RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Le retour du griffon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: Le retour du griffon   Mar 7 Fév - 23:04

« Je suis de retour. »

A ces mots l’Impératrice des Enfers disparue sans laisser de trace, son puissant cosmos perdurant quelque temps autour de moi.

« Une projection de Cosmos… » Déclarais-je sans surprise. Maintenant que j’avais retrouvé mes souvenirs, les pouvoirs de ma déesse-reine me revenaient clairement, de même que ceux de nombre d’autres spectres. Ainsi que mes propres pouvoirs, toute mon ancienne puissance me revenait à présent, et avec elle le contrôle de mes serviteurs, ombres en faction dans Tolomea.

« Mes serviteurs, je suis de retour. » Leurs signalant ma présence par un message psychique, elles s’amassèrent autour de moi, non pas heureuses de mon retour, ces être ignoraient les sentiments, mais plutôt pour m’avertir de surprenantes nouvelles. Elles m’apprirent que l’autre moitié de mon âme réincarnée par la déesse de la guerre était devenu par la suite spectre du Bénou, avant de s’éveiller à son pouvoir de Juge des Enfers, et pour finir avait accueilli le pouvoir incommensurable du dieu de la mort.

« Pauvre déesse, tu croyais te débarrasser de moi en brisant mon âme en deux, mais tu te retrouves désormais avec un juge des Enfers et un dieu de la mort. » pensais-je avec délice devant l’ironie de la situation. Les ombres m’apprirent aussi qu'avant son ascension au rang de dieu mineur, mon autre moi avait confié Tolomea au spectre de l’étoile céleste des ténèbres nommé Lydia. Non, il avait fait bien plus que cela, il lui avait aussi confié une partie du prodigieux savoir qui était celui du Spectre du Griffon. Je revoyais distinctement la scène, le futur dieu de la mort et la vampire échangeant un regard, la vampire donnant son baisé au spectre affaibli, la souffrance qui se lisait sur le visage de ces deux êtres.

« Comment a-t-elle put soutenir le flot de souvenir sans en devenir folle ? » M’interrogeais-je avec un intérêt certain pour ce vampire. Après le départ de l’ancien juge du griffon, elle avait occupé toute une aile de mon palais et y avait même apporté certaine modifications qu’il me tardait de voir. Je remis le livre en place dans le rayon à l’aide d’un fil de cosmos, et me dirigea vers une des nombreuses colonnes qui soutenait l’immense étendue ténébreuse qui me surplombait. J’apposais la main sur celle-ci, en murmurant une formule secrète connue de moi seul et révélant ainsi dans la colonne un portail de téléportation.

« On dirait que le précédent propriétaire ne s’en ai pas servis, il en ignorait surement jusqu’à l’existence… » Dis-je avec un sourire amusé, il me tardait de rencontrer cet autre moi, de voir quelles étaient les différences et les similitudes entre nous. Tout en visualisant le lieu de Tolomea ou je souhaitais me rendre, j’entrais alors dans le portail pour ressortir l’instant d’après de l’une des colonnes de ma salle de bain. Le moins que l’on puisse dire c’était que le nouveau locataire des lieux n’avait pas laissé grande trace de son passage. De ma salle de bain antique aux colonnes de marbres et aux bassins profonds, la vampire avait certainement pris grand plaisir, comme l’attestait l’eau cristalline qui s’écoulait encore dans un son apaisant des nombreuses fontaines représentant des monstres mythologiques, tel des gargouilles, des harpies et même des griffons. Cette pièce avait toujours été un endroit où l’on pouvait se délasser du monde extérieur et des tracas des Enfers. De nombreux lustres de cristal apportaient une douce lumière à cette pièce.

« Renaissances Italienne. » Remarquais-je, j’avais de tout temps eu bon goût.

« Ça par contre c’est nouveau… » Je m’avançais vers une pièce séparée de la salle des bassins par un mince rideau pour découvrir ce qui me semblait être un boudoir au centre duquel était placé une table sur laquelle était disposer de nombreuses lames et outils contendants d’une finesse admirable.

« Cette Lydia semble apprécier le travail d’orfèvre. » Soudain j’entendis une porte s’ouvrir près de moi et des rideaux de velours écarlates qui m’entouraient jaillis soudain une jeune et belle femme. Je la reconnus aussitôt car mes ombres me l’avait déjà présenté, c’était Lucille, la plus proche servante de Lydia. A ma vue la pauvre enfant fut prise de terreur et tenta de crier, mais elle se rendit vite compte que son corps ne lui obéissait plus. Elle était désormais entièrement en mon pouvoir et tentait de se libérer de mon emprise.

« C’est inutile Lucille, te débattre ainsi ne fera qu’abimer ton corps, et je ne crois pas que ta maitresse apprécierai, ni me pardonnerai, or je tiens à faire sa connaissance sans qu’il y est de tâche pour ternir cette rencontre, alors soit une bonne fille et tient toi tranquille. » Lui expliquais-je avec un ton condescendant. La jeune femme cessa de se débattre bien que la terreur n’eue pas quitter ces yeux. Je savais exactement ce qu’elle pensait.

« N’aie aucune crainte Lucille, si j’avais voulue te faire du mal, ce serai déjà fait depuis longtemps. Ne me confonds pas avec le misérable spectre du ver, regarde moi, je n'ais rien de commun avec cette engeance. Mais j’en oublie mes bonnes manières, pardonne moi. Je suis Minos du Griffon, juge des Enfers et spectre de l’étoile céleste de la noblesse. Propriétaire de Tolomea. » La terreur fit place à l’étonnement puis à l’émerveillement dans les yeux de la femme enfant. Je la libérais alors de mon emprise. A l'instant où elle fut libre de ses mouvement, elle tomba à genou et se mis à sangloter comme une enfant.

« Seigneur Minos, j’ai tant prié notre seigneur Hadès pour que cela arrive… J’ai… »

« Je sais Lucille, je sais. Mes serviteurs m’ont montré les évènements passés durant mon absence. Je sais que ta maitresse à quitter Tolomea il y a peu, ma seule question est où est-elle allé ? »

« Dame Lydia est partie suite aux ordres de sa majesté Perséphone vers la cascade de sang. »

« Alors j’y vais de ce pas. » Une vampire à la cascade de sang, elle doit se régaler. Je me dirigeais alors vers le portail que j’avais laissé ouvert derrière moi quand Lucille se jeta à mes pied et me pris le bras.

« Seigneur Minos, je sais que je n’ai pas à vous dire quoi faire, mais je vous en prie, protéger ma maitresse et sa majesté Perséphone ! » Je la fis alors se relevé et essuya ses larmes de bonheur avec mon index.

« Douce enfant, tes pensées et ta fidélité t’honore, ta maitresse peut etre fière de toi. Ne craint rien, je les protégerai toutes deux de mes ailes et de ma vie. A présent laisse-moi partir. » Desserrant ses petite mains délicates, le visage de Lucille s’était éclairé d’un sourire radieux. C’était pour de tels bienfaits que je me battais, et c’était pour de tels bienfaits que je vaincrais. J’entrais alors de nouveau dans le portail pour apparaitre cette fois devant l'une des colonnes qui soutenaient le plafond du balcon de ma demeure. Je percevais dans l’air de nombreux cosmos agressif, et au loin, dans les plus hautes sphères des Enfers, le Dunamis de celui qui fut une partie de moi se déchainait, sa puissance était écrasante, divine, annonciatrice de mort pour les impies qui osaient fouler le sol sacré de ce lieu interdit aux vivants. J’aurai aimé le rejoindre sans plus tarder, mais je me dis qu’il n’avait certainement pas besoin de moi, et que je lui ferai certainement offense en lui proposant mon aide. Après tout, il était désormais un être avec la puissance d’un dieu, affrontant de pauvres mortels. Je déployais alors mes ailes et d’un battement puissant pris mon envol. Cette sensation, aucun mortel ne pouvait savoir ce que procurais ce sentiment de liberté lorsque l’on vole, c’est comme dans un rêve. Je m’élevais alors dans les cieux des Enfers, sentant sur mon visage et dans mes cheveux le vent glacial en provenance du Cocyte, et celui plus chaud en provenance de la septième prison. Soudain je pus identifier l’odeur douce et suave de l’hémoglobine en provenance de la cascade de sang. C'était là ma destination.

Arrow La Cascade de Sang
Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour du griffon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Tolomea-