RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Un futur incertain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Dim 28 Aoû - 23:36

Comme il l'avait pressenti: la spectresse de la vampire les rejoignit à l'instant où le dieu avait fini son "sermon" qui tenait plus de Rochel que du dieu de la mort qu'il devait être. L'être divin aux cheveux d'argents posa un regard bienfaisant sur celle qui était encore son lieutenant tandis qu'elle lui présenta ses salutations et le motif de son retard. Rochel lui adressa un sourire tandis que la voix de la vampire changea légèrement de timbre; l’appelant alors par son nom d'humain. Le dieu ne se trouva pas outragé par ses paroles, elle faisait parti des rares qui avaient le droit de prononcer son premier nom sans subir son courroux mortel. La voix du Dieu se faisait douce dans l'esprit de la spectresse tandis que son regard s'adoucissait alors qu'elle demandait la permission de passer afin de voir la reine.

* Tu n'as pas besoin de me demander Lydia. Je t'ai dit par le passé que tu faisais parti des meilleurs spectres de notre Reine, que tu devais la protéger... Va à présent et ravive le cœur de notre Reine. Je sens qu'il ne bat plus comme le tien...*

Le dieu de la mort termina sur cette note, faisant allusion à ce qui avait retenue la demoiselle dans la cathédrale d’Hadès. Le lien que possédait encore son corps par le biais du sang qui coulait maintenant dans les veines de la vampire permettait au dieu de la mort de lire en elle comme un livre ouvert. Et ce qu'il avait vue était des plus étranges; alors le coeur d'un vampire pouvait battre pour celui d'un homme. D'un saint de la déesse... Thanatos pensa qu'il pouvait alors peut être le manipuler comme il l'avait fait avec Corell. Mais si cet homme devait être comme lui. Mieux fallait-il alors qu'il le tue immédiatement avant qu'il ne finisse par les trahir pensa Rochel tandis qu'une ombre sorti des ténèbres à sa vue. Le regard du dieu changea pour se recouvrir d'un masque de dureté alors que son cosmos se déploya légèrement; comme s'il voulais toucher les ombres.

* Un renégat à quitté le palais. Je t'ordonne de le suivre et de garder un œil sur lui afin qu'il mène à bien sa mission. Suis-je clair ? Maintenant disparais de ma vue !*

Une légére impulsion de son cosmos divin alluma toute les bougies de la salle, chassant les ombres tandis que le dieu les regardait s'enfuir. Un sourire amusé sur le visage alors que le spectre de la Wyvern le dépassa avec énervement face à la scène qui se passait dans son dos. Le dieu de la mort se retourna à temps pour rattraper d'un bras la spectresse prise au dépourvue face à la fureur d'Ivictus. Puis le dieu et son lieutenant assistèrent à un discoure des plus inspiré chez le dernier juge des Enfers. Rochel soupira pendant sa prestation et lâcha doucement la vampire avant de s'adresser d'une voix forte au spectre de la férocité.

"Cela suffit Ivictus ! Arrête tout de suite ou je te tue sur le champ ! Vous en avez assez fait pour l'instant ! Notre Reine nous a demandé de nous réunir alors ce n'est pas le moment de se battre pour essayer de la guérir des maux qui l'accablent. Laissons la se reposer et concentrons nous sur la défense de notre royaume!"

Le dieu commençait à en avoir assez de tout ses simagrées: il fallait la laisser respirer et non l'harceler en lui dictant la conduite à suivre dans un moment pareil. Il fallait qu'elle se reprenne d'elle même.

"Notre situation ne va pas tarder à basculer: Les Saints ont demandé alliance aux asgardiens et une force inconnu multiplie les morts à la surface. Ce qui est arrivé à Hadès n'est que le commencement d'une période de trouble. Le renégat est parti libérer les âmes des spectres emprisonné mais nul doute que ses frères vont s'interposer. De plus nous sommes en positions de faiblesse alors il faut craindre une attaque de la surface que ce soit par des hommes ou des dieux. Qui sait si le conseil à des vue sur notre territoire. Alors il faut que nous le défendions de quelconque attaque: des suggestions ? "






Dernière édition par Rochel le Mar 30 Aoû - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mar 30 Aoû - 19:51

Des vagues de sentiments intenses, une mer de souffrances et de peine au travers de laquelle la Vampire sous sa face la plus douce voguait. La reine des Enfers avait été atteinte en plein coeur, perdant celui qu'elle aimait plus que tout. Face à une telle tragédie, il fallait bien que de simples mots. Le verbe était faible si faible face au trait qui avait brisé le coeur de la divine Coré. Un geste, un geste serait le plus approprié. La douceur de la Vampire dans toute sa force la plus extrême. L'apaisement et l'endormissment entre ses bras était l'une des caractéristiques de la Belle. Et cela, elle pouvait le muer en une toute autre chose et ainsi offrir le meilleur d'elle-même à celle qu'elle vénérait plus que tout au même titre que son royal époux.

Ainsi erra-t-elle entre des abimes de souffrances jusqu'à ce qu'elle ressente un contre-coup comme si la force vitale de Perséphone venait de la repousser. Cette force qui ne demandait plus qu'à reprendre pied dès que le torrent de larmes aurait déferler à défaut de réellement s'apaiser.

Une brèche, ma reine, il suffira juste d'une brèche pour vous aider. De par mon chant, de par mes gestes, laissez-moi vous aider. Que pour vous se réveille en moi la bonté extrême de l'humaine morte depuis son éveil. Que votre colère se déchaîne sur elle si cela peut vous soulager. Cela ne sera que bien peu si vous nous revenez.

Une nouvelle résistance, une lueur d'espoir dans le regard de la somptueuse spectre. Si Perséphone se décidait enfin à la rejeter alors ses efforts et ces blessures seraient enfin récompensées.

Oui, allez-y, ma reine. Enfin, je vous vois nous revenir.

Inconsciemment, sa main se fit plus douce dans la chevelure de la reine. Si léger si apaisant avant qu'une violente énergie ne les séparent.

Quoi !!! Ivictus !!!

La poigne de fer sur son épaule dénudée et meurtrie par le cosmos instable de la reine. Un mouvement brutal qui la rejette loin de la rose des Enfers sans la moindre réflexion. Ce timbre si primitif et guttural.

Espèce de brute ! Eut-elle tout juste le temps de penser avant de se sentir projetée en arrière.

Un instant, elle craignit de se voir heurter avec la dernière des violences le sol de Giudecca mais cela n'en fut pas le cas. Seigneur Rochel, une nouvelle fois, vous me préservez. Notre reine, j'ai pu la toucher. Vous avez raison, mon seigneur, le reste ne dépend que d'elle. Elle n'a plus besoin de moi ou d'autres pour revenir. Elle est si forte, notre reine si forte. Puisse-t-elle me pardonner mes actes, je voulais l'aider de toute mon âme même si tant de choses m'échappent.

Puis alors que le dieu de la mort la lâcher tout doucement, elle posa sa main sur son coeur.

Oui, mon coeur vit et vous savez pour qui. Pourquoi lui ? Je l'ignore, je l'aime c'est tout mais jamais je ne trahirai.

La vampire était encore chancelante lorsque Rochel se fit entendre de l'assemblée. Quoique assemblée, ils n'étaient que trois. Ce répit bienvenu lui permit d'ailleurs de ressentir le départ des deux chevaliers d'Athéna. Merci Bardamu, merci d'avoir écouté mes paroles. Puisses-tu rejoindre sans heurt ton Sanctuaire. La rousse spectre se sentit soudainement soulagée. Celui qu'elle aimait de tout son coeur était hors de danger et en même temps, deux ennemis mortels des Enfers s'en étaient retournés. Ce n'était jamais qu'un sursis mais dans les circonstances actuelles, au moins, les Enfers n'auraient pas à déplorer la moindre perte.

Elle entendit ensuite la voix de Rochel s'achever. C'était à elle de répondre. Ce qu'elle fit sans plus attendre, seule en longue robe sombre alors que les autres portaient des armures plus qu'impressionnantes.

- Majesté. Les Ases et les Saints étaient déjà alliés au cours de la guerre qui vient juste de s'achever. L'un deux n'avait d'ailleurs pas hésité à me défier alors que je venais à peine de revenir à la vie dans la huitième maison du Zodiaque. Seuls les ordres de Zeus l'en ont empêché. Maintenant, ils souhaitent sans doute renforcer leur alliance.

Elle indiqua doucement la sortit de Giudecca d'un mouvement léger.

- Les Enfers sont déjà le but de bien trop de visites qui sont loin d'être anodines. Et si je suis arrivée en retard, c'est parce que je viens d'intercepter et de renvoyer les deux derniers arrivants, deux saints de la déesse Athéna, un gold et un bronze.

Elle ferma alors les yeux rassemblant ses idées.

- Nous sommes déjà au centre de toutes les attentions et un renforcement général des frontières et de l'entrée est essentiel. Qu'au moins, notre Cathédrale ne soit plus assimilée à un moulin ouvert à tout vent. J'aurais souhaité voir notre reine hors de portée de tout guerrier, le temps qu'elle se remette, mais maintenant que vous nous avez appris que des dieux peuvent aussi être impliqués, je crains de la voir isolée de l'armée. Aussi, si vous voulez bien de mon conseil, je préfèrerai que notre bienaimée souveraine reste ici, à Giudecca, où nous sommes à même de pouvoir tous la protéger.

La spectre avait exprimé ce qu'elle pouvait déjà dire pour les Enfers, restait une dernière donne.

- Reste maintenant les marinas. Sont-ils encore nos alliés ou devons nous aussi les considérer comme hostiles ? Vous nous avez éclairés sur les Ases mais pour les Marinas qu'en est-il ? Le seigneur Poséidon, leur roi lui aussi a été victime de cette terrible injustice.

Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Sam 3 Sep - 10:56

Une rage folle dévorait le coeur de la Rose des Enfers. Une fois d eplus, on lui avait pris son aimé, et l'idée de l'avoir perdu alors qu'ils venaient tout juste de se retrouver la rendait avide de vengeance, tandis que des yeux de la belle Perséphone s'échappaient des larmes, symbole de sa douleur, de sa haine et de sa rage.

La pression du cosmos de l'Impératrice s'éleva d'un cran encore en entendant la voix du chevalier du Lion. Depuis leur rencontre, chacune des paroles qu'il prononçait, chacun de ses gestes avaient le don d'agacer la fille de Déméter. La prenait-il pour une idiote? Ce Corell commençait sérieusement par l'agacer et son instinct lui disait de s'en méfier. Or, il n'y avait rien de plus juste que l'intuition féminine, d'autant plus lorsque l'on est une déesse. L'épouse d'Hadès n’appréciait nullement le regard du Renégat, ni même cet air supérieur avec lequel il les toisait. Oui vraiment, il ne servirait ses desseins qu'un temps.

Elle savait qu'elle aurait du le remettre à sa place, mais la Déité était bien trop plongée dans ses sombres pensées et submergée de douleur. Elle ressentit la puissance d'un cosmos similaire au sien, mais elle ne parvenait à s'extraire de ce marasme de douleur dû à la perte de l'être aimé. A travers le voile des larmes, la Belle reconnu son fidèle Rochel, entendit les ordres donnés par celui-ci, ayant le plaisir de constater que le Dieu prenait des initiatives, disant exactement ce qu'elle même aurait dit en temps normal.

Le Lion parti, une nouvelle présence pénétra la Giudecca, et après quelques échanges avec Rochel, la douce Coré eut la surprise de sentir des bras l'envelopper, faisant fi des blessures nées du cosmos tourmenté de Perséphone. Une voix douce et féminine parvenait aux oreilles de la jeune femme, chassant au fur et à mesure de ses paroles le voile obscur qui empêchait la l'Impératrice d'y voir clairement.

La douleur commençait à décroître , jusqu'à ce que les bras ne relâchent leur étreinte de façon brusque. Quelque chose clochait. Qui donc avait osé la soustraire de sa bienfaisante Lydia? Car elle avait bel et bien reconnu ce cosmos familier. La Vampire avait raison, Hadès n'aurait pas aimé la voir ainsi, elle devait rester droite et fière, même dans l'adversité.

Le cosmos de Perséphone s'apaisa et lentement elle avança en direction du juge de la Wyvern, affichant un calme olympien. Tendant une main en arrière pour créer une sphère protectrice autour de Rochel et de la Spectre, son apparence calme ne tarda guère à disparaître sous l'immense explosion du cosmos de la Reine, tandis que le claquement d'une gifle retentissante résonnait dans la pièce.

"- Ivictus, ne t'avises plus jamais, je dis bien jamais, de porter la main sur mon bras droit. Ai-je été assez claire?"

Vivement l'Impératrice infernale virevolta sur elle-même, pour darder son regard, similaire à celui d'une panthère, sur la Vampire, à laquelle elle adressa un sourire bienveillant.

"- Je te remercie Lydia. tes paroles m'ont atteinte et ramené à vous. Mais même si je vous semblais absente, sachez qu'il n'en était rien, car je n'ai manqué aucun de vos échanges. Ivictus, Rochel a parfaitement raison, nul autre qu'un Dieu ne peut se rendre sur l'Olympe. C'est pour cette raison que j'irai là-bas en personne et seule."


Elle leva la main pour empêcher le flot de contestation de la part de ses trois généraux.

"- Quoique vous pensez, quoique vous direz ma décision est prise et irrévocable, car c'est à moi, et à moi seule, qu'incombe le rôle de me rendre auprès de mes pairs, je veux voir de mes propres yeux ce qu'il est advenu. Oh ne vous en faites pas, je garderai mon calme, cacherai mon jeu, car notre heure de gloire n'est pas encore arrivée."

Après une pause de quelques instants de réflexion la Douce reprit alors.

"- Vous vous inquiétez des Alliances qui ont été forgé à juste raison. Il va sans dire que nous ne pourrons compter sur l'aide des Asgardiens, et croyez moi, je les connais on ne peut mieux. Ils pensant que mon hôte les a dupé, jamais il ne pardonneront. Quant à Poséidon, à présent que celui-ci est enfermé, je ne sais à quoi m'en tenir. Ressusciter Kyro, général de l'Ombre du requin et un de ses meilleurs éléments fera peser, je l'espère la balance de notre côté. Pour finir, la déferlante de Saints sur nos terres, ne me dit rien qui vaille, aussi, redoublez d'attention en mon absence. Rochel, tu seras chargé de diriger le Royaume, et toi Lydia, en tant que mon bras droit, tu veilleras à l'épauler, le conseiller. Est-ce que ceci convient à tous?"


Et soudain, elle eut la surprise de ressentir une chose à laquelle elle ne s'attendait pas le moins du monde. Ne rêvait-elle pas? Qui donc avait fait cela? Elle partit alors dans un éclat de rire.

* Dommage que j'ai loupé cela.*

"- Zeus vient d'être enfermé, vous comprendrez donc qu'il est on ne peut plus normal à présent que je me rende en Olympe."

Revenir en haut Aller en bas
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Dim 4 Sep - 16:43

Les derniers événements avaient transformé la Reine des Enfers en gouffre de tristesse, accablée par l'emprisonnement de son époux elle n'était plus que l'ombre d'elle même. Heureusement elle pouvait compter sur ses fidèles serviteurs qu'étaient tous les spectres mais notamment Ivictus, le Juge des Enfers, Rochel le nouveau Thanatos et Lydia le spectre de la Vampire. Elle avait tenté quelques instants plus tôt de réconforter la Reine de sa présence féminine. Ivictus, offusqué par cette action l'avait immédiatement remise à sa place et il se trouvait qu'elle l'avait très mal accepté mais peu importe le Juge s'en fichait totalement. Le Dieu lui se tenait fièrement comme d'habitude et avait exprimé son plan d'une manière froide et directe puis ce fut Lydia qui donna son opinion à propos des différentes alliances. Ce fut pendant le discours que les trois personnalités se livraient que la Reine reprit enfin ses esprits. Avant de prendre part à la conversation, elle remercia Lydia pour lui avoir murmurer des paroles douces. Ivictus détourna le regard quelques instants dégouté par cette exclamation. Elle préférait se perdre dans des tendresses futiles plutôt que de venger la perte de son époux. Le discours digne d'un général qu'il avait fait aurait du bien plus toucher et aurait dû normalement lui redonner espoir et force pour la suite des événements. Ivictus avait toujours obéir sans vraiment réfléchir mais aujourd'hui il était déçu et n'approuvait pas la Reine. Il était sûr qu'a la place de la Reine l'Empereur des ténèbres Hadès aurait bien mieux agi. Ses réflexions personnelles étaient malheureusement vaines car apparemment le Dieu ne serait pas près de revenir. Le Juge écouta donc attentivement les différentes opinions des gens présents ici et analysa tous cela dans les moindres détails. Son esprit militaire se mit en marche afin de déterminer le bon du mauvais dans les paroles des autres personnes. L'alliance avec les Asgardiens était révolu cela était très clair mais pour le camp de Poséidon le Juge ne savait que penser. Peut être une alliance pouvait être tissé. Peut être les Enfers pourraient se servir d'eux afin de réaliser les souhaits du Mekkai c'était sur ces questions que le Juge s'interrogea le plus car ce mettre à dos tous le monde était bien tentant mais potentiellement dangereux pour la pérennité du Royaume d’Hadès.

Quand aux Saints la question n'était même pas à poser ces chiens paierai pour ce qui est arrivé au Seigneur des Enfers. De plus, maintenant qu'Athéna était elle aussi hors service pénétrait dans ses terres n'aurait jamais été aussi facile car cela faisait maintenant de semaines que ses serviteurs souillait et profaner les Enfers autant que la Cathédrale et cela devenait insupportable. Il entrait et partait comme si c'était un moulin. Après le chevalier du Cancer, il y avait eu celui de la Vierge et apparemment Bardamu le scorpion avait aussi fait une petite halte chez les spectres. On pouvait aussi s'amuser à compter les vermines de bronze comme celui du Cygne mais celui là n'était qu'un enfant comparé aux Spectres. Le Juge avant de prendre la parole avait pris le soin de réfléchir correctement car comme son poste de Juge lui demandait il fallait à un moment ou un autre qu'il mène et dirige les Spectres dans le camp ennemi peu importe le camp d'ailleurs du moment que il y avait des gens à tuer. Le Juge prit donc la parole et son ton redevint calme et serein :


Comme il a été déjà dit une alliance est importante ne l'accordons pas à n'importe qui. Les Asgardiens comme l'a dit la Reine est exclu il me semble. Le Camp de Poséidon qui subit la perte de leur souverain pourrait lui par contre devenir un allié de valeur du moins jusqu’à que nous n'ayons plus besoin d'eux. Nous avons un point commun qui pourrait se révéler être une grande force. Pour ce qui concerne les Saints je pense qu'il n'y a pas besoin de s’éterniser là dessus. Ils doivent payer pour la perte de notre Souverain, aujourd'hui Athéna n'est plus là pour défendre les cafards que son les chevaliers d'Or, je pense qu'il nous faut les rayer de la carte pendant qu'ils sont les plus faibles.

Le Juge termina son discours sur ces paroles. Il avait exposé son avis, désormais la Reine qui s’apprêtait à partir en Olympe devait prendre des choix qui décideraient sans aucuns doute de l'avenir du Royaume des Enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mar 6 Sep - 2:04

La parole de la mort passa à la fin de son discoure à celle qu'il considérait comme son lieutenant dans le Mekkai: la vampire qui dirigeait depuis son départ la troisième sphére des Enfers appelé la Toloméa. Les informations qu'elle délivra à sa suite firent durcir lentement le regard du nouveau Thanatos. L'idée que des saints vinrent chez eux se promener comme bon leurs semble avait réussis à augmenter la colère que le dieu essayait de contenir depuis le début de la réunion. Même si l'un d'entre eux avait réussis à faire battre le cœur de sa lieutenant: Rochel commençait à réfléchir comment faire pour que plus personne de vivant ne puisse traverser avec tant de faciliter le domaine menant à la porte des Enfers. Ou alors seulement mort. Puis vint la question des Marinas: quels seraient leurs positions dans la guerre à venir ? Seraient-ils encore leurs alliés ? Ou les trahiront-ils comme l'avait fait les Asgardiens lors de la dernière Guerre Sainte ? Trop de question pour si peu de réponse s'enragea intérieurement le Dieu de la mort alors que son attention fut soudainement prit par quelqu'un qui ne devrait pas être là. Son cosmos se libéra soudain alors que sa voix résonna dans l'esprit de l’intrus et de celui qu'il devait raccompagner. Comment l'avait-il reconnu ? Aucun être dans la vie basculant de la mort à la vie n'échappe à son regard.

*Regen que fais tu encore en Enfers avec cet homme ? Notre Reine t'a donné des ordres et tu prends ton temps à les accomplir ? Je ne le permettrait pas !*


Une brusque impulsion de cosmos se noya dans le sol en direction du spectre de l'Alraune et de celui qu'il accompagnait: ouvrant deux portails spectrales sous leurs pieds avant de les recracher à l'entrée de la Cathédrale d'Hadés.

*Je fermerais donc les yeux cette fois Spectre de l'Alraune pour ce que tu as fait pour moi dans le passé. Seulement pour cette fois...*

Ses pensées se turent alors sous une menace de mort que son ancien rival d'Alraune avait surement déjà deviné. Le pauvre venait de subir les affres de la colère qui sommeillait en lui avant qu'une autre. Infiniment plus puissante n'éclate dans le cœur en pleur de la Reine des Enfers. D'instinc le dieu de la mort concentra son cosmos autour de lui et de Lydia sous la forme d'une sphére à l'épreuve de la déferlante de cosmos qui était en train de faire trembler les Enfers. Perséphone était revenue a elle et plus furieuse que jamais. D'un bras le dieu de la mort se cacha les yeux et ceux de sa lieutenant à ses cotés de son bras ainsi que d'une partie de sa Kamui: Cachant de même un sourire amusé à la scène qui passa alors sous ses yeux. Ivictus corrigé par la déesse des Enfers en personne; s'il avait sut qu'il aurait vue pareille spectacle: il aurait invité tous les spectres à voir l'humiliation du Juge du Wyvern.

"Heureux de vous savoir de retour ma Reine."


Dit-il avec un sourire alors que la colère qui bouillonnait en lui venait d'être désarmé par celle de Perséphone. Sa Reine était bel et bien de retour à l'entente de ses mots pour Lydia et la barrière d'énergie qui se dissipé en plus de la sienne. Bien que cela n'aurait pas changé grand chose pour le dieu de la mort: cela représentait à présent l'équilibre du pouvoir en Enfer au détriment d'Ivictus... Seulement le sentiment de joie retrouvé par le dieu de la mort se dissipa à l'instant où elle donna ses nouvelles instructions.

"Ma Reine vous n'y pensez pas ? Je ne vous laisserait pas ... ?!"

Rochel se tut alors immédiatement tandis que son regard se leva vers le sommet de la piece... Non plus en haut encore... Quelque chose d'incroyable se passait en Olympe et cela sa Reine le sentait elle aussi. Le dieu de la mort ne sentait plus la vie du roi des dieux.

"Im...Impossible..."

Le nouveau dieu n'en croyait pas ses nouveaux sens divin: Il ne ressentait plus la vie de Zeus. Son regard se posa alors sur la déesse infernal qui semblait être plus que sur d'elle. Comment cela pouvait être possible ? Qui avait assez de puissance pour faire disparaitre comme cela le dieu le plus puissant de l'Olympe après que Poséidon et Hadès eurent été scellé ? Le jeune dieu ne comprenait pas et décida de s'en remettre à sa reine.

"Ma Reine... Je me montrerait digne de la tache que vous m'avez imposé. Je protégerait les Enfers en votre absence... Vous pouvez compter sur moi! Si jamais je sens qu'il se passe quelque chose ma reine: j’envahis l'Olympe"

Son regard se tourna vers Ivictus et Lydia avec un air autoritaire qui ne lui était pas si étrangé: il se devait de se mettre à la tache immédiatement.

"Lydia ! Ivictus: j'ordonne à ce que les forges de l'Enfer commence à préparer des armes et des armures pour les guerriers squelettes! Que chaque âme de guerrier reprennent les armes pour se préparer à la guerre qui s'annonce ! Je veux que tous soient prêt et armé pour le combat. Ivictus je veux que tu réunis tous les spectres à ton royaume afin que tous se préparent si nous devons tous nous rendre en Olympe pour secourir notre Reine ! Lydia quand à toi je veux que tu disposes des soldats damnés à chaque prisons ! Que l'Enfer tout entier se transforme en forteresse ! Je veillerais quand à moi de retirer cette épine que représente la cathédral d'Hadés: Même si je dois la disperser dans le cosmos !!!"

Le ton était plus direct et fort que jamais: Rochel étant le nouveau maitre des Enfer à présent et comme tel: devait protéger ce royaume comme il l'avait toujours fait.

Citation :
[Kyro et Regen sont directement transporté à la Cathédral d'Hadés]
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Un futur incertain   Ven 9 Sep - 16:42

Une explosion de lumière noire au beau milieu de leur discussion. Puissante, vibrante de quoi faire de nouveau trembler les Enfers. Sauf que pour la somptueuse spectre rousse, cela était un infinie source de joie. Elle ne put retenir un sourire soulagé lorsque Thanatos déploya de nouveau ses ailes et son cosmos pour la protéger de la colère de la reine des Enfers. La rose plus belle que jamais venait de refaire surface. Et la jeune spectre en était ravie.

" Merci, seigneur Rochel. Vous m'avez une nouvelle fois préservée. Je ne suis qu'une arme mais entre les meilleures des mains pour servir notre reine. Je sais que quoi que vous me demandiez, cela sera au mieux pour sa majesté Perséphone et notre sombre monarque. "

Un claquement retentissant attira soudain son attention. Jamais Lydia n'avait vu un juge se faire remettre à sa place de cette façon et c'était elle qui en était à l'origine. Elle, une simple Céleste...

- Ma reine. Je vous servirai quoi que vous me demandiez. Je vous appartenais bien avant de m'éveiller.

Non, nous vous appartenions... entendit-elle résonner du plus profond de ses souvenirs. Qu'est-ce qu'il m'arrive ? C'est comme si d'autres souvenirs se greffent aux miens sans que je ne le souhaite. Un effet secondaire ? Thanatos ! Depuis quand étais-tu Thanatos, Rochel ? Il est des sangs que je ne dois absolument pas prélever. Celui des dieux en fait partie...

Etais-tu déjà latent, dieu Thanatos, attendant le bon moment pour t'emparer du corps de Rochel ?


Pourtant l'instant n'était guère à ce genre de réflexions. La somptueuse Vampire au teint d'albâtre et à la chevelure de feu sentait que quelque chose brillait en elle. N'aie crainte, elle n'existe plus, elle avait disparue des siècles avant ton éveil. Une voix ressurgie d'un passé lointain, bien avant qu'elle ne s'éveille réellement, Lucrezia, l'ancienne Vampire l'avait appelée depuis sa plus tendre enfance.

Lucrezia, oui, ma mère, vous saviez que cela risquait d'arriver et m'avait offert ce souvenir pour surmonter cette épreuve. Je comprends maintenant pourquoi le lien de sang ne doit jamais être créé à la légère mais uniquement avec des êtres auxquels on voue une confiance absolue. Et c'est le cas, seigneur Rochel, non seulement je vous fais confiance mais je vous admire depuis si longtemps, vous êtes mon modèle. C'est étrange mais la mort nous a fauchés de la même façon. Même si cela nous a bouleversés différemment. Je n'ose imaginer quelle souffrance serait la mienne si je m'étais éprise de mon tueur.

En même temps, la voix de la reine lui parvenait et des images ne cessaient d'affluer dans son esprit.

Zeus, scellé lui aussi. L'Olympe ! Notre reine veut se rendre en Olympe !

- Bien Majesté, il en sera fait selon votre désir. A mon infini regret, je ne peux vous y suivre mais comptez sur nous pour veiller sur les Enfers. Plus personne ne foulera les terres infernales sans en payer le prix de sa vie.

" Oui, seigneur Rochel je serai toujours à vos côtés pour protéger et venger notre reine de tout grief même si je dois m'exposer à la pire de toutes les sources écarlates. Puisse-t-elle restée tarie. "

L'image de cette source était gravée dans la mémoire de la Vampire. On pouvait toujours la ramener à la vie si elle venait à être tuée mais cette menace là était pire. Par chance seul Rochel pouvait en distinguer la forme et le nom au milieu de l'immensité des souvenirs se bousculant dans l'esprit de la jeune femme.

Les ordres du dieu ne tardèrent pas à résonner et sans répondre la Vampire se releva, elle ne portait déjà plus son surplis qui devrait faire lui aussi être l'objet de soins très particuliers avant de reprendre toute sa puissance même s'il pouvait assimiler le sang dilué au plus profond de sa brume.

Sa longue robe épousait à merveille son corps totalement régénéré. La véritable beauté d'un Vampire ne se révélait qu'en certaines circonstances et c'était le cas actuellement. La rose blanche que lui avait offerte la reine lors de sa résurrection avait enfin récupéré tout son éclat avant que Lucky ne la repique avec art dans la soie de ses longs cheveux.

Un seul geste et elle revint avec une carte des Enfers qu'elle disposa entre eux trois.

- Voici la carte complète des Enfers et les nombeux points inévitables mais avant tout il faudra renforcer au maximum l'Entrée et rappeler à Charon de faire sérieusement le tri des visiteurs. Il ne doit accepter aucun vivant sur sa barque. La porte des Enfers elle-même est trop accessible, des bronzes ont pu la franchir sans le moindre problème, un comité d'accueil serait aussi le bienvenu tout comme le placement de quelques pièges pour égarer d'éventuels sacrilèges tout en les séparant.

Sur ces premières paroles, Lydia se tut, attendant la réponse de ses supérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Dim 11 Sep - 12:02

Grrrr... grogna Ivictus intérieurement.

Il s'était fait humilié et il n'y avait pas besoin d'être devin pour voir que ce maudit Dieu de la Mort en tirait un plaisir extrême. Il n'avait pas compris la réaction de la Reine, pourtant, il serait normal qu'un être supérieur car la Reine des Enfers ne veuille pas se faire toucher par des mains mortelles et surtout impies qu'étaient ceux de la Vampire. Cette réprimande lui resterait en travers de la gorge un bon moment. Le Juge règlera ce petit problème plus tard il y avait plus important que ce petit désagrément. Il se re-intéressa donc à la situation actuelle et écouta chacun des partisans ici présents.

La Reine des Enfers décida donc qu'avec le nouvelle actuelle, elle devait se rendre en Olympe afin de vérifier si le Dieu des Dieux était bel et bien neutralisé pour l'instant. En effet, c'était une très bonne chose, cela voulait dire que la guerre pouvait reprendre et que désormais les autres camps en particulier les Chevaliers allait pouvoir payer une bonne fois pour toutes ils seront éradiqués de la surface de cette maudite planète.

Dans un autre temps, Rochel lui donna un ordre celui de rassembler les différentes forces restantes et de les conviées çà la Caina qui était son repaire afin de les préparer à la guerre qui arrivera surement très bientôt.


Ça y est il prend les commandes des Enfers...
murmura Ivictus afin que personne ne l'entende.

Le pire cauchemar d'Ivictus prenait réalité sous ses yeux. Après avoir atteint une forme divine le petit Juge qu'il était, est devenu une force montreuse de la nature dont la pouvoir n'était plus mesurable. Et aujourd’hui, on lui conviait les reines des Enfers. Il n'avait jamais eu autant de pouvoir, Rochel était surement enfin arrivé là ou il venait il avait le pouvoir quasi absolu que ce soit en Enfer ou en sa personne. Le Juge était jaloux et déshonoré car Thanatos aurait du le choisir lui et pas un incapable comme cet homme, il n’était qu'un misérable. Quoique qu'il en soit il obéirai pas par crainte du Dieu mais par allégeance aux Enfers. Il se concentra quelques instants pour déterminer les forces encore présentes dans le monde des Enfers et il fut surpris d'en trouver bien peu. Elles se comptaient sur les doigts de la main, il n'y avait que Regen, le demi-Dieu Oneiros et Kisara les autres étaient en mission. Il prit la parole après avoir fait son compter les hommes restants et annonça ses résultats :

Nous sommes très peu étant donné que certains sont partis en mission il n'y a plus que nous Kisara, Oneiros, Raïmi...


Voila tous avaient étaient dit apparemment jusqu’à que la Vampire sorte une immense carte des Enfers bien détaillé et précise sur les points à protéger obligatoirement. Ivictus s'en approcha et l'examina sous toutes les coutures afin d'en garder les moindres détails dans la tête lorsque celui ci posterai les spectres aux différents endroits.

Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Lun 12 Sep - 20:47



Bien à présent qu'elle avait donné ses ordres aux Régents des Enfers, il était temps pour Perséphone de se retirer et de se rendre sur les terres de ses aïeux. Elle observait chacun des trois protagonistes, mais le regard de l'un d'eux lui fit froncer les sourcils et rendait son regard plus incisif. Elle n'avait guère apprécié la façon la façon dont Ivictus de la Wyvern avait posé ses yeux sur elle. La prenait-il donc pour une incapable lui aussi?

Avant de sortir pour s'apprêter la déesse s'arrêta à côté du malotru, plongeant son regard de jade dans les yeux de ce dernier.

"- Qu'il soit bien clair que c'est la première et dernière fois que je te vois porter ce genre de regard sur moi Ivictus. Estime toi heureux que je ne sois pas comme mon époux, car à l'heure qu'il est, tu te retrouverais aux tréfonds du Tartare, tiens le toi pour dit. Nous sommes bien d'accord j'espère?"

La question n'attendait nulle réponse, se serait le seul et unique avertissement de l'Impératrice Infernale à l'égard du Juge et la prochaine incartade de celui-ci, elle serait sans pitié. Mais pour l'heure, elle avait d'autres chats plus important à fouetter. Il faut dire qu'elle ressentait un sentiment d'allégresse à ne plus sentir le cosmos divin de son père. Elle ne savait qui était à l'origine de la disparition de celui-ci, mais ça de saurait tarder.

Avant de quitter la salle, elle s'était tout simplement avancé en direction de l'épée de son bien aimé, mettant son cosmos au diapason de lame, qui s'éleva, alors que la Belle tendait la paume vers le ciel. La lame parvenue au dessus de la chair de la Nymphe des Enfers, sembla disparaître au creux de celle-ci.

*- Veillez sur le domaine en mon absence, je serai rapidement de retour.*

Né du cosmos et de la volonté de la Déité, un portail dimensionnel s'ouvrit alors, au coeur duquel Perséphone s'engouffra pour disparaître aux yeux des siens et gagner ainsi l'Olympe.


~> L'Olympe
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mer 14 Sep - 11:21

Cathédrale =>


Raïmi connaissait quasiment les Enfers comme sa poche, depuis le temps. Que ce soit pour croupir au Colisée, comme pour se faire éjecter d'une prison à une autre. Sous terre ou dans les airs, les différents chemins n'avaient plus de secret pour lui désormais. Cette fois-ci, le bossu revenait d'une mission, si tenté qu'on puisse l'appeler comme tel. Beh oui ! Depuis quand partir à la recherche de nouvelles servantes s'apparentait à une mission ? En temps de guerre ou presque, qui plus est. Bon, bon... officieuse, à la rigueur. Qu'à cela ne tienne ! Car Raïmi avait finalement bien fait de s'aventurer dans des lieux reculés, aux extrémités du globe. Un mal pour un bien ? Pas sûr.

Le Spectre campait au bas des marches du Giudecca maintenant. Tout un attirail de über cosmos semblait se bousculer à l'autre bout, derrière les grandes portes de l'édifice. Raïmi hésita à poser le pied, s'imaginant déjà qu'on lui organisait sûrement un bon gros passage de savon. Comment auraient-ils pu être au courant, à vrai dire ? À moins que la Spectre du Vampire l'avait dénoncé ? Le Ver grinça des dents à cette hypothèse, avant de prendre enfin son courage à deux mains. Il prit une grande inspiration et s'engagea sur le large escalier menant au niveau supérieur. En même pas dix secondes, il se trouvait déjà à destination, comparé à la vingtaine de minutes que prenait la longue escalade d'un Temple athénien.

En haut, les portes s'ouvrirent automatiquement comme à Auchan et Raïmi s'engouffra mollement dans l'obscurité qui y baignait derrière. Il avança jusqu'au milieu de la grande salle principale, afin d'avoir au moins en vue le trône de ses Maîtres, mais premier constat intriguant : il était vide.

_ Je suis Raïmi, le Spectre du Ver ! Lança-t-il avec écho. Je reviens de euh... mission, et j'ai des nouvelles quelques peu étranges à vous annoncer !

Ce fut seulement en inclinant le genou sur les dalles de la pièce qu'il pensa à remarquer plus clairement que les autres convives n'étaient autres que le Wyvern et... la Vampire, grrr !? (ahem... et la Vampire, slurp slurp) Ils étaient en train de consulter de la paperasse, à première vue.

Pas le temps de bav... euh, rêver davantage, alors que les tentacules se tournaient déjà vers une autre personne. Il dégageait une aura gigantesque et étouffante, à tel point qu'un battement de cils de travers à son encontre, et on héritait sans doute d'une crise cardiaque. Pourtant, même si Raïmi avait pu penser à le dévisager d'un peu plus près, il aurait sûrement remarqué que cet homme ne lui était pas totalement inconnu. Mais la célèbre armure divine que celui-ci portait l'en dissuada pour le moment.

* Le Dieu de la Mort, ici ? S'interrogea-t-il au plus profond de sa tête. Qu'est-ce que j'ai manqué ? *

Mais au fait, j'y pense...

_ C'est pourquoi je souhaiterai demander audience auprès Sa Majesté Perséphone !

Elle n'était pas présente, certes, mais qui sait... les femmes passaient parfois leur temps à se maquiller. Peut-être reviendrait-elle dans la seconde ? Et dans la précipitation, Raïmi ne voulait pas lui manquer de respect en l'ignorant de la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Jeu 15 Sep - 18:02

Ce fut d'un pas impérial que le dieu de la mort avançait en direction de la carte que sa subordonné avait prit soin d’apporter. Il est rare de trouver un document aussi complet sur l’organisation du Mekkai en ce monde, même dans les bibliothèques des sphères à l'horizon du Giudecca. Le dieu fit apparaitre un sourire sur son visage dur en devinant l'origine de cette carte: Lydia devait s'être habitué aux souvenir de ses précédentes incarnations dans la Toloméa pour avoir trouvé la carte des Enfers avec autant de facilité. Rochel s'approcha de la carte au fur et a mesure que la nouvelle dirigeante de la Toloméa énonçait ce qui pour elle était à corriger en vue d'une probable attaque. Avec le compte rendu d'Ivictus sur les spectres en présence dans les entrailles des Enfers: aucune n'attaque ne pouvait être possible.

Fronçant les sourcils alors que son regard s'embrasa d'une flamme noir: le dieu de la mort leva sa main droite couvert de la ténébreuse protection de sa Kamui divine avant de poser lentement son doigt sur le fleuve Archéron.

"Nous pouvons utiliser ce fleuve pour les ralentir: Les morts peuvent nager en ces eaux sans risquer quoi que ce soit. Une avant garde bien armé serait de taille à les retenir une Heure tous au plus. Nous pourrions utiliser les morts d'Athéna, de Poséidon ou même d'Asgard pour les déconcerter. Cependant nous ne savons pas du tout qui aura l'audace de frapper en premier... Et s'il le fera seul. Aucun scénario n'est à éviter. Avec les forces que nous avons nous devons nous préparer au pire."


Son doigt glissa lentement en direction de la porte des Enfers tandis que son regard se posa cette fois-ci sur Lydia.

"En ce qui concerne la porte: nous devons fermer tous les portails terrestres qui ont le pouvoir d'ouvrir la porte des Enfers. Si ils arrivent par là et ils viendront en force ainsi qu'en nombre soyons en sur. Un avant garde de spectre pourront contenir d'éventuel éclaireur mais ne pourrons rien faire contre une vraie force d'attaque. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre des Spectres inutilement ! Nous avons assez de damnés pour réduire les forces ou du moins les morales de nos possibles agresseur."

Lentement le regard flamboyant de ténèbres; Rochel glissa alors sa main le long des prisons de l'Enfer jusqu'au sphére infernal.

"Placer des pièges prés de chacune des prisons, réveiller les bêtes endormie afin de lâcher leurs furies sur nos ennemis. Même ouvrir les prisons... De toute façons ils ne peuvent s'échapper d'ici alors autant leurs donner l'illusion d'une possible voies de sortie en affrontant nos adversaires qu'en pensez vous ? "


Pour l'instant il n'était pas question d'un possible renfort de qui que ce soit mais plutôt comment réussir à contrer une invasion massive. Tandis que le tout nouveau dieu prêta son attention aux réponses et remarques des deux autres généraux: Il ne fit aucunement attention à un cosmos ridiculement faible comparé aux trois déjà présent dans cette pièce. Sans oublier que la colère cosmique de la Reine des Enfers avait complétement remplit le Giudecca de résidu de son cosmos divin. Seul la voix de l’intrus fit remarquer au dieu de la mort son existence. Le spectre du ver était à présent parmis eux, porteur de nouvelle pressentit Rochel en l'observant tandis qu'il demanda audience à leurs Reine qu'il ne savait pas absente. Le dieu se détacha alors de la réunion. Toisant le spectre terrestre de toute sa Kamui de dieu. Son visage parfaitement visible. Les traits qui appartenaient autrefois au spectre du Bénou et juge du Griffons avaient passer à l'argenté correspondant au dieu qui habitait maintenant son corps.

"Notre Reine s'en est allé où tu n'as pas a demandé spectre du ver. En son absence elle m'a remit le lègue des Enfers. Si tu as un quelconque message à délivrer c'est à ma personne que tu devras le faire !"

Son ton prouvait clairement qu'il se considérait comme le nouveau maitre du Mekai. En bien ou en mal pour les spectres maintenant sous ses ordres.

"Parle à présent ! Ou prépare toi à regretter de m'avoir dérangé en ses temps troubles, Spectre du ver !"



Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Un futur incertain   Dim 18 Sep - 0:15

Plus que nous six...

Et les autres qui sont tous en mission. Cela va être rude en cas d'attaques des Enfers.


Songea la jeune spectre tout en s'efforçant de ne point paraître pessimiste mais ce n'était pas non plus une raison pour se voiler la face. Les Enfers étaient presque vides aussi la mission du spectre du Minotaure était de la plus grande importance.

Puisse-t-il réussir sans que ce fauve mal dressé ne le gêne outre mesure.

L'opinion de la chasseresse était plus mauvaise envers le renégat du Lion. En spectre fidèle, dévouée à ses sombres divinités et surtout femme d'honneur, elle ne pouvait agréer un tel comportement. Ajouter l'agression à la trahison et l'abandon. Non, il fallait être la pire de pourriture pour faire cela. De telles pensées dans l'esprit de la Céleste aurait eu de quoi surprendre les si braves chevaliers mais elle était ainsi, droite et fière. Jamais elle ne trahirait même si le Scorpion avait volé son coeur entre les murs de sa Maison. Même si elle se consumait littéralement d'amour pour lui, elle ne pourrait se résoudre à trahir les siens. Rochel était son supérieur celui qu'elle admirait le plus mais cela ne voulait pas dire qu'elle n'appréciait pas aussi certains de ses autres frères. Les liens entre spectres étaient spéciaux mais existaient bel et bien.

Repensant à Bardamu, son coeur battait un peu plus. Il avait ce même sens de l'honneur et de fidélité. Les évènements l'avaient clairement révélés. Tous deux étaient enchaînés par le coeur et cela était à la fois un bien merveilleux et cruel tour du destin. Elle se surprenait soudain à s'interroger sur leur destin. Si d'aventure, ils se retrouvaient de nouveau face à face en tant qu'adversaire ou s'ils se retrouvaient seuls sur l'un des futurs champs de bataille ? Quel serait alors leur choix, l'auraient-ils seulement ?

Elle avait beau tenter de se convaincre du contraire, l'Etoile des Ténèbres savait parfaitement que jamais plus, elle ne pourrait lutter contre lui. Toute comme lui ne se dresserait plus contre elle. Un contact froid contre son sein. Le pendentif qu'elle avait glissé tout contre sa peau. Les paroles du chevalier d'or. Le seul souvenir de ses parents. Il le lui avait laissé et précieusement elle le garderait.

Mais ses dieux lui en laisseraient-ils le temps. Rien n'était moins sûr. La voix de Rochel déjà la tirait de ses pensées, lui rappelant que si son bienaimé Bardamu détenait son coeur, elle appartenait aussi et avant tout à sa déesse.

Et c'était à elle qu'elle devait maintenant penser et pour elle qu'elle devait concentrer toutes ses forces et son talent.

De son regard de rubis, elle suivait les gestes de Rochel tout en écoutant plus qu'attentivement ses paroles, acquiessant sans un mot, préférant n'intervenir que si c'était réellement nécessaire. Le temps pouvait leur manquer et ils n'avaient pas le luxe d'en perdre en se répétant l'un l'autre. Nul besoin d'écho dans cette salle, les spectres pouvaient comprendre ce qu'on leur ordonnaient sans avoir à se répéter.

Et ce fut lorsqu'il parla des prisons qu'elle prit sortit de mon mutisme.

- Bien, seigneur Rochel. Les bêtes peuvent revêtir leurs propres armures et être préparées pour le combat dès maintenant. Même si elles n'ont rien perdu de leur férocité, protéger leurs points vitaux sera plus que nécessaire. J'ordonnerais aux forgerons de veiller aussi à cela.

Pour les morts, ils sont comme des papillons privés de leurs ailes et réduits à grouiller sur le sol des Enfers. Prévoir de disposer quelques pièges spéciaux émettant de la lumière à chaque brèche crée vers les profondeurs des Enfers devrait les attirer encore davantage. Faisons aussi en sorte d'alléger leurs peines. Qu'ils reprennent des forces et puissent déferler plus facilement sur tout envahisseur. Une sélection serait aussi la bienvenue. Privilégions tout d'abord, les jeunes défunts, jeuens filles et garçons auxquels nous pourrons ajouter les femmes.

Et pour la suite, rassemblons les condamnés les plus violents. Plus les sacrilèges avanceront et plus les morts seront nombreux et violents mais tous, quels qu'ils soient, seront toujours irrésitiblement attirés vers eux. Si nous trouvons le moyen de rendre leurs armures plus lumineuses, elles les attireront tout aussi efficacement que les pièges associés aux brèches.


Elle se repencha ensuite sur la carte, sa longue chevelure de feu ondulant dans son dos telle une cape de feu, sublimant un teint pâle déjà parfaitement mis en valeur par le tissu si particulier de sa longue robe.

Elle allait d'ailleurs reprendre la parole lorsque Rochel se retourna vers un cosmos qu'elle avait reconnu dès son arrivée. Raimï était donc de retour. Le Grand Maître de la Perversité en personne venait de faire son entrée dans Giudecca.

D'instinct, la somptueuse Vampire examina l'ensemble de sa robe, s'assurant que rien ne s'était faufilé sous ses longues jupes. Vu leur dernière rencontre, elle préférait s'assurer qu'il ne préparait aucun coup fourré.

Quoique Thanatos était tout sauf d'humeur à plaisanter comme son ton l'avait d'ailleurs parfaitement fait remarquer. Et cela ce cher Ver ne pouvait l'avoir manqué.

Plus que rusé Raimï, tu es plus que rusé. Un élément très précieux, prend soin de toi, cher bossu.
Revenir en haut Aller en bas
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Dim 18 Sep - 16:29

Le Juge n'était plus tout à fait dans les faveurs de la Reine car son geste à l'encontre de la Vampire l'avait mise en colère. Une action faites pour elle néanmoins mais qui s'était retournée contre Ivictus en personne. Le Spectre avait gardé son calme devant toutes ses incohérences et ces accusations tout simplement incompréhensibles pour le Juge. Enfin bon, une autre sujet était à l'ordre au jour : la défense tactique des Enfers. Chacun des membres du conseil avaient exprimé son avis et fait ces suggestions. Ivictus fut forcé de constater que l'esprit militaire et tactique des des autres n’étaient pas si mauvaises qu'il l'avait pensé. Cependant, une chose le chagrinait, c'était le ton et l'impertinence de la Vampire. Elle se croyait surement en ce moment l'égal d'un Juge ou bien d'un Dieu alors qu'en faites elle n'était rien, juste une fillette avide de pouvoir qui avait du mois pour le moment les faveurs de la Reine. Néanmoins, ces paroles n’étaient pas touts dénuées de sens certaines étaient même très intéressante. le Juge repassa en revue les paroles des différentes personnes afin d'en établir un bilan puis il prit la parole :

Le Styx est de loin le meilleur des moyens de défense que nous ayons mais ce qui est sûr c'est qu'il n'est pas infaillible si des ennemis veulent vraiment passer ils passeront. Nous avons aussi des alliés bien que faibles ils sont très nombreux : les morts. Comme vous le disiez il y a quelques instants Seigneur Rochel ( ces mots eurent du mal à sortir de sa bouche...) que ce soit les criminels si ils croient même quelques instants que leurs rédemption est possible alors ils feront tous ce que nous leurs dirons de faire. Néanmoins, ce ne sera pas le cas des anciens ennemis. Je doute fort qu'en ces heures si sombres que eux prennent leurs armes contre leurs frères même si nous leurs promettront maintes et merveilles. Voyez vous je suis presque sur qu'ils sont toujours aussi fidèle à leurs camp et leurs dieux même dans la mort et même après toutes les tortures que nous leurs avons faites. De plus, ils pourrait abuser de nous afin d'aider les leurs donc c'est pour cela que je crois que ceci est vain enfin juste pour eux du moins. Les portails vers les mondes supérieurs doivent être en effet fermés cela va de soi. Je propose néanmoins que nous postiez quelques hommes Spectres ou pas du coté de la cathédrale afin de sonner l'alerte en cas d'attaque et de pouvoir identifier nos ennemis avant même qu'il pénètre en Enfers. De même pour la Cathédrale des hommes plus nombreux cette fois devront être poster aux entrées des Enfers afin de pouvoir bloquer toutes entrées malencontreuses dans le domaine des Enfers.


C'est sur cette dernière recommandation que le Juge se tut... Ce fut en cette instant que Raimi le spectre de bas étage entra dans la pièce. Il revenait de... en faites personne ne le savait car il était aussi insaisissable qu'un rat. Il entra comme d'habitude avec un regard qui s’attarda sur Lydia la seule femme du groupe évidement. Ce qu'il n'était pas étonnant vu la grossièreté que représentait ce spectre. Il arriva donc sans se prosterner devant ses aïeux mais personne s'en offusqua. Il annonça qu'il avait des choses importante à dire à sa Majesté Perséphone. Le Dieu de la Mort lui répondit bien vite qu'il était désormais le nouveau dirigeant des Enfers et que c'était à lui qu'il fallait s'adresser désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Lun 19 Sep - 15:07

C'était quoi, tout ce remue-ménage ? Thanatos qui avait la tronche du Griffon, d'un côté. Perséphone qui n'était pas présente, de l'autre. Ivictus et Lydia bientôt l'un dans l'autre autour d'une bande dessinée. Mais qu'est-ce qui se tramait ici bas, se demandait sérieusement Raïmi. Est-ce que le pouvoir de ses Maîtres avait été renversé, pendant son excursion ? Et voilà maintenant qu'on le menaçait à prêcher la bonne parole le plus vite possible, sous peine de souffrir mille tourments de la main du divin.

Raïmi ne répondit pas tout de suite. Il se monta quelques films dans sa tête, en espérant y énumérer tous les paramètres qui lui manquaient pour en retirer les bonnes réponses. Heureusement, les autres convives avaient aussi eu leur mot à dire entre temps, ce qui lui laissa un peu plus de répit à la réflexion. Mais toutes ces histoires de pièges, de bêtes et autres obstacles lui firent vite comprendre que la guerre semblait imminente. Peut-être y avait-il justement un rapport avec ce qu'il avait découvert dans les régions nordiques.

_ Ahem... commença-t-il, en se râclant la gorge. Par hasard que je promenais, ma dernière escapade m'a amené à Stockholm, une charmante cité dorénavant en ruines. Il y a des bêtes là-bas qui saccagent tout sur leur passage, et qui ressemblent à des grosses vaches sur deux pattes. Le Royaume d'Asgard tentent apparemment de les contenir avec leurs Guerriers Divins.

L'histoire aurait pu s'arrêter ici, mais autant aller jusqu'au bout, même si se rendre chez l'ennemi sans autorisation avait de quoi attiser le feu un peu plus.

_ J'ai voulu alors enquêter plus loin, reprit-il, d'abord hésitant. Alors je me suis permis de voyager jusqu'aux abords de leur territoire. Pas très accueillants, ceux-là, d'ailleurs ! Mais j'ai fini par découvrir que les Saints d'Athéna s'y étaient également rendus. Moi je dis, c'est louche... puis l'un des Ases nous a accusé – nous, les Spectres - d'être à l'origine de ces monstres à cornes, avant de m'insulter de "serviteur de Métamorphe" !

Là, Raïmi tira une grimace d'incompréhension, car il n'avait jamais entendu parler de ce nom auparavant. Mais peut-être que les Scandinaves entre eux parlaient dans un autre language, après tout. Il releva ensuite un peu mieux la tête et remarqua enfin que le Dieu de la Mort avait vraiment une certaine ressemblance avec le Juge de la Demeure du Jugement. Sans doute un jumeau caché.

Le Spectre du Ver se gratta la tête un bref instant et fronça les sourcils. Vivement cet entretien fini pour qu'il puisse se mettre à la page sur les récents événements, d'une manière ou d'une autre. La moindre commère, le moindre concierge ou soldat de base. Même un dessous de robe ferait l'affaire. Tant qu'il y avait des lèvres, c'était le principal (oups, je sors, lol).


/hrp: bon, post court, pour changer. C'est encore du radotage, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mar 20 Sep - 22:19

L'expression désappointé du spectre terrestre de la soumission avait surement le pouvoir d'en faire pâlir plus d'un. Comment une tel expression pouvait tenir sur le visage de l'un des plus ténébreux serviteur de empereur du mal ? Qui pouvait deviner ce qui se tramait dans son cerveau malade ? Une terreur du monde des Enfers en proie à des émotions si humaine... De quoi se poser des questions pour tous spectres des Enfers. Sauf pour celui qui s'impatientait d'entendre ce qui pouvait sortir du vermisseaux infernal. Du temps qu'il était encore un spectre au même titre que lui: Rochel n'avais jamais eu la patience pour qualité et son statut divin n'allait pas arranger les choses. Un cosmos des plus froids et des plus noirs crépita alors entre les doigts de la Kamui du dieu ténébreux. Des arcs électriques noirs se formaient entre chacune de ses phalanges alors que son agacement augmenta alors de plus belle.

Le ver ouvrit enfin la bouche et de se fait venait sans le savoir de rallonger la durée de vie qu'il lui restait en donnant à l'homme qui possédais le pouvoir de Thanatos ce qu'il voulait; ce qu'il craignait... Le dieu rassembla ses pensées pendant un très court instant: étudiant les paroles du ver, Les épluchant dans son esprit afin de réfléchir à la situation maintenant qu'il avait tous ou presque en main.
Ainsi donc les Asgardiens avaient eux aussi des problèmes de leurs cotés; cette partie du monde lui étant interdit par Héla il ne pouvait sentir la mort frapper les hommes de ce pays. Ce qui n'était pas le cas du nouveau territoire par delà l’Angleterre. Quelque chose frapper le monde en conclue le dieu de la mort et ce sont les spectres qui porterons les responsabilité de tous cela. Quelque chose ou quelqu'un essayait de leurs porter préjudices.

" Les Asgardiens nous croient source de leurs peines... Nul doute que les Saints d'Athéna vont profiter de cette occasion pour renforcer leurs alliances contre un ennemi et adversaire commun. Si seulement nous pouvions connaitre les attentions des marinas de Poséidon... Nous avons besoins de plus d'information."

Le dieu détourna son regard du ver afin de tourner les talons en direction de la carte des Enfers. Se demandant quel était la meilleurs chose à faire à présent que les Asgardiens pensaient qu'ils étaient responsables de la déferlantes des hommes bêtes sur leurs terres. Les avoirs en tant qu'agresseurs en plus de la possibilité des Saints dans leurs royaumes était malheureusement à craindre... Le Dieu de la mort leva son visage lentement afin que son regard touche le sommet de la pièce; même plus haut encore... Jusqu'au plus élevé sommet de la terre: jusqu'en Olympe. Puis baissa les yeux avant de se retourner en direction du spectre terrestre avec toujours le même air dur et terrible sur le visage. Faisant ressortir les traits de l'homme qui fut le Bénou et le Griffon des Enfers.

"Comme tu as dû le deviner: une nouvelle Guerre approche et menace les Enfers de venir à ses portes ! Reprends des forces car un nouveau voyage t'attend! Il faut que tu partes pour l'Atlantide afin de découvrir si nous pouvons encore compter sur les Marinas de Poséidon. N’espère pas prendre de repos sur le chemin tant que la menace qui rode autours de nous n'est pas annihilé . Maintenant hors de ma vue !"

L'humeur du dieu n'était pas si difficile que cela à deviner. Penser à ce qui risquait d'arriver le mettait dans une humeur des plus noirs. Il fallait trouver une solution sans risquer de laisser les Enfers sans défense en envoyant les spectres: ils ne pouvaient plus se permettre d'en perdre inutilement.

"Lydia je te charge de détruire les ponts donnant sur l'Archéron. Prends des soldats squellettes avec toi et commence à préparer l'entrée des Enfers pour nos possibles visiteur. Ivictus tu dois préparer les prisons: organises les âmes, armes les et prépare les à un possible salut ! Tu sais ce que tu as a faire"


Les ordres étaient à présent donné... La parole était au juges de l'Enfer à présent

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mer 21 Sep - 23:20

La reine Perséphone n'était plus aux Enfers et loin de soulager son sentiment d'oppression, cela ne faisait qu'augmenter la sensation d'urgence tourmentant le coeur de Lydia.

" Soyez prudente ma reine, je suis si inquiète de vous savoir loin de nous, privée de notre soutien. Revenez-nous saine et sauve, ma reine. "

Puis, il y avait cette animosité grandissant à chaque instant entre les différents protagonistes ou plus exactement, celle régnant entre Rochel et Ivictus qui éclipsait littéralement l'opinion peu flatteuse que le juge de la Wyvern semblait avoir d'elle. La somptueuse spectre à la chevelure de feu avait parfaitement senti le regard du juge posé sur elle et cette façon dont il l'avait écartée de la divine Coré. Les choses semblaient depuis s'être calmées entre les deux spectres mais cela ne serait jamais que partie remise. La Vampire le sentait.

Ses longs yeux de rubis se posèrent alors sur Raimï prêt à se sortir d'une énième situation plus qu'inconfortable. Sous ses airs de porc malingre et fini, le Ver avait sans doute encore bien des choses à lui apprendre sur l'art de survivre au milieu des spectres les plus puissants mais aussi les plus violents. Ces hommes au goût du pouvoir et ressentant le besoin quasi viscéral de s'imposer et d'écraser tous ceux qui leur tenaient tête voire leur semblaient tout simplement indignes de leur position.

Et les regards que lui jetait de temps à autre Ivictus ne laissait vraiment planer aucun doute sur son avenir en cas de revers. Il la ferait plier, la remettrait cruellement à ce qu'il estimait être sa vraie place, sans l'ombre d'une hésitation.

Enfin cet instant-là était loin d'être venu. Puis, le maître des Enfers n'était en aucun cas Ivictus mais bien Rochel. Rochel qu'elle admirait toujours autant sinon davantage. Le mordre et le vider de presque tout son sang lui avait fait l'effet d'un véritable supplice tant cela allait à l'encontre de tout ce qu'elle était ainsi que de sa loyauté envers lui et leur merveilleuse reine.

Et se retournant vers lui, elle sentit que ces ultimes instants seraient aussi décisifs pour la défense des Enfers face à cette nouvelle Guerre qui s'annonçait inévitable voire même imminente.

D'ailleurs parlant de l'ancien Griffon, il avait terriblement changé tout en restant lui-même. Il suffisait de tendre l'oreille pour sentir sa montée en puissance. Son ton lui-même prenait de la force, se faisait écrasant.

Ressentais-tu déjà la force du dieu en toi ? Rochel si tu avais déjà cette force alors le lien ne t'en sera que plus profitable.

Plus elle y pensait plus elle se disait qu'il y avait déjà quelque chose de divin en lui avant que son existence en tant que juge du Griffon ne touche à sa fin.

L'état dans lequel je me suis ensuite retrouvée. Tout me pousse à croire que le dieu vous avait déjà désigné comme digne de devenir sa nouvelle enveloppe. Mais vous étiez déjà si fort trop fort. Ce que votre sang m'a infligé en est une nouvelle preuve, sans doute la plus évidente à mes yeux de Vampire. Le lien de sang ne se rompra pas dans quel qu'état que je sois.

Pensées aussi vite dispersées que secrètement formulées avant que la voix de Raimï ne révèle enfin ce que les trio attendait.

Une attaque de vaches bipèdes ?

Une image se forma rapidement en son esprit. Les vaches n'était pas si nombreuses que cela. En fait, il y avait bien davantage de taureaux et de boeufs que de jolies vachettes aux pis généreux dans le cheptel divin. Du moins en ce qui concernait les bestioles dédiées au combat. Et cette façon de les décrire finit par ne laissait qu'une seule possibilité.

Minotaure !

Le regard de Lydia se reporta aussitôt sur son supérieur, pensant, et visiblement elle n'était pas la seule, qu'on allait tout leur mettre sur le dos. Pourtant, elle resta muette. Elle n'éprouvait guère le besoin de parler. Rochel lisait clairement dans son esprit à chaque fois qu'il le souhaitait. Bon, tant qu'il évitait certaines comment dire "rêveries" de la belle, en aucun cas cela ne la dérangeait.

De tout façon, cela ne l'intéresserait sans doute guère vu les circonstances et les ordres qui'il distribua aussitôt.

Et s'inclinant repliant avec grand soin la carte, Lydia se tourna vers son maître avant de la saluer avec un immense respect, lui faisant une véritable révérence, sa voix s'élevant aussitôt, toujours aussi harmonieuse.

- Permettez que je parte accomplir vos ordres sur-le-champ, seigneur Rochel.

Et sans attendre sa réponse elole se releva avant de saluer Ivictus, s'inclinant juste ce qu'il fallait selon le protocole infernal.

- Mes respects, juge Ivictus.

Au moins, elle aurait cette satisfaction là avant de tomber ou non sous les coups des saints ou pires encore ceux des Ases. Elle qui n'appréciait guère le froid appréciait encore moins les Ases du moins ceux qu'elle avait déjà croisés. Le pire d'entre eux restait encore ce fameux Khan qui avait juré de soulager le monde de la souillure qu'elle était. Rien que ça.

Pauvre abruti, je suis sans aucun doute la plus pure de toutes les spectres.

Puis passant auprès de Raimï.

" Bon voyage, Raimï et sois prudent. N'oublie pas de revenir. "

Des mots assez étonnnants mais qui dans sa tête avaient tout leurs sens.

== > Tolomea puis Achéron, faisons sauter les ponts

Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mar 27 Sep - 20:57

Seigneur Rochel ? C'était bien ce qu'avaient entendu et compris les oreilles de Raïmi ? Bah, ça alors ! Le bougre avait encore gagné du galon en son absence, on dirait. Comment une âme divine pouvait-elle s'être perdue dans les entrailles d'un Juge, l'un des plus puissants guerriers des Enfers ? Et pire ! Y élire domicile. Son pouvoir de marionnettiste allait-il jusqu'à savoir manipuler la vie et la volonté des Dieux ? Tout se chamboulait dans le crâne de l'étoile terrestre. Puis il dut balayer cette pensée d'un revers de neurones, lorsque le euh... Seigneur Rochel se manifesta de nouveau, après avoir conclu son raisonnement, au détour d'un aller-retour dans la grande salle. Une nouvelle mission, un nouvel ordre se présentait.

* Que je reprenne des forces ? Sans pouvoir me reposer en chemin ? *

Mouais. Ça n'allait pas être de la tarte, en somme.

Le Dieu de la Mort récita donc ses dernières et sévères paroles (© "mais pourquoi est-il aussi méchant ?") à l'attention du Ver, et l'ignora aussitôt sans complexes, la seconde suivante, se déportant déjà vers un autre sbire infernal présent. Une femme, en fait. Lydia, qui ne portait d'ailleurs pas son Surplis, alors qu'une soi-disante future guerre se profilait à l'horizon. Bref.

_ Très bien, ne sut que dire Raïmi, en insistant sur sa courbette. Je me mets en route sur-le-champ, Mon Seigneur.

Dès qu'il se redressa pour prendre congé, la Vampire la dépassait en lui déposant quelques mots étonnants. Le bossu écarquilla les yeux sur l'instant, puis pivota en direction de la porte de sortie, à son tour. C'était l'occasion de prendre en filature la jeune femme sur quelques pas.

Bien sûr, Raïmi n'omit pas de saluer aussi le Juge de la Wyvern au passage, entre deux pensées lubriques, et disparut enfin dans les ombres du long corridor de la Giudecca. À l'autre bout, Lydia se volatilisait déjà.

* Bon bah... euh... on s'embrassera à mon retour, je suppose, s'imagina-t-il avec amusement. *

Sur ce, direction l'Atlantide ! Raïmi dévalla les marches quatre à quatre du bâtiment, et continua de s'éloigner en courant. Après quelques mètres à peine parcourus, il en avait déjà marre de gambader et creusa un souterrain dans la roche infernale.


=> Atlantide, sans doute. (sauf si je repasse par l'Entrée de mon camp d'abord... j'hésite encore.)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Jeu 29 Sep - 19:28

Le moment fatidique approchait de plus en plus la Guerre allait bientôt arriver cela n'était qu'une question de temps. Désormais, Zeus qui maintenait le peu d’équilibre a disparu pour un bon moment pour ne pas dire à jamais. la Guerre allait enfin pouvoir reprendre de plus belle.

"Ivictus tu dois préparer les prisons: organises les âmes, armes les et prépare les à un possible salut ! Tu sais ce que tu as a faire" ordonna Rochel.


Un ordre qui résonna dans les oreilles d'Ivictus. Il venait d'une voix forte et plus que jamais autoritaire. Cette fois le Juge pensait que ce n'était pas Rochel qui parlait mais le Dieu qui voulait à tous pris maintenir l'équilibre en Enfers. De plus, sa stratégie était intéressante et semblait même réfléchi contrairement au habitudes de l'ancien juge du griffon. Lui devait armer et préparer les âmes à la guerre tandis que Lydia devait détruire les ponts permettant au personnes "étrangères" de passer librement dans le royaume des Morts. Cela devrait handicaper et retenir pendant pas mal de temps les ennemis des Enfers tandis que les Spectres embusqués les attaqueraient et les réduirai à néant. Malgré l'ordre de Rochel Ivictus ne faisait pas confiance aux âmes même si leur seul désir et de sortir il n'était pas moins des ennemis et des fois des anciens ennemis punis par le Dieu de la Mort ou par son épouse. Quoiqu'il en soit le Juge obéirait car c'était dans l’intérêt des Enfers mais il surveillerai de près ses morts incapables à qui on ne peux rien confier à part de mourir une seconde fois pour la gloire du Mekkai.
Dans un second temps, le conseil avait écouté ce que le spectre du ver avait à dire. Mise à part qu'il s'exprimait comme un idiot fini il restait tout de même le seul à avoir des infos sur ce qui se passait à l'extérieur du monde des morts car que ce soit Rochel, le Juge ou Lydia personne n'avait été aussi loin du royaume pour y mener une enquête aussi poussée. Raïmi raconta tout d’abord qu'il avait été en Asgardes et qu'il y avait vu des monstres qui ressemblaient apparemment à des minotaures. Cependant, les Asgardiens prenaient les Spectres comme coupable de cette intrusion de monstres mythologiques ce qui anéantissait les possibilités d’alliance avec cette faction totalement. Ensuite, il a raconté qu'il avait été aux frontières du Sanctuaire afin d'analyser la situation. Il décréta qu'il y avait plus que des tensions entre le Sancutaire et le monde des Morts. Cela confirmait donc la thèse cela laquelle la guerre allait reprendre de plus belle. A la fin du récit, le Dieu prit quelques secondes de réflexion puis il beugla son ordre à Raimi. Il devait partir sur le champ prendre la tension chez les Marinas afin de voir si une alliance ou un pacte était possible.
Lydia prit la parole pour annoncer qu'elle allait partir elle aussi afin de remplir son devoir. Les ponts étaient désormais sa priorité tandis que le Juge préparait son entrée elle tourna les talons et partit. La Vampire fit une révérence devant les Juge car depuis les derniers événements et elle le savait surement elle était plus que ciblé et détesté par ce dernier. En effet, en croyant bien faire Lydia lui avait apporté des ennuis et les mauvaises grâces de la Reine des Enfers. Puis ce fut le tour du Vers de partir lui aussi fit une belle révérence mais bon cet être passait plus de temps à ramper que marcher donc cela expliquait son talent à les faire extrêmement bien. La salle s'était désempli aussi rapidement que les Spectres étaient arrivés, il ne restait plus que le Juge et le Dieu de la Mort. Le Juge se tourna vers le Dieu, s'agenouilla
mais osa lui regarder dans les yeux avec un ton de défi et prit la parole :

Je m'en vais accomplir la mission que vous m'avez confié... lança Ivictus sur un ton calme et serein.

Sur ce il se releva et en un éclair il quitta la salle et partir vers son prochain objectif la prison la plus proche.


Arrow Les Puits des criminels

Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Ven 30 Sep - 23:14


Arrow Porte des Enfers

Le sentiment de guidage se poursuivait tandis que j'avançai rapidement au sein du royaume souterrain. Quelque part, je le savais, j'étais dans la bonne direction. Rapidement, des forces étrangères se firent ressentir à des distances respectables, mais c'est au bout d'une longue course que plusieurs cosmos importants se dévoilèrent. Cette fois ci, j'approchais, la puissance de ces auras en était la preuve. Le relief s'enchainait devant mon indifférence, bien que le contraste entre les différents lieux et prisons soit saisissant. Les Enfers étaient vraiment un endroit curieux, bien loin de ce que j'aurais imaginé. Finalement, un gigantesque bâtiment apparut au loin, ressemblant à un palais. Mon intuition me dit que c'était la destination de mon voyage.

Plus je montai les escaliers, plus cette aura m'écrasait par sa puissance. Seul un dieu pouvait dégager une telle force. Soudain, une des puissantes forces se fit plus présente, et je m'interrompis au détour d'un couloir pour attendre, curieux de savoir à quoi pouvait ressembler quelqu'un possédant une telle puissance. Tout à coup, il apparut, passant sans même me voir dans une splendide armure, tellement perdu dans ses pensées qu'il ne fit même pas attention à moi. Je devais avoir l'air tellement insignifiant comparé à tous ces spectres maitrisant leur pouvoir. Comment arriver jamais à rattraper leur niveau ? C'était évident : je venais de pénétrer dans un nouveau monde dont on ne m'avait presque rien dit, et j'étais presque aussi inoffensif qu'un enfant. Cette idée m'agaça au plus haut point et me fit serrer poings et dents durant quelques secondes.

Je repris ma marche à travers les couloirs en me dirigeant droit vers la salle dont venait d'émerger le puissant spectre qui m'avait croisé sans me voir. Je me retrouvai finalement devant une double porte gardée par ce qui semblait être deux larbins, des gardes en armure ne dégageant pas la moindre énergie. A ma vue, ils me barrèrent aussitôt la route en me dévisageant d'un air mauvais. Redressant la tête, je leur rendis un regard tout aussi mauvais avant de simplement leur dire :
- Je suis attendu...

Voyant qu'ils ne bougeaient toujours pas, je voulus ajouter quelque chose, mais une lueur dangereuse passa dans mes yeux, qui convint les deux hommes de me laisser entrer. Ils ouvrirent la double porte pour découvrir une immense salle ressemblant à une salle du trône. Près de ce qui semblait être le trône se tenait un spectre vêtu d'une magnifique armure. Non, non ce n'était pas un spectre. Il était l'homme dégageant une aura écrasante. Lorsque mon regard croisa ses yeux argentés, je compris aussitôt que j'avais affaire à l'un des maîtres des lieux, sinon Hadès en personne. Mon instinct m'indiqua immédiatement que faire preuve de bonne volonté et d'humilité était préférable à mes manières habituelles, bien que j'eus préféré en venir directement aux faits pour avoir enfin des réponses à mes questions. Je décidai donc de m'incliner légèrement avant de m'exprimer :
- Je suis Inferno, le nouveau spectre du Démon, de l'Etoile Céleste du Tourment. Si je ne me trompes pas, une certaine Perséphone m'a tendu la main pour une... affaire en cours. Elle a prétendu pouvoir m'aider. Savez vous où je peux la trouver ?

Malgré tous mes efforts, j'eus la bizarre impression que ma présentation avait été un peu trop rapide et manquait cruellement de manières pour ce à quoi mon interlocuteur était habitué. Le sentiment d'agacement se manifesta à nouveau : je n'étais pas fait pour faire des ronds de jambe de toute manière.

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Dim 2 Oct - 18:03

La salle de Guerre où se tenait la réunion des plus puissants spectres de l'Enfer n'eut plus à endurer la puissance de la voix du Dieu de la mort après qu'il eu donné ses directives et la marche à suivre à toutes les personnes aussi insignifiante soit-elle dans cette assemblée de spectre. C'est avec révérence que sa lieutenant lui demanda l'autorisation de quitter le Giudecca afin de acquitter de la mission qu'il lui avait confié: celle de détruire les ponts permettant de traverser l'Archéron ainsi que son abruti de passeur cupide et traitre. Si cela ne tenait qu'a lui Rochel aurait déjà éparpillé ce déchet à travers le cosmos; malheureusement pour le dieu de la mort; cela n'aurait surement pas plut à la reine du royaume dont il avait la charge à présent. Le nouveau statue divin de l'ancien juge des Enfers ne l'autorisait pas à tout, quelqu'un était encore supérieur à lui dans cette dimension infernal et ce quelqu'un était sa reine en personne: la déité de l'Enfer qu'il avait juré de protéger à travers ses innombrables existences et cela il s'y employait avec ceux sous ses ordres à présent.

Un regard lui suffit pour répondre à la demande de la vampire avant qu'elle ne disparaisse en un battement d'aile aussi léger et silencieux que la nuit. Puis fut suivi de prés par le pitoyable spectre du ver qui partait à son tour en mission pour le compte du dieu; profitant pour dévorer la Vampire du regard sans penser un instant à ce qu'au supérieur de la spectresse pouvait faire en voyant ce comportement inqualifiable. Néanmoins Rochel n'y prêta guère attention: Lydia l'avait déjà sévèrement molesté il y'a peu de temps; elle pouvait surement bien recommencer en pire pensa le dieu de la mort tandis que ce fut au tour d'Ivictus de la Wyvern de partir. Celui-ci avant de partir regarda le nouvel être qu'était Rochel directement dans les yeux avec une flamme de défie ainsi que dans ses mots. Dans celui du nouveau Thanatos: il n'y avait qu'amusement et un mépris certain pour ce regard. Comme s'il pouvait encore osait penser le défier: du temps qu'il était juge, l'ancien Griffon était à des années lumières de lui; a présent toutes idée de rivalité était exclue. Rochel était le maitre des Enfers en l'absence de la reine; qu'il ne l'oublie pas pensât-il alors que le derniers juge disparu aussitôt de l'immense château qu'était le Giudecca.

Le dieu se retrouva alors seul. Avançant vers le trône du lieu avant de se stopper net: il sentit qu'un cosmos venait d'arriver à l’instant même. Cependant il était étrange, confus et déboussolé. Un nouveau né pensa subitement Rochel tandis que les deux immenses portes donnant sur la salle du trône s'ouvrait: libérant un peu la pression de la salle de guerre qui était saturé de pensées et de cosmos.
Rochel se retourna alors qu'un nouveau personnage aux larges ailes noirs s'approcha de lui: le spectre du Démon vue son surplis en déduit le dieu de la mort tandis qu'il se présenta avec visiblement aucune conscience de ce qu'il disait. Cela agaça légèrement le dieu de la mort mais la sensation de sa confusion fit retenir le bras de la déité de la mort; cependant l’ignorance est une faute grave et manquer de respect à la reine des Enfers est valable de la mort. Le cosmos de Rochel se déploya comme un tsunami dans la salle: augmentant la pression jusqu’à ce que le nouveau spectre ai l'impression que plusieurs tonnes pesaient sur lui jusqu’à ce que le regard dur de Rochel ne se pose sur lui. Sa voix se fit impérial.

" Une certaine Perséphone dis tu ... Je vais prendre en compte le fait que tu viens juste de renaitre... Car tu ne sembles pas savoir que tu viens de blasphémer le nom de notre Reine: la déesse des Enfers ! Épouse de sa majesté Hadès l'empereur des Ténebres !"

Le dieu a la crinière d'argent s'approcha du jeune spectre d'un pas lourd, son cosmos se libérant de plus en plus: écrasant le jeune spectre de sa puissance tandis que Rochel fit lentement bruler une flamme autour de sa main droite d'une aura ténébreuse, se gorgeant de cosmos à chacun de ses pas jusqu’à ce que la flamme de sa main dépasse son épaule quand il s'arrêta à quelque pas du jeune né.

"Cela ne sert à rien de me cacher tes pensées: je lis en toi comme un livre ouvert. Je suis Thanatos. Le dieu qui commande la mort, jeune spectre du Démon. Je vois que tu es perturbé, que tu es perdu alors permet moi de t'éclairer car nous sommes en temps de guerre ! Je ne permettrait pas que nos rangs ne portent des poids en ses lignes !"

La main du dieu attrapa le visage du spectre avec violence et une vitesse tel que celui-ci ne put rien faire faire: Rochel pressa alors son crane entre ses mains comme pour l'écraser tandis que son cosmos divin pénétra dans l'esprit du nouveau spectre du Démon par tous les orifices de sa tête, le renvoyant à ses vies passé tandis que tous le savoir de ses incarnations furent forcé de faire surface par le dieu de la mort qui souleva le spectre avec une facilité déconcertante. Un arrivant pourrait penser qu'il était en train de le tuer en broyant son crane; mais ce n'était pas le cas.

"Rappelles toi qui tu es ! Spectre du démon de l'étoile céleste du tourment je te l'ordonne !"


Le cosmos de Rochel les enveloppa tous deux pendant un instant d'éternité avant que le dieu ne relâche le spectre comme une loque au sol, tournant les talons tandis que son cosmos s'amenuisait lentement tandis que sa "victime" reprenais pieds. Le dieu de la mort s'installa sur le trône, maintenant preuve de son autorité sur le royaume. Son regard lourd de dureté se posa sur le jeune spectre.

"Répond moi spectre Inferno: qui est ton maitre dans cette vie ?"


Cette réponse allait déterminer si il pourrait vivre un peu plus longtemps ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Dim 2 Oct - 20:50



Mon mauvais pressentiment ne tarda pas à se vérifier. Le puissant spectre posa ses yeux d'argent sur moi et me foudroya du regard. Son cosmos s'intensifia avec une puissance telle que je me sentis immobilisé sur place, pesant sous la pression dégagée par la force de mon interlocuteur. Visiblement, son courroux trouvait son origine dans la manière dont j'avais appelé Perséphone. Lorsqu'il se présenta, mon regard resta bloqué sur lui : Thanatos, le Dieu de la mort. Non pas que la mort me faisait peur à proprement parler, mais je ne pouvais me permettre de mourir avant d'avoir détruit le sanctuaire. Comprenant que j'avais fait preuve d'insolence, je voulus limiter les dégâts et m'excuser auprès du Dieu aux yeux d'argent. Mais il était déjà trop tard...

A une vitesse fulgurante, il m'attrapa par le crâne avec sa main et me souleva dans les airs. Les bruits et les images se brouillèrent alors, parasités par des flots d'images et de souvenirs me revenant en tête. Il me lâcha soudain d'un seul coup et me tourna le dos pour aller s'assoir sur le trône. Dans le même temps, le flot de souvenirs continuait à me parasiter l'esprit, me provoquant une migraine atroce. A genoux sur le sol, je me tenais la tête entre les mains pour lutter contre la douleur. Puis, soudain, plus rien. Mon esprit était redevenu clair et la migraine avait disparu. En revanche, je me rappelais absolument de tout ce qui s'était passé dans mes vies précédentes, et surtout, surtout, j'avais retrouvé l'intégralité de mes pouvoirs. Je pouvais sentir mon cosmos bouillonner dans mes veines. Chaque coup, chaque déplacement, chaque réflexe, était à présent profondément ancré en moi, tout comme les erreurs que j'avais pu commettre dans le passé, et qui m'avaient conduit à mourir.

La question que me posa ensuite Thanatos me fit sérieusement hésiter. Je n'étais pas prêt à servir quelqu'un. Enfant, j'étais déjà appelé maître, et neuf ans de cavale à vivre seul ne m'avaient pas vraiment appris les manières ou la capacité de savoir se taire quand il le fallait. Je savais pertinemment que mentir à Thanatos était tout à fait inutile. Après m'être doucement relevé, je pris une profonde inspiration, et répondis :

- Je ne vis que pour une chose : écraser Athéna et obtenir vengeance en apportant la mort au sein du Sanctuaire. Sa majesté Perséphone m'a généreusement offert son aide pour atteindre ce but. Vous êtes visiblement en guerre contre le Sanctuaire, et peut être contre d'autres, je ne comprends pas encore très bien tout ce qui se passe. Mais s'il est vrai que votre reine peut assouvir cette soif de vengeance qui brûle en moi depuis si longtemps, alors je considèrerai Perséphone comme étant ma reine à moi aussi. Aussi longtemps que le Sanctuaire sera dans le collimateur des Enfers, je serai l'un des vôtres. Vous ne me connaissez pas et n'avez aucune raison de me faire confiance...

Je me surpris soudain à sourire en me souvenant que je parlais à un dieu : ce genre de considération n'existait pas pour lui à propos de quelqu'un d'aussi insignifiant que moi.

Mais vous savez pertinemment que la loyauté peut être extrêmement solide lorsqu'elle est bâtie sur une motivation aussi puissante que la vengeance. Aussi longtemps que nos objectifs convergeront, sa majesté Perséphone pourra compter sur moi pour anéantir notre ennemi commun.

Je m'interrompis soudain. J'en avais déjà trop dit, et cela ne me ressemblait pas du tout. Après m'être approché de quelques pas, j'inclinai la tête en signe de respect et de soumission et poursuivis pour conclure :

- Je ne ressens pas le cosmos de la Reine des Enfers, j'en déduis donc qu'elle n'est pas ici pour le moment. Je sais que vous et moi sommes partis du mauvais pied, et j'en suis désolé. Mais cela vous ennuierait il de me faire un topo sur la guerre aux enfers et les adversaires que nous affrontons ?

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Lun 3 Oct - 16:57

C'est avec un regard des plus amusé que l'ancien juge des Enfers observa sa "victime" en train d'assimiler de forces toutes les informations qu'il avait réveillé avec force de son âme immortel. Voir ce nouveau spectre céleste au prises avec plusieurs vie de souvenirs et d'expérience dérida un peu le regard si dur du Dieu de la mort: il le regardait se débattre contre lui même en restant assis sur l'imposant trône du maitre des Enfers; dorénavant le sien pour un temps... Sa méthode ne ressemblait en rien à celle qu'il aurait pu utiliser bien avant que le commandeur de la mort ne soit emprisonné en lui: elle était plus brutal, plus perverse et bien plus violente que ce a quoi on pouvait s'attendre même d'un dieu des Enfers tel que Thanatos... Mais Rochel n'était pas Thanatos mais il en avait le pouvoir et savait s'en servir comme allait bientôt le constater à regret le spectre face à lui.

L'imposante armure divine du dieu de la mort semblait refléter son amusement aux paroles d'Inferno en luisant d'une lueur malsaine tandis que le dieu l'observa sans bouger: analysant le nouveau spectre face à lui, décortiquant sa précédente vie par son regard divin tandis qu'il répondit alors à sa question. Le dieu fit s'agrandir son sourire mauvais alors que le nouveau spectre céleste du démon termina son monologue et avec lui ses véritables motivations. Cependant cela était bien inutile pour le dieu de la mort de par son omniscience, pourtant il n'a pas cherché à lui mentir ni à le tromper d'aucune façon. Cela lui éviteras surement de finir dans une prison de l'Enfer pensa Rochel en voyant le spectre du tourment s'approcher de lui en baissant la tête pour éviter une nouvelle fois d'encourir ses foudres. Le dieu de la mort ouvrit alors la bouche:

"Tu n'es pas ici pour demander mais pour écouter ! Ta vie mortelle ne t'as pas enseigné les manières mais tu dois apprendre à te taire et à parler seulement quand on te le diras en présences de tes supérieurs et ainés. Suis-je claire, Inferno ? Ce que tu as pu être auparavant est mort. A présent seul ce que tu es maintenant compte."

Le dieu se releva lentement de son siège avant de dépasser de toute sa stature le misérable petit spectre face à lui. L'une des choses les plus fondamentale est de savoir où se trouve sa place; cela pourra lui éviter une mort certaine en ce royaume infernal si ce n'est directement de sa propre main de fer pensa le jeune dieu de la mort en dépassant le spectre céleste tous en enflammant son cosmos divin d'une noirceur extrême en posant sa main sur l'épaule d'Inferno avec toujours ce sourire amusé qu'il abhorrait depuis le début de cet "entretien" .

"Comme tu l'as bien précisé il y'a un instant: nous n'avons aucune raison de te faire confiance. Qui sait si ta vengeance envers le sanctuaire de la déesse de la Guerre ne risque t-elle pas de nous porter préjudice ?"


Sa poigne se renforça tandis que son cosmos s’éteignit avec lenteur au parole du dieu de la mort tel une malédiction aux oreilles de celui qui l'écoutait. Relâchant son épaule le dieu recula d'un pas pour lui faire face et mettre les choses au clairs avec ce spectre chanceux: aucun autre n'a eu cette chance.

"Je m’assurerais personnellement que tu ne seras pas une nuisance à l'Enfer et sa Reine: Tant que tu agiras dans le sens de notre Reine tu n'auras rien à craindre de moi... Si ton souhait est réellement de détruire le sanctuaire alors sache que tant que tu porteras ce surplis: tu deviens un protecteur de l'enfer et un ennemie de la vie qu'Athéna cherche à protéger! Un gardien de l'ordre des Enfers et ton devoir est de protéger notre reine sous peine de mourir sans accomplir ta vengeance ! Si tu tiens à vivre et a te venger: tu dois servir la Reine des Enfers, la protéger d'Athéna et de tous les ennemies qui nous menacent en ce moment même... La guerre Sainte approche: Athéna et les dieux ont frappé en premiers en scellant l'empereur des Mers et des Ténèbres ensemble avant que Zeus lui même ne tombe à son tour !"


Le dieu marqua un arrêt en voyant que sur l'épaule où il avait posé sa main s'était formé un pentacle à cinq branche dans la matière même du surplis.

"Notre Reine t'as offert une chance de pouvoir faire quelque chose de ta mort. Moi je m'assurerais avec cette marque sur ton épaule qu'elle n'aura pas à le regretter... Inferno du démon, porteur de l'étoile céleste du tourment"

Ses dernières paroles sonnèrent comme un baptême: dans le ciel des hommes une nouvelle étoile venait de s'éveiller.


Revenir en haut Aller en bas
Yahtô


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 253
Armure : N/A

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Lun 3 Oct - 17:38

Arrow La Porte de Enfers

    Le voyage fut long, j'avais vu de choses assez peu banales au cours de mon parcours. Mais après tout, c'était l'Enfer. C'était mon nouveau chez moi, et pour tout avouer, cela me plaisait. La justice telle qu'elle était faite sur Terre n'était pas bonne. Celle menée par Hadès, par les Enfers, était juste. Athéna et sa pauvre et minable idée de la justice et de la paix. Pff... Elle n'a juste pas le courage de vouloir renverser un peu l'équilibre pour créer un monde meilleur. Pour ce qui est à la base une Déesse de la Guerre, elle est tout le contraire. Dans la vie, il faut savoir assumer ses choix, et ses idées. C'est ce que je fais, en acceptant mon destin et en portant mon Surplis, je montre mon engagement envers Hadès, mais aussi envers les autres Dieux des Enfers. Seuls les Dieux des Enfers sont mes maîtres. Les autres Juges n'ont rien à me dire. Si l'ordre qu'ils me donnent provient des Dieux, j'accepterai. Sinon, ils pourront toujours tâter de mes griffes...

    C'est avec ces dernières pensées que j'entrais dans la Giudecca. Le seul endroit qui semblait pur dans les Enfers. Après tout, c'est la que résidais Maître Hadès quand il n'était pas à Elysion. Il n'y avait que deux personnes dans la salle. Un spectre que je ne connaissais pas, et un Dieu. C'était son cosmos que je ressentais depuis l'entrée du Royaume. Le fait d'être dans la même pièce que lui m'écrasait. Son pouvoir était colossal par rapport au mien. C'était donc sa, la puissance des Dieux ? De l'extérieur, j'avais pu un peu entendre la conversation. Ce Dieu, c'était Thanatos. Il venait de retirer sa main de l'épaule du Spectre. Je m'approchais alors un peu pour me faire remarquer, et mit un genou à terre en prononçant ces paroles, tête baissée.

    - Seigneur Thanatos. Je suis Agito, Spectre de la Harpie de l'Étoile Céleste de la Lamentation. Mon éveil venant de se faire, je venais me présenter à vous. Sachez que je suis votre humble serviteur. Peut-être mon ambition sera prise pour de la prétention, mais sachez que ce n'est pas le cas. Je souhaiterais vous accompagner dans vos missions si mission il y a, et vous défendre à votre place. Je sais pertinemment que vous n'avez pas besoin de garde rapprochée, mais j'ai soif d'apprendre, de m'endurcir et de me surpasser. D'autant qu'un Dieu tel que vous n'a, je pense, pas besoin de se rabaisser à affronter un pauvre mortel. Seigneur, entendez ma requête.


    J'y avais peut-être été un peu fort, mais s'y l'on veut survivre dans ce monde, mieux vaut être du coté des plus fort. Ce Dieu pourra certainement m'aider sur le chemin de la force, pour aider aux mieux les troupes des Enfers, et voir leur victoire. C'est tout ce qui m'importe. La gloire, ou la fierté du plus fort ne m’intéresse pas. Je veux seulement être fort pour protéger au mieux les Enfers, et les idées que je défend.
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mar 4 Oct - 11:32



Un baptême ? Non. Plutôt une renaissance. Une renaissance d'après les cendres d'un jeune garçon mort neuf ans plus tôt. Thanatos venait d'achever ma naissance en tant qu'Inferno, guerrier implacable. Il m'avait toutefois mis en garde sur mes futurs agissements : je ne pourrais pas me permettre autant de liberté de mouvement que je le souhaitais au départ. Mais peut être ne serait ce pas nécessaire après tout. Peut être les pions du sanctuaire se jetteraient ils d'eux même dans la gueule du loup. Ils étaient assez fous pour ça. Et tant mieux pour moi d'ailleurs. Pourquoi aller chercher les victimes jusqu'au Sanctuaire quand elles pouvaient venir à mes pieds.

Je savais pertinemment que cette marque posée sur mon épaule par le Dieu de la Mort était telle une bombe prête à exploser si j m'écartais trop du chemin qu'il considérait comme droit. Il me faudrait donc agir avec prudence. Mais tant que ça ne m'empêchait pas d'accomplir mes projets, cette marque disparaitrait rapidement de mon esprit.
- Entendu... répondis-je humblement, toujours la tête baissée.

Soudain, les grandes portes s'ouvrirent à nouveau pour laisser entrer un autre spectre. Curieux, je m'écartai et me reculai de plusieurs pas pour aller m'appuyer dans l'ombre contre une des nombreuses colonnes de la salle, attendant de voir la suite des évènements. Il se présenta comme étant Agito, le nouveau spectre de la Harpie. Il se mit à genoux devant Thanatos, ce qui me fit esquisser un petit sourire amusé. Mais j'étais encore loin du compte : son discours pathétique et pompeux confirma mes premières impressions à son propos, et mon sourire à la fois mauvais et amusé s'agrandit légèrement en entendant ces paroles creuses et tellement vides de sens pour moi. Le Dieu de la mort venait de récolter un nouveau larbin, un nouveau pion qu'il pourrait manipuler à sa guise sur l'échiquier. Et le pire, c'est que cet Agito s'y était jeté la tête la première, pressé de servir un Dieu qu'il idolâtrait alors qu'il ne l'avait probablement jamais rencontré.

En cet instant, j'avais l'espoir que tous les spectres de cette ère n'étaient peut être pas comme ça. Que certains vivaient pour d'autres choses que simplement servir un Dieu vaguement connu pour ses principes ou sa façon de rendre la justice. Dans le cas contraire, l'armée d'Hadès devait être bien terne, et la personnalité de ses membres sans le moindre intérêt. La fin du discours d'Agito me tira de mes songes : il était en train de s'enliser en complimentant maladroitement Thanatos. Je venais de le rencontrer, mais mes vies passées me murmuraient qu'il n'était pas Dieu se complaisant à être complimenté par un simple spectre. De mon point de vue, Agito n'était pas en train de jouer la bonne carte, et risquait surtout de taper sur les nerfs du maitre des lieux, se risquant au courroux que j'avais entrevu quelques secondes plus tôt.

J'aurais volontiers quitté la salle par signe de dégoût si je l'avais pu, mais après avoir dévoilé mon véritable jeu à Thanatos, je savais que j'étais déjà chanceux d'être resté en vie, mes anciennes vies me le criaient intérieurement. Ces souvenirs se révèleraient décidément fort utiles, de par l'expérience dont ils me feraient bénéficier. C'est donc les bras croisés, dans l'ombre, la tête baissée, que j'attendis que Thanatos me dise quoi faire et où aller, une fois qu'il en aurait terminé avec le nouveau venu...

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Mer 5 Oct - 21:40

Voila une bonne chose de faite pensa le dieu de la mort en voyant le nouveau spectre du Démon marqué de son signature mortelle: le sceau de la mort que seul le dieu Thanatos pouvait poser, une promesse de mort pour celui qui la recevait et une preuve de loyauté pour Rochel. Avec cette marque il ne fera pas d'écart se mit à sourire le dieu infernal. Si tel est sa volonté le spectre mourra mais s'il reste conforme au désir de la Reine des Enfers il pourra vivre un jour de plus pour accomplir sa vengeance. Inferno avait dit que la loyauté était aussi grande que pouvait l'être son objectif de vengeance; à présent qu'il savait qu'il ne pourra jamais échapper à la mort il ne pouvait pas être plus loyal que maintenant... Une nouvelle pièce sur l’échiquier de l'ancien juge du Griffon contre le monde entier qui pouvait l'attaquer à tous instant. Toutes les pièces s'étaient dispersé à travers les Enfers pensa Rochel alors que ses sens divins lui indiquèrent la position de Lydia et d'Ivictus dans les prisons qui régissent l'Enfer. Un sourire satisfait se matérialisa sur son visage à la vision de Lydia molestant Charon avec ferveur; ça lui apprendra à ce voleur de passeur murmurât-il en son esprit quand le nouveau détenteur de l'étoile céleste du Tourment acceptât ce qu'il était devenue avec la tête baissé.

-J'en suis ravi Inferno...

Etait-il en train de répondre quand le bruit des imposantes portes de la salle du Trône de la quatrième sphére de l'Enfer s'ouvrit alors en grand: un nouveau spectre venait de faire son apparition en ses lieux. Le regard du dieu de la mort se figea un instant, un court instant impossible à voir pour un mortel alors que pour Rochel: le temps s'était ralenti en voyant un nouveau spectre dans le surplis de Shaun... L'ancienne harpie des Enfers qui avait gagné le statue de spectre après avoir était tué par Sven du Loup Garous et avoir décimé une bonne partie des siens. Ses sens divins se déployèrent dans tous le Mekkai à la recherche de réponse. Réponse qu'il trouva facilement dans l'une des prisons.

*Pitoyable... Quel gâchis Shaun...*


Le camarade du protégé du Juge du Griffon était tombé sous les coups d'un chevalier dont l'ancien détenteur de son armure avait péri sous les coups du spectre de la violence qu'il était autrefois. Les spectres ne meurent jamais pensa alors le dieu en observant le tout nouveau spectre des Lamentations s'approcher de lui alors qu'Inferno s'éclipsa. Thanatos eu droit a un discours qu'il n'attendait pas vraiment de la part de ce spectre: il était complétement différent de Shaun. Plus soumis et plus polie il est vraie: voila un spectre qui savait comment s'adresser à ses supérieurs. Cependant ce torrent de compliment n'était pas pour Rochel: il n'était pas vaniteux comme les mortels qui avaient besoin qu'on loue leurs louanges et leurs gloires et cela même du temps où il était un spectre. Si ce jeune spectre voulait espérer suivre sa route alors il devait apprendre une leçon.

"Spectre Agito... Je t'ai entendu. Voila ma réponse..."

Le cosmos du dieu brula soudainement avec une force folle comme il avait fait auparavant avec Inferno: celle ci écrasa lentement le spectre de la harpie, le sol se fissura sous lui alors que le cosmos du dieu continua à se déployer avec force et sa voix avec fureur.

"Sache que je n'apprécie guère que l'on m'envoie des roses ! Une seule personne à le droit de louer mes actions ainsi que ma force et cette personne n'est autre que notre Reine ! Si tu veux suivre mes pas; sache que je n'ai nullement besoin de serviteurs ou de garde du corps: Il me faut des guerriers prêt à se battre pour Notre Reine ! Des soldats capable de la défendre."


Son cosmos se stoppa doucement tandis que son ton se radoucit alors.

"Je lis en toi le désir de protéger ce royaume... C'est la meilleur des raisons à mes yeux pour que je prenne possession de ta vie pour en faire quelque chose d'autre au lieux de te chatier pour tes paroles maladroites. Si tu tiens à me suivre sache que ta vie m'appartiendras exclusivement: je déciderais ce que j'en ferais. Tu pourras rejoindre la cohorte de ceux que j'ai formé au cours des siècles. Je te rendrais assez fort pour protéger ce royaume mais tu seras entre les mains de la mort: Tu es encore jeune Agito de la harpie de l'étoile céleste des Lamentations. Considère mes paroles avec le plus grand soin."

Par ses mots le destin du spectre serait alors de rester sous ses ordres s'il décide de le suivre. Pour l'heure le dieu de la mort devait donner des ordres pour le spectre cacher dans les ombres. Ses pensées se répercutèrent alors dans la salle tandis que la harpie réfléchissait.

*Inferno du Démon... J'ai un tache à te confier: ce sera ta première mission en tant que spectre de l'Armée d'Hadés... Tu dois rejoindre la spectresse Lydia du vampire de l'étoile céleste des ténèbres à la porte des Enfers... Met toi sous ses ordres et aide la à accomplir la tache que je lui avais confié. Il faut que les âmes de la porte se noie dans l'Archéron afin de rendre tous passage par le fleuve impossible pour nos ennemie... Va ! Moi Thanatos te l'ordonne !*

Les ordres du démon étaient à présent donné: il ne restait plus que la Harpie à présent.

Revenir en haut Aller en bas
Yahtô


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 253
Armure : N/A

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Un futur incertain   Jeu 6 Oct - 10:20

    Pour sur, je ne m'attendais pas vraiment à pareilles remontrances. Le Dieu déploya son cosmos gigantesque, force qui m'écrasa presque au sol. Je devais me maintenir avec mes deux bras pour éviter de m'écrouler sous la pression incroyable de la force du Dieu de la Mort. Apparemment, Thanatos n'était pas du genre à aimer les compliments. Pourtant pour moi, ce n'en était pas. C'était la vérité. Un Dieu comme lui n'a pas l'utilité de se battre contre un mortel. Mais... Il avait raison, j'avais été pathétique.

    Si je veux obtenir la reconnaissance du Dieu de la Mort ainsi que des autres Dieux des Enfers, il me faudra les mériter. Je n'étais pas vraiment mûr encore... Mais il me la fallait, cette force. Il me fallait protéger ce Royaume. Je ne savais pas vraiment pourquoi j'y avais un attachement particulier, c'est comme si toute ma vie tournais autour de cela. C'était un très étrange sentiment. Je le savais, il fallait que je devienne fort.

    Tout à coup, le cosmos du Dieu se fit moins ressentir. Je pouvais à présent me relever, mais difficilement. Son cosmos écrasant m'avait quelque peu essoufflé. Thanatos reprit ensuite la parole. Il me fit une proposition plus qu'intéressante. Je pouvais le rejoindre, décider que ma vie lui appartiendrait. Je ne m'attendais absolument pas à cela, j'étais surpris. J'avais l'opportunité d'être encore un peu plus impliqué dans la défense des Enfers.

    " Tu pourras rejoindre la cohorte de ceux que j'ai formé au cours des siècles. "

    Thanatos allait me... Former ? Être entre les mains de la Mort ne me dérangeait pas. Après tout, j'étais déjà mort moi-même. Je crois qu'il ne me faudra pas beaucoup de temps pour accepter cette proposition. Le Dieu de la Mort me laissait un instant pour que je puisse réfléchir. C'est vrai qu'on ne choisissait pas de son destin comme cela. Mais moi, j'avais choisi. Rien ne m'occupait plus que l'Enfer.

    C'était à présent toute ma vie. Je savais que je la protègerai jusqu'au bout. Thanatos m'avait dit qu'il pourrait me rendre fort, alors je crois qu'il était de mon devoir d'accepter. Plus les effectifs du Monde des Morts seraient forts, plus le but de Maître d'Hadès pourra être réalisé. Je savais ce que j'allais répondre.

    - Bien. J'ai réfléchi, et... J'accepte votre proposition. Je vous suivrais. Ma vie, mon destin vous seront confiés. Faites ce que vous voudrez de moi, je vous appartient désormais.

    Il n'en fallait pas plus. Le Dieu saurait deviner la joie en moi que de le suivre. Je paraissais peut-être un peu immature, mais il ne fallait pas oublier que malgré ce corps, à l'intérieur, je n'étais qu'un jeune garçon de onze ans. Pur, et inoffensif. C'est la présence de Valentine dans mon corps qui me rendait aussi agressif et hautain. C'est lui qui me prêtait sa force pour que je puisse me battre.

    Sans lui, je n'étais qu'un frêle garçon, ayant peur de pas mal de choses et n'aimant pas la violence. Mais il me faudra faire abstraction de tout cela si je veux accomplir mon devoir et protéger les Enfers. Thanatos m'aidera sans doute à cela. Non, j'en suis même persuadé. Malgré que je ne le connaissais pas encore, j'avais confiance en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un futur incertain   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un futur incertain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Giudecca-