RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Un futur incertain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mer 29 Juin - 12:00

Les interrogations du Juge à propos du mystérieux inconnu prirent fin quand un Demi Dieu se présenta à lui avec un armure qui rappelait à Ivictus bien des souvenirs. Un telle armure ne pouvait appartenir qu'au Demi Dieu Oneiros et dieu du rêve. Sa présence inspirait le respect à quiconque dans la pièce. Il regarda le Juge et lui posa une question, Ivictus lui répondit sans problème :

Je suis Ivictus, Juge de la Wyvern ainsi que Juge des Enfers Divinité...
Et pour ce qui est de la Déesse...

Sa réponse fut interrompu par le retour de celle-ci. La Reine venait de revenir. Sa présence irradié de nouveau ce lieu si sombre.Le Juge s'était incliné de suite par réflexe et surtout par respect. La Reine des Enfers lui avait fait signe très peu de temps après de sa relever. Elle balaya la pièce du regard et fait le décompte des personnes présentes. Puis elle se tourna vers le dieu des Rêves et le salua. Une force de plus dans notre armée et surtout un Dieu ne pouvait qu'être bénéfique. Ensuite elle se tourna vers Ivictus en pointant l'épée qui n'arrivait à quitter des yeux tellement l’ouvrage était finement taillé et magnifique. Cette arme possédait à elle même une terrible puissance venu tous droit du Seigneur des Enfers lui même. Une noirceur indescriptible émanait de cette épée faisant d'elle en épée de mort et de destruction massive. Le Juge se surprit à s'imaginer cet artefact à la main et voir la destruction qu'il pourrait engendrer parmi ces ennemis. La voix délicate de sa Majesté Perséphone sortit Ivictus de ses rêves et émit des ordres clairs :

Vous avez dû ressentir le puissant cosmos d'un chevalier d'or qui vient d'arriver à la Cathédrale. Il semble désireux d'affronter Rochel, et celui-ci vient de lui souhaiter la bienvenue aux Enfers. Si le Saint parvient à défaire Rochel, Je veux que vous me le rapportiez ici-même, afin que je m'entretienne avec lui. Mais avant cela, conduisait Ostro en prison, quelques temps aux arrêts devrait le faire réfléchir.

Soit je le ferai comme vous dites je conduirai ce mécréant ici.. et amènerait ce balourd là ou il le mérite...

La Déesse tourna son attention vers Kisara qui venait juste d'arriver mais le Juge avait une mission à remplir donc il se tourna vers le grosse bête qu'était Ostro et l'attrapa et le mit sur ses épaules malgré le poids qu'il faisait le Juge pourrait normalement le ramener sans problèmes. Il essayé de s'incliner une dernière fois devant la Reine malgré le poids surprenant sur ses épaules et il réussit puis partit en direction d'une des prisons.

Tiens l’Étang des colériques le suffira amplement vu le comportement qu'il a eu... pensa Ivictus en affichant un sourire.

Il passa donc les portes du Giudecca avec le poids toujours sur les épaules et s'envola vers l’Étang qui deviendrait la demeure du Spectre pendant quelques temps ou pur l'éternité...



Arrow La 4ème Prison : L'étang des Colériques
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1196
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mer 29 Juin - 12:49

Oneiros n'eut pas à attendre longtemps les réponses aux questions qu'il avait posé au juge qui lui faisait face. Une réponse claire et précise mais, n'aurait-il pas dut se souvenir de cela ? Il semblait avoir tout perdu de ses souvenirs d'avant. C'est alors qu'il sentit un cosmos s'éveiller dans la pièce et la voix divine de la femme d'Hadès se fit entendre. Le dieu des rêves s'inclina par respect devant sa reine mais se releva très vite. Il écouta attentivement ce que disait la belle Perséphone à son serviteur. Ils semblaient réellement tous loyaux envers cette déesse en l'absence du dieu des Enfers.

Alors qu'il s'apprêtait à prendre la parole, une nouvelle personne fit irruption dans la grande salle. Oneiros posa son regard sur elle et put remarquer qu'elle cachait un petit air provocateur. Il détourna alors son regard de la jeune spectre et vit que le juge des Enfers venait tout juste de sortir de la quatrième sphère, un énorme monstre sur le dos.

Il décida donc de parler à sa déesse mais un autre événement se produisit très loin de là. Une explosion de cosmos qui illumina presque les Enfers. Bien que les portes étaient refermées, Oneiros sentit la grande puissance dévastatrice qui se déchaînait. Projetant rapidement son esprit, il put aisément comprendre ce qu'il se passait, un saint combattait un spectre avec une extrême violence, réduisant tout avec son cosmos.

*Ces saints...que fait celui là ici ? Ils ne pourront pas accusé les spectres d'avoir déclencher la prochaine guerre.*

Réintégrant son corps, il regarda le magnifique visage de sa déesse qui paraissait inquiète mais à la fois indifférente au sujet de ce qui se passait au-dessus.

-Excusez-moi, j'ai bien entendu que vous envoyez déjà le juge de la Wyvern et je pense qu'il peut aisément ramener le saint. Avez-vous une mission à me confier, je serai ravi de la réaliser pour le plaisir de la fille de Déméter et épouse de Hadès, ou alors devrais-je rester ici et vous assister ? Dîtes et ce sera fait selon vos désirs.

Oneiros n'avait pas effectuer le moindre geste pour montrer son respect ou quoi que ce soit et espérait que Perséphone ne lui en tienne pas rigueur. Ces mots avaient été prononcés sans aucune émotion mais avec conviction, il ne baissait pas le regard devant celui de la déesse mais pourtant, non pas pour la défier mais pour lui montrer à sa façon sa détermination de servir les Enfers. Son père étant encore absent, il ne recevrait d'ordres que de Perséphone et en donnerait aux spectre célestes et terrestres. Oneiros, le dieu des rêves attendit alors patiemment la réponse de la première dame des Enfers tout en ressentant les puissants cosmos qui s'affrontaient à la cathédrale.
Revenir en haut Aller en bas
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Ven 1 Juil - 22:22

J'étais mort, dépourvu de la moindre volonté mais en pleine possession de ma pensée, mon âme errait en Enfers. C'était donc la solution qu'Hades avait trouvé pour avoir la paix dans son trou à rats, pas si bête que ça au final car non seulement personne ne pouvait se rebeller, mais en plus cela lui faisait une sacré quantité de chair à canon.

Suivant l'intarissable file d'âme en attente du jugement, mon tour vint enfin. Impossible de savoir combien de temps c'était écoulé, cela pouvait faire une éternité comme un dixième de seconde, mais mon jugement lui fut bien plus festif que l'attente qui l'avait précédé. J'avais été le parfait candidat pour finir dans la première vallée, un bain de sang infernal remplit des mecs les plus violents m'attendait pour mon plus grand plaisir et même si ma volonté avait été intacte je n'aurais rien fait pour m'y opposer rien que voir un peu si l'ambiance était vraiment à la hauteur de sa réputation.

Pourtant alors que le vol vers ma nouvelle résidence se passait à merveille je voyais ce qui devait me servir d'enveloppe spirituelle s'éclaircir petit à petit jusqu'à commencer à disparaitre mettant ainsi en péril mon petit projet de vacances forcées. Au fur et à mesure que mon pseudo corps se désagrégeait en plein vol, mes sensations, ma conscience et ma volonté elles s'en retrouvaient de plus en plus présentes jusqu'à ce que l'intégralité de mon âme finisse par réintégrer mon corps.

C'était le genre de situation où tu atterris en plein conseil Spectral devant la Reine des Enfers elle même, mais que tu en ignores la raison. Deux solutions dans ces cas là, passer pour un abruti ahurit en regardant pourtant et en posant mille questions ou essayer d'avoir un minimum la classe en gardant un regard ténébreux et se contenter de relever un sourcil interrogateur. Torse nu, mon écaille en miette et sous le coup d'une résurrection éclair autant resté un minimum digne quitte à rien comprendre à la situation, j'optais donc pour l'attitude dédaigneuse et le sourcil relevé.

Devant moi ce dressait la volupté incarnée, ses longs cheveux d'ébènes retombaient sur des épaules parfaites dont la sensualité était inégalée sur Terre comme ailleurs. Vêtue de simples voiles qui laissait entrevoir des courbes douces et épurées, je savais enfin pourquoi il faisait si chaud en Enfers. La femme d'Hadès qui était visiblement l'auteur de ma renaissance ne me séparait que d'un pas que je m'empressais d'effacer, me retrouvant alors dans une proximité outrageuse j'en profitai pour passer un genou entre les deux interminables jambes de ma réanimatrice et rapprocher mes lèvres de son cou avant de remonter vers son oreille sans prêter la moindre attention aux Spectres présents.

-Ainsi c'est à vous que je dois cette nouvelle vie ... Sachez que je ne suis pas un homme ingrat et que je saurais vous rendre votre geste.

J'avais chuchoté non par secret, mais plutôt pour exclure un quelconque public et après un rapide coup d'oeil à ce dernier j'en revins à la douce peau de mon interlocutrice.

-La situation ne nous offre guère l'opportunité d'effacer mon ardoise ici même ainsi il va vous falloir renvoyer l'une ou l'autre des parties présentes.

A la fin de ma phrase, je ne bougeais pas d'un pouce, prolongeant encore un peu cette proximité qui pourrait me valoir le courroux d'Hadès en attendant que sa délicieuse femme ne réponde à mon invitation.
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1196
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Sam 2 Juil - 16:29

Alors qu'il attendait un ordre de sa déesse, Oneiros sentit alors un des cosmos qui se trouvaient dans la cathédrale s'éteindre. Malheureusement pour eux, c'était le spectre et qui plus est, un des juges du royaume des Morts qui venait de perdre. Hésitant, il tourna quelques secondes le dos à sa déesse, songeant au juge de la Wyvern qui était censé s'occuper du chevalier. Cependant, suivant le cosmos du spectre céleste, il conclut qu'il n'était toujours pas à la cathédrale. Que faire ?

Soudain, contre toute attente, quelqu'un se releva juste devant la déesse. Un mort qui venait tout juste de revenir à la vie. Un cosmos normale, il ne portait pas d'armure. Ce qui étonna Oneiros au plus haut point fut les avances pour le moins directes qu'il fit à Perséphone à peine revenu à la vie. Le dieu des rêves aurait aussitôt fait de le renvoyer croupir dans une prison si le regard de sa déesse aurait été agacé. Cependant, c'était tout bonnement le contraire, elle n'affichait pour le moment aucune émotion. Oneiros croisa alors le regard du spectre qui était là mais n'en fit rien, il aurait bien aimé faire d'elle son apprentie, mais il n'en avait guère le temps pour le moment.

-Dame Perséphone, je crains que Ivictus n'arrive pas assez vite à la cathédrale, je ne vous en demande pas la permission et je m'en excuse mais, je vais me rendre à la cathédrale. De ce fait, notre saint ne pourra pas s'en aller et perdra l'envi d'attaquer un dieu ou même Ivictus s'il nous fais face à tout les deux. Nous vous le ramènerons !

Regardant une dernière fois le ressuscité, il préféra ignorer ses gestes et prit le chemin de la porte de la Giudecca. Regardant le magnifique ciel sombre des Enfers, il se propulsa grâce à ses jambes et se dirigea vers l'entrée des Enfers.

*Dépêches-toi Ivictus !*

Arrow La cathédrale de Hadès
Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Dim 3 Juil - 15:30

La jeune Reine se tenait debout, attendant que l'homme étendu à ses pieds ne reprenne vie, pour accorder toute son attention à la dernière arrivée. Elle se présenta comme étant Kisara, Spectre de la Succube. A en juger par la beauté de l'infernale engeance, il ne faisait aucun doute qu'elle parviendrait à charmer ses adversaires et à les mettre à mal. D'ailleurs, son armure ne l'avait que trop bien choisie, car Perséphone savait pertinemment que sa présentation, était plutôt faite pour charmer Oneiros, ce qui fit sourire en coin l'épouse d'Hadès.

"- Je sais qui tu es Kisara, tu étais déjà présente à l'entrée des Enfers lors de mon retour, mais en retrait. Pour ce qui est de ta tâche..."

Elle n'eut guère le temps de terminer. En effet, le Marina jusque là étendu s'était relevé . Les iris de jade dardèrent l'homme avec intensité. il n'avait pas changé depuis leur dernière rencontre lorsqu'elle était encore Prêtresse d'Asgard et lui un émissaire de Poséidon. Tous deux avaient fait du chemin depuis, et il était fort à parier qu'il ne la reconnaissait guère, ce qui fit sourire intérieurement l'Olympienne. Kyro avait opté pour une attitude pleine de dédain.

"- Sûrement à fin de ne pas perdre de sa superbe." Songea-t-elle, tandis qu'elle sentait le regard appréciateur du requin dériver son corps fin et élancé. Elle avait toujours l'art de plaire aux représentants du sexe fort, mais jamais aucun d'eux ne s'était permis l'acte qui allait suivre, et qu'elle n'avait nullement envisagé.

Tel l'animal de son totem fonçant sur sa proie, le général effaça rapidement toute distance entre leurs deux corps, et Perséphone eut tout le loisir d'apprécier la puissante musculature et la force brute de ce dernier. Un genou se fraya un chemin entre ses cuisses, tandis qu'un souffle vint à taquiner le satin de sa peau, au niveau de son cou, et qu'une voix chaude se mit à chuchoter de suaves paroles au creux de son oreille.

Elle aurait souhaité pouvoir rétorquer à l'impudent, mais quelque chose la fit se crisper: le cosmos si puissant et si ardent du juge du Griffon venait de disparaître. Son plus puissant guerrier mort! La colère illumina les prunelles de la Rose des Enfers, rendant le regard de cette dernière encore plus attractif et charmant, tandis qu'autour d'elle se déployait son cosmos divin, qu'elle finit par faire disparaître après quelques secondes.

Corell du Lion serait donc parvenu à ôter la vie de l'un de ses plus puissants guerriers? Si tel était le cas, il ne faisait aucun doute pour elle que cet homme au cœur obscurci devait rejoindre ses troupes. Elle qui s'apprêtait à exiger qu'on lui ramène cet homme n'eut nul besoin de s'exprimer. En effet, Oneiros venait de disparaître pour aller à la rencontre du Saint.

Ne restait plus à présent que Kisara. Et la déesse ne doutait pas que la position dans laquelle elle se trouvait, devait exciter un tant soit peu les sens de la Succube. Il était temps pour elle de lui donner ses ordres.

"- Kisara, je veux que tu retournes à l'entrée du Sanctuaire pour protéger ce lieu de toute intrusion des chevaliers qui semblent un peu trop affectionner les Enfers depuis peu. Tu pourras t'amuser avec eux. A présent va."


Elle attendit que la spectre sans aille pour accorder toute son attention au général. Elle esquissa un sourire en coin et approcha doucement ses lèvres de l'oreille de l'homme au creux de laquelle elle murmura à son tour.

"- Un conseil: vous devriez faire attention à vos gestes."


Puis, elle se recula, se défaisant de l'étreinte du requin pour lancer sur un ton amusé.

"- Vous ne m'aviez guère accueilli de la sorte lors de notre première rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Sacha


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 380

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Jeu 7 Juil - 19:19

Ainsi la reine des enfer avait parlée. Kisara se rendrait donc à l'entrée pour surveiller les allées et venues. Encore se poster à l'entrée. La succube faillit lâcher un soupir d’ennui, mais elle s'en empêcha d'elle même afin de ne pas s'attirer les foudre de Perséphone. Car en effet, la jeune femme était agacée de revenir là et à ne "rien faire". Après tout, il risquait fort de n'avoir aucun saint en vue durant un petit moment, surtout si le juge et cet Oneiros le refroidissent le dénommé Corell.

Mais voilà, si le saint meure, peut être les autres voudraient venger sa mort et la succube se retrouverait alors en première ligne pour affronter leur courroux. Cette nouvelle était fort peu réjouissante pour la belle qui ne put s'empêcher cette fois de déglutir en pensant les nombreuse façons dont les chevalier d’Athéna utiliserait pour la défunter de nouveau.

Soit, la belle aux cheveux rosâtre s'inclina une nouvelle fois devant la régente des enfers et accepta la tâche qui lui avait été confiée. Après tout, en l'absence de Hadès, les ordres de Perséphone étaient des lois qu'on ne pouvait outrepasser, sauf si on était un élément indispensable dans l'armée infernale. Mais même là, pas sur que ça suffise à éviter la torture.


" - Il en sera fait selon vos désirs, ma Reine."

Dit-elle tout simplement. Kisara faisait en sorte de ne pas montrer ses vrais sentiments, mais l'idée de jouer la garde ne l'enchantait pas plus que cela. Peut importe, elle était venue réclamer du travail pour faire taire les mauvaise langues disant que la spectre de la succube était juste une débauchée ne jurant que par la luxure?... Mais Kisara était bel et bien comme ça, c'est juste que la jeune femme essayait de masquer les apparences.

La spectre placée sous l'étoile céleste de la sensualité se releva et tourna les talons. Kisara emprunta une nouvelle fois le couloir qui menait au trône, mais dans le sens inverse pour ressortir. Là elle se rendit compte que Myst du bénou avait disparut, certainement son âme ne pouvait supporter de devenir un spectre et il préféra retourner dans la masses des morts. C'était dommage, il aurait certainement fait un excellent amant mais ça, la succube ne le saura jamais.

Après ces faux regrets de la disparition d'un confrère, la belle au corps de déesse déploya les ailes de son surplis avant de finalement prendre son envol et retourner à la case départ : les grandes porte de l'enfer.


Arrow L'entrée de l'enfer

[HRP : désolé du retard de ma réponse, j'ai des difficulté de connexion à internet ces jours ci]
Revenir en haut Aller en bas
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Jeu 7 Juil - 21:54

Lorsque mon genou avait réussi à trouver un chemin à travers le satin qui recouvrait les cuisses de la sublime fille du Chronide, j'avais bien senti la crispation de cette dernière et me doutait qu'elle était due à autre chose de notre rapprochement soudain aussi intime soit il. Rien à faire, je ferai comme si ce frisson était du à mes muscles nus et saillants, d'autant plus que la souveraine venait de renvoyer le dernier de ses soldats et étant donné que me faire confiance à moi était improbable, cela sous entendait qu'elle avait une confiance absolue en elle.

Après s'être défaite de mon étreinte et reculé de quelques pas que j'aurai tôt fait de combler, Perséphone avait fait référence à notre première rencontre. N'ayant jamais fait de séjour en Enfers, le référence à une enveloppe humaine devenait plus que probable. Mis à part la prêtresse d'Asgard avec qui elle partageait la même finesse de trait et le même charme sensuel, je n'avais rencontré que peu de femmes ce qui amoindrissait considérablement mes hypothèses. Pourtant avant de poursuivre plus loin l'inspection de ce mystère je souhaitais éclaircir le point soulever par la déesse avant de se retirer, à savoir que je fasse attention à mes geste... Ainsi j’effaçais une nouvelle fois la distance entre nous en m'assurant cette fois ci de maintenir cette proximité qui ne me plaisais que trop bien.

Je posa ainsi ma main sur sa fine taille à partir de laquelle je la fit sensuellement glisser jusqu'au creux de ses reins avant de venir coller la souveraine contre moi avec une fermeté toute mesuré et de reprendre au creux de son oreille.

-Mes gestes auraient il manqué d'attention ?

Je lui laissais quelques secondes de réflexion dont elle n'avait certainement pas besoin mais durant lesquelles mon souffle ainsi que mon étreinte s'accentuaient semblant ainsi faire durer le plaisir pendant des heures.

-Lors de notre première rencontre vous ne côtoyiez peu être pas encore la mort comme je le fais actuellement. Allez jusqu'à dire que c'est ce qui fait votre charme sensuel serait une insulte envers vos autres atouts, je me garderais donc bien d'insulter vos courbes si délicates.

Peu m'importais au final de savoir qui elle avait été et qui elle sera plus tard car seul le présent m’intéressais. Seul la proximité de nos corps et l'excitation primaire qui en résultait avait un quelconque intérêt en cet instant, c'est pourquoi ma seconde main vint se poser sur la joue de la déesse avant de saisir tendrement sa nuque tandis que mes lèvres s'en allaient rejoindre les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Lun 11 Juil - 21:49

Conformément à ses ordres, Kisara avait quitté le Giudecca, même s'il semblerait que l'idée de retourner à l'entrée pour veiller sur les allées et venues des uns et des autres ne semblait guère avoir plu à la Succube. Mais de ceci, Perséphone s'en moquait, car que ça lui plaise ou non, la jeune femme n'était ni plus ni moins que sa vassale et elle lui devait obéissance et loyauté en l'absence du Maître incontesté des lieux.

Aussi, après le départ de cette dernière, Perséphone accorde-t-elle toute son attention au requin, qui visiblement, semblait vouloir lui rendre la pareil. En effet, le général de son oncle semblait fort désireux à vouloir se laisser aller à avoir de tendres penchants pour elle. Nombres de Dieux et d'Humains étaient tombés sous le charme de la fille de Zeus et de Déméter. Mais ce qui allait suivre était une grande première de son histoire. Car jamais au grand jamais, nul homme, pas même Hadès ne s'était permis d'agir de la sorte.

Alors qu'elle avait reculé de quelques pas afin de mettre un certain éloignement entre elle et Kyro, celui-ci ne trouva rien de mieux à faire que de recombler le vide qu'il y avait entre eux. A nouveau sa voix chaude et suave venait susurrer à son oreille, sa main venait de trouver le creux tendre de ses reins, tandis qu'il se remémorait leur première rencontre. Et soudain, l'impensable se produisit. Une main vint effleurer sa joue, presque avec douceur, tandis que l'autre se posait sa nuque gracile, joignant ses lèvres aux siennes dans un baiser auquel elle ne s'attendait pas.

Contre toute attente, il semblerait que l'imbattable et l'intraitable général soit capable de douceur. Elle qui s'attendait à se voir dévorée toute crue par le requin, découvrait une autre facette de celui-ci, bien que celle-ci soit dûe à un désir des plus primaires.

Etait-ce le fait d'avoir côtoyé et tutoyé la Mort qui lui faisait ressentir ce besoin de se sentir si vivant? La fin du combat? Elle avait déjà put constater combien les Hommes après des batailles, éprouvaient le besoin de se noyer dans la chaleur et la douceur d'un corps de femme. Mais Perséphone n'était pas une femme comme les autres.

Soit, elle devait admettre que d'être enveloppée dans la chaleur de bras puissants, lovée contre un corps musculeux et désirée par un homme qu'elle jugeait beau n'avait rien de désagréable, mais cet homme ci n'était pas celui que la Déesse aimait et qu'elle voulait plus que tout au monde.

Voulant faire entendre raison au Requin, elle se mit alors à faire ce qu'il savait faire de mieux: mordre. Oui, la Rose des Enfers mordit la lèvre inférieure de celui-ci jusqu'au sang, car elle se devait de lui rappeler que bien que belle, il est difficile de cueillir une Rose, dont les épines peuvent se montrer acérées.

A nouveau la majestueuse Perséphone s'écarta, tandis que tout autour d'elle son cosmos irradiait, tandis que la puissance de celui-ci fit ployer Kyro, le faisant tomber à genoux, tandis que la Belle prenait entre ses doigts le menton de sa victime, pour plonger son regard émeraude, qui n'affichait aucune animosité, dans celui de cette dernière. Rares avaient dues être, dans la vie du Général, les personnes capables de le faire ployer? peut-être lui imposerait-elle davantage le respect?

"- Oublierais-tu qui je suis? Je..."

Elle s'interrompit, redressa la tête. Quelque chose ou plutôt devrait-elle dire quelqu'un venait d'attirer son attention et pas n'importe qui. Là où Rochel était tombé, venait de se redresser Thanatos. Elle crut d'abord rêver, mais plus elle sondait cette âme, plus elle se rendait compte que cela n'avait rien d'un rêve. Le Dieu de la Mort était bel et bien de retour.
Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mar 12 Juil - 13:54

Arrow Entrée des Enfers

Moi qui d'habitude demande le calme et la tranquillité pour piquer un bon petit somme au milieu de mon jardin ou dans mon temple, me voilà en route pour demander à ma reine si il n'y a pas de mission pour moi. Est-ce que je commence à me lasser de mes habitudes? Je n'espère pas en tout cas.

Je me suis subitement arrêté en repensant à ce que j'avais fait la dernière fois. J'avais fait preuve d'irrespect envers ma reine, ce n'était pas volontaire et la situation était assez grave, certes, mais, je doute qu'elle accepte cette excuse. En y repensant à tous cela est-ce que je dois tout de même me rendre au Giudecca et faire une demande à Dame Perséphone? Cela ressemble plus à du suicide c'est sûr.

*Je suis mort déjà une fois ou deux, alors, une de plus ça ne doit pas être si terrible...*


Bon après tout, ça ne peut sans doute pas être pire qu'avec le Seigneur Hadès.
J'ai donc repris ma route, mais, j'avais comme une curieuse impression en franchisant la porte d'entrée du Giudecca. Et en effet, le cosmos de ma reine se fit brusquement sentir jusque là, j'ignore ce qui se passe, mais, un tel déploiement prouve qu'elle n'est pas seule et qu'elle n'est pas vraiment d'humeur.

*C'est bien ma veine aujourd'hui.*


Et comme si le fait que Dame Perséphone soit plongée dans une colère ne suffisait pas, un autre cosmos de grande puissance se fit sentir plus loin, à l'endroit même où se tenait encore le cosmos de Rochel. Qu'est-ce que ça signifie tout cela?

Oh! Et puis, je ne suis pas là pour réfléchir à cela.
Dis-je en pensant un léger soupir.

Un jour cela risque de me causer des problèmes de me mêler de ce qui ne me regarde pas vraiment.

J'ai donc continué ma route en direction des marches me menant auprès de ma reine et de la personne en sa compagnie. Je fus surpris de croiser un Marina de Poséidon, mais, bon, il y a bien eut l'arrivée d'Urio aux Enfers alors pourquoi pas un Marina après tout. En tout cas, j'ignorais que les Enfers étaient un lieu aussi touristique.

Une fois proche et dans leur champ de vision, je fis une révérence afin de témoin du respect envers ma reine et son invité, qui étrangement saigné un peu au niveau de la lèvre inférieur, et pris parole juste après.

Veuillez m'excuser de vous déranger ma Reine, mais, puis-je vous parler un moment?

[hrp: Désolé de vous déranger à ce moment là, mais, se sera pour une autre fois je pense. ]
Revenir en haut Aller en bas
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Jeu 14 Juil - 13:44

Arrow Cathédrale d'Hadès

Le voyage avait été tranquille mais Ivictus était resté méfiant face à l'invité des Enfers. En effet, il craignait de se prendre un coup dans le dos de la part de Corell. Le lion doré était dans une période de doute causé par le Dieu Thanatos et étant comme ça il devenait plus dangereux et surtout instable. De ce fat, le Juge de la Wyvern avait fait en sorte qu'il puisse toujours garder un œil sur lui. Le périple qu'ils avaient accompli avait été rapide et malgré que Corell ne connaissait pas les Enfers il a été d'une rapidité surprenante. Le voyage se termina devant la grande bâtisse qu'était le Giudecca et c'est devant que Ivictus se posa puis il se retourna :

Nous sommes arrivés Chevalier de l'espoir... enfin je ne sais pas si je peux encore t'appeler comme cela désormais.

Ivictus tendit sa main vers les portes :

Allons-y mon cher Corell ne faisons pas attendre davantage sa Majesté annonça t'il avec un ton calme.

Le Chevalier avec toujours ce trouble dans l'âme commença à s'avancer à la suite du Spectre. Ivictus poussa les portes fermement et entra dans la domaine tant attendu. Il ne perdit pas de temps à voir sa Reine accompagnée par un Marina, une sorte de Requin. Ivictus le dévisagea longuement avant de comprendre que la Reine était pour quelque chose dans cette affaire. Enfin bon, la Reine pouvait largement se défendre face à ce misérable donc Ivictus chassa ce sujet de son esprit après tout il était ici pour exécuter sa propre mission. Il se présenta donc devant la Majestueuse Reine des Enfers aussi appelé Perséphone et s'agenouilla avec une certaine grâce que seul les gens que le Juge respectait avait droit.

Ma Reine, voici le Lion d'Or aussi appelé Corell, je vous l'apporte comme vous me l'avais demandé.

Le Juge se releva doucement pour ne pas irriter la Reine et aperçut sur son visage du moins il pensait qu'elle était satisfaite du travail du Juge. Il s'écarta donc du passage pour laisser le soin à Corell de discuter avec la Reine. Il se mit donc en retrait mais toujours prêt à intervenir si cela était nécessaire. La Reine maintenait la situation sous contrôle et son assurance se lisait parfaitement sur son visage. Au fond de lui, le Juge des Enfers espérait grandement que Corell se joindrait au Spectre car c'était un atout qui se révélerait très utile lors de la prochaine Guerre Sainte. Les espérances du Juge allait oui ou non être anéanti par la Reine ou par la fierté de Corell nul ne le savait encore...
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Ven 15 Juil - 15:02

Arrow Entrée des Enfers

Derrière l’imposante stature du Juge de la Wyverne, se dessina les agréables lignes de l’Armure d’Or du Lion, dont l’éclat chaud dissonait avec le froid qui régnait en ces lieux maudits, situés au plus profond des Enfers. Mais si l’armure brillait, l’homme qui la portait dégageait une aura plus noire encore que la Surplis d’Ivictus, créant un étrange mélange de lumière et d’obscurité. Les traits du Saint d’Or étaient déformés par une colère latente. Ses poings étaient serrés, et émettaient une très légère lumière tant l’homme essayait de canaliser sa rage. Ses yeux, auparavant d’un vert émeraude, étaient devenus jaunes, imbibés de sang, et reflétaient la folie qui avait emprise sur son âme. D’une démarche féline et virile, il contourna le Spectre, sa longue cape d’ébènes ondulant à chacun de ses pas. A mesure qu’il avançait, son regard ne quittait pas la Reine Perséphone. Mais au lieu de se diriger droit vers elle, il tourna autour d’Ivictus, et d’un mouvement brusque de la tête, planta son regard dans celui de son ennemi. Ses lèvres se retroussèrent en un rictus de pitié.

« Mettons les choses au clair. Tu ne m’as pas apporté en ces lieux. Je suis ici car JE l’ai voulu. Je ne suis pas ton allié. Tu n’es rien pour moi. Je te conseille de garder ta langue, avant que je ne perdre mon calme. »

D’un mouvement lent de la tête, le Lion reporta son attention sur Perséphone de ses yeux durs, mais continua à s’adresser à Ivictus en lui tournant le dos, indiquant clairement le respect qu’il avait pour le Juge.

« Une dernière chose. Je suis le Lion. Appelle-moi encore mon cher Corell, et je te tue. »

Impérial, le Chevalier d’Or du Lion avança sans mot dire vers la Déesse, ignorant l’homme à moitié nu qui se tenait à ses côtés. Les deux personnes étaient étonnamment proches… Mais Corell n’en avait que faire. Seul importait sa vengeance personnelle. Tout le reste n’était que cendres à ses yeux. Arrivé à un mètre de la Déesse, il l’observa quelques instants, sans esquisser le moindre geste de respect, puis parla de sa voix caverneuse, déformée par la haine.

« Je vais aller droit au but. Je veux la tête d’Athéna. Et vous allez m’y aider. »

Le Lion était brutal, mais en réalité, il n’avait que faire de la réponse de la Déesse. Il parviendrait à ses objectifs, avec ou sans l’aide des Enfers. Avec son aide, ce serait simplement plus rapide… Et plus sanglant. Perséphone n’était qu’un pion à ses yeux. Une fois qu’Athéna serait morte et que les armées de la Lumière et de l’Obscurité se seraient entre-détruites, il comptait bien profiter de la situation et se retourner contre ces suppôts du Mal, pour ramener sa bien-aimée dans le monde des vivants, chose qu’il ne pouvait pas faire pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mer 20 Juil - 18:04

Un terrible désir pour la Reine des enfers grandissait en moi sans que je ne puisse rien y faire, bien loin de la petite amourette fleur bleue c'était un désir sauvage et complètement primaire. Je voulais sentir ma peau sur le sienne, son souffle dans mon cou et je voulais que cela soit brutal. Elle y répondit en un sens en mordant ma lèvre sans une once de retenue juste avant de me faire ployer sous la puissance de son cosmos. Ma bouche ensanglantée se retrouva alors au niveau de sa taille, de ses hanches, de ses cuisses et de bien plus encore. Ainsi elle aussi souhaitait que ça soit sans délicatesse aucune et que j'entame les hostilités au plus vite, nous répondrions alors à l'appel de nos corps sans concession.

Pourtant l'ambiance qui c'était crée fut brisée aussi rapidement qu'elle avait naquit, un premier importun fit son intrusion et bien que mon intention première fut de l'exterminer dans l'instant, le cosmos toujours présent de Perséphone me priva de cette liberté. Cela ne fut pas plus mal puisque de toute façon l'arrivée de deux autres touristes brisèrent définitivement les derniers élans de ma libido débordante.

Concentrant au maximum mes muscles à présent tout frais, j'arrivais à me relever péniblement et certainement à l'affaiblissement du cosmos divin engendré par l'entrée de ses Spectres. Me tenant le plus droit possible malgré tout, je tournais immédiatement les talons et me dirigeais vers la sortie. La Reine des enfers m'avait rendu la vie et je comptais bien ne pas la perdre une seconde fois et pour cela j'avais déjà un plan en tête.

Sans me retourner, je levais la main pour saluer la rose des Enfers et lui rappeler que malgré les circonstances je n'oublierai pas mon engagement.

-Je suis un homme de parole et je ne doute pas que vous saurez me trouver le jour où vous aurez besoin de mes services.

A présent au niveau du premier petit voyeur, l'envie de lui faire sortir les boyaux rejaillit brutalement, mais je doutais que cela soit du gout de celle qui venait de me rendre la vie et ravala donc mes instincts.

-Je doute que ta Reine soit disposé à te recevoir, rend toi plutôt utile et ramène moi à la sortie de votre trou à rat.

J'avais bien d'autres chats à fouetter pour m'attarder ici et si le trouble-fête pouvait me faire gagner un peu de temps alors je pourrais certainement trouver un intérêt à lui avoir laissé la vie.

Arrow En fonction de Regen
Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: dr   Sam 23 Juil - 16:35

L'atmosphère qui régnait entre Kyro et Perséphone se faisait de plus en plus lourd. Alors qu'elle était serrée contre le corps musculeux du requin, la Déesse avait ressenti toute l'intensité du désir qui courrait dans les veines du Marina. Ce désir avait quelque chose de primaire, de brutal, aussi était-ce pour cette raison qu'elle avait employé son cosmos pour immobiliser le Général.

Peut-être ne l'avait-il guère ressenti, mais elle si. La violence de ce désir n'avait rien de naturel, elle sentait l'intervention divine, et une seule Déité dans le Panthéon olympien était capable d'une telle chose: Aphrodite. Pour qu'elle agisse ainsi, cela ne pouvait signifier qu'une chose: qu'elle n'appréciait pas l'intervention de la Rose des Enfers. Que cette garce soit certaine qu'elle le lui revaudrait cela un jour.

Elle fut interrompue dans ses pensées par l'arrivée fortuite de Regen, qui visiblement semblait vouloir s'entretenir avec elle d'une chose importante. Elle s'apprêtait à lui demander de quoi il en retournait exactement, mais à nouveau, l'entretien fut perturbé. Décidément, il ne lui serait pas possible d'être tranquille. Les nouveaux arrivants n'étaient autre qu'Ivictus, qui s'était chargé de la mission qu'elle lui avait confié.

Le Juge s'était incliné avec respect face à elle. La reine le salua avant de reporter toute son attention sur l'homme qui l'accompagnait. L'armure d'or que celui-ci portait, prouvait son origine et elle n'eut aucun mal à reconnaître. Face à elle se tenait le chevalier du Lion, qui affichait un regard sombre et un rien belliqueux. Elle écouta les paroles de celui-ci qui remettaient en place la Wyvern, le faisant savoir qu'il ne serait en rien son subordonné, avant de s'adresser à elle.

Elle scruta les iris du Lion pour lire au plus profond de son coeur. Il disait vrai, il désirait bel et bien la tête de sa "chère" soeur, mais elle devrait se méfier, et ne pas accorder sa confiance trop facilement. Elle n'était qu'une pièce de l'échiquier. Le chevalier se tenait à un mètre d'elle, et le ton qu'il employait avec elle ne lui plaisait pas le moins du monde. Elle esquissa un petit sourire en coin, un brin ironique et moqueur.

"- Te penses-tu être en position de parlementer Corell du Lion? Et par la même occasion, me prendrais-tu pour une sombre idiote? Je ne doute pas de ton souhait de tuer Athéna. Mais je fais confiance à mon instinct, et celui-ci me dit que je ne dois pas te faire confiance. Ne cherches pas à m'entourlouper. Est-ce bien compris? Sinon jamais tu LA reverras. Tu vois de qui je veux parler, n'est ce pas?"

Elle se hissa sur la pointe des pieds pour venir susurrer à l'oreille du Lion.

"- Ta précieuse Jaina. Tue Athéna pour moi, et je te la rendrai."

Elle reporta son regard de jade par dessus l'épaule du Saint pour regarder le Général lui adresser un signe de la main en guise de salut. Cela était plus sage qu'il s'en aille, même si elle ne doutait pas qu'ils se reverraient un jour ou l'autre. Elle s'amusa de la remarque qu'il fit à l'Alraune et lança au Spectre, par pur esprit de contradiction.

"- Regen avant de reconduire Kyro à l'entrée des Enfers, je te demande de me faire part de ce que tu avais à me dire."




Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Lun 25 Juil - 10:26

Je penses que j'étais venu au mauvais moment, à voir comment le général de Poséidon me regardait, ils devaient avoir une discutions sans doute très importante... enfin, si on veut. Je ne sais pas ce qui s'est passé avant mon arrivée, mais, je sais que si Dame Perséphone n'était pas là, ce type m'aurait certainement arraché la tête.

Je m'apprêtais à prendre parole et ainsi faire part de ma requête à ma reine quand deux autres personnes s'invitèrent à la petite réunion, l'un d'eux était l'un des trois titans des Enfers, le juge Ivictus de la Wyvern, l'autre n'était autre que le chevalier d'or du lion. Pendant un moment je me suis demandé la raison de sa présence parmi nous, mais, quand il l'annonça, je fus légèrement surpris au départ.

*Un saint qui vient, de son plein gré, dans les Enfers pour demander de l'aide à notre Reine et tout cela pour tuer sa Déesse?*


Je ne sais pas ce qu'il a, par contre, je peux dire qu'il ne tourne pas rond, les saints on l'air d'apprécier le paysage des Enfers on dirait. Pour que quasiment la moitié des chevaliers d'or se ramènent ici, il doit bien y avoir une raison tout de même. Bref, ce n'est pas vraiment mon problème, du moins pas pour le moment, je n'ai donc pas à intervenir sur ce sujet.

Pendant que ma reine était occupé avec le juge de la wyvern et le lion d'or, le général de Poséidon s'approcha de ma direction, son regard en disait bien plus que si il prenait la parole pour me le dire.

*Il m'en veut vraiment à mort...*


Le guerrier des mers prit parole et me demanda de le faire sortir des Enfers. Et puis quoi encore? Il n'a pas apprit à dire poliment celui-là? Et puis, bon, après tout, même si c'est assez risqué, au moins, cela m'occuperait sans doute. J'allais donc accompagné cet homme à l'entrée quand la voix de ma reine me stoppa. Elle me demanda de faire part de ce que je comptais lui dire, et sans trop attendre je lui ai annoncé le tout.

Ma reine, avant tout je tenais à m'excuser de mon comportement lors de notre précédente réunion. Et, je voulais vous demander si c'était possible de m'accorder une mission afin de... faire passer mon ennuie, si je puis me permettre.
Je pris une pause avant de reprendre. Je vais donc reconduire notre invité à l'entrée des Enfers et je reviendrais vous faire un rapport.

Après avoir finis, je fis une révérence pour témoigner un peu de respect envers Dame Perséphone avant de m'en aller en compagnie de ce Kyro.

Bien, je vais vous conduire hors de ce "trou à rat".
Lui annonçais-je

J'espère que tout se passera bien en cours de chemin et qu'il ne compte pas me retirer les boyaux.

Arrow La Tolomea

[Kyro: Je ne peux malheureusement t'emmener directement à l'entrée, tu vas devoir me supporter un bon moment.]
Revenir en haut Aller en bas
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Lun 25 Juil - 14:59

La mission était un succès est la Reine avait l'air bien contente que ce soit le cas. En effet, Le Lion d'Or était au Giudecca comme la Reine l'avait voulu. Cependant, un invité surprise vit son apparition le dénommé Regen avait surgit et avait demandé une mission car l'ennui le gagnait et cela pouvait tout à fait se comprendre, tout était malheureusement calme en ce moment en Enfers. La Reine se concentrait sur l'affaire présente qui était bien plus importante que la requête de Regen. En effet, le chevalier se croyait comme chez lui. Il était juste arrivé qu'il commençait à menacer tous le monde et a donner ses ordres à la Reine des Enfers elle même ! Néanmoins quelque chose qui rendait fou le Juge c'est qu'il l'avait menacé lui et l'avait considéré comme un débutant comme un de ces spectres terrestre banals et sans intérêts. Le Juge se sentant clairement rabaissé et humilié essaya de garder son calme par tous les moyens. On pouvait facilement voir qu'il serrait les poings très fort pour étouffer sa crise de rage si soudaine et explosive. Il n'attendit pas que sa Reine commença à parler et éclata de rage :

Saints de pacotille tu crois pouvoir me défaire comme un débutant. C'est plutôt toi qui devrai faire attention à tes paroles car je ne suis pas n'importe qui, je suis un Juge des Enfers pas une étoile terrestre misérable chevalier de l'espoir
débita Ivictus avec une voix empreinte de colère.

Il continua de lui lancer un regard noir. Il voulut en ce moment engagé un combat mais ce serait offensant devant la Reine donc il ravala ce qu'il lui rester de colère et l'enfouit au plus profond de lui, du moins pour l'instant. C'est quelques secondes plus tard que la Reine prit la parole et lui fit un discours qui remit cet imbécile une fois de plus à sa place. Le Lion s'était octroyé ici une pouvoir éphémère que la Reine des Enfers et le Juge mit en pièce avant de le faire disparaitre pour de bon et ainsi montrer au Lion d'Or qui commandait ici et ce n'était sûrement pas lui. Quoique qu'il en soit sa mission était fini, l'avenir du chevalier ne l'importait plus du moins pour l'instant. Il tourna donc de nouveau son attention vers la Reine afin de lui demander une requête :


Ma Reine avait vous encore besoin de moi sinon j'aimerai pouvoir partir et me retourner vers ma demeure et régler quelques affaires
demanda calmement Ivictus qui avait retrouvé ses esprits.

L'idée qu'il devait s'entrainer était en train de germer dans la tête du Wyvern qui devait s’échauffer car il présentait que la prochaine Guerre Sainte arriverait très prochainement.

Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Lun 25 Juil - 18:43

Le Lion était entouré de limaces. Ils n’étaient rien. Les paroles mielleuses du premier Spectre, et celles chargées de colère du second, ne représentaient pour lui que de vulgaires pleurs d’enfants gâtés. Etait-ce ceci l’élite d’Armée des Enfers ? Corell se sentaient tel un génie au milieu des insectes. Seule la Déesse, et l’étrange homme qui s’en était allé bien vite, méritaient qu’il leur prête attention.

Le Lion garda le silence pendant que la bergère commandait le troupeau. Lorsque Perséphone lui avait parlé, il avait été extrêmement tenté de la tuer sur-le-champ. Surtout quand celle-ci avait osé dire le nom de sa bien-aimée. Entendre ce mot si pur et si beau sortir des lèvres maléfiques de cette femme avaient de quoi rendre fou le Chevalier d’Or… Mais il ne dit rien. Et se contenta de la regarder de ses yeux embués de haine.

Tu m’es utile pour l’instant… Mais gare à toi lorsque je me lasserai de toi, Déesse…

Perséphone et les Spectres n’étaient en aucun cas ses alliés. Corell ne souhaitait qu’une chose : que Jaina vive sa vie. Avec ou sans lui. Aussi, il se vengerait d’Athéna et de ses Chevaliers, qui avaient le sang de sa bien-aimée sur leurs mains… Et une fois cela fait, il s’occuperait de ces pleutres de Spectres, qui s’imaginaient si fort. Ainsi, il protégerait sa bien-aimée… Et qui sait, les deux forces en présence s’étant autodétruites, il pourrait régner sur la Terre et les Enfers, remodeler le monde à son image. Le Saint sourit à cette agréable pensée. Mais bien sûr, jamais il ne dirait cela à Perséphone. L’objectif primordial était de gagner sa confiance.

Tu ne me rendras jamais Jaina… J’irai la chercher moi-même, lorsque tu seras morte. De mes propres mains, j’espère…

Il aurait plaisir à la tuer. A sentir sa vie disparaître entre ses Crocs. Tout comme ce pseudo Juge des Enfers… Il attendit que la reine réponde à Ivictus pour répondre à son offre.

« Je suis le Lion. La manipulation et la tromperie ne sont pas dans ma nature. Dites-moi qui tuer, et je tuerai. Surtout si ce sont des Chevaliers d’Or… et Athéna elle même. Je briserai leur existence, comme ils ont brisé la mienne. »


En cet instant crucial, où Corell avait prononcé les mots fatidiques où il tournait le dos à sa nature de Chevalier d’Athéna, l’Armure d’Or du Lion se mit soudain à vibrer. Une à une, les plaques d’armure recouvrant son corps le quittèrent pour s’envoler et se regrouper à quelques mètres de hauteur, pour former le Lion d’Or. L’armure quitta son corps et se reforma sans aucun éclat de lumière, sans le silence le plus total. L’armure ne scintillait pas, elle semblait comme ternie, relâchant de tristes ondes sur Giudecca… Le Lion Doré observa son porteur une ultime fois… Et disparut dans une gerbe d’étincelles, ne laissant rien derrière elle, hormis un homme qui avait finalement basculé corps et âme dans l’Obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Jeu 28 Juil - 18:54

La déesse des Enfers ne quittait pas des yeux le Saint qui se trouvait face, écoutant toute fois tout ce qui se passait autour d'elle. Aussi acquiesça-t-elle aux excuses que Regen lui présentait. Ce n'était d'ailleurs nullement après lui qu'elle en avait à l'époque, mais après la Prêtresse d'Hadès, qui par ailleurs ne s'était pas manifestée depuis son retour en Giudecca. Elle avait recherchée, en vain, la présence de la jeune femme, mais son cosmos avait tout bonnement disparu.

"- Tu n'as rien à te reprocher Regen, j'ai parfaitement compris l'urgence de la situation à l'époque, lorsque j'ai ordonné de ramener cet imbécile d'Ostro qui se trouvait être à Londres. J'accepte tes excuses. A présent, va, mais avant de vaquer à tes occupations, reconduit Kyro je te prie. Le Général de l'Ombre du Requin a des choses à faire qui ne peuvent attendre."

Elle accorda au dit général un regard. Il était certain qu'elle n'oublierait pas ce qui s'était passé entre eux deux, mais il était à présent nécessaire que celui-ci s'en aille. Tous deux avaient des choses à faire. Elle écouta les paroles pleines de dédain que s'adressaient Ivictus et Corell. Et lorsque que le Juge de la Wyvern lui demanda la permission de se retirer, la Rose donna son accord d'un simple signe de tête.

Puis à nouveau, elle reporta toute son attention sur le chevalier du Lion. Le regard que celui-ci lui portait n'était nullement trompeur. Il la détestait cela se voyait. Nul besoin d'être devin pour savoir ce qu'il pensait en cet instant. L'étincelle de haine qui brillait dans son regard était le signe d'une envie de meurtre. A cela, la Belle esquissa un sourire en coin.
Après tout qu'importait ce qu'il avait en tête, elle allait se servir de lui, tout comme lui allait se servir d'elle, et s'il croyait que Perséphone allait lui accorder rapidement sa confiance, le Lion se trompait. La Déesse n'était pas assez folle pour octroyer celle-ci à quelqu'un qui venait de renier sa soeur, oubliant toutes les idées que cette dernière représentait et pour lesquelles il s'était battu.

Et visiblement, il semblerait que l'armure d'or suive le même cheminement que l'impératrice infernale. En effet, l'épouse du sombre monarque avait constaté lors de l'arrivée du chevalier que l'éclat de l'armure d'or était nettement moins lumineux qu'en temps normal. Les armures représentaient le coeur des hommes et des femmes qui les revêtaient, symbole d'une symbiose entre elle et son porteur. Lorsque ce lien est rompu, l'armure rejette le chevalier.

Et c'était exactement ce qui se produisit après que Corell eut prononcé ses paroles mielleuses.

* Je suis loin d'être l'idiote pour laquelle tu sembles me prendre. Toi comme moi avons besoin l'un de l'autre pour assouvir nos plans respectifs. Mais prends garde le Lion, car si tu te décides à montrer les crocs, sâches qu'une rose est loin d'être sans défense, et je n'hésiterais pas le moins du monde à te faire goûter mes épines.*

Songeait-elle tout en regardant les pièces de l'armure se détacher une par une et reformer le Lion d'or avant qu'elle ne disparaisse.

"- Sans armure tu ne tiendras pas bien longtemps face à l'ennemi. Aussi, pour te prouver ma bonne foi ainsi que ma bonne volonté, je vais t'offrir un présent qui te sera fort utile."

Le cosmos de Perséphone, jusque là latent, explosa, faisant ressentir toute la puissance de son pouvoir divin, tandis qu'elle fixait intensément le Lion déchu face à elle. Sous les yeux de ce dernier, naissant de la poussière et de l'art de la Reine, prit forme une armure. Mais pas n'importe laquelle, car la création de la divine beauté, ressemblait en tout point à l'armure du Lion, différent en ce point qu'au lieu d'être dorée, elle avait la teinte de l'ébène, semblable aux surplis des Spectres.

"- J'aurais pu t'offrir tout autre surplis, mais je doute que l'un d'entre eux te convienne. Bienvenu parmi les Spectres, Corell."

Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Sam 30 Juil - 0:09


Le Lion Noir semblait l'observer. Et ce qu'il voyait le faisait gronder de plaisir. Il était en tout point identique à l'Armure d'Or, excepté sa couleur: un noir profond, plus noir que les Surplis des Spectres. Une couleur qui reflétait l'âme du Chevalier, dont l'attention était entièrement concentrée sur la nouvelle armure. Le Saint d'Or s'avança calmement vers la Surplis, oubliant totalement la Déesse. A chaque pas qu'il faisait vers l'Armure, leurs deux cosmos s'éveillaient, leurs ondes se mettant petit à petit en symbiose. Celle du Saint était encore claire, douce lumière dorée crépitant d'énergie, alors que celle de l'Armure reflétait sa couleur noire, baignant Giudecca d'une lueur irréelle. Alors qu'il se postait devant sa nouvelle compagne, Corell posa lentement le bout des doigts sur la tête du Lion. A l'instant même où le contact se fit, le cosmos obscur de l'Armure transita dans le corps de l'homme, sa noire lumière pervertissant le cosmos du Saint, remontant tout d'abord le long de son bras, plus englobant son torse, ses jambes, son bras opposé puis enfin sa tête. La lumière entourant le Saint devint nuit. En seulement quelques secondes, toute la clarté qu'offrait le cosmos du Chevalier d'Or disparut, ne laissant qu'une aura à l'obscurité inégalée, même chez les Spectres.

Alors, l'Armure se brisa en des dizaines de fragments obscurs qui virent recouvrir le corps du Saint, dissimulant sa musculature derrière des pans de métal noir brillant. Enfin, une longue cape d'un noir mat se positionna dans son dos. Une fois de plus, la ressemblance fut flagrante: la Surplis du Lion ressemblait en tous points à l'Armure d'Or, mais son aura n'exprimait que le Mal, dans sa forme la plus pure. Ainsi revêtu, le Chevalier, avec ses yeux jaunes imbibés de sang et son sourire suffisant, ressemblait plus que jamais à un démon.

Fermant les yeux, l'homme se regorgea de la puissance brute contenue dans la Surplis, qui ne demandait qu'une chose: du sang. Son unique but était de tuer, et elle mourrait d'envie de s'adonner à cette pratique, ce qui ne déplaisait pas du tout à son porteur. Rouvrant les yeux, le Renégat leva un bras et ferma le poing. Des gerbes d'éclairs noirs y apparurent. Alors seulement, il reporta son attention sur Perséphone.

"Le temps de la vengeance est enfin arrivé. Je le répète: dites moi qui tuer, et je tuerai. Mais je veux des Saints."
Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mar 16 Aoû - 20:21

Comme elle l'avait pensé, le présent qu'elle venait de faire au Renégat semblait lui plaire. La Déesse des Morts observait les fragments se détacher pour venir un à un recouvrir le corps de l'ex chevalier d'Or, qui, compte-tenu de ses dires semblait avoir hâte d'en découdre avec les membres de l'ordre auquel il appartenait jusqu'à il y a peu, ce qui fit sourire l'épouse d'Hadès.

"- Te voilà bien empressé de faire tes preuves, et ceci est tout à ton honneur. Il semblerait que d'autres Saints viennent de pénétrer sur notre territoire. Serait-ce devenu une mode chez les membres de la chevalerie d'Athéna? Mais je ne te demanderau oas d'arrêter ceux-ci. Tu vas devoir accomplis une chose plus grande. Je t'ordonne de te rendre aux..."

La fin de la phrase resta en suspend. Sous le regard de l'ex Lion, les iris émeraudes de la Déité s'écarquillèrent de surprise, qui céda la place à une peine sincère et profonde, qui se mua bien vite en une colère sans commune mesure. Le cosmos jusque là latent de la Rose des Enfers explosa, faisant trembler l'ensemble des âmes de par son divin courroux, mais également chacune des prisons qui constituaient le Royaume infernal.

Quel était l'événement qui avait provoqué cette réaction la douce Perséphone, qui visiblement fulminait de rage.

* Père, craignez mon courroux, car pour l'odieux crime que vous venez de commettre, sachez que je n'aurais nul repos, jusqu'à ce que je vous fasse expier votre faute.*


Puis c'est par télépathie qu'elle s'adressa à l'ensemble de ses troupes.

"- Mes chers Spectres, j'ai une horrible nouvelle à vous annoncer. Mon époux, votre Maître, vient d'être scellé, tout comme l'Empereur des Mers et des Océans Poséidon par le Père des Dieux: Zeus. Une fois n'est pas coutume cette maudite Athéna s'en est sortie indemne. Allons nous rester là sans rien faire? Certainement pas! Mais avant de faire quoique se soit, j'aimerais m'entretenir avec Rochel, Lydia et Ivictus, afin que nous puissions voir ensemble, la meilleure tactique à adopter."

Elle reporta toute son attention sur Corell. A présent qu'Hadès n'était plus, la Belle devait pouvoir compter sur l'ensemble de ses troupes. Et pour cela, il n'y avait qu'une seule solution: libérer les âmes des Spectres qui se trouvent emprisonner aux Cinq Pics.

"- Tu es prêt à recevoir ta mission Corell? Alors écoutes moi avec attention. Je veux que tu te rendes en Chine, et plus précisément aux Cinq Pics pour être exacte. As-tu seulement la moindre idée de ce que renferme ce lieu? Oui se sera là la plus belle preuve d'allégeance que tu puisses me faire."

Le cosmos de la magnifique Reine était toujours aussi fort et puissant. Son visage était quant à lui le reflet d'une peine incommensurable. Etait-ce faciès que Jaina avait porté après la disparition de son bien aimé amant? Avait-elle ressentit les mêmes sentiments que Perséphone en ces instants? Il était fortement possible que se soit le cas. Ainsi, le Renégat avait-il face à lui le portrait même d'une femme qui se sentait bafouée.

Revenir en haut Aller en bas
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mer 17 Aoû - 11:37

Le temps était arrivé... La partie peut commencer, les pions sont en place et le plan de la Reine va enfin à se mettre en place. Ivictus de la Wyvern allait partir de ces lieux lorsque la Reine annula son ordre et le fit revenir pour lui confier ce qui serai sa prochaine mission. De plus, il ne put que sentir la puissance de l'onde mentale que la Reine venait de transmettre à l’ensemble de ses serviteurs. Ivictus qui lui était à peine quelques mètres fut frappé, de plein fouet par un puissance psychique qui frôle l'extraordinaire. La requête envoyé était celle ci :

"- Mes chers Spectres, j'ai une horrible nouvelle à vous annoncer. Mon époux, votre Maître, vient d'être scellé, tout comme l'Empereur des Mers et des Océans Poséidon par le Père des Dieux: Zeus. Une fois n'est pas coutume cette maudite Athéna s'en est sortie indemne. Allons nous rester là sans rien faire? Certainement pas! Mais avant de faire quoique se soit, j'aimerais m'entretenir avec Rochel, Lydia et Ivictus, afin que nous puissions voir ensemble, la meilleure tactique à adopter."

Il va sans dire que cette onde s'accompagner du puissant cosmos de la Reine qui flamboyait de colère sous la disparition si soudaine de son bien-aimé. Le Spectre se retourna donc vers sa Majesté Perséphone, s'inclina bien sûr une nouvelle fois car il n'était pas difficile de sentir que la Lion l'avait insultée en la méprisant ouvertement. D'ailleurs le Lion lui même avait changé il est devenu un Lion aussi noirs que les Spectres eux mêmes. L’ébène qui recouvrait son corps lui allait à merveille car il était bien évident que l'armure d'Or allait l’abandonner d'un moment à un autre tellement sa soif de vengeance étouffait son esprit. Puis, ce qui devait arriver arriva, l'armure d'un or si pur tomba du corps malfamé du renégat et sa Majesté lui offrit une armure aussi puissante que maléfique. Corell était désormais au service des enfers, du moins pendant qu'il trouvait son intérêt car il avait fait clairement comprendre à la Reine qu'il n'avait rejoint la cause des Enfers que par nécessité et non par vocation, que la Reine n'était qu'un outil dans sa main afin de prendre sa revanche sur la déesse de la guerre. Ce qu'il n'a pas pris c'est que la Reine se sert aussi de lui comme simple pion comme sur un échiquier géant afin de parvenir à ses fins. Un jeu ou la Reine voulait se venger de Zeus qui avait condamné Hadès le Roi des Enfers à un sommeil éternel. Le Juge décida de prendre la parole suite aux ordres de la Reine :


Ma Reine avant de parler de notre stratégie militaire, demandons nous si nous pouviez faire quelque chose pour notre Roi ? Ne pouvons nous pas encore le libérer même furtivement ?


Ivictus espérait avoir des réponses à ses interrogations car rien ne lui ferais plus grand plaisir que d'aller en Olympe allait libérer son roi même si cela lui couterai la vie.



Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mer 17 Aoû - 18:00

Le Lion Noir avait du mal à se retenir de sourire à la vue désemparée de la Déesse et du Juge des Enfers. Leurs émotions, surprise, colère, et vengeance déferlaient par vagues dans le cosmos comme autant de preuves de leur inutilité et de leur manque de lucidité. Perséphone se vantait tant qu’elle voulait, elle n’avait servi à rien durant les derniers instants de son bel époux. Mais le renégat se garda bien de partager son bonheur malsain, fermant son esprit derrière une barrière que nul ne pouvait franchir. Heureusement pour lui, la Wyverne intervint, prouvant une fois de plus son manque cruel de réflexion. Et cet homme était considéré comme l'élite des Enfers... Décidément, Corell se sentait comme un Dieu entouré de fourmis.

« Imbécile. Zeus n’est pas bête. Si c’est bien lui qui a enfermé l’âme d’Hadès, alors lui seul saura où elle se trouve. Et le vieux ne sort pas de sa tour d’ivoire. L’Olympe n’est accessible que par les Dieux. Moi-même je ne pourrais y survivre bien longtemps. Quand à toi, je n’en parle même pas… »

L’ancien Saint accompagna ses dernières paroles d’un sourire agressif. Il ne ressentait que pitié pour ce simulacre de Guerrier qui osait respirer le même air que lui. Mais il l’avouait, il prenait également un malin plaisir à le mépriser. C’était très divertissant. Il reporta son attention vers Perséphone.

« Maintenant qu’Hadès est mort, les Enfers vont attirer toute sorte de charognards. Nous devons être prêts. Je suis d’accord, la meilleure façon de nous renforcer est d’aller aux Cinq Pics, libérer les âmes des Spectres.

Oui, je connais ce lieu… Ne doutez pas de mes compétences. Néanmoins je refuse de libérer les âmes. Je ne suis pas un Spectre… Et je ne vous ai pas prêté allégeance pour de si basses besognes. Par contre, je pense que la présence de Spectres aux Cinq Pics va attirer quelques Saints… Je propose donc de m’y rendre avec l'un de vos soldats dévoués. Pendant que celui-ci libérera vos chères âmes, je m’occuperai du bétail. »


Décidément, le Lion n’avait que faire des politesses, et se portait constamment à un doigt de l'irrespect. Tout n'était que poison dans sa bouche. Il ne pensait qu’à lui-même, et ne se sentait pas le moins du monde en danger, quand bien même il faisait face à une Déesse. Il savait ce qu’il voulait. Il n’était pas homme à parler durant des heures, préférant l’action à la réflexion.

« Dites-moi seulement qui materner, et je m’y rends immédiatement. »
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mar 23 Aoû - 21:02

Arrow Elysion

Un portail à travers l'Hyperdimension s'ouvrit soudain à l'intérieur du Giudecca alors que la tension semblait au comble entre la peine de la Reine des Enfers, l'irrespect du Lion déchu face aux proposition du juge Ivictus de la Wyvern. Un cosmos surpuissant envahi la salle tel un tsunami de puissance pur comme pour annoncer la Déité qui arrivait et surtout pour que tous le reconnaisse; en soit cela ne devait pas être des plus difficile. Surtout pour les personnes présentes dans la salle du trône des Enfers. Une forme taillé dans les ténèbres de l'Onyx sorti lentement de l'Hyperdimension tel un démon sortant des profondeurs de l'abime.
Sa voix de tonnerre s'éleva alors tel un maitre en sa demeure tandis qu'il sortait peu à peu son immense Kamui de la noirceur de la dimension.

"Il suffit de ton impertinence Corell ! N'oublie pas en quel présence tu te trouves ! Tu n'es pas là pour railler les autres spectres car maintenant que tu portes ce surplis. Tu es un spectre au même titre qu'eux à présent ! Quand à toi Ivictus: cesse de te donner en spectacle ! Que tu veuilles mourir soit! Mais pas au nom de l'armée des Enfers, ni en celui de notre Reine dans une mission suicide ! Aucun d'entre vous n'a la force nécessaire pour pénétrer en Olympe... Si vous tenez à mourir j’exaucerai ce souhait quand cette crise sera fini !!! Vous m'avez bien compris ?!"


Rochel rayonnait de colère à la vue de sa Reine plongé dans une peine ressemblant à un océan de chagrin. Le cosmos du dieu de la mort augmentait de façon prodigieuse en rythme avec sa colère grandissante envers ceux qui avait causé pareille tourment à celle qu'il avait juré protection. Tout le Giudecca en tremblait de la puissance du Dieu tandis qu'il s'approchait d'un pas terrible vers la Reine des Enfers. Dépassant les deux guerrier vêtue de noir tandis que son regard essayait de trouver celui de sa Reine dans le voile de tristesse qu'elle avait tissé par son désespoir et sa peine.

"Corell il me semble que tu as déjà reçut tes ordres ? Si tu n'es pas capable d'accomplir cela tout seul je t'adjoins un spectre se trouvant dans la cathédral à la surface: Il s'agit du spectre du Minotaure. Dit lui que tu viens sur mon ordre... Maintenant pars accomplir ta mission !"


Le dieu ne s'est pas donné la peine de se retourner pendant qu'il donnait les dernières instructions: il n'avait pas cessé de s'approcher de sa Reine jusqu’à la cacher complétement de son immense Kamui obscure. Ses traits s'adoucirent alors tandis qu'il s'agenouillait face à elle. Prenant son casque à deux mains avant de le poser au sol afin de pouvoir librement capter son regard. Ses yeux argenté levé vers elle essayaient de la retrouver dans le tourbillon qui s'agitait en elle alors que le Lion déchu quittait la salle.

"Ma Reine... J'ai répondu à l'appel et je suis là. Comme vous me l'avez demandé... Ma Reine je vous en conjure reprenez vous... Vous ne devez pas laisser les spectres ou le renégat vous voir ainsi. Ce qui est arrivé à notre souverain est des plus tragiques, vous en souffrez plus que nous; je le vois... Seulement cela ne délivrera pas Hadès de sa prison. Il vous faut être forte ! Pour le Mekkai, pour les âmes qui y vivent et pour votre époux ! Seulement là les spectres pourront donner le meilleur d'eux même. Mais il faut que vous vous reprenez! La disparition d’Hadès n'est que le commencement ! On à besoin de vous ! L'enfer à besoin de sa Reine... On peut toujours venger Hadès"


Termina t'il avec douceur en ayant mesurer ses propos, espérant que ceux-ci la touche malgré la dureté de ses paroles mais il était de son devoir de lui dire. Rochel se releva doucement et se retourna en continuant à cacher sa Reine ainsi que sa peine pour faire face au derniers juge des Enfers.

"Lydia ne devrait plus tarder Ivictus. Par ordre de sa magesté Perséphone nous débuterons avec elle pour savoir qu'elle sera la prochaine marche à suivre. Pas avant.
En ce qui concerne l'Olympe: seul les dieux peuvent y pénétrer et si nous voulions nous attaquer à Zeus il faudra compter avec les douzes autres dieux du conseil de l'Olympe. Comprend tu ? Pour l'instant cette vengeance nous est inaccessible... Attendons le bon moment pour marcher sur l'Olympe."


Le dieu sentit le cosmos de la vampire des Enfers et attendit qu'elle s'approche.


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mer 24 Aoû - 0:58

« Il en sera fait selon vos désirs… »

Les mots se voulaient respectueux. Le ton ne l’était pas. Composé d’un savoureux mélange d’amusement, de pitié et de dégoût, il sortait de la bouche du renégat comme un poison doucereux. Faisant claquer sa longue cape noire, l’homme s’en retourna vers l’entrée de Giudecca, non sans remarquer dans le mouvement les traces encore présentes sur le cou de Rochel. Traces que Corell lui avait infligée quelques heures plus tôt, lorsque ce dernier l’avait précautionneusement étranglé avec sa télékinésie avant de le tuer en transperçant son cœur. Ce souvenir fit sourire le Lion Noir. L’instant où il avait senti le cœur de Rochel partir en fumée avait été un moment de bonheur intense, l’un des plus beaux de sa vie… Il en garderait un souvenir précieux. S’il avait su à l’avance que le Juge du Griffon se transformerait en Dieu de la Mort, il l’aurait tout de même fait. Et il prendrait plaisir à le refaire.

Mais l’ancien Griffon ne lui procurait plus l’envie de tuer qu’il avait auparavant. Il n’était devenu à présent qu’une victime de plus aux yeux du Lion. Telle une superbe jeune pucelle, extrêmement séduisante, que l’on emporte dans son lit… Une fois l’acte terminé, elle perd immédiatement de sa valeur, et ne devient qu’un souvenir de plus, une étape de la vie dont on avait agréablement profité, mais qui était maintenant révolue.

Le Wyverne, lui par contre, mériterait bien vite une sévère munition… Ainsi que cette Déesse inutile. Entendant les paroles réconfortantes d’un Dieu de la Mort dans son dos, le traître accéléra le pas, pressé de quitter ce lieu empli d’insectes, et se demandant sérieusement si tout ceci était une farce.

Est-ce cela les représentants des Enfers ? Laissez-moi rire… Ils ne feraient pas peur à un enfant.

Alors qu’il délaissait les lamentations inutiles et les idées chétives loin derrière lui, une idée germa dans l’esprit machiavélique du jeune homme.

Cette mission est une aubaine. Les Cinq Pics de Rozan sont un lieu cher au cœur des Chevaliers d’Athéna. La présence des Spectres va les attirer comme des mouches…

Un fin sourire se dessina sur les lèvres du traître, à la seule idée de briser ces prétendus protecteurs de l’humanité. Ce sourire s’élargit lorsqu’il sonda le cosmos à la recherche de ce Spectre à récupérer dans la Cathédrale. Il y ressenti bien vite la présence du Spectre en question, inconnu au bataillon… Mais également celle de plusieurs autres personnes, celles-ci bien connues. Le cosmos froid du Lion s’anima devant une telle excitation. Voilà des heures qu’il perdait son temps… Sa patience était enfin récompensée.

Arrow Cathédrale



PS: je m'excuse de ne pas respecter l'ordre, mais le RP n'avance pas... Et moi je veux avancer, je suis pas méchant très lontemps Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mer 24 Aoû - 15:22

Arrow Cathédrale

Face à l'urgence, Lydia avait volé aussi vite que ses ailes le lui avaient permis. Et tout au long du parcours, elle n'avait pu que s'emplir les yeux de la tristesse des Enfers reflétant si bien celle de leur reine. Même la rose que Perséphone lui avait offerte semblait avoir perdu de son éclat. La divine Coré était puissante mais face à un tel drame, il lui faudrait une aide, une épaule sur laquelle s'appuyer et laisser s'exprimer une bonne fois sa rage et sa tristesse. Et dans ce cas, une femme serait peut-être la mieux indiquée.

La Vampire s'en était presque rompu les ailes mais avait atteint Giudecca en quelques minutes. Un cosmos venait de le quitter. Etrange cet homme n'est pas un des spectres, pas comme nous en tout cas et il vient de quitter Giudecca.

Sur ces quelques pensées, elle se posa restant digne d'elle-même, sans doute l'avantage d'avoir appris à rester de marbre quoiqu'il advienne. Seuls ceux capables de passer au travers du masque qu'elle affichait pouvait découvrir la souffrance qui était également la sienne. D'un geste, elle ôta son casque après avoir repéré le dieu de la mort.

Si la tristesse de sa reine ne la touchait avec autant de force, surpassant les autres flux de sentiments, la colère de Rochel l'aurait certainement pétrifiée. Lydia était une spectre mais aussi une femme plus que sensible. On pouvait même affirmer qu'elle était la plus sensible de toutes les femmes, sur tous les plans. La part humaine en elle loin de l'amoindrir lui offrait ce surplus de sensibilité et d'empathie et sans doute était-ce cela dont leur reine avait le plus besoin dans l'immédiat.

Elle s'agenouilla alors devant Thanatos avant de prendre la parole. Sa voix avait toujours cet accent doux qui détonait complètement à côté des timbres rudes et si graves des autres protagonistes. Ivictus lui faisait l'effet d'une brute et la fureur de Rochel était plus palpable, surtout pour elle.

- Majesté Thanatos, j'accours depuis la cathédrale sur ordre de notre reine. Comme tous ici, j'ai appris la nouvelle et suis prête à me joindre à vous de toute mon âme et ma vie.

Puis, relevant très légèrement la tête.

" Seigneur Rochel, pardonnez-moi, mais ma reine m'a appelée et je ne peux me soustraire à son ordre. Je dois lui rendre hommage. Ce serait une terrible injure pour elle. "

Puis, se séparant du surplis de la Vampire qui repris sa forme totem à quelques pas d'elle.

" Avec votre permission, puis-je passer ? "

Une requête de première importance. Malgré l'urgence malgré la douleur, la colère et le désir de vengeance faisant de Giudecca un lieu méconnaissable, la Vampire avait tenu à respecter la hiérarchie existante aux Enfers. Le dieu de la mort était de loin de très loin son supérieur. Lui manquer de respect montrerait à la face du monde que les Enfers allaient sur leur déclin. Lydia n'avait montré sa peine qu'au seul être capable de toucher son coeur. Cela, elle n'avait pas en rougir. Seule une brute s'en servirait contre elle et Bardamu n'avait rien de tout cela.

Quelques instants s'écoulèrent avant qu'elle ne se lève.

" Merci, Majesté. Contrairement à vous, je suis femme et cela me rapproche davantage de notre merveilleuse reine. Peut-être pourrai-je l'aider ou au moins lui offrir un peu du réconfort dont elle a besoin. Laissez-moi tenter. "

Ainsi contourna-telle le dieu et son imposante kamui. Puis, enfin elle approcha de la déesse Perséphone.

La douceur et l'apaisement. La Vampire avait un corps tout aussi doux et elle venait de totalement le regénérer. Mais avant qu'elle n'approche, un fredonnement s'éleva. Extrêmement léger mais attirant si attirant. Même au milieu de toute cette tourmente, on ne pouvait l'ignorer. Un murmure, une prière s'élévant vers la reine des Enfers et Lydia qui avait simplement avancer la main vers elle avant de s'agenouiller.

" Ma reine. Je suis là près de vous. Vous m'avez appelée et je suis là à vos côtés. Je ne peux prétendre comprendre l'étendue de votre souffrance dans sa totalité. Vous êtes née déesse je ne suis qu'un simple monstre à votre service."

Les mots étaient clairs. Lydia se rabaissait volontairement. Le respect immense qu'elle avait pour la rose des Enfers venait de se faire jour. Elle avait préféré laisser une fenêtre ouverte pour Thanatos, elle ignorait ce qui allait lui advernir mais peut-être qu'ensemble, les deux fidèles pourraient sortir la reine de ce malstrom de souffrance. Ils ne pourraient le faire disparaître mais mettrait tout en oeuvre pour que la reine se reprenne.

" Mais je suis aussi une femme tout comme vous et plus que sensible. Venez, aucun mot ne sera jamais assez fort mais un simple geste pourrait vous offrir un véritable réconfort. Pardonnez-moi ce sacrilège, ma reine. "

Et elle enlaça la déesse, le simple contact avec le cosmos tourmenté de Perséphone la blessait mais Lydia était une guerrière et en avait vu d'autre.

" Ne retenez pas vos larmes, faites-les couler maintenant, libérez une bonne fois votre colère et votre souffrance qu'elles ne vous étouffent pas. Nous sommes seules, ma reine, épancher vos larmes et revenez-nous. Je vous en prie, on nous a arraché notre seigneur, ne nous privez pas aussi de vous... "

Avec tendresse, elle caressa la longue chevelure de la déesse.

" Nous sommes les spectres, guerriers des Enfers à votre service, ma reine, une armée cruelle et sans pitié qui inspire la crainte à son seul nom et n'attendons qu'un geste de votre part. "

Lydia jeta ensuite un oeil en direction de Rochel. Giudecca devait redevenir pareille à elle-même. La Vampire se mit soudain à chanter.

" Vous n'avez qu'à paraître telle que nous vous connaissons, belle et terrible et notre conseil pourra commencer. Notre seigneur Hadès a besoin de vous, soyez forte pour lui. "

Lydia était bien consciente de la teneur de ses mots et de son impertinence face à sa reine mais si cela pouvait la réconforter, elle était prête en assumer le poids. Rester indifférente lui était de toute façon impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Ven 26 Aoû - 13:56

Ivictus se trouvait là parmi d'un coté Lion tellement fier qu'il croyait que sa puissance était sans limite et de l'autre coté sa Reine dans un état des plus miséreux. Il était clair que l'emprisonnement de son époux l'avait anéanti au plus profond de son âme et de la voir comme ça inspirait presque de la pitié au Juge des Enfers. On pouvait dire qu'il était pris au dépourvu et qu'il ne savait ce qui était à la limite de l'incorrection ou ce qui était possible dans un tel moment. Cependant, dans ce laps de temps l'estime et le respect que le Juge portait à la Reine s'évanouit et exposa en mille morceaux. La Reine qu'il servait n'était plus, on ne voyait qu'une femme désolé par la perte de son mari rien de plus. Son époux lui, n'aurait pas réagit comme ça dans un tel moment, il aurait été fort et aurait décidé tel un roi guerrier prenant les décisions qui étaient nécessaires et jamais il se serait laisser toucher et emporté par le désespoir.

Malheureusement, il fallut qu'un autre divinité celle de la mort fasse son apparition dans un portail déchirant l'espace temps lui même symbole d'un pouvoir qui dépassait l'entendement même du Juge Ivictus. Un forme sombre et plus noir que le même elle même en sortie du portail Rochel désormais devenu dieu de la mort pourfend la pièce de sa nouvelle puissance. Son entrée ne pouvait être plus remarqué, encore un élément qui prouvait que Thanatos ne contrôlait pas totalement l'ancien Juge. De plus, on pouvait toujours voir dans ses yeux ces éclats de malveillance, de soif de pouvoir et de mépris qui était propre à l'homme mais que la dieu avait décuplé. Une personne nouvelle se trouvait désormais dans cette pièce, un être né d'un homme cherchant le pouvoir à n'importe quel prix et d'un dieu sournois et qui cherchait un corps pour reprendre ce qu'il avait laissé derrière lui. Le dieu inspecta la pièce et commença son sermon afin de rabaisser les autres :


"Il suffit de ton impertinence Corell ! N'oublie pas en quel présence tu te trouves ! Tu n'es pas là pour railler les autres spectres car maintenant que tu portes ce surplis. Tu es un spectre au même titre qu'eux à présent ! Quand à toi Ivictus: cesse de te donner en spectacle ! Que tu veuilles mourir soit! Mais pas au nom de l'armée des Enfers, ni en celui de notre Reine dans une mission suicide ! Aucun d'entre vous n'a la force nécessaire pour pénétrer en Olympe... Si vous tenez à mourir j’exaucerai ce souhait quand cette crise sera fini !!! Vous m'avez bien compris ?!"


Il était adressé au renégat et au Juge ici présents. Son but était de remettre tous le monde à sa place et pour lui d'assoir sa position en Enfers une bonne fois pour toutes. Le Juge sentit monter en lui un colère sans précédents.


Toujours en train de cracher ces ordres ce Rochel... explosa intérieurement Ivictus.

Ivictus choisit de répondre tout de même même si cela lui valait de graves répercussions :

Seigneur Rochel, je ne me donne pas en spectacle je défends simplement mon honneur et je rappelle simplement à notre invité les bonnes manières. Enfin, je suis prêt à tous pour sauver le Seigneur Hadès même à monter en Olympe. Je soumettais juste cette idée à la Reine, peut être qu'elle connait une solution afin qu'un mortel y monte...
annonça calmement Ivictus mais avec une voix empreinte de défi.

C'est là que Lydia la vampire entra en scène. Ses pas étaient rapides et elle alla droit au but. elle répondit à Rochel qu'elle pouvait comprendre plus facilement ce que la Reine ressentait en ce moment. La vampire s'approcha de la Reine des Enfers et se mit à la consoler en l'enlaçant et en lui glissant des paroles réconfortantes. Ivictus fut horrifié de la tournure des événements.


Lydia de la vampire écarta vous de la Reine immédiatement, vous n’êtes pas digne de la toucher ainsi ! cria Ivictus d'un voix sévère tel un général sur le champ de bataille.

Il s'approcha rapidement et attrapa l'épaule du Spectre et la força à se retirer loin de la Déesse abattue. Le Juge quand à lui recula de quelques pas et s'agenouilla devant la rose des Enfers. Et il allait essayer de sortir la Reine de sa torpeur afin de lui donner force et courage :

Majesté, ne tombez pas maintenant car sinon vous entrainez les Enfers avec vous et je ne crois pas que c'est ce que Hadès voudrait. Vous ne pouvez laisser ces terres partir en fumée ainsi. Relevez vous et montrez à vos ennemis le gout de la justice. Pourfendez la terre de votre puissance infinie ! Montrez à Zeus que vous n’êtes pas un déesse de rang inférieure mais une Déesse qui n'a plus rien à perdre. Battez vous au nom de la gloire du Mekkai et alors vos serviteurs se battront pour vous jusqu’à que le corps soient réduit en poussière. Reprenez le trône qui vous aie dû celui des Enfers !


Le Juge s'était laissé emporter dans un discours digne d'un général pour motiver ses troupes il espérait que son récit aller redonner courage et détermination à la Reine des Enfers.







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un futur incertain   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un futur incertain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Giudecca-