RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 La chute d'un héros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: La chute d'un héros   Ven 24 Juin - 18:07

Arrow Sanctuaire d'Athéna

Le cosmos était d’une barbarie et d’une férocité sans noms. Le Chevalier d’Or avançait à pas mesurés, sa silhouette à peine visible tellement son cosmos était imposant, émettant une lumière dorée aveuglante. A chaque pas son énergie dorée se déversait sur le sol alors que des éclairs quittaient ses membres pour aller se perdre dans les cieux. La concentration de cosmos était tellement puissante qu’au fur et à mesure que le Chevalier avançait, le monde derrière lui devenait cendres. Le sol se brisait. Les arbres se voyaient écrasés par une main invisible et implacable. La roche volait en éclat, dispersant des dizaines d’éclats surchauffés dans les airs. Mais cela, l’homme ne s’en rendait même pas compte, tellement son attention était concentrée sur une seule chose. Ses yeux embués de lumière lançaient des éclairs de haine alors que sa longue cape, aussi noire que son cœur, contrastait avec l’éclat de son Armure d’Or aux agréables courbes royales. On sentait une énergie incalculable, un cosmos infini… Et infiniment agressif. Et bien que l’homme soit entouré de lumière, une lumière tellement aveuglante qu’elle en paraissait salvatrice, capable de détruire à elle seule toute l’obscurité du Monde, son cosmos était emprunt d’une note d’obscurité. Légère mais palpable, l’aura était souillée par la vengeance dans son état le plus pur, le plus malsain.

Lorsque le Saint arriva près de la Grande Porte, une demi-douzaine de gardes tentèrent de s’interposer. Le Saint ne leur octroya pas un regard. Il y eu une brève lumière, et les sombres soldats tombèrent d’un commun accord, leur cadavre heurtant le sol dans un bruit sec. Le Saint stoppa devant la porte, levant les yeux pour toiser la gigantesque bâtisse de pierre noire, dont les fenêtres étaient comme autant de bouches menant tout droit aux Enfers.

« Rochel du Griffon !!!! Viens faire face à ta mort !!!! »

L’homme utilisa son cosmos pour augmenter le son de sa voix à tel point que la Cathédrale trembla. Le Saint sentait les regards posés sur lui, mais les Spectres qui l’observaient étaient pour lui comme autant d’insectes insignifiants indignes de ses Crocs. Seul le Juge du Griffon assouvirait sa soif de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Dim 26 Juin - 1:12

Arrow La Toloméa

La cathédrale était maintenant déserte; tous les spectres inférieurs l'occupant venaient de se faire exterminer par l'être qui débordait de rage et de haine à l'entrée de l'édifice du sombre monarque; son cosmos reconnaissable entre mille était taché d'une couleur ténébreuse que lui avait laissé le juge du Griffon lors de la Guerre Sainte où le lion d'or connut la défaite face au spectre de la Noblesse; et la honte d'être en vie par la pitié de celui-ci.Un souffle d'air chaud traversa toute la cathédrale avec fureur comme le souffle d'une créature mythique annonçant son arrivé; puis ce fut un monumental couloir de feu qui sortit de la noire battisse d’Hadès; projetant le Saint du Lion en arrière par la férocité et la surprise d'une tel offensive alors que les flammes creusèrent le sol avec le choc comme un chemin pour indiquer au chevalier du Lion qui était l'auteur d'une telle attaque.

Une forme au cosmos flamboyant tel un brasier furieux se dessinait à l'intérieur du bâtiment alors que plusieurs plumes noires le quittèrent en volant : Un homme vêtu du costume de celui qui jugeait les morts sorti lentement; laissant le vent pousser ses long cheveux blanc alors qu'il s'approchait peu à peu du lion fou de fureur et de rage par l’humiliation subit à sa personne.

"Tss... Qu'es tu devenue Jacen ?"


La voix semblait moqueuse; toutefois pour le spectre du Griffon ce ton n'avait pour but que de cacher son état actuel: le cosmos du Lion d'or dépassait le sien de très loin alors que Rochel n'avait ni son surplis ni la force suffisante pour espérer le vaincre... La haine du chevalier d'or était si papable dans l'air: à se demander si cet être était un vraie chevalier d'Athéna. Pour Rochel: ce n'était qu'un homme en colère.

"Sais tu au moins pourquoi tu veux me tuer ? Par ce que je t'ai laissé en vie ?"

Le combat aura lieu malgré les mots du spectre et son issus ne faisait aucun doute pour Rochel: il allait rencontrer la mort aujourd'hui. Cependant c'était mal connaitre le spectre infernal que de penser qu'il se laisserait mourir comme ça; le Griffon avait encore une dernière tache à accomplir avant de retourner au royaume des morts: il devait influer sur le destin du lion d'or à présent.

Laissant affluer son cosmos autour de lui; Rochel se tenait prêt au combat.


Dernière édition par Rochel le Mar 28 Juin - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Mar 28 Juin - 11:02

Il était là. Le Griffon était arrivé. Son ennemi le plus féroce, l’homme qui occupait ses pensées depuis des mois se trouvait devant lui. Et malgré son imposante stature et son regard de braise, il n’était qu’une proie, un être qui était déjà mort mais qui ne le savait pas encore. Les Crocs de Corell vibraient d’impatience et d’excitation, à l’idée de briser cet homme, lentement, avec le plus de souffrance possible. Le sourire carnassier qui était apparu sur le visage du Chevalier du Lion à l’arrivée de son ennemi se transforma en un rictus de haine absolue lorsque le mot « Jacen » fut prononcé. Qui plus est, le Lion nota que son ennemi n'avait même mas revêtu son Surplis, se contentant d'une longue cape d'ébènes. Corell grinça des dents à l'idée que le Juge n'osait même pas mettre son armure pour affronter un homme tel quel lui. Cela mériterait encore plus de souffrances.

Lentement, le Saint au cosmos aussi flamboyant que destructeur, électrisé par la vengeance s’approcha du Juge des Enfers. Il ne s’arrêta qu’à une trentaine de centimètres de lui. Leurs cosmos s’entrechoquaient, se repoussant mutuellement… et naturellement. La lumière se mélangeait à l’obscurité entre deux des plus puissants être vivants sur cette Terre. Le Bien et le Mal, dans leur forme la plus pure, se regardaient avec intensité. Le plus étonnant, c’était que le regard le plus sombre n’était pas celui du Spectre…

Au bout de longues secondes où les deux hommes s’évaluèrent à portée de main et où leur cosmos détruisaient peu à peu l’entrée de la Cathédrale, faisant remonter les roches vers les cieux, fendillant le sol jusqu’à des dizaines de mètres de profondeur et levant de violents vents, le Saint brisa le silence de mort.

« Tu m’as laissé en vie alors que j’avais obtenu la mort que je désirais le plus… Tu as violé la chose que je protégeais le plus au monde : mes souvenirs d’elle. Tu m’as volé mon identité. Et à présent, tu t’en targues… Et tu oses te présenter à moi sans ton Surplis!!!! »

Tout au long de son monologue, le Lion avait gardé ce rictus de haine qui semblait prendre partie intégrante de son faciès. Sa voix, auparavant rude mais chaude, était à présent râpeuse et sinistre. Son regard n’était plus qu’un abîme d’obscurité sans fins, miroir de son cœur, où seuls survivaient sa colère et sa haine.

« Jacen n’est plus. Je suis Corell, le Chevalier d’Or du Lion. Et je vais prendre plaisir à t’anéantir. Je vais réduire à néant ton existence, comme je l’ai fait pour le Garuda. »

Le Saint leva haut la main gauche, paume tournée vers le ciel. Au même instant, une colonne de lumière unique faisant une peu plus d’un mètre de diamètre émergea de sous le Juge des Enfer, qui disparut partiellement dans la colonne de lumière destructrice. Alors, le Lion fit un mouvement de balancier, baissant son bras gauche pour mieux frapper du droit.

« Meurs !!!!!! »

LIGHTNING BOLT


Le poing frappa en plein cœur du Juge du Griffon, déployant une colonne d’énergie dorée qui dévora le Spectre comme les Crocs du Lion dévorent leur proie, traversant son corps de part en part. De l’attaque du Lion émanaient des dizaines d’éclairs qui vinrent frapper le corps de Rochel, l’électricité faisant apparaître parfois son squelette, alors que le corps du Juge était repoussé vers l’arrière. Le Lion d’Or, dont le regard appartenait plus à la bête assoiffée de sang qu’à l’homme protecteur d’Athéna, s’approcha de son ennemi juré, toujours plus menaçant.


Dernière édition par Corell le Mer 29 Juin - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Mar 28 Juin - 14:04

L'heure était venue. Le derniers combat du spectre Rochel venait à sa rencontre nimbé d'un cosmos rugissant la fureur et la haine. D'un pas souple et silencieux, le juge des Enfers s'avança en direction de l'être à qui il avait donné naissance par le seul fait de l'avoir laissé en vie il y avait quelque lois à peine; lors de la guerre sainte où il avait façonné sa légende au sanctuaire sacrée avec le sang des Chevaliers d'or. Avec le sang de celui qui aujourd'hui voulait prendre sa tête.Le cosmos de Rochel se déployait avec force autour de lui en réponse au cosmos sauvage du Lion; tel un phénix infernal le cosmos affaiblit du spectre de la noblesse brulait avec une flamme décuplé, avec une tel intensité que le cosmos de Corell ne surplombait plus le sien mais maintenant l'affrontait tel deux vagues d'énergie continue de flamme et de foudre alors que le juge du Griffon se stoppa devant celui qui voulait sa vengeance et sa vie.

Le sol commençait alors à se craqueler de part en part alors que leurs deux puissances s'affrontait dans un combat féroce: l'intensité de leurs deux cosmos surpuissant balafrait le sol d'entaille de plusieurs mètres de profondeur, les pierres et autre débris de la cathédrale se soulevait dans les airs avant de se retrouver en poussière par la pression des deux hommes, le ciel lui même se couvrit le visage à la vue de leurs déferlement de cosmos:comme lors de leurs premiers combat.Le regardant droit dans les yeux; le juge du Griffon esquissa un sourire à la vue de l'âme du lion d'or: elle était si sombre, si noir, complétement empoisonné par sa cuisante défaite lors de leurs affrontement. Il n'avait d'un saint que l'apparence; il ressemblait à présent à un démon sorti du plus profond de l'enfer s'amusa le spectre alors que Corell lui lança la raison de sa venue ici. Le sourire mauvais du spectre ne fit que s’agrandir un peu plus alors qu'une pensée lui vint: Si je l'engloutissait un peu plus dans le monde de noir et blanc ?

"Seulement pour ça ? je te trouve bien égoïste pour un saint. Tu réclames ma mort seulement pour toi alors que de ma main l'un des tiens à péri; et cela n'est autre que de ta faute Jacen."

Le ton du spectre devenait un peu plus acéré alors que celui du saint s’obscurcissait lentement tandis que la puissance de leurs deux cosmos montait en fléche: se transformant littéralement en deux gigantesque murs de feu et d’éclairs. L'un rougeoyait d'une flamme obscure alors que la foudre dorée caractéristique du lion d'or s'assombrissait peu à peu.
La main levé au ciel de Jacen sonna le début du combat lorsque qu'un déferlement de tonnerre s'abattit sur Rochel: l'heure du combat avait sonné.

Les flammes de la violence l’entourèrent quand un pilier de foudre s’abattit sur lui dans un rugissement de rage du tonnerre avant que Corell n'envoie son poing sous la forme d'une boule de feu dorée contre lui; la main gauche du juge vint stopper le poing de Corell instantanément avant de délivrer une effusion de flamme noir: tel une nuée d'aigle attaquant le lion de part en part alors que son énergie traversé le Griffon sans que celui-ci ne puisse trouver parade à cette attaque.

Intensifiant grandement son cosmos ardent: Rochel arrêta la progression de l'éclaire dans son corps avec une certaine grimace de douleurs; le lion avait bien changer... Peut être assez maintenant.... Mais Rochel reprit le sourire en se redressant comme si de rien n'était face au lion alors que son corps lui hurlait de se mettre en boule et rouler sur le sol. Jetant un oeil sur le bras qui avait arrêté le poing du lion il s’étonna presque de le voir ensanglanté avec les vaisseaux sanguin éclaté: il avait perdu pas mal de sa puissance et savait qu'il ne ferait pas longtemps le poids face à Jacen...

Seulement il n'allait pas se laisser mourir sans se battre: d'un mouvement rapide le rendant invisible à la lumière pendant un minuscule instant; le poing gauche de Rochel percuta violemment la mâchoire du lion en laissant bruler son cosmos de flamme furieuse.

"Tu penses pouvoir prendre ma vie avec si peu de force ? Tu veux me voir mourir car je t'ai prit tout ce qui te restait ? Si tel est le cas alors attend que je tue ta "Jaina" car tu es tout sauf convaincant Jacen. Que dirais ton maitre ?"

Le genoux du Griffon vint rencontrer le ventre du Lion d'or avant que le coude droit de Rochel ne s'écrase sur sa tête dans un fracas sonore: le casque de Corell venait de se briser en même temps que le coude du juge; grimaçant légèrement il envoya son genoux dans le visage de son adversaire avant de faire un tour sur lui même pour décocher un coup de pied retourné qui expédia Corell dans un arbre après un impacte de flamme.

Levant son bras blessé en l'air; soutenant son coude brisé avec l'autre bras: une boule rougeatre apparu aussitôt dans sa main gauche, elle se gorgea de son cosmos avant de se transformer en énorme soleil de puissance.
Le juge devait jeter toutes ses forces dans la bataille afin que Jacen ne remarque pas qu'il n'était plus aussi fort qu'avant, ce qui n'était pas son cas; bien au contraire.

"Viens me tuer si tu le peux vraiment pauvre chaton! Vas y je n'ai même pas prit la peine de revêtir mon surplis quand j'ai entendu ton rugissement ! Si tu ne le fais pas je prendrais mon temps pour retrouver celle que tu aimes... Je prendrais mon temps avec elle..."

Le masque de vanité et de sadisme du Griffon se renfonça à l'instant où le visage de Corell changea d'expression.

"C'est ça ! Hais moi ! Déteste moi si tu veux avoir la force de me vaincre ! Fais le ou je me ferais un plaisir d'enterrer ton aimée avec ce qui reste de ton maitre !!!"


Le juge lança l'unique orbe infernal sur son adversaire: le noyant sous un océan de feu.
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Mer 29 Juin - 17:17

Eclairs et flammes ardentes s’entrelaçaient avec fracas devant la Cathédrale d’Hadès dont les murs se fissuraient sous la pression des deux énergies colossales qui se mesuraient. Les ciels c’était recouvert de nuages noirs crépitant de Foudre et ne laissant plus passer la lumière du soleil, offrant au paysage une lueur fantomatique et malsaine. Les deux hommes semblaient de force égale. Pourtant, le Griffon déçu Corell en recevant douloureusement son Lightning Bolt. Certes l’arcane pouvait aisément tuer un Spectre d’un seul coup, mais elle manquait cruellement de puissance contre un Juge… Le Lion souhaitait prendre son temps avec son plus grand ennemi, laisser celui-ci souffrir le plus longtemps possible avant de prendre sa vie. S’il avait pu, il aurait volontiers laissé Rochel se vider de son sang à même le sol tout en le brutalisant, songeant à des techniques de torture permettant d’emmener les prisonniers à la limite de la mort, pour mieux les guérir, et continuer, apportant un cycle sans fin de souffrance physique et spirituelle. Des techniques dont il détestait auparavant la nature au plus haut point, dont il avait refusé de s’approcher. Il le regrettait à présent, tant sa haine envers Rochel était palpable. Mais ses techniques de combat étaient simples et brutales, il ne disposait pas de la faculté de certains Chevaliers à faire souffrir leur adversaire durant de longues périodes, comme le Chevalier d’Argent de la Lyre avec son envoutante musique, ou le Chevalier d’Or du Scorpion et ses horribles piqûres. Dommage. Pourtant en voyant la réaction du Juge du Griffon, il fut légèrement déstabilisé de le voir réagir aussi mal à une attaque aussi simple.

Surpris, mais aussi désireux de tester son adversaire, il laissa Rochel le frapper, tout d’abord au ventre, puis à la tête, ce qui fit tomber son casque. Les attaques étaient pathétiques. Le cosmos qui transitait dans le corps du Chevalier du Lion était tel qu’il ne sentait rien, qu’il ne reculait même pas. Lorsque le Griffon tenta de lui envoyer son genou dans le visage, le Lion, lassé de ce petit jeu, bloqua le genou du Juge sur place avec une main chargée de cosmos doré. Les deux hommes restèrent immobiles une brèves secondes, suffisamment de temps pour que Rochel puisse distinguer le faciès de son adversaire, reflétant la colère et la pitié. Le Lion semblait lutter pour ne pas cracher sur son adversaire. Son regard était comme fou, empli d’une folie maladive de d’anéantissement.

« Comment ai-je pu perdre face à toi… Tes coups ne feraient pas trembler un insecte. Tu n’es rien face à moi. »

D’une poussée de cosmos polarisée dans sa main, le Lion repoussa son adversaire sur plusieurs mètres en arrière sans avoir à bouger. Telle une bête apportant le jugement dernier, le Lion s’approcha du Juge, plus menaçant que jamais. Ses éclairs étaient aveuglants, mais ne portaient la lumière que dans la forme. Car c’était la Mort qui s’approchait à présent de Rochel, pas un Chevalier Sacré. Le Juge généra alors une boule rougeâtre dans sa main, rappelant ses Corona Blast, qu’il lança contre le Chevalier d’Or. Le Saint se contenta de lever un bras devant lui. De son avant-bras émergea quantité d’éclairs qui vinrent s’entrechoquer continuellement devant lui, formant une toile de lumière de la forme d’un bouclier d’un mètre de diamètre qui protégeait la majeure partie du corps du Lion. La quantité d’éclairs était telle qu’on ne pouvait distinguer le Chevalier au travers.

LIGHTNING SHIELD


La boule de feu de Rochel se brisa sur la barrière de lumière sans même faire ployer celle-ci. La boule se disloqua en un instant, toute son énergie se diffusant vers l’extérieur pour se perdre dans les airs. Corell rabaissa son bras, ne laissant voir aucune séquelle de l’attaque de Rochel. Le Lion semblait avoir gagné en puissance… Et avoir acquit de nouvelles techniques. A voir son visage, déformé par ses sentiments, les paroles du Juge avaient fait mouche.

« Tu ne toucheras pas à un cheveu d’elle !!!!! Je te tuerai avant !!!!! Je vais prendre plaisir à détruire ton existence !!! »

Le Lion d’Or serra le poing avec une telle intensité que des gerbes d’éclairs en émanèrent. Sa concentration en cosmos était telle que ses cheveux étaient repoussés vers le ciel et que ses yeux devenaient lumière. Un gigantesque Lion apparut derrière lui, grondant de fureur et du désir de tuer.

« Je te le redis!!! Je ne m'appelle pas Jacen !!! »

LIGHTNING PLASMA


Le poing du Lion frappa. Le monde devint ténèbres, où apparurent des milliers de raies de lumière qui vinrent frapper le Juge des Enfers de tous les côtés, striant les cieux de cosmos, déchirant le corps du Spectre. Corell prit plaisir à ressentir la souffrance de son adversaire pris dans les Griffes du Lion, et s’acharna sur lui, y influant tout son cosmos. Il frappa, encore et encore durant un laps de temps paraissant interminable, son appétit de sang restant inassouvi. Depuis la Guerre Sainte, le Lion avait pris de longues heures d’entrainement pour améliorer la technique, la rendant plus longue et plus puissante qu’auparavant. Il aurait pu la tenir éternellement, frappant le corps de Rochel jusqu’à que ce dernier redevienne poussière… Mais il se retint. Il devait voir la souffrance de son ennemi, savourer ce moment pour devenir plus puissant encore. Sa colère et son contentement face au Griffon subissant ses coups augmentait son cosmos comme jamais auparavant, lui donnant des sensations de perfection, de liberté et d’accomplissement grisantes, comme s’il atteignait des sommets de maîtrise de son cosmos… Et cela lui plaisait énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Jeu 30 Juin - 14:35

*Je ne peux pas gagner...*

Pensée vraie du spectre de l’étoile céleste de la Noblesse à l'instant où le jour se déchira dans une pluie d'étoile à la vitesse de la lumière: à l'instant où son poing percuta le visage de Corell... A l'instant où son genoux fonça en direction de l'armure d'or du Lion avant que celui-ci ne l'arrête d'une décharge de cosmos dorée... A l'instant où le chevalier d'or du Lion réduisit à néant sa main gauche qu'il avait mit en parade face à la plus minime de ses arcanes.
L’issue de ce combat perdu d'avance s'était juste précisé . Rochel du Griffon; le spectre que tous considérait dans le monde comme le plus puissant serviteur d'Hadés, le boucher des Chevaliers d'or et fléau du sanctuaire d'Athéna. N'avait à présent plus aucune chance de victoire dans la bataille qui l’opposait pour la dernière fois au chevalier d'or du lion; peut être n'avait-il jamais eu la moindre chance de remporter ce combat ?

Le poing du Lion fusait de tous les cotés, fracassant son corps à un millier d’endroits à la fois: déchirant sa cape, brisant ses os, versant abondamment le peu de sang qu'il lui restait alors que de multiple coupure apparaissaient sur son corps. Le juge ne faisait strictement plus le poids dans ce combat qui se changeait lentement en séance de torture: son cosmos n'était plus qu'une étincelle dans l'immensité du chevalier d'or, son surplis ne protégeait pas son corps, ce qu'il restait de sa force légendaire avait été drainé sous son ordre pour que sa subordonné accomplisse sa mission avec ce qu'il restait de son pouvoir; Rochel était au plus mal sous la pluie de coup de l'Athénien qui contrairement à lui: semblait gagner en puissance à chaque seconde.

Rochel fut expédié en arrière par le dernier coup de son adversaire; creusant un profond trajet dans le sol par la violence de celui-ci. Le juge rouvrit les yeux avec douleurs; à croire que son adversaire s'amusait avec lui; d'un revers de sa main endolorie il s'essuya le front couvert de sang alors que ses yeux fixaient son adversaire avant d'arriver à une conclusion que sa vision lui avait déjà montré: Jacen venait de sombrer dans la folie, corps, âme et cosmos dans sa démence vengeresse. Pour les hommes de leurs trempes; la folie donnait de la force... Hors Corell était fou à lier à présent. Ce n'était plus le saint qu'il avait affronté à la dernière GS; il devenait lentement quelque chose de plus noirs, de plus grave... Voyons voir où le juge presque mort pouvait le pousser.

"C'est... Tout... ? Franchement tu me déçois Jacen... Tu es toujours le pauvre gamin amoureux... Que j'ai vue en toi... Tu caches ta détresse par... Le sang... Le mien... Celui du Garuda.. Celui de ton maitre... Hahaha..."

Rochel cracha une gerbe de sang sur sa chemise en essayant de se relever; tremblotant son regard malsain ne quittait pas celui du Lion.

"Regarde moi... Regarde toi ! Tu es pitoyable: tu hurles ma mort et je suis toujours là ? Je suis sans mon surplis, j'ai perdu presque tout mon pouvoir, je suis blessé, je suis fatigué et tu n'arrives toujours pas à me tuer ? Je ne suis plus le spectre que j'étaie et toi n'arrives pas à prendre ma vie ??? Tu as déjà perdu JACEN ! Tu voulais le juge qui t'a humilié lors de la Guerre Sainte ? Il est déjà parti ! Je ne suis plus que l'ombre de moi même petit lion. JE T'AI PRIT TA VENGEANCE JACEN !!! JE TE LA REFUSE!"

Rochel semblait hilare alors que sous son masque de sadisme s'était bien le contraire... Mais il pouvait encore faire s’assombrir le lion; il pouvait encore le plongé dans la folie...

"Je te refuse ta Vengeance... Tu es arrivé trop tard... Je t'ai déjà tous prit"

Le cosmos de Rochel s'éteignit alors pour de bon; le vent souleva ses cheveux ensanglantés alors que son sourire s'agrandissait.

"Ton identité... Tes souvenirs... Ton honneur... Et maintenant ta vengeance... J'ai déjà gagné..."

Sur ses mots Rochel se retourna et partit en Direction de la cathédrale d'Hadés; comme s'il avait gagné le combat alors qu'il savait bien qu'il ne franchirais pas le seuil du lieu maudit.


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Ven 1 Juil - 19:13

C’était un Griffon brisé qui s’en retournait vers la cathédrale, la démarche lente et incertaine. Tout son corps était brisé. Il tenait debout par sa seul volonté, et la le peu de cosmos qui lui restait. Il n’était plus rien de l’homme qu’avait connu le Lion… Hormis cette capacité de le rendre hors de lui. Rochel avait fait mouche, et il le savait très bien. Pourtant, il n’y eut ni explosion de cosmos, ni répartie cinglante. Le Lion ne bougea pas d’un poil, sa pitié et sa haine envers le mourant se déversant dans le cosmos.

Au bout de quelques instants, le Lion leva une main, et utilisa une faculté dont il avait rarement recours. Il se contenta de fermer le poing. Aussitôt, Rochel stoppa son avancée. La douleur déforma ses traits, alors qu’il levait une main vers son cou, tentant désespérément de retirer cette pression invisible qui s’acharnait sur sa carotide. Bien vite ses yeux furent injectés de sang alors qu’il commençait à suffoquer. D’un doigt, le Lion utilisa ses facultés télékinétiques pour soulever le Juge des Enfers dans les airs, et l’amener lentement vers lui, savourant chaque instant de souffrance de son ennemi. Il stoppa Rochel à seulement quelques centimètres de lui, de façon à ce que Rochel voit son visage, ses yeux de braise où la haine était seule présente, sou sourire suffisant barrant ses lèvres. Son plaisir malsain devant cet homme proche de la mort était palpable. Il resta quelques secondes sans rien dire, laissant à Rochel l’opportunité de voir son reflet cadavérique dans ses yeux et sur son armure, puis murmura doucement, laissant à peine l’opportunité à Rochel de l’entendre.

« Je pourrais dire que te tuer est mon devoir… Tu es un ennemi bien trop puissant, et toi comme moi savons que je suis le seul capable de t’arrêter… Je pourrais dire qu’Athéna guide mes gestes, et que je ne vis que pour la Paix et la Justice. »

Son sourire s’élargit, devenant de plus en plus malsain… Et joueur. La pluie commença alors à tomber sur les deux hommes, comme si la Nature elle-même pleurait face à cette scène.

« Mais nous savons tous les deux que ce serait faux, n’est-ce pas ?... »

Agissant volontairement lentement, savourant chaque râlement de souffrance de Rochel, appréciant la vie quittant son corps, Corell, ne quittant pas un seul instant le regard embué de sang de son adversaire, posa une main sur le cœur du Spectre. Il s’approcha alors, s’en allant murmurer à son pire ennemi ces derniers mots.

« Tu ne m’as pas tout volé, Rochel… Regarde… »

De la main du Lion partit une colonne de cosmos, si puissante, si concentrée, qu’elle perfora de part en part le corps du Griffon, rappelant le Lighnting Bolt qu’il avait lancé au début du combat. Le corps de Rochel, maintenu par le mental du Chevalier, ne bougea pas, hormis les convulsions de la mort. Car rien ne résista aux Crocs du Lion, dernière et unique chose que Rochel n’avait pas pu voler au Saint. Son cœur brûla, ses os devinrent poussière, ses fluides vitaux bouillirent jusqu’à se transformer en vapeur, les tissus fut calcinés. Il ne restait plus rien du Griffon, à par un corps transpercé, un trou énorme à la place du cœur. Et dans le silence qui s’ensuivit, alors que la mort emportait le Griffon, seul le léger rire mesquin du Lion se fit entendre.

« Corell du Lion. »


Ce furent les derniers mots que Rochel entendu, avant que la Mort ne l’emporte. D’une pensée, le Chevalier d’Or expédia le cadavre du Spectre à terre, le laissant tel un détritus dans le sol boueux. Il jeta un dernier regard à la Cathédrale de ses yeux jaunes imbibés de sang, reflétant sa folie et la noirceur de son âme, bien éloignés de la jolie couleur verte habituelle de ses iris. Sans un mot, il s’en retourna alors, s’éloignant des Enfers, l’averse couvrant le bruit de ses pays, sa longue cape noire dissimulant son armure.
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1196
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Sam 2 Juil - 16:54

Arrow La 4ème sphère, Giudecca

S'acquittant de la tâche qu'il s'était lui-même confié, Oneiros parvint à la cathédrale très vite. C'était un bâtiment détruit et l'odeur de la mort y régnait encore. Des pierres brisées, des murs fracassés, telle était la force d'un chevalier d'Athéna poussé par la haine. N'avait-il pas honte celui qui avait défié l'ordre de Zeus ? Était-il vraiment sans scrupule ? Bien évidemment, dans sa grande bonté, Athéna ne le punira pas pour cet affront. Qu'elle est bien sotte ! Marchant à travers les décombres de la cathédrale, Oneiros finit par en sortir, une pluie agaçant tombant sur son armure fit naitre sur son visage un sourire mesquin. Le bruit de ses pas dans la boue aurait aussitôt fait de le faire remarquer mais il n'en avait que faire, il n'était pas venu ici pour combattre, il était juste venu chercher ce chevalier afin de le faire patienter en attendant l'arrivée du juge.

C'est alors que quelque chose attira l'œil d'Oneiros, quelque chose de vide. Il baissa alors le regard et vit à ses pieds le corps du spectre qui venait de se faire tuer. Le regardant attentivement, le dieu eut une série de pensées négatives à son sujet mais se releva et passa son chemin, laissant le corps dans la boue qui pourrait le recouvrir.

*Pathétique...*

Marchant toujours à son rythme sous cette pluie battante, il aperçut enfin l'invité d'honneur de Dame Perséphone. Qu'est-ce qu'Oneiros pouvait bien faire pour le faire patienter ? Un combat ? Non, pas la peine, il n'en avait guère envi et il n'était pas venu pour ça. Un jeu ? Non, ce saint n'est surement pas très amical s'il a réussit à vaincre ce juge. Pourquoi pas un rêve ? Se saisir de l'âme du saint serait une chose bien difficile à réaliser, cela aurait aussitôt fait de l'énerver et d'entraîner un combat. Bon, il ne restait à Oneiros qu'une seule solution afin de faire patienter ce chevalier de l'espoir. Ils semblaient si fier de porter ce titre... Oneiros s'arrêta tout en sachant très bien que le chevalier avait déjà dut remarquer sa présence.

-Eh bien, eh bien...Tu t'es laissé entrainer pour mettre notre cathédrale dans un tel état. Non seulement la cathédrale mais aussi un juge des Enfers. Je me permet de te féliciter jeune chevalier, bien que je pense que ce spectre n'avait pas toute sa forme. Oh, j'en oubli la politesse, mais je vais te laisser faire en premier, après tout, l'invité est roi. Comment te nommes-tu saint de l'espoir ?

Il était vêtu d'un cape noir qui cachait aisément son armure de dos mais, de part son cosmos, on pouvait aisément deviner qu'il s'agissait là d'un chevalier d'or...mais lequel était-ce ? Projetant rapidement son esprit aux Enfers, il essaya de trouver Ivictus mais le simple fait de ressentir son cosmos lointain donnait une idée au dieu de sa position.

*Je le fais patienter pour toi, juge, nous l'escorterons tout les deux à la Déesse Perséphone, mais dépêches-toi, je ne souhaites pas combattre maintenant.

Il avait adopté un air songeur au risque de tout faire comprendre au chevalier mais avait très vite retrouver le sourire désagréable qu'il avait. Chaque goutte tombant sur son armure l'agaçait de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Dim 3 Juil - 1:44

[Arrow 3ème Sphère: La Toloméa]

Dés qu’il avait sentit les prémices du combat, il avait accourut, traversant tout les Enfers pour se rendre à la surface. Puis il avait déchiré l’espace à l’endroit voulut pour parvenir à son but. De fait à présent, l’espace se tordit un instant, avant de se craqueler et de se fendre pour laisser une tête blonde sortir, bientôt suivit d’un corps au complet, ainsi que la boule de poil qui l’accompagnait. L’enfant regarda alors autour de lui et s’aperçut qu’il était à l’intérieur de la cathédrale, sauf que le combat se déroulait à l’extérieur!! Aussi proche qu’il était à présent, il pouvait en ressentir toute la violence, ce qui le paralysa un instant sur place, avant qu’il se reprenne avec un frisson. On ne saurait dire si c’était un frisson de peur instinctive, ou de plaisir fou, sûrement quelque part entre les deux. Car l’enfant avait à la fois peur de la puissance de la haine qu’il ressentait, mais était également excité par les cosmos monstrueux qui se battaient entre eux. Alors il fit un premier pas, puis un second, avant de se mettre à courir en direction de la grande porte restée entre ouverte, ses pieds nus résonants sur le carrelage.

Il les voyait, les deux silhouettes qui étaient en train de se battre, mais eux l’avaient-ils seulement vu ou ne serait-ce que sentit? Il en doutait fort, son cosmos étant littéralement étouffé par celui des deux autres… Ce fut une colonne de lumière qui le stoppa net en l’éblouissant à tel point qu’il mit ses deux bras devant lui pour se protéger et ne pas devenir aveugle. Lorsqu’il regarda à nouveau les deux combattants, ils étaient en train de se taper dessus; il en profita donc pour aller se cacher derrière l’une des grandes portes pour observer le reste du combat en toute tranquillité. Et ce qu’il vit fit bondir son sang dans ses veines. Son Maître était en danger de mort… Devait-il intervenir? Sans doute, mais il y eut une chose qui le fascina à tel point qu’il en laissa le juge se faire tuer.

Lorsqu’il posa les yeux sur lui et qu’il le détailla, il sentit son cœur commencer à battre plus vite, du moins le cœur que son âme avait créé. Sa respiration s’accéléra peu à peu et il ne put détacher son regard de cet homme qui resplendissait de milles feux au milieu de la nuit. Plus que la haine, ce fut la folie et le sadisme qu’il put lire dans ses yeux et ses gestes qui le fascina plus que la puissance qu’il avait ressentie. Sven ne bougea pas, pas une seule fois alors que le Griffon se faisait malmener, il venait d’oublier l’existence de ce dernier, son monde ne se résumait qu’a l’homme à l’armure d’or. Il voulait aller le voir, mais il devait se retenir encore un peu sous peine de mourir à son tour, et ça il l’avait bien compris… Or il ne voulait pas connaître une deuxième fois la mort aussi rapidement. Alors il attendit et assista au spectacle désolant de la mort de son maître.

Lorsque le corps calciné retomba à terre, Sven le suivit des yeux également, son sang bouilla un instant de rage et il faillit se jeter sur son adversaire, mais il n’en fit rien lorsqu’il posa de nouveaux les yeux sur ce dernier. Et alors que ce dernier se retournait et commençait à s’en aller, l’enfant sortit de sa cachette et s’approcha du corps meurtrit de son maître. N’étant vêtu en tout et pour tout que d’un simple pantalon de toile et d’une petite chemise blanche –à la manière de son maître-, il fut rapidement trempée jusqu’au os par la pluie. Il contempla un instant le corps à ses pieds, lui rendant hommage à sa manière avec un silence solennel. Puis la tête blonde se tourna vers un point de lumière à terre, et ses yeux vairons se posèrent sur le casque en or. Avec délicatesse, il le prit entre ses mains d’enfants et commença à prendre la même direction que le Chevalier d’Or. Il le rattrapa assez rapidement sur le sentier de la forêt.


-Hey, l’interpella-t-il assez fort pour être entendu malgré la pluie.

Il s’arrêta et attendit que l’homme se retourne vers lui. Dans le regard du jeune loup brillaient une multitude d’étoiles d’admiration non feinte. Vraiment, il admirait cet homme, la façon dont il jouait avec sa proie le fascinait au plus haut point. Lorsqu’ils furent face à face, l’enfant le détailla de plus prés, ses cheveux châtains qui lui collaient au front à cause de la pluie, ses yeux jaunes injectés de sang qui le faisait passer pour un animal prêt à bondir sur sa proie. Un nouveau frisson parcourut son jeune corps. Il se hasarda à faire un premier pas dans sa direction, gardant sur lui les mêmes yeux brillant.

-T’es qui? le questionna-t-il de sa voix cristalline.

Puis il continua à avancer, son cosmos toujours étouffé par celui de l’homme qu’il avait en face de lui. Plus il s’en approchait, plus il devait lever la tête pour continuer à le regarder. Une fois qu’il fut assez proche, il s’arrêta et, le casque d’or toujours entre ses mains, il le luit tendit avec respect.

-Je crois que tu as oublié ça là-bas, lui dit-il.

Puis il continua à observer cet homme aux yeux jaunes, si semblables à son œil gauche qu’il s’en trouvait presque proche de cet inconnu. Il se passa un moment où il attendit de savoir si l’homme aller récupérer son bien ou pas. Puis, n’y tenant plus, il lui sourit, un grand sourire enfantin comme il savait si bien les faire.

-Moi plus tard, j’voudrais être comme toi!! lança-t-il soudainement avec une admiration non feinte.

Et le pire étant sans doute qu’il était sincère, vraiment… Il perçut au loin la présence du cosmos d’un autre homme. Mais il n’y fit pas attention et chassa bien vite cette information de son esprit. Actuellement son univers se concentrait uniquement sur l’homme à l’armure dorée.
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Dim 3 Juil - 21:59


« Corell du Lion. »


Le corps meurtri du juge infernal tomba lamentablement au sol suite au parole de son meurtrier; roulant sur lui même tel un déchet que l'on jette après utilisation par la force mental du lion sinistre, Rochel se retrouvât dos au sol dans la boue et la pluie: une pauvre loque sans la moindre étincelle de vie ni de cosmos; voila ce qu'il restait du plus puissant spectre de l'armée de l'empereur des Enfer... La pluie grondante redoubla d'intensité, noyant ce qu'il restait du cadavre du juge au cheveux long dans le sillon qu'avait creusé sa carcasse sanglante. Le spectre le plus redoutable de la Reine du Mekkai était mort; pourtant il avait un air étrange sur son visage détrempé de sang et de boue: il souriait... Oui Rochel du Griffon était en train de sourire dans sa mort.

Les derniers instants de Rochel du Griffon:

Le juge du Griffon ne s’était absolument pas débattue quand une main invisible vint lui prendre la gorge alors qu'il se dirigeait lentement vers ce qu'il restait de la cathédrale donnant sur l'une des nombreuses bouches menant à l'Enfer. Une forme prodigieuse enserrait sa gorge, l'obligeant à s’arrêter avant que cette même force ne le soulève du sol tout en renforçant une pression suffocante sur sa gorge. Malgré cela: le spectre de l'étoile céleste de la noblesse ne fit aucun mouvement, il n'essaya pas de se dégager; il ne se débattait même pas pour essayer de survivre quelque instant de plus; la question qu'il se posait alors qu'il approchait peu à peu des portes de la mort pour la seconde fois était: pourquoi ? Pourquoi continuer à se battre alors qu'il était déjà mort ? Le cosmos de Rochel s'était éteint, son corps souffrait de l'anémie provoqué par tout le sang qu'il avait perdu depuis son dernier combat où le chevalier d'or fou: Urio du cancer avait calciné une partie de son âme; coupant alors son lien avec l'étoile qui veillait sur lui. Rochel était déjà mort alors que Corell stoppa son corps à quelque centimètre de lui. Corell n'avait pas compris que l'homme qu'il haïssait de tous son être était déjà mort... Le juge était parti le sourire aux lévres: il avait gagné sur tous les tableaux. Il avait vaincu un saint d'une puissance prodigieuse et l'avait enfermé en Enfer, il avait donné une puissance insoupçonnable à celle qu'il considérait comme la plus à même de reprendre son flambeau; et maintenant il avait entaché à jamais l'âme du chevalier d'Athéna... Rochel mourut le sourire au lèvres, les yeux fermé de soulagement; seulement la mort n'en avais pas fini avec lui.


"Ne meurt pas..."

Le temps semblait alors s'arrêter autour de ce qui rester du spectre tandis que le monde se transformait en noir et blanc: arrêtant la pluie, arrêtant les protagonistes insouciant de ce qui allez suivre.

"Tu ne dois pas mourir... Rochel... Lève toi ..."

Une flamme bleuté apparue alors dans le trou béant situé dans la poitrine de ce qu'il restait du spectre infernal; la flamme vacillé faiblement tandis que les ténèbres devenaient légions face à lui tandis qu'une nouvelle couleur apparu lentement: une couleur rouge sang se diffusait autour de lui; traçant un cercle sanglant autour du cadavre.

"Rochel... Lève toi... Je te l'ordonne... Tu ne dois pas mourir... Lève toi... Rochel ! Tes maitres ont besoin de toi! Lève toi !"


Les yeux du spectre s'ouvrirent brusquement; faisant alors grandir la flamme à la place de son cœur tandis que le cercle de sang se transforma en pentacle à 5 branche sous le spectre mort. Les doigts de Rochel se refermèrent alors sur le sol avec force alors que son torse se relevait lentement, sa tête basculé en arrière comme si quelque chose tirait son corps pour qu'il puisse voir son interlocuteur. L'attraction provenait de quelque chose qui se matérialisait dans le voile d'ombre et de ténèbres: une forme gigantesque se propageait face au guerrier revenu en vie pensa le spectre au iris bleuté.

"Qui êtes vous ? Que me voulez vous ? Qui êtes vous pour m'interdire la mort ? "


Un rire caverneux résonna alors tandis que la forme ténébreuse s'avança vers lui; Rochel sentit une pression énorme venir de celle-ci: une pression écrasante essayait de le faire plier tandis que les liens invisibles qui le tenait essayait de le faire tomber à genoux. De toutes ses forces Rochel essayait de leurs résister; essayant tant bien que mal à faire bruler son cosmos éteint, seul la flamme dans son corps brulait avec plus d'intensité.

"Qui je suis mortel ? A toi de le deviner Rochel: sache que j'ai toujours été à tes cotés, je suis celui qui te suivait à chaque instant de ton existence; depuis le jour où tu m'as appelé de tes vœux alors que ta "prétendu" famille avait péri sous tes yeux quand tu te croyais encore humain, depuis que tu es devenu le spectre du Bénou en arrachant le cœur de ton prédécesseur, depuis tout le siècle où tu œuvrait pour le sombre monarque en tant que soldat. J'ai toujours été avec toi Rochel, je ne t'ai jamais quitté... Je ne jamais quitté des yeux mon oiseau de mort."

Un pentacle apparut soudainement sur l'ombre: un pentacle à cinq branche qui fit écarquiller les yeux du spectre tandis que la voix sombre reprit.

"Je suis fils de la nuit, je suis l'enfant des ténèbres, je suis celui que la mortalité redoute Rochel... Tu devrais être honoré que j'ai posé mon regard sur ta personne."

"Le dieu... de la mort... Thanatos..."

L'ombre se fit plus grande que jamais; libérant alors son cosmos divin autour du spectre de la noblesse tel un tsunami de puissance pour le faire plier: il ne réussit qu'a lui faire mettre un genoux au sol alors que celui-ci baissa la tête. Seulement cela ne dura pas.

"Que me veux tu Thanatos ? "

Le ton était direct et sans peur; même mort Rochel ne craignait personne si ce n'est sa Reine alors ce n'est pas un dieu qui allait le faire plier en entier.

"Aucune peur dans ta voix, aucun doute dans ton esprit... Tu m'as toujours plu Rochel. Tu es capable de tel prouesse que tu te crois aussi puissant que les dieux et pourtant: quand tu as su ta fin approchait; tu ne l'as pas fuis non... Tu lui as fait face."

L'impétuosité de Rochel fit surface alors que le spectre voulait savoir pourquoi le dieu de la mort l'avait convoqué ici.

"Que me veux tu ?"

Le rire de Thanatos revint alors; plus sinistre que jamais.

" Ce que je veux dis tu ? Je veux ta vie Rochel; je veux que tu vives !"

Rochel n'en crut pas ses oreilles alors que la phrase repassa plusieurs fois dans sa tête, essayant de trouver pourquoi ce dieu lui proposait une tel offre.

"Les Enfers ont trop besoin de toi pour que je te laisse mourir; quel gâchis que de perdre un être aussi puissant que toi Rochel. Je peux te rendre infiniment plus puissant, je peux te donner le pouvoir nécessaire pour assurer à jamais la protection de celle à qui tu as donné ta vie. La seul condition à ceux-ci est que tu vives à travers moi."

"Vivre à travers toi ? "

"Oui Rochel. Ton âme est brisé mais je peux la refaçonné avec la mienne. Tu gagneras alors le pouvoir d'un dieu: mon pouvoir ! Seulement tu ne seras plus maitre de ton corps; tu vivras à travers la mienne Rochel; grâce à ton corps la Reine Perséphone sera protégé.
Je te propose un pacte: accepte et ton corps recevra toute ma puissance; ton âme sera mienne mais ce prix ne te semble pas dérisoire en comparaison de ce que ton corps me permettra d'accomplir ? Si tu refuse je te laisserait au repos que tu inspires tant seulement la protection de ta Reine ne sera plus assuré: qui à part toi à la force de la protéger ?"


Rochel ne savait pas quoi dire: son ego était titillé par les mots de la divinité, son devoir par la force qu'il lui proposait; perdre son humanité pour protéger sa reine... Pour elle il était prêt à tous.L'ombre tandis ce qui ressemblait à une main ténébreuse au spectre; Rochel observa cette main en essayant de peser le pour et le contre de cette décision. Soit il se perdrait lui et ceux qui comptait pour lui, soit il perdait ceux pourquoi il s'était toujours battu toute vie.
Sa réponse ne se fit pas attendre plus longtemps: il attrapa cette main et le pouvoir qu'on lui proposait.

"J'accepte Thanatos ! Donne moi la force de protéger Perséphone et le Mekkai !"

Le rire du Dieu était plus terrible que jamais à cette réponse: un rire de victoire .

"Bien Rochel... Tu es à moi à présent !"


L'ombre engouffra alors le corps du spectre en son sein, pénétrant dans son corps par chacune de ses blessures tandis que la flamme dans sa poitrine semblait être parasité par la noirceur du dieu.

Dans le monde réel la scène ne se passait pas comme ça: le corps du juge était secoué de spasme d'une extrême violence; ses blessures se refermait tandis qu'un cosmos plus noirs que jamais entourait le corps de Rochel. Des nuages de fumées noires sortirent alors du sol avant de se transformer en une multitude de tête de morts grimaçant. Le cosmos noir attira ces mêmes âmes autour du corps qui se releva sur ses deux jambes par la seul force de ce cosmos noir dont les âmes invoqué par celui-ci se fondait sur chacune des partie du corps de Rochel: des épaulettes plus grandes que celle du surplis du Griffon naissaient sur ses épaules, son corps se retrouvait protégé de la tête au pied par une armure inspirant la peur à l'humanité toutes entière.
Puis le cosmos provenant de Rochel devint plus puissant que jamais: un gigantesque pilier de puissance partit du spectre jusqu'aux étoiles alors que pendant qu'une multitude d'aile apparaissaient dans son dos; les cheveux de Rochel raccourcirent avant de prendre une teinte argenté peu commune au hommes.

Pendant ce temps dans l'esprit de Rochel: la flamme bleue dans son corps avait presque disparu tandis que les ténèbres remplissait le vide dans son corps, dévorant ce qui restait d'humanité au spectre avant de prendre la forme d'un cœur noir.

"Maintenant ton corps est mien...AAAAh"

Le dieu sentit que quelque chose n'allait pas: un trou bleuté venait d'apparaitre dans son coeur noir, dans ce qui représentait en faite son âme qui venait de dévorer celle du spectre.
Celle ci se transforma alors en fissure sur le cœur noir du dieu.

"Comment fais tu ça misérable insecte ? Ton esprit était sensé se soumettre et mourir à ce stade... Pourquoi me résiste tu ?"


La voix de Rochel lui provint alors que son cœur s'embrasé avec une violence prodigieuse.

"Je ne laisserais personne se servir de mon corps! Je ne te laisserais pas faire ! Je protégerais ma reine ! Je protégerais les Enfers et pour ça je vais prendre ton essence, tes pouvoirs, ta force ! "

Les flammes de la violence brulaient avec une intensité des plus terrifiante alors que la noirceur de son âme venait se cacher dans la cicatrice que son âme recut lors de sa première mort; elle se retrouvait maintenant encerclé par l'âme de Rochel qui venait de prendre le dessus par sa volonté et son égo .

"C'EST MON CORPS ! MON ÂME ! JE NE LAISSERAIS PERSONNE CHANGER QUI JE SUIS ! JE SUIS ROCHEL !!!"


Le monde où Thanatos s'introduisit dans le corps de Rochel vola en éclat alors qu'il ouvrit ses yeux argentées sur le monde qui lui faisait face: Le dieu de la mort était maintenant revenue sur Terre.

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH"

Spoiler:
 

Rugit le nouveau dieu tandis que son cosmos titanesque se déploya sur l'endroit où tous se trouvait: les écrasant par sa puissance et sa pression divine.
Soudain le cosmos de Rochel s'apaisa lentement tandis que celui-ci se mit en marche dans la direction de Corell: un sourire satisfait au lèvre alors que l'ombre de sa Kamui s'étendait sur le lion d'or.

"Je suis de retour Mortel... Tu viens de commettre ta dernière erreur en criant vengeance contre ma personne: je ne suis plus Rochel du Griffon. Je suis Thanatos !"


Citation :
Rochel du Griffon évolue en Rochel/Thanatos dieu de la mort, Divinité mineur des Spectres.
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Mer 6 Juil - 19:21

C’en était terminé. L’homme connu sous le nom de Corell en avait fini avec sa besogne, et s’en retournait vers le Sanctuaire, l’esprit à peine apaisé, l’âme encore pervertie par une colère qui n’avait pas été étouffée par la mort de Rochel. Il semblait que la haine du Chevalier ait au final dépassé la simple idée de la vengeance auprès du Griffon et se soit installée dans le cœur du Saint, ne voulant pas s’en défaire… Et Corell en était ravi. La colère décuplait les sens, améliorait sa maîtrise du cosmos… Et augmentait sa rage de vaincre. Alors qu’il s’éloignait du cadavre de son vieil ennemi, il se sentait plus vivant que jamais, comme si sa puissance lui permettrait d’atteindre le niveau des Dieux, comme si ce monde lui était dévolu…

Un premier insecte brisa cette contemplation de sa propre puissance. Un nouveau Spectre sorti des ombres, parlant au Chevalier d’Or. Ce dernier se contenta de stopper, et tourna la tête vers le nouvel arrivant, le toisant de ses yeux de braise par-dessus son épaulette. Des yeux où ne vivaient plus aucune humanité, devenus jaunes par la folie, engorgés de sang, d’une férocité et d’une noirceur incroyables. Ils étaient devenus tels deux abîmes de haine et de forces obscures. Le regard qu’il offrit à l’insecte ne fut empli que par la pitié et la condescendance. Au bout de quelques secondes de silence, il se contenta de sourire.

« Vas-t-en, si tu ne veux pas mourir, misérable ver de terre… »

Totalement sûr de lui, le Saint qui n’en était plus vraiment un reporta son attention vers le Sanctuaire, commença à repartir… Et sentit une autre présence. Un gamin s’approchait petit à petit. Le Lion sentait sa crainte, mêlée à son admiration, et se contenta de l’ignorer. Il avait des choses bien plus importantes à faire que se s’occuper d’un vulgaire enfant dans le besoin. Mais une étincelle attira son regard, le faisant s’arrêter, lorsque le garçon lui tendit le Casque du Lion, brillant sous la pluie. Il toisa l’enfant avec une expression impassible, comme s’il hésitait entre prendre le casque de ses mains chaudes… Ou de son cadavre. Mais le courage du petit méritait le respect, aussi il décida de ne rien lui faire. Lui prenant le casque des mains, il le remit en place sur son front.

Soudain, le Lion d’Or changea de posture. Son corps se raidi. Il se redressa, son visage se tournant légèrement de côté, comme s’il tentait d’entendre quelque chose. Il ouvrit grand les yeux, son cosmos se mélangeant entre la stupéfaction et la haine revigorée.

« Non… »

Il se retourna en direction du cadavre de Rochel. Le cadavre n’en était plus. L’homme s’était relevé, et était entour d’un cosmos plus noir et plus puissant qu’auparavant. A cette vision d’horreur, le Lion poussa un rugissement de colère… Et n’attendit pas. D’une poussée, il fit un saut formidable, se ruant telle une bête sauvage sur Rochel, le poing immédiatement levé, emplit de cosmos flamboyant, un rictus de haine sur le visage.

« VAS-TU DONT MOURIR !!!!!! »

Arrivé à quelques mètres de Rochel, le Saint vu son envol coupé. Une pression colossale tomba sur les lieux, catapultant le Chevalier d’Or si puissant sur le sol comme si un gigantesque marteau invisible l’avait frappé depuis les cieux. L’impact fit trembler la terre… Mais malgré la surprise, le Lion avait réussi à garder son équilibre. Il tomba ainsi à genoux au lieu de s’étaler de tout son long dans la terre humide, gardant sa dignité, mais pourtant presque incapable de relever la tête pour regarder Rochel tant la pression était importante. Il pu alors observer la nouvelle Surplis recouvrant le corps du Juge… Et perdit toute contenance, se rendant bien vite compte de ce qui se passait.

Rochel avait été le seul à pouvoir le vaincre… Ceci expliquait cela. Ce damné Juge possédait en lui l’un des deux Dieux jumeaux. Thanatos, en l’occurrence.

Devant une telle infamie, le Lion perdit tout contrôle. Il poussa un hurlement de colère si puissant qu’il couvrit le bruit du tonerre et de la pluie. Un cri bestial, d’un homme qui devenait bête. Malgré la pression, le Lion se releva, son cosmos explosant autour de lui. Grimaçant sous la colère ultime et sous l’effort, il fit un pas en avant, puis un autre, et encore un autre, comme au ralenti, pour s’approcher de Rochel malgré le cosmos du Juge qui le repoussait en arrière et vers le sol. Mais le Saint tenait. Ses traits étaient tirés vers l’arrière, ses cheveux battant au vent, par l’énergie du Juge qui tentait de le repousser. Mais le Lion avait une telle soif de vengeance, une telle soif de sang, une telle folie dans ses yeux, qu’il s’approchait inexorablement du Dieu, son poing prêt à frapper de toute la force de son âme impure, continuant à crier de rage et de souffrance, à mesure qu’il combattait la furie du Dieu.

Il s’approchait de Rochel, plus menaçant que jamais. Plus que quelques pas, et il frapperait. Et même le Dieu de la Mort ne pourrait pas se sortir indemne face aux Crocs du Lion.
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1196
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Jeu 7 Juil - 9:16

Oneiros aurait penser que rien ni personne d'autre ne serait venu ici pour faire patienter Corell mais il s'était grandement trompé. Il vit un jeune spectre aux allures d'enfant passé près de lui et se diriger vers le saint. Le jeune blond semblait fasciner d'avoir face à lui une telle personne qui venait de tuer le plus puissant des spectres d'Hadès. Alors qu'il allait parler au nouvel arrivant, les paroles que prononça le chevalier d'Athéna firent sourire le dieu des rêves. Ce saint se disait-il aussi puissant qu'un dieu pour parler de la sorte ? Quel esprit supérieur il possède.

-Tu n'es qu'une vermine, un saint dont le cœur est rongé par la colère, tu ne mérites plus de faire parti de la garde d'Athéna. Ce qui m'étonne c'est que malgré tout ça, ton armure qui baigne depuis des siècles dans les rayons du soleil, ne t'ai pas encore rejeté. En tout cas, cela ne saurait tarder.

Ne cédant pas à la vaine provocation du chevalier, Oneiros garda son sourire presque agaçant sur ce visage qui appartenait autrefois à un saint. De nombreuses pensées traversèrent son esprit à cet instant, devrait-il combattre ce saint afin de lui faire payer cet audace qu'il a eut en prononçant ces paroles inconscientes ? Ou alors rester là à le regarder ? Il ne put décider de ce qu'il allait faire. Se retournant, il vit alors que le spectre du griffon s'était mit debout, une nouvelle vie en lui. Cependant, quelque chose avait aussi changer, il n'était plus vraiment le spectre et juge des Enfers mais... Levant un peu les yeux au-dessus de la tête de Rochel, il put apercevoir une silhouette. Elle n'était certes pas très distincte mais Oneiros pouvait aisément deviner qui était de nouveau devant lui. Presque empli de joie de revoir cette personne, il se rendit compte assez vite qu'il n'avait pas changer depuis tant de siècle.

-Bienvenue parmi nous, mon oncle, Thanatos et frère d'Hypnos.

Les paroles avaient été prononcés à l'intention du dieu de la mort afin qu'aucun autre de ceux qui étaient présents n'entendent ces dires. Il baissa légèrement la tête en signe de respect mais la releva bien rapidement. C'est alors qu'il sentit au fond des Enfers un cosmos sombre s'éteindre soudainement...qui était-ce, cela il ne pouvait le dire.

Il décida donc de projeté son esprit dans le ciel encore sombre et le dirigea vers un endroit où un seul spectre s'y trouvait. Néanmoins, ce spectre n'était pas seul mais en compagnie d'un chevalier d'or et de quelqu'un d'autre ne portant aucune armure. Hésitant, il regarda la nouvelle allure du spectre devenu un dieu, passa par le saint qui ne semblait pas très rassuré et le jeune blond toujours aussi fasciné par ce chevalier presque déchu. Prenant rapidement une décision, il fit un grand bond dans le ciel, restant en suspension, il regarda une dernière fois le saint d'un air méprisant.

-Tu n'as plus aucune chance !

Suite à ces paroles, il ricana ouvertement avant de disparaître, se dirigeant vers le petit village qui bordait le sanctuaire, là où quelqu'un allait surement trouver la mort. Oneiros savait de par le cosmos de ce chevalier qu'il n'était pas un ennemi à prendre à la légère, un cosmos puissant presque divin émanait de lui mais Oneiros lui aussi possédait un cosmos divin en partie, il ne se laisserai pas impressionner par un vulgaire pion d'Athéna. Les rôles allaient changés, ce ne serait plus un saint qui attaquerait notre cathédrale mais un dieu attaquant le sanctuaire. Le dieu des rêves pourrait combattre en toute sérénité, il savait très bien que son oncle, Thanatos le dieu de la mort ne se laisserai pas faire dans cette bataille contre ce saint.

*A nous deux, chevalier d'Athéna !*

Arrow Rodorio
Revenir en haut Aller en bas
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Jeu 7 Juil - 16:47

Ivictus avait terminé sa besogne et il approchait à grand pas du lieu qu'il souhaitait atteindre: La Cathédrale. Il arriva près d'elle non longtemps après sa première réflexion et se posa plutôt silencieusement cette fois. L'édifice colossal s'étendait devant ses yeux subjugués par la beauté de celle ci. Il se dirigea vers les portes confiant et d'un pas ferme. Il savait qui il trouvait derrière un homme dont la rage n'a plus de limite, un lion en colère mais aussi le cadavre du Juge Rochel défait par ce même homme. Il poussa les portes du bâtiment infernal et fut surpris de ce qu'il vu... un homme en armure dorée, un demi dieu en admiration devant Rochel qui lui était encore vivant et le loup garou nommé Sven.

Mais comment se fait il... mais le Juge interrompit ses propres réflexions car il venait de découvrir la vérité. Thana...tos mais que fait t'il ici...

La surprise vint déferler dans la tête du Wyvern qui était désemparé face à tous ceci.

Nous ne sommes donc pas encore débarrassé de ce maudit Rochel... grogna suffisamment bas pour que personne l'entende.

le Juge se déplaça dans la salle pour pouvoir voir tous cela de plus près et pendant ce court laps de secondes le Juge étudia Rochel sous tous les angles afin de déterminer s'il ne s'était pas trompé mais malheureusement non ce surplis était bien celui de la divinité des morts. L'énergie diffusé par le corps de l'ancien Juge était sans pareil une énergie si sombre que même la lumière fuit devant celle ci, une obscurité des plus totale. Il était désormais clair que Rochel ou Thanatos sachant comment l'appeler volait se venger du misérable Lion ici présent et celui signifiait la mort de Corell et cela Ivictus devait l’empêcher car sa mission est clair. Dans la situation présente Ivictus devait s'agenouiller devant le maitre des morts car celui si était d'un rang bien supérieur à lui même. Il se baissa donc devant la nouvelle divinité afin de lui prêter allégeance malgré que se qui énervait le Juge le plus était qu'il ne voyait pas Thanatos en ce corps mais il continuait de voir Rochel et se mettre à genoux devait cette homme le répugnait.

Divinité Thanatos je suis heureux de voir que vous vous êtes réincarné, je vous souhaites la bienvenue en ces lieux. Cependant sur ordre de la Reine Perséphone vous ne pouvez toucher le Chevalier d'Or car la Déesse souhaite le rencontrer sur le champ et je me dois de le conduire à travers les contré infernale dès maintenant
dit il calmement avant de s'adresser au Lion.

Corell du Lion tu dois me suivre sur ordre de sa Majesté des Enfers. Saches que si tu ne me suis pas le Dieu Thanatos te tuera, me suivre est donc ton seule recours... alors que décides tu ?


Le Juge venait de poser un ultimatum au Chevalier allait t'il choisir la mort par fierté ou sauver sa peau en suivant le Juge de la Wyvern. La décision lui appartenait à partir de maintenant. Oneiros lui avait assisté à la scène et avait bien sûr salué son oncle avec le plus grand respect avant de s'éclipser vers le village près du Sanctuaire pour y faire quelque chose que le Juge ignorait. Il ne craignait par comment la divinité allait le prendre car il n'oserait contester un ordre de sa Majesté lui même donc le Juge était confiant mais il attendait de voir comment le Dieu de la Mort allait prendre le fait de se faire défier par un mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Ven 8 Juil - 1:58

Le cosmos de Rochel était devenue plus noir que jamais, si noir et pourtant si puissant: le sol se lézardait de fissure à chacun de ses pas, le ciel se couvrit la face à l'aide d'une multitude de nuage noirs; grondant d'orage et de peur face à l'incarnation d'un dieu qui n'avait plus foulé la terre des hommes depuis 200 ans. Celui qui était auparavant le juge infernal du Griffon n'était plus le même homme à présent: il n'était plus un homme; il était un dieu à présent. Le dieu de la mort. Un mortel qui avait acquit la divinité en fusionnant avec une déité infernal: un cauchemar vivant à présent par les actions d'un chevalier d'or furieux.

"Jacen, Jacen, Jacen... Te rends tu comptes que tout ce qui arrive est de ta faute ?"

La seul réponse qu'eut le dieu au sourire moqueur fut le poing rageur du lion d'or. Peine perdu hélas; à l'instant ou le visage de Rochel s'orna d'un sourire amusé: son cosmos se déploya littéralement autour de lui, tel un tsunami de puissance pur avec une pression inimaginable: comme si le seul fait de déployer son cosmos avait eu l'effet d'un coup de massue de la taille d'un titan sur la personne du chevalier d'or Corell. Néanmoins cela ne le tuas pas: la haine qu'il vouait à son adversaire revenue en vie augmentait sa puissance d'instant en instant, obscurcissant son cosmos doré d'une couleur maléfique.
Alors que le chevalier d'or luttait contre la pression de son cosmos divin pour l'approcher; le dieu de la mort posa son attention sur un oneiroi près de lui: Oneiros, fils de son frère Hypnos. Rochel ne lui accorda son attention que le temps d'une salutation silencieuse avant que ce jeune demi-dieu ne s’éclipse sans demander son reste.

Puis ce fut le tour d'un autre spectre de faire son apparition: c'était à présent le dernier des Juges du mekkai qui présenta ses salutations à la divinité qu'était devenu Rochel; le voir s’agenouiller devant lui avait un coté presque jouissif pour l'ancien juge qu'était le dieu de la mort. Puis le juge de la Wyverne donna un ultimatum à l'adversaire du dieu de la mort.
Son regard s’obscurcissait alors tandis que la pression de son cosmos divin s'abattit sur le juge infernal.

"Ce mortel à osé s'en prendre à moi Ivictus... Je ne te laisserais pas me prendre ce qui me revient de droit. Sache que je n’obéis qu'aux ordre sortant directement de la bouche de ma reine. Je ne tolérerais aucun geste de ta part dans ce qui va suivre tu m'entends ? Reste à ta place et tu ne subiras pas mon courroux."


Le dieu de la mort les dominer tous: par sa puissance et sa divinité il les faisaient tous plier. Rochel s'avança alors lentement vers le chevalier du Lion, faisant doucement bruler son cosmos noir autour de sa main droite tandis que son ombre surplomba lentement le chevalier du Lion.

"Je sais déjà ce que tu te dis: c'est par ce que je possédais l'étincelle divine que j'ai pu te vaincre autrefois. Que j'ai put lire en toi comme un livre ouvert ? Ce n'était pourtant pas le cas Jacen. Si je suis devenu le dieu de la mort c'est à cause de toi."


Sa main attrapa la gorge du Lion du poigne inébranlable avant de se refermer lentement comme quand Corell l'avait lui même étrangler quand il était au plus faible.

"Tu as permit que la divinité s'introduise dans mon coeur en me tuant. Maintenant toutes rivalité entre nous est exclue mortel ! Je pourrais te tuer si facilement maintenant... Je pourrais t'étrangler jusqu'à ce que toutes vie s'échappe de ta carcasse!"

Sa main se referma lentement.

"Je pourrais briser ta nuque comme une brindille! "

Sa main se contorsionna ensuite en tenant le cou de Corell avec sa force titanesque: amenant la douleur au limite de son corps sans toutefois briser sa nuque; puis il remit sa main à sa position initiale alors que son cosmos brulait d'une lueur digne du fils de Nyx.

"Je pourrais te tuer et te faire revenir un millier de fois... Tout cela est ta faute Jacen. Ne t'avais-je pas prévenue ? j'ai gagné ce combat avant même qu'il ne commence."

La Kamui du dieu resplendissait d'une aura si puissante que la terre et la nature elle même flétrissaient par sa divinité mortelle tandis que son ombre recouvrit totalement le chevalier d'or alors que l'expression de son visage amusait au plus haut point le dieu de la mort.

"Je lit en toi comme un livre ouvert Jacen... Tes désirs, tes péchés... Tous m'est révélé... Tu n'es déjà plus digne d'être un chevalier d'Athéna. Tu possèdes une si belle énergie maléfique en toi, il serait vraiment dommage de te tuer maintenant."


Son regard pénétra dans celui du Chevalier d'or alors que son cosmos rayonnait à la façon d'un soleil noir.

"J'ai fait bruler cette étincelle lors de notre rencontre: il est temps qu'elle embrase ton âme !"


Soudain les yeux du Dieu de la mort s’enfoncèrent dans l'obscurité des pupilles de Jacen; il est dit que les yeux sont une fenêtre sur l'âme, alors le dieu de la mort venait voir celle-ci. A l'intérieur de l'esprit du Lion d'or: se tenait un homme plongé dans les ténèbres, il courrait. Courrait à travers les ombres comme un enfant perdu dans le noir à la recherche de quelque chose.

"Jacen..."

La voix du dieu sorti de l'ombre alors que sa forme se matérialisait devant le garçon. Ses yeux étaient caché par l'obscurité des ténèbres, cependant sa voix semblait amical malgré la sombre Kamui qui était la sienne.

"Jacen... Je sais ce que tu cherches... Et je dois t'arrêter"

Sa main se posa sur l'épaule de l'homme alors que plusieurs image apparurent au dessus de lui: l'image d'une demoiselle.

"Tu cherches Jaina... Jaina... Seulement elle n'est plus là..."


Se rapprochant du chevalier: il posa ses deux mains sur ses épaules et murmura au chevalier alors que les images brulaient au dessus d'eux.

"Elle a été tué Jacen ! Elle est morte ! Elle a quitté ce monde... Et je sais qui en est responsable!"

Le dieu recula avant de concentrer son cosmos autour de lui: transformant les ténèbres en une multitude de parchemin avec le nom du Bourreau de la bien aimée du Lion.


Spoiler:
 

"Athéna est responsable de sa mort Jacen... La déesse de la sagesse à tué Jaina !"

Puis il y'eu comme un bruit de verre brisé à l'instant où Rochel sentit que les ténèbres se faisait à présent maitre. Le dieu de la mort sorti de son esprit avec un sourire mauvais dont il avait le secret et observa longuement l'homme face à lui avant de poser sa main sur son épaule avec satisfaction.

"Bon retour parmi nous Corell."

Thanatos/Rochel se retourna en direction d'Ivictus avec un regard qui signifiait clairement: désobéit moi et je t'éparpille dans l'hyperdimension avant de s'exprimer avec un sourire

"Je te le laisse à présent Ivictus ! Conduit le à notre Reine sans une seul égratignure. Cet homme est mon protégé alors gare à toi s'il lui arrive quelque chose..."

Son cosmos s'adoucit alors qu'il tourna les talons en direction du petit spectre caché depuis qu'il s'était transformé en celui qu'il était à présent. Il attrapa Sven par le col comme un père avec son fils et fit bruler son cosmos noir autour d'eux en adressant un sourire au lion.

"Tu sais déjà ce que tu dois faire à présent mon ami: tu es puissant et tu veux te venger. A présent dirige ta vengeance contre les bonnes personnes. Je te laisse au soin du Juge de la Wyvern. Ne l'abime pas trop il sera ton guide en attendant mon retour."

Sur ses dernière paroles il s’effaça lentement dans les ombres avec le Spectre du loup Garou: il était temps de s'occuper de son cas à lui.



Arrow Amérique: Yellowstone
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Sam 9 Juil - 2:11

Il le regardait comme on regardait un Dieu. Ses yeux étaient fixés sur ceux du Chevalier qui lui prit le casque des mains pour le replacer sur son front. L’enfant lui sourit à nouveau, heureux semblait-il de ce simple geste. Mais tout à coup, il fut écrasé au sol, comme si un énorme poids venait de lui tomber sur le dos, le coulant à terre et l’empêchant de bouger. Il vit néanmoins un éclat bouger, et entrevit le Chevalier à l’armure d’Or se relever et faire face à la pression. Quant à lui il ne put se relever que lorsqu’elle se relâcha, instinctivement il se plaça derrière un arbre et observa à nouveau la scène un peu plus loin.

Il remarqua alors que le Juge de la Wyvern était présent sur les lieux, et il ne saurait dire depuis combien de temps il était là. En même temps, l’autre Spectre avait disparut, mais il ne s’en préoccupa pas plus que nécessaire, et observa les deux autres combattants, écarquillant les yeux alors qu’il reconnut Maître Rochel. Mais l’armure était différente, et il ne savait plus très bien à qui il avait à faire; était-ce vraiment la même personne qui était venu le chercher au tribunal? En cet instant, il eut peur de cet homme, mais il fut également fasciné par la puissance qu’il dégageait. Un museau froid le fit sursauter et Sven se tourna vers Fenrir prés de lui. Le chien-loup avait observé la scène de loin de ses yeux jaunes, et revenait maintenant prés de son jeune maître. L’enfant lui fit un grand sourire et le caressa, avant de regarder de nouveau Rochel et l’autre homme.

Le Chevalier à l’armure d’or se faisait grandement malmené. Mais ce n’est guère pour autant que l’enfant n’en fut pas moins fasciné par cet homme. Il ne cessait de revoir son premier combat et son regard de chat sauvage en furie. Il avait aimé se regard et en était tombé en adoration, il espérait bien pouvoir le croiser de nouveau un jour. Finalement, se fut au tour du chat sauvage de mordre la poussière. Sven n’entendit pas les paroles qui furent échangées, son regard vairon toujours posé sur l’homme en Or à terre. Soudain, il fut soustrait à sa vue alors qu’on le chopait par le colbac et qu’on le soulevait.


-Hey!! protesta-t-il sous le coup de la surprise.

Il tourna sa petite tête blonde pour apercevoir la fameuse Armure inconnu au bataillon et enfin la tête de Maître Rochel. Il se tut alors que le cosmos noir de son maître les enveloppait peu à peu. Fenrir sauta pour les rejoindre et ne pas être laisser de côté. Sven le rattrapa dans ses bras juste à temps. Et ce fut dans un tourbillon noirâtre que les formes disparurent de la vue des protagonistes pour une autre destination. Le Loup-Garou avait un rendez-vous avec son destin…

[Arrow Amérique]
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Lun 11 Juil - 13:57

Le Dieu s’envola, emportant avec lui les derniers espoirs de vengeance du Lion d’Or. La puissance de Thanatos ne pouvait être brisée si facilement, même par les éclairs de Corell. Pourtant, le Saint avait retrouvé une certaine paix d’esprit en sentant la vie quitter le corps de son vieil ennemi, lorsqu’il avait transpercé son cœur. Le Griffon avait été vaincu. Le Dieu était un autre homme.

Mais cette victoire qui n’en était pas vraiment une aurait dû résorber cette colère omniprésente qui s’était installée dans le cœur du Saint. Tel n’était pas le cas. La vengeance avait été un déclencheur, mais la vraie colère du Lion, la haine qui l’obsédait, s’était ancrée bien trop profondément dans son esprit, laissant son âme affaiblie en proie aux charognards. Le Lion avait gagné en puissance depuis la dernière Guerre Sainte… Mais sa quête de revanche avait affaibli sa vision du Bien et du Mal, le laissant plus facilement manipulable. Et cela, Rochel l’avait comprit plus que nul autre.

Parfois, une simple idée, une réflexion, pouvait faire bien plus de mal à un homme que la plus grave des maladies. Une idée qui s’implantait dans votre esprit pouvait vous briser peu à peu, vous pervertir, vous replier sur vous-même, changer votre vision du monde au point où vous ne seriez plus que l’ombre de vous-même. Et une fois de plus, Rochel le savait. Il avait utilisé la faiblesse de l’âme du Lion, et avait utilisé sa puissance sans limite pour implanter une simple idée dans l’esprit du Saint. Une simple phrase, qui acheva de détruire la conscience du Chevalier d’Or.

Athéna a tué Jaina.

Le concept paraissait si inconcevable, si choquant. Un concept que jamais le Lion n’aurait accepté en temps normal. Il en aurait rit de bon cœur… Puis se serait employé méthodiquement à briser la personne qui avait osé dire une telle bêtise. Mais Corell n’était plus cet homme. Il avait déjà basculé, sans s’en rendre compte. L’idée traversa les barrières de son âme, et s’implanta au plus profondément dans son esprit, le laissant sans voix.

Dans le plus grand silence que seule la pluie torrentielle comblait, le Chevalier d’Or du Lion tomba à genoux, ses yeux jaunes ébahis d’étonnement et d’incompréhension. Il regarda ses mains ouvertes sur ses cuisses durant de longues secondes où son esprit tournait et retournait cette idée sans cesse, analysant toutes les conséquences de l’acte horrible de sa Déesse.

Alors, lentement, ses poings se refermèrent. Son visage se redressa. L’instant d’étonnement était passé. L’homme avait, contre toute attente, accepté l’idée. La colère revint, plus grande, plus puissante que jamais, une haine absolue. Il se releva lentement, puis tourna un regard méconnaissable vers le Juge de la Wyverne.

« Conduis-moi à la Reine des Enfers. Immédiatement. »

Le ton ressemblait clairement à un ordre donné au Juge, et non une acceptation de sa demande. La voix de l’homme était caverneuse, comme souillée. Il détourna la tête, engloutissant la profonde tristesse qu’il ressentait au plus profond de son cœur.

Arrow Giudecca


Dernière édition par Corell le Ven 15 Juil - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La chute d'un héros   Lun 11 Juil - 18:39

Le Juge avait tenu tête à une divinité et avait posé un ultimatum au Lion d'Or. Deux choses inhabituelles. Cependant comme l'avais prévu le Juge il n'avait pas aimé mais pas du tout l'affront porté à sa personne. Après tout c'était un Dieu quoi de plus normal. Ivictus ne se laisserait pas maltraiter comme un pauvre cafard rampant jamais ! Il n'était au ordres que de la Reine et du Roi Hadès pas par des Divinités sous fifres...

Mon idée n'était pas de vous froisser dieu de la Mort j'applique juste les ordres de sa Majesté rien de plus rien de moins... annonça d'un ton tranquille le dernier des Juge.

Puis le divin s'en vint avec le jeune Sven et tous deux partirent vers une direction inconnu de tous. Enfin, Rochel/Thanatos était parti et cela faisait le plus grand bien à Ivictus car malgré son ascension il restait toujours le même arrogant sûr de soi et méprisant tous ce qui l'avait mené à la tombe. Néanmoins le Dieu avait laissé quelque chose derrière lui, les graines de la confusion au sein de l'esprit du Lion qui n'était plus si pur si lumineux qu'autrefois. Il avait germé la perfidité dans un esprit qui était si noble et le Wyvern espérait pouvoir en amplifié les effets. Il ne restait désormais plus que le Juge et cet homme. Le Spectre fixa son ennemi droit dans les yeux le mettant mal à l'aise car il souhaitait dissimuler une colère si grande mais cela était plus que flagrant il avait cette haine qui lui déchirait les entrailles. le Lion mal à l'aise ordonna Ivictus qui lui montre le chemin.


Corell avant que l'on parte je souhaite de dire quelque chose. Déjà ne me donne jamais d'ordres... ensuite je veux te proposer de rejoindre les rangs du Seigneur Hadès car je peux sentir en toi cette colère. Utilise là je ne la renferme pas, ne la nie pas, accommode toi, elle augmentera ta puissance et après la Reine des Enfers t'aidera à défaire Athéna ! Réfléchis à ma proposition, tu as du potentiel il serai dommage de le gâcher...

Le Juge espérait qu'il avait réussi à semer encore plus le trouble dans son esprit qui, en ce moment, était si fragile. Si il réussissait à faire rejoindre cette homme dans l'armée infernal alors on gagnera un atout non négligeable. Désormais il devait accomplir sa tâche: mener le Lion au point attendu. Le Spectre fit signe au Lion et s'envola mais cette fois il resta en basse altitude afin de mener Corell à travers les contrées des Enfers. La direction : le Giudecca là où la Reine jugerai son cas. Il était impossible de dire si elle avait prévu de l'achever ou de le recruter ou bien même de l'enfermer. Le Juge préférait la seconde option. L'oiseau déploya ses grandes ailes incorporé à son surplis et fonça vers l’objectif...


Arrow Giudecca
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La chute d'un héros   

Revenir en haut Aller en bas
 

La chute d'un héros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Cathédrale-