RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Jeu 26 Jan - 18:18

Citation :
Avec l'accord de Sven, j'ouvre le topic

==> L'invasion commence

Une déflagration suivit les derniers mots de Lyria couvrant la réponse qu’aurait pu avoir son adversaire mais la belle œuvre comptait bien lui redemander son nom.

Mais d’abord mettre un peu de distance entre lui et moi.

Car même s’il était loin d’être aussi repoussant qu’elle s’y attendait, ce jeune homme n’en demeurait pas moins un spectre. Un combattant des Enfers dont les intentions à son égard ne souffraient le moindre doute.

Me tuer, tu veux me tuer !!! Et te délecter au maximum de mon agonie. Mais ne te leurre pas, ce ne sera pas si simple que ça !

Loin de se laisser abattre, Angel se mit à sourire. Un sourire franc car ces cosmos qu’elle avait ressentis au loin étaient ceux des autres chevaliers guerroyant en ce charmant endroit. Elle n’était pas seule. Et si elle et les autres étaient là, le chevalier du Loup finirait aussi par se faire remarquer. La guerrière en était persuadée, Liana ne pouvait s’être égarée si stupidement.

Oui, le Loup, la véritable Louve fera bientôt son apparition. Mais seul le destin dira si le chevalier de la Chevelure de Bérénice la rejoindra. Mais une chose est certaine, Angel t’offrira un spectacle de choix !!!

Son regard bleu émeraude se fait soudain plus dur avant qu’elle n’enflamme soudain son cosmos.

- Alors je te plais tant que ça que tu ne peux te dégager de mon regard ? Eh bien, merci, spectre du Balrog, je suis ravi d’avoir l’heur de te plaire. Accepte donc ce premier et modeste présent.

- Que se déploie la toile de la Reine Bérénice et qu’elle nous offre une scène digne de ce nom.

Aussitôt d’immenses fils d’or apparurent avant de créer sous les effets du cosmos d’Angel Lyria une scène aussi singulière que le combat qui venait de commencer.

- Et maintenant. Recule !!! Ou sois mis en pièces par le fil de la Tapisserie !

De nouveau, des cheveux plus que fins apparurent avant de frapper avec une rare brutalité le spectre. Cette attaque était particulièrement violente, tout comme le désir de Lyria de repousser le combattant qui s’était montré si familier avec elle.

- Et maintenant dis-moi, penses-tu toujours que je puisse être une femme, dresseur de loups ? Viens-donc me rejoindre sur cette scène unique en son genre.

[HRP : Petit post pour débuter]


Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Ven 27 Jan - 1:15

[Arrow L’invasion commence]

Le fait était qu’il était heureux, heureux comme un gamin qui venait de recevoir le cadeau qu’il attendait avec impatience. Sa victime venait de répondre à sa provocation et d’engager le duel!! La réponse était claire, ne serait que par la déflagration dont son cosmos venait de l’honorer, l’obligeant à reculer de plusieurs pas pour toiser à nouveau son adversaire, un immense sourire collé aux lèvres. Soudain, il fit apparaître un chapeau noir de cosmos entre ses doigts, avant d’entamer une courbette de théâtre pour saluer son ennemie avant de se redresser et de poser son nouveau chapeau sur sa tête.

-Sven Chernavska, Spectre du Balrog, se présenta-t-il. Heureux de faire ta connaissance moi aussi…

Il n’eut pas vraiment le loisir d’aller plus avant que déjà sa victime le coupait pour engager l’hostilité, et pas de façon moindre s’il en jugeait par la puissance de l’attaque… Il regarda d’ailleurs d’immenses fils –au était-ce des cheveux?- se rassembler pour former une sorte de scène immense, avant que d’autres ne décident de l’attaquer ouvertement par la suite. Et fait étonnant, il ne bougea une seule fois, gardant son sourire sur les lèvres, à aucune moment il ne chercha à éviter l’attaqua, comme si cela était parfaitement naturel. Il n’y eut que ses deux loups qui tout à coup s’agitèrent en même temps que le cosmos du jeune Démon explosait à son tour juste avant que l’attaque ne le touche. Et ce fut le hurlement de son premier compagnon qui résonna à travers tous les Enfers.



Son chapeau vola dans les airs et s’évapora dans une fumée noire, tout comme ses vêtements qui furent déchiqueté par la puissante de l’attaque. Tandis que son corps défia un instant les lois de la gravité avant de venir s’échouer lamentablement contre un rocher dans un bruit sourd. Mais il se releva rapidement, comme si rien de tout cela ne c’était réellement passé et seules plusieurs égratignures venaient témoigner de la violence du choc alors qu’il époussetait son armure pour en virer la poussière. Il se replaça alors devant son adversaire, son sourire toujours en place alors que les deux loups s’étaient réfugiés en arrière sur les rochers, attendant de connaître la suite de la bataille.

-Oh excuse-moi, j’ai oublié de précisé, je ne suis pas dresseur de loups, indiqua-t-il d’une voix doucereuse. Et par ailleurs je te présente ma meute, Fenrir, dit-il en désignant le loup noir, et Eryn, notre princesse que nous protégeons, expliqua-t-il en montrant cette fois la louve blanche. Et maintenant que nous en sommes aux choses sérieuses, permets-moi de répondre favorablement à ta demande et de te montrer la puissance des Enfers et des Ténèbres qui nous habitent…

A peine eut-il terminé sa phrase que son sourire se fit déjà un brin plus sadique et que son cosmos augmentait d’intensité, invoquant devant lui un immense livre noir avec des reliures de cuir. Ce dernier s’ouvrit et les pages se mirent à tourner sous l’effet d’un vent invisible, jusqu'à ce qu’elles s’arrêtent à un endroit précis. Sven leva la main au-dessus et intensifia encore son cosmos alors que plusieurs noms semblaient s’évaporer et rejoindre sa main. Soudain, il lança cette dernière en direction de son ennemie en même temps qu’une immense déflagration de cosmos se dirigeait vers elle pour la blesser.



-Alors, ressens-tu la puissance des vies passées, bel Androgyne? lui demanda-t-il avec sadisme.

Mais avant que sa victime ne puisse répondre, il décrocha le fouet qui pendait à sa hanche et le fit claquer par cinq fois sur la peau libre de son adversaire.

-A moins que tu ne préfères la douleur physique? questionna-t-il avec un humour bien à lui.



Citation :
Bonne chance à toi Lyria =)
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Ven 27 Jan - 10:16

Lançons le dé

Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2974

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Ven 27 Jan - 10:16

Le membre 'Lyria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Ven 27 Jan - 19:20

Le moins que l'on pouvait dire, c'était qu'il était prêt et même ravi de la rencontrer. Angel avait lu une telle suffisance sur son visage comme si tout n'était qu'un jeu joué d'avance pour lui. Et à voir la façon dont il l'avait surprise à peine cette porte franchie, le chevalier avait la désagréable sensation d'être tombé dans un piège d'où il n'aurait que peu de chance de ressortir. La façon dont Sven la contemplait avec ses yeux vairons empreints d'un sadisme certain traduisait bien cela en plus de sa très grande confiance en lui.

Son adversaire ne serait qu'un jouet pour lui mais jamais la disciple de la Lyre ne se laisserait abattre ainsi. On ne se jouait pas ainsi d'un chevalier de la déesse Athéna même s'il s'agissait d'un simple pion de bronze. Une part de révolte brûlait en elle, c'était son tout premier combat et elle n'avait même pas encore pu ne serait-ce qu'entre-apercevoir la déesse pour laquelle elle combattait.

Sa trop grand confiance en lui. Peut-être la seule chance...

Tout en Sven trahissait cette fameuse confiance. Le voir se jouer de son attaque en la laissant le heurter de plein fouet comme si elle n'était qu'une simple caresse ne faisait que renforcer encore davantage ce qu'elle ressentait. Comme si elle en avait encore besoin.

Puis, il y avait cette joie qu'il ne cessait d'afficher. Comme si tout n'était que divertissement et mystère.

Mystère... ? Angel baissa insensiblement la tête, en proie à une nouvelle idée.

Ce jeune spectre doutait-il encore de son véritable genre où n'était-ce tout simplement qu'un plus dans ce qui, au final, n'était qu'une sorte de divertissement pour lui.

Un jeu ? Oui bien sûr, cela n'est qu'un jeu pour lui. Au terme duquel il entraîne son partenaire dans la mort. Un jeu se déroulant sur une scène à l'Entrée des Enfers et ma seule chance d'être en terrain connu !

Et soudain, Angel sortit de ses pensées. Au moment exact où Sven se décidait à lui présenter ses deux compagnons. A sa première remarque, un sourire s'afficha soudain sur ses lèvres avant qu'il ne réponde avec une pointe d'ironie.

- Vraiment ? Tu n'es pas dresseur ou dompteur ? Etrange mais j'aurais cru au vu de ta tenue, de tes manières, de tes amis et aussi de cette arme que c'était le contraire.

Et moi, je serai quoi pour toi ?


Angel ne put aller plus loin. Sven avait fait apparaître un livre dont les pages s'étaient aussitôt mises à tourner à une allure folle avant de s'arrêter brusquement. D'instinct, le chevalier de la Chevelure de Bérénice se mit en garde mais il était déjà trop tard. Et l'attaque la percuta de plein fouet l'envoyant valser à son tour dans le décor.

Du sang coula le long de ses lèvres sans qu'aucun cri ne s'en échappe. Elle ne lui ferait pas ce plaisir quoiqu'il ne semblait pas en avoir encore fini avec elle. Loin de là. A voir son air. Enfin, Angel ne tarda pas à être fixé. Une volée de coups lui tomba dessus sans qu'elle ne puisse les éviter. Il la surpassait bien trop. Un instant le décor vacilla avant qu'elle ne se reconcentre le remettant en place.

Serrant les dents, elle se releva avant de répondre à sa question.

- Vraiment ? Tu ne sais pas ? Tu n'es pas très doué, Sven...

Un sourire tandis que le chevalier de bronze essuyait le sang coulant de ses lèvres tuméfiées. Dire qu'il venait de dire qu'il lui plaisait. Et bien, il n'osait imaginer comment le Balrog traitait ceux qui lui déplaisait. Et il poursuivit.

- Je suis déçu, vraiment très déçu. Un redoutable spectre devoir interroger son compagnon de jeu de la sorte. Ce que les combats doivent te paraître ennuyeux pour que tu en viennes à me poser la question. Et quel manque d'originalité. Laisse-moi t'expliquer.

D'un geste, Angel enflamma son cosmos avant de créer son propre fouet de cheveux. Puis sans crier gare...

Elle le frappa de toute sa vitesse.

A cinq reprises, l'arme s'abattit sur le spectre mais elle ne comptait pas en rester là.

- Et maintenant regarde, tu ne sais toujours pas ce que je suis alors que je t'ai bien que chez la déesse de la Guerre ne se trouvent que des hommes. Et bien entre dans la tour et nous verrons si tu trouves un premier indice. Penses-tu qu'une femme puisse être un homme ou une homme paraître une femme ? Admire Sven puis montre-moi ! Si tu en as le courage montre-moi, si tu es assez doué pour te changer et te jouer des apparences !!!

- Que se tisse la tour de soie !!!

A ces mots la chevelure d'Angel sembla se prolonger à l'infini, libérant des fils de cosmos qui sous la volonté du chevalier ne tardèrent pas à se filer mais aussi s'entremêler en une tapisserie si vaste qu'elle isola les deux guerriers à la Porte des Enfers et sur les murs commencèrent à apparaître d'autres tons d'autres couleurs.

Et la voix du chevalier reprit.

- Admire cette scène et profites-en bien Sven, elle n'est que pour toi. Montre-moi ce dont tu me soupçonnes.



Citation :
Merci ^^ Bonne chance à toi aussi, Sven
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Sam 28 Jan - 16:52

Son sourire ne disparaissait pas, restant soudé à ses lèvres, semblant même s’accentuer alors que les paroles de son adversaire lui parvenaient à travers sa tendre folie. Il ne répondit rien pendant un instant, écoutant les mots que son ennemi débitait, la tête renversée en arrière, une main posé sur les yeux, afin que son regard trop brillant n’apparaissent pas de suite à son adversaire. Son seul regret: Ne pas avoir encore entendu la belle voix de sa victime résonner dans les Enfers. Interrogeant son démon intérieur, il dut se retenir pour ne pas se jeter de suite sur la silhouette qui lui faisait face et rester civilisé.

Il ne rouvrit les yeux que pour voir une imitation grossière de son fouet foncer sur lui, et sans se soucier du reste, para chacun des coups qui lui étaient porté grâce à son propre fouet, en profitant même pour doubler ses coups et toucher à nouveau son adversaire à cinq reprise. Mais loin de s’arrêter en si bon chemin, l’androgyne intensifia à nouveau son cosmos pour lui porter sa prochaine attaque. En réponse à cette provocation, Sven augmenta également la puissance de son cosmos, créant une sorte de voile noir devant lui qui vint se mêler à la tapisserie qui se créait, de telle sorte que les couleurs semblaient plus pâles et froides.




Après quoi il s’avança vers le Chevalier qui lui faisait face, d’un pas calme et mesuré, respirant toujours la confiance, comme si tout ce qui se passait ici n’aurait aucun impact sur l’avenir. Puis il se stoppa à quelques mètres, et lui fit un sourire enfantin, presque naïf, mais toujours avec cette note de sadisme qui lui était propre. Sans oublier cette lueur de gourmandise qui se reflétait dons son regard alors qu’il posait son regard sur le corps de son adversaire.

-Je suis là Petit Ange, lui dit-il d’une voix sensuelle. Juste au milieu de ta scène et rien que pour toi…

Il s’avança à nouveau et se posta cette fois à hauteur de sa tendre victime, la regardant avec une affection dérangeante alors qu’il créait à nouveau une fumée noire grâce à son cosmos, créant cette fois un masque blanc à l’expression neutre et qu’il vint poser sur son visage.

-Les apparences…elles sont souvent trompeuses tu sais, et j’aime me jouer d’elle, tout comme tu semble le faire Angel, dit-il dans un murmure qui s’accentua sur son prénom.

Puis se fut une délicate robe que la fumée vint coudre autour de son corps, semblable à celles que l’on portait à la Cour.

-Hommes ou femmes, nous sommes tous pareils, continua-t-il. Car au final tout ce qui compte, c’est notre âme…

Et tandis que son costume s’évaporait dans une fumée de cosmos, il vint délicatement prendre son ennemie par la taille, comme pour l’emmener dans une valse mortelle. Sauf que de sa main droite il vint prendre son menton avec douceur, baissant à nouveau son visage vers celui de sa tendre proie.

-Et toi mon Petit Ange, me feras-tu l’honneur de cette danse? lui demanda-t-il avec un brin de luxure dans les yeux.

Sans prévenir, il posa enfin ses lèvres contre les siennes, les goûtant pour la première fois. C’était un baiser chaste et sans prétention, mais déjà son cosmos les entourait, venant voler une partie de la vie de la jeune femme…

Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Sam 28 Jan - 17:25

Un autre lancer
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2974

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Sam 28 Jan - 17:25

Le membre 'Lyria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Sam 28 Jan - 18:20

Les choses semblaient aller de mal en pis. Trouver une solution serait sans doute impossible ou plus exactement inapplicable tant la différence de force entre les adversaires était grande. Le regard d'Angel se posa sur la tapisserie que le spectre venait de déjouer. Les fils de ses propres cheveux se teignirent de sombre avant de s'effacer libérant les formes qu'elle avait fait apparaître. Au moins, elle avait eu la satisfaction de déjouer les coups de fouet.

Et avant qu'elle ne puisse réagir le spectre se déplaça au milieu de la scène, affichant toujours le même regard sadique et sûr de lui. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que cela n'avait pas atteint Sven comme elle le pensait. Il restait pareil à lui même affichant l'allure satisfaite d'un loup prêt à dévorer un agneau sans le moindre regret. Non mieux encore en y prenant un plaisir certain.

Le jeu des apparences ne semblait pas lui poser davantage de soucis que cela. Des âmes, seules les âmes importaient. Si c'était cela que le Balrog croyait, dans ce cas, pourquoi semblait-il tellement heureux de croiser un chevalier vu que seules les âmes avaient de l'intérêt ?

Lyria était sous le coup de la surprise à bien des niveaux. Autant par le baiser qu'il lui vola que par l'attitude générale du spectre.

A par lui enlever son jouet, qu'est ce qui pourrait le surprendre ou au moins le contrarier ?

Lui enlever son jouet, ce qui l'amuse le plus...


Et elle resta impassible comme si sa propre volonté venait de s'envoler.


[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Dim 29 Jan - 18:23

Attrapant une nouvelle mèche de cheveux entre ses doigts, il l’enroula autour de ses doigts avant de la laisser filer, restant toujours près de son ennemie, humant la délicieuse odeur de son corps, écoutant avec extase les battements vivants de son cœur. Une mélodie radieuse qui sonnait à ses oreilles et dont il ne se lassait pas. Son sourire sembla se faire plus doux alors qu’il se jouait du corps de son adversaire qui pendant un instant sembla sans vie entre ses mains, comme s’il ne s’agissait plus de là que d’une poupée de chiffon. Il replaça à nouveau une mèche de cheveux derrière son oreille, à laquelle il se pencha pour venir murmurer dans son creux.

-Dis moi mon Ange, chuchota-t-il, mon bel Ange, voudras-tu bien me faire entendre ta voix? lui demanda-t-il avec un sadisme renouveler.

Tout à coup, une énergie nouvelle s’échappa du Livre des Morts resté en suspend derrière lui, tournant à nouveau ses pages, avant de venir s’écraser contre eux pour meurtrir une nouvelle fois l’âme d’Angel. Dans le même temps, Fenrir hurla à la mort de là où il était, une énergie noire l’entourant et venant s’attaquer aux forces de son adversaire.



Après quoi, il lâcha le corps de son adversaire pour faire une nouvelle fois faire danser son fouet autour de lui, le faisant claquer non seulement dans les airs, mais aussi contre la peau déjà ouverte de sa victime qu’il aimait tant. Et une fois qu’il eut terminé sa danse morbide, il s’arrête pour toiser de nouveau son adversaire, un rire léger aux bords des lèvres.

-Alors, que penses-tu de ma danse? questionna-t-il le Chevalier qui lui faisait face.



[Dsl, tout petit post >.<]
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Lun 30 Jan - 11:29

jet de dés
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2974

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Lun 30 Jan - 11:29

Le membre 'Lyria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Lun 30 Jan - 16:04

Un signe, une marque d'impatience de quoi réjouir la Saltimbaque. Tenir ! Tenir le temps de trouver une parade ou une ouverture. Au moins, elle commençait à saisir certaines choses tandis que sa vie défilait, s'écoulait avec les premières gouttes de sang. Sa vie, son existence ou plutôt son sursis. A elle de trouver le moyen de changer ce sursis en délivrance même si cela signifierait se laisser courber comme une brindille sous les coups du vent.

Une brindille, le vent. Le petit pion et les flammes des bougies. Maître, je me souviens de ce jour. Comment aurai-je pu l'oublier ?

Un tel éclat dans ses yeux, sans doute le seul qui donnait une apparence de vie à Angel, ses cheveux commençaient à se détacher, doux, et longs même si estimer leur véritable longueur tenait plus du défi qu'autre chose.

La chevelure dorée de la reine Bérénice. Une crinière avec laquelle aucun autre ne pouvait rivaliser. Les autres finiraient chauves avant que le chevalier n'en perdre un seul. Encore fallaient-ils que ses fiers mâles aient le temps de vieillir.

Idée déplaisante mais qui pouvait aussi arriver. Après tout, quelle meilleure façon que de mourir au front ou sur la scène. Angel, modeste petit bronze avaient les deux. L'espoir ne la quittait pas. Tant qu'elle n'était pas morte, cela ne se passerait pas, l'inscription sur la porte ne la concernerait pas.

Elle se laissa entraîner dans ce qui était une danse d'une maladresse affligeante. Au cours de ses spectacles, elle n'avait jamais eu si mauvais partenaire, masculin ou féminin, il avait connu les deux. Un soupir risqua de lui monter aux lèvres à un autre pas. Quel mauvais sens du rythme. Une chance que ce spectre ne lui marchait pas en prime sur les pieds. Il dut se retenir d'éclater de rire. Nerveux ou autre ? Il était imprévisible et ambigu. Peut-être était-ce cela qui plaisait tant au jeune spectre. Il était plutôt agréable à regarder mais manquait d'un certain comment dire... Sérieux ?

A croire que pour le Balrog, tout cela n'était qu'un jeu un divertissement mais encore, fallait-il au moins assurer le spectacle.

Pris dans ses pensées et son étrange analyse des capacités de Sven pour monter un numéro voire un spectacle, le chevalier de Bérénice ne sembla même pas réagir lors de son attaque.

Ce fut le hurlement du loup qui manqua de le faire sursauter.

Le loup ? Liana, je me demande... Ou as-tu atterri ? Le cri du loup, peut-être te mènera-t-il vers moi ? Qu'est-ce qui peut attirer l'attention d'un loup sinon un autre loup ?

Une autre pensée tandis que le spectre jouait avec ses cheveux. Faire durer le combat... Peut-être que cela l'aiderait...

Décidément, il lui plaisait. Comme le lui avait si bien dit cette voix.

Puis le fouet se remit à danser. Vite si rapidement avant qu'Angel ne le bloque de nouveau. ça, ça lui déplaisait, elle n'était pas un bête de foire comme un ours ou un lion. Qu'on dressait pour amuser les badauds. Combien de fois, en avait-il libérés ?

Puis, enfin, elle se décida à répondre et voir quelle serait le réaction de Sven.

- Ta danse ?

Un sourire tandis qu'elle le regardait. Seuls ses yeux et ses lèvres semblaient s'animer.

- Ou vois-tu une vraie danse ? Juste un jeu d'amateur. Je t'aurais bien conseillé de trouver un maître en la matière parmi tes compagnons mais je doute que cela puisse exister !

Si tu veux un partenaire sur cette scène, tu dois au moins pouvoir lui offrir cela. Enfin, je peux comprendre que les spectres soient tous de piètres danseurs.


Un autre regard.

- Si tu veux me séduire et reprendre notre jeu, sois comment dire...

Concentre-toi sinon, tu seras incapable d'attirer de nouveau mon attention et de donner un véritable spectacle. Quel ennui cela sera pour moi et pour toi. On a encore tout notre temps pour s'amuser.





Citation :
Pas de soucis, on aura l'occasion de faire plus grand.
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Mer 1 Fév - 22:59

Un nouveau sourire naquit sur les lèvres du Spectre, un sourire enfantin et joyeux, même si au fond de ses yeux, cet air de sadisme luisait toujours. D’un saut léger, il retomba à pied joint juste devant son adversaire et mit son index devant ses lèvres, comme s’il s’apprêtait à révéler un secret de polichinelle.

-Tu sais Petit Ange, dit-t-il, je vais te révéler quelque chose…

Il se pencha à nouveau sur le visage de son ennemie, mais dévia cette fois dans son cou pour y déposer un baiser papillon, avant de remonter le long de sa carotide pour venir en déposer un autre juste derrière son oreille et venir chuchoter en son creux.

-Je ne connais rien à vos danses, avoua-t-il, donc je veux bien te croire quand tu dis que je suis piètre danseur à ce niveau là, et tu m’en vois désolé. Cependant…, commença-t-il.

Avec une certaine violence mais aussi de la sensualité, il vint attraper Angel par la taille pour coller son corps contre le sien et ne plus laisser un seul centimètre d’air entre eux. Avant de délicatement venir prendre sa main et de la lever à la manière d’un partenaire de valse.

-Viens, reprit-il, viens avec moi au plus profond des Enfers. Et je t’apprendrais la plus belle danse du Monde…, finit-il en l’embrasant une nouvelle fois.

Forçant le passage de ses lèvres, il vint l’obliger à entrer dans un ballet milles fois répété déjà, y ajoutant un soupçon de violence. Tandis que, intensifiant son cosmos une nouvelle fois, il vint blesser à nouveau son adversaire, lui volant une partie de son énergie pour la faire sienne. Parce que non content de déjà violer une partie de son corps, c’était également toute son âme qu’il voulait abuser et faire sienne…



Non content de son tour, il ne baissa pas pourtant la puissance de son cosmos, cherchant à infliger à son adversaire une douleur dépassant l’entendement. Avant de saisir les cuisses d’Angel à pleine main et de soulever son corps frêle pour venir le plaquer avec force contre un rocher. Venant suçoter un instant sa lèvre inférieure, il finit néanmoins par la relâchée pour venir de nouveau enfouir son nez dans le cou délicat de sa proie et en respirer l’odeur à plein poumons. Relâchant dans le même temps une cuise de la main pour la laisser couler le long de sa hanche, il laissa simplement sa main caressante venir l’effleurer.

-Viens, chuchota-t-il, viens avec moi. Abandonne toutes ses futilités… Viens Angel, Je te ferais oublier la douleur, je laverais ton sang et soignerais tes blessures. Suis-moi et je t’apprendrais la plus belle dans du monde. Sois mienne pour l’éternité Angel…



Citation :
S'il y a le moindre problème avec mon post, surtout dis le moi =)
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Jeu 2 Fév - 18:49

Nouveau lancer

Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2974

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Jeu 2 Fév - 18:49

Le membre 'Lyria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Ven 3 Fév - 20:17

Un geste vers elle, ce doigt qui se posait sur ses lèvres rougies comme pour la faire taire. A croire que Sven considérait ce combat sous un angle totalement différent de celui d'Angel. Le chevalier de la Chevelure de Bérénice ne put dissimuler sa surprise lorsque le spectre se plaqua tout contre lui. Comme une poupée de nouveau, il se jouait d'elle, l'approchant si facilement tant elle devait être fragile face à un spectre Céleste de sa force.

Elle sentit juste ses lèvres se poser dans son cou avant qu'il ne lui murmure à l'oreille qu'il ignorait tout des danses dont elle parlait avant de la plaquer encore plus intimement contre lui, ne laissant aucun espace entre eux.

Une autre danse....

Non, ce n'est....


Le Balrog ne lui laissa pas le temps de réaliser davantage ce qu'il était en train de se passer, approfondissant son baiser avant de l'entraîner dans une danse d'un tout autre genre.

Puis sa voix reprit.

Que je le suive.

Elle n'eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait qu'une nouvelle attaque s'enclencha. Sven pressa de nouveau ses lèvres contre les siennes avant d'approfondir son baiser passant le barrage de ses lèvres closes. Lyria ne put le repousser pas tant la douleur qui s'ensuivit fut intense. Sonnée, elle ne réagit pas lorsqu'il la souleva avec une incroyable facilité avant de la plaquer contre un rocher. Elle sentit ses mains glisser sur ses cuisses avant qu'il ne reprenne d'une voix basse au creux de son oreille, son nez enfoui dans sa chevelure blonde.

Pour l'Eternité... Que je sois sienne pour l'Eternité...

Le contact de Sven la brûlait tandis qu'elle recouvrait ses esprits.

Ce spectre désirait la prendre pour compagne... Elle qui était...

Sienne mais alors, il sait, il savait, il a toujours su !!!

Une lueur dans ses yeux, le corps de Sven était toujours plaqué contre le sien. Ses mains posées sur ses cuisses tandis que les poings de Lyria se serraient.

Son cosmos se réveilla juste après, laissant reparaître encore plus puissante qu'auparavant la Toile de Bérénice. Le rocher ne tarda pas à être envahi par les fils d'or tandis qu'Angel repoussait le spectre.

- Que je sois tienne... Comment penses-tu te faire aimer de moi ? Sven.

Cette fois, c'était une voix féminine qui s'était fait entendre avant que la jeune femme ne libère sa véritable chevelure d'or et de feu, détruisant le grimage dissimulant ses traits féminins. Pour la première fois, le véritable visage de Lyria apparaissait aux yeux de tous et surtout du spectre qui la tenait toujours.

- Comme ton maître, tu jeterais ton dévolu sur une fille du soleil. Mais si tu veux que je sois réellement tienne, il te faudra avant tout conquérir mon coeur...

Et maintenant, goûte à ta propre attaque.

Si proche, il était si proche qu'elle n'eut qu'à tendre les mains pour saisir son visage et poser à son tour ses lèvres sur les siennes.

- Balrog kiss



Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Dim 5 Fév - 2:16

L’amour, une maladie ravageuse que nombre d’humain connaissait, avait connu, ou souhaitait connaître, mais qui ne pourrait jamais toucher son cœur. Un cœur d’enfant déjà mort et prisonnier d’un corps adulte, qui jamais plus ne grandira. Portant une main au côté droit de sa poitrine, il resta un instant à sentir les battements de ce cœur de cosmos qui parcourait désormais ses veines. Son sourire changea, se faisant un instant plus triste et pauvre, comme s’il semblait regretter quelque chose. Puis les lèvres sur les siennes le ramenèrent à la réalité, et malgré cette douleur qui le transcendait, il répondit à cet appel de la chair, se tenant si possible encore plus prés de la jeune fille qu’il tenait désormais entre ses doigts.

Puis tout pris fin alors qu’il ouvrait les yeux –qu’il ne se souvenait pas avoir fermé-, les posant sur un visage fin et magnifique. S’il avait encore eut un véritable cœur, s’il avait encore était humain, sans doute serait-il tombé sous le charme d’une telle beauté. Mais lui qui était désormais un démon, il ne pouvait que rester froid face à cela, et feindre simplement d’être touché par tant de magnificence. Aussi son sourire se fit déjà plus sensuel et séducteur alors qui plongeait ses yeux dans ceux de son ennemi, tandis que derrière eux, la louve blanche hurlait à nouveau à la Lune. Faisant une nouvelle fois exploser son cosmos qui se transmit également à son livre, lui renvoyant à nouveau l’énergie des vies passées.




Il posa ensuite sa main sur le côté gauche de la poitrine de la jeune femme, ressentant son cœur battre rapidement sous sa main. Il avait envie de l’arracher, de plonger sa main dans cette petite poitrine et de sentir l’organe chaud pulser dans sa main rougie de sang frais. L’ancienne Rage remonta un instant en son âme, effaçant un cours instant le calme du Talent. Ce fut bref, rien de plus qu’un éclat de fureur au fond de ses yeux, mais assez pour faire vaciller un instant son cosmos.

Puis tout redevint calme, comme si une tempête se préparait déjà, prête à tout dévaster sur son passage, mais attendant le moment propice pour se dévoiler et exploser. Et avec lenteur il vint caresser le visage fin d’Angel, feintant à nouveau une tendre tristesse alors qu’il venait poser son front contre le sien, ne la lâchant pas de ses yeux vairons.


-Petit Ange…, lui dit-il d’une voix chaude, je ne sais pas aimer comme tu sembles laisser l’entendre… Voudrais-tu bien m’apprendre? lui demanda-t-il de cette même voix.

Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Dim 5 Fév - 12:19

lancer de dé
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2974

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Dim 5 Fév - 12:19

Le membre 'Lyria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Dim 5 Fév - 22:59

Une bien étonnante tristesse s'était un instant peinte sur le visage de Sven. Cela aurait pu la toucher si elle n'était pas face à un démon cherchant à la détruire ou la forcer. Lyria Angel sentit l'étreinte du Balrog se resserrer autour d'elle. Il l'enlaçait avec toujours plus de force menaçant de la broyer.

Le désir, elle ressentait clairement le désir de son partenaire. Il se maîtrisait mal ou plutôt semblait être certain de pouvoir passer directement du stade de parfaits ennemis à amants. La façon dont il l'avait soulevée était plus que claire. Les spectres devaient tous être ainsi, savoir ce qu'ils souhaitaient et ne pas tergiverser. Sven lui l'avait abordée dès son arrivée. Elle était déguisée en homme et cela ne l'avait pas trompé ni intrigué. A croire qu'il savait vraiment tout d'elle.

Leur baiser prit fin et elle put le voir rouvrir les yeux avant qu'il ne reprenne cette expression mêlant sadisme et sensualité. Le livre ne tarda guère à de nouveau apparaître lui aussi.

Un hurlement retentit juste après. La louve, cette fois. Les loups, pourquoi fallait-il qu'elle tombe dans tous les sens du terme sur le mauvais loup ?

Un Démon grimmé en Ange comme elle, elle était grimmée en homme. Elle sentit sa main se poser sur son coeur, son armure ayant été plus qu'endommagée par le choc. Il se crispa comme s'il luttait autant contre lui que contre elle.

- Pourquoi t'arrêtes-tu ? Si tu veux me tuer, tu en as la force. Cette colère en toi, je la sens monter. Me prendre le coeur...

Un sourire amusé alors qu'elle ramenait au mieux ses vêtements sur sa poitrine étroitement bandée. Elle était si serrée qu'il ne devait pas encore réaliser qu'elle avait une véritable corps de femme dissimulé sous son armure. Un sorte de carcan applatissant ses courbes féminines.

- Penses-tu réellement que tu pouvais le gagner de cette façon. Le prendre oui en me l'arrachant mais si tu le fais, tu passerais à côté de ce que tu veux vraiment. Et tu le sais, au fond de toi, tu sais que tu perdrais quelque chose avec cette victoire.

Si tu me tues, je deviendrai une ombre comme les autres, toutes celles qui t'entourent et tu ne ressentirais plus la même chose pour moi.


Elle se tut lorsqu'il posa son front contre le sien.

- T'apprendre... Toi qui est un spectre, souhaiterais-tu te sentir de nouveau vivant ? Ou bien es-tu mort trop vite sans pouvoir... ?

Apprend déjà à embrasser en y mettant plus de passion.


- Balrog's kiss


[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Lun 6 Fév - 22:26

S’éloignant au final de son adversaire, il semblait déçut de quelque chose qu’il ne parvenait à exprimer vraiment. Tournant un instant le dos à son adversaire, il observa l’Achéron qui brillait d’une lueur que seul un Spectre pouvait apprécier. Son regarda changea et se fit plus lointain, plus doux alors qu’il sentait le cosmos de son Maître faire face à ses ennemis tout comme lui allait bientôt achever celle qui c’était trouvée sur son chemin. Et il semblait déjà qu’elle était considérée comme morte par le jeune Démon qui déjà se concentrait sur les cosmos présent autour d’eux, mais aussi sur la présence des autres chevaliers plus loin dans l’Enfer.

Un sourire différent naquit sur ses lèvres, comme s’il semblait préparer un mauvais coup, alors qu’il ressentait la force d’un vieil ami qu’il avait déjà croisé auparavant. Et l’impatience monta tant il souhaitait déjà aller le retrouver. Il se retourna alors vivement vers sa première adversaire, lui présentant un visage totalement différents, comme si la personne face à elle n’était plus la même. Ses yeux étincelaient de nouveau d’un éclat enfantin, emprunt d’une innocence noire et pure. Il fit quelques pas en direction de la jeune guerrière, un immense sourire collé aux lèvres.


-Dis moi Angel, est-ce que ça te gène si on termine rapidement? lui demanda-t-il avec insouciance.

Sans attendre une quelconque réponse de son adversaire, il saisit vivement son fouet et l’imprégna de son cosmos avant de le faire voler en direction de son ennemi, espérant la blesser sérieusement. La proximité n’était plus de mise désormais et il n’importait rien pour lui que de tuer désormais rapidement son adversaire. C’est pour cela d’ailleurs qu’il envoya une deuxième fois son fouet en direction de sa proie, dans le seul et uniquement de lui faire encore plus mal.



Enfin, il s’arrête et toisa la jeune femme de sa haute stature, se coiffant une nouvelle fois d’un chapeau créé de toute pièce grâce à son cosmos, il resta à bonne distance de sa victime, attendant que cette dernière daigne de nouveau lui faire face. Attendant, la prochaine riposte qui ne tarderait sûrement pas à venir, même si la fin était proche.

-Allons, ne me dit pas que tu es déjà KO Angel, je ne te croirais pas…, dit-il avec un humour bien à lui.



Dernière édition par Sven Chernavska le Ven 10 Fév - 3:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Mar 7 Fév - 19:09

S'éloigner.... Enfin, il s'éloignait. Angel Lyria avait senti un trouble en elle. Ou plutôt, elle était en train de copier la technique de son adversaire et cela lui déplaisait tout comme ce cosmos sombre qui avait commencé à l'envahir, la plongeant dans un abîme de souffrance. Elle y avait à plusieurs reprises perdu ses moyens, n'offrant guère plus de résistance qu'une poupée de chiffon. Ce dont Sven avait usé et abusé à bien des reprises, mimant une grotesque parodie de séduction. Une bouffonnerie qui aurait pu n'être qu'une très mauvaise pièce si elle n'avait pas été aussi humiliée et souillée. Tout son être s'était révolté lorsqu'il l'avait piégée.

Durement si durement... Elle avait suffoqué sous ses coups et ces baisers qu'il lui avait brutalement imposés. Au final, cela n'était qu'un jeu pour lui. Un jeu qui l'avait blessée avec une rare cruauté.

Ce genre de situation, la guerrière avait tout fait pour s'en préserver et il avait fallu qu'elle tombe sur... cette brute immonde qui la rabaissait sur tous les plans. Qu'il la frappe et la blesse comme n'importe quel ennemi, elle l'aurait accepté. Qu'il joue avec elle et de ce qu'elle était en réalité ne faisait qu'éveiller en elle une colère qu'il n'aurait jamais pu soupçonner.

Un jouet, je ne suis bien qu'un jouet dans les mains d'un gamin encore plus pourri que ces lieux, un enfant jouant une grotesque parodie d'homme. Tu n'as rien d'un homme, ni la maturité ni la séduction.

Le fouet qui s'abattit alors sur elle la fit tomber avant que d'autres ne s'acharnent sur elle, zébrant sa peau délicatement hâlée. De profondes blessures qui marqueraient son corps longtemps.

Elle releva juste la tête lorsqu'il la toisa de toute sa hauteur. Son stupide chapeau à la main.

- Comment oses-tu ? Dégage !!! Débarrasse-moi de ta vue, tu n'es qu'un enfant lâche et pourri jusqu'à la moëlle. Tu n'as d'homme que l'apparence et joue avec ce que tu ne connaîtras jamais.

Elle lui tourna à son tour le dos. Sa seule vue l'insupportait tout comme ce jeu qu'il lui avait imposé.

- Oui, tu n'es même pas capable de mettre un nom sur ce que j'ai pu ressentir en appliquant ta propre technique. Tu n'en as pas la moindre idée alors que cela est si limpide pour moi... Tu veux tant le connaître...

Le cosmos de Lyria brilla un tout bref instant, juste ce qu'il fallait pour réactiver la toile de Bérénice.

- KO... Non, je suis juste brisée comme mon armure. Mais sache que je ne me laisserai pas achever si facilement.

Son poing se resserra à en saigner alors qu'elle perdait déjà beaucoup de sang.

- Mourir pour mourir, je ferai tout pour que tu ressentes au moins une fois ma force en ta chair. Mais jamais plus, je ne te laisserai me toucher et encore moins m'atteindre.



[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Asash


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 526
Armure : Traîneau

Feuille de Personnage :
HP:
155/155  (155/155)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Jeu 9 Fév - 18:28

Un sourire plus que sadique vint courber ses fines lèvres alors qu’il observait cette tendre jeune fille se débattre comme elle pouvait et tenter de l’atteindre par ses verbes plus acides que n’importe quelle solution muriatique. Mais ce n’est pas pour autant qu’il se sentit atteint, la rage étant éteinte au fon de lui pour ne laisser que le plaisir de voir sa victime tenter de s’en sortir comme elle pouvait. Son sourie s’agrandit même pour devenir un peu plus fou et joyeux alors qu’elle laissait échapper l’horreur d’utiliser ses propres techniques.

-Mais Angel, c’est toi et toi seule qui a choisit d’user des mêmes techniques que moi…, finit-il par lui dire avec une innocence déjà mille fois bafouée. Au fond, cela ne veut-il pas que quelque part, toi et moi nous sommes semblables? la questionna-t-il en plus.

Puis il s’approcha une dernière fois, afin de bien lui faire comprendre qu’ici c’était lui le plus fort. Elle n’était rien d’autre que le pantin qu’elle avait toujours été entre ses mains, et qu’elle resterait à jamais pour lui. Un jouet de plus qu’il avait manipulé et dont il se détournait désormais pour un temps. Mais au fond de lui, il se promit un jour de venir la revoir à nouveau, parce que malgré les apparences, il avait beaucoup aimé jouer avec elle et serait heureuse de remettre cela un jour. Il resterait sur ce piédestal qu’elle ne pourrait jamais atteindre et d’où il ne cesserait jamais de l’observer avec cette affection particulière et cruelle qu’ont tous les enfants avec un jouet. Avec force, il l’attrapa par le coup, serrant assez pour la faire suffoquer, mais pas pour l’étouffer. Il approcha son visage du sien, prêt à réitérer ses attaques favorites.

-Au final, nos âmes se ressemblent, nous sommes emprunt de la même noirceur, et aucun de nous ne parait vraiment pour ce qu’il est…, s’exprima-t-il une dernière fois en la regardant droit dans les yeux. Tu sais, je t’aime vraiment Lyria, avoua-t-il dans un demi-sourire avant de lui donner le dernier baiser de cette bataille.



Et il l’aimait, vraiment, de cet amour bancal, tordu et complètement fou qu’il ne parvenait à exprimer que dans la douleur la plus pure. Parce qu’il aimait les cris de souffrances de son âme, il aimait voir son corps ainsi marqué par ses coups et son sang couler le long de ses courbes gracieuses. Rien ne lui faisait plus plaisir que de voir ses yeux se voiler de douleur, pour lui et rien que pour lui. Or on sait bien que les enfants n’aiment pas partager…

-Allez Angel, lève toi une dernière fois et montre moi toute la splendeur de ta désolation!! Dévoile moi qui tu es vraiment et laisse apparaître ta vraie puissance!!



Dernière édition par Sven Chernavska le Ven 10 Fév - 3:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://x-choupi.deviantart.com
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   Jeu 9 Fév - 20:15

Non, je n'ai rien de commun avec toi !!! Jamais, je ne serai comme toi ! Tu es le pire de tous les démons...

Elle ne bougea pas lorsqu'il s'approcha d'elle. Elle souffrait mais ne lui ferait pas la joie de lui offrir ce spectacle dont il semblait tant se délecter. Ce pas qui s'approchait d'elle, franc et décidé. Il ne risquait rien en effet, Lyria était si fragile à côté de lui. Piètre victoire pour un lâche. Il pouvait bien la soumettre, elle ne serait pas sienne. Elle lui échapperait. Elle se l'était jurée. Elle lui échapperait et soignerait ses blessures avant de se relever.

Elle ne put pourtant retenir un cri de douleur lorsqu'il lui enserra la gorge. L'humilier encore et toujours.

- Non, nous n'avons rien de commun, Sven, rien de commun !!!

Laissa-t-elle s'échapper dans un murmure entrecoupé de râles. Elle suffocait. Parler était une véritable torture pour elle. Pourtant, elle ne voulait pas abandonner, ni courber la tête devant ce spectre.

Son regard plongea dans le sien avant qu'il ne l'oblige à l'écouter. Lyria... Tu connais mon nom ? Tu sais...

Des larmes de douleur brillaient aux coins de ses paupières. Elle avait mal si mal et l'air lui manquait. La poigne du Balrog était à la hauteur de sa force et de sa cruauté.. Elle tenta d'avaler le maximum d'air avant de lâcher.

- Non, tu ne sais pas... ce qu'est l'amour...

Sa vue commençait à se brouiller. Une nouvelle ombre l'envahissait. Une nouvelle fois, elle tenta de se libérer, se débattant de toutes ses forces, renonçant à desserrer l'étau pour tenter d'atteindre Sven. L'obliger à la lâcher, elle voulait le blesser. Et qu'il la relâche !

- Tu ne sais pas... Un jour... J'aimerai et toi, tu auras... Disparu depuis longtemps. Le véritable amour me délivrera de toi....

Rassemblant ses forces, elle recommença à se débattre avant de lancer cinq coups de genoux, il était si proche d'elle. Si proche, elle ne savait si son attaque porterait ses fruits mais elle espérait au moins pouvoir le déséquilibrer. Qu'il la lâche !!! Elle voulait qu'il la lâche, qu'importait si elle en mourrait. Elle préférait mourir en guerrière que finir comme les âmes soumises et résignées qu'elle n'avait eu de cesse de croiser.

- Pas de mon vivant...

Pas ça de mon vivant... Jamais !!! Jamais je ne resterai avec toi, jamais je ne serai ton esclave !!!

Un cri de souffrance avant que son cosmos n'éclate avec violence dans une gerbe de sang. Cela précipiterait sa fin mais au moins, elle pourrait l'atteindre... Une seule fois.

- La Chevelure de la Reine Blanche


L'image de la reine Bérénice apparut soudain avant que sa longue chevelure ne se détache, frappant Sven tout en s'enroulant autour de son corps, l'enveloppant dans une sorte de cocon.

Etait-il réellement atteint ? Lyria ne put le savoir, l'effort l'avait plongée dans une sorte d'état second et elle retomba sur le sol, son sang s'écoulant de chacune des plaies que Sven lui avait infligée. Brisée et sans armure, tout ce qu'elle pouvait faire désormais, c'était attendre. Attendre tandis que son cosmos diminuait à une allure vertigineuse, menaçant de s'éteindre sur cette dernière attaque.

Jamais, je ne serai à toi... Jamais plus je ne serai entre tes mains...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Porte des Enfers-