RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 De Griffon a Scylla (Evolution de Storm)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Storm


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 475

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
199/199  (199/199)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: De Griffon a Scylla (Evolution de Storm)   Ven 1 Avr - 16:48

Arrow Hommage a Ondine et nouvelle du fiston


La démarche chancelante et titubante de Storm le mena vers une grotte creusée dans les coraux, située à l’ abri des regards dans ce monde de brume de l’antarctique. Le marina n’entendait plus rien, ne voyait qu’à peine ou ses pas le menaient, il tachait de dominer un malaise lancinant ponctuant une douleur terrible et une sensation de torpeur lourde qui perturbait toute perception sensorielle.
Le griffon des mers finit par s’affaisser lourdement dans cette grotte humide ; des gouttelettes d’eau glacée tombaient ponctuellement au sol faisant résonner l’écho de leur chute dans cette espace fermée, seul bruit ou écho perceptible alentour. La grotte était particulièrement sombre mais le marina ne pouvait guère se rendre compte de ce décor lugubre tandis qu’il était en position assise, haletant, appuyé contre la paroi de cette cavité étrange. La sueur commençait à perler sur le visage du marina en proie à la douleur ; il pestait parfois sans pouvoir véritablement articuler le moindre mot. Malgré son énergie il sombrait peu à peu, proche d’être assommé complètement et de tomber dans un profond sommeil.
Soudain il se redressa brusquement, les yeux écarquillés, il se prit bientôt la tête a deux mains visiblement en proie a une violente douleur. Puis il s’immobilisa les yeux grands ouverts : au-delà de la douleur une voix se faisait entendre et résonnait dans son esprit et bientôt des images s’ajoutèrent à cette voix qui avait semblée d’abord lointaine. Storm vit ainsi de nouveau cette vision qu’il avait eu au moment d’apercevoir le prêtre Astre, cette image de Poséidon lui-même qui le considérait avec un léger sourire, puis cette vision s’accompagna d’une voix grave mais paisible qui l’appelait, répétant son nom a plusieurs reprises comme pour vouloir s’assurer de l’attention du marina qui ne pouvait guère faire autre chose que d’écouter tant son état physique le laissait a présent tétaniser, comme en état d’extase. Cet te voix masculine s’adressa bientôt a Storm plus longuement

Storm, fils de Thétis ! Je suis navré de m’adresser a toi dans des conditions aussi douloureuse mais saches que ces douleurs que tu endures ne sont que les signes d’une étape essentielle que tu franchis ; ton destin s’accomplie !


A cet instant le marina poussa un hurlement de douleur tandis qu’une onde brulante parcourait tout son corps à travers son écaille ; celle-ci semblait émettre cette chaleur, ces flammes douloureuses qui irradiaient le corps de Storm. La voix reprit alors semblant émaner ce cette silhouette que Storm percevait a présent a peine tant ses sens l’abandonnait petit a petit avec la douleur croissante

Ecoutes moi bien marinas : ton écaille est sur le point de te quitter et se retournera contre toi dans un instant si tu tentes quoique ce soit, en aucun cas tu ne dois solliciter ton cosmos au moment ou tu éprouves cette douleur, c’est la condition qu’il te fait endurer pour atteindre la prochaine étape de ton destin ! Taches de te calmer malgré les maux et écoutes moi, concentres toi sur mes paroles

Storm attribuait ses paroles à son Dieu, sans même le voir nettement, sans même pouvoir compter consciemment sur sa perception et ses sens ; il sentait qu’il pouvait avoir confiance dans cette voix qui résonnait dans sa tête. Aussi il se concentra sur cette voix qui devenait la seule chose perceptible pour le marina secoué par des spasmes douloureux, la sueur inondant son visage. La voix reprit bientôt

A présent souviens toi Storm, je sais que tu t es livré souvent a cet exercice, souviens toi de ce domaine ou tu es né, ou tu as grandi…

Au fur et à mesure que les mots résonnaient dans l’esprit du griffon des mers, des images se firent jour et il se mit à revivre des épisodes de son enfance de façon furtive, des images, fugaces, puis les souvenirs se précisèrent pour s’allonger et devenir un long métrage du passé….
Ainsi le jeune garçon aux yeux rieurs courait dans le vaste jardin du manoir de son enfance, il voyait sa mère et sa nourrice qui le contemplait, leurs visages étaient ceux de l’affection et de la joie tandis que l’enfant courait en tout sens, s’amusant à courir après les papillons, les oiseaux. Soudain la scène changea pour devenir un chemin côtier, un chemin qui longeait les terres de sa famille, au bord de la méditerranée….le garçonnet restait à contempler les océans, dans ses yeux l’absence, la solitude….sa mère le manquait et chaque soir il venait, parfois même dans la journée, et il fixait les flots, perdant son regard dans l’étendue bleue, sa tristesse bercée par les bruits marins. Un soir au loin il avait cru apercevoir une femme sur un rocher, au large ! il revit ainsi cette femme plusieurs fois, arrivant a déterminer une posture de femme immobile, au longs cheveux, il la devinait fort belle mais fort triste....à genoux elle semblait contempler le large, ou prier….Storm avait finit par assumer que cette femme pouvait être sa mère….l’enfant ne pouvait guère raisonner du fond de sa tristesse tandis que ses sens lui offraient une raison d’espérer que sa mère était vivante et non loin de lui.
Tandis qu’il revoyait ces images Storm sentit les larmes coulées le long de son visage brulant de fièvre, il sentit la profonde blessure de son enfance. Son cosmos grandit soudain et aussitôt il hurla de douleur. A ce moment la voix avertit de nouveau


Prends garde fils de Thétis, ou ton écaille va te tuer, se retournant contre toi !
Du fond de son désespoir le marina hurla, demandant pourquoi il subissait ce châtiment
Tu vas connaitre la réponse, je t’ai dis que cette étape est nécessaire. Je sais que tu souffres et que tu as déjà beaucoup souffert, mais tout cela va bientôt cesser, si tu es le guerrier engendré pour me servir alors tu survivras cette épreuve


La voix se tut tandis que les visions de son enfance reprirent pour la jeune marina sanglotant. Soudain, cette femme aperçue jadis sur son rocher devint proche, distincte, Storm pouvait la contempler de près. Elle était en effet belle et arborait un visage plein de tristesse. Ses longs cheveux noirs masquaient ses yeux tandis qu’elle était tête basse, e, prière semble t il. Brusquement elle leva la tete et une vision d’horreur fit tressaillir le marina du griffon : le visage était celui d’un monstre hideux, un visage aux yeux rouges aux éclats terrifiants ! Tout aussi brusquement les visions cessèrent et Storm s’effondra de tout son long sur le sol. Pas tout à fait inconscient il perçut de nouveau la voix

Storm, tu es né en Italie, au lieu même ou Ulysse passa lors de son Odyssée….ta mère t’a parlée de cette nymphe devenue une créature monstrueuse des océans….cette femme que tu as vue tout au long de ta vie jusqu'à ton arrivée ici, n’était pas une image de ta mère mais celui d’une des plus puissantes créature des océans ; cette créature dont tu as hérité les pouvoirs sans le savoir jusqu'à aujourd’hui….si tu survies a cette épreuve…..tu sauras son nom !

A ce moment Storm sombra dans l’inconscience


Une mélodie légère, presque inaudible, une femme qui fredonne et sort le marina de sa torpeur. Storm s’efforce de remettre de l’ordre dans ses idées, de se sortir au plus vite de cet état si particulier qui succède au sommeil. Mais quel spectacle devant lui au moment ou il se remit en position assise contre la paroi de la grotte humide. Devant lui une jeune femme en prière, les yeux clos. Brusquement l’image lui revient en mémoire : il s’agit précisément de cette femme aperçue au large du golfe de Naples dans son enfance…..puis, tandis qu’il considérait non sans émotion cette jeune femme fort belle , il lui revint également en mémoire une des légendes que lui contait sa mère pendant cette même enfance : il se souvint de cette femme qui attirait les marins par son attitude pieuse et triste…..pour mieux les attirer dans……sa grotte !
A cet instant précis, au moment ou il songeait a ce détail, les yeux de la jeune femme s’ouvrirent laissant apparaitre des yeux étranges, aussi profond que les siens, se posant sur le griffon avec une sorte de tendresse. Soudain plusieurs ombres apparurent autour de la femme, des ombres d’animaux…..cette vision interpela Storm mais ce dernier se rappela une fois encore de cette légende dont il venait de se souvenir ; de cette femme associée a des animaux dévorant les malheureux marins qui s’approchait d’elle. Les ombres, de différentes tailles étaient a présent six, entourant la femme a genou : on distinguait presque clairement l’ombre d’un loup, un ours, un serpent, un rapace, une chauve souris et un insecte rond semblable a une abeille. Tout apparaissait clair a présent dans l’esprit de Storm qui demeurait assis sans bouger ni parler : Scylla venait d’apparaitre et le regardait toujours avec insistance ; la mélodie légère résonnait toujours dans l’esprit du jeune marina ; un air chargé de mélancolie et de douceur.
La jeune femme tendit lentement la main vers Storm qui tressaillit légèrement, elle lui adressa un léger sourire puis soudain elle disparut dans une explosion de lumière. Le marina porta les mains a son visage, ébloui. Puis se frottant les yeux, il constata un nouveau prodige ayant recouvrer la vue : l’écaille de Scylla se tenait a présent devant lui, chargé d’un cosmos considérable, une aura bleue l’entourant. Puis la voix grave entendue précédemment résonna de nouveau s’adressant a Storm

Te voici devant ton destin fils de Thétis, toi dont la figure féminine, maternelle compte tant….Scylla a posée les yeux sur toi et t’accorde son pouvoir !

A ce moment Storm se rendit compte qu’il ne portait plus son écaille de griffon ; elle avait sans doute disparue pendant son inconscience mais il n’avait absolument rien sentit. Un vif éclat argenté fendit l’air tandis que l’écaille de Scylla se posa sur Storm en un éclair. Ce dernier se sentit alors investit d’une énergie prodigieuse, une énergie nouvelle. Il était un instant un véritable brasier tandis qu’il se levait et quittait lentement la grotte .Un instant le nouveau général de Scylla considéra le pilier de l’antarctique qui se dressait devant lui : ce n’était plus le pilier qu’il devait protégé se dit il avec un sourire en coin. Etirant les bras comme après un long sommeil il laissa exploser son cosmos : Scylla était de retour !
Revenir en haut Aller en bas
 

De Griffon a Scylla (Evolution de Storm)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Empire Sous-Marin :: Piliers de Poséidon :: Pillier de l'Océan Antarctique-