RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Une Vampire à la Tolomea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: Une Vampire à la Tolomea   Mar 31 Mai - 15:06

Arrow Giudecca

Giudecca était si proche de la Tolomea que Lydia n'eut qu'à utiliser une infime partie de son cosmos pour la rejoindre. Le temple du juge du Griffon s'élevait maintenant dans toute sa splendeur devant elle. Jusqu'ici la rousse Vampire n'avait fait que le survoler rapidement, repérant d'office les deux énormes statues de Griffon veillant de part et d'autre de l'entrée monumentale.

C'est donc cela la demeure du juge Rochel. Normalement, ses serviteurs sont déjà au courant de ma venue.

La belle ténébreuse avança alors avec la grâce et le silence caractéristiques de l'Etoile des Ténèbres. Le silence était de mise et cela, elle le savait parfaitement. De plus, ses capacités et surtout ses sens étaient si surdéveloppés que dans de telles conditions, même le plus infime bruit de pas serait aussi sonores que la charge d'un éléphant. Elle sentit encore un pan de son surplis se détacher avant d'attrapper au vol le morceau de métal. Un soupir lui échappa. Cela devenait lassant à la longue. Enfin cela ne sera bientôt plus qu'un simple souvenir. Songea-telle en poursuivant sa marche.

Et plus elle progressait plus un étrange sentiment s'emparait d'elle comme si ces lieux lui étaient plus familiers. La redécouverte d'un immense palais qu'elle avait sans le moindre doute déjà parcouru à de nombreuses reprises. C'était vraiment cela, une sensation de revenir après un long un très long sommeil et elle n'était pas seule à réagir ainsi.

Lucky remuait joyeusement, battant des ailes dans sa longue chevelure de feu, au point de répandre autour d'elle un parfum de fleur plus qu'enivrant qu'elle dissipait aussi vite, préférant une fragrance plus discrète aux lourdes senteurs dont se surchargeaient d'autres.

- Lucky, calme-toi tu veux, je ne suis pas une courtisane que tu comptes offrir à Lille.

La fée se mit soudain à trembler et la Vampire se radoucit.

- Chut, ce n'est rien, tu peux m'aider à prendre soin de mon corps mais comme je le souhaite, tu comprends ? Maintenant que Lille est parti, il n'y a qu'auprès de moi que tu peux être bien. Il t'a laissé auprès de moi pour que je ne l'oublie pas mais aussi pour me prouver son respect envers moi, tu saisis la nuance.
- Je, oui, j'avais oublié...
- Bien, que cela ne se reproduise plus alors puis, ce serait gênant que mes compagnes te confondent avec des fleurs ou un insecte, elle ne sont pas toutes hématophages. Reste près de moi et personne ne te fera de mal. Dès que vous aurez appris vous connaître, tu pourras t'installer au coeur de la colonie. Mes petites compagnes sont très douces et plus que sociables.
- Les chauves-souris ?
- Oui.
- Je pourrais me blottir contre leur fourrure.
- Dès qu'elles ne risqueront plus de te confondre avec leur casse-croûte...


Sourit la Vampire avant d'arriver sur le seuil et d'intensifier son cosmos tout en empêchant les dites chauves-souris de surgir elles aussi. Entre une fée et un immense nuage de chiroptères, il y avait quand même une petite différence. Une fois assurée que toute sa ménagerie personnelle ne risquait plus de surgir sans crier gare, la spectre au teint d'albâtre s'annonça en ces termes.

" Lydia spectre de la Vampire demande l'autorisation d'entrer "

Les portes s'ouvrirent alors dans un silence presque irréel. Et Lydia pénétra dans l'antre du Juge.

Des silhouettes approchèrent avant de la défaire de son surplis et d'emmener chaque morceau.

Puis ce furent vers elle que les servantes se tournèrent l'incitant à les suivre jusqu'à une vaste salle. La vampire se laissa mener sans poser de question. Elle pouvait parfois se montrer étrangement docile comme c'était le cas en ce moment. Les déranger n'auraient fait que retarder leur travail. Un autre sépécialiste se tenait au milieu des femmes et très vite il osculta le corps nu de la jeune spectre avant d'examiner plus qu'attentivement son sang.

Un éclat traversa alors son regard. Une lueur de satisfaction.

Ceux-là ont du recevoir des ordres bien précis et dans le genre efficace , on ne fait guère mieux. Elle interrompit ses pensées au son de la voix du "médecin".

- La cicatrisation est parfaite, dame Lydia. Tout comme votre sang. C'est bien un vampire qui se tient devant nous. Et pas n'importe lequel. Nous vous avons préparé un lieu en parfait accord avec votre nature profonde ainsi que pour vos innombrables alliées. Vous n'aurez aucun mal à trouver et pourrez vous y régéner en attendant le retour du seigneur du Griffon.

Puis se tournant vers ses aides.

- Faites lui revêtir une tenue adaptée le temps que son surplis soit totalement cicatrisé.

Et revenant vers Lydia.

- Vu son état le seigneur du Griffon sera sans nul doute de retour avant mais c'est au front que vous avez perdu votre surplis. N'oubliez pas cela.
- Bien, merci pour...
- Inutile, c'est mon rôle...


La Vampire sourit en voyant l'homme quitter la pièce sans se retourner sur elle. L'une des femmes voulut alors effleurer la rose qui était encore piquée dans ses cheveux.

- Non...

Eut-elle à peine le temps de souffler que Lucky frappait la servante. Toute fée qu'elle était, elle s'avérait aussi capable de meurtrir les êtres.

- Elle t'a dit non et moi, je dois la protéger...
- Lucky, je pense qu'elle a compris.


Les femmes murmurèrent mais aux ouies de la Vampire, c 'était une vraie cacophonie.

- Laissez, amenez-moi juste de quoi me vêtir décemment et je m'en chargerai moi-même. Cela évitera de nouveau soucis avec mes familiers. Lucky est la plus douce d'entre eux...

Le ton était toujours aussi enchanteur mais une pointe d'outre-tombe transparaissait aussi. Dans les Enfers, il lui était plus difficile de dissimuler cette part d'elle-même. Quoique cela devait ravir les femmes qui s'empressèrent avant de la laisser.

Lydia revêtit alors la somptueuse robe qui mettait ses formes et sa beauté en valeur sans la moindre vulgarité. Juste l'élégance et le charme du Vampire qui ajusta quelques-unes de ses lames à l'ensemble.

Lucky, occupe-toi de ma chevelure et veille bien sur la rose blanche, elle symbolise la confiance de notre reine et m'est plus que précieuse.

Un regard dans l'un des miroirs et la belle put admirer son reflet. Une fleur des Enfers mais plus que vénéneuse et fatale. Puis, elle se dirigea vers son coin personnel qui s'avéra être plus que vaste et parfaitement adapté à ses besoins et à l'entretien de ses différentes colonies de chiroptères qu'elle relâcha et laissa prendre leurs aises sachant qu'elle ne ferait aucun dégâts. Puis, elle rejoignit une sorte de table de pierre sur laquelle elle s'allongea. Elle n'avait pas vraiment le temps de tout visiter mais cela viendrait. Pour l'instant, elle se devait d'attendre et de respecter les consignes du médecin en refaisant au maximum ses forces.

Bien, je vous attends, seigneur Rochel...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Sam 11 Juin - 11:54

[Hrp : bon, vu les évènements, je repars]

Dans l'attente du retour du maître de ces lieux, Lydia s'était plongée dans une sorte de sommeil réparateur propre aux Vampires. Son corps s'était remis depuis longtemps, entièrement régénéré grâce au pouvoir de sa merveilleuse reine mais la spectre avait aussi besoin de se refaire un moral digne de l'armée des Enfers. Aussi s'était-elle donc d'office plongée dans une Torpeur dont seul le retour du juge devait la faire émerger...

Ses souvenirs remontaient et parmi eux l'un revenait incessament. Bardamu, l'image du Scorpion la hantait. A croire que la douce Lydia s'était vraiment éprise de lui. Elle qui était sensée n'avoir aucun sentiment aurait succombé au charme si particulier du saint... Qu'était-il devenu depuis leur séparation ? Et ce saint qui les avait séparés ? Cet homme avait encore moins de coeur qu'elle mais le Scorpion était de taille à lui tenir tête et le remettre à sa place. La vampire le savait parfaitement et qui sait si un jour, elle n'aurait pas l'occasion de lui faire avaler ses propres roses jusqu'à ce qu'il s'étouffe avec.

Chassant une bonne fois cet importun de son esprit, la belle replongea dans des rêves plus agréables. Chose incroyable vu les lieux où elle se trouvait mais après tout, elle était une fleur des Enfers. Que les âmes se lamentent étaient pratiquement un bruit de fond chez eux. En fait, vu le juge qui régnait en ce temple, on pouvait même dire qu'il n'y avait plus de bruit du tout. Seul un silence de mort sans mauvais jeux de mots.

Un certain temps s'écoula ainsi avant qu'une explosion de cosmos ne retentisse jusqu'ici, la faisant aussitôt émerger. Elle se releva alors d'un seul bond. D'un autre pas, et elle se retrouva hors de ses appartements pour s'arrêter sur place son odorat littéralement alerté par une singulière odeur d'ail...

Du sang assaisonné, excellente idée... S'amusa la somptueuse vampire avant de filer droit vers l'origine de cette débauche de puissance. Elle se concentra un instant sur ces forces, s'efforçant de les identifier. En tout cas, c'étaient bien des cosmos plus que redoutables qui s'affrontaient près de l'Entrée. L'un des deux était reconnaissable entre mille, celui du juge du griffon. Et si le seigneur Rochel était aux prises avec un saint d'or, mieux valait s'assurer que ses petits camarades ne se soient pas glissés en douce à sa suite. Elle était bien placée pour savoir qu'un saint pouvait en cacher en autre. Même à son insu. La leçon avait été rude, elle y avait même laissé la vie, mais à présent, elle l'avait bien retenue.

Son surplis était loin d'être totalement remis en état. Aussi, ne prit-elle que l'indispensable, ses ailes et une protection renforcée au niveau du coeur ainsi que les protections des poignets et des épaules. Cette manie de viser le coeur. A cela, se rajouta son redoutable jeu de lames ainsi que les crocs et les ailes de ses petites compagnes.

D'un pas rapide, elle traversa la Tolomea sous le regard fuyant des serviteurs avant d'atteindre enfin les monumentales portes. Un dernier sondage pour localiser les flux et elle prit son envol droit vers l'Entrée


Arrow Entrée des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Mer 22 Juin - 9:07

[hrp: je reprend sur ce topic ne voulant pas en créer une pour rien.]

Arrow Champ de Fleurs

Le Toloméa, depuis combien de temps ne suis-je pas venu ici? C'est rare que je me promène dans les Enfers, le plus souvent je suis dans mon Temple où à l'entrée des Enfers. Deux grandes statues de Griffon de tenaient à l'entrée de ce qui semblait être le Temple de Rochel. Oui, pas de doute avec de telle statues si ce n'est pas la demeure du juge du Griffon alors, c'est que je ne sais pas à quoi cet animal peut ressembler.

C'est plutôt jolie, mais, dommage que se soit aussi lugubre. Il devrait ajouter un peu de couleur à mon avis. Enfin, c'est lui qui décide après tout.


Le silence était maître dans les lieux, le seul bruit était celle de l'écho de ma voix. Une fois le silence revenu je m'avance tranquillement jusque la gigantesque porte du Temple. Je supposes que je dois frapper à la porte, ou m'annoncer pour avoir une chance d'entrer? Et bien essayons donc, qui ne tente rien n'a rien comme on dit.

Je frappai à la porte et attendis la moindre réponse de l'intérieur. Mais, rien, je devais donc me présenter dans ce cas.

Regen de l'Alraune demande autorisation d'entrer.


Les portes s'ouvrirent dans un silence impressionnante, je me serais attendu à ce que de telles édifices fassent énormément de bruit, mais rien.

Plusieurs silhouettes s'approchèrent dans ma direction, me demandant les raisons de ma venue en ces lieux, ce que je leur ai expliqué calmement. Après mes explications, ils me demandèrent de les suivre jusque dans une salle magnifiquement ornée c'est donc ici que je vais attendre Rochel d'après ce qu'ils m'ont dit. Alors, ça veut dire qu'ils sont pas encore arrivés? J'ai fais si vite que ça? J'avoue avoir du mal à le croire, mais, il semblerait bel et bien que se soit vrai.

Merci bien, je vais attendre patiemment ici.


Ils firent un petit signe de la tête et une révérence par la même occasion avant de partir je ne sais où. Il ne me reste plus qu'à attendre en admirant le décor.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Mer 22 Juin - 22:25

Arrow Entrée des Enfers

Une tornade s’éleva devant la dernière forteresse du Mekkai avant la dernière sphére de l'Enfer, le vent environnant se mêla à la fureur de ce qui se transforma en véritable tempête de poussière et de fureur devant les titanesques portes de la Toloméa qui s'ouvrirent en Grand devant le spectacle de puissance et de rage tandis qu'une lueur rougeatre commença à s'en dégager. Un petit feu follet rouge vif flotté tranquillement dans le tourbillon de poussière; rayonnant doucement avant de commencer à scintiller alors qu'une cohorte de soldats squelettes se postaient en deux colonnes rangés pour former une allé d'honneur.
La tornade quand a elle commençait à luire de la rougeurs du feu follet en son centre, celle-ci devint alors aveuglante pour tous les soldats avant que celle-ci n'explose dans un flash de lumière: faisant disparaitre les vents rageurs pour laisser 3 hautes silhouettes arpenter le corridor de soldats de tous les noblesses de spectres célestes .

Le Griffon en tête, les soldats inclinèrent leurs visage à chacun de leurs pas avant de se regrouper derrière eux tel une escorte royal pour le maitre des lieux et ses invités.

"Sven, Lydia soyez les bienvenues à la Toloméa: siège de la connaissance et de la vie de chaque personne qui à foulé la terre des hommes. "


Il est vraie que la demeure millénaire datait depuis l'origine même des Enfers pensa Rochel alors qu'un groupe de serviteur les accueillit avec ferveur; les encerclant avec mille et une question pour leurs hôtes et maitre. Prêt à tous pour répondre à leurs désir.

-Seigneur Minos: vous êtes blessé ? Laisser nous vous conduire dans l'enceinte de la Toloméa pour que vous receviez des soins immédiatement.
-Avez vous mangé jeune homme ? Votre compagnon à t'il faim ? Si l'envie vous en prend nous pouvons dresser la table afin que vous festoyez.
- Dame Lydia, voulez vous que nous retouchions votre surplis ? Voulez vous de quoi vous sustenter ? Voulez vous de meilleur atour ?


C'est pitoyable pensa Rochel en observant ses serviteurs: ils craignaient tellement le spectre qu'il était avant qu'ils faisaient tous pour lui plaire et cela l’agaçait au plus haut point, cette impression qu'on pense qu'il est Minos, qu'on le voit comme lui... Seulement il n'était plus ce personnage: il était revenue celui qu'il était avant.

"Cela suffit ! Cessez d’importuner mes invités immédiatement ! "


Son éclat de voix avait effrayé tous les serviteurs présent de crainte de la colère du marionnettiste du Mekkai. Rochel lui s'adressa aux deux autres avec plus de douceur.

"Je vais demander à ce qu'on vous montre vos résidences en ma demeure, je vous retrouverez plus tard... Je vais aller dans mes quartiers à présent. Sven on va te montrer ta chambre, de même pour toi Lydia. Je te recevrait quand je serais plus présentable. On se retrouve plus tard "

Les paroles de Rochel sonnèrent comme des ordres pour ses serviteurs qui s’empressèrent de rejoindre les deux spectres tandis que Rochel partit tranquillement en direction de ses appartements.

Post de Récup


Rochel venait d'atteindre ses appartements et c'est seulement aprés avoir ordonné de faire couler un bain qu'il se permit de souffler un instant. Par souffler j’entends tomber à genoux au sol alors que personne ne le regardait; les blessures qu'il avait reçut n'avait que broyé son surplis cependant son corps et son âme avaient eux aussi reçut énormément de blessure.

"Faible... Je me sens si faible... Maudit Urio..."


Cracha t'il en se remettant sur ses deux jambes avant de commencer difficilement à retirer son surplis en piteuse états alors que son cosmos se déployait à peine pour contenir la douleur qu'il ressentait.
Nombre d'écorchure et de griffure étaient présent sur sa peau, ainsi que tous les autres cicatrices de ses nombreux combat: la corne du Taureau, les flèches du sagittaire ainsi que les coups d'Urio avaient marqué sa chaire mais ce n'étaient pas les pires. La cicatrice à l'emplacement de son coeur, le trou qu'il avait dans son âme et le souvenir de l'arcane du Lion resterons elles à jamais dans sa mémoire et sur sa peau.
Complétement nue: il entra dans l'immense bain digne des termes de Rome en soupirant lentement. Son cosmos se régénérait lentement par la chaleur alors que le corps de Rochel faisait de même tout en lenteur.
Les pouvoirs qu'il avait de l'étoile de la violence étaient au plus faible pensât-il alors que son lien avec celle de la noblesse se rompait lentement par le fait que la partie de son âme le plus accroché à Minos avait été arraché par le Cancer: tous ce qui faisait de lui cet être froid, hautain et vaniteux venait de disparaitre lors de son affrontement avec Urio...

Rochel était au plus faible: une seul moitié d'âme ne lui suffira peut être pas pour retrouver son incroyable pouvoir pensât-il... Ce n'est pas dans son état actuel qu'il pourrait apporter son aide à sa Reine...
Secouant vivement la tête pour chasser cette pensée; son cosmos se déploya en même temps que son bras se leva en direction du livre des morts. Le codex de l'Enfer s’envola vers lui et s'ouvrit à ses yeux avant que de ses pages ne jaillisse une image ainsi que d'autre autour de lui. A croire que le Juge avait développé le don de prescience ou avait tout simplement des visions pour pouvoir lire le codex comme ça.

D'un mouvement de bras de sa part: il renvoya le codex à sa place alors qu'un serviteur ne lui amène une serviette pour l'essuyer à présent que tous le sang qu'il avait sur le corps était partit.

"Où est mon surplis ?"
-Il était trop endommagé, nous l'avons envoyé en réparation Seigneur...

"Sight..."

-Pardonnez moi de vous déranger mais un spectre demande à vous voir: un homme appelé Regen de L'alraune....

"Il est déjà là ? Fort bien. Conduisait le à mon Bureau sur le champ en précisant que j'ai une mission pour lui."

Le serviteur disparut alors, Rochel lui s'habilla alors en toute tranquillité: portant la tunique du maitre du temple du silence avant de partir vers son bureau le coeur lourd des révélations que son livre lui avait fourni... Seulement il ne vit pas que derrière la couverture du Grimoire: apparaissait une étoile à 5 branche rouge sang....

Spoiler:
 
Arrivait à son bureau: il posa son livre et attendit le spectre de la magie avec impatience: un des leurs les attendait sur terre et le sanctuaire ne tarderas pas à le repérer s'ils ne le trouve pas avant.




EDIT: Post de Récupération validé.



Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Jeu 23 Juin - 18:03

La salle était baigné dans le silence, c'était pas désagréable, au contraire, je dirais même que c'est excellent. Le décor y est sympathique, d'ailleurs certaines statues me plaisent bien. L'endroit idéal pour un petit somme. Je me demande si je peux me le permettre? J'aimerais bien dormir un peu afin de pouvoir récupérer car depuis la dernière guerre je ne me suis pas vraiment reposé. Bon, juste un peu, ça ne fait pas de mal, et puis, j'ai de l'avance.

*Bonne nuit.*


J'ai commencé à fermer petit à petit les yeux, la chaleur des lieux ainsi que le siège sur lequel j'étais facilité mon sommeil. Je suis resté un bon petit moment endormis, je ne sais pas combien de temps, au moins une bonne dizaine de minutes. Ce n'est qu'au son de la voix d'un serviteur que je me suis réveillé, par un sursaut, de ma torpeur.

Maître Rochel vous demande.


Quoi? Déjà? Le temps est passé si vite? Faut dire qu'il était sur le point de se rendre au Toloméa quand je suis partis. Bon, dans ce cas, ne le faisons pas trop attendre, c'est dommage, je commençais tout juste à rêver.

Il me conduisit le long des couloirs jusqu'à atteindre une porte de taille plutôt imposante. Le serviteur m'annonça que j'étais devant la porte du bureau du juge du Griffon et que celui-ci m'attend impatiemment. Dans ce cas, je ne dois pas lézarder.

Merci.
Lui dis-je avec un léger signe de tête.

Il se retira et me laissa seul devant l'immense porte. J'ai donc frappé à la porte et commencé à ouvrir la porte. Derrière la porte assit sur sa chaise et devant son bureau se tenait Rochel, suite à son combat il avait dû laissait son surplis de côté pour une longue tunique de maître.

Heu... coucou. Lui dis-je en faisant un petit signe de la main.

Je m'avance en direction du bureau, tout en prenant le temps d'admirer la beauté des lieux. En voyant son les lieux je comprend pourquoi est-ce que l'on surnomme le siège de la connaissance, bon, j'ai vue plus grande bibliothèque dans ma vie, mais, elle est tout de même impressionnante.

Oh!? J'ai la potion de soin complet. Mais, j'ai l'impression que ça va déjà mieux? Je le laisse juste au cas où. J'ai sortis les trois fioles de potion de soin que j'ai fais il y a quelques minutes et les pose sur la table. Sinon, je peux faire autre chose?

Je ne sais pas pourquoi, mais, j'ai la curieuse impression que je vais avoir du boulot. Pourquoi est-ce que j'ai ce genre de sensation à chaque fois?
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Jeu 23 Juin - 19:52

"Sois le bienvenue en ses lieux Regen."

Dit le juge sans son surplis à celui qui ouvrait les portes gravés de la marque du Griffon de son bureau: le spectre de l'Alraune s’avança alors lentement vers lui en prenant le temps de regarder la bibliothèque prestigieuse que possédait le juge du Griffon; mémorial à la gloire de l'homme et des dieux par la connaissance et les secrets que refermé cette bibliothèque plusieurs fois millénaires. Seulement ce n'était pas la bibliothèque central de la Toloméa contrairement à ce qu'on pouvait imaginer pensa Rochel en jetant un œil en direction de la tour qui surplombait le domaine qui était le sien; du moins pour l'instant... Des bibliothèques des milliers de fois plus grandes que la petite réserve d'ouvrage de Minos étaient protégé par une multitude de garde afin que nul ne pose sa main sur les ouvrages qu'elles contenaient: la vie de chaque personne qui respira l'air de ce monde depuis le tout début.

Rochel semblait un peu dans la lune par cette mélancolie à la vision de la somme de vie archivé dans cette tour; mais aussitôt son regard impériale se reposa sur Regen alors que celui-ci ouvrit la bouche et lui posa plusieurs potion sur son bureau de bois précieux.

"Merci bien Regen pour ton aide. Seulement je vais devoir te demander quelque chose à présent..."

Le cosmos de Rochel s'anima soudain alors qu'il prit dans sa main une plume d'aigle avant que son cosmos ne l'auréole de sa lumiere incendiaire, puis elle se posa sur un parchemin vierge avant de commencer à dessiner quelque chose sans la main du Juge.

"J'ai une mission pour toi: mon livre des morts vient de m'informer de la résurgence d'un des fils du dieu Hypnos dans le corps d'un saint d'Athéna, de ce fait sa destiné en tant que Mortel à basculé et cela est apparu dans mon livre. Il nous faut trouver le dieu des Rêves Oneiros. "


Le parchemin s'éleva alors avec un visage dessiné sans encre mais avec des traces de brulures sur le papier: celui du réceptacle du dieu que tous croyaient disparu. Rochel le tendit au spectre céleste avec un sourire des plus amicale qui pouvait être interprété comme fais le si tu ne veux pas que je te réduise en cendre sur le champ. Bien qu'il n'avait maintenant de Minos que l'apparence; ceux qui le connaissait avant pouvait le deviner.

"Notre Reine à interdit aux spectres de quitter les Enfers... Seulement l'un des notres est toujours dehors et les saints ne vont pas tarder à s'apercevoir qu'un spectre, que dis-je qu'un Oneiroi est à la surface."

Reprenant la plume en main: il prit un nouvelle feuille de papier immaculé et commença à rédiger quelque chose par la brulure de sa plume.

"Je t'autorise et t'ordonne d'aller le chercher: Moi Rochel du Griffon, juge du Mekkai et spectre de l'étoile céleste de la noblesse endossera la résponsabilité pour avoir désobéit à la loi de notre Reine pour renforcer nos forces en ses temps dure pour notre armée."


Le juge remit ce mot au spectre de la magie avant qu'un serviteur ne l'informe en lui chuchotant que son prochaine invité arrivait.

"Prend soin de ce mot: c'est la seul chose qui te permettra de sortir de l'Enfer. Maintenant va Regen: Oneiros se trouve en France dans la ville de Paris ! Réussis pour la gloire de notre Reine tel est ta mission. "

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Jeu 23 Juin - 22:37

Arrow Porte des Enfers

De la Porte des Enfers au palais du juge Rochel, le voyage fut incroyablement bref, une autre preuve de la puissance du redoutable spectre. Il les avait emmenés tous les trois ici avec une telle aisance en dépit de graves blessures. Le temps que la belle Vampire jette un oeil sur les occupants et ceux-ci s'étaient massés autour du Griffon et de ses deux subordonnés.

Le ton était si différent de celui avec lequel la jeune chasseresse avait été accueillie lors de sa première venue. Très poli mais sans plus alors qu'ici, ils suaient tous la peur. Par tous les pores et à un point tel que la rousse spectre aurait pu en être encore plus incommodée que par l'odeur de l'ail. Rochel était aussi craint qu'admiré et l'attitude des serviteurs étaient plus qu'éloquente.

Si elle avait pu en être un temps soit peu contrariée, elle n'en montra pourtant rien. Au fond, cela lui était plutôt indifférent. Contrairement à Rochel qui finit par montrer de réels signes d'agacement. D'ailleurs, finit-il par ordonner à tout ce petit monde de fiche la paix à ses deux subordonnés.

Une idée si séduisante que la sublime chasseresse en remercia aussitôt le juge d'un sourire tout en attendant des ordres qui ne sauraient plus tarder et qu'elle accepta aussitôt.

Rejoindre ses appartements le temps que le juge se rende plus présentable. Soit et puis, cela l'arrangeait. En effet, Lydia souhaitait justement jeter un oeil au processus de cicatrisation de son surplis. Vu son état, elle ne se faisait guère d'illusion mais comme ça, elle pourrait aussi se rendre plus présentable.

Aussi, suivit-elle sans un mot les serviteurs après avoir remercié le juge de ces mots.

- Bien, juge Rochel, je serai prête à vous rejoindre. Dès que vous m'appellerez.

Puis, elle s'engouffra dans ses appartements où après avoir constaté que le processus de cicatrisation se poursuivait sans heurts, elle se reposa quelque peu...

Puis l'une des servantes vint gratter à sa porte.

Et bien, une chance que j'ai une ouie plus que fine. Songea-t-elle avant que la nouvelle venue ne s'adresse à elle.

- Dame Lydia...
- Oui ? le seigneur Rochel souhaite me rencontrer ?
- Oui mais il reçoit en ce moment le spectre de l'Alraune, vous avez encore quelques instants pour vous rafraîchir et vous changer et si...
- Bien à moins que vous n'ayez autre autre chose à me dire, vous pouvez me laisser.
- A bientôt, dame Lydia.
Lâcha la donzelle, profitant de l'aubaine pour filer sans demander son reste.

Restée seule, la Vampire ôta ses vêtements avant de se doucher rapidement. L'avantage de posséder la vitesse des non-vivants. Puis, se saisissant de ses dessous et de la robe qu'elle tenait prête depuis son retour, elle héla son aide personnelle.

- Tu as entendu, Lucky ?
- Oui, belle Lydia.
Répondit aussitôt la fée.
- Occupe-toi de ma chevelure et d'y piquer la rose. Et ce dès que j'aurais enfiler ma robe. Ton aide me sera infiniment plus précieuse que celles de ces femmes qui se frottent la peau à grands coups de gousses d'ail...
- Oui, laissez-moi faire, je ferai ressortir encore plus votre beauté...
- J'y compte bien et mes petites compagnes ? Je vois que tout est calmé.
- Oui, regardez, vous n'avez plus la moindre marque.
- L'avantage d'avoir un corps de vampire. Bien, il est temps.


Quelques minutes à peine s'étaient écoulées lorsqu'elles quitta sa chambre pour rejoindre le bureau du Griffon. La fée plus que redoutable entre les mains de Lille de L'Incube s'avérait aussi être d'une efficacité troublante auprès de la Vampire. A l'image de celui qui la lui avait offerte en plus d'un singulier échange de promesses. Un cadeau d'un spectre séducteur à une bien séduisante chasseresse.

Enfin, Lille semblait avoir disparu mais Lucky, elle, restait accrochée à son épaule, veillant sur la rose blanche prête à la dérober en cas de besoin.

Les regards se posaient sur elle qui était somptueusement revêtue de la robe des dames Vampires. Arrivée à la porte, elle s'arrêta avant que l'un des serviteurs ne le la fasse entrer.

- A vos ordres, seigneur Rochel, me revoici devant vous, prête à vous entendre...

Glissa-t-elle simplement, attendant qu'il prenne la parole. Installé ainsi à son bureau le juge lui paraissait encore plus impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Ven 24 Juin - 1:24

5 minutes après que Regen fut congédié après avoir reçut la bénédiction du Griffon pour sa mission des plus "délicate" il faut l'avouer; le juge avait envoyé un de ses serviteurs et fidèle conseiller de Minos chercher un objet au Giudecca dans les plus bref délais: espérons qu'il le trouve avant qu'il ne soit trop tard soupira Rochel avant de se lever de son fauteuil taillé dans le bois d'un arbre millénaire poussant en Enfer, l’armorie du Juge gravé dessus assuré à celui qui voulais pénétrer par effraction dans son bureau un sort mille fois supérieur à la mort. Passant prés des grimoires antiques de la bibliothèque de Minos, effleurant la reliure des ouvrages du bouts des doigts de sa main droite, essayant de comprendre pourquoi il avait eu de tel vision... Rochel n'a jamais était prédisposé à la prescience ni aux vision; était-ce l'empereur des Ténèbres qui lui envoyait cela ? Cela il ne pouvait le savoir... Ce qu'il savait par contre traçait la voix qu'il devait suivre. Le livre des morts lui avait montré la vie de quatre personne exactement: l'une d'entre elle s'était éveillé sur Terre, la seconde elle allait bientôt venir à lui sans avoir la moindre idée de ce qui l'attendait, la troisième elle était emplis de fureur et de rage et la dernière personne dont il avait lut l'existence était pour l'instant incomplète... La destiné de Minos s'était détaché de la sienne pendant le combat contre le chevalier d'or du Cancer.

"sight..."

Soupira Rochel alors qu'il sentait que son cosmos s'était énormément affaiblie du fait qu'une partie de son âme avait été complétement arraché de son corps: ce qui restait de la sienne avait été en partit brulé par les flammes de l'âme du Cancer et maintenant son cosmos ne retrouverait peut être jamais une telle intensité pensât-il en fermant le poing avec un air grave sur le visage avant de retourner s’assoir sur son fauteuil en ruminant sur sa propre faiblesse et se retourna en direction de la fenêtre. Comment protéger efficacement la reine et son royaume ? Pour la première fois Rochel avait un regard des plus affligé; mais celui-ci se dissipa quand une voix chantante pénétra dans la pièce. Le juge se retourna lentement pour avoir le temps de changer l'expression de son visage afin de ne pas montrer le moindre signe de ce qu'il éprouvait en ce moment à son invité.

"Merci d'être venu Lydia: il était temps que nous..."

Seulement il ne put finir sa phrase en voyant la vampire vêtue de sa robe offerte comme présent par lui même par l’intermédiaire de ses serviteurs: il savait que les vampires possédaient une nature hypnotique pour séduire leurs victimes mais ça; à croire qu'elle était devenue assez forte pour que son pouvoir puisse l'influencer ou bien que les siens avaient dangereusement diminué... En tous cas il fallait l'avouer: Elle était d'une beauté des plus envoutante et des plus mystiques.

"Haem... As tu une idée du pourquoi je voulais m'entretenir avec toi ?"

Il attendit sa réponse avant de se lever lentement et de lui prendre très lentement la main avant de lui demander de le suivre d'un regard. Rochel avança lentement à travers les longs couloirs de la bibliothèque de son bureau et en profita pour observer la chasseresse à la robe noir: qui aurait crue qu'une créature pareille était l'un des plus dangereux spectres de l'armée du Mekkai ? Même plus puissant que les spectres céleste pensa Rochel.

"Lydia... Je t'ai demander de venir car tu es pour moi l'une des meilleurs combattante de notre armée: tu as vaincu à toi toute seule un chevalier d'or qu'on dit redoutable et affronté sans peur celui des poissons je ne me trompe pas ? De plus notre Reine à déjà reconnu ta valeur en te permettant de revenir à la vie. C'est un grand honneur et c'est une preuve qu'elle te tient en estime."

Son regard se posa alors sur la rose blanche qu'elle avait dans les cheveux et ses yeux écarquillèrent soudain: une rose blanche... Comme celle qui avait percé son coeur lors de la bataille au sein de la deuxieme maison du Taureau... Puis un visage revint à sa mémoire: une jeune femme aux long cheveux blanc qui l'observait alors que son regard se refermait lentement par le voile froid de la mort... Elle pleure ?...

Rochel revint subitement sur Terre quand une douleur à la poitrine apparut soudainement: une douleur vive qui le stoppa sur place mais ne réussit pas à le faire flancher pour autant.
Le juge reprit son souffle et regardât alors la vampire dans les yeux maintenant qu'il avait de nouveau les idées claires.

"Comme tu l'as surement constaté... je ne suis pas encore remit de mes blessures..."


Et pour cause il avait un énorme trou dans l'âme mais il ne le dit point, préférant ne pas inquiéter la vampire.

"Lydia. Je sais que les vampires puisent leurs forces dans le sang de leurs victimes... Après avoir prit celui des deux chevaliers d'ors tu es devenue bien plus puissantes que les spectres de ton niveau... Mais tu peux l'être encore plus... Tu peux devenir un atout majeur pour notre Reine ."

Rochel s’arrêta de marcher et attrapa vivement avec douceur néanmoins la vampire par les épaules afin de la forcer doucement à le regarder dans les yeux tandis que le regard du juge devenait plus intense: une flamme brulait dans son regard.

"Je ne suis plus aussi puissant qu'avant Lydia... Je ne pourrais peut être plus protéger notre déesse avec autant de pouvoir qu'avant. Mais toi tu peux le faire Lydia ! Mon sang renferme encore une énorme partie de mon pouvoir, tu pourras accéder à mon savoir et ainsi devenir aussi puissante qu'un juge des Enfers me comprends tu ? Si jamais il m'arriver à disparaitre... Je n'ose imaginer ! Alors je te demande de protéger notre reine par tous les moyens possibles: je suis prêt à te sacrifier ce qu'il me reste de force pour cela!"

D'un mouvement vif, le juge arracha l’étoffe qu'il avait autour du cou afin de laisser celui-ci nue pour les crocs de la vampire: il ne lui laissait malheureusement pas le choix. A la connaissance de ce qu'il allait arriver il se devait de lui fournir les armes qu'il lui permettrait de vaincre pour leurs déesse! Lydia était appelé à ordonner au morts alors que lui devait la rencontrer... Tel était la vision qu'il avait eu du livres des morts.

Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Ven 24 Juin - 10:10

Je savais bien que je n'allais pas pouvoir me détendre tranquillement dans un bon lit. Ce sera pour une autre fois je penses, j'ai des doutes sur le fait que Rochel me laisse le choix d'accepter la mission où de la refuser. Alors, ma mission consiste à retrouver le corps dans lequel le fils du dieu Hypnos, Oneiros, s'est réincarné. Cela fait combien de corps dans lequel il s'incarne? Je ne sait vraiment pas, je ne compte plus depuis un bon moment en tout cas. Enfin, je me demande si il est toujours comme avant ou si il a changé un peu?

Le parchemin, sur lequel la plume animé par le cosmos de Rochel venait de dessiné, s'éleva avec un visage crayonné dessus. Rochel me tendit celui-ci pour que je puisse voir le visage du réceptacle d'Oneiros ce que je saisis lentement. En regardant de plus près, son visage ne m'était pas tellement inconnu. Mais, je ne me souviens plus où est-ce que je l'avais vu.

*Oh!? Mais, oui! C'est le chevalier de la Lyre! Il était à Londres la dernière fois que je l'ai vu.*

Ainsi, notre cher dieu des rêves, c'est incarné en lui? Espérons qu'il tiendra plus longtemps avec. Je fis un léger sourire en repensant à son ancien réceptacle. Je n'ai pas vu tous les fils d'Hypnos, mais, à chaque fois qu'il s'incarne dans un corps, celui-ci n'arrive pas à le supporter et faut dire que je comprend.

Sinon, reprenons notre sérieux. Il restait un petit problème, aucun spectre n'avait le droit de sortir des Enfers. Je comptais en parler avec Rochel, mais, au moment où je voulus aborder le sujet, il me prit de vitesse. Il se saisit donc d'une autre feuille et commence à écrire une autorisation de sortie. Et bien, voilà qui règle le problème. Cependant il en reste toujours un autre.

Merci beaucoup. Mais, où se situe actuellement le réceptacle d'Oneiros?

Le juge du griffon ne tarda pas à me répondre. Le dieu des rêves se trouve à Paris? Finalement, peut être que cette corvée sera moins barbante.

*Super! Je vais à Paris!*

J'étais ravis de pouvoir me rendre à cet endroit, mais, j'ai tout de même gardé contrôle de moi-même afin d'éviter de dévoiler mon enthousiasme. Je vais pouvoir déguster quelques pâtisseries au passage. Rien que d'y penser j'en ai l'eau à la bouche. Je pris donc le parchemin et la feuille d'autorisation de sortie et le mis dans ma sacoche. Je fis un dernier signe de tête envers Rochel afin de lui dire au revoir et que je m'occupais de la mission.

Oh! J'oubliais! Je sortis la fiole contenant le jus de fruit exotique et revigorant de ma sacoche et le confis à un des serviteur. Vous le donnerais au jeune Sven, vous voulez bien? Dites lui que c'est de la part de Regen de l'Alraune. Lui demandais-je avec un léger sourire avant de m'en aller pour la capitale française.

Arrow Le Monde, Europe, Paris
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Ven 24 Juin - 14:52

La voix du juge qui s'interrompit soudain...

Instant de flottement durant lequel Lydia avait laissé un sourire se dessiner sur son magnifique visage. Tel était donc l'effet que produisait sa véritable apparence sur ceux qui avaient la chance de la contempler. Jusqu'ici un seul homme avait pu la voir vraiment tant elle devait se montrer prudente à chaque fois qu'elle s'aventurait hors des Enfers.

Il faut dire que la robe lui seyait plus qu'à merveille. C'était la tenue associée aux vampires millénaires. Que le juge du Griffon la lui ait offerte était un signe qu'elle avait interprété à sa juste valeur. Quelque chose de grave allait se dérouler entre ses murs...

Une interrogation vint aussitôt et sans hésiter, elle y répondit de son timbre si doux...

- Pour notre reine, seigneur Rochel. Vous voulez ce qu'il y a de meilleur pour elle et un signe est apparu lors des combats. Tous les deux...

Elle laissa passer un blanc avant de reprendre d'une voix vibrante.

- Tous les deux, nous avons été ramenés à la vie par la seule volonté de la noble Perséphone. Quelque chose s'est aussi passé en moi tout comme en vous lors de la montée des douze temples et cela revêt maintenant toute son importance. Je n'étais alors qu'une nouvelle née, une novice encore si maladroite lorsque je suis partie au front et pourtant...

Un autre sourire pour lui indiquer qu'elle comprenait.

- Pourtant, je me suis hissée jusqu'au huitième temple......

Elle se tut ensuite, le voyant se diriger d'un pas plus lourd vers l'immense bibliothèque. Si vaste si impressionnante. De quoi donner le vertige à tout visiteur même si ce n'était encore guère qu'un échantillon des vies conservées dans l'ensemble du domaine. C'était si peu et pourtant déjà une immense collection dont le juge connaissait le moindre point...

Il suffisait de le voir avancer. Il savait où il devait aller parfaitement. Et elle le suivait de son pas léger, à peine trahi par le bruissement du tissu noir de sa robe sur le sol dallé. Un léger parfum se dégageait d'elle, subtil tout en douceur et pourtant bien présent. Le charme et le mystère du Vampire l'enveloppaient ajoutant encore au pouvoir hypnotique de son seul regard.

Durant toute sa vie mortelle, Lydia avait appris à se servir de ce don pour survivre mais jamais, elle n'aurait cru qu'il puisse refaire surface en cette vie. Toute son attention se refocalisa sur le Griffon lorsqu'il reprit la parole.

- Oui, juge Rochel, j'ai lutté contre le saint des Poissons entre les colonnes de L'Oikos du Scorpion. La peur ne m'a pas effleurée une seule fois. Juste le désir... Le désir de trouver la faille dans sa défense... Il y avait bien une, juge Rochel. Il y en a toujours une et même si je devais en mourir, mon message, lui, m'aurait survécu. J'ai les moyens de transmettre mes propres souvenirs...

Puis, la divine Coré revint au centre de la discussion et Lydia répondit.

- En effet, notre reine m'a accordé un immense honneur et je lui ai offert ma vie et ma nature de vampire en retour... Tout pour elle et sa sécurité, seigneur Rochel. Mon âme, ma vie et ma force lui appartiennent...

Le regard du juge s'attarda alors sur la rose blanche qu'elle vit se reflêter dans ses yeux. Une grimace apparut alors sur le visage de Rochel. La Belle sentait bien que cela avait un lien avec la fleur qui décidément était plus que redoutable envers les spectres. Elle allait avancer vers lui, avait même esquissé un geste pour l'aider lorsque Rochel lui fit part de son état.

- Je l'ai remarqué dès que vous êtes revenu de votre combat contre le gold saint du Cancer, seigneur Rochel, mais cela restera entre nous. Si tel est votre désir, je resterai muette là-dessus. Pour notre reine, nous devons faire en sorte de donner le change. Que nul ne puisse imaginer que l'armée des spectres ou leur chef risque de vaciller. Ici, aucun bruit, aucun murmure ne pourra jamais filtrer... Moi et mes compagnes y veilleront.

Une lueur cruelle illumina alors dans le regard de rubis, lui donnant un reflet de braise. Elle ne plaisantait pas. Jamais l'Etoile des Ténèbres ne plaisanterait avec la sécurité de leur reine et des Enfers.

Le juge reprit alors lui rappelant certaines choses sur sa propre nature. La somptueuse rousse n'avait pas encore vraiment conscience du changement qui devait s'opérer en elle. C'était ainsi, elle était comme figée dans le temps, gardant la même apparence alors que ses pouvoirs ne cessaient de se renforcer. Pareille mais infiniment différente...

Soudain, il attrapa la jeune femme par les épaules, avec une certaine douceur, plongeant son regard dans le sien. Une telle flamme brûlait en lui avant qu'il ne lui confie enfin la vérité sur son état. Ses pouvoirs déclinaient mais il ne pouvait se résoudre à laisser leur reine privée de ses forces...

- Seigneur Rochel...

Souffla-t-elle, émue au-delà de ce qu'elle pensait pouvoir l'être. Ma même ferveur qu'elle envers leur reine. Le puissant spectre prêt à sacrifier ce qui lui restait de forces pour que la sombre Perséphone bénéficie encore de ses pouvoirs au travers d'un autre de ses défenseurs...

- Seigneur Rochel, je...

Une larme de sang brilla au coin de ses paupières avant de glisser le long de sa joue si blanche. Elle s'approcha alors sans un bruit de Rochel avant de le serrer entre ses bras. L'Etreinte du vampire était un véritable privilège comparé à la mort que dispensait les autres spectres. Il se passait quelque chose d'unique entre le Vampire et sa victime. Elle effleura alors la peau brûlante de ses crocs, égratignant le juge avant d'enfin poser sa bouche sur la plaie. De par ce geste, elle lui offrait le véritable Baiser du vampire, durant lequel les deux âmes communiaient alors que le flot de sang glissait au fond de la gorge de la jeune femme. Ses bras se resserrèrent encore davantage lorsqu'elle ressentit de plein fouet la faiblesse du juge.

Et pourtant, il était si puissant. Son sang la "brûlait" alors qu'un immense vertige s'emparait d'elle. C'était comme si elle était prise dans une véritable tempête où les souvenirs de sa "proie" tournaient à une allure folle dans sa tête. En temps normal, elle l'aurait capturé et vidé en plusieurs fois mais l'urgence était telle qu'elle se forçait maintenant à prélever un sang qu'elle mettrait des jours voire des semaines à assimiler. Tous deux se blessaient mutuellement dans cette prise de sang mais le jeu en vaudrait la chandelle.

Un véritable lien de sang finit par se créer entre la Vampire et le Griffon alors que le processus continuait encore et encore...

Au final nul ne sut combien de temps dura cette prise, l'étendue d'une vie de spectre venait de déferler en elle... Jusqu'à ce que ses sens ne lui hurlent "danger"...

Les battements du coeur de Rochel lui signifiaient qu'il était temps de mettre un terme à cela... Grand temps.

Elle éloigna alors ses lèvres de la plaie d'où le sang continuait à saigner avant de l'effleurer avec délicatesse la refermant d'un dernier baiser.

- Merci, juge Rochel...

Sa voix était saccadée. C'était aussi très éprouvant pour elle. Le contre coup arriverait seulement dans quelques instants. Il lui faudrait désormais maîtriser ce nouveau pouvoir qui pouvait tout aussi bien la consumer...

Elle retint alors le juge dans ses bras et sans lui laisser le temps de réagir, elle lui fit reprendre place dans son fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Sam 25 Juin - 0:55

[Arrow Téléporté depuis la Porte des Enfers par Rochel]

En un instant il se retrouva propulser en avant, le décor autour de lui tourbillonnant et changeant mille fois de couleurs, avant de se stabiliser à nouveau. L’enfant observa autour de lui, sans reconnaître l’endroit, et le nom que lui donna le Juge du Griffon ne lui dit strictement rien. Mais à ce qu’il comprit, il était chez le juge, et ça serait là qu’il habiterait désormais. Assaillit aux premiers abords par une horde de gens dont il ne comprenait pas ce qu’ils lui voulaient, Rochel finit par les congédier d’une voix forte. Du moins jusqu'à ce qu’il leur ordonne de leur montrer leurs nouveaux quartiers à Lydia et lui-même. Ce fut plus par curiosité que l’enfant suivit l’homme qui le précédait et qui lui montra une grande chambre, encore plus grande que celle qui l’avait lorsqu’il habitait avec sa mère. Elle devait bien faire trois fois la taille de son ancien terrier. De fait, l’enfant fut dérouté par tant de grandeur, les grands murs, le grand lit, la grande armoire, le grand miroir, les grandes portes… Tout était trop…grand. Il ne parvenait à s’orienter vraiment, et se sentait totalement étranger à cet environnement.

Gardant toujours le morceau de l’armure d’or contre lui, l’enfant ouvrit la seule porte après celle de l’entrée. Cette dernière donnait sur une salle d’eau dont le bac d’eau était dix fois plus grand que celui qu’il avait toujours connu. Et surtout, il n’était pas rond, mais construit en longueur, ce qui lui donnait une forme ovale. Le blondinet s’en approcha, son loup sur les talons et observa la dite chose; est-ce qu’on pouvait se noyer dedans? Sans doute si on ne faisait pas attention à un juger par la profondeur… Il faudrait donc qu’il fasse attention à ne pas s’approcher trop prés pour éviter tout danger. Puis il tourna autour sur lui-même pour observer une armoire plus petite, ainsi qu’un autre miroir posé sur une commode. Finalement, l’enfant revint dans la chambre et observa une nouvelle fois autour de lui le bois ciré et le carrelage luisant. Les chandeliers en argent posé ici et là où reposé des bougies neuves, les portes bien huilées, et les draps blancs. Il en était sûr désormais: il n’aimait pas cet endroit, mais alors pas du tout. Tout était trop neuf, trop luxueux, et toujours trop grand; en fait il avait plus l’impression qu’on venait de l’enfermer dans une prison en or que de lui offrir un toit pour la nuit.

Pris d’un sentiment de panique, l’enfant courut jusqu'à la porte, dans son affolement il ne parvint à l’ouvrir de suite, et sa peur redoubla. Il finit néanmoins par l’ouvrir et sortit précipitamment de la pièce en haletant. Le Loup-garou observa autour de lui, perdu au milieu de ces grands couloirs, il ne savait où aller, ni d’où il était venu. Finalement, il prit une direction au hasard et courut à toute jambes; ne souhaitant laisser son jeune maître seul, Fenrir entreprit de lui coller aux basques. Les deux loups déambulèrent ainsi dans les couloirs pendant un moment, s’enfonçant plus profondément dans le palais, croisant et bousculant des serviteurs ou des gardes sur leur passage. Mais jamais on ne lui dit quelque chose, de toute façon il n’aurait pas fait attention prit dans sa course folle. Il ne s’arrêta qu’un long moment plus tard pour se recroquevillé dans un endroit sombre. Là, il reprit ses forces comme la créature de l’ombre qu’il était.

Le souffle de la bête se fit plus lent à mesure, son cœur se calma peu à peu et bientôt ses yeux vairons se posèrent autour lui pour analyser l’endroit où il s’était arrêté. Dans une niche, caché aux yeux des serviteurs qui ne cessaient leur ballet de vas et viens, il observa un moment cette fourmilière toute nouvelle qui s’offrait à sa vue. Puis subitement il sortit, faisant sursauter quelques malheureux gens qui passaient par là. Il les observa de son œil jaune et il leur sembla qu’il avait légèrement grandit, pas de façon exponentielle, mais quelque chose avait changé en lui. Il reprit alors sa route, et se mit à explorer cet endroit afin de savoir où exactement il avait atterrit. Méthodiquement, il ouvrit chaque porte et enregistra ce qu’il voyait, les bureaux, les lits, les miroirs, les armoires, les bacs d’eau, les différents instruments de torture et le sang qui y avait séché… Bien que l’odeur de propre et de neuf lui montait à la tête, il continua sa visite à travers le dédale de couloirs. Il finit par ouvrir une porte débouchant sur un bureau où se trouvaient deux personnes en grande discussion. Le gamin cligna un instant des yeux et finit par reconnaître son maître et Lydia. C’était donc qu’il devait avoir remonté le palais… Il referma alors la porte sans plus se préoccuper des deux protagonistes et repartit à son exploration. Fenrir à ses côtés avait mémorisé toutes les odeurs qu’ils avaient rencontrées sur leur chemin. C’est alors qu’un homme se présenta devant lui et tendit dans sa direction une fiole remplit d’un liquide aux couleurs chaudes, lui spécifiant qu’elle venait de l’Alraune. Le Spectre de la Rage la prit et la rangea dans une poche avant de repartir.

Finalement, après un long moment de marche, les deux loups arrivèrent à la sortie du palais. Sven en poussa la porte et sortit à l’extérieur, une bourrasque lointaine venant jouer dans ses courts cheveux blonds –n’avaient-ils pas eux aussi poussés un peu? Le petit leva les yeux sur le ciel des Enfers et fit quelques pas, heureux de retrouver sa liberté, un sourire venant de nouveau étirer ses lèvres. Ses yeux reprirent leurs éclats, avec cette touche d’innocence qui lui seyait parfaitement. Mais soudain, quelque chose attiré son attention et il fixa droit devant lui, cherchant ce qui le troublait. Mais sa perception était encore beaucoup trop mauvaise, et il était surtout nettement trop loin pour savoir ce que c’était. Mais une chose était sûre, la rage était vraiment grande pour qu’il commence à la ressentir. L’enfant tourna la tête vers son compagnon à ses côtés.


-A ton avis c’est quoi? lui demanda-t-il dans sa langue natale.

Le destin était en marche…
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Sam 25 Juin - 22:37

Le regard du juge affaiblie se fixa sur la larme de sang coulant sur le visage si blanc de la vampire, ce n'était pas de gaité de coeur qu'elle lui obérait avait déjà pensé le spectre de la noblesse: le respect et l'admiration qu'elle lui portait devait alors être deux obstacles difficilement franchissable pour atteindre sa gorge qu'il lui offrait. Si elle voulait obtenir la force du Griffon et ainsi devenir son égal aux yeux des Déités régnant sur l’Enfer; elle le devait...

Le regard de Rochel se ferma lentement quand il entendit le pas de la jeune femme prés de lui: sans résistance il la laissa l’étreindre avant de faire lentement de même, passant ses deux bras dans son dos avec une certaine douceur, approchant son visage du sien jusqu’à l’effleurer afin de sentir son parfum tandis qu'il lui offrait son cou. Le juge fronça des sourcils alors que Lydia lui offrait le baiser du vampire pourtant avec douceur: maintenant il allait lui montrer son âme ou du moins ce qu'il en restait, ses souvenirs, ses ambitions et surtout les visions qu'il avait eu par le codex infernal; la résurgence d'un fils du Rêve, la jeune vampire en train de s'abreuver se son sang si puissant pour protéger leurs Reine car lui ne le pourrait plus, un lion de rage et de haine lui rugissant un défi à mort sous un ciel des plus noirs... Et il vit sa propre mort lors de ce combat, foudroyé par la foudre de la vengeance...

Frissonnant légèrement alors que difficilement la vampire buvait longuement son sang: Rochel avait l'impression que le temps venait de s'arrêter brusquement; sa force s'amenuisait avec une douceur et une sensation irrésistible qui le laissait totalement désarmé alors que son cosmos ainsi que sa vie glissaient tous deux lentement vers un destin qui semblait venir plus vite que prévue... Son regard s'assombrissait... Son coeur battait de plus en plus lentement dans sa poitrine... Pourtant il ne put s’empêcher un sourire: mourir pour sa reine était pour lui la plus belle des morts... Lydia interrompit soudain son baiser afin de le remercier avant de l'aider à s’assoir sur son fauteuil.

"Non... Plus juge.... Rochel... Seulement Rochel Lydia..."

Une certaine naissait dans sa voix alors que faiblement sa main droite caressa la joue de la vampire, glissant sur ses lèvres afin de nettoyer le sang; le sien avec un sourire tandis qu'un petit être qu'il ne connaissait que trop bien avant que celui-ci ne s’éclipse le plus discrètement du monde. Heureusement qu'il n'avait pas entendu cette phrase car le spectre considéré Lydia maintenant comme son égal en Enfer: car son sang circulait maintenant en elle ou était-ce car il savait pertinemment qu'il ne pourrait plus assumer son rôle de juge ? Quoi qu'il en soit à présent il était bien tôt trop tard pour lui... Il lui restait seulement le temps de donner ses derniers ordres à la vampire.

"Lydia..."

Un serviteur apparu ouvrit brusquement la porte de son bureau et se posta à coté de la jeune femme vêtue de noir; coupant ainsi la parole au juge de l'Enfer qui fusillait alors "l’intrus" du regard pour avoir interrompu ce moment.

-Maitre puissiez vous me pardonnez de mon intrusion mais j'ai une nouvelle des plus graves à vous annoncer !

"J’espère pour toi qu'elle est si grave que ça ! Je t'ai donné un ordre: non seulement je vois que tu ne l'as pas accomplie mais en plus tu me dérange ???"

Le juge avait reprit du poil de la bête pouvait-on dire: sa colére avait ravivé l'étincelle de la violence dans son regard et c'était le pauvre serviteur qui en faisait les fras à présent.

"Alors parle !"

-Pardon maitre mais... Dame Pandore est décédé...
"Comment ? Comment cela est-il possible ?"
-Dame Pandore n'avait pas soigné ses blessures... Il semble qu'un phénomène à arrêté son cœur fatigué et elle en est morte...
"Par Hadès... Le courroux de notre Reine..."

Murmurât il en direction de Lydia en mettant sa main sur sa bouche tellement la scène semblait invraisemblable pour lui... Le juge congédia son serviteur qui fila avec une certaine crainte tandis que Rochel se leva de sa chaise l'air pensif.

"Ce n'est pas possible... Et pourtant... Lydia je vais te confier une dernière mission..."


Son discoure et son ton avait changé du tout au tout: de pensif il devint sérieux alors qu'une envie vengeresse se faisait sentir au loin tel le rugissement d'un lion en colère.

"Je te demande de protéger notre Reine ! Je veux que tu deviennes son ombre ! Je veux que tu te serves à bien du sang que je t'ai donné... Ce sera mon derniers ordre."

Son cosmos mourant s'enflamma soudain tel une cape de feu: son énergie tournoyait sur lui même tandis que sa silhouette s'embrasa alors dans un tourbillon de flamme obscure. Même affaiblie il semblait si puissant...

"Je te confie l'avenir de notre Royaume Lydia... Protégé le comme je l'ai fait! Protège le de toutes tes forces! "

Le juge disparaissait lentement: son cosmos se dispersait en direction de l'entrée des Enfers; voire plus loin encore alors qu'il se retourna en direction de la chasseresse infernal avec un sourire.

"Moi Rochel... Spectre de l'Armée éternelle d’Hadès, juge de Perséphone te confie cette tâche ! Je me dois d'affronter nos ennemies un fois encore... Je te confie Sven. Surveille le s'il te plait..."

Sa forme se dispersait en une pluie de plumes noirs s’envolant par la fenêtre tandis que son sourire disparaissait derrière un voile de tristesse.

"Dit lui que je suis désolé..."

Le juge disparue alors pour faire face à son destin.

Arrow [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Note: Pandore est maintenant considéré comme morte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Lun 27 Juin - 17:22

La Toloméa lui sembla soudain si oppressante...

La rousse Vampire ne pouvait s'empêcher de se sentir mal avec tout ce qu'il venait de se passer. Elle avait bien senti les bras de Rochel se refermer sur elle. Ainsi, l'avait-il encouragée à s'abreuver de son sang, sachant aussi bien qu'elle que cela précipiterait sa chute. Les saints ne rêvaient en effet que de l'abattre, lui qui avait fait des ravages dans leurs rangs. La haine de ces derniers à son égard était presque palpable. Les mêmes sentiments qu'elle avait lus dans le regard du saint des Poissons.

Le sang lui avait fait un choc immense, elle ne pouvait le nier...

La valse toubillonnante des images, témoins des existences passées, présentes et mêmes futures. Aussi bien la Vampire que le Griffon savait quel serait le prix d'un tel acte. Rochel avait vu sa chute prochaine et volait à présent à sa rencontre. le Lion mettrait un terme à sa vie. D'autres larmes avaient perlé avant de glisser sur les joues de Lydia. Elle avait presque repris son teint d'humaine magnifiquement rehaussé de son éclat de vampire.

Puis, les derniers ordres lui étaient parvenus. Directives qu'elle accepta sans la moindre hésitation alors que son corps commençait déjà à ressentir les premiers effets de ce sang bien trop puissant pour elle.

- Rochel... Avait-elle fini par répéter. Oui, nous sommes de même force maintenant, le sang qui coule en moi me brûle presque. Une puissance si dévastatrice qu'elle emporte tout sur son passage. Je te promets de veiller sur la reine. Rochel, mon ami...

Elle lui avait parlé avec douceur et ferveur, dissimulant la souffrance naissante de son mieux. Elle avait posé sa main sur celle du Griffon lorsqu'il lui caressa la joue. Une telle délicatesse...

Le passage rapide de Sven dans le bureau, le rugissement du Lion depuis la Cathédrale, la nouvelle de la mort incroyable de Pandora et maintenant, c'étaient les derniers instants du juge Rochel qui allaient se jouer sous peu...

Tout allait vite si vite.

- Pars tranquille, Rochel. Libère-toi de ce poids et ne pense qu'à ce qui va suivre, à toi et ce qui est important pour toi. Je te promets de reprendre le flambeau et de devenir à la fois l'ombre protectrice de notre reine et les crocs qui déchireront tous ceux qui oseraient la menacer...

Ne t'inquiète pas pour notre jeune Loup-Garou, je veillerai aussi sur lui comme une grande soeur infernale.


Eut-elle juste le temps d'achever avant qu'il ne disparaisse dans un déluge de flammes...

- Adieu, Rochel...

Des instants suspendus dans le temps avant que le sang ne se rappelle à son existence. Lydia ne pourrait voir la chute du Griffon mais elle en savait déjà bien assez. Une violente nausée commença à la prendre, la faisant se tordre de douleur.

- Lydia...
- C'est le contrecoup, Lucky, aide-moi à ôter cette robe..
- Mais ?
- Il le faut, le sang de Rochel est si fort qu'il va me falloir du temps pour l'assimiler s'il ne provoque pas des fièvres voire pire... Mieux vaut que je puisse respirer...
- Attend, voilà...


Quelques mouvements rapides et la somptueuse robe avait glissé sur le sol. La dextérité des suivantes de l'Incube. Sourit Lydia avant de rejoindre une pièce voisine s'effondrant sur l'un des fauteuils...

- Lucky, récupère la robe, c'est l'ultime présent que m'a fait Rochel... La robe dévolue aux vampires millénaires.
- C'est fait, je vais rester avec toi, personne ne doit te contempler dans cet état.
- Lucky...
.
- Tes compagnes et moi leur apprendront les bonnes manières s'ils osent entrer maintenant...
- Tu es bien une fée infernale.
Sourit la Vampire entre deux grimaces de douleur
- Oui et je reste avec toi...

La vampire fut prise d'une nouvelle série de crampes plus cruelles les unes que les autres, la faisant tomber sur le sol mais cette fois accompagnée d'une floppée d'illusions et d'une fièvre qui lui donnait l'impression de se consumer de l'intérieur. Hors des murs de cette petite pièce nul ne pouvait se rendre compte de ce qu'il s'y passait si ce n'était au travers des bribes de cosmos filtrant entre les quelques interstices.

Un cosmos rougeoyant devenu presque noir et incroyablement brûlant. Lucky et les petites vampires s'étaient rassemblées, se suspendant au-dessus de la jeune femme avant de se mettre à battre des ailes avec frénésie, la rafraîchissant du mieux qu'elle le pouvaient.

La lutte se poursuivit ainsi jusqu'à que tout cesse brutalement et que Lydia ne reprenne lentement son souffle avant de rouler sur le dos, vêtue de ses seuls dessous détrempés.

Enfin...

Un signe aux vampires qui stoppèrent leur jeu avant qu'elle n'enflamme son cosmos rouge sombre appelant dans la foulée pour qu'on lui amène le surplis du Vampire...
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Mer 29 Juin - 3:14

Ce fut un déluge de flammes noires qui passa à côté de lui pour s’envoler dans le ciel. D’abord surpris il chercha à se protéger avec ses bras, mais rien ne le brûla, au contraire il avait l’impression qu’elles étaient douces comme de la soie. Lorsqu’il trouva le courage d’ouvrir les yeux, ce fut pour voir un Griffon s’envolé dans le ciel noirâtre des Enfers. Une larme unique coula le long de sa joue sans qu’il ne sache pourquoi, tandis que la bête disparaissait dans le lointain. Il resta un moment à suivre sa trajectoire, avant qu’elle ne prenne la direction de la grande colère qu’il avait ressentit. Un immense sourire vint fleurir sur ses lèvres et il tourna la tête en direction de son compagnon à quatre pattes. Maître Rochel allait sûrement mettre une correction à ce nouvel l’intrus qui avait osé s’aventurer en leur terre. Aucun doute qu’il allait subir le même sort que son prédécesseur!! Ainsi l’enfant exhorta-t-il Fenrir à le suivre et commença à courir en direction de la surface, ne se préoccupant de rien d’autre.

Les deux loups traversèrent les prisons à toute vitesse, sautant par-dessus les malboges et les marres de lave. Ils bousculèrent également plusieurs Spectres sur leur passage, mais n’eurent cure de leurs protestations. Néanmois leur course se stoppa un court moment pour observer le spectacle du Crabe aux pinces d’Ors. Après quoi ils jouèrent aussi un instant dans le champ de fleurs à se poursuivre, avant de reprendre leur route. Ils entrevirent Herek à la demeure du jugement, mais ne s’arrêtèrent pas pour l’embêter, et sans doute que ce dernier le les avait entendu, plonger dans son livre que le Loup-Garou ne comprenait pas.

Finalement, ils arrivèrent à l’entrée des Enfers. Ce fut à ce moment là qu’une vague de puissance pure lui parvint en écho, venant du dessus. Il s’arrêta un instant et resta à "écouter" les échos du combat qui venait de débuter. Un autre sourire vint étirer ses lèvres, un sourire d’impatience alors qu’il souhaitait voir la déchéance de cet être de lumière qui venait se jeter dans la gueule du loup pour se faire happer par les ténèbres des ailes du Griffon. Il continua à courir, Fenrir sur les talons, jusqu'à la sortie des Enfers où il se glissa entre deux brèches du monde pour accéder enfin à la surface.

[Arrow La Cathédrale d'Hadès]
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Lun 4 Juil - 14:30

Fleuve Achéron =>


Raïmi semblait avoir erré sans fin dans les Enfers, à ruminer un nouvel échec auprès des dames... et aussi à ruminer de la terre, dans la foulée. Il ne savait pas s'il avait tourné en rond, et encore moins combien de kilomètres il avait vraiment parcouru, mais au bout du compte, en sortant de son énième terrier, il découvrit avec une certaine stupeur que son voyage l'avait amené jusque dans les Sphères du Mekai. Wow ! Comme quoi, déprimer sans but, ça pouvait parfois faire pousser des ailes... euh, en partant du principe que les tréfonds soient comparés aux cieux, tels les océans chez les Marinas, par exemple.

Après avoir fracturé une parcelle à l'extérieur de la Toloméa, le Spectre marchait maintenant dans une direction quelconque, jusqu'à ce qu'un puissant cosmos lui courbe l'échine. Il s'arrêta net et releva le nez vers le palais qu'il longeait. Examinant un peu mieux l'entrée de la grande bâtisse, il comprit qu'il se trouvait devant les quartiers privés d'un des trois Juges des Enfers. Quoi de plus normal alors, de faire part de sa présence en ces lieux, d'une manière ou d'une autre. Cependant, à y bien sniffer l'air, le bossu eut vite fait de déchiffrer le propriétaire de cette perturbation cosmique.

Le Ver retrouva soudainement le sourire, zieuta autour de lui, et partit vers les grandes portes tout en se faufilant tant bien que mal entre l'ornement de colonnes de pierre. Une fois sur le paillasson de bienvenue, ses tentacules entrebâillèrent l'entrée, juste ce qu'il fallait au Spectre pour pénétrer ensuite dans le hall, avant de prendre soin de refermer. Continuant de renifler plus par jeu que par utilité, le bossu arpenta les diverses pièces du monument infernal sans rien trouver de concret, puis arriva devant la dernière porte qui lui bloquait le passage. On y entendait des baragouinements incompréhensibles au travers. Là, pas de doute, il ne pouvait s'agir que d'une seule personne en particulier du Royaume !

_ Hin hin hin ! Miaula Raïmi, tout sourire, une fois la porte défoncée au pied. Mais qu'est-ce qu'on a là ? Lydia, Spectre du Vampire. Ne me dis pas que je te prends sur le fait, en train de squatter les appartements de notre Seigneur Rochel, en son absence ?

Elle avait beau avoir enfilé son Surplis de justesse, le bossu ne se priva pas d'imaginer l'avant-scène, tout en se passant la langue humide sur les lèvres. Il était même déjà persuadé d'avoir aperçu quelques courbes mises à nu. Mais n'était-ce pas juste sa cervelle d'obsédé qui lui jouait des tours ?

_ Laisse-moi deviner, réfléchit-il en se grattant machinalement l'arrière du casque. Ce goujat d'Incube t'a tellement envoûté, que tu n'as pas pu résister à son pouvoir de séduction, c'est ça ? D'ailleurs, où il est, celui-là ?

Raïmi jeta un oeil dans tous les recoins de la pièce, mais il n'était déjà plus dans les parages apparemment... si ce n'est sa petite fée du logis, flottant dans le vide. Arf, c'est toujours comme ça avec les gigolos. Quand ils ne se cachent pas dans l'armoire, ils se taillent par la fenêtre aussi sec, en caleçon.

_ Bon, ce n'est pas grave. Il n'était pas fait pour toi, après tout. Mais peut-être que...

Le Ver en avait profité pour s'approcher de quelques pas de velours jusqu'à la belle. Il ne lui restait plus qu'à la scanner des pieds à la tête, et lui effleurer le corps de son index...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Lun 4 Juil - 21:49

Lydia avait à peine eu le temps d'essuyer son front encore brûlant qu'un premier bruit suspect se fit entendre. Encore chancelante, la belle rousse se tourna vers l'épaisse porte qui semblait avoir quelque soucis avec l'un de ses semblables.

De la visite pour Rochel ? Mais qui peut se permettre de frapper de la sorte dans le temple du silence... ?

Incrédule face à un tel manque de respect, les éléments de son surplis encore à la main, elle massa son front douloureux avant de s'avancer vers la porte.

Non, Lydia, réfléchis. Ce n'est pas possible d'agir ainsi dans la demeure du juge Rochel. ça ne peut être que son sang qui doit encore me jouer des tour. Oui, au point de prendre un simple coup frappé la porte pour un coup de Bélier.

En effet, Lydia était vraiment persuadée que personne ne pouvait être assez téméraire pour oser songer mettre le foutoir entre les murs de la Tolomea. Elle en était encore à enfiler son surplis sur des dessous assombris, sublimant à merveille ses formes voluptueuses que la porte finit par voler droit vers elle. Surprise, l'Etoile des Ténèbres réussit néanmoins à éviter le singulier projectile de bois incrusté de métal tandis que Lucky volait en tous sens au-dessus d'elle et de l'assassin de la porte.

Bourreau en qui elle reconnut l'un de ses confrères croisés en coup de vent, Raimï du Ver. Ver qui s'adressa à elle en lui faisant l'étalage de son imagination débordante. Lille et moi ? Ici, en train de... ? Mais il s'imaginait quoi ? Qu'elle s'était laissé enlever par l'Incube qui n'aurait rien trouver de mieux que de lui faire découvrir l'étendue de ses talents les plus torrides dans une pièce attenant au bureau de Rochel ?

Elle écouta la suite de ce fabuleux récit avec un intérêt certain avant de poser son regard encore fiévreux sur le spectre terrestre. Etrangement, elle resta immobile comme absente alors que le pervers la détaillait sans la moindre gêne, de la tête aux pieds, se pourléchant les babines par la même occasion. Elle ne bougea toujours pas lorsqu'il avança vers elle. Elle se doutait bien qu'il avait du se rincer l'oeil ou du moins essayer vu que la porte avait éclaté au moment exact où elle enfilait son surplis.

Et ce fut à l'instant précis où Raimï avançait la main vers elle qu'elle réagit enfin, se jetant littéralement sur lui. Nul ne savait ce qu'il pouvait se passer dans la tête du Ver à l'idée de se retrouver avec la Vampire confortablement installée à califourchon sur lui. Enfin, uniquement au cas où il n'arriverait pas à éviter l'assaut.

Enfin, ce geste accompli, la sublime rousse lui répondit d'une voix douce et chantante, approchant son visage de celui de son si discret visiteur plongeant son regard dans le sien.

- Hum, Raimï du Ver, avant que tu ne te fasses des idées, je vais te donner ma réponse. Tu as tords sur certains points et raison sur d'autres. Lille n'est plus reparu depuis notre rencontre à la Porte des Enfers et je crains que cela ne soit définitif. Quant au reste, cela ne regarde que moi mais vu que je t'ai sous la main...

Un sourire carnassier alors qu'elle jouait l'une de ses lames, sortie en un éclair de sous son surplis, la faisant glisser sur la joue du spectre, se mordant presque les lèvres au passage, avant de la faire glisser le long de son cou.

- Autant en profiter pour comparer nos talents respectifs...

Acheva-t-elle avant de se redresser et de s'esquiver hors du bureau de Rochel.

- Viens donc me rejoindre hors de ses lieux, Raimï. Mieux vaut ne point troubler le calme de la Tolomea par des cris et des coups trop puissants.

Elle esquissa alors l'un de ses pas de danse, lame toujours en main avant de finir.

- Je t'attends Raimï... Ne me fais pas trop patienter


==> Entraînement Lydia et Raimï


Dernière édition par Lydia le Jeu 7 Juil - 14:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Mar 5 Juil - 18:43

Oups. Malgré son état fiévreux, la jeune femme malade gardait encore quelques ressources intéressantes pour esquiver une lourde planche en perdition et un peu trop sauvage. Son état patraque ne serait donc peut-être pas un obstacle à sa grâce et son agilité, et par conséquent, aux entourloupes d'un saligaud lubrique. Ce dernier avait d'ailleurs tenté de s'approcher, ni vu ni connu, le temps que ses déclarations farfelues aient ou non l'effet d'une bombe dans l'esprit de sa congénère spectrale. Malheureusement, comme on aurait pu s'y attendre, la maligne n'était pas du genre à se laisser embobiner pour si peu. Sans doute parmi toutes ses proies déjà rencontrées, elle avait déjà dû croiser bon nombre de vicieux coquinous du genre. Résultat, Raïmi n'eut pas accès au Saint-Graal. Si près du but pourtant... à quelques millimètres près !

Bing ! Le Ver se greffa dans le plancher du bâtiment de la Noblesse, le temps qu'un bond de tigresse l'écrasait. Mais un mal pour pour un bien, le bossu oublia vite que sa colonne vertébrale venait de morfler, tandis que maîtrisé à terre, des magnifiques cuisses bien foutues finissaient de lui menotter les côtes bien solidement.
Et là, mes Aïeux... quand une créature fougueuse vous surplombe, c'est comme une architecture imposante et vertigineuse. On lève les yeux jusqu'à la cime, en admirant, la bave au coin de la bouche bée. Mais alors, si en prime, c'est elle qui s'amène à vous sans avoir besoin de dire s'il te plaît, on a comme l'impression de vouloir sortir l'appareil... euh, photo, bien entendu.
Ahem... ouais bon d'accord, une lame de couteau prête à taillader le visage, jailissant à la vitesse de la lumière, avait le don de pouvoir jeter un froid rapidement. Si si, même pour un Spectre immortel.

Raïmi avait-il pensé au moins à écouter ce que la sulfureuse Lydia venait de lui insuffler dans l'oreille ? Deux ou trois bribes, tout au plus. Le reste du temps, il l'avait passé à contrôler la marchandise, comme on disait dans le jargon. Comme quoi, ce que l'index ne peut pas toujours effleurer, une main toute entière peut parfois l'englober. Quant à ses tentacules, toutes aussi entreprenantes que leur maître, elles s'étaient étrangement abstenues, ce coup-ci. En effet, il fallait savourer une chose à la fois. Et tant qu'à faire, progressivement.

_ Houuu, avait-il gloussé au moment le plus opportun. Ce bel étalon t'a alors abandonné comme un malpropre ? C'est vraiment pas très gentil. Eh bien ma foi, tant que tu m'as sous la main (c'était le cas de le dire), je suis tout à fait d'accord avec ta proposition. Allons... crier dehors.

À peine une seconde gratuite plus tard, la rouquine s'était éclipsée illico. Oh et puis, qu'importe ! Avec des caméras téléscopiques tout autour, l'étoile terrestre avait su tout de même inventer le bullet-time de Matrix... au XVIIIème siècle. Alors quand Lydia exécuta sa figure acrobatique éclair, Raïmi n'en rata pas une miette.

Le Ver s'était relevé lui aussi, avec sa souplesse de contortionniste. Une fois bien droit (ou presque, lol), il rebroussa chemin par où il était arrivé. Il espérait peut-être poursuivre l'actrice de son film avec un travelling centré sur le fessier, mais en vain... La fille l'attendait déjà à l'extérieur de pied ferme, n'aimant probablement pas les retards de ses prétendants.

_ Alors, comment tu veux procéder ? Demanda-t-il, prétentieux comme un coq, sur le perron de l'édifice. Tu ne crois tout de même pas que ton petit couteau rivalisera avec mes armes, héhé ?

Quelques appendices se tortillèrent dans son dos, comme pour insister sur sa dernière réplique. Puis, le Spectre tira un large sourire provocateur.

_ Tu es sûre que tu ne veux pas que je te prodigue des soins, plutôt ? J'ai cru percevoir que tu n'avais pas l'air dans ton assiette, tout à l'heure.

Mais peut-être était-ce juste sa couleur naturelle, d'origine, bestiale... ou de chasse ? Ça, il l'ignorait encore.


/hrp: vala. J'ai pas attaqué tout de suite, parce que j'me disais que c'était peut-être mieux d'ouvrir un topic à part "spécial entraînement", pour laisser celui-ci au reste de la trame principale. Wink
pis bon, vu qu'on change un peu aussi de décor, ça marquera la différence aussi, du même coup.

=> donc, juste à côté, pour l'entraînement avec Lydia.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Mar 19 Juil - 17:21

==> Entrainement Raimï et Lydia

Le calme venait se retomber sur les lieux de la guérison de la Vampire.

C'était d'ailleurs plus fort de la bataille que la fièvre l'avait quittée. A cet instant précis, la véritable puissance de la Vampire couronnée s'était révélée, illuminant les Enfers tout en faisant se soulever le brouillard aux dégradés d'écarlate. Celui-ci dominant cette partie des Enfers tel un nuage teinté des feux du couchant. Le soleil couchant, ici dans un lieu où jamais le soleil ne viendrait briller. Dans un léger bruit métallique, Lydia s'était ensuite relevée, brisant une à une les entraves dont le Ver l'avait affublée tel un cocon se fendillant non pas pour libérer un joli papillon mais bien une sublime nymphe infernale aux ailes désormais rehaussées d'un tout nouvel éclat ambré...

Un seul geste avait suivi mais si efficace, le sang de Rochel était maintenant sien, un geste qui ne ressemblait pas à l'ancienne Vampire mais pas non plus au Griffon. L'Etoile des Ténèbres était ensuite redevenue pareille à elle-même repoussant au fond de son esprit les souvenirs parfois plus que troublants de Rochel tandis que le Ver disparaissait au loin.

Enfin tant qu'elle n'héritait que de ça, tout irait. Une seule chose pouvait vraiment l'affecter. Aussi mieux valait s'éloigner quelque temps, histoire de tout remettre en ordre dans sa tête et son coeur. Cela était gênant d'une certaine façon mais elle avait encore du temps devant elle ou s'arrangerait au cas où trop tôt le dieu reparaîtrait. De toute façon cela devrait aussi être réglé tôt ou tard.

Pour l'instant ne comptait que le présent, sa reine et la sauvegarde du Royaume souterrain. Il était grand temps qu'elle reprenne sa place ou plutôt se crée une nouvelle place au sein de l'armée des spectres. Ses longs yeux de rubis balayèrent les vestiges de ce qui fut leur scène de Danse, les traces du passage de Raimï n'étaient que trop visibles. Dire qu'il était presque arrivé à ses fins et ne semblait pas près de renoncer. Pour sa tranquilité, mieux vaudrait ne jamais relâcher sa surveillance...

Une odeur l'enveloppait, titillant désagréablement ses sens si fins. Elle baissa alors les yeux détaillant le surplis qui s'était brusquement régénéré. Il était encore plus magnifique qu'auparavant et surtout il pourrait bien plus efficacement la protéger. Restait juste une chose à accomplir, purifier son corps et se débarasser de l'odeur et de l'odieux contact du Ver.

Rien qu'à y repenser des envies de meurtres la reprenaient. Un dernier sondage des lieux pour s'assurer que le Ver avait bien dégagé le plancher et elle s'en retourna vers la Tolomea.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

A peine les immenses portes franchies, les regards se posèrent sur elle. Ils ne s'étaient pas encore décidés à l'approcher mais Lydia pouvait lire les interrogations informulées, ressentir le poids de tous ces yeux posés sur elle. Son dernier entretien avec le juge Rochel avait du faire le tour de la Tolomea ainsi que la disparition du Griffon devenu depuis le dieu de la mort. Thanatos... Rien que cela... Dire qu'il lui avait demandé de l'appeler par son nom et d'oublier la différence de rangs entre eux. Souhait que la nouvelle condition de Rochel rendait malaisé à exaucer si, d'aventure, elle le recroiser dès à présent.

Enfin, le temps fournirait les réponses et là, elle verrait bien si certains souvenirs auraient fini par perdre de leur influence sur elle...

Elle toisa encore un moment l'ensemble des silhouettes rassemblées dans l'ombre sans pouvoir toutefois échapper à son regard de chasseresse. Leur crainte à son égard aurait eu de quoi griser n'importe qui mais elle gardait la tête froide...

Il faut dire que se réveiller en tête à tête avec un Raimï avait de quoi vous faire retomber très vite sur ou plutôt sous terre.

Lydia les fit encore mariner avant d'enfin prendre la parole, d'un ton toujours aussi chantant mais qui devait leur paraître étonnement dur. Sans réplique serait même le plus juste...

- Mais qu'attendez-vous ? Approchez au lieu de rester dans l'ombre !

Son regard devenu de braise plongea aussitôt dans celui du premier serviteur à avoir osé s'approcher d'elle d'un pas qu'il voulait décidé. Et après un bref inclinaison, il lui répondit.

- Dame Lydia... Nous sommes à votre service...
- Est-ce que les dernières volontés du juge du Griffon ont été respectées ?
L'interrompit-elle d'une voix singulièrement neutre.
- Oui, mais le seigneur Rochel est..
- Devenu le dieu de la Mort, vous le savez autant que moi. Tout comme vous n'ignorez point qu'il m'a confié la garde de notre reine ainsi que la Tolomea. Dois-je vous rappeler à tous ce que cela sous-entend ?
- Non, ma dame, nous le savons...
- Alors qu'en est-il ?
- Tout a été fait selon vos souhaits et ceux du seigneur Rochel.
- Parfait, autre chose, les alentours de la Tolomea ont été mis à mal par le spectre Terrestre du Ver en plus des dégâts qu'il a fait ici-même.


Elle put presque voir le serviteur blanchir comme si la chose était encore possible vu son teint déjà quasi aussi pâle que le sien et que dire de la réaction des femmes.

- Dame, je vous prie, ne pensez pas que nous sommes des incapables mais il est un des...
- Je me suis personnellement chargée de lui rappeler les bonnes manières. L'incident est clos. Faites réparer l'ensemble des dégâts et à l'avenir de nouveaux gardes veilleront à ce que la Tolomea soit plus qu'une simple passoire.


Le ton était devenu plus dur mais tous s'en tiraient relativement bien, exceptés ceux qui avaient failli à leurs taches. Puis, la Vampire reprit.

- Autre chose, débarassez l'ensemble de la Tolomea de cette entêtante odeur d'ail...
- Bien, ce sera fait...
- Dans ce cas, qu'attendez-vous encore ?
- Mais et pour vous ?
- Moi ? Faites juste porter de nouveau effets dans la salle d'eau pour le reste, je me baigne seule...
- Bien ma dame.


S'empressa l'homme avant que Lydia ne s'éloigne sous les regards soulagés des dames.

Quelques instants plus tard, elle se prélassait dans l'eau des Thermes. De quoi soulager son corps et lui faire oublier le contact de Raimï. Puis, enfin elle ressortit avant de s'allonger un instant sur l'un des bancs, se séchant d'un rapide flamboiement de cosmos.

Lucky se chargea ensuite des derniers soins, la parfumant au passage, avant qu'elle ne se rhabille, revêtant une lourde robe sur laquelle se posa ensuite son surplis.

Puis, enfin, elle quitta la salle avant de se diriger vers la sortie de la Tolomea. Maintenant que tout était de nouveau en ordre, il était temps pour elle de s'assurer que tout était parfait et qu'on ne risquait plus de voir de nouveau saints confondre les Enfers avec le dernier des salons à la mode.

==> le désert des Pervers
Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Jeu 28 Juil - 11:03

Arrow le Giudecca

Et bien, me voilà entrain de raccompagné une personne qui a de grande chance de vouloir me tuer tout simplement parce que je suis arrivé au moment moment. Ce Kyro, j'ai eu une drôle de sensation en voyant son regard de tueur, cela me donnait froid dans le dos si je puis dire. Enfin, bon, pour le moment je doute qu'il ait envie de poser la main sur moi, si il le fait et bien il devra se débrouiller seul pour sortir d'ici.

On arrive au Tolomea, demeure du juge du griffon, et à voir les quelques dégâts à l'extérieur je pouvais conclure qu'il y a eut un combat il n'y a pas très longtemps ici. Je ne sais ni qui ou quoi se sont combattus ici, et franchement, je m'en fichais plus que tout, tant qu'ils font pas de dégâts dans ma demeure ou dans le champ de fleurs, ils peuvent s'entre-tuer je m'en moque.

Ne traînais pas trop, nous avons encore du chemin pour l'entrée des Enfers.
Annonçais à Kyro qui se tenait derrière moi.

J'avais bien raison en disant de ne pas trop traîner, les Enfers sont si grand et perdre du temps en route peut s'avérer long et dangereux pour ce qui ne sont pas des spectres. Si il souhaite tant que cela de quitter ce "trou à rat" comme il dit, je pense qu'il va se dépêcher. Enfaite, maintenant que j'y pense, je ne me suis pas présenté, bon, je pense qu'il doit s'en balancé complétement. Cependant, je préfère lui dire et ainsi qu'il m'annonce par mon vrai nom ou par mon armure plutôt qu'autre chose.

Regen Kairos... c'est mon nom.


En m'adressant à Kyro, je n'avais pas fait attention devant moi et trébuche sur un gros cailloux me ramassant la figure sur un autre cailloux. Mon casque était tombé et mon masque se brisa en deux au contact de la roche. Il ne manquait plus que ça franchement... c'est le troisième masque que je casse en seulement quelques jours.

Essuyant les quelques gouttes de sang qui perlaient sur mon front avec le revers de ma main, je me relève et reprend mon casque en main.

Bien, on continue la visite. Lui demandais avec un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   Mer 14 Sep - 15:07

Je ne sais pas si il fait exprès ou bien si c'est vraiment la vitesse à laquelle il marche d'habitude, mais, je trouve qu'il est d'une extrême lenteur pour un Général des Mers. Peut être n'a t-il pas envie de sortir des Enfers? Là, en tout cas, je ne le comprendrais pas, même moi qui suis un spectre, je ne pourrais pas rester ici, excepté dans mon temple avec vue sur le champ de fleurs des Enfers. Sans compter l'Elysion, je penses que cet endroit est l'un des plus beau lieux du Meikai. Mais, là, l'heure n'est pas aux pensées de ce genre.

Je ne voudrais pas paraître grossier, mais, pourriez-vous augmenter la cadence, on traine un peu.
Demandais-je au Général qui me suivait un peu plus loin.

Si nous continuons ainsi, une Guerre Sainte aura éclaté et serait déjà terminé avant que l'on puisse sortir de ces lieux. Si j'étais seul, j'aurais pu me rendre immédiatement à l'entrée des Enfers, hélas, je ne suis pas assez doué pour transporter rapidement une personne avec moi, et je n'ai pas assez confiance en lui pour utiliser un passage secret. En tout cas, je me demande bien quelle écaille il peut bien avoir, je lui aurais donné l'écaille de la tortue de Mer, cependant, je ne sais pas si elle serait une écaille de Général.

J'ai poussé un léger soupir quand brusquement une voix forte et familière résonna dans ma tête.

*Regen que fais tu encore en Enfers avec cet homme ? Notre Reine t'a donné des ordres et tu prends ton temps à les accomplir ? Je ne le permettrait pas !*

Cette voix était celle de Rochel qui ne semblait vraiment pas de bonne humeur. En tout cas, je ne suis pas fautif sur mon travail. J'ai juste affaire à quelqu'un de plus fainéant et lent que moi on dirait. Enfin, de toute manière, je ne penses pas qu'il accepterait ces excuses et que je dois m'attendre à ce qu'il m'arrive quelque chose de peu agréable.

Hmmm? Tient, qu'est-ce que c'est que ça? Me suis-je demandé en voyant une chose étrange se former à nos pieds.

Ce qui venait d'apparaître à nos pieds était enfaite un portail spectrale, une sorte de dimension comme l'utilise mon frère pour se transporter à un endroit plus rapidement. De nouveau la voix de Rochel se fit entendre dans ma tête me disant qu'il fermerait les yeux pour cette fois-ci. J'ai bien de la chance c'est sûr, cela m'évite un long trajet à pied et aussi, on me pardonne encore cette fois.

*C'est peut être mon jour de chance.*


Enfin, cela reste à voir où l'on va ressortir et surtout, ce qui va nous attendre une fois là-bas.

Arrow Cathédrale
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une Vampire à la Tolomea   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une Vampire à la Tolomea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Tolomea-