau par son cosmos. C'est là que Ishiro comprit que la seule fois ou il put réellement brûler son cosmos, c'était sous le coup de l'émotion, son maître l'avait ressenti par la suite, ne le tuant pas mais l'adoptant. Ishiro cachait au fond de lui un cosmos immense et il ne venait pas de sa colère mais de tout son ressentiment par rapport à son passé. Il devait chercher au plus profond de lui cette puissance et c'était cette goutte d'eau, l'image de sa mère pleurant son fils. L'image bientôt se volatilisa en oiseau de feu et déchira le ciel, laissant une trainer de feu. La plaine d'entraînement fut soudainement entourée par des ondes de feu. Elles sortirent tout droit du corps inerte du Phœnix, les ondes se firent de plus en plus nombreuse et la température augmentait au fur et en mesure qu'elles sortaient. Des petits points lumineux apparurent, ils étaient orangés et comblaient les vagues de cosmos. La chaleur devenait insoutenable. Corell ne pouvait plus bouger d'un iota, la chaleur tellement grande et le cosmos qui augmentait avec vivacité Ishiro était derrière le chevalier d'or. Il était debout, sans son armure mais toujours inconscient, entre la vie et la mort. Ses yeux étaient fermés mais il parla alors au gold qui lui aussi était entouré par la puissance du cosmos de feu du Phœnix.

"Corell, j'ai très bien compris ou tu voulais en venir. La puissance, la haine ne fait pas tout, je m'en servais pour détruire mes ennemis mais elle n'aurait jamais pu avoir raison de mes adversaires, je dois désormais chercher au plus profond de moi même cette goutte d'eau, cette image, celle de ma mère qui me fit m'éveiller au cosmos de par sa mort ... Mon idée de vengeance avait bien trop pris le dessus pour découvrir cette puissance qui avait détruit notre navire ... Je vais te faire subir l'explosion du Phœnix, même si je ne risque peut être pas de m'en sortir après ... Merci chevalier !

PAR L'EXPLOSION DU PHŒNIX !!!"


Des ailes de feu se matérialisaient derrière le dos d'Ishiro et enveloppèrent les deux saints. Le Phœnix de feu descendit sa tête et une boule de feu en surgit pour exploser. L'explosion fut d'une extrême puissance, déblayant tout sur son passage que ça soit les rochers qui fondaient ou les arbres qui se calcinaient. L'onde de choc détruisit les côtés du mont olympe, la terre tremblait. Les flammes léchaient le Mont des dieux et un Phœnix s'échappa vers les cieux pour disparaître une bonne fois pour toute. Était-ce la fin d'Ishiro, son corps gisait à terre, il était là à terre, inconscient, le sourire aux lèvres, il ne pouvait voir ce qui était advenu du chevalier d'or mais il était certain qu'il ne pouvait s'en être sorti indemne de sa dernière attaque du Phœnix. Il avait atteint le septième sens même si sa vie avait peut être pris fin. Mais le Phœnix renaîtra chaque fois de ses cendres, Déjà l'armure du bronze commençait à réapparaitre sur son corps blessé, presque mort ...


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Ven 6 Mai - 17:13



L’inquiétude de Corell devant le corps inanimé du Chevalier Phénix, qui paraissait bel et bien mort après avoir reçu une technique de la puissance du Lightning Photon, même si celle-ci avait été considérablement muselée, allait se transformer en réel effroi lorsque le cosmos du Saint se réveilla enfin. Et quel réveil !!!! Le cosmos de l’Oiseau de Feu submergea le mont Olympe en un instant avec une effroyable puissance. Même un Chevalier d’Or de la trempe de Corell ne pouvait plus bouger. Ishiro avait réussi à sublimer son être à un point tel qu’il mettait en péril le Lion d’Or. Les flammes entouraient Corell, menaçantes. Elles n’avaient plus rien à voir avec les précédentes. Autant comparer un feu de camp à une ville en proie aux flammes. Elles étaient tellement grandes que le Saint d’Or ne parvenait même plus à distinguer son environnement. Le mont Olympe, le ciel, tout était dissimulé derrière ce gigantesque rideau de feu. Corell ne pouvait que distinguer le peu de terre qui se trouvait à ses pieds. Cloué au sol, les yeux ébahis, il n’eut qu’une seule pensée.

Le Septième Sens !!!!

L’Ultime Cosmos. Dans sa forme la plus pure, la plus innocente, la plus efficace, la plus puissante. Ishiro avait réussi !!! Sentant soudain la présence du Chevalier dans son dos, et s’étonnant pas du fait qu’Ishiro ait pu se déplacer sans qu’il ne le perçoive vu l’état perfection de son énergie, il parvint à polariser suffisamment son cosmos pour se retourner et faire face à son opposant. Il fut alors heureux d’entendre qu’Ishiro avait vu la vérité. Ce n’était pas la colère ou la vengeance qui animait le cosmos, mais l’Amour. Les liens du cœur étaient les plus puissants, c’étaient eux qui permettaient à tout homme de se surpasser. Et cela, les Spectres ou les Marinas ne pourraient jamais le comprendre. Alors que les flammes du Phénix se ruaient sur le Lion en une ultime attaque dévastatrice, Corell fit lui aussi exploser son cosmos.

« Voilà une belle démonstration de puissance, Chevalier !! Mais ne crois pas que cela sera suffisant !! »

LIGHTNING SHIELD


Le Lion leva ses deux mains en avant, formant son habituel bouclier d’éclairs devant lui. Utilisant ses deux bras pour le générer, le bouclier était bien plus puissant qu’auparavant. Les flammes de Phénix vinrent s’y briser. Incapable de les renvoyer vers son propriétaire, Corell ne faisait que les déporter sur les côtés grâce à sa formidable maîtrise de la Foudre. Les éclairs se succédaient à un rythme effréné, polarisés devant le Lion, formant une toile de lumière infranchissable.

Mais ce n’était pas suffisant. Le Lion reculait. Ses pieds solidement ancrés laissaient de profondes traces dans le sol à mesure que la technique d’Ishiro le repoussait en arrière, petit à petit. Les forces du Lion baissaient. Il redoubla l’intensité de son bouclier, qui en devint étincelant de Foudre, montrant à quel point Corell mettait toute son énergie dans cette défense. Mais le fait d’atteindre ainsi le Septième Sens, à moitié mort, conférait une force à Ishiro que le Lion ne disposait pas. C’était la force de l’âme, la force de la dernière chance, la force de l’ultime attaque, de la volonté suprême. Le cœur d’Ishiro, en cet instant précis, dépassait de loin celui du Lion. Il y avait trop de flammes. Beaucoup trop.

Dans une explosion de lumière, le Bouclier du Lion céda. Les flammes s’y engouffrèrent, finissant de le consumer, et frappant le Chevalier d’Or de toute leur puissance destructrice. Corell fut catapulté en arrière avec une grande violence, les flammes le repoussant loin dans l’une des forêts bordant la montagne. Il disparut, ne laissant alors qu’Ishiro dans le lieu calciné de la bataille. Le Bronze tomba, son cosmos épuisé, le corps brisé. L’homme sombra dans l’inconscience, le sourire aux lèvres après cet exploit. Avait-il remarqué le sourire du Chevalier d’Or, à l’instant où ses éclairs avaient cédé ? Sûrement pas…

Au bout de quelques instants, le Chevalier d’Or réapparut. La démarche féline, il s’approcha du Phénix, ses gestes ne trahissant aucune douleur importante. A vrai dire, le Chevalier semblait se porter parfaitement bien. Il mit un genou à terre à côté d’Ishiro, et sourit.

« Tu es parvenu à atteindre le Septième Sens. Tu as compris que ton cœur était le véritable déclencheur du cosmos. Et tu m’as dépassé, Chevalier… Malgré toute ma puissance, je n’ai pu contenir ton attaque. Je te félicite. »

Le Saint d’Or porta sa main au dessus d’Ishiro, paume ouverte vers le jeune homme. Un halo doré entoura alors la main du Lion et le corps inanimé, alors que de fin filins d’énergie dorée quittaient l’extrémité des doigts du Chevalier d’Or pour aller dans le corps de Phénix.

« Tu as un grand pouvoir en toi. Lorsque tu arriveras à maîtriser le Septième Sens, tu égaleras les Chevaliers d’Or. Sers-toi de cet ultime pouvoir pour défendre Athéna. Pour elle, je ne permettrai pas que tu meures en ce lieu. »

Le miracle survint. Le fluide du Lion commença à refermer les plaies sur le corps du Phénix. La chair calcinée se purifia, devenant une peau nouvelle. Bien qu’il soit toujours inconscient, l’énergie du Phénix renaquit, petite flamme de cosmos au fond de son être, mais qui allait en s’émancipant. Le Chevalier d’Or se releva et porta un dernier regard au Saint de Bronze. Le jeune homme avait mûrit durant cet entrainement…

J’ai confiance en toi, Chevalier. Utilises à bon escient ce que tu as appris aujourd’hui… Et peut être survivras-tu à la prochaine Guerre Sainte…

D’un gracieux mouvement de sa cape d’ébènes, le Chevalier d’Or s’en retourna sans rien dire, se dirigeant vers le sommet de la Montagne, afin d’attendre le retour de sa Déesse.



Arrow Maison du Lion
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1760
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   Lun 9 Mai - 12:24

L'obscurité gagnait peu à peu les pensées d'Ishiro, il ne vit pas le chevalier d'or tenter d'arrêter son attaque, il n'entendit qu'un cri de la part du saint. Saleté de bouclier pensa le bronze qui s'était écroulé de suite après son attaque sur le ventre. L'explosion retentit et il savait qu'il avait touché le gold, il le sentait, il avait senti comme une masse se faire éjecter. Puis plus aucun bruit, le calme était revenu. Le Phœnix sentait peu à peu qu'il quitterait ce monde et pourtant, il sentit comme une chaleur envelopper tout son être. Il pensa à Athéna mais non, l'or prit la place à l'obscurité et il devina que Corell soignait les blessures infligées tout le long du combat. Ishiro se sentait de plus en plus au mieux de sa personne, ses sens revinrent et la douleur diminuait au fil du temps, ses os cassés se ressoudaient un à un et les plaies ouvertes se fermaient. Les quelques rares saignements et hémorragies stoppèrent elles aussi. Ishiro n'aurait jamais cru qu'un saint aussi violent dans ses attaques pouvaient guérir les blessures aussi efficacement. Il entendit les paroles du saint d'or et était content lui aussi d'avoir découvert son véritable cosmos. Il sentait alors le chevalier du Lion quitter les lieux. Le chevalier de bronze ouvrit les yeux, il se releva peu à peu, regardant autour de lui le bas du mont olympe était calciné, il y avait des débris partout et le bronze vit la trace laissé par Corell lors de sa dernière attaque. Une grande tranchée allant se finir près d'un petit bosquet qui s'était enflammé. Il ne restait plus que des arbres noircis dénudés de toutes feuilles. Le chevalier de bronze n'aurait jamais cru que son attaque secrète était si dévastatrice. Il comprenait maintenant pourquoi le navire de son enfance avait explosé d'un coup. Le saint savait maintenant que cette attaque n'était à utiliser qu'en dernier recours absolu, il n'avait pas trop le choix pour le bien être de tous mais pas de ses ennemis. Ishiro regarda ensuite ses bras et ferma les poings. Toute son énergie était revenue et la douleur était définitivement partie. Le saint ferma les yeux et concentra son cosmos, il n'était plus le même en effet, son cosmos avait grandi. Une colonne de feu monta au ciel, une ombre en sortit, l'armure du Phœnix était revenue à lui plus puissante que jamais.

"Pft ... Il aurait pu m'attendre, je croyais qu'il serait allé la haut ..."


Ishiro se concentra et suivit alors la traînée de cosmos que Corell avait laissé. Le saint sentait qu'il était alors retourné vers le sanctuaire. Peut être avait-il senti le danger, en tous cas le bronze le suivit sans hésiter, le danger, il aimait ça. Mais Le Phœnix pressentait que quelque chose de terrible allait se passer. Il en avait la certitude. Le bronze était d'en avoir fini avec tous ces combats qui se profileraient à l'horizon.


Arrow Sanctuaire d'Athéna.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Entraînement: Grèce, Mont Olympe] Leo & Phenix, en attendant la nana aux gros nénés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Europe-