RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Enrôler les âmes en peine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Nas Choka


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 35

Feuille de Personnage :
HP:
90/150  (90/150)
CS:
106/170  (106/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Lun 16 Avr - 0:44

Le Spectre commençait sérieusement à péter un plomb. Le petit gamin blondinet avait osé refuser de le combattre. Tremblant de rage, il leva un doigt vers Kyros, éructant envers le Saint, crachant presque sur lui de sa bave jaunie.

« Sale morveux !!!! Comment oses-tu refuser de me combattre, moi, Nas Choka, le Maître de l’Espace-Temps !!!!! Je vais t’en mettre une !!!! »

Alors qu’il avançait vers le Chevalier de Bronze, le poing serré auréolé de cosmos obscur, il lança un regard plus que dissuasif à la jeune femme accompagné de sa bête.

« Toi, je te l’ai dit !!! Tu ne m’intéresse pas. Vas-t-en, gueuse ! »

Il allait sauter comme le dingue qu’il était sur le Chevalier du Cygne lorsqu’une cosmo-énergie extrêmement puissante fit son apparition. Un Chevalier d’Or fit son entrée, ce qui stoppa net le Spectre dans son élan. Le Saint était absolument magnifique dans son armure dorée. A en voir l’armure, il devait s’agir du Chevalier d’Or des Gémeaux, l’un des plus puissants de la Chevalerie. On disait les Chevaliers d’Or tout-puissants sur Terre. Nas Choka rêvait d’en combattre un. Un homme dont la réputation n’était plus à faire. Mais ce n’était pas les Gémeaux. Le Troisième Chevalier d’Or, bien qu’intéressant, n’en valait pas suffisamment la peine. Il méritait son armure. Pas comme cet autre, qui se pavanait tous cheveux au vent, alors qu’il ne valait pas une broutille.

Le Spectre des Illusions sourit de toutes ses dents jaunies lorsque le Chevalier d’Or se tourna vers lui. Enfin, toutes ses dents… Il ne lui en restait plus beaucoup. Ce n’était pas un très joli sourire. D’un autre côté, comment attendre un joli sourire d’un type si moche ?...

« Pas mal l’armure, je suis sûr que j’aurais la classe avec… »

A peine avait-il finit sa phrase qu’une nouvelle présence sorti du lot. Autant les Gémeaux avaient du coffre en matière de cosmos. Mais face à la nouvelle femme qui venait d’arriver, il ressemblait à un petit bébé. La puissance de la Déesse de l’Amour était absolument écrasante… Mais également tranquille.

« Une seconde déesse ?... Et bien, je suis bien verni… Ca commence à devenir le carnaval là, je me sens un peu seul… »

Freyja tourna son attention vers lui. Bien vite, le cosmos chaud de la Déesse s’empara de son corps. En quelques secondes à peine, la douleur disparut. Cette souffrance de chaque instant, dont il faisait corps depuis tant d’années, s’envola. Il saisit le miroir de la jeune femme et y découvrit ses traits d’autrefois, ces traits si beaux qu’il possédait avant que le Maître de Guerre Tsavong Lah ne le trahisse.

Tout d’abord éberlué, le Spectre versa une larme. Un sourire apparut sur son visage, bientôt suivi d’une grimace de dégoût. Il cracha par terre. Tant par dégoût envers Tsavong Lah, qui devait se retourner dans sa tombe, que par la décision qu’il venait de prendre. Désinvolte, il renvoya le miroir en direction de la Déesse. Il fit un signe de tête respectueux envers Freyja.

« Freyja, Déesse de l’Amour et de la Fertilité. Je n'oublierai pas votre nom. Je vous remercie de votre gentillesse. Par respect, je jure de ne pas m’en prendre aux Guerriers Divins durant cette Guerre, à moins qu’ils ne me cherchent vraiment. »

Il se tourna alors vers les trois Chevaliers d’Athéna.

« Quant à vous les blanc-becs, je vous laisse sains et saufs. Pour le moment. Ciao ! »

Une dalle de lumière dorée naquit derrière le Spectre. L’homme à présent d’une beauté saisissante fit un pas en arrière et disparut net. Lorsque la porte se referma, il ne restait plus rien, ni personne pour barrer la route aux envahisseurs.


Spoiler:
 

Arrow Le Champ de Fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Lun 16 Avr - 19:24

Freyja avait souri au chevalier venu s'incliner devant elle. Un chevalier des glaces comme le laissait transparaître son cosmos. Celui qui avait jeté ce magnifique pont de glace par-dessus le fleuve Achéron. Un véritable exploit pour un si jeune combattant.

Si jeune et déjà l'âme d'un vétéran...

- Enchantée de faire ta connaissance, chevalier Kyros du Cygne. Hum... Merci d'avoir répondu à mes questions... La voix de Freyja était très douce tandis qu'elle savourait la froideur que dégageait le jeune homme. Cela lui rappelait le froid d'Asgard et Freyja était capable de capter tout ce qui pouvait lui être bénéfique. Cette aura glacée en était une...

Oui, je me doutais bien qu'il s'agissait d'autre chose. Songea-t-elle en en revenant au spectre qu'elle avait quelque peu changé.

Son merveilleux regard de jade se posa ainsi sur Nas Choka. Quelle serait sa réaction face à ce genre de présent ? C'en était bien un, aussi surprenant que cela puisse paraître. Freyja était une déesse bienveillante tout en réservant son lot de surprises et celle-là ne pouvait qu'être de taille pour un homme en proie à d'éternelles souffrances. Mieux que quiconque, la belle nordique ressentait cela. Il ne pouvait qu'endurer une douleur continue et lancinante.

Elle attendait ainsi dans un silence tout relatif. Ce changement bien qu'éphémère pouvait aussi bien provoquer la joie que l'ire du monstrueux combattant. Après tout, cette apparence devait faire partie intégrante de sa puissance. Provoquer la terreur même si cela ne marchait que sur certaines personnes. Les chevaliers et les Ases en avaient bien vu d'autres pour être réellement effrayés à sa seule vue. Le tout était de voir comment il agissait ensuite...

La voix du Cygne la tira de sa contemplation même si elle ne cessait de rester attentive à tout ce qui l'entourait. Elle allait répondre à Kyros lorsque le spectre lui rendit son miroir, d'un façon toute personnelle. Chose dont la douce d'Amour ne se formalisa pas.

La voix du spectre au visage d'ange s'éleva alors, remerciant la déesse qui inclina doucement la tête sans dire mot, le laissant achever avant qu'il ne disparaisse au moyen d'un passage quelque peu personnel...

- Adieu, combattant du sombre monarque, j'ignore si nos routes se recroiseront... J'espère que tu tiendras ta parole.

Puis se tournant vers les chevaliers.

- En effet le temps presse, je vais de ce pas rejoindre votre déesse, merci de vous joindre à Ceridwen de Scatha, chevaliers. La blanche dragonne d'Asgard veille aussi sur moi...

Mais il est grand temps de mettre un terme à toute cette folie...


== > Prison des Envieux

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liana


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 411

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Lun 16 Avr - 21:40

Et tandis qu'elle se tenait là, dans l'attente de la réponse du Spectre, la chevalière du loup commençait à s'impatienter. Et la réponse que ce dernier lui adressa la fit tiquer. Comment venait-il de l'appeler? La gueuse? Est-ce qu'il avait vu sa tronche avant d'oser l'appeler de la sorte?

Elle s'apprêtait à lui sauter à la gorge pour lui faire ravaler ses paroles, lorsqu'elle ressentit l'approche d'un cosmos dont l'empreinte lui indiquait qu'il s'agissait là d'un chevalier d'or. L'homme ne mit guère longtemps à apparaître, et au vue de l'armure, elle comprit instantanément à qui elle avait à faire. Le nouvel arrivant n'était autre que le chevalier des Gémeaux. Etant donné que celui-ci ne fit rien pour la saluer, la Demoiselle ne fit pas le moindre geste en sa direction. Et autant le dire, elle avait d'autres chats à fouetter que le saint.

Et tandis que l'homme interrogeait Kyros, une autre aura s'avançait, tout aussi puissante que celle d'Athéna. Elle n'eut à attendre que l'espace de quelques instants pour voir apparaître la détentrice d'un tel pouvoir. Elle se présenta à eux comme étant Freyja. Elle la trouvait vraiment ravissante et très douce. Le fait qu'elle soit la déesse de l'Amour n'étonna en rien la Demoiselle. Lentement, elle inclina son faciès pour la saluer dans le plus grand des respects.

"- Ma Dame, c'est pour moi un immense honneur que de faire votre connaissance, permettez moi de me présenter, je suis Liana, chevalière du Loup."

Elle s'amusa alors de voir la divinité jouer un tour à sa manière à Nas Choka, lui rendant quelque beauté. Cependant, elle qui s'attendait à moultes exclamations de la part du Spectre fut déçue. Au contraire, il remerciait la déesse pour sa faveur, lui promettant de ne pas chercher à combattre les asgardiens, avant de disparaître.

La Demoiselle, tout comme le loup, laissèrent échapper un grognement de rage en voyant le fils d'Hypnos disparaître.

"- Lâche!!!" cria-t-elle, avant de reprendre contenance, serrant les poings, avant de se tourner en direction de la divinité asgardienne, plongeant son regard dans le sien, tandis qu'elle s'adressait à elle par télépathie, afin de n'être entendue que de sa seule personne.

*Ma Dame, je suis navrée de vous importuner, mais j'aurais une question à vous poser, et vous êtes la seule en ces lieux à pouvoir me répondre. Peut-être qu'en me voyant, mon visage vous a-t-il paru familier? Tout du moins, j'ose l'espérer. Je dois vous paraître bien présomptueuse, et vous prie de m'excuser. Mon frère jumeau se prénomme Caedus, et se trouve être l'un de vos serviteurs, Guerrier Sacré du Tigre Gardien des secrets. J'ai eu un mauvais pressentiment le concernant, aussi j'ose espérer que vous apaiserez mes craintes. Va-t-il bien?*

Elle guetta la réponse de la divinité avec une certaine appréhension, et lorsqu'elle obtint satisfaction, elle regarda cette dernière s'en aller, tout en affichant un regard des plus tristes.
Revenir en haut Aller en bas
Ceridwen


Indépendant
avatar

Messages : 428

Feuille de Personnage :
HP:
112/150  (112/150)
CS:
114/170  (114/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mar 17 Avr - 17:42

~> La Demeure du Jugement


La Dragonne venait d'arriver sur les lieux après avoir échappé au tumulte cosmique qui se dégageait de la prison qu'elle venait de quitter. Dans une vrille, elle regagna la terre ferme, se posant avec grâce et élégance non loin de là, observant les différentes personnes présentes ici: trois saints en tout et pour tout semblaient garder ces lieux. Lentement, la pure s'avança dans leur direction, un sourire bienveillant ourlant le coin de ses lèvres délicates.

"- Bonjour à vous chevaliers, et chevalière." Dit-elle en portant son attention à la jeune bronze accompagnée de son loup. "Permettez moi de me présenter. Je suis Ceridwen, Guerrière Sacrée de Scatha. C'est un honneur et un plaisir pour moi que de vous rencontrer, malgré le fait que nous soyons en guerre."

A nouveau, le regard ambré de l'enchanteresse créature coula en direction de la Louve. D'où lui venait cette impression que son visage ne lui était pas inconnu? Pourtant elle pouvait se targuer d'avoir une excellente mémoire, aussi s'étonna-t-elle de ne pas parvenir à mettre un nom sur ce faciès. Et puis soudain, cela lui revint. Elle se rappelait le banquet qui avait eu lieu au château de Freyja, lors de la fin de la précédente Guerre Sainte, et de ce guerrier quelque peu imbibé qui avait tenté de la charmer. Comment s'appelait-il déjà? Quelques secondes de réflexion et la réponse lui vint: Caedus. Depuis ce moment, elle ne l'avait plus revu. Qu'était-il advenu de lui? Ainsi donc, la femme chevalier était une de ses parentes, sa soeur et jumelle de toute évidence.

Forte de cette constatation, l'asine préféra garder le silence, afin de ne pas perturber la jeune femme avec ses sombres pensées, d'autant plus que cette dernière affichait déjà un air bien triste. Et puis, elle-même avait une autre tâche à accomplir pour l'heure, aussi ne pouvait-elle se permettre de rester ici davantage.

"- Je suis navrée de ne pouvoir rester plus longtemps parmi vous, mais je me dois d'avancer afin d'assurer la sécurité de ma Déesse. Je vous souhaite bonne chance chevaliers, et que nos Dieux respectifs veillent sur chacun d'entre nous."

Se disant, elle inclina avec élégance la tête, laissant quelques mèches de cheveux à la teinte de feu glisser le long de son épaule, avant de se redresser et de s'éloigner.
~> Le temple des Envieux (dans 24h, si personne ne m'arrête)
Revenir en haut Aller en bas
Chronos


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 1949
Armure : Cloth de l'horloge

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mer 18 Avr - 13:41

A présent grâce à la confirmation de Kyros, je sais que cette curieuse personne est bel et bien un spectre et non un de ces nombreux cadavres trainant sans réel but dans les enfers. En même temps, j'ai pu sentir le cosmos de ce spectre, et au vue de l'énergie qu'il dégage il devait être probablement un des fils d'Hypnos car le surplis qu'il possède n'est ni celle du Griffon, ni celle du Garuda et encore moins celle de la Wyvern. Mon arrivée attira son attention d'ailleurs, ou plutôt, mon armure attira son envie de l'avoir, mais, malheureusement pour lui, l'armure des gémeaux ne risque pas de faire qu'un avec lui. Je restais sur place près de Kyros attendant que le spectre se décide si oui ou non il comptait nous barrer la route encore longtemps et au moment où j'ai voulus prendre la parole une puissante cosmos énergie apparut à nos côtés: une puissance égale à celle de la Déesse Athéna.

*C'est vraiment impressionnant... on sent à la fois de la force et de la douceur en elle.*


La Déesse Freyja attira tous les regards, il fallait bien avouer que la puissance des Dieux sont pour le moins fascinant. Mais là, l'heure n'était pas vraiment à l'admiration. Tout comme Kyros et Liana je me suis légèrement courbé en signe de respect et me suis présenté auprès d'elle sent en rajouter plus. Je me contentais seulement d'écouter et d'assister aux évènements sans prendre la parole, et d'intervenir seulement si c'est nécessaire. Mais de toute façon Kyros avait répondu à toutes les questions de la Déesse de l'amour et de la fertilité. Par contre, je fus assez surpris par le geste de la Déesse envers le spectre, certes il est présent plus agréable à regarder, mais bon...

*Ce n'est pas bien grave, l'essentiel c'est qu'il est laissé le passage libre en échange de cette action.*
*Je trouves ça dommage... j'aurais bien voulus lui arranger le portrait.*


Le combattre aurait été une perte de temps, et vu tous le temps que nous avons déjà perdu, cela n'aurait pas été judicieux. En tout cas, maintenant que le combattant d'Hadès est parti nous pouvons continuer notre route et rejoindre les autres au plus vite. La Déesse Asgardienne s'en alla aussitôt rejoindre notre Déesse et juste derrière elle une jeune guerrière d'Asgard se présenta à nous.

Le sentiment est partagé Ceridwen... je me nomme Chronos, chevalier des Gémeaux.

La guerrière nordique se focalisa sur Liana, la chevalière du loup ainsi que sur son familier ici présent. Et s'en alla, auprès de sa Déesse, en nous souhaitant bonne chance pour la suite. Ce n'est pas vraiment de la chance qu'il va nous falloir sur le coup, mais c'est tout de même sympathique de sa part. Je jette un coup d'œil vers Kyros, puis ensuite vers Liana et prend la parole.

Nous ferions mieux d'en faire autant et de nous rendre au plus vite auprès de nos compagnons. Vous êtes d'accord?


Je pris donc la direction de l'autre côté du pont menant vers la prochaine prison des Enfers sans attendre trop attendre la réponse car cette question ne possède qu'une seule réponse après tout.

Arrow Le temple des Envieux (au bout de 24h si personne m'arrête.)
Revenir en haut Aller en bas
Kyros


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 5601
Armure : Cloth du Cygne

Feuille de Personnage :
HP:
170/150  (170/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Ven 20 Avr - 23:24

Au bout de quelques minutes, le Spectre se décida finalement à fuir, laissant les assaillants passer librement vers la prochaine prison. Cela allait nous faciliter les choses, même si Liana voyait sa proie lui échapper, laissant éclater sa rage.

Le Spectre s'était probablement rendu compte qu'il n'avait aucune chance encerclé de la sorte, qui plus est, avec une divinité qui ne lui aurait laissé aucune chance. Une Guerrière d'Asgard nous rejoignait également, ne restant pas longtemps avec nous. Elle nous salua tout d'abord se présentant. Je fis de même.

- Enchanté Ceridwen! Mon nom est Kyros, je suis le Chevalier du Cygne.

Elle suivit la Déesse qu'elle protégeait vers la prochaine prison, sans perdre plus de temps. Il était évident que sa principale préoccupation était la protection de la divinité Asgardienne.

La Déesse Freyja semblait avoir quelque d'important à parlementer avec Athéna. Peut-être avaient-elles finalement un moyen de libérer Zeus, mais pour cela, il fallait arriver à son urne, ce qui n'était pas chose aisée.

Le combat entre les Chevaliers du Lion et de la Vierge face au Dieu de la Mort faisait rage. Les émanations de leurs Cosmos étaient d'une telle intensité qu'il était facile de croire que le combat se déroulait près de nous. Incroyable comment ces Chevaliers affrontaient un tel adversaire, cela ne faisait qu'augmenter mon admiration et mon respect pour eux.

Le Chevalier Chronos me sortait de ma torpeur en s'adressant à Liana et à moi.

- Nous ferions mieux d'en faire autant et de nous rendre au plus vite auprès de nos compagnons. Vous êtes d'accord?


- Je vais rester à assurer vos arrières. Je vous rejoindrai plus tard.

Je me tournais vers Liana, tandis que le Chevalier des Gémeaux prenait le chemin du Temple des Envieux.

- Tu ferais mieux d'y aller également Liana! Athéna pourrait avoir besoin de toi. Je m'occupe des gêneurs qui auraient la mauvaise idée d’apparaitre pour vous prendre à revers.


J'essayais de laisser transparaitre une sensation de confiance, laissant un léger sourire se dessiner sur mon visage. Je n'étais pas habituer à sourire, n'étant pas certain que cela provoque l'effet que je voulais. Mais qu'importe, je savais que même étant seul, je pourrais m'en sortir. J'avais énormément appris lors de mes précédents combats, je me sentais capable de vaincre n'importe quel adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Liana


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 411

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Sam 21 Avr - 1:18

Le message de la déesse lui parvint. Une immense douleur s'empara de la jeune femme. Elle sentait en son sein une indicible douleur se propager, tandis qu'il lui semblait que l'air lui manquait à cette nouvelle des plus obscures et des plus sombres. Ainsi donc, son instinct et son lien de naissance ne l'avaient pas trompés.

Une rage folle commençait à s'emparer de la chevalière, qui tentait tant bien que mal de juguler cette sensation. Elle aurait voulu revenir en arrière, rechercher son frère. Des larmes d'impuissance ruisselaient le long de sa joue. Elle voulait devenir plus forte, encore et encore, afin de protéger ces personnes qui lui sont chères, ces personnes qu'elle aime, ses idéaux et convictions. Sa respiration s'était faite saccadée, tandis que Shadow venait se frotter contre les jambes de la jeune femme pour l'apaiser.

*Tu le retrouveras. Tu as entendu ce que la divinité a dit? Il est encore en vie.*

*Oui, mais il aura changé.*

*Et comptes-tu l'abandonner? Ne rien faire pour le ramener?*

*Bien sûr que si! C'est mon frère, ma moitié.*

Toute à son échange, c'est à peine si la protectrice d'Athéna, toute à sa douleur, remarqua la présence, bien que rapide, de la guerrière sacrée. Pas plus qu'elle ne prêta attention aux propos du chevalier d'or.

*Poursuivre? Et puis quoi encore, laisser Kyros tout seul? Ils réfléchissent de temps en temps ou pas?*

Cette petite révolte de la part du loup la fit légèrement sourire. A présent seule avec Kyros, elle écouta les dires de celui-ci. Bien que son visage affichait un air serein et calme, la demoiselle n'était pas dupe. Tenir seul face aux lignes ennemis était impensable. Et le jeune homme risquait fort d'y laisser la vie. Cela, elle ne pouvait le permettre. Aussi, au lieu de partir à la suite des Gémeaux, comme il s'était attendu à ce qu'elle le fasse, la Louve vint-elle prendre place à ses côtés.
Un léger coup de coude dans les côtes de ce dernier, geste amical, et elle lança.

"- Penses-tu te débarrasser aussi facilement de moi Kyros? C'est un peu égoïste de tout vouloir garder pour toi, tu pourrais partager tout de même."

Farouche: voila le changement qui s'opérait en la jeune femme. Une ferveur bien plus grande, tout comme son désir de protéger.

*Tu es la Louve, la Protectrice, la Matriarche. Tu disposes de nombreuses ressources, c'est pour cette raison que je t'ai choisi, toi, au lieu de tant d'autres. Tu as en toi force et compassion, désir de protection et instinct, qui te permettent de trouver toute cette force.*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mar 24 Avr - 0:30

==> Demeure du jugement

Le grondement des fauves la précédait, enfin juste celui d'Amour, Tendresse avait repris sa forme normale. La déesse remontait à présent les prisons avec un bien étrange chargement. De quoi attirer l'attention sur elle mais aussi lui servir. Après tout, elle avait déjà le Trident et Balmung, qui penserait que derrière ces deux attributs se cachait en plus l'arme de Zeus. Sans oublier qu'elle portait aussi Brisingamen, son collier d'ambre et d'or.

De quoi réellement la conforter en plus de lui donner une bonne raison de pulvériser le premier marina à croiser sa route. Si elle n'avait pas tenté d'épingler le Papillon des Ombres et s'était détournée sur le Requin, c'est que dame Fiora avait eu des manières assez agréables en comparaison des autres et que surtout, le Général avait tout fait pour attiser la déesse de l'Amour qui se contenait depuis déjà trop longtemps. Brunissen grondait en même temps que Freyja et ces deux aspects donnaient une combinaison détonnante. Odr avait réveillé cela en elle et la déesse continuait à évoluer.

En même temps, Freyja se demandait comment la jeune marina allait réagir au vu d'un changement aussi rapide de situation. Entre l'instant où elle l'avait quittée, quelques minutes au grand maximum, et celui où elle revenait et bien, Amphitrite venait ni plus ni moins de la défier.

Le mieux à faire serait de s'écarter de la route de la Vanir quoique elle pouvait encore tenter de discuter. Freyja n'avait qu'une seule parole. Si la marina avait le cran de lui parler, elle aviserait mais ne se laisserait pas retarder.

Elle finit par recroiser les deux chevaliers de bronze avant de leur sourire.

- Et bien rebonjour, chevaliers. Comme vous pouvez le voir le destin est étrange et capricieux comme la mer avec ses courants et marées. Oui, tout ne va pas forcément en ligne droite, on peut parfois se faire repousser en arrière.

Le ton était redevenu doux, Freyja considérait les deux combattants. Son cosmos s'était en quelque sorte apaisé mais nul doute que ce qu'Amour transportait devait les intriguer.

- Mais même ainsi, il faut se surpasser et reprendre avec encore plus d'efforts qu'auparavant. Ne vous relâchez pas jamais. Je ne peux que vous le conseiller. Et de nouveau vous quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Kyros


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 5601
Armure : Cloth du Cygne

Feuille de Personnage :
HP:
170/150  (170/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mar 24 Avr - 22:41

Malgré mes mises en gardes et mon insistance pour que Liana suive le Chevalier des Gémeaux, celle-ci démontrait une nouvelle fois qu'elle était le genre de femme qui ne se guidait que par ses propres volontés. J'aurais préféré qu'elle suive son chemin, en compagnie de Chronos et de la Déesse Freyja elle aurait été plus en sécurité. Si une attaque en masse de produisait à partir de l'arrière, il était fort probable que nos vies s'achèvent à cet instant. J'étais préparé à ce sacrifice, mais j'aurais voulu épargner le Chevalier du Loup, après la rude épreuve qu'elle avait dû endurer, par ma faute.

Elle s'approcha de moi, me frappant légèrement sur les côtes, avec son coude, d'un air amusé.

- Penses-tu te débarrasser aussi facilement de moi Kyros? C'est un peu égoïste de tout vouloir garder pour toi, tu pourrais partager tout de même.

Je laissais échapper un léger sourire devant son attitude. Ce n'était par soif de combat qu'elle restait auprès de moi, mais pour s'assurer que rien de mal ne m'arriverait. Mais elle, qui la protégerait? C'était une réponse évidente pourtant! Cela devait être moi. Nous nous protègerions l'un à l'autre. Si quelque chose lui arrivait, je ne me le pardonnerais jamais.

- Ce n'a jamais été mon intention de v... de te larguer Liana! Seulement, les choses peuvent devenir très dangereuse et...

Je me taisais, redoutant les paroles que je pourrais proférer par la suite. C'était la première fois que je m'ouvrais ainsi à une personne que je connaissais à peine. Cette sensation n'était pourtant pas désagréable, mais étrange, voir complètement bizarre.

- Je te remercie Liana! - disais-je simplement.

Il était fort probable que des questions puisse brûler les lèvres de la jeune femme. Elle n'était pas du genre à laisser des choses pour être dites. Mais, ses intentions, si réellement elle en avait, d'approfondir plus sérieusement cette conversation fût interrompu par l'arrivée de... la Déesse Freyja?

La Divinité nordique était de retour auprès de nous, mais elle ne venait pas de la prison suivante, mais de la Demeure du Jugement! Comment était-elle retournée en arrière, sans que je m'en rende compte. J'aurais aimé demander à Liana si elle l'avait aperçu, mais sa réaction était également de surprise.

- Et bien rebonjour, chevaliers. Comme vous pouvez le voir le destin est étrange et capricieux comme la mer avec ses courants et marées. Oui, tout ne va pas forcément en ligne droite, on peut parfois se faire repousser en arrière.


Je ne pouvais qu'être d'accord avec elle, hochant la tête en signe de concordance. Cependant, une question me brûlait les lèvres. Mais comme à mon habitude, me renfermant sur moi-même, j'hésitais, laissant alors à la Déesse de l'Amour d'enchainer son discours.

- Mais même ainsi, il faut se surpasser et reprendre avec encore plus d'efforts qu'auparavant. Ne vous relâchez pas jamais. Je ne peux que vous le conseiller. Et de nouveau vous quitter.

Je décidais finalement de prendre exemple sur Liana et de poser la question tout simplement tout ce qui faisait de moi cet être silencieux et solitaire.

- Excusez-moi Déesse Freyja, mais... que se passe-t-il? Pour que vous reveniez en arrière de la sorte, c'est que quelque chose s'est produit non? Je ne devrais pas vous le demander, mais en ces temps de guerre toute information ne peut être dissimulé entre alliés, car c'est bien cela que nous sommes n'est-ce pas?


Ma question pourrait probablement choquer la Déesse, voir l'irriter. Mais cet attitude aussi soudaine qu'inespérée cachait forcément quelque chose, mais quoi? C'était la réponse que je désirais obtenir, mais la divinité du nord me jugerait-elle apte à le savoir?
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mer 25 Avr - 1:46

Un doux sourire en réponse au Cygne. Pourquoi lui en aurait-elle voulu ? Il était fier et vaillant et, au fond, il lui plaisait, d'une certaine façon. Cette aura froide lui rappelait ses guerriers même s'il faisait encore bien jeune à côté des hommes d'Asgard.

Pas une fois, elle ne l'interrompit. Pourquoi se serait-elle vexée ? Ce n'était pas les saints qu'elle combattait. Pourquoi l'aurait-elle seulement fait ? Cette idée ne l'avait même pas effleurée.

En première réponse, elle fit juste un geste. Amour approcha alors, immense et puissant mais plus que le tigre lui-même, c'était ce qu'il transportait qui aurait du les attirer. Et enfin sa voix s'éleva.

- Dis-moi chevalier, as-tu déjà ressenti une intuition subite ou une prémonition ? As-tu déjà vu les animaux fuir avant un malheur ou un tremblement de terr ? Ou simplement entendu ce que te murmurent ceux qui t'aiment.

Elle sourit doucement avant de caresser l'énorme front du tigre blanc.

- En un instant, j'ai senti quelque chose qui m'a poussée à retourner en arrière. Quelque chose qui m'a poussée à m'éloigner. Et eux aussi le ressentaient. Les fauves sont des prédateurs mais peuvent aussi devenir des proies, chevalier Kyros. Les perceptions sont différentes et certaines choses ne peuvent qu'être vécues ou ressenties. Comprends-tu ?

Elle inclina doucement la tête, ne sachant s'il comprenait qu'au fond, elle ne pouvait que lui relater ce qu'il venait d'arriver. Des bouleversements si nombreux.

- Enfin toujours en est-il que ce recul m'a peut-être sauvée. Nous sommes en Enfers en guerre contre les spectres pour délivrer le seigneur Zeus traîtreusement enfermé par Eris et Arès et livré à la reine du Royaume souterrain. Asgard et le Sanctuaire sont alliés, nous avons lutté côte à côte lors de la précédente guerre. Autrefois, les Ases sont venus au secours des saints lorsque le Sanctuaire était assiégés par les spectres et les Marinas. Moi-même, j'ai affronté Perséphone sur les pentes de l'Etna. Tout comme tes frères sont venus ensuite au secours des Ases lors de la dernière invasion. L'alliance entre Asgard et le Sanctuaire est et demeure toujours. N'en doute pas. Nous luttons côte à côte mais de part le passé, Eris et d'autres tentent de nous diviser et tous les coups leur sont bons. Il n'y a pas plus retors qu'elle mais ce n'est pas une raison pour oublier les Marinas.

Il posa enfin la main sur l'objet.

- Ceci s'est littéralement planté devant moi. Un défi d'Amphitrite. Par chance, Il n'y avait plus de marina pour le brandir contre moi. J'ai veillé à ne pas me faire encercler sans réellement connaître la cause exacte mais je l'ai ressentie. Relâche ta vigilence et tu peux te faire abattre d'un seul coup. Tu es en guerre, n'oublie jamais cela...

Puis se retournant vers les autres prisons.

- Je dois rejoindre ta déesse et sauver Zeus pour mettre enfin un terme à tout cela. C'est pour cela que les Ases et moi sommes là. Pour lutter à vos côtés. Le Trident est la preuve que les marinas restent une menace à ne pas négliger. Un d'eux a du recevoir l'une de mes lances et s'il n'est pas mort, il doit être sur mes traces avec des envies de meurtres ou pires. Quand aux autres qui se terrent encore, ils feraient mieux de s'écarter de la route qui me mène à Zeus et Athéna. Le Trident... Mieux vaut s'en méfier comme de la plus traîtresse des mers. Ta déesse est sans le moindre doute la plus à même de savoir comment le neutraliser.

Puis se retournant une dernière fois vers le Cygne et la Louve.

- Cette fois, il n'y aura plus de retour en arrière. La mer ne peut venir qu'à moi si elle tente encore quoique que ce soit.

==> Prison des envieux
Revenir en haut Aller en bas
Liana


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 411

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mar 1 Mai - 21:21

Ils se tenaient là, tous trois, rempart envers les ennemis qui souhaiteraient encore approcher d'eux ou combattre. La Louve n'avait pu se résoudre à abandonner Kyros. Seul il ne pourrait contenir ce qui allait suivre, alors qu'à deux l'affaire était toute autre. Son comparse était décidément plein de courage. Et autant le dire, elle était heureuse d'être avec lui. Par deux fois il l'avait épaulé.

C'était lui qui l'avait soutenu lorsque Bardamu infligeait un véritable supplice à Corell, lui encore qui était venu à sa rescousse pour combattre le kraken alors qu'elle même s'apprêtait à s'opposer au Balrog. Il lui était donc tout naturel d'être à cet instant présente auprès de lui. Un juste retour des choses direz-vous. N'est-ce pas ainsi qu'agissent les amis après tout? Se protéger l'un l'autre était l'une des plus grandes preuves d'une amitié solide. Mais visiblement, Kyros ne semblait pas encore comprendre cela. Un jour, peut-être, s'ouvrirait-il à elle et lui ferait-il part de son vécu. Tout du moins l'espérait-elle. mais en tout cas une chose était sûre elle voulait qu'il sache qu'il pouvait compter sur elle.

"-C'est très gentil de ta part de te soucier de moi. Mais comment puis-je prouver ma valeur au combat si je recule parce que tu désires me protéger? Jusque là toi et moi nous en sommes plutôt bien tirés je trouve. Alors faisons en sorte que ça continue d'accord? Et puis, il faut bien que quelqu'un veille sur toi aussi."

Shadow redressait les oreilles et relevait la tête.

*Elle revient ici.*

*Freyja?*

*Oui. Et elle semble détenir quelque chose qu'elle n'avait pas lors de son précédent passage.*

Et elle apparut alors, accompagnée de ces deux familiers. Deux énormes tigres et l'un d'eux détenait dans sa gueule un trident. Oh pas n'importe quel trident non, celui de Poséidon en personne. La Louve observait, tout comme Shadow, et écoutait les propos de la divinité nordique, qui répondait aux questions de Kyros, pour en apprendre davantage. Puis elle s'en fut, promettant de rejoindre Athéna et de l'aider à libérer Zeus de son emprisonnement.

"- Hé bien, il semblerait que nous allons avoir du pain sur la planche si je puis dire. Après tout, Freyja ne vient-elle pas de dire que des Marinas la poursuivaient? Nous voilà dans une situation fort délicate, puisque nous sommes alliés et aux Ases et aux Marinas. Que penses-tu qu'il se trame là bas mon ami?"
Revenir en haut Aller en bas
Kyros


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 5601
Armure : Cloth du Cygne

Feuille de Personnage :
HP:
170/150  (170/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Jeu 3 Mai - 1:10

La réponse de la Déesse Amphitrite avait été très évasive au tout début, ne laissant que de maigres pistes sur ce qui avait réellement provoqué son retour en arrière. Néanmoins, après quelques insistances de ma part, elle finit par nous révéler les vraies raisons.

- Ceci s'est littéralement planté devant moi. Un défi d'Amphitrite. Par chance, Il n'y avait plus de marina pour le brandir contre moi. J'ai veillé à ne pas me faire encercler sans réellement connaître la cause exacte mais je l'ai ressentie. Relâche ta vigilence et tu peux te faire abattre d'un seul coup. Tu es en guerre, n'oublie jamais cela...

J’acquiesçai en accord avec sa mise en garde. Néanmoins je commençais à comprendre ce qui se passait autour de nous. Ce n'était pas simplement une guerre entre les Chevaliers d'Athéna et les Spectres, aidés par leurs alliés dans le but de défendre leurs intérêts. Il y avait bien plus que cela, des mouvements politiques entre les camps, qu'ils soient alliés ou ennemis ou même neutres vis-à-vis des autres. Je ne comprenais rien de tout cela, d'ailleurs je préférais rester complètement éloigné de ces histoires de stratégies politiques et militaires.

- Je dois rejoindre ta déesse et sauver Zeus pour mettre enfin un terme à tout cela. C'est pour cela que les Ases et moi sommes là. Pour lutter à vos côtés. Le Trident est la preuve que les marinas restent une menace à ne pas négliger. Un d'eux a du recevoir l'une de mes lances et s'il n'est pas mort, il doit être sur mes traces avec des envies de meurtres ou pires. Quand aux autres qui se terrent encore, ils feraient mieux de s'écarter de la route qui me mène à Zeus et Athéna. Le Trident... Mieux vaut s'en méfier comme de la plus traîtresse des mers. Ta déesse est sans le moindre doute la plus à même de savoir comment le neutraliser.

- Je comprends Déesse Freyja! Comptez sur nous pour empêcher les Marinas de venir vous gêner.

Combattre encore des Marinas ne me plaisait guère, mais si ces derniers désiraient à présent s'en prendre aux Guerriers Divins, j'étais bien décidé à les arrêter. Comme la Déesse de l'Amour venait de le dire, nous étions alliés, c'est exactement ce que les alliés font, ils s’entre-aident quand ils en ont besoin. Il n'était pas nécessaire d'aller chercher une quelconque réponse plus loin.

La Déesse Nordique s'éloigna finalement, nous laissant une nouvelle fois seuls, Liana et moi. La louve avait vainement refuser de partir et de m'abandonner. Je n'avais plus d'arguments pour la convaincre du contraire, mais en avais-je eu un seul qui aurait pu jouer en ma faveur? Liana semblait du genre persistante et il semblait vraiment peu probable qu'elle change d'avis maintenant que ça décision était prise. Elle veillerait sur moi, telles avaient été ses paroles. Très peu de monde avait veiller sur moi depuis mon enfance, d'ailleurs je ne me souvenais pas de grand chose de cette époque. Mon Maitre, puis Bardamu avait été les derniers a veillé sur moi. C'est étrange de compter sur les doigts d'une main les gens qui vous ont aider durant votre vie. C'était pourtant mon cas...

- Hé bien, il semblerait que nous allons avoir du pain sur la planche si je puis dire. Après tout, Freyja ne vient-elle pas de dire que des Marinas la poursuivaient? Nous voilà dans une situation fort délicate, puisque nous sommes alliés et aux Ases et aux Marinas. Que penses-tu qu'il se trame là bas mon ami?

Je regardais en direction de la Demeure du Jugement, le regard vide, perdu dans mes pensées, quand je décidais de répondre.

- Si alliance il y avait avec les Marinas, elle a été rompu au moment où ils ont décidé d'aider les Spectres. J'ai combattu le Kraken et j'ai vu le Chevalier du Verseau combattre un Marina également. Ils n'ont pas hésité à nous attaquer, je ne pense pas que nous puissions les considérer comme des alliés. Néanmoins, rien ne nous empêcher de tenter de dialoguer avec eux. Qui sait si nous pouvons trouver un moyen d'obtenir une trêve.

Je savais que cela sonnait comme de l'optimisme démesuré et peut-être un tant soit peu naïf de ma part, mais qui sait si la plus improbable des solutions était en réalité la plus simple.
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Mer 9 Mai - 21:22

Arrow Demeure du Jugement


Une explosion retentit dans le lointain. Tel une bête féroce, un homme en armure apparut à l’horizon, effectuant un bond prodigieux, d’une centaine de mètres de haut qui couvrit plusieurs centaines de mètres de distance. Auréolé d’une aura dorée, il était telle une étoile filante qui s’envola vers les cieux pour retomber, en une trajectoire parabolique, tout près des deux Saints. Lorsqu’il entra en contact avec le sol, l’homme en armure dorée créa une onde de choc d’énergie pure. Un genou et un poing à terre, il prit quelques secondes pour se relever. Son cosmos vibrait de puissance, crépitait de férocité. Mais malgré son aspect agressif, il restait positif, chaud et accueillant. Sa teinte trahissait son rang ; son tempérament en disait long sur son identité.

Il n’y avait qu’un seul Chevalier d’Or pour oser faire une entrée aussi fracassante.

Lorsque le Lion se releva, l’agressivité de son cosmos disparut pour laisser place à une douce empathie, une affection saisissante qui grandit en même temps que son sourire, lorsque son regard tomba sur la jeune femme.

« Liana… Tu es en vie… »

Sans hésiter un seule instant, et sans aucune honte, le Saint d’Or prit la jeune femme dans ses bras, la serrant fort contre son cœur. Il avait survécu face à Thanatos, lui qui était sûr d’être détruit, corps et bien. Mais les Dieux en avaient décidé autrement. Aussi, revoir la femme qu’il aimait, cette femme qui, par sa seule existence, l’avait aidé à rester en vie, était une chance qu’il ne laisserait pas passer. Serré contre elle, il s’offrit de longues secondes de Guerre pour prendre le temps de s’unir à son cosmos, de respirer son parfum, de sentir ses cheveux soyeux glisser contre sa joue. Lorsque l’étreinte se termina, il la regarda encore quelques instants dans les yeux, se noyant dans ce si beau regard océan, avant de tourner la tête vers Kyros.

« Pardonne-moi, Chevalier du Cygne… Te voir également en vie me comble de bonheur. Mais tout comme Liana, je ne suis pas surpris. Vous possédez un cosmos et une détermination d’une rare intensité. Combattre à vos côtés est un honneur pour moi. »

Il s’écarta légèrement de Liana, mettant un terme à leur proximité, tout en restant proche d’elle. Le Lion restait un Saint sérieux, qui connaissait son devoir : aujourd’hui, il était un Chevalier d’Or, plongé au cœur de la Guerre. Il se devait de rester fort, et d’avoir confiance en l’espoir de revoir la jeune femme après les combats, afin de profiter pleinement de leur amour. L’heure était à la Guerre, et à la victoire, et non à l’affection.

« Asmita et moi-même avons éliminé le Dieu de la Mort. Avec l’aide providentielle de notre Déesse, nous avons déclenché l’Athéna Exclamation. La perte de leur chef de guerre va créer la confusion dans les rangs des Spectres : nous nous devons de profiter de la situation. Je vais avancer le plus rapidement possible, et en tuer un maximum sur ma route.

J’ai besoin de vous deux, afin de couvrir nos arrières. Quelques spectres puissants rôdent encore aux environ de l’Achéron et des ruines de la Demeure du Jugement. Asmita s’y trouve encore, il est dans un sale état… Il ne s’en est pas aussi bien sorti que moi, j’en ai peur. Protégez-le, empêchez-le de combattre et de risque sa vie inutilement. Tuez le plus d’ennemis possible. J’ai toute confiance en vous. »


La mission pouvait sembler inutile : il n’en était rien. En protégeant leurs arrières, les deux jeunes Chevaliers seraient tout aussi utiles que ceux se battant dans les profondeurs des enfers. Il ne tentait pas de protéger la femme qu’il aimait. Au contraire, il la respectait trop – et craignait trop sa colère – pour faire une telle chose.

A nouveau, son regard se posa sur la Chevalière du Loup. Il avait confiance en elle, mais tous deux risquaient de mourir à chaque instant. N’y tenant plus, il dérogea à sa règle. La prenant dans ses bras, il l’embrassa tendrement, goûtant la chaleur de ses lèvres et le contact de son corps, s’enivrant de son parfum et de la douceur de sa peau. Lorsque leur baiser fut terminé, il resta tout proche d’elle, lui murmurant la raison de sa survie.

« Si j’ai pu vaincre un Dieu, c’est grâce à toi, Jaina… Lorsque je doutais, lorsque j’étais proche de la mort… c’était ton image que je voyais, et qui me faisait revenir. Je t’en prie, ne meurs pas ! Je t’aime. »

Posa une main sur la joue de sa dulcinée, le Lion se recula un peu. Puis, d’une voix forte, il prononça ses dernières paroles.

« Que le Cosmos soit avec vous, Chevaliers ! Pour Athéna !!!!! »

Puis, brusquement, il se sépara de la jeune femme et se rua, telle une étoile étincelante, vers les profondeurs des Enfers. Il ne pouvait rester près d’elle plus longtemps. Elle avait tant d’effet sur lui. Mais il était un Chevalier d’Or. Il avait faillit tout perdre en faisant passer son cœur avant son devoir envers Athéna. Il ne referait pas la même erreur. L’instant était au combat, et il comptait bien éliminer le plus de Spectres possibles, pour sa Déesse, et pour protéger les Saints… Et notamment Jaina.


Arrow 4eme prison


Spoiler:
 


Dernière édition par Corell le Jeu 10 Mai - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyros


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 5601
Armure : Cloth du Cygne

Feuille de Personnage :
HP:
170/150  (170/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Jeu 10 Mai - 0:15

La pression spirituelle qui s'était fait sentir jusqu'à maintenant à la Demeure du Jugement s'était finalement estompé. Les Cosmos qui s'entrechoquaient, provoquant nombres d'explosions avaient disparu, ne laissant alors plus qu'une sensation de vide et d'atmosphère silencieuse et solitaire.

Je me tournais vers Liana, afin de lui faire part de mes impressions. Les combats avaient sans aucun doute cessé, ce qui signifiait que le combat qui opposait les Chevaliers d'Or au Dieu de la Mort était terminé.

- Je crois que le combat des Chevaliers du Lion et de la Vierge s'est terminé. Je ne ressens plus aucun Cosmos en combat.

Un regard de préoccupation s'abattit sur la jeune femme. Corell risquait énormément face à un tel adversaire. J'espérais sincèrement que les deux Gold Saints s'en sortent indemnes.

- Ne t'en fais pas! Je suis sûr qu'il va bien.

J'essayais de lui transmettre le plus de confiance que je le pouvais, comme la dernière fois à Jamir, mais encore une fois, je n'étais pas certain d'avoir été assez convainquant.

Mais un bruit nous fit sursauter. Nous nous retournions pour voir arriver un visage connu, et qui nous permettait finalement de nous soulager. Corell du Lion se tenait face à nous, dans un sale état il était vrai, mais vivant et bien vivant.

Il s'avança en direction de Liana, la prenant dans ses bras. Une situation fort peu commune en temps de guerre, mais qu'importe, il avait survécu à une terrible épreuve, il devait être heureux de la retrouver en vie.

- Pardonne-moi, Chevalier du Cygne… Te voir également en vie me comble de bonheur. Mais tout comme Liana, je ne suis pas surpris. Vous possédez un cosmos et une détermination d’une rare intensité. Combattre à vos côtés est un honneur pour moi.

D'un geste de la tête je lui faisais comprendre que ce n'était rien. J'étais néanmoins content de ses paroles envers moi. Malgré les maigres quatre heures qui nous restaient, avec la disparition du Dieu de la Mort les Spectres étaient affaiblis. C'était le moment idéal pour porter le coup final.

- J’ai besoin de vous deux, afin de couvrir nos arrières. Quelques spectres puissants rôdent encore aux environ de l’Achéron et des ruines de la Demeure du Jugement. Asmita s’y trouve encore, il est dans un sale état… Il ne s’en est pas aussi bien sorti que moi, j’en ai peur. Protégez-le, empêchez-le de combattre et de risque sa vie inutilement. Tuez le plus d’ennemis possible. J’ai toute confiance en vous.

Je me portais volontaire pour aller prêter main forte au Chevalier de la Vierge. Je lui devais bien cela après l'aide qu'il m'avait porter lors de la construction du pont sur l'Achéron.

- Je vais de ce pas retrouver le Chevalier de la Vierge. Ne vous en faites pas, il sera entre de bonnes mains. Je suis content de voir que vous avez survécu Chevalier.

Je me tournais ensuite vers Liana. J'aurais voulu la remercier pour son aide et son soutien, mais elle avait retrouver son Chevalier, le moment était plus important pour eux deux. Comme un Chevalier des glaces, solitaire et silencieux, je m'éloignais après baisser la tête légèrement vers elle, en signe d'amitié. Mon devoir m'appelait maintenant, il était temps de faire machine arrière, afin de protéger les Chevaliers restés en arrière.


Arrow Demeure du Jugement
Revenir en haut Aller en bas
Liana


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 411

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   Jeu 10 Mai - 22:02




Aux côtés de Kyros, la Louve se tenait droite, le regard rivé sur la Demeure du Jugement, d'où les parvenaient les échos fracassants du combat qui faisait rage. Elle les sentait ces cosmos s'affronter, se heurter, se déchirer. Et tout au fond d'elle, Jaïna priait. Elle priait les Dieux de bien vouloir épargner la vie des deux chevaliers d'Or qui affrontaient, pour le salut de tous, l'un des Dieux les plus sombres du Panthéon Infernal.

Elle avait tenté jusque là, tant bien que mal, de masquer son angoisse qui ne cessait de grimper au fur et à mesure de l'avancement de ce combat. Elle laissait son amour pour le Chevalier du Lion s'envoler vers lui pour lui conférer force, pour qu'il sache que quoi qu'il advienne, elle serait avec lui, présente jusqu'à la toute fin. Aussi, lorsque le silence se fit, la Demoiselle sentit-elle la peur et la crainte l'envahir. Elle avait déjà perdu trop de choses, allait encore perdre ce qui avait le plus de valeur à ses yeux? A cet instant, elle était heureuse de ressentir une présence amie à ses côtés, qui se voulait rassurante.

"- Merci Kyros." Dit-elle en se rapprochant du chevalier comme si la présence protectrice de ce dernier chassait ses sombres doutes.

Il n'y avait rien de pire que l'attente, ce moment où vous oscillez entre incertitude et envie. Le coeur de la Louve battait à tout rompre, et lorsqu'elle vit cette trainée d'or illuminer le ciel, ce dernier manqua un battement. Lentement, elle se mit en mouvement, comme si elle n'osait vraiment croire ce qui se passait. Car là, au milieu de ce qui restait de son entrée fracassante, se redressait un homme qu'elle aurait reconnu entre mille.

Trop heureuse pour se cacher, la jeune femme l'observa, le détailla, s'assurant qu'elle ne rêvait pas. Ce n'est que lorsqu'elle se retrouva lovée contre la chaleur de son corps qu'elle s'aperçut de la réalité des faits. Un sanglot étouffé, symbole d'un soulagement sans bornes, et voilà les mains de la douce qui viennent se refermer autour de l'être aimé. Non ce n'était pas un mirage, c'était bien son coeur qu'elle sentait, là, battre avec force et vigueur, belle et bien son odeur qu'elle respirait. Et en instant, ses doutes furent dissipés, balayés.

"- Bien sûr que je suis en vie. Aurais-tu si peu foi en mes compétences? Ce n'est pas moi qui ai fais tomber un Dieu. Je suis si heureuse de te savoir vivant Jacen. J'ai cru t'avoir à jamais perdu."

Il fut le premier à reprendre contenance, pourtant la jeune femme ne parvenait pas à s'éloigner de lui. Aussi, était-ce presque timidement qu'elle vint glisser sa main dans la sienne, la serrant de toutes ses forces, tandis qu'elle écoutait d'une oreille ce que Corell disait à Kyros. Ces instants ne sauraient être que trop brefs, aussi voulait-elle le contempler autant qu'elle le pouvait, car elle savait déjà que la séparation viendrait bien assez vite.

Oui, bien trop vite. Déjà, il s'apprêtait à la quitter. Mais tel était son Lion. Fort et brave, n'écoutant que ses principes. Il avait prêté serment à Athéna et à jamais il respecterait celui-ci, le faisant passer avant toute chose. A contre coeur, la demoiselle retira sa main de la sienne. Mais elle fut surprise de voir que son Aimé ne comptait pas encore la laisser filer.

D'un geste il l'attira à lui, l'enlaçant, tandis que son visage se penchait vers le sien pour venir déposer sur ses lippes un baiser tendre auquel elle répondit avec une passion non dissimulée, pour s’enivrer de ces sensations et de cet instant hors du temps, loin de la Guerre. Puis les lèvres se séparèrent, et n'exista plus qu'alors la douceur de cette main sur sa joue, tandis que les regards se mêlaient et se perdaient à la fois.

"- Je te donne ma parole que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour ne pas mourir. Je t'aime Jacen."

Sur ces parole sil s'en fut, leur souhaitant bonne chance, à elle et à Kyros. Elle resta ainsi, immobile jusqu'à ce qu'il disparaisse de sa vue, et ce même après de longues minutes. Alors Shadow revint prendre place à ses côtés.

*Si tu as fini d'admirer le vide, il serait bon que l'on parte sur les traces de Kyros, de l'autre côté.*

*Quoi?* répondit-elle en sortant de sa rêverie.

*Kyros est parti pour la Demeure du Jugement et tu ne l'as même pas vu! Décidément cet homme te fait perdre tout tes moyens.*

*Je l'aime, n'est-ce pas normal?*

*Oui et bien si tu l'aimes, tu es prié de faire ce qu'il t'a demandé, à savoir, revenir en arrière pour protéger Asmita, et Kyros par la même occasion.*

Un sourire ourla les lèvres de la Demoiselle qui ne prit pas la peine de répondre au loup qui ne cessait de la fustiger. Son Lion était en vie, et c'était là une nouvelle qui la ravissait. Mais elle voulait finir cette guerre en protégeant le plus de gens possible. Aussi s'en fut-elle accomplir la mission que lui avait confié son bien aimé.
~> La Demeure du Jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Enrôler les âmes en peine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Enrôler les âmes en peine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Vallée des Amoureux-