RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Jeu 1 Sep - 16:09

Arrow Entrée du Sanctuaire

Dans le temple du Pope vidé de toute présence humaine, une ouverture se produit soudain au centre de la salle, de la taille d’une porte de bonne taille. A travers l’ouverture apparue du néant, on pouvait distinguer le fond étoilé de l’espace intersidéral, étrangement quadrillé de filaments de cosmos blanc. Apparut alors la Déesse Artémis, superbe femme au corps parfait, qui aurait attiré les regards de tout homme. Mais plus d’un avaient préféré garder leur distance, de par la grande prestance qu’elle dégageait, et par son regard dur. Certes, Artémis était une Déesse juste, qui savait récompenser les méritants… Mais était également intraitable lorsqu’il fallait punir ses subordonnés.

Lentement, avec élégance, la jeune femme émergea de la porte spatio-temporelle, ses jambes tout d’abord dénudées par le transit étant bien vite recouvertes par sa longue et élégante robe blanche. Sa chevelure flottant dans l’autre dimension tomba sur ses épaules une fois la porte traversée, en une superbe cascade de reflets blond-dorés. Alors que la Déesse de la Chasse et de la Lune observait les lieux, la porte se referma autour d’elle.

Décidée, la femme se dirigea vers le flanc de la bâtisse donnant sur une vue plongeante du Sanctuaire Sacré. Les Douze Temples du Zodiaque, baignés par le soleil couchant, prenaient une couleur orangée absolument magnifique, qui se mélangeait au bleu sombre de la mer lointaine. C’est dans ces instants qu’Artémis comprenait sa sœur Athéna. La Déesse de la Sagesse vouait un amour sans bornes à la terre et à ses habitants… Et c’était sûrement pour des moments de recueillement comme celui-ci qu’elle devait se battre contre ses oncles.

Choisissant un coin de terrasse ombragé par de jolies plantes grimpantes, la Déesse fit apparaître une table et deux chaises d’une simple pensée. Sur la table s’empilèrent alors une multitude de plats emplis de fruits juteux, et de vin en abondance. Se servant un verre, elle prit place et profita du paysage, attendant l’arrivée de son frère, et ressenti le soudain désarroi d’Athéna qui explosa dans le cosmos. Il semblerait que les nouvelles n’étaient finalement pas si bonnes…
Revenir en haut Aller en bas
Albafika


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 717

Feuille de Personnage :
HP:
166/166  (166/166)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Mar 13 Sep - 21:38

Le Chevalier d'Or des Poissons qui venait de son Temple suite à la détection d'un puissant cosmos dans la Chambre du Pope se dirigeait vers celle-ci. Le soleil était entrain de se coucher pendant qu'Albafika gravissait d'un pas lent et déterminé les dernières marches, le séparant du Temple du Pope. Plus il marchait, plus il pouvait ressentir ce cosmos si proche de celui de sa Déesse Athéna. La puissance de la brise augmentait selon l'altitude, sa cape et ses cheveux flottaient derrière lui dans tout les sens. Vêtu de sa glorieuse Armure d'Or des Poissons, il arriva au pied du Temple du Pope. Il apperçut une grande dame aux longs cheveux verts claires. Celle-ci avait une présence, une prestence et un charisme équivalent à celui d'Athéna. Lorsqu'Albafika sentit toute la puissance infini de son cosmos, il ne tarda pas à comprendre qu'il avait devant lui la Déesse de la Chasse et de la Lune, Artémis. Elle était assis dans un coin à l'ombre près de plantes grimpantes, avec devant elle une table et une chaise innocupée. La table était recouverte de fruits juteux et de vin, tout pour un festin royal. La chaise vide signifiait sans doute qu'elle attendait une autre personne mais il décida de s'avancer vers elle. Puis il s'agenouilla en guise de respect pour la saluer, regardant vers le sol il dit:

Bonjour, Déesse Artémis. Je suis navré de vous dérangé pendant votre repasn mais de mon Temple des Poissons, j'ai ressenti comme une présence étrangère alors il était de mon devoir de venir voir ce qu'il se passait ici. Puis-je vous demander la raison de votre présence en ces lieux?


Il attendit sa réponse impatiemment afin de lui poser d'autres questions sur la Déesse Athéna. En effet, comme tout les chevaliers il voulait avoir des nouvelles de sa Déesse. Savoir ce qu'il s'était passer durant ce conseil et quel était la punition réservée à tout les Dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Ven 16 Sep - 23:23

La Déesse de la Chasse et de la Lune qui avait planté son profond regard d’un doré exquis sur le Chevalier des Poissons allait répondre lorsqu’un mouvement derrière le dit Chevalier attira son attention. Un fin sourire amusé se dessina sur son visage, puis elle reporta son attention sur le paysage, appréciant les chaudes couleurs du soleil couchant qui arrivait à son terme. Déjà, les étoiles naissaient sur le firmament, pour le plus grand plaisir des Saints, dont les Constellations brillaient de mille feux en ce Bastion de l’Humanité.

« Je te laisse éclaircir les interrogations du Chevalier des Poissons, ma chère sœur… Tu en as mis du temps pour me rejoindre. Que se passe-t-il donc pour que ton cosmos soit si troublé ? »

Dans les mots, la question était anodine. Mais le ton de la jeune femme, bien que poli, portait une légère pointe agressive. De toute évidence, Artémis demandait un rapport de la situation à sa sœur, comme un supérieur le demanderait à son employé, mais avec le tacte d’une fine politicienne.

A vrai dire, la Déesse de la Lune était troublée. Elle sentait que quelque chose n’allait pas. Et étrangement, elle ne parvenait pas à étendre ses perceptions au sein de l’Olympe. Le cosmos y était comme saturé, comme si une barrière l’empêchait de sonder le sommet de la Montagne des Dieux. Mais rien ne poussait à s’alarmer : seul le Divin Zeus pouvait ainsi bloquer les sens aiguisés de la chasseuse qu’était Artémis. Et si le Dieu des Dieux souhaitait rester en privé, il devait surement avoir ses raisons. La Déesse de la Lune se promit néanmoins d’aborder le sujet lorsque son frère daignerait apparaître. A l’évidence, il était aussi motivé qu’elle à diriger ce Sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
Athéna


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 55

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Ven 16 Sep - 23:26

Arrow Temple du Bélier

La douce Athéna sourit à la vue du superbe Chevalier des Poissons. A chaque fois qu’elle voyait Albafika, elle ne pouvait s’empêcher d’apprécier sa beauté, avec discrétion. Elle s’approcha du Chevalier d’Or, sa longue chevelure et la robe s’envolant agréablement au gré de la brise qui régnait à cette altitude.

~ Albafika… Te revoir m’emplit de joie. Tu n’as pas changé : toujours droit et attentionné, prêt à défendre le sommet du Sanctuaire, comme le veut le rôle du Chevalier des Poissons. Sache que lors du Conseil des Dieux, mon père a décidé de punir mes deux oncles, Poséidon et Hadès, pour leurs crimes contre l’Humanité en les envoyant dans le Tartare. Quand à moi, j’ai été mise sous la tutelle d’Artémis et de son frère Apollon. J’ai rarement eut autant espoir d’une paix durable… ~

Athéna hésita, et porta son regard sur sa sœur. Bien que ses mots soient joyeux, la Déesse de la Guerre et de la Sagesse avait une bien sombre mine.

~ Mais ma joie a été de courte durée. J’ai appris que deux de mes plus fidèles et plus puissants Chevaliers, nous avaient quitté. Urio du Cancer est mort au combat. Corell du Lion a vengé son ami, mais a été trompé, et se retourne à présent contre nous aux côtés des Spectres.

Ma sœur, j’éprouve une grande crainte pour le futur. Le monde est à feu et à sang. Mon armée est éparpillée afin de combattre de multiples créatures mythologiques réapparues sans raison. De plus, il semblerait que Perséphone ait eut vent de la décision de notre père. Elle a envoyé des Spectres, dont le Lion, aux Cinq Pics de Rozan. Je pense qu’elle tente de libérer les 108 âmes maléfiques, afin de frapper vite et fort. J’ai envoyé le plus puissant de mes Chevaliers sur place afin de stopper le processus. ~

Revenir en haut Aller en bas
Albafika


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 717

Feuille de Personnage :
HP:
166/166  (166/166)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Sam 17 Sep - 0:33

A peine avait-il finit de parler, qu'Albafika sentit un puissant cosmos derrière lui. Il était si doux, si chaleureux, si remplit d'espoir pour l'espèce humaine. Il comprit vite qu'il s'agissait de sa Déesse Athéna qui venait enfin de rentrer à la maison. Puis Artémis prit la parole et lui indiqua l'identité exact de la personne qui était derrière lui, ce qui le conforta dans ses pensées mais aussi ses espoirs. Le Chevalier des Poissons pouvait voir comme une certaine inquiétude sur le visage de la Déesse de la Chasse. Puis il se releva pour pouvoir admirer sa Déesse et enfin la regarder en face. Un visage qu'il n'avait plus vu depuis si longtemps. Elle était ravi de revoir le dernier défenseur de sa garde personnelle. Ensuite elle lui expliqua le contenu de cette réunion au sommet, en effet il apprit que Poséidon et Hadès furent exilé au Tartare pour leurs crimes. C'était une bonne chose mais les spectres et marinas n'avaient guère besoin de leur Dieu pour tuer des innocents et mettre en péril la paix fragile de la Terre. Il se devait de lui répondre:

Athéna.... je suis si heureux de vous revoir saine et sauve. Si vous voulez mon avis cette Sanction n'est que trop légère, pensez-vous sincèrement qu'Amphitrite et Perséphone vont rester les bras croisés? Elles peuvent décider de se venger et de nous attaquer. Je pense que vous avez constaté que nous manquons cruellement de Chevaliers. Nos troupes sont éparpillés et peu d'entre nous sont restés au Sanctuaire pour le défendre


Puis il apprit que le Sanctuaire était placé sous la tutuelle d'Artémis et d'Apollon. Chose qui ne lui plaisait guère mais ces Dieux était frère et soeur d'Athéna donc ils devaient être traités avec les honneurs. Tout en s'inclinant, il se tourna vers Artémis et dit:

Sachez que vous et votre frère, êtes ici chez vous. Vous serez sous la protection des douzes Chevaliers d'Or comme si il s'agissait de notre Déesse.


Puis Athéna lui révèla d'étrange information dont une qu'il n'avait pas connaissance au sujet de la trahison de Corell. Son temple éloigné ne lui permettait pas d'être au courant de tout.

A propos d'Urio, il n'a eu que ce qu'il méritait. Il a pêché par orgeuil, par folie, par un surplus d'assurance et de confiance en lui. Sa mort n'est que mérité! Son rang de Chevalier de Bronze a laissé des traces, il a réagit comme tel et non pas comme un Chevalier d'Or.
Quand à Corell, je suis choqué de l'apprendre. Soyez sur Athéna qu'il périra de ma main, de celle du Chevalier des Poissons,
dit-il en serrant les poings de colère.

Puis il apprit que Perséphone ne perdit pas de temps et tente de faire libérer les derniers spectres afin de compléter son armée. Athéna envoya le plus puissant de ces Chevaliers, à ces mots le Chevalier des Poissons regarda l'horizon et dit à voix basse:

Asmita...
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 793

Feuille de Personnage :
HP:
39/150  (39/150)
CS:
74/180  (74/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Sam 17 Sep - 23:13

Arrow Maison du Capricorne

Non, il n'eut pas de fracas et d'éclaire, ni même de pluie de pétale de cerisier, non il ne fit pas d'entrée théâtrale pour impressionner qui que se soit, il est arrivé, tout simplement. Tsurugi aimait bien resté simple, surtout quand deux divinité se trouvait à sa destination. En fait, jamais de toute son existence le chevalier du capricorne s'était tenu face à un être immortelle d'un quelconque panthéon.

Le jeune asiatique en armure d'or arriva dans la chambre du Grand Pope où s'y trouvait déjà Albafika et deux femme dégageant un cosmos à la fois écrasant et rassurant. c'était un sentiment étrange de se dire qu'en tant que chevalier d'or, il faisait partie des mortels les plus puissant au monde, mais qu'en face d'une seule des deux déesses il n'était rien. A la fois une impression de frustration et d'admiration.


- Mes hommage madame.

Fit-il à la femme dont il ne reconnaissait pas le cosmos, à savoir Artémis, tout en s'inclinant respectueusement. Il était parfois rustre, mais pas irrespectueux. Le fait qu'il l'appelle ainsi soulignait sa méconnaissance du panthéon grecque. Hormis Athéna, Poséidon, Hadès et peut être Zeus, Tsurugi dut bien reconnaitre qu'il n'avait aucune idée de qui était cette déesse qui se tenait aux côté de la divinité tutélaire du sanctuaire.

Puis le saint se retourna vers l'autre femme. Il put remarqué que son armure émit des ondes énergétiques étranges, comme si elle reconnaissait cette dernière. Le japonais ignorait que l’hôte actuel d'Athéna avait été porteuse de l'armure qu'il endosse dés à présent, Arrianna du Capricorne.

Toujours est-il que le cosmos qu'elle dégageait, il l'avait déjà ressenti dans cette même salle lors du conseil des chevalier d'or et la réaction de l'armure confirma au moins l'identité de cette divinité. Tsurugi retira son casque et s'inclina devant elle en mettant un genoux à terre.


- Je suis Tsurugi du capricorne, c'est un honneur pour moi de vous rencontrer en ce jour.

C'était simple, précis en concis, nullement besoin de rajouter quelque artifice, d'autant plus que Tsurugi ignorait comment se tenir devant elle. Il se releva et recula légèrement pour se mettre au même niveau que Albafika du poisson tout en maintenant son casque sous le bras. N'ayant rien d'autre à dire, il allait se contenter d'écouter et d'éventuellement agir si l'utilité s'en faisait ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Dim 25 Sep - 21:29

La belle Artémis prit lentement une gorgée de vin tout en scrutant sa sœur. A bout de quelques secondes, le verre de cristal quitta ses lèvres et la jeune femme prit la parole.

« Tu as bien fait d’envoyer le Chevalier de la Vierge, ma chère sœur. Il est vrai que cet homme est très puissant, et dispose d’une grande sagesse. Néanmoins, à voir la tristesse de ton regard, j’imagine les ordres que tu lui as donné… »

Ces ordres n’étaient un secret pour personne. Si Asmita ne parvenait pas à convaincre le renégat, alors il devrait le tuer. L’avenir de l’humanité était bien plus important qu’un seul homme.

« Mais l’obscurité apporte avec elle le Pouvoir, et la passion du cosmos. Je ressens d’ici l’aura du Chevalier du Lion. Ton protégé n’est plus l’homme qu’il était. Il a atteint un niveau de puissance bien supérieure. Je doute que le Chevalier de la Vierge vienne à bout de lui aussi facilement. Tu pourrais bien perdre les deux hommes… »

Artémis plongea son regard sur l’horizon, observant les dernières volutes du soleil couchant. Encore quelques minutes, et ce dernier disparaîtrait, laissant le Sanctuaire sombrer dans la nuit. Une nuit comme les autres… Qui pourrait bien devenir une nuit longue, très longue, si les choses ne se déroulaient pas bien aux Cinq Pics. Le Chevalier du Capricorne fit alors son entrée. La Déesse l'observa du coin de l'oeil, puis reporta son attention sur les cieux où les étoiles apparaissaient lentement.

Et la Déesse ne parvenait toujours pas à capter l’aura des Dieux en Olympe. Son inquiétude montait. Mais où était donc passé son frère ?
Revenir en haut Aller en bas
Athéna


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 55

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Dim 25 Sep - 23:30

La Déesse de la Guerre allait réagir lorsque sa sœur prit la parole. Puis le Chevalier du Capricorne entra avec calme, mais d’un pas assuré. Il se déplaçait en un homme sûr de lui, une force tranquille. Mais la jeune femme sentait l’incroyable énergie qui palpitait en lui. Elle connaissait les prouesses de l’épée qui résidait dans ses avant-bras. Elle-même avait autrefois porté cette Armure… Avant que l’âme d’Athéna prenne possession de son corps. Mais ce passé, bien qu’assez récent, était au final très lointain.

Mais l’armure ne l’avait pas oubliée. Elle résonna d’amour et de respect envers sa Déesse, activant le cosmos d’Athéna sans que celle-ci s’en rende compte. Soudain, la jeune femme ressentit un légère douleur au niveau de son cœur. Son cosmos qui s’élevait retomba soudain, alors qu’elle portait sa main sur son torse. La douleur disparut sans laisser de trace. Athéna fronça les sourcils. D’où cela pouvait-il venir ? Du stress concernant Urio et Corell ? Mais la douleur était bien partie, et étant restée bien fugace. Elle haussa mentalement les épaules, classant l’information dans un coin de son esprit. Elle avait bien d’autres choses à penser. Aussi, elle sourit au Chevalier du Capricorne.

~ Tsurugi… Mon Chevalier le plus dévoué. J’attendais de te rencontrer avec impatience. Je suis heureuse que l’Armure d’Or ait trouvé si puissant porteur. ~

Elle reporta son attention sur les deux hommes, les englobant d’un regard tendre et respectueux.

~ Vous savoir ainsi à mes côtés me rassure. Tant que des hommes comme vous serez là, j’aurai toujours foi en l’avenir. ~

Mais le sourire qui s’était formé sur ses lèvres diminuait lentement. Rattrapée par la réalité, Athéna s’avança jusqu’au balcon ou se tenait sa sœur et posa ses mains sur la rambarde, l’esprit pris par le vague, le regard tourné vers l’est, où elle sentait qu’un combat titanesque venait de débuter.

~ Même la sagesse d’Asmita n’a eut raison de la colère du Lion. Je sens d’ici leur combat… ~

Le cœur d’Athéna ne savait plus quoi ressentir. A la fois heureuse de revoir ses Saints, et de savoir que Zeus ait enfermé Poséidon et Hadès. Mais également malheureuse du sort d’Urio, et de Corell. Elle avait déjà perdu le Cancer. A présent, elle allait perdre un second Chevalier, quoi qu’il arrive : soit Corell, soit Asmita. Voire les deux… La jeune femme soupira, et se retourna vers ses Saints.

~ Albafika, tu as raison. Perséphone et Triton ne vont sûrement pas apprécier que Zeus ait enfermé Poseidon et Hadès. Si les 108 étoiles maléfiques sont libérées, nous courrons à notre perte, même si l’alliance avec Odin est encore valable. Espérons que Signun sera bientôt de retour… Il me tarde d’avoir de ses nouvelles. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux assurer la défense du Sanctuaire. La plupart des Chevaliers repoussent les chimères de part le monde, aussi il faut que nous puissions nous défendre en cas d’attaque, au moins le temps qu’ils reviennent. Que me conseillez-vous, Chevaliers ? ~
Revenir en haut Aller en bas
Albafika


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 717

Feuille de Personnage :
HP:
166/166  (166/166)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Lun 26 Sep - 13:35

Un autre cosmos venait d'arriver devant la Chambre du Grand Pope. Il s'agissait de Tsurugi, Chevalier d'Or du Capricorne, un chevalier fier, courageux et loyal envers Athéna. Il se tenait au côté du Chevalier des Poissons tandis que les deux Déesses discutaient du sort de Corell du signe du Lion. Celui qui avait trahi son clan allait devoir affronter Asmita, le Chevalier d'Or su signe de la Vierge. L'un des plus puissant Chevalier d'Or que compte la garde Athéna, sa proximité avec les Dieux lui confère une puissance surhumaine. Tandis que le Soleil disparaissait au loin pour laisser place à la nuit noire, les deux hommes devaient surment s'affronter dans un combat sans ampleur. En revanche, sans son armure d'Or Corell serait sans doute désavantagé face à Asmita. L'inquiétude se lisait sur les deux visages mais il n'y a rien qu'il pouvait faire. Mais les deux Déesses semblaient oublier un détail que Albafika allait leur rappeller:

Si je puis me permettre, Corell en renonçant à son allégence envers Athéna, il a perdu son armure d'Or. Ce qui laisse à Asmita un avantage non négligeable aussi fort que sa colère, il ne pourra pas égaer la puissance d'Asmita.


Puis Athéna se mit à soupirer et se dirigea vers ses Chevaliers d'or. Elle donna raison à Albafika sur une possible revanche des Enfers et de l'Atlantide. Athéna demanda conseil à ses Chevaliers. Le Chevalier d'Or des Poissons de mit sur le balcon et se posa sur la rembarde. De son point de vue, il contemplait tou le Sanctuaire et même les montagnes plus loins à l'horizon. Tandis qu'une légère brise venait caresser leur visage. La nuit venait de tomber et le Chevalier des Poissons resta pensif un instant tout en observant la voûte étoilé. Il dit:

Le mal est encore loin Athéna. Laissons nos Chevaliers, profitez encore de la quiétude de cette nuit douce et chaude. Ils doivent se reposer car après ils devront combattre avec âme et coeur. Nous aviserons demains pour les défenses mais tout nos Chevaliers en missions doivent impérativement revenir. Beaucoup trop d'apprenti sont présent et ont pas encore obtenu leurs armures.
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 793

Feuille de Personnage :
HP:
39/150  (39/150)
CS:
74/180  (74/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Lun 26 Sep - 18:11

Les paroles d'Athéna firent apparaitre bien malgré lui un sourire sur le visage du japonais. Le chevalier du capricorne n'était pas du genre à être facilement flatté, mais les compliments provenant de la déesse qu'il se doit de servir ne pouvait que le toucher directement au cœur. C'était comme un sentiment de joie et d’allégresse modérés tout deux par la gravité de la situation.

Puis, silencieusement, il écouta la conversation en cour. Athéna, puis Albafika parlaient d'un chevalier d'or prénommé Corell qui avait renoncé à à son allégeance. D'une certainement manière, Tsurugi se rappela les paroles du chevalier du phénix qui disait que l'armure du lion était retournée au temple sacré de ce signe. Alors la cause était qu'il était devenu renégat...

Cette affaire sentait le faisan, surtout qu'il faisait écho d'une bataille entre deux anciens frère d'arme, tout les deux chevalier d'or. Albafika tenta de rassurer la déesse en expliquant que l'ancien saint du lion ne lui étant plus fidèle ne pouvait rien face au chevalier nommé Asmita. Cependant, Tsurugi, et ainsi que les déesses présente, sait très bien que l'armure ne fait pas le chevalier. Si ce Corell était vraiment quelqu'un de puissant, alors il resterait un terrible adversaire.


- Le sabre ne fait pas le samouraï. Corell a beau ne plus porter son armure d'or, il ne faut pas exclure la défaite d'Asmita.

Cru t-il bon de rajouter dans un pragmatisme et l’indifférence la plus parfaite. Pas que le japonais se plaisait à jouer les défaitiste juste pour s'opposer à l'optimisme du saint du poisson, il voulait juste qu'aucune situation ne soit écartée. Dans un sens, c'était la première fois qu'il envisageait autre chose que la victoire, même s'il était sur qu'aucun adversaire ne lui résisterait.

Alors Athéna parla du chevalier nommé Signun partit pour Asgard. Il sembla à Tsurugi que le saint ailé du sagittaire n'était pas parti seul, mais qu'en même temps ceux qui devaient l'accompagner initialement avaient été "empêchés". Elle voulait avoir de ses nouvelles pour savoir comment s'était passée ses négociation avec le peuple du nord. D'un côté, lui aussi voulait savoir si le Sanctuaire sacré pourrait compter sur des alliés ou non.

Albafika comptait leur laisser la soirée pour profiter du calme avant la tempête. Cependant, le chevalier du capricorne eut du mal à se l'avouer, leurs avis respectif étaient convergeant sur l'impérativité de rassembler les troupes. Le chevalier nippon se tourna vers sa déesse :


- N'avons nous aucun moyen de contacter les chevaliers en mission ? Après tout, il faudrait les prévenir que la situation risque de dégénérer et qu'il faudrait bientôt compter sur leur présence très prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Athéna


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 55

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Lun 3 Oct - 20:40

Les remarques des deux hommes étaient toutes deux avisées. La Déesse Athéna garda le silence quelques instants, observant les étoiles naissantes de ses yeux verts si purs, sa longue chevelure s’envolant par delà la rambarde du balcon pour se laisser onduler au gré de la légère brise. Elle fit une légère moue sous l’effet de la concentration, sur le choix de la destinée du Sanctuaire Sacré face à la crise qui se profilait. Cette moue la rendait encore plus belle qu’ordinaire. Au bout de longues secondes de silence, elle reporta son regard sur les deux Chevaliers d’Or qui l’observaient de leur regard vaillant, comme s’ils étaient prêt à tout, à donner leur vie pour cette jeune femme à la présence si charmante, à l’amour palpable. Et Athéna était également prête à donner sa vie pour ces hommes courageux. Les Armures d’Or le ressentaient… Et en étincelaient de bonheur sous la lumière des étoiles.

Athéna se retourna, envoyant à nouveau son esprit sonder ces lointaines contrées autrefois si claires, et à présent malmenées par l’obscurité d’un seul homme. Dans ce trou obscur, elle put y lire une nouvelle indication.

~ La crise se profile… Mais elle n’est pas encore à nos portes. Asmita n’est pas le seul Chevalier que j’ai envoyé sur place. Il semblerait qu’il réussisse à contenir la fureur du Lion, ce qui a permis à Mashia, le Chevalier d’Argent du Lotus, de venir à bout du Spectre chargé de libérer les âmes. Pour le moment, la situation semble sous contrôle. ~

La jeune femme se retourna, un sourire sans joie aux lèvres. Certes, la situation était sous contrôle… Mais cela ne la rendait pas heureuse pour autant. Car l’un de ses Chevaliers allait mourir… Et cela lui brisait le cœur. Mais elle faisait face à la fatalité sans faillir… Comme elle l’avait toujours fait.

~ Dans le pire des cas, j’enverrai l’un de vous deux sur place. Mais la situation actuelle ne l’exige pas. Les créatures mythologiques s’en prennent à l’Humanité, et protéger les hommes est notre devoir. Aussi, tant que l’ennemi ne sera pas à nos portes, je ne rappellerai pas notre armée. Trois des plus puissants Chevaliers d’Or défendent actuellement le Domaine Sacré. Tsurugi, tu es notre meilleur élément quand il est question de combattre un grand nombre d’ennemis, grâce à Masamune. Albafika, tu es sûrement le Chevalier le plus à même de ralentir nos ennemis avec tes roses démoniaques. Et Shion possède le Crystal Wall, un mur infranchissable. Si nous sommes attaqués, je suis sûre que nous tiendrons bien assez longtemps pour que nos armées reviennent aux Sanctuaire. ~

Athéna se retourna vers l’horizon, tournant le dos aux deux hommes et à sa sœur qui gardait le silence, suivant l’affaire de loin. Athéna était convaincue que si Artémis aurait quelque chose à y redire, elle le ferait sans détours. Son silence confirmait donc ses propos. Mais la Déesse de la Guerre et de la Sagesse ne s’était pas retournée pour regarder les cieux… Mais pour dissimuler sa main qui se porta une fois de plus sur sa poitrine. La douleur qui enserrait son cœur était réapparue, et disparut aussitôt. Etrange. Et inquiétant. Etait-ce la déchéance du Lion qui lui faisait pareil effet ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Albafika


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 717

Feuille de Personnage :
HP:
166/166  (166/166)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Dim 9 Oct - 21:16

La puissance infinie du cosmos d'Athéna lui permettait de rendre compte à ses Chevaliers de tout ce qu'il pouvait se passer près de la tour des Spectres. Le Chevalier d'argent Mashia s'était rendu sur place et est à priori venu à bout de quelques spectres. Mais rien ne pouvait garantir qu'ils allaient rester sans rien faire. Albafika serra fort son poing, il était là à regarder ses frères d'armes mourir sans pouvoir réagir. En effet, en tant que dernier rempart du Sanctuaire, il se devait de rester ici pour le défendre ainsi que la vie de sa Déesse. Le Chevalier des Poissons toujours si calme laissa pour une fois paraître sa colère. Plus qu'une colère, c'était une vraie haine noire envers Corell qui avait trahi sa cause pour soutenir l'ennemi. Une telle traîtrise se devait d'être puni le plus rapidement possible. Son cosmos augmentait proportionellement à son cosmos, devenant presque incontrôlable.

Nos Chevalier d'Argent et de bronze ne devraient pas avoir à subir la traîtrise de cette vermine! A l'heure qu'il est, ils se battent face à des forces monstrueuses de créatures mythologiques alors que cela aurait dû être le devoir de Corell.

Ce traître ......
dit-il en serrant le poing.

Athéna pensait vraiment que les 3 Chevaliers d'Or présent suffiraient à la défendre. Mais Albafika savait bien que cela ne serait pas suffisant. Dohko qui ne revient pas de son voyage, Corell le traître et Urio mort cela causait déjà un grand vide mais avec tout les autres partis en mission pour défendre notre Terre, cela limitait les effectifs.

Gagner du temps c'est tout ce qu'on pourra faire. Aussi fort que nous soyons tout les 3, nous ne pourrons vaincre en entier l'armée d'Hadès mais pour le moment le mal est encore loin. Du moins je l'espère.


Il continua de regarder la voûte étoilé tout en serrant son poing d'une rage folle. Le Chevalier des Poissons se montrait sous un nouveau jour.
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 793

Feuille de Personnage :
HP:
39/150  (39/150)
CS:
74/180  (74/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Mer 12 Oct - 21:14

Athéna parla des trois chevaliers d'or présents disant qu'ils étaient à même de protéger le Sanctuaire sacré. D'un côté, Tsurugi se sentait flatté de tel propos de la part de sa déesse à protéger, mais quelque chose lui manquait. En fait, il se savait fort, mais il avait la désagréable impression que la divinité se voilait légèrement la face quand à la puissance de ses chevaliers.

Mais un autre truc passait mal à l'oreille du japonais : défendre. Durant sa "formation" de samouraï, il savait que se défendre encore et encore ne pouvait que conduire à la perte du camps en question. Non, le sanctuaire avait été l'attaqué, il fallait donc inverser la tendance. Il fallait que la sanctuaire soit l'attaquant.


- Si nous patientons que nos ennemis viennent à nous, ils nous attaquerons sans relâche, venant se briser sur nos défenses jusqu'à ce qu'ils parviennent à s'infiltrer dans les failles.

Dit-il finalement avec un peu de colère dans la voie. Pas vraiment de la colère en fait, mais plutôt de l'impatience teinté d'un peu d'impertinence. Il savait qu'une seule des deux femmes pouvait le pulvérisé sur le champs, mais autant continuer dans sa ligné vu qu'il avait déjà commencé.

- Nous devons attaquer, dire à nos ennemis que nous ne sommes pas de faibles guerriers effrayés de ne pas se trouver en sécurité entre nos quatre murs. Nous devons leur montrer ce que nous valons après avoir manqué de nous faire massacré lors de la précédente Guerre sainte. Nous devons redorer notre nom ainsi que celui de tout les chevaliers qui ont donné leur vie à protéger ce sanctuaire.

Sa position était simple : attaquer de la manière dont le Sanctuaire d'Athéna avait été victime : œil pour œil, dent pour dent. Tel était son crédo, attaquer après d'avoir attaqué, vaincre dans la violence plutôt que la sécurité. Même s'il savait que Athéna serait plus que certainement opposée à cette idée et son mode de pensée, son maitre lui avait mainte fois dit lors de son entrainement. Mais sa jeunesse l'avait traumatisé et dans son esprit, il devait vaincre son ennemi avant que celui ci ne le blesse d'avantage. Soit, il savait pertinemment bien que c'était à l'opposé de l'esprit du Sanctuaire

Puis il se ravisa, se rendant compte qu'il avait peut être été trop arrogant envers sa déesse, trop belliciste , belliqueux pour un chevalier d'or dont la mission est de protéger le sanctuaire.

- Enfin, tout cela n'est que mon avis, libre à vous d'en prendre acte ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Athéna


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 55

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Jeu 13 Oct - 21:36

La jeune femme écouta attentivement les avis de ses deux Chevaliers, s’étonnant de la vive réaction d’Albafika concernant le funeste destin de Corell et d’Urio. Bien qu’elle cédât plus à la tristesse qu’à la colère, elle pouvait comprendre la réaction du Saint. Mais celui-ci ne devait pas devenir à son tour comme le Lion.

~ Albafika… Corell était un homme d’honneur, un vrai Chevalier. Je ne doute pas qu’il reviendra vers nous… L’Obscurité s’empare de nous dès que nous baissons notre garde. Le Lion a été manipulé, ses plus grandes terreurs ont été retournées contre lui. La peur qu’il ressentait pour la femme qu’il aime s’est muée et colère. La colère et devenue de la haine. Et la haine le mènera à la souffrance… ~

Athéna s’avança et posa doucement sa main sur le poing serré des Poissons. Il sentit les muscles d’Albafika de relâcher sous sa paume, et sourit tout en appréciant la beauté brute du jeune homme.

~ Restes sereins, mon ami. Ne te laisse pas aller à de tels sentiments. Ne prends pas le même chemin que le Lion… ~

Laissant lentement sa main glisser sur le poing doré du Chevalier d’ Or, la Déesse se tourna vers le Saint du Capricorne, dont le regard implacable allait de pair avec sa position. Elle reconnaissait bien là le Capricorne : fier et droit, n’hésitant pas à aller au-delà du danger, sa lame brisant tout ennemi sur son passage. Il était tel le fer de lance des Armées de la Lumière. Mais la jeune femme devait à regret tempérer son audace.

~ Tsurugi, tes paroles te font honneur. J’ai peur que la bataille n’arrive plus vite que nous ne le pensions. Néanmoins, il n’est pas dans ma nature d’attaquer un ennemi sans avoir été moi-même attaquée, ou sans avoir une raison valable de le faire. Beaucoup de Chevaliers sont morts pour obtenir cette paix… Et je compte la maintenir le plus longtemps possible. Mais je suis convaincue que lorsque le moment viendra, tu seras le premier à guider notre armée à la victoire. ~

Croisant les mains dans le dos, Athéna se tourna une fois de plus vers l’est, là où les étoiles brillaient le plus en cette nuit naissante… Et là où elle ressentait de plus en plus d’obscurité et de malfaisance. L’énergie obscure du Lion était palpable, même à cette distance, tellement celui-ci se laissait aller à la passion de la haine et de la vengeance. Sa présence oblitérait tout autre être, y compris le Chevalier de la Vierge. Elle ne parvenait presque plus à sentir Asmita.

L’obscurité t’a-t-elle rendu si puissant, Corell ? Es-tu réellement capable de vaincre un Chevalier aussi puissant qu’Asmita ?

La situation lui glissait entre les doigts. En envoyant Asmita rencontrer le Chevalier Déchu, Athéna avait espéré que la sagesse de ce dernier arriverait à le faire revenir du bon côté… Ou que ses techniques de combat arriveraient à briser ses crocs, du moins suffisamment pour lui donner matière à réflexion. Mais si Corell parvenait à vaincre le Chevalier de la Vierge, alors il surpassait en puissance tous les autres Chevaliers d’Or. Voilà qui présentait un avenir des plus sombres. Mais le plus dur pour la jeune femme au cœur si sensible, était de ressentir l’aura d’un de ses Chevaliers les plus proches ainsi torturée. Elle était si froide, si malsaine… Bien pire que celle des Juges des Enfers.

Corell était autrefois un homme si bon. Il avait été le seul à venir en Olympe afin de tenter de la retrouver. Elle avait sentit son cosmos et son inquiétude pour elle. Ce souvenir fit couler une larme le long de sa joue. Lorsque cette dernière tomba au sol dans un très léger tintement cristallin, la Déesse avait déjà pris sa décision. Elle se retourna, résignée et décidée.

~ Albafika, Tsurugi, je pars aux Cinq Pics. Je sens encore du bon en Corell. Le Mal n’a pas pris totalement le contrôle de son âme. Je vais tenter de le ramener. Durant mon absence, veuillez obéir à ma sœur. Je suis désolée, Chevaliers. Que le Cosmos vous accompagne. ~

La jeune femme partit alors d’un pas rapide et direction des Temples du Zodiaque. C’était la dernière fois qu’Arianna se trouvait dans le Temple du Pope. Car pour la jeune femme, ce voyage serait sans retour.


Arrow Temple du Bélier
Revenir en haut Aller en bas
Apollon


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 31

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
400/400  (400/400)
Dieu Protecteur: Apollon/Arès

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Sam 15 Oct - 23:14

    Rodorio Arrow

    Alors que le soleil s'était déjà couché et que le ciel se faisait plus en plus obscur, une intense lumière envahit l'espace entourant le Palais du Grand Pope. Cet éclat, comparable en tous points à celui de l'astre solaire, sembla se rapprocher de plus en plus jusqu'à s'immobiliser au-dessus de la terrasse sur laquelle se tenaient Artémis et les deux Chevaliers d'or. Dans une colonne de lumière, l'immense stature d'Apollon sembla descendre du ciel au ralenti avant de se poser en douceur à la place où s'était tenue quelques instants plus tôt sa sœur cadette: Athéna. Se dressant de toute sa hauteur, il dépassait bien les deux mètres et sa tunique immaculée à elle seule avait de quoi aveugler quiconque regardait dans sa direction. Cette lumière intense diminua peu à peu, jusqu'à lui rendre un éclairage comparable à celui d'un mortel, mais une fine aura lumineuse resta cependant à l'envelopper, signe distinctif de son statut de Dieu-Soleil.

    Apollon tourna lentement la tête, à gauche, puis à droite. Il nota la présence des deux chevaliers d'or, ainsi que l'absence de sa cadette. Son regard d'un bleu profond s'immobilisa sur sa sœur en train de siroter du vin en profitant de la fraicheur de la soirée. Quelle merveilleuse idée elle avait eu là! Comme toujours, sa sœur avait des gouts aussi proches des siens qu'il était possible de l'être... Sans rien dire et en conservant un faciès neutre, le Dieu des Arts sembla glisser sur le sol jusqu'à la chaise placée en face d'Artémis et y prit confortablement place. Faisant couler télékynésiquement le vin dans son verre, celui-ci se déplaça dans les airs jusqu'à sa main, où il commença à faire doucement rouler le liquide pour en faire apparaitre les arcanes. Sans lever les yeux de son verre, sa voix grave et puissante s'adressa à Artémis.

      « Ma sœur, je me suis occupé de faire disparaitre les résidus du Cosmos de notre oncle Hadès qui avaient corrompu les terres du Sanctuaire. J'ai aussi inspecté les efforts de reconstruction des Chevaliers: ils n'ont pas chômé depuis mon dernier passage ici. Il serait cependant bon, à présent que nous sommes en charge, de penser à revoir la disposition et les défenses de ce lieu. Parce qu'elle a en a laissé la construction à des mortels, notre sœur ne bénéficie que de protections... Archaïques. »

    Portant enfin sa coupe à sa bouche, Apollon profita d'une longue gorgée de ce nectar avec de rabaisser son bras et de laisser le goût du vin se répandre dans sa bouche. Tournant son regard du côté des salles intérieures et des deux Chevaliers, le Dieu Solaire sembla un instant chercher quelque chose des yeux, puis tourna de nouveau son regard ver sa jumelle.

      « D'ailleurs, où est-elle partie? Il m'avait semblé la sentir ici, mais la voilà à présent en train de descendre la Voie du Zodiaque. »

    Dans l'immédiat, Apollon avait diverses choses à s'entretenir avec sa sœur, mais rien de pressant. Les deux astres pouvaient prendre leur temps : à présent qu'Hadès et Poséidon étaient scellés, ils pouvaient légitimement croire en un répit dans le chaos qui agitait la terre. Malgré les nuages noirs qui obscurcissaient l'horizon, la hâte et l'inquiétude ne seraient jamais un trait caractéristique des Dieux, on pouvait en être certain.
Revenir en haut Aller en bas
Albafika


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 717

Feuille de Personnage :
HP:
166/166  (166/166)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Mer 19 Oct - 17:24

Athéna venait de calmer et de rassurer le Chevalier des Poissons. La Déesse prit la main du Chevalier pour le calmer ce qui marcha. Sa gentillesse et sa beauté arrivait même à calmer sa fureur et sa rage, elle faisait partie des rares personnes pour qui Albafika avait une dévotion sans faille. Malgré les évènements, Athéna gardait toujours foi en Corell, le Chevalier d'Or du Lion qui avait trahi sa cause pour rejoindre Hadès.
Albafika venait d'écouter avec attention son collègue sur son plan pour la futur Guerre Sainte. Contrairement au Saint des Poissons celui-ci préconisait une attaque rapide et franche dans les lignes ennemis pour bénéficier d'un effet de surprise. Trop de défense selon lui conduirait le Sanctuaire à sa perte car tôt ou tard l'ennemi percerait nos lignes. Sans doute, avait-il raison mais Albafika se devait lui rappeler un point important.


N'oublie pas Tsurugi que depuis des Temps lointain, les Chevaliers d'Athéna ont toujours été présent pour défendre notre terre face à ses agresseurs. Jamais nous n'avons agresser qui que ce soit avant même qu'il ne fasse quelque chose d'interdit. Et nous nous devons de respecter cela. Sans oublier que la dernière Guerre Sainte nous a fais essuyer de lourdes pertes dans les Chevaliers de rang Bronze et d'Argent. On manque clairement d'effectif pour lancer une offensive contre Hadès.


Il fit une légère pause et repris.

Sans oublier que les enfers sont un territoire vaste sur lequel des tas de pièges et embuscades nous attendrons. Nous serons dispersés dans un royaume de terre inconnues. C'est bien trop risqué, je refuse de sacrifier la vie de mes Chevaliers d'Argent pour ce genre de mission suicide.


Heuresement Athéna était du côté de son Chevalier et trouvait ce genre de stratégie peu adapté à la situation actuelle. Puis elle se plongea dans ses pensées mais on pouvait sentir que son cosmos était rempli de tristesse et de mélancolie à l'égard de Corell. Si cela ne tenait qu'au Saint des Poissons, il l'aurait déjà éliminer. Soudainement elle fit une annonce qui cloua le Saint du Poisson sur place. Athéna décida de partir en direction des 5 pics de Rozan pour tenter de sauver le Chevalier d'or du Lion. Même si Albafika resta silencieux à cette annonce, il pouvait ressentir une détermination sans faille de sa Déesse même si cela devait lui coûter la vie. Elle était prête à mourir pour sauver ce traître. Après avoir fais ses adieux, elle partit en direction du Temple du bélier afin d'avertir Shion. Le Saint des Poissons, inclina la tête vers le bas et des larmes coulèrent de ses joues pendant qu'il serrait fort son poing. Son cosmos était rempli d'un mélange de colère et de tristesse.

C'est à ce moment qu'un puissant cosmos égale à celui d'Artémis qui resta assise sur sa chaise à contempler la scène. Sa puissance était telle qu'il créa le jour en pleine nuit. Il n'était pas dur à deviner qu'il sagissait d'Apollon, le frère d'Artémis. Celui-ci arriva sans se préoccuper des Chevaliers d'Ors et alla s'asseoir en face de sa soeur. Il engagea la conversation avec elle tandis qu'Albafika se tourna vers Tsurugi et dit:


As-tu senti la tristesse de son cosmos? Elle est prête à se sacrifier pour le ramener!! Et nous sommes ici à défendre le Sanctuaire, on ne peut le quitter après qu'elle est mise toute sa confiance en nous. Rester ici pendant qu'elle sacrifie sa vie pour sauver ce fou enragé, m'énerve au plus haut point. Si jamais il revient, je te jure qu'il le regrettera.
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 793

Feuille de Personnage :
HP:
39/150  (39/150)
CS:
74/180  (74/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Jeu 20 Oct - 17:46

Les paroles de la déesse Athéna avaient un double effet contraire d’apaisement et à la fois d'énervement dans l'âme du japonais en armure d'or. Il ne savait que dire et ne put lui répliquer quoi que se soit avant qu'elle ne parte. C'est alors que l'autre saint aux cheveux bleu tenta de raisonné à son tour Tsurugi, mais le porteur de la Masamune n'avait pas fini de s'exprimer.

- Excuse moi de persister de ne pas être de votre avis. Athéna dit qu'elle n'attaquera pas à moins d'être elle même attaquée. C'était quoi la dernière guerre sainte ? Une visite de courtoisie ? C'était une agression pur et simple. Si on ne réplique pas à ça, on ne répliquera jamais de notre vie et on crèvera comme des lâches "parce qu'il faut défendre."

Il souligna les derniers mots en les prononçant de manière parodique, comme s'il récitait une personne qui y croyait dur comme fer alors que lui même n'y croyait pas. Le saint du capricorne se fichait royalement de l'autre déesse, de toute façon il n'en connaissait même pas le nom, donc ce qu'elle pouvait lui dire lui importait peu à ce moment là. Il reprit son souffle avant de reprendre :

- Le plus terrible dans tout ça, c'est qu'on aurait plutôt dit une partie de chasse dont nous étions le gibier. Cette constatation m'énerve, car je préfère mille fois être le chasseur, le prédateur, que la proie.

Il s'arrêta un moment pour reprendre son souffle. Puis en fait, il se rendit compte qu'il avait dit ce qu'il avait sur le cœur. Qu'on lui dise de rester sagement là à ne rien faire alors que le Sanctuaire venait de recevoir une belle claque était une atteinte à son honneur de guerrier. Il trépignait d'impatience d'avoir un ennemi à se mettre sous la dent afin de laver cet affront. Puis il se calma, se rappelant les parole de son vieux maitre qui lui disait que "Tout vient à point pour qui sait attendre !"

Un soupir fut les prémisses de son changement d'attitude. Il croisa les bras et ferma les yeux. Il était devenu d'un coup plus calme, quand soudain un puissant cosmos fit irruption dans la chambre du pope. Il n'était pas agressif ni amical, juste indifférent. Un dieu pensa le japonais, mais lequel ? Encore une fois sa méconnaissance du panthéon auquel appartenait Athéna lui fit défaut et il ne put le reconnaitre.

Par contre, ce qu'il apprécia peu fut que l'entité, aussi divin qu'elle soit, ne fit que accorder un regard furtif aux deux chevalier d'or. En gros, monsieur était trop puissant et trop divin pour accorder son attention aux deux saint dont il s'était invité dans la demeure de leur déesse. Si Tsurugi n'était pas aussi respectueux envers la puissance, il lui aurait bien fait avaler ses dents à ce bellâtre brillant comme un ver luisant.

Puis il fut interpelé par Albafika qui lui fit part de la tristesse qu'il avait ressenti chez Athéna. Tsurugi le regarda dubitatif : lui n'avait rien ressenti de tout ça. Il faut dire qu'il était aveuglé par son bellicisme et son orgueil à ce moment là, si bien qu'il se sentit presque obligé de s'excuser auprès de son confrère de la maison du poisson.


- Si tu le dis. Moi j'avais trop de frustration et de colère pour le ressentir, donc je m'excuse d'avoir été aveugle sur ce qu'elle ressentait. Par contre, je comprends ton envie de vouloir en finir avec Corell, cependant, si tu le tue, n'irais tu pas contre la volonté d'Athéna ? Pas que j'accepte toute ses décisions, mais si elle fait tout son possible pour ramener un de ses chevaliers, c'est qu'il doit bien avoir une raison, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Lun 24 Oct - 15:13

Artémis était réellement heureuse de revoir enfin son cher frère. Les temps étaient de plus en plus troubles. L’Histoire était à un carrefour, elle le sentait. D’importantes choses se passaient en ce moment même… Et l’avenir était sans cesse en mouvement. La divinité le ressentait au plus profond de son être. Elle ne souhaitait pas décevoir le divin Zeus, et la présence de son frère, le grand Apollon, la rassurait. Naturellement la Déesse se garderait bien de l’avouer à qui que ce soit. Elle avait une réputation à tenir. Mais elle ne put s’empêcher de faire un sourire chaleureux à son frère, qui redevint bien vite une grise mine.

« Tu as bien fait mon frère. Les Chevaliers d’Athéna sont des hommes de valeurs, bien cette dernière leur accorde bien trop d’importance, et que leur relâchement soit récurent. Notre sœur est incorrigible. Son Lion, le dénommé Corell, semble avoir retourné sa veste en sombrant dans l’obscurité. Tu connais Athéna… Cette dernière est l’esclave de ses sentiments. De toute évidence elle voue une importance capitale à ce Saint, car elle vient de se rendre en Chine pour lui faire entre raison. Espérons qu’elle ne mourra pas de la main de son protégé. »

La Déesse se leva, allant au plus près de la rambarde de la terrasse donnant sur tout le Sanctuaire Sacré. Elle resta silencieuse quelques instants, son cosmos laissant échapper son inquiétude. Au bout de quelques secondes, elle se mit dos à la vue et observa son frère d’un regard insistant.

« Mon frère, je pense que les défenses du Sanctuaire devront attendre. Je sens que de sombres desseins sont en marche, contre nous. Je crains le futur, sans pouvoir l’expliquer. Et je déteste ça. Mais ce qui me gène le plus, c’est que je ne ressens plus rien en Olympe. Mes sens sont bloqués par une barrière de cosmos. Et cela me tracasse. Toi dont la puissance n’est plus à démontrer, parviens-tu à ressentir la présence de notre père ? »
Revenir en haut Aller en bas
Pas Hermès


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 21
Armure : Voyager et voler

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
400/400  (400/400)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Jeu 27 Oct - 20:11

==> Olympe

Le ciel de la Méditerranée avait succédé à celui de l'Olympe. Et durant tout le voyage, Hermès n'avait eu de cesse de maintenir sa vigilance. Sous son apparente insouciance, il restait malgré tout attentif aux agissements du dieu de la Guerre que la vénéneuse Éris avait envoyé sur ses traces. Comme si cet abruti épris de guerre pouvait rivaliser avec le dieu des inventeurs.

Enfin, toute précaution était bonne à prendre même si cela sous-entendait un nouveau chapardage ou plutôt le maintient du recel d'un certain filet.

Sous ses ailes, l'onde semblait encore si paisible comme si l’agitation de la demeure des dieux n’avait pas encore franchi les portes du monde des Mortels. Le messager contemplait ce qui d’ici quelques instants deviendrait sans nul doute un nouveau champ de bataille.

Puis, enfin la terre sacrée apparut devant lui. La déesse de la Sagesse n’était point au logis mais l'Eternel voyageur pouvait clairement ressentir la présence des enfants de Léto. Apollon et Artémis, les divinités jumelles, qui sans le moindre doute prendraient les choses en main.

Quant à sa sœur aînée, la divine Coré, elle devait sans le moindre doute avoir rejoint le séjour des ombres, emmenant avec elle la statue de Zeus.

L’Olympe était décapité tout comme les Enfers et le Royaume Sous Marin. Il ne restait guère plus qu'une poignée d'Olympiens pour tenir tête au belliqueux Arès et surtout à la déesse de la Discorde. Éris possédait la beauté des vipères et recélait le pire des poisons. Le divin Messager s’était toujours prémuni contre le fiel de ses seules paroles. Entre divinités troubles et ambiguës, ils avaient appris à se jauger et se respecter. Envoyer Arès sur ses pas, était une preuve la crainte qu’Hermès pouvait inspirer à la fille de Nyx.

Les temples des chevaliers d'or défilèrent ensuite jusqu'à ce que Hermèe se présente devant sa soeur aînée, la sauvage Artémis avant de se tourner vers Apollon. Les chevaliers des Poissons et du capricorne se trouvaient auprès d'eux.

Hermès les salua d'un léger mouvement de tête avant de s'adresser directement à ses frères.

" Bonjour ma resplendissante grande soeur et toi aussi Apollon. Je constate l'absence de notre chère Athéna. J'espère qu'elle sera vite de retour en son domaine. "

Et prenant un ton plus grave Hermès expliqua aussitôt ce qu'il venait de vivre en Olympe.

" Quelque chose de très grave vient de se passer en Olympe. Arès, Éris et Triton ont uni leurs forces pour attaquer Zeus en traître avant de le sceller dans une statue. Ils s'en sont également pris à la déesse Freyja qui a vraisemblablement pu s'échapper de ce piège mais rien ne prouve que la déesse Vane en soit ressortie indemne. J'ai cru ressentir un certain trouble dans son cosmos alors qu'elle quittait l'olympe. "

Le regard d'Hermès s'emplit alors de colère laissant apparaître la côté cruel du messager des dieux.

" Je n'étais pas là lorsque ces trois traîtres ont mis leur plan à exécution mais j'ai pu revenir à temps pour voir apparaître notre chère soeur Coré accompagnée de son petit chien de compagnie. Un beau chien tricéphale. C'est elle qui a emmenée la statue de Zeus en Enfers. Nous savons au moins où se trouve père et qui est notre ennemi. Il se peut d'ailleurs qu'Arès fasse une rapide apparition, cette chère Éris l'a jeté sur mes traces mais il trouvera à qui parler. Le plus urgent est de sauver père avant qu'Arès et Éris ne se décident à attaquer. "

Puis, s'adressant uniquement à ses deux aînés.

" Reste aussi cette petite déesse du Nord mais je crains qu'elle ne soit pas trop encline à nous aider dans l'immédiat. Si d'aventure, elle ne s'effondre pas sous l'effet d'un maléfice. Elle était seule contre trois divinités et j'ai la certitude qu'elle ne s'en est pas sortie indemne, loin de là. "

Sur cette dernière nouvelle, Hermès se tut. Si Freyja s'effondrait sous l'effet du poison de la déesse de la Discorde, Athéna perdrait une alliée de taille. Et que dire de la réaction qu'auraient les Ases en perdant leur déeese suite à une attaque en traître de l'Olympe.
Revenir en haut Aller en bas
Apollon


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 31

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
400/400  (400/400)
Dieu Protecteur: Apollon/Arès

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Sam 29 Oct - 1:27

    Les paroles d'Artémis, si elles eurent tout d'abord pour effet de calmer le Dieu Solaire, ne tardèrent guère à éveiller l'exaspération d'Apollon. Pas contre sa jumelle, non, mais contre son autre sœur qui s'entêtait à agir comme une enfant irresponsable. Se mettre en péril pour sauver un humain? Ridicule! Elle avait la charge de l'humanité entière, et elle prenait le risque d'aller au devant d'un de ses protégés qui s'était rebellé? C'était précisément pour ce genre de comportement naïf et indiscipliné qu'elle s'était retrouvée sous la tutelle de ses ainés! N'apprenait-elle donc jamais?!

    Alors que dans le fond, les murmures des Chevaliers d'Or quant à l'état de leur Déesse se poursuivaient, Apollon tenta de se maitriser en serrant son verre avec un peu trop de vigueur, manquant de se briser. Malheureusement, les paroles de sa Déesse Lunaire de sœur n'allaient pas l'aider à se contenir, cela il pouvait le deviner au sentiment de doute qui se dégageait du Cosmos d'Artémis. S'étant levé jusqu'au balcon, elle lui posa des questions sur un mauvais pressentiment qu'elle entretenait... Ainsi, elle aussi avait plus ou moins sentit que quelque chose dans la mécanique la plus profonde du monde s'était déréglé, comme une pendule qui s'était arrêtée? Ce phénomène devenait véritablement inquiétant... Mais ne plus rien ressentir en Olympe? Aussitôt sa sœur avait-elle évoqué ce problème qu'en buvant une gorgée de vin, le puissant Cosmos d'Apollon se projeta à vive allure droit sur la Demeure des Dieux, se heurtant immédiatement à un voile d'opacité qui bloqua tous ses sens psychiques en les envoyant dans un vide absolu. Plissant les yeux, Apollon s'interrogea sans répondre tout de suite à Artémis. Quelle était cette diablerie? Que se passait-il dans la demeure de leur Père?

    Ce fut l'arrivée à vive allure d'une nouvelle présence Divine qui leur apporta un élément de réponse. Une telle vélocité ne pouvait appartenir qu'à une personne... Hermès. Sitôt le Messager Divin était-il apparu que le Dieu du Soleil se leva de sa chaise pour le saluer, de la tête, pressé de savoir de quelles nouvelles il était porteur. Malheureusement, tout comme lui et sa sœur, Hermès était loin d'aborder mine radieuse, bien au contraire. Leur frère parla alors, chaque mot faisant encore plus croitre la flamme de la colère dans le cœur du Dieu des Arts, d'ordinaire calme et posé, et dès qu'il leur fit part du sort qui était advenu de Zeus, leur Père, Apollon ne parvint plus à se retenir.

      « ILS ONT OSÉ?! »

    Le Cosmos à l'incandescence sans pareille du Dieu explosa alors qu'il écrasait avec violence son verre de vin sur la table matérialisée par Artémis, les réduisant l'un comme l'autre en cendres dans un torrent de lumière et laissant un petite crevasse là où ses pieds avaient un peu plus tôt touché le sol. Apollon était l'un des Dieux les plus fidèles envers son Père, Zeus, à qui il vouait une foi et une admiration sans commune mesure. Savoir que trois serpents de son entourage avaient profité de son absence pour s'attaquer à lui et provoquer sa chute le retournait plus qu'aucune autre nouvelle n'en aurait été capable. Pourtant, serrant le poing, il tâcha de calmer ses émotions et son Cosmos qui faisait danser ses cheveux telles des flammes dévorantes. Il devait se contenir... Au moins pour écouter l'entier exposé des faits par Hermès.

    Perséphone... Cette imbécile s'était alliée à ces conspirateurs, devenant de fait leur complice. Cette fois-ci, si jamais Zeus venait à se libérer, même les plaintes de Déméter ne la sauveraient pas. Mais leur Père... En Enfer? Voilà qui était problématique. Et lui qui avait pensé pouvoir prendre un peu de bon temps en profitant du fait que les armées de ses oncles allaient se disperser... Il avait été naïf, trop confiant. Comme tous les autres Dieux de l'Olympe, il fallait l'admettre. Ils payaient à présent le prix de leur orgueil, menant par la même occasion le monde au bord de la destruction. Il fallait agir avec prudence et sagesse... Athéna, qui était la spécialiste pour ce genre de choses aurait été un atout précieux à leurs côtés en cet instant crucial. ... Athéna? Athéna!

    Soudain, le Dieu Solaire réalisa à quel point la situation était dangereuse pour sa jeune sœur. A présent qu'elle était partie en Orient, privée de leur protection et de l’œil bienveillant de leur Père, sans même une escorte, qui sait ce que les serpents tapis en Olympe pourraient tenter? Athéna ne serait pas en sécurité avant d'avoir regagné son Sanctuaire. Ils devaient se réunir pour décider d'une marche à suivre, pour porter haute la bannière de l'Olympe face à ces usurpateurs. Et pour cette mission, qui mieux que les Chevaliers d'Or, plus fervents défenseurs d'Athéna, pour voler au secour de leur Déesse? Se tournant vivement vers les Chevaliers d'Or et tendant son bras vers l'horizon, imposant tant par sa prestance que par son Cosmos, Apollon leur intima ses demandes d'une voix claire et impérieuse.

      « Chevaliers d'Or! En dehors de ces murs, Athéna court surement un grave danger. Que l'un de vous aille de toute urgence en Chine pour la ramener jusqu'ici, de force s'il le faut. Elle ignore tout de la menace qui plane sur elle... Que l'autre prévienne le Grand Pope, ou au moins l'homme chargé de coordonner le Sanctuaire en son absence, pour que nous puissions nous entretenir avec lui. Je vous serai reconnaissant de ne rien révéler de ce que vous avez pu entendre en ces lieux. Inutile de faire souffler un vent de panique parmi les Saints alors qu'une Guerre Sainte vient tout juste de s'achever... »

    Apollon ne se leurrait pas. Il savait que la Chevalerie d'Athéna n'accepterait pas aussi vite de nouveaux Maitres après des millénaires passés à vénérer une seule et unique Divinité protectrice. Cependant, le temps pressait, et il n'était pas un temps propice à la contestation. Il leur fallait agir vite, et sans hésitations. Pour l'heure, le Dieu Solaire se contenterait donc de recevoir le respect que toute Divinité méritait, à défaut d'une véritable fidélité de leur part.

    Se retournant de nouveau vers sa sœur Artémis et Hermès, toujours au balcon, Apollon resta silencieux un instant, semblant chercher lueur rassurante dans les yeux de l'un ou de l'autre, mais il n'y lu que de l'inquiétude. A moins qu'il ne s'agisse que du reflet de ses propres émotions? Il ne savait... Pour l'instant, il devait faire fi de ces sentiments mortels tout juste bons à le ralentir et agir comme le Dieu qu'il était.

      « Il ne faut pas nous précipiter Hermès... Nous ignorons encore quels sont les plans de Perséphone, et surtout ceux d'Eris et Arès. Il nous faut aussi du temps pour réunir nos troupes. Je me sens coupable de te demander cela alors qu'Arès est de toute évidence sur tes talons, mais pourrais-tu faire jouer tes talents d'informateur pour nous communiquer leurs mouvements, même les plus communs et insignifiants? »
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Lun 31 Oct - 19:08

« Il est trop tard… »

Bien que la Déesse fulminât de rage, et que cette rage pouvait aisément se ressentir à travers les ondes qui émanaient d’elle dans le cosmos, sa voix était froide, et parfaitement contrôlée. Debout devant la balustrade, le regard voilé porté à l’horizon, il était évident qu’Artémis avait porté sa conscience dans une lointaine contrée. Sentant les regards des deux Dieux ainsi que ceux des deux Chevaliers d’Or se poser sur elle, la Déesse de la Chasse revint à l’instant présent et se tourna vers Apollon.

« Athéna est tombée. J’ai ressenti une intense douleur, puis son cosmos a disparut. Je crois que notre sœur est tombée dans un piège. Ce Lion doit y être pour quelque chose. »

La jeune femme serra le poing. Malgré sa froideur apparente, ses yeux lançaient des éclairs de colère. Elle parvenait à peine à contenir le feu de la vengeance qui brûlait en elle. Mais les Dieux se devaient de rester calmes et réfléchis. Elle se contrôla bien vite, puis se tourna vers les deux Chevaliers d’Or.

« Chevaliers, l’heure est grave. Vous avez vos ordres. Que celui qui va aux Cinq Pics me ramène le corps de ma sœur… Et la tête du Chevalier du Lion. Immédiatement. Quant à l’autre... »

La Déesse tendit son bras vers l'horizon. De la paume de sa main émergea une ligne de cosmos ardent, qui déchira les cieux avait d'aller frapper la Grand Horloge des Douze Signes du Zodiaque. Celle-ci s'enflamma de cosmos, prodiguant une lumière irréelle sur le Sanctuaire Sacré en cette nuit noire. Lorsque la lumière disparut, les douze flammes du Zodiaque s'allumèrent les une après les autres.


« Qu’il aille quérir le Général de vos armées et lui communiquer la situation à lui, et à lui seul. Mon frère a raison, nous devons à tout prix éviter la panique dans nos rangs. Néanmoins, je veux que l’ordre de rassemblement de la Chevalerie d’Athéna au Sanctuaire soit donné dès maintenant!! L'ensemble des Chevaliers d'Athéna devront tous être de retour au Sanctuaire Sacré dans les douze prochaines heures. Le Sanctuaire est dès à présent en alerte maximale. Nous ne laisserons pas passer une telle félonie. Allez ! »
Revenir en haut Aller en bas
Albafika


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 717

Feuille de Personnage :
HP:
166/166  (166/166)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Mar 1 Nov - 18:47

Hermès apparut soudainement et interrompa les Dieux, afin de leur faire part d'une terrible nouvelle. Eris, Arès Triton et Perséphone ont comploté pour renversé Zeus. A priori la Déesse Nordique ne s'en est pas sortis indemne mais Albafika n'avait pas tout compris. Puis après la colère d'Apollon sur sa soeur, il se tourna vers le Saint d'Or des Poissons et du Capricorne. C'est comme si soudainement la déité venait de prendre de conscience de l'existence des Chevaliers d'or. Il leur ordonna de partir pour les 5 pics prévenir Athéna tandis qu'un autre irait chercher le Général du Sanctuaire : c'est à dire Marcus. Il regarda son frère d'armes un instant et dit:

Toi qui voulait de l'action Tsurugi, tu seras servis. Va et part pour les 5 pics, je m'occuperai de ramener Marcus ici le plus vite possible. Prend gardes à toi surtout, Corell est plus puissant que jamais.


Avant même que les deux Saints purent quitter les lieux. Artémis se plongea par delà les limites de l'espace. Quand tout à coup, le cosmos d'Albafika ressenti une perturbation immense. Il se doutait de quoi il s'agissait mais tout en regardant le sol sous ses pieds, il entendu la Déesse Artémis confirmer ses doutes. Athéna venait d'être tué. Le cosmos d'Albafika s'emballa et d'un coup il se hurla :

AATHHEEEENNNNNNAAAAA !!!!!!!



Le poing du chevalier se serra de colère, il souhaitait venger sa Déesse. Mais il avait dis qu'il irait ramener Marcus. Puis Artémis prit encore une fois la parole et demanda à Tsurugi de ramener la dépouille de leur Déesse et la tête de Corell. Tandis que le Saint des Poissons se dirigeai vers l'entrée du Temple le coeur triste. Il venait de partir pour le Temple du Taureau.

Arrow Temple du Taureau

[HRP: navré, je fais court pour pouvoir aller plus vite]
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 793

Feuille de Personnage :
HP:
39/150  (39/150)
CS:
74/180  (74/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Mar 1 Nov - 21:29

Alors qu'il attendait la réponse du chevalier du poisson, une autre divinité passa, les snobant une fois de plus. Il parla aux deux autres divinités, leur annonçant des choses relativement grave qui s'étaient passés en Olympe. Il leur raconta que l'un des leur avait été trahi et que l'une des déesse asgardienne présente avait également été blessé.

Suite à cette nouvelle, les deux divinités présente semblèrent s'activer, comme énervés par ces nouvelles, et bien vite l'homme s'adressa aux deux saints, leur ordonnant d'aller aux chutes de Rosan. Puis se fut à la femme de parler, affolée et disant que Athéna avait été tuée.

Suite à cette nouvelle, Tsurugi écarquilla les yeux et tourna son regard vers la Chine. Il aiguisa son cosmos pour ressentir ce qui s'y passa, l'énergie de Asmita était toujours présente, mais très affaiblie. Corell était aussi toujours présent, mais la cosmos de la déesse Athéna, lui n'était plus perceptible.

Avant même d'avoir le temps de réagir, le chevalier du poisson prit la parole et ordona au saint du capricorne de se rendre aux cinq pics tandis que lui même irait voir le général de l'armée des chevaliers, Aladébaran du taureau.


- Bien Albafika, je vois que tu as compris ce que je voulais faire. Je m'y rend de ce pas.

Il fit voler sa cape en la remettant devant son épaule droite avant de saluer les deux divinités et de partir vers la Chine. Il lui fallait y arriver le plus vite pour être le premier à trépaner Corell le traitre. Il ne fallait pas laisser cette chance à quelqu'un d'autre.

[hrp : Post cour aussi, pas grand chose à dire]

Arrow L'entrée du sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Mar 22 Nov - 17:31

Les deux Saints étaient à peine partis qu’une nouvelle présence se fit ressentir au Sanctuaire. Une présence fatiguée et meurtrie, mais pourtant lumineuse et décidée. La Déesse de la Chasse ouvrit grand les yeux alors que son cœur bondissait dans sa poitrine. Elle se tourna vers les deux Dieux.

« Mon frère, divin Hermès… C'est incroyable... Athéna n’est pas morte… Je ressens son cosmos, ici, au Sanctuaire ! Voila une nouvelle qui me redonne espoir en l’avenir. »

Elle se porta au rebord de la terrasse et regarda le Sanctuaire Sacré, se concentrant sur la divine présence de sa sœur. Elle écouta les flux de cosmos qui transitaient autour d’elle, et chercha la présence du Chevalier du Taureau, qu’elle avait senti revenir il y a peu de temps. Le Saint tout comme Albafika des Poissons étaient dans le second Temple. D’un agréable mouvement de sa robe, elle se retourna vers l’entrée du Temple du Grand Pope, lançant au passage un regard décidé à son frère.

« Notre sœur n’est pas dans sa plus grande forme. Je me rends dans le Temple du Taureau afin de lui annoncer la nouvelle, et ainsi accélérer le rassemblement des troupes du Sanctuaire avec l’aide du Chevalier d’Or du Taureau. »

Arrow Temple du Taureau
Revenir en haut Aller en bas
Apollon


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 31

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
400/400  (400/400)
Dieu Protecteur: Apollon/Arès

MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   Dim 18 Déc - 21:51

    Le divin Apollon s'était contenté de lever un sourcil à la décision intempestive de sa Soeur. Flegmatique, il était resté dans le temple du Patriarche du sanctuaire pour observer la beauté du paysage. Quelques douces musiques naturelles s'entendirent au lointain, mais celles-ci changèrent au fur et à mesure que ses sens se portaient dans le lointain. Silencieux, ses prunelles se levèrent pour fixer un point insondable dans son univers si particulier. Puis, il se levait soudainement pour regarder vers l'entrée du sanctuaire. Son sourire se figeait en entendant les pensées de la Déesse de la Sagesse, cette dernière avait donc décidé de n'en faire qu'à sa tête et cela était vite oublier la mission de ses aînés à son égard.

    On n'entendait plus que le bruit du vent sur le balcon. Un thé laissait une légère bouffée s'en échapper. Il n'y avait plus personne à part quelques gardes qui se regardaient les uns et les autres soufflant de tranquillité. Ce silence leur faisait du bien, les derniers évènements avaient été durs pour les fragiles épaules des gardes. Tout à coup, ouvrant la porte, un homme pénétra à son tour à la surprise générale. Il portait une grande toge blanche et un casque doré sur la tête...

      " Grand Pope Fawn ! Vous êtes de retour... "

    Le capitaine de la garde était estomaqué du retour de leur Pope. Ce dernier fit signe que cela allait mais son regard semblait épuisé, ses yeux saphir se portèrent vers la grande porte qui lui faisait face solennellement. Le Chef spirituel du sanctuaire était de retour à son poste. Il avait à la main deux tablettes identiques d'argile quasi brûlées... Et il enroba une d'entre elles d'un flux cosmique glacé pour que nul ne puisse lire ce message.

      " Gardes ! Remettez ceci au général de notre armée. Je reviens de Star Hill et j'ai ici une prophétie que j'ai lu à travers les étoiles. Il devra en prendre soin et se rappeler de cela. Je vais retourner à mes appartements pour me reposer. "

    Autre part, dans un coin du ciel, un faucon au plumage doré fendait le ciel comme le soleil coursait la Lune. Cet oiseau de feu allait discuter immédiatement avec la personne dont il avait la charge et suivant les ordres du Roi des Dieux... Il ne fallut que quelques secondes pour se poser royalement au côté du petit attroupement qui faisait face à un Marina.

    Arrow Entrée du sanctuaire


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Diriger le Sanctuaire Sacré... En buvant du vin sur la terasse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Chambre du Pope-