RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 En attente des ennemis...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Serafim


Indépendant
avatar

Messages : 322

Feuille de Personnage :
HP:
81/150  (81/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Ven 17 Fév - 17:54

Arrow Le fleuve Acheron

Le bâtiment délabré qui se tenait devant Serafim, n'était pas vraiment ce qu'il espérait voir en guise de demeure du jugement. Ce tas de ruines fumantes et encore chaudes témoignaient de la bataille âpre qui avait eu lieu sur ce site. Décidément aucune parcelle du territoire des morts n'avait été épargné par le vent destructeur de la guerre. Un vent qui continuait à souffler avec autant de virulence on dirait, ici aussi la terre tremblait et grondait sous les chocs des coups. Force était de constater qu'un autre combat avait lieu dans les parages et le dresseur de corbeaux commençait vraiment à envisager qu'il serait le prochain à jouter dans cette mêlée gigantesque. Le contraire serait d'ailleurs assez improbable, puisque qu'en plus des résidents naturels du territoire des ombres, les Marinas venaient à leur tour faire couler le sang sur la terre sans vie des enfers.

Le premier à avoir remarqué l'armure a l'éclat de jade du jeune dragon fut Corvi. Le corbeau s'envola aussitôt pour saluer par un puissant croassement cette vieille connaissance qu'il avait l'air d’apprécier particulièrement. S'il voulait rester discret comme au fleuve d'Acheron, s'était raté grâce à l'intervention bruyante de l'oiseau délinquant. De dépit, Serafim soupira longuement et prit la parole.

« Que fais-tu ici tout seul jeune dragon ! Tu as perdu ton chemin ?»

L'homme qui se tenait debout devant lui, n'avait plus rien à voir avec le jeune chevalier plein d'insouciance qu'il avait croisé dans la maison du Taureau. Ces impacts qui défiguraient sa protection révélaient un combat récent. Ainsi lui aussi avait été emporté par ce tourbillon de rage, avait goutté au vin amer de la guerre et avait survécu son opposant, ce qui le rendait donc supérieur à Serafim. Seulement, par orgueil, le chevalier du corbeau voulait se montrer confiant et décontracté face à son cadet. Il n'en était rien. L'athénien était frustré, car tous les combattants qu'il avait croisés depuis le début de cette guerre sainte, le surclassaient aisément.

A cette pensée une douleur vive se fit ressentir au niveau de sa joue tuméfié. Maudit Kappa ! Son coup avait laissé une empreinte visible, comme une marque d'infamie sur le visage du dresseur de corbeau, mais ce qui blessait le plus Serafim, c'est qu'il ne se sentait pas capable de remettre ce coup.

«Et bien je m'attendais à quelque chose de plus impressionnant ! » Fit-il remarquer sur un ton cynique pour masquer son malaise « C'est toi le responsable de ce carnage ? »

Serafim dégagea nonchalamment du bout du pied quelques gravats qui obstruaient son chemin alors qu'il se rapprocha d'un pas calme du jeune bronze. Arrivé à la hauteur du saint du dragon, il posa une main rassurante sur son épaule pour enfin s'informer sur son état de santé.

« Je vois que toi aussi tu as combattu, j'espère que tu vas bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Dim 19 Fév - 0:03

Pour Kenshiro, rien n'était plus agréable pour l'instant que de savoir qu'il s'était trompé sur la présence d'activité du lieu infernal; pour preuve il vit une silhouette se mouvoir à l'intérieur des ombres de la grande bâtisse et se mit instantanément en garde avant qu'un éclat doré ne brise la pénombre: C'est avec stupeur qu'il découvrit que l'ombre en question était un chevalier , un chevalier d'or d'Athéna en plus. Le jeune bronze du Dragon n'en croyait pas ses yeux sous l'aspect de son armure et l'étrange sentiment que cet homme dégageait. Une sensation pour le moins intrigante pour lui alors qu'il buvait ses paroles sans dire un mot: comme si celui-ci s'adressait a son égale. Sentiment qu'il n'arrivait pas à approuver avec son maître par les histoires qu'on lui avait raconté sur lui mais, qu'il pouvait ressentir avec ce Chevalier qu'il disparue après lui avoir légué la responsabilité de la marche pour retrouver l'urne du Roi des cieux.

Le dragon resta quelque instant bête après la scène qu'il venait de se passer: depuis qu'il est arrivé ici il n'a de cesse failli perdre la vie dans des tremblements de terres, des noyades, il a perdu plus d'une fois courage et la retrouvé aussitôt... Il n'était juste qu'un enfant perdu sur le champs de bataille et pourtant: tous le traitait comme un chevalier au même titre qu'eux, un guerrier aux même termes qu'eux. Drôle de sentiment il fallait l'avouer pensa Kenshiro avant que son attention ne soit attiré par un battement d'aile et un croassements des plus facilement reconnaissables.

"Un corbeau en Enfer ? Les anciens textes n'en faisait pas mention... Mais attend un peu toi ! Je te connais ."


Fit le dragon en tendant la main vers le corbeau comme pour l'inviter à se poser sur lui; a croire que sa peur de ses oiseaux de mauvais augure s'était éclipsé. Enfin il était en Enfer et avait affronté des ames errantes et un spectre sans oublier qu'il sait que le dieu de la mort se trouve en ce royaume: C'est n'est plus un corbeau qui l'effrayera. D'autant plus si le corbeau en question lui était déjà connue: c'était celui du chevalier d'argent Sérafim du corbeau, il ne devrait pas être bien loin pensa Kenshiro avant qu'une voix ne l'interpelle.
C'est avec un sourire qu'il rencontra a nouveau celui qu'il découvrit en premier dans le temple du Taureau: cette fois ci il ne lui fera pas de frayeur. Kenshiro s'adressa avec une certaine joie à l'idée qu'il n'était plus seul à son compatriote, remarquant qu'il avait une marque sur le visage: surement les traces d'un combat pensât-il.

"Je suis heureux de te revoir, Sérafim ! Et non je n'ai pas perdu mon chemin même si cela ne devrait plus tarder si je reste seul dans ce lieu... Ce n'est pas moi non plus qui ai causé autant de dégât à cet endroit; quoi qu'il puisse être... C'est un chevalier d'or qui doit en être responsable, surement celui qui était présent avant que tu n'arrives."

Kenshiro posa sa main sur celle de Sérafim comme pour vérrifier qu'il n'était pas une hallucination des Enfers alors que celui-ci venait voir dans quel état il était: Le chevalier de Bronze se rassura à la sensation qu'il était bel et bien devant lui.

"Je vais bien. Du moins physiquement parlant, je suis affaiblie mais je vais bien: mon bouclier m'a été d'un grand secours quand j'ai dû affronter un drôle de spectre pour venir... Une sorte de bossus tentaculaire... Très grotesque mais tenace ! Tu t'en es mieux sortie que moi on dirait: tu sembles n'avoir qu'une légère marque au visage."

Dit-il sans penser que la nature de cette blessure n'était pas ce qu'il imaginé; ce qui pouvait être logique vue que les chevaliers d'argents sont supposé être beaucoup plus fort que les bronzes: Il était normale qu'il s'en est sortie sans blessure ou marque de coups... De toute façon ils n'avaient pas de temps avec les souvenirs de combat pensa le dragon en se retournant en direction du prochain domaine: ils avaient tous deux du chemins a faire; enfin s'il l'accompagnait bien sur.

"Il faut qu'on avance... Tu viens avec moi ? On doit aller chercher le roi des dieux afin que cette guerre s'arrête; de plus les constellations au dessus de nous représentantes le temps qu'il nous reste ici soit 10 heures seulement... Faut se dépêcher !"

Termina le dragon en partant en direction du prochain domaine avec l'espoire que Serafim serait sur ses talons.

Arrow 1ere prison, la vallée des amoureux

Revenir en haut Aller en bas
Serafim


Indépendant
avatar

Messages : 322

Feuille de Personnage :
HP:
81/150  (81/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Dim 19 Fév - 19:16

Le plaisir était partagé ! De tous les combattants que Serafim avait rencontré depuis son arrivée au sanctuaire, Kenshiro était sûrement celui qui lui inspirait le plus de sympathie. Pourtant, le saint au bouclier de jade était son parfait opposé, une antithèse vivante de ce qu'il était et nul doute que sa vision des choses différaient de beaucoup avec celle du jeune bronze. Par exemple, le chevalier du dragon semblait préoccupé par la finalité de la mission et le secours de Zeus captif des enfer, tandis que Serafim ne pensait qu'à progresser dans ce dédale infernal à la recherche de sa propre voie. Les intentions de Serafim étaient donc moins nobles que celles du jeune saint, il se contenta juste de hausser les épaules et de sourire discrètement. De même qu'il ne prit pas la peine de démentir ses affirmations. Comment expliquer ce qui s'était passé dans le Colisée entre lui et le chevalier d'or du Verseau, comment lui dire que malgré son implication dans le conflit, il songeait de plus en plus à quitter le sanctuaire. Le silence restait finalement la meilleure des réponses, autant ne rien faire pour briser cet élan qui finalement bénéficiait à tout le monde.

Ainsi ses craintes étaient confirmées, il ne leur restait plus que dix heures avant de devenir des résidents permanents des enfers. Inconsciemment, le saint d'argent pensait que finalement la mort n'était qu'un simple état des choses, une sorte de substance différentes de la vie et qui devait aussi présenter ses avantages. Le spectre qu'il avait vu se battre sur le pont de glace et qui correspondait étrangement à la description que lui avait faite le porteur du bouclier indestructible, semblait plus vivant que lui. Le cosmos incroyable qui avait bouleversé son âme successivement à Asgard puis au bord du fleuve des morts, lui avait inspiré envie et terreur. Est-ce que la mort finalement ne représentait qu'une simple délivrance et l'acquisition d'une nouvelle perception des choses et non comme la croyance populaire le laissait comprendre, une fatalité. Et dans ce cas pourquoi luttait-il pour rester en vie ? Pourquoi avait-il toujours fui l'adversité comme un lâche.

L'esprit de l'Athénien était troublé, cependant le saint du dragon avait déjà emprunté le chemin pour se rendre à la prochaine zone. Ce débordement de combativité fit s'évanouir ses pensées obscurs qui assombrissaient son regard.

« Très bien allons-y ! Ne faisons pas attendre Zeus !» Répondit sur un ton sarcastique le maître des corbeaux.

L'objectif premier du dresseur de corbeau était d'arpenter ce territoire désolé seul. Seulement en y réfléchissant bien accompagner le chevalier du dragon restait une bonne option stratégique. Il ne fallait pas oublier qu'il était sur un territoire inconnu et hostile. Le danger semblait se terrer sous tous les cailloux, prêt à surgir comme un geyser bouillonnant sur l'inconscient qui s'aventurait trop près. Au moins à deux, le risque de tomber sur un guet-apens diminuait considérablement.

Précédé de Corvi et de Morrigan, ses deux ailiers Serafim suivit les pas du saint à l'armure de jade.

Arrow Vallée des amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Dim 19 Fév - 22:08

==> Fleuve Acheron

Enfin de nouveau la terre ferme et non glissante sous ses pieds entourés de bronze.

Au moins, il ne m'a pas enlevé mes bottes. Un rire soudain, c'était avec sa ceinture et les protections de ses poignets tout ce qu'il lui restait de l'Armure de la Chevelure de Bérénice. Sans sa tunique qu'elle venait de régénérer et surtout l'espèce de carcan dont elle s'entourait la poitrine, nul doute qu'elle ne pourrait plus rien cacher de sa véritable nature.

Quoiqu'elle s'était déjà fait percer à jour à deux reprises en à peine une heure. Fallait dire qu'elle était aussi tombée sur des combattants accompagnés de loups. Elle adorait les animaux mais de là à se laisser dévorer par ceux de Sven, il y avait une certaine nuance.

Elle frappa le sol du pied appréciant la solidité des roches sombres sous son talon.

Sven...

Maintenant, Angel ne sentait plus sa présence, juste l'odeur qu'il avait laissé sur ses vêtements tant il l'avait serrée de près. Elle eut soudain l'impression de sentir de nouveau ses mains sur ses cuisses au moment précis où il s'était collé tout contre elle.

Il pouvait vraiment faire ce qu'il voulait de moi. J'ai eu beaucoup de chance qu'il renonce et m'épargne...

Et ce n'était que le premier d'entre eux qu'elle croisait. Les autres seraient sans doute encore pire que le Balrog. Enfin, elle ne sentait plus son cosmos ou si loin d'elle. J'espère juste qu'il ne s'en prendra pas à toi, Liana.

A présent, il lui fallait avancer vers la prochaine étape : le Temple du Jugement. Et toujours ces cris et ces explosions de cosmos tout autour d'elle. Celui colossal du dieu et ceux de ses deux frères qui luttaient de toutes leurs forces contre ce terrifiant ennemi.

Angel Lyria leva simplement les yeux au ciel où ne brillaient plus que dix constellations.

Dix heures, il nous reste dix heures. Alors ne perdons plus de temps avec des faits sur lesquels jamais je ne pourrai intervenir. Pardon mes frères. Pardon de n'être qu'un simple bronze trop faible pour vous aider. Oui, je suis incapable de faire autre chose que d'avancer aussi longtemps que mes jambes me porteront. Et si je tombe, je trouverai encore la force de ramper.

Lyria serra le poing et se remit à avancer. Elle n'avait plus la file des âmes résignées pour la guider. A sa place, c'était des cosmos qui brillaient. Ceux qu'elle avait senti auparavant. Aussi, ne perdant plus la moindre seconde, elle se mit à courir jusqu'à eux.

Bien vite une immense forme apparut et Angel accéléra encore, impatiente de trouver une piste pour ce qui leur tenait tant à coeur à Liana et elle. Quelle ne fut sa déception en voyant l'état dans lequel se trouvait le bâtiment qu'elle espérait tant pouvoir fouiller.

Des débris, des gravas encore fumants au milieu desquels se dressaient encore quelques murs porteurs des traces d'un cosmos surpuissant.

Les chevaliers d'or, eux seuls ont pu accomplir un tel exploit. Et bien, autant chercher une nouvelle piste mais avant...

Angel s'approcha des ruines. Il n'avait plus d'armures mais espérait bien trouver dans cet ensemble des vestiges d'armurerie. Il suffisait juste de relever ses manches et fouiller
Revenir en haut Aller en bas
Saikhan


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 518
Armure : Armure de Sleipnir

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Lun 20 Fév - 12:22

~ Le fleuve d’Achéron

Le fleuve d’Achéron semblait s’étendre à l’infini alors qu’il foulait la glace à vive allure semblant disparaitre et réapparaitre de manière aléatoire sur le pont de cristal telle une étoile d’or. Cela n’avait pourtant rien à voir avec une téléportation comme on aurait put le croire au premier abord. Il ne possédait pas se talent mais pouvait le faire croire tant qu’il avait un sol à fouler, même si celui-ci pouvait être glissant. Son cosmos s’étendit brièvement lorsqu’il passa à proximité du chevalier qui avait vaincu son spectre d’adversaire leur laissant la voie libre, le félicitant par ce geste de soutien tout en continuant sa route.
Il avait perdu trop de temps. Dans la parodie de ciel des enfers, il ne restait plus que dix constellations sur les douze originels. Ils se devaient de faire vite car la protection des dieux jumeaux ne durerait pas éternellement, et il n’aimerait pas se retrouver dans l’antre de la divinité régnante des morts lorsque celle-ci disparaitrait. Le temps était compté pour les vivants... Comme toujours pour les vivants, en sommes.

Ses pieds se plantèrent dans le sol chaotique avec une satisfaction dérisoire. Le froid du pont n’avait pas eut le temps de faire le moindre dégât à sa chaire mais il restait malgré tout plus agréable de marcher sur la terre ferme aussi défoncée soit elle que sur une patinoire. Et contrairement à ce que son ami avait put badiner, il n’avait nullement glissé sur cette banquise ! Il en retirait une certaine fierté et surtout une admiration pour le travail du chevalier des glaces qui était parvenu à réalisé cette construction avec comme seul matériel son cosmos glacé et la rivière des Morts. Quelque chose d’aussi beau dans un lieu aussi horrifiant était une appréciation positive de plus.
Sur l’autre rive, il y sentait toujours le cosmo de son ami ainsi que celui de la divinité majeur et de ses adversaires dont l’intensité souffrait de la puissance écrasante du dieu. La rivière les séparait et pourtant, il parvenait à le sentir avec une acuité telle qu’il était sur que tous les enfers devaient s’être éveillé.

Ses poings se crispèrent alors qu’il s’écartait du fleuve, continuant son chemin pour rejoindre le chevalier qui s’était éclipsé rapidement. Le temple proprement ruiné – plus que récemment – qui lui fit face lui arracha un froncement de sourcil. Il y avait tant de vestige qui marquait un combat d’une rare intensité qu’il pouvait encore ressentir le cosmos des deux adversaires imprégner les vieilles pierres.
Et le chevalier de bronze était au milieu des décombres, aussi vivant que la dernière fois qu’il l’avait vu – c'est-à-dire avant la traversée – bien qu’en le détaillant, son armure n’avait pas cette même chance. Dohko eut une pensée pour son ami qui allait avoir beaucoup d’armure à réparer à la fin de cette guerre et que beaucoup de sang allait être nécessaire. Il se figura la divine Artémis réparant l’armure du loup en se disant qu’il ne serait peut être pas seul même si cela devait rester rare…

« C’est rassurant de te savoir en vie Angel. »
commença t’il en approchant des décombre que fouillait le saint observant vaguement les ruines puis l’armure du chevalier en piteux état. « C’est dommage que Shion ne soit pas là, ou n’est put observer ton armure, il aurait été bien plus utile que moi pour la réparer. » ajouta le chinois avec un sourire contrit dévoilant son impuissance à l’aider pour cette tâche particulière. Ceux ayant ce don se comptait sur les doigts d’une main, et pour tout avouer, il n’en connaissait qu’un, si l’on exceptait les divinités, évidement.

« Je suppose que tu attends Liana pour continuer ? »


A dire vrai, il l’espérait surtout. Savoir le bronze seul dans les enfers avec son armure dans cet état lui semblait difficilement plus dangereux et inconscient – bien que si il avait été dans le même état, il n’en aurait pas fait autrement. Mais ce qu’il faisait n’était jamais un exemple à suivre.


Dernière édition par Dohko le Mar 21 Fév - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Lun 20 Fév - 20:13

Arrow fleuve achéron

Le guerrier divin d' Epsilon collait aux basques du chevalier d' or de la balance tout du long de la traversée du pont de glace séparant les deux rives. Et de temps à autre, l' un est l' autre prennait la première place. C' était comme un jeu, presque, alors qu' ils étaient en guerre.

Le bougre. Il est rapide ! pensa le god warrior.

Finalement, le saint de l' espoir gagna le pari, si l' on peut le dire ainsi. Il était parvenu à franchir le premier l' autre rive et ils purent voir la destruction quasi totale d' un édifice gigantesque. Il ne restait plus que quelques dizaines de colonnes de marbre encore debout. Samiel pensa tout de suite à un combat opposant saint et spectre en ressentant les quelques émanations de cosmos que les pierres laissait ressentir.

Au milieu des décombres il y avait un chevalier d' Athéna semblant fouiner dans les décombres à la recherche de quelque chose sous les pierres, puis Dokho lui parla. Tandis que le loup d' Asgard observait les lieux avec effroi. Qui chez les saints de l' espoir pouvait possédé une force pour occasionné de tels dégâts presque digne des dieux seul ?

Même lui paressait ne pas avoir une puissance telle, à moins que celle-ci ne soit bien enfouit au fond de lui même et qu' il n' en découvre la maîtrise. Enfin, peut-être...Donc, il serra les poings presque colérique de se savoir dépassé par un tel homme. Lui, l' un des plus puissants guerriers divins du royaume d' asgard, en serait à un guerrier de seconde zone par ces hommes ayant combattu ici. Non. Ce n' était pas possible.

Son cosmos se mit à bouilloné tout autour de lui, tout en regardant les deux saint de l' espoir. Est-ce que ces deux là en avaient aussi cette puissance ? A première vu non, ce n' était guère possible...Puis, enfin un son se mit à sortir de sa bouche.

Dokho, on doit continuer notre route. Ne perdons pas de temps ici, il n' y a plus rien. Plus personne...


Revenir en haut Aller en bas
Ysselda


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 373

Feuille de Personnage :
HP:
157/157  (157/157)
CS:
168/168  (168/168)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Lun 20 Fév - 22:07

Arrow Rives de l'Achéron

Un immense bâtiment s'offrit à la vue de la Guerrière Sacrée au détour d'un chemin. Elle avait monté moult marches, au milieu d'un paysage désolé et voila que maintenant elle se trouvait devant une sorte de palais. Mais toujours pas de Spectres en vue...

Mais où donc se terrent-ils ?! maugréa-t-elle.

Silence ! fit une voix derrière elle. Surprise, elle se retourna et vit un être vêtu d'une armure noire comme la nuit et portant une redoutable faux à l'épaule ; il était petit, laid, bossu et avait une peau d'une couleur malsaine.

Qui es-tu ? demanda-t-elle d'un ton rogue.
J'ai dit silence ! Est-ce donc si dur à comprendre ?!

Ysselda s'avança vers lui et le souleva de terre d'un seul bras. Approchant son visage du sien, elle planta son regard azur dans le sien et lui dit :

Dis donc le nabot, je t'ai posé une question ! Qui es-tu ? Et quel est ce bâtiment que je vois ?
Lâchez-moi ! glapit-il, balançant ses petites jambes dans les airs. Je... je suis Markino, un soldat d'Hadès...
Tu es donc un Spectre ?
N... non non, je ne suis qu'un simple fantassin, au service de sa Maj...
Ah dommage ! coupa-t-elle. Et ce palais, à qui appartient-il ? A Hadès ?
Nullement. C'est la Demeure du Jugement, c'est là où sont jugées les âmes des défunts après avoir traversé l'Achéron. Maintenant que j'ai répondu à vos questions, vous pourriez me lâcher ?...

Ysselda ne répondit pas, se contentant de fixer l'avorton pendant quelques secondes. Puis, sans crier gare elle le jeta par-dessus son épaule d'un geste négligent. Markino poussa un cri inarticulé avant de se fracasser la tête la première contre un rocher.

Pfff, aucun intérêt !...

Comme elle s'approchait du tribunal des Enfers, elle vit un petit groupe de personnes qui s'y tenait non loin : il y avait Dohko de la Balance, Samiel... *Comment ont-ils donc fait pour arriver avant moi ?!* ...ainsi qu'une jeune femme ; elle faisait une tête de moins qu'Ysselda, était menue et arborait une magnifique chevelure blonde qui tirait sur le roux. Un terrible combat avait dû avoir lieu car une partie du bâtiment était en piteux état : des colonnes gisaient au sol et les murs étaient soit défoncés, soit fissurés. Ce spectacle exalta l'instinct combattif de la Guerrière Sacrée : elle aussi brûlait du désir de livrer un tel combat !

MONTREZ-VOUS SPECTRES !! hurla-t-elle, oubliant la présence du trio. OU VOUS TERREZ-VOUS DONC, BANDE DE PLEUTRES ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Mar 21 Fév - 22:54

Une présence dans son dos, Angel aurait pu sursauter s'il n'avait pas reconnu le cosmos de Dohko. C'était étrange cette façon que les deux chevaliers avaient de se croiser sans cesse. Lyria se releva soudain. Son attitude avait de quoi surprendre surtout quand on la voyait ainsi occupée à fouiller les décombres.

Elle se fraya un passage au milieu des gravats, prenant bien soin de pas se prendre lamentablement les pieds dans ce véritable capharnaüm. Il fallait bien reconnaître que celui qui s'était battu en ces lieux n'y était vraiment pas allé de main morte. Le combat avait dû être d'une violence inouïe et le jeune bronze désespérait de retrouvait un semblant de piste dans ce qu'il fut autrefois le Temple du Jugement. Tout juste comptait-elle retrouver un équipement en relativement bon état.

Un dernier regard aux morceaux effondrés et elle put enfin répondre à son supérieur.

- Merci, seigneur Dohko. Je... A ma grande honte, je ne dois ma survie qu'à la "bienveillance" de mon adversaire.

A ces mots, un sourire amer se dessina sur ses lè avant qu'Angel ne poursuive.

- Si on peut appeler cela comme ça. En fait, il m'a épargné avant de m'arracher une mèche de cheveux qu'il souhaite conserver comme trophée.

Le chevalier serra les poings. Elle se mordait presque les lèvres de honte. Elle avait besoin de parler sans se cacher même si elle était toujours déguisée. Même si sa voix avait toujours le même gravité.

- Pardonnez-moi d'être si faible. Je n'ai pas eu le temps de... Mon maître a disparu avant de pouvoir m'enseigner son ultime savoir et c'est sa trace que je recherche dans ces décombres en plus d'un semblant de protection.

Lyria baissa les yeux en voyant approcher les deux guerriers du grand nord, un homme et une femme. Elle ne voulait pas paraître faible devant eux. Ne pas savoir se défendre était sans doute le pire pour elle. Surtout si les autres chevaliers se mettaient à la considérer comme un boulet à traîner sur la route des Enfers. Elle ne le supporterait pas.

Enfin, pour unr fois, elle avait de la chance, ces deux-là semblaient plus que pressés d'en découdre avec les hommes d'Hadès et elle se contenta de les saluer de loin sans être certaine qu'ils puissent remarquer son geste.

Ceci fait, elle se retourna de nouveau vers Dohko.

- Oui, je pensais attendre Liana mais je crains que cela ne soit plus possible.

Et puis, je ne lui serais plus d'aucune utilité. Je risquerais de la mettre en danger plutôt que de l'aider...
Revenir en haut Aller en bas
Saikhan


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 518
Armure : Armure de Sleipnir

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Mer 22 Fév - 11:11

Le chevalier observait son comparse avec une attention mesurée alors que le déchainement de puissance se faisait plus présent que jamais par delà le fleuve de la mort. Il préféra ignorer cette dernière pour se préoccuper du bronze qui avait cessé sa fouille et lui adressait la parole, répondant à sa question tout en ajoutant ses propres troubles. Ainsi le saint avait été épargné par son adversaire et cela semblait le troubler…Certes, cela pouvait l’être et Dohko ne savait pas ce qui avait retenu le geste de ce spectre qui l’avait prit par surprise, mais contrairement à son interlocuteur, il n’allait pas s’en plaindre. Et il lui ferait savoir immédiatement.

« Tu ne dois pas en avoir honte. Mort, tu n’aurais rien put faire mais vivant, tu as encore la possibilité de changer les choses. Tu prouveras à ton adversaire qu’il a fait une erreur en te laissant en vie et tu n’aura qu’a récupérer toi-même ce qu’il t’a volé ! » Un sourire farouche étira ses lèvres à cette fin de tirade, celui-ci se faisant plus doux lorsqu’il continua d’une voix plus calme. « La vie est un bien trop précieux pour la négliger, notre Déesse en est la gardienne, et c’est pour elle que nous luttons. Alors redresse la tête et continu d’avancer parce que tu en as toujours la possibilité. »

Angel ne pouvait s’empêcher de porter rancune à sa propre faiblesse, ce que le chevalier d’or comprenait tout en luttant pour qu’il ne s’enferme pas dans cette spirale. La vie était un cadeau inestimable et bien que les saints la mettaient toujours en jeu, ils connaissaient sa valeur et son importance car c’était pour elle qu’il luttait. Ils pouvaient avancer et dépasser leurs limites pour la protéger et c’était ainsi qu’il combattait, sans tricherie aucune, comme les mortel qu’ils étaient. Au contraire des spectres et des dieux qui les voyaient faibles car éphémères, mais pourtant c’était cela qui les poussait toujours en avant.

Le guerrier d’Epsilon l’interrompit alors qu’il allait reprendre la parole, et c’est en ce tournant vers l’Asgardien qu’il s’adressa à lui – après que la voix tonitruante de la guerrière de Mjolnir ne lui ait arraché un sourire amusé.

« Nous arrivons Samiel ! Puisque tu m’as rattrapé tu n’as qu’à prendre la tête de notre petite expédition ! »
ajouta t-il avec une pointe d'amusement suite au petit défi qu'il avait lancé aux guerriers du Nord.

Il n’était cependant pas aussi sur que lui de l’absence de spectre par ici. Il ne pouvait clairement pas laisser le chevalier de l’armure de Bérénice seul ici, et n’en avait nullement l’attention. Sur cette pensée, la balance détacha la cape qui parait son armure et dont il finissait par ne plus prendre garde. Simple et sans fioriture, le tissu n’en demeurait pas moins imprégné par son cosmos conjugué à l’éclat d’or de la Balance qui s’avérait plus protecteur qu’un simple tissu, même si ce n’était pas grand-chose comparé à une armure. Le chinois la donna à son camarade sans hésitation.

« Ce n’est pas une véritable protection mais couvre toi en. A défaut de la même protection que ton armure, elle fera illusion sur son état auprès des spectres que nous croiserons. »


C’était là, la seule protection qu’il pouvait lui offrir, n’étant pas un initié à la réparation d’armure. Il espérait que cela suffirait même si la protection de son cosmos scellé à sa cape demeurerait faible face à un puissant spectre. Peut être que ceux-ci l’ignoreront si elle dissimulait l’état de son armure…Ensuite, il y avait dans les paroles de son frère d’arme une autre information qui révélait son importance.

« Avançons Angel. Ton Maître est un de nos frères d’armes, n’est ce pas ? Alors si il est ici, nous le trouverons en continuant d’avancer et si nous devons nous battre pour se faire, nous le ferrons ! »


Se plaçant au coté du bronze, il le fit avancer de quelques pas en mettant sa main sur son épaule pour le faire marcher devant lui et amorcer leur sorti du temple fracassé. Un moyen comme un autre de signifier qu’il fermerait la marche sans utiliser sa bouche. Il ôta sa main dès que le mouvement pour sortir fut amorcer.

« Tu n’es pas faible Angel, je te l’ai déjà dis ! Tant que tu continueras d’avancer, personne ne pourra te traiter ainsi. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ysselda


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 373

Feuille de Personnage :
HP:
157/157  (157/157)
CS:
168/168  (168/168)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Mer 22 Fév - 20:22

Spoiler:
 

Mais le cri de défi d'Ysselda ne reçut aucune réponse. Nul Spectre ne se montra. Quelque peu déçue, la Guerrière Sacrée de Mjolnir baissa le bras et embrassa le paysage morne. fort bien ! Puisque ces infâmes serviteurs d'Hadès ne voulaient pas venir à elle, c'était à elle de les débusquer !

Sans un mot, elle se détourna du groupe et gravit les marches menant à l'entrée de la Demeure du Jugement ; elle franchit la salle proprement dite qui avait quelque peu souffert du combat titanesque qui y avait eu lieu. Elle ne s'inquiétait pas trop pour les deux Saints et Samiel car elle savait qu'ils ne tarderaient pas à la suivre.

Elle s'interrogea sur la manière dont les âmes étaient jugées en ce lieu : les impures recevaient-elles un châtiment proportionnel à leurs crimes commis de leur vivant ? Les valeureuses allaient-elles vers un endroit rien que pour elles, un peu comme le Walhalla ?... Il ne faisait nul doute que ces questions allaient bientôt recevoir leur lot de réponses.

Elle sortit du palais et embrassa du regard le sombre décor d'une vallée battue par les vents...

Arrow 1ère Prison
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Mer 22 Fév - 20:52

Arrow Seconde prison

La demeure du jugement, lieu d’où j’avais autrefois appliqué la justice divine aux âmes humaines du monde entier… Cet endroit me rappela d’innombrables souvenirs, d’innombrable jugemenst, d’innombrables sentences. Pourtant le flot d’âmes en provenance de la terre ne semblait pas tarir, les humains ne semblaient pas savoir ce qui les attendait après la mort en cas de péchés contre la loi divine, se berçant d’illusions niaises , d’idoles païennes grotesques et insipides, de croyances absurdes, et de certitudes erronées. Alors que je m’approchais d’elle, je pus constater qu’elle avait essuyée un terrible combat qui l’avait en partie détruite. Cela n’était encore jamais arriver au cours de ma très longue existence. Je fus surpris et amusé, j’imaginai que le responsable de cette atrocité l’avait fait comme un défi à la puissance des juges des Enfers, de notre sombre empereur divin, et à ma propre personne... Pauvre idiot, il me sera si aisé de la réparer, elle et moi somme liée plus qu’aucun mortel ne saura jamais l’appréhender.

Je découvris alors les trois sources des cosmos qui avaient motivés ma venue en ces lieux. Comme je l’avais pressentis, l’un d’eux été un chevalier d’or, les plus puissants serviteurs de la déesse Athéna. A en juger par son armure, il s’agissait du chevalier de la balance… Quelle ironique coïncidence, le juge balancier du sanctuaire rencontrant de nouveau le juge de la demeure du jugement. Chacune de mes rencontres avec ses prédécesseurs avait été pour moi un moment d’échanges réciproques ainsi qu’un fantastique combat. J’espérai que le jeune âge de celui-ci ne ternirait pas notre rencontre. L’autre chevalier était comme le laissait deviner son faible cosmos un chevalier de bronze, elle portait quant à elle l’armure de la chevelure de Bérénice, elle était parée d’une cape de chevalier d’or, qui d’après le cosmos qui en émanait devait appartenir au chevalier de la Balance, cela ne lui serai pas d’une grande utilité au combat, mais a en juger par l’état de l’armure qu’elle portait, cela ne lui serait pas totalement inutile. L’autre m’intéressa tout autant, leur cosmos m’étaient inconnu, mais leur armures non. Je les avaient déjà vues dans mes livres traitant des terres gelées du nord. Un lieu semblable en apparence au Cocyte, une terre dévastée et stérile ou le froid et la glace était les seuls compagnons permanant de ce peuple maudit des dieux, adorant une assemblée d’imposteur félon, se faisant passer pour des divinités originelles alors qu’elles avaient été comme toute les autres engendraient par la mère de tous les dieux, Gaïa la mère originelle.

Un Ases d’Odin… Le guerrier divin d’Epsilon… Je ne devais pas me laisser influencer par mes préjugés, cette rencontre avec des Ases vivants d’Odin l’imposteur était la première de mon existence. Je ne devais pas tout gâcher par un mot ou un geste malheureux. Je devais en profiter pour en apprendre autant que possible sur eux et leur objectifs, pour les Enfers, et pour ma propre soif de connaissance.

J’apparus donc avec grâce et délicatesse devant les trois visiteurs de ma demeure de fonction et pris la parole d’une voix sobre et respectueuse mais teintée d’une pointe d’impatience et de curiosité.

« Bienvenue guerrier venu d’horizons lointains, toi qui porte l’armure de la chevelure de Bérénice, toi qui porte l’armure d’Epsilon, et enfin toi qui porte l’armure de la Balance; bienvenue en ses lieux de jugement, de pénitence, de repentir et parfois d’attrition. Je me présente, je suis Minos du Griffon, juge des Enfers et spectre de l’étoile céleste de la Noblesse. J’aurai souhaité vous accueillir dans un temple en meilleur état, je vous prie d’accepter mes excuses pour le cadre quelque peu… délabré. J’aimerai le remettre en état sur le champ mais ce n’est hélas pas le moment. Je me réjouis de pouvoir enfin rencontrer des Ases vivants, ainsi que des chevaliers d’Athéna par la même occasion, qui plus est le jeune porteur de l’armure d’or de la balance, le gardien des 12 armes d’or. Lequel d’entre vous m’accordera un peu de son temps pour entamer avec moi une reproduction d’une saisissante réalité de ce qui se passait encore il n’y pas si longtemps ici même ? »

Tout en disant ceci, j’espérai ardemment que le porteur de l’armure d’Epsilon serait celui qui répondrait le premier. Pour leur montrer que je n’étais pas là que pour échanger des politesses d’usages, je libérais une partie de mon cosmos et l’air ambiant se mis à vibrer, le sol autour de moi se fissura dans un bruit sec et puissant, les gravas qui jonchaient à mes pieds furent réduits en poussière et un vent puissant émana de ma personne, faisant onduler mes cheveux et les plumes de mes sombres ailes. Je ne pus m’empêcher de frissonner d’excitation, et je devais sans doute avoir dans les yeux une lueur d’amusement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Mer 22 Fév - 21:09

Arrow Post de Récup

Le Juge des Enfers a été vaincu par un simple chevalier d'Or. Sa défaite avait été totale et humiliante. Cependant, sa vie était encore sauve et il pourrai toujours se venger dans un avenir proche. De plus, le Lion d'Or ne s'en n'était pas tiré sans blessures, ce dernier avait été bien secoué. Après quelques heures de repos et l'utilisation de technique infernal, le Juge avait récupéré une partie de ses forces même si la fatigue provoqué par le combat se faisait encore sentir, il était prêt à relever le défi et à détruire les intrus.

Le lieu ou il se trouvait était assez éloigné de la zone de combat ou les deux hommes s'étaient affrontés donc encore plus loin de la demeure du Jugement. C'est pourquoi le Juge devait y retourner afin de faire un état des lieux. Il ne lui fallait que quelques minutes pour atteindre cette immense bâtisse, symbole des Enfers. Le Juge s'en approcha calmement et silencieusement. Malheureusement, il trouva le Demeure du Jugement envahi par la vermine. A première vue, il y avait 4 personnes. Dans ce petit groupe d'intrus, l'un était facilement remarquable des autres car son armure brillée d'un or flamboyant. Les deux autres semblaient accompagné l'homme et un autre se démarquait par la forme de son armure. Ce qui était sûr c'est qu'il n'appartenait pas au camp Athénien.

Déclinez vos identités ! J'aime bien savoir qui j'ai en face de moi avant de les tuer... gronda le Juge.

Malgré son tour de force, Ivictus se sentait largement en position défavorable. En effet, son surplis portait encore les marques des crocs du Lion ainsi que sa chair. Cependant, un homme de la trempe d'Ivictus ne se laisserait pas faire aussi facilement. La suite n'était pas encore écrite et Ivictus ne s’engagerait pas dans un combat dans lequel il ne pourrai gagner.Les guerriers ennemis ne semblaient pas en mauvaise état ce qui confirmait les craintes du Juge. Mais il n'avais pas le choix, il ne pouvait reculer du faites face à l'ennemi sinon son honneur et son amour propre serai brisé à jamais.


Spoiler:
 


Dernière édition par Ivictus le Jeu 23 Fév - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Mer 22 Fév - 22:51

L' ase de Mjolnir avait suivi le mouvement et elle était toujours aussi motivée à dégommer du spectre. Par contre ça ne semblait pas être le cas du chevalier d' Athéna qui fouillait dans les décombres. Son attitude était assez étrange, et Samiel ne comprenait pas trop ce qu' elle faisait.

C' est alors que le chevalier de la Balance rentra avec elle dans la discussion, mais aussi, il eut un mot à l' égard des guerriers du grand nord. Il devait continuer la route, toujours traçait devant jusqu' à ce qu' ils trouvent du mouvement. Samiel le regarda l' air un peu déçu, mais lui répondit favorablement.

Très bien Dohko, chevalier d' Athéna. On vous laisse donc là, et nous continuerons notre route.

Ysselda s' en était déjà allé sans rien demandé à quiconque et le loup allait la rejoindre quand tout à coup deux cosmos approchèrent à grande vitesse. Ils étaient puissant, mais au vu de nombre de guerriers pour l' alliance présent ici les plus faibles ne risqueraient pas grand chose. Un premier spectre arriva et à en juger par son cosmos il devait être l' un des hauts gradés de l' armée infernale. Il venait de se poser tranquillement et entama un discour des plus courtois, certes, mais dans le même temps laissant à l' un des combattants un choix.

Il se nommait donc Minos. Samiel fit le premier pas en avançant rapidement pour mettre dans son dos Dohko et le jeune chevalier perturbé. La visière du casque abaissée, il se présenta donc comme l' avait fait l' ennemi.

Moi, je suis Samiel, guerrier divin d' Epsilon et bras droit de la déesse Freyja.

Soudainement son cosmos se mit à bouillir de puissance, même si il en cachait une bonne partie. c' était une sorte d' intimidation, un jeu, comme il avait pu le faire avec cette petite course peu avant.

Je serais ton adversaire, si tu le veux. Mais pas ici ! Partons dans un endroit ou nous serons seul pour avoir plus d' espace, plus d' intimité....

Il s' arrêta de parler, quand tout à coup, le second cosmos qu' il avait ressenti fit son appartion. Un autre juge, mais ce dernier était blessé. ça se voyait sur ce surplis. Il lâcha Minos du regard et s' attarda donc sur le dernier venu.

Comment peux-tu dire de tel inepsies, spectre ? Regarde toi un peu... fit séchement l' ase.

C' était une proie facile, et ça le loup l' avait bien compris. Et puis, de toute façon, Epsilon était déjà un dominant , pas le contraire.

Tu veux que je t' écrase et j' en finisse avec ta misérable existence, idiot ? Tu n' en vaux vraiment pas la peine ! Je laisse ça à nos amis, les saints. Mais attention dit-il ce n' est pas parce que je dit que je laisse ça aux chevaliers d' Athéna qu' ils ne sont pas brave. Ne faite pas d' amalgame avec mes paroles !

Bien. Il venait de rabaisser le caquet de cet impétueux spectre, il pu donc se concentré de nouveau sur le juge infernal.

Alors, quelle est ta décision, spectre ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sacha


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 380

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Jeu 23 Fév - 0:30

Arrow La cascade de sang

Une porte apparue soudain aux côtés du juge, un portail translucide qui semblait mener dans un monde où la logique n'avait aucune prise. Puis des fleures translucides poussèrent dans la pièces dévastée, des créature telles des nymphes, voir des petits dragons féeriques volèrent dans toutes les directions, puis finalement elle arriva.

Semblant flotter dans les airs, la belle arriva lentement au sol, comme au ralenti. Quand ses pieds touchèrent les pavés de la demeure du juge des enfers, la porte disparu, mais pas les fleurs et les créatures étranges. Comme un fragment du mondes des rêves qui s'était invité un peu trop longtemps dans le monde matériel.

Kisara regarda finalement les personnes présentes en sa compagnie et vit deux chevaliers d'Athéna, un possédant une armure d'or, et l'autre blessé et portant une protection de bronze. Il y avait également un ase du dieu Odin. La belle n'avait aucun priori par rapport aux divinité scandinaves, elle avait même un certain respect pour ces beaux guerriers qui luttaient contre de rudes conditions climatiques.

Puis la portraitiste porta son attention sur l'autre spectre présent, Minos du griffon, le protecteur attitré des lieux. Nul doute que ce dernier ne devait pas être ravis de voir ainsi sa demeure. Le hasard était curieux comme il provoquait leur rencontre peut de temps après leur séparations, d'autant plus que finalement, ils avaient des choses à se dire.

" - Minos,commença t-elle d'un ton sucré dans sa voie, nous aurons des choses à nous dire, mais d'abord il nous faudra s'occuper de ces petits problèmes."

Elle faisait clairement référence à ce qu'il avait découvert sans pour autant savoir vraiment quelle était l'ampleur de la découverte du juge. Soit, comme elle l'y avait fait mention, les deux spectres avaient d'autres chats à fouetter avec les ennemis présents.

Sa capacité à lire l'esprit des gens via les rêves lui permit de rentrer dans l'âmes de ses futures adversaires. Il y avait Dohko, chevalier d'or de la balance qui faisait montre d'une grande maîtrise spirituel tant il était calme. Elle vit quelques bribes de son passé, notamment son maître qui n'était pas humain. Samiel était le guerrier divin d'Epsilon dont le totem était Fenril. Et enfin vint Lyria, chevalier, ou plutôt femme chevalier de la chevelure de bénérice. La femme qui se faisait passer pour un homme l'intéressait beaucoup car elles se ressemblaient beaucoup, mais se serait un combat trop facile.

Puis finalement la jeune femme se rendit compte qu'elle avait oublié de se présenter face aux trois combattants encore vivants.

" - Quel étourdi je suis. Je suis Phantasos, dieu de l'irréel, le portraitiste de la "Peuplade des Rêves". Je crains pour vous que nous ayons à nous affronter. Dohko de la balance, voulez vous être celui là ?"

Les créatures chimériques se mirent à voler autour du chevalier d'or, comme pour le cerner et dire qu'il appartenait désormais à leur maîtresse. Après tout, le saint de la balance était plutôt un beau garçon et Kisara avait envie d'une autre sorte de corps à corps avec lui. Mais elle savait parfaitement qu'il lui faudrait briser son esprit et son corps avant de se livrer à des actes non cautionner par l'église catholique.

Citation :
Je défie officiellement Dohko. Vu que Minos à défié Samiel et qu'il a accepté, je peux venir maintenant ?

EDIT d'amphitrite : Oui
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Jeu 23 Fév - 1:42

Le guerrier du nord avait sans nul doute sentit mon intérêt pour lui, car il fut le premier à s’avancer vers moi pour répondre à mon appel

« Moi, je suis Samiel, guerrier divin d’Epsilon et bras droit de la déesse Freyja. Je serais ton adversaire, si tu le veux. Mais pas ici ! Partons dans un endroit où nous serons seul pour avoir plus d’espace, plus d’intimité....» J’avais donc vue juste, le guerrier divin d’Epsilon, en chair et en os pour une fois, devant moi… En plus il semblait être quelqu’un d’important au sein de son ordre militaire, bras droit de Freyja l’usurpatrice… Une véritable mine d’information… Cela été pour le mieux, de tous les adversaires, présent sur place, celui qui m’intéresser le plus avait répondu à ma demande. Les dieux étaient avec moi semble-t-il, de plus il était courtois et réceptif à la courtoisie, notre rencontre semblait démarrer pour le mieux.

J’avais semble-t-il pensé trop vite car des ruines émergea un visage familier, je le connaissais de nom et de réputation par les souvenir de Lydia. Invictus, spectre du wyvern et juge des Enfers, le nouveau spectre du wyvern. J’ignorai ce qui été arrivé à mon frère Rhadamanthe, et nul doute que nous aurons une discussion à ce propos lui et moi. En attendant il semblait sévèrement blessé, son surplis et sa chair portaient les traces d’un rude combat. Il ne sembla même pas me remarquer et s’adressa au trois intrus avec un ton méprisant et totalement déplacé au vue de son état, son esprit devait être en aussi piteux état que son corps.

« Déclinez vos identités ! J'aime bien savoir qui j'ai en face de moi avant de les tuer. » Cette menace en l’air ne trompa personne, le juge semblait tenir à sauver les apparences et son honneur, mais même un enfant humain n’y aurai pas cru. Cette scène avait des relents pathétiques qui me firent presque avoir pitié de lui. Il semblait pourtant au fait de son désavantage, alors que cherchait-il à accomplir maintenant en agissant de la sorte ? S’il avait voulu mourir il se serait déjà jeter dans une bataille perdu d’avance. Si il souhaitait recueillir des informations sur nos ennemis, il aurait dut rester dans l’ombre et les observer à distance raisonnable. Si il souhaiter protéger son honneur, se manifester blesser devant des ennemis puissant en pleine possession de leurs moyens ne démontrer qu’une seule chose, sa stupidité.

« Comment peux-tu dire de tel inepties, spectre ? Regarde-toi un peu… » La voie de Samiel avait été la première à remettre à sa place ce bouffon suicidaire, son ton était sec et méprisant. Il était clair que pour lui, le wyvern actuel ne valait même pas la peine qu’on le tue, et surtout pas de sa main.

« Tu veux que je t’écrase et j’en finisse avec ta misérable existence, idiot ? Tu n’en vaut vraiment pas la peine ! Je laisse ça à nos amis, les saints. Mais attention dit-il ce n’est pas parce que je dis que je laisse ça aux chevaliers d’Athéna qu’ils ne sont pas brave. Ne fait pas d'amalgame avec mes paroles! » Le Ases s’était repris aussitôt, mais le mal était fait. Ce qu’il considérer comme indigne de lui, il le rejeter sur autrui… Intéressant. Le wyvern actuel semblait bouillir de rage, mais il ne pouvait rien tenter pour le moment. Affronter cet ennemi maintenant aurai été du suicide pur et simple. Sans doute très satisfait de sa propre rhétorique Samiel se tourna de nouveau vers moi.

« Alors, quelle est ta décision, spectre ? »

« Je t’entends Samiel, guerrier divin d’Epsilon, et je suis heureux de voir que tu seras celui avec lequel je vais pouvoir revigorer mon corps engourdi par des siècle de sommeil.» Mes paroles semblaient avoir surpris le Ases

« C’est une longue histoire, Samiel d’Epsilon, sache pour l’instant que mon dernier combat avec la déesse Athéna a eu des répercutions que je subis encore aujourd’hui. J’accède a ta demande et te demande de me suivre en un lieu où nous serons tout à fait à l’aise pour notre tête à tête, d’autant que je ne souhaite pas moi-même combattre en ses lieux, après tout c’est mon lieu de travail.» J’avais terminé ma phrase avec un sourire, songeant qu’en fait peu importait les dégâts causées à ma seconde demeure, tant que j’existerai, elle ne pourrait être détruite.

« Cependant avant de partir laisse-moi dire quelque mots à mon estimé collègue. » Je me tournais alors vers Invictus qui m’avait semble-t-il maintenant remarqué, et semblait stupéfaits par ce qu’il voyait. J’entamai alors un discours d’une voie qu’aucun mortel ne pourrait jamais posséder, la voie du gardien de la demeure du jugement, celui qui rend le verdict final d’une existence entière.

« Salutation Invictus du Wyvern, juge des Enfers et étoile céleste de la férocité. Je suis Minos du griffon, étoile céleste de la noblesse et juge des Enfers également et récemment revenu du néant Tu ne me connais pas encore mais moi je te connais, les souvenirs de Lydia m’ont appris beaucoup sur toi. Aussi je te le dit sans détour, tu n’as rien à faire ici dans ton état actuel, tes blessures sont trop grande pour que tu sois en état d’affronter de tel adversaires. Tu es bien trop faible. Je peux comprendre ce qui t’a poussé à faire cette déclaration grotesque, mais il n’y a aucun honneur à agir précipitamment. Et il ne te faut pas confondre fierté et orgueil. Je ne remets pas en cause ta conviction ou même ta fidélité, mais bien tes actes irréfléchis à la bêtise quasi criminelle. Sache qu’il n’est pas de plus grand honneur pour un soldat que de servir sa cause, aussi, si tu souhaites garder ton honneur, ne te suicide pas par orgueil ou par enfantillage. Pense tes plaies Invictus du Wyvern, et revient à la guerre quand tu pourras y faire autre chose qu’y tomber. » Mon sermon était solennel, ma voix résonna à travers les ruines de la pièce où nous nous trouvions, comme un message divin. Je lui avais dit cela en toute bonté, il été libre d’agir à sa guise maintenant.

Je me retournai donc vers Samiel et lui parla de nouveau de ma voie ordinaire

« J’en ai terminé avec lui, merci pour ta patience, suis moi à présent je te prie. » Nous entamâmes alors notre descente des escaliers qui se trouvaient derrière moi, pour arriver à une colonne de pierre noire ciselée tel un joyau. Je passai alors la main dessus pour pouvoir apprécier la qualité de mon propre travail. Magnifique… Je me concentrais alors et commença à psalmodier une incantation inaudible et surtout incompréhensible a toutes autres oreilles que les miennes. La colonne se mit à luire et devint une arche au centre de laquelle se trouvait un portail de téléportation à faible distance.

« Entre Samiel d’Epsilon, n’ai crainte, je ne te tends pas de piège de l’autre côté. » Voyant son hésitation j’entra alors le premier dans le portail.

Arrow nouveau sujet: Le loup du Nord rencontre le Griffon des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Jeu 23 Fév - 13:29

Le juge du Griffon était détendue tant par son bon parler que dans ses attitudes. Aucune tendions perceptibles, aucunes fausses notes entendues, bref quelqu'un de sûr et qui croyait en ses aptitudes propres. De ces dires, il venait à peine de se réveiller pour cette guerre sainte. Peut-être que cela favoriserait notre petit loup ? Mais plus surprenant encore, qu' il avait combattu en personne la déesse Olympienne, Athéna. A cela, Samiel compris qu' il aurait fort à faire et donc qu' il ne devrait surtout pas sous-estimé Minos.

Tout en le regardant aussi froidement que possible, le loup protecteur d' Asgard reprit:

Dans ses paroles, je comprend donc que ce combat contre la déesse des saints de l' espoir ne ta laisser aucune chance. Que, même si tu es puissant, tu as perdu et que ta puissance maximale ne t' es pas revenu. Si c' est le cas, que tu n' es pas au maximum de tes capacités, ce combat ne m' intéressera pas, spectre d' Hadès.
Puis, il fut d' accord pour se battre en toute tranquillité. S' en allez ailleurs et être tranquille sans risquait d' être embêter par on ne sait qui.

Très bien ! Je te suivrais donc, Minos...

Mais avant cela, il avait quelques mot à échangé avec le spectre arrogant et blessé. Il fit un serment des plus solennel à cet être de son rang en l' invitant, aussi, à penser ses blessures et revenir au moment le plus opportun. Il avait fini sa déclaration et invita le guerrier d' Epsilon à le suivre. Ce qu' il fit sans un dire un mot de plus. Seulement en laissant son aura d' une couleur bleu l' entouré. Cette aura était très froide, mais très intense à la fois. Ils descendirent derrière eux avant d' arrivaient devant une colonne noir qui semblait être importante. De là, Minos se concentra et fit une incantation comme pouvait le faire certains ases. Incroyable. Un portail dimensionnel s' ouvrit et Minos l' invita à le suivre tout en terminant par lui dire de ne pas avoir peur.

Ne t'inquiète pas pour moi, je te fais confiance sinon ma colère te poursuivras jusqu' à ta mort, juge.

Arrow Le loup du nord rencontre le Griffon des enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Saikhan


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 518
Armure : Armure de Sleipnir

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Jeu 23 Fév - 17:33

Dire que la situation leur échappait aurait été un euphémisme grossier et Dohko n’était pas assez naïf pour ne pas le remarquer. A peine Ysselda se décida t’elle a rejoindre la prochaine prison qu’un spectre apparut à sa place d’une manière que l’on pourrait aisément qualifier de théâtrale. Sa puissance rivalisait avec la sienne et celle du guerrier d’Epsilon, ce qui avait totalement changé la posture du saint, son regard de jade braqué sur l’ennemi, les muscles contractés près à l’action si cela s’avérait nécessaire. Il se plaça devant le bronze dans un réflexe dérisoire et plutôt inutile de protéger le saint affaiblit tant de la puissance du spectre que de son regard. Geste vain mais relevant d’un automatisme de protecteur contre lequel il ne luttait pas.
La situation pour le chevalier, avait de quoi être ironique, et cela, il le comprit dès lors que le spectre se présenta en tant que juge des enfers. Qu’un juge jugeant les âmes des défunts apparaisse alors qu’il portait l’armure de la balance, représentant de la justice d’Athéna avait de quoi faire rire. Les coïncidences n’existaient pas, après tout. Minos n’avait pas volé son titre, car c’était bien la noblesse qui se dessinait sur ses traits et transparaissait dans ses mots, se présentant tel un hôte accueillant des invités de marques en son infernal demeure.
Le cosmo du chevalier d’or se déploya en représailles à la débauche de puissance du juge, son aura dorée agissant comme un bouclier protecteur pour minimiser la pression qu’exerçait le spectre sur eux. Ce n’était qu’un simple jeu auquel répondit le guerrier divin, décidant par ce simple geste qu’il serait l’adversaire du juge, ce qu’il confirma par la suite.

Et à peine ce duel fut il déclaré qu’un nouveau protagoniste s’ajouta à leur jolie carte postale. Le spectre en piteux état était le même qui avait combattu le chevalier d’or du Lion ici même, son cosmos parlait à sa place. Si il avait survécut aux crocs du lion d’or, il devait être un adversaire à ne pas sous estimer malgré les paroles de Samiel, qu’il approuvait pourtant en partie.
Quelque part, les paroles du juge était fascinantes, révélant nombre d’information sur la condition de spectre et de juge qu’il ignorait – comme beaucoup d’autre chose – mais qu’il consigna avec application. Le ton courtois de Minos ne parvenait cependant pas à masquer les mots clairement cassant qu’il adressait à son très estimé collègue. Son armure lui soufflait que tout dans ce spectre n’était qu’habile manipulation et que le sous estimé sur ses paroles seraient une idée stupide – si ce n’est la dernière. Cependant il n’eut guère le loisir d’avertir son allié puisque une nouvelle surprise apparaissait – et ce mot était clairement le bon.

« Encore… ? »
s’étonna t-il alors qu’apparaissait un nouveau protagoniste de cette scène se révélant plus confuse que prévu.

Vision enchanteresse d’un monde merveilleux et totalement déplacé dans le décor délabré dans lequel ils demeuraient, la guerrière, telle une sombre nymphe entourée de sa cour de créatures féeriques et imaginaires posa ses pieds sur le parterre de fleur qu’elle avait elle-même invoquée. Tout en elle appelait à la convoitise, et cela n’était pas pour lui plaire, car derrière les belles visions se cachaient souvent les pires démons, surtout dans un lieu comme les enfers. Il se raccrocha à cette simple pensée pour réfléchir à la suite.
Deux adversaires pour deux saints, mais si l’un était affaiblit, il n’en demeurait pas moins d’un niveau supérieur au chevalier de la chevelure de Bérénice …Quant à la femme spectre…Son regard de jade demeurait braqué sur elle, car des deux menaces, c’était clairement elle la plus puissante des deux, et pas seulement parce qu’elle débordait d’énergie.

Ses sourcils se froncèrent lorsque la femme se présenta et le défia ouvertement. Un des fils d’Hypnos, la divinité du sommeil…Le mot fils résonna plus que nécessaire dans son esprit alors que ce qui lui faisait face avait tout d’une femme…Le fait qu’il, ou elle, peut importait, connaissait son prénom l’étonna également et ne le rassura pas du tout, si tant soit peu que tous le reste aurait put être d’une quelconque rassurance.

Et alors qu’une créature s’approchait un peu trop près des saints, un dragon chinois de jade né du cosmo du chevalier d’or se matérialisa sur sa route, dévoilant ses crocs d’ivoires à sa copie merveilleuse, l’empêchant d’approcher davantage. Le corps onduleux de sa créature sacrée entourant le corps de la Balance alors qu’un second protégeait l’autre saint de la même manière, détaillant leur ennemi. Un sourire étira les lèvres de la Balance alors que ses dragons ondulaient autour d’eux, protecteurs.

« Je crois que je n’ai pas besoin de vous révéler mon nom, au moins… » commença t’il d’une voix presque badaude. « Je serai votre adversaire. Mais vous pouvez rappeler vos créatures, Phantasos, comme vous pouvez le constater, j’ai ma propre escorte. »

Un Saint approchait. Son regard se porta sur Angel et il espéra que le chevalier qui devait passer le pont de glace ferait vite.

« Angel, fait attention à toi, l'autre spectre à affronté le Saint du Lion. Il y a un de nos camarades qui approche rapidement…Je ne suis pas en mesure de continuer avec toi pour retrouver ton maître mais je t'aiderai dès que j'aurai vaincu mon adversaire soit en sur. » ajouta t’il a l’adresse du saint avec un sourire assuré.

Qu’avait il dit à Shion déjà… ? Ne fait rien de ce que je ne ferais pas… ? Son ami allait avoir plus de marge que prévu vu qu’il allait affronter l’un des fils du Dieu du sommeil...

Spoiler:
 



Dernière édition par Dohko le Sam 25 Fév - 8:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1760
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Ven 24 Fév - 9:16

Arrow Fleuve Achéron


Des ondes orangées envahissaient le temple du jugement, un cosmos puissant et agressif se fit sentir. Au loin une aura de la même couleur apparut avec une ombre à l'intérieur. Ishiro était arrivé devant la demeure du jugement. Le bâtiment était gigantesque. Une tonne de marches pour arriver à un grand cube de marbre pensa Ishiro avec ses colonnes. Ishiro se souvenait plus ou moins à quoi servait cet endroit, il servait à juger les personnes mortes ayant traversés le fleuve. Un juge regardait la vie de l'homme et décidait s'il pouvait aller ou non au paradis. Autant dire que l'enfer était souvent choisi se disait le saint. Il sentait de nouveau plusieurs cosmos dans le coin, les combats allaient commencer ou faisaient rage. La poisse de ne pas combattre l'énervait, lui qui pensait voir des centaines de spectres arriver, il n'en vit qu'un et il avait refuser le combat ne voyant que Astre mais là, tout était différent. Ishiro s'installa donc sur une des marche, les jambes et les bras croisés.

"Bon bin je n'ai plus qu'à attendre ..."


Ishiro contempla le ciel des enfers avec les constellations qui restaient visibles, celle du taureau s'était effacé. Il n'aimait pas ce décompte mais pas le choix ...


Hrp: sorry malade et pas d'inspi.


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Ven 24 Fév - 21:48

Citation :
48 h sans défi, je peux traverser

Les paroles de Dohko avaient apaisé Lyria. Le chevalier de la Chevelure de Bérénice aurait aimé répondre à son supérieur de la Balance mais les évènement ne lui en laissèrent guère le loisir. En effet, à peine la cape immaculée imprégnée de l'avait-elle recouverte qu'un juge fit son apparition. Un être en bien piteux état mais encore bien trop redoutable pour Angel au vu de son état lamentable et surtout de son abensce d'armure.

Un sourire vers Dohko pour le remercier. Sa cape ferait illusion aussi ongtemps qu'elle la porterait, du moins, elle l'espérait...

" Merci, seigneur Dohko. Je vous promets de tout faire poiur survivre et retrouver mon maître. J'espère qu'un jour, je pourrais reprendre mon entraînement et enfin acquérir mes utlimes pouvoirs. "

Se dominant de toutes ses forces, Angel releva la tête. Elle refusait de paraître faible. L'illusion serait son meilleur autout dans l'attente de sa guérison et peut-être de la réparation de son armure. Même si cela s'avérait impossible, elle garderait espoir. Ainsi ne montra-t-elle rien de la crainte qu'elle ne pouvait que ressentir face à un tel adversaire. Blessés, les fauves n'en étaient plus que redoutables. Qu'en serait-il donc pour ces bêtes féroces qu'étaient les spectres ? Et surtout ce juge qui débordait de haine et de colère.

Et quoi de plus attirant pour un moribond qu'une moribonde bien plus faible que lui. Elle ne put de nouveau rien dire qu'un second juge, Minos de l'Etoile de la Noblesse, fit son apparition.

Cette fois, la représentation va commencer. Songea-t-elle en espérant ne pas en faire trop vite parti. Pas tant qu'elle n'aurait pas eu le temps de panser ses plaies. Se battre était une chose, perdre bêtement la vie une autre. Dohko lui avait offert une nouvelle chance et pour lui, elle ferait la maximum pour rester en vie.

Le reste se passa si vite, le juge du griffon ne semblait attiré par l'Ase et les deux guerriers s'effacèrentt aussi vite qu'ils étaient apparus. Lyria quant à elle resta en arrêt lorsqu'un troisième larron ou une larrone s'invita à la fête.

Phantasos qui aussitôt défia le chevalier d'or de la Balance. Défi que releva la Balance en lui conseillant de rester prudent en attendant qu'il la rejoigne.

" Je serai là, chevalier Dohko, je ferais tout pour aller au bout de cette guerre et de vous honneur ainis qu'à tous nos frères et notre déesse. Tous mes voeux vont avec vous chevalier. Je vous attendrais chaque fois que je le pourrais. "

Et profitant de la confusion générale, Lyria se faufila dans ce qu'il restait du Temple du jugement tandis qu'un autre cosmos faisait son apparition. Un cosmos brûlant comme les flammes.

== > première prison
Revenir en haut Aller en bas
Ivictus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 846
Armure : Manger des Saints au petit déjeuner

Feuille de Personnage :
HP:
183/183  (183/183)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Sam 25 Fév - 18:56

Le Juge n'avais pété pris au sérieux par le guerrier divin. C'est vrai que Ivictus avait essayé de garder la face mais son surplis et son énergie parlaient d'eux mêmes. Il n'avait pas encore totalement récupéré de son combat contre Corell, Le chevalier d’or du Lion. C'est pourquoi le guerrier divin lui avait rit au nez. Il en avait été de même pour le chevalier d'or, qui se trouvait être celui de la balance aux vues des armes qui l'accompagnait. La femme qui se tenait près du petit groupe était parti après avoir échangé quelques mots et l'homme doré. Ivictus l'avait laissé partir car il n'avait que faire des minables comme elle.

Contre toute attente, deux nouveaux protagonistes vinrent soutenir le Juge, ces derniers n'étaient autre que Phantasos et le nouveau Minos, lui aussi Juge des Enfers. Les deux firent une entrée magistrale tel qu'un spectre devait le faire. Cependant, la prétention du nouveau Juge sidéra Ivictus. Ce dernier, sous prétexte qu'Ivictus avait été blessé le méprisa avec une violence qui fit exploser de rage l'homme derrière le surplis.

Salutation Ivictus du Wyvern, juge des Enfers et étoile céleste de la férocité. Je suis Minos du griffon, étoile céleste de la noblesse et juge des Enfers également et récemment revenu du néant Tu ne me connais pas encore mais moi je te connais, les souvenirs de Lydia m’ont appris beaucoup sur toi. Aussi je te le dit sans détour, tu n’as rien à faire ici dans ton état actuel, tes blessures sont trop grande pour que tu sois en état d’affronter de tel adversaires. Tu es bien trop faible. Je peux comprendre ce qui t’a poussé à faire cette déclaration grotesque, mais il n’y a aucun honneur à agir précipitamment. Et il ne te faut pas confondre fierté et orgueil. Je ne remets pas en cause ta conviction ou même ta fidélité, mais bien tes actes irréfléchis à la bêtise quasi criminelle. Sache qu’il n’est pas de plus grand honneur pour un soldat que de servir sa cause, aussi, si tu souhaites garder ton honneur, ne te suicide pas par orgueil ou par enfantillage. Pense tes plaies Invictus du Wyvern, et revient à la guerre quand tu pourras y faire autre chose qu’y tomber dit Minos.

Le rictus sur le visage du Wyvern se transforma très vite au fur et à mesure de ce discours, un discours auquel Ivictus s'empressa de répondre.

Salutations à toi nouveau Minos, je vais te dire deux choses alors écoutes moi bien , la première est que nous sommes égal dans notre rang seulement, mais pas par la puissance. Je ne suis pas en pleine forme mais je suis encore largement capable de me battre donc je ne te permet pas de me répondre sur un tel ton seul la Reine des Enfers en a le droit. Le chevalier d'Or que j'ai affronté n'est pas un quelconque personnage, c'est surement le plus fort des Douzes donc quand tu auras affronté un adversaire de sa trempe tu pourras venir me voir que l'on en reparle. Sur ce, je te conseille de prouver ta valeur à la Reine en affrontant le guerrier divin.

Suite à ces paroles Samiel et Minos s'en allèrent afin de se livrer combat pour la gloire des Enfers. Puis le commandant des Enfers se tourna vers Phantasos qui semblait calme et réfléchie ainsi que prête à se battre contre le Chevalier d'Or qui apparemment se nommait Dohko aux dires de ces camarades. Le Chevalier d'Or prit la parole afin de répondre aux dires du Juge. Il ne déclina pas son identité mais le Juge la devina très rapidement au vues de son armure et de ses camarades. Dohko releva le défi du Dieu de l’irréel, il était donc à supposer que ces deux derniers allaient eux aussi partir pour se livrer une bataille féroce aux vues de leur niveaux.

Lorsque le Juge crut qu'il allait devoir patienter pour trouver un ennemi, une aura enflammée fit son apparition. Et de ces vagues d'énergies en sortirent un homme dans une armure de bronze. Un homme fier et sûr de lui arpentait désormais la demeure du Jugement. Le Juge fit en cette homme l’occasion de se défouler et de récupérer tranquillement ses forces. Content de lui, Ivictus prit la parole :

Tiens mais qui voila, un autre gamin de bronze... qu'espère tu faire ici à la Demeure du Jugement, tu y viens pour mourir ? Tant mieux tu serai comme ça plus proche des Enfers et mon camarade Minos te jugera ainsi bien plus vite à moins que je t'expédie directement dans une prison. Sache que je ne te laisserai pas passer à moins que tu arrives à m'abattre, ce qui est bien sûr impossible pour un minable comme toi annonça Ivictus tout en laissant échapper quelques rires d'amusement pour bien humilier son adversaire.

Il ne restait plus qu'a attendre la réponse du bronze, il avait essayé de l’énerver afin qu'il tombe dans son piège. Il ne restait plus qu'a espérer qu'il mettrai les deux pieds dans le plat.



Spoiler:
 

[HRP] On est obligé de changer de lieu donc Arrow Fleuve Achéron [/HRP]


Dernière édition par Ivictus le Mar 28 Fév - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1760
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Sam 25 Fév - 20:10

Ishiro en avait plus qu'assez que d'attendre, cela faisait un moment qu'il était en enfer et voulait en découdre avec l'ennemi. Ressentant surtout les cosmos qui augmentaient de tous côtés, sa soif de combat augmentait comme son propre cosmos. Il vit alors une jeune femme chevalier, mais elle allait dans le mauvais sens, Ishiro souffla en voyant cela ...

"Mais que fait cette idiote ?"


Comme réponse il ressentit un nouveau cosmos s'approcher et entendit un homme parler à grande voix. Un spectre était arrivé. Il portait un surplis différent du précédent qu'il avait croisé, le couvrant un peu plus le corps mais son surplis était fissuré par ci par là. Des blessures garnissaient son corps et le saint reconnut bien là la marque de fabrique du Lion, l'homme qui l'avait entraîné autrefois. Ishiro malgré ça se méfiait d'avantage de cet homme blessé qui le narguait, l'insultant de minable. Le jeune se releva de sa pose, le visage sombre ne riant pas, Ishiro se contenait de ne pas lui en mettre une directement mais se calma, ne montrant rien au spectre qui pourrait le contenter. Ishiro esquissa même un sourire en coin et lui répondit en crachant par terre sur le côté:

"Ptuh ! A ta place je ne la ramènerais pas vu l'état dans le quel tu te trouves, blessé tel une bête ! Laisse moi deviner Spectre, quelqu'un t'a vaincu n'est ce pas ? Ça doit faire mal non ? Bref, ça ne sera même pas un entraînement que de me battre contre toi ..."


Lâcha Ishiro qui sourit encore plus et monta son aura. Cependant il ne prendrait pas ce combat à la légère, il se battrait à fond et n'aurait aucune pitié pour cet homme blessé ou non, il ne connaissait même pas son nom, mais lui, se présenta.

"Je suis Ishiro du Phoenix, je n'aurai aucune pitié pour toi Spectre, et quand bien même tu me tuerais, je ressusciterai tel le Phoenix ! Ne sous estime pas celui qui a mis fin au règne des chevaliers noirs et a renversé le Lion une fois !"

Ishiro se mit en garde parfaite, bras contre sa taille, l'autre relevé devant lui, sa main telle une griffe d'oiseau. Un Phoenix de feu monta dans les airs, comme un signal montré à ses frères d'armes qu'il allait se battre.

"En garde !"


Le japonais regardait son futur adversaire avec un regard d'un feu ardent, le saint resta sur ses gardes, il savait qu'il devait se méfier de pareils adversaires qui donneraient tout sans hésiter pour être victorieux. C'est pour cela que le saint ne sous estima pas son adversaire.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Mar 28 Fév - 19:25

Arrow post de récup

Samiel attendait toujours patiamment. Il pu ressentir des à présent tous les combats présent ici en terrain hostile. L' énorme combat qui avait lieu dans l' un des domaines situé en aval était sur le point de se terminer par une défaite pour l' alliance ase/saint. Ainsi ce maudit dieu de la mort venait de porter un coup fatal en tuant probablement deux des douze chevaliers d' or. Cela causerait un tord non négligeable aux armées des forces du bien, mais à tout prit elle devait se remettre en selle. Oui. Elle devait reprendre le sens avec lequelle elle avait commencé.

Samiel en très peu de temps venait de récupérer toutes ses forces. Son cosmos se fit flamboyant laissant entendre à tous ses spectres de malheurs qu' il était présent et qu' il serait fatal de se trouver sur son chemin.


Qu' ils osent se pointer ici, et je les tuerais tous de mes mains. J' en fais le serment et ne faillirais pas à la mission qui nous fut de porter !

Il aiguisa ses griffes de métal divin et remit son casque qu' il avait rammasser avant de partir de cette étrange salle. Il en abaissa la visière laissant donc ses yeux masquaient par ce dernier. L' attente lui pesait mais il fit avec. Il ressentait probablement des spectres venir par ici. il se mit donc en position, prêt à les recevoir avec ses armes.


Ramenez-vous, et vous allez voir ce qu' il vous attend, maudits spectres !!

Là, il fit jaillirs des milliers de griffes de cosmos qui voyageaient dans le vide en direction de l' entrée des enfers. Elles allaient probablement trouvaient des victimes à se faire.

Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Mar 28 Fév - 20:49

--> Seconde prison


En faisant marche arrière et ayant évité de tuer son ancien ami, Urio ressentit encore tous ses combats qui ne cessaient de prendre de l' ampleur. Beaucoup de ses frères d' armes avaient souffert lors de leur combat, mais à en croire l' état de l' armée spectrale, les saints faisaient honneur à leur rang. C' était, semble t' il, du jamais vu.

Malheureusement un combat attira un peu plus son attention. Celui du capricorne et du taureau contre le dieu de la mort. Ils étaient en très mauvaise posture et la fin du combat était toute proche, à n' en plus douté. Il se dépêcha se déplaçant à la vitesse lumière. En quelques instants, il se retrouva à la demeure du jugement. Du moins ce qu' il en restait. Un amas de ruine, c' est tout.

Il ressentit un cosmos assez inattendu. Il l' avait connu lors de sa délégation en terre d' Asgard. Le guerrier divin d' Epsilon, Samiel était là en bonne forme avec un air qui lui était sien. Urio alla à sa rencontre en diminuant sa vitesse.

Bienvenue à toi, Samiel d' Espilon. Heureux de te revoir en ses temps sombre mon ami...

Et dire qu' il avait connu lors de la dernière bataille du sanctuaire avec son disciple,le jeune Yaku et Signun. Là ou il avait fini par retrouvait Arianna, mais qui à sa grande surprise était aussi le nouveau réceptacle de la déesse de la sagesse et de la guerre, Athéna. Que cette histoire paressait être lointaine depuis le temps...


Tu m' as l' air bien enervé mon ami. Qu' as tus donc à faire du surplace comme cela ?

C' est vrai qu'à ses gestes, Samiel paressait nerveux, mais peut-être était-ce dû au fait qu' il était seul présent en ce domaine. Mais ça étonnerait le cancer au vu du tempérament de ce dernier. Plutôt agressif et solitaire...
Revenir en haut Aller en bas
Eilaine


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 282

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Lun 5 Mar - 14:10

    => Fleuve Achéron

    La tourmente de ces âmes perdues dans les eaux du fleuve, ne cessaient de raisonner dans sa tête. L'autre rive du fleuve présentait les mêmes caractéristiques. Rien n'avait changé. S'arrêtant un bref instant, la jeune femme tourna son regard azuré à la surface nullement perturbée. Et pourtant, ses oreilles, elles, attestaient qu'il abritait en son sein, la souffrance même. Des malheureux habitants des Enfers.
    Comme hypnotisée par la couleur vermeille, la druidesse se risqua de s'approcher davantage, afin de percer la noirceur de cette abysse.
    Soudainement, un visage se dessina peu à peu. Aurora poussa un cri emprunt de surprise : celui qui venait d'apparaître, elle le connaissait.

    Aurora reconnaîtrait entre mille de visage anguleux, ces yeux fauves brillant d'une intensité telle, qu'elle vous transperçait assurément. Ces longs cheveux châtain encadraient l'ensemble de sa figure, quelques mèches, tombaient dans le creux de ses pommettes émaciées. Sa peau livide, le noir cernant son regard, tout en lui symbolisait la mort. Son père restait là immobile, face à elle.
    Artus au cœur de pierre.
    Un murmure inaudible, une main qui commençait à se tendre vers cet être si chère à ses yeux... elle désirait tant le rejoindre.

    Véritable torture pour elle, qui l'avait perdu d'une si horrible façon! Aurora se revoyait des mois plutôt, en Sibérie, dans ce manteau blanc, creusant le sol gelé de ses ongles, en vain. Ce souvenir la conforta dans l'idée de partir... partir loin d'ici, loin de toutes cette souffrance. Les prunelles vitreuses, la jeune femme se laissa tomber en avant.

    La druidesse se sentait aspirer par les tréfonds du fleuve Achéron. Des mains ne tardèrent pas à la saisir par la taille pour l'entraîner avec eux dans un sombre ballet. Régnait le silence, si douce délectation...
    Puis, un bruit brisa ce silence.
    La druidesse revint à elle à temps pour s'éloigner de ce chant funèbre, de cette apparition trompeuse alors que son visage était prêt à embrasser le sien. Antiokus, qui d'un feulement venait de lui sauver la vie, la jugeait non sans consternation.

      ~Méfie toi, petite faie, ici, tout n'est qu'illusion.~
      «Une si douce illusion» surenchérit la petite dame du Matin en se redressant.


    Arrivés sur l'autre berge, le paysage changea quelque peu. Se dressait un temple dont la jeune femme ne reconnaissait pas l'architecture. Il s'agissait là du palais de Minos, l'un des trois juges infernaux. Et si le maître n'était pas en ces lieux, voir sa demeure ainsi délabrée risquait de le mettre en colère. Cette présence écrasante... Oui, elle reconnaissait l'aura du Dieu de la Mort. Songeuse, la druidesse reprit pourtant sa course, prenant soin d'éviter toutes personnes susceptibles de lui barrer la route.

      ~Voici la demeure du jugement Aurora, ne nous attardons pas plus ici, d'autres semblent déjà s'occuper des ennemis de la Sagesse, continuons.~


    => La vallée des amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    Mar 6 Mar - 19:42

Arrow Le Fleuve Achéron

En partie inquiet à l'idée de laisser le Chevalier du Taureau dans cet état, Shion s'était rassuré en apercevant l'autre Chevalier d'Or. Dommage qu'il n'ait pas pris le temps d'échanger quelques mots avec lui. Pour savoir de qui il s'agissait et se présenter. Car il n'avait pas souvenir de l'avoir déjà rencontré au Sanctuaire, ni lors des visites affluant au Temple du Bélier, ni lors du Krusos organisé il y a déjà un moment. Bah, il aurait surement l'occasion d'en apprendre plus sur lui. Quand les temps seraient plus propices. Pour le moment, il fallait avancer.

Shion avait suffisamment attendu jusqu'à maintenant, loin des conflits, des combats. Ses compagnons enchainaient les batailles, affrontaient les Spectres et les Marinas sans relâche. Et certains y avaient même perdu la vie. Après Tsurugi du Capricorne, Shion venait de ressentir la disparition d'un autre puissant Cosmos. S'il ne l'avait pas croisé récemment au sein de son Temple, jamais il ne serait parvenu à le reconnaitre. Mais il s'agissait bel et bien de la disparition d'un nouveau Gold qui était à déplorer. Les Spectres étaient ils si puissants? Bah, pas de raison de se laisser abattre. Aucun Spectre ne l'empêcherait d'atteindre son objectif. Foi de Bélier!

Finalement, Shion arriva à l'endroit qui devait être la Demeure du Jugement. Enfin... avait du être, au vu de l'état de ruines qui caractérisait maintenant l'endroit. A croire qu'il se trouvait dans le Temple du Bélier après la dernière Guerre Sainte! Aucune trace de Dokho en ces lieux. Son ami n'avait apparemment pas trainé et il devait tenter de le rejoindre au plus vite. Pas de raison qu'il le laisse tout faire seul... Et puis, il fallait bien admettre qu'il s'inquiétait un peu. Après les pertes subies par le camp et l'état de leur Général... Ce fut finalement la vue d'un autre Chevalier d'Or présent dans les lieux qui sortit Shion de ses réflexions. Il ne l'avait encore jamais vu, de ses yeux, mais reconnaissait aisément le Cosmos de celui qui lui avait offert le Rosaire de Scipion.

Urio, ami du Cancer! Je suis content de te recroiser ici, et encore plus de savoir que tu te portes bien. Les Spectres sont puissants, comme prévu. Pas assez pour nous empêcher d'atteindre nos objectifs mais il semblerait que certains de nos frères soit tombés sous leurs attaques.

Marquant une légère pause pour saluer le Guerrier Divin présent à ses côtés, Shion reprit, une main posée sur le Rosaire

Merci encore pour ce Rosaire. Le porter en ces lieux revêt une importance toute particulière. Je sens que Scipion nous accompagne, tout autant que ses valeurs, et celles des anciens Chevaliers d'Or. Tous guidés par notre foi en Athéna. D'autres Chevaliers ne devraient pas tarder à arriver. Peut-être notre Général? Moi, je dois continuer à avancer. A plus tard.

Sans perdre plus de temps que nécessaire, Shion reprit son mouvement pour traverser les ruines en direction de la prochaine prison, se demandant s'il y trouverait Dokho. Puis soudain. Quel était ce Cosmos? Et cette voix? Venue de nulle part, une sensation assaillit le Bélier. Amphitrite. La Déesse avait elle décidé de venir se battre pour défendre les Enfers? Non, la sensation était différente. Il la ressentait. Elle communiquait à ses Marinas et leur transmettait des directives. Mais pourquoi lui? Etait ce du au cadeau que la Déesse lui avait fait en Asgard? Impossible de le savoir, mais les choses étaient ainsi. Un instant, il ressentit la détermination de la Déesse, mélangée à une certaine détresse. Quelque chose se passait au Sanctuaire Sous-Marin. Et elle nommait Astre pour gouverner le Sanctuaire Sous-Marin? La menace devait être terrible...

Quelque peu secoué par cette sensation inattendue et ces informations étranges, Shion revint rapidement à la réalité qui était sienne. Il avait déjà fort à faire en ces lieux et ces problèmes n'étaient pas les siens. Astre se débrouillerait très bien, il fallait l'espérer...


Dernière édition par Shion le Mer 7 Mar - 20:07, édité 1 fois (Raison : Retrait de la flèche car nécessité de faire un second post RP)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: En attente des ennemis...    

Revenir en haut Aller en bas
 

En attente des ennemis...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Demeure du Jugement-