RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eaque


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 31
Armure : Trucider les Chevaliers d'Athéna et les ennemis des Enfers

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Jeu 16 Fév - 12:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le Cocyte, la huitième prison des Enfers. Lieux où les mortelles ayants osés défier les dieux subissaient les pires tourments que les Enfers pouvaient leur offrir. Leur corps est laissé sur une étendue de glace dans laquelle ils s'enfoncent et restent à jamais prisonniers, seul leur buste ou leur visage dépasse de l'étendue gelée tandis qu'un blizzard perpétuel fouette leur peau. Mais le Cocyte n’est pas uniquement un endroit de tortures et de souffrances sans noms. C’est aussi le lieu où se trouve le palais du Seigneur Hadès, le Giudecca, précédé des palais des trois Juges des Enfers : les Spectres du Garuda, du Griffon et de la Wyvern. C’est d’ailleurs vers celui du Garuda, l’Antenora, que nous allons nous diriger.

Cet endroit, à l’image de son seigneur et maître, était un endroit de cauchemars. A l’image de l’esprit glacial et acéré du Juge du Garuda, le palais avait la forme d’une terrifiante citadelle de glace. Nul garde ne gardait le mince pont de glace menant à l’entré et nul garde ne gardait la dite entré. Nulle porte ne séparait l’intérieur sinistre du palais des vents glacés du Cocyte, seulement une immense ouverture sombre protégée par une sculpture du Garuda déployant ses ailes. Le Garuda n’en avait pas besoin ! Il était l’un des trois généraux d’Hadès, et sa puissance lui assurerait suffisamment de protection pour défendre l’entré de sa demeure. Les Gardes Squelettes ne ferait que le ralentir et le déranger en cas d’attaque ennemie. Et, dans le pire des cas, les Spectres au service du Garuda logeait dans les différents étages de l’Antenora. Si les envahisseurs étaient plus coriaces que prévus, les Spectres étaient suffisamment puissants et nombreux pour en venir à bout, peut importe le nombre d’agresseurs. Mais revenons à l’Antenora.

Sorte de pyramide de glace, les fondations sont très larges alors que le sommet de la citadelle perce le ciel des Enfers telle une flèche perçant les cieux étoilés de la Terre. Le rez-de-chaussée n’était en rien engageant pour les visiteurs. Immense halle décoré de trois statues de Garuda prenant son envol, le centre était occupé par un immense gouffre d’où ne s’échappait aucune lumière. Un puits sans fond destiné à accueillir ceux qui oses s’attaquer au Juge du Garuda sur son propre territoire. Les deux autres étages, beaucoup plus accueillants que le rez-de-chaussée, sont tous deux occupés par les Spectres au service du Juge, le premier étage étant réservé aux Etoiles Terrestres et le second aux Etoiles Célestes. Aucune différence majeure n’est à soulignée entre les deux étages, si ce n’est qu’en cas d’attaque, les Etoiles Célestes auront moins de travail que les Etoiles Terrestres. Enfin, le troisième étage correspondait aux appartements privés du Garuda. Les visiteurs arrivaient par un escalier totalement dénué de lumière. Mais quand ils entraient dans la pièce, leurs yeux étaient assaillis de tous côtés par des dizaines de braseros contenant des flammes bleus alors que devant eux se dressait un trône de glace aillait la forme d’un magnifique Garuda prenant son envol pour se saisir d’une nouvelle proie… ce qu’était tout visiteur mortel dans l’Antenora.

-oOo-

C’est d’ailleurs assis dans sa Salle du Trône que nous retrouvons Eaque du Garuda, Juge de l’Etoile Céleste de la Vaillance. Callé sur son trône, on pouvait presque le prendre pour le roi des Enfers tellement il paraissait nobles. Sa toute nouvelle réincarnation le satisfaisait au plus haut point. Le mortel qui lui avait offert son corps lui ressemblait, d’un point de vue physique, comme deux gouttes d’eaux au seigneur de l’Antenora. Et son passé de Chevalier d’Athéna en faisait un adversaire des plus redoutables pour les chiens du Sanctuaire. Mais l’heure n’était pas à ce genre de réflexion. Les nouvelles n’étaient guères bonnes. Les Chevaliers et les Ases avaient lancés leur assaut sur le Royaume des Morts et les Spectres étaient repousser un peu partout.
Se levant lentement de son trône de glace, provoquant la destruction de la pellicule de givre qui avait prit forme sur son Surplis, Eaque ferma les yeux et analysa mentalement les Prisons que menaient jusqu’à sa demeure… pour s’arrêter finalement sur la Cascade de Sang. Il y avait là-bas un Cosmos qu’il n’espérait plus trouver : Minos du Griffon, de l’Etoile Céleste de la Noblesse, l’un des Trois Juges des Enfers et, point plus ou moins important aux yeux du Garuda, son frère. Quelle bonne surprise ! Voilà bien longtemps qu’il s’était résolu à la disparition du Griffon. Apparemment, le fragment d’âme scellé dans le Surplis du Griffon était bel et bien décidé à jouer un rôle dans cette guerre.

- J’arrives Minos… Voilà des années que j’attends de, enfin, pouvoir retrouver mes frères Juges.


Arrow Cascade de Sang
Revenir en haut Aller en bas
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Jeu 26 Avr - 12:40

Arrow La Caina

Bien que surpris pas tant de rapidité et de finesse de la part de l' ennemi, Samiel savait qu' il ne risquerait rien quand le spectre fut dans son dos. Au contraire, il n' attendait que ça même ! A la demande de la déclinaison d' identité, le loup rétorqua en laissant son halo bleu clair tout autour de lui.

Tu ne le seras pas, spectre ! ....laissant un léger blanc s' installé...as-tu si peur que ça que tu sois sortis de l' ombre pour venir dans le dos d' un pauvre loup ?

Le ton était moqueur et tout aussi moins loquace que celui qu'il avait dans son dos. Quand le spectre reprit la parole, il dédaigna littéralement les guerriers divins d' Asgard au nom du panthéon grec et cela agaça fortement le loup solitaire. Samiel aurait dû le tuer pour la peine, mais il se méfier comme de la peste d' avoir à subir encore la honte d' un abandon plutôt qu' un duel à mort. Alors, bien que déçu de ne pas pouvoir le tuer, il lui dit:

Très bien ! Je te laisse donc en vie, mais je ne repars pas en arrière....

Il s' arrêta quelques secondes car enfin il ressentit du mouvement. Enfin ! Ils bougeaient tous et avançaient vers la reine des enfers, Persephone. Angel ne serait donc plus seul et comme il l' avait promis à Urio il ferait ce qu' il avait à faire pour qu' il puisse avancer jusqu' au Guidecca. De là, l' asgardien mit un rudimentale coup de tête sur l' arrière et se mit à avancer vers la seconde sphère.

Tu ne resteras pas seul bien longtemps, spectre !


Aussi vite que le vent, le puissant loup d' Asgard se mit à courir sur cette glace infernale et avança jusqu' à ce qu' il arrive devant une citadelle de glace. Une citadelle imprennable ? Qui l' attendrait-il par ici?

Arrow 3e sphère si pas d' interception dans 24h
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Ven 27 Avr - 12:04

==> Tolomea

Une brume descendait du haut de la troisième sphère, nuage aux tons chauds et doux. Nuage délicat s'étalant avec douceur tandis qu'une silhouette avançait dans le plus grand calme. Elle était en paix avec elle et n'avait plus rien à ajouter. Sinon qu'elle resterait fidèles à ses dieux...

A jamais...

Un mouvement s'attachait à ses pas. Le bruissement d'ailes de ses petites compagnes. Les petites vampires dansaient dans les courants de l'éternel crépuscule. Un sourire sur les lèvres de l'Etoile des Ténèbres tandis que son regard de rubis suivait leur ballet.

Ensemble, mes amies...

Des étoiles attirèrent ensuite son attention. Des étoiles qui la rendirent mélancolique. Le Scorpion...

Bardamu, est-ce un signe ? Toi qui fut le mon premier adversaire... Es-tu venu me dire que l'heure est enfin arrivée... ?

Une larme perla au coin de ses paupières écarlate et douloureuse sans qu'elle ne s'arrête. Elle avançait sans ralentir sans accélerer. Elle avançait simplement vers son destin.

Un autre froissement, celui des ailes de Lucky et la fée ne tarda pas à apparaître. Vibrante mais aussi si sombre. Elle se pencha à l'oreille de la Gardienne de l'Eté.

- Lydia.
- Lucky, tu devrais te mettre à l'abri.
- Non, je reste avec toi. Jusqu'au bout, je ne laisserai personne te souiller. Je resterai à tes côtés.
- Lucky...
- Elles aussi sont d'accord, on ne te laissera pas.


Un autre sourire lorsque la rousse Vampire entendit le chant et la voix de ses petites compagnes. Les chauves-souris étaient près d'elles. Certaines passaient et venaient la caresser du bout de leurs museaux.

- Ensemble comme au premier jour... Ensemble jusqu'au bout...

Sur ces mots apparut l'Antenora et la Belle y entra sans hésiter. Aussitôt, elle accrocha le cosmos qui s'y était presque faufilé. Un prédateur, un loup et moi, je suis la Chasseresse des Enfers. nous sommes ici sur le territoire d'Eaque mais je ne peux le laisser aller au-delà.

Un geste et son cosmos s'enflamme, plongeant les lieux dans la brume avant qu'elle n'aille à la rencontre de cet homme qui venait du froid.

Enfin, elle s'arrêta au devant du guerrier divin avant que sa voix ne s'élève douce et chantante.

- Toi qui avances au plus profond des Enfers, retournes sur tes pas. Je ne peux te laisser davantage t'enfoncer... Les demeures des juges ne peuvent être souillées.

Elle se tenait dans la brume, dissimulée de son mieux avant de reprendre.

- Te voici bien loin de tes contrées du Septentrion. Loup d'Asgard, que ne viens-tu chercher en ces terres qui ne sont point faites pour toi ?

Retournes chez toi, ta place n'est point ici où tu ne trouveras que mort et désespoir...

Tu es fait pour les blanches immensités et non les terres infernales. Nous sommes deux chasseurs et je peux voir que nous avons aussi un autre point commun...

Aussi surprenant que cela peut paraître...


Elle laissa s'écouler un blanc avant d'ajouter.

- Va auprès de ceux qui comptent vraiment pour toi... Les Enfers ne sont pas pour toi.

Puis, elle se tut attendant une réponse...

Citation :
Lydia défie Samiel


Dernière édition par Lydia le Dim 29 Avr - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Ven 27 Avr - 16:28

L' ambiance qui régnait ici fut, là encore, totalement différente de celle de Cocyte. Cette sphère laissait émané comme un goût de déjà vu, mais le loup ne savait pas trop dire ni ou, ni quand. Le silence qui régnait ici était des plus glaçant et le loup était sur ses gardes tout en arpentant les chemins escarpés le menant vers le haut de la citadelle qui s' élançait dans le ciel.

Une brume légère apparut et au fur et à mesure elle devint massive laissant entrevoir une avancée presque impossible sur ce chemin. Bien sur ses gardes, là encore, le god warrior cru apercevoir une ombre dedans. Et il ne se trompait pas. Oui. Quelqu'un était là bien cachait par cette brume épaisse et intense quand tout à coup une douce voix en sorti. Intrigué sur le coup, tout ses sens se mirent en alerte et sa visé de combat abaissée....et ses griffes ressortirent lentement de leur cache.

QUI VA LA ?! hurla t' il.

....désolé de te décevoir, mais si tu souhaites me faire partir d' ici après tant de route, de combat, bah tu te goures réellement. Je continuerai ma route et tant pis pour toi si tu te mets au milieu. Prend le pour dit.

La voix qui sortait de la brume était si fine, si douce que le loup d' Asgard avait du mal à savoir à qui il allait avoir à faire. Mais surtout. Cette personne paressait le connaître. Incroyable. Mais comment ?

Venue chercher ? Toi qui te cache dans cette brume si dense, tu me diras que tu ne sais ce que tu défends si loin dans les terres d' Hadès le noir. ne me fais pas rire veux-tu ?

Bien. Il était temps de la voir en vrai cette personne. Alors il se concentra à un niveau élevé laissant son cosmos prendre forme dans son corps, dans ses mains. Son pouvoir était si grand, si puissant que les vents contraires qui régniait ici en furent perturbés. La brume se mit à danser.......


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Dim 29 Avr - 19:29

Une voix hurlante avait répondu à sa question. Lydia sentait de la force en cet homme originaire du lointain Septentrion, de la force et de l'opiniatreté. Il était de la trempe de ceux qui allaient au bout de leurs idéaux quitte à massacrer ce qui se dresseraient sur leurs pas. La Gardienne de l'Eté se concentra sur cette voix et les échos qui l'accompagnaient. Un bruit de métal, des armes qui se mettaient en place ou des protections associées à sa God Robe.

Elle ferma ses magnifiques yeux de rubis, laissant son corps et ses autres sens capter tous ce qu'ils pouvaient.

La brume aux dégradés d'écarlate dansait autour d'elle tout comme ses petites compagnes. Elle sentait les ailes de Lucky frotter contre sa joue au délicat velouté. Elle avait une peau d'un grain et d'une douceur incomparables. La Vampire à la chevelure de feu était l'image sublimée de l'humaine que, autrefois, elle avait été.

Une enchanteresse semant la mort durant l'une des plus belles saisons. Celle où les fruits et la nature s'épanouissaient après avoir connu l'ivresse et la passion du printemps. Elle était celle qui baignait de sa brume les êtres pour les plonger dans une mort sans douleur.

Puis, ce fut l'autre réponse...

- Je protège ma déesse, guerrier divin. Quelle que soit sa décision, je la protègerai où qu'elle l'ait décidé, dussè-Je en mourir une nouvelle fois...

Je n'ai pas la prétention d'être dans le secret des dieux, juste celle de les protéger de ma non-vie. Mon âme est millénaire et pourtant, bien des choses m'échappent comme la caresse de cette brume que tu souhaites tant disperser...


Sa silhouette apparut soudain mais un voile sombre s'abattit devant elle. Les petites Vampire tournoyaient soustrayant son image aux yeux du Loup.

- Dis-moi, ton nom, loup d'Asgard. Montre-moi que même les Ases sont capables de respect...

Pour le reste, je ne peux te laisser passer et tu ne peux t'arrêter. Un combat entre nous est donc inévitable...

Epargne mes hommes, allons là, où nul ne souffrira en vain...


==> Chantons à la lune ~ Deux chasseurs [Lydia Vs Samiel]

Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Sam 5 Mai - 22:22


Arrow 3e Sphère

La route paraissait interminable. Comme ces instants semblant durer une éternité alors qu'il ne se passait en fait qu'une seconde. Le temps est peut être invariable, mais il peut être tellement relatif en fonction de la situation... Finalement, au détour de la route, je la vis. Etendue sur le sol, Lucky à son chevet, et des centaines de ses fidèles compagnes massées auprès d'elles. Mes jambes furent coupées net dans leur élan, et mon regard fut comme hypnotisé par cette scène à laquelle je ne voulais pas croire depuis le départ. Lentement, mon cosmos se déploya, non pas pour se préparer au combat, mais comme pour hurler de douleur. Je fis quelques pas en direction du corps, et une larme coula lentement et en silence le long de ma joue. Une aura impressionnante se dégageait de moi, une aura qui incita Lucky à ne pas rompre ce silence fragile lorsqu'elle me vit arriver.

Elle aussi pleurait. Elles pleuraient toutes... A leur manière... Alors que j'avançais toujours lentement vers le corps de l'étoile Céleste des Ténèbres, les chauves souris décollèrent soudain pour venir voler tout autour de moi. elles formèrent un véritable cyclone de chiroptères. Extérieurement, on aurait pu croire qu'elles s'apprêtaient à m'attaquer, mais je savais au fond de moi que c'était tout le contraire. Actuellement, j'étais celui qui était le mieux à même de partager leur douleur, et c'était ce qu'elles faisaient en volant tout autour de moi.

Mes pieds m'amenèrent finalement à quelques centimètres du corps inerte de la belle vampire. Son corps avait souffert et avait été violemment lacéré, mais son visage était étonnamment en parfait état. Enfin, pas si étonnant que ça, pensai-je aussitôt. Qui voudrait abîmer un tel visage ? Je posai un genou à terre et mon regard se posa sur Lucky, à genoux près du corps, elle aussi. Elle pleurait à chaudes larmes en silence. Le coeur serré, je posai doucement une main rassurante sur son épaule avant de lui ouvrir mes bras. La petite fée d'ordinaire si espiègle, se jeta au creux de mon cou, et craqua de plus belle. De mon côté, une nouvelle vague d'émotions me submergea et une autre larme discrète coula le long de ma joue.

Doucement, je pris le corps de la belle rousse dans mes bras, et l'enlaçai avec délicatesse. Je n'avais pas réussi à la sauver. J'avais échoué... Le rythme du balet des chauve souris s'accéléra légèrement autour de nous, comme si leurs plaintes déchirantes augmentaient en intensité. Leur maîtresse était morte, on le leur avait arrachée...

L'aura meurtrière qui émanait de moi était noyée dans un océan de chagrin, et j'avais l'impression de revivre la perte de mes soeurs, neufs ans auparavant. Cependant, il me fallait être fort, ne serait ce que pour Lucky. J'aurais dû dire quelque chose de fort, de rassurant, comme je le faisais toujours. Mais rien ne vint, cette fois ci. J'étais perdu, tout simplement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Jeu 10 Mai - 20:13

==> Chantons à la lune

La lumière si forte si brillante l'éblouissait comme le soleil qu'elle aurait tant souhaité retrouver. Au moins, une fois...

Autour d'elle se propageait le chant des vampires, doux comme jamais auparavant. Elle avait l'impression de flotter entre deux mondes. Nulle souffrance nulle tristesse, juste un sentiment de paix immense.

La somptueuse spectre s'était comme endormie tout en voguant sur les courants éthérés. Sa longue chevelure rousse était ce qu'il restait de sa flamme soufflée par la cruauté d'un loup du lointain Septentrion. Elle se sentait si légère si lointaine...

Qui... Suis-je vraiment ? Un voile m'enveloppe et m'endort...

Mes souvenirs sont comme éloignés...

Qui suis-je... ?


Les dernières pensées d'une âme en état de choc, sonnée par la dernier attaque, errant à la recherche d'elle-même.

Qui suis-je...

Flamme ? Feu ? Braises sous la cendre. L'été dormant sous le manteau de l'Hiver... Entre ses bras si puissants et blancs


Souffle et chuchotements...

Voix si puissance si merveilleuse qui vint enchanter ses sens, aimée et vénérée avant qu'enfin, le parfum et la caresse d'une brise estivale ne l'emplissent d'une vie nouvelle. Parfum délicieux, parfum capiteux de la rose. Et pas n'importe laquelle d'entre elles...

Puisqu'il s'agissait de la reine, rose parmi les roses et fleur unique aux pétales blancs, noirs ou d'une merveilleuxse teinte écarlate. Souffle qui la ranima enfin tout en ravivant sa flamme.

Merveilleuse Coré et terrifiante Perséphone, déesse de la Germination et des Saisons. Un souffle de la déesse et un feu l'éblouit, l'attirant de plus en plus vers la sphère qu'elle pensait avoir laissée.

Qui suis-je ? Si ce n'est la flamme... Ma reine, je ne vous abandonnerai jamais tant que vous m'appelerez, je répondrai...

Déesse Perséphone, ma reine...

la Vampire de l'Eté revient vers vous.


~~~~~~~~~~~~~~~

Battements et souffles...

La chaleur d'un corps tout contre le sien qui n'était encore que glace et albâtre. Ainsi, elle gisait tel un ange abattu entre les bras d'un Démon. Sa tête pesant contre l'épaule si forte d'Inferno. Sa pâleur encore plus grande rivalisant presque avec l'éclat de la neige fraîchement tombée. Ange de L'été entre les bras du démon de l'Hiver.

Ainsi, Lydia sommeillait telle une poupée déchirée. Son corps lacéré était froid si froid, le sang avait cessé de s'écouler mais sous le surplis endommagé les plaies commençaient à cicatriser et se refermer.

Gémissements...

De l'eau glissait sur elle, celle de larmes, chaudes et douloureuses. On pleurait pour elle, on pleurait sur sa perte.

Le goût des larmes salées sur ses lèvres, si brûlantes, porteuses de sentiments et de lamentations. Une douce chaleur qui se propage en elle, la poussant à rouvrir les yeux. Le souffle, le contact de la peau du spectre. Ses lèvres s'entrouvrirent, commençant à remuer, effleurant l'épiderme encore si jeune du spectre.

Mouvements imperceptibles et égratignures...

Un baiser délicat sur la nuque du jeune homme. Quelques gouttes qu'elle prit avec tendresse. Elle en avait besoin et elle s'était juste abreuvée du minimum. Le Sang de l'Etoile de la Tourmente suffit à lui donner ce dont elle avait besoin pour revenir.

Puis, enfin, ses sens qui reprennent toutes leur acuité tandis que le silence tombe sur l'Anténora. Les petites Vampires se sont toutes tues, ne demeuraient que les sanglots d'Inferno et Lucky.

Tant de souffrances, mon doux Jason et toi, Lucky, toi que je n'aurais jamais cru voir pleurer. Tant de souffrances en vous que vous n'avez pas ressenti la chaleur de l'Eté qui renaît.

Un geste si doux et la main de la Belle se leva vers le visage du Démon. Paume si douce si chaude qui se mit à caresser le visage du Démon avant qu'elle ne tourne son visage vers elle, sous le regard surpris puis rayonnant de Lucky.

Jason...

Elle plongea son regard de rubis dans celui si douloureux du jeune homme.

- Inferno, ma reine m'a rappelée à elle. Jamais plus, je ne te laisserai, mon ami.

Il semblait ne pas réalisé jusqu'à ce que les lèvres de la Vampire effleure celles du Démon avant.

- Merci de m'avoir protégée, Inferno...

" Merci Jason. "

Puis, ce fut Lucky qui se jeta dans les bras de la Gardienne de l'Eté avant que l'ensemble des chiroptères ne se mettent en mouvements pour fêter son retour avant que l'Etoile des Ténèbres ne se remette à briller avec encore plus d'intensité.

" Pour vous ma reine, je suis de retour, prête à combattre de nouveau...

Pour vous et notre seigneur Rochel !!! "
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Sam 12 Mai - 2:44



Brouillées derrière les larmes qui avaient envahi mes yeux, les couleurs semblaient toutes plus fades les unes que les autres. Pourquoi fallait il que les femmes que j'approche meurent à chaque fois ? Etait ce une malédiction ? Les pensées se bousculaient dans mon esprit sans même que je cherche à y répondre. Ca n'avait plus d'importance, à présent. Elle était morte, et j'étais de nouveau seul, comme je l'avais toujours été. Ces quelques jours n'avaient en fait été qu'un rêve au milieu d'un long cauchemar. Et puis soudain, elle apparut : la Rose des Enfers, notre Déesse, sa Déesse, Perséphone.

Mon regard resta fixé sur elle durant les quelques secondes où elle resta avant de disparaître aussi vite qu'elle était apparue. Hochant la tête dubitativement, je me relevai doucement, toujours avec le corps de la vampire dans mes bras. Les larmes continuaient doucement à couleur le long de mes joues. Cette guerre était décidément insensée. Nous aurions dû partir d'ici beaucoup plus tôt, j'aurais dû la forcer...

Perdu dans mes pensées, fixant une falaise sans la voir, je ne sentis même pas qu la jolie rousse était en train de s'éveiller entre mes bras. Ce n'est que lorsque je sentis un léger picotement au cou que mes yeux se baissèrent pour constater avec stupéfaction que l'étoile des Ténèbres venait de renaître de ses cendres. Quoi de plus étonnant après tout ? A moi aussi, Perséphone m'avait offert une seconde chance. Alors pourquoi pas elle ? Cependant, j'avais été tellement bouleversé que je n'y avais plus pensé. Sa main si douce se posa alors sur ma joue. Elle rompit alors le silence après avoir plongé son magnifique regard dans le mien.

Désorienté, je ne répondis rien et la jeune vampire s'approcha jusqu'à effleurer mes lèvres avec les siennes. Une caresse d'une infinie douceur qui me fit fermer les yeux un instant, malgré moi.
- J... Bon retour parmi nous, Lydia, lui répondis-je finalement avec un sourire avant de la déposer délicatement au sol.

Tournant rapidement la tête, je balayai d'un revers de main les larmes qui ornaient mes joues et mes yeux, même s'il était déjà trop tard pour dissimuler mon émoi. En quelques instants, mes idées redevinrent claires, et l'urgence de la situation me frappa avec violence. Un rapide état des lieux m'indiqua que l'ennemi avait avancé bien plus vite que je ne l'avais prévu.
- Je pense que la fin est proche, maintenant, déclarai-je d'un ton grave. Nous sommes encerclés, il va falloir être très prudents...

Durant quelques secondes, mon regard détailla la belle vampire à la recherche de signes de faiblesses. Il me fallait m'assurer qu'elle pourrait bouger assez vite le moment venu. Nous n'aurions qu'une chance de fuir cet enfer. Je ne parvins pas à discerner de fatigue ou de faiblesse chez la belle, mais mon inquiétude me poussa à rester plus prudent que je ne l'aurais été d'ordinaire.
- Nous allons rester ici encore un peu le temps que tu récupères. Ensuite, il faudra s'en aller d'ici, c'est trop risqué...

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Dim 13 Mai - 11:38

==> Caïna

Une autre sphère, celle de Eaque, le juge du Garuda. Où se trouvait ce vaillant combattant ?

Certainement pas au logis. Le froid encore et les gardes qu'elle repoussait de sa seule force. Une aura divine et si envoûtante que les morts s'apaisaient à son seul contact. Depuis sa rencontre avec la somptueuse Coré, la douce d'Amour laissait la puissance de Brisingamen s'étendre sur ces lieux. Une telle aura était inimitable et elle tenait à ce que Callan la ressente et la reconnaisse. La pousser à réagir, elle devait la pousser pour la sauver.

Trop d'obstacles et d'entraves autour de la pauvre Callan.

Brunissen, j'ai la chance de te sentir vibrer en mon âme. Nul conflit entre nous. Je suis toi et tu es moi, nous avons accompli l'union parfaite de l'âme mortelle et divine. Même Athéna a du s'y reprendre à plusieurs fois...

Eris et les autres, tant de malveillance autour de toi, vaillante Athéna.


Athéna, lui expliquer ? La lettre de Hermès suffirait. Le messager des dieux avait agi au mieux pour son père. Comment Perséphone pouvait-elle croire que la déesse de l'Amour ne cherchait la gloire alors qu'elle ne voulait que le paix pour Asgard et la terre. Ce genre de paroles montrait à quel point la déesse des Enfers était orgueilleuse pour voir ce défaut chez les autres. Enfin, cela ne serait qu'une blessure de plus. Freyja les collectionnait maintenant. Parler de lâcheté alors que Perséphone ne s'attaquait qu'à plus faibles qu'elle. Si elle tenait tant à affronter ou retenir Freyja, pourquoi cette lâche ne l'avait-elle pas défiée ? Directement à son arrivée ? Freyja l'avait défiée sur les pentes de l'Etna, elle n'avait rien à prouver. Seule contre trois.

Cesse donc de voir tes propres défauts dans les autres, divine Coré, tu ne sais rien de moi, jamais tu ne sauras par quoi, j'ai du passer pour revenir. Eris m'a tuée...

Mais je ne veux pas que cela se sache, mes larmes, mes souffrances, mon agonie ne sont qu'à moi...


Enfin, bref, le temps coulait trop vite et elle ne pouvait n'avait pas le droit de le perdre, était-ce si difficile à comprendre.

Elle avançait toujours escortée des deux fauves en attendant que les autres Ases ou les chevaliers de l'espoir ne la rejoignent. Aukoti venait de se joindre à Sköll et Leene devrait sans doute affronter ce spectre à moins qu'un autre guerrier n'arrive entretemps.

" Guerriers d'Asgard, ne perdez jamais espoir.

Si votre vie ou votre flamme vacille, prononcez mon nom...

Ou que vous soyez, je vous entendrai...

Dans sa sagesse Odin a veillé que je sois toujours là auprès de vous...

Vous êtes les combattants... et moi, le bouclier. "


Un message de réconfort. Freyja n'oublierai jamais les siens. Ceux qu'elle avait juré de défendre.

" Nous luttons mais veillons aussi les uns sur les autres. N'oubliez pas. Nous veillons les uns sur les autres et nous complétons. "

Puis, sa voix se tut tandis qu'une nouvelle forme apparaissait. Un immense bâtisse sur le sol magnifiquement blanc. Alerté par les présence spectrales, les fauves se mirent en garde, Tendresse se plaçant devant la jeune Angel. Elle seule semblait avoir suivi pour l'instant mais Freyja avait toute confiance en ses guerriers.

L'Anténora... Blessée par les traces et les coups de griffes d'un loup.

Samiel d'Epsilon. Ainsi, tu a marqué les lieux de ta victoire.


Un autre combat mené par les Ases. Le cosmos de Samiel brillait au-delà de cette sphère. Freyja reconnaissait sans la moindre hésitation le plus ancien de ses compagnons. Elle était loin d'être seule tout comme Perséphone qui risquait de se retrouver prise dans un combat contre deux de ses guerriers.

Callan, ancienne prêtresse d'Asgard face à deux de ses anciens compagnons.

Les choses en étaient donc arrivées là...

Une larme d'or glissait sur la joue de Vanadis Freyja. Elle n'avait pas eu le choix, elle avait du avancer même si la fureur de Perséphone à son égard ne ferait que redoubler. Elle l'avait senti. La féline en elle avait senti le danger comme face à Amphitrite. Cette intuition qui n'apparternait qu'à elle. Avec une grande part d'intuition féminine sans le moindre doute...

Le Foudre...

Tu cherches le Foudre, Perséphone tout comme Athéna...

Dangereux, il aurait été si dangereux entre les mains d'Eris et Arès. Ils se sont joués de toi comme d'Athéna


Dès qu'elle avait entendu la demande de Perséphone, elle avait compris. La fille de Zeus cherchait cette arme mais s'était déjà éveillée à la réalité.

Seul un des quatres protagonistes pouvaient avoir l'arme. Arès n'aurait guère tardé à en user quant à Eris et Triton...

Freyja avait alors pris sa décision. Seul Zeus devait la brandir et non la belle Coré encore trop perturbée. Malheureusement, le Foudre du roi des Nuées brillait malgré tout ces efforts pour le dissimuler. Elle pouvait se jouer les guerriers, de certaines divinités, mais pas des proches de Zeus, ceux qui partageaient son sang...

Elle devait l'avoir ressenti. Si elles était restée assez longtemps près d'elle, elle devait l'avoir ressenti.

Callan... Coré... Vous savez. Je suis certaine que vous savez mais tant que ce confilt règne en toi, Eris, Eris pourra nous tomber dessus quand elle le voudra.

Callan, si tu survis, fais le mieux pour Asgard. Coré, si tu retrouves la raison qu'Eris tente tant d'égarer, reconnais tes fautes et sauve ce qui peut encore l'être...

Vous en avez la force, Athéna, éclaire-les...

Tu es la Sagesse et moi, celle qui dois rejoindre Zeus pour le sauver. Ce que je n'ai pu faire ce jour-là, maintenant, je le peux.


A ces côtés, Amour portait toujours le Trident tandis que la jeune femme chevalier avançait sans se plaindre. Pourquoi prendre la Bronze avec elle. Peut-être parce qu'au fond, Freyja sentait qu'Angel avait encore un rôle à jouer et que comme Samiel l'avait menée jusqu'à ce lieu, cette petite devait être plus forte qu'elle le laissait bien voir.

Puis, enfin, elle franchit le seuil...

L'amour vibre en ce lieu. C'est magnifique de sentir une telle force. Les spectres sont bien capable d'aimer comme leur reine et de ne pas en retirer que souffrance même si leurs sentiments ne sont encore que des bourgeons ne demandant qu'à éclore.

" L'Amour, sens comme tes spectres t'aiment Perséphone. C'est le cadeau que je te fais. Vois au travers des yeux et des sens de la déesse de l'Amour. Ressens ce que tu pourrais perdre ou a perdu par la seule faute de Eris et Arès. Ce sont eux la cause de tes malheurs... Eux.

Tes guerriers tiennent à toi et se battent pour toi. Ils te sont loyaux, sacrifiant tout pour toi. Leur amour les fait se sublimer. "


Freyja avançait lentement, sentant la force de ces deux guerriers qui se tenaient l'un près de l'autre.

Une femme et un homme, un couple en devenir...

Freyja fit simplement signe à Angel de rester en arrière, c'était bien trop risqué pour elle d'avancer face à une Vampire et un Démon.
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Dim 13 Mai - 18:45


=> Caïna



    Qu'il faisait froid dans le Royaume du Sombre Monarque. Comme ce faux ciel était obsédant, paré ainsi des dernières constellations de sa Chevalerie ! Un rappel douloureux que le Titan Chronos continuait de faire son sombre office. Il ne leur restait que si peu de temps ! Ô il ne fallait pas faillir, ses frères et sœurs comptaient sur sa réussite. Artémis, Apollon, Hermès ainsi que Coré elle-même ! L'heure de rétablir l'ordre et l'harmonie sonnait. Mais seulement, ce bruit résonnait comme un son de cloche, un glas. En un écho oppressant, désagréable. Un point obscurcissait son esprit, la troublait au plus profond d'elle-même. Se voir trahir à son tour lui serrait le cœur, faisait battre ses ailes plus vite encore ! Mais non ô Sagesse ! Ne te laisses point gagner par tes sombres pensées ! Gardes pour toi tes doutes, tes peurs, scelle tout cela dans ton âme. Pares-toi de ton éternel masque. Masque ? Étrange coïncidence quand la Chouette immaculée revint vers elle tenant entre ses serres, une pièce d'armure. Athéna n'eut qu'à tendre les mains devant elle pour récupérer l'objet d'une étrange réminiscence.

    Celui-là même qui l'avait représentée en tant que chevalier du Lotus. Stupéfaite que Niké l'ai récupéré à un pareil moment, elle marqua une pause pendant son vol, se plongeant dans une intense contemplation. Du bout des doigts, elle effleura la surface lisse et froide de ce qui fut son masque tout laissant s'échapper de sa bouche, des volutes de vapeurs. Si froid....
    ~Autrefois Lotus, me voici aujourd'hui complète. Qu'importe dissimuler son visage derrière un bout de fer, qu'importe cacher ses émotions, celles qu'après tout, je prône et j'aime chez les hommes. Comme chez les femmes. L'égalité, le regard des autres, aujourd'hui Athéna, hier Mashia du Lotus, quelle différence?~

    Pourquoi tant de tourments ? Le passé l'assaillait, les desseins d’Éris secouaient son esprit avec plus de brusquerie encore. Elle avait volé la vie de la tendre Mokushi, non hurlait la voix de cette dernière ! Oui ! Oui c'était son choix, un choix qu'elle ne regrettait nullement. Arrachée certes à ses amis, à son père, à son ancienne vie, mais les Moires l'avaient voulut ainsi ! Et elle, l'avait voulut aussi !

    ~Il est temps que tout ceci cesse.~
    se dit-elle en posant son masque de fer sur son visage. Un peu de Mashia transparaissait à nouveau. Entamant sa descente, la Déesse ressentit la toute puissance de la divine aura de l'Amour. Tel un soleil, elle réchauffait les lieux de sa seule présence. Sauf qu'une nouvelle ombre passa : Perséphone avait raison, cet autre force n'appartenait pas à la déité Vane. Le Foudre.

    Apparaissant aux yeux de tous, Athéna se concentra d'abord sur la personne qui se tenait en retrait, derrière son alliée : un Saint. D'un signe de la tête, elle le salua tout en l'invitant, d'un geste, de la rejoindre. Puis, faisant face à Freyja, la Déesse masquée battit des ailes dans sa direction pour faire s'envoler chevelure et poussière d'or. Un dialogue entre elles seuls débuta. Silence.

    ~°° Perséphone m'a révélé que tu possédais le Foudre, l'arme de mon père. Pourquoi me l'avoir dissimulé ? Est-ce que je t'inspire encore un quelconque mépris ? N'as-tu point confiance en ta propre alliée, celle qui a bouté hors de tes terres, les forces de tes ennemis ? J'ai à ma charge le Trident de Poséidon, une promesse que je me dois de respecter, je pense que tu peux comprendre cela. Tout comme tu peux comprendre que le Foudre demeure une armes dangereuse pour ceux qui ne savent le manier. Comment feras-tu pour maîtriser sa toute puissance toi qui n'est pas une fille de Zeus ? Qu'avait-tu en tête exactement divine Freyja ? Voulais-tu te sacrifier ? Car je ne peux tolérer cela ! Tu ne dois pas. Et je ne te laisserais pas faire cela, point de dettes entre nous chère Déesse Vane ! Plus de secrets ! Plus de méfiance ! Plus de déception !°°~

    C'était dit ! Maintenant, qu'elle être la réaction de cette dernière ? Ses arguments ? Se confierait-elle finalement à elle ? Ou se détournerait-elle ? Athéna, d'un claquement de doigt, se débarrassa de ses armes et de son armure étincelante. Point d'animosité, plus de combats ! Le sang avait suffisamment coulé. Ce fut en robe immaculée qu'elle s'avança vers Freyja. Dans ses mouvements, celle-ci se froissait en un bruissement de tissu, ainsi que sa chevelure qui pareille à une oriflamme, s'envolait dans ce vent froid. À vous glacer les os. Elle ressentait derrière elle, la présence d'un Démon et d'une Vampire, deux des nombreux spectres gardiens de l'urne de son père. Pour le moment, ils ne faisaient rien, ne disaient rien, c'était beaucoup mieux comme cela.

    Athéna s'arrêta à un mètre de la belle Déesse, retira son masque de façon à ne ce qu'elle n'entraperçoive que son regard pers. Les yeux étaient les miroirs de l'âme, alors, il serait facile pour Freyja de lire son trouble, ce qu'elle voulait bien lui laisser voir. Puis replaçant la pièce froide sur son visage, elle n'ajouta rien, attendant des réponses.

    Méfies toi de tes ennemis mais encore plus de tes amis.

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Dim 13 Mai - 22:35

Les choses étaient étranges enfin, elle devait s'y attendre. Après Perséphone, c'était Athéna qui venait lui demander des comptes. Ses paroles par contre montraient qu'elle n'était pas certaine d'elle ou ne lui faisait pas confiance.

Freyja se sentait un peu peinée par cette façon de la considérer après tout ce qu'elle avait partagé avec Arianna. L'amitié sincère entre les deux déesses avant que Ahirès ne les sépare.

Que faire alors qu'Athéna lui parlait sur un ton qui n'était pas totalement celui de la confiance ? L'Amour sentait bien que la déesse de la Sagesse ne la comprenait pas. Elle non plus.

Qui le peut au fond...

Ce constat, elle ne cessait de le faire. Depuis bien trop longtemps maintenant, les prêtresses se succédaient ainsi que les guerriers voire les traîtres alors qu'elle, elle ne changeait pas. Le Belle Nordique était restée droite et fidèle à elle-même, à ce qu'elle avait promis de protéger et au serment fait à Odin.

Devoir sans cesse répéter certaines choses, certains actes pour prouver sa nature divine et les idéaux qu'elle défendait, finissait par la miner. Freyja en était là en contemplant cette énième Athéna.

Encore une nouvelle incarnation qui la contemplait et lui parlait comme à une enfant.

Les mots étaient maladroits en parlant de bouter les ennemis hors d'Asgard vu qu'Amphitrite les avait dupés. Le Requin et d'autres étaient restés ravageant les terres avant qu'Amphitrite ne défie directement Freyja.

" Mourir... Je suis déjà morte, Athéna... "Lui glissa-t-elle par la pensée.

Les mots étaient rudes mais peut-être que la déesse comprendrait ce que cela signifiait. Les larmes d'or brillèrent un instant avant de glisser sur ses joues.

Elle sortit alors le message que Hermès lui avait remis avant de le lui tendre. Nul ne pouvait douter de son authenticité.

" Ceci doit te parler. C'est le message de ton frère. Celui qu'il ma envoyé avant que je parte vers les Enfers. Lis donc ce que Hermès m'a confié. Et tu comprendras sans doute le tout et les raisons qui m'ont poussée à garder le silence. Hermès craint que Eris n'ait infiltré les Enfers, le Sanctuaire et que sais-je encore...

Au plus le Foudre demeurait cacher au mieux il pouvait se rapprocher. Lis donc ce qu'il dit sur toi...

La seule digne de confiance mais seule à seule... Quand étais-tu seule, Athéna ?

Maintenant, je pense que tu as compris que je dois être aux côtés de Zeus et accomplir ce que je n'ai pu faire ce jour-là. Etre auprès de lui pour le sauver comme il l'a fait pour moi.

Lui et moi...

Même si je dois enfin me retirer que ce soit en combattant comme tout enfant d'Asgard comme la guerrière que j'étais et suis restée... Et non en me cachant. Perséphone n'a pas daigné me défier...

Je ne sais pourquoi mais ce n'est certainement pas par bonté d'âme. Sans doute, une autre preuve de son mépris pour son ancienne patrie.

Maintenant, sache que le Foudre est en sûreté et que je tiens à le remettre à Zeus si tu acceptes de me laisser accomplir mon destin. Asgard a besoin d'être en paix avec Zeus autant qu'avec le Sanctuaire et c'est en lui rendant le Foudre qu'Arès et Eris convoitent tant que j'aurais le plus de chance de me faire entendre de lui.

C'était ça ou il tombait entre leurs mains...

Cela risque de me détruire mais je suis prête à courir le risque. Asgard et la terre ont besoin de cette paix et de ta protection. Perséphone est trop aveuglée par sa haine, j'aurais eu plus de chance avec Thanatos qui n'a rien de personnel contre moi ou même Hadès. "


Puis Freyja se tut, elle aussi. La déesse refusait de paraître faible malgré la douleur qu'elle ressentirait dès que le foudre apparaîtrait mais au fond d'elle-même, elle espérait qu'Athéna comprendrait que c'était encore trop prématuré. Et qu'il valait mieux attendre pour que Zeus puisse la préserver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Lun 14 Mai - 20:59

==> La Caïna

Le visage de Lyria s'était éclairé lorsque la déesse Vane avait accepté de l'emmener avec elle et ses guerriers.

La suite du voyage fut rapide. Elle se sentait portée par le cosmos bienveillant de cette déesse qui ne dégageait qu'Amour et ivresse. Une certaine sensualité enveloppait aussi cette divinité à la chevelure d'or. Lumineuse et très douce tout en gardant un côté sauvage et indomptable. A l'instar de ces énormes félins qui les escortaient, l'un tenant toujours le Trident entre ses mâchoires, la déesse associait magnificence et danger.

Ainsi, le chevalier de la Chevelure de Bérénice avança avant de se retourner. Les guerriers du Grand Nord étaient restés en arrière. Ils allaient donc combattre cette horrible déesse qui semait la mort sur leurs terres et avait assiégé à plusieurs reprises le Sanctuaire.

Puis, se fut l'arrivée à l'Anténora où se trouvaient déjà deux spectres. La Saltimbanque était trop faible pour pouvoir les jauger mais tous deux la dépasser en force sans le moindre doute.

La Tigresse se plaça d'office devant elle en un bouclier vivant.

- Merci, Tendresse. Tu es magnifique...

Angel se laissa baigner par le cosmos de la déesse du Grand Nord avant qu'une autre aura ne se fasse ressentir, une force divine.

Déesse Athéna, enfin. Vous voici ma déesse. J'ai cru ne jamais vous voir.

Des larmes se mirent à couler sur les joues du jeune chevalier que la déesse de la Guerre appela à ses côtés.

- Déesse Athéna, je... Veuillez pardonnez ces larmes mais je ne peux les retenir. J'avais presque perdu l'espoir de vous rencontrer enfin.

Elle s'agenouilla alors devant la divinité qui se masqua sous ses yeux sans qu'elle ne comprenne véritablement le sens de ce geste. Angel ne supportait pas ce masque de femme chevalier. Cela lui rappelait trop sa nature profonde et la cause de ses maheurs. Elle avait préfére jouer sur les apparences que se parer de cet affreux objet.

- Déesse, je suis Angel, chevalier de la Chevelure de Bérénice. Pardonnez mon aspect lamentable mais j'ai du combattre des spectres de la force des juges...

Je vous promets de vous servir déesse Athéna...
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Lun 14 Mai - 21:55




    Autrefois.
    Les échos d'un passé pourtant pas si éloigné que cela, refaisaient surface alors que sur son visage pâle, elle sentait la froideur du masque. Celui qu'elle avait porté, parfois, en tant que chevalier du Lotus. Cet objet, Mashia l'avait détesté, rejeté pour tout ce qu'il symbolisait. Représentait pour elle. Mais, ce n'étaient somme toute, que des pensées subjectives, qui n'appartenaient qu'à elle seule, et que d'autres partageaient mais préféraient taire. Aujourd'hui.

    Oui à présent Athéna, les deux âmes qui cohabitaient sans grandes peines dans ce corps, se murmuraient, conversaient de choses et d'autres. Revoir ce masque avait été pour elles deux, comme une révélation. Les chuchotements de la belle ex-sainte du Lotus parvenaient à la Sagesse qui avait sciemment décidé de porter le masque. Elles n'avaient plus d'identité. Des hommes, des égales ? Comme les autres. Et pourtant.
    Voir au travers la pièce métallique, était comme jouer le rôle d'une autre. Aussi il était difficile de faire la différence entre les deux entités qui se mélangeaient dans cette jeune femme à la chevelure carmine. Quand la Déesse Freyja s'exprima, une ombre de tristesse para ses magnifiques yeux pers. Seulement, au travers de l'objet à l'expression figée dans le marbre, qui pouvait deviner le trouble d'Athéna ?

    ~°°Seule ? Je ne le suis jamais, et cela, je l'ai bien compris lors de l'accomplissement des desseins de la Discorde. Et j'en suis bien heureuse, tout comme tu dois l'être chère Déesse Vane, car tu n'es pas seule non plus.

    Sèches tes pleurs, et pardonnes une fille désespérée de savoir son père ainsi enfermé, ainsi... trahi. Toutes les deux blessées, je ne l'oublierais pas.°°~


    Sur ces pensées, la Sagesse déroula le message que Hermès avait visiblement délivré à Freyja. Elle y reconnaissait bien là son frère. Qui disait que le Maître des Voleurs ne savait pas faire preuve de prudence ? Un mince sourire élargi ses lèvres, mais personne ne pouvait le deviner.

    ~°° Je ne puis te laisser commettre un tel acte ! Penses à tes guerriers, qu’adviendrait-il d'eux si ils perdaient leur unique Déesse ? Je ne me le pardonnerais pas ! Je te sais guerrière, je te sais Mère aimante, Amour, mais je t'en prie, pas un tel geste, pas cela.°°~

    Puis plus haut, laissant sa voix éclater, vibrante, pleine d'émotions : «Je ferais venir Zeus à toi ! Je t'en fais la promesse. S'il te plaît, pas de sacrifice !»

    Puis son attention se porta sur celle qui se présenta sous le titre de Chevalier de la Chevelure de Bérénice. Elle pleurait. Émue, la Déesse s'approcha davantage d'elle pour lui tendre les deux mains : l'invitant à se redresser. «Chevalier, Angel, pas tant de cérémonie courageux Saint. -Le cosmos réconfortant de la Déesse alla frôler la peau du jeune homme. Jeune homme ? Un autre sourire. D'un geste doux, elle alla effacer ces larmes qui continuaient de s'écouler sur ses joues- L'espoir est toujours autour de nous, parfois dissimulé au plus profond des ténèbres, mais saches, cher Angel, qu'il est toujours là, à tes côtés et revêt bien des formes.

    De la noirceur, existera toujours, la lumière, même la plus infime. Il suffit d'une étincelle...»

    Tant de fragilité. Ils étaient tous exténués.
    Démunis.
    Avec calme, Athéna tourna sa paume vers les félins qui escortaient son alliée. Celui qui tenait le Trident de l'ébranleur de Terre darda ses yeux fendus vers elle avant de s'avancer avec toute la grâce dont un tel animal était paré. Somptueuse bête au pelage si doux sous ses doigts. Une caresse, une seule suffit pour qu'il comprenne sa requête. Il lui remit l'arme de son Oncle, poussa un petit rugissement et reparti vers Freyja.

    Un ultime regard à cette dernière, un signe de la tête. Toutes deux entendues, les deux Déesses allaient se séparer. Faisant volte face, la déité guerrière demanda silencieusement à Niké d'aller se percher sur l'épaule de Freyja. «Elle saura te protéger, ou être la messagère en cas de besoin. Un lien indéfectible entre toi et moi. Angel ? Je souhaiterais que tu m'accompagnes, il est temps de libérer Zeus mon père ! Et puis, c'est à mon tour de tenir mon rôle de Bouclier.»

    La jeune femme se détourna pour commencer à s'enfoncer dans les méandres noir du Pandémonium, sa robe se froissant à mesure qu'elle marchait, s'éloignait des sombres présences du Vampire et du Démon. Elle ne craignait rien pour la Déesse Vane, elle savait que tout comme elle, elle n'était pas que Sagesse ou Amour. Mais un Guerrière avant toute chose.

    Toutes les deux des Mères protectrices !

    => Guiddeca
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Mar 15 Mai - 21:02

Les paroles d'Athéna avait eu pour but de réconforter Freyja mais en même temps, la déesse était envahie par le doute. Non pas encore la déesse de la Sagesse mais celle de la Discorde. Eris...

Elle se méfiait d'elle comme de la peste. C'était à peine si elle pouvait l'entendre ricaner auprès d'elle. Cette fille de Nyx n'était jamais à une malveillance près et la belle nordique pouvait encore ressentir le poison qu'elle avait instillé en elle.

Pourvu qu'elle ne te fasse pas de mal, déesse de la Sagesse...

La douce d'Amour se contenta d'un signe de tête tandis qu'Athéna reprenait le Trident traître d'Amphitrite.

" Courage déesse. La route est encore très longue. "

Athéna emmenait aussi Angel avec elle. Le jeune saint allait arriver bien plus loin qu'il ne l'aurait cru.

Un geste vers les deux femmes avant qu'elle ne disparaisse et que Nike ne la rejoigne.

" Tous mes voeux t'accompagnent, Athéna. "

Rester inactive n'était pas dans les habitudes de la déesse de l'Amour qui se déplaça doucement vers la sortie avant que son regard ne tombe sur l'un des deux spectres.

Il se déplaça lentement de sorte à se mettre entre elle et la jeune femme rousse.

Hum, tu l'aimes à ce point...

Valfreyja se déplaça à son tour. Son regard de jade plongeant dans celui du spectre. Une lueur de meurtre. Il voulait la réduire à néant.

Pour ta déesse et ta promise, tu serais prêt à te dresser contre moi...

==> [Freyja & Inferno] Tragique méprise


Dernière édition par Freyja le Mer 16 Mai - 23:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Mar 15 Mai - 21:43



Nous ne restâmes pas seuls longtemps. En quelques secondes, de puissants cosmos nous rejoignirent, dont au moins un était divin. La chose se confirma lorsque je vis que les deux autres chevaliers portaient un masque. Je n'avais jamais croisé Athéna, mais je savais que ses chevalières portaient toutes un masque. Il ne pouvait donc y avoir de doute : la seule des deux femmes à ne pas porter de masque ne pouvait être qu'Athéna.

Une lueur de meurtre passa dans mes yeux, et la rage se mit à battre à mes tempes lorsque mon regard se posa sur elle. Athéna : la déesse de la guerre et de la Sagesse, et accessoirement la nature de tous mes problèmes. Ainsi, Perséphone disait vrai. Elle m'avait promis que je pourrais obtenir vengeance. Mais jamais je n'aurais cru que cela se passerait ainsi. Guidé par la rage et la soif de vengeance qui me poussaient depuis des années à dépasser mes limites, mon cosmos se déploya presque instantanément lorsque je me retrouvai en face d'elle.
- Lydia, quittes les lieux. Je ne veux pas que tu restes ici...

Je savais que la belle vampire allait certainement tenter de s'opposer à ma décision, tenter de rester. Aussi tournai-je les yeux vers elle : ceux ci étaient devenus rouges comme le sang, et une lueur de prédateur les animait. Je pense que cette vision suffit à la jeune femme qui s'éloigna rapidement des lieux. Me tournant à nouveau vers la déesse, je m'adressai finalement à elle :
- Alors, voilà donc la déesse Athéna qui a détruit ma vie... Faire tuer les familles sans défense est facile. Assassiner les personnes aussi douces que des agneaux est très simple ! Il est facile de tuer les agneaux ! Voyons si tu es aussi douée contre les loups !

Lentement, mon corps poursuivait sa transformation et mes cheveux devenaient lentement blancs. Poussé par la haine, sourd à mes propres sens qui me soufflaient de faire attention, je fis voler en éclats toute forme de prudence. Je voulais l'affronter, ici, et maintenant. Si seulement j'avais su que ce n'était pas elle...

Plus sauvage et dangereuse qu'elle ne l'avait jamais été, mon énergie cosmique se déploya en faisant trembler les lieux, emprunte d'un désir de meurtre qu'il allait chercher tout droit au fond de mon âme. Tous les sentiments de souffrance et de haine qui s'étaient accumulés jusqu'à ce jour et que je dissimulais au fond de moi ressurgirent subitement, décuplant ma puissance comme jamais je n'aurais cru une telle chose possible.
- Il est temps d'en finir, Athéna ! hurlai-je d'une voix déformée par la douleur et la haine. Ca a commencé avec nous, ça finira avec nous !

Toute ma vie, tout mon entraînement, ma façon de vivre, de survivre, n'avait été destinée qu'à arriver à ce moment précis : celui où je serais face à elle et où je pourrais l'éliminer. Mon âme hurlait toute la douleur qu'elle avait ressentie durant toutes ces années : pour la première fois depuis neuf ans, mes sentiments étaient mis à nu. Une larme furtive coula le long de ma joue alors même que je rassemblais mes forces.
- AHHHHHHH ! hurlai-je tandis que mes pouvoirs continuaient à affluer dans mes muscles, se nourrissant de ma haine.

Les cailloux furent balayés par la puissance déployée et les rochers se fissuraient un peu partout, tant la cosmo énergie était sauvage, agressive, et hors de contrôle. Tendant le doigt droit vers la déesse des Saints, je repris finalement :
- Aujourd'hui, je vais te rendre la monnaie de ta pièce !

Sur ces mots, je bondis sur la déesse en chargeant mon poing droit d'une puissance cosmique que je n'avais jamais atteinte auparavant. Fendant l'air à une vitesse proprement démoniaque, j'achevai finalement dans une voix déformée par la haine :
- Tu vas goûter aux tourments du Démon !
Le poing chargé en énergie s'enflamma, et sa couleur mauve se dirigea droit vers le visage de l'ennemi.

Arrow Tragique Méprise
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Mar 15 Mai - 23:08

Anténora... Théatre d'un bien étonnant spectacle.

En prélude, deux êtres se tenaient enlacés, 'l'Ange' et le Démon. Il la tenait dans ses bras avec tant de douceur et de force...

Elle s'en rendait compte maintenant. Et cette façon de la protéger lui rappelait le chevalier de la Couronne Boréale. Ces deux hommes se ressemblaient au fond, la voyant comme une femme pouvant être fragile et non l'envoûtante Vampire à la chevelure de Feu.

Pourquoi l'image de Kappa revenait-elle la hanter ? Maintenant ? Etait-ce cette façon qu'il avait de l'enlacer qui avait fait ressurgir ce souvenir ? Ou encore ce qu'elle avait vu dans le sang de Serafim. La jalousie de cet homme envers le Verseau. S'il l'avait écoutée, il aurait eu une certaine surprise mais il avait refusé cette offre et Lydia tenait ses promesses quelles qu'elle soient. L'amour avait aussi eu son rôle à jouer dans cette affaire..

L'amour... L'amitié... Quels étaient les liens unissant les deux jeunes gardiens de l'Hiver et de l'Eté ?

Le merveilleux regard de rubis plongea dans celui d'Inferno qui trahissait sa surprise tandis que Lucky séchait ses larmes, émue au point d'en oublier de pousser le démon à user de son charme naturel sur la belle chasseresse.

Mais était-ce réellement nécessaire ? Lydia se sentait bien près de lui. L'exquise Etoile des Ténèbres sentait son coeur renaître sans oser vraiment le reconnaître sous le chant des chauve-souris.

Une lumière douce et légèrement colorée. La lune recommençait à luire pour elle mais aussi pour lui. Encore discrète pour l'instant tandis que le spectre lui parlait avec une douceur certaine avant de la déposer délicatement sur le sol.

- Jason... Je suis heureuse de te revoir... Ne t'en veux pas. Il était trop fort même pour toi. Et ma reine... Garde confiance en elle comme elle a confiance en nous. Le loup a déchiré mon corps mais ma reine, elle a ravivé la flamme qui risquait de se consumer et ma nature a fait le reste...

Vampire, je suis avec une coeur et une face humaine...


Elle le laissa la contempler. Une certaine rougeur parut sur son magnifique visage. Pourquoi se sentait-elle touchée à ce point alors qu'elle était une redoutable guerrière que certains de ses frères avaient surprise parée de sa seule chevelure.

Raimï l'avait contemplée dans sa nudité et elle n'avait pas rougi comme cela. Non, elle l'avait juste écrasé avant de l'envoyer valser.

Mais, là, c'était différent.

Malheureusement, la guerre ne tarda pas à se rappeler à eux. La vie coulait et de nouveau pouvait leur être arrachée aussi la belle posa de nouvau ses lèvres sur celle du Démon avant qu'une puissante énergie ne se fasse ressentir.

Une déesse ? Quelle chaleur... Douceur de l'Eté, passion et félinité.

Lydia qui n'avait jamais ressenti pareil cosmos même lors de son périple au Sanctuaire s'interrogeait sur la nature de cette divinité avant qu'elle ne remarque la présence d'un chevalier de l'espoir.

Elle échangea un regard avec Inferno avant qu'une autre énergie tout aussi puissante ne se fasse ressentir. Tout ce que la Vampire put voir était deux femmes semblant juste se contempler. L'une masquée, l'autre irradiant de beauté et de douceur. La troisième quant à elle se tenait en retrait. Elle pouvait tromper les humains mais pas les petites Vampires dont Lydia connaissait le langage.

Puis, ce fut la remise d'un objet. Toute divinité pouvait confier une de ses armes à une fidèle mais quelque chose clochait. Lydia était perplexe. Ces deux divinités étaient pures d'une certaine façon mais l'une d'elle semblait plus inaccessible que l'autre.

- Athéna...

Le nom lui échappa avant que deux des trois femmes ne quittent les lieux. La chasseresse aurait aimé retenir la troisième aux côtés d'Inferno mais quelque chose en lui l'en empêcha.

Elle s'était simplement tournée vers le gardien de l'Hiver avant de se figer, stupéfaite.

Ces yeux rouges et cette autorité soudaine.

Pourquoi lui avait-elle obéi ? Ils étaient pareils, égaux et elle s'était soumise à sa volonté.

Pourquoi lui avait-elle obéi ainsi avant de le voir se jeter sur une divinité en qui elle avait quelques difficultés à reconnaître la déesse de la Sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Mer 16 Mai - 17:51

Arrow [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les lieux s’électrisèrent soudain, l’intérieur de la Caïna se voyant parcourue de multiples éclairs déchirant les airs, apparaissant et disparaissant dans un maelstrom de lumière. Une nouvelle présence apparut dans le cosmos, un torrent de férocité teintée d’agressivité. Le cosmos du nouvel arrivant était des plus percutants… Et de toute évidence, il ne faisait rien pour se dissimuler. Son aura était telle qu’il était évidence que le Saint prenait plaisir à afficher sa présence au plus profond des Enfers, symbole évident de la défaite des Spectres.

Sa silhouette apparut dans l’entrebâillement des lourdes portes de la demeure maudite : un Chevalier au cosmos ardent, portant un armure aux courbes viriles et délicates, agrémentée d’une longue cape noire créant une nuance saisissante avec la clarté de son Armure d’Or. Entrant dans la demeure, son regard passa de l’un à l’autre des belligérants, s’arrêtant plus longtemps sur le Spectre osant combattre seul une Déesse. Son regard s’assombrit, prenant une teinte déçue. De toute évidence, il était à la recherche d’une personne, et celle-ci n’était pas présente.

Se ressaisissant, le Saint se dirigea d’un pas félin vers le Spectre seul, semblant protéger la demeure, tout en notant que la Déesse combattant à quelques mètres de là devait certainement être Freyja, la Déesse Nordique à la tête du Royaume d'Odin.

Arrivé à la hauteur du Spectre, il profita pour l'observer. C'était une superbe jeune femme, dont la chevelure rousse était d'une beauté incomparable. Il la reconnu. Il avait plus d’une fois entendu parler d’elle au Domaine Sacré. On la disait digne des plus puissants Chevaliers d’Or.

« Tu es Lydia, Spectre du Vampire, n’est-ce pas ?... Intéressant. Ta réputation te précède. On te dit la championne de Perséphone. Si Thanatos était la tête de l’armée des Spectres, tu en es sûrement le cœur. »

Le cosmos du Saint s’éveilla, encore plus féroce qu’auparavant. Son corps s’auréola d’une lumière aveuglante, repoussant l’obscurité du lieu maudit des Dieux, alors que la Foudre crépitait dans ses poings.

« J’ai tué ton Maître… Avec ta mort, notre victoire sera assurée. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Mer 16 Mai - 22:47

Arrow 1ère Sphère

Bien que ralenti par ses nombreuses blessures, Dokho avait fini par le rejoindre à la Première Sphère des Enfers. Il était clair que le déplacement de son ami aurait été facilité s'il avait accepté son aide mais bon, il ne pouvait l'y forcer. Et il n'avait pas non plus le droit de gaspiller son temps à l'attendre ou le surveiller malheureusement. Il devait rejoindre Athéna au plus vite. Shion s'était néanmoins stoppé quelques instants lorsque son ami lui avait parlé des constellations disparues et du temps qui filait. Pour seule réponse, le Bélier s'était contenté de soupirer:

Qu'il nous reste une heure ou trois ne change pas grand chose. Nous devons aider Athéna à trouver le fin mot de cette histoire au plus vite. Continuons sans nous soucier de ces constellations.

Mais alors que Shion s'était apprêté à poursuivre sa route pour rattraper Athéna, il avait ressenti un Cosmos légèrement familier en approche. Difficile de mettre un nom sur celui-ci mais il était persuadé qu'il l'avait déjà ressenti par le passé. Désireux d'assouvir cette curiosité, le Bélier attendit quelques secondes que la présence se manifeste. Lorsque celle-ci les rejoignit finalement, il eut tout le loisir de contempler une Combattante d'Asgard à la beauté peu commune. Comme quoi, l'attente avait été récompensée. Mais ce ne fut qu'au moment où l'Ase prit la parole que Shion put enfin associer Cosmos et voix à un nom. Ecoutant ses salutations tout en l'observant de ses yeux lilas, le Bélier répondit finalement.

Ceridwen du Dragon Blanc. Quel plaisir de vous revoir. Ou de vous voir devrais-je dire. Car, lors de votre passage à mon Temple, mes yeux ne m'offraient malheureusement pas le loisir de contempler mes visiteurs. Vous avez raison, nous nous croisons toujours en temps de guerre mais au moins, nous varions les endroits.

Sur un ton amusé, Shion avait finalement acquiescé aux propos de Ceridwen avant de poursuivre sa route vers la Sphère suivante. Il ne refusait pas de la compagnie dans cette mission mais il devait continuer à avancer. Tant qu'il n'aurait pas rejoint Athéna. Et rapidement, Shion était parvenu à l'entrée de la Sphère suivante, là où un spectacle plutôt surprenant, inattendu s'offrait à lui. Déjà présents en ces lieux se trouvaient deux Spectres, un Chevalier d'Or et une Déesse. Si l'identité des deux premiers lui était inconnue, il n'avait aucun mal à reconnaitre le Cosmos agité du Lion. Quant à la Déesse, au vu des derniers propos d'Athéna avant qu'elle ne reprenne sa route, il devait s'agir de Freyja, la Déesse d'Asgard.

S'avançant lentement dans les lieux, Shion s'adressa tout d'abord, par télépathie, au Chevalier du Lion, visiblement en pleine discussion avec une Spectre.

Hé bien, content de te voir en ces lieux et dans cet état! J'en conclus que votre combat contre le Dieu de la Mort s'est bien terminé. Beau travail! Athéna est un peu plus loin, partie percer les secrets de cette Guerre Sainte. Tout ne semble pas bien clair. Je pars la rejoindre de ce pas. La savoir seule ne m'inspire guère.

Le Bélier se stoppa ensuite un instant pour jeter un oeil vers la Déesse. Elle-même aux prises avec le second Spectre, Shion jugea bon de ne pas intervenir et de profiter de leurs occupations pour rejoindre plus rapidement Athéna. Après tout, quelles chances pouvaient bien avoir un Spectre seul face à une Déesse? Sans perdre plus de temps dans des réflexions inutiles, Shion poursuivit son chemin en direction des Sphères suivantes.

Arrow Giudecca


Dernière édition par Shion le Mer 23 Mai - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Jeu 17 Mai - 0:34

Premier acte...

La belle gardienne suivait le combat. Cette façon d'être, ce cosmos...

Cette chaleur est si agréable et bienveillante tout en gardant ce côté fort et dangeraux mais cela est trop dfférent de ce que j'ai ressenti sur la route des douze temples. Non, quelque chose ne va pas.

Jason...


Geste de la Chasseresse des Enfers pour le rejoindre. Il songeait à Athéna, cette femme s'était montrée à visage découvert contrairement à l'autre mais toutes deux étaient bien des déesses. Lydia sentait le doute l'envahir. Cette déesse qu'elle avait laissé passer.

Soudain ses magnifiques yeux de rubis s'ouvrirent tout grand comme si elle réalisait enfin.

Seigneur Rochel, vous vous êtes mis en avant pour sauver notre reine vénérée. Se pourrait-il ? Mais elle ne put pousser plus loin ses pensées.

Vol de nuit, vol de chauves-souris. Danses dérivant sur les courants caressées par l'astre lunaire. Mais quelle lune brillait pour l'Etoile des Ténèbres rayonnant avec l'ardeur de l'Eté

- Hum... L'heure des fauves en maraude vient donc de passer, voici celle des prédateurs.

Une caresse sur sa joie d'albâtre nacrée avant qu'elle sente la présence de Lucky tenant de nouveau une lame affûtée.

- Encore un ? Comme le Loup...
- Hum, cette fois, c'est un félin.
- Lydia ?
- Lucky... Pourquoi cet air triste ?
- Tu viens à peine de revenir.
Sanglotait la Fée avant que ne sourit la Vampire.
- Lucky, ma tendre Lucky. Jason, lutte seul contre une déesse et que serais-je si je n'osais aller à la rencontre d'un chevalier.
- Lydia.
- Garde-le précieusement. Ce nom. Personne d'autre que nous ne doit le connaître tout comme personne ne dois savoir à quel point mon coeur s'emballe...
- Lydia... Promis et toi, vis, pour tes maîtres, tes frères mais aussi pour lui.


Elle repoussa doucement la Fée.

- Cette fois, je m'en sortirais, je te le promets. Je suis une survivante non-vivante...

Un clin d'oeil avant que de la Tolomea toute proche ne viennent une nouvelle armada de féroces vampires. Toutes surgissant de sous l'écorce blanche. Puis, enfin, il apparut dans un halo d'or, la prestance des Lions et leurs assurances.

Nul doute dans son regard avant qu'il ne s'adresse à elle. Ses paroles l'attristèrent avant qu'elle ne porte la main à son coeur...

Maître Rochel, voici le misérable qui a osé vous souiller de son contact indigne de vous.

- Mon seigneur est vivant, chevalier, jamais, je croirai à sa mort. Le seigneur Rochel est vivant !!!

Elle laissa la lumière approcher avant de se reculer avec grâce. Qu'il parade, après tout, les Lions aiment plastronner. Puis, enfin, elle lui répondit.

- Mon coeur... Tu parles de ce que tu ignores. Le coeur d'un Vampire est si rare que bien peu sont capables de le déchiffrer.

Coeur vaillant, chevalier. Nous les spectres ne somme pas des lâches nous mettant à deux contre un seul ennemi. Je relève ton défi, pour ma reine et mon seigneur Rochel...

Je mettrai toute ma loyauté dans ce combat même si tu es le plus puissant des golds, je ferai tout pour laver l'injure que tu as faite à mon maître...


" Jason !!! Je resterai avec toi... Notre destin est de combattre mais aussi de rester ensemble, viendra le jour où nous serons plus forts que ces sacrilèges... "

Puis, ce fut vers l'entrée que son regard se porta, un autre saint à l'habit d'or venait de passer mais cette fois, elle ne pourrait plus rien faire.

Citation :
défi accepté


==> Les Ailes de la Nuit contre les Crocs de la Foudre [Lydia Vs Corell]


Dernière édition par Lydia le Dim 20 Mai - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Saikhan


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 518
Armure : Armure de Sleipnir

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Jeu 17 Mai - 11:38

Arrow ~ La Caïna

Cette vérité qu’ils désiraient tant voir de leurs propres yeux semblait perdue dans un brouillard écarlate.

Le temps s’accélérait, leur faisant défaut, les pressant d’autant plus en avant. Athéna se trouvait plus loin, et la Balance s’en inquiétait. Lui demeurait si optimiste d’habitude, avait un peu perdu de cet éclat qui accompagnait ses pas. Trop de chose c’était déroulé en si peu de temps semblait il, et il ne parlait pas seulement des combats qui avaient marqués son corps. Malgré lui, son regard ne pouvait s’empêcher de dériver vers les étoiles des poissons, dernières à illuminer les cieux même si il partageait pourtant le discours de Shion. S’y préoccuper ne changerait rien au fait, ni a la mission dont ils étaient les garants. Là bas, au fin fond des enfers, leur Déesse les attendait. Mais cela n’empêchait un bien mauvais pressentiment d’envahir son cœur.

« Tu as raison Shion… »


Un simple murmure qui ne parvenait pas à effacer toute trace de doute. Le gardien de la 7 éme maison laissait une bien triste image de lui-même. Mais ça irait. Plus tard, dans quelques instants même, avec l’arrivée de celle dont il avait sentie plus tôt le cosmos glacé. Des paroles qui vinrent troubler le calme tout relatif des lieux. La jeune femme à la chevelure de flamme parée de son armure opaline s’avança vers eux, rayonnante d’une certaine sérénité qui contrastait avec les enfers, elle apportait dans son sillage, un sourire amical qui lui était agréable. Même si tout comme lui, l’inquiétude émergeait face au temps qui défilait avec démence.

« Ceridwen… »
Un léger sourire couvrit ses lèvres. « Je suis heureux de te revoir également, même si cela aurait été plus agréable en d’autre circonstance. »

Mais il fallait bien se contenter de tout, hélas, le temps se faisait facétieux et les Dieux dont ils étaient les gardiens réclamaient toutes leurs attentions. Comme le monde semblait petit à cet instant, lui qui était pourtant si vaste ! Un regard à la demoiselle d’argent et de feu avant d’acquiescer dans le vide à sa demande. Qui était il pour refuser sa compagnie ? Et puis il était toujours plus agréable de cheminer à plusieurs, surtout à l’heure où les étoiles du temps se transformaient en comètes filant dans l’oubli. Qui savait ce qui les attendait dans les prochaines prisons ?
Et ce pressentiment qui ne cessait de le tourmenter. Son regard tomba sur la fleur de lotus à son bras, ne faisant que redoubler cette crainte.

« Dépêchons nous Ceridwen. »
Puis plus pour lui-même que pour elle, il ajouta dans un souffle : « J’ai un mauvais pressentiment… »

Il suivit son ami, essayant de ne pas trop se laisser distancer par celui lui. Le lotus comme guide et soutien, son esprit se focalisait sur celui-ci, avançant, tant et plus, ignorant blessure et douleur. Qu’importait la fatigue lorsque celle qu’il gardait, si précieuse, était sans gardien ?

A la prison suivante, de drôle de duo s’étaient formé. Ainsi la Déesse d’Asgard que protégeait la guerrière de Scatha se retrouvait au prise avec le spectre qui les avait nargué plus tôt et qui semblait s’apparenter à une éternité à présent. Alors que d’un autre coté, le fringuant chevalier d’or du Lion se trouvait devant une spectre à la doucereuse allure qu’il venait semble t’il de défier.
Etonné et rassuré tout à la fois par la fougue du lion d’or et sa présence en ces lieux, un sourire étira ses lèvres malgré la situation. Il était égal à lui-même, et en cela, le monde semblait tourner correctement. Les paroles de la sainte au loup semblaient loin de cette image qu’il connaissait et qu’il voyait à cet instant, si loin…Il préférait le voir ainsi plutôt que l’imaginer dans ce faux rôle de traitre.

Mais là n’était pas la question, il n’était pas l’heure. Mais contrairement à Shion, il préféra s’abstenir de lui dire quoi que ce soit, et le salua d’un simple signe de tête. Ils devaient continuer plus avant…

Pour Athéna.

~ Le Giudecca Arrow


Dernière édition par Dohko le Ven 25 Mai - 9:02, édité 1 fois (Raison : Déplacement)
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Jeu 17 Mai - 14:01

Enfin, elle la contemplait. La Souris du Sanctuaire se tenait agenouillée devant sa déesse, celle qu'elle avait jurée de protéger. Son cosmos irradait de puissance et de bonté. Lyria avait fermé les yeux pour mieux s'en imprégner. Et les larmes ruisselaient toujours sur son visage, détruisant son masque invisible...

Tant de choses s'étaient passées depuis son arrivée au Sanctuaire et son départ en compagnie de Liana. Où était-elle, la Louve ? Se portait-elle bien ?

Les loups, ils l'avaient meurtrie ou protégée. Les loups des Enfers et du Sanctuaire puis enfin celui d'Asgard l'avaient ainsi croisée, le dernier l'ayant même portée jusqu'à la Caïna avant qu'elle ne soit escortée par des fauves et une déesse du Grand Nord jusqu'à l'Anténora.

Puis, enfin, elle se retrouvait devant Athéna et le voile que Minos avait placé devant ses yeux acheva de voler en éclat. La seule présence de la déesse de la Sagesse avait suffi à balayer les derniers doutes ternissant l'éclat de la reine Bérénice.

Un geste d'Athéna royale devant elle et la Saltimbanque hésita. Elle n'osait pas prendre les deux mains de cette magnifique jeune femme.

Avait-elle seulement le droit de la toucher ?

Le jeune chevalier rougit soudain. Son hésitation et son trouble naissant durent toucher sa déesse qui l'enveloppa de son cosmos afin de sécher ses larmes.

Angel releva alors la tête, parlant d'une voix qu'elle avait affirmée mais une voix bien féminine.

- Merci, déesse Athéna, je n'ai pu m'épanouir comme je l'aurais tant souhaité. Mon maître, le seigneur de la Lyre, est mort avant pour défendre nos idéaux. Mais plus tard...

Plus tard, je serai digne de vous.


Un sourire quand elle entendit le mot espoir.

- Je m'étais égarée avant que mes frères et les Ases, nos alliés, puis leur propre déesse ne me soutienne jusqu'à ce qu'enfin, je puisse vous rencontrer, ma déesse.

Elle sourit à sa demande.

- Oui, je vais avec vous où que vous mènent vos pas...

Et se tournant vers la déesse du grand Nord.

- Bon chance, déesse Freyja et merci, à vous et aux Ases, Ysselda et le loup...

==> Guidecca avec Athéna

[HRP : je n'ai pas tenu compte de la présence de Shion, Corell et Dohko puisque Athéna m'a emmenée avec elle avant leur arrivée et les deux combats.

Désolée pour le retard]
Revenir en haut Aller en bas
Ceridwen


Indépendant
avatar

Messages : 428

Feuille de Personnage :
HP:
112/150  (112/150)
CS:
114/170  (114/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Jeu 17 Mai - 15:44

~> La Caïna



Il n'y avait pas de temps à perdre. Celui-ci semblait se précipiter. Tout allait si vite, bien trop vite au goût de l'asgardienne dont le visage laissait à présent transparaître toute son inquiétude. Chaque parcelle de son être frémissait, et en cet instant, elle fut ravie de ne pas être seule et que les chevaliers d'Athéna aient tous deux acceptés de faire route avec elle.

Revoir Dohko qu'elle n'avait pas vu depuis un bon moment la ravissait sincèrement. Après tout, tous deux avaient vécu une aventure commune, qui les avaient fait passé du statut d'inconnus à celui d'amis. Et visiblement, au vu du sourire qui fendit le visage épuisé du Saint, le plaisir était partagé. Par contre, quelle ne fut pas sa surprise aux paroles du Bélier. Il y avait dans son ton une pointe d'amusement, tandis que le regard de feu de la jeune femme croisait celui lilas de l'homme. Et alors elle comprit. La cécité du guerrier avait disparu. Par quel miracle? Elle l'ignorait. Mais une chose était certaine, elle était ravie pour lui.

"- Hé bien, je dois avouer que c'est là une surprise. Mais une agréable surprise Shion du Bélier. Je suis bien heureuse pour vous, même s'il est dommage que pour l'heure, vous ne puissiez admirer que la noirceur des Enfers."

Elle avait dit cela pendant leur avancée, restant aux côtés du Saint de la Balance pour le soutenir si le besoin s'en faisait ressentir. Elle savait qu'il ne voulait pas faillir, qu'il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour protéger sa déesse, car telle était leur destinée à tous. Aussi, ne pouvait-elle que le comprendre parfaitement, et lorsqu'il demanda d'accélérer encore l'allure, elle ne put qu'acquiescer à la requête.

Enfin ils parvinrent à l'Antenora. Là se tenait un autre chevalier d'or, prêt à en découdre avec une Spectre au visage opalin. Tous deux lui étaient inconnus. Son faciès au teint de porcelaine se tourna en direction du cosmos puissant auquel elle était familière et accoutumée. Elle était là, juste là, vaillante et fière combattante qui jamais ne faiblissait face à l'ennemi. Et l'ennemi en question était un Spectre. Oui sa Déesse combattait un des serviteurs des Enfers.

Instantanément, elle se molesta. Cela aurait dû être elle, il aurait dû être son adversaire, mais elle avait tardé et n'était plus en mesure d'intervenir. Rage et colère se mêlaient en elle, et elle ne parvenait à les contenir. Son cosmos s'éveilla, l'enveloppant de son aura de nacre, ses iris se faisant plus incandescentes. La Bête réclamait son dû désireuse de se repaitre non pas d'une soif de sang, mais d'une soif de Justice. Comme à chaque fois, que le Dragon se manifestait, Ceridwen se devait de le calmer, de l'apaiser, lui rappelant que leur combat, et comme à chaque fois, elle parvenait à ses fins. Aussi vite qu'il était apparu, le cosmos de la Belle fut soufflé, la laissant quelque peu haletante d'avoir dû mener cette joute d'ordre psychique.

Un cosmos explosa alors non loin de là, dévastateur et plein de hargne. Une rare violence émanait de lui. instantanément, la guerrière du Nord fut sur ses gardes, tandis qu'une autre aura, plus faible se faisait ressentir. On parvenait à deviner une certaine détresse.

*Ma Dame, je vous souhaite bonne chance, et je sais que ce vous l'emporterez. Je vais poursuivre la route en compagnie des chevaliers d'Or pour rejoindre Athéna et la protéger. Soyez prudente, je vous en prie.*


Oui, là, il était urgent de se presser, le temps n'était plus aux discussions.

~> La Giudecca
Edit Raïmi: dans 24h, d'une part. et d'autre part, on met sa flèche seulement quand on quitte un lieu. Wink
tout a été redit ici, au cas où :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Ceridwen le Lun 28 Mai - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   Lun 21 Mai - 17:19

Ainsi c’était elle. Lydia du Vampire, la Spectre connue des Saints d’Athéna pour son incroyable puissance, égale à celle des Chevaliers d’Or, mais également pour sa beauté froide et sévère. Il était vrai que la jeune femme rousse avait un charme saisissant, presque sauvage, qui se dévoilait dès la première seconde. Mais le Lion la connaissait également sous une autre facette. Derrière ce masque de froide sensualité qui en avait piégé plus d’un existait un grand cœur, chaud et tendre, entièrement dévoué à un seul homme. Corell connaissait son identité. Par respect envers l’intéressé, il n’en avait pipé mot jusqu’à présent, gardant l’information confidentielle le plus longtemps possible. Même si elle était une Spectre, le fauve avait le plus grand respect pour l’amour, quel qu’il soit. Et cela prouvait bien que Lydia était différente des autres suppôts d’Hadès.

« Détrompes toi, belle vampire, j’en sais plus sur ton cœur que tu ne le crois. Je… »

L’arrivée de plusieurs alliés brisa la réflexion du Chevalier d’Or, qui souhaitait garder e sujet privé. Un sourire naquit soudain lorsque la silhouette de son fidèle ami du Bélier apparut dans l’entrebâillement de la porte de la demeure. Revoir ainsi Shion était un événement inattendu et surprenant, car depuis leur dernière rencontre, le Guerrier Divin d’Alpha lui avait fait retrouver la mémoire grâce à une technique de cosmos connue de lui seul. Durant ce maudit tournoi, Shion s’était sacrifié pour permettre au Lion de continuer, lui donnant ainsi la chance de gagner le tournoi, chance qu’il avait saisie. C’était en grande partie grâce à ce sacrifice que Corell avait eu la force de vaincre ses adversaires. Il ne l’oublierait jamais. Ainsi, voir son ami debout et en bonne santé rendait le Saint très heureux.

« Shion, cher ami ! Quel plaisir de te voir sain et sauf. »

Derrière Shion apparurent deux autres alliés : Dohko, Chevalier de la Balance, que le Lion ne connaissait que de nom et de réputation. Bien que jeune, le Septième Chevalier d’Or avait prouvé sa valeur à de nombreuses reprises. Et de toute évidence, vu son état actuel, il avait dû terrasser bon nombre d’ennemi durant cette Guerre. A côté de lui se dressait une jeune femme son le cosmos froid ne laissait pas de toute sur son appartenance aux Ases. Corell ne l’avait jamais vue. Il leur adressa un signe de tête respectueux à tous deux.

« Shion, tu as raison, Athéna n’est pas loin. Moi-même, je comptais la rejoindre le plus rapidement possible, mais cette Spectre me barre la route. Je m’occupe d’elle. Partez vers Guidecca et protégez Athéna ! Il le faut ! Je vous rejoindrai plus tard… » Ajouta-t-il avec un petit clin d’œil.


Arrow [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Antenora-