RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Une rose dans le Désert des Pervers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Une rose dans le Désert des Pervers   Mer 21 Mar - 21:45

"Et je tombai, tombai, tel un astre déchu qui aurait étéa rraché au ciel par le caprice d'un Dieu pour sombrer en une chute vertigineuse, sans fin, au plus profond des entrailles de la terre... Inconsciente, mon corps flottant au sein de cette béance, je ne vis ni n'entendis les ombres mouvantes des parois qui tendaient vers moi, en vain, des griffes avides et murmuraient des paroles impies.
La lumière du soleil n'était plus qu'un lointain souvenir et je me dirigeai vers le Nadir du monde, l'anti-vie.

Lorsque j'ouvris les yeux, la première chose que je vis était les grains de sable qui s'étendaient à perte de vue. Un désert. Pas celui où je me trouvais il y a quelque temps, mais un autre, fort différent.
Je me relevai et poussai une exclamation étonnée : le ciel n'était plus de cette belle couleur céruléenne que j'aimais tant mais d'un noir teinté de pourpre et d'écarlate. Des étoiles y brillaient, jetant un pâle éclat purpurin sur cette terre étrangère.

- Sois la bienvenue en ces lieux, Zobeida ! fit une voix qui résonna dans ma tête.
- Que.. quoi... qui êtes-vous ? m'exclamai-je avec un rien de panique dans la voix.
- N'aie aucune crainte, je suis en toi, je fais partie de toi ! reprit la voix, suave. Je suis l'Étoile Terrestre du Rêve, l'un des 108 Astres voués à servir le Seigneur des Enfers, Hadès !
- Quoi ?! Ce n'est pas possible !
- Et pourtant, il en est ainsi ! Tu étais prédestinée à servir le Souverain du Monde des Morts, et ce depuis le commencement, depuis ta conception même.
- Je refuse !
- Ah ah ! Tu ne peux refuser le destin glorieux qui s'offre à toi ! Sache que c'est un honneur et un privilège de servir Hadès ! Maintenant, assez discuté !

Et je sentis alors quelque chose grandir en moi, comme une fleur en train d'éclore au milieu de ce terreau qu'était mon âme. Elle s'épanouit, ouvrant largement ses pétales, gagnant la lisière de mon être. Je sentis alors une puissance incroyable envahir mon corps et mon esprit ; c'était comme un orgasme, une seconde naissance, une révélation.
La fleur était complètement éclose et ma vision se teinta de pourpre tandis qu'une aura violette m'enveloppait comme un manteau de gloire.

C'est alors qu'un dernier sursaut de conscience fulgura en moi, l'ultime trace de ce qui faisait mon humanité. Je poussai un "NON !!!" rageur et aussitôt Atar, le Feu Divin, l'enfant d'Asha, la Vérité, jaillit, telle la lave d'un volcan en éruption éclairant ma conscience, dissipant ce voile de ténèbres qui menaçait de m'engloutir à jamais.
Haurvatat, l'Intégrité était une qualité chérie par les Taftânis et j'avais réussi à la faire vivre en moi à cet instant même.

Toutefois, ma Volonté n'avait pas été suffisamment forte pour que je puisse totalement annihiler cette obscurité qui emplissait mon âme comme l'eau une gourde ; mais j'avais quand même réussi à préserver une partie de mon être qui scintillait comme un joyau au sein de cette nuit intérieure.
Je me remémorai les paroles d'Akil "... le Cosmos est le siège d'une lutte constante et perpétuelle entre Asha (la Vérité) et Druj (le Mensonge). Ce combat se déroule aussi bien aux confins de l'univers que dans chaque fibre de ton corps...." et me dis qu'il fallait redoubler de vigilance si je ne voulais pas que Druj l'emporte.

La voix à l'intérieur de moi s'était tue mais je pouvais sentir sa déception mais également son intérêt envers ma personne : un réceptacle en train de lutter contre une Étoile, voila qui était inédit et offrait des perspectives intéressantes !
Un globe de noirceur apparut dans les airs, devant moi et je fronçai les sourcils ; la sphère se résorba sur elle-même et bientôt elle prit la forme d'une étrange statue métallique qui représentait un Djinn sortant d'une lampe. Puis elle éclata en plusieurs morceaux et en un battement de cils je me retrouvai couverte d'une sorte d'armure dont les pièces brillaient comme des diamants pris dans les ténèbres.

J'éprouvai alors une sombre satisfaction et un sourire mauvais s'élargit sur ma face, découvrant des dents carnassières. La voix se manifesta de nouveau, me sussurrant des idées de puissance absolue, d'exaucement de souhaits et de rêves...
Mon tapis volant se trouvait à mes pieds ; d'une parole je le fis léviter, m'assis dessus et prit mon envol à travers l'étendue désertique. En contrebas, des silhouettes nues gisaient à même le sable et souffraient mille morts de la chaleur infernale et des brûlures occasionnées par une pluie de langues de feu qui tombait sans cesse du ciel.

Je savais ce que je devais faire maintenant : me présenter devant l'entité qui régnait sur les Enfers et dont ce désert n'était qu'une infime partie..."

>>> Là où se trouve Perséphone
Revenir en haut Aller en bas
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une rose dans le Désert des Pervers   Lun 16 Avr - 8:15

>>> La Cascade de Sang

"J'atteignis rapidement la Sixième Prison et ses Trois Valllées où dans chacune d'entre elles, gémissaient et souffraient les damnés. Je rejoignis le Désert des Pervers et je vis qu'effectivement mes serviteurs surnaturels avaient bien œuvré : ils avaient réussi à amener du monde de la surface vers le Royaume des Morts le palais de mon défunt maître, enfin, mon palais maintenant... J'avais encore un peu de mal à me faire à l'idée que cette splendide demeure était désormais ma maison tant l'empreinte d'Akil y avait été forte.
Ce qui me rassurait le plus était le fait qu'Ahura-Mazda l'avait emmené avec lui dans son royaume de Feu et de Lumière divines. M'observait-il de là-haut ? Et si oui, qu'avait-il pensé de mon intronisation en tant que Spectre ? Je saurais ce qu'il dirait s'il avait été encore de ce monde : il me hurlerait des malédictions et lâcherait sur moi une horde vociférante de Djinn et d'Efreet ou encore m'arroserait d'une pluie de météorites...

En parlant de pluie... Les langues de feu de cet endroit venaient certes lécher les suppliciés mais ils s'abattaient également sur mon palais ; ce dernier était certes solide mais à la longue, il finirait par s'abîmer... Je concentrai mon Cosmos et étendit sur ma demeure une sorte de dôme de protection sur lequel les gouttes enflammées allèrent rebondir ; par ailleurs, il écartait tout bruit susceptible de déranger ma tranquillité comme, par exemple, les cris de souffrance des damnés...

J'entrai donc dans le vaste vestibule, accueillie par toute une nuée de serviteurs qui me débarrassèrent de mon Surplis et m'apportèrent un rafraîchissement.
Puis je me dirigeai vers la salle de bains où l'on enleva mes vêtements, me baigna, m'épouilla, me parfuma et me fit revêtir des habits neufs, les autres ayant été quelque peu abîmés. Je me reposai une heure ou deux puis revint dans le vestibule : mon Surplis avait été astiqué et mon tapis nettoyé.
Le premier était certes très joli et ne pesait rien, il était comme une seconde peau à vrai dire, mais il cachait aux regards des autres mes jolis atours... Je tournai alors autour de lui tout en récitant une formule magique en perse ; l'armure finit par disparaître : je venais de la rendre invisible.

Je m'en revêtis et me regardai dans un grand miroir :

- Parfait ! fis-je d'une voix satisfaite. Je récupérai mon tapis volant et m'envolai dans le ciel infernal, prête à en découdre avec l'ennemi..."

>>> Quatrième Prison
Revenir en haut Aller en bas
 

Une rose dans le Désert des Pervers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Trois Vallées :: Désert des Pervers-