RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Arrivée de deux étrangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kyros


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 5601
Armure : Cloth du Cygne

Feuille de Personnage :
HP:
170/150  (170/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Arrivée de deux étrangers   Dim 24 Juil - 12:26

Arrow Temple du Scorpion

Le voyage avait été rapide. Cela n'avait pris qu'un instant. Les deux Chevaliers, manteaux et capuches vêtus, s'approchait de la Cathédrale d'Hadès, lieu obligatoire pour pouvoir rentrer dans le Monde Souterrain du Dieu des Morts.

Je m'approchais d'un pas lent et timide de cette façade qui n'avait rien d'extraordinaire, mais qui en intimiderait plus d'un. Un sentiment de mystère et de mort émanait de cette endroit.

- Nous sommes arrivés. Voulez-vous vraiment y aller? Dès que nous rentrerons on ne pourra plus faire marche arrière.


Je m'adressais à Bardamu, dans l'espoir qu'il change d'avis, même si les quelques moments que j'avais déjà pu passer avec lui me permettait de savoir À l'avance quelle serait sa réponse. Même si cette idée était loin de me plaire, je m'étais engagé à le suivre et je le ferais jusqu'au bout.

- Je vous suivrais jusqu'au bout, je vous l'ai déjà dit, mais j'aimerais quand même savoir ce qui vous pousse à venir jusqu'ici. Je ne crois pas un seul instant que ce soit une envie soudaine d'explorer un monde dénué de toute vie.

Il y avait forcément un motif derrière tout ça. Je n'avais pas osé posé la question avant de partir, mais plus nous nous rapprochions de l'antre du Seigneur des Enfers, plus je me sentais dans l'obligation de savoir exactement la raison pour laquelle j'allais risqué ma vie. Est-ce que Bardamu me révèlerait exactement ses intentions? J'espérais sincèrement qu'il soit le plus honnête possible avec moi. Je n'accordais pas ma confiance aussi facilement d'habitude, ce serait un choc que l'on se joue de moi. Les portes qui enferment nos sentiments sont très difficiles à ouvrir, mais elles se referment très facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Mer 27 Juil - 16:33

==> Désert des Pervers

Courant des Enfers et sang de Rochel aidant, le voyage jusqu'à la porte des Enfers ne prit guère plus de quelques instants. Lydia avait ainsi laissé derrière elle le Grand Maître de la Perversité et ce désert qui semblait si bien lui convenir. Restait à voir comment la légitime propriétaire des lieux allait appréciait leur petite visite chez elle. Tant qu'elle ne s'imaginait que ce soit elle, la vampire à la chevelure de feu qui avait profité de son absence pour changer son petit nid douillet fleurant bon la débauche brute en boucherie sanglante et dégoulinante de parfums et autres senteurs, tout serait parfait. Après tout, si elle aurait l'idée saugrenue de venir se servir dans le harem de l'incarnation de la Sensualité, elle l'aurait fait avec grâce et élégance sans démolir un lieu des Enfers...

Détruire et commettre massacre sur massacre soit mais pas au sein des Enfers.

Quoique, tout compte fait, elle s'était quand même servie au passage, allant jusqu'à exiger qu'on lui apporte la donzelle à ses appartements. Et vu la rapidité avec laquelle les deux loustics en tenue d'Adam avait réagi, elle ne serait guère étonnée s'ils avaient l'idée farfelue de lui mettre un ruban avec un noeud rouge autour du cou ...

Oui, ça resterait bien dans le ton.

Rien qu'à y penser, elle avait du mal à retenir un brusque fou rire. Enfin, vu le peu de réactivité de la Succube, elle ne devait pas trop tenir à sa troupe d'esclaves.

Et puis, elle avait trouvé cette dernière entrevue avec le Ver luisant bien plus agréable. Au moins, il savait se servir d'autre chose que de ses appendices. La façon et surtout la rapidité avec laquelle il s'était remis de son vol et avait régénéré son surplis était déjà très brillante dans son genre. Entre de bonnes mains, ce cher bossu pouvait s'avérer plus que redoutable dans tous les sens du terme en plus il semblait doué d'une volonté à toute épreuve...

Ainsi, allait en tout sens l'esprit de la rousse Lydia. Oui, il ne renonce jamais et est prêt à tout pour parvenir à ses fins surtout avec une belle croupe à l'arrivée... Un très bon élément pour l'armée des Enfers capable de se dominer lorsqu'il le faut. Il a suffit de le voir lorsqu'il m'a effleurée. Je comprends pourquoi maintenant il est parvenu à ramener l'épée d'Hadès alors qu'elle se trouvait à proximité du Sanctuaire d'Athéna.

Puis, aux côtés de l'image du Ver reparaissait celle de cette jeune femme que Lydia avait enlevée. Une telle compassion envers cette esclave... A croire qu'elle n'était pas encore totalement remise.

A moins que... Non, Rochel est un véritable monstre jouant avec les vies, capable des pires carnages. Ce ne peut être lui sauf... Non, il serait capable de ressentir ce genre de chose...

Cette fille, il faudra que je revois dès que tout sera réglé avec les nouveaux venus. J'ai beau posséder ses souvenirs, je ne suis pas Rochel, certainement pas, je suis une vampire millénaire avec un côté humain.


Un autre cosmos se fit ressentir soudain alors qu'elle approchait la porte où trouvaient déjà Kisara de la Succube en compagnie d'un autre spectre. Elle les survola tout en lançant un message à l'attention de la sulfureuse spectre.

" Kisara, je vais m'occuper de la présence venant de se manifester à la Cathédrale, reste sur tes gardes. "

Un puissant coup d'elle et elle accéléra avant de se poser juste derrière la porte...

- Lucky...

Elle ôta la rose blanche piquée dans sa chevelure de feu et d'un geste plein de douceur la tendit à la fée. Son regard brillait tant lorsqu'il se posait sur cette merveilleuse rose immortelle, le présent de sa reine et sa fierté de spectre.

- Veille à ce que la rose ne risque rien.
- Bien Lydia. Mais que fais-tu ? Une telle beauté ne doit...
- Chut... Les Vampires peuvent se faire très discrets. Bien plus que celui qui essaie de
se faufiler aux Enfers...
- Que...
- Un autre cosmos vient d'arriver aussi un peu de brouillard peut s'avérer plus qu'efficace... Et puis, il n'égare que les vivants...


A présent, la brume enveloppait délicatement la splendide spectre de son voile rougeâtre et vaporeux. Un habit magnifique soustrayant à merveille la belle des yeux du commun des mortels. Bien sûr, cela ne fonctionnait pas sur les combattants cosmiques mais au moins, il offrait un certain confort à la jeune femme.

Puis, enfin, elle avança d'un pas plus lent vers la sortie faisant baisser son cosmos jusqu'à le faire se fondre dans la masse pourtant si légère.

Une aura diffuse qui la faisait paraître plus que faible.

La chaleur d'une vie et cet homme blond emmitoufflé dans sa cape sombre... Lentement, elle avança vers lui lorsqu'une autre énergie se fit ressentir.

Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Sam 30 Juil - 19:59

Bardamu et Kyros se trouvaient donc non loin de la Cathédrale des Enfers, qui était en quelque sorte la frontière entre le monde des vivants et celui des morts. De là où il se tenait, le Chevalier d'Or du Scorpion pouvait sentir l'atmosphère sinistre et lugubre du lieu, prélude à ce qui attendait les deux hommes...

- Nous sommes arrivés. Voulez-vous vraiment y aller? Dès que nous rentrerons on ne pourra plus faire marche arrière.

Le Gold Saint ne répondit pas tout de suite, essayant d'imaginer ce qu'ils allaient trouver au-delà de ce point de passage.

- Bien sûr que je veux y aller ! répondit-il d'une voix moqueuse. Tu as peur ?

- Je vous suivrais jusqu'au bout, je vous l'ai déjà dit, mais j'aimerais quand même savoir ce qui vous pousse à venir jusqu'ici. Je ne crois pas un seul instant que ce soit une envie soudaine d'explorer un monde dénué de toute vie.

La question rendit Bardamu perplexe. Après tout, le Cygne avait raison : l'excuse de la curiosité, de l'exploration était un peu légère pour expliquer ce qui avait pu motiver le Scorpion à se déplacer ici. Bien sûr, il y avait l'autre motif mais s'il le révélait à son compagnon, ce dernier risquerait fort d'être choqué, voire carrément scandalisé.

Finalement, il dit :

Hum, à vrai dire, j'ai vraiment envie de voir le Monde des Spectres de mes propres yeux, afin de mieux comprendre pourquoi on se bat et ce contre quoi on se bat : vois-tu, voir les Spectres dans le monde de la surface est une chose, les voir dans leur élément en est une autre.

Cette explication en valait une autre mais elle traduisait la pensée de Bardamu qui affirmait qu'il "fallait toujours contempler le visage du Mal en chair en en os", afin de mieux renforcer sa conviction et sa détermination. Mais il y avait une autre raison :

Je dois t'avouer une chose : je n'ai jamais connu ma mère et j'espère la retrouver ici afin de la voir au moins une fois dans mon existence et également pour lui demander une chose qui m'a toujours intrigué...

Il n'en dit pas plus. Bien entendu, ce dont il faisait mention étaient les origines quelques peu "spéciales" de sa mère. Il répugnait toutefois à en parler à Kyros car il n'était pas certain qu'il comprendrait vraiment ce qui le tenaillait depuis toujours : Bardamu était quelqu'un d'assez tortueux et obscur par certains côtés et il jugeait son compagnon, trop "lumineux".

C'est alors qu'il sentit un frémissement dans l'air : quelqu'un approchait ! Plus sensible aux vibrations cosmiques, grâce à sa maîtrise du 7ème Sens, le Scorpion l'avait perçu alors qu'il était à peine apparu. Il se mit en garde tout en prévenant le Cygne qu'on venait.

Ce Cosmos ne faisait aucun doute : c'était bel et bien celui d'un Spectre ! Bien sûr, les deux Saints n'avaient nullement l'intention de déclencher la moindre hostilité mais si ce serviteur d'Hadès voulait déclencher les hostilités, eh bien tant pis pour lui !

Au bout d'un moment, Bardamu se détendit car il avait reconnu celle qui dégageait un tel Cosmos. Même s'il ne l'avait senti qu'une fois, il le distinguerait entre mille autres.

Lydia. La superbe Spectre du Vampire !

Ben mince alors, moi qui voulais la revoir, je ne m'attendais pas à la retrouver si vite ! pensa-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Kyros


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 5601
Armure : Cloth du Cygne

Feuille de Personnage :
HP:
170/150  (170/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Mar 2 Aoû - 21:01

La réponse de Bardamu semblait sincère, mais pouvais-je vraiment y croire? Quoi qu'il en soit je n'avais pas de preuve qu'il mentait, ni même une raison de le soupçonner d'un tel acte. Je décidais de croire qu’il désirait réellement voir l'Enfer de ses propres yeux et qui sait rencontrer sa mère.

Sur ce dernier point, je devais lui concéder le bénéfice du doute, car il fallait bien avouer que ce qui m'avait réellement pousser à suivre le Chevalier du Scorpion jusqu'ici était l'espoir de revoir mon Maître, tué lors de la précédente Guerre Sainte. C'était un sentiment que je pouvais parfaitement comprendre.

Un sentiment! Une émotion! Plus d'un concept nouveau et qu'il ne m'avait été donné aucune chance de comprendre auparavant.

Un rire intérieur m'envahit alors. Moi qui pendant des années n'était pas capable d'avoir un sentiment quel qu'il soit, qui ne comprenait pas ce que ce mot voulait dire. Je voyais finalement ce que m'avait apporté mon Maître, bien plus que la force, la puissance ou mon Armure, mais une vie. Même si je ne m'ouvrais pas facilement, je comprenais enfin le sens de ce mot, et que cela soit bon ou mauvais, c'était avant tout une preuve que j'étais bien vivant, que je n'étais pas une coquille vide. Je lui en serais pour toujours reconnaissant.

C'est alors qu'un Cosmos se présenta devant nous. Assez faible pour pouvoir passer inaperçu, mais l'entrainement de Bardamu m'avait permis d’éveiller encore plus mes sens. Nous avions de la visite et me mettant en garde, j'attendais de voir avec mes yeux, celui qui nous ferait face. Quoi qu'il en soit, si Bardamu voulait passer inaperçu pour explorer les Enfers, c'était raté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Dim 7 Aoû - 0:13

Visiblement, après le rendez-vous des hurleurs, c'était celui des discrets...

De quoi amuser quelque peu la jeune femme sachant que tous les trois étaient parfaitement conscients de la présence des autres. Il suffisait de voir de suivre les gestes des deux chevaliers et surtout du glaçon en armure blanche sous sa cape. Enfin, ce n'était pas non plus la faute du jeune saint si elle détestait le froid. Mais pour le coup du pauvre voyageur égaré, il pouvait déjà repasser.

Et bien, autant voir ce qu'ils veulent... Peut-être que pour l'un, cela pourrait rejoindre mon propre désir... Nul ne pouvait encore le voir mais, sous sa capuche, ses traits s'étaient singulièrement adoucis, encore davantage que dans le temple du Scorpion. Etait-ce donc ainsi que sa joie de le revoir se manifestait ?

Elle pouvait presque sentir son coeur, enfin ce qui devait lui servir de coeur, battre plus vite depuis qu'elle l'avait reconnu...

Enfin, plus vite elle agirait et plus vite elle serait fixée. D'un simple geste, elle abaissa sa brume. A quoi bon se cacher plus longtemps vu que tout vu que personne n'était dupe ? Mieux encore, elle embrasa son cosmos rougeoyant, histoire d'à la fois se faire reconnaître et prévenir les autres spectres de l'arrivée de deux nouveaux chevaliers d'Athéna entre les murs de la Cathédrale.

Puis, enfin, elle se décida à avancer en jouant avec les pans de sa cape, souple et gracieuse, exploitant au mieux la présence de la brume qui lui arrivait bien au-dessus des chevilles et son pas plus que silencieux. Ainsi, donnait-elle l'impression de flotter nimbée de son aura de mystère.

Puis, enfin, elle s'arrêta devant les deux hommes avant de lever le bras avec une extrême lenteur et d'abaisser sa capuche, laissant apparaître son magnifique visage rendu plus humain par la seule présence de Bardamu.

- Bien puisque vous savez ce que je suis, la moindre des politesses serait aussi de vous découvrir, chevaliers d'Athéna. Et à ce moment, je vous direz mon nom...

La voix était tout simplement enchanteresse. Les talents de Lydia s'étaient comme sublimés avec le don généreux que lui avait fait Rochel juste avant de partir pour son ultime combat en tant que juge du Griffon. Et contrairement aux inconvénients qui s'étaient d'office imposés à elle, les bienfaits, eux, commençaient seulement s'en faire ressentir. Enfin, à présent, c'était déjà du passé et l'Etoile des Ténèbres reprit sur un ton toujours aussi égréable.

- Mais ne vous faites non plus trop d'illusions, vous n'êtes pas plus les bienvenus céans que ceux qui vous ont précédés. Et le meilleur conseil que je puisse vous donner serait de vous en retournez chez vous tant que cela vous est encore possible...

Puis, son merveilleux regard glissant vers le chevalier du Scorpion encore emmitoufflé de noir, elle lui demanda directement par la pensée.

" Bardamu... Dis-moi, quelles sont tes intentions ? Es-tu aussi spécialement venu pour nous tuer moi et mes frères ? Ou bien tes intentions sont-elles tout autres ? "

Une menace mais aussi un immense espoir transparaissaient dans cette simple question mais pour l'instant, seul Bardamu avait pu l'entendre. L'autre guerrier, lui, n'aurait qu'à attendre qu'elle s'adresse de nouveau à eux de vive voix. A moins qu'un de mes frères d'armes ne vienne nous rejoindre et s'occupe de ton cas, chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Mar 16 Aoû - 19:32

Le moins que l'on puisse dire était que Lydia - car c'était elle ! - savait soigner ses entrées : nimbée de brume, encapuchonnée, elle apparaissait, aux deux Saints, telle une créature à la fois féérique et infernale mais ô combien redoutable.

Dommage qu'elle ne fasse pas partie de notre camp ! pensa Bardamu, un sourire amusé aux lèvres. D'un autre côté c'est peut être le fait qu'elle soit inféodée à Hadès qui lui donne tout son charme...

L'instant d'après, la belle embrasa son Cosmos, qui était rouge-sang (normal) : elle voulait certainement montrer ainsi sa qualité de Spectre (à ce sujet, Bardamu nota qu'elle semblait être plus puissante par rapport à la dernière fois qu'ils s'étaient rencontrés) mais également avertir ses frères d'armes.

Puis la Spectre releva sa capuche et montra son sublime visage : elle est toujours aussi belle ! pensa le Scorpion. Elle l'est même plus : il y a quelque chose en elle qui magnifie sa beauté ! Il sembla discerner dans le regard de Lydia de la joie : était-elle heureuse de le revoir ? Avait-elle pensé à lui comme lui avait pensé à elle ces derniers temps ? Bardamu espéra que ce fut le cas.

- Bien puisque vous savez ce que je suis, la moindre des politesses serait aussi de vous découvrir, chevaliers d'Athéna. Et à ce moment, je vous dirai mon nom... dit-elle d'une voix qui était un régal à écouter tant elle était enchanteresse.

Eh bien, je pense que tu connais déjà mon nom, ma belle ! fit-il d'un ton amusé. Quant à ce fringant jeune homme, je pense qu'il te dira lui même son nom.

- Mais ne vous faites non plus trop d'illusions, vous n'êtes pas plus les bienvenus céans que ceux qui vous ont précédés. Et le meilleur conseil que je puisse vous donner serait de vous en retournez chez vous tant que cela vous est encore possible...

Rassures-toi, nous n'avons pas l'intention de faire du grabuge dans le Monde des Morts (quoique...), je désire simplement euh... explorer cette contrée à la fois belle et terrifiante. répondit-il en faisant un petit clin d’œil à la Vampire.

Il parlait à double sens : la "contrée belle et terrifiante" pouvait aussi bien désigner les Enfers mais également la belle Lydia elle-même ! Il se demanda si elle comprendrait l'allusion. Une petite voix lui murmura que oui.

Puis il entendit sa voix dans sa tête et il ne manqua pas de sursauter légèrement : par Athéna, il détestait ce moyen de communication, pourtant ô combien pratique !

" Bardamu... Dis-moi, quelles sont tes intentions ? Es-tu aussi spécialement venu pour nous tuer moi et mes frères ? Ou bien tes intentions sont-elles tout autres ? "

"Je voulais te revoir belle Lydia !" répondit-il par le même biais. "J'ai longtemps pensé à toi durant tout ce temps et il me tardait de contempler à nouveau ta beauté incomparable, d'entendre le doux son de ta voix..."

Et il était sincère en disant cela ! Il continua à communiquer avec elle par la pensée :

"Par ailleurs, si je suis venu en ces lieux, c'est dans l'espoir de voir ma mère : en toute logique elle a dû échouer ici, après sa mort, et j'ai toujours voulu la voir et lui parler, notamment pour en savoir plus sur le secret de mes origines ! Bien entendu, j'ai également envie de revoir mon père..."
Revenir en haut Aller en bas
Kyros


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 5601
Armure : Cloth du Cygne

Feuille de Personnage :
HP:
170/150  (170/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Sam 20 Aoû - 23:32

Ce Cosmos ,qui se présentait devant nous, décida finalement de se montrer au grand jour. Comme il fallait s'y attendre les Spectres nous avaient déjà repéré. Le Chevalier du Scorpion aurait souhaité passer inaperçu, mais c'était visiblement une tâche bien trop difficile.

Après avoir fait éclater son Cosmos d'une couleur rougeâtre assez sombre et en même temps éclatante, le Spectre baissa finalement sa capuche qui dissimulait son visage. J'aurais pu m'attendre à énormément de chose, mais jamais je n'aurais pensé qu'un Spectre, ou mieux une Spectre, puisse faire preuve d'une telle beauté.

Il fallait bien le reconnaitre, la femme qui venait de lever le voile sur son visage, nous apparaissait au grand jour et c'est non sans étonnement que je pouvais apprécier les traits fins et délicats de son doux visage. De plus, elle bougeait avec grâce et dans une lenteur presque hypnotisante. Sa principale arme devait être cette beauté, incontestablement. Une belle femme pouvait faire perdre tous ses moyens au plus valeureux guerrier.

- Bien puisque vous savez ce que je suis, la moindre des politesses serait aussi de vous découvrir, chevaliers d'Athéna. Et à ce moment, je vous direz mon nom...

Sa voix accompagnait la beauté de son visage. J'avais la sensation de me laisser envouter par cette présence, comme si je perdais peu à peu l'envie de me battre, le besoin de rester sur mes gardes, de me sentir en danger. Je repris vite mes esprits, me rappelant où j'étais et que je ne pouvais pas perdre ma concentration, pas la moindre seconde.

Bardamu fut prompt à répondre, et pour cause, il semblait que ces deux-là se connaissaient déjà.

- Eh bien, je pense que tu connais déjà mon nom, ma belle ! Quant à ce fringant jeune homme, je pense qu'il te dira lui même son nom.

J'en profitais pour me présenter à mon tour, poussé à le faire par les paroles de Bardamu.

- Je m'appelle Kyros, Chevalier du Cygne.

Le faite qu'elle connaisse Bardamu et qu'il semblait y avoir un semblant de respect ou d’admiration entre les deux nous permettaient d'avoir un petit sursis et de ne pas engager de combats pour le moment. D'ailleurs la Spectre n'en avait pas vraiment l'intention, sans quoi ses paroles auraient été complètement dépourvu de sens.

- Mais ne vous faites non plus trop d'illusions, vous n'êtes pas plus les bienvenus céans que ceux qui vous ont précédés. Et le meilleur conseil que je puisse vous donner serait de vous en retournez chez vous tant que cela vous est encore possible...

On ne pouvait pas être plus clair. Cela confirmait mon appréhension quant à cette visite qui semblait plus d'un acte de suicide plutôt que de l'exploration. Le Scorpion répondit à notre interlocuteur ce qu'il m'avait déjà répondu, après quoi un long silence s’installa. Les deux se regardaient attentivement et je comprenais que je ne faisais plus partie de l’équation, encore une fois j'avais été oublié, mis à part. Quoiqu'il en soit, Bardamu n'était pas là uniquement pour les raisons évoqués, je commençais à ne plus avoir de doute dessus, cette femme aurait-elle quelque chose à voir dans cette histoire?
Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Lun 22 Aoû - 18:10

Arrow Angleterre

Parcourant les cieux à une vitesse impensable pour les non-initiés, le Guerrier du Minotaure était parti à la recherche du monument spectral qui saurait le conduire au cœur même des Enfers. Par le passé, cette bâtisse avait pris maintes apparences mais se trahissait, adoptant toujours un style massif, imposant voire carrément spectaculaire de part des dimensions hors normes ainsi qu’une ambiance sombre et froide.

Le serviteur d’Hadès, guidé par le Cosmos de son Maître ainsi que par son instinct, avait déjà traversé le sol français et se dirigeait maintenant vers l’Italie. La tentation de faire sa halte traditionnelle le démangeait mais happé par la force du sombre monarque, il semblait cette fois-ci il devrait la reporter.

En effet, à chacune de ses réapparitions, Icare faisait toujours un détour par la Crète. C’est en ce lieu que sa vie de Guerrier débuta et que tout ce en quoi il croyait et accordait du respect volèrent en éclats. Qui plus est, cet endroit apparaissait être le tombeau de son père, Dédale. Le Spectre du Minotaure ne s’y rendait pas pour se recueillir voire même se confesser mais plutôt pour se rassurer accroître sa motivation.

Voilà tant d’années que le soldat aux yeux d’émeraude bataillait pour le seigneur des Enfers. Malgré tous ces combats, le plus important à ses yeux ne s’était pas encore déroulé. Portant sa rage et sa rancœur en bannière, le Minotaure comptait bien cette fois-ci arriver au bout de son périple et ainsi mettre un terme à ce qui n’aurait jamais dû débuter.

En survolant les environs telle une étoile filante, l’Homme placé sous l’étoile de l’emprisonnement remarqua que bon nombre de Cosmos se distinguaient. Sans surprise, Icare reconnu là les protecteurs de la déesse Athéna plus connus sous le nom de « Chevalier ». Contrairement à bon nombre de ses frères d’armes, Icare ne les méprisait pas. S’il s’attaquait à eux, c’était simplement qu’il suivait les ordres de celui qui lui avait confié ce Surplis et les pouvoirs qui allaient avec.

A vrai dire, en apparence, Icare est un sujet loyal, ne rechignant pas à la tâche mais en réalité il n’avait que faire des querelles de ceux qui se faisaient appelés « Déités » et qui se pavanait de régir ce monde. Seules certaines cibles l’intéressait, une fois sa liste exécutoire achevé, il se ferait une joie de mettre lui-même fin à ses jours.
Un sentiment familier le contraint à quitter ses pensées vengeresses. En effet, ce lieu l’attirait et semblait l’appeler dégageant les mêmes onces de Cosmos que son armure fraîchement retrouvée. Un léger sourire se dessina sur la face du jeune Homme quand il vit que cette fois-ci la passerelle menant au monde souterrain avait pris la forme d’une cathédrale. Voilà maintenant que même Hadès copiait les lieux de culte des humains pour rallier des âmes à ses desseins.

La cloche centrale tinta et son chant résonna jusqu’aux oreilles du Spectre, qui avait ralenti sa progression, comme pour le saluer. Alors, il entama rapidement sa descente vers la terre ferme. A quelques mètres du sol, Icare se para d’une belle pirouette pour venir se poser sans fracas. Le fraîchement débarqué, de sa main libre, retira son heaume et leva les yeux en direction de la cathédrale d’Hadès.

Sur ce point, il ne s’était pas trompé, cette bâtisse en imposait et de par son architecture forçait le respect. Soudain, en son dos, Icare sentit trois forces grandissantes. En l’une de ces trois énergies, il n’eut pas de mal à reconnaître l’un des siens. Sans nul doute que les autres faisaient partis des forces du Sanctuaire Grec. Cette facilité de perception pourrait surprendre mais après tout, les Spectres avaient été élevés pour les déceler et les annihiler.

Le Minotaure replaça alors son casque et se dirigea vers l’attroupement, peut-être son compatriote aurait besoin d’aide. Dans tous les cas, la discussion l’intéressait sûrement et l’aiderai à se remettre dans le flot des conflits divins après 250 années d’hibernation. Dans le silence, il arriva alors face aux protagonistes.

Icare reconnu alors sa comparse du Vampire, placée sous l’étoile des ténèbres. Cette femme caractérisait parfaitement ce que l’on pouvait appeler la beauté fatale et à la vue de son expression actuelle, Lydia n’avait pas changé. D’un geste de la tête, il la salua puis le regard du perturbateur bifurqua alors en direction des autres protagonistes. Là encore, il avait vu juste. En observant les armures des deux saints, de par ses détails et sa couleur, Icare identifia le Chevalier d’Or du Scorpion. Quelques souvenirs de la dernière grande guerre émergèrent mais Icare ne put de se rappeler du visage de l’ancien porteur de cette cloth seulement d’une arrogance sans pareille et un bagou à rendre jaloux les plus grands orateurs de ce monde. Etait-ce le cas pour ce nouvel héritier ?

Quant au dernier présent, le Minotaure échoua dans sa tentative d’identification mais à voir la protection que son armure offrait, il s’agissait sans nul doute d’un chevalier de bronze. A vrai dire, leurs noms et rangs n’intéressait guère le dernier arrivant mais par soucis professionnel, le Spectre se devait d’évaluer la situation. Curieux d’entendre le pourquoi de leur présence ici, Icare se déplaça quelque peu afin de s’adosser à un arbre. Là, il planta le tranchant de sa Labrys afin de se reposer quelque peu le poignet.

Toujours sans n’avoir prononcé aucune parole, le Spectre baissa la tête, ferma les yeux et attendit que la conversation reprenne espérant que les saints le laisseraient ainsi de côté sans l’importuner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Mar 23 Aoû - 17:12

[HRP : J'ai pris en compte les différents évènements. J'espère ne rien avoir oublié. Désolée que cela finisse comme ça. J'espère qu'on finira par avoir plus de chance.]

Le moins que l'on pouvait dire, c'était que l'entrée de Lydia avait fait son petit effet. Elle pouvait le lire aussi bien dans les yeux de Bardamu que dans ceux du blond chevalier qui l'accompagnait. La façon dont il avait suivi ses gestes lorsqu'elle avait abaissé sa capuche révélant la beauté de son visage et sa somptueuse chevelure de feu, l'expression sur son visage étaient plus qu'éloquentes. Pas forcément pour les hommes normaux mais elle était la Vampire, plus que sensible.

Elle avait ensuite accueilli d'un sourire la réponse du saint du Scorpion. Il n'avait pas changé depuis leur dernière rencontre entre les murs de son temple. Elle l'avait vaincu mais y avait laissé son coeur.

Puis, ce fut au tour de son compagnon de prendre la parole. Kyros, chevalier du Cygne, sans la moindre fioriture inutile ni geste superflu, impressionnant de calme et de maîtrise. Tous deux lui ayant répondu, C'était maintenant à elle de le faire.

- Bien, enchantée de faire ta connaissance, chevalier du Cygne. Aussi, avant d'aller plus loin dans notre dissussion, laisse-moi me présenter. Je suis Lydia de la Vampire, Etoile Céleste des Ténèbres.

Une légère révérence tout aussi gracieuse que le moindre de ses gestes s'ensuivit. Elle s'était exprimée avec toujours autant de douceur. Ces deux chevaliers n'avaient encore rien fait qui puissent nuire aux Enfers contrairement à leurs prédécesseurs qui eux étaient clairement venus casser du spectre.

Un court silence s'installa ensuite entre eux avant qu'elle ne sente de nouveau le regard insistant du Cygne peser sur elle et Bardamu. Pour elle, cela ne faisait plus aucun doute, le jeune homme avait parfaitement compris qu'il existait quelque chose entre elle et son frère d'armes. Espérons juste qu'il soit plus vivant que son confrère fleuriste et surtout plus ouvert sur certains aspect de la vie. La brume qu'elle ne cessait de maintenir leur arrivait au niveau des chevilles mais rien de bien dangereux. cela faisait partie d'elle et tant que cette légère énergie demeurait telle quelle, rien de facheux ne se produirait. Alors que la plus petite explosion aurait l'effet d'un signal d'alarme avec les conséquences que l'on pouvait en attendre.

Quant au fait que la somptueuse Vampire connaissait le Scorpion, tous était parfaitement au courant de cela. Bien des chevaliers et des spectres s'étaient affrontés. Sauf que dans son cas, cela avait pris un tour particulier.

Les paroles de Bardamu se firent ensuite entendre tout comme son message télépathique. S'il l'on pouvait affirmer quelque chose, c'était que le courant passait parfaitement entre les deux anciens adversaires.

- Visiter les Enfers ? Renonce, Bardamu, en cet instant, tu cours à ta mort. En temps normal, il est déjà très difficile d'entrer aux Enfers et depuis, les derniers évènements, cela est devenu quasi impossible. Je peux comprendre que tu souhaites savoir à quoi ressemble le camp des ennemis de ta déesse mais ne peux te laisser franchir cette limite.

" A moins que tu ne souhaites me faire exécuter pour haute trahison. J'ignore si tu réalises bien à quoi ressemblent les Enfers. C'est une multitude d'âmes, à perte de vue. En retrouver une peut toujours se faire, Bardamu. Mais n'étant pas un des juges, cela te demandera du temps et du temps, tu n'en auras pas. Il y aurait bien un moyen mais pour cela, tu devrais m'accorder une confiance absolue. Puis, qui te dit que ton père est dans l'une des prisons ? L'idée qu'il puisse avoir été jugé digne d'Elysion ne t'est pas venue à l'esprit ? "

La rousse spectre avança alors vers le chevalier d'or pendant qu'un nouveau spectre faisait son apparition. Ce cosmos ne faisait aucun doute. C'était bien un de ses frères qui était de retour. Restait à voir s'il était du genre à foncer dans le tas avant de poser les questions.

Enfin, elle ne tarda guère à être fixée. Le Minotaure. Il la salua d'un geste avant qu'elle ne lui réponde de la même façon. Et sa voix s'éleva de nouveau.

- Comme tu peux le voir tous les Enfers sont au courant, renonce à cela.

Et je te promets de t'aider à retrouver la trace de ceux que tu cherches si ardemment. Je te le promets de tout mon coeur, Bardamu. Je t'aime trop pour te laisser partir vers ta mort. Je ne supporterais pas de te voir traiter comme tous les autres.

Elle plongea alors ses yeux de rubis dans ceux de l'homme qu'elle aimait. Lydia savait que cela révèlerait son côté humain et d'une douceur incroyable. Son visage d'amoureuse tout simplement.

" Je ne peux te cacher que je voulais moi aussi te revoir. Je le souhaitais tellement mais pas pour que tu te fasses massacrer par les autres spectres. Puis, tu ne peux à la fois nous explorer les Enfers et moi. Rien ne nous empêche de poursuivre cette discussion en un lieu plus approprié et si tu me donnes les moyens d'identifier tes parents, je n'aurais aucune difficulté à retrouver leurs traces. A partir de toi, je retrouverais ton père et lui me mènera à ta mère. "

La spectre sourit ensuite. Il était si tentant de reposer ses lèvres sur celles du Scorpion mais ce n'était guère le moment. Surtout avec deux témoins en plus des autres spectres tout proche. Restait aussi à voir quelle serait la réponse de son beau Scorpion.

Quelques secondes passèrent, ultime instant de quiétude avant qu'une immense énergie n'explose et ne déferle sur l'ensemble des Enfers, faisant trembler les morts, atteignant même la Cathédrale. Si violente que Lydia ne put réprimer sa surprise avant d'en saisir aussitôt la teneur. Ses splandides yeux s'ouvrant tout grand.

Quoi ? Notre seigneur Hadès, notre maître. Non, c'est impossible. Comment une telle injustice a-t-elle pu se produire. Notre roi est le plus juste et le plus impartial de tous les dieux.

Le changement d'expression de la Vampire était telle que sa peine éclatait au grand jour.

- Bardamu, tu ne pouvais tomber dans un pire moment. Ne reste pas une seconde de plus ici. Pars sauve ta vie et celle de ton ami.

" La colère de Perséphone. Ce qui a fait trembler la Cathédrale, c'est la colère de ma reine qui a explosé au plus profond des Enfers, Bardamu. Et si je ne t'avais retenu ici, vous auriez été pris au piège. Zeus. Ta déesse t'expliquera mieux. "

Lydia s'était décalée, de sorte que seul le Scorpion puisse voir les larmes briller dans ses yeux avant qu'elle ne se reprenne. Elle était spectre et ne devait pas paraître faible devant le Cygne. Bardamu serait toujours le seul à contempler cette face d'elle-même. Tout comme il serait le seul à pouvoir l'explorer et la faire sienne.

" Si tu m'aimes, ne risque pas ta vie, pars. Nos destins sont liés et tôt ou tard, nous nous retrouverons. Laisse-moi juste te faire ce cadeau. "

Et d'un seul geste, elle lui offrit un autre baiser de Vampire, y faisant, comme dans le temple du Scorpion, passer tout son amour mais, cette fois, il y avait un petit plus. Lydia voulait lui montrer un lieu particulier où ils pourraient se retrouver. Elle savait maintenant user au mieux de sa nature de vampire. C'était cela le plus précieux cadeau que lui avait donné Rochel au travers de son sang.

- Je ne peux davantage demeurer ici mais les autres spectres arrivent. Aussi profitez du fait qu'ils soient encore dans les profondeurs de l'Enfer pour quitter la cathédrale. C'est votre dernière chance. Au revoir, chevaliers.

" Au revoir Bardamu, ma reine m'appelle à ses côtés et je ne peux la faire attendre. Mais nous nous retrouverons. Je te le promets "


Arrow Giudecca
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Mer 24 Aoû - 18:49

Arrow Giudecca

La jeune et jolie Spectre disparut dans les sombres entrailles de la Cathédrale, bien décidée à rejoindre sa Reine vu la récente et terrible nouvelle. Elle laissait derrière elle d’intenses émotions dans le cosmos : de l’amour, mais également une puissante inquiétude. Une inquiétude qui n’était pas uniquement tournée vers Perséphone, mais aussi vers l’homme qu’elle venait de quitter. Redoutait-elle de le laisser, lui et son frère d’arme, et des lieux si mal famés ? Sûrement. Et elle avait raison… Car à peine sa présence disparut-elle dans les Enfers qu’un rire retentit autour des deux Chevalier d’Athéna, et du Spectre du Minotaure, toujours silencieux. Un cosmos s’abattit soudain sur la Cathédrale. Une énergie gigantesque, d’une froideur et d’une noirceur inégalée, même par les Spectres d’Hadès. Si ces derniers possédaient encore un tant soit peu d’humanité, le nouvel arrivant, lui, avait profondément sombré dans l’obscurité. Son cosmos reflétait les pires sentiments : haine, désire de vengeance et cruauté s’y mêlaient en un savoureux mélange, qui fit froid dans le dos aux deux hommes pourtant bien entrainés.

« Et bien, Milo, en voilà une surprise… Fricotter avec une Spectre du niveau de la Vampire… On pourrait considérer cela comme de la trahison envers Athéna… »

L’homme, toujours invisible, repartit dans un fou rire, comme si ses paroles portaient une ironie dissimulée. Sa voix était grave et rauque, comme si le mal qui le possédait agissait même sur son corps, dénaturant ce dernier. Un bruit de pas retentit depuis un accès annexe de la demeure, qui était plongée dans les ombres. Au son métallique qu’ils créaient, nul doute que l’homme était en armure. Sa démarche était rythmée et assurée, reflétant sa détermination. A mesure qu’il approchait, son cosmos émergeait du couloir plongé dans les ombres, en un mélange d’énergie obscurs et d’éclairs crépitant. Le cosmos, bien qu’obscur au possible, portait une marque unique en son genre, que ni Saints ni Spectres ne portaient : il était souillé… Mais également étrangement familier.

L’homme sortit de l’ombre. Ses yeux jaunes, imbibés de sang, de posèrent sur les deux hommes. Un sourire où se mêlait un profond dégoût à une joie perverse barrait son visage. Il portait une armure noir brillant aux courbes viriles et agréables, lui recouvrant l’intégralité du corps. Celle-ci était agrémentée d’une longue cape noire mat.

Une armure qui était la copie exacte de l’Armure d’Or du Lion.

« S’approcher des Enfers est dangereux, mes amis. Vous pourriez y laisser la vie… »

Il accompagna ces dernières paroles, menaces à peines dissimulées, par un sourire en coin. L'heure n'était plus à la dissimulation. Sa vengeance envers Athéna venait de débuter.


Dernière édition par Corell le Dim 4 Sep - 3:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Lun 29 Aoû - 19:23

[HRP]Putain, Perséphone tu fais chier : tu me casses mon coup avec Lydia ! lol![/HRP]

"Dieu a fait les hommes inégaux, Samuel les a tous rendus égaux."

Évangile selon Saint Samuel Colt

Lydia se présenta à Kyros. Bien entendu, pour Bardamu les présentations étaient superflues car le Gold Saint et la Spectre se connaissaient déjà : ils s'étaient affrontés dans la Maison du Scorpion et la belle avait gagné, non sans mal. Mais les Dieux sont joueurs (à moins que ce ne furent les Destins) car ces deux êtres que tout opposait, tombèrent amoureux l'un de l'autre.

Après que le Scorpion d'Or lui eut exposé le but de sa visite, la Vampire leur répondit à voix haute

- Visiter les Enfers ? Renonce, Bardamu, en cet instant, tu cours à ta mort. En temps normal, il est déjà très difficile d'entrer aux Enfers et depuis, les derniers évènements, cela est devenu quasi impossible. Je peux comprendre que tu souhaites savoir à quoi ressemble le camp des ennemis de ta déesse mais ne peux te laisser franchir cette limite.

Puis par télépathie, mais uniquement pour Bardamu :

A moins que tu ne souhaites me faire exécuter pour haute trahison...

Rhoo, mais t'es pas bien toi ?! Je ne veux pas ta mort, bien au contraire ! répondit-il par le même biais.

.. j'ignore si tu réalises bien à quoi ressemblent les Enfers. C'est une multitude d'âmes, à perte de vue. En retrouver une peut toujours se faire, Bardamu. Mais n'étant pas un des juges, cela te demandera du temps et du temps, tu n'en auras pas. Il y aurait bien un moyen mais pour cela, tu devrais m'accorder une confiance absolue. Puis, qui te dit que ton père est dans l'une des prisons ? L'idée qu'il puisse avoir été jugé digne d'Elysion ne t'est pas venue à l'esprit ?

Ah ouais, j'y avais pas pensé à ça. Mais bon, ton patron n'a pas non plus une réputation de joyeux drille ces derniers temps...

Un Cosmos apparut non loin d'eux. Tournant la tête, Bardamu vit un Spectre qui était nonchalamment appuyé contre un arbre. Il n'avait fait aucun geste agressif, se contentant de se tenir là. Le Gold Saint se désintéressa de lui : qu'il les observe si ça lui chantait, mais qu'il vienne pas lui casser les pieds !

Comme tu peux le voir tous les Enfers sont au courant, renonce à cela.

C'est bon ma jolie, j'ai compris le message ! Pour ma part, j'ai pas tellement envie d'affronter une horde de Spectres mal lunés (encore que s'ils sont tous comme toi, je ne dirais pas non...) et Kyros et moi allons rentrer au Sanctuaire. Qui plus est, comme tu viens de le mentionner - et je l'ai également senti - la situation semble se détériorer en ce moment et une Guerre (notez la majuscule) est sur le point d'éclater.

Et je te promets de t'aider à retrouver la trace de ceux que tu cherches si ardemment. Je te le promets de tout mon cœur, Bardamu. Je t'aime trop pour te laisser partir vers ta mort. Je ne supporterais pas de te voir traiter comme tous les autres.

D'accord, j'accepte ton aide ma douce ! Je ne sais pas pourquoi mais j'ai plus confiance en toi qu'en certains de mes frères d'armes. Tu vois de qui je veux parler...

Je ne peux te cacher que je voulais moi aussi te revoir. Je le souhaitais tellement mais pas pour que tu te fasses massacrer par les autres spectres. Puis, tu ne peux à la fois nous explorer les Enfers et moi. Rien ne nous empêche de poursuivre cette discussion en un lieu plus approprié et si tu me donnes les moyens d'identifier tes parents, je n'aurais aucune difficulté à retrouver leurs traces. A partir de toi, je retrouverais ton père et lui me mènera à ta mère.

Pour toute réponse, Bardamu sortit un pendentif de dessous son Armure et le tendit discrètement à Lydia, de manière à ce que les autres ne puissent le voir : tu y trouveras les portraits de mon père et de ma mère : ce te sera beaucoup plus utile pour les reconnaître qu'une longue description. Et, s'il te plait, garde le précieusement : c'est tout ce qui me reste d'eux...

La seconde d'après, sans crier gare, une immense déflagration cosmique secoua les Enfers et même l'endroit où se tenait le quatuor. C'était comme si tous les morts du Sombre Royaume s'étaient réveillés et hurlait vengeance contre ceux qui vivaient à la surface, sous les rayons bienfaisants d'un soleil qui leur était à jamais interdit de contempler.

Oulah, c'est quoi ce délire ?!

La colère de Perséphone. Ce qui a fait trembler la Cathédrale, c'est la colère de ma reine qui a explosé au plus profond des Enfers, Bardamu. Et si je ne t'avais retenu ici, vous auriez été pris au piège. Zeus. Ta déesse t'expliquera mieux.

Perséphone, la Reine des Enfers ?! C'était donc sa colère qu'ils avaient ressenti ? Il est heureux qu'on ne se trouvât pas à proximité quand elle a laissé son ire éclater, sinon je n'aurais pas donné cher de notre peau...

Si tu m'aimes, ne risque pas ta vie, pars. Nos destins sont liés et tôt ou tard, nous nous retrouverons. Laisse-moi juste te faire ce cadeau.

Le cadeau en question était un baiser où la belle mit toute sa passion. Bardamu y répondit avec toute la fougue que l'on imagine et n'eut été la situation actuelle ainsi que la présence des deux témoins, il l'aurait prise sur le champ... Dans son esprit se forma l'image d'un endroit où ils pourraient se retrouver, à l'abri des regards indiscrets, quand toutes ces idioties de conflit divin seraient terminées ; bien entendu, rien n'empêchait que cette nouvelle rencontre eut lieu pendant la Guerre : la Mort est sœur de l'Amour dit-on.

Une dernière parole, un dernier geste d'adieu et Lydia, Spectre du Vampire, quitta la Cathédrale. Bardamu se tourna vers Kyros :

Bon mon gars, vaut mieux pas traîner dans le...

C'est alors que le Cosmos d'un nouvel arrivant se fit sentir et qu'une voix sarcastique résonna dans l'air :

Et bien, Milo, en voilà une surprise… Fricoter avec une Spectre du niveau de la Vampire… On pourrait considérer cela comme de la trahison envers Athéna…

Bardamu comprit qu'on s'adressait à lui et répondit d'une voix moqueuse : je m'appelle pas Milo, dugland, mais Bardamu !

Il avait l'étrange impression de connaître le propriétaire de cette voix. Qui plus est son Cosmos était des plus étranges : il était similaire à celui des Spectres mais il semblait plus noir, corrompu, malsain...

L'individu sortit des ombres et le Scorpion le reconnut : c'était Corell du Lion. Mais il avait changé, ô combien : sa Cloth était noire comme un diamant pris dans les ténèbres*, ses yeux étaient injectés de sang et une immense cape sombre drapait ses larges épaules. Il ne manquait plus que l'air de la Marche Impériale pour compléter le tout...

S’approcher des Enfers est dangereux, mes amis. Vous pourriez y laisser la vie… dit-il.

Toujours moqueur, le Scorpion d'Or répondit au Lion Noir : naaaaan c'est vrai ?! Merci de ton avertissement mais on nous a déjà mis au parfum. Puis plus sérieux :

Et d'abord qu'est ce que c'est que cet accoutrement ?! Tu as décidé de tourner le dos à Athéna et de rejoindre les immondes séides d'Hadès ?! Et c'est toi qui me parles de trahison ?! Ceci dit, tu m'excuseras mais j'ai pas que ça à faire : Kyros, on rentre au Sanctuaire !

Il concentra son Cosmos sur leur lieu de destination et posa sa main sur l'épaulette du Cygne : bientôt les contours des deux Saints commencèrent à s'estomper et avant de disparaître totalement, Bardamu lança à l'adresse de Corell :

Ça me chagrine que tu aies décidé de nous trahir mais j'espère que tu te rendras compte de l'erreur que tu as commises...

Arrow Sanctuaire d'Athéna

* En Masami Kurumada dans le texte
Revenir en haut Aller en bas
Kyros


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 5601
Armure : Cloth du Cygne

Feuille de Personnage :
HP:
170/150  (170/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Sam 3 Sep - 12:07

"Que vas-tu faire Bardamu?"

Ces pensées ne cessaient de hanter mon esprit. Lydia, la Spectre du Vampire, tentait tant bien que mal de le dissuader à aller plus loin. Il semblerait que notre présence ne serait pas toléré, rien qui puisse me surprendre vraiment, après tout nos deux camps étaient ennemis. Cependant, le visage de Lydia en disait long sur le danger que nous pourrions courir en entrant dans le domaine d'Hadès. De ce que j'avais pu comprendre, en tant normal, le bénéfice du doute nous aurait été donné et on ne nous aurait pas attaqué sur le champ, mais à ce moment précis, la donne avait vraisemblablement changé et notre présence était synonyme d'attaque ennemi.

Le silence s’installa une nouvelle fois, mais l’expression de leurs visages me laissait comprendre que le Spectre du Vampire et le Chevalier du Scorpion communiquaient par télépathie. Il y avait probablement certaines choses qu'ils ne voulaient pas que j'entende, mais je n'étais pas stupide au point de comprendre que ces deux-là partageaient un sentiment l'un pour l'autre qui, de toute évidence, leur étaient interdits par les circonstances actuelles.

C'est alors qu'une nouvelle présence se fit sentir. Derrière les Chevaliers d'Athéna apparut un Spectre. Ce dernier contemplait la scène sans faire le moindre mouvement, ne montrant aucune intention d'intervenir, du moins pour le moment. Badamu l'ignora complètement, à se demander si ce gars prenait vraiment le temps de mesurer le danger. Je jetais un léger coup d’œil au nouveau venu, ne montrant moins non plus aucune intention d'attaquer. Cependant, je ne baissais pas ma garde une seule seconde, je ne pouvais pas courir le moindre risque en ce moment. Nous étions en territoire ennemi et nous n'étions pas les bienvenus de toute évidence.

"Zut! S'ils commencent à apparaitre même Lydia ne pourra pas nous sortir de ce mauvais pas. Dépêche-toi Bardamu, on doit partir!"

Je commençais à m'impatienter. Notre présence n'était plus nécessaire ici. D'ailleurs, en regardant bien les choses, elle ne l'avait jamais été. Notre tentative était voué à l'échec de toute manière. Cependant, serais-je capable de courir les même risques que le Chevalier d'Or pour revoir quelqu'un qui m'est cher? C'était un sentiment que je ne pouvais pas comprendre, auquel je n'avais jamais pu "goûter". Ma vie se résumait à de longs moments de solitude, invisible aux yeux de tous. J’avais appris au fil du temps à me servir de ça pour devenir pragmatique, conscient et ne jamais me laisser dominer par les sentiments qui peuvent nous faire perdre une bataille, tel que la compassion ou la colère. De ce fait, ce que Bardamu avait entrepris ne faisait alors pour moi aucun sens, mais n'en était pas pour autant mauvais.

Finalement, Bardamu accéda à la requête du Spectre et à la mienne pour ainsi dire. Il se décida enfin à quitter les lieux.

- C'est bon ma jolie, j'ai compris le message ! Pour ma part, j'ai pas tellement envie d'affronter une horde de Spectres mal lunés et Kyros et moi allons rentrer au Sanctuaire. Qui plus est, comme tu viens de le mentionner - et je l'ai également senti - la situation semble se détériorer en ce moment et une Guerre est sur le point d'éclater.

Ils échangèrent encore quelques messages télépathiques, puis Bardamu fit un geste qu'il tenta de dissimuler. Il tendit quelque chose à Lydia, qu'est-ce que c'était, je ne pouvais pas en être sûr, mais de toute façon cela ne me regardait pas.

Soudain, un immense cosmos retentit, venant du tréfonds des Enfers. Je ne pouvais pas savoir ce que c'était, mais l'expression de Lydia ne me laissait guère de doute, c'était le gong nous signalant qu'il était temps de partir. Les paroles de la Vampire confirmèrent alors mes pensées, quelque chose de grave venait de se produire et notre présence ne ferait qu'empirer les choses.

- Bardamu, tu ne pouvais tomber dans un pire moment. Ne reste pas une seconde de plus ici. Pars sauve ta vie et celle de ton ami.

Lydia embrassa alors le Scorpion. Ce n'était pas vraiment une attitude indiquée, de plus entre deux ennemis. Ce Chevalier d'Or en cachait bien plus que je n'aurais pu l'imaginer. Finalement, Lydia nous quitta, retournant d'où elle était venue. Bardamu se dirigea alors vers moi, nous étions finalement sur le départ, à mon plus grand soulagement.

- Et bien, Milo, en voilà une surprise… Fricoter avec une Spectre du niveau de la Vampire… On pourrait considérer cela comme de la trahison envers Athéna…

Une voix retentit alors de la pénombre. Le nouveau venu fit alors un pas, sortant de l'obscurité et se montrant au grand jour. Il portait une armure noir comme l'ébène, similaire à celles des Spectres, en était-il un? Étrange, son Cosmos était complètement différent des deux autres, de plus, son armure portait des traits très ressemblant à une armure que j'avais déjà eu l'opportunité de voir, mais laquelle?

- S’approcher des Enfers est dangereux, mes amis. Vous pourriez y laisser la vie…

"Cette manière très familière de nous parler? Mais qui peut-il être?"

Il semblait connaitre très bien Bardamu. Cela ne voulait pas forcément dire qu'il n'était pas un Spectre, étant donné que le Scorpion semblait faire ami au moins avec un d'entre eux, mais lorsque que l'on voit l'aspect de Lydia, on peut facilement se douter qu'il s'agit d'un cas unique. Le Chevalier d'Or lui, ne semblait pas vraiment content de le revoir, et fit de sa présence un fait complètement insignifiant.

- naaaaan c'est vrai ?! Et d'abord qu'est ce que c'est que cet accoutrement ?! Tu as décidé de tourner le dos à Athéna et de rejoindre les immondes séides d'Hadès ?! Et c'est toi qui me parles de trahison ?! Ceci dit, tu m'excuseras mais j'ai pas que ça à faire : Kyros, on rentre au Sanctuaire !

Bardamu posa sa main sur mon épaule, et c'est alors que je compris ce qui se passait. Cette armure, je la connaissais oui, mon Maitre m'en avait déjà montré le dessin, afin que je puisse reconnaitre les Chevaliers d'Or quand je les verrais. C'était l'Armure du Lion!

- Quoi, ne me dîtes pas que c'est le Chevalier d'Or du Lion, comm....


Ma phrase ne se termina pas, la téléportation commença à faire son effet et Bardamu et moi, rentrions au Sanctuaire, avec cette terrible découverte, le Chevalier du Lion était passé dans le camp ennemi.


Arrow Sanctuaire d'Athéna

Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Sam 3 Sep - 16:28

L'arrivée du Minotaure des Enfers, comme il l'espérait, ne dérangea en rien la discussion qui se tramait entre sa comparse et les deux Saints. L'effet escompté fut même totalement surplombé par la totale indifférence qui s'en dégageait avec en chef de file le Scorpion d'Or. Seule celle qui servait le Sombre Monarque avait daigné le saluer, sûrement un retour de politesse à moins que ce ne soit le protocole strict du Pandémonium.

Ce désintéressement ne le perturba aucunement, à vrai dire il n'en avait que faire. Devant ces trois protagonistes, Icare n'avait rien à montrer encore moins à défendre. En ces temps sombres, la foi et l'honneur, jadis portés en bannière, avaient perdu de leur éclat à tel point que leur définition était devenue plus flou du moins, moins compréhensible, la cause variant le plus souvent avec le point de vue de celui qui osait s'attarder devant de telles futilités.

Evidemment qu'en cas d’agression sur celle placée sous l'étoile des ténèbres, le Minotaure n'aurait d'autre choix que de venir se placer à ses côtés afin d'équilibrer les forces. Son allégeance au seigneur noir ainsi que le contrat qui l'y liait, le forçait à protéger le Royaume et donc à se rallier à ceux qui portait le même dessein.

De part les paroles mais également les attitudes, le Spectre de l'Emprisonnement compris bien vite qu'il n'aurait pas à agir. En effet, il semblait y avoir du respect voire même une certaine affinité entre le Saint d'Or et la Vampire des basses terres. Nombre de ses "frères" auraient déjà criés à la trahison à la simple vue du duo improbable. La encore, le Minotaure ne jugea pas. Après tout, être au service d'une divinité leur ôtaient bon nombre de jouissances mortelles, autant profiter pleinement de ce qui restait même si cela impliquait de batifoler avec l'ennemi.

De plus, les temps changent. Au fur et à mesure de ses réincarnations, Icare avait pu voir le monde ainsi que les différents chevaliers évoluer. Lui même se sentait différent.

Une décharge incommensurable de Cosmos se déversa sur le lieu de la réunion et le fit sortit de ses pensées. La noirceur mais également l'amour qui s'échappait de ce pouvoir ne pouvait tromper. La colère de la reine Perséphone venait de s'abattre. Cela ne pouvait dire qu'une chose, il devait être arrivé quelque chose au Seigneur des basses terres.

En effet, il était rare que la dame des exilés sorte de ses gonds. Elle ordonnait et dirigeait avec fermeté mais rarement la colère ne l'habitait aussi intensément. D'un rapide coup d'oeil, Icare vit que la vampire Lydia quitta son ami grec et fila en direction de la Cathédrale, sûrement pour rejoindre la reine des Spectres.

Maintenant qu'il était seul face à ses deux représentants d'Athéna, qu'allait faire le Minotaure infernal. Nul besoin d'y réfléchir, la réponse venait d'apparaître, plutôt de se faire sentir.

Un étrange cosmos s'étendait sur le parvis du noble monument spectral. Ce qui dérangeait le plus, le jeune guerrier à la solde d'Hadès n'était pas la puissance de ce nouvel arrivant mais plutôt le mélange entre l'intensité noire des Spectres et la chaleur enivrante des Saints athéniens.

Des mots bisèrent le silence instauré depuis l'émancipation cosmique et le guerrier se dévoila. Son armure noire comme l'ébène ne pouvait tromper son allégeance mais les caractéristiques de celles-ci trahissait le lieu de sa conception. Qui était-il?

Une joute verbale s'engagea alors entre le guerrier d'ébène et le scorpion d'or jusqu'à ce que ce dernier décide de couper court à la conversation en s'éclipsant avec son compère. Avant de disparaître, le dénommé Kyros le renseigna quand à l'identité du sombre inconnu: le Chevalier d'Or du Lion.

Un léger sourire se dessina sur le visage du Spectre. Décidément, il avait raison, le monde évoluait. Hadès recrutait désormais au sein même de l'armée de sa nièce. Encore un, qui enivré par le sombre pouvoir que pouvait lui procurer le Maître des ombres, avait succombé.

Ces renégats comme aimaient les appeler les Spectres, Icare ne leur faisait pas confiance. Un traître est un traître. Cet Homme, s'il avait su se retourner une fois contre son Maître qu'est-ce que le contraignait d'en faire de même avec le nouveau?

Désormais, ils n'étaient plus que deux en ce lieu. Voyant que le Lion noir l'observait, le Minotaure quitta son arbre et se dirigea en sa direction, reprenant au passage sa labrys qu'il replaça sur son épaule. Arrivé à distance suffisante, Icare plongea ses yeux d’émeraude dans le regard doré de celui qui se dressait devant lui:

- Que me veux-tu?

Pour la première fois depuis son apparition à la cathédrale, le Spectre du Minotaure venait de prendre la parole et attendait désormais une réponse de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Dim 4 Sep - 3:36

Une gigantesque colonne de cosmos émergea du sol là où Bardamu et Kyros se trouvaient une seconde auparavant. La lumière noire déchira la terre avant de s’élever vers les cieux, annihilant tout ce qui se trouvait en son sein… Mais il était trop tard. Le Chevalier du Scorpion et le Chevalier du Cygne s’étaient volatilisé juste à temps, échappant ainsi in extremis à l’attaque foudroyante du Lion Noir. Ce dernier serra le poing de colère, gréant ainsi des gerbes d’éclairs obscurs qui se dissipèrent bien vite dans les cieux. Si Corell avait su que Bardamu fuirait aussi vite, il aurait préparé son attaque bien plus tôt… Un rictus barra son visage, exprimant tout le dégoût et la pitié que lui inspirait le Scorpion.

« Son sang est sur tes mains, mon frère. Si je te revois, je te tue. »

Les yeux jaunes du Renégat étaient imbibés de sang et exprimaient une colère presque incontrôlable. Son cosmos était sur le point d’exploser en une furie de haine et de rancœur envers ceux qui lui avaient volé celle qu’il aimait. Pourtant, au bout de quelques instants, les instincts du Lion se calmèrent, et le rictus de colère se transforma bien vite en un sourire suffisant. De toute évidence, Corell avait compris que sa vengeance était en route, et qu’il lui faudrait être patient. Son regard se porta vers le Spectre du Minotaure, qui se dressait au loin, véritable masse de muscles et d’énergie brutale.

Un pantin de plus… Mais avec un peu de chance, grâce à cette mission, je leur montrerai à tous ces Chevaliers à quel point ma colère peut être puissante… Je briserai leur existence… Puis je prendrai la vie d’Athéna, comme elle a pris celle de Jaina. œil pour œil. Dent pour dent.

L’âme apaisée par cette sombre pensée, le Spectre du Lion se dirigea vers le Minautore, observant le soldat d’Hadès d’un regard dur. Le Spectre n’était rien de plus qu’un insecte. Le Lion avait vu les Juges des Enfers : le Griffon et la Wyverne. Il pourrait les écraser à tout instant. Alors que pouvait bien faire un Spectre Céleste face à ses crocs ? Décidément, une fois Athéna et ses Chevalier éliminés, le Renégat prendrait plaisir à se retourner contre ces soi-disant soldats des Enfers. Ils étaient les ennemis de l’humanité. Ils ne méritaient que la mort. Aussi, c’est en imaginant ses éclairs détruire la vie du Spectre du Minautore que le Lion s’adressa à lui, de sa voix gutturale déformée par la colère omniprésente de son cœur.

« Perséphone te donne l’ordre de libérer les âmes des cent-huit Spectres aux cinq pics de Rozan. Je suis chargé de t’accompagner, au cas où les choses tourneraient mal, et que des vautours comme ces deux là s’invitent à la fête. Es-tu prêt, Spectre, ou dois-je changer ta couche avant de partir ? »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Icare


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1313

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Dim 4 Sep - 21:25

Nul doute que l'échange serrait froid et concis. La phase d'observation trahissait les pensées de chacun: les deux Guerriers ne s'aimaient pas. L'ancien Chevalier au service d'Athéna le dévisagea d'un dur regard. Essayait-il de l'impressionner? Sans sourciller, le Spectre du Minotaure lui renvoya son dédain en l'observant de bas en haut comme pour analyser l'étrangeté qui se tenait devant lui. Comment ce traître osait-il se dresser si fièrement devant lui, lui qui avait abandonné tout ce qu'il avait juré de protéger pour passer de l'autre côté et s'agenouiller devant le Némésis de son ancienne idole.

L'ancien Saint du Lion avait beau jouer à déployer sa foudre cosmique, le Minotaure infernal restait imperturbable face à cette futile démonstration. Décidément bon nombre de Saints, aussi renégats soient-ils, avaient la fâcheuse habitude à fanfaronner et à s'exposer inutilement. Son attitude démontrait clairement sa totale confiance en ses capacités sans se soucier de celles des autres. Aidé par la chance, peut-être cela lui avait-il valu de s'illustrer dans quelconque bataille. Pour le moment, cela lui avait visiblement réussi mais qui sait, peut-être que son bourreau se tenait tout juste devant lui.

Le Lion d'ébène cracha quelques paroles qui ne firent que confirmer l'opinion négative naissante qu'Icare commençait à se faire de lui. Le début de ses dires débuta fort bien, ce rebelle se rendant finalement utile en lui remettant les ordres provenant de Perséphone elle-même. La source de cette missive ne firent que consolider ses pensées, Hadès était dans une situation qui ne le permettait pas d’agir directement.

Ainsi, le Spectre placé sous l'étoile de l'emprisonnement devait libérer les âmes de ses frères et soeurs trop longtemps retenus aux cinq pics. Aucun problème, Icare connaissait parfaitement le lieu pour s'y être rendu maintes fois au cours des précédentes Guerres Saintes. Dans ses souvenirs, le lieu était gardé par quelques guerriers à la solde d'Athéna, peut-être finalement que ce prétentieux lui serait utile.

Alors qu'il s'apprêtait à lui tourner le dos pour se mettre en route afin d'accomplir cette mission que la reine lui avait confié, le Lion Noir ne put se retenir d'ajouter une ultime phrase qui résonnèrent comme une injure aux oreilles du Minotaure des Enfers. A nouveau, le Spectre plongea son regard d'émeraude dans celui qui venait de proférer ces paroles. Un léger sourire se dessina sur le visage du jeune Icare. La personnalité du Lion ne l'intéressait guère mais à défaut l'amusait pour ne pas dire l'agaçait.

- Pathétique...

Ces mots sortirent sur un ton las à demi-voix. Peut-être était-ce déjà une cause perdue, sûrement même puisque son âme semblait enterrée. Il rapprocha alors sa tête comme pour y observer les moindres détails du vantard. Il était temps pour le Minotaure de mettre les choses au clair et de calmer les ardeurs de ce lionceau.

- Encore un mot de la sorte et je me ferais un plaisir de trancher à l'aide de ma hache cette langue que tu te plaît tant à utiliser.

Les propos du Minotaures ne démontraient aucune pointe d’enivrement colérique. Néanmoins, en proférant ce que certains appelleraient une menace, Icare redoubla l'étreinte de sa main gauche sur son imposante Labrys en cas de réaction démesurée de son futur compagnon de mission. Après quelques instants, le Minotaure fit volte face, tournant le dos au Lion. Avant de partir en direction de la prison des âmes spectrales, il tourna la tête, jetant un ultime regard.

- Continue à sous-estimer tes fréquentations et tu pourrais bien te retrouver une nouvelle fois aux portes des neuf prisons à implorer pour une once de vie. En route, félon!

Aidé par son cosmos, Icare prit impulsion sur ses jambes et décolla littéralement. Une fois la hauteur suffisante atteinte, le Spectre déploya doucement son énergie disparaissant en un éclair des cieux afin d'accomplir sa mission.

Arrow Les Cinq Pics
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Lun 5 Sep - 13:30

Le Minotaure s’envola dans une gerbe de cosmos, devenant une étoile filante violette se dirigeant droit vers l’est. Le Renégat du Lion l’observa quelques instants, se délectant de la confiance du Spectre, et sachant pertinemment, au ressenti de son cosmos, que ses crocs seraient en mesure de déchirer son âme lorsque le temps serait venu. Il était clair que Corell n’était en rien affilié aux Spectres. L’homme jouait son propre jeu. Son premier objectif était de prendre la tête d’Athéna, afin d’assouvir sa vendetta personnelle. La Déesse avait éliminé celle qu’il aimait. Il ne cherchait même pas à en connaître la raison. Il était tombé bien trop profondément dans l’obscurité pour garder un semblant d’humanité et de réflexion. La perte de Jaina l’avait brisé, ne laissant qu’une coquille vide, où la haine et la vengeance s’étaient infiltrées au bon moment, obscurcissant son jugement.

Pourtant, l’objectif du Saint restait le même : il vivait pour la protection de l’humanité. Et de Jaina. Toute sa vie il avait combattu pour elle, éliminant les ennemis de la justice et de la paix pour garantir à l’amour de sa vie un avenir radieux. Avec l’aide des Spectres, qui n’étaient pour lui rien de plus qu’un outil lui permettant d’arriver plus vite à ses fins, une fois Athéna éliminée Corell comptait bien se retourner contre Perséphone et ses sbires. Les frapper dans le dos lorsqu’ils s’y attendraient le moins… En éliminer le plus possible avant de mourir… Et bien sûr, faire sortir Jaina des Enfers. Lui rendre sa vie. Orphée y était presque parvenu, grâce à sa musique. Corell réussirait là où le Chevalier d’Argent avait échoué, par la force de ses Crocs.

L’esprit machiavélique en paix, prêt à déverser son cosmos obscur sur tout homme ressemblant de prêt ou de loin à un Chevalier, le Lion Noir se transforma lui aussi en comète, trainée de lumière noire et malfaisante, qui fut catapultée vers la Chine.

Arrow 5 pics de Rozan


Dernière édition par Corell le Mar 6 Sep - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dante


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 96

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Lun 5 Sep - 16:42

Enfin le silence. Après des ébats digne des pièces dramatiques de l'antiquité, nous nous trouvions enfin seul. Oh bien sur, nous nous étions passablement dissimulé dans la pénombre de notre propre cosmos, cela était évident. D'ailleurs, nous avions encore cette apparence de jeune Lord qui nous plaisait tant, nous ne pouvions courir le risque que notre visage soit découvert.

Ah, ces bonnes vieilles habitudes nous reviennent comme notre premier contrat signé, et nous devons reconnaître que cela nous procure un plaisir bien agréable.
Laissons donc les accès de violence à ces brutes guerrières, les ombres nous prodiguaient non seulement un voile de mystère, mais un accueil digne d'un roi, car tout cet espace qui en effraie plus d'un n'est et ne sera jamais pour nous qu'un doux foyer.

Nous soupirons dans un sourire amusé. L'heure n'est pas à l' émerveillement, et si cela avait été le cas, nous aurions préférer nous émerveiller de ce jeune Lion. Nous avions sentit en lui une grande douleur, mais aussi une grande colère. Quel sont agréable que les tourments d'une âme aveuglée par la colère et la vengeance. Mais il nous semblait plus que cela. Non il avait un but, et il s'était auto-persuadé de la justesse de ses actes. En comparaison, le cours spectacle qu'avait offert le chevalier du Scorpion face à la si redoutable spectre des ténèbres ne nous émoustillait presque plus. Bien que nous fussions sur de ne pas oublier un détail si important pour l'avenir.

Une partie de nous semblait se désoler de voir tant de failles dans l'esprit humain, mais l'autre nous rappelle qu'un jour, chacun doit payer ses fautes, et que seul l'homme restait maître de son destin. Non nous n'étions pas mauvais. Nous n'avons jamais forcer personne à agir d'une manière maléfique. Cela n'avait de sens que dans les oreilles des lâches qui ne savent justifier le prix qu'ils paient pour avoir demandé ce qu'ils ne pouvaient avoir...

Mais pour l'heure, nous devons partir et nous assurer que le lion noir remplisse son office. Nous sentons au loin les échos d'une situation délectable à travers le monde, mais nous ne pouvons être à deux endroits à la fois. Quoi que. Mais l'ordre ne nous avait pas été donné, et nous décidons enfin de partir à la suite de nos deux serviteurs d' Hadès. Le feu d'artifices des âmes scellées serai un spectacle époustouflant, nous en sommes convaincu.


Arrow Les 5 pics ?
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Mar 13 Sep - 11:31

Stockholm =>


Des couinements aigus s'entendirent au loin, et se rapprochèrent très vite en direction de la Cathédrale. Malgré le kilomètre qu'il restait encore à parcourir par le marathonien handicapé, on apercevait déjà les sommets pointus de l'architecture. À pas de course de canard, l'étoile terrestre de la Soumission était sur le chemin du retour de mission, mais embarquait surtout à son bord une petite dizaine de poulettes en chaleur. Bon d'accord, elles bouillonnaient de panique, plus précisément. Le bossu les avaient cueillies sur la route, se disant qu'il avait bien mérité un petit lot de consolation après ses dernières mésaventures. D'autant plus qu'après sa petite boucherie aux Enfers, il s'était mis en tête de recruter du personnel, avant que trop de monde s'en aperçoive.

Malheureusement, pas très habile à la surface, le kidnappeur infernal avait du mal à atteindre sa destination. Bientôt, les chevaux au galop qui le poursuivaient eurent vite fait d'arriver à son niveau, commandés par des paysans armés, à première vue. Ces derniers ne mirent pas plus longtemps à le tenir en joue, et commencèrent à le mitrailler de plombs. Évidemment, Raïmi les esquiva avec facilité, et de sucroît, avec des otages bringuebalantes dans le vide, le sauvetage semblait quasi impossible. D'ailleurs, il s'en servit comme des armes, à un moment donné. Il lui suffisait de manier les belles créatures de sorte que leurs jambes baffent les cavaliers. Car si une gifle de femme vous change d'un homme, le talon fait aussi son petit effet.

Résultat, les montures beuglèrent en choeur, tandis que les bonhommes en selle se faisaient éjecter au sol. Parfois même piétinés. Lustucru remercia ses nouilles, qui elles, leur répondirent par diverses insultes, puis il se remit en route. Il ne restait plus que quelques mètres à parcourir désormais, et grâce à ce petit divertissement, l'enthousiasme de Raïmi lui donna un tel regain d'énergie, qu'il aurait pu faire encore une fois le tour de la Terre sans s'en rendre compte, s'il avait fallu.

Mais trève de plaisanterie ! Le Spectre pénétra donc dans l'avant-poste d'Hadès, en prenant soin de mimer un gros "chut" bien exagéré à son public féminin. Et une fois un long couloir sombre traversé, il fut cerné par un groupe de simples soldats. Raïmi leur légua alors ses proies de choix, sachant pertinemment qu'ils sauraient à quoi s'en tenir : les pomponner pour en faire de fidèles servantes, bien sûr. Et sans plus attendre, il s'éclipsa dans une autre pièce. Celle qui l'enverrait dans les profondeurs du Royaume des Morts.

En avant pour le Giudecca, pour faire le rapport des récents événements !


=> Giudecca.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Mer 14 Sep - 0:35

Arrow La Tolomea

Alors que je m’apprêtais à boter le train de cet imbécile de spectre qui faisait le pitre au lieu de me raccompagnez bien sagement à la sortie des enfers comme le lui avait ordonné sa Déesse, un portail s'ouvrit sous mes pieds et je fut instantanément téléporté dans un immense cathédrale. Je n'avais strictement rien tenté pour échapper à l'aspiration pour la simple et bonne raison que j'étais au fin fond de l'enfer et que quelque soit la destination finale ça ne pouvait pas vraiment être pire. De plus si jamais le petit malin qui m'avait fait transgresser l'espace temps m'avait fait venir jusqu'à lui alors j'aurais pu lui faire comprendre la leçon directement.

Pourtant il n'en était rien, aucune piège à l'horizon, même pas de comité d'accueil, rien. Seule la lumière du soleil perçait à travers à travers les vitraux et et ses rayons inondaient l'immense porte de l'église. Cela faisait longtemps que je n'avais vu le jour et cela ne pouvait signifier qu'une seule chose, on m'avait téléporté à l'entrée, ou plutôt de mon point de vue, la sortie des Enfers.

Je me retournais une dernière fois vers ce simulacre de guerrier qu'était le spectre du Chépukoi et dont j'avais déjà oublié le nom et lui adressais mes dernières paroles.

-Tu as eu de la chance de survivre aujourd'hui, la prochaine fois soit un bon chien-chien ou tu te fera taper sur la truffe.

Puis je partais, rejoindre cette lumière qui m'appelait, mais pas pour longtemps car mon existence ne pouvait continuer que dans l'ombre, l'ombre du Sanctuaire sous Marin, l'ombre de Poséidon ...

Arrow Empire sous Marin.
Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Mer 14 Sep - 15:40

Arrow Tolomea

Nous étions enfin arrivés à destination. Par contre, l'atterrissage fut assez douloureux, même si Rochel avait dit qu'il fermait les yeux pour cette fois, j'avais l'impression qu'il m'avait tout de même un peu puni en m'éjectant brusquement sur l'un des rares arbres encore présent près de la cathédrale. J'avais l'air bien ridicule avec le pied droit accroché à une ou deux branches et dans la position du pendu à l'envers.

Finalement, je n'ai peut être pas autant de chance que ça...


J'ai ensuite détourné mon regard vers celui du Général de Poséidon qui n'avait pas eu le même problème que moi. Lui son transport c'était bien déroulé, je pouvais donc conclure que Rochel l'avait bien fait exprès. Il a beau être devenu un Demi-Dieu, il a eut un comportement de gosse sur le coup. Enfin, je devais bien l'avouer que je préfère cela plutôt qu'une sévère correction.

Le Marina se tourna également de mon côté et prit parole. Ces paroles fut assez vexante tout de même il aurait pu dire merci, ou autre chose que cela. Enfin, bon, tant pis, qu'il aille au diable!

Profite bien de cette nouvelle vie car elle risque d'être très courte.
Lui fis-je remarqué avec un léger sourire avant qu'il ne parte.

Bon, me voilà débarrassé de la tortue. Maintenant il ne me restait plus qu'un problème à résoudre, décrocher ma jambe et descendre de l'arbre. Et je vais devoir me débrouiller tout seul car je ne penses pas qu'il y ait quelqu'un dans les alentours.

Je n'en rate vraiment pas une.


Un curieux bruit se fit entendre un peu plus haut, un énorme bruit de craquement. La branche qui retenait ma jambe venait de se briser, tombant ainsi la tête la première contre le sol. Heureusement, il n'y avait pas beaucoup de hauteur, mais, n'empêche que ça fait mal. Tout en retenant ma tête avec l'une de mes mains, je m'allonge contre l'arbre duquel je venais de faire la chute.

Une faible, mais douce lumière se fit sentir contre ma peau. Il était rare d'avoir un peu de soleil ici, et quand il y avait un peu de lueur, la sentir contre sois est assez agréable.

*Si cela ne tenait qu'à moi, je me ferais bien une petite sieste ici.* Pensais-je en souriant à l'idée.
Revenir en haut Aller en bas
Sacha


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 380

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Dim 9 Oct - 22:50

Arrow Forêt des suicidés

Le hasard, à moins que ce ne soit le fruit d'une intervention divine emmena la spectre de la succube à l'entrée de l'enfer et même au delà : la cathédrale. Bien qu'elle n'aimait pas ce genre de lieu religieux, cet édifice n'avait de catholique que le nom, sinon il était totalement voué au culte d'Hadès et du monde des morts.

C'était étrange d'arriver là, un comme l'impression d'être aspiré dans un vortex et d'être doucement rejeté de l'autre côté, dans le monde des vivants. Arrivée là, le premier réflexe de Kisara fut d'inspirer une grande bouffée d'air. Il faut dire que la spectre n'était plus sortie depuis au moins une semaines, les soirées de débauche dans le monde des humains lui manquaient cruellement. Mais ce n'était pas une fille idiote, elle sentait bien qu'il se passait quelques chose dans le monde, et c'était pas une bonne chose.


" - Bon, je pense que je vais me détendre un peu."

Pensa t-elle tout haut alors qu'elle sortait de l'édifice par la grande porte. C'est là qu'elle remarqua la présence d'une autre personne allongée contre un arbre, ne bougeant pas. Il portait une armure sombre, un surplis, mais son casque était ôté. Ce spectre était un garçon vraiment mignon se dit-elle, avec ses traits fin et noble, on aurait presque dit un prince.

Mais dormait-il vraiment ? A priori, la présence de Kisara ne l'avait même pas fait sursauté, soit il dormait, soit il faisait semblant. C'est à ce moment là qu'un sourire amusé se dessina sur le visage de la belle. Ni l'une ni l'autre, elle s'en approcha presque par curiosité. Ne voyant toujours aucune réaction de sa part, elle s'assit à côté de lui, puis elle s'allongea doucement en se frottant au spectre.

Ce dernier n'esquissait pas le moindre mouvement. Une personnes normale croirait qu'il est mort, ce qui est à peu près le cas de toute l'armée d'Hadès, mais Kisara trouva ça mignon, presque attirant. Une idée germa dans sa tête :


" - Et si le baisé d'une princesse permettrait au beau aux bois dormant de se réveiller ?"

A cette folle pensée la succube se décida d'y apporter acte en approchant son visage du sien. Si le spectre allongé ne se réveillait pas vite, il serait sortit des bras de Morphée par un baisé donné par la plus exquise et la plus dangereuse des créatures des enfers : la succube, la femme fatale placée sous l'étoile de la sensualité qui ne manqua pas cette occasion de le rappeler. Et puis, cela ne faisait pas de mal de se détendre après la frayeur qu'elle venait de connaitre dans la forêt des suicidés.
Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Mer 12 Oct - 19:22

Avec la douceur du vent et ce léger soleil qui frappait ma peau, cela combinés au faite que j'étais coucher sous un arbre, il y avait à présent tout les éléments pour que je fasses un petit somme, excepté un lit bien confortable, mais, cela pouvait encore passer. Je commençais à faire les yeux et petit à petit je me suis mis à plonger dans le merveilleux pays des rêves. Des images commençaient à se former, je pouvais voir Londres avant l'incendie. Je revoyais très clairement la boutique de fleur dans laquelle j'étais sans doute le premier client.

Bonjour. Annonçais-je en ouvrant la porte de la boutique.

Étrangement il ne semblait y avoir personne, d'ordinaire il y a la propriétaire des lieux ainsi que ses deux assistances, et même si l'une d'entre-elle était absente pour une quelconque raison, une autre la remplace le temps. Mais, bon, il n'y avait personne. Pourtant je ne fis pas plus attention à l'absence de personnel et me dirige vers les fleurs exposaient. Ils y avaient un peu de tout comme fleurs, des roses, des tulipes, ou encore des cosmos.

Des bruits de pas se firent entendre par la suite dans mon dos. En me retournant je vis une jeune fille avec des yeux semblables à ce des félins et des cheveux à teinte rosée. Je ne l'avais encore jamais vu ici, mais, je devais bien avouer qu'elle était vraiment attirante. Elle s'approcha lentement de moi et étrangement j'étais comme paralysé, je ne pouvais rien faire du tout, pas le moindre mouvement de recul. Les rêves, d'ordinaire, étaient rarement aussi réaliste, là je ne pouvais plus bouger et je resentais quelque chose contre moi, comme un léger frottement. En plus, elle en profita pour me déposer un baiser.

Les images disparurent subitement et j'ouvris lentement les yeux et je fus fort surpris au départ de voir le visage de la jeune fille que je venais de voir en rêve devant moi.

Je rêves encore, ou est-ce que je suis bien devant ravissante créature?

Peut être un peu direct comme première phrase de présentation. Je me suis relevé lentement tout en posant mon regard sur la personne qui venait de me tirer de ma torpeur. C'est curieux, mais, cela me rappelle une histoire, sauf que dans celle-ci c'est le prince qui embrasse la belle pour la réveiller.

Et bien... ravis de faire votre connaissance, je suis Regen Kairos, puis-je vous aider? Lui demandais avec un léger sourire.

La jeune femme qui se tenait devant moi était en surplis également, alors, elle est comme moi un spectre d'Hadès, mais, c'est bien étrange que je ne l'ai pas vue depuis tout ce temps. En tout cas, les Enfers on un certain charme
finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Sacha


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 380

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Jeu 13 Oct - 18:01

Regen Kairos, tel était le nom qu'il eut utilisé pour se présenter. Cela sonnait comme un prénom suivit du nom de famille, c'était étrange chez un spectre d'avoir encore une telle appellation. La plupart des soldats de l'armée d'Hadès abandonnait leur ancienne identité pour prendre le prénom spectrale de leur surplis. Kisara n'avait pas échappée à cette règles. Mais lui, il gardait apparemment son identité humaine, enfin, de son vivant La spectre n'avait jamais entendu quelqu'un s'appeler Regen.

" - Je m'appelle Kisara, Spectre de la Succube sous l'étoile céleste de la sensualité."

Dit elle tout simplement dans une présentation en simple et du forme. Une habitude de se présenter ainsi certainement. Elle aurait très bien put éviter de dire le totem de son armure car il risquait fort que son nouvel "ami" pense d'elle qu'elle soit une fille facile... Mais Kisara était une fille facile, d’ailleurs si ce baisé n'avait pas mit le jeune homme au cheveux argenté sur cette conclusion, et ben, autant dire qu'il ne serait pas très futé.

Puis il lui posa une question en proposant son aide. En sont fort intérieur la belle était plus que surprise qu'un spectre propose ainsi son aide même à une homologue. Cette gentillesse apparente, qui devait certainement être de la galanterie, combiné à la beauté et la candeur de Regen aurait fait fondre la succube si son corps lui aurait permit de fondre. C'était tout simplement adorable.


" - J'étais simplement surprise de voir un spectre ainsi en train de somnoler sous un arbre. C'est étonnant quand on connait la fermeté de nos dirigeants."

Un mensonge éhonté, la belle aurait bien voulut se reposer aux côté du spectre elle aussi. Mais se laisserait-il à croire les paroles de cette dernière alors qu'il devrait connaitre le tempérament volage lié à la créature de son surplis ? Peut être, ou peut être que non. Ou alors il ferait semblant de la croire et ainsi entrer dans son jeu. Mais elle ne lui en laissera pas le temps, ainsi elle reprit la parole. Mais d'un côté, elle avait vraiment été surprise de trouver un spectre ainsi endormi.

" - Durant le trajet jusqu'ici, j'ai put voir que les ponts qui traverse l'Archeron ont été détruit. Je suis sure qu'il se prépare quelque chose et je pense qu'il serait préférable de se renseigner auprès de nos supérieurs."

Encore un mensonge pour détourner les soupçons de Regen. Enfin, c'était à moitié un mensonge : quand elle volait, Kisara avait clairement remarquée que les ponts avaient été saboté. En absence de cosmos étrangers en enfer, cela ne pouvait être que l’œuvre d'un spectre qui devait agir sous ordre de quelqu'un.

" - Mais cela n'est peut être pas important et nous pourrions continuer à "monter la garde" ensemble. Mais un peu plus loin des regards indiscrets."

Bien entendu, cette phrase était pleine de sous entendus. Comme par exemple aller dans un fourrés et passer du bon temps tout les deux. Car oui, Kisara ne pensait pas vraiment à sa mission de spectre, ses envies de rapports physiques passaient avant tout le reste sauf peut être de son instinct de survie qui dans certains cas pouvait prendre le dessus.

Mais l'inconnue était Regen : quel genre d'homme était-il ? Un homme charmant, sans doute, mais était-il aussi intéressé par le pêchés originel de la luxure où bien serait-il un bon soldat. Car après tout, il était devait-être resté un petit moment à somnoler, alors peut être voudrait-il se renseigner sur les évènements passé durant son "absence". Dans tout les cas, il semblait être vraiment intéressant : une gentillesse peu commune chez les soldats infernaux combiné à un physique avantageux même s'il ne paraissait pas viril aux primes abords. Autant dire que ce n'était le genre d'homme que Kisara lâcherait aussi facilement, même s'il fallait le suivre au fin fond de l'enfer.

Le baisé n'était que le prélude de ce que la spectre de la succube désirait vraiment faire de Regen. Mais ça, il devait certainement l'avoir compris depuis ses dernière paroles...
Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Ven 14 Oct - 8:36

Kisara, c'est donc ainsi qu'elle se nomme et son surplis me paraissait bien familier, les formes de l'armure ainsi que les parties du corps qu'elle laissait paraître, ça ne pouvait pas faire de doute en effet. C'est vrai que je ne l'ai pas encore croisé dans les Enfers, mais, j'ai eu des ouïes dire de la part de certaines personnes sur la succube. J'étais de nouveau perdu dans mes pensées quand la voix de Kisara me fit revenir sur terre. Elle dit qu'elle fut vraiment surprise de me croiser là, endormis sous un arbre surtout en connaissant le caractère de nos supérieurs. En entendant cela, je n'ai pas pu m'empêcher de lâcher un petit sourire enfantin et de rire par la suite.

C'est vrai, mais, jusqu'à maintenant je n'ai jamais eu de problème pour ça et cela en fait des années que je suis ici. Lui annonçais.

Mais très vite mon sourire se dissipa à l'annonce de sa nouvelle. Les ponts de l'Achéron avaient étés détruits durant mon sommeil. Comme je n'étais pas dans les Enfers je n'ai pas pu entendre ce léger détail, de plus, je me serais immédiatement réveiller si une présence ennemi avait frappé, même si j'ai un très profond sommeil d'ordinaire. En tout cas, cela ne peut être seulement les résultats d'un spectre, mais, je me demande bien pourquoi? A présent, il ne nous reste plus que la traversée du fleuve par Charon ou par un de mes fameux passage secret. Oh! Bien sûr, je sais maintenant pourquoi avoir détruit les ponts!

*Question de sécurité en cas d'attaque... je ne vois que cela.*

Mais, à peine le sujet entamé que la charmante succube décide d'en changer. Cette fois elle me propose de monter la garde en sa compagnie un peu plus loin, j'avais parfaitement compris ce qu'elle voulait insinuer, comme quoi, son surplis lui correspond parfaitement. Je ne savais pas trop quoi répondre sur le coup, je me suis juste contenté de lui sourire sans le moindre arrière pensée.

Peut-être la prochaine fois? Là je ne sais pas si tu pourrais tenir le coup.

Je lui avais dit cela sur un ton de plaisanterie, mais, j'étais tout de même sérieux dans ce que je disais. Bon, je dois avouer que c'était un peu téméraire de dire cela. C'est vrai que je suis plutôt du genre réservé, mais, je ne suis pas si faible que je ne laisse paraître.

Je ne penses pas que cet endroit soit le plus approprié pour ce genre de proposition. Ma demeure serait sans doute plus agréable.

Attend... qu'est-ce que je viens de dire là? Il faut que je fasses attention, je commence à finir comme notre cher spectre du ver. Je ne dois pas céder autant à la perversité.

Non, finalement, je n'ai rien dit.
Revenir en haut Aller en bas
Sacha


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 380

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   Ven 14 Oct - 20:23

Regen paraissait à la fois emballé et confus par la demande si indécente de la spectre de la succube. D'un côté une partie de lui semblait succomber à l'attrait sensuelle de la spectre, mais une autre, plus stricte ou plus timide s'y refusait au plaisir charnel. C'était relativement amusant à observer du point de vue de Kisara qui ne put s'empêcher d'esquisser un sourire enfantin devant ce spectacle.

Ce qui retint l'attention de la belle fut avant tout qu'il parla d'une demeure qui serait la sienne. Ainsi donc il avait quelque part un nid douillet qui pourrait les accueillir tout les deux pour faire tout ce dont ils ont envie. Tout cela était fort intéressant et la jeune femme aux yeux félins nota tout ça dans un coin de son esprit.


" - Vous savez, il est inutile d'être confus avec moi, je ne désire qu'une chose, mais ça vous la savez sans doute déjà."

Fit-elle en se relevant tout en faisant rouler ses hanches de manière suggestive et tout en passant ses doigts au niveau des lèvres dans une gestuelles lascive. Il n'y avait aucun doute à ses désirs charnels, non, vraiment aucun à avoir. Ce n'était pas une technique de drague, loin de là. La succube ne draguait pas, elle copule, tout simplement.

Cependant, au fond de son être un malaise empoignait son cœur. Comme un rappel que son existence était due au surplis qu'elle portait. En fait, c'était comme si quelqu'un l'observait et l'ordonnait à distance. Une sensation angoissante à laquelle elle n'arrivait pas à s'y habituer.


" - Mais,..."

Commença t-elle timidement, comme si Kisara n'osait pas dire ce qui lui passait à l'esprit. En même temps, au vu de ce qu'elle allait dire, il était vrai que ce n'était pas quelque chose qu'elle dirait souvent.

" - ... Peut-être devrions nous aller voir ce qui se passe en enfer et éventuellement nous rendre utiles."

De telles paroles étaient effectivement inhabituelles dans la bouche de la succube et sa manière de penser avant tout à sa fonction de spectre que d'amante de nombreuses personnes. C'était comme une opposition totale par rapport à sa personne. Mais consciente de ces paroles anormales et choquante, Kisara se rattrapa bien vite.

" - Comme ça nous aurons plus de temps libre à passer ensemble, sans surplis ni culotte."

Pas une rougeur de honte n'apparut sur son visage quand elle parlait de luxure, c'était pour elle une seconde nature, un deuxième prénom. Sinon, la belle ne serait pas spectre de la succube, peut-être même pas spectre du tout. ce qui est sur est que sa réputation devait certainement l'avoir précédée aux oreilles de Regen. Mais comment allait-il réagir face à toutes ces propositions ? Kisara savait qu'il n'était pas totalement contre, mais à quel point ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Arrivée de deux étrangers   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée de deux étrangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Cathédrale-