RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Fuite du Colisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
PNJ Colisée des enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 29
Armure : Faire souffir les gladiateur du Colisée des Enfers

MessageSujet: Fuite du Colisée   Mer 26 Oct - 15:03

    Arrow Colisée des Enfers

    Récupérant peu à peu ses forces du combat, l'ancien Grand Pope fonçait à toute vitesse entre les dédales de pierres qui se trouvaient autour du Colisée ; si les Spectres pensaient que ce labyrinthe pour âme perdu pouvait marché, ils se trompaient ! Tout en veillant à ce que son "apprenti" de circonstance le suivit, il se lécha les poignets, l'armure du Cancer explosa alors le ciel infernal d'une lumière solaire, elle ne mit que quelques instants pour protéger son digne propriétaire. Fatigué par ce geste un peu fou, Scipion savait pourtant qu'il était inutile d'avancer sans un minimum de protection, cela était au moins une chose de faite.

    Devant eux, une rivière de sang apparaissait peu à peu, avec un étrange arbre à la pointe d'une chute aussi rouge qu'imbuvable. Ils venaient de pénétrer dans un lieu étrange, emprunt à la fois de vie et de mort. Alors qu'ils s'apprêtaient à avancer, une dizaine de squelettes apparurent et crièrent derrière eux...

    " Halte ! Au nom d'Hadès ! Revenez ici... "

    L'envol de rochers près de la rivière les balayèrent un instant, mais ils devenaient de plus en plus nombreux, dix de plus débarquèrent devant eux l'air incrédule face à la situation. Dos à dos, les deux Saints de l'espoir allaient devoir se battre contre des sous-fifres tout de même protégé par le sceau des enfers, mais la douce lumière de leurs cosmos veillaient à leur redonner du courage...

    " Tu prends ceux qui sont devant, je m'occupe des idiots de derrière ! "

    Clair comme l'eau de source non ? L'ancien chevalier d'or du Bélier fonça sur les quelques squelettes se relevant de l'avalanche de cailloux qui les avaient déjà amochés, et ils furent surpris de savoir voler, enfin ils apprirent en même temps à atterrir. Pour la première fois de leurs "morts", les squelettes découvraient le mot "Télékinésie" et le sourire aux lèvres, Scipion les fit voler de nouveaux par une série d'uppercuts dans le menton. Mais, il fallait faire vite, les sbires de la matrone des enfers avaient dû prévenir leurs officiers.




Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Mer 26 Oct - 23:04

Arrow Colisée des enfers.

Urio suivait toujours l' ancien grand pope du sanctuaire dans ce dédale de pierre et à un moment donnait une chose bien heureuse se produisit. L' armure d' or du cancer, son armure vint dans le ciel en l'illuminant. Elle brillait de mille feux et avait retrouver son éclat d'antan. Tout en pointant son armure d' or de son index , Urio concentra son cosmos sur elle et elle se disloqua avant de venir se poser sur son digne porteur.

Ouais... Qu' est-ce-que ça fait du bien de te revoir sur mon corps !? Enfin, me revoilà redevenu un vrai chevalier et prêt à tout pour défendre Athéna et nos preceptes ....regardant Scipion et dans sa tête.....merci mon ami.


Ainsi, le bélier noir et le cancer sacré continuèrent leur route. Ils arrivèrent rapidement devant une rivière de sang et se firent stoppé par une garnison de squelette. Rapidement, Scipion envoya plusieurs rochers sur eux mais d' autres arrivèrent en nombre pour finalement les encerclés. A la phrase prononcée par le bélier noir, Urio fonça droit devant lui, entouré de son cosmos doré ne faisant aucun détail il démembra deux squelettes de ses mains. Il en restait encore six. Pas grave. Il pointa son index sur les survivants et les envoya dans un lieu bien connu des enfers. Un portail, une entrée vers ce royaume. Le mont Yomutsu Hirasaka. voilà d' un seul geste de la main, ils disparurent de cet endroit pour allaient faire la queue ailleurs.

Allez faites un bon voyage !

Il regarda Scipion qui venait juste de terminer de s' amusait avec ses "nouveaux amis" et lui demanda sereinement.

Bien. Connais-tu cet endroit, Scipion ? Cette cascade de sang, cet arbre, qu' est-ce-que ? Je n' aime pas ce que je ressens ici. Mes sentiments se mélangent entre eux et j' avoue que cela me laisse perplexe...Et toi ? Par ou allons nous mon ami car devant nous ça m' à l' air pas bon du tout ? peut-être revenir en arrière....enfin, je sais pas...


Qu' allait reservé cette fuite dans les terres du sombre monarque ? Allaient-ils tombés sur de plus puissants guerriers d' Hadès ? Toutes ces questions ne trouverait que des réponses à un moment bien défini, probablement car nul ne peut prédire ce qui va lui arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Colisée des enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 29
Armure : Faire souffir les gladiateur du Colisée des Enfers

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Mer 26 Oct - 23:56

    Souriant à l'ouverture sur le Yomotsu, Scipion fit exploser à son tour les feux follets qui animaient les âmes de ses pauvres squelettes sans intérêt. Cependant, une impression désagréable s'installait dans son esprit, comme si un cosmos lourd et pernicieux se répandait dans toutes les prisons des Enfers. L'ancien Grand Pope avait déjà ressenti ce cosmos et il comprit immédiatement qui en était le responsable, la souveraine des Enfers était de retour, il fallait donc faire vite.

    " Garçon ! La Dame des Saisons est revenue et elle n'est pas commode, il vaut mieux accélérer le mouvement... Pour cet arbre, c'est le grenadier des Enfers, on dit que c'est la seule source de vie dans les Enfers, une sorte de rémanence de la vie qui quitte toute chose ici bas.... Peut-être qu'un jour cette information te servira, je te l'apprends donc mon Frère."

    Mais, alors qu'il parlait au jeune chevalier, des squelettes débarquèrent en série accompagnés de lieutenants qui gardaient les prisons environnantes. Il était étrange d'en voir autant dans cette prison, le Grand Pope se demandait pourquoi les Enfers étaient ainsi en ordre de bataille, alors que les coups pleuvaient et que les squelettes volaient dans tous les sens par morceaux, il lui manquait des informations et les questions d'Urio demandaient effectivement des réponses. Il prit donc un pauvre squelette pour lire dans son esprit...

    " Etat de Guerre... Ils sont en état de guerre ! " Hurla le Bélier noir.

    Le pauvre soldat n'en savait pas plus, mais les ordres venaient directement des officiers infernaux. Il ne savait pas quoi faire, il jugea bon de faire signe à son frère d'armes de se garder de trop se dépenser. Ils profitèrent à un certain moment de calme pour récupérer un peu de force, le Bélier se concentra brusquement et fit apparaître dans sa paume le rosaire sacré et il le tendit au chevalier du Cancer avec un grand sourire. Ce trésor devait enfin revenir à la nouvelle génération.

    Une fois reposés, ils repartirent en avant et cela recommençait à nouveau, des squelettes dévalaient la rivière de sang sur des barques de cadavres de la précédente prison. Le Cancer semblait désabusé, une simple accolade dans l'épaule servit à lui rendre un peu de courage, ils étaient dans la même galère alors autant ramer dans le même sens...

    " Il nous faut avancer, plus le choix. "

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Jeu 27 Oct - 22:17

Arrow Le Giudecca

La réalité entière du lieu infernal vibra avec force quand un cosmos écrasant se fit sentir alors qu'un semblant de calme s'était installé autour des deux prisonniers du Colisée. Cela fut de courte durée alors que la dimension hurla de douleur depuis la cascade sanglante quand se produisit soudain une déchirure dans le tissus même de la dimension au beau milieu de la cascade; repoussant l'eau sanguine d'un arc répulsif sous ce hurlement de douleur: tel un miroir se fissurant sous la cascade rougeâtre ; la réalité se brisa pour laisser place au vide, aux ténèbres et à la puissance d'un cosmos titanesque dont le degré laisser deviner qu'il touchait au divin. Dans la faille se dessina alors les couloirs de l'hyperdimension, puis une ombre avec comme seul marque visible prit lentement la forme d'un pentacle à cinq branche... Puis une voix moqueuse du fond des ténèbres.

"Ainsi donc... vous espériez réellement pouvoir quitter les Enfers ? Cette entreprise était voué à l'échec dés l'instant où vous l'avez conçut... Vous n'irez pas plus loin !"

L'éclat de cette voix fut ponctué par une main fermé comme un poing et couverte d'une carapace noir digne des protection du surplis d'un juge des Enfers; sortant de la ténébreuse dimension: celle-ci se retourna pour ouvrir sa paume sombre vers le ciel avant que 3 petites étincelles noirs ne naissent sur cette même main. Se gorgeant d'un cosmos des plus noirs les 3 lumières se métamorphosèrent en 3 titanesques soleil noirs vibrant d'un feu obscur tel 3 gigantesque couronnes flamboyantes.

D'un mouvement du poignet les 3 sphères infernales filèrent s'écraser en trois explosion surpuissantes devant les deux fuyards; dispersant un souffle cataclysmique de feu noir autour d'eux pour empêcher toutes tentatives de fuites; cependant partir en arrière en direction du Colisée ne faisait surement pas de leurs prérogatives pensa l'être revêtu d'une immense armure noire en ressortant de l'hyperdimension avec lenteur à travers sa sphère de cosmos le protégeant de la cascade de sang.

"Que vous soyez un ancien Grand pope et un Chevalier d'or ne vous donne nullement le droit de quitter cette terre. Vous êtes tous deux ici pour payer vos péchés passés et cela pour notre plus grand plaisir."

Aux yeux d'argent du dieu à la Kamui du commandeur du mort: aucun visage ne reste sans nom et le Grand Pope Scipion n'en passait pas outre. C''est avec un air amusé dissimulé sous casque que Rochel se posa au sol face à Urio et son compagnon d'infortune en espérant secrètement que son ancien adversaire le reconnaisse et comprend ce qu'il est devenu pour son plus grand plaisir. Le dieu de la mort toisa ses adversaires en déployant ses immenses ailes de métal noir avant de s'adresser à l'infame crustacé qui avait déjà croisé sa route.

"Qu’espérais tu vraiment en t'échappant, Urio du Cancer ? "
Revenir en haut Aller en bas
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Sam 29 Oct - 18:34

Arrow Le Giudecca

Aussitôt la porte traversée, Sylphide se concentra pour ressentir la présence des deux fugitifs. Bien que leurs cosmos n'égalaient pas celui du seigneur Thanatos, ils n'en restaient pas moins surpuissant et bien au-dessus de celui du jeune spectre. Cependant, même si l'écart de puissance pouvait paraitre colossal, après son échec aux cinq pics de Rozan, la seule façon de redorer son honneur ne pouvait se faire qu'en combattant aux côtés du chef des armées et de prouver à tous que cette débâcle n'avait été qu'un accident.

Fermement décidé à en découdre avec ces deux renégats, Sylphide déploya donc ses ailes pour se rendre le plus rapidement sur-le-champ de bataille. Bien que diminué par son précédent combat avec Mashia, chose d'autant plus visible par son armure craquelée de toute part, son doux séjour au royaume des songes l'avait quelque peu revigoré et ravivé son cosmos maléfique. D'autre part, les douces paroles qu'avait proféré le maitre de la mort à son égard eu un effet inattendu qui lui fit le plus grand bien. En effet, contrairement à ce qu'il s'attendait, c'est-à-dire à ce qu'il s'en prenne à lui pour ce revers, il ne le consola pas, mais tout de même il montra une facette de sa personnalité qui était rare chez les divinités.

Du coup, à cet instant précis, le jeune Sylphide se sentit redevable envers Thanatos pour son indulgence. À tel point qu'outre le fait de vouloir regagner un semblant de dignité à travers ce conflit, il s'apprêtait à fouler la cascade de sang en l'honneur de la mort elle-même. Un sentiment qui le galvanisa tout le long de sa course et accapara toute son attention.

Si bien que pas une seule fois, il ne se retourna pour attendre son partenaire du jour, laissé derrière au Giudecca et auquel il s'était adressé il y a quelques secondes de fort belle manière. Concentré à présent sur la tactique à employer pour sevrer les deux combattants d'échappatoire, il en vint à la conclusion qu'ils allaient devoir user de leur supériorité numérique. Cet élément allait être primordial s'ils voulaient les empêcher de se sauver, par conséquent persuadé que Thanatos apparaitrait en face d'eux pour couper leur route, il se mit en tête de contourner les deux golds pour se poser derrière quand il arriverait sur les lieux.

Dès lors, il entama une folle montée dans les cieux des enfers afin de ne pas être vu des adversaires. Quelques secondes plus tard, il arriva enfin à la cascade qui d'ailleurs portait décidément bien son nom, du fait qu'elle laissait couler le sang et les larmes de tous les pêcheurs, sous une même couleur rougeâtre. Apercevant le chevalier du Cancer vêtu de son armure resplendissante et d'un acolyte encore inconnu, Sylphide diminua son cosmos de telle manière à ne pas être repéré. Comme il avait prévu, le Dieu des enfers s'était opposé à eux à l'aide de l'une de ses fameuses techniques, empêchant par conséquent toute tentative de fuite.

Néanmoins, cette technique ne put bloquer toutes les issues, laissant une et une seule possibilité aux deux vagabonds de détaler, leurs arrières... Toutefois, Sylphide comme convenu alla se placer derrière eux, à une distance et une hauteur suffisante pour ne pas se faire remarquer, prêt à les réceptionner si l'envie de rebrousser chemin leur traversa l'esprit. Déployant son poison sur toute la surface de combat, ce mur de flammes allait être d'une grande aide, confinant l'air et laissant la toxine se répandre entre ses murs...

« Seule la rédemption peut vous sauver... Et celle-ci ne peut-être apportée que par la mort! » Dit-il tout en riant de plus en plus fort, avant de poursuivre « Moi Sylphide, spectre du Basilic de l'étoile céleste de la victoire, je suis venu en son nom pour vous punir de vous être rebellé! La vie trépasse après mon passage chevaliers et vous allez très vite le constater en faisant partie de mon univers de mort! » Finit-il par dire avec sa voix résonnant sur tout le champ de bataille...
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Lun 31 Oct - 15:07

Scipion paressait avoir l' esprit occupé juste après avoir éliminé les derniers squelettes et Urio cru comprendre pourquoi. Un cosmos surpuissant, équivoque à celui de la déesse Athéna paressait vibré dans tous les enfers. Ainsi, s' étaient-ils fait déjà démasqués ? Les paroles de Scipion furent intéressante et alors que Urio allait lui répondre plusieurs escouades de squelettes se pointèrent. Le grand pope, plutot bizarre sur le coup, resta silencieux avant de se mettre à hurlait que les enfers était en guerre. sur le ton de la déconnade, Urio se permit de lui dire.

Bah, quoi tu le savais pas, Scipion !? Une tentative d' évasion dans leur fief et un autre chevalier d' or dans les parages, c' est peut-être pour ça, non ?...

Oui, c' est vrai qu' il y avait bien ce super cosmos qu' Urio avait ressentit il y a peu, mais qui depuis n' était plus. Lequel de ses frères d' armes s' était pointé aux enfers et pour y faire quoi. Tel était sa question. Le libéré, lui et ses âneries ? enfin... tandis que le silence régnait dans cet endroit étrange, le bélier noir tendit un rosaire vers le chevalier d' or du cancer Acceptant ce geste de sa part, le cancer sacré le rangea sous son armure.

Merci, Scipion. Mais pourquoi me donnait ce rosaire ici et maintenant ?


Pas de réponse sauf une bonne accolade et le fait de devoir repartir vers l' avant. ce qu' Urio fit. Il avança avec Scipion droit devant lui, là ou des dizaines de squelettes débarquaient de la cascade de sang. Il pointa son doigt sur l' une de ses barques et envoya un puissant rayon cosmique. A l' impact de celui-ci il ne restait plus rien, juste des squelettes démembrés qui coulaient par le fond. Tout à coup un gigantesque cosmos se fit ressentir avant qu' une étrange impression de déjà vu ne marque le visage du cancer. Serait-il possible...?

Heu....Non ! C' est pas possible .... Pensa Urio.

L' instant d' après qui s' écoula laissa la place à une déchirure de l' espace temps. La cascade de sang fit apparaître un pentacle à cinq branche gigantesque et une voix peu commune se fit entendre.

Et merde....


Que faire dans une pareil situation ? Pas grand chose, après dire....Soudainement depuis ce symbole démoniaque, trois sphères lumineuses, puissantes s'abattirent sur nos deux fuyards. En hurlant de toute ses forces, Urio demanda expressément à Scipion de créer une barrière dont seul lui était capable de faire afin de les protégeaient. En espérant qu' il le puisse. A l' imminence de l' impact meurtrier, le saint de l' espoir dégagea son cosmos tout autour de lui, il se concentra à son maximum......

....Enfin, le souffle sulfureux de ses sphères incommensurables explosèrent sur nos deux chevaliers d' Athéna. Le souffle surpuissant était tel que le masque du cancer s' envola dans les airs, que les rochers situés devant eux se désagrégèrent en poussière toute fine.


Mais ce n' était pas finit pour autant car un autre spectre arriva sur les lieux. De son poison meurtrier, il attaqua.


Hrp: Je répond pas à Rochel tout de suite car j' attend la réacton de Scipion. Histoire de voir ce qu' il fait le petit^^ Après, tant pis pour vous d' avoir oser vous mettre en travers de notre chemin. Vous le paierez de votre vie !!! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Colisée des enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 29
Armure : Faire souffir les gladiateur du Colisée des Enfers

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Lun 31 Oct - 17:47

    " Crystal Wall "
    La réponse du berger à la bergère. Alors que le Dieu de la mort déblatérait son discours, il avait libéré trois sphères incandescentes sur les deux chevaliers de la justice, mais il devait compter avec un des plus anciens serviteurs d'Athéna. Ce duel ne faisait que commencer et Scipion ne comptait pas être spectateur face aux évènements. Les trois sphères s'arrêtèrent brusquement sur un mur dorée et elles repartirent vers le Dieu avec une vélocité nouvelle. Le souffle de souffre fit voler les rocailles et déplaça pendant un bref instant la rivière de sang de son lit millénaire. Mais Scipion souriait, son cosmos dorée palpitait au même rythme que son coeur, fort et généreux face à un tel ennemi...

    Ses yeux regardèrent alors un bref instant le nouveau venu, son cosmos était plus faible mais le danger était plus important, ils étaient deux et un d'entre eux n'était rien de plus que le laquais d'Hadès. Ses lèvres firent un mouvement amusé par la situation, regardant un bref instant son jeune ami, il posa la main sur son épaule comme un mentor qui allait donner ses dernières volontés à son élève.

      " Urio, restes toi même selon n'importe quelles circonstances ! Ce rosaire est le symbole de notre Foi, le symbole de notre espoir quand le désespoir veut étreindre notre âme, il est, après Athéna, le symbole que les Enfers nous envie. Chaque perle de ce Rosaire est le symbole de notre Unité en quelque sorte. Dans ce rosaire, il se trouve aussi une part de mon cosmos, remets le au chevalier de la première maison, ses dons lui permettront de lire mes dernières pensées, mon dernier testament ! Et se retournant vers le Dieu de la Mort. Et cela ne nous sera jamais retiré, pauvre fou qui se croit maître en ce royaume enflammé, alors qu'il n'est que le Laquais de sa belle maîtresse ! "

    Faisant signe à Urio de s'occuper du second couteau, Scipion bondissait vers le Dieu de la mort avec une folie étrange dans le regard. Il avait retrouvé la Foi dans la Justice et sa Déesse lui commandait de se battre jusqu'à la complète destruction de son âme. Il laissait à son frère, à son ami désormais, le soin d'apporter son message à la nouvelle génération. Une pluie d'étoiles enveloppa alors le Dieu de la mort pour exploser dans un tourbillon de lumière, le duel pouvait commencé et Scipion allait user des arcanes les plus anciennes, que les Atlantes lui avaient confiées.

    Il avait envoyé que peu d'énergie dans cette attaque, mais il fallait que le Dieu pensasse qu'il était affaibli, il avait emmagasiné énormément de puissance depuis son enfermement. De plus, son combat contre Urio avait été assez simple et il s'en était sorti avec une certaine forme, sauf que cela devait rester secret jusqu'au coup final. Volant dans les airs, il téléporta le spectre de la Basilic juste devant le Cancer, celui-ci n'avait plus qu'à frapper le quidam de service. Thanatos avait fait une erreur en se déplaçant sur place, il avait oublié que l'homme qui était devant lui avait de l'expérience et des années de combat à son service. C'était pour cela qu'il pouvait user de plusieurs techniques en même temps, mais ce don était exceptionnel et il devait l'utiliser avec soin.

      Bon Courage mon Frère, tues l'autre imbécile et fuis rapidement ! Je vais les occuper...


    Ces dernières pensées se propagèrent dans l'esprit du Cancer. Le moment redouté était arrivé plus vite que prévu, avec un ennemi d'une puissance divine, bref, cela n'allait pas être la joie dans les minutes à venir.... Thanatos n'était pas du style à aimer le terme de " laquais ", l'ancien Grand Pope espérait que cette injure percutante le pousserait à l'affronter lui et pas le chevalier d'or de cette Ere.

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Lun 31 Oct - 23:55

C'est avec un sourire amusé que le dieu de la mort vit les trois sphères de feu noir; son ancienne arcane exploser après s'être percuté par le renvoie d'une technique propre à tous les chevaliers du Bélier ayant existé avant lui: le mur de Cristal. Technique assez impressionnante avoua l'ancien juge du Griffon intérieurement tandis que la déflagration de flammes obscure s'étendit sur l'ensemble du bouclier de cristal, se transformant en un gigantesque dôme de lumiere alimenté par le cosmos des deux chevaliers d'or tandis que le souffle de l'explosion fondit alors sur le dieu au sol alors qu'il inondant la surface de cosmos de ses flammes maléfiques; cependant cela n’eut pas le même effet sur Thanatos qui d'un simple regard: fit mourir les flammes avançant sur lui d'un regard et dispersant ce qui en restait de chaque coté de son surplis; traçant un immense V au sol avec le jeune dieu à sa pointe.

"Bel effort, Grand Pope Scipion. Seulement cela ne te protégera pas de mon courroux; loin de la mais tu ne m'intéresses absolument pas au contraire de ton compagnon du Cancer. "

Dit le dieu avec un rictus amère en ne lisant pas la surprise ni l'effroi dans l'âme du chevalier d'or qu'il avait entrainé ici lors d'un combat à mort se soldant sur l'échec du Cancer. Ce n'est pas grave pensât-il en souriant: il refera naitre la souffrance qu'il lui avait infligé avec une nouvelle humiliation; il faudra juste être patient car Scipion avait semblerait-il découvert son intérêt pour son ancienne victime. Puis ce fut au dieu de constater qu'un semblant de renfort apparu sous la forme du Spectre du Basilic et cela eu pour effet de le ravir: Sylphide devait se sentir coupable de ne pas avoir été victorieux aux 5 pics de Rozan que maintenant il venait prêter main forte à son supérieur et ainsi retrouver grâce à ses yeux. Son aura de mort se déploya sous le regard satisfait du dieu de la mort: il devrait pouvoir tenir tête a ses deux évadés le temps qu'Agito le rejoigne. Pour l'instant vue son niveau de puissance ils vont surement s'unir contre le maitre de la mort se dit intérieurement Rochel tandis que son cosmos s'enflamma soudain en un brasier infernal sous les mots de l'ancien Bélier. Lui un laquais ?...

Une pluie de lumiere fondit alors sur le dieu de la mort qui; d'une pensée fit réagir la cascade de sang pour que le fleuve sanguin remonte son courant avant d'envelopper le dieu infernal dans un typhon de sang; le protégeant allégrement de l'attaque cosmique de son agresseur. Les yeux de Rochel s’illuminèrent d'une flamme d'argent avant que la tornade sanglante le protégeant ne s'agrandisse pour stopper le bélier dans sa course tel un mur rouge vif de fureur.

"Tu crois vraiment pouvoir m'occuper ? Tu te surestimes car tu me penses le "laquais" de Perséphone ? Que tu as des siècles d'expériences sur le combat ? Tu ne sais absolument rien de moi. Si tel était le cas tu ne m'aurais pas défier de la sorte !"

Son rugissement fit trembler la terre entière autour d'eux alors que son cosmos se déploya avec d'avantage de force: les flammes sur ses cotés s’envolèrent du sol pour rejoindre sa main droite, le vent infernal semblait se concentrer autour de sa main gauche en se tordant de douleur alors que les âmes des morts se matérialisèrent autour de lui et se fondaient même dans les énergies qu'il contrôlait avec une tel aisance: comme si le dieu de la mort avait tout pouvoir en Enfer. D'un mouvement vif; Rochel envoya un trait de feu noir et de vent en croisant ses bras tel un X devant lui pour laisser partir un croix de flamme et de vent dont la puissance creusait le sol tel un double slash dévastateur.

Rochel observa son adversaire avec amusement devant une telle bêtise: il aura tout le temps de réfléchir à ses paroles quand le dieu de la mort jettera ce qu'il restera de son âme dans sa prison.

"Tu es fini Scipion: je vais te renvoyer dans ta cellule où tu pourriras pour avoir osé lever ton poing contre l'Enfer ! Je vais éteindre la flamme qui brille dans ton regard !"

Le cosmos du dieux vibra alors qu'il rejoignit ses mains devant l'ancien pope avec force, puis d'une déflagration de cosmos: le dieu les ouvrit avec force alors que le sol sous le Bélier s'éventra soudain par une faille menaçant de l’engloutir. Rochel avait ouvert une crevasse donnant sur les abimes.
Revenir en haut Aller en bas
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Mar 1 Nov - 19:30

Tout n'avait été qu'une question de secondes. En effet, persuadé d'avoir parfaitement réussi son coup, le spectre du Basilic esquissa tout d'abord un léger sourire qui toutefois, se transforma rapidement en incompréhension sous la vue de ses deux adversaires qui s'en étaient sortis indemnes. Par on ne sait quel subterfuge, ces deux-là, venaient tour à tour de déjouer l'attaque d'un Dieu et le poison qui faisait la fierté de l'étoile céleste.

Stoïque devant une telle prouesse ou plutôt devant un tel niveau, Sylphide se demanda alors ce qu'il était venu faire ici avec de tels monstres. À tel point, qu'il en resta presque estomaqué quand l'offensive du Dieu de la Mort lui fut renvoyée en pleine poire. À cet instant, il aurait voulu bouger ne serait-ce qu'un petit peu, pour se rendre auprès du Seigneur Thanatos dans le but de le protéger, néanmoins ses jambes refusèrent de lui obéir, allant même jusqu'à flancher quelques secondes.

Une poignet de secondes qui suffirent à la Faucheuse, pour la stopper et pour répandre un peu plus de son cosmos maléfique sur toute la scène, tandis que le jeune spectre tentait tant bien que mal de faire bonne figuration en se relevant la mine sombre. Par la suite, après ces quelques instants de réjouissances, l'ancien chevalier du Bélier décida de lancer les premières hostilités concernant son camp. Une pluie d'étoiles fut alors lancée en direction du Dieu de la mort, le ceinturant de toute part, qui finit par exploser dans un tourbillon de lumière.

Cependant, cet assaut échoua aussi lamentablement que le précédent, se fracassant contre un mur de sang que la Divinité venait subitement de faire léviter, dans le but de se défendre. Sylphide quant à lui, ébahi devant un tel affrontement ne remarqua pas le moindre du monde, que dans sa tentative, le Bélier l'avait aussi téléporter face au chevalier du Cancer.

Tellement qu'il dût par deux fois se frotter les yeux, pour se persuader qu'il ne rêvait pas. Scène cocasse que le Saint placé en face de lui, pourrait raconter s'il parvenait à survivre et sortir de ce lieu. Maintenant que tout était rentré dans l'ordre et qu'un adversaire venait vraisemblablement de lui être désigné, plus question de s'intéresser au combat des autres. Une occasion de se racheter comme celle-ci n'arrivait qu'une seule fois dans une vie et lui offrait la chance de se remettre sur les bons rails, tout en lui laissant caresser l'espoir de redorer son honneur bafouée.

Dès lors, et malgré les fissures qui parsemaient son armure, Son cosmos s’échappa de son être dans un déferlement d'énergie qui fit trembler le sol. Des déchirures apparurent un peu partout, zébrant le sol autour des deux hommes. Ce tour de force bien que inoffensif, fut employé dans un tout autre but, celui de prouver à son adversaire qu'il n'était en rien un faire valoir. Satisfait et revigoré par cette "intimidation", il déploya subitement ses ailes pour se ruer frénétiquement sur son adversaire du jour, qui à cet instant devait sans doute ressentir les effets du poison sur son organisme.

« Pas question de jouer petit bras avec toi! » Dit-il avant de poursuivre à quelques centimètres de lui « C'est pourquoi tu vas goûter à l'Annihilation Flap! »
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Mar 1 Nov - 21:37

C' était réellement irréaliste ce truc là ! Scipion avait réussi à leur sauvaient les fesses grâce à son fameux crystal wall. L' attaque d' un des deux jumeaux infernaux venait de lui être renvoyait, et pendant cela, le bélier noir mit sa main sur l' épaule d' Urio et lui expliqua certaines choses sur ce rosaire. Tout en acquiesçant, le cancer fit un signe de la tête.

Très bien mon ami, je le ferais.... Pensa Urio.

D' ors et déjà, le bélier noir courrait vers sa destinée en envoyant de fines poussières d' étoiles sur Thanatos. Celles-ci l' enveloppèrent et au contact de ce corps surpuissant explosèrent à l' infini. Quel spectacle ahurissant que cela, mais Urio devait s' occuper, désormais, du second couteau. Un sous fifre d' Hadès. Après tout cela lui serait peut-être agréable avant de pouvoir revoir les siens. Étrangement, il n 'eut pas à faire grand chose car ce dernier fut téléporter devant lui.

Urio souria brièvement et alors qu' il allait attaquer pour faire mal, il fut horrifié de voir le cosmos de cet ancien juge des enfers prendre forme. Ce cosmos était si puissant qu' un violent tremblement de terre eut lieu, que de ce sol les flammes des enfers en sortirent.....

....Urio dû se reprendre et vite car son adversaire désigné se fit oppressant. Tout en sortant ses ailes de son dos il attaqua.

Tout doux mon petit... Nargua le saint.


Le sol se fissura un peu plus, laissant la roche créait le décor à sa guise. L' attaque de type vent qu' avait lancer le spectre n' eut aucun effet sur Urio car ce dernier avait disparu dans ce sol écartelé et perforé de partout, maintenant. Le cosmos du saint s' intensifia de sous cette terre. Une couleur dorée en ressorti et une fois à l'extérieur éblouissant le spectre volant de seconde zone, le cancer de l' espoir ressorti vigoureusement et lui envoya sauvagement les vagues d' Hadès.

Tu vas regretté d' être venu, toi !!
Revenir en haut Aller en bas
[PNJ] Enfers


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Dim 6 Nov - 15:50

Citation :
Je remplace le pnj Colisée pour ce tour

    Son stratagème avait porté ses fruits contre ce dieu si prévisible: son ego divin venait d'en prendre un sacrée coup; se faire traiter de laquais par l'un de ses humains si pitoyable et si méprisant à ses yeux l'avait fortement piqué au vif. Comme il l'avait prévu: Thanatos focalisa toute son attention sur lui, Urio aurait surement le temps de se débarrasser de son adversaire pendant qu'il occuperait le dieu de la mort. Une fois le Chevalier d'or du Cancer en dehors de ce monde et le Sanctuaire sacré averti de la menace qui se profilait en Enfer; son devoir serait accomplie par delà la mort... Maintenant il était temps qu'il l'affronte en face.

      "Parle tant que tu le peux encore, Chien de Perséphone ! Je ne te crains pas !"


    Le cosmos grandissant de l'ancien chevalier du Bélier augmentait d'instant en instant alors que son adversaire se cachait derrière un tourbillon de sang jusqu’à ce que celui-ci soit en pleine ébullition quand le dieu riposta par une immense vague de sang lancé à pleine vitesse; si cette chose venait à le toucher lui ou Urio, cela aurait le même effet que de foncer à la vitesse du son contre un mur. L'ancien Pope ne pouvait laisser faire une telle chose ou même esquiver sans que son protéger ne subisse l’assaut à sa place. Ce n'était pas lui qu'il visait: C'était Urio comprit alors le damné. Plaçant sa jambe d'appuie en arrière et concentrant alors sa colère et son cosmos dans son bras droit; Scipion délivra une déferlante de cosmos sous la forme d'une étoile filante qui éventra la vague sanguine d'un trait de lumière cosmique. La décharge de cosmos n'avait demandé que peu d'énergie et il avait encore d'immense réserve de puissance pour tenir tête au dieu qui; réitéra son attaque sous la forme de deux immenses vague de feu et de vent. C'était sans compter sur les ressources de l'ancien chevalier du Béliers qui créa alors un immense " Crystal Wall " pour arrêter cette arcane en totalité. Cependant Thanatos n'en resta pas là et dans sa fureur: éventra le sol de l'Enfer par une faille plongeant dans les entrailles de l’abîme où Scipion sombra dans un hurlement avant que la faille ne se referme sur lui dans un fracas assourdissant.

    Mais ce n'en était pas fini pour autant de l'ancien Grand Pope: celui-ci se matérialisa alors devant le dieu de la mort avant de déployer des liens de cristal doré entravant à présent la divinité infernal, la prenant au piège avant que Scipion ne concentre son cosmos pour cette occasion unique qui sera surement la dernière pour lui.

      "Tu sous estimeras toujours trop les hommes, Thanatos. Tu ne savais pas que je m'en sortirais à l'aide de la téléportation ? Deviendrais tu de plus en plus stupide à chaque incarnation ? Sache que personne ne peut éteindre la flamme d'un saint de l'espoir et surement pas un dieu comme toi ! Disperse toi dans les étoiles Thanatos !"



    Scipion rejoignit alors ses mains devant la divinité avant de libérer la puissance d'une étoile contre son adversaire prisonnier: le dieu allait subir la mort d'une étoile.

    " Starlight Extinction "
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Dim 6 Nov - 21:20

Le dieu émit un rictus des amusé à la vision de son adversaire s'engouffrant dans la faille menant jusqu'aux abysses qu'il venait de créer pour le faire taire; maintenant il fallait s'assurer qu'il restera bien au fond du trou pensa Rochel avant de lever ses bras écartés pour les refermer l'un sur l'autre avec force, refermant en même temps l'immense faille dans un fracas de tous les diables résonnant dans tous l'Enfer. Le tremblement de terre qui s'en suivit fit trembler toutes les prisons à des lieux de là comme un avertissement mortel pour tous ceux qui auraient la bonne idée de vouloir défier l'autorité du régent de l'Enfer en l’absence de ses maîtres. Le cosmos de Rochel se dissipa doucement alors qu'il se mit en marche en direction du combat opposant Urio à Sylphide en se demandant ce qui pouvait retenir Agito depuis tous ce temps au Giudecca... Enfin maintenant que Scipion n'était plus là pour lui mettre des bâtons dans les roues le dieu de la mort allait intervenir pour secourir le seul rescapé de Rozan.

Seulement c'était sans compter l'ancien Grand Pope dans ce plan et sa capacité à passer entre les mains du divin commandeur de la mort: le cosmos du Pope se manifesta soudain prés de lui et une nouvelle pluie d'étoile l'assaillie avant de se joindre les unes aux autres via des filins de cristal; Thanatos se retrouvait légèrement gêné par ce piège et plus qu'agaçait de voir que Scipion lui résistait toujours. Il l'avait sous-estimé avoua intérieurement le jeune dieu sans prêter une once d'attention au parole de celui qui pensait que ces pauvres liens allaient le retenir; peine perdu pensa Rochel avant de voir une étoile mourir devant lui dans un torrent de lumière. Pourtant ce n'était pas suffisant pour lui faire vraiment quelque chose: ses yeux brillèrent un instant avant qu'un déferlement de cosmos noir ne stop net la diffusion de cosmos du pope avant de se transformer en une pluie de plumes sombres.

"Me disperser dans les étoiles dis tu ? Tu es vraiment désespérant, Scipion. Croire que tu peux me faire quoi que ce soit ... La seul chose que tu as réussis c'est que maintenant je vais me battre sérieusement contre toi : tu viens de passer de 5 minutes de vie à 5 secondes !"

Une onde de choc dispersa la fumée et les plumes sombre en éjectant Scipion par sa violence; creusant un immense cratère sous le dieu alors que Rochel posa ses mains sur le buste de son surplis afin de le décrocher pour le jeter au sol, faisant par la même tomber lourdement ses ailes de métal derrière lui avant de révéler deux immenses ailes noirs et sa peau nue sans oublier la cicatrice qui indique l'emplacement de son coeur. Le dieu de la mort ressemblait à l'ange aux ailes noirs qui représentait Thanatos dans la mythologie; Rochel allait agir sérieusement à présent.

"1"


D'un battement d'aile; Rochel se retrouva sur Scipion et envoya son genoux droit en direction de son ventre, le pliant en deux sur le coup avant de l’expédier dans un cratère par un coup de coude avec son cosmos divin recouvrant les protections de son bras.

"2"


Le dieu de la mort empoigna son adversaire par les cheveux et le redressa face à lui avant de former une boule de cosmos surchargé de sa puissance divine contre son buste avant de l'envoyer en direction de la cascade de sang dans une explosion de cosmos noir.

"3 ! Soul Prison"


Des centaines de chaines noirs surgirent alors du sol pour entraver l'ancien bélier, le transperçant de part en part: s'accrochant a son âme avec violence avant que le Dieu de la mort ne prenne les chaines prés de lui en mains pour tirer sa victime dans sa direction.

"4"


D'un coup de poing d'une violence inimaginable; le dieu de la mort enfonça le Bélier revenant vers lui dans le sol: créant un nouveau cratère dans lequel il était à moitié ensevelie. Plus aucune retenue n'apparaissait dans les gestes de Rochel. Le dieu de la mort l'avait frappé comme s'il s'agissait de son pire ennemie... Il était temps d'en finir maintenant pensa Rochel en posant sa main sur son coeur avant d'écarter ses ailes ténébreuses tandis qu'une chaude lumière rougeâtre auréolé d'un bleue nuit sortit lentement de la cicatrice marquant son coeur. Une fois cela fait; Rochel la serra dans sa main en concentrant son cosmos divin pour agrandir cette lueur, lui donner une nouvelle forme jusqu'à ce qu'elle ne devienne une longue épée à tête de mort argenté et brillante du feu infernal de l'Enfer. Rochel venait de donner naissance de créer sa plus puissante arme.

Spoiler:
 
"5... Il est temps d'en finir, Scipion!"


L'ange de la mort prit son arme à deux mains au dessus de sa victime et l'abaissa avec fureur: inondant le cratère d'un torrent de flamme sous le hurlement de l'ancien pope.
Revenir en haut Aller en bas
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Mar 8 Nov - 17:50

Jetant toutes ses forces dans le combat, le jeune spectre du Basilic venait de décocher l'une de ses plus puissantes techniques en direction de son adversaire. Dans un timing parfait il s'était rué sur lui, avant de déployer ses ailes avec fracas un bref instant plus tard, dans le seul but de l'empêcher de répliquer...

Néanmoins, c'était sans compter sur son homologue qui lui réservait une petite surprise... En effet, sur le point d'entrer en contact, Sylphide frappa dans le vide quand le chevalier du cancer disparu subitement. Celui-ci avait profité des crevasses que le spectre venait de faire apparaître, pour se dérober de manière très habile et ainsi en réchapper indemne.

Son assaut venait donc de tomber à l'eau aussi sec, bien aidé par la fantaisie de son opposant. Éprouvant un profond désarroi de part son récent échec, il dût néanmoins, se remettre rapidement dans le bain du fait que le chevalier face à lui s'apprêtait à lui lancer son offensive.

L'expression de ne pas s'endormir sur ses lauriers prit tout son sens à cet instant, quand son antagoniste lui envoya une technique bien connue du monde des enfers... Depuis des temps immémoriaux, les chevaliers du cancer se substituaient les uns aux autres, perpétuant leurs renommée à chaque décennie...

Toutefois, contrairement à ce que l'on pouvait s'imaginer, cette notoriété provenait, non pas du fait d'appartenir au Sanctuaire, mais du fait de l'utilisation d'une technique interdite au commun des mortels et même des chevaliers de sa confrérie... Cette attaque qui n'était autre que les vagues d'Hadès, technique qui portait le nom du Seigneur de ces lieux, se dirigeait donc en direction du serviteur des ténèbres.

Vexé par la comparaison entre le nom du seigneur des enfers et de cette misérable technique, Sylphide à l'inverse de son ennemi qui avait préféré esquiver son assaut, resta immobile n'opposant que ses ailes pour arrêter les vagues d'Hadès dans leur totalité...

Par la suite, s'en étant sorti sans une égratignure à part une consommation excessive de cosmos, l'étoile céleste s'adressa alors au chevalier du Cancer:

« Ose ne serait-ce qu'une seule fois encore médire sur le nom du Seigneur Hadès, en employant une ridicule technique portant son nom et je te promets de mettre fin à tes jours plus rapidement que prévu! » Lui dit-il l'air méprisant, avant de lever son bras dans les cieux et d'ajouter quelque chose après avoir jeté un rapide coup d'oeil au combat à côté « Il semblerait que ton compagnon ne soit plus en état de combattre... Ce qui veut dire que le seigneur Thanatos va vouloir prendre ma place! Pas question de me laisser doubler, que les crocs du Basilic te déchirent par le Basilic Fang! »

lorsqu'il abaissa son bras vers son adversaire deux rayons de couleur violette sortirent de ses deux doigts et attaquèrent son adversaire, sans doute groggy par l'effet du poison qui s'était répandu dans son corps...
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Ven 11 Nov - 15:00

Scipion était probablement dans une très mauvaise passe face à la nouvelle réincarnation de Thanatos, le fou furieux Rochel. Ce dernier avait acquis un cosmos incroyablement puissant et surréaliste. Urio, un peu tête en l' air, juste après l' envoie des vagues d' Hadès, dans son propre combat face à un petit spectre pu voir l' épée de la mort frappait son nouvel ami. Celui a qui il devait " sa nouvelle liberté". Malheureusement pour le bélier noir, le saint du cancer ne pourrait pas lui venir en aide tout de suite.

Alors, il se concentra intérieurement tout en fermant les yeux lentement. Par la télépathie il insista auprès de l' ancien grand pope.

Scipion, tiens bon. Ne rentre pas dans la gueule du loup car il va te massacré en deux temps trois mouvements...résiste..

Puis, Sylphide, le spectre du Basilic le fit revenir à la réalité. Le ton de sa voix était méprisante envers le saint de l' espoir mais ce que ce petit spectre ne savait pas c' est que le cancer du sanctuaire avait déjà rencontré le seigneur Hadès lors de l' avant guerre sainte passée. Qu' il avait accepté la requête pour châtié Philéas, spectre du Balrog, dans la citée d' Airain ! Qu' Urio lui avait rendu l' arme de Philéas, son fouet, avec l' accord de sa déesse, Athéna. Maintenant, Urio souri.

Crois-tu réellement pouvoir me battre comme ça ? Tu ne fais pas le poids face à un chevalier d' or d' Athéna, spectre d' Hadès...Et Thanatos qu' il vienne mais ça m' étonnerais que sa se fasse en un claquement de doigt. Quand à toi je crois que tu va partir pour un long voyage.

Sylphide, là, tout de suite abaissa son bras et décida de prouver sa valeur à son maître en attaquant de face le chevalier d' or. Cette attaque, tout comme la précédente, était basé sur le poison et ça Urio s' en méfiait comme de la peste. Surtout au vu de son état actuel. Le poison, lent et sournois, comme paressait l' être ce spectre se concentra petit à petit vers sa cible, le chevalier d' or. L' odeur qu' il laissait respiré donnait le tournique à Urio et sa vue lui joua quelques petits tours peu agréable. Commençant à titubé de plus en plus et paressant perdre la boule l' espace de quelques secondes.....

Kyro.....homme de main de Poséidon... Sois maudit !! Je vais t' arraché la tête, sale ordure que tu es. Tu fais parti de ceux de la pire espèce et je dois t' empêcher de nuire. Alors prépare toi à mourir !!

Bien qu' il paressait croire parlait à Kyro, en fait non, s' en était tout le contraire. Le pauvre Sylphide. Il devait se poser quelques questions. Il ne connaissait pas les tragédies qu' Urio avait eu à enduré il y a quelques temps déjà. Là ses yeux devinrent globuleux prêt à sortir de leur orbite. Il continuait à tanguer férocement le saint, puis il se claqua la tête sur le sol comme pour tenté de se soulagé. La folie était de nouveau aux portes de ce pauvre chevalier d' or mais dans quel retranchement cela le pousserait ?

Son cosmos devint furieux de colère. Il balayait de gauche à droite comme une tornade dévastatrice. Le poison commençait à perdre en intensité et après s' être cogné la tête une paire de fois, Urio se releva un peu groggy en se serrant les joues.

Toi. Dit-il en pointant Sylphide.

D' une explosion de cosmos intense et rageuse, il envoya Sylphide vers le Mont Yomutsu Hirasaka, l' un des portails pour les enfers.

Essaie d' en revenir petit. Quand à moi, je vais aidé Scipion.

Normalement le spectre du Basilic n' était pas prêt d' en revenir. Ou du moins pas aussi facilement. Regardant Scipion, son aura dorée s' intensifia de plus belle.

Tiens bon !

Il s' envola vers eux et Urio frappa Rochel dans son dos à l' aide de puissants rayons cosmique afin qu' il change de "proie".

Toi...viens t' occupé de moi et on verra ce que tu prendras dans les lattes mon beau...


Urio n' était pas prêt pour subir une nouvelle perte, un nouvel ami. L'hécatombe devait s' arrêté même si pour cela il y laisserait probablement la vie.

Hrp : Sylphide, libre à toi de venir nous rejoindre mais je me voyais mal ne pas venir aidé Scipion sans rien faire^^.
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Mer 16 Nov - 22:44

    Ce parfum, cette odeur troublait ses sens les plus affûtés. Des années de captivité l'avaient affaiblis physiquement mais son cosmos brillait de plus en plus, en fait, on pouvait penser aux dernières lueurs incandescentes d'un brasier sur le point de se consumer en quelques secondes. Concentrant tout son cosmos entre ses mains, il bloqua le coup d'épée du Dieu de la Mort dans un râle de douleur. Il n'était plus rien dans cette Ere et il avait attendu une opportunité pour agir, voyant son jeune frère d'arme bondir pour lui porter assistance, il laissa exploser son cosmos pour repousser Thanatos de quelques mètres.

    Dardant son doigt vers le ciel, il regarda son frère en train de provoquer le Dieu, mais il n'était pas l'heure, non, pas encore. Ses lèvres bougèrent un instant dans le vide et des centaines de sphères phosphorescentes apparurent dans les alentours.

      " Urio, j'ai fait mon temps, j'ai mis mes dernières volontés dans le symbole des Popes, le gardien de la première maison sera le déchiffrer, ne te sacrifies pas encore ! la bataille ne fait que commencer, entends les cosmos des Dieux qui viennent de revenir dans l'empire des Ténèbres. Nous n'avons plus le temps, Adieu ! Cercles divins du Praesepe, entendez mon appel et protégez mon frère, vous les âmes qui m'avez aidé dans les moments les plus durs de ma vie, protégez votre nouveau maître comme vous m'avez servi... Hadès Circula ! "

    Les vagues bleutées emportèrent soudainement le Cancer vers un puits sombre, on pouvait sentir que le temps était venu pour tout le monde de faire face à son destin. Alors que Urio quittait ce monde, il vit douze chevaliers d'or apparaitre autour de l'ancien Grand Pope. Une voix résonna dans le silence du Sépulcre qui allait naître au pieds de cet arbre plein de vie.

      " Thanatos, reçois l'attaque ultime des douze chevaliers d'or de l'ancienne Ere, Cartago delendum est ! "

    Dans une furie de vent et de tornade, douze orbes bleutées prirent la forme du cadran solaire du sanctuaire et chaque flamme se concentra entres les mains du Bélier et explosèrent dans en créant un cratère gigantesque qui allait faire de ce lieue un monde de décrépitude pour les siècles à venir. Personne ne pouvait savoir si cette attaque ultime avait réussi, elle avait pu repousser le jeune spectre qui était éloigné du coeur de l'assaut, mais Thanatos avait la protection de l'une des Surplices les plus résistantes du monde infernal mais il ne l'avait pas, chance du condamné peut-être. Scipion posa ses deux genoux à terre, son corps devenant lentement de la cendre... Cependant, relevant la tête, il vit qu'une sphère étrange qui s'enfonçait à son tour dans le Praesepe, était-ce encore une malédiction du dieu sombre de la mort ?

Revenir en haut Aller en bas
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Sam 19 Nov - 13:32

Sa tactique venait enfin de payer! Dans sa tentative d'empoisonner son adversaire, Sylphide dû se résoudre à devoir attendre un petit peu avant de voir les effets escomptés apparaitre. Maintenant que dire, sinon que son homologue faisait peine à voir... En effet, titubant, tandis que son corps engourdi par le venin le faisait souffrir, le chevalier perdit soudainement la boule à cause du nuage qu'il venait d'inhaler...

À tel point, qu'il commença à s'adresser au spectre du basilic, en le nommant par un autre nom que le sien. Bon! Qu'il se trompe de nom passe encore, même s'il est vrai que pour cet affront, la meilleure solution aurait été de lui faire encrer dans sa tête... Mais là, le fait de le comparer à un de ces chiens de garde de Poséidon, l'agaça au plus au point et c'est avec la ferme intention de lui faire regretter ces paroles, qu'il se mit en position pour lui décocher une nouvelle technique.

Toutefois, alors qu'il était sur le point de gicler pour porter son assaut, le Saint se mit subitement à se cogner littéralement la tête contre le sol, persuadé de contrer les effets du poison par cette vaine et futile tentative. Sylphide ne put s'empêcher d'émettre un léger rire en le voyant mainte fois se taper sauvagement le visage, avant de reprendre son sérieux quand celui-ci se stoppa enfin.

Le cosmos du Cancer se mit alors à tourbillonner tout autour de lui, pour le protéger du nuage toxique de son agresseur. Reprenant peu à peu ses esprits, même s'il semblait encore convalescent, il lança tout de même sa technique en direction de Sylphide. Cette fois-ci et contrairement à précédemment, cette attaque le toucha de plein fouet, sans qu'il n'ait le temps de pouvoir brandir ses ailes afin de pouvoir se défendre...

Dès lors, le jeune spectre sentit son corps se faire happer par une force invisible, qui commença à le projeter dans les cieux. Au bout de quelques secondes et sans s'en rendre compte, il fut envoyé dans un autre lieu, à quelques encablures de la Cascade de Sang. Néanmoins, en bon spectre qu'il était, il ne lui fallut que quelques instants, pour reconnaitre cet endroit reconnaissable entre mille: le mont Yomotsu Hirasaka!

Antichambre du monde des morts, les âmes ayant commis des meurtres, étaient envoyées dans ce lieu, afin d'expier leurs péchés en se jetant dans le puits des âmes... Ainsi, arrivé en plein milieu d'un attroupement d'esprits tentant de se balancer dans les profondeurs de ces abîmes, Sylphide devint rapidement le centre d'intérêt pour la seule et bonne raison qu'il portait un surplis.

Effectivement, ce dernier à cause de son accoutrement devint rapidement la victime désignée par ces morts, persuadés d'avoir trouvé un responsable de ces lieux, qui leur permettrait de s'échapper... C'est pourquoi, ils se mirent à l'entourer de tous les côtés, avant de se ruer sur lui. Tout d'abord, acculé par cet attroupement qui lui marchait dessus, Sylphide les envoya par la suite valser en intensifiant son cosmos.

« Dégagez de là bande de larves! J'ai autre chose à faire que de m'amuser avec vous! » Balança-t-il à l'encontre des morts, pendant qu'il en frappait un par ici et un par là...

Tout à coup et alors qu'il se débattait avec ces âmes, un bruit sourd se fit entendre, accompagné d'une lueur intense, qui éblouit tout le monde des enfers. Fixant l'horizon pour voir d'où provenait cette lumière, il comprit malheureusement très vite, qu'elle émanait de la cascade. Par conséquent, inquiet pour le maitre de la mort, Sylphide termina rapidement ce qu'il avait à faire ici, avant de se lancer en direction du lieu de l'explosion.

« Pourvu qu'il ne soit rien arrivé au seigneur Thanatos... » Lança-t-il la mine inquiète, avant de dire autre chose « Et cette étrange sensation, comme si cet enfoiré de chevalier du Cancer venait soudainement de disparaitre... »
Revenir en haut Aller en bas
Yahtô


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 253
Armure : N/A

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Mar 22 Nov - 14:21

Arrow Guidecca.

    Alors, voici la Cascade de Sang. Mouais, je m'attendais à un truc un peu plus surprenant m'enfin pourquoi pas. En même temps, il faut dire qu'il m'en faut beaucoup pour m’impressionner. C'était le seul endroit des Enfers où il y avait une source de vie : Le Magnolier des Enfers. Le combat faisait rage face à moi, et Sylphide pas n'était présent... Où avait-il bien pu passer ? Je sentis aussi un autre cosmos disparaître, celui d'un chevalier d'or. Pourquoi ne m'étais-je pas réveillé plus tôt ?! Un combat contre un chevalier d'or ! Jamais de ma vie je n'aurais voulu louper ça. Car se battre contre un rang plus élevé, et gagner, c'était vraiment un de mes buts.

    Prouver que je pouvais donner beaucoup plus que ce que l'on pourrait penser de moi. Être aux cotés du Seigneur Thanatos, combattre pour lui, c'était ce que je m'étais juré. Ma vie maintenant lui étais vouée, je ne pouvait plus reculer. J'entendis alors l'adversaire du Demi-Dieu prononcer le nom d'une attaque qui ne m'avait pas l'air d'être vraiment de bon augure. Ni une ni deux, je fonçais me mettre devant Thanatos, bras écartés. Mais qu'est-ce que je faisais là ?! Je vais mourir non ? Fermant les yeux, je ne renonçais pas à protéger mon maître.

    - Mon Maître, veuillez m'excuser de mon retard, à présent je suis là, et je ne laisserais pas cet individu vous souiller, vous pouvez me croire !

    Eh, toi là-bas ! Tu crois pouvoir t'en tirer comme ça ?! Aller mange ça ! GREED THE LIFE !!!

    Les ailes de mon surplis se déployèrent alors, pendant que " l'attaque ultime des Douze Chevaliers D'Or " fonçait droit vers moi. J'envoyais un énorme rayon d'énergie pour repousser l'attaque, pendant que mes ailes pompaient la force de l'attaque de mon adversaire. J'aimais cet effet créé par cette attaque, qui pouvait être aussi défensif qu'offensif. Pomper le cosmos tout en attaquant me permettait de ne pas trop me dépenser. Il fallait être ingénieux, surtout contre un adversaire comme cela.

    - Maître, j'espère que pouvoir venir à bout de lui avec cette attaque ! Je ne vous décevrais pas !
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Mer 23 Nov - 0:39

Même pour le dieu de la mort, tout s'enchainait beaucoup trop vite pour la jeune divinité qu'il était dans ce combat de haut niveau; il allait perdre le contrôle de la situation s'il n'agissait pas immédiatement... Pourquoi fallait-il que son derniers élève s'interpose de la sorte ? Un dilemme se dessinait rapidement autour de lui: d'un coté Urio, son prisonnier était en train de s'échapper des Enfers par l'une des arcanes les plus anciennes du Cancer,de l'autre il y avait Agito de la Harpie qui s'interposait entre son dieu et maitre contre une autre arcane pour la première fois inconnu du commandeur de la mort; son adversaire avait attiré ses camarades tombé de l'ancienne Guerre Sainte pour déchainer leurs plus puissantes techniques contre lui... Si Agito ne mourrait pas par l'attaque de Scipion: je le tuerais moi même rugit intérieurement le dieu de la mort en déployant ses immenses ailes de jais, une sombre énergie recouvrant son épée d'argent d'arcs cosmiques sombres...

Quelques instant auparavant...


"Tu résistes ? Cela ne durera pas !!!"

D'une impulsion de cosmos le dieu fit d'avantage pression sur son épée alors que celle-ci pénétra l'étoile de cosmos qu'avait créer Scipion de ses dernières forces pour contrer sa lame mortel: créant alors une friction entre les flammes du dieu de la mort et la lumiere de l'ancien Pope. Une friction si intense que le dieu s'y concentra de toutes ses forces pour réussir à planter son épée dans le poitrail de son ennemi. Cependant le dieu guerrier aurait du rester attentif à ceux qui l'entourait; il aurait ainsi parer sans aucune difficulté les jets de lumières qui le frappant de dos, le déstabilisèrent un instant. Un instant bien plus que suffisant pour retourner le bras de fer de cosmos en la défaveur de Rochel qui fut alors expulsé en direction d'Urio de quelque mètre; traçant un sillon dans le sol sous ses pas.

"Mécréant..."


Grognât-il avant de se retourner en direction d'Urio: un air terrible sur le visage comme celui qui masqua son visage lors du dernière affrontement du Griffon avec le Cancer. Ses ailes sombres et son épée d'argent à tête de mort donnait l'impression de voir le vraie dieu de la mort réincarné dans sa forme la plus mortel et non son âme incarnée dans le corps d'un ancien juge du Griffon. Rochel avait-il depuis toujours la puissance d'un dieu ? Sa première résurrection lui en avait donné une partie de cette puissance mais nul n'aurait imaginé que le juge au cheveux d'argent n'atteigne le panthéon divin.

La colère alimenta le cosmos du dieu de la mort; celui-ci ne faisait plus attention au Grand Pope et ne s'était pas interrogé sur la disparition du cosmos de Sylphide. Les yeux du dieu ressemblaient au tranchant de son épée à tête de mort luisante d'un feu noir prêt à dévorer ce qui restait de l'âme de son ancienne victime; il ne faisait plus attention à Scipion qu'il ne considérait même plus comme une menace: c'est avec une bouffé de suffisance qu'il se dirigea inéluctablement vers le chevalier d'or du Cancer.

"Ton séjour dans le Colisée ne t'as pas apprit que tu ne pouvais strictement rien contre moi ? Je vais me faire le plaisir de t'arracher pince par pince, patte par patte avec lenteur jusqu’à t'arracher la tête !"


Prêt à fondre sur lui pour lui faire gouter son arme, le dieu se stoppa à l'instant où il sentit le cosmos de Scipion se remettre à bruler. De sa voix naquirent plusieurs flammes bleutées qui emportèrent Urio vers un puits sombre, un portail connue sous le nom du Praesepe qui était la porte du Cancer pour atteindre le royaume des morts... Les yeux de Rochel s'éccarquillérent quand une moue de fureur se posa sur son visage: il n'était pas question qu'Urio s'échappe et rapporte des informations à ses frères; aux autres chevaliers d'Athéna. Cela lui était inadmissible... Nul ne pouvait contrecarrer la volonté divine qu'était la sienne: le dieu de la mort tendit sa main en direction d'Urio pour rattraper son âme. Puis ce fut la stupeur qui remplaça la colère sur son visage quand il ne put saisir l'âme du Cancer... Aucune âme morte ne pouvait s'échapper de l'Enfer pensa Rochel avant de se tourner vers Scipion en comprenant enfin ce qu'il se passait.

"Maudit... Alors comme ça, tu lui as donné ta vie ? Tu l'as durement gagné en Enfer et tu lui en fais don... Sois Maudit, Scipion !Soit maudit !!!"

Cependant maintenant qu'il était redevenu vivant, il n'avait plus qu'a le tuer pour contrarier son retour. Cela lui serait si facile de lui prendre cette vie... C'était cependant sans compter sur l'ancien Grand Pope qui révéla alors une arcane des plus incroyables; allant jusqu’à briser les lois des dieux de l'Enfer pour faire apparaitre douze anciens chevaliers prêt à lancer leurs plus terribles arcanes sur le dieu de la mort; bientôt rejoins par son disciple qui voulût le protéger de cette arcane en servant de bouclier... Tout s'enchainait beaucoup trop vite pour le dieu d'argent.

Maintenant...


Rochel avait le choix entre laisser mourir Agito pour venir à bout d'Urio et régler ensuite son compte à ce Grand Pope de malheur... D'un coté il ne pouvait laisser partir Urio mais de l'autre il ne pouvait sacrifier l'un des spectres restant de l'armée d’Hadès... Beaucoup trop ont disparue ragea le dieu de la mort en lançant son épée auréolé de son cosmos dans la direction d'Urio tel une sphére de puissance lancé à la vitesse de la lumiere. Une fois cela fait: le cosmos du dieu de la mort augmenta incroyablement autour de lui tandis que l'attaque des anciens chevaliers d'ors de l’ère précédente fondirent vers eux toutefois ralentit par l'attaque d'Agito.

"Sombre idiot ! Disperse toi dans le néant et disparait à jamais !!!''


Une énergie démentielle apparu au dessus des mains du dieu de la mort, celui-ci l'abbatit dans une déferlante de cosmos divin.

"TERRIBLE PROVIDENCE!!!"


La puissance du dieu de la mort annihila toutes opposition à des kilomètres de l'endroit où ce tenait l'ancien Grand Pope maintenant perdu à jamais sans espoir de retour du néant éternel...

Rochel résorba l'afflux massif de cosmos dans l'air et se dirigea d'un pas lent vers un éclat d'argent non loin de l'endroit où disparue Urio avec un sourire mauvais sur le visage. Sourire qui s’agrandissait alors qu'il récupéra son épée tout en inspectant la lame couverte de sang: il manquait une infime portion de métal sur le plat de sa claymore... Une écharde de métal sombre avait disparu...
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Ven 25 Nov - 23:49

Réellement ahurissant ! C' était comme si Urio devait laisser mourir Scipion sans même devoir lever le petit doigt pour l' aidait. L' ancien Grand Pope était clair et précis, le cancer devait ramener à Shion, le chevalier d' or du bélier actuel, l' artefact quasi divin à ses yeux et ainsi ce dernier pourrait le déchiffrer pour pouvoir aidait Athéna et ses chevaliers sacrés.

Nooooooonnnnnn .......paaaasssss.....mmaaaiiiinnnttteeennnaaannntt... SCIPION...

Des vagues d' une couleur bleues clairs, tel un océan bienveillant, enveloppèrent le saint de l' espoir. Désormais, c' était une sensation étrange qui parcourez son âme comme si un apaisement totale lui était donner. Alors qu' il partait sans le vouloir, Urio pu voir la vrai puissance de cet ancien chevalier sacré. C' était irréel. L' attaque des chevaliers d' or des temps anciens allait anéantir ce pauvre demi-dieu de pacotille. Après tout, comment pourrait-il s' en sortir indemne celui-là ? Impensable...Un autre spectre intervint, puis Thanatos fou de colère prit son épée gigantesque, complètement démesurée et attaqua Urio, son vieil ami...lol... A une seconde prêt le chevalier d' or aurait plus s' en sortir indemne mais non, encore et encore cette poisse qui lui faisait office était la. Au contact de cette lame de cosmos un effet douloureux se produisis.

Dans un râle de souffrance intense, le saint de l' espoir hurla et disparu de la surface de combat pour réapparaître au mont Yomutsu. Aussi étrange qu' il puisse y paraître une autre cicatrice fit une apparition sur son corps, non loin de celle laissait par Philéas et son fouet du jugement.

Merci Scipion.... pensa Urio en tenant fermement cet objet de valeur inestimable.

Maintenant, il devait rentrer à la maison et il avait une certaine appréhension. Celle de savoir comment ses frères d' armes prendraient son retour en terre sainte ? Et Asmita, le chevalier d' or de la vierge, lui qui grâce à son neuvième sens était venu en terre maudite pour le résonner.


Arrow Temple du cancer


Revenir en haut Aller en bas
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Ven 2 Déc - 22:12

Décidément, notre jeune spectre accumulait les échecs les uns après les autres, sans pouvoir rien y faire. Une personne de plus venait de lui échapper et ce n'était certainement pas en râlant et en gesticulant dans tous les sens sur le chemin du retour, que les choses s'amélioreraient. Non! malheureusement pour lui, il semblait que les Dieux et particulièrement celui pour lequel il combattait à l'heure actuel, l'avait pitoyablement abandonné à son misérable sort!

Lui qui depuis le début de sa renaissance en tant que spectre au sein du royaume des morts, s'était efforcé de répandre son message au-delà des frontières, tout ce qu'il obtenait en retour, c'était l'indifférence la plus totale et le goût amère de la défaite... Après Mashia, la Sainte du Lotus, c'était maintenant Urio chevalier du Cancer qui venait de bafouer son honneur, ou plutôt celui du seigneur des enfers, étant donné que la défaite revenait à discréditer toute la confiance qu'il avait mise à l'égard du Basilic!

Pourtant, à en juger la situation, ce chevalier ne venait que de s'échapper, à l'inverse de Mashia qui l'avait ouvertement et honteusement humilié! Mais bon! Borné et têtu comme une mule, selon lui la faute était d'autant plus grave, pour l'unique et bonne raison qu'il ne s'était même pas interposé pour l'en empêcher... Pour autant, il aurait pu faire comme la plupart des autres personnes, en se retranchant derrière l'incompétence de ses coéquipiers, tout en mettant son échec sur le compte de son inexpérience. Néanmoins, c'était mal le connaitre et bien qu'il s'évertuait à crier à tue-tête que les dieux l'oubliaient un peu trop souvent ces temps-ci, il en assumerait les conséquences, malgré le fait qu'au premier abord, il semblait que le poids de ces responsabilités s'avérait un peu trop lourd à porter pour une seule personne...

Toutefois, il faut bien l'avouer, le chemin de retour fut bien plus pénible qu'il n'y paraissait... Bien qu'il se devait de ne rien laisser paraitre, Sylphide se posa tout un tas questions, qui malencontreusement ne trouvèrent aucunes réponses valables... Et pour couronner le tout, la moindre tentative de se remémorer l'affrontement, devenait rapidement une scène pitoyable, la rage et la honte le gagnant à chaque vision de ce chevalier d'Athèna! Il venait clairement de péter un câble et il l'aurait sans doute fait plus longtemps encore, s'il ne s'était pas rappelé furtivement entre deux insultes à l'égard d'Urio, qu'il devait se rendre au plus vite auprès du seigneur Thanatos!

Déployant ses ailes avec beaucoup plus de vigueur qu'il ne le faisait jusqu'à présent, il traversa rapidement le reste du chemin à parcourir en quelques minutes tout au plus. Néanmoins et alors qu'il s'apprêtait à enfin arriver sur les lieux du combat, comme ce fut le cas auparavant avec le flot de lumière qui était soudainement apparu, une intense lumière jaillit à l'horizon, avant de laisser entrevoir un gigantesque dôme, constitué d'un cosmos qui l'était bien plus encore. Dès lors, bien qu'il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait d'une attaque provenant du maître de la mort, Sylphide intensifia sa vitesse de croisière, tout en esquissant un grand sourire qui trahissait son angoisse d'antan!

« Il semblerait qu'il n'y est pas allé de main morte cette fois-ci! »

Se posant enfin sur le sol ou du moins ce qu'il en restait, le paysage venait de se métamorphoser de manière assez prononcée. En effet, tout avait été détruit en l'espace de quelques minutes et bien qu'il venait tout juste de revenir, il n'en restait pas pour autant étranger à ce désastre! Du sol zébré avec ses monstrueuses failles à cause des innombrables déferlements de cosmos, jusqu'à la cascade elle-même qui en avait pris un coup avec les attaques des chevaliers et plus particulièrement la dernière, le lieu ne ressemblait plus à rien! Entre Chaos et désert apocalyptique, Sylphide se dirigea donc en direction du principal fautif.

« Veuillez m'excuser seigneur! J'ai été retardé par des âmes qui ne voulaient pas lâcher le morceau... »

C'est alors qu'il se mit à chercher du regard tout autour de lui la dépouille de l'ancien chevalier du Bélier. Mais à vrai dire entre le paysage qui ne ressemblait plus à rien et le sol calciné qui plus est, rien ne pouvait laisser envisager qu'il s'agissait d'un corps ou d'autre chose. De ce fait et en raison de la difficulté de la tâche, il se rabattît sur autre chose et essaya de ressentir le cosmos de ce dernier, mais pas une seule émanation venant de lui... Par conséquent, cela ne pouvait signifier qu'une seule chose: il était bel et bien mort!

Son regard se porta alors sur la lame du dieu qui était particulièrement belle et scintillante. Mais en réalité, outre son aspect c'est bien quelque chose d'autre qui avait attiré son intention la concernant. En effet, la lame bien que sublime n'en restait pas moins souillée par un liquide rougeâtre et surtout ébréchée. Bien qu'il aurait voulu en savoir un peu plus à ce sujet, s'il s'abstint néanmoins de poser la question par peur de représailles... Baissant de nouveau la tête comme il l'avait fait auparavant au Giudecca, avant de mettre un genou à terre et d'hésiter comme par le passé à se mettre à parler. Un silence s'installa et après mure réflexion, durant lequel il pesa le pour et le contre des prochaines paroles qu'il allait prononcer, il se mit à prendre parole:

« Seigneur... J'ai une nouvelle fois échoué... » Dit-il avant de relever la tête et de fixer son interlocuteur « Par ma faute, une ennemi vient de s'échapper... Si je n'avais pas été aussi faible, cela se serait passé autrement! Par conséquent, je suis prêt à recevoir la punition que vous jugerez adéquate afin d'expier mes péchés! » Lui-dit-il avant de s'incliner une énième fois...
Revenir en haut Aller en bas
Yahtô


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 253
Armure : N/A

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Sam 10 Déc - 20:33

    Tout est bien qui fini bien, ou presque. Scipion était mort, mais le chevalier d'or avait pris la fuite. Si seulement l'autre spectre ne s'était pas fait avoir... Enfin, pas le temps d'en vouloir à mes camarades, après tout, eux aussi œuvrent pour la cause d'Hadès. De plus, j'ai un mauvais pressentiment... Comme si j'allais bientôt devoir me battre. Je sentais l'adrénaline monter, quand Sylphide revint. Il se mit à genoux face au Maître de la Mort et s'excusa de son erreur, il réclamait un châtiment. À mon humble avis, - et si mon intuition n'était pas mauvaise - Thanatos ne le punira pas et voudra partir voir la source de tout cela. Qui sait ? Peut-être un inconscient tenterait-il de pénétrer en cette terre Sacrée... Ou alors, une nouvelle Guerre Sainte débutait... Si cette dernière solution était la bonne, je suivrai mon Maître. Il voudra sûrement mettre fin lui-même à cette guerre, alors je serai avec lui pour éviter que des ennemis nous bloque le passage, je les balayerai tous ! Mais... Ne nous emballons pas trop. Peut-être devrais-je lui en faire part ? Je mis un genou à terre.

    - Seigneur... Veuillez m'excuser de vous interrompre dans votre réflexion, mais j'ai un mauvais pressentiment. J'ai l'impression que l'heure du combat est proche. Je ne saurais vous dire par quelle force je le ressens, mais l'adrénaline monte en moi. Mon Maître... Est-ce que je vois juste, ou suis-je dans l'erreur ? Si jamais j'avais raison, je souhaiterais vous escorter. Je vous ai donné ma vie, alors sachez qu'à présent je serai toujours à vos cotés, tant que vous ne me donnez pas l'ordre de partir. Je le répète, ma vie vous appartient désormais.

    J'avais tellement envie de combat. Je n'avais jamais ressenti cela auparavant. Je pouvais presque sentir l'odeur du sang... À moins que ce soit celle de la cascade... Enfin, peut m'importe ! J'avais besoin de me battre, de me défouler... Le combat, je n'en avais mené qu'un. Celui contre Valentine, mais maintenant que j'ai mon Surplis, et les pouvoirs du Spectre, qui sait quelle force j'ai ? De plus, contre Thanatos, c'était un combat mental et puis... Je ne peux pas évaluer ma force face à un Dieu. Quant à la Guerre Sainte, je ne l'ai jamais connue. Mais je sais que la volonté qui m'anime est de défendre Hadès, et mon Maître. Alors même si je n'ai pas forcément beaucoup d'expérience, je ferai tout mon possible pour qu'ils soient fier de moi, c'est tout ce qui m'importe.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Lun 12 Déc - 20:49

~> La Porte des Enfers

Provenant de la Porte des Enfers, quatre cosmos venaient de faire leur apparition au sein même de ce lieu de perdition: la Cascade de Sang. L'un d'eux écrasait de par sa puissance les trois autres, révélant une aura toute aussi intense que celle du Dieu des Morts qui se trouvait déjà présent: Rochel. Petit à petit, le pouvoir de l'Impératrice Infernale disparaissait, tandis qu'elle avancé avec la grâce qui est sienne en direction de celui qu'elle considérait comme son lieutenant.

Près de lui se trouvaient deux spectres qu'elle n'avait pas encore eut la chance de rencontrer. Sûrement s'étaient-ils éveillés en son absence, elle ne voyait que cela comme explication. Elle n'eut toutefois aucun mal à reconnaître les surplis que tout deux revêtaient: la Harpie et le Basilic. Ce dernier semblait un afficher un air quelque peu déçu, tandis que les propos de la Harpie captèrent son attention. Une petite mise au point semblait s'avérer nécessaire. La voix chaude et harmonieuse de la déesse des Enfers perça ce silence.

"- Votre allégeance à l'égard de Rochel est tout à fait noble, mais je me dois de vous rappeler un point cependant. Le Surplis que vous portez est l’œuvre de mon bien aimé Epoux, et en l'occurrence votre Seigneur: Hadès. C'est à lui que votre vie est dévouée, et en son absence, à moi."

Elle vint se placer face à la Harpie, prenant délicatement le menton de celui-ci entre ses doigts pour le forcer à la regarder, ses iris émeraudes s'ancrant aux siennes.

"- Que votre allégeance dévie, et votre Surplis vous quittera sur le champ."

Avec douceur, les doigts fins effleurèrent la joue du Spectre avant de rompre le contact, tandis que l'Olympienne se retournait pour reporter toute son attention sur Rochel.

* Il est en sûreté à la Giudecca. Je te remercie pour le travail que tu as effectué en mon absence. Il est on ne peut plus temps de réunir les troupes. Néanmoins pour libérer Hadès du sceau de Père, nous devons obtenir le pouvoir du Dieu des Dieux: le Foudre, qui se trouve être en possession d'Athéna. Ce qui ne peut signifier qu'une chose: le début de la Guerre Sainte.*

Ce message n'avait été destiné qu'au Dieu de la Mort. Perséphone, par ce biais, indiquait à ce dernier que les Enfers étaient les détenteurs de l'urne sacrée renfermant le Divin Zeus. Il était à présent temps de réunir en ce lieu les troupes infernales. Aussi le sombre cosmos de la déesse s'intensifia-t-il tandis qu'elle se retournait pour observer les membres de son armée déjà présents. C'est par un message télépathique que cette dernière s'adressa à eux.

* Mes chers Spectres, moi, Perséphone, Impératrice du Royaume Infernal et Régente de de ce dernier en l'absence de son Seigneur et Maître, vous somme de vous présenter à la Cascade de Sang, séance tenante afin d'y recevoir vos ordres de Guerre.*
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Mar 13 Déc - 18:16

Urio s'était échappé... Ce maudit Saint venait de lui glisser entre les doigts... Et plus inadmissible encore; ce maudit crabe avait emporté avec lui un rosaire que le dieu de la mort reconnaitrait entre mille et les informations sur les Enfers ainsi que son organisation qui pourrait se révéler cruciale dans la Guerre Sainte a venir !!! Resserrant la poignée de son arme gigantesque le dieu aux cheveux d'argent expira son mécontentement à l'échec de cette action qui s'est soldé sur la disparition d'un des chevaliers d’Athéna retenu ici. Rochel planta son épée au sol dans un accès de colère suivi d'une immense déflagration de son cosmos divin dans toutes la zone sans faire attention à ceux qui avaient le malheurs de l'approcher: Une titanesque impulsion fit que sol se mit à trembler alors que la cascade rougeatre coulant depuis des millénaires dans le Mekkai s'ébranla un instant sous sa simple fureur divine.

Une fois sa fureur soulagé: Rochel expira longuement afin de retrouver son calme; faisant dés lors disparaitre son immense claymore d'argent alors que le surplis du commandeur de mort se reformait sur lui avec lenteur. Peu à peu le jeune dieu se fit recouvrir de plaque d'armure aussi sombre que les ténèbres les plus noires du royaume infernal. Recouvrant alors complétement son statue de dieu des Enfers pour délaisser celui du guerrier aux ailes sombres qu'il était réellement. Se ressaisissant enfin; le dieu de la mort put sentir le cosmos en approche de sa position et de celle de son derniers disciple avant de faire un repérage complet des Enfers. Fermant alors les yeux, Rochel put localiser chacun des spectres présents et laissa apparaitre un sourire au coin de sa bouche en sentant que ses instructions avaient été remplis. Mieux encore il ressentait que certain; pour ne pas dire certaine, venait d’acquérir quelque chose de non négligeable pour la bataille a venir.

Finissant par ouvrir les yeux en sentant l'approche du basilic. Rochel posa son regard sombre sur celui qui aurait du être là alors qu'ils affrontaient seul les deux chevaliers d'or avant que son élève ne le rejoigne. Malgré la dureté de son expression le dieu de la mort se retenait intérieurement de faire porter l'échec de ce qu'il venait de se passer: après tout il n'en était pas responsable.

"Certe Sylphide, que si tu n'avais pas été aussi amoindri par ton précédent combat, le chevalier du Cancer n'aurait pas pu s'échapper... Seulement je n'ai pas le temps de te punir pour cela et je ne le ferais pas du tout ! Maintenant que le Cancer nous a échappé il y'a beaucoup plus grave en ce moment même."


Le dieu posa ensuite son regard sur son élève à ses cotés, écoutant sa prophétie en se demandant comment celui-ci pouvait-il doué de prescience ?

"Tu suivras mes pas si tel est ma volonté ou celle de notre Reine, Agito de la Harpie... Seulement je pense pouvoir t'affirmer sans me tromper que cela sera le cas..."


Soudain un cosmos titanesque déforma la réalité devant le dieu de la mort; cosmos que le dieu Rochel reconnut entre mille vue que c'est celui la même qui baigna son âme dans sa puissance pour lui redonner vie à la précédente GS. Celle-ci observa son élève un instant avant d'ouvrir la bouche sur des paroles beaucoup trop vraie pour essayer de se défendre.
L'ancien juge du Griffon s'agenouilla alors en prenant son casque entre les mains, le posant à ses cotés avant de demander la parole d'un regard qui capta l'attention de la reine des Enfers.

"Ma Reine... Je vous prie de l'excuser: il n'est encore qu'un nouveau née parmi les spectres et j'ai décidé de me charger de son apprentissage. Ce sont les frasques d'un enfant; je vous demande humblement de les considérer comme tel ma Reine..."


Le dieu de la mort leva doucement les yeux en entendant les pensées de sa Reine: ainsi la Guerre Sainte venait de démarrer ? Qu'il en soit ainsi pensa le dieu d'argent tandis qu'il écouta les paroles de la divine reine quand elle lui expliqua sans un mot direct ce qu'elle avait fait de Zeus le tout puissant.

Puis soudain: un autre message arriva jusqu’à lui; seulement celui là traversa l'hyperdimension pour l'atteindre comme une bouteille jeté à la mer avec l’espoir de trouver son destinataire. Rochel se redressa alors que la reine des Enfers envoya un grand appel de rassemblement qui résonna dans tous l'Enfer.

"Ma reine... Je ne peux rester ici: Un chevalier d'Athéna s'est échappé avec l'arme capable de sceller les spectres d'Hadés. Il s'est enfui devant moi avec l'aide d'un ancien grand Pope maintenant anéanti... Par ma faute les Enfers sont vulnérables ! Je n'ai pas le droit de rester plus longtemps ici: je dois porter le combat à la surface !!! Si nos ennemies sont au courant de nos plans il faut une initiative a laquelle ils ne s'attende pas... C'est à moi de la saisir... "

Rochel prenait alors la responsabilité de ce qu'il eu lieu sur ses épaules... Une opportunité venait d'apparaitre et il ne pouvait la laisser passer: ne dit-on pas que la meilleurs défense est l'attaque ? Ce n'est pas en restant passif que le dieu servira les Enfers et sa reine. Rochel a juré de la protéger... De tous les protéger... Il n'y avait pour cela qu'un moyen de le faire. Brulant son cosmos divin, le dieu sombre s’adressa à tous.

*Spectre d'Hadés ! Moi Thanatos, Moi l'ancien juge du Griffon et protecteur du Mekkai ainsi que de sa Reine ! Je vous ordonne de protéger notre Reine ! Les prochaines heures seront dur, nous devons nous préparer à tous... Réjouissez vous alors que le cœur de nos adversaires saigne ! La Guerre Sainte est maintenant déclaré !!! Répondrez vous présent, spectre de l'empereur des ténèbres ?*

L'hyperdimension s'ouvrit soudainement dérriere lui, l'avalant progressivement alors que le dieu de la mort adressa un dernier message à seulement trois spectres présent en Enfers.

*Je vous confie notre Reine... Soyez fort pour notre maitre...*


L'immense forme de Rochel disparut alors soudainement dans l'hyperdimension: maintenant la Guerre Sainte allait compter sur un nouvel acteur.

Arrow Sanctuaire sous marin: Entrée du Sanctuaire

Citation :

Le dernier message concerne Sven, Agito et Lydia. S'il y'a des questions ma boite à MP est ouverte
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Jeu 15 Déc - 19:07

==> La Porte des Enfers

A la grande joie de la rousse Vampire, le grand maître de la Perversité, préféré des Marinas et surtout de leur reine, venait d'accepter avec enthousiasme son présent. Lydia ne put s'empêcher de lui rendre le semblant de sourire qu'il lui avait adressé. Elle qui avait même un instant craint de la le voir tenter d'engloutir sa petite compagne comme il avait déjà tenté de le faire avec l'une de ses semblables.

Cela semblait ne plus être d'actualité. Il semblait même apprécier cette petite bête qu'il alla jusqu'à cajoler avec une certaine douceuer avant de la glisser bien à l'abri sous son surplis.

Tel un trésor précieux... S'amusa la somptueuse Etoile avant d'enchaîner, retenant à grand peine une brusque envie de rire. Tu ne pouvais trouver mieux Raimï que de la mettre en contact direct avec ta peau. Tu n'auras vraiment aucun soucis à te faire, elle y sera très bien. Elle te mordillera juste un peu la peau mais rien de bien méchant. Juste un léger picotement. A toi de ne pas la laisser mettre ses crocs n'importe où...

Puis, tandis que la puissance aura de Perséphone l'envelopper, elle glissa un dernier ordre à ses compagnes, en envoyant une directement en surface, ainsi qu'à l'armée des âmes présentes tout en s'assurant de la présence de Lucky à ses côtés.

Un regard rassuré en la sentant se poser sur son épaule, s'accrochant délicatement à sa lourde chevelure de feu.

Puis, elle jeta un dernier regard aux deux fleuves ainsi qu'à la barque de Charon devenue inutilisable. Un éblouissement noir et ses yeux se rouvrirent sur la Cascade de sang.

Le bruit de la chute, l'odeur intense du précieux liquide s'écoulant en une immense cascade écarlate. Un paysage magnifique qu'elle pourrait apprécier que pour cette seule beauté. Jamais la Chasseresse des Enfers n'irait s'abreuver dans cette source. Une telle chose ne lui plaisait guère pas plus que l'idée de s'y baigner.

Puis, il y avait ce cosmos plus que connu qui s'y trouvait ainsi que celui de deux spectres nouvellement éveillés. La sublime rousse aux yeux de rubis se réjouit de retrouver deux nouveaux frères d'armes même s'ils avaient réussi à irriter la divine Coré.

Elle voulut se tourner vers Rochel pour lui faire enfin part de ce qu'elle venait de vivre mais le dieu de la mort s'effaça presque aussitpot en lui demandant de prendre bien soin de leur reine.

" Sur ma vie et ma non-vie, seigneur Rochel, je vous le promets... "

Eut-elle tout juste le temps de lui répondre tandis qu'une larme de sang pointait à ses paupières.

Puis, reprenant un visage impassible, elle se retourna vers la rose des Enfers avant de lui ouvrir sa pensée pour que Perséphone puisse y lire à son gré.

" Ma reine, j'attends vos ordres mais il est une chose que je dois vous révéler. " Son poings se serra à cette seule idée tandis qu'elle se tenait agenouillée, casque au poing devant Perséphone. " Quelque chose que je ne peux encore nommer est venu perturber mon âme et ma mémoire et j'ai besoin de l'aide du seigneur Rochel pour m'aider à y voir plus clair. Le lien de sang que je partage avec lui me donne une capacité dont nul ne peut imaginer l'importance. Au travers des liens de sang et du baiser des Vampires, le flux des souvenirs peut s'inverser et c'est ma propre mémoire ainsi que l'ensemble des sensations que j'ai pu connaître qui déferlera dans la mémoire de Rochel...

Lui aussi est concerné, déesse Perséphone. Ordonnez et j'obéirai. Quelle que soit votre décision, je la respecterai et l'exécuterai. Vous êtes ma reine et je veux le meilleur pour vous "


A ces derniers mots, elle se tut, baissant de nouveau la tête. L'urgence se faisait sentir et la jeune femme craignait de ne plus pouvoir transmettre ses souvenirs à Rochel. Ou plutôt de ne plus pouvoir les lui faire partager à temps.

Spoiler:
 

[HRP : Ma chauve-souris est partie rejoindre Bardamu à la surface pour l'informer de la sortie de son père des Enfers et lui indiquer le lieu où il se trouve.]


Dernière édition par Lydia le Jeu 22 Déc - 17:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   Jeu 15 Déc - 22:58


Arrow Plus de ponts et plus de Charon sur le Styx et l'Achéron !!! ( Entrée des Enfers )


Un léger flash, et l'instant d'après un tout nouveau paysage sans aucun doute fascinant se dévoila devant mes yeux : une immense cascade où s'écoulait le précieux fluide vital. D'un regard en coin, j'observai brièvement Lydia qui aurait pu considérer cet endroit comme un garde manger géant. Pourtant, cela ne sembla pas être le cas. Quant à moi, je ne parvins pas à trouver l'endroit intéressant. La seule chose qui retint mon attention était que nous étions trop nombreux ici à mon goût.

Fort heureusement, une nouvelle attraction vint occuper temporairement mon esprit : Agito, le doux agneau, avait encore une fois utilisé les mauvais mots, au mauvais moment. Serait ce par hasard l'histoire de sa vie ? pensai-je avec cynisme, amusé par sa naïveté. La Reine, en revanche, ne fut pas du tout amusée et lui fit aussitôt comprendre où devait aller son allégeance. Heureusement, le seigneur Thanatos se donna la peine de sauvegarder son nouvel esclave de la colère de Perséphone.

Une fois lassé par ce spectacle, mon regard balaya les lieux : les visages curieux étaient nombreux. Les nouveaux spectres et les anciens ne se connaissaient pas et s'observaient, plutôt avec bienveillance, ce qui, m'étonna une nouvelle fois. Ne me sentant pas vraiment concerné, c'est à l'écart de quelques mètres que je m'adossai à un rocher, bras croisés, affichant un air détaché. Je le savais, dans quelques secondes, Perséphone où Thanatos me donneraient mes ordres d'assignation pour le début de la Guerre Sainte. Mon regard se posa à nouveau sur Lydia qui semblait vraiment vouer une confiance sans bornes à ses leaders, à en juger par sa façon de leur répondre. En cet instant, je me sentis incapable de faire de même. Après tout, n'étais je pas ici par la force des choses ? Parce que nous avions des intérêts communs et rien d'autre ? Je n'étais pas l'un des leurs ! J'étais en vie, et je ne tenais pas à perdre cette vie ! Une fois ma vengeance accomplie, cette cohabitation malsaine prendrait fin, d'une façon ou d'une autre.

Et pourtant... Pourquoi avais-je l'impression que cet endroit pourrait être le seul où je pourrais trouver la paix intérieure ? Des sentiments contradictoires naissaient en moi, allant même jusqu'à ébranler mes convictions les plus puissantes. Etais ce l'oeuvre de mon hôte indésirable, qui conscient qu'il ne pourrait pas s'emparer de mon corps par la force changeait d'angle d'attaque ? Impossible à déterminer...

Chassant soudain toutes ces idées de mon esprit, je me ressaisis rapidement, observant Thanatos disparaître après un petit discours d'entrée en guerre. Il n'avait rien d'original, mais il avait le mérite d'ouvrir officiellement les hostilités en ce qui nous concernait, et c'était bien le principal. Sur quoi, le Dieu de la Mort disparut. Une nouvelle fois, mes yeux se portèrent sur la Cascade sanglante, et plus particulièrement sur le liquide écarlate. Oui, le sang allait bientôt couler. Il allait couler à flots, personne ne m'arrêterait dans ma vengeance. Non, personne...



Dernière édition par Inferno le Mer 28 Déc - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Fuite du Colisée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fuite du Colisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Cascade de Sang-