RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Faisons sauter les ponts ~ la garnison de la Tolomea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: Faisons sauter les ponts ~ la garnison de la Tolomea   Ven 23 Sep - 23:16

==> Giudecca

L'air glacial des Enfers lui fit l'effet d'un véritable délice. Après l'ambiance électrique et surchauffée de Giudecca, la somptueuse vampire aspirait à un peu de sérénité. Un sursis bienvenu après autant de tensions. Une trève avant que la guerre ne vienne frapper à leurs portes. Lydia avait parfaitement compris les craintes de Rochel à l'égard des dernières attaques en surface.

Face à ce genre de carnages, inutile de préciser que les regards se tourneraient prioritairement vers les Enfers. En règles générales, tout acte nocif leur était imputé. Elle ne se faisait aucune illusion à ce sujet. Les paroles de l'Ase l'avait confirmée dans cette idée. Seul, Bardamu la considérait autrement que comme un monstre sanguinaire.

Peut-être que ce jeune chevalier qui l'accompagnait l'avait aussi regardée autrement mais la présence de Bardamu avait aussi du peser dans la balance. C'était le Scorpion d'or qui avait incité le Cygne à le suivre jusqu'aux portes de l'Enfers. Sans lui, le guerrier à l'armure blanche l'aurait sans le moindre doute cataloguée parmi les nuisibles à exterminer.

Tant d'hommes se servaient d'eux, de leurs sombres réputations, pour cacher leurs propres méfaits et tant d'autres venaient les prier pour qu'ils emportent ceux qui leur déplaisaient.

Songeant de nouveau à Bardamu, la belle se permit enfin de faire glisser le pendentif hors de sa cachette. Il était chaud entre ses mains, la chaleur de son corps alors que le cosmos et même l'odeur de Bardamu y était encore accrochés. Légers sauf pour elle.

Quelques instants s'écoulèrent alors, délicats, privilégiés. Moments durant lesquels ses magnifiques yeux de rubis se posaient sur les deux portraits soigneusement conservés dans leur prison d'or. De l'or fin et de l'argent, ciselé et gravés avec le plus grand art. Un travail digne des meilleurs orfèvres pour enserrer un authentique trésor. Aucune trace de détérioration, aucun coup mais un soin exemplaire.

C'était bien un objet des plus précieux qu'il lui avait remis. Tout ce qu'il lui restait de ses parents et d'une partie de sa vie. De son côté, Lydia n'avait plus rien de son enfance et de sa jeunesse, juste de très mauvais souvenirs qu'elle aurait voulus effacés. Le reste n'était qu'à elle et jamais elle ne pourrait seulment en parler. Tout était si lointain comme si elle n'était vraiment née qu'en cette terrible nuit qui avait vu sa transformation en Etoile Céleste.

Pourtant, il restait quelque chose d'humain et d'incroyablement pur en elle. Des parcelles, non de simples étincelles de lumière que seuls certains êtres pouvaient entrapercevoir et encore plus rares étaient ceux capables de les toucher et de les remonter.

Bardamu lui avait non seulement contemplé cette face d'elle-même mais avait aussi dérobé son coeur. Leurs premiers échanges avaient été désastreux avant qu'un véritable amour ne finisse par jaillir entre eux avant de les lier.

Un léger soupir échappa à la superbe vampire rousse, volute tiède qui se changea aussitôt en buée sous le froid entourant Giudecca.

Pour toi, s'ils sont ici, je les retrouverai et les préserverai de ce qu'il risque sous peu d'arriver. En les contemplant ainsi, à loisir, je sais maintenant pourquoi tu es si beau et si unique, Bardamu. Ils devaient être exceptionnels pour avoir mis au monde un être tel que toi. Je les retrouverai, mon amour. Peut-être que ce sera l'ultime geste de bonté que j'aurais avant que la guerre ne nous rattrape. Et il sera pour toi, mon beau Scorpion, pour toi seul...

Ses doigts carressèrent les deux portraits avec douceur et légèreté sans les abîmer jusqu'à ce que la réalité se rappelle à elle.

Les flux de cosmos, les lamentations des âmes captives, le froid mordant, tout ensemble se liguait pour lui rappeler que la guerre était immente. Que leurs destins allaient les rattraper, peut-être même les remettre face à face, chacun, dans son camp. Mais jamais cela ne changerait quoi que ce soit à ses sentiments.

La Vampire était fidèle et elle lui avait fait une promesse qu'elle tiendrait.

Dès que j'aurai accompli la volonté de Rochel, j'irai explorer les archives du tribunal mais rien ne m'empêche d'envoyer mes petites compagnes en éclaireurs.

Sur cette décision, elle atteignit la Tolomea qui était aussi devenu son petit chez soi. Du moins jusqu'à ce qu'un nouveau Griffon ne fasse son apparition et on verrait bien à ce moment-là s'il accepterait sa présence en ces lieux tant qu'il ne s'imaginait qu'elle lui était offerte avec le Temple, cela pourrait peut-être s'arranger entre eux.

Les gardes s'empressèrent dès qu'elle pénétra dans les couloirs sans faire le moindre bruit, semblant presque glisser sur le sol dallé. Un sourire se dessina presque sur ses lèvres roses lorsqu'elle ressongea à sa rencontre avec le Ver. Dire que cela était encore si récent et pourtant, bien des évènements et non des moindres s'étaient déroulés depuis, bouleversant leurs avenirs à tous.

Voyant que les principaux gardes étaient maintenant présents, la belle prit la parole. Sa voix bien que toujours calme et chantante avaient pris des accents empreints de gravité. C'était une annonce vitale qu'elle allait leur faire et cela devait être compris comme tel sans qu'elle n'éprouve le besoin de se répéter.

- Gardes de la Tolomea, comme vous le savez tous, une très grave nouvelle vient de nous parvenir. Notre maître à tous, le seigneur Hadès, a été emprisonné sur décision de zeus ainsi que le seigneur Poséidon. Puis, enfin ce fut au tour de Zeus lui-même de subir ce sort. En ce moment-même, notre redoutable et vénérée souveraine s'est rendue en personne sur la terre sacrée de l'Olympe alors que des monstres ravagent plusieurs villes en surface.

Des bêtes que les Saints et les Ases s'efforcent de repousser et je peux vous garantir qu'ils ne mettront guère de temps avant de nous associer à eux. Aussi, nous devons nous préparer au plus tôt à de nouvelles rencontres, cette fois, sans le moindre doute en nombre.

Nos sombres souverains étant absents, c'est désormais au seigneur Thanatos de veiller à la destinée des Enfers. C'est lui qui commande au nom de notre reine et face à la menace, ses directives n'ont guère pris de temps à se faire connaître. Apprenez donc que notre seigneur Rochel, incarnation de Thanatos compte sur vous pour défendre la Tolomea de toutes vos forces. Nous comptons aussi sur vous pour faire passer un message très particuliers aux défunts dont vous avez la garde. Dites-leurs que leur salut dépendra de la résistance qu'ils offriront à d'éventuels envahisseurs.

Le juge Ivictus de la Wyvern vous en dira plus lorsqu'il réunira les armées mais je tiens à ce que vous soyez prêts à servir nos sombres monarques en dressant un véritable rempart face à tout visiteur non souhaité. Préparez-vous donc à combattre, faites vérifier la totalité de vos armes et armures, que ce qui oseraient approcher de cet ultime fief avant Giudecca sentent la puissance de ceux qui en ont la garde.

Je compte sur vous, fiers et plus que redoutés soldats des Enfers.


Quelques autres mots s'ensuivirent avant qu'elle ne quitte les gardes, veillant à ce que tous aient compris même si la plupart avaient déjà manifesté leurs envies de partir s'armer et s'entraîner d'office. Nul douite que ceux qui arriverait ici se heurterait à des soldats plus que désireux d'en découdre plus que férocement au point d'en repeindre les murs de la Tolomea à grand renfort de sang.

~~~~~~~~~~

Quelque instants plus tard et elle se retrouva dans l'une des pièces qu'elle s'était faite aménager.

L'air y était agréablement chaud alors qu'une divine pénombre y régnait en maître. Une étonnnante odeur fruitée flottait mêmedans l'air. Sucrée et suave sans être pour autant écoeurante.

Lydia appréciait surtout des fragrances légères et subtiles. Le lourd parfum des roses du chevalier des Poissons l'avait proprement écoeurée, au plus haut point. C'en était presque une véritable infection tant cette odeur était entêtante et l'avait incommodée tout el long du combat.

Par chance la seule rose qu'elle tenait piquée dans ses cheveux était tout autre. Elle était le cadeau de sa reine, d'un parfum doux et plus qu'envoûtant, rien de commun avec la puanteur agressive des roses d'Albafika.

D'ailleurs, parlant de rose, sa petite gardienne se manifesta soudain. Sans nul doute plus qu'intriguée par cette vaste pièce vide ne contenant qu'une énorme vasque remplie d'un liquide coloré ainsi que de multiples plateaux débordant de fruits en tout genre.

- Tu leur as donné les ordres mais et toi ? S'aventura soudain Lucky à lui demander.
- Moi ?
- Oui, Lydia, tu as aussi quelque chose à faire ici, n'est-ce pas ? Sinon pourquoi t'attarder ?
- En effet. Et toi ? Pourras-tu veiller à ce que je sois toujours au mieux de ma forme et ma beauté.
- Bien sûr ! Avec joie ! Je te préparerai même pour ton premier am...
- Et bien dans ce cas.
L'interrompit soudain la Vampire. Tout est clair entre nous. Tu prendras soin de moi et mes petites compagnes te protègeront s'il m'arrive malheur.
- T'arriver malheur!
Hurla presque une fée ayant déjà perdu le spectre qu'elle aurait du normalement protégé.
- Mais ce n'est guère dans mes intentions. La rassura aussitôt Lydia. Et elles m'y aideront. Regarde plutôt ce qu'il va se passer.

Et sans attendre, elle appela l'ensemble des chiroptères. Si nombreuses que même la salle n'était pas assez vaste pour les contenir toutes. L'une d'elles beaucoup plus imposante se posa directement tout contre elle.

- Tu la reconnais, n'est-ce pas?
- Oui, c'est une de tes fondatrices.
- Et ma plus ancienne compagne. Elles se sont de nouveau multipliées. Regarde bien.
- Une nurserie ?
- Oui, en quelque sorte. Les nouvelles générations vont avoir besoin de sang pour ce que je compte leur demander de faire. Le sang des vampires est le meilleur pour elles, comprends-tu ?
- Tu veux dire ?
- Depuis mon éveil, j'ai veillé à ce que la vasque se remplisse de sang, de mon sang..


Et avançant vers la vasque, elle se blessa elle-même avant de faire s'écouler un filet du précieux liquide écarlate.

La fée ne bougea pas tandis que la chauve-souris, elle vint s'abreuver directement à la source. Toutes les autres, quant à elles, attendaient, patiemment. Et lorsque Lydia considéra le moment enfin venu, elle écarta avec douceur Bella qui reprit simplement sa place.

- Il est temps pour elles de s'abreuver avant de reprendre leur envol. Mais auparavant.
- Que ?
- Lucky. Puis-je te demander une dernière faveur ?
- Oui, bien sûr.
- J'aimerais que tu veilles sur ce pendentif avec autant de soin que sur ma rose blanche.
- D'accord, tout ce que tu veux, j'étais là, tu sais.
- Oui mais...
- Je te laisserai tranquille lorsque le moment sera venu mais si tu veux, je peux aussi... Enfin, si tu veux.


Lydia retint un soupir. Le pire est qu'elle avait fini par s'y attacher à cette étonnante fée. Le plus surprenant, c'était que Lucky restait aussi avec elle, elle aurait très bien pu lui fausser compagnie. Ce n'était pas les occasions qui avaient manqué mais au fond, elle n'avait sans doute plus que Lydia depuis que Lille de l'Incube avait disparu. A moins que ce ne soit pour lui qu'elle agissait encore ainsi, le tout dernier ordre du spectre envers elle, rester avec la Vampire qu'il avait tenté de séduire, en vain.

Enfin, levant le pendentif vers ses compagnes, elle s'imprégna elle-même des deux images avant de les transmettre à l'ensemble des chauves-souris.

" Ecoutez-moi, mes soeurs Vampires, dès que vous vous serez imprégnées de mon sang, vous prendrez votre envol et essaierez de retrouver au moins l'homme. Commencez par balayer toutes les terres proches. "

- Mais Lydia ?
- Chut, je sais qu'elles sont encore très jeunes, Lucky, mais elles pourront m'aider tout en se fortifiant. Il faut qu'elles se renforcent et deviennent capables de reconnaître celui que je leur désigne et aucun autre.
- Et si elles ne le retrouvent pas.
- Dès que j'aurais accompli les ordres du seigneur Rochel, je m'en chargerai personnellement. Le tribunal se trouve si près de l'Achéron.
- Oui.


Et glissant à nouveau le pendentif contre son coeur, à même la peau, la jeune femme quitta les lieux. Les innombrables chauves-souris n'avaient nul besoin d'elle pour accomplir ce qui serait leur premier véritable vol. Cela serait juste mais les nouvelles générations seraient prêtes à se joindre à leurs ascendants. Et le ciel se ferait d'encre tant elles seraient nombreuses. Lydia y avait veillé.

== > Achéron, cette fois, je fais sauter les ponts
Revenir en haut Aller en bas
 

Faisons sauter les ponts ~ la garnison de la Tolomea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Tolomea-