RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Un réveil difficile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ichiru


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 197
Armure : me changer en flotte pour tremper les autres xD

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Un nouveau départ   Jeu 21 Juil - 13:34


Arrow Première arrivée dans le sanctuaire (premier post)

Me voilà donc un Marina à présent, moi qui pensait que ça ne serait pas possible après tout ça. Mais, il semblerait que notre Prêtre me fait confiance, et je m'en montrerais digne. J'exécuterais les ordres et je prouverais que je mérite d'être à ma place parmi la troupe de l'armé de Poséidon.

Par contre, pour l'heure, je penses que je vais aller me prélasser tranquillement dans un bon lit ou alors me rendre au pilier du Pacifique, cela fait bien longtemps que je ne m'y étais pas rendu, et puis, se serait peut être un bon moyen de rencontrer l'actuel Général de l'Hippocampe.

Bon, et bien, en route!


Je m'apprêtais à me rendre au pilier du Pacifique, quand deux soldats me dirent de m'arrêter. Ils m'annoncèrent que je devais rejoindre les autres Marinas en Europe pour une mission de la plus haute importance. Malheureusement, ce n'est pas tout de suite que je vais pouvoir lézarder sous le soleil. Enfin, bon, je ne devrais pas me plaindre, à peine j'arrive que l'on me confie une importante mission, cela prouve bien que je fais bien partie intégrante des Marinas.

Très bien. Je me rends de ce pas là-bas!
Leur dis-je avec enthousiasme.

Je n'ai pas eu tellement de précision sur le pourquoi de la mission, mais, je penses qu'une fois arrivé dans les lieux, les autres m'expliqueront le but de la mission, du moins, je l'espère bien. En tout cas, je me demande bien ce que peut bien être la mission pour qu'autant de Marina se regroupent à cet endroit.

Arrow Monde, Europe, sujet de quête Marina
Revenir en haut Aller en bas
Teczuhtli


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 74

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Un réveil difficile   Dim 14 Aoû - 23:02

Arrow Première arrivée dans le sanctuaire (premier post)

Des crampes dans le corps, les muscles et articulations crispés, Teczuhtli avait très mal dormi cette nuit. Elle réalisait encore mal qu'elle portait l'écaille du Serpent des mers . L'écaille l'avait choisie cette nuit-même, et il est vrai qu'elle n'était pas très réveillée à ce moment là, pour ne pas dire somnolente sur le point de tomber par terre pour dormir... Du coup quand elle avait retrouvé le chemin de sa chambre, l'appel du lit avait été plus fort que son cerveau, et elle s'était purement et simplement affalée sur le lit avec l'armure...
C'est vrai, malgré qu'elle eut été entraîné durant 2ans et demie par Eraën, le père d'Astre et de Lune, cela restait un laps de temps très court pour réaliser que toute sa vie avait basculée le jour où Astre l'avait sauvée de ses poursuivants. Mais elle avait finie par se sentir plus chez ici que partout ailleurs.

D'une marche rigide à cause de la douleur dans ses membres, elle prit la décision d'aller à la rencontre du prêtre afin de lui annoncer la nouvelle et en profiter pour prendre officiellement les nouvelles fonctions qu'elle devraient supporter. Mais peut-être avant irait-elle s'assouplir afin d'évacuer ses crispations ? Son corps douloureux lui cria : Oui ! Aide-moi ! J'ai mal ! Je souuuffre !

Teczu s'éloigna alors un peu des rues passantes afin de pouvoir faire ses étirements en paix. Elle fit un petit footing avant afin de s'échauffer, puis entama une étrange danse aux mouvements lents et amples. Elle remarqua le soutient que lui apportait l'armure, diminuant la douleur qu'elle aurait dû normalement ressentir à cause des crampes. Malgré cela, ses muscles et tendons hurlèrent lors des premiers exercices pour finalement se taire et reprendre peu à peu leur souplesse naturelle. Désormais ils soupiraient d'aise.

Après une heure d'exercice, l'aztèque se sentis en pleine forme. Maintenant il s'agissait de trouver Astre. Logiquement un prêtre doit se trouver dans son temple. Seulement le comportement d'Astre était loin d'être logique et compréhensible pour elle. Elle se pinça le nez en plissant des yeux pour réfléchir. Où pouvait être cet énergumène roux et imprévisible ? Finalement elle décida de se poster en hauteur à l'entrée afin de bien pouvoir observer qui rentrait et qui sortait.
Revenir en haut Aller en bas
Kizo


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 23

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Convocation, premier envol.    Lun 15 Aoû - 12:20

Arrow Première arrivée dans le sanctuaire (premier post)

Une ombre se profilait au loin. Sa démarche était droite, les deux bras le long du corps se balançaient à un rythme semblable. Plus l'ombre s'approchait plus vous vous demandez à qui appartient une telle aura.

Son armure était plutôt singulière pour un chevalier au service de Poséidon bien qu'elle représentait bien le signe dont l'armure dépendait. Son armure était noire, noire comme le ciel une nuit de meurtre. Elle était ornée et décorée par de long traits fins et dorés. Enfin le centre était rouge, comme pour rappeler au monde qu'avant tout il était un humain, un simple humain aux services de son Dieu. Les dires racontent qu'il n'enlève jamais son casque, lui, le Capitaine du diable des mers, Kizo Eumolpos.

Il possédait une lettre à la main. De loin, vous ne voyez pas grand chose, narrateur au bon cœur que je suis, je vais vous en dire plus. La lettre est ornée du sceau représentant une sorte de monstre géant. Kizo la tenait fermement. On ne peut lire sur son visage puisque son casque le masquait, mais on pouvait ressentir de l'excitation suivant les mouvements de son corps. Arrivé à l'entrée du sanctuaire, il s'arrêta net. Il jeta un œil à droite, puis à gauche. Il affaissa son bras et glissa la lettre dans les plis de son armure. La lettre mentionnait.

" Pilier de l'océan Arctique, à l'heure où les eaux se morfondent "


Il semblait très pensif. Comme si quelque chose le tracassait. Pourtant, ce genre de message, il en avait l'habitude. Lui qui était surement un des éléments forts chargé de la protection du pilier de l'océan Arctique. Il s'avança alors à l'intérieur du sanctuaire de Poséidon, alors que les eaux au dessus de sa tête semblaient si calmes, tellement calmes...peut être trop calmes. Il murmura alors.

" C'est vraiment étrange comme sensation. Le Sanctuaire semble dépossédé de vie. Et puis, lui...celui dont je n'ai jamais pu apercevoir le visage après tant d'années de service, le général de l'océan Arctique, Caeron du Kraken, vais-je enfin pouvoir le rencontrer..." Murmurait-il tout seul.

Il dit et il s'enfonça dans les profondeurs marines.

→ Pillier de l'océan Arctique !

Revenir en haut Aller en bas
Teczuhtli


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 74

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Sam 20 Aoû - 20:38

Après quelques heures l'ennui commençait à gagner la marina. Du haut de son rocher de corail elle bailla en s'étirant les bras. Compta à rebours, cinq, quatre, trois, deux, un, nouveau tour de garde. C'était tellement bien réglé, comme une berceuse... Elle sentait ses paupières de plus en plus lourdes. Si ça continuait comme ça elle finirait par s'endormir. Refusant de se laisser aller elle s'ébroua. Il fallait qu'elle bouge pour ne pas s'endormir. Faire quelque chose... Seulement le père d'Astre ne l'avait qu'entraînée, il ne l'avait pas informé de la hiérarchie. Et Astre qui se faisait attendre. Elle soupira. Jambes croisées, elle posa sa tête dans la paume de sa main gauche.

Elle se rappela qu'elle avait pu voir une autre personne en armure noir, or et rouge se diriger vers un des piliers de l'océan. Il était loin maintenant, mais peut-être qu'un autre chevalier pourrait lui donner les informations qui lui manquait ? Elle n'en avait guère envie, préférant de loin s'adresser directement au prêtre de Poséidon. Mais elle n'aurait peut-être pas le choix...

S'allongeant sur le ventre, Teczu joua avec la natte qu'elle s'était laissée poussée depuis son arrivée au sanctuaire sous-marin. Elle entendait les rires des néréides qui s'amusaient dans la mer. Elle soupira d’agacement. Les jeux des nymphes des mers l'insupportait. L'une des nymphes remarqua les sourcils froncé de la marina, et se précipita de suite à sa rencontre.

Mais qu'avons nous là ! Un nouveau lieutenant ? Bonjour, bonjour ! S'exclama la nymphe dans un rire dans lequel on pouvait entendre les marées.

Vous êtes nouvelles ici ? Quel joie ! Vous viendrez jouez avec nous j'espère ! Pas comme touts ses autres chevaliers qui nous snobent ou qui nous draguent ! Et puis je pourrais vous donner des conseils de beautés, de femmes à femme ! Parce-que, je suis désolée, mais franchement là... On peut pas dire que vous soyez très féminine...

Pendant que la nymphe tournait autour de Tec, la submergeant de futilités, la marina se rassit. Son visage montrait une expression crispée, nez et sourcils encore plus froncées. Un spasme d'énervement fit son apparition. La néréide tournait et tournait... Tirant sur sa natte, inspectant son armure, ébouriffant ses cheveux... L’aztèque se contint comme elle put, pour finalement exploser... Se redressant entièrement, poings serrés.

Raaaah ! Ça suffit oui ! Je suis pas une poupée ! Jouer ? Et puis quoi encore ? J'ai pas que ça à faire ! Des conseils de beauté... Et puis quoi encore ? Du rouge sur les lèvres, du rose sur les joues, du fard à paupière... C'est quoi ces idées ridicule ? S'emporta Teczu.

Ouh ! Quel fougue ! Mais c'est une vrai tigresse que nous avons-là ! N'est-ce pas les filles ? Répondit la nymphe, continuant de rires, ses amies la rejoignant en gloussant. C'est donc désormais quatre néréides qui tournaient autour de la marina, l'exaspérant un peu plus à chaque gloussement ou conseil de femme.

Foutredieu ! Mais je peut pas être tranquille oui ? Des vrais commères ! Perdant son calme, Tec agita ses bras de façon désordonnée, faisant rire de plus belles les néréides.

Tec tenta de se calmer en respirant profondément, ce qui marcha un peu. Jusqu'à la prochaine explosion de rires des nymphes dans son dos... N'en pouvant plus, la marina éveilla son cosmos afin de repousser les commères.

Pfff, décidément ces chevaliers... Impossible de blaguer avec eux. Les filles allons nous-en. Je crois qu'elle a ses règles.

Sur ces mots elles s'éloignèrent continuant de glousser, laissant la marina plus tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Menelaos


Nouvel Éveillé


Messages : 3875

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Sam 3 Sep - 14:05

    Arrow Pilier de l'Arctique

    A travers les méandres des fonds marins, les coraux se relevèrent lentement pour chanter une mélodie silencieuse que seuls les marinas pouvaient comprendre. Cette étrange musique était en général annonciatrice de danger ou de salutation, nul ne le savait, mais le peuple des mers en avait compris l'importance, et cette fois-ci encore, les coraux chantaient leur mélopée. Les quelques petits crabes jouant à se battre comme des duellistes stoppèrent leurs joutes pour entendre les coraux, les escargots de mer quittèrent leur prison en forme de coquillage pour observer les alentours, il devenait clair que les animaux qui pullulaient le monde sous-marin avaient compris les paroles des Coraux, mais ils ne fuyaient pas comme à l'accoutumée. Les quelques soldats marinas en faction observaient les évènements avec appréhension, d'autres courraient pour rejoindre leur régiment et attendre des ordres de leurs officiers, après tout, les coraux sonnaient le tocsin à leur manière et ils n'avaient jamais été démenti.

    Marchant dans le dédale des sentiers marins, une jeune femme se recouvrait de la capuche d'une lourde cape vénitienne en velours bleu nuit. On pouvait détecter, si l'on y prenait garde, une robe en mousseline blanche, à l'instar des nymphes et prêtresses du temple de Poséidon. Tombant au-dessus de son épaule, quelques longs cheveux noirs de jais indiquaient encore plus d'éléments aux curieux. Alors qu'elle marchait dans une direction bien précise, un homme de grande taille et à l'aspect bourru se fit entendre par un grognement menaçant.

    « Halte ! Hé ! Vous ne devriez pas être ici la nymphe ! Vous devriez entendre le tocsin non ? Ah oui, pas l'habitude hein ! »

    Le sarcasme du Marinas glissa sur la cape de l'étrangère comme une pluie fine sur du verre. Mais ce genre de propos vulgaires avait eut au moins le mérite d'arrêter cette dernière dans sa foulée. Par une légère inclinaison, elle fit tombée sa capuche et se retourna vers le géant qui avait la charge de surveiller ce domaine. Désormais, celui-ci pouvait admirer le joli minois de la nymphe, elle avait une peau diaphane et parfaite, ses beaux yeux améthystes envoûtèrent le jeune atlante pendant un instant, ses longs cheveux noirs étaient retenus avec un catogan de très belle facture, mais une chose étonna le garde, un magnifique diadème, avec un éclat égal aux Ecailles des plus hauts rangs, était serti sur son front avec élégance. Le soldat, tout émoustillé, descendit les quelques marches qui le distançait de la belle damoiselle.

    Se rapprochant, il souriait bêtement comme un jeune homme qui allait se préparer à sa première déclaration. D'ailleurs, il ne comprenait pas son emportement, sa raison lui disait de faire attention, mais son coeur lui disait de pas avoir peur, qui croire dans ce genre de moment ? Et bien le jeune atlante écouta son coeur. Cependant, la jeune nymphe recula d'un pas, peu accoutumée à ce genre de réaction en sa présence, et elle disparut brusquement devant son interlocuteur un peu trop curieux. Réapparaissant derrière une plante de corail, elle souriait en entendant le soldat grogner de frustration. Elle reprit alors sa route en direction du pilier du pacifique sud, celui-ci était encore bien loin, mais la jeune nymphe se concentrait pour ne pas être ressentie par les seigneurs des Océans. Il était encore trop tôt ! Elle humait l'air marin qui régnait en dessous de la grande voûte sacrée, cette atmosphère lui redonnait des forces peu à peu. Par un mouchoir sorti d'une poche interne de sa cape, elle nettoyait les dernières traces de la plaie à la paume de sa main. Puis, elle se dirigea vers une grotte dont elle seule avait le secret.

    Cette grotte avait été autrefois le coeur d'un ancien ordre religieux qui officiait aujourd'hui dans la nouvelle Atlantis, se rapprochant avec une certaine retenue, la jeune femme vit devant elle deux immenses portes marqués d'un immense trident doré. A hauteur d'homme, un sceau fermait les portes, on pouvait encore y lire distinctement :

    Ἀμφιτρίτη
    Effleurant le sceau, elle le fit éclater dans tous les sens. Les portes tremblèrent alors, des morceaux de mousses marines tombaient un peu partout, des éboulis s'entendirent à leur tour et les portes s'ouvrirent devant l'étrangère qui avait eut la grâce de les libérer. A l'intérieur, un très belle perle de vif argent illuminait le petit temple. Celle-ci était aussi prisonnière du même type de sceau et seule sa luminosité montrait un cosmos encore assoupi. La nymphe fit quelques pas sur les dalles élimées par le temps, le vieux temple n'était plus ce qu'il était, abandonné depuis des siècles par le peuple des mers. Arrivant devant la perle, elle se rendit compte qu'elle avait la taille des boules de cristal que les diseuses de bonne aventure possédaient parfois, puis, d'un autre geste, elle brisa le sceau qui enfermait la perle.

    La perle laissa immédiatement un cosmos bleu saphir se libérer dans tout le temple. Rayonnante, elle s'éleva dans les airs pour éclater en goutelettes argentées. Puis, celles-ci se concentrèrent dans un amas qui prit lentement la forme d'un trident de la même couleur. La main de la jeune nymphe l'empoigna alors et laissa éclater son cosmos dans tout le temple. A ce moment là, des images spectrales apparurent en représentant les Ecailles qui avaient la charge de protéger le monde marin, dans une mélopée, elles saluèrent le retour de leur mère et protectrice.

    Sortant du temple, le cosmos de la nymphe devenue Déesse se répandait dans toute la voûte marine, il fit entonner un chant à l'adresse de tous les marinas, atlantes, nymphes, prêtresses et prêtres.... Elle était enfin de retour et elle le fit savoir à tous en laissant son aura se répandre dans l'Empire des Sept mers.
Revenir en haut Aller en bas
Khayr Ab'In


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 435
Armure : Nager

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Dim 4 Sep - 11:38

Sanctuaire Grec Arrow

Je filais aussi vite que l'aurait fait la reine des sirènes car même moi, le calme et placide Général du Pilier Indien, j'étais submergé d'inquiétudes et de questions. Elles tournaient et se retournaient dans ma tête allant jusqu'à créer un bourdonnement vrombissant qui donnait presque la nausée.

Qu'était-il arrivé à Poséidon ? Allions nous devoir entrer en Guerre, une guerre cruelle et violente, contre les saints d' Athéna, ou peut-être contre les enfers. Quelle que fut la réponse, l'avenir s'en trouverai assombri, car les paroles de mon seigneur Astre rôdaient encore, comme des fauves rampants à l'orée d'une jungle obscure, ne me laissant pas regagner ma tranquillité d'esprit. Le sanctuaire Sous marin n'était pas complet, nous avions eut de nombreuses pertes. Certes quelques Généraux se trouvaient présent et apte à combattre, et je pensais notamment à ce puissant Général du Kraken que j'avais pu croiser, mais nous manquions cruellement d'effectif pour escompter livrer bataille.
Je savais parfaitement que je lutterais de toutes mes forces, et sans aucun doute, oui, ne l'avais-je pas promis depuis ma plus tendre enfance ? Mais qu'en était-il de ces jeunes capitaines et Lieutenants...

Tsing, son nom me revint alors en tête, comme si la mélopée de notes venait me rappeler à l'ordre. Les marinas étaient fort et fier, et je n'avais nullement besoin de les protéger, non, c'était inutile. Comme si la Capitaine s'était trouvée à côté de moi, j'entendais son étrange code me parvenir et me souffler de me calmer, d'accomplir mon devoir, et de ne pas me préoccuper du reste.
Arrivant bientôt à l'entrée du Sanctuaire Atlante, je fermais les yeux et regagnais enfin mon calme. De nouveau, je m'ouvrais à ce monde, mais aussitôt, mes paupières s'écartèrent l'une de l'autre, écarquillant grand mes yeux étonnés. Cette force, cette présence...

Si l'identité d' Athéna avait fait plané en moi l'ombre d'un doute, le nouveau cosmos divin que je ressentais ne m'en laissait lui, aucun. Je m'approchais lentement de la source de cette émanation, et au bout de quelques mètres, à l'entrée de notre antre, je vis ses traits pour la première fois. Notre Déesse, épouse des mers, sa Majesté Amphitrite en personne.
Que de rencontres en si peu de temps. Athéna, Artémis, et maintenant, l'épouse de mon empereur. Mes jambes flageolèrent quelques secondes. Elle aussi, était d'une beauté à faire sombrer l' astre du jour dans les entrailles des abysses, et son cosmos, plus que chaleureux, fit directement réagir mon épée qui se tenait toujours, ceinturée à ma hanche. Elle tremblait d'une excitation nouvelle, et semblait vouloir me rapprocher de ma déesse. Je me demandais si mon écaille, laissé au Pilier Indien aurait ce même type de réaction face à celle qui nous régentait, mais quelle ne fut pas ma surprise lorsque, d'un grand flash dans le ciel océanique de notre royaume, cette même écaille arriva filant droit sur moi. L'instant d'après, je portais un e écaille scintillante comme jamais et je fus empli d'une nouvelle force, d'un nouvel espoir.

Je ne doutais pas que ma Déesse m'ai alors aperçu, et tout comme je l'avais fait pour une Déesse qui deviendrait un adversaire, je m'approchais à quelques mètres d'elle, puis m'agenouillais solennellement, attendant qu'elle m'autorise à parler.

- Chrysaor, Général de L'océan Indien est de retour, ma reine...

J'avais aussi cru ressentir l'étrange présence d'une force moindre dans les environs, mais pour l'heure, je préférais, regardant les dalles marines, me concentrer sur la présence de ma Reine. J'avais tant de choses à lui rapporter. Que ce fût des informations, ou mes simples craintes....
Revenir en haut Aller en bas
Menelaos


Nouvel Éveillé


Messages : 3875

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Dim 4 Sep - 23:08

    L'Impératrice des sept Mers fit quelques vers les portes du vieux temple, qui avait été caché pendant des siècles à l'entrée du sanctuaire sous-marin. Son cosmos irradiait d'une chaleur semblable à celle des courants de la Mare Nostrum, toutefois, on pouvait encore ressentir une froideur toute en majesté. Elle sortit donc sur le parvis du temple et huma l'air pour ressentir chaque être vivant de son Empire, deux Ecailles étaient à quelques lieues d'ici et l'une d'entre elle se rapprochait rapidement. Elle se concentra brusquement sur le pilier Arctique pour se souvenir de quelques détails fugaces qui lui revenaient en mémoire, quand elle discerna quelque chose dans la pénombre de son cosmos. Sa tête tourna lentement vers le chemin qui l'avait conduite jusqu'ici, elle aperçut ainsi un homme aux cheveux blonds comme les blés, son regard bleu montrait un respect qui satisfaisait une partie de son Ego.

    Le trident de la déesse brilla soudainement d'une aura bleutée et une étoile fendit le ciel pour se rapprocher du jeune homme, ainsi donc ce jouvenceau était la gardien de l'Ecaille de Chrysaor, l'un des fils de son époux. Elle fit un simple sourire à cette vue, l'Ecaille résonnait à l'unisson avec son trident, les deux cosmos semblaient se répondre dans cette légère mélopée ressemblant aux chants des sirènes.

    - Chrysaor, Général de L'océan Indien est de retour, ma reine...

    Le mot de Reine n'était pas le bon, cependant, la déesse se moquait aujourd'hui de ce genre de convenance, trop heureuse d'être enfin de retour, elle pardonnait au jeune Général d'avoir oublier qu'elle était au dessus des Reines, par un geste de la main, elle fit signe à l'Atlante de se relever.

    - " Nous sommes heureuse d'être enfin de retour. Nous serions ravie d'apprendre votre prénom, Général de Chrysaor ! De plus, nous attendons de votre part les dernières nouvelles de ce Monde. "

    Le ton de la Néréide était à la fois froid et rassurant, elle marquait désormais une distance majestueuse avec lui. Toute en grâce, elle remit sa cape sur ses épaules et se mit à observer le général, un cosmos étranger avait imprégné manifestement Chrysaor et cela lui rappelait des souvenirs bien lointains. Cette découverte l'avait surprise mais elle dissimula sa surprise en souriant. Distinguant chaque nuance du cosmos du général, elle se rendit compte que ce dernier avait rencontré les enfants de Zeus. " Ainsi, tu as rencontré Athéna ! Intéressante perspective ! " Les prunelles de la Déesse des océans devinrent de plus en plus intenses et elle se demandait déjà ce que tout cela voulait dire.

    Son cosmos érodait lentement celui de Chrysaor. Voyant les jambes du jeune Atlante flagellées sous cette pression, elle calma son ardeur et attendit le rapport des nouvelles. Son instinct la poussait à craindre le pire, en effet, peu de Marinas étaient présents dans le sanctuaire sous-marin et encore moins son époux, cela était-il annonciateur d'une Guerre en cours ? Si cela était vrai, elle allait prendre le chemin du combat, mais avec un style que seule la Déesse des Océans possédait.

    - " Dites nous Général ! Le Requin est toujours là ? "

    Ce serviteur de Poséidon était l'homme parfait pour ses plans, si évidemment le sanctuaire sous-marin était en guerre. Son esprit vagabondait dans le monde sous-marin, sauf qu'elle ne ressentait pas sa présence. Bien des choses étaient étranges pour un Empire en état de guerre, les soldats aux frontières ne semblaient pas inquiets, oui, il lui fallait des informations et cet homme semblait enclin à les lui apporter sur un plateau d'argent.

    Amphitrite fit alors résonner son cosmos avec toutes les écailles encore présentes dans le Sanctuaire, chacune d'entre elles répondit à son appel par un même chant, une symphonie étrange se répandit dans tout le monde marin. Chaque Atlante, homme ou femme, devait savoir que la Déesse des Océans et des Mers était à la barre en attendant le retour de son époux sur son trône...
Revenir en haut Aller en bas
Teczuhtli


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 74

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Lun 5 Sep - 15:39

Du haut de son rocher Tec reprit sa respiration se calmant, méditant légèrement. Elle capta alors un chant provenant des coraux. Elle rouvrit les yeux, curieuse devant ce phénomène nouveau pour elle. Elle prit alors conscience de deux cosmos proche, dont un d'une intensité qu'elle n'aurait pas cru possible, un cosmos plus puissant que celui d'Astre ! Elle se reprocha de ne pas les avoir repérés plus tôt. Elle se leva et sauta souplement et silencieusement sur le sol, puis décida de partir à la rencontre de ces deux cosmos.

Une aura se répandit dans tout le sanctuaire, indiquant clairement l’identité de la Déesse de la mer, disant "Je suis de retour", faisant saluer l'écaille qu'elle portait. Le doute n'était plus permit, Chalchiuhtlicue était bien ici. La Déesse que sa mère avait tant priée lors de leur "voyage" en bateau vers le royaume d'Espagne, celle qui avait protégée leur vaisseau des tempêtes, pirates et monstres marins. Elle avait protégée leur voyage... Machinalement, Tec caressa son bracelet en fer, dernier cadeau de sa mère, envahie par la mélancolie.
Elle se précipita dans sa direction, un besoin pressant de lui exprimer sa reconnaissance et sa loyauté envers elle. Et aussi par curiosité, après tout il s'agissait de sa première rencontre avec une divinité ! Et pas n'importe laquelle...

De loin elle aperçu la déesse en compagnie d'un marina agenouillé portant lui aussi une écaille. Un supérieur hiérarchique visiblement. Tec grimaça à cette idée. Bien qu'Astre ai réussi à la discipliner quelque peu, son passé d'esclaves l'avait profondément marquée, en conséquence elle ne supportait plus l'autorité, sauf celle d'Astre. Instinctivement elle se cacha dans les ombres, continuant à avancer plus lentement. Quelques pas plus tard elle se reprit un peu, elle était au sanctuaire sous-marin, son... foyer ? Elle n'avait nul besoin de se cacher.
Son écaille la rassura et la pressa d'aller à la rencontre de la Déesse. Elle n'était plus qu'à quelques dizaines de mètres, son regard se posa sur le trident à la perle. Combien de pièces d'or pourrait-elle vendre une pièce pareille ? Se demanda-t-elle aussi-tôt, avant de se reprendre : non elle ne volerait pas ici. Et encore moins la Déesse de la mer.

Une fois arrivée au niveau du marina agenouillé, Tec fit de même.

Chalchiuhtlicue, c'est un honneur que de vous rencontrer. Je suis Teczuhtli, Lieutenant du Serpent des mers.

Elle resta ainsi, hésitant sur la bonne attitude à adopter.

Dites nous Général ! Le Requin est toujours là ?

Ainsi donc l'autre marina était un Général. Un des sept gardiens des piliers. Elle était arrivée trop tard pour en entendre plus, mais elle devra être prudente pour ne pas attirer l'attention. Rester dans l'ombre pour vivre comme elle l'entend. Le Requin... Astre l'appréciait particulièrement. Lui était-il arrivé quelque chose pour que Chalchiuhtlicue pose ainsi la question ? Si c'était le cas Astre en serait bouleversé. Tec serra les poings. Quiconque ferait du mal à Astre le paierais, avec les intérêts.

Alors que la Déesse eu finit de parler, Tec sentit le cosmos Divin se répandre à travers son armure ainsi que celle toute proche du Général à sa gauche. Les écailles semblaient chanter dans une étrange symphonie. Celles encore présentes dans le sanctuaire aussi chantaient, remarqua Tec avec étonnement. Il est vrai que son appréhension du cosmos était encore malhabile sur certaines subtilités. Voulant en savoir plus, Tec releva sa tête suffisamment pour voir la Déesse des mers. Ses yeux améthystes étaient envoûtant, bien mis en valeur par son teint pâle et son diadème en … orichalque ? Un matériaux mythique... Il fallait au moins ça pour une Déesse après tout. Continuant sa rapide inspection, elle passa à son visage encadré de longs cheveux noirs. Elle remarqua aussi que contrairement à ce que lui avait dit sa mère, Chalchiuhtlicue ne portait pas de jupe de jade. La mode était bien éphémère chez l'homme, chez les Dieux aussi alors ? Seulement avec une échelle de temps différente.

Elle passa au Général à qui elle accorda moitié moins de temps, remarquant son épaisse tignasse blonde et ses yeux bleus, un air noble et un sérieux quelque peu irritant, mais face à une Déesse elle ne pouvait le lui reprocher.
Elle baissa à nouveau les yeux, regrettant de ne pouvoir répondre à la question de l'impératrice des mers et des océans.

[hrp]Chalchiuhtlicue, déesse de la mer, des océans, des cours d'eau, aussi associée à la protection des naissances, source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chalchiuhtlicue [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Khayr Ab'In


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 435
Armure : Nager

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Lun 5 Sep - 16:27

Le néant, une salle obscure dont je distinguais nul bordure.
Un vide séant me faisait face. Mais comment étais-je arrivé en ces lieux, et bien plus important, ou et pourquoi me trouvais-je ici.

Je n'avais aucune réponse à ces questions qui tambourinaient mon esprit, et au fond de moi, je compris simplement que le doute et mes pensées m'assaillaient de nouveau. J'essayais de me calmer, les crises de paniques pouvaient s'avérer dangereuse pour l'esprit, et l'homme. Je devais impérativement retrouver une sérénité parfaite.
Je décidais alors d'avancer dans l'ombre, ne pas distinguer une quelconque trace de vie et d'une structure ne signifiait pas que j'étais perdu. Non, je m'étais simplement égaré dans un plan de ma conscience. Aujourd'hui, je sais ce qui m'arriva alors, mais à l’époque, je ne pouvais qu'avancer, tentant tant bien que mal de trouver une réponse , mais surtout une lumière pour me guider.

Je continuais donc ma marche. Je marchais encore et toujours, si bien que le temps me sembla tourner dans une boucle théâtrale qui faisait de moi son rôle principal. J'étais simplement dans l'ignorance de ce que le scénario me réservait.
Inspirant profondément, je choisis une nouvelle stratégie. M’immobilisant, je m'assis les jambes croisées dans la position de méditation que l'on m'avait enseigné. Mon propre Kundalini n'était pas qu'une simple lame, il pouvait s'étendre à la pierre qui affûte mes armes, quelles qu'elles soient. Mon ouïe et mon sens du toucher furent mit à rude épreuve, et je commençais de percevoir ce grand trou noir béant. Au loin, je semblait distinguer une pâle lueur macabre. Plus que l'intensité lumineuse grandissante, ce furent les odeurs de mort et de désolation qui me frappèrent en tout premier lieu.

Des ombres bougeaient, et tandis que mon esprit s'en approchait, je percevais clairement les échos d'une bataille. Puis soudain, un gigantesque Requin me prit en chasse, fondant sur moi à la vitesse de ces grands prédateurs marins. Pi encore, une vitesse qui me laissa sur place. Mais alors que je restais, interdit, devant cette mâchoire béante, elle me traversa sans m'infliger la moindre blessure physique, mais dans son sillage sifflait un chant morbide d'un animal souffrant.
Des Flashs éclatèrent au loin, et de nombreuses images sautèrent à mon esprit, pour la plus grande partie annonciatrices d'un grand drame à venir. Des centaines de soldats gisaient ça et là, et je remontais la piste sanglante, jusqu'à tomber sur un spectacle des plus étonnant...

Une jeune femme portant à sa main un sceptre faisait face à un homme aux cheveux sombres, et un autre, ressemblant à s'y méprendre à mon seigneur Astre. Sous leurs pieds le monde semblait en feu, mais ce qui m'intrigua le plus fût cette ombre imperceptible qui se tapissait dans le dos de ces trois individus. Derrière, un son métallique me fit me retourner. Les pas d'un homme bien humaine se rapprochaient de moi à pas mesurés. Inspirant, je me retournais retrouvant mon corps. Il approchait lentement, comme pour profiter de l'instant.
Ses chausses dorée m'indiquèrent qu'il s'agissait d'un chevalier. N'étais-je pas le seul à m'être retrouvé coincé dans cette dimension ? Ou peut-être étais-je devant celui qui m'avait " invité " en ces lieux...


- Qui va là ? Lançais-je d'un ton qui se voulait impérial.

Mais en guise de réponse, je n'eus qu'un rire glacial qui fit frissonner mon échine. Le rire n'avait pas tant d'effet que la voix que j'avais reconnu. La seule voix que je ne pourrais jamais oublier de ma vie. Ses quelques pas supplémentaires confirmèrent mes doutes lorsqu'il se plaça enfin à hauteur suffisante pour que je puisse voir son visage...
Je n'en croyais pas mes yeux, il était là, revêtu de son armure d'or, souriant comme un damné. J'aurais voulu hurler, réagir, riposter ou simplement lui demander pourquoi, mais ses mains s’abattaient déjà dans une attaque dévastatrice dont j'étais la cible direct. Mon corps refusait de réagir, et ce flash venait pour me briser de plein fouet. Au loin, je distinguais le trident de mon empereur, tombant sur le sol, puis la cité Atlante, s'écroulant sur elle même... Non.. non...

- ...

Les yeux grands ouvert, je fixais hagard un point qui n'existait pas. Quelque part dans la jupe de mon Impératrice, une perle de sueur glacé comme la nuit glissait sur mes tempes humides. J'avais été visiblement victime d'une hallucination, ou d'une illusion... Je sondais les alentours avec une vive inquiétude, je devais protéger l'épouse de mon maître si danger il y avait. Mes yeux se posèrent sur les alentours, tandis que mon esprit sondait la totalité des lieux. Pourtant, hormis la présence que je percevais à présent clairement quelques mètres plus loin, il ne semblait y avoir personne d'autre.

Je réalisais alors avec stupeur que j'avais commis l'affront de ne pas répondre, et mon Impératrice attendait toujours réponse à sa question. Tout me revenait comme un torrent d'informations. Le requin ? Etait-ce le si célèbre mais mystérieux requin de l'ombre dont je n'avais entendu que des murmures ? Ainsi donc il existait réellement. Je tâchais de me ressaisir, et alors que je m'apprêtais à répondre, je sentis la force perçu plus tôt s'approcher de nous. Je regardais dans sa direction, montrant à ma maîtresse que nous avions un invité, bien que je fus certains qu'elle en resta consciente.

Lorsqu'elle fut enfin arrivé et qu'elle se fut présenté, je redirigeais mon regard vers ma Déesse avant de répondre d'un ton clair et dégagé, mais qui ne dissimulais en rien mon trouble pour quelqu'un de son rang.

- Impératrice, j'ignore ce qu'il en est de celui dont on ne fait que murmurer le nom, mais le Grand Prêtre Astre se trouve actuellement au Sanctuaire d' Athéna dans l'espoir d'apporter la paix à nos peuples. J'y ai croisé la fille du puissant Zeus, ainsi que la Déesse de la Chasse. Nombres de nos marina sont partit enquêter sur la trace d'une créature qui rôderait alentour. Une créature marine dont nous ignorons tout les détails. Je repris mon souffle avant de continuer. Je devais me rentre aux portes du royaume du Seigneur Hadès, pour en apprendre plus sur les éléments déclencheurs d'un potentiel prochain Conflit, et je souhaitais en profiter pour retrouver Tsing, la Jeune capitaine de la Tortue Lyre, partie il y a quelques temps en compagnie d'un spectre, pour remettre l'épée du dieu des Enfers à qui de droit. Mais c'est une histoire assez longue.

Je me remis alors droit comme un I, acceptant enfin de regarder mon Impératrice avant de glisser presque sur un ton implorant.

- Lisez mon coeur, car je dois me hâter de partir aux enfers, en ces périodes de troubles, je doute d'un avenir pacifique, et je m'inquiète pour Tsing. Arjuna de Chrysaor vous est dévoué, et je n'ai aucune information à cacher.

Je restais alors silencieux. J'espérais que l'Impératrice consentirait à me laisser partir à la recherche de Tsing, car de plus profond de mon être, je commençais à craindre pour sa sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Pontos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 387

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Mer 7 Sep - 0:45

Arrow Première arrivée dans le sanctuaire (retour)

"Aaaaahhhhhhh, que c'est bon de retrouver l'air pur du sanctuaire sous-marin. Il n'y a pas meilleur endroit pour se ressourcer !"

Ma hâte de revenir dans ce lieu sacré fut comme un bouleversement dans mon cœur. Il y avait trop longtemps que je n'avais pas posé les pieds sur son sol, comme-ci je m'étais égaré sur une île déserte sans jamais avoir l'espoir du retour tant attendue. A présent, j'étais comme un gamin dans sa cours de récréation. Un léger sourire apparu sur ma face. Un sourire pas forcément à expliquer car complétement évident.

Après de longue minutes de marche, à contempler le domaine extérieur de Poséidon, j’apercevais enfin son entrée mais aussi, à ma grande surprise, plusieurs marinas dont une possédant un cosmos divin.

"Et bien, le comité d’accueil est déjà là, quel honneur !! Non seulement Poséidon vient en personne pour me remettre mon écaille, mais en plus, une divinité m'attend à l'entrée !! C'est trop demandé !!"

Mon humour était douteux. Bien sûr, c'était en parfaite ironie que je disais ça et heureusement que personne n'était là pour l'entendre sinon..... .
M'approchant toujours plus de leur position, j'augmentais mon cosmos afin de me faire connaître en tant que marina à la divinité ici présent.

"Je suis Pontos, marina et capitaine du Lion des Mers, au service de Poséidon. Puis-je savoir ..."

Soudain, à peine avais-je commencé ma question, qu'une voix pénétra mon esprit avec brutalité et un vaste écho retentit dans tout le sanctuaire.

"Marina ! Moi, Triton, fils du Grand Poséidon est de retour ! Tous les guerriers se trouvant tout près du Temple de mon père, doit impérativement, me rejoindre dans les plus brefs délais. J'ai de nombreuses informations à vous donner. Vous qui m'entendez, jurez de ne jamais douter de moi, de ne jamais me contredire ! Je ne tolérai aucune erreur ! Vous devrez vous soumettre entièrement à mes ordres ! Évidemment, les ordres d'Amphitrite qui sont aussi revenus sont une chose absolue, vous voilà prévenu. Comme vous pouvez l'entendre, j'ai en ma possession, le trident de l'Empereur des mers entre les mains, je vous expliquerais, la suite, très prochainement."


*Ca y est, les ennuis commencent !*


Dernière édition par Pontos le Mer 7 Sep - 1:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Menelaos


Nouvel Éveillé


Messages : 3875

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Mer 7 Sep - 21:50

    Souvenirs lointains


    Creusée dans le sol au coeur d'un immense pentacle gravé à même les dalles nues et froides, la cuve occupait le centre de la crypte, sous une voûte soutenue par des colonnes massives. Complexes mais harmonieuses, les lignes du pentacle s'entrecroisaient pour dessiner une étoiles à douze branches enrichie de runes pré-olympiennes que la plupart des alchimistes atlantes savaient ou n'osaient prononcer. Il émanait d'elles une puissance divine qui alourdissait l'atmosphère, cependant que de haut cierges régulièrement disposés brûlaient. Des cierges bleu océans. Et dont les flammes, bleutées dans l'obscurité, était du même incarnat que le liquide argenté et fumant qui emplissait la cuve.

    Quelques secondes s'écoulèrent avant que le pentacle réagisse. Soudain, les flammes turquoise des cierges doublèrent de taille tandis que les runes et les lignes gravées dans la pierre luisaient telles des braises. La surface du liquide argenté se mit à frémir, à bouillonner bientôt. Des bulles naissaient pour laisser des élémentaes d'eau prendre vie et mourir en un instant. Il y eut alors une explosion aveuglante et silencieuse, et tout prit fin.

    Lorsqu'on pouvait de nouveau y voir dans la crypte, le pentacle était retourné à sa froideur minérale, la cuve montrait une surface lisse et miroitante, et les cierges réduits à l'état d'amas misérables donnaient des flammes grésillantes. Celle qui émergea debout dans la cuve était une très jeune femme au minois noble et majestueux, au teint éclatant de blancheur, à la noirceur de jais de ses cheveux, au corps lisse, aux fermes rondeurs. Le liquide argenté glissant sur elle comme une toile huilée pour la rendre à une beauté immaculée, elle quitta son bain et, d'un battement de paupière, elle ouvrit ses yeux améthystes à l'obscurité présente. Ce faisant, elle acheva de se muer en Impératrice des Sept Mers, dont la majesté allait enchanter la Cour et la vivacité d'esprit plaisait tant au Dieu des Océans.

    Loin du Monde, elle ne s'obligea pas à sourire. Et alors qu'elle marchait hors du pentacle et allait vers l'escalier dérobé menant à ses appartements, on pouvait encore lire dans son regard une sagesse ancienne et cruelle qui trahissait non seulement son âge mais sa race, car le sang des Titans coulait en elle de manière imperturbable.

    ****************

    Triste réalité


    L'Impératrice quitta ce souvenir en souriant, la sororité des Ecailles étaient à l'oeuvre et celle du Serpent des Mers s'approchait d'elle désormais. Elle observa le cosmos de cette jeune femme, non dénuée de courage pour se cacher dans les ombres en sa présence. Certaines choses devaient parfois se gérer secrètement et cette manière d'agir était le signe des meilleurs serviteurs de l'Etat, c'était ainsi que l'Impératrice voyait les choses, le destin des Dieux et des Hommes avaient été forgé par des mains inconnues, oeuvrant dans l' ombre. Elle s'approcha enfin et se présenta à son tour en respectant les règles de l'étiquette. "Chalchiuhtlicue ", un étrange nom que la Déesse n'avait pas entendu depuis des siècles, elle sourit à la prononciation de l'un de ceux que certains mortels lui avaient donné.

    Les propos du Général grincèrent comme des gonds dans le coeur de la Déesse. Elle n'en croyait pas ses oreilles, pourtant ce dernier semblait ne pas mentir. Ainsi, le prêtre de Poséidon était en train d'oeuvrer à mettre en place une paix sincère entre Marinas et Chevaliers, ses lèvres firent une légère inclinaison pour donner un sentiment positif à cette nouvelle, mais elle n'en pensait pas moins pour autant. Tout le long de ce récit digne des plus scabreux chants marins, elle dissimula avec un grand sourire de satisfaction le fin fond de sa pensée, pensant avec célérité, elle se promettait de savoir pourquoi une créature marine agissait contre les dépositaires de la puissance de Poséidon dans le monde marin.

    Mais une chose fit stopper son majestueux sourire. La disparition d'une marina dans le domaine des Enfers l'interloqua : " Comment une des Marinas de Poséidon a pu accompagnée un Spectre aux enfers ? Surtout pour rendre l'épée d'Hadès.... ". Ses sourcils se froncèrent de colère et son cosmos gagna en intensité devant une telle nouvelle. En entendant les dernières paroles du Général, ses prunelles s'abaissèrent sur lui et elle murmura doucement mais froidement.

    - " Général ! Votre inquiétude est la nôtre ! Nous ne pouvons acceptée que l'un des porteurs des Ecailles ne reviennent pas dans son Royaume, la sororité des Ecailles est subtile et nous devons mettre cela au clair ! Vous avez notre bénédiction et nous entendons avoir votre rapport en premier lieu. "

    Alors qu'elle s'apprêtait à donner ses dernières consignes, un cosmos fit trembler le dôme d'Atlantis. La déesse pensa immédiatement au retour de son fougueux époux, mais ce cosmos était étrange, comme si l'émanation cosmique de Poséidon était doublée d'une autre énergie toute aussi puissante. La tête d'Amphitrite se leva brusquement vers le ciel aqueux, celui-ci se fendait de grandes vagues cosmiques qui firent teinter de plus belle les coraux aux environs. La sororité dont disposait la Déesse avec les Ecailles lui permit de ressentir en même temps un autre cosmos, plus fragile et moins puissant que celui qui balayait le ciel et elle vit un jeune Atlante se présenter à elle comme étant un Capitaine de l'armée des Mers, mais...

    "Marina ! Moi, Triton, fils du Grand Poséidon est de retour ! Tous les guerriers se trouvant tout près du Temple de mon père, doit impérativement, me rejoindre dans les plus brefs délais. J'ai de nombreuses informations à vous donner. Vous qui m'entendez, jurez de ne jamais douter de moi, de ne jamais me contredire ! Je ne tolérai aucune erreur ! Vous devrez vous soumettre entièrement à mes ordres ! Évidemment, les ordres d'Amphitrite qui sont aussi revenus sont une chose absolue, vous voilà prévenu. Comme vous pouvez l'entendre, j'ai en ma possession, le trident de l'Empereur des mers entre les mains, je vous expliquerais, la suite, très prochainement."

    Elle fit une étrange mimique du visage à cette annonce. Puis, la Néréide salua le nouvel arrivant avec simplicité. Elle avança de quelques pas et pointa son trident vers le ciel zébré de foudres, son cosmos divin rayonnait désormais dans toute la vallée, elle montrait à tous que la demande de Triton ne souffrait pas d'attendre. En effet, une telle " poésie " venant de son fils impétueux était la garantie d'évènements graves et qui ne pouvait attendre. Lentement, son trident explosa en billes de vif-argent et l'entoura pour la faire fondre dans les méandres des courants marins....


Arrow Temple de Poséidon

Revenir en haut Aller en bas
Teczuhtli


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 74

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Jeu 8 Sep - 13:45

Arjuna. Maintenant j'avais son nom. Astre chez Athéna. En y réfléchissant un peu c'était logique. De la logique propre à Astre mais une certaine logique. Une autre marina de disparue, Tsing... La situation semblait tendue, un conflit semblait proche d'après les paroles du Général. Elle se demandait bien quel genre de conflit cela pourrait être. Tec se redressa à la fin du rapport d'Arjuna de Chrysaor.
La réponse de Chalchiuhtlicue confirma à Tec l'importance des événements. Ce n'était pas le moment pour la remerciée d'avoir écouter les prières de sa mère. Surtout qu'elle n’aimait guère faire des confidences en présence d'autres personnes. Cela attendrait.

Un autre marina à l'attitude insouciante et guillerette vint se présenter à la Déesse sous le nom de Pontos capitaine du Lion des Mers. Son comportement l'irritait déjà tout en lui rappelant un peu Astre à leur première rencontre. C'était vraiment pas le moment pour déranger la Déesse des mers pour si peu se dit-elle, et encore moins si d'autres témoins venaient se rajouter...

Puis c'est avec surprise qu'elle entendis soudain une voie dans sa tête :

"Marina ! Moi, Triton, fils du Grand Poséidon est de retour ! Tous les guerriers se trouvant tout près du Temple de mon père, doit impérativement, me rejoindre dans les plus brefs délais. J'ai de nombreuses informations à vous donner. Vous qui m'entendez, jurez de ne jamais douter de moi, de ne jamais me contredire ! Je ne tolérai aucune erreur ! Vous devrez vous soumettre entièrement à mes ordres ! Évidemment, les ordres d'Amphitrite qui sont aussi revenus sont une chose absolue, vous voilà prévenu. Comme vous pouvez l'entendre, j'ai en ma possession, le trident de l'Empereur des mers entre les mains, je vous expliquerais, la suite, très prochainement."

Les poings de l'aztèque se crispèrent, ses sourcils se froncèrent. Triton voulait une soumission ? Une soumission, pas seulement du corps comme elle avait vécu en Espagne, mais aussi de l'esprit ? Ne jamais douter ? Ne jamais le contredire ? Chacun de ses mots faisaient monter la rage en elle, brûlant légèrement son cosmos d'une soif de liberté. Elle se calma aussi tôt, espérant que ce léger dégagement n'ait pas été perçu. Il n'y avait que deux de sujets qui pouvait la mettre hors d'elle : sa liberté bafouée ou son secret révélé. Et il était hors de question de perdre sa liberté. La soumission à ce roquet était synonyme d'esclavage pour elle. Pas question. Elle écouterait Chalchiuhtlicue car elle estimait avoir une dette envers elle, et elle conservait du respect pour les Dieux et Déesses que sa mère priait lorsqu'elle était encore en vie...

Mais ce "Triton" venait déjà de perdre son respect. Bien qu'elle sache qu'elle ne pourrait pas se défiler sans s'attirer les foudres d'un Dieu et risquer sa vie... Elle partit donc à la suite de la Déesse. Il faut bien avouer qu'elle était aussi très curieuse de rencontrer d'autres Marinas, bien qu'elle ne soit pas sûre de pouvoir répondre à toutes les exigences de "Triton". Soit elle devrait mentir, soit elle devrait être franche. Mais mentir à un Dieux qui participait au prestige du Sanctuaire sous-marin, le seul lieu qu'elle où elle se sentait presque chez elle... Elle ne pourrait pas lui mentir. Et ne le voulait pas.

Arrow Temple de Poséidon
Revenir en haut Aller en bas
Khayr Ab'In


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 435
Armure : Nager

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Jeu 8 Sep - 22:12

Comme je le craignais, la situation ne nous permettais pas de nous rendre directement en enfer, et l'ordre transmit alors par sa majesté Triton était clair. Impossible pour un Marina d'échapper à ce conseil. Encore moins pour l'un des Généraux sacrés. Pendant une fraction de seconde, je maudissais ces responsabilités presque futiles qui retardaient mon départ aux enfers. Mais d'un autre côté, ce rang me permettait presque une liberté de mouvement total, et à défaut de m'y rendre dans l'heure, je savais qu'on m'autoriserait à quitter le Sanctuaire dans cette période de Crise. Mieux même, puisque mon Impératrice elle même souhaitait m'accompagner, accordant plus de poids à nos recherches et nos demandes.

J'inspirais profondément. Après avoir accordé un salut au nouvel arrivant, je regardais la belle Amphitrite quitter les lieux et ne pouvais m'empêcher de ressentir un trouble certains chez le jeune marina du Serpent de mer. J'aurais voulu la retenir et lui dire que notre rôle n'était pas toujours plaisant, mais que l'importance de nos missions et du respect de la hiérarchie permettrait à l'empire de notre Dieu tutélaire de perdurer, hélas je ne me sentais pas de ceux qui conseils. Cela n'aurait été que de l'arrogance. De plus la colère que je ressentais alors pouvait peut-être provenir d'une autre source que celle que j'avais imaginé alors.

Dès lors que le message de Triton fut diffusé, son trouble ne cessa de croître. Une colère d'enfant aurais-je dit. Et puis je ne pouvais lui inciter de retrouver le calme alors que moi-même restait au bord du doute. Finalement, je la laissais partir sans ajouter un mot, et me tournant vers Pontos, je laissais enfin paraître un sourire avant d'ajouter sur un ton plus calme et doux.


- Enchanté Marina. Je suis Arjuna de Chrysaor. Désolé de ne pouvoir davantage me présenter, mais je crois bien que nous sommes attendus.

Faisant claquer ma cape dans un demi-tour bien plus théâtral qu'à mon habitude, et évidemment, involontaire, je pris enfin la direction du temple central de notre Empereur, sans ajouter un seul mot de plus. Les yeux rivés sur un avenir incertain....

Arrow Temple de Poséidon
Revenir en haut Aller en bas
Borick


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 24

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Sam 10 Sep - 15:51

    - J'adore cet endroit. Encore plus beau que ce qu'on nous avait dit, non ?

Contemplatif... C'était le moins que l'on puisse dire. Bras croisé, le capitaine de Sobek appréciait le spectacle qui se déroulait devant ses yeux. Si lorsqu'il se trouvait à la surface, Borick avait toujours aimé regarder la surface des eaux, ce désir s'était accentué depuis qu'il était devenu Marina. Les fonds marins étaient somptueux. Et il ne se lassait pas de cette féérie, bien que ses deux compagnons ne soient pas totalement de son avis. Une chance pour eux que les trois Écailles rattachées à l'Océan Indien les aient choisis. Une chance ou tout simplement le destin, comme aimait à le croire Borick.

Lui et ses compagnons n'étaient pas arrivés ici depuis très longtemps et ils n'avaient pas encore eu la chance de rencontrer réellement le Général de l'Océan Indien. Excepté son nom, qu'il avait réussi à glaner à force de discussions, ils ne connaissaient rien de celui qui était censé être le responsable de leur unité. Mais pis que tout, c'était surtout l'absence du Seigneur des lieux qui gênait le Marina. Depuis son arrivée ici, il n'avait plus eu de "contact" avec Poseidon. Bien sûr, la puissance brute du Dieu se trouvait dans chaque recoin de ce gigantesque palais mais ce n'était pas suffisant. Le véritable doute de Borick se situait justement sur ce point précis : qui était le maître des lieux lorsque Poseidon n'était pas présent ?

Un semblant de réponse lui arriva aux oreilles... Un écho aux doutes qu'il portait en son cœur ? Alors que le discours se terminait, Borick se tourna vers les silhouettes de ses deux amis qui, comme lui et comme tout les habitants des environs, avaient entendu l'appel de Triton, fils de Poseidon. Les propos de ce dernier étaient durs. Mais visiblement, le temps n'était plus à la contemplation. Et les trois Capitaines n’avaient d'autre choix que de répondre à cet ordre - car il ne fallait pas se voiler la face, il s'agissait simplement d'une obligation pour tout serviteur du royaume des mers.
    - Au moins, nous pourrons enfin connaître celui auprès de qui nous devons prendre nos ordres. Allons-y, je crains que notre cher Triton ne soit au moins aussi patient que toi, Kahran. Ça promet...

Petit sourire en coin, ce qui accentuait son côté fourbe, le blond se détourna de ses alliés et entreprit de se rendre vers le lieu de rendez-vous. A peine arrivé que les choses bougeaient déjà. Parfait, l'inactivité était le pire des amis après tout...


-> Temple de Poseidon !
Revenir en haut Aller en bas
Kahran


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Sam 10 Sep - 23:56


Kahran se contenta d’esquisser un sourire en voyant le visage de Borick. Ce dernier affichait une certaine naïveté plutôt rafraichissante à côtoyer. Le Capitaine du Djinn Marin avait plutôt l’habitude de ne pas s’attarder sur les détails architecturaux et il ne s’était pas vraiment ému de la somptuosité évidente du Sanctuaire Sous-Marin. Il esquissa un geste qui fit tressaillir les pans de sa bure bleue marine qui se mêlait harmonieusement au reste de l’armure bleu et orange, retirant son casque qui jetait une ombre sur son regard il se contenta d’accompagner son camarade du regard dans sa contemplation.
    - Tu aurais te douter que l’éloquence de Murène n’aurait jamais permis de retranscrire le spectacle de la magnificence de notre Empereur.
Petite pensée pour celui qui les avait formé. Kahran se souvenait encore avec émotion du moment où le Lieutenant de la Murène avait posé genou à terre devant les trois Capitaines qui étaient encore ses Apprentis quelques jours auparavant.
Si Borick avait accepté le geste avec noblesse, Havoc avait dû être retenu par le Capitaine du Djinn pour ne pas l’étriper en hommage aux années de sévices qu’il leur avait fait subir.

Kahran s’approcha d’un buisson et attrapa une pomme qu’il croqua goulument.
    - Je suppose qu’il est inutile d’attendre le Capitaine du Léviathan ? J’ose espérer qu’il saura retrouver son chemin… Il est hors de question que j’aille le rechercher au Pilier de l’Atlantique Nord cette fois.
Le ton de Kahran était monocorde mais quelque chose dans ses iris orangés s’illumina, une sombre pulsion meurtrière à l’égard de celui qu’il considérait malheureusement comme son ami.
Borick ne relèverait pas la boutade. Kahran n’ignorait pas le trouble de son frère d’armes et quelque part, il le partageait. Il se voulait néanmoins plus confiant que le Capitaine de Sobek, Poséidon parlerait quand il serait nécessaire de le faire.

Suivant son camarade il se dirigea vers le Temple. Là où Triton le fils de son maître dont le statut lui était totalement indifférent, les avait demandés.

Arrow Temple de Poséidon
Revenir en haut Aller en bas
Pontos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 387

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Dim 11 Sep - 17:44


*Et mais attends !! Il a bien dit Amphitrite là ?*

Je ne me doutais pas que la divinité ici présente ne pouvait qu'être la Déesse des Mers, épouse de l'Empereur. J'aurais peut être du me montrer plus respectueux au lieu de venir comme un bourrin. Enfin ! C'était du passé. A présent, d'après les ordres de Triton, je devais me rendre au temple de Poséidon dans l'attente de ses réponses. Alors que Amphitrite et le reste des marina se mirent en route, je ne fis rien. En faite, je ne voulais absolument pas obéir aux ordres de Triton. Pourquoi ? Parce que dans ce genre de situation, et de requête, je n’obéissais qu'a Poséidon lui-même.

*Pardonne moi, fils de Poséidon, mais je ne suis qu'aux ordres de ton père*

J'avais le plus grand respect pour les Dieux mais encore une fois je n'étais dévoué qu'au Dieu des Mers et des Océans et surtout pas à un fils qui ose profaner son Trident, objet divin uniquement rattaché à mon maitre, et que je ne pouvais tolérer. Même si mon caractère était plutôt du genre rebelle, la situation actuelle n'était, elle, en aucun cas une rébellion vis à vis de Triton, mais plutôt un jugement vis à vis de Poséidon.
Et si Triton en juge autrement, qu'il en soit ainsi, j'accepterai son châtiment pour ma désobéissance mais jamais je ne renoncerai à mes valeurs.

"Bon..... bah me voilà seul !! Au moins, il y aura quelqu'un pour garder l'entrée, et puis je pourrai informer les nouveaux arrivants qui n'ont pas encore vent de ce message. Et puisque Triton souhaite me parler, et bien qu'il vienne m'en informer de vive voix ou bien qu'il envoie un marina m'expliquer la situation car manque de peau, je suis très têtu !."

Fermant les yeux, j'attendais la suite des événements avec l'espoir qu'elles aboutissent au meilleur scénario pour les Marinas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Dim 11 Sep - 19:12

Craquant sa nuque bruyamment, le Leviathan se tenait aux portes du Royaume sous-marin, son armure encore ruisselante d'eau.
Un sourire sadique et satisfais se dessinait sur son fin visage alors qu'il lorgnait sur l'entrée du domaine de Poséidon.

Quelques minutes auparavant, ses deux amis devaient l'avoir précédé, alors qu'il s'amusait à étriper un céphalopode démesuré qui avait voulu se montrer trop collant envers sa personne alors qu'il revenait vers le Sanctuaire du Dieu des Mers.
L'endroit devait certainement paraitre magnifique aux yeux de beaucoup, mais pour Havoc, tout cela n'était qu'un faste inutile et désuet. Tout ce qu'il ressentait, c'était la puissance qui envahissait ces murs et l'attirait plus que tout.

Avançant, il pénétra donc dans l'enceinte du Royaume Sous-Marin, et distingua rapidement les silhouettes de plusieurs personnes qui s'éloignaient au loin. Il ressentait clairement l'appel que tous avaient entendus, et des personnes au loin, son œil unique dériva jusqu'à un Marinas en armure qui semblait bouder dans son coin en se lançant dans un pamphlet des plus insipides et naifs...


"Bon..... bah me voilà seul !! Au moins, il y aura quelqu'un pour garder l'entrée, et puis je pourrai informer les nouveaux arrivants qui n'ont pas encore vent de ce message. Et puisque Triton souhaite me parler, et bien qu'il vienne m'en informer de vive voix ou bien qu'il envoie un marina m'expliquer la situation car manque de peau, je suis très têtu !"

Les yeux fermés et certainement trop renfermé sur sa petite personne, il n'avait pas ressentit le Cosmos du Leviathan qui venait d'entrer dans le domaine de son Maitre.
Affichant un rictus mauvais, Havoc, continua d'avancer, bousculant violemment de l'épaule le chevalier pris dans ses rêveries.


"Dégage de mon chemin, le pleureur... Et t'avise pas de redire des conneries dans le genre devant ma personne ou je te jure que tes dents tu les ravaleras en même temps que ta langue histoire que Triton ou Poséidon n'est jamais à entendre des caquètements désagréables !"

Puis, continuant dans la direction du palais de Poséidon, il lança un regard moqueur au Marinas du Lion des Mers.


"Fais donc le chien de garde, je suis sur qu'on a pas de soucis à se faire vu que tu le fais les yeux fermés et en te laissant aller à la schizophrénie passagère, te parlant à toi seul. Pathétique !"

Sa chevelure voletant derrière lui, il accéléra le pas pour rejoindre ses camarades déjà partis depuis quelques minutes.


Arrow Temple de Poséidon
Revenir en haut Aller en bas
Astre


Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 413

Feuille de Personnage :
HP:
140/150  (140/150)
CS:
174/196  (174/196)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Mar 13 Sep - 15:47

[Arrow Entrée du Sanctuaire d’Athéna]

D
és qu’il eut passé le Sanctuaire d’Athéna, il fit monter son cosmos afin de parvenir plus vite au Sanctuaire Sous Marin. Néanmoins, il s’arrêta un moment sur la plage, respirant à pleins poumons l’air iodé et acide de la mer, savourant le vent marin qui venait jouer dans ses cheveux et sécher les larmes qui courraient le long de son visage. Il ne savait même pas exactement pourquoi il pleurait, était-ce pour Caeron du Kraken, pour Mashia ou encoure pour autre chose ou tout à la fois? Quoiqu’il en soit, il ne parvenait à arrêtait le flot de larmes, alors il laissa ces dernières couler un moment, jusqu'à ce qu’elles se tarissent d’elles mêmes. Après quoi il avança en direction de la mer, y plongeant entièrement, avec une grâce qu’on ne donnerait qu’aux sirènes.

Il laissa l’eau et le sel nettoyer ses joues, les purifier de toutes traces de faiblesses. Et lorsqu’il posa le pied au sein du Sanctuaire Sous Marin, il était de nouveau celui qu’il était avant qu’il ne parte. Le Prêtre de Poséidon était de retour sur ses terres et il avançait avec le pas d’un Seigneur, rapide et autoritaire. Et à mesure qu’il avançait plus loin, il prenait de plus en plus conscience des cosmos qui était présent, il y reconnaissait sans peine celui du fils de Poséidon, Triton lui-même. Mais il y avait aussi celui d’Arjuna qui était venu le trouver au Sanctuaire, et il reconnaissait aussi ce lui de Tec, quoiqu’il lui semblait différents depuis leur dernière rencontre. Il faudrait qu’il étudie ça dés qu’il la verrait. Il y avait également d’autres cosmos en provenance du Temple de Poséidon, ou d’autres qui était en route vers ce lieu sacré. Sans doute il y avait-il eut un appel qui n’était parvenu jusqu'à lui.

Mais ce qui l’intriguait le plus était ce cosmos beaucoup plus puissant que les autres, qui les surpassait en puissance. Et il ne parvenait désespérément pas à identifier son détenteur. C’était un Dieu à n’en pas douter, mais lequel? Ce n’était pas Poséidon, il en était sûr, alors quel Dieu aurait osé pénétrer au plus profond de leur Sanctuaire? Il avait beau se concentrer et chercher au plus profond de sa mémoire, rien ne venait et il n’arrivait pas à associé les remous de son cosmos. Alors il finit par abandonner momentanément sa rechercher et arrêta sa marche. Lentement, il tourna la tête vers le dernier cosmos présent en ces lieux et sourit au Marina qui se tenait à l’entrée. Un sourire doux, comme celui qu’il présentait à tous les marinas, et chaleureux comme celui qu’on présente à un camarade.


"Bonjour Pontos, Capitaine du Lion des Mers, lui dit-il de sa voix chaude."

Ses yeux exprimaient toute la douceur et l’amour qu’il pouvait porter aux Marinas, car rien ne lui était plus précieux en ce monde. Sauf peut être Mashia, mais là n’était la question. D’ailleurs en pensant à elle, Astre eut un pincement au cœur, et l’ombre fugace de la douleur et de la tristesse infinie passa dans son regard, avant qu’il ne le porte au loin, posant son regard émeraude sur le Pilier central qu’on pouvait apercevoir peu importe l’endroit où on se trouvait. Et avec toujours autant de chaleur dans la voix, il entreprit de demander des nouvelles au Lion des Mers.

"Dis-moi Capitaine, quelles sont les dernières nouvelles au sein du Sanctuaire Sous Marin? le questionna-t-il. Et saurais-tu me dire à qui appartient ce cosmos puissant que je ressens depuis tout à l’heure? entreprit-il également de se renseigner. J’ai beau chercher dans ma mémoire, je n’arrive pas à identifier à quel déité il pourrait appartenir…, finit-il intrigué."

En attendant des réponses de la part du Capitaine, son regard restait fixé sur le pilier central aux pieds duquel se trouvait le temple de Poséidon.
Revenir en haut Aller en bas
Pontos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 387

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Mer 14 Sep - 22:21

Finalement, ma solitude fut de courte durée. Un marina inconnu pointa le bout de son nez à l'entrée. Un marina aux allures de ...... pirate. Oui, en effet, c'était assez original mais pourquoi pas ..... .

*Bah dis donc, comme quoi, on fait la rencontre de tout et de n'importe qui ces temps-ci*

Sa façon de marcher déclencha un petit rictus caché sur mes lèvres, mais loin de moi l'idée de se moquer.

"Dégage de mon chemin, le pleureur... Et t'avise pas de redire des conneries dans le genre devant ma personne ou je te jure que tes dents tu les ravaleras en même temps que ta langue histoire que Triton ou Poséidon n'est jamais à entendre des caquètements désagréables !"

Puis continua sa route en me lançant ses dernières revendication à mon égard.

"Fais donc le chien de garde, je suis sur qu'on a pas de soucis à se faire vu que tu le fais les yeux fermés et en te laissant aller à la schizophrénie passagère, te parlant à toi seul. Pathétique !"

Et bien, j'avais déjà connu des accueils assez dures mais là c'était le haut de gamme. Même pas un "bonjour". La mentalité des marinas avait bien changé depuis mon absence. Sur ce coup là, je me demandais si ça venait vraiment de ma personne ou bien de son humeur assez désagréable. Bref, sans dire un seul mot, je le laissais continuer sa route sans interférence de ma part bien que mes pensées étaient tourné vers lui.

*Nan mais il est sérieux lui ? La prochaine fois qui me fait ce coup-là, je lui démonte le portrait, comme ça il comprendra qui est le pirate. Nan mais !!!*

Pourtant, malgré mon amertume vis à vis de lui, mon regard fut attiré immédiatement vers une autre personne certes, encore inconnu pour moi, mais bien différente. Cette différence, je l'ai remarqué par son cosmos et par un charisme bien supérieur aux autres et même, dirais-je, de Amphitrite elle-même. Pourtant son cosmos, bien que largement supérieur au mien, n'était pas divin. En faite, plus je le voyais s'approcher de moi et plus il me faisait penser à Poséidon.
Il engagea, avec sourire et délicatesse, la conversation..

"Bonjour Pontos, Capitaine du Lion des Mers"

"Bonjour disais-je sans rien connaître de mon interlocuteur."

Ses yeux ! Jamais, je n'avais vu une telle expression dans des yeux. De ce que j'ai pu en voir, ils étaient baignés principalement d'amour. Un amour puissant mais indescriptible pour moi, un amour sans doute lointain.....

"Dis-moi Capitaine, quelles sont les dernières nouvelles au sein du Sanctuaire Sous Marin? Et saurais-tu me dire à qui appartient ce cosmos puissant que je ressens depuis tout à l’heure? J’ai beau chercher dans ma mémoire, je n’arrive pas à identifier à quel déité il pourrait appartenir"

"Les nouvelles ? Et bien ma foi, je ne suis pas au courant de tout mais je peux seulement vous révéler qu'une poignée de marina, conduite par Amphitrite, se dirige vers le centre du sanctuaire suite à l'appel de Triton, fils de Poséidon, qui nous ordonne tous de venir au temple de Poséidon. Mais comme vous le voyez, je suis le seul à ne pas répondre à cet appel car je n'obéis qu'a Poséidon et nul autre"

Cette dernière phrase m'avait rendu perplexe et douteux. Pourquoi ? Parce que cette personne se trouvant face à moi avait un étrange pouvoir sur moi. Me connaissant, tout ceci me semblait bizarre. Inconsciemment, je voulais suivre cette homme sans aucune raison apparente. Comme-ci moi et lui étaient rattaché à quelque chose de bien plus profond que la simple relation marina-marina. Comment se faisait-il ? Je n'avais aucune explication possible.....
Pour l'heure, je voulais seulement savoir une chose.

"Mais qui êtes vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Astre


Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 413

Feuille de Personnage :
HP:
140/150  (140/150)
CS:
174/196  (174/196)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Jeu 22 Sep - 20:08

L
a surprise put se lire dans ses yeux alors que le nom de la déité tomba, Amphitrite était donc revenu parmi eux. Ne l’ayant jamais connu, cela pouvait aisément expliquer qu’il ne l’avait guère reconnu, même s’il devait avouer qu’on pouvait sentir quelques similarités avec celui de Poséidon et de leur fils, Triton. D’ailleurs il se demandait bien pourquoi ce dernier avait convoqué un conseil? En apprenant cette nouvelle, son mauvais pressentiment revint au grand galop, reprenant place dans son esprit et ne le lâchant plus d’une semelle. Surtout qu’il avait beau chercher, il ne sentait nulle part le cosmos de Poséidon, ce qui ne faisait qu’amplifier son malaise.

Il passa une main dans ses cheveux, réfléchissant à ce qu’il devait faire. Se rendre au conseil évidement, mais il n’avait pas envie d’apprendre une mauvaise nouvelle… Néanmoins s’il n’y allait pas alors qu’il était rentré cela pourrait être très, mais alors très très, mal perçut. Et il ne donnait pas chère de sa peau, surtout qu’il lui fallait aller saluer Amphitrite, l’épouse de Poséidon et la Mère des Ecailles. De fait il était coincé, obligé donc d’aller assister à un conseil qu’il sentait malgré lui barbant et annonciateur d’un flots de mauvaise nouvelles… Il aurait bien voulut que son frère soit là tiens, histoire d’avoir quelqu’un à embêter pour passer le temps…

Le jeune Prêtre réfléchissait tant et si bien qu’il en avait tout simplement oublié la présence du Marina à ses côtés. De fait, il sursauta quand sa voix lui parvint subitement, et il le fixa un instant, se demandant ce qu’il faisait ici, semblant avoir joyeusement oublié qui il était. Du moins jusqu'à ce tout lui revienne, et que sa mémoire revienne lui indiquer qu’il s’agissait-là de Pontos, Capitaine du Lion des Mers, qui l’avait si gentiment renseigné. Et qui maintenant lui demandait qui il était. Astre le regarda un court moment en se demandant de quelle planète il descendait. Lorsqu’il se rendit compte qu’en effet son bracelet était caché aux yeux des autres. En effet, il n’avait pas vraiment voulut qu’on le reconnaisse trop facilement au Sanctuaire d’Athéna, d’autant plus qu’il bridait son cosmos…

Avec douceur, il relâcha peu à peu son cosmos qui reprit de l’intensité et commença à couler autour de lui, bougeant au rythme des vagues de la Mer Egée. Puis il leva son bras et remonta sa manche, découvrant un magnifique bracelet, celui qu’il avait hérite de son père et dont son successeur hériterait. Après quoi il plongea de nouveau son regard émeraude dans celui de son Capitaine.


"Je suis Astre voyons, lui répondit-il avec amusement, Prêtre de Poséidon."

Puis il lui sourit de façon plus amicale, et ouvrit la bouche dans le but de lui dire quelque chose, sauf que se quelque chose ne sortit jamais à cause d’une chose qui arriva sur lui à grande vitesse. Et ce ne fut que lorsque son cosmos reprit une intensité normal qu’il s’en était aperçut, mais bien trop tard pour l’éviter. Il eut juste le temps de tourner la tête devant lui qu’il vit une sphère bleue lui arriver dessus. La force de l’impact le fit tomber à la renverse et il se mit instinctivement une main sur la figure alors qu’une grande douleur se répandait dans tout son visage.

La douleur se concentra ensuite principalement sur son nez, et tandis qu’il se relevait dans une flopée de jurons dans toutes les langues qu’il connaissait, il enleva sa main de son visage et regarda les gouttes de sang qui venait la décorer. Allez et c’était repartit pour un saignement de nez mémorable!! Le deuxième en moins de trois jours tout de même, il battait des records là…

Une fois de nouveau sur ses pieds, Astre lança un regard meurtrier en direction du pilier centrale, la direction dont venait la boule qui l’avait frappé en pleine visage. Il remit ensuite une main sur son nez, espérant vaguement contenir le flot de sang qui s’en échappait.


"Alors ça, ça va se payer!! s’écria-t-il sans savoir qui était l’auteur de cette misérable farce."

Et il était bien décider à savoir qui avait osé lui envoyer cette chose!! Mais il n’enquêterait pas seul!! Le rouquin attrapa joyeusement le Capitaine par le colbac et fit un premier pas en direction du Pilier Central.

"Et toi, tu viens avec moi!! lui donna-t-il pour seule explication."

Après quoi, sans jamais laissé le choix au Marina, il se téléporta en direction de la source qui lui avait envoyé cette invitation de mauvais goût. Sauf que voilà, dans sa colère, il ne se rendit pas compte qu’il avait fait une légère erreur dans ses calculs…


[Arrow Temple de Poséidon]
Revenir en haut Aller en bas
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Mar 27 Sep - 12:00

Arrow Les enfers (genre la Cathédrale je crois)

J'étais enfin de retour au bercail, toujours en marge de la route principale j'évitais adroitement les gardes et les autres marina. Ma vie avait changé à présent, je n'étais plus voué à baigné dans la lumière et seule les ombres pouvais m’accueillir. L'absence relative de défense à l'entré du Sanctuaire me mis tout de même la puce à l'oreille et je m'approchait discrètement des deux gardes en faction.

-Il parait que le fils de Poséidon est revenu avec le trident de son père et par là même le symbole du pouvoir.
-Mais Amphitrite est également revenu et elle est loyale à notre Empereur.


Il ne m'en fallu pas plus pour décider d'aller voir par moi même ce qu'il est était de la situation politique au sein du Sanctuaire. Beaucoup de choses avait apparemment changé depuis que j'avais quitté Poséidon pour affronter ce Guerrier Divin et le temps était venu de se remettre à l'heure.

Arrow Temple de Poséidon
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Mer 28 Sep - 13:25

Enfers =>


Raïmi s'était souvenu du courant qu'il avait déjà pu emprunter avec la Marina de la Tortue-Lyre, la première fois qu'il avait voulu chercher à faire un saut dans le lit d'une Générale de l'Atlantide. Et s'il y avait bien une chose qui n'était pas facile à oublier – après ses pulsions, évidemment – c'était bien la violence du voyage dans ces tourbillons d'eau. Pire que les glissades des bûches d'un parc d'attractions. Le Spectre se força donc à s'engouffrer dans cette interminable gorge profonde aquatique, après avoir dégluti une fois. Contrairement au blizzard d'Asgard qui avait le don de souffler que dans un seul sens, les océans, eux, prenaient un malin plaisir à le faire tanguer de tous les côtés. Un bon exercice d'aquagym extrême pour retrouver ses articulations en pleine forme, en somme.

À l'arrivée, le bossu s'étala de tout son long dans le sable atlante, fin et éblouissant par le biais d'un soleil invisible, mais des cieux aussi bleus qu'à la surface par temps d'été. Ses narines le chatouillant, il éternua bruyamment au milieu de nulle part, à première vue. Son écho s'était propagé étrangement vers des champs de corail et autres reliefs rocheux. Lorsque le nuage de poussières formé par son souffle de morve eut disparu, il se releva enfin, déjà à l'affût, préparé à se faire accueillir par de belles hôtesses du Sofitel... ah non mince. Ses yeux ronds volèrent à droite, puis à gauche, mais personne ne sembla oser montrer ne serait-ce qu'un orteil.

_ Ohé !? Essaya-t-il de gueuler tout de même. C'est votre ambassadeur préféré qui est de retour !

Il avait tendu ses bras en l'air pour appuyer sa euh... ahem... chaleur humaine. Peut-être un peu trop, en fin de compte, tandis que les tentacules, elles aussi, suivirent le pas de leur maître.

Bon ! Comme on n'était jamais mieux servi que par soi-même, Raïmi décida finalement d'ouvrir la marche dans une direction quelconque. Il finirait bien par se faire remarquer tôt ou tard, après tout.
Puis, son museau vit juste au bout de quelques mètres. Ça sentait effectivement de la belle perle d'huître de qualité, dans les parages. Se léchant les babines d'abord, il partit gambader vers cette nouvelle trouvaille.

Oups, avait tilté son cerveau, en chemin. Raïmi avait avant tout une mission à accomplir pour les Enfers. Il n'y avait plus qu'à espérer que l'antre de Poséidon se trouvait aussi au bout de cette balade.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Ichiru


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 197
Armure : me changer en flotte pour tremper les autres xD

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Mer 28 Sep - 15:01

Arrow Quête marinas (mer du nord)

Bon sang, les Généraux sont vraiment rapide... ou alors, c'est moi qui est drôlement lent. N'empêche qu'ils pouvaient tout de même m'attendre, ce n'est pas sympa de leur part de m'avoir laisser derrière. En plus, comme je ne connais pas encore très bien les lieux, j'ai dû me débrouiller pour pouvoir me diriger vers le Sanctuaire de Poséidon. Et comme je l'aurais pensé, je devais prendre une sorte de courant marin pour me rendre ici, rien de bien dangereux ou difficile pour moi puisque je peux respirer sous l'eau et également me rendre entièrement liquide.

La sortie du long couloir marin me mena encore vers un grand étendu d'eau avec une plage, pas très loin de l'entrée du Sanctuaire. Dire que j'avais prit ce couloir complétement part hasard et je me retrouve à destination, merci ma bonne fortune.

Remontant à la surface, je change mon écaille en eau avant de le re-solidifier sous une forme de planche. C'était le moment de dompter une bonne vague et d'entrée avec classe. Et puis, surtout, c'est plus simple et moins fatiguant de se déplacer à l'aide d'une grande vague que de nager avec une armure plus tôt lourde.

En route!


J'ai insufflé de mon cosmos à la surface et également au fond de l'eau afin de créer une vague. Malheureusement, je souhaitais faire une simple vague pas bien grande, mais, au lieu de cela, j'ai fait une vague suffisamment grande pour ravager la plage. Enfin, du moment, qu'il n'y ait pas de témoin de mon acte, je ne crains sans doute rien.

Et voici le maître de la vag... hein!?


Je me suis immédiatement arrêté quand je vis un curieux personnage plus bas vêtu d'une armure sombre avec pleine de tentacule, il devait sans doute être le marina du calamar ou un truc du genre. Mais, bon, peu importe son armure je devais impérativement le prévenir ou sinon il allait finir sous la vague.

Attention en bas!


J'ai de nouveau utilisé mon cosmos, mais, cette fois, je n'avais pas fait une autre bêtise, heureusement pour moi, mais, également pour lui, j'ai pu absorber une partie de l'eau. Résultat, la vague avait diminué de volume et ne faisait plus que la moitié de sa taille.

J'ai atterris juste devant l'autre type de tout à l'heure et j'ai donc pu éviter de réduire plusieurs piliers et habitations en état de ruine de justesse.

Salut, tu n'as rien?
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Jeu 29 Sep - 13:44

Raïmi foulait toujours les terres atlantes du grand Poséidon, mais pas une âme charitable ne semblait vouloir venir à sa rencontre. Il avançait désormais vers des rochers à la cime vertigineuse. Peut-être que s'il grimpait au sommet, il y verrait plus clair. En tout cas, sur une île déserte, il parait que c'est ce qu'il faut faire pour ensuite mieux se diriger. Le Spectre examina une dernière fois l'altitude qui l'écrasait, et s'apprêta à poser sa première cordée infernale... quand tout à coup, une perturbation dans la force l'intrigua.

_ Hein ?

Il tourna alors la tête derrière son épaule et découvrit l'ampleur de l'imminent désastre qui l'attendait apparemment. Une vague énormissime avait jailli des cieux, avec à son bord, un quoi ? Un surfeur ? C'était bien ça. Un surfeur du XVIIIème siècle. Il naviguait étrangement sur une sorte de radeau sophistiqué et aérodynamique, fonçant carrément vers le pauvre petit asticot sans défense, et perdu dans un monde qu'il ne connaissait pas... enfin, qu'il croyait connaître, du moins.

L'homme en skateboard aquatique le prévint du danger, mais en vain. Raïmi n'écouta pas plus que ça, trop obnubilé par ce piège gigantesque, et se mit à escalader aussitôt la roche décoratrice la plus proche. Un peu comme dans les films d'horreur américains, quoi. La blonde cherchera toujours à fuir en s'enfermant à l'étage supérieur. Par chance, le Marina usa de son pouvoir sur l'eau pour contenir la grosse vague menaçante comme il put, et même tenter de lui rétrécir son volume.

Résultat, à la fin, le surfeur posa pied à terre le plus naturellement du monde, tandis que les derniers mètres cube de flotte allèrent se faire caresser par la pierre environnante. Raïmi se mangea quelques litres sur le coin de la tronche, et glissa de son perchoir pour atterrir devant l'autre énergumène des mers.

_ Euh... Salut, bulla-t-il, mécontent d'avoir bu la tasse. Ça va, je survivrai.

Il soupira une gerbe d'eau comme une petite fontaine, et se gratta le fond des oreilles avec son index. En fait, ça aurait pu être le bon moyen de se plaindre, et de quémander quelques sirènes, quand on y pense. Mais peut-être pour plus tard.

_ Alors ? Reprit-il, plus confiant. C'est comme ça que vous dites bonjour à ce bon vieux Spectre du Ver ? Et puis, t'es qui, toi ? Le nouveau portier de l'Atlantide, je parie. Je souhaiterai m'entretenir avec tes supérieurs, et disons que c'est assez urgent.

Beh oui, il n'avait aucune raison de se sentir offensé pour autant. La dernière fois qu'il s'était rendu en ce lieu, et même encore avant, il avait survécu. Le bossu ricana à sa petite blagounette et attendit la réponse de cet autochtone inconnu au bataillon.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Ichiru


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 197
Armure : me changer en flotte pour tremper les autres xD

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un réveil difficile   Mer 5 Oct - 15:00

Mon écaille venait de reprendre sa forme originale juste après avoir posé le pied au sol. Il y a eut plus de peur que de mal au final. Mais, bon, le drôle de type ne semblait pas vraiment content d'avoir prit une petit douche froide et il glissa de ce qui lui servait de perchoir.

Je suis vraiment désolé, je pensais que l'endroit été désert, c'est très rare d'avoir du monde ici.
Lui annonçais-je pendant qu'il se grattait le fond des oreilles.

Quand il avait terminé et qu'il prit de nouveau parole, je fis assez surpris et à l'écoute du mot "spectre", mon sang ne fit qu'un tour. Je pensais que c'était un Marina, mais, en le regardant de plus près son armure était bien loin de ressembler à une écaille. Il est vrai que je n'apprécie pas tellement les spectres, pour faire simple, je les hais. Mais, étant dans le Sanctuaire sous-marin, je ne veux pas répandre le sang de ces types ici. De plus, si je peux déduire qu'il n'est pas là par hasard, il n'est pas venu combattre, ce qui est assez logique, il serait complétement fou si il était là pour se battre.

Je me suis forcé à ne pas laisser apparaître le moindre émotion de colère envers lui et de me comporter comme à mon habitude.

Le spectre du ver dis-tu? Je t'avais pris pour un marina si j'avais su je n'aurais pas arrêté cette vague.
Lui dis-je en riant. Je plaisante. Quoique...
Sinon, et bien je suis le lieutenant de l'Elémental d'Eau et heu... je suis nouveau ici et par conséquent, je ne connais pas encore les lieux comme ma poche. Il va falloir attendre qu'une personne ayant plus de connaissance que moi vienne nous rejoindre. Lui déclarais-je en prenant une pause pour reprendre mon souffle. Ou alors tu tentes ta chance et tu traverses les différents piliers. Tu en penses quoi?

Simple et direct, comme ça peut être que je pourrais me débarrasser de lui et me rendre à la réunion, je suis déjà bien en retard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un réveil difficile   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un réveil difficile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Empire Sous-Marin :: Piliers de Poséidon :: Champs de Coraux-