RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Réflexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Lun 14 Mai - 21:35

Voilà deux drôles d’oiseaux. L’une avait fuit sans demander son reste, osant proposer au Lion d’Or de la suivre dans son repaire… Qu’il avait d’ores et déjà traversé. Le Saint la regarda partir, haussant un sourcil. Il ne tenta pas de l’arrêter, se fichant comme d’une guigne d’un Spectre au cosmos si faible.

Reculer pour la combattre alors que je me rapproche d’Athéna ? Aucun intérêt… D’autres Chevaliers s’occuperont de son cas.

Lorsque le fauve reporta son attention sur le Griffon, il vit que celui-ci et Signun se regardaient avec une passion meurtrière. Les deux hommes n’étaient pas en plein forme, mais le combat risquait d’être explosif. Le Lion haussa les épaules. Il avait confiance en le Sagittaire pour s’occuper du Juge à moitié mort.

« Je te le laisse, Signun. Je compte sur toi pour me rejoindre plus tard ! »

D’une démarche féline, il passa à côté du Juge du Griffon tout en le regardant d’un œil, puis, alors que Minos ne réagissait pas, il continua son avancée vers les profondeurs des Enfers. Tout en marchant, le Lion ferma les yeux et s’ouvrit au cosmos, recherchant la présence d’Athéna. Il la trouva aisément, véritable torrent d’énergie calme et positive qui se situait plus profondément dans le Royaume Maudit.

Alors qu’il allait s’élancer vers sa destinée avec sa fougue habituelle, le Cinquième Chevalier d’Or capta une autre présence, très légère, dont l’aura était extrêmement particulière. Il n’en avait jamais rencontrée de telle auparavant. Stoppant sa marche, le Lion plissa les sourcils alors qu’il sondait le cosmos bien plus profondément. Il se laissa totalement aller à ses flux d’énergie, cherchant cet étrange écho. Il le retrouva avec difficulté. Orientant toute son attention sur elle, il la capta, présence fugace mais réelle, comme brouillée, et à peine perceptible. Il tenta d’en déterminer la provenance. Au bout de longues secondes de concentration, il y parvint.

Surpris, le Saint se retourna vers le Juge du Griffon, qui lui tournait le dos. Il se concentra sur le Spectre. Oui, l’aura venait de lui. Il semblait posséder deux échos. Un aussi clairement perceptible que celui de Signun ou de n’importe quel autre homme de sa trempe. Et un second, à peine perceptible, si minuscule que le Lion n’arrivait même pas à capter ses émotions, ses sentiments.

Soudain, la seconde présence disparut complètement, ne laissant plus aucune trace derrière elle. Le fauve ne quittait pas des yeux le Spectre. Avait-il rêvé ? Peu de chances… Incapable de comprendre ce qu’il venait de ressentir, il décida de continuer sa route, notant l’information dans un coin de son esprit. Peut être Athéna aurait-elle des réponses.


Arrow La Caina
Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Mar 22 Mai - 17:21

Attendant la réponse de Zobieda, c'est la Déesse Freyja qui m'adresse en premier la parole. Ainsi donc tout ceci n'est arrivé qu'à cause d'Eris. Si je me souviens bien de mes cours d'histoire, il s'agit de la Déesse de la Discorde. Dans ce cas, pas étonnant car cela lui permets d'en profiter un maximum en se salissant un minimum!!
C'est alors qu'elle reviens sur ce que j'ai dit à la spectre et ce qu'elle me propose est intéressant en effet. De plus je dois voir Zeus et cela me ferais gagner un temps précieux... Mais une partie de moi ne veux pas la suivre tant que je ne saurais pas ce que décide Zobieda.

Laissant à contre cœur la déesse Asgardienne partir, je regarde la jeune femme quand un sombre cosmos et puissant arrive. Le connaissant, je ne suis pas surpris de voir atterrir Minos près de nous mais je ne m'attendais à ce que ce soit à mes côtés. De plus je suis le premier à qui il lance une pique. Je me suis trompé de chemin?? Ah bon je m'en souviendrais à l'avenir!!

Ne voulant pas jouer à son jeu, je prends ça avec humour et lui souris.


Merci de m'avoir bien que ce ne soit pas ma direction!!

Puis je l'écoutes s'adresser à Zobieda et Signun. Ce qui est certain, c'est que le Djinn n'a pas l'air de l'apprécier mais elle lui concède malgré tout Signun. Si il accepte, ce sera un beau spectacle!!
Mais avant que sa réponse ne vienne, un nouveau chevalier fit son entrée et ce dernier n'est autre que Corell qui vient d'éliminer Thanatos. Eh bien ça nous fait une grosse épine du pied en moins mais en plus pour les Enfers!! Et j'apprends également par Signun que Rochel est l'hôte de Thanatos en personne.

Sa réponse quant au défi de Minos suit et en effet nous allons avoir un combat aérien.
Le juge en est ravi et accepte avoir s'être adressé une dernière fois à Corell et nous autre.

Zobieda prend alors la parole me disant qu'elle me croit mais ne peux malheureusement rien faire. Elle me conseille d'essayer de convaincre Minos mais ça ne sert plus à rien. Les dés sont jetés et j'en connais un qui va s'en mordre les doigts. Je le sens en moi.

Elle s'adresse ensuite à Corell lui disant qu'elle serait à sa disposition pour un combat si jamais il la cherchait. Ce dernier la regarda partir puis après quelques minutes à avoir marché et s'être concentré, quitte à son tour la prison pour rejoindre Athéna.

Cela fais bizarre de se retrouver seul mais le spectacle qu'ils m'offrent n'est à rater pour rien au monde. Et finalement après un combat acharné, Signun l'emporte tandis que Minos semble disparaître dans une sorte de trou noir.

Regardant Signun, mon regard se porte sur les constellations et je constate avec surprise qu'il ne reste plus que celle des Poissons. J'espère qu'ils ont réussis mais je ne m'en fais pas. Reste à savoir comment réagira Zeus après être libéré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Réflexion   Mer 30 Mai - 21:31

Arrow http://www.saints-of-thepast.com/t5549-combat-gs-duel-aerien-signun-vs-minos

L’hyperdimension, le chemin des dieux, un lieu réservé aux êtres divins sous peine d’annihilation immédiate. L’étrange silhouette fissurée s’y tenait sans encombre, et sa forme elle-même semblait y reprendre consistance, lentement mais surement, ce qui avait été quelques temps auparavant le corps physique du juge du griffon devenait maintenant totalement autre chose, et tout cela sous l’impulsion de celui qui pour le moment n’avait pas encore donné son nom.

A peine la silhouette opaline avait-elle franchit le passage la menant à l’hyperdimension, qu’elle commença sa métamorphose finale, dans l’obscurité de l’hyperdimension, l’éclat de cet intrus révélait toute sa gloire et on pouvait désormais clairement voir briller sur son front le squelette d’une étoile. La silhouette se tenait là, immobile tandis qu’émanait d’elle des volutes d’énergie pures.

¤¤¤

Ici je serais en paix pour achever ma réincarnation.

Je baissais la tête et contemplais ce nouveau corps qui désormais était ma nouvelle enveloppe physique, pour le moment rien d’autre qu’une masse d’énergie pure avec un semblant de forme humaine. Une enveloppe de couleur blanche qui plus est. Une toile vierge aux infinies possibilités.

Maintenant que Minos est scellé, il me faut m’occuper de Neo…

Plongeant la main au sein de mon nouveau corps, j’attrapa dans ma poitrine un orbe vert recouvert d’inscription, c’était Neo que j’avais scellé un peu plus tôt. A présent dans ma main, il était temps de briser ce sceau. Un bruit de verre brisé se fit entendre alors qu’une explosion d’énergie à la couleur de l’émeraude accompagna mon geste à l’instant où je libérais le pouvoir de l’orbe de printemps, le pouvoir du renouveau.

Neo semblait agité, comme perdu et apeuré.

Paix Neo, la transformation est presque achevée, Minos n’est plus, à présent c’est entre toi et moi.

Seigneur. Je ne…

Oui, je comprends ton incompréhension, mais tu n’as pas besoin de comprendre pour pouvoir me servir, pour le moment sache que je n’ai rien fait sur un coup de tête, tout fait partie d’un plan.

Mais enfin pourquoi ? Pourquoi le griffon ?

Haaaaaa… Tu n’arrêteras pas tes questions tant que tu n’auras pas eu tes réponses n’est-ce pas ? Quelle plaie… Bon, alors je vais y répondre sommairement, mais ensuite nous aurons à traiter de choses plus importantes. Voilà, si j’ai pris le corps du griffon, c’est pour deux raison, la première étant pour ne pas voir la splendeur de ce corps recrée sans aide divine détruit par la peur de ses maitres. La seconde étant que je cherche à éprouver une théorie qui m’accapare l’esprit depuis quelque temps.

Quelle théorie ?

Celle qui stipule que nos pouvoirs sont influencés par l’enveloppe dans laquelle nous nous trouvons, jusqu’à présent, je n’avais jamais pris que de vulgaires corps de mortel sans la moindre puissance, les choisissant juste pour leur apparence, mais j’ai envie de constater par moi-même si le pouvoir d’un juge des enfers me permettra d’utiliser plus de mes propres pouvoir sans se briser. Es-tu satisfait maintenant ?

Eh bien je…

Merveilleux, maintenant passons aux choses importantes, je vais avoir besoin de toi pour parachever ma transformation, en fait tu es la troisième raison de ma présence en ce corps, jamais la sombre impératrice n’avait conféré à de simples spectres, fussent-ils juge des enfers, de tel pouvoir, et Minos se vit donner le pouvoir du printemps, toi. Ton pouvoir correspond exactement à ce que je recherchais, tu seras pour moi un formidable amplificateur de puissance. Mais pour cela, il va me falloir te transformer ou plutôt t’intégrer à moi. Cela aura de grande conséquence sur nous deux, mais nous en ressortirons chacun plus puissant, chacun fera partie de l’autre et renforcera la puissance de l’autre. Minos et toi avaient réussis la symbiose, mais vous n’avez pas su vous mêler d’avantage, il n’existe de véritable puissance que dans l’union, voilà pourquoi nous devons nous unir.

Mais que vais-je devenir moi dans cette histoire, j’ai l’impression que vous me demandez de disparaitre pour vous.

Tu sais qui je suis, alors ne met pas ma parole en doute, de plus n’es-tu pas l’incarnation du printemps, l’éternel renouveau lui-même ? Pourquoi vouloir rester ainsi tel que tu es maintenant ?

Je… Vous avez raison, le changement fait partie de l’évolution, si je demeure ainsi, je n’évoluerais plus et ça c’est hors de question. J’accepte ton offre, après tout, j’émerge bien du dunamis de sa majesté Perséphone, alors pourquoi ne pas rejoindre le tien ?

Voilà ce que je voulais entendre.


Je tendis alors les deux mains et me saisit de l’orbe du printemps, désormais plus brillant que jamais, je sentais son pouvoir au travers de mes mains, une force sans fin, une force aussi ancienne que l’univers lui-même, comme moi, un état personnifié, un principe de l’univers. Quelque chose auquel même les dieux sont soumis. Un allié idéal.

Seigneur Hypnos, j’ai un peu peur...

Alors nous sommes deux.


Et d’un coup je fis plonger mes mains dans ma poitrine, y enfonçant profondément Neo.

Ce qui suivit fut pire que tout ce que j’avais imaginé, je n’avais pas compris la puissance que renfermait cet orbe. Son pouvoir était colossal, mais plus important encore, nous étions des opposés naturel, l’inertie et le changement tentant maintenant de fusionner. Ce fut un déchainement de puissance digne de toutes les morts d’étoiles qui accompagnèrent notre rencontre.

Si l’hyperdimension avait possédé quelques structures ou quelques matières, il été certains qu’à présent il n’en resterait rien.

Les explosions de dunamis se poursuivirent tandis que chacun de nous tentaient de fusionner avec l’autre, mais sans succès, chacune de nos tentatives se soldant par un violent rejet. Nous ne pouvions apparemment accomplir mon projet, nous nous repoussions l’un l’autre. C’était peine perdu, ou tout du moins cela y ressemblait beaucoup.

Il semblerait que nous ne puissions faire ainsi, il va falloir faire autre chose.

Je suis d’accord, vous avez une idée ?

Hum… Si je ne peux pas t’intégrer tel quel à mon pouvoir, alors il va falloir te transformer d’abord, comme je m’en doutais.

Me transformer, mais je…


Neo n’eut pas le temps de finir sa phrase que mon dunamis se déploya pour l’envelopper totalement.

Navré Neo, mais c’est la seule solution. Finalement tu seras le seul à etre transformé. Je vais te briser et ensuite je t’intégrerais. Laisse toi faire et cela ira vite.

Mais l’orbe avait apparemment changé d’avis, rien de plus prévisible pour l’incarnation du changement, mais c’était trop tard pour lui. Malgré ses tentatives pour me ralentir, il n’était plus en mesure de me résister efficacement, pas en plein cœur de mon pouvoir, pas au sein même de l’inertie. A chaque secondes qui passait, mon pouvoir s’infiltrait un peu plus en lui, annihilant un peu plus sa conscience et sa volonté de me combattre. Bientôt il ne serait plus qu’un amas de puissance sans conscience, vidé de toute volonté. Quelque chose que je pourrais aisément transformer à ma guise.

Arrêtez je vous en prie !

Tu sais, je m’en veux d’avoir cru un instant que nous pourrions nous entendre, l’inertie et le changement ensemble, ça semblait si beau… Mais finalement nos natures respectives nous on rattrapées, on ne peut rien faire contre ça. Si seulement je n’avais pas fait cette erreur, j’aurai économisé un temps précieux, maintenant je dois te soumettre par la force avant de pouvoir accomplir mes plans… Quel gâchis… Enfin, ça doit etre le destin, maintenant soit une bonne petite chose et disparait dans le néant.



L’orbe parcourut de nombreuses fissures sombres explosa alors dans un nuage de poussière d’émeraude scintillante, j’avais brisé l’avatar du printemps, ou tout du moins sa conscience. A présent il ne restait plus que cette force de création, plus que sa puissance pure.

Maintenant au travail.

Mon dunamis se déploya alors sur une vaste zone tandis que je commençais à assimiler ce pouvoir en mon sein, à présent c’était possible, long et très difficile, mais c’était possible. A chaque parcelle de ce pouvoir que j’absorbais, je pouvais un peu plus accélérer le processus en modifiant une partie de ma propre puissance ainsi que celle de l’orbe du printemps lui-même. Bientôt, il ne resterait plus rien de lui, je l’aurais entièrement transformé en quelque chose d’autre, une fusion entre mon pouvoir et le sien, un état entre l’inertie et le changement.

Je sentais mon enveloppe se transformer elle aussi sous la puissance ainsi dégagée, mais je ne pouvais pas encore voir le résultat, j’avais encore tant à faire… L’assimilation s’accéléra tandis qu’elle se terminait, et dans la transformation qui se produisait sous mes yeux, je compris alors pourquoi la fusion n’avait pas réussi la première fois. Ce n’était pas tant nos natures qui étaient responsables, mais plutôt la manière dont je m’y étais pris, j’avais cherché à assimiler mon contraire alors que j’aurais dut m’en servir comme d’un atout pour nous transformer tous deux. Quelle erreur…

A présent le processus était presque achevé et je sentais mon pouvoir gonfler au fur et à mesure que la fin de ma renaissance approchait.

L’assimilation se termina sans débauche de puissance, sans un bruit, sans éclat. J’avais achevé la transformation du pouvoir de l’orbe de printemps, et maintenant ce pouvoir n’existait plus. Il avait changé, fusionné avec une partie de ma propre puissance pour devenir autre chose, bien sur l’inertie et le changement ne pouvait fusionner sans s’anéantir mutuellement, séparé ils représentaient chacun le contraire de l’autre, mais ensemble ils représentaient un tout, un ensemble, un cycle.

Je n’avais désormais plus en ma possession une arme ressemblant à un état, j’avais désormais un cycle entier entre les mains, le cycle perpétuel du recommencement, la boucle sans fin et infini de l’action et de l’inertie. J’avais réunis les deux contraires désormais mit bout à bout dans un cycle perpétuel. J’avais entre mes mains l’Ouroboros aux teintes d’émeraude et de jais et il serait désormais mon arme au même titre que mon pouvoir.

Amenant mes mains à mon visage, je pus constater que j’avais désormais pris une apparence humaine, désormais recouvert d’un simulacre de chair, j’étais nu dans l’hyperdimension, mais cela ne durerait pas. Faisant apparaitre un large miroir devant moi, je pus contempler ce qui serait désormais mon nouveau corps physique, et il n’était encore qu’une ébauche sans visage, sans détail. Seule l’étoile sur mon front trahissait mon identité.

Bon, maintenant passons aux fioritures.

Mon dunamis se déploya autour de moi et désormais il avait lui aussi prit cette teinte émeraude mêlée de jais, j’avais été plus affecté par ce changement que je ne l’aurais cru. Mais ce n’était pas pour me déplaire, après tout, quel meilleur choix de couleur pour l’association de l’inertie et du changement que le vert et le noir.

Je savais exactement quelle allait etre ma nouvelle apparence désormais, j’avais observé les humains depuis leur créations et toujours j’avais été impressionné par leur esprit créatif, et je comptais bien m’en inspirer pour moi-même. Mon visage émergea à la suite de mes cheveux jaune aux reflets verts et je fus bientôt recouvert par les vêtements de mes souhaits. En voyant mon reflet dans la glace, je ne pus empêcher un sourire de satisfaction.

« Eh bien, ces humains sont parfois bien surprenant, splendide. Hum, il manque quelque chose… »

L’étoile sur mon front se voyait encore trop, même au travers de mes cheveux, je n’avais bien sûr pas envie de dissimuler mon identité, mais j’aimerais bien ne pas donner systématiquement mon identité à tous ceux qui me verrait grâce à la simple vue de cette étoile. J’avais droit moi aussi à un minimum d’anonymat, mais voilà, je ne pouvais pas la faire simplement disparaitre, elle était une partie de moi au même titre que mon dunamis. Je devais donc la dissimuler.

« Un chapeau ! Voilà la solution ! »

Faisant apparaitre un chapeau haut de forme, je le posa sur ma tête et put alors confirmer que s’était une très bonne idée, l’étoile était masquée par le chapeau, j’étais désormais anonyme d’apparence. Mais ce chapeau était trop haut, beaucoup trop haut.

« Là par contre, c’est déjà beaucoup moins bien. Les humains restent des humains après tout. »

Posant la main sur le sommet du chapeau, je le réduisis en hauteur jusqu’à ce qu’il touche le sommet de mon crâne. Le résultat était vraiment plus intéressant. Ca me donnait un petit quelque chose avant-gardiste. Enfin, je verrais bien si je conserverais cette apparence.

En tout cas, j’avais fini et j’avais accomplie un changement radical. Et le résultat était à la hauteur de mes espérances.

Spoiler:
 

Maintenant en possession d’une nouvelle enveloppe physique, les sensations de ce monde me parvinrent à nouveau, comme le chaud, le froid, la douleur, le plaisir. J’étais de nouveau incarné dans cet univers physique et mon esprit pleurait sur la beauté des sensations. J’aurais pu rester ainsi en contemplation devant mes sens retrouvés, mais hélas, une tâche importante m’attendait.

J’avais depuis quelque temps ressentis de l’agitation au plus profond des ténèbres de la prison des dieux, et sans aucun doute les émanations grotesques d’énergies des belliqueux présents dans le sombre empire y étaient pour quelque chose. Quelque chose m’avait interpellé depuis mon arrivée dans cette dimension et la récente libération du père de l’Olympe avait accentué cette sensation de malaise.

Un rapide petit coup d’œil sera vite fait, espérons que ce n’est là que mon imagination.

Arrow Direction le tartare ^^

Spoiler:
 



Dernière édition par Hypnos le Mar 5 Juin - 12:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Réflexion   Ven 1 Juin - 23:32

Continuant d'observer les constellations, je suis interrompu par un mouvement aérien perçu du coin de l'œil. Regardant de quoi il s'agit bien que je m'en doute, j'aperçois Signun s'envoler vers sa prochaine destination dans le tréfonds des Enfers. Lâchant un soupir, je ne peux m'empêcher à mes amis qui continuent de combattre sans doute tandis que d'autres tentent par tout les moyens de libérer Zeus de sa prison aidés par Athéna.

Tiens en parlant de Zeus, il faudra que je vois vraiment à le rencontrer car pour l'instant lui seul peut m'aider. Bien entendu, je ne lui dirais pas que c'est pour lui nuire dans plusieurs siècles sinon je risquerais bien de ne pas refouler le sol du Sanctuaire avant bien longtemps.

A propos du futur, je me demande bien comment ça se passe là-bas. La dernière vision que j'avais eut n'était pas tellement encourageante. Voir les habitants vêtus comme dans l'Antiquité au lieu des habits moderne ne donne pas vraiment une bonne idée de ce qu'il se passe. Mais ce qui est étrange, c'est que je me demande si il n'a pas une idée derrière la tête autre que celle de vouloir ramener mon époque à l'Antiquité. C'est une idée à creuser!!

Tout en pensant à cela, j'en viens à me promener le long de cet étang quand soudain je m'arrête. Et si j'en viens à stopper ma marche et contemplation des constellation, ce n'est pas parce qu'un spectre fait son arrivée. Non mais c'est parce que le sol tremble!!

J'ai beau être mort et ne plus rien sentir physiquement mais il n'empêche que ça n'annonce rien de bon. Soit il s'agit d'un tremblement de terre, soit...
En entendant ce cri venant de nulle part et partout à la fois, je me redresse et me mets à scruter tout les endroits. On aurait dit un hurlement de fureur et cette voix... Je l'ai déjà entendu il y a quelques temps!! Oui c'est bien lui. Ainsi donc ils ont réussis à le libérer!!

Enchanté par cette nouvelle, je fais quelques pas mais déchante bien vite en voyant ce qui s'approche de moi.
La terre tremble de plus en plus tout comme le vent souffle plus violemment de seconde en seconde. Ce spectacle est effrayant certes, mais pas autant que cette puissante et immense vague de poussières qui déferle. Croyant d'abord à un tsunami au vu de la silhouette, je me mets à flotter le plus vite possible pour me protéger.

Malheureusement pour moi, il n'y a pas beaucoup d'endroit pour me mettre à l'abri et mon état actuel ne me permets pas d'aller bien vite. Fuyant toujours cette catastrophe, je me sens disparaître lentement tandis que des poussières m'enveloppent.

Ouvrant la bouche pour crier, aucun son ne sort du fond de ma gorge alors que la vague scintillante m'emporte pour toujours!!


Arrow 5 Pics de Rozan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Réflexion   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réflexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Etang des Colériques-