RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Courroux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shinra


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 66

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Courroux   Mer 4 Avr - 0:10

    Un rire s'éleva dans les airs. Un rire froid, cruel, moqueur... Alors que l'invisible visage de Void se levait vers le ciel, son torse fut secoué par les sursaut déclenchés par ses éclats d'hilarité. L'être mystérieux se gaussait de la détermination de la Déesse, de sa fierté, de ses espoirs. Sa volonté de s'opposer à lui lui semblait si dérisoire, si pitoyable... Qu'elle tente d'ironiser en soufflant ses paroles ne faisait que rendre la chose plus ridicule encore. Elle ne savait même pas ce qu'elle se risquait à affronter, et se permettait pourtant de faire la fière. Elle tarderait pas à le regretter.

    Le vent autour du Cocyte commença à s'agiter, faisant voler les lambeaux des sombres vêtements aux hanches du Chevalier du Chaos. Alors que le rire de Void disparaissait dans le néant et que son être entier s'enveloppait de cette aura obscure qui le caractérisait, le sol glacé du Cocyte se fissura sous la pression de leurs auras. L'homme masqué n'avait cependant nulle intention de perdre son temps avec la titanesque créature. Seule sa maitresse prenait le risque de s'opposer à lui.

      « De toute évidence, tu ne comprends pas à qui tu as à faire. Mais soit! Puisque tu sembles le vouloir, je vais te l'apprendre en le gravant dans ta chaire et ton âme! »

    Tandis qu'il parlait, Void avait levé le bras devant lui, augmentant l'intensité de son aura obscure. Écartant ensuite son membre d'un ample mouvement, le Chevalier fit se refermer sur eux un dôme de ténèbres les isolant du monde extérieur, et en particulier du Béhémoth. Rien ne pourrait franchir cette barrière de Cosmos pur, au risque de voir sa propre force se retourner contre lui.

    Instantanément plongés dans l'obscurité la plus totale, l'Impératrice des Enfers se retrouva prise au piège. Pourtant, l'être d'ombre ne semblait pas vouloir profiter de l'avantage de son élément. Une a une, des lumières s'allumèrent autour d'eux. Des étoiles. Des milliers d'étoile formant une voute étoilée de toute beauté. Les deux adversaires semblaient flotter dans ce lieu, libérés de toute pesanteur dans cet univers à la fois apaisant et oppressant. Du Cosmos brut et pur, sous sa forme d'origine, presque inaltérée. Voilà au cœur de quoi Perséphone se trouvait à présent. Dans ce lieu qui semblait faire corps avec son adversaire, personne n'entendrait la Déesse hurler...

      « Tu seras la première à tomber... Les autres te rejoindront bientôt, ne t'en fais pas. »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Courroux   Mer 4 Avr - 22:53

Et voila, elle venait de provoquer hilarité du nouvel arrivant. Grand bien lui fasse, Perséphone n'en avait cure. Qu'il se moque si ça lui chante, elle verrait bien si dans quelques instants ce dernier rirait toujours. Mais pour l'heure, ça lui passait au dessus de la tête, et le sourire qu'elle affichait était toujours bel et bien présent à la commissure de ses lèvres.

Le vent qui s'élevait ne la fit pas ployer. Non, elle restait simplement là, immobile, à la fois belle et majestueuse dans l'attente de ce qui allait suivre. Et autant dire qu'elle ne fut pas déçue. Un dôme de ténèbres les enveloppa.

La noirceur? La fille de Déméter ne la craignait nullement, elle vivait avec depuis des siècles. Après tout, n'était-ce pas là son lot quotidien aux Enfers? Pourtant au fur et à mesure, des milliers, non des millions de lumières, apparurent au cœur des Ténèbres. Elle n'eut aucun mal à reconnaître les étoiles, et s'il ne s'était s'agit d'une aire de combat, elle aurait grandement apprécié l'endroit et le spectacle, et il était fort à parier qu'elle se serait laissée aller au plaisir de les contempler.

Libéré de toute contrainte, le cosmos jusque là latent de la divinité se révéla dans toute sa splendeur et sa puissance, l'enveloppant de sa teinte améthyste, tandis que les doigts raffermissaient leur prise sur la garde de l'épée du Sombre Monarque.

Mais à cet instant, toute son attention était focalisée sur l'homme au masque qui lui faisait face.

"- Dis moi voir, avant que nous ne commencions. Pourquoi, depuis que tu t'es réveille, ai-je cette désagréable sensation de te connaître. Peut-être pourrais-tu m'éclairer sur ce sujet."

Une pause de quelques secondes et elle finit par lancer.

"- Me tuer? Tuer les autres Dieux? Te voila bien présomptueux, à moins que ce ne soit de l'inconscience, ou peut-être un peu des deux. Voyons voir ce dont tu es capable."
Spoiler:
 

~> Cocyte: Un combat hors de l'espace temps
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Courroux   Mar 10 Avr - 17:43

--> 7e prison

Nos trois compagnons de route traversaient la route menant au Cocyte. L' un des pires endroit des enfers probablement, au vu de ce décor effroyable. Le Cocyte était dédié aux ennemis des dieux ou à tous ceux qui leur tenait tête. Urio en faisait donc partie de par son titre et ses nombreux actes envers Hadès et ses sbires. Mais cela, probablement, se retournerait contre lui un jour ou l' autre...

Le froid intense qui régnait, ici, en maître pinçait fortement notre chevalier d' or dans sa chair tandis que avec l' asgardien il continuait à réchauffer le corps et le coeur du chevalier de la chevelure de Bérénice. Elle devait s' en remettre et repartir même si cela lui serait difficile. Ils pouvaient ressentir le combat de la maîtresse des enfers et de ce Void. Ainsi, cela leur enlevait déjà une bonne épine des pieds. Par contre, si cet inconnu était aussi un ennemi du sanctuaire qu'est ce qu' il leur réserverait ?

Une sensation étrange parcouru le corps et l' esprit d' Urio. Le lion, la vierge, demandant de l' aide pour pouvoir produire l' ultime secret des saints d' or de la déesse de la sagesse et de la guerre, Athéna. L' ultime arcane: la Zodiac exclamation ! Le chevalier d' or s' arrêta net ne disant aucun mot à ses deux compagnons d' infortune. Il rentra dans une sorte de transe. Ses cheveux se levèrent d' un seul coup dans les airs. Ses yeux si bleu devenait d' un noir intense. Son armure dorée, elle, elle émit un son anormal et son aura dorée l' entoura d' un coup. C' était le moment de porter un énorme coup sur les enfers en envoyant au tapis Thanatos. Alors, ni une ni deux, le cancer laissa son cosmos explosait de toute sa splendeur même avec les blessures subies il y arriverait pour eux, pour l' avenir...Une petite sphère bleue se développa naturellement et disparu du Cocyte par delà les dimensions. Elle connaissait le chemin à prendre et ne se perdrait pas.

"Tenez chevaliers d' or ! voici une bonne partie du pouvoir du chevalier du cancer. Que les vagues d' Hadès puissent vous venir en aide afin d' éradiquer ce monstre infâme." lâcha Urio à l' intention d' Asmita et de Corell.

Sur cette phrase, Urio retomba dans un état normal mais eu du mal à tenir sur ses deux jambes. Son front perler tant la faveur demandée était demandeuse d' énergie. Mais il l' avait fait. Une nouvelle puissance n' allait plus tarder à apparaître. Un ase venait en renfort tandis que le restant des troupes avançait encore péniblement.

L' enfer du devoir commencerait et se terminerait probablement ici même car au vu de ce qui profilé non loin de là laissait imaginé le pire. Un monstre d' une taille impressionnante se dresser sur leur route. Il était si gigantesque et ses yeux rouge sanguinaire scrutaient l' horizon. L' énergie que dégageait la bête était incommensurable et il allait devoir se préparer rapidement au vu de qui lui tomberait sur la tête.

Urio regarda Angel un instant tout en se séchant le front.

Reprend courage chevalier, mais en attendant je te demanderais de partir d' ici et vite. Ce monstre te tueras d' un seul coup et on ne peux le laisser agir ainsi. Tu as une autre destinée. Je le sais !

Détournant son regard vers Samiel, le guerrier divin d' Epsilon.

Toi, le loup ! Je te demande de veiller sur ce chevalier. Tu n' as pas le choix, c' est comme ça et pas autrement !! La libération de Zeus et plus importante que ma misérable existence...je me sacrifierais donc, afin de vous voir continuer la route menant au Guidecca. On y est presque...vous y êtes presque...alors, allez-y foncez...ne vous arrêtez pas à cause de moi et du Béhémoth !

Il était devenu fou. Se battre seul. Tout seul face à cette bête légendaire. Pourquoi donnait sa vie en sacrifice,, alors qu' il aurait pu avoir l' aide de Samiel, voir de Angel ? Ou bien était-ce encore là son coeur et son esprit qui se perdaient aux portes de la tristesse ?

Allez casser vous !!! Partez et bonne chance...ne me déçois pas Samiel d' Epsilon. lança t' il avant de s' avancer vers la bête.

Son cosmos s' enflamma littéralement. Le regard des plus sombre, il passa à l' offensive directement afin d' attiré l' attention sur lui même. Il devait laisser quelques minutes aux deux autres combattants afin de filer en sûreté. Disparaissant de la vue de tout le monde, même du monstre légendaire, il réapparu devant ses énormes yeux rouge sang et frappa à l' aide d' un puissant rayon cosmique. L' effort était moins considérable que lors de l' appel de ses frères d' armes, mais conséquent tout de même.

Spoiler:
 


Dernière édition par Urio le Jeu 12 Avr - 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Courroux   Mer 11 Avr - 3:20

Arrow 7e prison

Tout naturellement le loup du royaume blanc se mit aux côtés d' Urio afin d' entouré au mieu le jeune chevalier, Angel et leurs cosmos entouraient et protégeaient le miraculé, alors qu'ils avançaient prudemment en rang serré. Durant le trajet, Samiel observait ce lieu bizarre avec curiosité et vit qu' il y avait quelques similitudes avec Asgard mais cela s' arrêtait au fait de la température car pour ce qu' il était du décor c' était tout autre.

D' un seul coup, Urio devint fou rentrant dans un état de transe intense sans criait gare. Epsilon se tenait sur ses gardes tout en regardant le chevalier de la chevelure de Bérénice avec inquiétude. Le cosmos du saint, quand à lui, était à son apogée quand une sphère de cosmos bleuté se mit à flotter dans les airs et de disparaître comme elle était apparu. Que venait-il de se passer?...quand après ce silence si pesant les mots du cancer apaisèrent le guerrier divin. En fait, il venait simplement d' aidait ceux combattant Thanatos en y envoyant une partie de son cosmos.

Le chevalier d' or mit un peu de temps à récupéré mais il y parvint au bout de quelques instants. Alors que la marche se faisait légèrement au ralentis, la petite troupe d' infortune put voir avec effroi que le monstre réveillait était gigantesque. Sa taille si imposante et sa puissance ne laisser présagé rien de bon. Il n' y aurait aucun échappatoire à la première erreur et ça Samiel le compris tout de suite. Les paroles d' Urio à l' égard du god warrior d' Epsilon le laissèrent perplexe.

Es-tu devenu fou, Urio ? Te sacrifier, mais...

Termina t' il par dire, puis quand il vit l' étrange lueur dans les yeux du chevalier d' or il comprit qu' il ne pouvait rien dire qui le ferait changer d' idée. Il avait décidé de mourir au nom de sa déesse et de l'objectif suprême. Zeus. Le libéré et le sauvé. Tel était le but de cette invasion massive et spectaculaire.

Si tel est ton choix, Urio, alors je veillerais sur le chevalier de la chevelure de Bérénice.

A cette réponse, Urio disparu et laissa le champ libre au loup d' Asgard et à Angel. Il était devenu totalement fou, irréfléchit mais Samiel avait un homme à emmener au Guidecca, alors il regarda Angel et son frèle état.

Ne m' en veux pas chevalier ! Mais je suis assez athlétique pour supporté quelqu' un sur mes épaules...

D' un mouvement puissant et rapide, il embarqua le jeune chevalier sur ses épaules et prit la direction de la première sphère..


Spoiler:
 

Arrow 1ere sphère.


Dernière édition par Samiel le Ven 13 Avr - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eirik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1650
Armure : a poil

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Courroux   Mer 11 Avr - 21:44

>> 7e prison

Dans le dos des deux combattants déjà parvenus dans l'atmosphère mortelle des rives d'un fleuve de glace qui s'étendait devant eux, arriva Eta, avec l'antique lyre des bardes guerriers. Elle les avait enfin rattrapés. Les attaquants de la première ligne. Elle n'était pas surprise d'y voir Samiel d'Alioth, le loup divin qu'elle avait déjà pû voir à l'oeuvre dans une autre guerre. Toujours aussi furieux. Et pourtant prévenant aujourd'hui avec un compagnon.

La jeune femme se tint silencieuse dans leur ombre, en observant le chevalier en transe. Et elle sentit ce trait de cosmos ardent filer à l'autre bout des Enfers. Son visage s'inclina avec inquiétude. Elle savait à qui était destiné cette puissante attaque, qui était le monstre tant décrié. Tandis que les noms des véritables responsables étaient sûrement épargnés, dont celui de l'ignoble Eris. Et si l'asyne aurait dû se réjouir des ressources des chevaliers d'or plus unis et forts que jamais, il lui semblait que ce trait d'or lui perçait le cœur, ainsi que tous ceux qui s'élevaient dans le ciel infernal.

* Puisse t-il vivre … *

Et la fleur des neiges ne pensait alors certes pas de Thanatos, le dieu qui fauchait les vies des hommes, mais de Rochel, le jeune guerrier au cœur brûlant. Pourvu que la bataille cesse à temps, pourvu que la guerre ne lui ravisse pas sa chance de savoir. Elle avait déjà manqué de peu une âme à sauver. Car oui, ce cosmos immense, cette merveilleuse odeur de nature dissipée par le blizzard, cela ne pouvait être le fait que d'une personne : Perséphone, qui s'était emparée de la prêtresse bien-aimée des ases, Callan.

* Puissent-ils survivre, tous les deux. *

Et alors que son courage s'ébranlait, une voix surgie de l'entrée du sombre royaume réchauffa la détermination de Christa. Freyja était en route, elle aussi, sur les pas d'Athena. Sa voix était plus forte et revigorante que jamais, et son cosmos brillait derrière eux d'une intense lumière. Ce n'était pas le moment de faiblir. Les secousses provoquées par les déplacements de la bête dont la puissante odeur de mort envahissait les lieux, dont l'haleine infernale embrasait l'air, malgré la tempête de neige.

Le guerrier d'Epsilon partit devant tandis que le chevalier d'or s'apprêtait à attaquer le Behemoth. L'asyne se tint prête à partir à l'assaut et à épauler le Cancer à sa façon. Elle régulait peu à peu les violents battements de son cœur, car l'heure de vérité était arrivée pour elle. L'armure de Benetnash accepterait-elle de protéger un autre guerrier qu'Hildegarn auquel elle était destinée à l'origine ...

[ Edité en fonction des éditions des posts précédents]
Revenir en haut Aller en bas
Ysselda


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 373

Feuille de Personnage :
HP:
157/157  (157/157)
CS:
168/168  (168/168)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Courroux   Sam 14 Avr - 9:27

Arrow Septième Prison

Et Ysselda quitta les Fosses infernales pour entrer dans le Cocyte... C'était un enfer de froid et de glace où les damnés y étaient plongés pour l'éternité car tel est le châtiment qui attendent ceux qui ont osé défier les Dieux. La nature du lieu même n'effraya nullement Ysselda car elle avait déjà, au cours de ses voyages à travers les Neuf Mondes, aussi bien dans une de ses existences passées que l'actuelle, parcouru ce genre de paysage, notamment le Niflheim, où vivait le Dragon Nidhug, l'Amer-Rongeur. Par ailleurs, en bonne fille du Nord, la morsure du froid ne la dérangeait nullement, contrairement à ces chiffes-molles d'habitants du Sud qui mettaient un manteau dès qu'il faisait un peu frais !

L'écho d'une bataille qui faisait rage non loin d'elle se fit entendre : deux entités puissantes s'affrontaient. Elle reconnut le Cosmos de l'Etranger, l'être mystérieux qui portait un casque-miroir de verre noir et qui parlait de manière énigmatique ; l'autre lui était inconnu mais elle sentit qu'il appartenait à une divinité. Elle préféra ne pas contempler ce spectacle ni se tenir trop prêt du lieu du combat : quand deux entités de ce calibre se battaient, tout ce qui se trouvait autour d'elles avait une fâcheuse tendance à être annihilé...

Au détour d'un chemin, elle vit deux personnes familières : le Chevalier d'Or qu'elle avait vu peu de temps auparavant puis Christa ; cette dernière portait son ample robe de grande-prêtresse ainsi qu'un masque qui lui dissimulait le visage.

Elle se porta à leur hauteur et les salua, levant son lourd marteau : salutations à vous mes frères ! Je suis fort aise de vous revoir céans ! Par "mes frères", elle englobait bien sûr le Saint d'Athéna car, tout comme les Asgardiens, ils partageaient les mêmes idéaux de justice, d'honneur et de courage.
Puis elle vit la créature qui se trouvait non loin du quatuor : immense, massive, primitive, elle semblait issue des temps anciens, avant même que les Hommes furent crées par les Dieux...

- Par mon marteau, qu'est-ce donc cette abomination ?! s'exclama-t-elle d'une voix forte. A-t-elle été invoquée par les divinités infernales pour nous barrer la route ?! Si c'est le cas, nous allons la renvoyer d'où elle vient !...

Elle serra le manche de Crom Faeyr, signe qu'elle était prête à livrer bataille...


Dernière édition par Ysselda le Sam 14 Avr - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1761
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Courroux   Sam 14 Avr - 10:51

Arrow Post de récup.


Après quelques minutes, des ondes cosmiques orangées envahirent les lieux du Cocyte. Des flammes surgirent au loin et l'on pouvait voir une ombre à l'intérieur, marcher d'un pas lent mais sûr. Un Phoenix apparut derrière les flammes. Ishiro venait enfin de quitter les geôles de l'enfer pour arriver au Cocyte.


Ishiro avança, l'on pouvait voir des blessures sur ses bras avec quelques déchirures ça et là sur ses vêtements. Il avait combattu un spectre des plus dangereuses et en avait fait les frais. Une fine aura orangée entoura le saint le préservant du froid qui y régnait, malheureusement il en ressentait les effets. Au loin il pouvait voir ceux qu'il avait quitté avant son combat contre Zobeida. Le chevalier d'or du Cancer, un Ase qu'il ne connaissait pas et Ysselda qui avait apparemment survécu à son combat. Le saint remarqua cependant qu'elle avait changé. Son cosmso avait l'air d'être plus puissant qu'avant et ses blessures avaient disparu.

"Que t'est il arrivé Ysselda ?"


Puis son attention fut attirée par un gigantesque monstre qui se trouvait devant eux.

"C'est quoi ça ? Ça m'a tout l'air d'être bien puissant, mais quel odeur ! Erk !"


Ishiro sentait bien qu'ils devraient combattre cette chose, ça n'allait pas être de la tarte. Le saint n'eut même pas l'occasion de se reposer qu'il devrait déjà combattre. Il sourit en pensant à ça et se motiva !

"Bien, ça risque d'être amusant."


Le cosmos du saint augmenta, une lueur orangée dans ses yeux telles des brasiers pour montrer sa détermination à combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Courroux   Dim 15 Avr - 23:54

Le chevalier d' or du cancer avait donc réussi à faire une petite diversion pour laissait Samiel, le loup d' Asgard, et le chevalier de la chevelure de Bérénice reprendre leur route. Il ne savait pas pourquoi, mais il était certain qu' Angel avait une destinée toute tracée. Il était donc des plus important qu' il reste en vie et qu' un puissant guerrier ou chevalier digne de confiance puisse l' accompagné dans cette tâche très difficile. C' était donc voulu, mais il savait aussi très bien que seul l' affaire était impossible.

Lors de l' envoie du rayon cosmique le légendaire n' avait pas bougeait d' un poil. Aucune défense. Aucune offensive. Aucun son. Rien de rien. C' est ce qui pouvait s' appelé jouait avec les nerfs de notre ami, Urio. Toujours situé devant lui, il ne détourna pas son regard lors de l' arrivée des renforts. Deux ases et le Phoenix. Il restait sur le front tout en augmentant sans cesse son pouvoir.

PHOENIX !! CHERS ASES....SOYEZ LES BIENVENUES. VOUS AVEZ DEVANT VOUS UN MONSTRE LEGENDAIRE. LE BEHEMOTH...ET VOTRE AIDE ME SEREZ GRANDEMENT UTILE Hurla t' il de pleine voix.

Normalement, ils ne devraient pas se défilaient au vu de cet énorme défi qui leur faisait face. Les ases étaient de ceux qui ne craignaient rien de rien, et le phoenix était un vrai combattant. L' un de ceux qu' on préférerait avoir comme allié que comme ennemi.

Ces paroles de bon sens terminées, le saint de l' espoir reconcentra dans ses mains une partie de son cosmos. Il fit apparaître une petite sphère bleuté qui tournoyait sur elle même avant de la lancer rapidement sous son corps. Des qu' elle retomba sur le sol, elle glissa donc dessous et s' arrêta pile poil au centre de son corps. De là, la sphère se mit à brillait méchamment et l' instant d' après un puissant souffle balaya la surface de combat. Si avec ça ce monstre ne bougeait pas, le pire serait à craindre, malheureusement...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Courroux   Lun 16 Avr - 0:19

La torpeur de celui qui avait dormi pendant plusieurs millénaire prit du temps à s'estompé malgré l'incroyable fureur dont il avait fait preuve en se réveillant dans un torrent de flamme pour le libérer de la prison de glaçe sous lequel il avait reposé pendant tant d'éons. Le monstre mit du temps à se dégagé des glaces qui le retenait encore: laissant alors tout son temps à un étrange personnage de venir défier l'épouse du maître de ce royaume sans intervenir, n'intervenant pas tout en se contentant d'observer cet être dont les yeux aveugles de la bête n'arrivait pas a en déduire la forme ni l'apparence: voyant seulement le monde qui l'entoure par l'aura provenant du cosmos et de la force de chacun. Celle qui provenait de l'adversaire de la femme d’Hadès avait une teinte qu'il n'avait pas vue depuis des millénaires...

Sortant alors des glaces restante dans un tremblement de terre en ondulant son immense corps serpentin: brisant en partie l'immense fleuve gelé par sa masse titanesque se rependant hors de sa prisons jusqu’à complètement boucher le chemin menant aux prochaine sphère de la huitième prison des Enfers afin d’empêcher quiconque voudrait traverser celle-ci a moins de venir affronter la fureur de celui qui s'était endormi sous le Cocyte à la fin de la Gigantomachie. Devant l'incroyable créature commencait à se regrouper cosmos et cosmos tel un amas de lumiére à son regard plongé éternellement dans le noir. Le Béhémoth ne pouvait pas les voir en détail mais sa vision ne se limitait pas seulement à sa vue: le monstre titanesque était frére des Titans et par ce lien il avait une affinité naturelle avec l'énergie qui débordait des êtres face à lui.


"GRRRRROOOOOOORRRR..."
La gueule massif et dégoulinante d'une salive acide du monstre se pencha vers le groupe face à lui en soufflant son haleine millénaire d'une respiration rauque, comme si le monstre était doué d’intelligence et essayait de les étudier de ses grands yeux couleurs rouge sanglant en posant son regard sur chacun: voyant alors face à lui une lueur d'or accompagnant un cosmos froid mais sauvage, un second cosmos aussi froid que le précédent lui faisait face en apportant doute et douceur là où celui accompagnant le cosmos d'or n'était que sauvagerie primitive avant que deux autres cosmos n'arrive. L'un ardent comme un brasier et l'autre vibrant d'une lueur orageuse avant qu'un choc de cosmos ne vienne gratter son abdomen d'une lueur doré. Le béhémoth poussa un grondement de tonnerre avant de se redresser de toute sa taille: dépassant ses opposants de plusieurs dizaines de mètre. Le monstre laissa alors dégouliner des flammes de sa gueule béante avant de cracher un nouveau torrent de feu face à lui dans un rugissement infernal.

"GRRRRROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORRRR"


Arrow Combat GS dans le Cocyte

Citation :
Le béhémoth accepte le défi et commencera le combat en premier, les règles du combat sont les mêmes que le combat multijoueur a 1 contre 2. Pour faciliter le rp je vous invite a créer le topic et a le rejoindre avant le Béhémoth pour voir son premier tour de jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Courroux   Mar 17 Avr - 12:30

==> 7è prison

[HRP : je considère que Samiel m'a emmenée avant l'arrivée de Christa]

- Merci chevalier Urio...

Avait glissé le jeune chevalier avec un sourire avant de repartir. Savoir que ni l'un ni l'autre ne le rejetaient lui faisait un bien fou. Cela le faisait reprendre confiance en lui. Angel s'était senti si mal après sa dernière défaite contre le juge Minos et le revoir si vite avait provoqué une réaction inattendue comme s'il était déjà mort sans même le savoir. Les Enfers l'avaient attaqué de cette façon, tentant de l'égarer. La voix d'Athéna elle-même ne pouvait l'atteindre. Elle n'arrivait point à l'entendre alors que le cosmos divin était bien là en plus d'un autre...

Angel ne savait d'où venait le blocage ou plutôt n'en avait aucune conscience à l'heure actuelle. Comment aurait-il pu ?

Puis c'était le cri qui l'avait attiré et il avait couru de toutes ses forces avant d'entendre la voix du guerrier divin. Il s'était empressé à la suivre pour la rattraper. Lyria avait comme filé. Elle était encore bien vive malgré tout et sans armure, elle ne pesait pas grande chose, pouvant emprunter des passages sur le point de s'écrouler sans le moindre risque. Puis les cheveux de Bérénice étaient là en cas de chute, elle arriverait bien à se rattraper.

Enfin, elle avait fini par se retrouver entre les deux guerriers qui la protégeaient de leur mieux. Leurs énergies étaient tout simplement écrasantes en comparaison de la sienne qui disparaissait littéralement. Une dissimulation qui la sauverait sans le moindre doute encore un bon moment...

Puis enfin, elle le vit tandis que d'autres guerriers les rejoignaient. Ishiro, Ysselda...

Qu'est-ce que c'est que cette chose ?

Elle fouilla sa mémoire avant de pouvoir mettre un nom dessus mais ne put rien dire, le cosmos d'Urio s'embrasa avec une puissance énorme, annonçant le début d'un combat. Puis, ce furent ses paroles qui attirèrent son attention.

- Mais chevalier ? Je ne suis pas encore...

Elle préféra ne pas aller plus loin. Le Cancer venait de la confier au Loup d'Asgard qui la chargea sur ses épaules sans plus attendre.

Tout s'était passé si vite mais elle avait entendu ses paroles...

Giudecca, elle devait se rendre au Giudecca. C'est ce que voulaient Urio et les autres saints. Qu'elle aille là-bas...

- J'irai, chevalier Urio, je vous y attendrai !!!

Aussi évita-t-elle de se débattre malgré le contact de la God Robe sur ses blessures. Son sang recommença à s'écouler sans qu'elle ne s'en plaigne. Elle était un chevalier, elle aussi, et le contact des siens ainsi que l'aide des Ases chassaient de son âme les séquelles que lui avaient laissées ses deux premiers combats.

Elle finit par répondre à Samiel.

- Non, je ne t'en veux pas guerrier divin... Je devrais plutôt te remercier...

Chaque instant passé ainsi me permet de refaire mes forces. Même sans autre armure que la cape du seigneur de la Balance, j'irai au Giudecca. Tel est mon ultime but...


Elle fut interrompue par le cri du Béhémoth...

Bonne chance à tous...

- Déesse Athéna, dieux d'Asgard, protégez-les...

Citation :
HRP : Et bien, je suis sur les épaules de Samiel qui me porte jusqu'à la prison suivante.

J'espère que je suis pas une charge trop lourde

==> 1è sphère dans les 24 heures (sur les épaules du loup)
Revenir en haut Aller en bas
Loki


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 3026
Armure : Dieu d'Asgard

Feuille de Personnage :
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Courroux   Dim 29 Avr - 17:18

II : La Grande Désillusion


Après une défaite plus qu'écrasante face à Samiel le Guerrier Divin d'Odin, Olrik prit la direction du Cocyte là où le Béhémoth affrontait les envahisseurs Saints et Ases. Dans l'état actuel des choses, le Spectre n'était pas capable de se battre au vu sa condition physique. Le combat l'avait réellement affaibli et lui-même ne savait pas pourquoi il avançait dans cette direction. Cependant, le Nécromancien n'avait rien à perdre en se dirigeant dans cette direction. Au pire, il aurait la chance d'assister à un fabuleux combat.

A mi-chemin du Cocyte, Olrik fut surpris de sentir que le vent n'avait pas changé d'intensité par rapport à la Caïna. Viktor allait-il défié Samiel ou attendre la venue d'un ennemi plus faible ? Dans les deux cas, le Spectre espérait sincèrement que son allié viendrait à bout de son adversaire. Pour un spectre de la solitude, il s'était tout de même montré bavard avec Olrik. Était-ce lié à la situation ? Probablement.

Arrivé au Cocyte, Olrik fut stupéfait par l'intensité des cosmos sur place. Saints et Ases se livraient à un combat acharné face à la créature mythique qu'était le Béhémoth. D'après ce qu'il pouvait voir, il y avait deux Saints et deux Ases. Malgré leur nombre complètement dérisoire, ils parvenaient tout de même à se déjouer du monstre. Avait-il seulement une chance d'en réchapper ? D'une certaine façon, Olrik n'en avait que faire de ces hommes. Ils n'étaient qu'insignifiance dans l'esprit de plus en plus torturé du Nécromancien.

Olrik se mit à terre non loin du lieu du combat. Toujours vêtu de son surplis, il ôta le casque et prit le vent dans ses cheveux. Le Spectre allait resté là quelques instants afin de regarder le spectacle. Il ne se joindrait pas au combat. Pas qu'il n'ait pas la force mais bien par pure égoïsme. Ce n'était pas son combat malgré la présence des deux Asgardiens.


« Je suis sure que cette bestiole remplira son devoir sans soucis. »

Quand soudain, Olrik senti un cosmos d'une puissance largement supérieure à celle des autres chevaliers s'en aller. Il ne pouvait s'agir que de Persephone. Mais où pouvait-elle se diriger ? Y'avait-il plus dangereux que ces quatre chevaliers en cet instant ? Il aurait bientôt des réponses à ses questions en la suivant ! Regardant une dernière fois dans la direction du Béhémoth, Olrik allait bientôt connaitre l'horreur des autres prisons des enfers lui qui n'avait jusque là connu qu'un désert de glace.

__________________

HRP : je ne fais que passer.

Arrow 7ème Prison: Les Puits des Criminels.
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Courroux   Lun 7 Mai - 17:57

Arrow Le puits des criminels

C'est un chevalier de Bronze avec une ferveur et une vigueur renouvelée que le jeune dragon s'élança au pas de course a travers le sentier de glace et de pierre menant a ce que le jeune chevalier d'Athéna pensait être la huitième et dernière prison de l'Enfer: la plus reculé du monde des vivants et la plus hostile de tous le Mekkai. Kenshiro était sur la route menant tout droit au Cocyte: la prison et le royaume des trois juges ainsi que leurs sombre monarque dans son château de Giudecca... Dire qu'il était en train de se jeter tête baissé dans le territoire du maitre des Enfers dont l'épouse venait de le sauver de la malédiction que lui avait apposé le spectre du Commandement suite a leurs match nul où le jeune chevalier réussit a éveiller par les mots son adversaire: une victoire moral qui faillit bien lui couter la vie pensa le Dragon en voyant de la lumière au bout de la sortie du sentier qu'il traversait depuis maintenant plusieurs minutes avec un pas vif et le cœur battant.

Le dragon sentit le froid que dégageait cette prison mortel et, d'un raclement de gorge il prit une grande inspiration sans se stopper et pénétra alors dans un immense champ de ruine et de dévastation d'où jaillissait flamme et éclaire avec comme accompagnement un rugissement de tous les diables . Le chevalier du Dragon se stoppa alors devant un spectacle qu'il n'aurai jamais crue voir de son vivant: quatre chevaliers dont le phénix, Le cancer et l'étoile d'Eta ainsi qu'une femme forte portant un marteau aux prises avec un monstre titanesque.

"Par Athéna... Faite qu'ils gagnent..."

Pria le dragon dans un murmure a la vision de la scène impensable et décida de partir sans se retourner tout en continuant de prier pour leurs réussite même si elle semblait certaine vue l'état du monstre

Citation :
Edit: Je passe plus en fin de compte
Revenir en haut Aller en bas
Ceridwen


Indépendant
avatar

Messages : 428

Feuille de Personnage :
HP:
112/150  (112/150)
CS:
114/170  (114/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Courroux   Jeu 10 Mai - 20:42

~> Le Cimetière des Orgueilleux




Les prisons avaient défilé à une allure folle. Ceridwen avait escorté sa Déesse, et cette dernière avait poursuivit sa route. En passant par la précédente prison, elle avait pu ressentir de puissants cosmos de nature divine, accompagnés de quelques autres. Deux d'entre eux lui étaient familiers. Le premier, bien que celui-ci soit affaibli, elle l'aurait reconnu entre mille. Avait-elle rêvé? Faisait-elle erreur?

*Se pourrait-il que se soit lui?*

Oui vraiment, ce cosmos lui rappelait étrangement celui de cet homme qu'elle avait rencontré lorsqu'elle avait gagné la Chine avec Eldir, peu de temps après qu'elle eut pris sous son aile celui qui à l'époque n'était encore qu'un enfant. Un léger sourire ourla les lèvres de la jeune femme. Revoir Dohko lui aurait fait plaisir car elle le considérait comme un homme juste, mais son devoir avant toute chose. Quant au second, il coïncidait ni plus ni moins avec celui du chevalier d'or du Bélier, qu'elle avait rencontré lors de la précédente Guerre Sainte.

Plus loin en ces lieux, elle pouvait ressentir l'intense combat mené par quelques guerriers. S'y trouvait des Ases. elle n'eut aucun mal à reconnaître l'empreinte cosmique de l'un d'eux, c'était celui de la jeune femme blonde qu'elle avait rencontré avant de partir pour Stockholm. Ysselda si elle se rappelait bien. L'autre, en revanche, lui était inconnu. Il était temps pour elle de repartir.

Toutefois, une présence à l'aura sombre passa à ses côtés à une vitesse telle qu'elle ne put l'arrêter. L'aurait-elle put toutefois? Car aussi rapide fut l'ombre, elle parvint toutefois à deviner de qui il s'agissait. L'impératrice de ces lieux morbides avait quitté la précédente prison aussitôt après avoir ressenti la présence de la Vane ici-même. Elle désirait donc intercepter sa déesse. Et pour la première fois depuis fort longtemps, la jeune femme se sentit impuissante.

Impuissante elle l'était, car elle se retrouvait dans l'incapacité de pouvoir rejoindre Freyja, car telle était la loi de ces lieux. Néanmoins, bien qu'elle sache la divinité d'Asgard bien encadrée, elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter. En elle à nouveau, la Bête grondait et elle commençait à avoir de plus en plus de mal à la canaliser, la juguler. Pour preuve, les iris ambrées étaient plus étincelantes tant sa rage se faisait de plus en plus grande. Elle devait se calmer, aussi, inspira-t-elle profondément, se mettant à faire les cents pas aux limites du Cocyte, ses yeux rivés sur la prochaine prison. L'Asine n'attendait qu'une chose, pouvoir partir la rejoindre et accomplir son devoir.

Toutefois, peu désireuse de se donner en spectacle, elle se stoppa en sentant d'autres présences approcher dans sa direction, mais reporta bien vite son attention sur ce quis e passait plus loin, désireuse de rejoindre la prochaine prison.

~> La Caïna


Dernière édition par Ceridwen le Mar 15 Mai - 19:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loki


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 3026
Armure : Dieu d'Asgard

Feuille de Personnage :
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Courroux   Dim 13 Mai - 15:21

II : La Grande Désillusion

Arrow Les Puits des Criminels.

Olrik revenait maintenant sur ses pas après avoir assisté à la réunion écourtée entre Perséphone et Athéna. Beaucoup de choses semblaient échapper au contrôle des Déesses alors que la guerre continuait de battre son plein en Enfers. Comment cela allait-il se finir pour les deux camps ? Par une défaite écrasante des enfers ou bien par l'éradication de tous ? Courant à travers les plaines désertiques, les premiers flocons de neige venant du Cocyte se mirent à tomber signalant ainsi à Olrik qu'il n'était plus très loin. Le Spectre approchait enfin de sa destination finale !

Arrivant non loin du lieu où le Béhémoth affrontait les assaillants, Olrik se mit à sentir des cosmos plus ou moins étranger. L'un d'entre eux était cependant similaire à celui du jeune chevalier à l'armure émeraude qu'il avait rencontré précédemment. Il était peut-être temps de faire respecter la puissance des Spectres à leurs ennemis ? Mais le Nécromancien avait-il assez récupérer de son dernier combat ?

De l'autre côté, une femme à la beauté glaciale se tenait là comme figée. Elle semblait regarder ses alliés affronter la terrible créature. Il ne pouvait s'agir que d'une Asgardienne au vu de la froideur de son cosmos. Que pouvait-elle bien faire en ces lieux hostiles pour la gente féminine ? Pour le moment, elle n'était pas intéressante.

L'étoile céleste des âmes s'approcha pas à pas. Ses pieds lourds s'écrasaient dans la neige du Cocyte tandis que le vent le frappait durement. La nature de son cosmos était assassine et malveillante. Le surplis du Nécromancien brillait d'une noirceur aussi profonde que la nuit. Olrik commençait à s'habituer à cette puissance grandissante.

Arrivant à hauteur de son ennemi, le regard d'Olrik croisa celui du Saint. Le Spectre le pointa du doigt avec tout l'arrogance et le dégoût du monde :


« Toi ! Tu n'iras pas plus loin ! Tu peux t'estimer heureux d'être arriver jusqu'ici. Cependant, ta Déesse ne sera d'aucun secours ! J'aurais voulu t'écraser aux Puits des Criminels ! En garde sale chien d'Athéna ! »

Le ton dans la voix d'Olrik était des plus agressifs. Le combat était désormais déclaré. Comment allait donc réagir le Saint ? Se défilerait-il ou assurerait-il son devoir de chevalier du bien ? Pour Olrik tout était clair : il devait se débarrasser du plus d'ennemis afin d'améliorer sa maîtrise du cosmos ! Y-parviendrait-il ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Courroux   Mer 16 Mai - 2:07

Le dragon avait pu à son gré observer un combat dépassant l’imagination: l'équipe composé d'un chevalier de Bronze, d'or, d'un guerrier divin et d'une autre guerrier non moins redoutable était en train de combattre le monstre géant et même, était en train de l'anéantir en cet instant ! Pour le jeune chevalier de Bronze voir que des héros pouvaient vaincre la pire des monstruosité était un gage de victoire pour le sanctuaire: Si les chevaliers pouvaient faire tomber des monstres des temps anciens alors les dieux ne devraient pas faire long feu non plus . La guerre Sainte était en leurs faveur: pour la première fois depuis son arrivé dans cette lutte sans merci: Le fils du chevalier Hokuto pouvait se permettre de soupirer à la pensée que l'effroyable affrontement allait peut être s'arrêter à la fin du monstre millénaire... Joie cependant de courte minute pour lui quand son visage se teinta alors d'effroie à la vision du ciel.

"Par... Par la grande Athéna mais que se passe t-il ? Pour... Pourquoi les constellations meurent-elles aussi vite ?"

Paniqua Kenshiro en sentant le cosmos protecteur des dieux des Astres solaires et Lunaires décliner soudainement: comme si un poid venait de tomber sur son âme maintenant que la bénédiction des dieux s’amoindrissait. Faisant presque s'affaisser le dragon d'émeraude au sol: L'avertissement de Kyros prenait alors tout son sens pour le jeune chevalier qui comprit qu'une fois la dernière constellation éteinte il sera surement trop tard pour les défenseurs d'Athéna.

"Je... Je ne peux pas rester là !"


Plus de temps à perdre pour le chevalier de Bronze qui décida de se remettre en route sans avoir vue qu'un dernier rempart se dresser sur son chemin: C'était l'homme qui l'avait informé du combat de ses pairs et qui maintenant voulait poursuivre ce qui aurait dû commencer à la prison précédente. Sans peur ni colère le regard de Kenshiro se planta dans le sien sous l'impulsion de son cosmos draconique.

"Je n'ai pas de temps à perdre avec toi mais si je dois te mettre te mettre en pièce pour avancer je n'hésiterais pas ! En garde, Olrik!!!"

Son cosmos se déploya jusqu'a former un immense dragon vert dans son dos et rtout en rugissant la réponse de Kenshiro au valet d'Hadés.

Citation :
Défi relevé ! je vais poster le topic de Combat dans deux jours au maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Signun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1023

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Courroux   Jeu 24 Mai - 21:13

Venant de => Récupération

Sans perdre de temps, le chevalier d'or du sagittaire s'était rendu dans la huitième et dernière prison. Avoir des ailes avait ce fameux avantage de pouvoir se déplacer sur de longue distance en peu de temps. C'était comme si d'un coup il venait de rattraper le retard qu'il avait accumulé au champ de fleurs.

En survolant les différentes prison, il vit que certains de ses camarades et alliés continuaient à se battre sans que la libération de Zeus ne vienne affecter leur détermination à terminer leur affrontement. Après de longues minutes de vol, le saint se décida de se poser pour voir le corps de l'impressionnante créature qui semblait avoir été terrassée depuis peu de temps.

Un montre comme Signun n'en avait jamais vu jusqu'alors, certainement une créature unique en son genre, un monstre mythologique. Le protecteur de la neuvième maison se demandait qui avait put affronter et vaincre cette chose, même s'il lui avait semblé avoir ressenti les cosmos de Urio du cancer et de Ysselda de Mjölnir. Les deux autres lui étaient totalement inconnus.

D'ailleurs, pensant à l'Asgardienne, le chevalier d'Athéna trouva dommage qu'elle ne soit pas restée un peu plus longtemps, ils auraient put parler tout les deux. Cependant, il lui semblait qu'elle était une femme très active qui ne pouvait rester en place.


" - Fameuse créature, j'aurais bien voulu les féliciter au moins."

Alors qu'il examina un moment la créature, il ressenti d'autre cosmos dans les alentours, un spectre et un saint. Il s'approcha du combat pour voir le chevalier de bronze qu'il avait vu dans la maison du bélier avant qu'il ne parte pour Asgard. Ce même chevalier de bronze qui avait appeler Aldébaran du taureau "Maitre".

D'ailleurs, il se rappela de son "disciple", Serafim du corbeau qu'il aurait accepter volontiers de prendre sous son aile. Cela faisait un long moment qu'il n'avait plus ressenti son cosmos. On pouvait craindre le pire par rapport au saint du corbeau, mais le chevalier d'or ne croyait pas en la mort du jeune homme. Mais alors, pourquoi n'était-il plus présent ?

Cette question trouvera sa réponse quand cette guerre aura réellement prit fin, quand les batailles cesseront pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Courroux   Ven 25 Mai - 12:35

Giudecca =>


Après maints efforts et douleurs pour sortir de la grande maison qu'est le Giudecca, le Spectre avait fini de ramper au sol comme la larve qu'il était devenu, dès lors que les éclairs de Zeussounet lui avait traversé sa carcasse d'âme damnée, dans un élan de colère généreuse. Maintenant, la foudre ne lui vibromassait plus les sphincters et autres muscles, et le bossu pouvait enfin se redresser sur ses deux pattes. Bien entendu, il restait toujours voûté sous le poids de ses nombreux câbles qui, eux, reprenaient leur longueur d'origine, même au repos.

À présent, Raïmi délaissait les affaires divines au bon soin des... divinités, pardi. La fin de cette Guerre Sainte paraissait de plus en plus proche, et cet épilogue n'en finissait plus de faire grimper l'affluence d'un tas de bonhommes en armure non conviés à la base. Il voyageait alors dans les Enfers à la recherche d'on-ne-sait-quoi, à vrai dire. Toujours est-il que sa route l'amena dans la Prison des glaces éternelles. Perdu ! Ce n'est pas Sibérie.
Malgré son parcours dans un tunnel, Raïmi avait détecté qu'il n'y avait pas que les températures et le mauvais temps qui rendait le lieu si froid. La mort aussi y était présente, et pas qu'un peu !

À la surface, une grosse bestiole salement amochée, sans aucun doute par du poing cosmique, gisait sur sa tombe de flocons blancs. Au vu des diverses blessures, les méchants n'avaient pas dû y aller avec le dos de la cuillère. Et tout comme des lâches qu'ils étaient, on devinait facilement que la bête avait justement été tabassée à plusieurs.

_ Pauvre Béhémoth ! Lâcha le Ver, en sourdine, dans les entrailles du monstre éventré.

Non, le Spectre n'allait pas pleurer, mais quand même. Une pointe de larmichette dans ce monde de brutes ne faisait pas de mal de temps en temps. Quoiqu'il en soit, une fois la séquence émotion terminée, une autre sensation étrange le prit de court. Une présence importune rodait apparemment dans les environs.

_ Tant mieux, je vais la venger, reprit-il, toujours à voix basse.

L'intrus doré ne rêverait pas. Les intestins du Béhémoth semblèrent sortir de son cadavre et danser dans les airs. Étrangement, huit au total ! Bon d'accord, ils étaient noirs, métalliques et piquants à leurs extrémités, mais qui sait...? Personne n'était supposé connaître par coeur l'anatomie de cette créature infernale, après tout.

_ Worms Bind ! S'exclama une voix.

Par contre, des boyaux d'un mort qui parle, c'était déjà tout de suite moins crédible.

Dans tous les cas, les appendices de l'étoile terrestre de la Soumission s'agitèrent en conséquence, et partirent à l'assaut de ce nouveau gibier. Le Saint du Sagittaire. Puis dans un second temps, Raïmi sortit enfin de sa cachette de chair et d'os encore chaude mais puante, et découvrit, de visu du moins, l'identité du badaud indésirable athénien.

_ C'est toi qui l'a terrassé ? Demanda-t-il aussitôt, sur un ton sec.


/hrp: j'ai pas trop insisté dessus, mais libre à toi de préciser si tu es solidement ligoté, ou ce que tu veux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Signun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1023

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Courroux   Ven 25 Mai - 14:31

Alors que Signun examina le lieu glacial et observa de loin le combat entre le chevalier du dragon et son spectrale adversaire, quelque chose vint le perturber, ou quelqu'un. Durant un moment, il crut se faire attaquer par les entrailles du Béhémoth qui aurait certainement prit vie par une opération d'un esprit démoniaque. Mais bien vite, il se rendit compte que ce qui l'agressait était en fait composé de câbles d'acier sombre que de boyaux putride.

Le chevalier ailé fit un bond en arrière pour tenter d'éviter de se faire bien malgré lui enlacé. Cependant, les tentacules parvinrent quand même à s'agripper à une de ses ailes. Quelle ironie : ce qui faisait la fierté de son armure était désormais comme un fardeau pour lui. Le voilà prisonnier, en partie du moins, de ce mystérieux adversaire venu de "nulle part".

C'est alors qu'il le vit, sortant du corps de la bête morte, un individu tout bossus et pas spécialement très en forme non plus. En fait, à bien y réfléchir, le saint ne ressentait pas spécialement de cosmos venant de son agresseur, il ressemblait d'avantage à celui de Matheuss quand il l'eut croisé à l'étang des colérique. Si ça se trouve, ce spectre était aussi mort que son compagnon d'arme. Donc logiquement, il devrait incapable de lui nuire. Mais bon, un mort dans le royaume des morts, tout pouvait arriver.

Le spectre l'invectiva, ou plutôt il lui demanda s'il était responsable de la mort du Béhémoth. A celui, Signun savait parfaitement quoi répondre : la vérité.


" - Non, je ne suis pas responsable de sa mort. Mais si tu veux savoir, je viens de terrasser Minos, Juge du griffon."

Dit-il en observant le défunt spectre d'un regard presque hautain. Mais bien vite son visage reprit une expression plutôt neutre quand il se rendit compte de son air arrogant qu'il voulait éviter de donner. Il n'était pas dans ses habitudes de se vanter d'un tel ou tel exploit, mais là, c'était venu d'un coup, comme un réflexe inconscient.

Il regarda les câbles qui étreignaient son ailes, se demandant comment un adversaire déjà mort pouvait lui causer quelque problème qu'y soit. Alors il intensifia son cosmos qui n'eut aucun mal à déchirer cette étreinte.


" - Tu es mort, tu as beau être consistant, tu ne dégage pas assez d'énergie pour être une nuisance pour moi. Je te demanderais de ne plus te mettre en travers de mon chemin si tu veux éviter que je te fasse souffrir."

Voilà qui était aussi nouveau pour lui : la volonté d'infliger de la douleur à un ennemi. C'était quelque chose qui était toujours resté étranger à sa conception de la chevalerie. Peut-être que la guerre avait changé sa conception des choses. Il lui faudra prendre un peu de recul après cette bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Courroux   Sam 26 Mai - 12:19

_ Dommage, plaisanta Raïmi, lorsque Signun répondit à la question. Ça m'aurait donné une raison de plus pour te faire la peau, héhéhé.

Mais la suite de la réplique du Gold Saint était moins tendre. Celui-ci prétendait avoir dégommé Minos du Griffon, l'un des trois Juges infernaux. Comment était-ce possible ? Ce type semblait n'avoir qu'une seule corde à son arc, contrairement au puissant Spectre, pourtant !
Raïmi fronça les sourcils, le temps d'une brève réflexion, puis son regard revint fixement dans celui du Sagittaire – car oui, il ne pouvait s'agir que de lui... depuis le temps que Athéna et Hadès se faisaient la Guerre, on finissait par les retenir sur le bout des doigts. Et comme il y en a douze, les deux derniers s'inscrivaient sur deux orteils, au choix.

_ Je ne me fais pas de souci pour le Juge du Griffon, haha ! Reprit-il, sûr de lui.

Là, le Chevalier de la Ficelle Tendue Dorée ne manqua pas de se vanter à nouveau d'être le plus fort. Bien sûr, en détruisant une ou deux tentacules dans son élan, il avait eu de quoi prendre la grosse tête.
L'étoile terrestre tira tout de même la grimace, même s'il savait que sa chaîne repousserait tôt ou tard.

_ En effet, je suis mort, continua le bossu, toujours confiant. Et je suis aussi et surtout dans le Royaume des Morts. Mais demande-toi plutôt comment un être vivant de ton espèce arrive à survivre ici bas !

Beh oui, c'était toujours la même rengaine. Merci qui ? Les Dieux. Si les Saints pouvaient compter sur un portail ouvert, lorsque leur huitième sens leur faisait par exemple défaut, pour les Spectres, c'était quasiment le même procédé. Ils étaient bénis par leurs propres divinités, tout comme le Monde des Ténèbres lui-même était baigné par le cosmos incommensurable et millénaire du Sombre Monarque et/ou de son épouse.
Moralité, Raïmi ne finirait jamais comme un vulgaire zombie. (sinon, cf. les épisodes de Lost Canvas avec l'âme de Tenma, lol)

_ Alors, comme ça tu veux goûter à de l'aura en puissance, hein ? Très bien !

Raïmi s'éjecta de son piédestal agonisant, vrilla dans le ciel par-dessus la tête de Signun, et atterrit dans le coin opposé. Le Saint n'attraperait sans doute pas de torticolis, mais qui sait...? pendant cette exécution, en tout cas, les appendices déchirés plutôt en avaient profité pour se remodeler.
Une fois le pied à terre, ou dans la neige plus exactement, le Spectre enflamma son cosmos obscur et diabolique, et repassa à l'offensive sans plus attendre.

_ Worms Bind ! Invoqua-t-il comme la première fois.

Cette fois-ci, les intestins ambulants ne plongèrent pas sur leur proie directement, comme à leur habitude. Ils s'étaient d'abord courbés vers le sol et avaient disparu dans plusieurs galeries. Le but consistait alors à réapparaître par surprise, par-dessous, tout autour de l'ennemi afin de le menotter notamment aux jambes. Et que si le sagouin pensait à s'envoler, les tentacules n'avaient plus qu'à le suivre dans sa trajectoire de décollage.

Au final, la huitaine d'énormes serpents affamés jaillit donc dans une chorégraphie et synchronisation parfaites, et partir enserrer comme ils le purent, les membres tous durs du Sagittaire.


/hrp: et hop ! Very Happy toujours pareil, hein. À ta guise. ^^ tu peux me crucifier ou quoi, si ça t'amuse. Vu que j'peux pu me battre "officiellement" ni officieusement (avec des stats, j'entends). Sur ce, j'erre et j'harcèle, lol. Pis à la rigueur, si j'te bloque dans ton RP, tue-moi et j'irai renaître ailleurs, s'il faut. Smile

EDIT:
bon bah apu moi ici alors, si Zeus a tout bourriné.
donc, => Océanie


Dernière édition par Raïmi le Dim 17 Juin - 13:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Signun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1023

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Courroux   Jeu 31 Mai - 13:44

Le spectre lui posa une bonne question concernant le fait que lui, chevalier d'or du sagittaire, toujours vivant de surcroit, parvenait à se tenir en ce lieu maudit où seuls les morts avaient normalement le droit d'y pénétrer. La réponse était évidente : c'était les dieux qui le leur permettaient. Mais pour les spectre, n'était-ce justement pas pareil ? Après tout, c'était bien le pouvoir de Hadès et pour le moment de Perséphone qui leur permettaient de se battre.

Puis Raimi du ver se mit à faire une pirouette acrobatique autre qu'un tortillement pitoyable. Il en profita pour lancer une de ses attaques, la même que précédemment mais de manière différente. Apparemment, le spectre avait plus d'un tour dans son sac, mais le chevalier d'or n'en avait cure. Après tout, la seule chose qu'il redoutait avec cet énergumène était de perdre son temps.


" - Inutile !"

Dit-il calmement alors que les tentacules lui enserraient les jambes et étaient bien parties pour le saucissonner totalement. Il ferma les yeux et concentra son cosmos ardent brillant de mille feux et finalement son aura déchira les appendices de la même manière que précédemment.

Il battit des ailes pour souffler les débris de câbles avant de se saisir de son arc et de préparer une flèche à l'attention de son "hôte". Il l'observa un instant droit dans les yeux, mais cela lui semblait une éternité. En son fort intérieur il débattait sur l'utilité de tirer ainsi sur son ennemi. Après tout, il était déjà mort, il n'était plus une menace. Mais en même temps, il lui faisait perdre son temps, c'était une nuisance dont il se serait bien passé actuellement.

De plus, moralement aussi ce geste serait discutable : Raimi n'étant plus qu'un esprit, lui tirer une flèche serait comme profaner l'esprit d'un mort... Comme si ce genre de considération rentraient en compte pour un spectre. Après tout, de base, ils étaient déjà morts. C'est du moins ce qu'il en savait et c'est ce qu'il en pensait.


" - Infinity Break."

Alors sans aucune forme de procès, Signun tira sa flèche dorée chargée de cosmos qui elle même se divisa en une multitude de flèches se dirigeant vers le spectre à la vitesse de la lumière. Maintenant, son ennemi ne risquait plus de mourir car il n'était déjà plus, mais alors qu'adviendra t-il si jamais il se la prenait de plein fouet ? Qu'allait devenir son actuelle enveloppe corporelle ? Tant de question dont le saint espérait peut-être avoir une réponse.


[hrp : je joue toujours sur le fait que vu que ton perso est mort, qu'il n'a pas de consistance/puissance suffisante pour être une vraie nuisance. J'espère que cela ne te dérange pas, car après tout, c'est pas tout les jours que les morts se relèvent ainsi façon carnaval des fantômes pour discuter avec les vivants.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Courroux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Courroux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Cocyte-