RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Boston] Attaque des griffons noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2973

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: [Boston] Attaque des griffons noirs   Jeu 23 Juin - 22:16

Le crépuscule était déjà bien avancé, lentement, les frêles coques des pêcheurs remontaient vers le port de Boston. Deux immenses navires de guerre de la Royale Anglaise étaient au large, et les lanternes au pont supérieur montraient une activité humaine assez tranquille, le port de Boston se réveillait aussi aux fêtards et aux marins venus pour se détendre. Une ombre traversait lentement les ruelles sinueuses de l'une des anciennes villes de la Nouvelle Angleterre, elle était de taille humaine, silencieuse et rapide, elle semblait surveiller que nul ne la suivait. Arrivé au niveau du port, elle s'approcha des remous de l'écume et regardait les pontons de bois vermoulus...

Quand, soudain, ses yeux furent attirés vers les nuages dans le ciel obscur, une trouée lunaire permettait de voir trois points noirs se rapprocher rapidement des lourds bateaux se trouvant au large. L'ombre n'eut pas le temps de crier que l'un d'entre eux explosait dans un fracas assourdissant, une lourde fumée noire s'échappant désormais du navire, l'un des mâts vint percuter l'arrière du navire et des cris s'entendaient dans tout le port. Les marins, encore endormis sur les pontons, se réveillèrent avec effroi et virent la situation, courant dans tous les sens, ils s'approchèrent de canot pour aller récupérer les survivants... Cependant, une ombre gigantesque se posait avec majesté sur le ponton où courait les marins, une torche tombant à côté d'elle permit de voir une créature ailée et féline, au pelage noir, avec une tête d'aigle parée de plumes noires violacées. Le temps étaient à l'arrêt quelques secondes. Les marins observaient avec effroi cette chose qui venait tout droit des anciens mythes. Dans un cri strident, la Bête becta le premier marin à sa portée et lui explosa le torse sèchement, un gargouillis de viscères se répandant désormais sur ce qui restait du ponton. Dans un geste brutale de ses ailes, elle fit voler les quelques marins encore trop proche d'elle et se rassasiait tranquillement de sa proie.

Dans un autre quartier, une auberge festoyait le mariage du forgeron. Ils étaient heureux de cet été prometteur, ils ne virent pas alors deux yeux ocre et lumineux en train de les observer par les fenêtres de l'auberge. Le vent souffla un instant, tel un ouragan et les convives sortirent quand ils entendirent l'explosion du port, mais, il était trop tard... Un rugissement animal se fit entendre et le corps du premier sorti disparaissait dans les airs, entre les griffes d'une créature identique à celle qui attaquait le port...

La mort et l'effroi s'installait dans la ville et personne ne savait combien de créatures volaient dans les ténèbres de cette nuit horrible. L'ombre, au niveau du port, retirait son tricorne et se demandait s'il n'était pas temps de prévenir les protecteurs de la justice...
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mar 28 Juin - 13:02


Arrow Temple du Bélier ( Rencontre Officielle )

La nuit était à présent tombée sur Boston lorsque nous arrivâmes en vue de la ville portuaire. Il nous avait fallu presque une journée pour rejoindre les lieux, et nous avions profité du trajet pour faire connaissance Kenshiro et moi. Mais le spectacle qui s'offrit à nous tandis que nous nous arrêtions sur une colline dominant la ville nous laissa sans voix durant plusieurs minutes : du port jusqu'aux quartiers les plus éloignés, des incendies s'étaient déclarés un peu partout. Des embarcations en flammes étaient en train de sombrer, et certaines avaient déjà coulé depuis un bon moment. D'épaisses colonnes de fumées noires s'échappaient d'immenses foyers en feu, et les flammes continuaient leur course dévastatrice à travers les quartiers désolés de la cité. Ajoutant encore à ce paysage apocalyptique, les gens couraient en tous sens, en hurlant comme pour tenter de fuir une menace invisible. Les hurlements de terreur semblaient ne jamais vouloir s'arrêter, et mon regard finit par tomber sur ce qui terrifiait tant ces pauvres gens : de grandes créatures ailées volaient en cercle, harcelant les malheureux habitants qui se faisaient massacrer sans pouvoir opposer la moindre résistance face à de tels adversaires. L'identité de ces ennemis ne faisait plus aucun doute : la chevalière du loup avait vu juste, il s'agissait de griffons. Leur tête d'aigle et leur pelage brun en étaient la preuve.

C'était un spectacle terrifiant, comme si toute la haine du monde avait été regroupée en un seul endroit, en un seul acte de barbarie : un massacre de milliers d'innocents, méthodique et totalement gratuit, ne trouvant aucune autre justification que celle d'éliminer le plus de civils possibles, de faire le plus de dégâts possibles en un minimum de temps. Un acte de haine dont l'unique finalité était la destruction de toute civilisation, l'annihilation de toute paix et de toute prospérité pour ne laisser la place qu'à l'horreur et à la désolation. Un peu partout, les corps éventrés et déchiquetés des civils gisaient, servant de nourriture à certaines de ces créatures surnaturelles qui semblaient totalement dépourvues de la moindre forme de pitié quelle qu'elle soit. D'épaisses rivières de sang rouge et visqueux s'écoulaient le long des rues, évoluant entre les cadavres atrocement mutilés. Hommes, femmes, enfants, aucune différence n'avait été faite, et tous étaient à présent allongés dans un flot de leur propre sang, leurs visages reflétant une terreur inimaginable qui avait été figée à jamais dans la mort.

Je mis plusieurs minutes à décrocher mon regard d'un tel spectacle. Lorsque je croisai celui de Kenshiro, c'est la même stupeur que je pus lire. J'avais eu un mauvais pressentiment sur cet incident, mais cela dépassait de très loin ce à quoi je m'attendais. La colère prit rapidement le pas sur la stupeur : il était temps de rendre la monnaie de leur pièces à ces choses, et de les renvoyer en enfer, endroit qu'elles n'auraient jamais dû quitter. Poings et dents serrées, mon regard redevint froid et glacial, l'être humain avait cédé la place au chevalier des glaces distant, et dangereux. Fixant le chevalier du Dragon, je pris soudain la parole :
- Il faut arrêter ça immédiatement, Kenshiro. Je ne sais pas d'où viennent ces créatures, ni combien elles sont ou encore pourquoi elles sont là, mais elles ont fait suffisamment de dégât ! Il faut y aller !

Sur ces mots, je me dirigeai à toute vitesse vers la ville incendiée, désireux d'en découdre avec ces agresseurs mystérieux. Courant à pleine vitesse, nous débouchâmes après un nouveau tournant dans une grand rue, où de nombreux corps lacérés étaient éparpillés un peu partout, reposant dans une mare de sang. Soudain, un hurlement attira notre attention : une petite fille aux longs cheveux blonds recouverte de sang et de larmes était recroquevillée, piégée contre un mur par un griffon au bec sanglant, qui s'apprêtait à faire une nouvelle victime. L'espace d'un instant, l'image de cette fillette se flouta et la jeune Lya apparut à sa place. Mon sang ne fit qu'un tour dans mes veines :
- Lâches la immédiatement !

Puis, tendant le bras droit, un cri venant du plus profond de mon coeur se fit entendre :
- DIAMOND DUST !!!

La pluie de diamants vint percuter le griffon qui hurla de douleur. Je m'immobilisai, en garde, prêt à engager le combat, et mon adversaire nous dévisagea longuement avec ses deux grands yeux noirs. Cette fois, c'était entre lui et moi, je voulais plus que tout empêcher cette créature de nuire. Les mots s'échappèrent alors même qu'ils me venaient en tête :
- Terroriser cette pauvre petite était ton dernier acte. Je vais te faire goutter à la fureur du chevalier du Verseau, monstre !
Puis, me tournant vers le chevalier de Bronze :
- Kenshiro, mets la petite en sécurité, s'il te plaît, et vois si d'autres civils n'ont pas besoin d'aide. Je te rejoins sitôt que j'en aurai fini avec cette abomination.

Mon ton était dur, et n'avait plus rien à voir avec celui de tous les jours. Ma voix ne faisait que prouver ma détermination sans failles, et couplé à mon regard glacial et à mes traits refermés, elle ne pouvait qu'inspirer un charisme digne de mon rang. Le combat allait s'engager, et la colère enfermée en moi menaçait dangereusement de me submerger. Mais j'avais pris ma décision, et plus rien ne me ferait reculer...

Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mer 29 Juin - 13:48

Arrow Temple du Bélier ( Rencontre Officielle )

Des heures, cela faisait des heures que Kenshiro courait derrière le chevalier d'or à en perdre haleines: il était beaucoup plus rapide que lui et prit souvent des pauses pour que le jeune chevalier de Bronze puisse arriver à tenir le rythme effréné de cette course contre la montre; cependant cet effort ne fut pas vain car la nuit tombé: ils ont put apercevoir tout deux les lumières de la ville de Boston; cependant ce n'était pas les lumières qu'ils avaient tous deux aperçut mais des flammes vives ainsi qu'une immense fumées noires recouvrant les étoiles ainsi que la lune: la ville était en feu... Kenshiro poursuivit le chevalier d'or jusqu'à ce qu'ils atteignent tous deux une hauteur assez conséquente pour avoir la vision du débordement de violence et de carnage.

*Par les dieux... Qu’Athéna nous protège...*


Murmura le jeune chevalier du Dragon devant ce paysage de mort: jamais au grand jamais il n'avait imaginé qu'une telle chose pouvait arriver; le feu... le sang... les morts... Les cries... Tellement de barbarie... Le chevalier du Dragon tremblait de tous son être à la vision d'apocalyspe qui se dressait devant lui; s'en était trop pour ce jeune chevalier qui tomba à genoux au sol avant de régurgité ce qu'il avait dans le ventre dans un bruit des plus déplaisant; mais qui pouvait rester de marbre devant un tel carnage ? La respiration du chevalier de Bronze se calma doucement alors qu'il essaya de se relever.
Essuyant sa bouche de son bras gauche, Kenshiro se remit droit alors que l'horreur de la chose attaquait son âme d'une couleur de dégout.
Cependant à l'instant où le regard du Chevalier d'or du Verseau croisa le sien: les yeux de Kenshiro prenait un aspect de colère par ce spectacle, son cosmos se déployait avec une férocité nouvelle pour le chevalier alors que son supérieur lui dicta la marche à suivre.

"Yosh allons y!"

La colère du Dragon venait de se réveiller: le corps du Jeune homme semblait gonfler à l'instant où il plongea avec Kappa en direction de la ville ravagé. Courant vers les flammes comme des papillons vers la lumière; Kenshiro et Kappa tombèrent sur le responsable de cette vague de Violence avec Effroi: un Griffon .

"Par Athéna !"


S'écria Kenshiro en voyant l'apparence de la bête: pas de doute possible avec ces ailes, cette tête d'aigle et ces Griffes ensanglantées. C'était bel et bien l'animal mythique qui avait causé ce carnage sanglant. Au mots du Chevalier d'or; le chevalier de Bronze vit une jeune fille terrorisé par la créature. Son cosmos se déploya alors férocement avant qu'il n'attrape la jeune fille dans ses bras; la protégeant derrière son bouclier quand une pluie de glace s’abattit sur le Griffon. Roulant au sol avec la fille pour la protéger de l'averse de Glace, Kenshiro se releva au mots du saint d'or avant de renforcer la prise qu'il avait sur l'enfant.

"Bien Sir!"

Sans un mots de plus; le dragon courut à toute vitesse dans la direction opposé au combat qui allait suivre. Le chevalier d'or pouvait très bien se passer de son aide pensa Kenshiro en observant la jeune fille contre lui: elle venait de perdre connaissance mais elle respirer...
Au moins elle était à peu prés calme sourit Kenshiro en courant à travers la ville incendié à la recherche d'éventuelle survivant. Pourvu qu'il n'était pas trop tard...

Tellement pris dans sa course; le chevalier de Bronze ne vit pas l'ombre qui le prenait en chasse à présent en direction des quais .
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1717
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mer 29 Juin - 14:21

Arrow Cap Sounion


Ayant suivi tant bien que mal le chevalier d'or et ayant ressenti l'approche d'un autre cosmos en sa compagnie, Ishiro arriva enfin à Boston. Il vit au loin une fumée noire monter au ciel, les navires étaient en feu et ce n'était pas sans rappeler au saint le navire qui avait explosé sous sa colère lorsque leur navire fut attaquer par les chevaliers noirs. Ishiro serra les dents et arriva aux quais. il marcha d'un pas lent longeant le quai principal du port. Le Phoenix voyait les marins courir dans tous les sens apeurés. Le saint ne fit pas attention à eux et continua vers l'endroit où les marins venaient. Certains d'entre eux conseillaient au chevalier de bronze de faire demi tour mais celui-ci continua sa route d'un pas lent et le regard déterminé. Il entendit comme des bruits, des os se brisaient, de la chair se déchirait. Ishiro put voir un monstre dévorer ce qu'il restait d'un homme. La bête ressemblait à ce qu'il avait vu dans les livres de son maître. Sans hésitations, Ishiro concentra son attaque contre la chimère.

"Phoenix Claws !"


Des centaines de griffes enflammées allèrent brûler et blesser la bestiole qui fut séparer de son repas et propulser à quelques mètres, le corps fumant suite à l'attaque du Phoenix. Ishiro émit un léger sourire en voyant l'état de la bête qui n'avait pas l'air contente à première vue.

"Allons allons, tu aurais peut être voulu que je cuise ton repas peut-être? Comme ça?"


Ishiro lança une dernière griffe de feu vers la carcasse qui brûla et se consuma en cendres.

"Ho excuses-moi, j'ai mis le feu un peu trop fort."


Ishiro continua de sourire en coin puis se croisa les bras. Il sentait un cosmos se rapprocher tout doucement de lui et sentait que c'était celui qui suivait celui de Kappa.

"Nous ne resterons pas seuls très longtemps."


Ishiro augmenta son cosmos pour bien montrer qu'il était présent près d'un des griffons coupables de la destruction des navires au port de Boston. Il se demanda néanmoins qui aurait pu envoyer un tel monstre faire ce carnage, Hadès? il n'en savait rien...


Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Sam 2 Juil - 2:08

Arrow Le Sanctuaire

La poursuite du cosmos de son apprenti emmena le Chevalier du Taureau jusque dans les terres du nouveau monde. C'était un endroit que Marcus connaissait déjà puisque son Maitre l'y avait emmené durant sa formation quelques années auparavant afin de lutter contre la traite d'esclaves ainsi que pour protéger les autochtones de la soif de pouvoir et de conquête des européens. Le travail sans fin auquel il avaient du faire face n'avait pu aboutir intégralement et cela restait encore en travers de la gorge du Saint qui avait lui même été sauvé de ce triste sort, mais il n'était là pour une toute autre raison aujourd'hui et il ne devait pas perdre son objectif de vue.

La ville de Boston était déjà en proie à la terreur, à chaque seconde qui passait un nouvel incendie naissait et un innocent se faisait éventrer par l'une des multiples créatures, corps de lion, tête, ailes et serres d'aigle, des dizaines de griffons étaient en train de saccager la ville. Sans perdre une seconde Marcus se jeta dans la mêlée, prenant un puissant appuis sur le sol, son poing gauche décrivit un arc de cercle parfait avant de finir sa course dans la tête de l'un des monstres, explosant ainsi la boite crânienne de ce dernier. A peine le premier monstre tombé qu'un second vint tenté de lacérer l'imposant corps de l'Aldébaran. Esquivant de justesse le coup de griffe, Marcus contre-attaqua rapidement en saisissant l'animal à la gorge avant de broyer celle ci de sa puissante poinge.

"Je ne peux pas continuer comme ça, il faut de je trouve Kenshiro." Pensa le Saint tandis que le second cadavre s'écroulait à ses pieds.

L'Aldébaran ferma les yeux et repéra rapidement son jeune apprenti et ce dernier n'était manifestement pas seul, l'une de ses créatures mortelles le suivait de près. D'un bond le géant se retrouva sur les toits de la ville portuaire desquels il sautait de l'un à l'autre pour rejoindre le Chevalier du Dragon au plus vite.

Lorsque Marcus vit enfin son apprenti, son sang ne fit qu'un tour. Apparemment concentré sur le sauvetage d'une fillette, Kenshiro ne semblait pas avoir vu le griffon qui en profitait pour fondre sur lui. L'Aldébaran rassembla son cosmos et se propulsa lui même sur la bête à la vitesse de la lumière.

-Par la Charge du Taureau !

L'épaule en avant, Marcus avait pulvérisé l'immonde créature qui menaçait de lui prendre son si jeune apprenti qui venait dès lors de se rendre compte de l'intervention d'un tiers. La fillette que portait Kenshiro était parfaitement protéger entre le corps et le bouclier de son protecteur, Marcus compris immédiatement que son frère d'arme avait privilégié la survie de cette innocente à la sienne et il se jura intérieurement de faire de lui le meilleur Chevalier de tout l'ordre.

-Qui aurait protégé cette fille si cette créature t'avais tué ?! Agit vite, mais pas précipitamment, réfléchit à tes actions à celles de tes adversaires et prend tes décisions en fonction de ça.

Rien n'avait été officiellement formulé, mais la première leçon venait tout juste d'être donné et par la même Marcus s'engageait à prendre Kenshiro pour apprenti.
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2973

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Lun 4 Juil - 22:50

C'était sans doutes la plus longue nuit que les habitants de la cité britannique aient jamais connus. Les quelques incidents éparses qui étaient survenus au quatre coins de la ville, alors que le soleil se couchait, s'étaient rapidement avérés être les signes annonciateurs du désastre. Une fois toute lumière solaire disparue, une nuée de créatures invisibles dans le ciel nocturne s'était abattue sur Boston en dévastant tout sur son passage. Incapables de localiser l'origine et l'amplitude de ce massacre, les habitants avaient cédé à la panique et il n'avait fallut que quelques heures pour faire de la cité le théâtre d'un massacre sans nom.

Arrivés sur les lieux au milieu de la nuit et au plus fort de ce chaos, les chevaliers d'Athéna avaient immédiatement pris partis contre les hordes de Griffons au plumage obscur qui avaient envahis les rue pour chasser les habitants comme l'aurait fait n'importe quel autre prédateur. Cependant, malgré l'arrivée des Saints de l'espoir la situation demeurait désespérée. Quatre protecteurs pour une cité qui comptait alors 15 000 vies en son sein? Il aurait été folie de penser que cela suffirait à enrayer la machine infernale des Griffons en chasse. Dans le vacarme de la ville en proie aux flammes, les cris de détresse des pauvres âmes livrés en pature aux bêtes était là pour rappeler aux Chevaliers d'Athéna cette dure réalité.

Retentissant au loin, les coups de canons tirés depuis le fort britannique qui surplombait la ville indiquait que les vaillants soldats de la Couronne n'avaient pas encore baissé les bras. Mais combien de temps tiendraient-ils encore? Depuis les quais du port, le Chevalier Phénix, ainsi que celui du Dragon et son Maitre à l'armure dorée pouvaient constater qu'un nuage noir semblait se mouvoir en cercle autour de la forteresse non loin de leur position. Sans doute la force des simples mortels ne tiendrait plus les créatures sanguinaires à l'écart bien longtemps... Mais les Saints n'avaient guère de temps pour se préoccuper de considérations si secondaires. La mort étendait déjà son ombre jusqu'à eux.

Noyée dans l'obscurité, la lumière des Saints attirait l'attention des créature comme des lanternes vives. Déjà, autour du Chevalier d'Or et de son disciple se massaient les silhouettes funestes des Griffons qui s'étaient perchés sur les toits autour d'eux pour les observer de leurs yeux luisants. Voyant le cadavre broyé de l'un des leurs non loin des étranges intrus, ils se mirent à émettre des cris stridents et brefs, leur cri d'alerte. De plus en plus de Griffons au pelage d'ébène rejoignirent le groupe qui se composa bien vite d'une douzaine de ces créatures fulminantes qui semblaient croasser comme des oiseaux de malheur...

Spoiler:
 

Alors que le bruit allait crescendo, un premier animal tomba lourdement d'un toit avoisinant pour faire face au duo des Chevaliers. Légèrement plus grand que les autres, atteignant presque l'envergure d'un cheval alors que les autres ne dépassaient pas celle d'un lion, il resta silencieux alors que son regard doré se fixait dans celui de l'imposant être à l'armure brillante qui avait en un instant mis à mal plusieurs des siens. Bien que brillants d'une intelligence froide et cruelle, les yeux du Griffon semblaient vibrer d'une fureur et d'une rage qui les débordaient. D'un cri de colère, la majestueuse bête défia Marcus en se dressant sur ses pattes arrières et en lui envoyant un violent souffle de vent grâce au battement de ses vastes ailes, soulevant cendres et poussières. Se jetant sur lui à une vitesse foudroyante, il allongea son interminable cou pour tenter de lui saisir la gorge. Au même instant, deux de ses congénères plus petits prirent leur envol pour venir à son aide en attaquant le Taureau par la gauche comme par la droite et le tailler en pièce au plus vite de leurs serres acérés. Accaparés pas la menace du Gold Saint, les furieuses créatures semblaient avoir oublié la présence du Chevalier du Dragon et de la faible fillette qu'il protégeait... Mais en réalité, tandis que tous les regards étaient tournés vers le duel des Titans, l'un des Griffons s'était faufilé le long d'un toit pour atteindre le sol et se glisser dans le dos du Bronze Saint... Disperser la meute et éliminer les plus faible. Une tactique de chasse vieille comme le monde.

Galvanisés par leur bains de sang, les Griffons n'avaient eu aucune peur à s'éparpiller dans toute la ville pour chasser à leur convenance. Alors qu'un groupe important s'étaient unis pour abattre le Maitre et l’Élève, d'autres s'étaient dirigés vers le lieu au avait été émis un autre cri d'alerte semblable à ceux entendus par Marcus et Kenshiro... Dans le centre ville, l'une des créature avait rencontré une résistance inattendue, et s'en était retrouvé avec une moitié de son visage couverte de givre. Bien loin d'avoir été éprouvée par cette attaque cependant, le jeune animal considérait avec une sourde colère ce fauteur de trouble si brillant qui avait troublé sa chasse. Deux de ses frère atterrirent vite à ses côtés, considérant avec suspicion le Chevalier d'Or qui leur barrait la route. Jugeant la menace qu'il représentait, il se déployèrent sans s'approcher d'avantage, cherchant à encercler Kappa pour le prendre entre plusieurs feux. Ils furent bientôt rejoints par un troisième individus qui sortit d'une ruelle avoisinante, un bras humain ensanglanté dans son bec. Le laissant tombé à la vue de cette nouvelle proie, il se joignit à la subtile danse des autres... Avant de se jeter avec eux sur le Gold Saint par quatre cotés différents, toutes serres dehors prêtes à le déchiqueter. La scène, observée du ciel, attira l'attention d'un nouveau groupe de Griffons qui se détacha de la horde qui infestait les cieux pour entamer une longue descente sur vers le centre-ville.

Encore ignoré du gros de la meute, le Chevalier du Phénix avait fait le bon choix en rejoignant les quais en premier lieu car c'était là que le massacre avait débuté en fin de soirée, et donc la zone la moins surveillée par les créatures. Une contre-attaque de ce côté prendrait sans nul doute les Griffons de court... Cependant, en choisissant de provoquer l'un d'entre eux au hasard, il avait peut-être signé son arrêt de mort. Visiblement contrariée d'avoir dû interrompre son repas à cause d'un de ces faibles mortels, la créature dévisageait avec rancœur le visage d'Ishiro. Du même gabarit de la bête qui assaillait un peu plus loin le Chevalier du Taureau, le Griffon dépassait de loin la taille d'un simple humain et était de toute évidence bien plus dégourdis que ses congénères. L'assaut premier du Phénix n'avait visiblement eu d'autre effet que de bruler quelques unes de ses plumes et à le mettre en rogne. Poussant un rugissement bestiale, il banda ses muscles et bondit magistralement jusqu'à un mur adjacent au Chevalier pour y rebondir et le frapper du revers de son aile... Mais ce ne fut que pour créer une ouverture et frapper le Bronze avec son bec aussi acéré qu'une lance et tenter de l'achever d'un puissant coup de griffe.
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mer 6 Juil - 18:22



La chaleur et la fièvre de la nuit avaient envahi les rues de la cité désormais en flammes. Mon nouvel ennemi et moi venions d’entamer une danse circulaire afin de s’observer l’un l’autre à la recherche de faiblesses. C’est à ce moment précis que le griffon au pelage d’ébène fut rejoint par trois de ses congénères, qui atterrirent à ses côtés avant de se mettre en garde, prêts à leur tour à engager le combat. Visiblement, leur nombre était plus important que je ne l’avais pensé au départ. Deux nouveaux cosmos attirèrent soudain mon attention : l’un d’entre eux était sans nul doute celui d’Ishiro, le chevalier du phénix, reconnaissable à son cosmos ardent caractéristique. Quant au second, il s’agissait de l’un de mes confrères chevaliers d’Or, mais je ne le connaissais pas, du moins pas encore.

Mais l’heure n’était plus aux observations. Quatre griffons assoiffés de sang me faisaient face, prêts à engager un combat à mort. Mon regard glacial balaya ces quatre démons, puis les détailla, avant que je ne fronce les sourcils. La colère me poussait à vouloir les éliminer un par un. Rapidement, je me mis en position d'attaque, et sans leur laisser le temps de passer à l'offensive, déchainai la fureur des glaces sur mes agresseurs :
- AURORA THUNDER ATTACK !

La puissance balaya en un clin d'œil les griffons noirs qui furent recouverts d'une épaisse couche de glace. Mais alors que je pensais la victoire acquise, l'un d'entre eux, gravement blessé, surgit de sous la glace. Renversant sa tête en arrière, seul élément de son corps qui n'était pas immobilisé par la glace, celui-ci émit un hurlement perçant. Il n’était pas difficile de comprendre ses intentions, il venait d’appeler du renfort. Il était temps d’en finir avec ce monstre. M'approchant doucement du griffon toujours à moitié prisonnier des glaces, je le dévisageai avec une haine non dissimulée. Tendant la main à quelques centimètres de sa tête, je lui chuchotai :
- Rendez vous en enfer... DIAMOND DUST !

L'attaque frappa la créature à bout portant avec une telle violence que sa tête fut décapitée sur le coup dans un flot de sang. Soudain, le cosmos du Taureau attira mon attention : il était en train de se battre à son tour. Je pensai alors immédiatement à Kenshiro : je l'avais laissé seul. Il me fallait le rejoindre au plus vite. Bondissant de toit en toit, je me dirigeai droit vers le cosmos du chevalier du dragon. Tout en courant, je levai rapidement la tête vers la Lune qui nous éclairait de sa pâle lumière : de plus en plus de griffons semblaient voleter loin au dessus de nos têtes :
- Mais combien sont ils, à la fin ?! pensai-je à la vue de leur nombre croissant.

Brusquement, après avoir atteri sur un toit, j'aperçus le chevalier du Dragon qui courait à travers les rues, en serrant la petite fille dans ses bras.
- Kenshiro ! Attends moi !

Mais celui ci ne m'entendit pas, nous étions trop éloignés, et les hurlements des habitants terrifiés couvraient ma voix. Je sautai à nouveau sur un toit voisin, et courus à perdre haleine, afin de me rapprocher de Kenshiro. Il me fallait à tout prix le rejoindre avant que nos ennemis ne tentent une attaque coordonnée sur le chevalier du Dragon.

Rester à distance, ne pas s'impliquer, s'efforcer de ne rien éprouver. Toute mon énergie était concentrée à me remémorer les conseils de Naios tandis que je courrais à perdre haleine pour rejoindre Kenshiro. Voila ce que me dirait mon Mentor s'il était avec moi. Ou peut être pas. Comment rester de marbre en assistant à un spectacle aussi apocalyptique ? Etait il seulement possible de demeurer distant en voyant de telles scènes de barbarie et de massacre se perpétrer sous ses yeux ? Nous étions les chevaliers d'Athéna ! Sensés faire régner la paix et la justice sur terre en la défendant au prix de nos vies si nécessaire. Pourtant, plutôt que de tuer des griffons, je me surprenais à fuir en direction du chevalier du bronze. Mais était ce vraiment une fuite ? Non, bien sûr que non. Je me devais d'aider mon frère d'armes. Lorsqu'il serait en sécurité, il me viendrait en aide à son tour pour pacifier cette bande de monstres, c'était la meilleure chose à faire, ne cessai-je de me répéter en évitant soigneusement l'affrontement avec de nouveaux ennemis. Mes sentiments contradictoires harcelaient mon esprit, embrouillant mes pensées qui se bousculaient dans ma tête : mon attitude me dégoûtait et je me détestai tout en sachant pertinemment que ce que je faisais était la meilleure chose à faire.

Malgré tout, la colère bouillonnait dangereusement en moi, menaçant de me submerger, réclamant vengeance au nom de ces pauvres innocents qui se faisaient massacrer sans pouvoir se défendre de quelque manière que ce soit. Chaque pas m'éloignant des griffons et me rapprochant du chevalier du Dragon me coûtait davantage. Tout mon être désirait plus que tout affronter et écraser toutes ces créatures ailées les unes après les autres. Mais l'heure n'était pas à l'assouvissement de pulsions meurtrières. Je devais à tout prix maîtriser ma colère, et venir en aide au jeune chevalier de bronze dont le cosmos signifiait clairement qu'il avait besoin d'aide. Si je cédais à ma colère, qui sait se qui pourrait se produire, et je préférais conserver le contrôle de moi même en ce moment critique.

Traversant les toits de la cité tel une ombre furtive, je ne pus qu'observer la situation autour de moi : les choses semblaient se désagréger de plus en plus vite, et visiblement notre présence n'arrangeait pour ainsi dire rien. Je repensai soudain à Shion : je lui avais promis de lui demander de l'aide au cas où la situation se dégrade, et celle ci était en train de nous échapper. Mais je me ravisai au dernier moment, me rappelant qu'un second chevalier d'Or nous avait rejoints, et qu'Ishiro lui aussi était dans la cité, quelque part. En nous regroupant, nous aurions de grandes chances de contrôler les choses. Encore fallait il retrouver les autres, et les regrouper...

Poussé par ma volonté de prouver que j'étais digne de mon rang, je renonçai définitivement à l'idée de contacter Shion à moins que la situation ne dégénère encore davantage. Il était très important pour moi de prouver à mes frères d'armes que j'étais digne de porter mon armure. Et échouer lors de ma première mission n'allait pas vraiment dans ce sens, c'était totalement exclu. A cette idée, je forçai encore l'allure, enchaînant les sauts encore plus rapidement de toit en toit avec une précision délicate afin de rattraper Kenshiro.

Mais soudain, sans crier gare, un griffon vint me frôler après avoir piqué droit sur moi. Je n'eus que le temps de l'esquiver, et de le toucher avec une attaque de glace, qui le glaça en l'air, avant qu'il n'aille s'écraser au sol dans un hurlement aigu. Je repris ma course effrénée après avoir patienté quelques secondes pour m'assurer qu'il avait eu son compte. Tout à coup, un griffon me frappa avec une violence inouïe derrière le crâne. L'attaque était venue par surprise, et je n'avais rien pu faire pour l'éviter. Le choc me fit rouler sur plusieurs mètres, avant de dévaler la pente raide du toit, pour terminer ma course après une chute six ou sept mètres plus bas, face contre terre.

J'étais complètement sonné, le sang battait à mes tempes, et j'avais un mal de tête horrible. Je levai la tête avec difficulté, et je n'eus que le temps de voir avec difficulté le griffon qui avait réussi à me mettre à terre avant que ma vue ne se brouille. Il semblait beaucoup plus grand et robuste que les précédents, cependant je n'eus pas le temps de me poser la question bien longtemps. Déjà, je sentais que je commençais à sombrer dans l'inconscience, et je ne pus qu'amplifier mon cosmos de manière à faire comprendre à mes frères d'armes que j'étais en mauvaise posture avant de perdre connaissance...



Spoiler:
 


Dernière édition par Kappa le Mer 31 Aoû - 12:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Jeu 7 Juil - 22:45

Le souffle court, la sueur sur le visage et la peur pour l'innocente petite fille qui était caché dans ses bras; le chevalier du dragon à la longue chevelure de nuit parcourrait les quais en quête d'un quelconque abris pour l'enfant caché derrière son bouclier. Le jeune chevalier de Bronze courrait, courrait, courrait à en perdre haleine à travers des chemins jonché de cadavre, de flamme et de fumé à l'odeur épouvantable. Heureusement qu'elle s'était évanouie pensât Kenshiro en continuant sa course; seulement il était tellement préoccupé par ce qu'il voyait qu'il ne faisait pas absolument attention à ce qu'il y'avait dans son dos: ses sens étaient tous braqués à ceux qui était devant lui; laissant son dos sans défense pour tout attaque de la part de ces monstres volants responsable du massacre de cette ville.

Ce n'est qu'à l'instant où un hurlement bestial sorti de derrière lui que le chevalier de Bronze pensa au danger qui pouvait être cacher dans son dos. Kenshiro vit un Griffon fondre sur lui !
Le jeune chevalier ne savait pas quoi faire, cette chose arrivais trop rapidement et son bouclier protéger l'enfant contre lui: Le jeune homme ne fit rien d'autre que contracter ses muscles afin que tout son corps ne devienne un bouclier humain afin que la petite fille ne sois pas touché. Kenshiro ferait tous ce qu'il pouvait pour sauver cette enfant quitte à y laisser sa vie.

-Par la Charge du Taureau !

Kenshiro reconnut immédiatement cette voix puissante alors qu'une explosion de lumiére éparpilla la créature aux quatre coins de la ville.

"Sir Aldébaran ?"


La joie et la surprise montaient aux yeux du jeune chevalier soulagé par le simple fait de voir le chevalier d'or venir à sa rescousse: s'il n'avait pas la fille dans ses bras il lui sauterais au cou comme un enfant. Mais un peu de dignité quand même avec l'homme qu'il admirait par les contes qu'on lui racontait sur le chevalier du Taureau. C'était comme voir son héros en pleine action.

"Sir Aldébaran... C'était...C'était incroyable."


Le pauvre ne put en dire plus que son idole lui meugla quelque chose de très vrai: s'il avait été tué par son imprudence; que serait-il devenue de celle qu'il protégeait ? Il ne préférait ne pas l’imaginer et se rapprocha du chevalier d'or en ravalant sa joie après ce qui pensait pour une leçon.

"J'aurais du réfléchir sir... Seulement la vie de cette enfant passait avant tout dans ma tête... Rien d'autre n'avait d'importance pour moi !"


Il se rapprochait du géant d'ébéne avec tout de même un grand sourire en sachant qu'il était là à présent, avec le chevalier du Verseau cette ville pouvait être sauvé.

"Vous avez vue Kappa le chevalier d'or du Verseau ? Je ne l'ai plus vue depuis que j'ai prit cette petite fille avec moi. Je cherche un abris pour la mettre en sécurité. Je ... ATTENTION !"

Le chevalier du Dragon bondit en arrière lorsque deux Griffon plongèrent sur l'Aldébaran de droite et gauche dans un choc monumental.
Le sang du Dragon ne fit qu'un tour: son cosmos se déploya autour de lui alors que ses cheveux s’envolèrent sous le débordement d'énergie: il allait lui venir en aide.

"Gnn"

Un gémissement entre ses bras l'interpella: il avait toujours cette enfant avec lui... Il ne pouvait aider Aldébaran sans la mettre en danger... Mais Aldébaran était assez fort pour les affronter seul ? Trop de question se bousculer dans sa tête. Se mordant la lèvre avec une grimace: il tourna les talons et parti une nouvelle fois en courant; laissant l'homme doré seul face à ces monstres pour sauver celle qu'il avait dans les bras.

"Pardon..."


Partant à nouveau à toute vitesse, Kenshiro s'enfuyait du combat avec sa précieuse cargaison afin de vite lui trouver un abris. Il aurait du regarder derrière lui car un Griffon s'était glisser derrière lui et lui assenna un coup de Griffe dans le dos.

"AAAAAAAAAAAAAAH"

Fit-il avant de rouler sur le sol par la force de la bête, se mettant en boule en se repliant sur lui même pour protéger la jeune fille et lui même; maintenant une Griffure sanglante marqué son dos sous les omoplates; là où son armure ne le protégeait plus. Kenshiro se trouvait à présent sur le dos, la jeune fille toujours caché contre lui alors que la créature s'approchait du jeune homme blessé. La douleur l'avait maintenue éveillé malgré le choc de l'attaque; cependant il ne pouvait pas bien bouger à cause de la même douleur qui paralysait ses membres pensa Kenshiro en levant légèrement la tête pour observer l'immonde créature qui en voulait à sa vie; elle s'approchait de lui comme s'il était sans défense: ce qui était faux! C'était un chevalier d'Athéna !
Chargeant son cosmos dans l'une de ses jambes à l'instant où le Griffon plongea sur lui pour lui donner le coup de grâce: un éclair vert explosa le bec de la créature et lui brisa le crane en même temps avant de l’expédier quelque mètre plus loin.

"Kof... Kof... Il ne faut pas ... Que je reste là..."

Marmonna t'il en se relevant difficilement avant de tituber vers ce qui semblait être une habitation en ruine: il fallait qu'il la cache et lui aussi pour l'occasion. Son cosmos continua pourtant à brûler comme un appel alors qu'il entra dans le bâtiment. Il n'y arriveras pas tout seul...

Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1717
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Lun 11 Juil - 14:40

Ishiro commença à sentir plus sieurs cosmos agir, deux puissants cosmos, il devait s'agir de chevalier d'or et un plus petit, un bronze ou un silver, il n'en savait rien. Le saint se sentait fixé, la bête qu'il avait touché se rapprochait, elle était plus imposante de ce qu'il avait vu en arrivant et vit que seules quelques plumes avaient été brûlées pas sa précédente attaque. Avec un léger rictus il dit:

"Je vois, tu es plus imposant que tu en avais l'air ... Intéressant."


Au lieu de ça, le griffon se contenta juste de sauter sur un mur puis de foncer vers le saint le faisant tomber d'un coup d'une de ses ailes. Ishiro heurta le mur derrière lui qui s'effondra. La créature, avec rapidité, bondit sur le saint. Elle voulut lui donner un coup de griffes que Ishiro bloqua tant bien que mal avec son gantelet et le béquer.

"Crois-y !"

Ishiro frappa le bec du griffon qui se brisa, le poing entrant dans le crâne prenant feu.

"HO YOKU TEN SHO !!!"


Le reste du corps du griffon prit feu, celui-ci tombant en lambeau de chair fumante sur le chevalier. Il se releva péniblement, essuyant son armure des restes de la créature mythologique.

"Arg, Saleté ! Hu ?"


Ishiro sentit comme une montée de cosmos qui se déplaçait, le cosmos resta en éveil, c'était comme un appel à l'aide et pour montrer l'endroit ou le chevalier en danger était. Sans hésiter, le saint du Phoenix s'élança vers les habitations, il fit un bond atterrissant sur les toits et les dévala un par un, il put entendre et voir au loin la bataille que donnait péniblement les gardes de Boston, il ne savait pas combien de temps ils allaient tenir avec leurs armes. Après quelques secondes il s'approcha de plus en plus vers le cosmos en danger. au sol il avança et vit les reste d'un corps de griffon au loin, le saint avait du le tuer avant de se cacher dans cette maison abandonnée et en ruines. Arrivant devant l'entrée, Ishiro ouvrit lentement la porte et parla.

"Je suis Ishiro du Phoenix, ne m'attaquez pas ! "


La porte s'ouvrit et le saint brula son cosmos à son tour, illuminant un peu l'intérieur de la maison de sa couleur orangée.

"J'entre !"



Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mar 12 Juil - 15:15

Le seul chevalier au teint d'ébène du Sanctuaire avait enfin réussi à rejoindre et sauvé celui qui serait amené à être son apprenti d'une mort certaine, mais la situation n'était pourtant pas à la fête. De plus en plus de griffon se massaient au dessus de la ville portuaire et Marcus en ignorait la raison, son intuition et son expérience pourtant l'orientaient ses pensées du coté d'un Dieu malveillant quelconque. Il n'avais néanmoins pas le temps de mener une véritable enquête, car non seulement la ville était à feu et à sang, mais surtout un griffon bien plus imposant que ses congénères venait de se poser lourdement devant lui.

C'était une chance inespéré pour le géant qui voyait la l'opportunité de disperser toute la nuée en écrasant celui qui semblait être leur chef. Un rapide coup d'oeil en arrière lui assura que Kenshiro avait pu se réfugier à l'intérieur d'un bâtiment, ainsi il pourrait se concentrer exclusivement à son combat, tout comme la troupe de créature était en train de le faire. Prêt à combattre le griffon majeur s'était redressé sur ses pattes arrières et avait provoqué une puissante bourrasque de ses ailes. En face Marcus s'était solidement ancré dans le sol en pliant légèrement ses genoux et an avançant ses épaules, puis fronçant les sourcils il s'adressa à la créature car même si elle ne comprenait pas le langage des hommes, Marcus savait qu'elle en comprendrait au moins l'intonation et la teneur.

-Il faut des siècles et des siècles pour que le vent érode une montagne.

Il avait parlé de sa voix puissante, mais pas aussi calmement qu'à l’accoutumé, afin de bien faire comprendre ses intentions à la bête qui réagit instantanément en se jetant sur son provocateur. En véritable vétéran des champs de batailles qu'il était, Marcus avait perçu les deux griffons plus petits qui tentaient de l'encercler, mais le combattant ne comptait pas les laisser faire si facilement.

D'un bond sur sa gauche aussi rapide que la lumière, il esquiva l'attaque frontale du griffon majeur tout en saisissant l'un des deux plus petits à la gorge et sans perdre une seule seconde et sans un once de remords, il lui broya la trachée, stoppant ainsi tout net la respiration de la créature. Profitant de l'énergie cinétique provoqué par un rapide demi tour sur lui même, le Chevalier du Taureau se servi du cadavre comme projectiles avec pour cible ses deux congénères qui lui faisaient face à présent. Dans un enchaînement parfait, preuve de son expérience du combat réel, Marcus avait rabattu ses deux poings contre ses flancs et concentré une énorme quantité de cosmos dans ses puissants bras.

-Par la Corne du Taureau !!!

Libérant la terrible onde de choc qui avait pour habitude de tout balayer sur son passage, le saint avait prit soin d'engloutir une grande quantité de griffons dans la zone d'effet de son attaque la plus dévastatrice, mais surtout en première ligne se trouvait celui que Marcus visait expressément, le chef de cette meute infernal, le Griffon Majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2973

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Ven 15 Juil - 4:28

Des cris stridents pouvaient s'entendre de chaque côté de la ville, des colonnes de fumée noire s'échappaient des maisons, au dessus des toits, un essaim d'une trentaine de bêtes volait en attendant de piquer sur une proie apeurée... Un griffon plus âgé quitta alors l'essaim pour fondre sur une statue dorée qui se trouvait dans une ruelle, il s'écrasait avec fracas sur les quelques pavés encore présents. Criant à ses rejetons d'attaquer la proie, il fût surpris de la résistance de l'homme doré, qui pivota sur lui même pour propulser une bourrasque d'énergie pure sur les plus jeunes Griffons. Etendant ses ailes un bref instant, il parvint à contrer une partie de l'attaque, il est vrai déjà bien amortie par la mort de ses protégés ! Deux hommes sortirent alors de leur maison pour tenter de fuir, mais les ailes du griffon tranchèrent leur bassin de part en part, personne ne devait quitter les lieux, c'est ainsi que l'Alpha des Griffons le signifiait au chevalier d'or du Taureau. Ses yeux ambrés observèrent l'homme, il rabrouait un bref instant son corps pour se détendre les muscles et des griffes d'ébène se présentèrent devant l'impudent.

Il siffla alors de fureur et se projeta sur le Taureau, deux créatures mythologiques commencèrent alors leur combat pour la survie de leurs espèces respectives...

***

Près d'une maison, le chevalier du Phénix ouvrait lentement la porte d'une maison en piteux état, quand il sentit derrière lui une présence aggressive. Cette créature était plus massive que les autres et elle était accompagnée de six autres de ses congénères... Dans un cri de fureur, ils foudroyèrent le jeune chevalier pour le faire voler de quelques mètres dans la poussière, il s'en était fallu de peu que l'oiseau de feu ne tombasse dans l'eau. Les créatures se posèrent autour de lui et fermèrent le cercle rapidement, attendant la venue de leur ancien. Celui-ci s'approcha en dodelinant de la tête, son bec claquait comme un fouet et ses yeux ambrés étaient fixés sur une seule proie. Sa queue, munie d'un étrange pique métallique, fouetta alors le sol pour calmer ses congénères mort de faim. Il imposait ainsi son droit de se servir le premier, mais, magnanime, il leur laissa la droit de la mise à mort !

***

Dans la dite maison, le jeune chevalier du Dragon sentait son sang lui monter à la tête, un coup d'un griffon l'avait atteint plus sérieusement qu'il ne l'avait cru mais il avait besoin de prendre un peu de temps... Les griffons n'avaient pas senti sa présence dans les lieux et l'arrivée de son frère d'arme avaient été peut-être la raison de sa tranquillité, le temps allait dire si cela était vrai ou non. Enfin, une petite main fragile lui chuchotait de tenir en pleurant tout son soul.

Un corps gisait sur le sol. Un homme sortit alors de la pénombre pour ramasser ce corps, il le tira pendant de longues secondes pour l'amener en sécurité... La plaie au cou était dangereuse et l'homme, un peu médecin à ses heures, lui fit un pansement. Le chevalier d'or du Verseau était complètement assommé et il était dans un étrange délire au sujet d'une Athéna ! Son sauveteur souriait... quand il entendit une violente explosion, le Fort britannique venait d'exploser sous les impacts des Griffons, cette fois-ci, la ville n'avait plus de protection humaine et l'essaim de griffons allait s'abattre sur la ville pour se restaurer...


-----------------------------------------------------------------------------

Citation :
HRP :

Ouverture (d'ici deux jours) d'un topic combat pour :
Marcus => [PV Combat Boston] Marcus/Griffon noir

Ishiro, tu disposes encore un peu de temps !

Kenshiro : KO
Kappa : KO

Revenir en haut Aller en bas
Chronos


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 1949
Armure : Cloth de l'horloge

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mar 19 Juil - 12:41

Arrow Bristol, Angleterre

En arrivant sur les lieux à l'aide d'une téléportation dimensionnelle, dont j'ai le secret, ma surprise ne fut que plus belle en voyant ce qui restait d'une ville portuaire autrefois stupéfiante. Il ne restait quasiment plus rien, les bâtiments étaient en ruine ou entrain de prendre feu, les bateaux marchands venant d'Angleterre coulèrent les unes après les autres. Cette ville pleine de vie est maintenant aussi vide vitalité que les Enfers.

Est-ce trop tard? Non! Je sens encore des présences humaines... dépêchons nous Mattheus.


A peine je venais de finir ma phrase que deux volatiles à corps de lion, tête et ailes d'aigle, nous fonces dessus. Par pure réflexe, j'use de ma maîtrise des dimensions pour créer une faille devant nous et envoyer ces deux créatures errer dans le néant.

Je connais ces bestioles, pourtant, je pensais que ce n'était qu'une légende, un mythe. On dirait bien que la légende s'avère justifié, enfin, après tout, les Dieux existent bien, alors, pourquoi les griffons n'existeraient pas.

Continuant ma marche et je me concentre et tente de repérer la présence des autres chevaliers qui sont ici. Parmi eux, j'ai pu reconnaitre deux chevaliers d'or, dont l'un d'eux en se moment en combat, tandis que l'autre semblait comme absent. Cela ne présage rien de bon. Je continue de me concentrer sur la position d'autres chevaliers encore présent et détecte deux chevaliers de Bronze, l'un usant de son cosmos pour se battre sans doute, l'autre dans le même état que l'un des deux chevaliers d'or présent.

C'est mauvais signe tout ça Mattheus. Je penses que toi aussi tu as dû sentir que deux des nôtres ne semblent pas en état. Il va falloir donc les trouver et veiller également sur la protection des civils encore présent dans la ville
.

Je pris une pause en entendant un crie aigu d'un griffon. Celui-ci était accompagné de plusieurs de ses camarades, à vu d'œil, ils devaient être une bonne dizaine. Décidément, ils commencent sérieusement à m'agacer, je vais leur montrer comment il faut s'y prendre avec sa proie.

Tout en esquivant les coups de griffes et de bec de ces bestioles, j'intensifie mon cosmos, les environs laissent place à un fond étoilé accompagné de plusieurs planètes toute aussi différentes les unes que les autres.

Venez mes petits oiseaux, je vous attends. Galaxian Explosion!


Les planètes, et également les étoiles, explosèrent les unes après les autres en entrant en contacte entre elles ou sur les griffons. A la fin de mon attaque, la moitié d'entre-eux n'étaient plus qu'un tas de cendre, les autres étaient dans l'incapacité de continuer le combat ou alors, en pleine fuite. Nous sommes tranquille pour un moment à présent.

Mattheus, séparons-nous, nous aurons plus de chance de sauver les civiles encore présent à Boston et également plus de chance de venir en aide à nos amis.


Un autre crie se fit entendre, mais, celui-ci était plus imposant, rien à voir avec ces petites bestioles. Non, je penses que celui-ci est certainement plus gros et plus fort que les précédents.
Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mar 19 Juil - 15:18

Arrow Bristol (angleterre)

A peine nous posons le pied sur le sol américain en sortant de la faille temporelle que je ressens un choc me pénétrer. Ce n'est pas l'architecture, je me suis habitué à celle de ce siècle depuis mon arrivée... Non c'est l'état de la ville!! Ces maisons en ruines, brûlant, ces cadavres et ces cris qu'on entend... Cela me rappelle mon époque ou les guerres mondiales quand je regardais les documentaires à la télé!!

Trop sonné par ce que je vois, je n'entends pas tout ce que me dit Chronos et ce n'est que sa faille qui me ramène à moi. Je n'ai pas fais attention à ce qu'il a envoyé mais je dois me reprendre!!
Regardant autour de moi à la recherche de survivants, j'intensifie mon cosmos et mon armure sort de mon urne pour me recouvrir. Puis je suis mon ami dans ce paysage catastrophique.

C'est alors que je ressens des présences. Deux sont en mouvement mais les deux autres non. J'espère qu'il ne leurs est rien arrivés de grave!!

Tu as raison et mieux vaut ne pas traîner étant donné qu'on ignore leurs états.

Un cri se fait alors entendre et j'ai l'impression d'être en plein cauchemar en voyant un griffon suivi d'une dizaine d'autres foncer vers nous. Je jette un coup d’œil à Chronos et remarque qu'il n'a pas du tout envie de rire et que les griffons risquent de passer un mauvais quart d'heure. Et je ne me trompe pas car quelques minutes plus tard, la moitié git devant nous à l'état de cendres tandis que quelques uns s'enfuient en volant et trois autres sont à terre. Certes ils sont en bien mauvais état mais leurs envies de nous arracher un membre est toujours là. Très bien je vais m'en occuper!!


Bonne idée. J'irais à droite après m'être occupé de ces petits poulets!! Et n'oublies pas que si l'un est bien trop blessé, évite de le bouger et fais-lui des attelles en cas de besoin!!

Sur-ce je me dirige vers le premier griffon et prends mon épée de son fourreau. L'animal tente de me happer mais ses mouvements sont désordonnés. Quand à moi je ne le rate pas et le décapite d'un vif coup d'épée. Je me tourne ensuite vers les deux autres et leur réserve le même sort.

Puis je prends le bas de mon tee-shirt et essuie le sang sur mon épée. Je remets mon épée dans son fourreau puis regarde les alentours. Ce sera un miracle si il y a des survivants.


EDIT : J'ai indiqué d'ou tu venais mais attention la prochaine fois Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1717
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mer 20 Juil - 16:41

N'ayant même pas eu le temps d'entrer dans la vieille maison en ruines, Ishiro se sentit propulsé, heurtant le sol et soulevant de la poussière, le saint entendait l'eau couler derrière lui. Doucement il se releva, enleva la poussière et vit qu'il était entouré par plusieurs bestioles qui ne manqueraient pas de le dévorer mais ils n'osaient pas et ce fut un animal encore plus gros que celui que Ishiro avait tué qui apparut. Il était imposant et claquait du bec, les plus petits n'osaient bondir vers le saint qui s'était mis en garde les deux bras levés et les poings fermés. La queue du griffon était en métal, elle avait royalement l'air plus dangereuse que la bestiole précédente, le saint sourit alors.

"Bon bin on va s'amuser, ça risque enfin de devenir intéressant, amènes-toi pour voir !"


Le saint fit exploser son cosmos ce qui fit reculer les bêtes autour de lui, les iris du saint devinrent d'un rouge vif, des flammes dansant autour d'elles. Ishiro regarda la plus puissante des bestioles.

"Allez c'est parti !"


Le cosmos du saint augmenta encore, sa puissance entoura Ishiro et un Phoenix s'envola dans les cieux, comme pour donner un signal aux autres chevaliers qui venaient d'arriver...


Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2973

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mer 20 Juil - 18:54

    D'un sifflement, les autres griffons s'envolèrent pour laisser leur ancien avec sa proie ! D'autres griffons hurlaient à l'aide, un détonation dans le ciel écarta les quelques nuages de cendres pour faire disparaître une dizaine de griffons ! Seuls désormais, le Griffon majeur faisait face à son ennemi et frappa les sol de ses serres meurtrières. Ses ailes battirent le vent pour faire voler quelques planches de bois aujourd'hui inutiles. Certaines plaies de combat récent était encore visibles sur sa patte gauche, mais le griffon ne semblait pas en souffrir plus que ça ! Au bout de quelques secondes, il commença à tourner comme un lion autour de sa proie.

    Puis, il chargea l'Oiseau de feu, cette fois-ci, deux Merveilles de la Nature allaient s'envoler dans le firmament d'une lutte à mort...

    *******

    Dans un autre quartier, plus au nord des quais, une explosion s'atténuait dans une danse mortelle, des corps et des plumes noires s'effondraient alors sur le sol boueux et ensanglanté ! Deux femmes avec leurs enfants profitèrent de ce calme relatif pour entrer dans une maison encore en état. Dans le ciel, un Griffon volait lentement, ses ailes tendues pour aspirer le plus d'air, il replia celles-ci pour piquer vers un homme à l'éclat doré. Virevoltant entre les cheminées de cendres et les flammes de certaines maisons, il sifflait en même temps à ses congénères de se regrouper. Huit griffons, dont lui, s'étaient maintenant réunis et ils volèrent vers l'ennemi qui avaient tué les leurs sans une forme de procès...

    S'approchant lentement des corps calcinés, Mattheus voyait qu'il n'y avait pas de survivants. Cependant, une des Bêtes avaient été sauvé de justesse, elle avait profité de la déflagration pour atterrir discrètement sur le toit d'une maison. Elle regardait maintenant le chevalier d'argent qui vérifiait les cadavres de sa meute. Sautant dans une autre ruelle, elle prit deux cadavres entre ses serres pour reprendre son envol ! Au bout de quelques coudées, elle plongea sur le Saint en lui jetant les cadavres brûlés. Cette simple tactique permettait alors à la bête de s'accrocher au Saint, pour rouler sur le sol en direction d'une ancienne place de marché... Des corps y gisaient à profusion, les flammes consumaient le sol avec rage, c'était cet endroit que la bête avait choisi comme lieu de combat. Cinq autres griffons atterrir alors sur la place du marché. Tournant comme des félins autour de leur future proie, ils foncèrent enfin sur lui pour tenter de prendre un morceau de viande...


Citation :
HRP :

Marcus => [PV Combat Boston] Marcus/Griffon noir

Ishiro => [PV Combat Boston] Ishiro/Griffon noir

Mattheus et Chronos => début de la phase RP (petite introduction pour lancer les choses)

Kenshiro : KO
Kappa : KO

Revenir en haut Aller en bas
Chronos


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 1949
Armure : Cloth de l'horloge

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Jeu 21 Juil - 10:36

Mattheus était d'accord pour l'idée de nous séparer afin d'augmenter les chances de sauvetage. Après avoir écouté son conseil pour un cas de blessé grave, je lui fis un hochement de la tête afin de l'assurer à ce sujet et me suis un peu plus loin sur la gauche. En me déplaçant, j'ai pu découvrir des civiles ayant survécus à ces attaques, deux femmes accompagnées d'enfants entrèrent dans l'un des maisons encore en état afin de se cacher de ce cauchemar.

Plusieurs cries attirèrent mon attention vers le ciel, d'autres griffons venaient en renfort aux précédents, même si ils arrivent un peu tard. L'un d'entre-eux avait l'air un peu plus gros et semblait donner les ordres, en le comptant il y avait un total de huit griffons. Décidément, ces drôles de bêtes ne lâchent pas l'affaire. Enfin, ce n'est pas bien grave, j'ai déjà déplumé une demi-dizaine, je peux bien en tuer encore huit.

Ils se jetèrent tous sur moi, sans prendre le moindre précaution, pensant que j'étais juste un simple morceau de viande sans défense. C'est une bien belle erreur qu'ils nous font là. En concentrant mon cosmos, j'ai pu ouvrir un portail suffisamment gros, avec la main gauche, pour qu'un des griffons s'engouffrent dedans, et de la main droit j'ai crée un autre portail, mais, dans celle-ci, c'est le griffons qui s'était engouffré dans l'autre qui en ressort et se cogne brusquement contre l'un des siens.

*Ce qu'ils peuvent être idiot et amusant ces oiseaux.*


Pendant que je m'occupais de la création de ces portails, deux des griffons s'étaient déjà jetaient sur moi, venant tout les deux d'un côté, l'un fonçait droit devant moi, l'autre pensait me prendre par surprise derrière. J'ai eu une petite idée sur le coup pour m'en débarrasser et m'amuser également. Au bon moment, je fis un saut vers le toit d'un des bâtiments afin d'éviter mes assaillants, mais, pour eux, à la vitesse à laquelle ils s'étaient lancés, il finirent tout les deux dans les ailes de l'autre.

*Bravo Chronos, même si votre manière de les vaincre est assez... original.*


Je venais de réduire le nombre de griffons de moitié déjà. Ils n'étaient pas tout à fait mort, mais, blessés ou assommés pour ce qui sont hors-combat. Par contre, pour les autres, ils ne m'amusent plus maintenant, je vais en finir une bonne fois pour toute avec ces volatiles.

Le ciel, encore ensoleillé jusqu'à présent, devint étoilé. Mon attaque précédente était bien trop puissante pour ces petites bête, je vais donc y aller doucement avec une autre attaque un peu plus faible. Celui qui semblait être le plus intelligent du groupe s'arrêta en voyant le brusque changement de temps, alors que les autres se jetèrent à corps perdu sur moi. Et à une telle distance, une attaque pareil ne pardonne pas.

Fallen Stars!


Les étoiles se jetèrent une par une sur mes adversaires, les envoyant tous dans le décor et hors d'état de nuire. Il ne me restait plus que le chef de groupe qui se tenait encore dans le ciel en me regardant, il n'avait sans doute qu'une envie, venger ses frères et me dévorer. Dommage pour lui, mais, je ne suis pas une proie facile.
Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Jeu 21 Juil - 13:51

Marchant à travers les débris et maisons en ruines, je scrute chaque centimètre carré à la recherche d'un survivant mais pour l'instant rien!! Autour de moi, je ne vois que des cadavres d'habitants et de griffons calcinés dont beaucoup n'ont plus de plumes par endroits!!

Je m'approche de corps d'une famille quand soudain j'entends un bruit sourd assez proche. Me redressant, je regarde d'où il peux venir et si quelqu'un est encore en vie mais rien. J'ai sans doute dû rêver!!
Poussant un soupir de dépit, je reprends ma marche puis m’accroupis près d'un groupe de griffons morts. Ces animaux sont si mythiques... Je me demande bien d'où ils ont pu venir car jamais j'ai entendu parler d'animaux légendaires vivants et surtout pas à mon époque!! Sinon ça se serait su!!

Assez intrigués par ses animaux je m’apprête à poser ma main sur la tête d'un des corps quand un cri strident se fait entendre. Sursautant, je me retourne pour voir ce qui arrive mais tout ce que je vois sont deux silhouettes qui me tombent dessus. Gardant mon équilibre en reculant mon pied droit, je fixe ce qui m'est tombé dessus et me rends compte que ce sont deux corps brulés de deux enfants!!

Instantanément je sens ma colère monter en moi et commence à faire augmenter mon cosmos quand un immense poids me percute de plein fouet et me fais rouler sur le sol sur quelques centaines de mètres!!
Allongé et un peu sonné, je me secoue rapidement la tête pour me remettre les idées en place. Mais qu'est-ce qui m'est tombé dessus?!!
Ne perdant pas une seconde, je me mets à genoux et rouvre lentement les yeux alors qu'une forte odeur de brulé me chatouille les narines. Les yeux ouverts, je comprends d'où vient cette odeur en voyant les flammes ravager ce qui semble être une place et les corps éparpillés.

Toussant et crachant pour retirer la poussière et la terre que j'ai dans la bouche, je regarde devant moi et vois un griffon aux plumes noires me contempler.


Ainsi donc c'est toi qui m'a jeté ses corps et m'est foncé dessus!!


Je peux t'assurer d'une chose, c'est que tu vas regretter ce que tu m'as fait!! Sur ces pensées, je m'apprête à prendre mon épée quand des bruits de battements d'ailes se font entendre. Et cinq autres griffons tout aussi noir l'un que l'autre atterrissent puis se mettent à tourner autour de moi en me lorgnant du regard.


Bon ben de un griffon, on passe à six!! Je sens que je vais pas m'ennuyer!!

A peine ais-je dit ces mots qu'ils se jettent tous sur moi. Par chance mon armure à les armes de la Balance et donc les Boucliers dont je me sers pour éviter ces maudites bestioles. Seulement je ne peux pas continuer comme ça!! Ils sont cinq et moi je suis seul, donc je risque de me fatiguer!! Une seule solution, les tuer tous et rapidement!!

Continuant toujours de les éviter, je fais augmenter mon cosmos et de plus en plus. Je sens mes cheveux s'élever dans les airs tandis que ma puissance augmente et me prépare à le faire éclater quand une voix se fait entendre dans mon esprit.


Non, ne fais pas ça!!

Surpris par cette voix masculine qui n'est autre que mon père, mon cosmos s'éteint et je ne vois pas un griffon qui m'envoie un coup d'aile, m'envoyant quelques mètres plus loin.
Reprenant mes esprits et me relevant, je repense à cette interruption de mon père. Si il m'a dit ça, c'est qu'il devait avoir une raison et ça devait être pour éviter de faire plus de dégâts!! J'ai compris papa!!

Voyant les griffons noirs s'approcher de moi, une lueur meurtrière dans le regard, je me surprends à sourire en prenant mon épée de son fourreau. Exactement là où je voulais, c'est à dire en groupe!! Et sans attendre, j'intensifie mon cosmos puis fonce sur les bêtes.
Elles semblent surprises de me voir se jeter sur elles et ce n'est que le début... Car tenant mon épée à deux mains, je me jette dans le groupe et inflige de nombreux coups rapide.


Attaque Lumière!!

Coupant la tête à l'un, tranchant le cou à l'autre, perforant le cœur à un autre, coupant une aile à un autre et coupant à nouveau la tête au dernier, je me suis débarrassé de ses sales bêtes!! Enfin pas tous car il y a le dernier qui n'est autre que le premier!! Celui qui a plongé sur moi et a fait ces quelques entailles sur mon armure!!
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2973

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Sam 23 Juil - 10:21

Le temps s'obscurcissait, les nuages s'accumulaient dans le ciel, aussi lourds que la tempête qu'ils annonçaient. Le bruit des explosions de certaines tanneries, le crépitement lancinant des flammes pouvait faire froid dans le dos. Pourtant, quelques personnes continuaient de se battre pour sauver la ville, désespoir ou profond mépris pour une réalité si amère. Les griffons dansaient dans le ciel... Un vieil homme avait fui dans les travées des ruelles mais il avait vu des hommes se battre contre le fléau de Dieu.

Dans une ruelle, un homme irradiant d'un cosmos de flammes combattait avec rage un griffon. Le combat était âpre entre eux deux, quelques tanneries en avaient payé le prix et leur lutte continuait dans le sang. Il était rare de voir des asiatiques dans cette partie du Monde, mais son arrivée avait apporté avec lui l'un des "enfants" du Fléau dans un combat à mort. Au loin, au large de la baie, un homme bondissait sur un bateau en flammes en prenant une vergue à bout de bras, poursuivant un autre griffon de sa colère. Celui-ci affrontait une créature aussi puissante que celle qui était face à l'asiatique. Le craquement du bois était le signe d'un affrontement meurtrier. Enfin, le vieil homme avait vu deux hommes sortir de nul part, tels des anges envoyés par le ciel pour combattre les Démons.

D'ailleurs, l'un d'entre eux se détacha de son confrère pour se diriger vers le centre de la ville. Armé d'étoiles et d'étranges portails enfermant ses ennemis, il vainquit les petits griffons sans problème mais le vieil homme savait, oh oui!, il savait que ces griffons là n'étaient pas le problème. Car dans la cohorte qui avait attaqué ce jeune homme plein d'espoir, il y en avait un qui était différent et plus retors. Il avait profité de la disparition de ses congénères dans une nuée d'étoiles pour se faufiler dans le dos du jeune chevalier, et, lui porta un coup de queue violent dans le dos... Dans un cri de fureur, il sauta sur lui pour le déchirer de ses griffes puissantes, ses ailes balayant les cadavres ensanglantés des humains dans sa direction. Ce griffon était plus malin et il venait de commencer à jouer à chat avec l'anglais...

Autre part, un jeune chevalier à l'armure étonnante combattait un autre griffon. Celui-ci n'avait pas hésité à utiliser les cadavres humains pour le surprendre, le vieil homme ne savait plus à quel Saint se vouer mais il avait décidé de faire confiance à ceux là au moins, dans un cri strident, le premier griffon appela les autres griffons pour attaquer le chevalier du "futur". Quatre griffons volèrent alors en rase-motte et le frappèrent sans faire de cadeau. Il se retrouva contre un mur sous les impacts, celui-ci se déchira subitement pour laisser le premier griffon foudroyer le dos du chevalier d'un puissant coup de queue muni d'une pique noire.

Alors que les combats faisaient rage dans toute la ville, un cri strident parcourut la ville, tel un rappel à l'ordre. Tous les griffons s'envolèrent brusquement pour se diriger vers la raison de ce cri, en effet, un Griffon plus imposant venait de rentrer en scène, dégageant une lueur d'effroi autour de lui. Il cria à nouveau dans une sorte de langage inconnu et les griffons attaquèrent derechef les Saints, galvanisés cette fois-ci par une nouvelle force. Leur "chef" se dirigea alors lentement vers les restes du fort, entouré d'une garde de quatre gros griffons, et disparut des regards des Saints. Seuls les Saints n'étant pas dans le coeur d'un combat intense avaient vu la direction qu'avait prise cette créature. Le chevalier Gemini avait maintenant face à lui six griffons sous les ordres d'un plus gros, ce dernier posait d'ailleurs des petits problèmes depuis le début, semblant éviter les attaques cosmiques avec plus de facilité que ses frères. Dans une autre ruelle, le chevalier de l'Adamantium vit les quatre griffons se poser autour de lui...

Le vieil homme gratta sa lourde barbe blanche et continua son chemin sans demander son reste...


Revenir en haut Aller en bas
Chronos


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 1949
Armure : Cloth de l'horloge

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mar 26 Juil - 12:35

Le dernier des griffons que j'étais entrain d'affronté semble être bien plus doué que les simples menu fretin que j'ai mis hors combat il y a tout juste quelques secondes de cela. Il avait profité du fait que j'étais occupé à attaque ses confrères avec mon attaque cosmique pour se faufiler derrière moi, je me suis pris son coup de queue de plein fouet, la puissance fut tellement brut que je me suis retrouvé contre le bâtiment d'en face.

Maudit pigeon!
Ai-je hurlé sur le coup.

En me relevant, le griffon se lança sur moi afin de me déchirer à l'aide de ses puissantes griffes et dans ses mouvements d'ailes, balayant les cadavres de ces pauvres habitants de Boston. J'ai pu éviter de justesse ses griffes, mais, dans mon esquive je me suis pris un des corps qu'il avait balayé.

Le griffon se tenait là, face à moi, c'était l'opportunité pour lui de me lancer un autre coup pouvant être critique. Mais, étrangement, en entendant un cri horrible, il se retira. J'ai donc profité de la situation pour me relever et me rendre compte de ce qui se passe et de savoir pourquoi il s'était retiré.

Et bien ça c'est de la bestiole!


Maintenant je comprend pourquoi il s'était retiré, leur "chef" était là, entouré de quatre gardes aussi impressionnants que lui, en tout cas, heureusement que celui-ci n'entre pas dans la bataille, du moins pour l'instant. Cependant, je ne vais pas pouvoir me reposer, d'autres griffons se lancèrent de nouveau à l'assaut. Me voilà donc face à six nouveau griffons dont parmi eux mon vieil ami le pigeon.

Bon, franchement vous ne m'amusez plus du tout.


Sans plus attendre, et surtout parce que je commençais à me lasser de ces oiseaux de malheur, j'ai intensifié mon cosmos et ouvre plusieurs portails devant moi juste au moment où ils s'apprêtaient à m'embrocher avec leurs griffes. La moitié d'entre-elles venaient de disparaître dans une autre dimension, les autres s'arrêtèrent juste à temps pour éviter de se perdre à jamais. Profitant de l'effet de surprise je continue et prépare ma prochaine attaque, un fond étoilé fait son apparition ainsi que l'apparition de plusieurs planètes.

Galaxian Explosion!


Une puissante explosion eut lieu, transformant les griffons restant en poulet rôti, mais tout de même, cela me parait bien étrange que celui qui était plus intelligent que ses congénères se soit prit mon attaque. Finalement, ce n'était qu'un pigeon comme un autre, dommage, j'aurais bien aimé l'avoir en tant qu'animal de compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mar 26 Juil - 20:33

Certes ces griffures sur mon poitrail ne sont que quelques égratignures mais tout de même!! Cela me prouve qu'il faut toujours rester sur ses gardes et se méfier de ce que l'on croit connaître. Moi qui pensait que ce griffon au plumage d'ébène était comme ses comparses que j'ai tué... Eh bien non!!

Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il est intelligent car là je me retrouverais directement dans un remake du film "La planète des singes", Bien qu'il ne soit pas tourné avant deux siècles!! Enfin bref!! Celui-là me semble bien plus malin que les autres tel un chef. D'ailleurs je me demande s'il ne l'est pas car bien qu'étant un animal, il réagit comme un commandant ou un chef!!

Enfin malin, ça dépend de quoi car quand je le voit tenter de me surprendre à nouveau en me lançant des cadavres alors que je ne me ferais plus avoir, je me pose des questions!!
Sautant de part et d'autre de la place en évitant les cadavres qu'il me lance, je m'arrête et reprends mon équilibre en le voyant cesser son petit jeu.


Alors mon grand on est fatigué??

Le fixant toujours du regard, je me prépare à sa prochaine attaque quand un son horrible et strident sort de son bec. Ce bruit est si horrible qu'il manque de me vriller les tympans et je suis obligé de me protéger les oreilles avec les mains. Je laisse mon regard sur lui mais étrangement je vois trouble par moments. Serait-ce un effet de ce bruit?? C'est fort possible car le voilà finit et ma vue redevient normale mais j'entends un faible bourdonnement. Bah ça va partir!!

Tout de même pourquoi a t-il poussé ce cri?? Est-ce pour me faire peur ou pour signifier que le combat final approche?? Je n'en sais rien en tout... Hein??

Mes pensées sur ce cri sont coupées quand un autre bruit se fait entendre. Plusieurs même car se sont des battement d'ailes qui s'approchent. Levant la tête vers le ciel, je scrute tout les coins pour tenter de voir par où ils vont débarquer seulement je ne m'attendais pas à ça!!

Moi qui croyais les voir surgir du ciel, c'est d'en-bas qu'ils déboulent. Et j'ai à peine le temps de pointer un de mes Boucliers devant moi pour freiner un de ses maudits volatiles!! Malheureusement ce n'est pas assez car les trois autres suivent et moi qui avais déjà bien reculé avec le premier, je me retrouve à faire un vol plané. Le premier pour tâter le terrain et les trois autres pour vraiment attaquer!!

Leur tactique a vraiment bien fonctionné. Le premier choc m'a endolori la main mais suite au second avec les trois autres, je me demande si mon poignet n'est pas brisé. En tout cas cette rencontre musclée m'a bien sonné et ce n'est pas l’atterrissage contre le mur qui va arranger les choses. Car là c'est le dos qui a souffert!!
Les yeux fermés, sentant les débris autour de moi à l'aide de mes mains, je me dis qu'il ne doit pas rester grand chose et ce n'est pas finit!!

Entendant le mur se fissurer, j'ouvre grand les yeux pour voir non pas le mur tomber mais quelques chose de noir me frapper au dos et m'envoyer au loin dans les débris d'une autre maison.
Me redressant lentement et toussant, je laisse s'échapper quelques jurons et me retourne pour voir qui m'a frappé en traître. Sauf que ce n'est pas un griffon mais les quatre qui m'avaient attaqué et envoyé dans le mur. De plus ils se posent autour de moi!!


Très bien alors vous passerez les premiers!!

A mesure que les minutes passent, je sens la colère monter en moi mais bizarrement je suis calme!! J'ai envie de les étriper mais je reste calme!! En tout cas ils ont toujours cette même lueur dans le regard!!
Les observant les quatre l'un après l'autre, je laisse mon cosmos s'intensifier. Je ne bouge pas de ma place, ils m'ont eu par surprise alors à mon tour!!


Sentant mon énergie augmenter, je vois du coin de l’œil des parcelles se concentrer devant moi en un étincellement lumineux tel des lucioles venant regarder un spectacle. Sauf que ce ne sont pas des lucioles mais mon épée qui maintenant est formée. Profitant de l'effet de surprise que provoque cette soudaine apparition de mon épée, je la saisi à pleine main et...

Épée d'Adamantine!!

Sans leur laisser le temps de réagir, j'effectue un tour sur moi-même, lame dirigée vers les griffons. Et une onde de cosmos s'en échappe, coupant en deux et brûlant les griffons m'entourant à mesure que je tourne sur moi-même. Puis une fois sûr que les quatre griffons ne sont plus, j'ouvre ma main laissant ainsi mon épée d'Adamantine disparaître et pose mon regard sur le dernier. Celui qui me frappa au dos!!
Revenir en haut Aller en bas
[MJ] Créatures


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 87

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Mar 26 Juil - 21:21

    Deux griffons volaient dans le ciel, ils virent leurs camarades mourir sous l'impact d'une violente explosion stellaire, tandis que d'autres étaient découpés par un guerrier avec une étrange armure. Se séparant un instant en deux groupes, un d'entre eux partit en direction de la fumée provenant de cette explosion. En piqué, il se rendit compte qu'un humain était encore debout, il dégageait encore dans ses mains des étincelles cosmiques, le Griffon fit alors un retourné acrobatique et fonça directement dans la fumée pour agripper les épaules du Chevalier d'Or. Dans un élan dévastateur, il foudroya son nouvel ennemi pour le faire plonger dans une direction bien précise... Traversant quatre murs des maisons environnantes, le Chevalier glissa sur le dos pour finir sa course sur un pan de mur en piteux état.

    Dans la ruelle, le chevalier de l'Adamantium se retourna en direction de sa nouvelle cible, mais, surprise !, il vit un autre griffon se poser à côté de son premier adversaire. Les deux créatures avaient une taille identique et feulaient étrangement, quand soudainement, un mur se déchira pour laisser le chevalier des Gémeaux percuter le mur à quelques mètres de son confrère. A ce moment là, un troisième griffon sortit du trou, d'où sortait Gemini, pour marcher quelques pas en direction des deux autres. Désormais, trois griffons d'une taille plus imposante que les précédents faisaient face aux deux chevaliers. Le silence était brisé par le crépitement des flammes, une fumée âcre s'échappait maintenant des cadavres répandus dans la ruelle. Pendant cet instant insolite, les griffons restaient prostrés comme des antiques statues grecques.

    Les secondes s'égrenèrent. Une confusion s'installait entre les protagonistes, ce petit moment de paix avant que ne recommençasse les hostilités. Pendant ce bref moment, l'aura meurtrière des Griffons laissait place à une aura protectrice et chaleureuse, leurs plumes prenant une teinte légèrement dorée et cuivrée. Mais ils redevinrent aussi noir que l'ébène et ouvrirent leurs ailes avec des prunelles plein de rage...

    Ils s'envolèrent brusquement pour chercher quelque chose. Un d'entre eux descendit alors pour s'engouffrer dans une ruelle et en ressortit dans un cri de stupeur. Ce cri venait d'un enfant assommé et prisonnier dans la patte du Griffon, il rejoignit ses deux compères pour tournoyer autour de leurs deux ennemis. Ils étaient à bonne hauteur et foncèrent vers l'ouest de la ville. Sifflant dans le vent, ils virent un série de champs dans les alentours et posèrent l'enfant en haut d'un vieil arbre. D'un claquement de bec, l'un d'entre eux sectionna la cuisse de l'enfant pour le faire vider de son sang ! Les trois griffons déployèrent à nouveau pour attendre les agresseurs de leur communauté, les deux saints avaient maintenant moins d'une heure pour sauver l'enfant...

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Chronos


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 1949
Armure : Cloth de l'horloge

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Jeu 28 Juil - 12:01

Je pensais les avoirs tous vaincu sur le coup, mais, il restait un griffon qui profita de la fumée produit par mon attaque pour m'attraper avec ses griffes. Celui-ci me tenait au niveau des épaules, ainsi, il m'était difficile de pouvoir l'attaquer tout en faisant attention aux environs. Le griffon me fit une petite visite, à sa manière, de la ville, il me fit traverser plusieurs murs, en direction de la position de Mattheus, et me lâcha une fois arrivé à destination. Et pour un atterrissage, c'était un atterrissage, ce stupide griffon ne s'était pas contenté de me laisser au sol, il a préféré me lancer contre un autre mur en piteuse état. Les roches s'écrasèrent une à une contre moi, rien de bien lourd, mais, c'était douloureux quand même.

Espèce d'emplumée!
Criais-je en frappant du poing les débris qui m'encombrés.

Mattheus se tenait là également, en compagnie de trois gros griffons, dont l'un d'entre-eux était celui à qui je devais tout ce trajet douloureux. Mais, étrangement, les griffons restèrent un moment sans faire le moindre mouvement comme si elles n'étaient que des statues. D'ailleurs, leur aura meurtrière semblait avoir disparut et leur ailes prenaient une couleur légèrement dorée.

*Qu'est-ce qui se passe?*


Cependant, ce moment n'a pas durée bien longtemps, leur plumage reprit une teinture sombre et l'aura meurtrière de tout à l'heure revint aussitôt. Ils déployèrent leur ailes soulevant un peu de poussières au passage qui me broyèrent la vue un petit moment. C'est à l'écoute d'un cri que j'ai pu retrouver l'un des griffons, celui-ci tenait entre ses griffes un enfant qui avait survécut à l'attaque jusqu'à maintenant.

Bon sang! On doit se dépêcher Mattheus, vite, la vie de cette enfant est en jeu.


Aussitôt ma phrase terminée, je me suis lancé à la poursuite de ces oiseau de malheur à travers les champs à l'ouest de la ville. Les trois griffons étaient là près d'un vieil arbre sur lequel était déposé le jeune garçon.

*Il n'a rien, c'est l'essentiel.*


J'avais sans doute parlé trop vite, l'un des griffons donna un coup de bec et sectionna la cuisse du petit garçon, nous laissant ainsi que très peu de temps pour lui venir en aide. A ce moment là, mon sang se mit à bouillir de colère, on pouvait nettement voir sur mon visage l'envie de les tuer et d'en finir avec tous cela, même mon aura avait changé, ce n'était plus celle que j'ai d'habitude, mais, une aura meurtrière.

Venez, je vous attends!
Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Jeu 28 Juil - 19:25

Mon regard fixant ce griffon qui est décidément le plus intelligent depuis le début de nos combat, des battements d'ailes se font entendre. Seulement ce n'est pas cet animal car il n'a pas... Bon sang c'est pas vrai!! Alors que j'avais déjà un griffon en face de moi, me voici maintenant avec deux et je me demande bien d'où il vient...

De plus il m'a l'air tout aussi intelligent que son compatriote, ce qui fait que je vais avoir beaucoup de mal pour m'en débarrasser!! Tiens ils se mettent à feuler!! On dirait presque des chats sentant et avertissant d'un danger mais le seul danger que je vois, c'est...

Ma pensée sur le fait que ce soit eux le danger est stoppée tout à coup par un craquement et bruits de murs tombant assez proche. Oui je dirais même que s'en est effrayant et intriguant tellement les bruits se rapprochent!!
Voyant quelques briques tomber, je me recule pour voir le mur s’effondrer devant moi. Sauf que ce n'est pas un griffon qui l'a détruit mais Chronos et les mots ont du mal à sortir de ma bouche tant je suis choqué.

Je vois mon ami se redresser et frapper du poing les débris en insultant le griffon qui l'avait mis dans cette situation. Mais remets-toi de ton choc car maintenant ce sont trois griffons qui te font face avec Chronos!!
Me remettant les idées en place et soulagé que mon ami aille bien, malgré cette arrivée mouvementée, je reviens sur les griffons qui sont trois et nous observent.

Je dis bien observe car bizarrement ils ne partent pas à l'assaut!! Ils restent ainsi sans rien faire. Et même leurs auras qui étaient meurtrières sont devenues chaleureuses. Et leurs plumes, elles sont passées d'un noir à un doré cuivré. On dirait presque des animaux mythiques protecteurs et s'en est même angoissant un tel revirement de leurs parts!!

Ne sachant quoi en penser, je tourne mes yeux vers mon ami qui lui non plus semble tout aussi perdu. Et tout comme moi, il reste sur ses gardes... Et apparemment on a bien fait!! Ils ne nous attaquent pas mais brusquement les plumes redeviennent couleur ébène et leurs auras meurtrières reviennent. Ça ne me dit rien de bon!!

Et sans que l'on comprenne quoi, on les voit s'envoler soudainement dans le ciel. Avec la poussière qu'ils ont soulevés, impossible de les repérer mais un cri se fait entendre tandis qu'une silhouette ailée part rejoindre deux autres. Je comprends qu'il s'agit des trois griffons et en remarquant que l'un tient quelque chose dans ses serres, le lien avec le cri aigu entendu se fait. Chronos est tout aussi inquiet pour l'enfant que moi.


Je te suis, qui sait ce qu'ils vont lui faire!!

Et je ne croyait pas si bien dire car une fois arrivés tout deux dans les champs, nous voyons l'enfant en haut d'un arbre. Ne bougeant pas il semble sans vie mais je vois sa poitrine se soulever, signe qu'il est encore vivant. Je pousse un soupir de soulagement mais qui disparait bien vite. En effet l'un des griffons n'hésite pas à trancher la cuisse du malheureux enfant d'un coup de bec, faisant couler son sang et la vie de son corps par la même occasion.

Ayant vu cela, mon sang ne fait qu'un tour dans mes veines et mon regard n'est plus colère mais bel et bien assassin!! Et quand à mon cosmos... Alors que jusque là j'avais réussis à garder mon calme, là je suis à deux doigts d'exploser!! Mon aura ne cesse de monter en flèche et à tel point que mes cheveux flottent dans les airs. Oh oui je n'ai jamais été aussi furieux envers quelqu'un!! Même Zeus et ses Archanges ne m'ont pas mis dans un tel état!!


Chronos on va les déplumer et leur faire payer ce qu'ils ont osés faire!!

Mon regard qui s'était posé sur les griffons revient sur le petit garçon. Sa blessure est extrêmement grave et si il n'a pas de soins rapides, il risque bien de mourir dans l'heure qui suit. Malheureusement ni moi, ni Chronos ne pouvons lui venir en aide pour l'instant. Les griffons en profiteraient pour nous attaquer, de plus il est en sécurité en haut de l'arbre. Et une autre chance pour lui, il est évanoui donc il ne verra pas les ravages que l'on fera.

Les trois animaux se remettent à voler dans le ciel et attendent nos réactions. Qu'ils soient rassurés car ils ne vont plus attendre longtemps!!
Revenir en haut Aller en bas
[MJ] Créatures


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 87

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Jeu 28 Juil - 20:36

Citation :
Note du MJ :

Suite du combat au Topic suivant pour Chronos et Mattheus : [PV Combat Boston] Chronos-Mattheus/Griffon noir

Les trois griffons lanceront les dés pour décider de l'initiative !
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   Dim 31 Juil - 1:36



Je repris conscience dans une bâtisse en pierre, très faiblement éclairée, que je ne connaissais pas. Un mal de crâne tambourinait à mes tempes, et je mis plus d'une minute pour me redresser doucement. Il me fallut plusieurs autres minutes avant de me souvenir de l'attaque surprise des griffons, et de ma chute depuis le toit. Une petite douleur derrière la nuque attira mon attention : tâtonnant doucement cette dernière, je me rendis compte qu'on m'avait fait un bandage et pansé ma blessure. Le sang battait également à mes tempes, pour ne rien arranger. J'éprouvais de fortes difficultés à émerger.
Soudain, un homme d'une quarantaine d'années environ, s'approcha doucement de moi. Il mesurait environ un mètre quatre vingt, des cheveux châtains mi longs et des yeux noisette. Il posa son doigt sur sa bouche en signe de silence et me chuchota :
- Bonjour, sir. Vous êtes réveillé. Je suis Peter McMahan, docteur McMahan, en fait, ajouta t'il en me tendant la main. Ne faites pas de bruit et n'allumez rien, il ne faut pas que ces créatures nous repèrent.

La main droite posée sur ma tempe pour tenter de maîtriser ma migraine, je lui souris et serrai sa main, avant de répondre :
- Je suis Kappa Hakéron. Excusez-moi, mais... comment suis-je arrivé ici ?

Le docteur me raconta de quelle manière il m'avait trouvé, et comment il avait décidé de me cacher chez lui, et de soigner ma blessure.
- Je vois, répondis-je simplement, quelque peu troublé par son récit. Eh bien, je vous dois la vie, merci beaucoup.

Une fois de plus, mon manque d'habileté pour ce qui était de fournir des excuses et de faire connaissance avec des étrangers se manifestait, et je décidai de couper court à la discussion, pour parer au malaise croissant. D'un geste vif, je me relevai, et Peter voulut me faire rassoir immédiatement :
- Faites attention, vous avez fait une grande chute ! De toute façon, vous ne pouvez pas sortir, à moins que vous ne vouliez être tué.
- Depuis combien de temps suis-je inconscient ? demandai-je soudain, reprenant petit à petit mes esprits.
- Environ une heure. Vous vous êtes rétabli très vite, compte tenu de la gravité de votre chute.
- Une heure ?!

A ces mots, je me concentrai sur les cosmos alentour pour tenter de repérer mes camarades. Kenshiro semblait toujours affaibli, Ishiro avait disparu, et l'Aldébaran se battait toujours. Il y avait également deux nouveaux cosmos, qui se battaient également. La situation avait évolué beaucoup trop vite à mon goût. Il me fallait venir en aide à Kenshiro, et immédiatement. Me tournant vers mon sauveur, je lui dis :
- Peter, merci beaucoup pour votre aide, mais le devoir m'appelle. Un de mes compagnons est blessé, je dois lui venir en aide.
- Alors, je viens avec vous ! Je suis médecin ! Sauver des gens, c'est ma vocation !

Mes yeux s'arrêtèrent quelques secondes sur Peter. Je ne m'attendais pas à ce qu'il manifeste le désir de m'accompagner.
- Je suis désolé, Peter, mais je n'ai vraiment pas le temps de vous chaperonner. C'est vraiment dangereux là dehors.
- Je suis le seul capable de sauver votre ami, répliqua t'il aussitôt, d'un air déterminé.

Je croisai son regard, et le fixai intensément plusieurs secondes, à la recherche d'une faille. Mais il me soutint sans siller.
- Très bien, comme vous voudrez. Mais restez près de moi, ajoutai-je avant d'ouvrir la porte.

Nous sortîmes à l'air libre. La panique ambiante était toujours palpable, et un incendie ravageait la forteresse, seul rempart de la ville. La dernière défense de la ville était tombée.
- Fait chier... chuchotai-je pour moi même.
- Comment ? me demanda McMahan.
- Non, rien. Vite, par ici. Nous n'avons pas beaucoup de temps, le cosmos de Kenshiro est faible.

Nous parcourûmes les rues aussi vite que le permettaient les jambes de Peter, qui ne pouvait bien entendu pas me suivre à vitesse normale. Soudain, un cri strident venu du ciel se fit entendre, et six griffons se posèrent devant nous, créant un véritable barrage. Instinctivement, le docteur voulut faire demi tour et fuir, mais ma main posée sur son épaule l'en empêcha :
- Ne bougez pas de là. Je vais en finir rapidement avec eux.
Pour toute réponse, il me regarda comme si j'étais devenu complètement fou suite à la chute. Mais je n'y fis pas attention. Déjà, je me tournais vers mes adversaires, dont je comptais bien faire de la poussière en quelques secondes. Serrant mes poings, j'intensifiai doucement mon cosmos :
l'aura turquoise m'enveloppa, faisant voleter mes cheveux. Reprenant une posture d'attaque, je m'écriai soudain :
- Rahhhh.... AURORA THUNDER ATTACK !!!

Lorsque mes bras s'abattirent, une vague de glace engloutit tous les griffons à l'exception d'un qui eut à peine le temps de s'envoler d'un coup d'aile. Ses congénères étaient morts, transi gelés par la glace en un clin d'oeil. Mais celui ci, plutôt que de fuir, sembla entrer dans une sorte de folie meurtrière, et nous chargea sans attendre. Je n'eus que le temps de pousser Peter à terre pour que nous puissions tous deux esquiver l'attaque en piqué de la créature. Celle ci se posa à quelques mètres, et je lui fis face, attendant qu'elle attaque. Après m'avoir détaillé durant quelques secondes avec son regard ambré, elle croisa mes yeux froids et sans expression, et soudain, me chargea sans prévenir. C'était précisément le moment que j'avais attendu. Baissant la tête, les yeux mi clos, je chuchotai à voix basse :
- Pauvre inconscient... DIAMOND DUST !!!

La poussière de diamant aussi aiguisée qu'une pluie de lames vint percuter de plein fouet le griffon lancé à pleine vitesse qui s'effondra à mes pieds dans une mare de sang, le corps recouvert d'écorchures. Puis, je me tournai à nouveau vers Peter qui était toujours à terre, et dont les yeux étaient écarquillés.
- Mais, qui êtes vous ? dit il simplement.
- Pas le temps de vous expliquer, répondis-je en le tirant par le bras pour le relever. Il faut reprendre notre route avant qu'un autre groupe n'arrive...



Dernière édition par Kappa le Mer 31 Aoû - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Boston] Attaque des griffons noirs   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Boston] Attaque des griffons noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Amérique-