RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Mission du Sanctuaire ne Afrique: La fausse Piste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Henriques


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 8726
Armure : Ophiuchus

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Mission du Sanctuaire ne Afrique: La fausse Piste   Sam 21 Mai - 11:27

Arrow Temple des Poissons-Sanctuaire

Il semblait assez aisé aux Saints du Sanctuaires de se déplacer de lieux en lieux. Pourtant, malgré celà, Henriques ne faisait pas parti de ces gens qui aimaient se faciliter la vie. Son amour de l'humanité, le poussait à prendre les voix plus conventionnelles. C'est donc au vieux port de Messine qu'il embarqua, pour faire route vers l'Afrique.

Il quittait ce que l'on appelait le vieux monde pour aller dans un continent peut-être plus vieux que le précédent, les autochtones y préférant bien souvent une vie de nomade à celle de servitude.

La Grande Mer [Méditerranée] offrait par temps calme, un paisible voyage. Celui-ci fut donc de tout repos pour les deux Saints. Henriques ayant eu une part active durant la dernière Guerre Sainte ne dépréciait nullement cet instant.

"Plutôt agréable, ce voyage. Pourtant, il me coûte de m'éloigner du Sanctuaire. Et...
...je suis inquiet pour Athéna. Son Cosmos semble confus dernièrement. Il se passe des choses. Serait-ce en rapport avec l'intervention divine de Zeus? je ne sais..."

Il se pencha sur la balustrade sur laquelle il était appuyé, contemplant le fond des eaux bleues-azur.
Finalement, le navire approcha des côtes. Ils feraient escale à Constantine, la Citée royale aux mains des Turcs depuis des décennies.

Lorsqu'Henriques posa pied à terre, il ne put s'empêcher de comparer cette terre riche et fertile au climat plus qu'ensoleillé de son pays natal. Combien de temps déjà, avait-il quitté ses origines? Tout avait commencé dans ce monastère, brûlé par l'esprit criminel d'un Spectre. C'est là aussi qu'Henriques avait découvert son armure, et de là que lui venait sa haine plus qu'incommensurable d'Hadès et de ses Spectres.
Retournerait-il un jour en ses terres? Y trouverait-il les traces de sa véritable famille?

Un vent chaud et sec souffla, ramenant le jeune homme à la réalité. Sa Box sur ses épaules, et vêtu d'une simple chemise de lin blanche, le Saint de l'Hydre invita son compagnon de voyage à le suivre:
"Bien! Il ne nous reste plus qu'à trouver quelques réminiscences de Cosmos pour trouver la piste que nous cherchons. Tout est allez si vite, je n'ais pas eu le temps de me présenter: je suis Henriques, Chevalier de Bronze de l'Hydre et bras inquisiteur d'Athéna. Un titre que je n'approuves pas forcément, mais quelqu'un doit bien porter ce lourd fardeau, n'est-ce pas?"

Ils quitteraient Constantine pour s'enfoncer vers des terres moins peuplées.
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Mission du Sanctuaire ne Afrique: La fausse Piste   Sam 21 Mai - 21:16

    On raconte que le très controversé Orion, connu pour sa beauté et sa violence légendaire, fut à l'origine de la fondation de Messine il y a de cela des années.
    Petite ville située à l'extrémité nord-est de la Sicile, cette dernière était tout aussi connue pour son port, que par son histoire : Car oui, selon les anciennes écritures, Ulysse le futé fut contraint de passer par le détroit de Messine afin de continuer son périple initiatique. Aujourd'hui, en cet chaude après-midi, deux chevaliers s'apprêtaient à prendre le large à l'instar de l'ancien Roi d'Ithaques. Le port, nimbé d'une lumière trop vive au goût de Mashia, donnait l'impression d'être une fourmilière géante. Partout où se posait son regard, marchands et villageois se bousculaient, négociaient les prix des poissons ou s'interpellaient joyeusement dans une langue dont la musicalité faisait sourire la jeune femme.
    Un air de nostalgie flottait dans l'air, ainsi que celle moins agréable du poisson pas frais. Cette odeur fétide arriva finalement dans ses narines. Au même instant où ses yeux se posèrent sur leur future embarcation.
    Cela lui suffit pour que des souvenirs pas très agréables refassent surface. Dans son enfance, elle avait déjà prit le bateau pour quitter son Japon natal, et cette seule fois lui avait suffit à en être dégoûtée. Elle se souvenait de la tempête qui l'avait jadis terrifiée, des vagues plus grandes les unes que les autres et le tonnerre assourdissant ayant zébré le ciel noir-gris.
    Un frisson parcouru son échine avant qu'elle ne réprime un haut-le-coeur. Cependant, une fois en pleine mer, elle fut étonnée par cette mer limpide et calme. Nullement houleuse et agitée comme le peut être l'Océan, elle était dormante et clair, illuminée par les rayons du soleil qui formaient à la surface, de multiple scintillement semblables à de petites étoiles argentées.
    Penchée à la balustrade pour respirer l'air iodé, elle ne remarquait pas les regards interrogateurs qui se posaient sur elle. Vêtue ainsi de son armure, il était normal que les marins soient quelque peu curieux. Aussi quand l'un d'entre eux s'approcha, la jeune femme se retourna pour lui faire face et, quand elle vit que le visage de l'homme commença à traduire la surprise, elle ne put comprendre de ce charabia qu'il débitait les mots "giovane donna". Autrement dit, une jeune femme, ce qu'elle était sans nul doute. Hors, Mashia se doutait que même pour cette culture, toute femme à bord d'un bateau portait malheur. Cependant, Mashia se trompait légèrement sur l'interprétation de ces coups d'œil insistants. Une femme d'une forte corpulence lui prouva son erreur, tant et si bien que quand la donna l'empoigna pour la trainer vers les cabines pour ensuite lui faire de grands gestes, elle comprit tout de suite que son accoutrement posait problème.
    Elle se trouvait dans une cabine spacieuse, de la fenêtre la jeune femme pouvait, il lui semblait apercevoir les côtes de l'Afrique.
    C'est alors que la femme lui jeta dans les bras une montagne de tissus colorés. À son grand désarroi, Mashia ne put aligner un mot, l'italienne la poussant vers un paravent aux motifs orientaux.

    Le bateau accosta finalement à Constantine, ville gouvernée par les turcs et leur architecture chargée pleine de finesse et de sensibilité. Les nues semblèrent à la jeune femme, être une étendue encore plus bleu, tirant vers le turquoise. En faite, de la même teinte que les yeux de Mashia que l'on pouvait deviner sous le voile qui recouvrait son visage et ses cheveux écarlates.
    Heureusement pour elle, le fait de conserver son visage caché était il semblait, une obligation. Ce n'est qu'en descendant du bateau qu'elle retrouva son compagnon qui avait lui aussi mit son armure de côté pour revêtir une chemise de lin sans doute plus confortable et moins tape à l'oeil.
    Et pourtant! Cette robe à la mode Constantine était bien trop voyante à son goût. Faite de soie et d'un tissu plus vaporeux qu'elle n'identifiait pas, la teinte dominante lui rappela son premier kimono cramoisi.
    C'est alors que son compagnon lui adressa la parole pour se présenter. Il s'appelait Henriques et se voulait être le "bras inquisiteur" d'Athéna. Un bien joli titre pensa t-elle en souriant sous son voile. Elle hocha la tête pour répondre à sa question et finalement prit aussi la parole d'une voix douce.

    "Mashia Mokushi, Chevalier d'Argent du Lotus. Hajimemashite!". Puis elle s'inclina respectueusement avant de le suivre.

    La chaleur était écrasante. Comment faisaient t-ils pour supporter une telle fournaise? Et tout ce sable! Elle avait très vite retiré ses scandales pour marcher pieds nus, mais en appréciant paradoxalement la brûlure et la texture douce.
    Ses sens s'élevaient bien au delà des nuages. La perception que la jeune femme avait de son environnement, décuplée, lui permis très vite de détecter des traces de cosmos malfaisants. Alors que Mashia ressortait de sa transe, elle fut envahit par un sentiment oppressant. Empoignant d'une main ses jupes qu'elle releva quelque peu pour pouvoir courir, elle s'élança dans une course folle à travers les terres sableuses d'Algérie.

    Sans même regarder derrière elle pour savoir si son compagnon la suivait, Mashia ne tarda pas à s'arrêter, les yeux écarquillés par l'effroi... En proie à un mal être grandissant, la jeune lotus sembla tomber dans les méandres de l'horreur alors que se révélait à elle, un spectacle terrifiant...


=> Retour à la source


Dernière édition par Mashia Mokushi le Sam 28 Mai - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Henriques


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 8726
Armure : Ophiuchus

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Mission du Sanctuaire ne Afrique: La fausse Piste   Ven 27 Mai - 7:14

Citation :
HRP: Joli lapsus^^:
Mashia a écrit:
Les nues semblèrent à la jeune femme, être une étendue encore plus bleu, tirant vers le turquoise

La jeune femme portait une tenue plus discrète pour elle. Henriques en la devinant sous ce voile ne pouvait que penser qu'un rien l'habillait. Les présentations furent plus que brèves. Le Portugais aurait aimé bien sûr en apprendre d'avantages sur cette belle demoiselle, mais son dévouement pour Athéna l'obligeait à s'occuper d'abords de cette importante mission, même si elle lui avait été confiée par un Chevalier en qui il n'avait confiance.

Traçant la moindre essence de Cosmos, signe d'éventuelles présences de Spectres, c'est Mashia, qui la première ressentit quelque chose. Partant au devant, elle précipita son pas.

"Aurais-tu trouvé?"

(Il semble que oui! Inouï! Aurais-t'elle des capacités supérieures au mienne? Et moi qui me croyait doté de facultés perceptives supérieures à la normale...eh bien! J'ais trouvé mon maître)

Il lui emboita le pas. Il avait quitté depuis un moment déjà la belle ville de Constantine, traversant desert et quelques points d'eau. Etrangers en ces terres hostiles, ils ne se savaient pas à proximité de la petite ville de Zamora. Ils en voyaient pourtant au loin les quelques masures, et chameaux qui broutaient bien tranquillement les quelques touffes d'herbes séchées de ci de là.

Mashia stoppa net son allure. Elle semblait terrorifiée. Quand il finit par la rejoindre, le jeune Saint de l'Hydre s'enquierra de la situation:
"Quelque chose ne va pas?"

Réalisant qu'il y avait un lien avec le Cosmos, il ferma les yeux et se concentra à son tour. Il sentit alors comme une aura hostile planer au devant de lui. Des restes de Cosmos déchargés ici quelques temps auparavant. L'information qu'ils avaient reçus quand ils étaient tout deux au Temple des Poissons semblait être fondée. Le Portugais voulait tout de même aller plus loin dans son investigation. De ce qu'il découvrirait, pourrait subvenir de grand changement dans sa vision des choses

Henriques, prenant son courage à deux mains s'avança vers l'épicentre. Ils venaient tout deux de trouver la piste, mais allaient être bien surpris de la découverte.

Arrow Vers Retour à la source: retour-a-la-source

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mission du Sanctuaire ne Afrique: La fausse Piste   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission du Sanctuaire ne Afrique: La fausse Piste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Afrique-