RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Londres, Empire britanique] Faut que çà crâme!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Londres, Empire britanique] Faut que çà crâme!!!   Jeu 26 Mai - 23:59

Quelque chose d' innatendu se passa. L' autre spectre, celui qui était arrivé avec le petit garçon, l' a ramena. Il se présenta sous le nom de Shaun, spectre de la Harpie, ancien chevalier de bronze de la licorne de surcroît. Là, le regard d' Urio se concentra fortement sur ce spectre. Une sorte d' incompréhension totale lui passa dans la tête et le nom de son regretté disciple se laissa entendre.

.......Yaku..........

Comment était-il possible qu' un chevalier d' Athéna puisse passé l' arme à gauche, penchant pour le côté obscure de la force et reniant les preceptes de moralités et de justice de la déesse Athéna ? Oui. Comment cela était-il possible ? Alors que ce Shaun avait toute son attention,une lumière intense vint perturbé le chevalier d' or. Une pandora box s' ouvrit, laissant apparaître aux yeux de tous une armure quasi inconnue des chevaliers sacrés. L' armure de bronze du burin, celle qui d' origine était affiliée et sous la protection du bel Atlante, le puissant et renommé Shion du Bélier, vint se poser sur son porteur. Le jeune chevalier se présenta sous le nom de Roland ( c' est quoi ce nom, Holm ? Razz) et était désireux, semble t' il, de rentrer en action. Urio détourna donc son regard de la Harpie, mais garda un oeil sur le Griffon, et rétorqua à voie haute.

Aucun de ces spectres ne doivent s' en aller, quitte à y laissé la vie chevaliers.

La réponse était clair et ne laissait pas de place aux doutes, puis le juge infernal décida de passer aux choses sérieuses. Un sourire sadique sur le coin des lèvres et des ricannements énervants eurent lieu. Puis aussi rapidement que ces rires cessèrent, le puissant juge passa à l' action. Disparaissant rapidement de la vue d' urio, Rochel attrapa le poignet d' Urio et tenta de le soulever. Certes, il l' avait attrapé, mais Urio faisait face et tenait tête. Les regards se croisèrent et aucun des deux ne baissèrent dans leur agressivité respective et des petits éclairs aux couleurs bleuâtre vinrent entouré les deux hommes.



le cosmos du juge du Griffon redoubla de puissance et créa une gigantesque tornade. Celle-ci balaya d' un seul coup la sphère que tenait le chevalier dans ses mains et les feux follets disparurent également. Elle resta en place, balayant tout sur son passage. Puis, la prise du poignet se fit plus forte, la pression plus accentuée et la partie d' armure qui protégeait le poignet vola en éclat. Urio souria et faisait toujours face. A son tour et pour évitait de se retrouver avec le poignet cassait, il intensifia sa puissance cosmique. celle-ci vint se décupler autour du bras du spectre infernal et lui lançèrent de puissantes décharges électriques. Soudainement, le ciel s' assombrit. la tornade se changea en tourbillon de flamme rougeayante et Rochel, toujours face au saint, reprit la parole. A ses mots Urio se fit très sérieux.

Mon pouvoir ! Croîs-tu réellement que mes pouvoirs sont si insignifiant que cela, juge ? Serais-tu si présomptueux que cela, Rochel du Griffon ? Alors, laisse moi te dire que tu cours à ta propre perte avec de telles paroles.....

Une nouvelle pression s' accentua sur le bras d' Urio et Rochel déclara ses victimes lors de leur dernier affrontement, mais là la plaisanterie avait assez durée. D' un puissant coup de main, il vint cassé l' emprise que le juge avait sur lui, se libérant ainsi de ce tyran sanguinaire. Certes, sa " liste " était glorieuse, mais cela ne calma pas les ardeurs du chevaliers d' or. Après ce qu' il venait de se passer ici, en terrain sous protection et juridiction d' Athéna ne pouvait et ne devait rester impuni. cependant et contre toute attente, Rochel ordonna à son spectre de le suivre pour finalement prendre leurs envols. urio pesta férocement. Comment osait-il faire ça, alors qu' il avait ouvertement menacé ?

L' apparition du chevalier d' or des poissons eut lieu, et celui-ci eut le temps d' intercepté Shaun, le traître à sa patrie, en lui tombant dessus juste avant leurs disparitions. Désormais, il ne restait plus que quatre chevaliers d' Athéna et un spectre. Albafika se ramena avec le spectre de la Harpie devant les siens et demanda de faire attention au cas ou d' autres spectres arriveraient. Andonios parla au dernier arrivait, et Urio regarda dans le ciel la disparition du Griffon avant de regarder de nouveau ce chevalier d' or au caractère très spéciale.

Bien joué Albafika ! Moi, je poursuis ce maudit juge.....Alors faites bien attention à vous !

Urio, à son tour, disparu de la surface de Londres et prit le chemin des enfers qu' il connaissait déjà. Sa course était rapide, mais pas autant que celle de Rochel. Il n' était plus très loin derrière lui et donnait son maximum pour pouvoir le rettraper en plein vol. Malheureusement, il n' y arriva pas et se retrouva non loin de la porte des enfers que là il perdit toute trace du juge infernal.....



Arrow entrée des enfers
Revenir en haut Aller en bas
Roland


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 162

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Londres, Empire britanique] Faut que çà crâme!!!   Dim 29 Mai - 2:07

Deux spectres d’Hadès d’un côté, trois chevaliers d’Athéna de l’autre, la perfide Albion déjà lourdement éprouvée par l’incendie de Londres qui venait à peine d’être arrêté laissant une odeur de centre dans l’air, était sur le point de connaitre une autre épreuve !

L’interdiction Divine allait-elle être bafouée ? Rochel du Griffon commença à intensifier son cosmos se traduisant par l’apparition de nuages noirs dans un ciel déjà chargé transformant ce dernier spectacle rougeoyant d’un crépuscule infernal.
Alors le juge des enfers déversa toute sa supériorité égocentrique envers Urio du Cancer en y joignant un geste d’intimidation. Le Cancer d’Or mit fin à l’emprise du Juge sur son bras mais ce dernier s’éclipsa avant d’être prit !
Il ne restait plus que la Harpie, qui n’allait pas tardé à faire comme son maitre, mais avant de partir il adressa un message aux Chevalier de la Lyre et de Roland.

"Chevalier de la Lyre, chevalier du Burin, nous aurons tôt ou tard l’occasion de nous revoir. A ce moment, j’espère que nous pourrons combattre librement. Oh oui… j’en tressaille d’impatience."


Roland remarqua durant l’intimidation du Juge des enfers qu’Andonios avait changé. Certes, la situation faisait que, mais il semblait qu’il y avait un contentieux entre la Lyre et la Harpie.
A peine la Harpie s’était enfui qu’un cosmos se fit ressentir, pareil à celui d’Urio, et quelques secondes plus tard, les trois Saints virent un Chevalier en armure d’Or venir à eux trainant avec lui la Harpie faite prisonnière au moyen d’une étreinte cosmique

"Tenez vous prêt d'autre peuvent suivre maintenant qu'on tient celui la."


Andonios fut le premier à réagir et se présenta au nouvel arrivant. Puis Urio enchaina :

Bien joué Albafika ! Moi, je poursuis ce maudit juge.....Alors faites bien attention à vous !

Sans en dire plus, Urio quitta le groupe en quête du Griffon.
La situation semblait se détendre, en effet, il y avait là plus qu’un spectre, prisonnier des Chevaliers d’Athéna, mais il ne fallait pas pour autant se laisser aller. La fourberie est un trait de caractère des sbires d’Hadès et la crainte de voir débarquer d’autres spectres est réelle.

Roland se tourna alors vers le Chevalier d’Or répondant au nom d’Albafika.

« Tout comme Andonios de la Lyre, le moment est peut-être mal choisi pour cela Seigneur Albafika. Je me nomme Roland, Chevalier de Bronze du Burin. »


Après une petite pause, il rajouta

« Que faisons-nous maintenant ? Ne devrait-on pas emmener ce traitre au Sanctuaire (en désignant la Harpie) ? Qui plus est, si d’autres spectres sont proches ou en chemin, ne devrions-nous pas quitter cette île pour empêcher que d’autres innocents ne meurent ? »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pas Hermès


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 21
Armure : Voyager et voler

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
400/400  (400/400)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Londres, Empire britanique] Faut que çà crâme!!!   Ven 10 Juin - 0:55

L'odeur de cendre et de chair brûlée se faisait plus précise à chaque coup de sandales ailées. Cette odeur mêlée à celle du souffre ne laissait planer le moindre doute aux yeux de la divinité. Le manteau de roches avait été éventré et la terre avait en représailles craché une belle coulée de lave.

L'Eternel voyageur n'avait pas eu à chercher bien longtemps les cosmos des responsables. Des spectres qui venaient de quitter les lieux. Et chose plus surprenante encore, des saints se trouvaient aussi à proximité. Certaines énergies infernale et dorée s'étaient même croisées mais les choses étaient loin d'être aussi évidentes qu'elles le paraissaient. Les spectres avaient leur part de responsabilité et pourtant, c'était bien une énergie spectrale qui s'était déployée contre les flammes comme c'en était une autre qui avait mis un terme à tout cela. Se pourrait-il qu'il ne s'agisse que d'un accident ? Voilà qui est bien curieux ?

Un autre coup de sandale et le divin messager se stabilisa au-dessus des ombres en route pour un lieu qu'elles ne devaient pourtant pas rejoindre de si tôt. il y avait bien sûr ceux dont l'heure avait effectivement sonné mais pour les autres ? Le conducteur des âmes règlerait cela d'ici quelques instants mais le plus urgent restait bien de rassembler les faits et les présenter au divin barbu qui lui servait de père ainsi qu'à bien d'autres divinités et mortels. Mais passons, le soucis du blond éphèbe n'était pas ses innombrables demi-frères et soeurs mais bien ce qu'il se déroulait en cet instant sous ses yeux.

Des saints et des spectres avaient failli s'empoigner mais à la grande surprise du messager, rien de tel ne s'était passé en dehors d'une pitoyable tentative d'interception. Il fallait dire que lui était le Voleur, capable de dérober tout et n'importe quoi. Puis, le dieu observa la scène, l'Edit de Zeus était pourtant clair et nul ne devait ignorer ce qu'il en coûter de défier un dieu surtout lorsqu'il s'agissait du tonnant en personne.

Incroyable, tu te ramollis à chaque nouvelle incarnation, ma pauvre soeur. Voilà que les mortels ne craignent même plus d'enfreindre les ordres de notre vieille barbe de père.


Un sourire cruel passa alors sur les traits parfaits du divin Inventeur avant qu'enfin, il ne se pose sans le moindre bruit au beau milieu d'un quartier en flammes. A quelques pas de lui, la Tamise, rougeoyait sous les reflets des flammes tandis que des corps l'emplissaient. Tous ces êtres qui plongeaient dans l'eau pour échapper à la mort, oubliant même qu'ils ne savaient pas nager. Et cette désolation...

Si encore, c'était l'attaque du juge, qu'il avait surpris, qui avait fait autant de dégâts mais non, ce désastre n'était que le résultat de la maladresse d'un spectre terrestre égaré. Le mot était presque risible. Et pourtant, cela semblait bien être la réalité. Belle démonstration de force. Un simple geste maladroit entraîne de telles conséquences. Si tous les hommes de mon cher oncle sont de cette trempe, Athéna peut se faire bien des cheveux blancs.

Le fils de Zeus demeurait pourtant perplexe. Les âmes qu'il menait vers les Enfers n'avaient aucune raison de lui mentir et gardait la marque de leur bourreau. Mais cela paraissait si gros.

Face à cela, le dieu du commerce préféra repousser quelque instant sa prochaine livraison au vieux barbu histoire d'avoir des nouvelles fraîches et réparer les bévues d'un sombre crétin. Du moins s'il pouvait toujours se fier aux âmes. Et quoi de mieux que d'aller questionner le premier humain passant à portée de sa divine main avant de rapatrier sur terre tous ceux dont la vie auraient du continuer en cette belle journée.

Il approcha donc du premier saint venu et lui demanda sans enrobage ou discours superflu.

" Saint de la déesse Athéna, au cas où tu ne l'aurais pas compris, je suis Hermès, messager des dieux et fils de Zeus. Aussi, si tu ne veux pas provoquer la colère du maître des dieux et nuire à celle que tu sers, je te prie de me donner d'office ta version des faits quant au responsable de ce lamentable spectacle. "
Revenir en haut Aller en bas
Albafika


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 717

Feuille de Personnage :
HP:
166/166  (166/166)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Londres, Empire britanique] Faut que çà crâme!!!   Sam 11 Juin - 0:44

Après qu'il eut capturé Shaun, Albafika venait de s'avancer vers ses confrères. Juste à ce moment, tous le félicitèrent et Urio s'en alla rapidement à la poursuite du juge des Enfers. L'orgueil et l'inexpérience du Saint du Cancer le mènerait à sa perte en enfer. Albafika ne pensa qu'une chose lorsque Urio partit :

Sombre Idiot !


Pendant ce Temps, le cosmos du prisonnier augmenta progressivement. Albafika pouvait ressentir comme des présences immatérielles autour de lui, il se doutait donc qu'il allait se libérer mais le tout était de découvrir comment. Cela lui permettrait de connaître l'un de ses adversaire pour le futur GS qui allait se profiler. Plusieurs harpies apparurent et se mirent à dévorer le cosmos d'Albafika. Suite à cela le spectre s'échappa tout en se vantant d'avoir réussi un exploit mais qu'importe, il n'allait pas tomber dans le même piège qu'Urio. Et puis ce spectre n'en valait pas la peine, son niveau inférieur n'était pas du goût du Saint des Poissons qui cherchait un véritable challenge.
Puis il s'adressa à Andonios et Roland sur un ton ferme tout en se retournant en direction du Sanctuaire:


Venez, on rentre! Nous n'avons plus rien à faire ici.


Alors qu'ils étaient sur le point de partir, un puissant cosmos venait d'entrer dans le périmètre de Londres. Albafika sentait que celui-ci se rapprochait à grande vitesse et qu'il augmentait en intensité. Puis il s'approcha du petit groupe et commença à poser des questions sur un ton ferme et sec. Un ton que n'appréciait pas vraiment Albafika qui avait bien reconnu Hermès, Dieu des Messagers avant même que celui-ci ne se présente. Il exigeait qu'on lui fournisse différents détail, pourtant un Dieu à les capacités de tout ressentir. Il ne devait pas ignorer ce qu'il s'était passer ici. Albafika s'avança en tant que haut gradé, c'était son rôle de faire le rapport.

Très bien, voici notre rapport. Nous avons eu vent au Sanctuaire de différentes attaques de Spectres sur des régions civils sans défense. Ici à Londres, où nous sommes arrivés trop tard et en Afrique où une patrouille a été envoyé pour analyser la situation. Le chaos règne ici et avec l'interdiction de combattre, il nous a été impossible de riposter. Pourtant cela n'a pas effrayer les Spectres qui détruisirent la ville et tuèrent des habitants. Nous avons tentés d'en capturer pour le livrer aux autorités compétentes pour le juger mais sans la possibilité d'attaquer, le capturer était quasi impossible. L'un de ces spectres a mis le feu à la ville et l'autre fit exploser son cosmos envers le Saint d'or du Cancer qui partit à la poursuite du juge responsable.

Nous allions partir pour rejoindre le Sanctuaire et faire notre rapport au Grand Pope, si vous avez encore besoin de nous où si vous avez des questions, n'hésitez pas!


Il fit signe à Roland et Andonios de se tenir prêt à partir.

Arrow Temple des Poissons


Dernière édition par Albafika le Ven 1 Juil - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pas Hermès


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 21
Armure : Voyager et voler

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
400/400  (400/400)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Londres, Empire britanique] Faut que çà crâme!!!   Dim 12 Juin - 21:43

L'attente ne fut guère longue. L'un des saints, un homme à l'armure dorée, approcha et prit la parole au nom de ses compagnons. Ce combattant semblait contrarié par l'attitude du messager des dieux. Ce qui amusa quelque peu ce dernier. Même le reproche à peine dissimulé envers Zeus n'avait pas l'effet escompté. Si Zeus se sentait outré, il agirait d'office. Sa vieille barbe de père saurait toujours trouver le moyen de se venger d'une offense au meilleur moment. Pourquoi lui gâcher alors le plaisir de régler cela lui-même ?

Le blond messager avait pourtant prété une énorme attention aux paroles du chevalier Albafika. Ce qu'il lui apprenait, Hermès pouvait l'apprendre de bien des façons. Lui, le Conducteur des Ames disposait de bien des ressources insoupçonnées.

La faute des spectres ? Bien sûr, les spectres avaient déclenché cet incendie. Nul ne pourrait affirmer le contraire mais ils avaient aussi fait en sorte de le juguler. Il était dans leur nature de détruire et privées de la poigne de fer du seigneur Hadès en plein milieu d'une guerre sainte, les troupes avaient du s'éparpiller et le temps que sa redoutable grande soeur réagisse, les fautifs avaient largement eu le temps de faire des dégâts. Perséphone devrait répondre de cela mais Hermès avait aussi constaté certaines choses qui l'intriguaient.

Le fait que les saints avaient respecté l'ordre de Zeus mais semblaient aussi si peu se soucier du sort de leur déesse. Aucune demande au sujet de la glorieuse Athéna. Cela avait quelque peu choqué la divinité. Si ses propres hommes commençaient à se détourner d'elle, cela jouerait aussi en sa défaveur. Restait celle que Zeus avait convoquée pour prendre sa défense mais nul doute qu'Athéna devait se sentir bien seule face à leurs deux oncles, leur soeur et enfin leur cousin...

Le dieu retint un soupir. Il n'avait rien de particulier envers ses deux soeurs aînées mais devrait prendre la défense de l'une contre l'autre. Rester neutre ne serait sans doute bientôt plus possible...

Il observa un instant les trois humains avant de reprendre la parole.

" Bien ça ira parfaitement, Gold saint des Poissons, à moins que vos frères d'armes n'aient autre chose à m'apprendre, vous m'en avez largement dit assez. Aussi, ne vais-je pas vous retenir davantage et priver ainsi l'humanité de ses protecteurs. A bientôt chevaliers... "

Hermès resta un instant immobile, attendant d'éventuelles réponses. Peut-être que ces hommes lui en apprendraient davantage ou était-ce vraiment tout ce qu'il avaient à lui dire ?

De toute façon, l'éternel jeune homme serait fixé et saurait alors que dire à Zeus sur toute cette triste histoire. Quel gâchis, c'est vraiment lamentable... Aucun autre mot ne pouvait mieux résumer la tragédie qui venait d'arriver en ses lieux. Arrêter la guerre était une chose, laisser les différentes armées livrées à elle-même, même un court instant, une autre. Spectres et saints étaient très différents et agissaient selon leur nature profonde. Dès qu'ils avaient réalisé ce qu'il s'était passé, les spectres avaient tenté de rattraper la situation mais avec les saints dans les parages, nul doute que cela ne pouvait que s'envenimer.

Quelques instants plus tard, enfin, le temps s'écoulait bien différemment pour un dieu, et Hermès se retrouva de nouveau seul face à la Tamise. Le blond éphèbe reprit alors son envol avant de se poser sur le point le plus élevé, dominant l'entièreté de la cité. Il ferma alors les yeux en déployant son immense cosmos.

Bien, que de par ma seule volonté, les ultimes foyers s'éteignent. Que les blessures de la terre ne soient plus qu'un souvenir et que, enfin, ce qu'il reste de cette ville se maintienne et se renforce.

L'énergie divine submergea alors Londres aussi sûrement que le smog l'envahirait. Le dieu prit alors sa flûte. La dépense serait énorme mais il disposait bien des ressources.

La mélodie commença alors à s'élever tout comme le flux de cosmos. Les âmes des défunts fauchés par erreur n'avaient pas à franchir la porte des Enfers et pour cela, le Conducteur des Ames se devait d'agir au mieux sans irriter la sombre Perséphone.

Ainsi se manifesta la puissance du jeune fils de Zeus...

Nul ne s'en souviendrait tant cela fut rapide. Hermès avait tout fait pour cela. Intercepter une âme ou deux était chose relativement aisée mais là, il y avait bien d'avantage.

Puis lorsque la dernière victime rejoignit la surface et son enveloppe de chair miraculeusment épargnée, la flûte se tut et le blond messager avertit le roi des dieux.

" Père, les dégâts sont réparés. Le temps de récupérer le dernier humain à vous avoir fait offense et je vous rejoins au conseil. "

Arrow Asgard

[HRP, Roland et Andonios, si vous avez quelque chose à ajouter, n'hésitez pas à répondre à Hermès, j'en tiendrais compte]
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1196
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Londres, Empire britanique] Faut que çà crâme!!!   Lun 13 Juin - 15:19

Toujours perché sur le toit du bâtiment, Ando regardait attentivement autour de lui se demandant ce qui allait bien suivre. Tout en observant les alentours de Londres, il sentit alors approché un cosmos effrayant approché. Effrayant certes mais il n'était pourtant pas agressif comme l'aurait été celui d'un spectre. Se levant d'un mouvement sec, Ando avait les poing serrés à l'idée de devoir se battre contre un dieu.

*Il n'y a qu'une divinité pour posséder un cosmos pareil.*

Rejoignant Albafika qui était seul maintenant, il le regardait d'un œil étonné à l'idée de rencontrer un autre dieu que les principaux qui se livraient bataille depuis des siècles sur cette Terre. La personne ne tarda pas à se montrer sous les traits divin du dieu des marchands. Son cosmos était vraiment impressionnant et même si Ando avait retrouver son attitude normale, il éprouvait tout de même encore une petite haine. Non pas contre le dieu mais contre les dégâts que les spectres désormais aux enfers poursuivis par Urio avaient commis.

La conversation s'engagea entre Albafika et le dieu qui n'était apparemment pas venu sur Terre pour punir les atrocités des pions d'Hadès. Résumant parfaitement la situation dans laquelle ils se trouvaient quelques minutes, Ando aurait aimé en rajouter mais il ne le fit pas. Il croisa alors le regard du saint d'or et comprit immédiatement que c'était un signe pour se tenir prêt à partir.

Ando sentait toujours le cosmos de Roland dans les parages et ne s'inquiétait pas pour lui. Juste avant de partir, Andonios jeta un ultime regard sur le dieu et tout avec respect, il vint se placer devant lui en posant un genoux et lui demanda :

-Excusez-moi, Athéna va bien ?

Il ne savait pas si ce dieu allait lui répondre mais malgré tout, il lui demandait. Dans un grand sourire, il vit que la divinité rétablissait l'équilibre de la ville tout en ranimant les personnes et rendant aux bâtiments leur beauté d'origine. Sur ce, Ando ferma les yeux et fit un bond qui le mena en haut d'un bâtiment afin de retourner au sanctuaire et ce préparer pour la prochaine guerre qui ne tarderait pas à arrivée. Il n'oublierai pas ce jour où tout ses sentiments négatifs ont fait surface le menant à une colère folle.


Arrow Entrée du sanctuaire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Londres, Empire britanique] Faut que çà crâme!!!   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Londres, Empire britanique] Faut que çà crâme!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Europe-