RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Réflexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Yahtô


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 253
Armure : N/A

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Réflexion   Mar 31 Jan - 21:54

    Arrow Rp de Récupération

    J'avais besoin de réfléchir. Après cette défaite, il fallait vraiment que je fasse quelque chose. Je devais changer. Je ne pouvais pas rester comme ça, la preuve ça n'a pas marché. Je pensais savoir pourquoi. Ces techniques, cette façon de combattre, ce n'était pas moi. C'était Valentine. C'était ses techniques que j'utilisais au combat. C'était le seul savoir que j'avais pour combattre, alors je m'en suis servi. Seulement, ce n'était pas moi. Quant Asmita m'a mis hors de moi, et que j'ai atteint le seuil du 7ème Sens, j'ai utilisé une attaque. Une attaque que je n'avais pas prévue, que je n'avais pas apprise. Le cosmos pouvait prendre la forme de n'importe quoi si l'on en maîtrisait l'essence. C'est ce qu'il me fallait. Sans les techniques de Valentine, je ne valais même pas un Spectre terrestre. J'étais faible, terriblement faible. Il me fallait du pouvoir.

    A force de marcher, je découvrais des lieux en Enfer que je ne connaissais pas encore. Arrivé un moment où il y avait un plateau. Moi j'étais en bas. Impossible de monter cet énorme rocher, je n'aurai pas la force de grimper, ni de voler. Je m'approchais un peu plus, et c'est alors que je vis une fissure. Il y avait un passage à l'intérieur. Je pénétrais dans cet endroit lugubre et je découvris alors au bout du chemin un endroit magnifique. Il y avait un étang. L'eau avait l'air d'être propre, elle émanait une douce lumière bleue. C'était la seule lumière disponible, car n'oublions pas que nous nous trouvons à l'intérieur d'un plateau. Il y avait une ambiance très calme ici, mais j'entendais néanmoins un bruit sourd. Ca ne devait pas être important.

    Je m'approchais de l'eau et m'assis en tailleur juste devant. Ici, je pourrais réfléchir tranquillement, en plus j'étais à l'abri. C'est dur à avouer, mais j'ai aussi pensé que si un Saint débarquait, je pourrais aisément me cacher. J'avais enlevé mon armure parce la force de mon restant de cosmos, et elle se tenait à présent à mes cotés, sous sa forme totem. Je regardais mon reflet en dessinant des ronds dans l'eau, j'avais vraiment une sale tête, et déformer ainsi me reflet me permettait de me détendre un peu. Un homme en décomposition tendait sa main derrière moi, prêt à agripper ma tête. Je me retournais alors, mais rien. En regardant bien, c'était dans l'eau que l'homme se trouvait. En m'attardant plus longuement sur le fond de l'étang, je vis plusieurs hommes. Je comprit alors où j'étais. C'était l'Étang des Colériques. Le bruit sourd que j'entendais, c'était les plaintes et cris de ces morts damnés qui souhaitaient être libérés. Moi je ne pouvais rien faire pour eux, et je n'en avais pas la moindre envie.

    Si mes pas m'avaient guidés ici, peut-être était-ce parce que c'était cette prison qui m'était destinée à ma mort ? Je ne le saurai pas, pas tout de suite en tout cas. J'avais encore un but, mais les moyens d'y parvenir m'avaient quittés. Le Maître Thanatos, je lui avait donné ma vie, mais en fin de compte, ça ne servait à rien. Je devais obéir à Perséphone et Hadès, si l'un des deux avait décidé que je ne suivrait pas la Dieu de la Mort, alors je devais leur obéir. Finalement, mon allégeance n'avait pas changé, et c'était bien mieux ainsi. Je restais alors là, continuant de méditer, et réfléchir comment obtenir plus de puissance pour éradiquer la menace des Saints.
Revenir en haut Aller en bas
Yahtô


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 253
Armure : N/A

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Jeu 23 Fév - 13:06


    En fait, je savais comment obtenir cette force. Il n'y avait qu'une seule personne capable de me la donner. C'était le Spectre enfermé à l'intérieur de mon esprit. Je fis le vide dans ma tête, afin de le trouver. Il devait se terrer quelque part. C'était la source de mon pouvoir, il me le donnait uniquement dans des situations critiques, afin qu'il ne meure pas avec moi, ou alors pour prendre la place. Je sondais mon esprit afin de le trouver, il fallait qu'il me donne sa puissance toute entière, il fallait en quelque sorte que je fusionne complètement avec lui. Quelques minutes passèrent et enfin je le trouvais.

    - Encore toi ?! Qu'est-ce que tu me veux ?

    - Renonces et donnes moi toute ta puissance.

    - Nan mais il rêve lui, plutôt crever !

    - C'est bien ce que j'avais en tête.


    Il avait normalement plus de force que moi, le combat serait donc difficile, mais il fallait que je gagne. Premier coup de poing, et il me bloquait. Il me mis un coup de pied pour m'envoyer balader. Je n'hésitais pas à employer les grands moyens et envoya les trois harpies sur lui. Malheureusement pour moi, il connaissait ces techniques, puisque c'était les siennes. En seulement un revers de la main il les balaya. Il se moquait de moi. Je n'étais rien comparé, mais je n'abandonnais pas. Il faudra que je fasse preuve d'imagination pour pouvoir m'en sortir. Le problème, c'est qu'il n'y avait aucun endroit où se cacher, tout était noir, et plat. Nous pouvions juste nous voir. Il fallait que j’agisse rapidement. Pas le temps de réfléchir, je le voyais en l'air, en train de préparer Greed the Life. S'il commençait à aspirer mon énergie, c'était perdu d'avance. J'esquivais comme je pouvais son attaque en fonçant sur lui, m'envolant à mon tour pour lui donner un coup de poing. Celui-ci atteint la cible. Il redescendit alors violemment contre le sol.

    - Bah ça alors ! Tu t'améliores on dirait... Mais ce ne sera pas assez suffisant. Si tu veux ma force, il va te falloir laisser derrière toi toute trace d'humanité, et n'être que monstre. Es-tu prêt à oublier tout ce que fait de toi un homme ?

    La question était simple. La réponse également. Bien sur que oui ! Pour pouvoir obtenir toujours de plus de puissance, je renoncerais à n'importe quoi ! Je continuerais de le combattre coûte que coûte ! Alors il retentait les mêmes images que la dernière fois. Mon village, ma famille. Rien n'en ferait maintenant, tout ça ne me ferait plus rien ! Je lui donnais un coup de poing, deux, trois... Et encore, encore, tellement que j'en perdis le compte au bout d'un moment. Il ne pouvait plus suivre mes mouvements. J'attaquais devant, derrière, sur les cotés. Enfin je lançais les trois harpies, plus puissant que jamais. Il n'avait pas pu les renvoyer, c'était moi leur vrai maître maintenant. Elle lui prirent toutes son énergie, toute sa force jusqu'à la dernière goutte. Sortant de ce combat intérieur, mon corps avait changé. Je possédais maintenant des griffes, première étape d'une transformation dont je n'avais pas encore vraiment conscience, et qui changera ma vie une fois terminée. J'étais prêt à combattre à nouveau, et le prochain sur la liste aura mal.

    Citation :
    EDIT d'Amphitrite : Post de changement de kit validé.

Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion   Dim 26 Fév - 14:40


Arrow Embuscade ( 7e Prison )

Un homme n'a pas de chance innée. Je n'ai jamais pensé que c'était une chose qui choisissait de nous suivre, ou de nous laisser tomber aux pires moments. Les hommes provoquent leur chance, et malgré les ordres donnés par Perséphone, j'avais changé d'avis au dernier moment. Je ne faisais pas confiance au Scorpion. Je ne pouvais pas me permettre de le laisser retourner auprès des siens. Et j'étais bien décidé à provoquer notre prochaine rencontre de manière anticipée.Tel un prédateur, je le rattraperais pour le mettre à terre, là où était sa véritable place...

J'avais comme toujours le bénéfice de la vitesse et des lieux. Grâce à mon ancien hôte, je connaissais bien les Enfers, et étais capable d'en exploiter tous les passages et recoins. En quelques minutes, je pus rejoindre la quatrième Prison, l'étang des colériques : un marais nauséabond où finissaient les âmes des insatisfaits et des colériques. Pas franchement reluisant comme endroit, mais après tout, pour un combat à mort, cela n'avait pas grande importance. Mon seul objectif était de tomber sur le Scorpion et de lui faire payer ce qu'il avait fait. Il incarnait à mes yeux tout ce que je détestais chez les saints, et sa mort était plus que nécessaire.

Je me rendis rapidement compte en arrivant que non seulement j'avais devancé le Scorpion, mais qu'en plus Agito de la Harpie était sur les lieux. Mon aversion pour ce spectre me poussa à ne rien lui dire. Mais, au dernier moment, je me résignai à me diriger vers lui pour lui dire rapidement :
- Tu ne devrais pas rester là, Agito. La situation va bientôt devenir très chaude, dans le coin, et j'ai besoin d'espace pour combattre...

Sur ces mots, et sans même faire attention à sa réaction, je me tournai vers la cinquième prison : Bardamu était en route, quelque part. Et bientôt, il serait là. Mon sang bouillonnait dans mes veines à l'idée de ce combat, et mes instincts de prédateur s'étaient tous réveillés. Je ne lui ferais aucun cadeau, et il y avait fort à parier qu'un seul combattant ressortirait vivant de ce combat...

Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Dim 26 Fév - 14:55

Arrow 7° Prison

Et Bardamu traversa les Enfers, mais en sens inverse, afin de se porter à la hauteur de ses compagnons d'armes. Il passa successivement par la Cascade de Sang, les Trois Vallées qui comprenaient le Lac des Violents, la Forêt des Suicidés et le Désert des Pervers (probablement l'endroit où le Scorpion finira après son trépas), le Cimetière des Orgueilleux, le Donjon de Naheulb... euh... pour finir par arriver devant l’Étang des Colériques.

Comme son nom l'indiquait c'était là que les personnes qui se laissaient aller à la colère se retrouvaient après leur vie terrestre : elles étaient plongées dans un étang aux eaux noires et de temps à autre, des démons cornus leur donnaient des coups de fourche si jamais ils s'approchaient un peu trop du bord. Charmant spectacle...

Non loin de l'étendue d'eau, il vit un des Spectres d'Hadès qui se trouvait sur la rive, assis en tailleur. Il n'avait pas vu arriver le Scorpion, aussi ce dernier s'approcha-t-il de lui en marchant sur la pointe des pieds. Une fois arrivé à sa hauteur, il lui tapota gentiment l'épaulette en toussotant discrètement.

Excusez-moi, je suis Bardamu, Chevalier d'Or du Scorpion et vous êtes ?

Bon, ce n'était pas protocolaire comme manière de se présenter mais à vrai dire l'inspiration lui faisait parfois défaut. Restait à espérer que ce Spectre lui répondrait de manière civile...

C'est alors qu'il vit du coin de l’œil un autre Spectre qu'il n'avait pas vu : il avait une aura des plus agressives et son regard furibond venait compléter le tableau. Il n'en était pas très sûr, mais il avait l'impression de l'avoir déjà rencontré...

Et vous, qui êtes-vous mon brave ?

Citation :
Bardamu défie Agito !

PS : j'ai posté mais entretemps tu as posté, Inferno. Ça te dérange pas, j'espère, si je défie Agito, comme je voulais le faire au départ ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion   Dim 26 Fév - 20:35



L'invité se présenta au rendez vous comme je l'avais prévu. En revanche, la suite, je dois bien admettre que je ne l'avais absolument pas prévue. Il m'ignora pour se diriger droit sur Agito. Immédiatement, un éclair passa dans mon esprit et ses intentions furent plus évidentes qu'elles ne l'avaient jamais été : il s'apprêtait à attaquer Agito. Ma surprise passée, je fus soudain pris d'un rire mauvais. Le regard interrogateur du Scorpion me fit redoubler de rires, avant que je ne lui dise d'un ton dédaigneux :
- Je savais que tu étais indigne de confiance, Bardamu. Je savais que tu étais un sale chevalier arrogant. Mais je ne savais pas que tu étais un lâche. Agito n'est pas ici pour te combattre. Moi, si. Je suis venu pour laver l'affront que tu as fait à Lydia. Tu es naturellement trop stupide pour l'avoir vu, mais tes actes l'ont mise en danger, et elle va devoir prouver sa valeur à nouveau. Je vais t'écraser avec toute ma puissance, parce que c'est tout ce que tu mérites. Je ne comprends même pas comment un chevalier aussi pitoyable que toi a pu obtenir une armure d'Or.

Chacun de mes mots était plus incisif que le précédent. Jamais encore je n'avais tant souhaité un combat face à un autre adversaire. Cet imbécile s'était cru suffisamment intelligent pour négocier la fin d'une guerre sainte alors qu'il n'était même pas capable de comprendre celle qu'il prétendait aimer. Ce type était un idiot qui ne méritait pas qu'on s'attarde à faire attention à lui. Ce combat serait rapidement expédié, et Bardamu retournerait dans le néant d'où il n'aurait jamais dû sortir.

Mon poing vola d'un geste vif, et l'air qu'il souleva vint rapidement arracher la fleur immaculée qui servait de refuge anti spectres au Scorpion. Celle ci fut déchirée en morceaux et les pétales retombèrent lentement sur le sol, éparpillées.
- Tu n'as plus besoin de cela. Peu importent tes intentions, tu ne quitteras pas la quatrième prison vivant. Tu représentes tout ce que je détestes chez les saints, Bardamu du Scorpion. Et pour cela, tu vas mourir ici et maintenant !
Sur ce discours plein de haine, je me tournai rapidement vers Agito avant d'ajouter :
- Ne te mêles pas de ça, Agito. J'ai un compte à régler avec ce type, conclus-je en pointant un doigt inquisiteur vers Bardamu.
Puis, faisant face à nouveau au Saint :
- Tu es à moi, Bardamu. Et cette fois, personne ne m'empêchera de te tuer. Personne ne me volera ma victoire...


Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Dim 26 Fév - 21:19

Celui à qui Bardamu venait de parler en dernier éclata de rire et lui dit d'une voix cinglante, chargée de colère et de ressentiment :

- Je savais que tu étais indigne de confiance, Bardamu...

Décidément, ma réputation me précède ! pensa-t-il, posant sur le Spectre un regard amusé.

...Je savais que tu étais un sale chevalier arrogant. Mais je ne savais pas que tu étais un lâche. Agito n'est pas ici pour te combattre...

Ah je suis arrogant maintenant ? C'est nouveau ça... Bon, au moins je connais le nom de l'autre Spectre, c'est déjà ça. Il jeta un rapide coup d’œil au dénommé Agito et s'aperçut qu'en certains endroits son Surplis était fissuré et que son porteur ne valait guère mieux. Nul doute qu'il avait dû livrer bataille auparavant.
Hum, de toute évidence votre petit camarade n'est pas vraiment en état de combattre ; ça me ferait mal de m'acharner sur un blessé. C'est d'accord, je relève votre défi...

Mais l'autre n'avait pas fini :

...Moi, si. Je suis venu pour laver l'affront que tu as fait à Lydia. Tu es naturellement trop stupide pour l'avoir vu, mais tes actes l'ont mise en danger, et elle va devoir prouver sa valeur à nouveau...

Hoho, ça sent l'amoureux jaloux là... murmura-t-il. Mais il ne pouvait quand même s'empêcher de ressentir de l'inquiétude pour sa bien aimée : est-ce que son amour pour lui ne finirait-il pas par lui porter préjudice ? Avait-il bien fait de s'enfuir précipitamment de cette "prison", créée par Perséphone ? Il espérait retrouver Lydia afin d'essayer de dissiper ce malentendu entre elle et lui mais pour le moment, il y avait plus urgent...

...Je vais t'écraser avec toute ma puissance, parce que c'est tout ce que tu mérites...

Mais quand est-ce qu'il va s'arrêter ?! se dit-il, reportant son attention sur le Spectre qui continuait de pérorer.

...Je ne comprends même pas comment un chevalier aussi pitoyable que toi a pu obtenir une armure d'Or...

Une réponse saugrenue faillit franchir ses lèvres : "je l'ai eu à Noël !" mais il se retint à temps. Il ne put s'empêcher de faire un petit sourire à l'adresse de son interlocuteur. Franchement, ces Spectres pourraient quand même varier leurs discours...

Au fur et à mesure qu'il parlait, la colère du Spectre semblait enfler davantage à tel point qu'elle menaçât d'éclater à tout moment. Bardamu quant à lui restait imperturbable. Son mentor lui avait répété maintes fois que face à un adversaire colérique, le mieux était de garder son calme ; cela avait souvent pour effet d'amplifier davantage leur ire et leur faisait faire bon nombre de sottises... Le poing du Spectre fendit l'air et la rose blanche, cadeau de Perséphone fut littéralement déchirée en morceaux. Bardamu contempla un bref moment les pétales qui gisaient par terre avant de poser sur son interlocuteur un regard pathétique : ouah, quelle puissance ! S'attaquer à une pauvre fleur, j'en tremble d'avance... avait-il l'air de lui dire.

Il ne fit pas attention à la suite de la diatribe, se contentant de bailler poliment. A vrai dire, il n'avait pas besoin d'écouter tant il disait toujours la même chose. Quand il eut (enfin !) fini, il lui demanda nonchalamment :

Bon, de toute évidence, vous connaissez mon nom. Cependant je ne connais toujours pas le vôtre. Donc, je répète ma question : qui êtes-vous mon brave ?

L'air parfaitement détendu, il attendit sa réponse...

Citation :
Défi accepté. Par contre, j'attends une confirmation de la validation de mon nouveau kit d'attaques ^^
Revenir en haut Aller en bas
Yahtô


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 253
Armure : N/A

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Mer 7 Mar - 16:35

    Bon, rien d'intéressant ici. Je n'avais même pas pu en placer une... Un Gold Saint arrive, Inferno aussi. Je pouvais enfin me venger sur un chevalier d'Or, mais ma bonté inébranlable prit le dessus. Du coup, c'est Inferno qui s'amuse avec lui. Voilà à peu près tout ce que je peux dire. C'est vrai qu'en y repensant, je ne sais rien de cette Guerre Sainte. Que se passe-t-il aux autres endroits ? Je pense que je vais aller y faire un tour, histoire de me trouver un adversaire aussi. Niveau palme d'or du "pas d'bol", je suis plutôt bien classé. Obligé d'abandonner contre le Saint de la Vierge, et maintenant la Guerre va se terminer sans moi. Nan, il faut que je montre ma force, rien qu'un petit peu. Il me faut un adversaire !

    - Bon, euh... J'vous laisse tous les deux hein... Faites pas trop de bêtises, je serais vite de retour.

    Pff, j'te jure. Si seulement Inferno m'avait laissé le combattre, je suis certain que je me serais bien débrouillé aussi ! Pas moyen de faire ses preuves en Enfer, c'est quand même incroyable ! Bon autant bouger si c'est ça. Je refaisais mon voyage à l'envers. Je repassais par les mêmes chemins, mais tout avait changé. J'étais en méditation depuis si longtemps ?! Ils y en avaient qui se battaient encore, mais le territoire avait changé, c'était certain. Ils cassent tout ces chevaliers d'Athéna ! Aucun respect pour les morts... Que dirais Hadès s'il me voyait, flânant entre les prisons, sans but précis ? Bah, il me punirait sans doute. Quelque part, c'est une chance qu'il ne soit pas encore éveillé. Bref, comme il ne se passait pas grand chose dans les environs, j'ai préféré revenir à l'endroit de départ, et je vis que le Spectre avait gagné contre le chevalier d'Or. Cependant, il était mal en point, je préférais donc rester avec pour le protéger au cas où un Saint viendrais pour l'achever.


Dernière édition par Agito le Ven 9 Mar - 13:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Jeu 8 Mar - 13:05

Arrow Baston (Bardamu vs Inferno)

Après qu'Inferno eut quitté le lieu du combat, le cadavre de Bardamu, mis violemment à terre par le Spectre, se souleva de lui même, de manière saccadée, et se remit dans la même position qu'au moment de son trépas : debout, dans la position de lancement du Scarlet Needle.

Ce prodige était dû à l'Armure d'Or elle-même qui avait tenu à honorer son porteur en redressant son cadavre ; une manière aussi de protester du geste d'Inferno qui n'avait aucun respect pour les défunts. Mais bon, il était un Spectre et quelque part c'était plutôt normal qu'il soit ainsi : à force de voir des damnés se faire torturer, fouetter, crucifier, taillader, décapiter, rôtir et couper les cheveux avec une paire de ciseau, on devenait vite un peu blasé...

Merci mon amie !

C'était Bardamu en personne qui venait de s'exprimer, ou plutôt son âme désincarnée. Son enveloppe charnelle était belle et bien morte, c'était un fait mais son esprit était toujours là, se trouvant à quelques mètres du corps, invisible.

C'était une bien curieuse sensation d'être un fantôme : on ne respirait plus, on n'avait plus la sensation du toucher, du goût et de l'odorat et l'on ne pesait rien. Le Scorpion déboucha sa flasque (spectrale) et but une gorgée d'alcool (spectral). Il se sentit mieux.

Il reporta son attention sur son corps qui restait dans la même position et poussa un soupir : si c'est pas malheureux de se faire taillader comme ça ! soupira-t-il. Puis il poussa un petit "oh !" d'étonnement et s'approcha de son enveloppe charnelle : subtilement, imperceptiblement, ses chairs commençaient à se recomposer, ses blessures se refermer, son sang à circuler de nouveau et son cœur même, pourtant bien amoché par le coup d'Inferno, se remit à battre très faiblement.

Ce miracle était du au pouvoir de régénération qu'il avait développé, inconsciemment, au cours de son entraînement de Chevalier. Il ne fallait pas se leurrer toutefois : la recomposition de son corps prendrait du temps, beaucoup de temps. Il n'était pas Wolverine...

Il s'assit sur un rocher et attendit... Quoi au juste ? Lui même n'aurait su le dire...
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion   Ven 9 Mar - 13:34


Arrow Quand deux prédateurs se croisent...

Il flottait depuis quelques minutes un air de revanche qui n'échappa pas à mon attention. Les chevaliers d'Athéna semblaient soudain avancer nettement plus vite depuis que j'avais éliminé leur confrère, et leurs cosmos étaient imprégnés d'une nouvelle touche agressive. Il y avait fort à parier qu'au moins l'un d'entre eux voudrait m'éliminer à présent. Malheureusement, mon état précaire m'empêchait de reprendre un tel risque. La dernière fois que j'avais été assez fou pour accepter de combattre étant blessé, cela m'avait coûté la vie. La mort de Bardamu leur avait donné un coup de fouet, ce qui était pour nous à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle.

Je ne connaissais pas les cosmos qui accouraient rapidement vers nous, mais une chose était sûre : ils fonçaient à travers les Enfers, comme poussés par leur soif de revanche ou de vengeance. Non de loin de là, un autre de leur frère d'armes avait été éliminé. Il était donc évident que leur colère avait dû évoluer d'un cran, ce qui était parfait. La colère fait faire des erreur, j'en savais quelque chose. Nous allion pouvoir nous en servir contre eux mêmes. Cette perspective m'arracha un sourire mauvais.

Mais soudain, mon visage redevint sérieux en pensant à Lydia. Si personne ne lui venait en aide elle serait probablement tuée. D'un autre côté, il y avait de fortes chances pour que Perséphone la réssucite puisque la jeune vampire semblait l'une des favorites de la Reine. Quant à moi, je ne pouvais risquer de m'approcher autant des chevaliers d'Or. Pas dans mon état actuel. De toute façon, au vu de sa réaction, Lydia n'aurait pas forcément envie de me parler après ce qui venait de se passer, et c'était compréhensible. Mais il le fallait, c'était la seule solution pour la libérer de toute cette histoire.

Tournant les yeux en direction de la Cascade de Sang, je pris la décision de m'y rendre aussitôt. La Rose des Enfers voudrait sans douter en savoir davantage sur ce qui se passait actuellement, et un peu de repos ne me ferait pas de mal. Accélérant le pas, je passai devant Agito sans même le regarder pour foncer à toute vitesse en direction de Perséphone. Plus vite je serais arrivé, plus vite je pourrais me reposer.

Arrow Fuite du Colisée ( Cascade de Sang )
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Réflexion   Sam 10 Mar - 23:12

==> Prison des Envieux, rp de récupération

Les courants étaient presque douloureux sous ses ailes. Elle volait à toute vitesse quitte à briser ces ailes si précieuses. Tout tournait et retournait dans sa tête, l'amour, le désir, la trahison, la colère et la souffrance. Les constellations s'éteignaient comme des bougies que le temps soufflait. Doucement mais inexorablement comme des vies que l'on étouffe sous un voile sombre...

Un regret en son coeur tandis qu'elle approchait du lieu où scintillait encore l'or du Scorpion. Rien de ce qu'elle avait souhaité ne s'était réalisé. La Vampire se sentait si coupable. Elle ne pouvait s'en empêcher. Dire que quelques instants, même pas quelques heures, auparavant, elle avait accompli le même voyage avec son amour entre ses bras. Mais cette époque était à présent révolue. Rien ne pourrait effacer ce qu'il s'était passé. Ni soulager Lydia des supplices qu'elle-même s'infligeait en plus de l'immense peine qu'elle ressentait.

Les larmes ne cessaient de couler le long de ses joues, emportées par le vent des Enfers. Rouge comme la passion qui n'avait de cesse de la torturer depuis la séparation des deux amoureux près de la Cascade.

Le Cascade de sang, s'il y avait un lieu où elle souhaitait le voir reposer, c'était bien celui-là. Ce nid qu'il n'aurait jamais du quitter. Un peu de lui y restait et là, il serait bien, à l'abri des hordes voraces que les spectres avaient lâchées sur les saints, prêtes à s'en prendre à tout ce qui passer à leur portée. Tous les chevaliers n'auraient sans doute pas cette chance. Tous les spectres n'étaient point comme elle. Aussi sentimentale.

Pure et naïve comme l'avait qualifiée le juge du Griffon. Avait-il raison ? Lorsque qu'il évoquait son amour que cela n'avait aucun autre avenir que ce qu'il venait d'arriver ? Elle avait tout fait pour le préserver mais au final avait oeuvré à son malheur. Sans le savoir... En toute innocence.

Enfin, elle le repéra et piqua si vite qu'elle manqua de s'écraser sur le sol. La somptueuse Etoile n'était pas dans son état normal. Il n'y avait plus que la souffrance qui émanait d'elle maintenant qu'elle le contemplait enfin. Son corps était mort tout en se maintenant debout. Les armures d'or avaient la réputation d'être vivantes et cela la jeune femme n'en ignorait rien.

Elle avança encore de quelques pas vers le chevalier vaincu. Elle essaya de parler mais ne le put. L'âme de Bardamu avait quitté ce corps dont les plaies ne saignaient plus. Tout s'était arrêté avec la précédente vie du combattant de l'espoir.

Elle avança encore déployant autour d'elle les petites vampires. Un rideau sombre isola les deux amoureux avant qu'elle ne le prenne dans ses bras, laissant sa peine éclater. Quelques instants seuls avant qu'elle ne l'emmène vers la demeure qu'elle lui avait choisie.
Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Dim 11 Mar - 11:57

Et à part être damné, vous faites quoi d'autre dans la vie ?

Debout sur la berge de l'étang des colériques, Bardamu venait de poser cette question à l'un des pauvres hères qui était plongé jusqu'au cou dans l'onde noire. Les âmes des défunts ainsi que les démons assignés à la garde de la Prison étaient, pour ainsi dire, les seules personnes capables de voir le fantôme du Scorpion.

Le damné à qui il venait de s'adresser n'eut pas le temps de lui répondre : une fourche se planta entre ses omoplates, tenue par l'un des charmants diables qui se mit à rire d'un rire euh... diabolique ; le pauvre bougre poussa un cri de douleur déchirant avant d'être soulevé, son corps décrivant un arc-de-cercle, avant d'être projeté au beau milieu du lac...

Le démon fit au Scorpion un sourire torve que ce dernier lui rendit. Il fut tenté de faire la conversation avec lui mais il haussa les épaules : vu son boulot, il n'avait peut être pas le temps de faire la causette.

Il retourna s'assoir sur son rocher et prit une autre lampée de sa flasque. Putain, qu'est ce que je m'emmerde ! fit-il à voix haute. Il ne risquait pas qu'on l'entende vu qu'il était un fantôme. Les Spectres, à la rigueur, pourraient être capables de le voir, à condition qu'il ne soit pas fondu dans la masse des autres âmes.

Du coin de l’œil, il vit une ombre arriver sur le lieu du combat. Tournant la tête, il vit une femme vêtue d'un Surplis doté d'ailes. Il ne lui fallut pas longtemps pour reconnaître Lydia, la Spectre du Vampire !
Il bondit de son siège et cria son nom mais il avait oublié qu'il était un fantôme et qu'elle ne l'entendrait probablement pas.

Lydia se dirigea vers lui, enfin son corps, qui était toujours dans sa posture de combat et ne dit mot, contemplant longuement la carcasse de Bardamu. Ses petites chauve-souris enveloppèrent la Spectre et le corps du Saint et le fantôme ne put rien discerner de ce qui se passait au sein de cette nuée.

Il eut alors une idée : puisqu'il était intangible, il pouvait fort bien passer à travers la masse des chiroptères sans problème. Il le fit et vit Lydia tenant fermement le corps de son bien aimé dans ses bras, se préparant à l'emmener Athéna sait où...

Mais qu'est ce que tu fous nom de Zeus ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Réflexion   Dim 11 Mar - 12:57

L'armure brillait toujours autant comme si elle tentait de réchauffer le corps encore tiède du chevalier. Les larmes de la Belle glissaient toujours le long de ses joues avant de s'écouler sur l'or du Scorpion. Elle le tenait serré tout contre elle tandis que l'odeur du sang montait des terres environnantes.

Celui ayant coulé au cours de la bataille. Une lutte qui n'avait pu être que d'une violence inouïe. Mieux que quiconque, Lydia connaissait la force de Bardamu. Seul un spectre surpuissant pouvait l'avoir ainsi mis à terre. Lequel d'entre eux ? Lequel de mes frères a-t-il pris ta vie ? Il lui serait si simple de savoir. De contempler le visage du responsable. Il lui suffisait d'un geste, un seul, mais cela ne lui serait d'aucune aide. Bien au contraire, cela ne ferait que la faire plonger encore davantage dans la douleur.

Pourquoi n'étais-je pas là ? Pourquoi a-t-elle pu le sauver, elle, alors que moi, je n'ai rien pu faire malgré tout mes efforts ?

Ainsi, elle se surprenait à envier encore davantage les deux jeunes guerriers qu'elle avait laissés derrière elle dans la deuxième prison, celle des Envieux. Elle portait si bien son nom...

Elle caressa la longue chevelure bleutée avec une immense tendresse. Nul n'aurait pu douter de la sincérité de ses sentiments envers un ennemi des dieux des Enfers. Une nouvelle fois, sa main passa dans ses cheveux comme elle l'avait fait dans leur abri près de la Cascade. Pourquoi ne l'avait-il pas attendue ? Peut-être serait-il encore en vie ? Et elle, elle serait libre et non sous le coup de la justice des juges, sa vie ne tenant qu'à un fil...

Mais tout cela était à présent inutile. C'était le passé et personne ne pourrait le changer. La seule chose qu'elle pouvait encore faire était de le mettre à l'abri. Elle commença à le préparer pour son dernier voyage lorsqu'une voix résonna dans sa tête.

Un cri auquel elle ne s'attendait pas. Pas comme ça !!!

Elle releva soudain la tête, interrogeant les petites vampires du regard. En réponse, celles-ci s'écartèrent toute, délaissant le lieu où se trouvait le fantôme du saint.

Ils se retrouvaient face à face dans la prison des Colériques.

La rousse Etoile ne pouvait que s'y attendre. Les morts étaient déjà là en train d'entourer le jeune homme. Le chevalier, enfin son ombre se tenait devant elle, sa flasque à la main. Elle aurait pu se sentir heureuse de le retrouver, de le revoir mais quelque chose clochait. Cette façon dont il lui avait parlé ne présageait rien de bon. Ce ton et ce regard lui rappelaient leur première rencontre dans le temple du Scorpion. Elle avait déjà connu sa colère lorsqu'elle l'avait vaincu. Et le regard qu'il lui avait lancé à ce moment avant de la repousser, rejetant son aide.

Ce regard était si proche de celui que le fantôme lui jetait.

- Bardamu... Je... Je t'emmène là où on ne pourra plus te faire de mal... Je ne voulais pas...

Lydia se tut, elle ne savait encore que dire face à l'apparition du fantôme.
Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Dim 11 Mar - 13:50

La réponse de Lydia lui parvint comme à l'autre bout d'un tunnel :

- Bardamu... Je... Je t'emmène là où on ne pourra plus te faire de mal... Je ne voulais pas...

Sa voix était triste et plaintive et des larmes coulaient le long de ses joues. Il vit que son Surplis était fissuré par endroits et que son corps portait la trace de coups... Hoho, elle a un peu morflé là... Mais pas autant que moi. pensa-t-il.

Ah d'accord, tu veux rendre les honneurs funèbres à ma dépouille...C'est gentil de ta part !

Il prit de nouveau une lampée d'alcool (spectral) et continua :

Sinon, ne t'en veux pas pour ce qui est arrivé mais tu sais, on est en pleine Guerre Sainte, donc les combats, la mort, tout ça, ça finit inévitablement par survenir... Faut dire que le type sur lequel je suis tombé est un coriace : Inferno du Tourment, de l’Étoile du Démon, à moins que ce soit l'inverse, je sais plus...

Nouvelle lampée.

Il m'a dit que j'étais un lâche, non mais tu te rends compte ! Que je ne méritais pas l'amour que tu me portais, bla bla bla. Je crois qu'il est un peu jaloux si tu veux mon avis... En plus il a une dent contre les Saints : on aurait fait des trucs pas très catholiques quand il était môme, rapport à sa famille, je connais pas trop les détails. Peut être que l'un d'entre eux, à cette époque, lui a piqué son jouet préféré et du coup il a juré de se "vengeeeeeer"...

Là, il s'amusa à contrefaire la voix d'Inferno quand il était en pétard.

... enfin bon, ce fut un beau combat et même s'il m'a vaincu, je l'ai quand même sacrément amoché ! A tel point qu'il est parti d'ici. Sans doute pour aller pleurer dans les jupes de Perséphone... En tout cas, je n'ai pas fui et ne me suis pas rendu ! Je suis allé jusqu'au bout ! J'aurais bien voulu l'emporter avec moi dans la mort, comme ça on aurait pu faire la causette ensemble mais bon...

Nouvelle gorgée :

T'en veux un peu ? Au fait, tu veux emmener mon cadavre où ?

Le ton, les paroles employées par le Scorpion ne donnaient pas vraiment l'impression que ce dernier prenait sa situation actuelle au tragique ; il semblait même s'en amuser, comme si cela constituait une nouvelle expérience somme toute pas si désagréable que ça... Son inquiétude allait plutôt à Lydia :

Euh, je parle, je parle mais j'oublie de te demander une chose essentielle : j'espère que tu t'es pas fait engueuler par ta patronne pour m'avoir fait venir jusqu'à la Cascade de Sang ? Tu me diras, c'était pas très futé de m'être barré de la "prison psychique" mais je me sentais un peu seul et à l'étroit...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Réflexion   Lun 12 Mar - 20:03

Il fit encore quelques pas pour la rejoindre. Le voir à proximité de sa propre dépouille soutenue par sa fidèle armure d'or était un spectacle des plus morbides mais aussi des plus fascinants. Elle le sentait encore proche même si sa peine ne faisait que redoubler. Comme si, sans le savoir, il achevait de briser ce qu'il restait de son coeur.

Elle ne pouvait espérer le voir à ses côtés dans l'armée des spectres. Il n'était pas ainsi, jamais il ne se retournerait contre sa déesse et ses frères d'armes. Ils se ressemblaient tant. Jamais Lydia ne se retournerait contre Perséphone, et son seigneur Rochel, jamais Bardamu ne lèverait la main sur Athéna.

Le destin avait joué contre eux. Et à elle, Lydia, la Vampire aux cheveux de feu, l'habit d'or montrait l'immense valeur d'un homme courageux. Elle ressetait tant de choses, la fierté d'être tombée amoureuse d'un guerrier apparemment aussi fou que remarquable et l'insurmontable douleur de l'avoir perdu. Cette rencontre avec un goût d'adieu. Encore si subtil, léger. Son magnifique regard s'attarda sur sa dépouille toujours debout...

Oui, seuls les plus loyaux peuvent obtenir une telle reconnaissance de leur armure. Mon cher amour, nous sommes donc vraiment maudits ? Sans espoir...

Elle l'entendit alors lui parler de ce qu'elle comptait faire. Ce que sa voix avait changé. Lui parler était une chance unique même si elle savait qu'il n'était plus qu'un fantôme qui ne tarderait pas à ressentir les effets des Enfers ou les promesses que lui feraient ses dieux.

Elle lutta contre elle-même, s'efforçant de sécher ses larmes, présentant un visage très pâle aux yeux trop brillants mais débarassé de toute traces de sang.

- Oui, je ne veux pas que tu subisses le sort de ceux qui sont laissés à l'abandon dans les Enfers. Les morts te dépèceraient s'ils le pouvaient. Ils sont avides et prêts à tout.

Elle s'interrompit soudain, cela ne devait pas s'ébruiter. Au final, Bardamu se montrait moins rude qu'elle l'avait cru au premier abord mais à qui s'adressait-il vraiment à cet instant-là ? A elle ou à son bourreau ? Le tout était de voir ce qu'il se passerait à présent.

Bourreau dont elle ne tarda pas à apprendre l'identité.

Inferno, mon ami !!! Si près de Perséphone... Et sa haine dépasse encore tout ce que tu peux imaginer, Bardamu. les spectres peuvent avoir un lot de souffrances encore pires que tout ce que tu peux imaginer. Pourquoi ne m'as-tu pas attendue ? Pourquoi vous êtes vous croisés. Inferno, tu n'ignorais rien... ?

Et tu as...


Son regard scintilla différemment. Son frère et celui qu'elle aimait...

Lydia avait du mal à réaliser, à se contrôler maintenant qu'elle savait.

D'autres paroles s'échangèrent et elle le vit engloutir une lampée d'alcool avant de lui en proposer. Elle s'efforça de sourire alors que le coeur n'y était plus depuis si longtemps. La douleur intense et le désir de tuer qu'elle parvenait encore à réprimer. Elle finit par tendre la main vers lui.

- Oui si tu veux...

Ce sera sans doute le "verre" de nos adieux, mon cher amour, qu'avons-nous fait ? Quels dieux peuvent être assez cruels pour ainsi nous enchaîner... Nous forcer à nous détruire sans même le savoir.

Puis elle l'entendit parler de lui et d'elle...

- Je te ramène dans notre nid. Là où tu étais en sécurité. A la Cascade de sang...

Perséphone, ma merveilleuse reine, non, mais la justice des juges est tombée sur moi. Et Minos...


Elle ne put en dire davantage, les larmes avaient recommencé à s'écouler mais elle ne put s'attarder. Des cosmos approchaient.

- Tes frères !!! Non, je ne les laisserai pas...

Et rameutant ses petites vampires, elle souleva de corps de Bardamu avant de s'envoler... Son âme n'aurait aucun mal à la suivre.

==> Cascade de sang
Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Lun 12 Mar - 22:01

Lydia accepta la flasque (spectrale) qui contenait encore de l'alcool (spectral). C'était étrange mais il était sûr qu'il n'en restait plus beaucoup avant qu'il se fasse trucider par Inferno et pourtant le récipient semblait toujours plein, comme s'il se remplissait de nouveau de lui même, après chaque gorgée. C'est peut être dû à la nature même du lieu ou encore à ma condition de fantôme, allez savoir... se dit-il d'un air amusé.

La Vampire avait vraiment l'art de remonter le moral des gens... Voila qu'elle parlait de "dernier verre d'adieu", de destin cruel imposé par les Dieux, de fatalité... Il soupira parce qu'il en avait un peu marre de ce genre de discours morbide :

Écoute ma jolie, arrête un peu de te faire du mouron pour rien ! Laisse la philosophie et la métaphysique aux penseurs ! Personnellement, je pense qu'ils devraient plus souvent se biturer un bon coup ou encore aller aux putes plutôt que de se prendre le chou avec des questions existentielles à la noix du style "qui suis-je ?", "où vais-je ?", "dans quel état j'erre ?", "à quelle heure on mange ?"...

Il sourit. C'était peut être pour ça qu'ils se complétaient si bien : ils avaient tous les deux des natures complètement différentes ; lui ne prenant rien au sérieux, elle prenant tout (ou presque) à la tragédie. Comme le dit si bien le vieil adage : "les extrêmes se touchent" !

Elle l'informa qu'elle le ramenait vers l'endroit où elle l'avait amené tout à l'heure : la Cascade de Sang.

Hum, c'est là où se trouve ta patronne ? Mouais, du moment qu'elle m'épargne ses discours pontifiants, je pense être capable de supporter sa présence. La question est de savoir si elle pourra supporter la mienne...

Il avait par contre remarqué que le regard de Lydia s'était éclairé un bref instant quand il avait évoqué le nom de son bourreau et il eut l'intuition qu'il y allait avoir de l'orage dans l'air...

Quant à une éventuelle engueulade, elle prononça le nom de Minos. Il se souvint qu'un des Trois Juges portait ce nom, autrement dit, le gratin des Enfers.

Hum, je pense qu'il faudra que j'aille rendre une petite visite à ce type... murmura-t-il.

Il sentit des Cosmos approcher : ceux de ses compagnons d'armes ! Il était temps qu'ils se pointent enfin ceux là, ironisa-t-il. Nom de Zeus, mais qu'est ce qu'ils ont branlé jusque là ?! Ils prenaient le thé avec tes potes ou quoi ?!

Cette dernière question s'adressait à Lydia qui choisit de ne pas s'attarder outre mesure : elle prit son envol, toujours tenant son corps dans ses beaux bras blancs. Bardamu se dit que cette scène ferait un beau tableau...

Il la rejoignit dans les airs et lui désigna du doigt son cadavre : tu as remarqué que les blessures, les estafilades et les coupures de ma dépouille se referment toutes seules, petit à petit ?


Arrow Cascade de Sang
Revenir en haut Aller en bas
Yahtô


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 253
Armure : N/A

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Jeu 15 Mar - 13:21

    C'est marrant, mais depuis quelques temps, j'ai l'impression d'être complètement transparent. Et dire que j'étais revenu pour protéger Inferno si une attaque avait lieu... Lui il passe et m'ignore complètement. Après l'âme du Scorpion qui continue de boire... J'allais quand même pas commencer à faire la causette avec lui ?! Je ne suis pas tombé si bas. Ah, enfin ! Un signe, une spectre. D'après son surplis c'était la Spectre du Vampire. Elle avait l'air d'avoir combattu. MAIS ILS SONT VRAIMENT LA LES SAINTS ?! Depuis le temps que je poireaute ici, il n'y en avait qu'un qui était venu, et encore, j'ai dû le céder à un camarade pour une quelconque raison obscure. Enfin, si tous les autres étaient en bas, il était clair que je ne risquais pas de faire de rencontres, ils se battraient tous là-bas. Mais pas question que je descende. C'était peut-être lâche de ma part, mais j'achèverai ceux qui passeront. C'est une tâche certes ingrate, mais si aucun Spectre n'est capable de décemment tuer son ennemi, il faut bien quelqu'un pour le faire... Bon, on va peut-être engager la conversation avec cette Spectre, pour avoir un peu de nouvelles du front.

    - Bienvenue à toi à l'Étang des Colériques, chère Spectre. Comment cela se passe-t-il au f...

    NAN MAIS JE SUIS VRAIMENT UN FANTÔME ??? A peine arrivée, elle était partie vers le Scorpion, et comme si elle voulait complètement m'ignorer, elle s'entoura de chauve-souris. J'ai de plus en plus l'impression qu'on se fou vraiment de moi... Évidemment, avec le bruit alentour, impossible de savoir ce qui se passait entre elle et le chevalier d'Or, malgré que quelques idées m'étaient venues. Bon, ça devenait plus que lassant. Je devais trouver quelque chose à faire... Pff, bon tant qu'à visiter encore les Enfers, marchons. Je passais devant la Spectre sans même la voir, essayant quand même d'entendre quelque chose, mais c'était peine perdue. Continuons notre ascension, même si c'est plutôt le chemin inverse que je devrais emprunter.

    Arrow Cinquième Prison : Le Cimetière des Orgueilleux
Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Mer 21 Mar - 1:05

Arrow Carrière des Avides

Sans jeter le moindre regard derrière lui, Shion poursuivait inlassablement son avancée dans les territoires infernaux. Nul besoin d'attendre ses compagnons, ils le rejoindraient assurément d'ici peu, animés par la même foi, la même soif de vaincre qui guidait ses pas. Pourtant, le Bélier ne parvenait à comprendre comment son avancée pouvait être aussi aisée. Aucun Spectre pour le ralentir. Ou bien si, un seul, que Celsius avait choisi d'affronter à sa place. Les pensées de Shion se dirigèrent alors vers le Chevalier d'Or des Poissons. Comment se passait son combat? Etait il parvenu à vaincre cet étrange démon spécialiste des fils? Probablement. Celsius avait dégagé une telle assurance lorsqu'il s'était interposé. Il connaissait ses propres capacités et allait le vaincre et les rejoindre.

Peut-être le Bélier se voilait il la face en ne pensant qu'aux conclusions positives mais pour l'instant, cette façon de pensée semblait bien fonctionner. Il avait cru dans les capacités de Dokho et celui-ci avait vaincu son adversaire. Il avait encouragé le Chevalier du Dragon, et avait pu ressentir le Cosmos de ce dernier, bien vivant. Comme quoi, l'optimisme était la clef! Et pour continuer sur cette note joyeuse, Shion se surprit à se demander ce que devenait Aldébaran depuis son intervention. Il fallait espérer qu'il avait recouvré ses forces et poursuivi le combat dans les Enfers. Et qui sait, peut-être les rejoindrait il bientôt. Quitte à voir la coupe pleine, autant la voir prête à déborder!

Ce fut d'ailleurs sur cette note humide que le Bélier stoppa ses pas alors qu'il arrivait à proximité d'un lac. Encore raté. Shion avait décidé de tenter de deviner ce qui pourrait l'attendre à chaque prison suivante. Une manière de passer le temps et de voir s'il se sentait capable d'appréhender la cruauté des Enfers. Mais force était de constater qu'il était à nouveau loin du compte. Il avait imaginé un volcan dans lequel les âmes venaient bruler pour effacer leurs péchés, et il se retrouvait face à un lac. L'opposé. Le Bélier s'approcha lentement du bord de l'eau et aperçut l'ampleur de la tourmente. Au fond de l'eau, des âmes prisonnières tentant de se sortir de ce piège sans fin. Quelle fin de vie ignoble.

Shion s'éloigna de quelques pas afin de contourner le lac. Au moins, il n'était pas forcé de le traverser cette fois. Contrairement à l'Achéron. Et comme les lieux semblaient tout aussi calmes que les précédents, aucune raison de s'attarder face à cette fausse beauté. Poursuivant lentement sa marche comme pour attendre que ses compagnons le rattrapent, Shion concentra son Cosmos autour de lui. Une bataille avait eu lieu ici et un Saint avait perdu la vie. Encore un. L'énergie du combat emplissait encore la prison, comme une menace planant au dessus de leurs têtes. Avec un peu de chance, l'agresseur avait succombé lui aussi. C'est le mieux qu'il pouvait espérer....
Revenir en haut Aller en bas
Saikhan


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 518
Armure : Armure de Sleipnir

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Réflexion   Mer 21 Mar - 18:03

~ Arrow 3 éme Prison – La Carrière des Avides

Avancer, encore et toujours avec cette même échéance brillant dans le ciel crépusculaire infernal du temps se distillant à travers l’éclat vacillant des constellations zodiacales. Il leur restait 9 heures pour atteindre le père des dieux. Ils y parviendraient ! Leur petite groupe cheminait en tête de leurs armées, hétéroclites mais fort d’un courage et d’une détermination qui se faisait sans faille et aussi précise qu’une des flèches d’or du sagittaire. Ils atteindraient leur but, après tout leur Déesse comptait sur eux pour ce faire, et la décevoir ne faisait pas partie de ses options.

Sa foi ne rendait pas les lieux qu’ils foulaient plus beau pour autant. C’était toujours ce même constat convenu : un monde désolé où les âmes tourmentées ne trouvaient guère de repos malgré la mort qui les avait étreints. Ils n’avaient aucun pouvoir sur les pauvres errants s’ingéniant à se diriger vers la lumière de la vie sans jamais pouvoir l’atteindre. Châtié pour leurs fautes jusqu’à ce que leur geôlier ne cesse leur tourment…Cela arrivait il ?

Cette question esquissée disparut dès lors que son comparse paré d’or ne lui soit de nouveau visible. Leur procession prenait l’apparence d’une course poursuite, cette pensée lui arracha un sourire. Même le phénix les suivait de loin, décidant visiblement que la sociabilité n’allait pas de paire avec son caractère. Mais il était là, malgré tout, continuant à les suivre en silence tel un oiseau de proie. S’approchant du chevalier d’or, la balance observa les alentours son regard se perdant dans les profondeurs du lac aussi noir que l’encre qui s’étalait devant eux entre les gigantesques falaises de granite. Il s’attarda un instant sur les détails que l’eau lui renvoyait de corps plongeant dans les remous avant de s’en détourner, crispé. Il ne parlerait pas de ce nouveau supplice avec son compagnon, et préféra se rapprocher de lui en tournant le dos à l’étendue macabre.

« En fait Shion, tu ne m’as toujours pas dit comment tu avais récupéré la vue ! » plus doucement il ajouta, davantage pour lui-même que pour son comparse, marmonnant : « Ni même comment tu l’avais perdu… »La balance jeta un œil au alentour et avec une moue circonspect compléta avec une ironie à fleur de peau. « Même si tu n’aurais pas manqué grand-chose à le rester encore un peu au vu de la beauté des paysages infernaux… »

Le chinois laissa ses sens se déployer pour repérer les autres membres de leur petit groupe qui ne tarderait surement pas. Ces quelques présences connues qui cheminaient ensemble lui étaient d’un grand réconfort. Lui qui appréciait tant la présence d’autrui et qui avait été privé un temps de la compagnie de ses compagnons d’armes, ils étaient en ce jour un éclat de vie dans le sombre royaume du dieu de la mort.

Autant profiter du répit que leur octroyaient leurs adversaires…


Dernière édition par Dohko le Mer 21 Mar - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Mer 21 Mar - 21:33

==> troisième prison

Angel suivait toujours ses deux aînés. Moins rapide mais toujours aussi souple et nerveux et capable de se faufiler avec l'aisence de l'animal dont il avait emprunté le nom. Et si au début, cela n'avait été qu'une sorte de léger amusement, maintenant, il en était tout autrement. Le chevalier de la Chevelure de Bérénice avait fini par se faire à ce surnom qui au final lui correspondait plutôt bien. Fin et allégé du poins de son armure par la grâce du Griffon, il pouvait aisément suivre ses compagnons en dépit de ses défaites passées.

Cette route aurait bien une fin. A eux de faire en sorte que celle-ci débouche sur la lumière et la libération du roi des Nuées.

Zeus... Le père de notre déesse emprisonné poar sa propre fille. Les divinités sont-elles si dépourvues de sentiments pour oser s'en prendre ainsi à leur géniteur ? Et puis, il y a le juge...

Les paroles de Minos lui revenaient en effet tandis qu'elle se concentrait sur les obstacles qui n'avaient de cesse de jalonner le sol.

Il ne me mentait pas. Et puis, il a pu toucher mon âme comme moi, j'ai pu... Mais ai-je réellement compris ? Ou le choc aurait-il embrouiller mes esprits. Jamais la déesse ne nous enverrait combattre au hasard.

C'est cela, ma perte de conscience a du me perturber. Une chance que ses paroles concernant mon maître soit si fermement ancrée en moi et sur ma tapisserie.


Elle sourit en se rappelant que le saint de Lyre était à Elysion.

Même nous avons droit à un jugement équitable. L'espoir est loin d'être éteint en ces terres. Au fond, je dirai que c'est même en ces lieux qu'il brule plus fort que jamais. Ici, où on a tant besoin de lui !

Et tandis que les forces d'Angel continuaient à se refaire, une nouvelle prison apparut avec son lot de morts condamnés au tourment leur correspondant. Les spectres les torturaient-ils davantage ? Ou bien les sombres combattants finissaient-ils juste par les confondre avec le paysage.

Sa vie de saltimbanque se déplaçant de ville en ville lui avait appris bien des choses. Comme la possibilté de finir par ne plus voir les choses qui se trouvaient juste devant vous. Une sorte d'aveuglement ou de désintérêt. Et puis, les spectres avaient bien mieux à faire en ce moment que de tourmenter ces âmes subissant le châtiment qui leur était dévolu.

Le calme qui régnait était une sorte de preuve et Angel s'approcha sans un bruit des deux chevaliers en leur faisant juste un signe de tête. Un simple geste, elle sentait bien qu'une grande complicité existait entre eux et ne souhaitait pas interrompre des instants qui ne pourraient qu'être éphémères alors qu'ils courraient tous contre la montre.
Revenir en haut Aller en bas
Ysselda


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 373

Feuille de Personnage :
HP:
157/157  (157/157)
CS:
168/168  (168/168)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Réflexion   Mer 21 Mar - 22:51

Arrow Carrière des Avides

De son pas égal, Ysselda continuait à avancer à travers les Enfers. Elle commençait un peu à s'ennuyer un peu car il n'y avait aucun ennemi sur leur chemin et elle commençait un peu à regretter de ne pas avoir répondu au défi d'Inferno, même si ce dernier n'avait pas eu vraiment l'air de s'intéresser à elle... Voila qui lui aurait un peu remué les sangs !!

Et que ce paysage pouvait être monotone ! Des rochers, toujours des rochers, encore des rochers ! Et ce ciel uniforme qui pesait sur elle comme une chape de plomb ! La colère la gagna, ce qui était une manière pour elle de secouer cette torpeur qui menaçait de l'engourdir. Elle fit éclater son Cosmos et balança son marteau au loin, pulvérisant une grosse roche qui se trouvait à une bonne centaine de mètres d'elle. Crom Faeyr revint dans sa main et elle se sentit un peu mieux.

Finalement, elle arriva devant un lac aux eaux noires. Les trois Saints s'y trouvaient déjà. Le dénommé Dohko semblait en pleine discussion avec Shion ; quant à la jeune fille, elle semblait perdue dans ses pensées. Elle se porta à leur hauteur et leur demanda, tout en désignant de son marteau les figures dorées qui se trouvaient au ciel :

Je n'ai pas encore pensé à vous le demander mais savez-vous le pourquoi de la présence de ce Zodiaque dans ces cieux infernaux ?

Elle se doutait que cela pouvait avoir un lien avec les Chevaliers d'Or, raison pour laquelle elle leur avait posé cette question. La fille du peuple qu'elle était, était peu instruite (elle savait à peine lire et écrire), mais l'autre versant, la Guerrière Sacrée, à travers les souvenirs et les expériences de ses sept réincarnations, connaissait bon nombre de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Jeu 22 Mar - 9:27

Comme un éternel recommencement, à peine avait il fait quelques pas aux abords de ce lac démoniaque que le Cosmos de ses compagnons commençait à se faire ressentir à proximité. Tout d'abord Dokho bien entendu, qui ne se fit pas prier pour le rejoindre après avoir jeté un oeil à l'étendue d'eau et constaté qu'il ne s'agissait pas d'un lac paisible. Sa remarque fit sourire Shion. Lui même s'était déjà amusé à plusieurs reprises du fait qu'il avait retrouvé la vue dans le pire endroit qui soit. Le seul lieu où ses yeux ne trouvaient qu'un enchainement d'horreurs à contempler. Enfin, horreurs ou pas, cela valait toujours mieux que d'être aveugle.

Pas manqué grand chose, c'est vrai. Mais à force de ne voir que du noir, on peut se contenter de peu, même de ces horreurs! Je commençais à en avoir assez de devoir imaginer ce qui m'entourait, imaginer à quoi ressemblaient mes interlocuteurs. Surtout qu'au Temple du Bélier, ils sont plutôt nombreux...

Reprenant ensuite la première partie du discours de Dokho, Shion poursuivit:

Aussi fou que cela puisse paraitre, j'ai recouvré la vue grâce à Astre et Amphitrite. Astre, le Prêtre de Poséidon et mon ami depuis que nous nous sommes entrainés ensemble à Jamir il y a des années de cela. Il est passé au Temple du Bélier il y a quelques temps et m'a promis de fouiller les bibliothèques d'Atlantis pour trouver un remède. Il me l'a fait apporter lors de mon départ récent pour Asgard. Quant à Amphitrite, je ne comprends pas trop. Elle a partagé une partie de son Cosmos avec moi pour m'aider à guérir. Mais je ne sais pas quelles étaient ses motivations. A la fin de cette Guerre, j'irai faire un tour au Sanctuaire Sous-Marin. Viens avec moi si le coeur t'en dit!

Alors qu'il échangeait ces quelques mots avec Dokho, Shion ressentit le Cosmos d'Angel approcher. Sans rien dire, le Chevalier les rejoignit et le Bélier se contenta de lui adresser un regard et un sourire. Ses forces semblaient lui revenir. Il ne restait qu'à espérer que l'optimisme le gagnait aussi. Lorsqu'Ysselda arriva à sa suite, Shion écouta sa remarque quant au Zodiaque et tourna un regard plus inquiet en direction du ciel. Quand il ne s'agissait pas de l'horloge du Sanctuaire, les constellations étaient là pour leur rappeler que chaque conflit était une course contre le temps. Au moins, cela renforçait sa résolution à avancer sans se retourner. Enfin, pas trop.

Un sablier. Voilà ce que représentent ces constellations. Le temps qu'il nous reste pour accomplir notre Mission. Bien que je ne sache pas ce qu'il se passera lorsqu'elles seront toutes éteintes. Et comme je n'ai pas vraiment envie de le découvrir, je préfère que nous continuions à avancer. C'est reparti!

D'un bond agile, Shion reprit sa course en direction de la prison suivante. En espérant que la prochaine prison serait à son tour vide de tout adversaire.

Arrow Le cimetière des orgueilleux
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1747
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion   Jeu 22 Mar - 11:22

Arrow Carrière des avides


L'étang des colériques, quel endroit affreux encore une fois, peut être moins que la carrière précedente avec ses cadavres portant des rochers. Ishiro courut non loin de la jeune guerrière et écarrquilla les yeux quand il la vit jeter son gros marteau contre un rocher le pulvérisant. Une goutte de sueur perla le long de sa joue en voyant une telle puissance.

"Hé bin, je préférerais ne pas trop me friter à elle ... Je ferais mieux de surveiller mes paroles la prochaine fois ... Quoique ..."


Ishiro s'en foutait un peu et puis la femme avait un assez bon tempérament pour lui répondre sans qu'elle ne le frappe, il en avait déjà fait les frais tout à l'heure... Encore une fois l'endroit était désert, pas un cosmos de spectre présent, seulement celui du chevalier d'or et de la jeune bronze près de lui. Le saint s'appuya contre un rocher suffisamment gros pour ne pas recevoir le marteau de Ysselda par accident. Il scruta l'étang des colériques et se demanda bien pourquoi on l'appelait comme ça. Ses connaissances en mythologie n'était quand même pas très élevées, il regretta de ne pas avoir écouté son maître plus consciencieusement. Il entendit la jeune femme parler au saint du Bélier qui partait lui demandant ce que c'était au ciel, les fameuses constellations. Ishiro sourit, il était soulagé de voir qu'il n'était pas le seul ignare parmi le groupe. Ishiro croisa les bras et ferma les yeux, sa colère était passée depuis que Ysselda l'avait parlé tout à l'heure mais pour combien de temps ? Il sentit alors des cosmos au loin derrière eux. il reconnut le cosmos du saint du Lion, il était encore plus grand qu'auparavant, lui qui l'avait entraîné autrefois. Il ne connaissait pas l'autre cosmos mais il était tout aussi puissant. Par contre le cosmos maléfique l'inquiéta, il avait l'impression qu'il pouvait englober les deux autres sans problème. Était-ce la divinité qu'il avait senti tout à l'heure. Ishiro ne pouvait qu'espérer que le Lion gagne !


Revenir en haut Aller en bas
Grenat


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 375

Feuille de Personnage :
HP:
140/170  (140/170)
CS:
128/190  (128/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Réflexion   Jeu 22 Mar - 17:31

    Arrow Deuxième prison

    ________________ ~~ °° Retrouvailles °° ~~ ________________

      " Enchanté de te revoir Ishiro, cela faisait un moment n'est-ce pas ! Bien des mois depuis notre rencontre dans la forêt d'Ahirès. Mais je ne suis pas là pour toi et encore moins pour les personnes qui t'accompagnent, je suis venu voir ici un chevalier d'or. "

    Une ombre accompagnait la voix sortie d'outre tombe. Recouverte d'une lourde cape blanche matelassée de coton rouge, deux prunelles opalinescentes brillaient dans l'obscurité des Enfers. Elle se détacha lentement des ténèbres pour se nimber d'une aura bleutée et violacée en même temps. Quelques teintes brunes et orangées se mélangeaient à ce cosmos assez léger et qui ne pesait pas sur les âmes aux alentours. Quelques cheveux blonds vénitiens se libérèrent et il apparut devant les envahisseurs, oui, Caeron de Fragrance était de retour face à son passé. D'un geste, il releva sa cape pour se libérer les avant bras et il fit une révérence à la française devant les invités de sa Dame.

    Il observait les deux autres jeunes chevaliers un instant et leva un sourcil en voyant l'état de l'un des guerriers présents. Il était dans un sale état et se demandait pourquoi il n'avait pas rebroussé chemin pour ne pas poser de problèmes à ses camarades de combat. Décidément, les Chevaliers d'Athéna ne cessaient de l'étonner, le chevalier du Dragon avait montré un tel courage et une telle force qu'il ne cachait pas l'estime qu'il portait aux guerriers présents devant lui. Il n'était pas de ces spectres arrogants qui se pensent supérieurs aux communs des mortels, lui même l'avait été, alors bon... D'un geste de la main, il fit signe à ce chevalier de continuer son chemin.

      " Chevalier, je ne suis pas de ceux qui frappent ceux qui ont combattu. Sache que ton âme pourrait être appétissante pour mes frères et ils auraient bien du plaisir à aspirer ton âme pour se ressourcer. Tu dois prendre soin de toi et rebrousser chemin, tu as combattu au vu de l'état de ton armure, ne te saignes pas plus ! "

    Compassion ? Peut-être. Il était comme l'Automne à ses débuts, beau joueur et doux comme une bise chaude et calmante. Puis, il se retourna vers les trois autres de nouveau pour les regarder d'un oeil interrogatif, il se demandait pourquoi de tels guerriers ne laissaient pas aux Dieux leur querelle. Une seule chose pouvait régler tout cela et Athéna le savait, alors pourquoi avoir envoyer toute sa troupe sans prendre la peine de négocier avant... Peu de sagesse au final pour une Déesse qui se parait des atours de ce titre. S'adossant à un pan de mur, il observait les âmes en train de se battre pour un trésor inexistant. L'avidité était décidément son péché favori.

    Il croisa alors les bras pour mieux juger de l'état des cosmos de chacun. Et une chose l'interpella étrangement, le cosmos de Kisara avait marqué le chevalier d'or d'une teinte étrange et suave. Ses lèvres se pincèrent alors dans un sourire sardonique et il se rapprocha des chevaliers pour pointer son index sur deux des guerriers, avant de le pointer sur le torse du chevalier d'or.

      " Vous deux, avancez, vous n'êtes pas ici pour attendre le déluge je pense. Quand à toi, chevalier de la Balance, feras tu honneur à un pauvre spectre de le combattre avec loyauté et honneur ? ... Tut tut tut, n'y voyez pas dans cela quelconques moqueries ou sarcasmes, je ne plaisante pas. Pour moi, l'honneur est un bien trop pécieux pour qu'on l'abandonne même après la mort. Sauf pour un autre chevalier d'or peut-être, on m'a dit que le chevalier du Capricorne avait reçu la bénédiction des Enfers... Brrrr... Pas très glorieux ! "

    Le sarcasme a peine voilé, il avait été clair et n'entendait pas se laisser prendre son duel par des combattants se trouvant à côté. Il fit signe au chevalier d'or de le suivre dans un chemin connu d'eux seul, la route vers l'une des autres prisons. Si le chevalier gagnait ce combat, il allait avoir le plaisir d'avancer vers le Cocyte plus vite qu'il ne l'espérait. Un sourire s'ourlait sur ses lèvres à cette simple évocation, le temps allait jouer son oeuvre et les enfers allaient se déchaîner.

    Citation :
    Défi lancé à Dokho

Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7551-grenat-spectre-de-la-voui
Saikhan


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 518
Armure : Armure de Sleipnir

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Réflexion   Jeu 22 Mar - 21:37

« J’imagine, en effet… »

La première réponse à son ami était on ne peut plus succincte, à peine décorée d’un éclat d’amusement qui eut toute les peines du monde à éclairer son regard. Shion n’était nullement gêné de parler de sa cécité à présent disparue mais la balance ne pouvait pas en dire autant. Il ne pouvait qu’imaginer le trouble de son ami sans parvenir à réellement le concevoir pleinement, et savoir qu’il n’avait put l’aider dans cette épreuve le meurtrissait malgré lui. Mais il n’avait pas à en référer au Bélier. La suite de son discours précisant la manière dont il avait guérie le surprit. Que son ami atlante ne l’aide n’avait rien de particulièrement étonnant en soi et était même tout à l’honneur d’Astre, mais que la Déesse épouse de Poséidon accélère sa rémission l’était peut être davantage.

« Tu as raison, c’est plutôt fou. »
commenta t’il avec un sourire réellement amusée cette fois ci. « Il faut croire qu’Amphitrite t’apprécie pour te faire ce don, et nous n’irons pas nous en plaindre vu que grâce à elle et ton ami, tu es guéris à présent. » Dohko leur en était reconnaissant, et après les dernières paroles du chevalier d’or, songea qui le leur dirait de vive voix. « Je serai ravi de t’y accompagner mon ami ! J’ai toujours désiré voir le Sanctuaire Sous-Marin de Poséidon, ça serai une bonne occasion pour joindre l’utile à l’agréable. »

Sa curiosité attisait cette envie de voir l’antre du roi des mers ainsi qu’une attirance qu’il avait toujours possédé pour l’eau, et ce depuis son enfance. C’est par elle que tout avait commencé. Il avait toujours soif de nouveau paysage, et quel lieu plus magique à découvrir que celui d’une cité engloutie par les flots soutenue par des piliers divins ?
Bien rapidement, Angel et Ysselda mirent fin à leur conciliabule amicale, la dernière posant une question on ne peut plus pertinente. Et a dire vrai, il n’avait rien de plus à ajouter à la suite de Shion, la balance n’ayant put faire que des conjectures similaire mais sans réel preuve. Il précisa tout de même à l’adresse de l’Asgardienne, alors que son comparse paré d’or reprenait la route.

« Chaque constellation est sensé représenter une heure. Avec la disparition du Bélier, du Taureau et des Gémeaux, il nous resterait 9 heures pour accomplir notre mission… »
Après avoir indiqué chaque constellation dissipée lorsqu’il les avait nommée, le chinois se retourna sur la guerrière du Nord. « Mais comme Shion, je ne sais pas vraiment ce qui nous attend lorsque les poissons disparaitront, et mieux vaut pour nous ne pas demeurer encore ici lorsque ça arrivera. »

Durant sa prise de parole, le Phénix était de nouveau apparut alors qu’au loin, les cosmos de ses camarades se déchainaient, tempêtant et grondant face à la divinité de la Mort…Si proche de leur Déesse…Mais il n’avait guère à se préoccuper de ce qu’il se passait si loin alors qu’une voix inconnue résonnait dans l’ombre. Un inconnu qui semblait connaître le bronze du phénix…Mais ce dernier n’était pas la cible du spectre qui venait d’apparaître, se révélant dans sa lourde cape opaline nimbé de son aura d’améthyste et de cobalt mêlé d’éclat terreux. Aucune vindicte ne teintait son cosmos contrairement au spectre du démon qui les avait arrêtés plus tôt.

Tout comme Minos, il se dégageait du spectre une impression de noblesse aristocratique occidentale qui semblait dénoter dans le paysage infernal plus prompte à la cruauté. Même ses paroles, coulantes comme de l’eau, se teintait de ce qu’il pourrait appeler humanité, faute d’autre terme, et d’honneur. Il le respecterait pour cela.
Mais la fin de son discours ne fut pas du tout au goût du chevalier d’or, même si la surprise marqua ses traits. Un or qui avait reçu la bénédiction des enfers ? Quel genre de fourberie y avait-il encore là ?

« N’insulte pas mon camarade de la 10 éme maison ! Le Capricorne est un homme d’honneur dévoué à notre Déesse, jamais il n’aurait accepté un pacte le liant à une autre divinité. Je ne sais pas quel fourberie vous avez usé pour le faire dévier de sa voie, mais je ne te laisserai pas salir son nom impunément. »

L'irritation grondait dans sa voix sur ses paroles. S’avançant vers le spectre, le chevalier d’or se détourna un instant sur ses alliés pour leur offrir quelques mots, alors que son cosmos d’or le nimbait d’une aura scintillante :

« Continuez votre route mes amis et rattrapez Shion. Je vous rejoindrai bien assez tôt, soyez en sur. »
Un sourire accompagna ses paroles, rassurante et pleine de cette optimisme qui lui était de coutume. Puis observant le bronze de la chevelure de Bérénice, il ajouta à son adresse : « Même une petite pierre peut faire bouger l’imposante montagne. Ne l’oublie pas Angel. »

Même blessé, ils demeuraient des chevaliers d’Athéna, fiers de servir leur divinité tutélaire jusque dans la mort, jusqu’à leur dernier souffle de vie, indomptable. Leur Déesse avait foi en eux. Il se retourna vers le spectre avant de lui emboiter le pas. Il était sur son territoire après tout.

[Défie Accepté]

~ Là où Caeron me mènera Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Thalie


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 414
Armure : Roucouler avec le roi de mon coeur au clair de lune et veiller sur Ciel

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
182/182  (182/182)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Jeu 22 Mar - 21:47

Un regard de Shion qui semblait l'encourager à les suivre. Un peu comme si le chevalier du Bélier voulait lui rendre espoir. Angel se sentait mieux, bien mieux. Etait-ce le cosmos bienveillant de sa déesse qui agissait sur lui malgré toute la rancoeur que le jeune chevalier pouvait encore ressentir par instants ? Devoir jouer ce rôle d'homme n'était pas toujours facile surtout quand sa nature féminine se rebiffait avant de se révélait dans toute sa splendeur et sa force. Faisant tomber son masque comme face au juge du Griffon.

Minos...

Comme en écho à ses pensés, le cosmos de l'Etoile de la Noblesse s'éteignit soudain. En même temps que celui d'un autre combattant. Lyria ne pouvait comprendre mais le cosmos du spectre la faisait davantage réagir que celui de son frère d'armes.

A croire que tu m'as vraiment enchaînée à ton âme...

Entre Sven qui lui avait pris une longue mèche de cheveux blonds après l'avoir embrassée et serrée de force. Athéna seule savait ce qui lui serait arrivé si, au final, le Balrog l'avait enlevée. Lyria l'avait vraiment échappée belle face à ce spectre au coeur d'enfant tout comme face au juge gardant la Tolomea.

Elle baissa la tête. Un seul de ses spectres avait vu son véritable visage et il venait de passer en emportant avec lui le souvenir de sa beauté.

Angel se demandait qui parmi les saints avait réussi un tel exploit. Elle ne connaissait pas les autres chevaliers ou si peu. Enfin, elle sursauta presque au bruit de roche brisée.

L'Ase...

Soudain, Lyria se rendit compte qu'elle ne s'était pas présentée à cette guerrière qu'elle commençait à apprécier de plus en plus. Est-ce que toutes les femems Ases pouvait voyager librement comme elle ?

Et ce fut sur cette question qu'elle approcha.

- Je pense qu'il serait temps de briser la glace entre nous, gente dame et redoutable guerrière. Je suis Angel de la Chevelure de Bérénice. Enfin, même si mon armure peut paraître originale, je puis vous dire que c'est la stricte vérité.

Et sur ce ton amusé, Angel s'inclina avec tout son art devant la jeune femme sous les yeux du chevalier Phénix. Il eut à peine le temps qu'un spectre plus qu'élégant fit son entrée avant de la congédier sur un ton plus que surprenant. Il lui rappelait Minos d'une certaine façon. C'était étrange enfin, la " Souris du Sanctuaire " n'allait pas rater l'occasion de suivre le Bélier d'or. Autant filer quand elle le pouvait.

Ce n'était pas très glorieux mais dans son état, Lyria ne pouvait faire guère mieux.

Juste avancer aussi loin que se sjmabes la porterait. Elle passa auprès de Dohko, le remerciant d'un sourire avant de dire d'une voix apaisée.

- Oui, seigneur Dohko, je vous promets de ne point l'oublier. Bonne chance...

==> Cimetière des orgueilleux

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Réflexion   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réflexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Etang des Colériques-