RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Enrôler les âmes en peine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Enrôler les âmes en peine   Mer 14 Déc - 9:33

Arrow Les 3 Vallées: Le lac des violents

Je m’approchai petit à petit de cette fameuse vallée des Amoureux, une prison parmi tant d'autre des Enfers. Cependant celle-ci était un peu plus spéciale, comme son nom l'indique, dans cette partie des Enfers se trouvent des hommes et des femmes ayant péchés par amour. Dire que si je n'étais pas devenu un spectre je serais probablement entrain de croupir ici à hurler de douleur.

Des puissantes bourrasques me firent comprendre que je n'étais pas très loin de mon objectif. Et pendant que moi je me dirigeais vers cette zone, Ivictus et Phantasos avaient déjà fait leur part du travail, en même temps tous deux peuvent se déplacer par des moyens plus rapide, moi, je dois me contenter de mes jambes. Enfin, bref, le moment n'est pas à cela.

J'étais enfin devant l'entrée de ce qui semblait être la première prison des Enfers. Et trois gardes se présentèrent devant ces portes. Il ne fallait pas longtemps pour me reconnaître, car parmi ces trois soldats infernaux deux d’entre-eux ont eu la vie sauve grâce à mon intervention. Ils se mirent au garde à vous un peu à la manière des soldats de la couronne d'Angleterre et attendirent mes ordres.

Cela va vous paraitre étrange, mais, je vous demande de libérer les prisonniers de cette vallée et de les armer. Cet ordre vient du seigneur Thanatos et non de moi.


Ils furent fort surpris sur le coup, mais, dès qu'il entendirent le nom du Dieu de la mort ils ne discutèrent pas les ordres. Ils m'ouvrirent le passage et derrière celle-ci une vallée presque quelconque se présenta devant moi. Hormis le fait qu'il n'y ait pas le moindre végétation et que cette endroit soit pleine d'âmes errantes, c'est plutôt beau.

Prisonniers et âmes en plein tourments, je vous pris de m'écouter!
Aussitôt, l'attention des prisonniers se tournèrent vers moi et les vents assourdissant de tout à l'heure se stoppèrent subitement. Si je suis ici c'est pour vous faire une proposition. Notre Royaume est en manque de personnel, je ne vous le cache pas, nous avons donc besoin de soldat pour défendre nos rang. Si vous accomplissez votre devoir le seigneur Thanatos et Dame Perséphone également vous accorderont la chance de rejoindre nos rang pour toujours et ainsi vous libérer de cette éternité de douleur.

Le silence des lieux laissa lace à des cries de joies. Toutes ces âmes semblaient être d'accord avec ma proposition et se portaient tous volontaires pour se battre au nom des Enfers. A présent, maintenant que mon rôle ici est terminé, je vais laisser les gardes s'occuper du reste.

Brusquement, un puissant cosmos et une voix à la fois douce et forte stoppèrent ma progression. Dame Perséphone venait de s'adresser à tous les spectres par message télépathique, nous demandant de nous rendre immédiatement à la cascade de sang.

Quel curieux hasard.
Me suis-je dis en souriant. Je devais justement me rendre là-bas pour faire mes réserves de sang afin de fabriques mes potions. Je ferais donc d'une pierre deux coups.

Sans plus tarder, je pris la direction de la cascade de sang, celle-ci était plutôt loi, mais, si je prends des raccourcis cela devrait être rapide.

Arrow Cascade de sang
Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mer 11 Jan - 16:53

Arrow Champs de Fleurs

Pour être franc je ne m'attendais pas à revenir aussi vite ici. Moi qui n'aime pas tellement les prison des Enfers, celle-ci est sans doute celle que j’apprécie le moins, et j'ai plusieurs raisons pour détester les lieux. Mais, bon, l'heure n'est pas au souvenir, je dois me préparer à mener la bataille ici. Je sens que certains chevaliers sont en plein combat dans la demeure du jugement, mais, d'autres ne vont pas tarder à poser pied dans la vallée des amoureux.

Les puissantes bourrasques étaient revenus en tout cas, et c'est pas un élément négligeable. De plus, les âmes que j'ai enrôler récemment dans ces lieux sont également prêt à en découdre pour obtenir leur libération. En y repensant je me dégoûte moi-même, hélas, je n'avais pas tellement le choix.

Bon, alors, je n'ai plus qu'à patienter pour l'instant.


Je tentais de me concentrer sur la présence des personnes dans la demeure du jugement, et parmi elle j'ai pu reconnaitre celle du juge de la wyvern, le chevalier de la vierge que j'avais croisé il y a un moment de cela dans les Enfers, le chevalier du lion qui semblait être de retour parmi les siens et quant aux autres, je ne les connais pas. Enfin, peu importe, pour le moment, seul une personne dans le lot n'est pas en plein combat. Je vais donc attendre, étant donné que je n'ai que ça à faire.

Espérons qu'ils ne vont pas mettre très longtemps...
me murmurais-je à moi-même.

D'ici là je vais me trouver une petit occupation. Mon regard se tourna vers un rocher qui se trouvait non loin de ma position. Je me suis donc rendu là-bas et me suis posé dessus. Et à l'aide de mes mains, j'ai commencé à faire de la sculpture miniature sur glace. On passe le temps comme on peut après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Bane


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 82

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
112/180  (112/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mer 11 Jan - 19:22



==>La cascade de sang

Dans le noir, tapie au fond de son antre, une bête grondait. Ses râles rauques et puissants faisaient trembler les parois de roche dans un roulement assourdissant pareil à celui d'un volcan en éruption. De sa bouche noire et caverneuse s'élevait un vent terrible et froid qui venait geler d'effroi les malheureuses victimes qui devaient emprunter le petit gué de pierre la surplombant. Cette horrible gueule semblait tordue, pareille à une vilaine plaie purulente d'où émanait des effluves nauséabonds.Au fond de son ventre hurlaient ses victimes, prisonnières d'une atroce et éternelle digestion.

Bane observait le pont qui culminait au dessus d'un vaste abîme sombre. De là haut, il avait l'impression que le gouffre ressemblait à une bouche béante prête à engloutir voracement les infortunés voyageurs ayant eu la mauvaise idée de se trouver sur ce chemin de la mort. De ce trou dont on ne voyait pas le fond s'élevait les lamentations des prisonniers. Les plus tordus savouraient ces gémissements incessants comme une douce mélopée mais Bane n'entendait là que les cris stridents et insupportables d'être faibles n'ayant pas le courage d'affronter leur peine dans le silence.
Le Spectre détestait cet endroit - comme à peu près tous les autres coins lugubres de ce royaume sinistre d'ailleurs – qui était connu sous le nom de « Vallée des Vents Sombres «  où soufflait sans interruption de violentes bourrasques pour ballotter éternellement les pécheurs de l'amour. Car ici étaient enfermés les âmes ayant pêchés par amour durant leur misérable vie. Le pêché de chair était l'un des plus avilissant pour l'homme et aussi l'un des plus dangereux. Bien des hommes puissants avaient succombé à de ridicules assassinats, coupable d'avoir stupidement baissés leur garde face à la tentation des plaisirs d’Éros.

Avec un reniflement de mépris il jeta un dernier regard sur les ténèbres de ses iris de braises avant de planer mollement vers le pont. Il devrait attendre comme un chien en laisse qu'un ennemi daigne se jeter sur lui. À quelques battements d'ailes seulement les combats faisaient rage et d'autres menaçaient d'éclater aussi violemment qu'une tempête. Une tempête assurément mortelle à laquelle son instinct bestiale et son passager indésirable désirait ardemment participer. Bien sûr il aurait donner n'importe quoi pour broyer quelques os et arracher quelques cœurs mais l'expérience de la guerre lui avait apprit qu'il valait mieux laisser son ennemi approcher de lui même pour le mener exactement où il voulait. C'était les rudiments de la stratégie. Mais au lieu de ça leurs arrogants généraux les avaient envoyés deux par deux à attendre plantés là comme des radis que l'ennemi vienne les dégommer. Ils n'étaient rien de plus que des cibles au milieu d'un champs de tir. Des pigeons tout prêts à être rôtis. Mais Bane ne comptait pas se laisser plumer comme un vulgaire pigeon. Il était l'oiseau de proie, le porteur du surplis du Benou, l'oiseau de feu immortel. De surcroît son esprit avait le dessus sur le chien-chien d'Hadès auquel il prenait sa force.
Décidément, ce trou sinistre devait vraiment être réduit en cendre.

Alors qu'il touchait enfin terre, il aperçu un autre Spectre qui semblait mourir d'ennui. Ou peut être était il réellement mort au vu de son aspect éthéré -cadavérique aurait jugé Bane - renforcé par un teint diaphane, à la limite du blafard, et des yeux d'un gris délavés par le temps et la souffrance. Encore un de ces spectres torturé par sa vie précédente. Les souvenirs étaient une chaîne tout comme la tristesse. Elles empêchaient d'avancer sur le chemin de la grandeur. Ne l'observant pas plus que nécessaire, Bane, en ancien soldat de métier, observa la configuration des lieux. Un vent déstabilisant, un pont étroit surplombant un gouffre si profond qu'une chute signifiait la mort. Un lieu parfait pour repousser une armée. Malheureusement il ne fallait pas réfléchir en termes tactiques lambda. Cet endroit aurait été parfait contre des humains normaux armés de fusils ou d'épées mais face à des chevaliers d'Athéna il en serait autrement.
Dans le pire des cas il n'aurait qu'à briser le pont pour ralentir les ennemis.

D'un pas vif le colosse arriva à hauteur de son allié, prêt à s'enfermer dans un mutisme aussi sinistre que son compagnon en attendant leurs adversaires. Mais quelque chose piqua le Benou au vif, une présence dérangeante au milieu de l'infâme tempête de lumière qui approchait. Une présence, agaçante et transpirant de suffisance. Cette proie était à lui et à lui seul, et elle approchait d'ici. Le cadavre ambulant qui avait mollement remué n'aurait qu'à attendre son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Jeu 19 Jan - 17:46

Arrow Demeure du Jugement

Quittant la Demeure du Jugement, un sourire amusé se forme sur mes lèvres. Certes ce n'est pas le bon moment mais allez savoir pourquoi, un souvenir me revient en mémoire. Et ce souvenir c'est quand je suis entré dans le tribunal en tant que mort et que j'ai fait face à Herek. J'ignore encore mais je ne pouvais pas m'en empêcher et je dois avouer que ça a égayé ce lieu bien triste qui fait parti des Enfers.

Chassant d'un mouvement de tête ce souvenir, je continues ma course vers ma prochaine destination. Lors de ma mort je suis passé de la Demeure au Cocyte donc je ne sais pas ce qui m'attends. Mais le Chevalier de la Vierge nous a dit de prendre garde aux bourrasques lorsque nous serions sur le pont. Et il n'a pas tord!!

Cessant de courir, je marche mais d'un pas rapide. Certes je perdrais du temps mais cela m'évitera de perdre l'équilibre et de tomber. Et comme cela m'a l'air profond, je ne veux pas prendre de risques. Intensifiant un brin mon cosmos, je déploie mes Ailes qui m'aideront à garder mes pieds bien au sol.

Conservant cette allure, je regarde droit devant moi mais il y a quelque chose qui m'étonne. Je ne ressens pas le cosmos de Damon et même si il l'avait éteint, je devrais le voir. Or ce n'est pas le cas!! Il n'aurait tout de même pas fait une mauvaise chute en glissant du pont. Si c'est le cas, Dieu ait son âme!!

Je jette quelques coups d’œil furtifs de chaque côté mais je ne ressens pas son énergie. Un bruit sourd me fais alors m'arrêter et lever la tête vers le ciel et je vois une étoile argentée filer vers le confin. Ce ne serait tout de même pas...

Damon...

Je ne le connaissais pas personnellement et ne le considérait pas comme un ami mais il était malgré tout un frère d'arme et sa perte sera dure. Sois heureux là où tu es.

Reprenant ma marche, je ressens deux présences hostiles non loin dont une que je connais très bien. Jamais je n'aurais cru le revoir mais cela me donnera peut-être l'occasion de reparler ensemble.
J'aperçois alors deux spectres sur un rocher et en effet, Regen en fait bien parti. Il est en train de sculpter quelque chose quand à l'autre il semble attendre une personne. M'arrêtant devant eux, je me lance.

Regen, cela fais plaisir de te revoir après tout ce temps même si j'aurais préféré que ce soit dans d'autre circonstances. Quant à vous spectre, je suis Mattheus d'Adamantine.

Malgré la raison pour laquelle je suis là, j'attends. Mais je ne quitte pas des yeux ce spectre. Je ne sais pourquoi mais il ne m'inspire pas confiance. Regen, par contre je le connais et je sais qu'il ne me ferait pas un coup dans le dos. Ce n'est pas son caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Sam 21 Jan - 19:08

C'était certes pas le meilleur endroit pour passer du bon temps, ni pour sculpté d'ailleurs étant donné la situation, mais, comme personne ne semblait je pouvais bien faire une petite sculpture sur glace. Cependant, très vite je me suis retrouvé avec de la compagnie, un nouveau spectre et je fus légèrement surpris en voyant son armure céleste: le tout premier surplis de Rochel, celui du Bénou. Enfin, ce type n'avait pas une tête amicale, et je me suis juste contenté de le saluer d'un signe de tête et me suis redonné à mon œuvre.

Et voilà...

Ma statue de glace venait d'être achevé, j'avais laissé libre cours à mon imagination pour voir ce que je ferais et pour être franc le résultat me plongea dans une profonde nostalgie. Je venais de reproduire la copie conforme de la jeune femme qui est la responsable de ma présence dans les Enfers et de mon rang de spectre. J'ai voulus me débarrasser de cette statue de glace, mais, j'en suis bien incapable. Mais, très vite un cosmos s'approchant de notre direction attira mon attention. J'ai immédiatement reconnu le cosmos en question et j'espérais me tromper sur la personne, hélas, j'avais vu juste en entendant la voix de Mattheus. Et curieusement il semblait être seul alors qu'il y a tout juste quelques minutes ils étaient deux à se diriger ici. L'autre serait-il tombé dans les ténèbres sous le pont? Si c'est le cas, que son âme soit pardonné...

Mattheus... j'aurais préféré ne pas tomber sur toi...

J'ai jeté un coup d'œil vers le spectre se trouvant à mes côtés. Et le regard que je lui ai porté en disait plus que n'importe quel discours. Pour faire simple, c'est comme si je venais de lui dire: « si jamais tu tentes quoi que se soit contre lui, je n'hésiterais pas à en faire autant contre toi. ». En clair, c'était bien des menaces que je venais de faire, ensuite, bon, je suis sûr que cela lui fera ni chaud ni froid, mais, au moins, il est prévenu. Je me suis donc approché un peu plus en direction de Mattheus afin de débuter ce qui risquait d'être notre second combat.

Je suis désolé mon ami, mais, je n'ai guère trop le choix.
Lui annonçais à voix basse.

Je me suis mis en position de combat attendant la réponse de Mattheus. Le défi était officiellement lancé...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bane


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 82

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
112/180  (112/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Lun 23 Jan - 0:05


Bane s'ennuyait ferme à attendre là comme un épouvantail qu'un ennemi daigne bien pointer le bout de son nez. Fort heureusement, la présence agaçante qu'il sentait se rapprochait de plus en plus. De l'autre côté de la Demeure du Jugement s'élevait une myriade de traits d'Or aussi brillants que la foudre. Les combats continuaient à faire rage. Tant mieux, s'ils pouvaient tous s'entre tuer il aurait ça de moins à faire. Saints comme Spectres, ils n'étaient que des pions dans les mains de divinités trop arrogantes et flemmardes pour faire le sale boulot elles mêmes.

La respiration lente et profonde, le Benou réfléchissait. Ses anciens instincts de militaire et son sens tactique reprenaient le dessus malgré son mépris total pour ce conflit. Quand bien même les dirigeants de ce royaume (et des autres égalements au demeurant) étaient des idiots s'ils pensaient réussir à museler le souverain des Cieux et du Tonnerre sans que les autres Olympiens ne bougent le petit doigt, le Benou était bien obligé de faire son devoir pour sauver les apparences. Plus il aurait l'air d'un bon chien-chien totalement dévoué et soumis, plus il lui serait facile d'agir dans l'ombre. Il devait être le plus parfait des soldats, le plus loyal et le plus droit de tous. La simple vision de son surplis devait immédiatement faire naître les mots de dévotion et d'efficacité dans les esprits. Mais à l'ombre de ses ailes se cachait une bête sournoise, un démon des profondeurs qui n'attendait que le bon moment pour frapper. Il devait endormir la vigilance de ses ennemis pour accroître lentement sa force avant de se dévoiler et de tous les balayer. De sa grande purge renaîtrait un ordre nouveau où la véritable force serait le maître mot. Un être pour incarner le pouvoir, l'autre pour le convoiter.

Soudain, alors qu'il était en train d'évaluer la force qu'il devrait déployer pour détruire le pont en cas de besoin et d'imaginer le temps que mettraient les saints avant de franchir le gouffre, la présence qu'il attendait disparu. Soufflée, comme une chandelle vacillante au milieu d'une tempête. Soufflé comme la joie qu'il se faisait de réduire en bouillie cette âme arrogante. Autant dire que cela venait de le mettre dans une rogne terrible. Son petit jouet avait trépassé ! Cet imbécile avait du s'aventurer sur le pont sans se prémunir des bourrasques. Une mort certainement aussi stupide que le Saint qui avait rejoint les âmes du gouffre. Alors que la frustration faisait battre furieusement une veine de son cou massif, le colosse vit un premier chevalier d'Athéna se présenter devant eux. De son regard flamboyant il jugea du regard le freluquet à l'armure disparate. Encore un qui avait du traîner dans les cimetières d'armures pour se trimbaler une camelote pareille. Ainsi couvert de ce patchwork d'armure, le Saint faisait plus l'impression d'un clochard dans l'esprit du Bane. Une caractéristique qui fit également sourire l'autre imbécile qui se terrait au fond de lui. Si même cette stupide Étoile Céleste s'amusait du curieux Chevalier, il devait vraiment avoir l'air un amateur. Le Spectre se désintéressa bien vite de la chose humaine munie d'une paire d'aile qui avait eu le courage ou la folie, d'avancer aussi profondément -et seul ce qui dénotait tout de même d'une certaine vaillance- en territoire hostile. Les mouches attiraient son regard quelques secondes mais guère plus en général. Les bras toujours croisé sur sa poitrine il ne répondit aucunement au regard de son camarade, ne reniflant de mépris qu'intérieurement.

 « Je me fiche pas mal de ton nom gamin, ton « ami » ici présent va te tuer de toute façon, répliqua Bane d'une voix grave et froide, et si le remord lui prend je viendrais personnellement lui montrer ce qu'il en coûte de désobéir à sa Magnificence. Maintenant tirez vous de là tous les deux, j'ai d'autres chats à fouetter et une guerre à mener pour la gloire des Enfers. Si d'infortune vous restez sur ce pont vous irez dire bonjour aux âmes en bas de ma part... »

Le ton était donné, Bane avait parfaitement joué au bon soldat sérieux et soucieux de la victoire de son camps. Maintenant restait plus qu'à attendre une autre proie et à faire péter le pont.
Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Lun 23 Jan - 17:01

Regen... Nous appartenons à deux camps ennemis et pourtant je le considère comme mon ami. Un bon ami même!! J'en connais qui pourraient prendre ça pour de la trahison envers Athéna mais c'est faux. Je suis un chevalier et je le resterais tout comme Regen resteras mon ami pour toujours. Quand à l'autre spectre, décidément aussi aimable qu'une porte de prison!! Il serait parfait pour être surveillant pénitentiaire!!

Alors que je continue de l'observer, tentant de le comprendre (ce qui est mission impossible), j'entends Regen me parler. Portant mon regard sur lui, il me dit qu'il aurait préféré ne pas tomber sur moi et ces mots de sa part me remplissent de joie. Moi aussi j'aurais voulu que ce moment n'arrive pas mais on ne fait pas toujours ce que l'on veut et le destin en a décider autrement!!

Je m’apprête à lui répondre quand l'autre spectre prend la parole sur un ton qui ne me plait guère ainsi que les termes qu'il emploie. Qu'il s'en prenne à moi et me menace, je m'en moque!! Je n'en suis pas là et je sais que ça m'arrivera encore. Mais qu'il s'en prenne à quelqu'un que je respecte alors ça non!!

Gardant mon calme alors que Regen m'annonce, à contre-cœur, qu'il n'a pas le choix, je pose mon regard sur le spectre. Si il cherche à m'énerver, c'est pas gagner pour lui et de plus les idiots dans son genre ont toujours exister!!


Ne t'inquiètes pas, nous allons partir et te laisser tranquille mais sois sûr d'une chose... Si jamais tu t'en prends à lui pour quelque raison que ce soit, je te le ferais payer et tu t'en souviendras toute ta vie!!

Sur-ce, je lui tourne le dos et rejoins Regen pour ce qui allait être notre deuxième combat. Me tenant face à lui, je ne peux m'empêcher de sourire en disant ces quelques mots.

Décidément cette situation est vraiment on ne peut plus comique!!

Je pense qu'il ne la trouvera pas drôle et concernant ce combat, je trouve cela plutôt triste... Mais c'est le fait que je parte au secours de quelqu'un que je haîs par-dessus tout qui me fais sourire!!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Regen


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 625
Armure : Dessiner, Peindre , Dormir, M'occuper de mes fleurs

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mar 31 Jan - 13:30

L'autre spectre, comme je le pensais, n'était du genre amical. Cependant, il ne semblait pas vouloir s'attaquer à Mattheus, ce qui était plutôt une bonne chose pour moi. Hélas, son petit discours me fit revenir à la dure réalité. Le combat qui risque de m'opposer à Mattheus sera un combat à mort, et si jamais, comme le spectre du bénou l'a dit, je serais épris de remord, celui-ci sera mon bourreau en quelque sorte. Il ajouta également qu'il faudrait éviter de rester sur le pont, sans doute à cause des tempêtes violentes environnante, ou tous simplement parce qu'il aurait une idée en tête. Enfin, dans les deux cas, mieux vaut ne pas rester ici. Mattheus prit parole afin de répondre au bénou, disant que si il s'attaque à moi, il devra le combattre. En l'entendant s'exclamer ainsi j'eus un petit sourire discret. Décidément, Mattheus a du répondant.

Allons y Mattheus.
Lui dis-je.

Sans plus attendre, il se retourna et nous nous en allâmes à la prochaine prison pour mener notre second combat depuis la précédente guerre sainte. Par contre, je n'avais pas très bien compris de quoi il voulait parler en disant que la situation était comique? Je ne voyais pas tellement ce qui avait de drôle, hormis le fait qu'il ait répondu de la sorte au spectre de la violence.

Si tu le dis. Lui annonçais-je avec un air étonné.

Et donc, maintenant, il nous reste plus qu'à suivre les conseil du bénou et nous rendre à la prochaine prison. Comment est-ce que tous cela va se terminer je me le demande...

Arrow 2ème prisons: Temple des Envieux

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mar 31 Jan - 18:57

Et comme je le pensais, le fait que je trouve cette situation comique ne le fait pas rire mais il en est surtout étonné. Lors de notre combat, il faudra que je lui explique ce que je trouve de drôle. En tout cas il a apprécié le fait que je prenne sa défense. Bien que ce ne sera pas le cas de l'autre spectre au vu de son caractère. Mais à vrai dire je m'en fiche!! Ces gens-là sont sans intérêt!!

Ce qui m'étonne par contre est le fait qu'il fuit aussi vite devant ce spectre quand il nous demande de partir. Certes le pont n'est pas grand mais il est assez long pour que l'on puisse se battre sans ennuyer Monsieur!!

Haussant les épaules mais préférant laisser ça de côté, je suis Regen vers le lieu du combat qui sera apparemment la seconde prison. Au moins comme ça Son Altesse le spectre grincheux sera content et nous on pourra combattre tranquillement!!

Je quitte donc le pont en sentant les cosmos de mes compagnons non loin. Courage les amis, on peux y arriver!!


Arrow 2ème prison: Temple des Envieux
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Jeu 9 Fév - 7:10

Arrow demeure du jugement

Le chevalier d' or du cancer venait de s' engouffrer encore un peu plus dans le domaine souterrain. En arrivant enfin à la première prison il ressentit le cosmos du chevalier d' Adamantine, Mattheus. Il se battait lui aussi.

Bonne chance à toi l' ami !....j' espère qu' un jour tu auras toutes les réponses que tu as besoin pour savoir ce qu' il en est du meurtre de tes parents. pensa le cancer.

Quand à lui, maintenant il avançait sur ce territoire et ressentit la présence d' un spectre d' Hadès non loin de lui. De toute façon, il se savait être attendu en cette attaque massive des saints de l' espoir, mais aussi pour son histoire au colisée. La seule chose qu' il devait faire encore et encore. C' était combattre. Gagnait et repartir à chaque fois pour en éliminé le plus possible sans faire d' étât d' âme. D' ailleurs, c' était peut-être pas non plus son pied ça !

Il était là, devant lui. Et cette armure ?! Celle du Bénou. L' adversaire serait coriace et probablement animé d' une pure folie à la vue d' Urio.

Bien. Je vois que j' ai déjà un ennemi devant moi. Qui es-tu ? Quand à moi, je suis Urio, chevalier d' or du cancer.

C' était un petit départ tout ce qu' il y a de plus amicale entre les deux hommes, mais pour autant Urio se mit en garde remontant son cosmos d' un niveau. Il voulait être prêt, fin prêt, pour le recevoir dignement et ne pas commettre deux fois la même erreur.

Plusieurs secondes s' écoulèrent et aucun sons ne sortirent de la bouche du spectre, alors le quatrième gardien du sanctuaire se gratta la tête avant de finalement reprendre la parole.

Je sais que vous les spectres n' êtes pas forcement des gros bavards, mais quand même. Un minimum serait le bienvenue, non ? lâcha t' il en faisant un petit clin d' oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Bane


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 82

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
112/180  (112/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Jeu 9 Fév - 18:08


Les cafards avaient finalement décidés de partir jouer ailleurs. La guerre était une chose sérieuse et Bane n'avait pas de temps à perdre avec des êtres aussi pathétiques qui, au nom de leur soit distante amitié, se livreraient à un spectacle désolant de pleurs et d'hésitations.
L'amitié.
Une chose stupide, une chaîne supplémentaire. Un ami n'est rien de plus qu'une béquille. Un jour on à l'impression qu'elle vous aide à avancer alors qu'elle ne fait que vous ralentir et vous affaiblir jusqu'au jour fatidique où la béquille se brise. Et ce jour là vous restez à terre, rampant, sans forces pour vous relever puisque vous avez perdu l'habitude de marcher par vos propres moyens. Un ami n'est rien d'autre qu'une faiblesse. C'est pour cela que Bane n'avait jamais eu d'amis. Il y avait les gens utiles, les obstacles et les autres qui n'appartenaient à aucune de ces catégories, des existences sans importance.

Alors que l'Arlaune et le Saint à l'armure de clochard disparaissait de son champs visuel pour son plus grand plaisir, Bane sentit un léger picotement à la base de la nuque. Un picotement désagréable qui venait lui faire dresser l'échine. Plus loin en aval sur les terres stériles de l'Enfer, l'Ombre s'était abattue. Une énergie puissante et folle. Ce cosmos, Bane le connaissait bien. Il appartenait au plus grand champion de sa Majesté Hadès. Un toutou enchaîné comme les autres qui faisait preuve d'une arrogance sans borne alors qu'il ne faisait que s'écraser comme un misérable ver devant l'épouse de son Seigneur. Le terrifiant Thanatos qui avait été ironiquement muselé par l'ancien porteur du Surplis du Benou. Si Bane trouvait l'analogie avec sa propre situation amusante, il n'éprouvait pourtant qu'un dégoût teinté du plus grand mépris pour la grande Faucheuse. Son frère et lui n'étaient pas digne de la puissance qu'ils détenaient et Hadès lui même ne faisait que souiller le peu de crédibilité qu'il lui restait en se cachant derrière ces deux pantins. Le maître des lieux mis à part, Bane souhaitait ardemment arracher le cœur de ses propres mains à ce dieu de pacotille. Mais il n'était pas encore assez fort et pour le moment il se devait d'agir en soldat respectable, loyal et zélé.
Et qui avait il de mieux pour prouver sa loyauté que d'affronter un Chevalier d'Or ? Bane avait entendu dire par le pigeon de feu qui dormait au fond de lui que les protecteurs des douze maisons du zodiaque étaient des guerriers redoutables. Rien que pour cela Bane aurait pu se battre contre l'un d'entre eux.
Et c'est d'ailleurs à ce moment précis que l'un d'entre eux choisit d’apparaître. Enfin il allait pouvoir se mesurer à la puissance de ces puissants combattants !
Mais alors que le Spectre sentait l'excitation du combat faire bouillir son sang, il ne vit en face de lui qu'un être pitoyable à l'armure déjà amochée. Quelle déception. Le « guerrier » qui se tenait face à lui avait à peine la moitié de son age à en juger par sa vilaine figure tuméfiée. Et c'était
ça l'élite du Sanctuaire d'Athéna ? Des gosses dans des carcasses de métal doré ? Bane faisait au moins deux têtes de plus que le crabe aux pinces d'Or et de sa seule main il aurait pu lui faire éclater le crâne. Mais pourtant, malgré son aspect pitoyable le vétéran de guerre savait plus que quiconque qu'il ne fallait jamais au grand jamais se laisser abuser par les apparences.

Posant ses yeux de braise sur le Chevalier d'Or, Bane resta silencieux à tenter de sonder son ennemi. Quelle était sa force ? Jusqu'à quel point était il blessé ? Quels étaient ses atouts et ses faiblesses ?
Mais comme l'autre Chevalier quelques instants plus tôt, le nouveau venu entama la conversation. Quelle étrange manière que de se présenter avant un combat. Bane n'avait jamais comprit ce concept. À la guerre le plus rapide, le plus malin et le plus fort gagne. Celui qui perd son temps en palabres meurt.
Décroisant ses bras puissants, le colosse ignora royalement le Cancer pour se concentrer sur un objectif plus pressant. La destruction du pont pour ralentir l'incursion des forces d'Athéna.
Avec une brutalité soudaine, Bane abattit son poing massif sur le sol avant de reculer de quelques pas. Face à lui, le Cancer sembla comprendre alors que le pont se mettait à tanguer dangereusement, coupé en deux par le coup du Benou. Le Spectre n'avait pas imaginé une seconde que l'adversaire tombe stupidement dans le gouffre et ne fût pas surprit lorsque celui ci rejoignit le côté sûr du pont d'un saut.

 « À quoi bon donner mon nom à quelqu'un qui est déjà mort ? rétorqua Bane de sa voix de stentor tandis que la moitié du pont s'écroulait dans les abîmes, tes renforts sont coupés pour un moment. Tu es à moi Saint et à personne d'autre. Tâche de faire honneur à la réputation de ton ordre en me divertissant quelque peu. »

Avec des gestes exagérément lents, le Spectre du Benou se mit en garde. Pas de déploiement de cosmos, rien. Sa force devait rester cachée jusqu'au début de l'affrontement. Avec sa puissance et son intelligence et son expérience il devrait être à même d'affronter un adversaire virtuellement plus fort que lui. Quand bien même il tomberait, l'intérêt de servir le maître des Morts résidait dans le fait qu'il reviendrait quoi qu'il arrive. C'était pour cela qu'il avait accepté de rejoindre les rangs infernaux. En étant immortel il avait tout le temps de faire croître son pouvoir. Jusqu'au jour ou même le Sombre Monarque ne serait plus qu'un bambin effrayé face à lui. Ce jour n'était pas arrivé, mais ce Gold Saint pouvait l'aider à devenir plus fort. Bane était sûr de prendre un plaisir extrême en brisant cet homme.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Jeu 9 Fév - 20:05

Le spectre du Bénou restait silencieux tout en scrutant scrupuleusement de son regarde braise le chevalier d' or. Ce regard jaugeait à première vue son adversaire, et peut-être, pensait-il que le cancer était fatigué de ses précédents combats ? L' erreur que le spectre ne devrait pas faire serait de croire que parce que son armure d' or était abîmé et que son corps en avait prit plein la tronche qu' il ne serait qu' un petit encas. là, il n' y avait qu' un pas.

L' inactivité cessa et de ses puissants bras, le bénou portait un coup de poing monstrueux sur le sol infernal. Le pont sur lequel les deux combattants étaient se mit à tanguer fortement et se coupa en deux. Ni une ni deux, Urio fit un bond pour évitait de tomber dans les bas fonds. Et là, enfin, le spectre parla. De sa voix puissante il répondit séchement que le saint de l' espoir était à lui rien que pour lui.

Bien. je vois que tu es, tout du moins, aussi pressé que moi d' en découdre. Soit. Alors je me fais une joie d' accepté ton duel, spectre.

Le bénou se mit en garde. Le cancer également. Les cosmos de nos deux hommes se mirent à croître rapidement et à s' entrechoquaient radicalement provoquant des fortes secousses. Désormais, il n' y avait plus rien de ce pont et comme l' avait dit le spectre, les renforts, même si ils arrivent, mettraient du temps à trouvaient une solution pour contourné ça.

Regardant son adversaire, Urio se permit une petite boutade pour détendre l' atmosphère.

Je crois que le combat sera rapide, spectre. Reste à savoir pour qui ? fit-il avec un léger sourire.

Son armure d' or se mit à scintillée d' un bel éclat et une aura bleuté vint l' entourée. Il était prêt à se battre et surtout ne pas se faire avoir si ridiculement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Serafim


Indépendant
avatar

Messages : 322

Feuille de Personnage :
HP:
81/150  (81/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Dim 19 Fév - 19:19

Arrow La demeure du jugement

La vallée des amoureux se présentait à Serafim comme un champ plein de regrets arrosé par les larmes des pauvres âmes damnées qui y étaient captives. C'était la demeure ou plutot la prison réservée à ceux qui avaient péché par amour ou par luxure, telle la belle Hélène de Troie qui précipita juste pour assouvir sa passion interdite avec le beau Paris, des milliers de soldats grecs et troyens dans la gueule beante des enfers. Cette prison était comme un avertissement pour le saint d'argent, à moins que ce soit une prophétie. Il y avait de chance pour que l'amour qu'il éprouvait pour la belle Aurora le pousse à commettre des actes impardonnables un jour et qu'il y perde la vie. L'amour était pourtant un si beau sentiment, mais il était évident qu'il pouvait créer chez l'homme de vils desseins et les amener a arpenter de sombres sentiers.

Le paysage ne paraissait pas aussi dévasté que la demeure du jugement, ce qui ne voulait pas dire qu'il n'avait pas été témoins de combats acharnés. L'air avait quand même une senteur ionisée et quelques traces de cosmos pouvaient être ressenties.

« Quelqu'un nous a précédé on dirait ! J'espère juste qu'il s'agit d'un allié ! »

Serafim restait sur ses gardes, son pas se ralentit et il espérait que Kenshiro en ferait de même.  A ce stade, ils se retrouvaient désormais en avant garde de cette invasion, ce qui veut dire livrer à eux-mêmes et avec l'arriver des Marinas , il leur faudrait attendre longtemps avant de recevoir du renfort. Plus que jamais la prudence s'imposait. Un prédateur pouvait tranquillement patienter tapi dans l'ombre pour frapper au bon moment, profitant d'un moment d'inatention,ou alors un adversaire blessé aux aguets, ce qui ne le rendait pas pour autant moins dangereux.

« J'ai comme l'impression que c'est ici que les choses se gâtent ! Mais ça ne me déplaît pas d'avoir mis un peu de distance avec ce monstre. »

Par monstre le chevalier désignait le propriétaire de l'énergie divine qu'il avait ressentie au fleuve Achéron.

« Apparemment nous ne sommes pas si nombreux à avoir atteint cet endroit, nous devrons sûrement faire face à une farouche opposition. » Ajouta-t-il avec un air soucieux.

Pour prévenir toutes attaques sournoises, le dresseur de corbeaux demanda à ses alliés sombres de voler à tire d'aile au-dessus de la vallée en quête de présences hostiles ou non. Avec ses éclaireurs discrets, le duo pouvait donc progresser avec une relative sécurité dans ce secteur inconnu.

« Toujours partant pour continuer à avancer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Lun 20 Fév - 1:04

Arrow La demeure du jugement

Kenshiro courue un long moment sur un immense pont ballotté par des vents violents avant que son homologue d'argent ne le rejoigne pour sa plus grande joie; savoir qu'un camarade était là pour l'épauler lui réchauffait le coeur malgré les cris glaciale du vent qui leurs fit face depuis l'instant où il posa le pied dans cet endroit: a croire que ce lieu cauchemardesque testait leurs courages avec violence. Cependant il ne devait pas être habitué à se confronter avec des chevaliers de l'Espoir: ils parvinrent tous deux à traverser le pont sans grande difficulté et pénétraient ensemble dans la prochaine prison.

"Qu'est ce que ???"

Le pas enflammé de Kenshiro se stoppa dans une large traînée de poussière résultant de sa brusque décélération qui laissa pour marque une longue saignée dans le sol: Il venaient de découvrir une immense plaine recouverte de corps tantôt pleurant, tantôt hurlant de personne la peau décharnée et serrant un autre corps contre le leurs jusqu’à en saigner. Cette vision était des plus insoutenables pour le jeune bronze qui posa alors sa main sur sa bouche d'horreur.

"Qu’Athéna veille sur nous... Mais quelle est c'est endroit ?"

Malheuresement pour lui, son camarade ne put répondre à sa question. Préférant ralentir le rythme de sa course pour que le dragon arrive a sa hauteur avant de commencer à poser lui aussi des questions. Parlant alors qu'un des leurs serait peut être arrivé avant eux mais qu'il ne fallait pas se relâcher pour autant, précisant même qu'il y'avait un monstre aux prisons précédentes; ce qui intrigua alors Kenshiro dont l'identité du dit monstre avait été éclairci par son adversaire.

"On n'a pas le droit de reculer... On ne peut plus sinon on risque de croiser la route du dieu de la mort... Un spectre m'a affirmé qu'il se battait en ce moment même aux rives de l'Achéron contre... Deux des nôtres."

Le dragon n'osait dire que l'un d'entre eux; son maitre pouvait a tout moment disparaitre sous les coups de la divinité. Autant ne pas inquiéter son allié plus que lui ne l'était déjà...



Revenir en haut Aller en bas
Serafim


Indépendant
avatar

Messages : 322

Feuille de Personnage :
HP:
81/150  (81/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Lun 20 Fév - 21:33


« Alors c’était donc lui qui perturbait les eaux mortes de l'Achéron, impressionnant. »

L'identité de la source de ce pouvoir incommensurable était donc un dieu et pas n'importe lequel. Le terrible Thanatos, le dieu qui commandait à la mort avait rejoint la mêlée pour écraser les saints qui profanaient sa demeure. Cette nouvelle gela le sang qui coulait dans ses veines et figea son coeur d'effroi. A cet instant il lui semblait impossible de remporter cette bataille, pas face à un dieu pouvant ôter la vie aussi facilement qu'on cueille une fleur dans un champ. Le plus surprenant restait l'attitude du jeune bronze. Bien qu'il était informé des forces liguées contre lui, le jeune dragon faisait preuve d'un enthousiasme sans failles, fallait-il voir cela comme une manifestation de sa foi en sa cause, ou tout simplement comme de la folie pure ? Quoi qu'il en soit comme à la demeure du jugement, Serafim se sentit inexorablement entraîné par la confiance démesurée de son jeune condisciple.

« Je suis admiratif Kenshiro ! Si seulement je disposais d'un dixième de ta confiance, ma vie aurait peut-être été plus simple. »

On sentait un peu de regret dans cette confidence inattendue. Serafim le pensait vraiment, pour progresser dans ce monde en conflit, il lui fallait prendre conscience de ses réelles capacités et plus que tous de mettre à l'épreuve sa force. Apparemment ce n'était pas ici non plus qu'il fera son baptême du feu. L'aura diffuse qu'il percevait dans l'atmosphère tempétueux ne semblait pas menaçante, qui que c'était il ne voulait pas se faire remarquer, la sagesse conseillait donc de ne pas aller à l'encontre d'un potentiel danger.

« Très bien avançons dans ce cas. »

Corvi était finalement de retour de sa rapide mission de reconnaissance. L'air satisfait qu'affichait le saint d'argent indiquait que les nouvelles étaient rassurantes. L'oiseau avait finalement repère un passage sûr et sans encombre et le fit savoir en poussant de longs cris rauques quand il se posa sur l'avant-bras que lui tendit Serafim.

« Le chemin est dégagé par là. »

D'un geste autoritaire, il désigna de l'index, l'endroit d'où venait Corvi. C'était dans cette direction que se trouvait leur sésame et aussi l'accès à la prochaine prison.

« Je passe devant si tu permets.»

Grâce à sa capacité à communiquer avec ses corbeaux Serafim était parfait pour le rôle de tête de colonne. Avec les sens très développés de Corvi et de Morrigan, il était capable de prévenir toutes les menaces qui pourraient surgir. Le saint resta immobile quelques instants, ses paupières closes, se concentrant sur les informations silencieuses que lui transmettaient ses ailiers. Une fois que le trajet fut mémorisé dans ses moindres détails, le dresseur de corbeaux se lança avec assurance dans la vallée.

Arrow Temple des envieux
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mer 22 Fév - 20:47

Parler avec Sérafim donnait l'impression au dragon de parler avec un miroir inversé de lui même: Comment se faisait-il que son aîné soit si peu croyant et si terne ? Comment se faisait-il qu'il l'admirait ? Kenshiro était si jeune, si "nouveau" dans ce grand monde qu'était celui de la chevalerie. Comment quelqu'un de plus âgé et de plus puissant que lui pouvait avoir si peu confiance en ses propres capacités ? Il avait l'air pourtant si sur de lui pensait le dragon en dévisageant le corbeau qui s'ouvrait à lui: il avait l'air différent de ce qu'il était quand ils sont rencontré pour la première fois dans le temple du Taureau... Entre lui qui a failli mourir a Boston et lui qui était parti en Ambassade en Asgard. Le jeune chevalier se demandait bien ce qu'il avait pu lui arriver pour transformer ce chevalier si fier et sur de lui pour qu'il arrive a l'admirer lui. Un jeune chevalier débutant... C'était surement l'ambiance des Enfers conclu Kenshiro en tapant dans ses mains en pensant avoir découvert ce qui avait pu autant noircir son camarade.

"Ne dit pas ça, Sérafim. Tu es plus courageux que tu ne le crois: c'est ... Ce lieu... Il assombrit nos idées, nos pensées et nos espoirs... Il ne faut pas rester trop longtemps ici sinon nous risquons le pire
."


Que de belle parole de la part du jeune dragon qui se voulait réconfortant; seulement son auditeur n'était déjà plus et filait à toute allure en direction de la prochaine prison. Laissant Kenshiro là tout seule a parler avec le vide... Heureusement que Raimi n'était pas là sinon son rire aurait couvert le fracas des combats, pensa Kenshiro avant de bruler son cosmos à la suite de Sérafim.

"Tu aurais pu m'attendre
!"

Une comete verte fila alors vers de nouveau horizon.

Arrow 2eme prison, le temple des envieux
Revenir en haut Aller en bas
Ysselda


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 373

Feuille de Personnage :
HP:
157/157  (157/157)
CS:
168/168  (168/168)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mer 22 Fév - 21:50

Arrow Demeure du Jugement

Les vents violents qui soufflaient dans cet endroit faisaient voleter les blonds cheveux de la Guerrière Sacrée de Mjolnir, claquer sa cape. Elle atteignit un pont qui surplombait un gouffre qui ne paraissait pas avoir de fond. C'est alors qu'elle sentit deux Cosmos faire leur apparition à la Demeure du Jugement, qu'elle venait juste de quitter : des Cosmos d'ébène et de ténèbres qui ne pouvaient appartenir qu'à des Spectres, les immondes séides du Dieu Hadès !

Elle maudit son impatience. Si elle avait attendu un peu plus longtemps là-bas, elle aurait pu assister à leur arrivée ! Mais il n'était pas encore trop tard, elle pouvait rebrousser chemin et se présenter devant eux afin de défier l'un de ces deux bâtards ! Ces deux là étaient certes puissants mais elle n'en avait cure car rien ne l'excitait davantage qu'un beau combat !

Elle allait donc suivre son idée du moment quand un immense hurlement, poussé par des milliers de bouches retentit dans les airs, allant jusqu'à couvrir la fureur du vent. Une vision de cauchemar s'offrit à ses yeux : des milliers et des milliers de personnes étaient ballotées par la tempête, formant une colonne compacte et vivante ; poussés par la fureur, les malheureux s'approchaient de l'endroit où se tenait Ysselda et cette dernière s'aperçut qu'ils étaient nus pour la plupart et avaient belle apparence.

Qu'ont-ils donc fait de leur vivant pour mériter pareil châtiment ? s'exclama-t-elle à voix haute. Elle était fascinée par le spectacle qui s'offrait devant elle, prenant enfin pleinement conscience du lieu dans lequel elle venait de pénétrer. Pendant un court instant, elle se mit à trembler.

Elle secoua la tête : ce n'était guère le moment de se laisser submerger par la peur ! Elle avait traversé maints épreuves par le passé aussi bien dans cette existence que durant les précédentes et toujours elle s'en était sortie. Elle adressa une courte prière à ses protecteurs :

Ô Odin, souverain d'Asgard, guide-moi à travers ce monde de ténèbres ! Ô Thor, donne moi la force d'écraser mes adversaires !

Elle se sentit mieux et continua sa progression à travers cette si étrange vallée où hurlaient les damnés, emportés par un vent perpétuel ; au désir d'affronter un Spectre venait s'ajouter la curiosité : quelles autres horreurs allait-elle découvrir durant sa traversée des Enfers ?...
Revenir en haut Aller en bas
Nas Choka


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 35

Feuille de Personnage :
HP:
90/150  (90/150)
CS:
106/170  (106/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Jeu 23 Fév - 0:19

Arrow Néant: entrée en RP


La jeune femme découvrait les horreurs des enfers. Elle n’avait encore rien vu. Alors qu’elle contemplait la vallée obscure de la première prison, une chose humide et chaude vint soudainement lui caresser le cou, juste derrière l’oreille. Alors que la jeune femme se retournait, il n’y avait plus que du vide. Pas la moindre présence. Pas la moindre once d’énergie cosmique. Pourtant, Ysselda sentait qu’elle n’était pas seule. On l’observait. Une présence malfaisante, et très excitée, était entièrement concentrée sur elle. Mais rien n’y faisait : à part ce léger malaise, aucun indice, tant dans le cosmos que dans la réalité, ne laissait penser qu’elle n’était pas seule.

Un rire retentit dans les cieux. Un rire guttural. Diabolique. La voix était décharnée, comme brisée, et pourtant si chaude, si passionnée. Un rire qui se rapprochait plus d’une bête que d’un homme, mais il n’y avait aucun doute : c’était bien des cordes vocales humaines qui produisaient cet horrible son. Une musique digne des enfers, ou étonnament il n’y avait pas réellement de malfaisance, mais plutôt un désir, une passion morbide. Le rire disparut, pour ne laisser qu’un bref silence, avant que l’inconnu ne reprenne la parole.

« Nous voilà enfin seuls, mon petit ange… »

Il n’y avait plus de doutes possibles. La présence s’identifia enfin dans le cosmos : une énergie noire, farouche, d’une puissance extrême. Une présence qui semblait excitée et impatiente. De quoi ? Etait-ce Ysselda qui provoquait de telles réactions ? Sans aucun doute.

A quelques mètres devant la jeune femme à la beauté parfaite, dans la direction du plus profond des enfers, la lueur morne des lieux changea. Une toile de cosmos naquit, comme une porte de filaments ardents, qui laissait supposer l’existence d’un passage… Vers où ? Nul ne le savait. Lentement, inexorablement, l’homme en noir en sortit. Son corps apparut peu à peu, entièrement recouvert d’une Surplis de grande qualité. A mesure qu’il avançait et transitait par l’ouverture de lumière, le corps de l’homme apparaissait comme par magie, comme s’il venait tout droit d’un lieu qui n’existait pas. Lorsque le Spectre fut totalement sorti de l’ouerture, celle-ci se courba sur elle-même dans son dos, avant de disparaître. L’homme gardait le visage baissé, dans l’ombre de la lumière émanant de la porte de cosmos. Mais lorsque celle-ci disparut, les enfers furent replongés dans la semi-pénombre. Le Spectre releva la tête, faisant apparaître son visage à la belle jeune femme.

Ysselda eut un mouvement de recul. Le Dieu se lécha les lèvres, alors que ses yeux blancs la reluquaient de haut en bas.

« J’ai hâte de te goûter à nouveau… Nous allons prendre du plaisir, toi et moi… Beaucoup de plaisir... »

Citation :
Ysselda, je te défie!

Note: afin de comprendre pourquoi je dis que tu as un mouvement de recul, je t'invite à lire la description de mon personnage dans ma fiche technique Wink

Note: j'utilise une ouverture dimensionnelle pour te lécher le cou, c'est pourquoi je disparais direct.
Revenir en haut Aller en bas
Ysselda


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 373

Feuille de Personnage :
HP:
157/157  (157/157)
CS:
168/168  (168/168)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Ven 24 Fév - 8:43

[HRP]Je suis désolée mais nul n'a le droit de dicter les réactions de mon personnage, même avec le meilleur RP du monde ; je ne tiendrai donc pas compte de certains passages de ton post[/HRP]

Ysselda continua donc sa progression sur le pont de la 1ère Vallée ; elle devait apprendre bien plus tard qu'elle était celle des Amoureux, ou encore des Luxurieux ; si elle avait quelque connaissance en histoire, elle aurait peut être pu apercevoir Cléopâtre et Hélène de Troie parmi les damnés mais ce n'était pas le cas.

A un moment donné, elle sentit une présence derrière elle et elle se retourna brusquement. Elle n'eut juste le temps de voir une sorte d'appendice rose à hauteur de ses yeux ; elle eut un mouvement de recul, évitant le contact de ce qu'elle prenait pour une créature sur son visage, et se mit en position défensive. La langue disparut instantanément et Ysselda se demanda ce que pouvait bien être cette chose, voire si elle ne l'avait pas tout simplement rêvée...

Haussant les épaules, elle reprit son chemin, restant toutefois aux aguets. Elle n'avait nulle envie de se faire lécher par ce genre de saleté... Un rire retentit dans les airs, un rire qui n'avait rien d'humain, ressemblant à celui d'un démon ou de toute créature infernale ; en un sens, ce rire dans ce lieu n'avait rien d'extraordinaire : après tout, elle se trouvait dans les Enfers...
Elle sentit à nouveau cette présence, non point derrière elle, mais tout autour d'elle, comme si la créature était partout et nulle part à la fois. Quel qu'il fut, son Cosmos était incroyablement puissant.

« Nous voilà enfin seuls, mon petit ange… » fit une voix invisible.
MONTRE-TOI ! hurla-t-elle, ces deux mots roulant longuement à travers la Vallée, couvrant un court instant le mugissement du vent.

Elle ne reçut aucune réponse mais à la place, à quelques mètres d'elle, le décor sembla se modifier : une sorte de porte lumineuse apparut dans les airs et quelque chose en sortit. Ysselda ne put voir tout de suite ce que c'était tant la lumière de l'arche était éblouissante mais au fur et à mesure qu'elle s'estompait, elle put distinguer une Armure aussi sombre que la plus sombre des nuits et qui brillait d'un noir chatoiement. Il ne faisait nul doute qu'elle avait en face d'elle un Spectre, qu'il était d'une puissance redoutable et que ses intentions étaient belliqueuses...

Enfin ! Je commençais à m'ennuyer ! s'exclama-t-elle.

Le nouveau venu avait son visage baigné dans l'ombre et lorsqu'il releva la tête, Ysselda haussa un sourcil :

Par Odin, tu es aussi affreux qu'un Jotun* ! s'écria-t-elle. Quoi qu'il en soit, j'aimerais savoir à qui j'ai affaire. Je suis Ysselda, Guerrière Sacrée de Mjolnir et toi, qui es-tu ?

Elle n'avait nullement relevé les paroles libidineuses du Spectre. Avec le physique dont il avait écopé, on pouvait comprendre qu'il éprouvait le besoin de fantasmer dès qu'une femme passait devant lui...

* Géant. Le Jotunheim est le Monde des Géants.

Citation :
Défi accepté
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Sam 25 Fév - 21:50

==> Temple du jugement.

Ses pas s'enchaînaient de plus en plus rapides avant qu'elle ne se remette à courir. Cela faisait à peine quelques minutes qu'elle avait laissé le Temple du Jugement derrière elle. Sa longue chevelure était à présent nouée avec soin contre sa nuque et recouverte d'une capuche qu'elle avait cousue directement dans la cape que lui avait offerte Dohko.

Ses forces revenaient et avec elle son désir d'avancer mais pas n'importe comment. Faible comme elle l'était, au point que même des défunts auraient à un moment pu l'achever, elle avait peut-être une chance de se faufiler sans paraître menaçante aux yeux de qui que ce soit et puis, advienne que pourra.

Au point où le chevalier de la Chevelure en était il ne pouvait ni reculer ni rester sur le passage de ses frères. Cela lui faisait mal de reconnaître sa propre faiblesse voire son inutilité. Après tout, il était le plus faible des chevaliers en course. Son cosmos était presque imperceptible tant il était affaibli et il ne pouvait plus qu'avancer revêtu de la cape de Dohko qui lui dissimulait presque tout son corps ainsi que les vestiges de son armure de bronze.

Angel serra les poings en sentant tous ces cosmos exploser autour de lui. Il songeait à Liana et Dohko, les seuls saints qu'il avait croisé en plus de Tsurugi. Impatient Capricorne qui avait filé droit vers son propre destin. Lyria aussi filerait vers le sien, résolue à aller jusqu'au bout même si elle devrait ramper pour cela.

Que tous se moquaient d'elle et de sa faiblesse lui importaient peu. Elle avait appris à supporter cela depuis si longtemps déjà. Elle avaii si longtemps du fuir pour sauvegarder les siens au point de se sentir plus d'une fois telle une biche blessée aux prises avec des loups affamés. Et au fond, cela rejoignait étrangement la réalité et ce qu'elle venait de vivre avec le spectre du Balrog.

Un jour, Sven, un jour je te reprendrai ce que tu m'as volé. Je ferai tout pour cela. Même si je dois souffrir mille morts.

Le chevalier de bronze serra les poings sous sa cape tandis que le vent soufflait de plus belle, ballotant des dizaines et des dizaines de défunts autour d'elle. Ce vent froid était bien cruel, capable de vous glacer jusqu'aux os et elle accéléra, ne jetant plus le moindre regard aux prisonniers. Ou plutôt juste ce qu'il fallait pour ne point les laisser approcher.

Elle avait laisser sa compassion à la Porte des Enfers, là où le défunts avaient tenté de se jeter sur elle pour l'achever et cela, elle ne pouvait se permettre de l'oublier...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Dim 26 Fév - 22:15


Citation :
24 h sans personne pour m'arrêter, j'avance

Le vent soufflait de plus belle tandis qu'elle repoussait les défunts décharnés mais bien menaçants de son cosmos pâle et faiblard mais bien réel. Un soupçon d'énergie qui ne dépassait pas les limite de l'habit blanc que lui avait offert le chevalier d'or de la Balance. Une autre émanation cosmisque. Juste de quoi mettre enfin de la distance entre elle et ces âmes damnées. Son regard ne pouvait se détacher de ses corps balottés par ces courants glaciaux et d'une violence inouïe. Elle ne pouvait se permettre de les laisser se placer sur son chemin, elle ne pouvait les laisser la ralentir.

Nul désir de rester plus que de nécessaires en des lieux aussi mal fréquentés.

Y a-t-il seulement des lieux bien fréquentés aux Enfers ? songea la jeune femme. En effet, elle voyait en ces êtres autant de monstres qui avaient fait du mal aux autres pour se mettre en avant et les entraîner par leur seul égoïsme dans la mort voire de provoquer les pires catastrophes.

Pouvait-on ignorer l'existence de frères, de soeurs, de parents, de ses proches voisins et autres pour assouvir ses propres passio n ? Etait-ce seulement de l'amour ou juste une fausse vision de l'amour ? Tous pouvaient se leurrer et se faire aveugler.

Enfin, Angel préféra ne plus se poser de questions. Ceux qui se trouvaient ici avaient commis des crimes et étaient jugés pour cela selon les lois des Enfers mais qui se souciaient réellement des âmes en peine. Athéna elle-même pouvait-elle intervenir pour aider les invités au sombre séjour.

Préférant éviter ce genre de discussion propre au doute et au désespoir, elle accéléra encore et encore.

Ce pont semblait sans fin. Pourtant, elle ne se découragea pas jusqu'à ce qu'elle débouche à la prison suivante. Sa cape avant changé de forme se pliant à la volonté du chevalier de bronze. Elle ressemblait plus à un étonnant visiteur qu'à un chevalier en armure.

==> Temple des Envieux
Revenir en haut Aller en bas
Eilaine


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 282

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mar 6 Mar - 14:19

    => La demeure du Jugement

    Une prison?
    Après le jugement, la sentence. Troublée d'y voir des âmes enchaînées à jamais dans ce lieu sordide lui faisait mal au cœur. Voici une justice bien expéditive, pensait amèrement la druidesse en foulant encore la poussière. Son maître lui apprit non sans ironie dans la voix, où ils se trouvaient. La Vallée des Amoureux. Alors? Ici bas, nous étions aussi puni pour... aimer? L'amour. Cet unique mot s'imposa à elle avec force. Elle qui ne l'avait point encore appréhendé, se voyait être à nouveau confrontée à ce verbe. Aimer.  
    Un tel sentiment finirait par prendre sa vraie place un jour dans son cœur. Quand elle en comprendrait les rouages, ainsi que toute la beauté. Et non point faire un affreux amalgame. L'Inquisition l'avait forcé à renier l'amour, à le craindre : mais depuis quelques temps, cette vision s'effritait. 
    Bien que tout était encore flou pour elle, quelque chose en elle, changeait. Elle le sentait, même en ces heures sombres. Antiokus, toujours sous sa forme de chat, tournait de droite à gauche, sa petite tête noire, dans ce mouvement, ses oreilles s'agitaient. Il huma l'air avant de se remettre en route, à bonne allure.

    ~Pourquoi veut tu sauver ce disgybl y gigfran?~ demanda soudainement le maître à son élève.
    «Parce qu'il m'a sauvé la vie» répondit la druidesse du tac au tac, comme si c'était une évidence.

    Il n'y avait là aucun mal à vouloir risquer sa vie pour la sienne. Après tout, Serafim avait bien mit sa vie en péril pour elle, quelque part, elle lui était redevable. Par ailleurs, Aurora ne voulait plus demeurer impuissante et rester les bras croiser sans rien faire. Agir, même si somme toute l'idée était totalement folle, voire suicidaire, elle semblait être pour elle, la meilleur des options. Et elle ne désirait pas le savoir errer ici... dans le Royaume du Sombre Monarque.

    Les deux druides s'arrêtèrent net en constatant qu'un pont avait été détruit. La distance n'étant pas si longue, la jeune femme fit quelques pas en arrière pour prendre de l'élan.
    Puis, tout en légèreté, elle s'élança. Comme un oiseau qui fige ses ailes en atterrissant, la belle Ase retomba de l'autre côté avec douceur, laissant ses bras retomber le long de son corps svelte. Sans le poids de son armure, Aurora pouvait se mouvoir selon son bon vouloir!

    «Il n'est plus très loin» constatait la druidesse à haute voix. Le chat noir signifia son accord en hochant la truffe. La brume écarlate qu'elle avait entrevu dans ses visions s'étalait presque jusqu'à ses pieds.
    Cette couleur sanguine éveilla en elle son instinct sauvage. Mue par une énergie issue de ses convictions, Aurora recommença à courir, espérant avec ardeur, qu'elle n'arriverait pas trop tard.

    Les rouages de cette formidable machine qu'était le destin étaient en marche. Rien ni personne ne pourrait se dresser entre elle et son objectif : déterminée à retrouver Serafim, elle n'avait pas peur d'y laisser quelques plumes...

    Qu'allait-elle découvrir?
    Arriverait-elle trop tard?

    => Le temple des Envieux.
Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mer 7 Mar - 21:33

Arrow La Demeure du Jugement

S'il fallait être fou pour venir de son vivant s'offrir une petite balade au sein des Enfers, il fallait être masochiste pour souhaiter s'attarder dans n'importe laquelle de ses prisons. Et si Shion se fichait royalement que la première caractéristique lui soit associée - après tout, ne fallait il pas quelques graines de folies pour survivre face à toutes les péripéties qu'ils affrontaient -, les occasions de souffrir demeuraient bien assez nombreuses pour qu'il éprouve un instant l'envie de s'en causer de nouvelles lui-même.

Fort de cette légère motivation mais davantage encore de la volonté d'atteindre leur objectif au plus vite, Shion avait rapidement quitté les ruines du Jugement pour rejoindre la prison suivante. Difficile de décrire cet endroit aussi peu intéressant que le précédent. Un pont en ruines au dessus d'un immense ravin. Décidément, y avait il un endroit ressemblant à autre chose que des ruines aux Enfers? Et des sortes de cadavres, ou étranges créatures, repoussées vers les profondeurs de ce lieu par de dangereuses bourrasques. La Vallée des Amoureux, si ses souvenirs étaient bons. Quel étrange nom pour un tel endroit. Mais il n'était pas venu ici pour chercher une quelconque logique dans les décisions d'Hadès et de ses Spectres.

D'ailleurs, par chance, aucun ennemi ne semblait en vue. Tant mieux! S'il pouvait parvenir à accomplir leur mission sans se battre, il ne s'en plaindrait pas. Même si l'idée d'éliminer quelques Spectres commençait à le démanger quelque peu... surtout depuis la mort de certains de ses camarades. Vengeance. Cette sensation n'avait pas sa place, Scipion le lui avait bien rappelé. Il devait maintenir sa concentration intacte, ciblée vers la récupération de Zeus. D'autant que ses camarades continuaient de se battre en ce moment même, lui libérant ainsi la voie.

Non loin de là, il ne pouvait ignorer le Cosmos de Dokho qui se battait contre un adversaire de taille. Un rapide regard dans la direction de son ami lui suffisait pour se rendre compte du combat titanesque qu'il avait entamé en ces lieux. Le Chevalier de la Balance était puissant, il ne pouvait être battu par un Spectre, aussi puissant soit il. Il devait croire en lui, lui faire confiance. Pourtant, Shion ne pouvait s'épargner l'inquiétude de perdre son ami et se concentra pour lui envoyer par télépathie:

Débrouille toi mais débarrasse toi de ce Spectre, Dokho! Nous devons continuer ensemble la progression! N'oublie pas qu'il est de ton devoir de guider l'aveugle!

Dokho aurait tout le temps de constater de lui-même qu'il n'était plus aveugle quand il le rejoindrait. Alors pour le moment, autant le laisser sur cette idée amusante, pour l'encourager. Et s'encourager lui-même. Il n'était jamais facile de savoir qu'un de ses amis combattait, même pour la bonne cause. Soupirant, Shion prononça à voix haute, peut-être pour se réconforter

Il va y arriver. Pas de raison de m'inquiéter... La prochaine prison m'attend.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Jeu 8 Mar - 1:49

Arrow Le champ de fleur

Dès que je fus dans les airs, une terrible fureur s’empara de tout mon etre faisant bouillir mon âme et mon cosmos. Mon prochain adversaire allait subir mon courroux. Le plus proche cosmos était celui d’un puissant guerrier, celui d’un chevalier d’or ou un équivalent tout du moins. J’augmentai alors ma vitesse afin d’intercepter cet imprudent ennemi qui semblait extrêmement motivé à avancer le plus vite possible. Je ne tarda pas à arriver à portée visuelle. Comme prévue il s’agissait bien d’un chevalier d’or, le chevalier d’or du bélier, le premier gardien du zodiaque d’or. Quel meilleur adversaire pour commencer mes combats contre la plus haute caste de leur ordre. Levant alors les yeux vers le ciel, je vis que déjà trois constellation était tombées, celle du bélier en faisait partie.

« Tu ne le sais pas encore chevalier, mais tu es déjà mort, il m’est donc échu de te tirer de tes rêves illusoires. »

Tout en m’approchant de lui je déployais alors mes fils de cosmos qui filèrent dans sa direction afin de lui annoncer ma venue en découpant tout ce qui se trouvait dans son champ de vision dans un bruit strident. La scène le saisi et lui fit enfin remarquer ma présence. Rappelant alors mes créations autour de moi dans de petits mouvements de poignet et de doigt, je les fis alors onduler avec dextérité autour de moi avant de les faire disparaitre. Je posa alors pied à terre avec délicatesse dans un paysage qui arborait à présent de nombreuses arêtes droites, parsemé de cailloux aux formes cubique. Posant alors mes yeux sur son visage j'appris alors son nom grâce à son âme .

« Salutation, Shion, chevalier d’or du bélier. Je suis Minos, spectre du griffon, étoile céleste de la noblesse et juge des enfers. Je crains de ne pouvoir te laisser aller plus en avant dans le sombre empire. Ce n’est pas votre place à vous autres mortel. Pourquoi venir maintenant quand de toute façon vous êtes tous appelé à passer devant moi un jour ou l’autre ? Mes deux précédents adversaire ignoraient jusqu’à la raison de leur présence en ses lieux, peut-être seras tu en ce qui te concerne mieux informé. En tout cas tu n’iras pas plus loin tant que de ma non-vie je ferais barrage à tes projets quel qu’ils soient. Prépare toi Shion du bélier et qu’Athéna te protège car en cet instant, je ne sens en mon cœur aucune clémence. »

Mes fils cosmiques apparurent de nouveau, ondulant autour de moi à grande vitesse dans un balais onirique tandis qu’ils fendaient l’air et la pierre avec facilité. Je songeais alors à Lyria et à son petit pion blanc, cela n’eut pour effet que d’augmenter ma fureur. Le combat qui s’annonçait allait etre sans merci. Mais au nom du souvenir du chevalier de la chevelure de Bérénice et pour mon propre honneur, je n’allais pas souiller son souvenir avec une manifestation de violence absurde. La colère, bien qu’utile par moment, ne devais pas devenir ma volonté, j’allais affronter ce chevalier en tant que juge des Enfers, pas en tant que vengeur de Lyria envoyée à la mort par ses pairs.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Celsius


Indépendant
avatar

Messages : 653

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Jeu 8 Mar - 18:16

:: Love is Poison :.
→ Demeure du Jugement
Lors de ses déplacements, Celsius avait calqué sa vitesse sur celle de Kappa. La vitesse des Chevalier d'Or, réputée pour être égale à la vitesse de la lumière, était censée être la même pour tous. Néanmoins, il s'était rapidement aperçu que la sienne était un rien au-delà de ce seuil pourtant déjà prodigieux. Ne souhaitant toutefois pas se faire remarquer, en bien comme en mal, il s'était abstenu d'en faire part à son compagnon de route ainsi qu'à tout autre. Le trajet depuis la demeure du jugement avait été des plus silencieux, tant parce qu'il était trop mal à l'aise pour nouer le dialogue que parce qu'ils étaient trop concentrés sur leur objectif pour entretenir une conversation autrement qu'à bâtons rompus. Ce qui ne présentait, il fallait bien le dire, pas grand intérêt. Ainsi menèrent-ils leur procession parmi les ombres, jusqu'à ce que la silhouette familière de Shion se profile à l'horizon. Ainsi faisait-il son entrée dans la première des nombreuses prisons. La majeure partie des strates infernales en étaient composées, si bien que ce n'était que le début d'une interminable traversée.

Néanmoins, la visite des suivantes sur la liste devrait attendre puisque le danger menaçait. Leur arrivée tombait à point nommé. Sans cela, le Bélier aurait eu à lutter seul contre l'un des Juges des Enfers. Son maître avait jugé bon de l'instruire sur la hiérarchie de l'armée des morts, aussi reconnut-il en ce Spectre l'un d'entre eux. Les paroles qu'il put entendre en tendant l'oreille avant d'arriver sur les lieux confirmèrent cette hypothèse et il n'en fut que plus méfiant à son égard. Fort heureusement, ils étaient arrivé dans les temps pour pouvoir s'interposer. Leur homologue avait eu à souffrir de s'être dressé en bouclier humain lors d'un précédent combat, et n'était par conséquent pas au mieux de sa forme. De son côté, Minos n'était guère plus vaillant, mais ne rien laisser au hasard leur éviterait d'autres pertes. Depuis qu'il avait franchi la porte l'emmenant sur ce champ de bataille, il avait déjà eu l'occasion de sentir plusieurs cosmo-énergies s'éteindre sans qu'il ne puisse y faire quoi que ce soit. Mais il avait ravalé son chagrin et continué sa route dans l'espoir que d'autres soient épargnés grâce à son concours. Or en venant en aide à son comparse alors qu'il était en fâcheuse posture, nul doute qu'il servirait ce dessein.
Navré de te décevoir, Minos. Ton adversaire, ce sera moi !
Ainsi, une multitude de roses rouges fendirent les airs à toute vitesse pour sectionner les fils qu'agitait en tous sens le Juge des Enfers. Bien évidemment, le Roi des Épines devinait sans peine qu'il pouvait en créer à l'infini tant que ses réserves de Cosmos le lui permettaient, mais il était symbolique de mettre un terme à sa parade provocatrice. Logeant justement l'une de ses fleurs entre ses lèvres alors qu'il sortait de l'ombre, il le toisa d'un regard empli d'une détermination sans bornes. Non loin de là, ses frères d'armes se battaient de toute leur âme au nom d'Athéna... Le moment était venu pour lui d'entrer en scène et d'éprouver son serment. L'essentiel de sa concentration était destiné à calmer le tremblement de ses membres. Pour un peu, il en aurait été transi de peur – à moins qu'il n'y ait aussi une part d'excitation dans cette fébrilité. Au fond, il n'avait jamais pu tester ses pouvoirs en situation réelle. S'attaquer à l'une des plus hautes autorités que ce lieu ait jamais porter était peut-être présomptueux de sa part, mais ne dit-on pas que qui fait preuve d'audace rendra sa légende éternelle ?
Citation :
Celsius défie Minos.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t5314-celsius-chevalier-d-or-de
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Enrôler les âmes en peine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Vallée des Amoureux-