RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 L'espoir d'un avenir impossible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athéna


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 57

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: L'espoir d'un avenir impossible   Dim 21 Aoû - 2:10

Arrow Olympe, réunion du conseil

Les oiseaux se turent. Le vent cessa de souffler, ne laissant qu’une légère brise agréable, tout juste suffisante pour rafraichir les environs accablés de soleil. La nature, faune comme flore, stoppa son mouvement continuel pour observer, ne serait-ce qu’un instant, l’arrivée de la déesse au cœur pur. L’air s’emplit d’une aura bénéfique, chaude et bienveillante, comme si les environs du Sanctuaire se purifiaient rien qu’en sa présence. Toute aura obscure, si petite soit telle, disparaissait, ne laissant qu’un lieu pur et agréable à vivre. Une faille de lumière s’ouvrit dans le silence le plus total, où apparut bien vite la Déesse Athéna, plus belle que jamais dans sa longue robe blanche accompagnée de son habituel bustier d’or. Ses pieds nu s’enfoncèrent dans l’herbe fraiche, sa longue et soyeuse chevelure violette s’envola un instant, retombant bien vite sur ses épaules nues. Elle ouvrit ses jolis yeux bleus, goûtant avec joie à la vue qu’offrait la montagne du Sanctuaire Sacré, premier Bastion de l’Humanité. Son cœur se gonfla de bonheur à la seule idée de revoir ses Chevaliers, de leur dire qu’elle était de retour, et qu’elle avait foi en l’avenir.

La jeune femme ferma les yeux, inspirant longuement l’air ambiant. Son visage était apaisé. Oui, sa plénitude était réelle, et sa joie inconditionnelle. Pour la première fois depuis les temps mythologiques, Hadès et Poséidon avaient été enfermés par son père, Zeus. Pour la première fois, la Déesse savourait une paix durable, et comptait bien laisser ses chers Saints profiter de leur vie comme ils auraient dû le faire si la guerre n’avait pas eu lieu. Les défunts n’étaient pas morts pour rien. L’humanité était sauve à présent. Et jamais Athéna n’avait été aussi heureuse. Elle retrouvait une espérance depuis longtemps perdue.

Alors qu’elle se laissait aller au cosmos, ses traits se durcirent soudain. Elle rouvrit les yeux. Dans les vagues du cosmos, elle ressentait tous ses Chevaliers… Excepté deux. Et ces deux hommes laissaient une trace unique en forte dans le cosmos. Ils n’étaient pas morts, elle l’aurait immédiatement senti. Ils avaient juste… Disparu. La jeune femme se concentra vers la Maison du Bélier, et y senti la présence de son protecteur, l’un de ses plus fidèle et de ses plus puissants Chevaliers. Bien décidée à s’y rendre, elle se devait néanmoins d’attendre ses deux accompagnateurs. E retournant, elle parla d’une voix douce, sachant pertinemment que les deux jumeaux étaient déjà présents, bien qu’ils ne soient pas encore apparus en chair et en os.

~ Apollon, Artémis… Mes chers frère et sœur, je vous souhaite la bienvenue au Sanctuaire Sacré. Comme vous le savez le temps passe plus vite sur Terre qu'en Olympe. La réunion des Dieux a dû paraître bien longue pour mes Chevaliers, aussi j’aimerais m'enquérir de la situation actuelle. Souhaitez-vous m’accompagner dans la Maison du Bélier ? ~
Revenir en haut Aller en bas
Khayr Ab'In


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 435
Armure : Nager

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: L'espoir d'un avenir impossible   Dim 21 Aoû - 13:59

Le temple du Bélier Arrow

La descente des marches aurait pu s'avérer bien plus courte que le chemin inverse, mais j'étais perdu dans mes pensées. Un maelström de pensée manquât de faire chavirer le navire de ma raison, et je comprenais rapidement que les " jours meilleurs " auxquels nous aspirions tous risqueraient fort de se faire attendre.
Arrivant à mi-hauteur de mon parcours, j'en étais venu à dresser un plan strict de mes actions. Je repasserais par mon temple, y déposer mon écaille, quelques textes, et je me rendrais aussitôt en direction de l'entrée la plus connue des enfers, car je n'avais nul doute alors que les espions de Poséidon accomplissaient parfaitement la tâche qui leurs fût confié. Au pire des cas, je reprendrais la route du sanctuaire, espérant que le tunnel creusé par ce Spectre accompagnant la Capitaine de la Tortue-Lyre soit toujours en place à mon retour.

Mais alors que je dressais désormais un plan précis de ma prise de parole en arrivant sur place, je fus coupé net par une explosion de cosmos Brusque et terrifiante qui s'était presque aussitôt apaisée. Même si cette force semblait douce et chaleureuse, elle n'en restait pas moins impressionnante à sa manière, si bien que je fus tiré de ma torpeur au son d'une de mes goutes de sueur venue s'éclater sur le sol bouillant des dalles du Sanctuaire.

Je transpirais, et ce de manière instinctive, mon corps tâchait de me prévenir d'un danger, de la présence d'une force que je ne devais absolument pas prendre à la légère. Mais pourquoi l'aurais-je fait ? Cette présence, ce cosmos dépassait de loin tout ce que j'avais pu connaître jusqu'ici et très rapidement j'en venais à me demander si...


- Quel chevalier pourrait avoir un cosmos supérieur même à mon prêtre... Il ne peut s'agir que de ....

Athéna. La Déesse de la Guerre Juste, la maîtresse des lieux. Mais n'était-elle pas sensée se retrouver au conseil des dieux, tout comme le seigneur Hadès et sa Majesté Poséidon ? Tout en me posant ces questions, je réalisais que je n'osais pas même approcher de l'endroit ou j'avais ressentit sa force. Mes pas s'étaient stoppés net et menaçaient de faire marche arrière. Je m'étais pourtant forcé à avancé, comme écrasé par une force invisible. A chaque pas, je devais redoubler d'effort pour continuer mon chemin. Finalement, arrivant au bas des marches, aperçue une jeune femme au loin. Sa beauté divine mêlée à la sensation que j'avais déjà eut me confirmaient mes intuitions, je devais probablement faire face à la Reine des Chevaliers d'Or, protecteur du Sanctuaire. Et qu'allais-je faire en allant à sa rencontre ?


- Elle est belle, m'étais-je surpris à penser, alors que ces mots s’échappèrent naïvement de ma bouche, finalement prononcées dans un souffle. pourtant j'ai l'impression que ma lame pourrait si facilement trancher son cou...

Mais il n'en était rien, et je le savais. L'impression paradoxale de sa faiblesse restait totalement opposée à sa puissance latente. Et je remerciais le destin qui avait fait de moi une sorte de limier capable de ressentir le cosmos profond qui se tapis en chacun. Je n'étais plus qu'à quelques mètres d'elle, j'ignorais même si elle m'avait vu à son tour, mais stupidement, bêtement, lorsque son visage se tourna dans ma direction, mon instinct fit s'incliner mes muscles, et je me retrouvais à regarder le sol, à genoux, me présentant à bonne distance comme ne voulant pas pénétrer dans son espace vitale sans son accord. J'avais je n'avais ressentit une telle crainte, mêlée à une admiration presque insondable...
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: L'espoir d'un avenir impossible   Ven 26 Aoû - 18:17

Arrow Conseil des Dieux

L’image d’une seconde Déesse émergea du néant, juste derrière Athéna. Sa longue chevelure blonde ondulée tombait sur ses épaules comme une cacade de lumière. Tout comme sa sœur, Artémis, Déesse de la Chasse et de la Lune, portait une longue et élégante robe blanche accompagnée d’agréables plaques d’armures ventrales. Mais au contraire de la Déesse de la Sagesse, dont les plaques était dorées, celles-ci étaient d’un bleu océan se mariant à la perfection avec ses profonds yeux dorés. Elle était très similaire à Athéna, mais de plus forte stature, et laissait planer une maturité et un contrôle de soit exemplaire. Si Athéna faisait naître l’amour auprès des hommes, Artémis, elle, respirait le respect et l’admiration.

~ Ma chère sœur, je comprends ton désir de revoir tes chers soldats. Vas. Mais avant cela… ~

Artémis leva un bras et posa sa main sur l’épaule de sa jeune sœur. Fermant les yeux, la Déesse laissa une infime quantité de cosmos quitter son être pour se loger en Athéna, qui ne broncha pas. De toute évidence, la jeune femme acceptait d’être supervisée par Apollon et Artémis, et était prête à se plier à leurs demandes. Si c’était le prix à payer pour voir une paix durable, et pour que Poséidon et Hadès restent enfermés, elle était prête à le faire sans hésiter.

~ Apollon et moi-même allons nous rendre dans le Temple du Pope, afin de suivre le déroulement des opérations. Grâce à mon cosmos, je pourrai voir et entendre à travers toi. Vaques à tes occupations, dirige ton Sanctuaire comme tu l’entends… Mais lorsque mon frère et moi-même en déciderons autrement, il sera dans ton intérêt de nous obéir, sans broncher. ~

La Déesse de la Lune se permit un sourire. Certes les mots étaient durs, mais le ton ne l’était pas. Elle appréciait sa sœur, même si elle ne comprenait pas son amour pour l’Humanité. Elle disparut alors dans une brève étincelle, laissant sans hésiter Athéna avec l’inconnu.


Arrow Chambre du Pope
Revenir en haut Aller en bas
Athéna


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 57

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: L'espoir d'un avenir impossible   Ven 26 Aoû - 21:08

Sa sœur se volatilisa, emportant avec elle la présence d’Apollon, qui n’avait même pas daigné lui parler. La conscience des deux Dieux se fit plus floue alors qu’ils se dirigeaient vers le Temple du Pope, laissant Athéna seule… Ou presque. Une fois de plus, la jeune femme observa le Sanctuaire sacré, appréciant la vue magnifique qu’offrait la montée des Douze Maisons, plus belles les unes que les autres. Elle ferma les yeux, inspira à nouveau à fond… Et profita de cet air frais de paix, et de relaxation. En cet instant, Athéna, bien qu’inquiète à propos des deux Saints introuvables dans le cosmos, était heureuse, en cet instant.

Lorsqu’elle rouvrit les yeux, elle baissa la tête lentement, droit vers l’homme inconnu. Ce dernier rougit, comme gêné, et s’agenouilla. Il sol à ses pieds devint soudain d’un grand intérêt, suffisamment en tout cas pour qu’il ne relève pas la tête. La Déesse s’approcha sans un bruit, avec sa grâce naturelle, comme si elle glissait sur le sol. Sondant l’inconnu, elle capta avec facilité son puissant cosmos, mais également sa forte teneur en humidité, cette note bien précise, qui faisait de lui un homme des mers.

Lorsqu’elle l’atteint, l’inconnu n’avait toujours pas relevé la tête. Mais celui-ci ne put rester plus longtemps ainsi, car à sa plus grande surprise, la Déesse de la Sagesse et de la Tactique Guerrière s’accroupi devant lui. Lorsqu’il releva la tête pour la oser la regarder dans les yeux, il découvrit le franc sourire de la jeune femme. Elle semblait heureuse, mais également surprise.

~ Je pense que tu sais qui je suis… C’est bien la première fois qu’un Soldat de Poséidon s’accroupi devant moi. C’est assez déroutant… Je t’en prie, relève toi. ~

La jeune femme se releva avec grâce, ne quittant pas l’inconnu du regard. Pas avec suspicion… Mais plutôt avec curiosité. Elle ne sentait pas la moindre duplicité en cet homme. Un Marina, sur ces terres, se mettant à genoux devant elle? Que s'était-il donc passé durant son absence? Décidément, l'avenir était de plus en plus prometteur.

~ Comment t’appelles-tu, Chevalier ? Que me vaut l’honneur de ta visite au Sanctuaire ? ~
Revenir en haut Aller en bas
Khayr Ab'In


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 435
Armure : Nager

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: L'espoir d'un avenir impossible   Dim 28 Aoû - 13:13

De quelle folie avais-je été témoin. Mon coeur avait frôlé l'explosion lorsqu'une seconde puissance avait fait son apparition. Très proche de la Déesse du sanctuaire présumé, elle gardait cependant en elle, et plus particulièrement dans ses yeux, une sorte d'instinct sauvage. Je ne pouvais deviner alors qu' Artémis, la soeur d' Athéna s'était retrouvée chargé de " superviser " la Déesse de la Guerre et la simple présence de deux déesse en face de moi suffit à me rendre coi.

Je ne distinguais que trop peu leurs paroles, mais j'avais cru comprendre qu'en dépit des apparences, Athéna s'était retrouvée autorisée à rentrer au sein de son royaume, mais dans le cadre d'une liberté surveillée. Automatiquement, je me demandais si mon Seigneur avait bénéficié de la même clémence pour les conflits passés, mais l’oppressant cosmos que je ressentais, dissimulé dans l'ombre, me tira de mes réflexions. Comment aurais-je pu ignorer une telle puissance, c'était tout bonnement impensable. Mais a quel spectacle divin étais-je en train d'assister.

Je n'avais relevé les yeux que pour mettre un visage sur les puissances en mouvement, mais je n'avais aperçu que celle qui s'était présenté comme la grande Soeur d' Athéna. De ce fait, j'en conclus rapidement qu'il devait s'agir de l'intrépide et indépendante Déesse de la chasse... Artémis. Mais pis encore, l'évocation du nom d' Apollon effaça toute trace de doute dans mon esprit.
Puis enfin, les deux Déités effacèrent leurs présence. Du moins était-ce que j'avais pensé puisque je ressentais toujours partie de leur cosmos Olympien.
Je restais donc toujours prostré, à genoux les yeux et le visage tout entier rivé sur le sol, seul avec celle qui fut si souvent l'ennemie de mon Empereur. Empereur dont j'ignorais toujours la condition actuelle. Mais le plus étonnant restait à venir.

Athéna, la jeune femme, venait de s'approcher de moi, et sa présence silencieuse me força quelque peu à lever la tête. C'est alors que je compris la raison pour laquelle Athéna voyait ses chevaliers lutter indéfectiblement pour elle, en toutes circonstances. J'avais l'impression de saisir encore mieux le tréfonds de son âme, et je ne sentais aucune mauvaise intention, aucune malice ni même l'ombre d'une haine vindicative à l'égard de ses ennemis. Je crois qu'alors, l'image du soleil me frappa de plein fouet, mais avant de m'éloigner davantage dans ces considérations, elle s'adressa à moi.

Elle semblait savoir que j'appartenais aux rangs du seigneur des Océans, et surprise de ma réaction. Pourtant quel homme pourrait tenir tête à une divinité sans montrer de forme de respect ou de politesse. Qu'elle soit amie ou ennemie, nous, chevaliers et guerriers de tout ordres devions montrer à ces êtres qu'ils avaient obtenu notre respect.
Je n'aurais pas apprécié qu'un chevalier d'or manque de Respect à mon seigneur, et la moindre des politesses était de retourner les formules protocolaires.

Au bout d'un moment, je me décidais finalement à lui répondre. Je ne doutais pas qu'avec son grand pouvoir, elle fut en mesure de lire aisément dans mes pensées, et je reconnais qu'alors, ses manières " humaines " me plaisaient. Je pesais chacun de mes mots avec une précision qui deviendrait chirurgicale, pour enfin répondre.


- Déesse, il me serait bien impossible d'ignorer la présence de la fille du Dieu des dieux en son propre sanctuaire. Mon nom est Arjuna, Général de l'empire Atlante, porteur de Chrysaor, et gardien du piller de l'océan Indien. Je marquais alors une courte pause, avant de reprendre. Nous étions venu ici, avec mon Prêtre, le seigneur Astre, entamer des pour-parlers de paix et d'entente avec le sanctuaire d' Athéna, car bien que par le passé nous fussions adversaires, nous n'ignorons pas que l'entente reste possible. Je me dirigeais d'ailleurs en direction des enfers pour connaître leurs positions, ainsi que pour comprendre certains faits qui pourraient voir à déclencher un nouveau conflit.

A cet instant, et pour a première fois, je pris la peine de la regarder droit dans les yeux, le visage neutre, et de soutenir son regard pour observer sa réaction aux paroles qui allaient rapidement suivre :

- Les chevaliers d'or du Cancer, ainsi que le chevalier d'or du Lion, semblent être tombé. Mais nous souhaiterions connaître les détails de leurs disparition avant de nous lancer à corps et cris dans la bataille à vos côtés.

Il me semblait totalement inutile de lui cacher le moindre détail. Déjà, je gardais la conviction qu'elle pouvait lire en moi, mais surtout, elle était la nièce de mon Empereur, et lui mentir ou tenter dissimuler la vérité n'aurait été qu'une insulte à son rang, et à mon honneur. Mais avant de continuer, je voulais voir sa réaction. Puis enfin, j'ajoutais.


- Pour le reste, Ôh Déesse d' Athènes, je ne suis qu'un bras armé au service des dieux. Tant que mon empereur ne m'ordonne pas d'être votre ennemi, je ne le suis, et ne le serais jamais.

Je jugeais bon de ne pas préciser que j'attachais une grande importance à mon amitié avec l'un de ses plus haut héraut, mais une fois encore, je le jugeais inutile. Et je terminais enfin, plus à l'aise.


- Mon prêtre se trouve en haut des marches, toujours en pleine discussion avec le Chevalier d'or du bélier. Si vous le permettez, je vais donc quitter le sanctuaire pour aller... enquêter autour de l'enfer. Et peut-être rendre visite à mon seigneur qui doit être, lui aussi, rentré de l'olympe.

La question n'était que voilée et non dissimulée, mais j’espérais réellement qu'elle prendrait la peine d'y répondre, bien qu'elle n'en fut nullement obligée.

Revenir en haut Aller en bas
Athéna


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 57

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: L'espoir d'un avenir impossible   Jeu 1 Sep - 15:53

Les premières paroles d’Arjuna firent sourire la jeune Déesse. Elle savait que l’homme était dévoué à Poséidon, de part le cosmos chargé d’humidité qu’il dégageait en faible quantité. Mais elle ne savait pas qu’il était d’un niveau de chevalerie aussi élevé ! Elle savait du Général de Chrysaor que son porteur était un être implacable, droit et fier, l’un des plus proches fidèles de l’Empereur des Sept Mers. Bref, un ennemi extrêmement dangereux, selon les dires. Mais voir ainsi Arjuna, fier mais aussi honorable, diplomate et amical envers l’ennemie numéro un de son Dieu, changeait tout. La Déesse avait de la sympathie pour cet homme, quand bien même il était l’ennemi d’hier… et peut être de demain.

Néanmoins, lorsque Chrysaor annonça que les Chevaliers d’Or du Cancer et du Lion étaient tombés, Athéna recula d’un pas, profondément choquée. Certes, elle ne ressentait pas leurs cosmos depuis son retour… Et cela l’inquiétait. Mais jamais elle n’aurait imaginé que deux hommes aussi puissants et aussi talentueux puissent être vaincus, et ce sans qu’elle le sache ! La perte du Cancer et du Lion étaient un coup dur porté au Sanctuaire, alors que celui-ci ne voyait qu’une vingtaine de Chevaliers dans ses rangs, au lieu des quatre-vingt huit habituellement présents.

~ Corell et Urio, vaincus ?... Non… Cela ne se peut… ~

Athéna était réellement inquiète. Son sixième sens lui disait que quelque chose ne tournait pas rond dans cette histoire. Si ces deux hommes avaient été vaincus, il était évident que leur adversaire devait être extrêmement puissant. Etait-ce le début d’une nouvelle crise ? Elle devait obtenir de plus amples informations… Et se rendre auprès du Chevalier du Bélier. Shion en savait certainement bien plus que le pauvre Arjuna, porteur de si sombres paroles. Elle se força ainsi à se calmer, et porta un bien triste sourire lorsque le Général lui indiqua qu’il ne serait jamais leur ennemi tant que Poséidon ne le lui ordonnerait pas. Pire, Shion était apparemment en pourparlers avec un prête du Sanctuaire Sous-Marin. Et pour couronner le tout, Arjuna allait à la recherche du divin Poséidon.

Athéna soupira. Le bonheur qui emplissait son cœur avait soudainement disparu. Elle regarda longuement Arjuna, appréciant son sourire discret, le regard clair et positif qu’il portait sur elle. L’homme était réellement quelqu’un de bien… Et il ne méritait pas ce qui l’attendait.

Si tu savais, Général, que Poséidon a été emprisonné par Zeus, tu ne me regarderais pas de la même façon, j’en suis sûre… Savoir que lorsque je te reverrai, nous serons très certainement en guerre, me donne l’envie de pleurer.

Elle aurait voulu lui dire ce qu’il s’était passé. Que Poséidon ne reviendrait pas. Et qu’elle, Athéna, avait été pardonnée. Mais elle ne le pouvait pas. Elle ne le devait pas. Ce n’était pas son office. Elle posa néanmoins une main compatissante sur l’épaule du jeune homme.

~ Général Arjuna, je vais te laisser et rejoindre ton prêtre ainsi que Shion. Sache que je n’oublierai pas cette rencontre. Tu es un homme de grande valeur, prêt à donner sa vie pour son Dieu, et pour la cause qu’il croit juste. Tu as tout mon respect. Je t’en prie, quoi qu’il advienne, même dans les heures les plus sombres, n’oublie pas… Que je n’ai jamais voulu ça. Tu comprendras, en temps voulu.

A bientôt, Chevalier. ~


Athéna s’en fut dans un dernier sourire. Elle avait l’impression de porter un poids énorme sur ces épaules… Et espérait qu’Arjuna survivrai, quoi qu’il puisse lui arriver. Et qu’il puisse lui pardonner, à elle, de fouler cette Terre pendant que son Dieu souffrait dans le Tartare.

Ajouté à cela le sentiment de détresse et de crise imminente qu’elle ressentait par rapport à Urio et Corell, Athéna ne sentit pas la montée soudaine du cosmos de son père, Zeus… Et sa soudaine disparition.

Arrow Temple du Bélier
Revenir en haut Aller en bas
Khayr Ab'In


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 435
Armure : Nager

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: L'espoir d'un avenir impossible   Ven 2 Sep - 19:52

Ma première rencontre avec la Déesse Athéna, bien que son enveloppe changea et continuera de changer après ma mort. Toujours écrasé par son cosmos, je commençais de comprendre l'étrange sentiment d'oppression que je ressentais. Mais ce n'était pas de la peur, je le comprenais enfin. Je m'étais surpris à me retrouver perclus d'inquiétude et d'un sentiment protecteur à l'égard de Déesse qui ne semblait rien de moins qu'une jeune femme douce, en proie à un terrible destin et des responsabilités qui ne prendraient fin qu'au jour au, manquant à son devoir, elle sera vaincu par l'ennemi.

Mais cet ennemi n'était peut-être nul autre que mon empereur Poséidon. Étaient-ils à ce point différent ? Comme mon seigneur pouvait-il se retrouver si souvent confronté à sa nièce qui semblait d'une pureté irréelle sans pour autant s'avérer mauvais et dangereux... Ces questions rôdaient dans un coin de mon esprit, mais je savais, malgré moi, que le maître des Mers restait un être d'une pureté violente, à l'image des océans qui ne montrent aucune volonté malfaisante, mais qui parfois, se semblent bien cruelle envers les hommes qui ont voulu la dompter.
Non, ce n'était là que des divergences d'opinion, comme il en était pour nombre de personnes. Les dieux ont tous un point commun, ils sont capricieux. Tous autant qu'ils sont, y comprit Athéna, mais ces caprices restent un danger pour l'homme, car de ces caprices, naissent les conflits divins qui ravagent cette terre...

Athéna était donc bouleversé et j'imaginais facilement alors, que ce qui lui pesait le plus ces tristes nouvelles, était de savoir que ses précieux chevaliers, sont fidèles parmi les fidèles, n'avaient pas pu vivre en paix, et avaient perdu la vie à cause de leurs caprices. Je n'éprouvais toujours aucune haine à son égard, mais je n'éprouvais pas de pitié non plus. Je respectais simplement avec quelle force elle endurait ce que milles hommes braves n'auraient osés supporter en une seule de nos vies. Elle s'apprêtait à partir, et ses dernières paroles emplies d'une triste mélancolie ne me permettait plus de doutes : Il était arrivé quelque chose à l'empereur, bien qu' Athéna, elle, se trouva devant mes yeux. Elle agissait comme si un conflit allait bientôt éclater, comme si la guerre avait déjà installé son voile de barbarie sur le monde.
Elle n'avait pas tord, et au fond de moi je le savais parfaitement. Le simple affront que Poséidon soit absent, alors que la Déesse de la justice était, elle, revenue, suffirait pour mettre mon Seigneur Astre dans une colère digne d'un océan en furie. La Guerre était pour très bientôt, j'en avais la conviction alors.

Je connaissais mon devoir, et je ne faillirais pas à ma tâche, et seule la mort m'empêcherait de combattre, dusses-je affronter mon seul ami. Mon esprit se tournait déjà dans sa direction. S'il avait pu lire mon coeur à cet instant précis, il aurait su que même pour moi, la décision ne fut pas facile, et mon coeur s'était déchiré... Mais il ne verrait de moi qu'un masque placide, tranchant tout ceux qui se mettront sur la route de Poséidon et de l' Atlantide.
Athéna termina alors ses paroles en me demandant de rester le même. J'étais flatté d'être ainsi dépeins par une Déesse, mais je n'oublierais jamais qu'au fond, j'étais alors une simple arme au service de mon maître. Alors qu'elle s'apprêtait à partir, mes paroles dépassèrent ma pensée.





- Déesse ! Par respect pour votre magnificance et le courage légendaire de vos chevaliers, je me tiendrais ici présent et je jure sur mon épée, que je ne me retiendrais pas ! J'aurais voulu ajouter que dans mon coeur, jamais, jamais, je ne serais saisit d'une aveuglante pulsion de vengeance et de haine, mais à la place, je laissais s'échapper mon Kundalini jusqu'à son paroxysme, prouvant que même si mon visage était celui d'un homme bon, je n'en restais pas moins un adversaire potentiel dont il vaudrait mieux se méfier....

Je détournais alors mon attention sur le chemin que je devais prendre pour quitter le Sanctuaire. Ils ne feraient aucun mal au Seigneur Astre, et j'espérais qu'il ne s'en créerait pas tout seul, mais pour l'heure, je devais assumer mes responsabilités de Général.


Arrow Sanctuaire Sous marin
Revenir en haut Aller en bas
Asmita


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 817

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
210/210  (210/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: L'espoir d'un avenir impossible   Ven 2 Sep - 22:24

Arrow Combat contre Oneiros


    Si le téméraire Phaeton n'avait pas été foudroyé par le maître du ciel lui même durant les temps mythologiques, les pauvres habitants du petit village auraient aisément pu croire que le fils du Brillant avait une nouvelle fois encore empoigné les rênes du char du Soleil tant la chaleur était écrasante. Le divin Phoibos semblait embraser de son regard tout le petit massif montagneux parsemé de temples lézardés par le temps et les batailles. De mémoire d'homme jamais cet endroit protégé par la Déesse de la Guerre et de la Sagesse n'avait subit un tel assaut des rayons du Soleil.

    Le visage baigné de sueur et déformé par l'effort de progresser sous une telle chaleur, le vieux Thiséas s'arrêta un moment dans sa marche en plaçant sa main desséchée sur son front ridé afin de protéger ses prunelles des aveuglants rayons solaires. Le regard tourné en direction du Sanctuaire d'Athéna, le doyen du village ressentit au fond de ses vieux os une étrange sensation. Pour la première fois en plus de cent ans, il ne se sentait plus réellement chez lui. C'était comme si quelqu'un lui avait annoncé que son village bien aimé n'appartenait désormais plus à ses habitants. Peut être était ce ce soleil de plomb qui lui avait trop cogné sur la tête mais.....quelque chose clochait et il en était convaincu. Quelque chose qui le dépassait complètement et à laquelle il était bien obligé de se résigner. Que pouvaient de pauvres hommes comme lui face au destin ? Seul les braves et courageux Chevalier d'Athéna étaient en mesure de s'opposer aux dieux. Mais que lui arrivait il ? Il se surprenait à blasphémer. La douce et sage Athéna avait toujours veillée sur eux. Aucun autre Dieu n'avait réussit en des millénaires à soumettre le Sanctuaire. Ce soleil lui faisait décidément un bien mauvais effet. Un bon verre de vin accompagné d'une tartine de pain à l'huile et de fromage le requinquerait !

    Alors que le vieil homme venait de quitter du regard l'élégant escalier de marbre s'élevant vers le Sanctuaire, une légère dépression vint légèrement froisser l'air à un point précis. Comme si l'air était aspiré en un point précis au dessus du sol crayeux. Soudainement l'espace se boursoufla fortement avant d'émettre une forte lumière dorée qui prit peu à peu la forme d'un être humain en lévitation paré d'une longue chevelure.
    Calmement et avec douceur, la silhouette posa le pied à terre tandis que la lumière s'estompait, laissant apparaître un homme aux traits délicats et doux revêtu d'une armure resplendissante et finement ouvragée dont l'éclat aurait pu faire pâlir de jalousie l'illustre Boiteux. Tout comme ses onze autres sœurs, cette armure avait baignée durant les temps mythologique dans la lumière du Soleil et avait été bénie par la déesse à l'égide. Cette armure était la pour protéger le sixième gardien du zodiaque guidé par la Déesse Astrée, Vierge de la Justice et dernière immortelle qui s'était retirée aux cieux pour échapper à la corruption des hommes. Tout comme la constellation qui le protégeait, le gardien de la Vierge se devait d'être juste et sage, ne faisant usage de la force qu'avec parcimonie.

    Alors que le Chevalier aux yeux aveugles se dirigeait d'un pas vif vers le premier temple protégé par Shion du Bélier, il sentit de très puissants cosmos au sein du Sanctuaire. Des cosmos aussi puissants que purs. L'un d'eux, Asmita le connaissait . Il irradiait de douceur et de bienveillance. Ainsi leur Déesse était revenue comme il l'avait pressentit durant son court combat contre le fils du Sommeil. L'autre en revanche semblait plus froid bien qu'aussi puissant et fascinant que celui d'Athéna. Un autre Dieu avait pénétré dans l'enceinte du royaume de la Déesse de la Guerre. Voilà qui n'était pas de bonne augure...


==> Vers Temple du Bélier
Revenir en haut Aller en bas
Astre


Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 413

Feuille de Personnage :
HP:
140/150  (140/150)
CS:
174/196  (174/196)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: L'espoir d'un avenir impossible   Sam 10 Sep - 16:30

[Arrow Temple du Bélier]

P
lus il descendait les marches, plus il avait l’impression de tomber en avant, un dur retour à la réalité qui le faisait chuter du nuage sur lequel il s’était trouvé jusqu'à présent. Et il n’aimait pas cette sensation qui le tenaillait, comme si quelque chose de grave l’attendait. Quelque part, il ne voulait pas du tout savoir de quoi il en retournait, et préférait retourner vers Mashia, retrouver le bonheur qu’il avait l’impression d’avoir perdu tout à coup. Mais il ne le pouvait pas, comme si une force l’obligeait à avancer, toujours plus loin d’elle, toujours plus près de Lui. Oh, qu’on ne se leurre pas, il était heureux de rentrer enfin au Sanctuaire Sous Marin!! Sauf qu’il avait l’impression que quelque chose de vraiment désagréable l’attendait, et ça, il n’aimait pas du tout…

Mais malgré tout, il continuait à descendre les marches, l’une après l’autre. Et au fur et à mesure qu’il avançait toujours plus bas, un sentiment d’urgence le prenait, il ne savait pas pourquoi, mais il sentait qu’il devait rentrer le plus rapidement possible. Alors à mesure qu’il voyait défiler le paysage devant ses yeux, il accéléra peu à peu le pas, allant toujours plus vite. Il tenta bien de se calmer en respirant comme son père le lui avait appris, mais voilà rien n’y faisait et sa respiration était rendu erratique à cause de l’inquiétude qui le gagnait. En désespoir de cause, il finit par courir, essayant de rentrer le plus rapidement possible. Et après ce qui lui sembla une éternité, il commença à voir la fin de ses foutus escaliers!!


[Arrow Entrée du Royaume Sous Marin]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'espoir d'un avenir impossible   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'espoir d'un avenir impossible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Entrée du Sanctuaire-