RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [4°tournoi-Phase II] Combat 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Ven 22 Avr - 1:07

Vous qui avez réussi à triompher de ce combat hors norme vous opposant à deux autres éveillés au cosmos, vous avez prouvé non seulement votre valeur au combat, mais également un sens tactique indéniable. Vous avez marqué l'esprit du Dieu Forgeron, mais pour éviter que vous ne tombiez dans l'oubli aussi vite il vous faudra prouver cette fois que la puissance dont vous avez fait preuve était méritée. Vous ne serez jugé que par votre maîtrise ...


Dans cette arène se feront face : Lydia & Marcus
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Sam 23 Avr - 18:24

[HRP : avec l'accord de Marcus, j'ouvre le duel. Bonne chance à mon adversaire]

Entrailles de l'Etna, au sein des plus incroyables arènes...

De longs, très longs instants s'étirèrent avant que la dernière rencontre ne touche enfin à sa fin. Et pendant tout ce temps, la rousse Vampire se tenait à l'écart, refermée sur elle-même dans la chaleur bienfaisante du volcan, yeux fermés alors que son corps cicatrisait à une allure incroyable...

Sur ses lèvres flottait encore le souvenir de l'ultime baiser qu'elle avait offert à Rochel. La douceur de sa peau, la saveur du sang qu'elle lui avait pris.

Rochel, le juge contre lequel elle avait dirigé ses coups. A l'en faire mourir. Une tristesse certaine ainsi qu'un sentiment de culpabilité énorme pesaient désormais sur son coeur. Même la rose que lui avait offerte autrefois Perséphone lui paraissait soudain plus terne. Peut-être était-ce un tour de son imagination ? Et que rien n'avait changé si ce n'était le regard que Lydia posait sur elle-même et l'épreuve qu'elle venait de traverser.

En tout cas, la belle aimait à le penser. Elle sourit doucement, faisant tourner la fleur entre ses doigts fins tandis que les dernières volontés du Griffon repassaient en boucle dans sa tête. La mission qu'il lui avait confiée de sa voix grave alors que tous deux étaient encore étroitement enlacés. Les battements de son coeur ralentissant alors qu'il souriait.

Et le regard de Lydia reprit son éclat tout comme sa peau avait retrouvée sa blancheur surnaturelle. Une bien étonnante lumière émanait de cette spectre à la longue chevelure rousse, véritable cape de feu coulant dans son dos...

Ma reine... Et vous, seigneur Rochel, je mettrai tout en oeuvre pour arriver au bout de ce tournoi... Et lorsque tout sera achevé, j'assumerai le poids de mes actes...

Mais pour l'instant seul comptent le combat et la promesse que je viens de vous faire...


Ainsi, Lydia avait-elle pris sa décision avant de tendre la rose blanche vers Lucky qui s'empressa de la saisir...

Tiens-toi bien à l'écart et prends-en bien soin. Comme pour le premier combat... Et quoi qu'il arrive n'intervient pas Lucky... Toi aussi, tu m'es très precieuse, fragile Lucky...

Puis, l'appel du divin forgeron se fit de nouveau ressentir dans l'enceinte grandiose. Les flammes s'étaient comme mises à danser alors que le sol tremblait légèrement annonçant la fin de son répit. Et la belle sembla émerger de nouveau dans la même réalité que sept autres survivants. Trois Ases, trois saints, un marina et une spectre. Lydia, unique représentante des Enfers et seule femme encore en lice...

Etrange sensation que celle d'être la seule concurrente à avoir passé le premier cap. Il est vrai aussi que la majorité des guerriers cosmiques étaient des hommes surtout chez les saints de la grande déesse.

L'Etoile des Ténèbres enflamma alors légèrement son cosmos appelant ses compagnes qui lui remirent ses atours de vampire. Si ce combat devait être le dernier, chose qu'elle ferait tout éviter, elle souhaitait apparaître en tant que Vampire infernal. En quelques mots, séductrice, sublime et mortelle.

Puis, la voix du boîteux reprit de plus belle, désignant les prochains groupes à s'affronter. Quatre paires...

Et Lydia ne put s'empêcher de froncer légèrement des sourcils en entendan tle nom de son futur adversaire...

Un Gold saint ? Encore ? A croire que chaque fois qu'un saint se dressait sur sa route, il se devait de faire partie de l'élite. Et pas n'importe lequel en plus mais l'Aldébaran du Sanctuaire.

La rousse vampire laissa alors un seul soupir lui échapper. Au moins, elle n'aurait plus à lever la main contre l'un de ses supérieurs.

Puis, sans plus tarder, elle rejoignit la nouvelle arène, avançant avec un calme et une lenteur voulue. La longue robe qu'elle portait à présent sous son surplis soulignant avec grâce chacun de ses pas. Les lames étaient toujours là en attente sous son armure, prête à lui offrir la vue du sang dont elle s'abreuvait.

Le sol de l'arène, rugueux, brûlant et chaotique. Le même flamboiement aveuglant. Seul l'ennemi et la température avait changé.

Une voix s'éleva alors douce et chantante, celle de la Vampire qui d'une révérence salua celui qui se dressait face à elle, une véritable montagne de muscles.

- Enchantée de faire votre connaissance Gold Saint du Taureau. J'avoue que je ne pensais pas avoir l'honneur de rencontrer aussi vite l'un des héros du Sanctuaire. Mais, avant de passer aux choses sérieuses, permettez-moi de me présenter, je suis Lydia de la vampire Etoile céleste des Ténèbres.

Elle se releva ensuite avant de lever doucement l'un de ses bras, esquissant un pas de danse...

- Et puisque le destin nous a dressés l'un contre l'autre, accordez-moi l'honneur d'ouvrir le bal tout en nous offrant un peu plus d'intimité. Je mettrais tout en oeuvre pour survivre, chevalier. L'ensemble de mes talents mêmes les plus désespérés. Autant vous l'annoncer d'office...

Je sais que vous en aurez autant pour moi, seigneur du Taureau...


A présent que commence la danse au milieu des nappes de brouillard rampant sous le regard de la nouvelle lune. Et lentement, un étrange vapeur sembla s'élever en plus de celles du volcan, légère et fugitive, se concentrant surtout autour du corps de la jeune femme magnifiquement enveloppée de soie en plus de son surplis. Tel un délicat halo rouge orangé...

Puis, elle avança d'un pas...

- Venez...

Ajouta-t-elle en lui tenant la main.

- Que je vous présente mes plus fidèles amies. Elles ont juste un seul défaut. Celui de ne laisser personne m'approcher...

Le cosmos de la belle se mit alors à vibrer et l'image de la Vampire couronnée apparut juste derrière elle, mystérieuse et envoûtante, ailes repliées qui lentement se déployèrent, projetant un ombre fantomatique sur l'arène...

Le spectacle devait être de toutes beauté surtout lorsque apparurent des milliers des centaines d'yeux brillants. Toutes attendaient blotties, le premier signe, le moindre geste pour enfin s'animer et...

Le temps semblait se suspendre alors que Lydia venait de donner ses ordres aux petites Vampires. Chacune aurait un rôle bien précis et la jeune femme avait été sincère. Jalouses et féroces, elles étaient aussi capables de vider de leurs sangs ceux qu'elle leur désignait avec autant de douceur ou de sauvagerie que la Vampire elle-même.

La véritable danse ne commencerait que lorsque son cavalier la rejoindrait pour un combat qui avait toutes les chances d'être plus qu'acharné...
Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Dim 24 Avr - 20:14

Assis en tailleur sur une pierre plate à l'écart des autres combattants, le Chevalier d'Or du Taureau avait retiré la partie supérieure de son armure et entamé une méditation afin de refaire un maximum de force dans un minimum de temps. Malgré la rudesse du premier combat, le géant noir n'avait pas subi de lourds dégâts qui pourraient lui être préjudiciable pour la suite de ce tournoi dont on ne connaissait ni les tenant, ni les aboutissant et qui avait pourtant réuni une multitude de formidables guerriers venus des quatre coins de l'univers qui imaginait tous recevoir de divins présents et une puissance inégalée, pourtant rien n'était moins sûr.

Au fur et à mesure de sa méditation, le corps et l'esprit de Marcus se régénérait. Les multiples coupures occasionnées par la lame cosmique de son frère d'arme se refermaient sur ses bras et son visage, les hématomes laissés par la féline Asgardienne s'amoindrissaient également tandis que la puissance latente de son cosmos se renforçait et se concentrait sur son corps musculeux. Bientôt il n'y aurait plus aucune trace de lutte ni séquelle physique et bientôt le Dieu boiteux appellerait à nouveau ceux qui seraient sortis victorieux pour les mettre une fois de plus à l'épreuve dans un nouveau déchainement de violence.

Ainsi vint le tour de Marcus qui répondit sans tarder à l'appel d'Héphaistos, à peine avait il ouvert les yeux que le haubert de son armure était instinctivement venu se replacer sur son torse contrastant alors la peau noire et le cosmos doré du Chevalier d'Athéna qui partait rejoindre son prochain adversaire.

Mortelle, sensuelle, énigmatique et séductrice, combien d'hommes étaient donc tombés sous le poids des terribles armes de l'unique femme encore en course, mais quelle femme. Lydia, Spectre du Vampire de l'étoile Celeste des Ténébres, sa longue chevelure rousse tombant en cascade sur son dos contrastait avec la blancheur immaculée de son corps dont les courbes et les proportions frôlaient l'indécence. Pourtant le combattant qu'était Marcus savait que c'était que c'était une arme mortelle dont n'hésiterai pas à se servir cette belle diablesse, mais l'homme qu'il était également ne pouvait s'empêcher de l'admirer et même la chaleur infernale du volcan était négligeable à présent.

Marcus avança pourtant d'un pas assuré et la tête haute, déployant ainsi tout le charisme et le respect qu'imposait son physique de dieu grec, lui aussi avait des atout physique impressionnant et puisque le ton était donné, il ne se priverait pas d'en user également. La légende de Lydia n'avait cessé de croitre depuis la percé historique à travers le Sanctuaire Sacré qui l'avait amené à affronter et vaincre le Chevalier d'Or du Scorpion, le Saint était prévenu et il ne ferait en aucun cas l'erreur de la sous-estimer. Il parla alors d'une voie grave et puissante.

-Je suis Aldébaran, Chevalier d'Or du Taureau, j'ai pour habitude de traiter chaque adversaire avec le respect et le mérite qui lui est dût, je vous considèrerai donc comme mon égale et me battrai sans faux semblant ni réserve, vous voici également prévenu.

La Spectre ne perdit pas de temps et fit s'élever sur l'aire du combat un brume dense et lugubre, se fut le déclic qu'attendait le colosse pour occulter la beauté mortelle et réveiller son esprit de combattant aguerri. Il le savait, chez les éveillés au cosmos les apparences étaient rarement trompeuses, les armures et leurs propriétaires étaient tous en parfaite communion et si elle était le Spectre du Vampire alors elle en aurait plus d'un attrait. Même s'il serait certainement difficile de la suivre sur le plan de la vitesse, il suffirait peu être d'un échange en combat rapproché pour que ses terribles coups de poings fassent la différence.

La belle venait d'inviter la bête à le rejoindre elle et ses amies dont les yeux rouges transperçaient la brume et comme elle l'avait elle-même prévenue, elles ne le laisseraient pas l'approcher. Le défi était lancé et le colosse comptait bien y répondre, il plongea ses deux mains dans le sol volcanique et y arracha une lourde plaque de magma solidifié dont l'envergure était celle de la stature de Marcus lui-même. Ce dernier lança son projectile sur sa sensuelle adversaire comme un simple disque d'argile. Bien loin d'être mortelle, cette attaque n'avait qu'un seul but, désynchroniser la reine de sa cour afin de permettre à un tiers de pénétrer l'enceinte du château. Qu'elle le brise ou l'esquive cela n'avait que peu d'importance, le Taureau s'était déjà propulsé sur la vampire en laissant derrière lui deux profondes empreintes, armant son bras gauche pour frapper et usant de son bras droit comme un bouclier. La tête profondément entrée dans ses épaules, l'Aldébaran remercia intérieurement son armure de couvrir aussi bien son cou, peu importait les morsures qu'il pourrait subir ailleurs, le Saint pouvait résister à bien des douleurs. Le premier coup parti droit en direction des côtes de la jeune femme, le second fut porté par le genou du géant qui fila vers l'abdomen adverse alors que le troisième était littéralement une charge épaule en avant, dans la confusion du combat, de la brume et des nombreux volatiles, Marcus ne pouvait assurer avoir blessé gravement la Spectre, au moins espérait il l'avoir handicapé suffisamment pour pouvoir enchainer avec un dernier coup de poing débordant de cosmos. Puissamment ancré au sol, l'Aldébaran avait momentanément puisé dans les réserves de la Terre elle-même pour frapper son adversaire.

-Je fait appel à toi, Puissance de la Terre !

Toujours ancré au sol, l'Aldébaran était attentif au moindre mouvement, prêt à recevoir l'immanquable contre attaque et ainsi pouvoir y répondre au mieux, pour sûr qu'une combattante du calibre de cette femme ne manquerait pas d'avoir du répondant et ne manquerai pas de réserver plus d'une surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Lun 25 Avr - 23:14

Dans l'ambiance à la fois sulfureuse et délicieusement ombragée du volcan, le temps des présentations s'était enfin achevé. L'Aldébaran du Sanctuaire avait répondu avec enthousiasme au salut de la belle. Un Colosse à la musculature et au charisme plus que certains...

Oui, la Belle et la Bête...

Rien ne qualifiait mieux cette rencontre sauf que Lydia n'avait plus grand chose de commun avec la jeune fille du conte. Peut-être, autrefois, aurait-elle pu encore s'identifier à cette merveilleuse héroïne mais le temps avait passé... Le temps et ses blessures... Le sang de la Vampire avait fait son oeuvre et Lydia s'était éveillée au monde des non-vivants, dispensant la plus douce et la plus charitable de toutes les morts. L'étreinte des Vampires était un privilège.

Cadeau qu'elle offrirait à un adversaire de grande valeur, un acte de respect.

Le premier acte...

Un vacarme sembla traverser le silence alors que le géant arrachait un bloc gigantesque au manteau rocheux. Aussitôt, les plus proches vampires prirent leurs envols frappant avant même que le rocher ne quitte les puissantes pattes du géant.

Voiles de la nuit déchirant le ciel avant d'égratigner les chairs...

La première vague s'était ainsi abattue sur le corps du Taureau, s'acharnant là où elle le pouvait même si les blessures pouvaient paraître dérisoires.

L'odeur du sang s'éleva alors, capiteuse à souhait. Cet homme était surpuissant. Et maintenant, elle avait l'assurance qu'au moins l'une des vampires l'avait atteint alors que d'autres se tenaient toujours en bouclier entre elle et le Gold Saint.

Mais elle n'eut guère le temps de s'y attarder. Les coups pleuvaient plus que puissants. De quoi abattre n'importe quel obstacle. Rapide et très légère, la rousse esquiva les deux premiers mais ne put éviter le dernier qui la sonna légèrement avant que l'explosion du cosmos du Colosse ne la fasse réagir.

Une charge énorme qu'elle put partiemment contré, brume et sens aidant, avant d'être violemment projetée au sol, ses chiroptères dispersés à tout vent. Son surplis avait tenu le choc, absorbant le maximum de la charge avant de se fissurer. Ses tout premiers contacts et blessures avec un adversaire plus que redoutable...

A présent, tous deux étaient blessés. Pas grand chose pour des guerriers de leur valeur mais le sang recelait plus d'un secret. Précieux si précieux liquide écarlate, source de vie...

Celui de Rochel la soutenait noyant celui du Taureau alors que celui de Caedus surnageait...

Et Lydia, douce et mystérieuse, se tenait encore allongée sur le sol rocheux, entièrement submergée par la brume. Proche si proche du Taureau qui venait juste d'achever son attaque et que le destin avait fait stoppé à quelques pas d'elle. Vive et rapide, elle roula jusqu'à lui, la soie de sa robe bruissant à peine.

Les chauves-souris encore présentes s'étaient toutes éparpillées mais n'avaient pas encore disparu. Elles tournoyèrent encore un instant, vives, rapides, faisant peser le poids de leur ombres pourtant si négligeables, rasant le plafond, le " Ciel de la grotte ", s'y posant parfois, redécollant, tournoyant en tous sens, explorant la totalité de l'espace disponible. Des cris rapides se firent entendre avant que, enfin, elles ne s'en retournent.

Combien de temps cela avait-il duré ? A peine quelques secondes alors que la brume s'assombrissait et que la rousse vampire atteigne son but...

Soudain, un éclair transperça la masse cotonneuse et Lydia lança ses lames, droit vers le géant. L'une d'elle ratant sa cible se ficha fermement dans la roche. Le bruit ne laissait aucun doute quand aux trois autres que l'Aldébaran les ait évitées ou bloquées n'avait pas vraiment d'importance.

Faisant la démonstration de sa vitesse vertigineuse, la belle s'était relevée avec une grâce et une souplesse incroyables. Et ce fut ainsi qu'elle effleura juste le guerrier avant de poser ses lèvres tout contre sa joue écorchée, lui offrant son premier Baiser de Vampire.

Un simple contact suffirait pour qu'elle prélève davantage de sang sans violence aucune mais une douceur qu'on n'attribuerait sans doute jamais à une spectre.

Elle s'éloigna ensuite, à reculons ne perdant pas un instant le saint de vue.

Et ce fut lorsqu'elle jugea avoir atteint le bonne distance que sa voix s'éleva, vivrante alors que l'Etoile des Ténèbres resplendissait.

- Magnifique, seigneur Aldébaran. Vous dépassez mes espoirs. Un peu rude à mon goût mais plus qu'efficace et incroyablement puissant. Tout comme votre sang. Vous êtes un homme bon même si la vie n'a pas forcément été tendre avec vous... Votre sang est précieux, ne le gaspillez pas...

Puis, esquissant un autre pas de danse avant de tendre la main vers lui...

- Mais reprenons, notre danse ne fait que commencer et nous verrons qui de la Belle ou de la Bête parviendra à apprivoiser l'autre...

Nulle moquerie dans ces derniers mots mais un véritable désir de combattre pour ceux qui avaient de l'importance à ses yeux, sans haine ni rancoeur.

Et puis, tout n'était que question de point de vue. Dans cette tragédie, la Belle était le monstre et la Bête le héros...
Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Mer 27 Avr - 15:47

La brume dense créer par la belle pour se dissimuler recouvrait à présent une petite partie du sol volcanique amputant ainsi une partie du champ de vision du géant, car ni les fissures dans la roche qui laissaient auparavant entrevoir les filets de lave, ni la rousse elle-même n'étaient visibles. Alliant un savant équilibre entre puissance et mobilité sur ses appuis, l'Aldébaran n'attendait qu'une seule chose, recevoir la contre attaque de la Spectre du Vampire. Préparé psychologiquement à ne pas pouvoir la suivre sur le plan de la vitesse, le chevalier avait fait un choix simple, armant l'un de ses bras afin de pouvoir frapper directement en cas d'attaque, il profiterait de l'attaque pour tenter de placer la sienne. Il subirait certainement de plein fouet la prochaine offensive, mais son corps massif et son endurance sauraient supporter la violence et la douleur, sacrifice calculé dans le seul but de vaincre, car au contraire du colosse le physique svelte de son opposante ne supporterai pas longtemps les puissants coups du Taureau et ferai tout pour éviter les contacts rapprochés. Marcus le savait et avait fait ce choix en conséquence, les chances de pouvoir placer un coup franc et puissant ne seraient pas légions, il fallait donc profiter au maximum des opportunités offertes.

La moindre parcelle du corps de ce vétéran des champs de batailles était concentré sur le combat, analysant toutes les options possibles depuis les quelques chauves souris qui dansaient encore aléatoirement dans la grotte jusque cette brume où c'était réfugié la terrible buveuse de sang, en passant par son environnement de roche et de lave. Soudain un flash traversa le brouillard, plusieurs lames fendaient l'air en direction de l'Aldébaran. Je bloque ?! se demanda ce dernier. Non c'est une diversion, je peux l'encaisser. Ne bougeant pas d'un centimètre, Marcus reçu les lames dont la majorité ricochèrent sur l'armure d'or qui recouvrait la quasi intégralité de son corps et seule une lame parvint à trouver un interstice et pénétrer dans la chair du guerrier laissant ainsi ruisseler un filet de sang supplémentaire s'ajoutant à ceux qu'avait causé les quelques morsures des soldats volants.

Comme il s'y attendait la Spectre en profita pour agir, mais sa vitesse d'exécution dépassait complètement les prévisions les plus pessimistes de l'Aldébaran, en un clin d'oeil la bouche de la spectre s'était posé sur sa joue se rassasiant des quelques gouttes de sang que lui offraient les égratignures et ce, sans même qu'il ne l'ai aperçu quitter son refuge de brume. Pourtant le Taureau était prêt, il avait attendu et guetté ce moment, prit une lame dans le bras pour ce moment et il ne flancha pas, le bras qu'il avait préparé pour cet instant parti droit en direction de l'abdomen de la Spectre dont la taille de guêpe paraissait si mince en comparaison du poing démesuré du colosse.

L'échange avait été rapide, la spectre s'était immédiatement retiré, elle aussi avait ses propres plans en tête et rester à portée des massues qui servaient de bras au protecteur d'Athéna n'avait pas l'air d'en faire partie, ou tout simplement avait elle déjà remplit ses objectifs. Un voile blanc passa devant les yeux du colosse, tandis que la Spectre le complimentait sur la qualité de son sang et faisait des allusions à sa vie. Une chute de tension ? S'interrogea le géant. Elle aurai profité de ce contact infime pour me prélever une grande quantité de sang ? Et si elle arrive à l'analyser et à connaitre mon passé, elle est encore plus dangereuse que je ne le pensais, pas étonnant qu'elle est déjà vaincue un chevalier d'or.

Le métabolisme de Marcus tournait à plein régime, depuis toujours il récupérait bien vite de ses blessures et son corps produisait rapidement le sang perdu, ainsi la sensation de faiblesse du Saint ne fut que passagère, mais était-ce vraiment une chance d'être un puits vivant d'hémoglobine à portée de canine de la plus redoutable vampire ?

-Tu es dangereuse. Si nous n'étions pas actuellement au sein d'un tournoi d'origine divine, j'aurai fait tout mon possible pour te tuer. Mais nous ne sommes plus en guerre et même si nous ne savons pas vraiment pourquoi nous avons été réunis ici, autant en profiter pour confronter nos puissances et ainsi espérer progresser.

La vérité était que plus il en savait sur elle et plus il serait à même de la contrer en cas de guerre ouverte avec les enfers, mais cela il ne pouvait pas le dire, il préféra donc se taire et reprendre cette danse qui semblait faire tellement plaisir à son adversaire. Alors il concentra un maximum de puissance cosmique dans ses deux poings qu'il tenait serrés contre chacun de ses flancs, puis comme s'il propulsait cette énergie de toutes ses forces il tendit les bras et ouvrit les mains.

-Par la Corne du Taureau !

Si lui n'arrivait pas à se déplaçer avec la même vélocité que la Vampire, son attaque elle atteignait non seulement la vitesse de la lumière, mais était de surcroit la plus puissance de son répertoire. L'onde de choc produite par la vitesse d'exécution de l'attaque à pour effet de condenser toutes les particules de l'air ambiant, transformant alors ce dernier en véritable mur lancé à vitesse inimaginable. C'était en partie pour cette attaque que le Chevalier du Taureau était considéré comme l'un des membres les plus puissants de sa confrérie et le physique hors norme de ce guerrier n'avait qu'un seul véritable but, résister physiquement à la pression de sa propre attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Ven 29 Avr - 13:43

Premiers échanges... Premiers sangs...

Ainsi, Lydia avait-elle pris le risque d'approcher la Bête. Et sa réaction ne l'avait pas déçue non loin de là...

Courageux et très intelligent... Un adversaire d'une immense valeur, doté des tripes nécessaires pour exploiter les faiblesses de mes attaques ou plutôt accepter d'encaisser les blessures nécessaires pour placer ses propres coups.

Et là, je suis nettement désavantagée... Une telle puissance doit pouvoir réduire en poussières les plus énormes rocs...

Oui, tu es unique, Aldébaran.


Ainsi, tournaient les pensées de la belle alors qu'elle avait analysé le moindre geste, la plus petite expression, de son ennemi lorsqu'elle avait lancé ses poignards. Lames que le saint avait préféré prendre de plein fouet plutôt que les bloquer ou les esquiver comme pour les chauves-souris.

Brillant...

Oui, elle ne trouvait pas d'autres mot. Pas étonnant que cet homme soit l'un des premiers remparts de la déesse. Bien des ennemis devaient s'écraser contre son poing avant qu'il ne finisse par rencontrer enfin quelqu'un à sa mesure.

Le ton était donné et une fois encore, elle était prévenue.

La tuer... En pleine milieu de la guerre sainte, il aurait tout fait pour la tuer alors qu'elle n'était encore qu'une toute jeune combattante loin de posséder sa puissance ou celle du seigneur Rochel. Mais dans le même temps, il n'y avait rien de bien étonnant dans ce discours. Les saints haissaient les spectres et ceux-ci le leur rendaient bien. Sauf...

Sauf qu'elle, elle s'était éprise de l'un des gardiens de la déesse et y avait perdu sa vie. C'était bien Bardamu qui l'avait vaincue avant même qu'Albafika ne lui tombe dessus. C'était sa vision des choses... Mais l'instant n'était guère au souvenir, le moment de combattre était revenu et Lydia avait un but. De son côté, l'Aldébaran avait achevé son discours en disant vouloir confronter leurs forces.

Etrange...

Quelque chose troublait la jeune femme sans véritablement nuire à sa concentration. Ainsi, pouvait-elle suivre les mouvements du géant, sentir le sang affluer dans son corps, se régénérer.

Bien, le sang coule, encore et encore...

Puis, ce fut le cosmos du gold saint qui attira l'attention de Lydia. Concentré dans ses deux poings. Deux énormes masses ne demandant qu'à fracasser son corps d'albâtre.

Il les ouvrit.

Puis, un flash avant qu'elle ne se sente emportée alors que la brume, balayée en même temps qu'elle, se soulevait après s'être écrasée contre la paroi rocheuse.

La douleur avait été terrible mais la rousse Vampire avait tenu le coup alors que certaines parties de son surplis avaient tout simplement éclaté sous le choc. Plus qu'un simple poing, c'était un véritable mur qui l'avait heurtée de plein fouet sans qu'elle ne puisse rien faire. Elle retomba ainsi à l'extrême limite de l'arène, juste à fleur des champs de lave dont la chaleur contribuait encore à l'ascension du Brouillard de la Nouvelle Lune même si celui-ci restait toujours comme accroché au corps de la Vampire.

Elle ne put d'office se relever. Aussi, posa-t-elle sa main tout contre sa poitrine, concentrant son cosmos curatif à l'intérieur de son corps avant de se retirer dans l'ombre bienfaisante.

Aldébaran avait bien sûr eu tout le loisir de contaster la réussite de son attaque et ses dégâts sur le corps de la spectre mais rien n'était encore achevé. Non, cela ne faisait que commencer. La Belle disposait de bien des ressources...

Elle suivit alors des yeux la brume qu'elle ne cessait d'émettre et de renforcer. Sa nouvelle répartition dans la cavité volcanique qui leur servait de lieu de rencontre. Et son regard s'illumina soudain avant qu'elle ne ressorte ses lames.

Cinq nouveaux éclairs, cette fois, destinés à blesser sérieusement le Taureau en plein visage, immédiatement suivi de sa propre charge sauf que Lydia, rapide et fluette avait rout d'abord bondi droit vers le Ciel de la Grotte, s'y accrochant au moyen des griffes qu'elle portaient sur les bottes de son surplis avant de se stabiliser en un point bien précis.

Vampire... Tu ignores jusqu'à quel point, je peux m'identifier à elles.. Et interprêter leurs cris...

Une nouvelle lueur brilla au fond de ses yeux de rubis. Cette position était celle des ses compagnes lorsqu'elles se rassemblaient en colonie mais aussi la sienne lorsqu'elle les rejoignait.

Merci, mes compagnes grâce à vous, je sais où je peux me fixer sans risquer de voir le manteau se désagréger sous mon poids...

Et ce fut ainsi, tête en bas baignée par une brume qui tenait maintenant plus du nuage qu'elle étendit ses bras vers le sol, vers le Taureau...

Ironie du sort... Ironie de reproduire ici, l'attaque des chauves-souris vampires contre les vivants. Insignifiantes si insignifiantes et pourtant...

Deuxième acte...

Et le cosmos de Lydia éclata soudain en une lueur rouge diffusant dans la totalité de la brume. Avant que sa voix ne reprenne.

- Toi qui n'a pas fait de détails dans ta dernière attaque, apprécie la mienne, à présent...

J'ai goûté à ton sang... A présent, voyons le goût de ton cosmos.


Et aussitôt, une multitude de Liens de Sang fendirent l'air, fonçant de tout côté, droit vers le gold saint cherchant à le frapper et l'entourer étroitement tout en puisant au plus contact son cosmos doré... Mais aussi suffisamment fragiles pour se briser dès que l'on chercherait à les retourner contre elle. Une attaque tout en finesse, aussi foudroyante qu'efficace.

Seigneur Rochel, puissiez-vous apprcier ce spectacle... Votre sang reste en moi... Ainsi continuez-vous à servir notre reine...
Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Dim 1 Mai - 11:38

Le géant à la peau d'ébène n'avait pas réfléchi à un quelconque degré de puissance dans son attaque, il avait instinctivement concentré son plus puissant cosmos dans son attaque devant la dangerosité que lui avait inspiré la Spectre du Vampire. Le puissant souffle ainsi crée avait touché son adversaire de plein fouet laissant même éclater quelques morceaux de son surplis, pourtant Marcus n'y éprouva aucune satisfaction. Vaincre la sulfureuse rousse et accéder à la suite du tournoi était évidemment son but premier, mais la violence et le combat n'étaient pour lui qu'une obligation et en aucun cas un plaisir.

La brume qui entourait la belle et qui s'était vu dissipée devant le souffle puissant de la Corne du Taureau recommença à se propager autour d'elle, protégeant ainsi sa maitresse du regard assidue du chevalier d'or. Marcus le savait, cette brume était un élément essentiel pour la vampire, elle lui permettait de se soustraire à sa vue et de lancer des attaques sans être inquiété, s'il voulait mettre un terme définitif à ses agissements et vaincre son adversaire, le Saint devrait commencer par annihiler la clé de voute de la stratégie adverse.

La Spectre avait néanmoins réagit plus vite que ne l'avait estimé l'Aldébaran, l'impact de son attaque et les dommages subis par la belle aurait laissé présager une récupération plus importante. Elle pourrait se régénérer à cette vitesse, rien d'étonnant pour une vampire, pensa le combattant alors que cinq lames cette fois fondaient sur lui. Concentrant une nouvelle fois son cosmos dans ses mains de la même manière que quelques instants plus tôt, le colosse utilisa toute sa force physique pour les réunir dans un énorme claquement.

-Taurus Shockwave !

Bien que produisant également un souffle, cette capacité était loin d'avoir la même fonction que la précédente attaque du Saint, cette fois-ci l'air ne fut pas concentré et condensé. Un puissant vent parfaitement inoffensif avait alors jaillit des mains du géant qui comptait faire d'une pierre deux coups. D'une part même si les lames ne seraient pas bloqués sur le coup, il y avait fort à parier pour quelle soit détourné de leur objectif initial. Quand au brouillard, objectif réel du souffle, il fut instantanément balayé révélant ainsi un vide surprenant. La diablesse avait littéralement disparue de l'arène, ce qui eut pour effet de renforcer encore plus la garde de Marcus. Si elle avait la capacité de se rendre invisible elle n'aurait pas prit la peine de produire cette brume. Commença à penser l'Aldébaran qui n'arrivait pas à trouver une solution plausible et satisfaisante.

Ce fut la voix de son ennemi qui lui apporta la réponse. Elle venait du plafond de la grotte, légèrement nimbée dans un autre nuage, la Spectre suspendue par les pieds à l'image de son animal totem avait déjà lancé son attaque. Des dizaines de fils cosmiques tombaient en cascade sur l'Aldébaran s'enroulant autour de lui à la manière du lierre qui se fixe aux arbres ou le fouettant tel une lianne. A peine les rayons cosmiques avaient ils commençés à enserrer le géant que ce dernier senti une terrible sensation de faiblesse l'obligeant alors à poser un genou à terre. Argh, ces satanés liens absorbent mon cosmos aussi vite que ses canines n'aspirent mon sang. Jugea Marcus qui cherchait un moyen de se libérer de cette emprise, d'ordinaire il aurait concentré son cosmos afin de faire exploser ses chaînes, mais la possibilité d'accélérer dramatiquement l'absorption de la Vampire ne lui plaisait pas du tout.

De plus en plus faible, l'Aldébaran devait agir et vite. Il fit un moulinet avec son bras gauche afin d'enrouler une bonne partie des liens de sang autour de celui-ci et saisi à pleine main le regroupement ainsi provoqué. Le contact appuyé accentua encore un peu plus la faiblesse du Saint, mais Marcus s'y était préparé et puisa dans ses réserves physiques pour tirer un coup sec. Peu être que j'arriverai à la faire tomber de son perchoir, pensa le géant. Pourtant celui-ci ne réussit qu'à briser les liens qui l'emprisonnaient sans réussir à inquiéter Lydia. Ils sont fragiles, c'est ma chance ! Le géant n'avait peu être pas réussi à attirer la Spectre jusqu'à lui, mais au moins avait trouvé le moyen de se soustraire à son attaque, ainsi il reproduisit le même schéma avec le bras droit en finissant alors avec le reste de Liens de Sang crée par la belle rousse.

Haletant, un genou toujours à terre l'Aldébaran essayait de faire le point sur les forces qui lui restaient, physique il ressentait de la fatigue, mais les quelques égratignures et sa plaie au bras n'étaient en rien handicapantes ou même douloureuse. Son cosmos par contre avait considérablement réduit depuis l'étreinte de la Spectre, Marcus lui-même n'avait pas réellement regardé à la dépense en utilisant sa plus puissante technique, mais également sa plus couteuse en forces cosmiques. Très bien il va falloir commencer à faire attention, en espérant que cela ne soit pas déjà trop tard, pensa le Saint qui était prêt à passer à la contre attaque.

Marcus releva alors la tête d'un coup fixant son adversaire toujours suspendue au plafond quelques mètres plus haut. Concentrant un maximum de puissance dans les muscles de ses jambes, l'Aldébaran se propulsa lui-même tel un boulet de canon en direction de Lydia.

-Par l'Envol du Taureau !

Lorsqu'il utilisait sa Charge du Taureau, le saint prenait un puissant appui au sol et utilisait alors sa masse et sa vitesse pour frapper durement son ennemi, voilà comment en était-il arrivé à la conclusion qu'il pouvait certainement utiliser cette technique à la verticale. Le contact avec la voute rocheuse du volcan était imminent et présageait un choc d'une puissance telle qu'elle aurait pu réveiller l'Etna si Héphaistos lui-même ne le maintenait pas en sommeil permanent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Mar 3 Mai - 10:28

Volez vers le Taureau, allez à sa rencontre et dans la douceur de la nuit, caressez son cuir sans le faire une seule fois souffrir...

Que seule la torpeur se fasse ressentir, une douce et irrésistible faiblesse qui lui fera baisser les paupières sans crainte ni horreur...


Tout en douceur, telle était la Belle contrairement à la Bête. Et si depuis le début, la rousse Lydia avait décidé de jeter toutes ses forces et son talent dans ce combat, elle ne le ferait que de cette façon, sans violence inutile, à moins d'y être forcée...

Le désir et la dévotion envers ceux qu'elle admirait et vénérait resteraient le meilleur de tous les moteurs alors qu'à la douceur répondait la brutalité dans cette lutte hors norme.

Oui, j'y jetterai toutes mes forces tout comme toi, Aldébaran. Ingénieux et réfléchi, n'importe quelle proie se serait débattue, m'offrant un surplus de puissance mais pas toi. Quel sang froid admirable. Décidément, j'en apprendrais toujours à chaque nouveau pas.

Puis, un relâchement suivi d'une rupture. Puis, une autre...

Ainsi, les Liens de Sang furent-ils tranchés.

Rapide, cher Aldébaran, mais pas encore assez.

En effet, la Belle avait eu le temps de puiser dans cette source unique. Un calice merveilleux que la Vampire percevait avec de plus en plus d'acuité. Autant de part son sang que de part son cosmos. Même la chaleur de l'Etna n'aurait pu le soustraire à ses sens. Et lorsqu'au travers du brouillard, elle le vit enflammer de nouveau son cosmos, la belle se prépara au pire, la précédente attaque lui ayantt fait l'effet d'un véritable électrochoc.

Non, hors de question que tu me percutes de plein fouet. Tu m'as déjà frappée à deux reprises alors ne compte pas sur moi pour te faire ce plaisir...

Même si je dois admettre que je suis heureuse. Heureuse que tu te joignes enfin à moi. Enfin, cela ne se fera qu'à la condition que tu modères un peu ta fougue.


Un sourire adouci passa sur ses lèvres délicatement rougies.

Un Buffle en pleine charge ne sera jamais un bon partenaire... Pas pour ce genre de danse...

Mémoires du Sang, j'en appelle à toi, offre-moi leurs vies... Vos vies... Vos souvenirs à chaque battement de coeur lorsque le temps d'une étreinte, d'une danse ou d'un Baiser, nos esprits ont pu communier...


Le flux se fit alors, immense, instantané. Lydia était la Vampire millénaire...

" Le sang. Combien de sang est à toi ? "

Bardamu, les mots du Scorpion lui revenaient eux aussi. Le sang, tu n'avais pas encore compris, cher Bardamu. Je ne m'emplis pas de sang. Je l'assimile et me régénère mais il y a plus, bien plus...

Lentement, le cosmos de Lydia s'était déployé et sur le fond rougeoyant qui était typiquement le sien flottaient des bribes blanches glaciales ou des éclats doré intenses mais la dominante, la teinte la plus marquée dans cet étonnant mélange était un noir intense...

Même si les circonstances changent, certaines choses resteront fixes à jamais...

Et Lydia guetta l'attaque verticale. Vampire, elle était, fille de la nuit et volltigeuse hors pair. Et d'une maoeuvre aussi foudroyante que les autres, elle se décala juste ce qu'il fallait pour ne pas se faire emporter tout en s'apprêtant à recevoir le choc qui même diminué serait particulièrement violent.

Pour vous, seigneur Rochel. Que vos derniers actes soient payants.

Un bruit de métal brisé teinta à ses ouies au beau milieu du vacarme ambiant mais, cette fois, les dégats furent limités et surtout, l'attaque s'était déroulée en plein "ciel". Le plafond de la grotte avait été plus qu'ébranlé par la charge surpuissante du taureau ailé.

Un craquement sinistre ne tarda pas à répondre à la violence du champion d'Athéna.

Et du ciel, s'abattit la pluie vengeresse. Une véritable averse de roches déferla sur les belligérants alors que la pesanteur reprenait ses droits, rappelant au sol ceux qui avait osé se jouer d'elle. Jeu auquel l'Etoile des Ténèbres avait l'avantage.

Bien sûr, tout comme l'Aldébaran, elle dut contrer la déferlante rocheuse avant de reprendre pied sur un sol tout aussi malmené. Et toujours aussi étroitement nimbée de sa brume fétiche. Brouillard de la Nouvelle Lune qui se fit encore plus dense recouvrant un décor époustoufflant. De l'arène originelle ne restait plus que le souvenir. A présent, c'était un ensemble de roches effrondrées, éparpillées sur toute la scène qui s'élevaient de tout côté. Immenses monuments à la gloire du Taureau se dressant parfois jusqu'à un plafond qui avait incroyablement gagné en hauteur. A croire que l'Aldébaran avait voulu recréer un semblant de véritable grotte dont le sommet brillait encore d'énergie cosmique.

Et ce genre d'endroit ne pouvait que plaire à la douce Lydia. Lydia dont le regard explorait chaque recoin de ce nouvel environnement avec un mélange d'admiration et d'appréhension.

Incroyable, il a pratiquement atteint la surface avant que le tout ne se referme. Si je n'avais pas pris la précaution de limiter les dégâts, il m'aurait littéralement incrustée dans la pierre... Enfin, passons... Son cosmos est tout proche.

Oui, je t'ai repéré. Ta vie te trahira toujours, cher Taureau. Et maintenant, voyons comment tu vas réagir à ce que je t'offre.


Les ultimes poussières venaient à peine de retomber que Lydia concentra de nouveau son cosmos. Il y avait deux façons de prendre du sang, soit par contact soit par voie surnaturelle lorsqu'un lien suffisamment fort s'était créé, le sang guidé par le cosmos de la Belle quittait alors de lui-même le corps de l'ennemi via ses blessures aussi infimes soient elles.

- Félicitation Aldébaran, jamais je n'aurais cru avoir un jour la chance de voir un Taureau voler. Et puisque mes bras te déplaisent ainsi que le contact de mes lèvres, reçois donc le plus mystérieux de tous les Baisers de Vampire, aussi délicat que l'aile d'un papillon lorsqu'il te guide vers la mort...

Je regrette que tu n'apprécies pas la danse que je t'aies offerte mais après tout, tu es libre de ne pas aimer ma compagnie.


Une pointe de reproche dans la voix de la jeune femme mais qu'importait. Au fond, un seul homme comptait pour elle. Le cosmos de Lydia explosa soudain et l'attaque débuta aussitôt, rapide et foudroyante...

De cette façon, le Baiser du Vampire n'aurait sans doute pas le même résultat que l'Etreinte normale, mais cela ferait quand même son petit effet.

Puis, apparaissant un très bref moment au sommet de l'un des rocs, elle sortit de nouveau cinq de ses lames. Quatre lancers filèrent droit vers le saint alors que le cinquième poignard entaillait sa propre peau.

Aussitôt, le sang se mit à couler. Ce qui ne l'empêcha pas de refrapper très vite à plusieurs reprises. Et ce ne fut que lorsque sa paume fut gorgée de sang qu'elle leva son bras au ciel pour l'offrir à l'une de ses compagnes qui s'emplit presque instantément de sang avant que la brume ne se referme de nouveau sur elles. Exactement comme la plaie de la Belle.

D'autres chauves-souris étaient là et sous le manteau de brume, elles attendaient de recevoir elles aussi quelques gouttes du sang de Lydia.
Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Mer 4 Mai - 18:11

Impossible pour le Saint de savoir si sa belle et dangereuse adversaire avait amené l’affrontement dans les airs parce qu’elle avait pressenti e la difficulté qu’éprouvait Marcus pour ce genre de d’échange ou bien tout simplement parce qu’elle y excellait et voulait entrainer le Taureau sur son terrain de prédilection. L’Aldébaran était arrivé à la conclusion que quelque soit l’hypothèse, la finalité lui était des plus contraignante, ainsi avait il fait le choix de se propulser lui-même sur la voute telle une comète marquant à jamais le paysage de son passage. La spectre avait habilement et rapidement prit la poudre d’escampette face à la charge furieuse, mais le Chevalier Sacré n’était pas amère. Il savait que l’explosion causerait quelques dommages collatéraux, mais surtout tout les protagonistes rejoindrait bientôt le plancher des vaches pour poursuivre l’affrontement et il y était bien plus à l’aise.

Rien ne durait éternellement et c’était encore plus vrai lorsque l’on défiait les lois fondamentales de l’univers comme l’était la gravité. Marcus tout comme les multiples éclats de roches n’avait pas d’ailes et leurs chutes ne faisaient aucuns doutes, mais cette pluie était l’œuvre du Saint lui-même et il s’y était préparé. Accroupi, un poing posé sur le sol du petit cratère qu’avait provoqué son atterrissage, l’Aldébaran cherchait son adversaire des yeux car il s’attendait à une riposte rapide de la part de celle qui n’avait pas faibli une seule fois depuis l’ouverture du bal. Aucun relâchement n’était possible et chacun le savait, la conclusion de cet affrontement reviendrait à celui qui tiendrait le plus longtemps et Marcus ne manquait certainement pas d’endurance. Ces quelques blessures ne le faisaient pas vraiment souffrir, ce qui l’inquiétait par contre était cette fatigue crée par la Spectre elle-même après qu’elle est absorbé tour à tour son sang et son cosmos.

Toujours invisible aux yeux du Chevalier Sacré, Lydia elle devait certainement avoir un très bon point de vue sur l’Aldébaran et ce dernier en eu la confirmation quand il sentit puis vit son sang s’échapper de sa joue et de son bras pour se diriger vers un énorme bloc de roche. Appartenant jadis à la voute du volcan, la multitude de rocs parsemaient à présent le sol de l’arène offrant par là même autant de cachettes à la Vampire que de projectiles au Taureau. Une terrible faiblesse s’empara encore une fois du Chevalier à mesure que son sang rejoignait la Spectre comme les rats l’auraient fait pour le joueur de flûte. Au moins je connais à présent sa position, ironisa le protecteur d’Athéna. La belle diablesse ne resta pas longtemps à l’affut et sauta avec une inquiétante agilité sur ce qui fut son refuge et une fois juché sur son bloc de pierre, elle en profita pour harceler un peu plus l’Aldébaran en lui lançant cinq lames dont le tranchant qui, à en juger par celle planté dans le bras de ce dernier, n’était plus à prouver.

Toujours sous l’effet anesthésiant de l’attaque, Marcus à genou et un coude au sol n’avait pas énormément de solutions pour éviter les couteaux qui fondaient sur lui. La main disponible qui lui restait balaya rapidement le sol et rencontra une roche plate dont il se servit comme d’un bouclier pour bloquer la majeure partie des projectiles tandis qu’une des lames pénétra sa cuisse avec une étonnante facilité. Ses armes doivent être d’une excellente facture pour arriver à traverser ma peau, pensa le Saint qui peinait alors à se relever. Le bouclier de roche toujours en main, il devint canne pour aider le géant à se redresser, puis projectile lorsqu’il le lança tel un disque, Marcus n’avait donc pas suivi un entrainement grec pour rien.

-Je regrette moi que tes bras, tes lèvres et ta compagnie ne soient pas dirigé vers moi dans un autre contexte. Je ne doute absolument pas de ton charme ni même d’un certain pouvoir hypnotique sur nombre d’hommes, mais je sais dans quel but tu t’en sers et tu m’en vois légèrement refroidit.

A ce moment là Marcus aurait aimé finir de se relever d’un coup et charger son adversaire comme il savait si bien le faire, mais il savait que la fatigue qui l’accablait aurait tôt fait d’anéantir ses espoirs dans une chute grotesque. A la place il ramassa de nouveau deux pierres qu’il projeta l’une après l’autre pour couvrir sa course vers la demoiselle et finalement pouvoir la cueillir comme la jolie fleur qu’elle était. Arrivé au contact de la belle, le poing gauche du colosse dessina un arc de cercle avec pour destination finale les cotes de cette dernière, simple mise en bouche néanmoins nécessaire pour détourner l’attention de la véritable attaque qui se profilait. Le pied droit profondément ancré au sol, Marcus puisa dans la terre les ressources qui lui manquaient pour asséner à l’étoile céleste la frappe que le Saint lui destinait.

-Terre Mère, montre ta puissance !

L’Aldébaran plaqua sa paume en direction de son adversaire de l’heure, une terrible force empreinté à la Terre elle-même en jaillit alors. Cette arcane que Marcus avait développé lui-même après la mort de son maître était des plus efficaces dans ce genre de situation étant donné sa nature elle-même, le Saint ne libérait qu’une infime partie de son cosmos vers le sol et recevait en échange la cosmo énergie de la Terre. La Spectre pouvait donc passer le reste de sa journée à lui aspirer son cosmos, car l’Aldébaran pouvait non seulement se battre à mains nues, mais également puiser l’énergie ailleurs si la sienne lui faisait défaut.

La faiblesse provoqué par la perte de sang serait elle aussi comblé par les effets revigorants de la Puissance de la Terre couplé au métabolisme avancé du Chevalier Sacré. Tant que ce dernier pourrait se servir de cette technique, il mettrait à mal la stratégie de la Spectre. Encore fallait il avoir un accès direct à la terre et même si au cœur d’un volcan les risques étaient minimes, Marcus resta attentif. Haletant légèrement, il lui tardait de ressentir les effets bénéfiques de sa propre attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Ven 6 Mai - 17:24

Hum... jamais à court de ressources... Songea Lydia en voyant le colosse d'Ebène arracher une énorme roche à la chair de l'Etna qu'il n'avait eu de cesse de malmener de ses coups. Bouclier puis disque basaltique incroyablement disproportionné.

Nous sommes de la même espèce d'une certaine façon tout en étant totalement opposés, nos corps ont appris à souffrir et à résister aux pires traitements avant même que nous nous éveillons à notre destin...

Je suis comme une pointe de lance, fine et aiguisée et toi un immense roc se dressant fièrement face au danger...


Un autre bond rapide pour éviter l'énorme projectile qui éclata au contact du sol tandis que le Taureau répondait à ses paroles. Et Lydia écouta avec attention cet aveu...

- En d'autres circonstances... Hum peut-être... Mais dis-moi en aurais-tu croisé d'autres que moi pour penser si bien nous connaître ?

De nouveaux chocs alors qu'elle pulvérisait les deux autres rocs qui volaient vers elle. Encore cette façon d'attaquer mais, cette fois, les choses ne seraient plus tout à fait les mêmes. Lydia tenait toujours la lame imbibée de son sang ainsi que trois autres. Et durant, toute la charge, son corps et ses sens étaient dirigés en un seul point, là où l'armure lui laissait une infime ouverture. Le coup volait vers elle et elle devrait sans doute prendre la suite de plein fouet. Mais si cela fonctionnait, elle pourrait provoquer une blessure assez grave.

Coup circulaire, un véritable marteau qui ne demandait qu'à lui briser quelques cotes. Mouvement, heureusement ralenti par la perte de sang et de cosmos, que suivait la Vampire avant de lancer son attaque foudroyante. Trois lames qui frappent exactement au même endroit, à la naissance de l'épaule droite, entaillant encore davantage l'armure en un point plus faible révélé par le flot de sang que le taureau a négligé. Tout le sang qui ne cesse de s'échapper de son corps, révélant d'infimes fissures ou meutrissures. Rien de bien terrible ni douloureux dans les premières morsures des petites vampires, si lègères si douces, anesthésiques et surtout anticoagulantes. Sans jamais gâcher pour autant le précieux fluide. Liquide dont l'odeur se fit encore plus forte au troisième coup de lame puis enfin le quatrième. Le stylet imprégné de son propre sang. La lame triangulaire si elle atteignait son but provoquerait non seulement une grave blessure mais se briserait en plus dans le corps de l'Aldébaran...

Puis ce fut le choc qui la balaya, le coup ayant bien atteint ses cotes protégées par le surplis qui se brisa sous le choc. Et l'attaque cosmique enchaîna aussitôt.

Encore cette attaque... Je vois.

Tout s'était déroulé si vite que la douleur ne se ressentirait que bien après. Lydia n'avait pu qu'encaisser le choc qui avait soulevé la brume alors que le processus de régénération poursuivait son cours. Les plus graves plaies s'étaient déjà refermées, révélant le terrible pouvoir de guérison de la jeune femme avant qu'elle ne se soustrait à nouveau au regard du géant.

Les voûtes sont si hautes, si belles et leurs roches ne demandent qu'à m'accueillir de nouveau sous l'éclat de la pleine lune.

Et jouant autant du décor que le gold saint, la spectre escalada l'ensemble des roches avant de reprendre place au milieu de ce qui autrefois était l'arène. La brume s'était comme étalée alors que l'énergie de la Belle montait en flèche, faisant se soulever les pans de sa longue robe déchirée. Une lueur apparut soudain au beau milieu du halo sombre que formait le Brouillard de la Nouvelle Lune avant de grandir. Puis, ce fut une légère brise qui se leva comme poussant de bien lourds nuages alors que la Vampire chantait presque...

- Lune d'Ambre, lève-toi et offre-moi ta force...

Et comme en réponse à ses paroles, une sublime lumière apparut avant de baigner de sa douceur l'ensemble de l'arène. Ainsi se leva, la pleine lune au coeur des bancs de brumes, immense et ambrée. Une vision encore plus sublime que lors du précédent combat. La lune, la brume, la lave et le décor chaotique projetant des centaines d'ombres fantasmagoriques auraient pu inspirer bien des artistes...

En plus de Lydia dont le chant n'avait pas cessé, enchanteur et envoûtant alors que des formes émergeaient de tous côtés ou plutôt révélaient enfin leurs présences. Avant de se regrouper autour de la somptueuse rousse qui venait d'atteindre le septième sens.

- Aldébaran. Puisque tu as choisi de refaire un pas en arrière, peut-être pourrions-nous essayer de reprendre notre danse ?

Un autre pas et la Belle fondit droit vers le Taureau mais elle n'était pas seule. Non, loin de là...

- Joignez-vous à la fête, mes soeurs, et ensemble, offrons au Colosse du Sanctuaire l'ivresse de la Danse des Filles de la Lune Sanglante.

Les plus puissantes et féroces des Vampires répondirent aussitôt à l'appel de Lydia et dans un ballet unique se mirent à tournoyer autour du Colosse avant de frapper à la vitesse de la Lumière. Vagues innombrables de crocs et d'ailes déchirant et frappant à plusieurs reprises comme le faisait la Belle dont le chant déclina jusqu'à s'arrêter. Puis, elle frappa une dernière fois avant que ses lèvres n'effleurèrent celles du géant marquant la fin de ce pas étourdissant. Un simple baiser d'une grande douceur sans la moindre nuisance. Lydia voulait lui faire comprendre qu'elle choisissait ses proies et épargnait les autres mais sans doute ne comprendrait-il pas.

Quelques autres pas et elle reprit sa place dans les sommets de l'arène, hors de portée du saint, avant de sortir deux autres lames et de se remettre en garde. Son surplis avait beaucoup souffert alors que son pouvoir de régénération tournait à plein régime.

Elle ne pouvait se relâcher si elle voulait survivre... Et ses compagnes l'y aideraient...
Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Dim 8 Mai - 14:10

Le coup était parti, véritable masse pouvant briser le roc et prête à écraser le corps fragile de la spectre. Pourtant cette dernière n'avait pas bougé, profitant de la puissante attaque du Taureau pour placer son propre coup qui s'enfonça dans l'interstice laissé par l'armure sacré à la base de l'épaule. La belle avait utilisé la même stratégie que Marcus au début du combat, attendre une offensive pour être certain de pouvoir placer la sienne, avait elle pourtant gagné au change ?! Sa lame avait pénétré la chair de Marcus à plusieurs reprises jusqu'à se briser à l'intérieur même de la plaie occasionnant pour la première fois une véritable douleur au colosse, une blessure franche et sauvage comme il en avait tant subies depuis son enfance et durant son entrainement de Chevalier. L'Aldébaran pouvait à présent faire valoir ce pour quoi il était taillé, encaisser encore et encore pour prouver que son surnom n'était pas usurpé et qu'il était réellement le Rempart du Sanctuaire.

Le sang ruisselait rapidement et les mouvements de son bras droit ne seraient plus aussi aisés, mais Marcus commençait enfin à sentir une puissance nouvelle investir son corps, effet à retardement de sa dernière attaque qui anesthésiait un peu plus sa vilaine plaie. La Spectre cependant ne comptait clairement pas en rester là, elle avait concentré son cosmos le plus pur et son niveau de concentration n'avait rien à envier aux puissants Chevaliers d'Or, élite de l'armée d'Athéna. Marcus sut immédiatement que le moment lorsqu'une lune apparue dans le dos de Lydia, éclairant alors la brume résiduelle à ses pieds et laissant apparaitre les dizaines de vampires dansant autour de leur maitresse. L'étoile Céleste s'était ouverte au septième sens, l'essence même du cosmos et cela ne présageait rien de bon pour le protecteur d'Athéna qui s'apprêtait à recevoir la charge de son adversaire et de son armée. Pour mériter pleinement son titre et faire honneur à l'héritage de son maître et de tous ces prédécesseurs, l'Aldébaran devait encaisser sans faillir et se relever lorsque la tempête serait passée.

La belle et son armée fondirent alors sur le colosse, tournoyant autour de lui comme une véritable tornade dont le Chevalier Saint n'était qu'un jouet. Ballotté dans tous les sens malgré son poids par les attaques successives venant de toutes parts jusqu'à ce que la tempête faiblisse, laissant Marcus en sang et ne devant la vie qu'à son armure d'or. A terre baignant dans son propre sang le Chevalier était conscient, mais quelque chose le tracassait. Dans le tumulte de l'attaque, au milieu des coups et des morsures il avait senti les lèvres de la spectre se poser sur les siennes, incapable d'en comprendre ni la raison, ni le but. Je n'ai pas été tendre avec elle et ne me suis pas laissé charmer alors pourquoi ?! Il n'avait pas de réponse à sa question, mais il s'interrogeait. Si son but était de me déstabiliser elle a réussie, je ne peux me permettre de jouer son jeu, décida le Saint sûr de sa décision. Peut lui importait au final de comprendre ou non les raisons de ce baiser, mais s'il commençait à se poser mille questions il perdrait la concentration qui lui avait permise de faire un si bon combat jusque là.

L'Aldébaran commença donc par poser un poing sur le sol, puis ramener vers lui un genou, cette fois ce n'était pas qu'une sensation qui parcourait son corps, mais bel et bien une vraie faiblesse qui l'avait atteint au travers de son attaque. Relevant la tête, Marcus trouva son adversaire encore une fois accroché au plafond. Cette fois elle a parfaitement compris que ce n'était pas mon crédo, trancha t'il alors qu'un petit sourire commençait à se dessiner à la commissure de ses lèvres. Le corps et le cosmos du Chevalier Sacré avaient subi l'ingéniosité et la force de la Spectre du Vampire, si bien qu'il avait lui aussi laissé s'ouvrir les portes du septième sens. Habitué à ne faire qu'un avec le cosmos, même les chevaliers d'or n'avaient pas accès en permanence à la puissance infinie de l'univers et ce n'était que lorsque, à force de blessures leurs autres sens diminuaient que leur cosmos était le plus pur et le plus puissant.

-Cette fois ne compte pas sur moi pour venir te chercher.

Marcus avait parlé calmement, laissant sa voix grave porter ses paroles à son adversaire. Grandissant de seconde en seconde, toute la force que le Taureau semblait s'être faite subtiliser réapparaissait encore plus lumineuse et doré qu'avant en se concentrant dans ses énormes mains. Le géant à la peau d'ébène ne leva les bras qu'un bref instant avant de les aplatir sur au sol. Il n'avait que très rarement utilisé cette arcane, sa puissante destructrice était telle qu'il ne pouvait se permettre de s'en servir au sanctuaire sous peine de faire disparaitre son propre temple, mais ici en plein coeur d'un volcan la situation était idéale, non seulement aucun civil ne serait pris dans le souffle, mais en plus le confinement relatif d'une grotte rendrait encore plus efficace la plus puissante attaque du Chevalier d'Or du Taureau.

-Nova Titanesque !

L'explosion se propagea sur le sol, puis sur le mur et enfin jusqu'au plafond ou Lydia pensait avoir trouvé refuge. Les roches volcaniques se soulevèrent sur plus de cinq mètres de profondeur libérant ainsi le magma en fusion qu'abritait l'Etna et qui se souleva au même rythme que la croute terrestre dans un énorme feu d'artifices composé de lave et de roche. Ce qui avait été un jour une arène forgé par le Divin Héphaïstos lui-même n'était plus, laissant place à ce que l'on pourrait comparer à un canyon.

Marcus avait utilisé la puissance infinie du septième sens sans la moindre retenue et cela avait été des plus éprouvant, forçant alors le géant à poser un genou au sol. Sans le regain de vitalité apportée par sa précédente arcane peut être se serait il écroulé, mais il fallait qu'il tienne. Juste quelques instants de plus pour voir son adversaire tomber avant lui, il en avait la force mentale et physique. Je tiendrai, encore un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Dim 8 Mai - 22:19

L'attaque de Lydia avait atteint son but, puissante et cruelle. Les Vampires avaient lacéré le corps du saint dont le sang rougissait maintenant le sol de l'Arène. Un spectacle bien rare que celui de ce Taureau jeté au sol par l'attaque de la rousse combattante. Lydia regardait cela sans plus dire un seul mot, l'odeur capiteuse du sang montant jusqu'à elle.

Et c'était un spectacle incroyable à voir. Mettre le saint du Taureau dans un tel état alors qu'elle n'était qu'une spectre Céleste, était déjà un véritable exploit. Pas une fois, Lydia n'avait relâché sa concentration tant elle se méfiait des Gold Saints. Pour en avoir combattu deux par le passé, elle ne pouvait que se méfier de leur puissance inimaginable.

Ne pas te laisse griser, Lydia... Ne te laisse pas griser, toi qui uses des apparences pour dissimuler tes souffrances aux yeux de l'ennemi...

Et son regard se reconcentra sur le Colosse abattu. Aldébaran, un poing sur le sol, se relevant en dépit de ses blessures et de la pointe lui déchirant les chairs. Une force de la nature inébranlable alors qu'elle, elle était tout en délicatesse.

Un énième morceau de son surplis éclata en un long cliquetis. Un autre élément qui avait son importance dans ce qui s'avérait être un véritable combat d'usure, Lydia ne possédant nullement la force de frappe d'un juge ou d'un monstre comme le Colosse d'Ebène, elle n'avait pas eu d'autre choix. Et la protection que lui accordait son surplis n'avait aucune commune mesure avec la robustesse d'une armure d'Or. En déceler les faiblesses l'avait aidée lors de son ultime attaque. Elle ne pouvait se permettre de frapper en vain.

Diriger au mieux les coups tout en se tenant hors de portée de ses poings...

Mais le pourrait-elle encore cette fois ? L'instinct sauvage de la Vampire venait de se réveiller, l'avertissant d'un danger imminent. Le cosmos, l'énergie d'Aldébaran montait en flèche alors que son corps récupérait.

Non, j'aurais fait tout cela en vain !?

Le doute dans le coeur de Lydia face à ce qui s'annonçait être la pire de toutes les charges du Taureau Aldébaran dont la voix calme lui parvint.

Ne plus aller me chercher alors qu'il n'a fait que me repousser. Sans doute, dois-je le dégoûter...

Mais il y avait aussi bien plus dans ces quelques mots que ce simple constat. Le combat venait de prendre un tournant décisif. L'ultime acte si vite... Oui, Lydia le ressentait au fond d'elle-même. La fin était proche, toute proche. La Vampire avait jeté l'ensemble de ses forces dans cette lutte l'opposant à un adversaire nettement supérieur à elle mais elle irait jusqu'au bout quitte à brûler sa vie. Sa voix s'éleva alors, peut-être pour la dernière fois, douce et mélancolique.

- Bien comme tu le souhaites, chevalier. Je peux comprendre que ma seule présence te dégoûte... Qu'il en soit ainsi...

Ces mots dans la bouche de Lydia sonnèrent singulièrement mais le temps des questions étaient passés. L'image du Taureau d'or venait d'apparaître s'imposant à toute la surface de combat.

Le septième sens des chevaliers d'Or...

Un éblouissement et tout éclata...

Tout alla vite si vite. De son abri, Lydia put assister à une véritable explosion, balayant tout sur son passage, le sol, les murs avant de se diriger droit sur elle et le plafond. L'énergie libérée fut telle qu'elle souffla les nombreuses chauves-souris qui s'étaient mises en rempart. Puis, ce fut son surplis, ailes en premier, que les roches alliées à la lave martelèrent avec la dernière des violences avant d'atteindre enfin la jeune femme, la blessant en sa chair.

L'assaut était d'ailleurs si puissant que le "Ciel de la Grotte" explosa. Le lumière du jour filtra même jusqu'à la Belle, l'éblouissant cruellement.

Un instant de flottement, la douleur avait été telle que la douce Vampire avait failli perdre connaissance. L'Etoile des Ténèbres surnagea encore un moment au sommet du souffle libéré par l'attaque du Colosse.

Elle avait encore une lame en main, une lame brisée...

Suis-je encore... ?

Elle se frappa alors, grimaçant de douleur avant que le sang ne se remette à couler.

Douleur... Vivante... Non-vivante... Non-morte... Que suis-je vraiment ? Non !!!

Non, ce n'était pas le moment de songer à cela, elle était vampire et spectre, dévouée à Perséphone et c'était tout ce qui comptait.

Elle était consciente juste consciente. Elle avait survécu aux attaques combinées de Caedus et Rochel avant de se relever de la plus puissante de toutes les attaques du Griffon. Elle ne se laisserait pas entraîner aussi facilement vers la mort même si elle entamait sa chute vers le " Canyon d'Aldébaran ".

Chute durant laquelle, la splendide rousse observa le Colosse cloué au sol. Il semblait si épuisé. Aurait-il lui aussi brûlé l'ensemble de ses forces...

Elle avait plus que souffert. Sa brume n'était plus qu'un voile diaphane enveloppant son corps pratiquement à découvert. Ne restaient plus que les lambeaux de sa robe autrefois magnifique pour dissimuler sa nudité. Quant à ses pouvoirs de régénération, ils remplissaient toujours leur rôle tout comme ceux de l'Aldébaran...

Mais pour l'instant, sa plus dangereuse ennemie était la Torpeur qui menaçait de la prendre. Tout comme "elle" guettait le saint qui paraissait comme vidé. Saper ses forces... Ne pouvant le charger de front, elle s'était efforcée de l'épuiser. Prélever son sang... Prélever son cosmos... Cosmos et sang... Cette autre attaque, celle qui lui permet de puiser la force de la terre, il lui faut du cosmos pour la lancer... Elle venait de réaliser.

Une idée germa soudain dans son esprit alors que ses dernières compagnes, abreuvées de son propre sang, s'efforçaient de ralentir sa chute..

Dans un dernier effort de volonté, elle enflamma son cosmos, lançant son ultime assaut droit vers le Colosse.

- Liens de sang... Volez vers ce Buffle sauvage et enchaînez-le... Offrez-moi son cosmos qu'il me soutienne et m'empêche de sombrer dans l'inconscience...

Aussitôt d'innombrables fils de cosmos rouges sombres s'emparèrent du saint, lui dérobant son énergie au moindre contact. Ainsi, se déroula la dernière attaque avant qu'elle ne chute sur un sol plus qu'ébranlé. Chute puisque sa cheville gauche s'était brisée. Blessure qu'elle ne pourrait plus dissimuler.

Et puis, il y avait le problème de la plate-forme qui l'avait accueillie. Celle-ci montrait de sérieux signes d'instabilité comme tout autre rocher autour d'elle, y compris celui soutenant le poids conséquent du Buffle d'Or. La Nova Titanesque était si puissante qu'elle avait détruit pratiquement toute l'arène ne laissant que ces quelques plateaux séparés par des champs de lave qui montaient, montaient.

Qui sait combien de temps cela tiendrait encore avant de totalement s'effondre. Et pourtant, Lydia semblait sereine. Au point de réduire encore l'opacité de son Brouillard de la Nouvelle Lune, révélant enfin son corps en pleine régénération ainsi que la cheville qu'elle s'était empressée d'immobiliser avec les moyens du bord.

Est-ce cela que tu souhaitais tant voir, Aldébaran ? Sois fier de toi, je suis sans protection maintenant...

Il ne me reste plus rien pour me couvrir, à peine quelques morceaux de tissus, mes dernières lames et ma fidèle Brume...


Puis, prenant appuis sur sa jambe valide, elle se releva, s'adossant simplement contre la plus haute des roches, provoquant de ce simple geste quelques secousses. Elle planta alors l'une des lames dans le tissu renforcé de ce qu'il restait de sa robe avant d'en planter une seconde de l'autre côté de son corps. Ainsi se cramponna-t-elle sommairement à la roche. De cette façon, elle espérait ne pas chuter, au mieux sur la roche au pire dans la lave, à la prochaine secousse. Restait juste celui qui lui avait fait face jusqu'ici.

Lydia avait usé l'ensemble de ses dernières forces et avait les plus grandes peines à rester éveillée...

Elle ne savait si ses liens de sang avaient atteint leur véritable but, faire en sorte qu'Aldébaran soit, comme elle, arrivé au bout de ses forces et de son cosmos. Ils ne seraient alors plus qu'un homme et une femme vampire ordinaires, séparés par un pont de roche enjambant une rivière de lave.

- Magnifique attaque, Aldébaran... Que te dire de plus... Sinon... Qu'à mon grand regret, je ne peux... Que mettre un terme à notre danse...

Et sur ces derniers mots, la sublime rousse baissa alors les yeux dans l'attente du dénouement qui ne saurait plus tarder.

Accepterait-il de venir la rejoindre, cette fois, ou la laisserait-il simplement régénérer sa vie et son cosmos en paix...

[HRP : Voici mon sixième et dernier post. J'ai beaucoup apprécié ce combat qui m'a mise face à un ennemi au style de combat totalement opposé au mien. Encore merci pour ce magnifique duel, Aldébaran]
Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   Mar 10 Mai - 22:18

Seul les rayons du soleil qui perçaient à travers le volcan entrouvert par la puissance de sa propre attaque et réchauffant le visage de Marcus lui assurait qu'il était bien vivant. Le décors qui s'offrait à ses yeux était lui complètement apocalyptique, la terre était complètement retournée laissant jaillir la lave qui prenait peu à peu le dessus. Le temps ne faisait rien à l'affaire puisqu'à chaque seconde qui s'égrainait, une parcelle de roche était englouti dans les profondeurs du magma. Tout comme l'arène, les deux protagonistes étaient au bord de l'écroulement. Marcus était couvert de sueur et de sang, un genou à terre il n'avait plus rien du combattant charismatique qui avait fait trembler les gradins rien qu'en entrant dans l'arène. Son adversaire lui renvoyait pourtant la même image, son surplis complètement émietté laissait apercevoir les restes d'une robe qui avait due être splendide et dont les lambeaux ne faisait que préserver la vertu de sa propriétaire.

Ayant renoncé au moindre effet de style, Lydia n'avait pourtant jamais été aussi belle aux yeux de Marcus. C'était certainement sa cheville en sang qui avait obligé la spectre à être à moitié couché sur le sol ne se soutenant que bras, pourtant cela ne l'empêcha nullement de tenter d'en finir une dernière fois afin de s'approprier la victoire et que l'Aldébaran ne puisse rien y faire. Réunissant le peu de cosmos qui devait lui rester, la Vampire tendit une nouvelle fois ses Liens de Sang vers le colosse afin de le vider de ses dernières forces. Haletant comme jamais, Marcus n'utilisait les ressources qui lui restaient que dans l'unique but de ne pas s'écrouler à terre. Ainsi même s'il avait voulu, l'Aldébaran n'aurait rien put faire pour empêcher les liens d'enchainer son corps et pourtant à peine avaient ils commencé à s'enrouler qu'ils disparurent les uns après les autres sans que Marcus n'y fasse rien. Ainsi je n'ai plus la moindre parcelle de cosmos... conclut le Saint. Depuis qu'il avait lancé sa dernière offensive il sentait bien qu'il ne disposait plus de cette puissance infinie si caractéristique des Chevalier Sacré, mais sans pour autant réussir à déterminer si sa réserve avait atteint le fond ou non. Il était à présent fixé et ironie du sort, c'était son adversaire qui lui avait apporté la réponse.

Depuis sa plus tendre enfance Marcus avait suivi son maitre, que ce soit à l'entrainement ou au combat, dans des bibliothèques ou des salles d'armes, dans des cours de roi ou chez des hommes du peuple. Son expérience de combattant n'était plus à prouver et c'était elle qui lui fait ce triste constat. Le combat est donc terminé, trancha le géant dans un souffle. Sans cosmos il n'avait plus rien du surhomme capable d'entrouvrir la terre et de fendre le ciel, il n'était plus rien d'autre que cette masse inimaginable de muscle servant avec précision cet esprit d'analyste hors pair.

Oui, il lui restait tout ce qui faisait réellement de lui le combattant de génie qu'il était, il avait combattu et gagné notre de batailles avant d'appréhender le septième sens et il continuerait même s'il perdait l'accès à cette source de pouvoir. Puissant son courage au plus profond de son coeur et sa force au creux de ses muscles, l'Aldébaran se releva et commença à faire un pas vers son opposante. Séparé par une mer de lave en fusion, seul un amas de pierre reliait encore les deux guerriers, les invitant à se rejoindre pour un dénouement encore inconnu.

Seule son endurance hors norme permettait au Saint de marcher encore, il ne restait plus qu'à espérer que le pont improvisé ne cède pas sous le poids de son usager. Lorsque le pied de Marcus se posa sur la première pierre, la plate forme qu'il venait de quitter commença à s'enfoncer doucement pour rejoindre le magma brulant comme pour lui prouver qu'il avait fait le bon choix. Tandis que le colosse traversait au rythme des chutes de pierre et des explosions de lave, Lydia de son côté avait trouvé en elle la même force que Marcus, la force qui faisaient d'eux les êtres exceptionnels qu'ils étaient. Ainsi lorsque l'Aldébaran eut fini de traverser, l'étoile Céleste elle, s'était relevé et maintenait difficilement sa position en s'appuyant contre la plus grosse roche qu'offrait son petit lopin de terre.

-Il n'y a plus rien à dire Lydia... Notre combat, notre danse est terminé et mis à part cette fin précipité je ne regrette rien.

Marcus jeta alors un oeil à leur environnement qui leur offrait plus une seule possibilité de prolonger encore un peu leurs échanges, s'approchant alors de Lydia il glissa une main dans son dos et passa son second bras sous ses genoux. L'Aldébaran portait à présent la Vampire dans ses bras et se dirigea vers la seule option de sortie que leur offrait l'arène en ruine. Que ce soit le baiser que lui avait donné Lydia ou tout simplement un profond respect pour la combattante qu'elle avait été, toujours était que le Taureau tenait fermement celle qui avait failli lui prendre la vie et l'emmenait à présent loin de cette situation précaire. Aucun d'eux n'avait réussi à se défaire de son adversaire, Hephaistos devrait donc lui même prendre une decision car à présent ni Marcus ni Lydia ne ferait qui que soit l'un contre l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [4°tournoi-Phase II] Combat 1   

Revenir en haut Aller en bas
 

[4°tournoi-Phase II] Combat 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Duels & Tournois :: Tournois :: Archives des Tournois :: Quatrième Tournoi-