RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Dim 25 Mar - 16:51

Arrow Fleuve Achéron



La lumière revint, mais la scène avait changé. Corell comprit bien vite ce qu’il s’était passé. Le Dieu avait décidé de les téléporter tous les trois dans un lieu bien connu du Lion et de son ami, car c’était ici qu’ils avaient défait deux des plus puissants Spectres d’Hadès. La dépouille du Juge des Enfers placé sous le signe de la Wyverne n’était pas loin, écrasé par une tonne de gravas. Le Dieu avait un drôle de sens de l’humour. Il allait mourir là ou deux de ses Champions avaient été vaincus quelques instants auparavant. Corell fit face à son ennemi.

« Tes paroles n’ont plus d’effet sur moi. L’homme à qui j’avais juré vengeance est bel et bien mort. Tu n’es plus le même. Je ne te combattrai pas avec ma haine, mais avec un sentiment bien plus fort : l’amitié. Car je sais que si je te bats maintenant, tu ne pourras plus tuer d’autres Saints. »

D’un geste, il retira sa cape noire avec élégance. Il l’avait gardée lors de son premier combat car la victoire avait été facile. Mais face à Rochel, il aurait besoin de toute sa puissance, de toutes ses capacités. Elle ne serait qu’une gène. Il fit quelques pas en avant, le sourire suffisant, puis leva une main devant le Dieu. Alors qu’il fermait le poing, son cosmos explosa en des gerbes d’éclairs dorés crépitants qui s’étirèrent comme une toile, dans toutes les directions.

« Tu ne sembles pas m’avoir compris. Je vais te tuer. Ton existence va se terminer, à jamais. Je suis le détenteur du Keraunos, le pouvoir tueur de Dieux. Ce sont mes éclairs qui t’ont libéré. Ce seront ces mêmes éclairs qui vont mettre un terme à ton existence, une bonne fois pour toutes. Tremble, Dieu, devant ta fin prochaine !!!! »
Revenir en haut Aller en bas
Asmita


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 817

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
210/210  (210/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Mar 27 Mar - 3:18

==> Fleuve Achéron

    La réponse du dieu de la Mort fut à son image: pleine de suffisance et terriblement humaine. Celui qui se gaussait en toute impunité de détenir la puissance et la sagesse d'un être parfait n'était pas si différent de ces rois déments de jadis qui, dans leur folie, avaient plongés le monde dans un enfer de feu et de sang. Des hommes ayant perdu le sens des réalités, corrompus par un pouvoir trop grand pour eux.

     « Il existe une différence entre voir quelque chose et le comprendre, usurpateur, répondit calmement Asmita, grâce à ton pouvoir tu vois les rouages de l'univers mais tu n'en saisis pas le fonctionnement. Si tu es la fin de ce monde tel qu'il existe alors tu es ton propre bourreau. Mais malgré toute ta puissance tu es encore loin de celle d'égaler du roi des Dieux. Et de tous les dieux, seul lui échappe à la volonté des Trois Soeurs et des lois cosmiques. Pourtant même lui se plie à ces lois et à la Destiné. Et sais-tu pourquoi? Si l'équilibre est rompu tout ce qui est disparaîtra : titans, dieux, humains, étoiles. Tout sera englouti dans le néant primordial. Tu n'es jamais qu'un autre Icare et je ne suis en rien semblable à ta personne, usurpateur, ni à celle d'aucun dieu. Je ne suis qu'un modeste pèlerin de Bouddha au service d'Athéna. Et c'est en tant qu'humain que je t'affronterai au coté de mon frère d'arme, moi Asmita de la Vierge, protecteur de la sixième maison du Zodiaque ! »

    Comme toute réponse à la noirceur du dieu de la Mort, Asmita laissa son cosmos flamboyer de sa puissante lumière dorée tandis qu'une marée obscure les engloutissait.
    Le Chevalier de la Vierge ressentait le cosmos de ami du Lion aussi intensément que la chaleur d'un âtre brûlant tandis que leurs corps traversaient l'espace et le temps.
    Ils n'étaient plus que des particules en mouvement filtrant entre les couches de la réalité, des enveloppes informelles de lumière ballottée par une vague ténébreuse qui déchirait la trame des dimensions et la souillait de son empreinte corruptrice. Et pourtant il pouvait presque sentir la main de Corell sur son épaule qui hurlait sa détermination dans l'infini.
    Les deux étoiles formaient un seul et gigantesque soleil aux rayons d'or et au cœur de nacre. Un astre de pureté et d'espoir face à la faim dévorante de la vie qui éclipsait peu à peu toutes les autres sources de lumières.

    Lorsqu'il sentit son corps reprendre forme et ses pieds de nouveau fouler le monde matériel, Asmita posa son casque sur sa chevelure blonde et laissa son cosmos jaillir de son corps et nourrir son corps et son armure de toute sa puissance. L'heure n'était plus à tenter de raisonner un homme qui avait été rongé, consumé par la folie et le désir. De tous les fous le fou mégalomaniaque était le plus à redouter. Un fou sans scrupules, qui, pour se donner l'illusion d’être juste s'était efforcé de se persuader que tous les autres étaient plus mauvais que lui. Un fou persuadé d’être un élu, un sauveur, un créateur.

    « Tu ne sembles pas m’avoir compris. Je vais te tuer. Ton existence va se tyerminer, à jamais. Je suis le détenteur du Keraunos, le pouvoir tueur de Dieux. Ce sont mes éclairs qui t’ont libérés. Ce seront ces mêmes éclairs qui vont mettre un terme à ton existence, une bonne fois pour toutes. Tremble, Dieu, devant ta fin prochaine !»

     « Tu n'auras nul besoin de cela mon ami. Cet usurpateur n'est rien d'autre qu'un humain fait de chair et de sang qui a acquit un pouvoir trop grand pour lui. Battons-nous comme des hommes et montrons lui qu'il n'est nul besoin de s'emparer du pouvoir d'un dieu pour les dépasser. Battons nous comme de simples Chevaliers d'Athéna ! S’écria le Saint en brandissant son rosaire dans son poing fermé. »
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Jeu 29 Mar - 0:08

Arrow Fleuve
Citation :

Étant un dieu je commence le premier a combattre: bonne chance !

C'est dans le calme mortel de la 1ere prison des Enfers que le Dunamis du dieu de la mort explosa dans une gerbe de puissance divine: La haute silhouette ailé de l'incarnation de Thanatos se matérialisa lentement sur le champ de bataille, écartant ses ailes de toutes leurs grandeurs tel l'ange de la mort prêt à fondre sur ses proies. Le Dunamis du dieu d'argent se déploya lentement sous forme de vague de puissance autour de sa personne, stoppant les éclaires que le cosmos du lion orageux produisait par l'excitation de la bataille qui allait se dérouler dans quelque seconde. Le terrain était planté dans le lieu où les âmes de ceux qui se sont éteints doivent passer afin de connaitre où toutes les actions de leurs existences allaient les conduire: Message directement adressé aux deux chevaliers d'or de la part de Rochel, leurs indiquant où ils vont tous les deux se retrouver à la suite de ce combat s'annonçant comme le plus dur de la vie des compagnons du Sanctuaire. Le Jugement de Rochel allait bientôt être annoncé...

" Vous croyez vraiment ce que vous dites ? Vous n'avez aucune idée des forces que vous allez affronter! Vous n'étiez pas assez puissant pour me vaincre quand j'était encore un mortel comme vous: Vous vous fourvoyez en pensant qu'a deux vous pouvait surpasser le pouvoir de celui qui commande à la mort ! Mon pouvoir !!! Vous n'êtes rien en comparaison de ce que je suis devenue lors de mon trépas: Je suis celui qui a brisé la balance Cosmique ! "

Le Dunamis de Rochel s'intensifia brusquement sous une décharge de puissance colossal: creusant un cratère autour de lui tout en ébranlant la terre sous leurs pieds de secousse grandissante avec la force du demie-dieu ivre de pouvoir. Déchirant le sol d’immense crevasse tout en levant des montagnes autour de la zone comme pour l'interdire a un quelconque gêneur, empêchant toute fuite pour les deux Guerriers d'ors au prise avec l'incarnation de Thanatos dont l'intensité de sa puissance faisait lentement naître une multitude de feu follet à l'intérieur de la zone qu'il avait crée; se transformant lentement en crane gémissant des plaintes de douleurs sous le rire de Rochel en lançant ses dernière parole de son sourire empoisonné.

"Mon corps est encore humain certe mais il est déjà amplement puissant pour contenir toute la puissance que j'ai obtenue grâce a votre aide: Par ton inaction Asmita de la vierge j'ai pu affronter et tuer Urio du Cancer lors d'un combat qui brisa mon âme et créant un trou à l'intérieur d'elle qui ne demandait qu'a être comblé, par toi Corell j'ai obtenue le pouvoir d'un dieu, devenant par cela l'ennemie que vous voyez devant vous ! Par vos actes vous avez donnez naissance au pire adversaire que votre armée à du affronter... Par votre Mort j'accéderais à Athéna et je prendrais sa tête au nom de mon maître ! Vous pleurerez des larmes de sang dans le Tartare de honte et de peur quand je jetterais son corps brisé dans la prison qu'elle mérite !!!"

Rochel fit exploser son Dunamis dans une avalanche de puissance monumental : détruisant en partie la zone où il se tenait avant de se jeter à une vitesse plus rapide que la lumière sur les deux gardien de la lumiére, couvrant l'écart entre lui et les deux chevaliers des ténèbres d'un voile d'ombre brumeuse. Plongeant la lumière des chevaliers d'ors dans le noir le plus total: laissant alors les cranes qu'il avait invoqué s'attaquer a eux sans avertissement avant de saisir le visage de l'un d'eux au vol. Le dieu de la mort avait empoigné le chevalier de la vierge et s’envola avec lui d'un battement si puissant qu'il fit voler le chevalier restant au sol.

"Je te tiens ! Voyons voir si ton sang est de la même couleur que le sien !"


Une lueur infernal brilla dans la main droite du dieu de la mort avant qu'apparaisse une immense claymore aux couleur du dieu d'argent qui l'abattit d'un trait divin sur l'épaule du chevalier de la vierge: brisant l'une de ses épaulettes dorée en morceau sous le regard du dieu de la mort. Satisfait, il jeta sa prise sur le toit de ce qu'il restait du Temple du jugement dans un fracas qui faillit briser la toiture de celui-ci. Cependant le dieu n'en avait pas fini avec le gardien de la sixième maison et pointa sa lame vers lui: la faisant briller de la couleur de son Dunamis avant qu'elle ne s'allonge d'une longueur telle qu'elle enfonça le chevalier de la vierge dans les profondeurs du bâtiment, le traversant de plusieurs dizaines de mêtres avant que d'un mouvement de bras le dieu de la mort la sort du sol avec le gardien du sanctuaire à la pointe de celle ci. Réduisant la longueur de sa lame à sa taille initial afin de reprendre prise sur la gorge du Chevalier d'or.

"Dit moi... Peux vu sentir les âmes ? La mienne vient de te transpercer... Qu'as tu sentie ? Qu'as tu lue dans mon abominable existence ? RÉPOND !"

Le dieu fondit alors sur le sol tel une comète et se servit de son adversaire comme amortisseur: l'enfonçant sous plusieurs mètre dans le sol, un genoux écrasant son poitrail tandis qu'il referma ses ailes en voyant les cranes des torturés du Tartare venir le saigner de leurs dents fantomatique.

"Pitoyable... Vraiment pitoyable... Ce serait une telle facilité de te tuer que cela nuirait a mon Karma..."

Soupira le dieu en l'empoignant une nouvelle fois avec mépris avant de le jeter dans la direction du lion d'or: déployant son cosmos avant de le lâcher et forma un gigantesque pentacle a 5 branche sur tout le lieu: donnant naissance dans la terre infernal a des milliers et des milliers de chaines recouvertes des runes maudites de Thanatos avant de jaillirent férocement sur le chevalier devenue jouet du dieu pour le transpercer corps et âme.

SOUL PRISON!!!

"Je détruirait ton âme, chevalier... Je ferais en sorte de réduire a néant chaque parcelle de ton être afin que tu ne puisses pas te réincarner !"



Citation :
S'il y'a des questions pour mon rp je me ferais un plaisir de répondre, Bonne chance pour le combat et que le meilleur gagne




Dernière édition par Rochel le Jeu 29 Mar - 0:19, édité 2 fois (Raison : Handicap non activé pour ce tour, Edite HP)
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Jeu 29 Mar - 0:08

Le membre 'Rochel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Sam 31 Mar - 20:49

La Mort lui faisait face, dans toute son obscurité, sa splendeur, sa magnificence. Bien que Dieu méconnu, le cosmos de Thanatos était digne des plus puissants Dieux de l’Olympe, mais sa cruauté et ses talents de combattant dépassaient de loin ceux des divinités de la montagne sacrée. Mais Corell était confiant. Les Crocs du Lion étaient plus puissants que jamais. L’Armure d’Or avait été renforcée par le pouvoir d’Héphaïstos et par le sang d’’Athéna. Et il avait à côté de lui le plus puissant des Chevaliers d’Or, l’homme le plus proche des dieux, dont les pouvoirs dépassaient de loin ceux de ses pairs. Oui, ils pouvaient le faire. A deux, ils pouvaient éliminer le Dieu de la Mort. Mais l’espoir ne devait pas supplanter la réalité : Corell savait que son heure était proche. Les probabilités qu’il s’en sorte étaient nulles. De plus, le jeune homme ferait tout pour protéger son ami. Lui, l’homme qui avait trahi son ordre, qui avait voué son âme à l’obscurité, qui avait faillit frapper Athéna elle-même… Ferait tout pour qu’Asmita survive. Le Chevalier de la Vierge avait bien plus de valeur pour l’Ordre des Chevaliers d’Athéna que lui, un parjure.

Alors que le cosmos du Dieu grandissait, détruisant un peu tout autour de lui, Corell sentit un cosmos familier qui prenait contact avec le sien. Un cosmos chaud et pur, dont l’énergie l’enveloppa avec douceur. Le Lion se laissa aller et ouvrit son cœur à cette présence qu’il conaissait si bien, qu’il aimait tant. Le monde devint flou. Le Chevalier de la Vierge, le Dieu et l’ensemble de la Demeure du Jugement disparurent au profit d’un blanc d’une grande clarté. Corell se retourna, pour découvrir derrière lui la femme qu’il aimait. Tout comme lui Jaina portait son armure, mais elle ne portait pas son masque. L’Armure du Loup était flambant neuve, plus belle et étincelante que jamais. Ses courbes étaient plus gracieuses, et protégeaient mieux le corps de la jeune femme, la rendant plus sexy que jamais. Le regard du Lion se perdit dans ces yeux azurés, cette cascade de cheveux bruns légèrement ondulés, ces lèvres pulpeuses à souhait qui lui souriaient.

Les lèvres de Jaina ne bougèrent pas. Pourtant elle lui parla. Il savait que cette image d’elle avait été créée par leurs deux cosmos entrés en contact. Que cet instant ne durait même pas une seconde dans la réalité. Que Jaina n’était pas vraiment là, devant lui, mais qu’elle n’était pas loin, et qu’elle pensait à lui. Les mots de la jeune femme résonnèrent dans son esprit comme un poème, alors qu’elle l’encourageait, le remerciait… Et qu’elle lui disait à quel point elle l’aimait. C’étaient leurs âmes qui se regardaient, pas delà le temps et l’espace. Et bien que ce ne soit qu’une image, Corell s’avança, la prit dans ses bras, et l’embrassa tendrement, avec tout l’amour qu’il éprouvait pour elle. Un baiser court mais intense. Un dernier baiser. Car il savait que jamais il ne la reverrait. Lorsque leurs lèvres se séparèrent, il lui murmura doucement ses derniers mots.

* Mon cœur t’appartient, Jaina. Il t’a toujours appartenu. Il t’appartiendra toujours, même si la mort nous sépare. Je t’en supplie, survis à cette guerre, pour moi. Souviens-toi de moi. Adieu, mon amour… *

Il sentit sa détresse, mais il ne pouvait lui promettre l’impossible. La Demeure du Jugement serait son tombeau, il le sentait. Et il respectait trop Jaina pour lui mentir. Corell rouvrit les yeux, revenant dans l’instant présent. Il refoula ses sentiments au plus profond de son être, dédiant tout son être au combat, et à son ennemi.

Juste à temps. Les crânes de cosmos du Dieu se ruaient sur eux. Mais le Lion était prêt. Son cosmos était explosif. Son cœur était plus chaud que jamais. Il leva une main, et claqua des doigts. Des rayons de lumière apparurent du néant. Un rayon pour un crâne, ni plus, ni moins. Dans un ballet de lumière, les griffes du Lion frappèrent les créations du Dieu, les détruisant avec une facilité déconcertante.

Alors qu’il reportait son attention sur le Dieu, il constata… Qu’il avait disparut. Un gémissement dans son dos attira son attention. Se retournant, il découvrit avec stupeur que Rochel avait réussi à le contourner pour attaquer Asmita.

Quelle vitesse !!!!

Les déplacements et les coups du Dieu étaient hallucinants. Il frappa le Chevalier de la Vierge avec une épée faite d’énergie pure, brisant en partie l’Armure d’Or, avant qu’il n’envoie son ami droit vers le plafond. Un simple coup d’épée avait suffit à briser l’armure de son ami. Et lorsque Rochel sembla vouloir embrocher Asmita, Corell ne resta pas inactif.

Un rayon de lumière vint frapper la main du Dieu, déviant son coup au dernier instant du Saint de la Vierge. Rochel tourna la tête vers le Lion… Pour mieux recevoir un coup de pied en pleine face. Le fauve s’était jeté sur son adversaire comme une bête furieuse, pieds en avant, à une vitesse proche de la lumière, si bien qu’il dépassa le Dieu dont le corps se courbait en arrière suite à la puissance de l’impact. Se retournant en plein vol, face contre le sol, le Lion frappa Rochel en plein buste au passage, son poing armé de cosmos doré destructeur s’abattant sur le thorax du Dieu avec une force telle qu’une onde de choc envoya le Dieu s’enfoncer dans le sol. A l’impact de son poing, les éclairs du Lion se déployèrent sur le corps du Dieu, ravageant ses chairs et brûlant ses entrailles.

Le Lion fit un roulé-boulé pour se rétablir. Se retournant, il constata que le Dieu s’était relevé, et frappait à nouveau son ami. Il avait réussi à offrir à Asmita un temps de répits, rien de plus… Il allait retourner dans la mêlée lorsque le Dieu balança Asmita vers lui. Il réceptionna le Chevalier d’Or du vol. Asmita n’avait pas belle mine. Tout alla alors très vite. Le Pentacle des Dieux Jumeaux se forma sur le sol. L’incarnation de Thanatos allait attaquer. Un simple coup d’œil sur le Chevalier de la Vierge suffit au Lion pour prendre sa décision. Contre toute attente, Corell posa sa main sur le ventre d’Asmita. Une boule de cosmos naquit, créant une onde de choc qui catapulta le Chevalier de la Vierge au loin, au même instant que des dizaines de chaîne de cosmos obscur sortaient du sol pour frapper le Lion, disparaissant dans son corps, le clouant sur place. Le Lion jeta un regard enflammé à son adversaire. Déjà son cosmos naissait autour de lui. Une chouette apparut, symbole de la Déesse Athéna. Elle vint de poser sur l’épaule du Saint. Puis, petit à petit, l’animal devint lumineux, son énergie se fusionnant avec le cosmos du Lion, jusqu’à disparaître totalement. Corell sourit. Athéna était avec lui.

« Quelle technique pathétique. Ce n’est pas parce que je ne peux pas bouger que je ne peux pas te frapper, salopard… C'est moi qui t'ai créé. C'est moi qui te détruirai!!! »

Le Lion ne bougea pas d’un poil. Pourtant, une gigantesque explosion fit trembler la demeure du jugement. Le plafond au dessus de Rochel explosa soudain. Des tonnes de granit tombèrent sur le Dieu pris au dépourvu, soulevant un nuage de poussière gigantesque. Au bout de quelques secondes, le nuage retomba, laissait apparaitre Rochel qui avait survécu à l’attaque, comme le Lion s’en doutait. Le toit du bâtiment avait complètement disparut, laissant apparaître les cieux des Enfers, recouverts d’une couche de nuages noirs menaçants, crépitant d’éclairs. Un événement absolument impossible dans un lieu comme celui-ci. Mais le Cosmos repoussait le domaine du réel. De toute évidence, c’était la Foudre qui avait fait exploser le toit de la demeure du jugement. Il avait fallu une énergie gigantesque pour le faire exploser ainsi… Mais le Lion était le maître de la Foudre. Et il avait de l’énergie à revendre. Des dizaines d’éclairs naquirent des cieux pour venir tous frapper un seul et même endroit : Rochel, dont la sombre silhouette disparut au profit de la lumière blanche du plus puissant des phénomènes naturels. Un phénomène que même les Dieux de l’Olympe redoutaient.

Les chaînes du Dieu perdirent de leur puissance, et disparurent, prouvant que l’attaque du Lion avait porté ses fruits. Corell en profita. Son cosmos explosa en des volutes d’énergies dorées. Le monde devint noir. Il frappa de son poing vers l’avant, créant une étincelle de lumière.

LIGHTNING… PLASMA !!!!


Durant une seconde, rien ne se passa. Puis, d’un coup, le monde s’effondra autour de Rochel. Des millions de jets de cosmos apparurent de tous les côtés pour venir frapper le Dieu avec une férocité sans borne, fêlant son armure divine en de multiples endroits.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Asmita


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 817

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
210/210  (210/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Mer 4 Avr - 0:01


    Qu'importait la vérité, au jeu de la guerre seul le survivant devenait l'incarnation de la justice.
    Personne ne se souciait vraiment de la réalité. Le fil du mensonge avait maintes et maintes fois tissé la toile de l'histoire sans que le monde n'en soit bouleversé. Des civilisations étaient nées et avaient péris dans le mensonge. Des peuples entiers s'étaient bercés d'illusions en imaginant incarner la sapience, la vérité et la vraie justice alors que les fondations de leurs royaumes éphémères étaient reposaient sur une montagne de corps et d'artifices.
    Mais aujourd'hui la vérité d'un fou menaçait d'engloutir le monde dans les ténèbres éternelles. Asmita était un Saint de paroles et de réflexions qui recherchait la vérité cosmique en toutes circonstance. Certains de ses pairs l'avaient souvent accusés d'inaction et peut être avaient-ils raison. Mais sa prudence n'avait qu'un seul but, atteindre cet état de conscience qui dépassait celui des dieux. Comprendre la trame même de l'univers afin de préserver son équilibre. Le chevalier de la Vierge respectait la vie avant tout mais n’accordait aucune importance aux royaumes humains ni d'ordinaire aux querelles divine. À moins que celles ci n'altèrent la balance qui avait été créée à l'origine des mondes.
    Athéna, la déité de la sagesse et de la guerre était aussi soucieuse de cette harmonie que lui. Son bouclier d'airain ne s'élevait que pour combattre les forces qui menaçaient cette paix cosmique.
    Et face à eux se dressait un homme qui avait acquit le pouvoir d'un dieu et dont l'ambition menaçait de faire s'écrouler tout ce pourquoi les chevaliers de l'espoir se battaient, tout ce pourquoi lui même, le dieu de la mort, avait été créé.
    Au cœur de sa démence mégalomane il s'était persuadé qu'il devait mettre fin à l'ordre cosmique. Une ambition folle de ramener le chaos primordial et de régner sur le néant. L'ambition d'un mortel qui avait abandonné la raison à l'aliénation, victime de sa propre force.
    Contenir en lui un divinité avait du gravement atteindre sa fragile psyché.

    Cet homme ne devait en aucun cas imposer sa folie. Zeus, Hadès et Poséidon scellé, les autres olympiens soit engagés dans d'autres conflits ou ne se souciant tout simplement pas des guerres pour la conquête du royaume mortel, il leur incombait à eux, chevalier d'Athéna, d'empêcher l'avènement de l'apocalypse.

    Face à la silhouette ailée de la mort, les deux chevaliers d'Or paraissaient ridiculement petits. Dans son armure d'ébène, le maître des défunts flottait comme une ombre fantomatique, enveloppé dans une brume argentée. Sa puissance écrasante se rependait comme un poison pour transpercer leurs âmes et les paralyser de terreur.
    Mais les chevaliers du zodiaque ne craignaient pas la mort.

    Alors que l'ancien juge du griffon terminait sa dangereuse augure, la nuit s’abattit sur les deux saints. Un voile noir balaya leurs auras lumineuses dans un souffle d'énergie formidable, oblitérant émanation de vie. Au milieu de cette mer de ténèbres glacées, Asmita se sentait réellement aveugle. La présence de son compagnon avait été littéralement engloutie par l'émanation de puissance qu'avait déchaîné Rochel. Face à lui il ne ressentait plus que la noirceur de Thanatos et n'entendait plus que les hurlements déchirés des crânes flamboyants.
    Puis une pluie de traits d'Or perça le voile comme une pluie de lumière, détruisant dans une multitude d'éclats étoilés les abominations engendrées par le dieu de la Mort. Sa cécité mentale n'avait durée d'un millionième de seconde mais elle avait suffit.
    Une main jaillit de la brume pour le saisir avec une force inouïe. Avant même qu'il ne puisse réagir, Rochel frappa à la vitesse de l'éclair de sa lame pourpre, brisant son épaulière comme un vulgaire morceau de verre.
    La brutalité du coup lui arracha un grognement de douleur avant que le dieu de la Mort ne l’envoi s'écraser violemment sur le toit en ruine du palais de Minos. L'impact le sonna quelque peu et le chevalier de la Vierge ne dut son salut que grâce à l'intervention de son ami qui s'était jeté avec férocité dans la mêlée. Se relevant promptement tandis que Corell assaillait Rochel de ses poings fulgurants, Asmita n'eut pas le loisir d'aller à la rencontre de leur adversaire. Celui ci fondait de nouveau sur lui à une vitesse ahurissante et lui enfonça le plastron dans la poitrine en le propulsant vers le sol comme un boulet de canon.
    Mais cette fois ci l'aveugle ne se laissa pas frapper impunément. Son précédent combat contre Corell lui avait été riche en enseignement.
    Asmita pivota dans les airs avec célérité pour se réceptionner sur le sol qui s'enfonça sous la pression.
    Bien décidé à riposter, Asmita ramena son poing à sa hanche et fit exploser son cosmos. Corell lui avait apporté bien plus que son amitié indéfectible. Il lui avait fait subir les crocs du Lion et Asmita avait retenu dans sa chair précieux enseignements.
    Son poing jaillit en avant, projetant un unique trait doré dans une imitation imparfaite de la technique de poing de son ami. Le rayon frappa en pleine course le casque de Rochel qui éclata sous l'impact.
    Le casque explosa mais ne ralentit nullement son adversaire qui l'attrapa avec la force d'un étau avant de l'envoyer le balancer vers le sol avec force.
    Tournoyant en l'air comme une vulgaire poupée de chiffon il sentit une poigne ferme stopper sa course folle mais avant d'avoir pu remercier son ami, celui-ci l'écarta brutalement avant d'être totalement submergé par un millier de liens maudits qui eurent tôt fait d'être happés dans une explosion de lumière blanche. Ce cosmos salvateur pur et inespéré ne pouvait provenir que d'une seule personne.
    Leur bien aimée Déesse Athéna.
    Comme pour leur redonner courage, une chouette de opalescente émergea de la lumière dans un hululement cristallin. Une douce énergie chaude envahit le chevalier de la Vierge et s'encra profondément dans son âme.

    Ils étaient maintenant armés tout deux d'un courage et d'une volonté indestructible. La grâce d'Athéna les accompagnait dans leur lutte contre les seigneur de la Mort. Sa lumière salvatrice serait leur bouclier et leur lance, leur rempart face à la douleur et à l'épuisement.

    Alors que son ami défiait une fois de plus Rochel, le chevalier aveugle libéra les eaux contenues par le barrage de sa volonté. Son cosmos s'écoula à travers lui avec la force d'un torrent, libérant une gigantesque lumière d'Or de son corps. Et, alors que Corell déchaînait la foudre sur le dieu de la Mort, Asmita mêla son énergie à celle du Lion pour la sublimer, l'embraser avec une intensité sans pareille.
    Le halo de leurs deux cosmos brillait avec autant de force que l'astre du jour et repoussa les ténèbres environnantes dans un éclat iridescent. Puis, dans une explosion aveuglante, le chevalier du Lion libéra le feu solaire dont les innombrables rayons purificateurs vinrent frapper la figure sombre de Thanatos.
    Chaque trait de lumière s'abattait sur le surplis du dieu de la mort avec al puissance dévastatrice d'une comète. Avec toute sa conviction Asmita joignait son cosmos à celui de Corell, transformant la pluie de traits lumineux en une avalanche cosmique de feu céleste.
    Bientôt la silhouette de Rochel disparu sous la lumière aveuglante qui s'abattait sur lui. La demeure du jugement n'était plus qu'un tas de ruines fumantes et le sol ne ressemblait plus qu'à une vaste étendue de cratères rougeoyants.


Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Jeu 5 Avr - 2:45

"C'était si prévisible... Quel imbécile tu fais, Jacen... Tu tiens tellement a me montrer la force de tes convictions sur l'amitié que tu t'es jeté la tête baissé dans mon piège: l'âme de ce déchet inutile est bien plus puissante que la tienne, j'aurais un peu peiné pour l'atteindre autrement que par la pointe de mon épée. Alors que toi: ton âme m'est grande ouverte, imbécile de lion !"

Siffla le dieu aux ailes de nuit en voyant les chaines crée par son cosmos pénétrer le corps du Lion d'or sans que son armure lui soit d'aucun secoure, remarquant que contrairement a Marcus et peut être l'autre chevalier avec lui: Corell ne disposait toujours pas de défense contre les arcanes visant l'âme, pourtant si précieux pour tout ce qui pousse leurs premiers crie dans cet univers pensa Rochel tout en le regardant essayer de se dégager de sa prise avec un certain amusement. L'ancien juge relâcha son attention du spectacle pathétique du chevalier d'or essayant de le railler pour jeter un oeil à ce qu'il restait de son casque et prit même la peine de se débarrasser des éclats restant dans ses cheveux argenté; ne reportant son attention sur ses adversaires qu'à l'instant où il perçut une émanation de cosmos divin bien qu'assez faible pour qu'il ne la détecte pas avant qu'elle ne se pose prés de la pair de protecteur d'Athéna. Un sourire des plus venimeux naquit alors sur son visage alors que comme les Saints de l'espoir en face de lui, il commençait a rassembler sa puissance pour affronter une quelconque contre-attaque.

"Votre déesse est de la partie ? Vous avez bien fait de la prier afin qu'elle puisse voir le sort que je lui réserve... J'irais lui adresser mes respects si j'en ai l'occasion, après vous avoir prit vos têtes tous les deux ! Montrez moi de quoi vous êtes capable, que je ne jette pas aux pieds de votre déesse les tètes de deux incapable !"

Rugit le dieu de la mort en embrasant a nouveau son Dunamis sous la forme de flamme noir tout le long de son immense silhouette ailé lézardé d'arc d'énergie sombre et violacé. Ses ailes se déployèrent alors dans son dos en s'embrasant sous l'impulsion du pouvoir qu'il était en train de concentrer en lui.
Le premier choc pur entre leurs puissances combiné face à la divinité de Rochel allait bientôt débuter dans la première prison des Enfers... Puisse t-elle résisté à ce combat de titan. Ce fut le si prévisible Lion qui commença la première vague d'hostilité en déchaînant ses éclaires et sa foudre contre le dieu de la mort qui lui, répliqua grâce au chaines de cosmos s'extirpant violemment du corps du chevalier avant de se charger d'énergie pour faire barrage a la pluie d'éclaire du chevalier de la cinquième maison du Sanctuaire, sans pour autant protéger le dieu des éboulis qui se brisaient inlassablement sur lui. Diversion semblait -il pour Rochel alors que le lion chargea son cosmos dans son poing: arcane que le dieu de la mort ne connaissait que trop bien... L'incarnation aurait pu déjouer facilement cette attaque si le chevalier de la Vierge cachait en retrait n'avait pas secondé son partenaire pour que son attaque ne déchire totalement la noirceur des Enfers d'Hadés sous la forme de milliard et de milliard de faisceau de lumière dirigé sur le dieu de la mort, toujours le sourire au lèvre.

"Impressionnant ... Mais vain !"


Une concentration d'énergie se déploya dans toute la zone à l'instant où Rochel utilisa leva ses mains contre la pluie de lumière pour déclencher un véritable barrage composé de son Dunamis plus ténébreux que la nuit noir: l'affrontement cosmique de la lumière et des ténèbres dans un bras de fer apocalyptique était en train de se produire sous la forme d'une gigantesque concentration de cosmos vacillant entre l'obscurité et la lumière. Leurs puissances et la proximité de la confrontation étaient tel que le surplis du dieu de la mort commençait a montrer des faiblesses par le choc des deux puissances: les brassards et les épaulettes de l'ange d'argent commençaient à se fissurer progressivement alors que la lumière commençait a prendre le pas sur les ténèbres de Thanatos, passant même le flux d'énergie qu'il déploya pour se perdre contre lui et ses ailes dont ils réouvrérent les anciennes blessures.

Rochel était bien obligé de reconnaître que l'ajout de la force du sixième chevalier d'or avait considérablement augmenté la puissance de l'attaque du cinquième, et c'était là le point faible de cette attaque sourit le dieu de la mort en déployant d'avantage son Dunamis jusqu’à ce que la noirceur de sa force ne prenne le pas sur l'attaque des deux chevaliers en engloutissant le cosmos et le surplus de force qu'avait ajouté Asmita. Laissant la lumière redevenir foudre puis étincelle avant de mourir broyé dans la main du dieu de la mort et ses ténèbres.

"Vous pouvez arrivez a faire quelque chose a vous deux... Je commence a croire que votre duo n'est pas que comique: vous vous êtes entraîné ensemble pour m'affronter n'est ce pas ? J'en suis flatté... Seulement vous ne réussirez pas là où déjà deux de votre ordre en échoué."

A la fin de sa phrase, le dieu de la mort planta son épée au sol pour faire sugir une nouvelle armée de crane volant et pleurant du Tartare: cette fois-ci ils attrapèrent le lion entre les multiples dents et le soulevèrent hors du palais de justice du premier des juges de l'Enfer tout en déchirant sa peau de leurs morsures fantomatiques. Laissant le dieu de la mort seul avec le chevalier d'or de la vierge dont il saisi la gorge et le casque en lui arrachant d'une violence inouï pour lui ainsi le frapper avec a plusieurs reprise jusqu'a ce qu'il se brise en dizaine d'éclat doré. Le dieu prit alors son visage dans sa main et le jeta en direction de l'épée planté au sol, épée qui se délogea de sa position pour retourner a la main du dieu en prenant le chevalier volant au passage: le pommeau s'enfonçant dans sa poitrine et écrasant une partie de son poitrail doré sans pour autant le transpercer.

"Tu aurais du rester à ta place et attendre que l'Univers agisse... Maintenant paît en le prix. "

Rochel releva Asmita devant lui et abattit sa terrible lame d'une frappe en diagonal contre lui, maculant sa lame de sang ... Satisfait de ce geste le dieu de la mort fit sentir le plat de son épée à son adversaire avant de bondir d'un battement d'aile dans les airs pour voir si l'armée de cranes qu'il avait tiré du Tartare arrivait a venir a bout de Jacen et, comme il s'y attendait cela ne fonctionnait pas: le Lion détruisait chacun de ses opposants fantomatiques qui, aussitôt reconstitué avançait pour se faire détruire a nouveau dans un combat sans fin... Il était temps que le dieu régle ça.

Jaws Abyss


Par l'ordre de Rochel: toute la zone se mit a vibrer sous l'impulsion de son Dunamis se fondant dans le sol pour faire renaître le pentacle a cinq branche recouvrant la zone de combat avant de vibrer sous l'impulsion d'un tremblement de Terre monumental. Le plateau où se trouvait Corell et le temple de s'ouvrit en deux jusqu'a avaler la structure qui s’effondra en un millier de débris sur le chevalier d'or avant que la faille ne se referme sur lui pour le broyer.


Dernière édition par Rochel le Jeu 5 Avr - 2:52, édité 3 fois (Raison : oublie d'un atout+ réajustement des stats)
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Jeu 5 Avr - 2:45

Le membre 'Rochel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Sam 7 Avr - 17:24

Prévisible. Les Griffes du Lion, dix fois plus puissantes qu’à leur accoutumée grâce au concours providentiel du Chevalier de la Vierge, n’avaient pas eu l’effet escompté sur le Dieu de la Mort. Cette attaque aurait atomisé en un instant n’importe quel Chevalier, même l’un des trois Juges des Enfers. Mais pour Rochel, qui possédait le pouvoir des Dieux, ce n’avait été qu’une égratignure. Les lèvres du Lion s’étirèrent en un sourire bestial, alors que l’Armure d’Or ronronnait de plaisir en observant son ennemi qui lui faisait face.

Enfin un véritable challenge… J’attendais ça depuis si longtemps…

Car le Lion était un homme de défis. Il se remettait constamment en question, cherchant par n’importe quel moyen à augmenter ses pouvoirs et ses connaissances. Il savait que la mort était au bout du chemin de la plupart des Chevaliers, et surtout des Chevaliers d’Or. Il souhaitait que la mort vienne le prendre contre un ennemi qui en valait la peine. Et il ne pouvait trouver plus puissant qu’un Dieu dans cet univers. Si sa mort permettait de vaincre Thanatos et de sauver la vie à son ami de la Vierge, alors il l’embrasserait avec le sourire.

Pourtant, malgré sa puissance, Rochel laissait cruellement à désirer. Le Dieu recréa ses pauvres petits crânes de cosmos inutiles.

« Cesse tes élucubrations. Tu as beau être divin, tu ne sais rien. Asmita et moi ne nous sommes pas entraînés. Un Dieu si faible que toi n’en vaut pas la peine. Mêmes tes techniques te font honte… Tu es décevant. »

Une fois de plus, le Lion fit un pas en avant, se mettant devant son frère d’armes. Fermant les yeux, il claqua des doigts. Une douzaine de crânes se ruait sur lui. Une douzaine de jets de cosmos tranchants déchira la nuit, se jetant sur les jouets du Dieu de la Mort.

Quoi ?

Le Lion rouvrit les yeux soudainement. Son sourire disparut. Rochel avait amélioré sa technique. Les crânes avaient tenu bon.

« Pauvre fou ! Les Griffes du Lion ne possèdent pas de limite ! »

Le Chevalier d’Or leva une main auréolée de cosmos tournée vers l’attaque. Les quelques jets lumineux se transformèrent et des centaines de griffes acérées alors que Corell démultipliait ses coups sans faiblir. Pourtant, les crânes, bien que malmenés, continuaient leur route. Le Saint tripla d’intensité, approchant la violence de ses coups à celle d’un Lightning Plasma. Plusieurs crânes explosèrent. Mais six parvinrent à briser sa défense. Ils se ruèrent sur le Lion, qui joignit ses deux mains auréolées de cosmos devant lui en un bouclier sur lequel les crânes frappèrent avec une férocité inattendue. Le Chevalier d’Or, éberlué, se vit catapulté en arrière par la violence du choc, dépassant le Chevalier d’Or de la Vierge pour aller choir à l’extérieur du Temple. Mais une seconde avant qu’il ne perte de vue son ami, il put distinguer le Dieu se ruant sur lui.

« Asmita !!! Attention !!! »

Il ne pouvait pas aider la Vierge tant qu’il n’aurait pas éliminé ces six démons créés par Thanatos. Créant une onde de choc cosmique entre ses mains, il repoussa les crânes et atterri sur le sol des Enfers, juste devant le Temple du Jugement dont il ne restait maintenant plus que des ruines, après que toute une aile ait été détruite durant son combat contre Rhadamanthe, et qu’il ait fait exploser le toit du bâtiment. Le Lion se dit d’ailleurs qu’il se retrouvait à l’endroit même où il avait vaincu le Juge de la Wyverne. Autrefois plat et recouvert de dalles de marbre, le sol n’était plus que chaos suite à ce combat épique dont le Lion était sorti vainqueur. De gigantesques cratères de terre retournée laissaient places à des pics rocheux et à des blocs de roches tombés de manière éparse. Le Chevalier du Lion se rétabli sans problème. Se relevant, il regarda d’un œil mauvais les crânes qui l’entouraient, tournoyant autour de lui comme des rapaces.

« Vous seriez des milliers que ça ne changerait rien… Je n’ai pas de temps à perdre avec vous ! »

LIGHTNING FANG


Alors que les crânes se ruaient sur lui comme un sol homme, le Lion frappa le sol de son poing. La terre autour de lui devint lumineuse, striée de lueur dorée, puis explosa. Des dizaines de colonnes d’énergie pure émergèrent du centre de la terre, pulvérisant les créations du Dieu dans l’instant. En une demi-seconde, tout fut terminé. Se relevant, Corell se mit à courir vers la Demeure du Jugement… Avant de stopper net. De Dieu de la Mort était là, en haut des marches, le surplombant de toute sa hauteur. Avant même que le Lion n’ait le temps de s’inquiéter pour son ami, le Dieu frappa. Le monde s’écroula sur le Lion, alors que le sol s’ouvrait en deux sous ses pieds, créant une plaie béante d’une profondeur incalculable où le Saint tomba, suivi de près par une partie du bâtiment lui-même. Il tombait à une vitesse vertigineuse. Bien vite, le peu de lumière qui régnait en Enfer laissa place à l’obscurité. Seule sa cosmo-énergie rayonnante l’empêchait de sombrer dans le noir le plus complet. Il n’avait aucun moyen de s’en sortir. Et lorsqu’il senti que les parois se refermaient, il sur que son heure étaient venue.

« ATHENAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA »

Mais ce ne fut pas la déesse qui répondit à son appel. Le Chevalier de la Vierge apparut dans un éclair de lumière, utilisant ses capacités de téléportation pour venir au secours de son ami, comme lui-même l’avait fait juste avant. Le Lion sourit à son ami. Des excuses n’étaient pas requises. Ils travaillaient en tandem. Les deux hommes s’attrapèrent l’un l’autre, leurs mains se refermant sur l’avant-bras de l’autres et inversement. Alors que le cosmos d’Asmita se déployait, Corell eut une requête.

« Téléporte-moi juste derrière lui. »

Il y eut une explosion de lumière. L’instant d’après, les deux Saints étaient juste derrière le Dieu de la Mort, observant les dégâts de sa technique en contrebas, savourant sa victoire alors que la faille se refermait à vue d’œil. Le Lion n’attendit pas un instant. Il se rua vers son adversaire et le frappa avec toute la puissance de son poing en pleine colonne vertébrale. A l’impact, une quantité gigantesque d’éclairs partirent du poing du Saint pour aller se déverser sur tout le corps du Dieu, ravageant sa peau et ses entrailles. Ce n’était qu’un seul coup de poing, mais sa puissance était absolument terrifiante.

Le Lion s’était éveillé. Et il était en colère.

Par la puissance du coup, Rochel fut catapulté vers l’avant comme un boulet de canon. Il percuta le sol à vitesse maximale, creusant un profond cratère. Mais ce n’était pas fini. Corell avait beaucoup, beaucoup plus d’énergie à revendre. La présence d’Asmita, la dangerosité du Dieu, et la confiance d’Athéna à son égard, tous ces éléments semblaient lui donner des ailes depuis le début de cette Guerre. Il était plus puissant, plus féroce, et plus déterminé que jamais. L’homme en Armure d’Or atterrit en haut des marches de la Demeure, là où se trouvait Rochel quelques instant auparavant, et baissa les yeux en contrebas, là où son ennemi venait de percuter le sol. Il mit ses deux mains devant lui, joignant ses pouces et ses indexes. Au centre de ses mains apparut une boule d’énergie dorée. La pression du cosmos du Chevalier d’Or devint effarante. Ses yeux disparurent, devenant lumière pure. Ses cheveux s’envolèrent vers les cieux. Son cri fut long et assuré, un cri où il put déverser toute sa colère envers son adversaire.

Une seconde plus tard, la zone où se trouvait Rochel explosa. Une gigantesque boule de cosmos de plusieurs dizaines de mètres de diamètres se créa, détruisant tout sur son passage, l’énergie étant tellement concentrée que les roches qui s’y trouvaient n’étaient pas détruites mais atomisées, devenant la plus infime des poussières. Rochel était l’épicentre du phénomène. Mais Corell savait que même cette démonstration de puissance ne viendrait pas à bout d’un Dieu. Il faudrait une technique d’un niveau bien plus élevé. Alors que sa création énergétique continuait à faire des ravages en contrebas, le Lion se tourna vers le Chevalier de la Vierge. Les deux hommes se regardèrent, et hochèrent la tête d’un air entendu.

« Le moment est venu. »

Les deux Chevaliers d’Or se mirent dos à dos. Leur cosmos apparut autour d’eux en une aura de lumière commune alors qu’ils fusionnaient leur énergie en une seule. Ils enflammaient leur vie en un cosmos plus pur, plus puissant, plus dévastateur que jamais. Chacun des deux Chevaliers joignit ses mains juste devant lui. Bras tendus vers le bas, les poignets serrés l’un contre l’autre, les doigts crispés. Entre leurs mains apparut une boule de cosmos ardente, contenant tout leur pouvoir, toute leur force de destruction. Mais ce n’était pas assez. Les deux hommes levèrent la tête vers les cieux.

* Chevaliers d’Or… Nous requérons votre aide. A nous deux, nous ne pourrons vaincre le Dieu de la Mort seuls. Pour Athéna, pour la Terre, pour l’Humanité, prêtez-nous de votre pouvoir, afin que nous terrassions notre ennemi !!!! *

L’une après l’autre, l’aura de chacun des Chevaliers d’Or disséminés aux Enfers ou déjà morts répondirent à l’appel. Tels des frères, leur cosmos traversa les distances et les dimensions pour rejoindre les deux combattants, alors que la technique du Lion en contrebas finissait de faire effet. Déjà, le Dieu de la Mort se relevait, prêt à continuer le combat. Mais il était déjà trop tard. Au dessus de Corell et d’Asmita, dont les cosmos arrivaient à leur maximum, apparurent un Lion et une Vierge gigantesques. Mais ils n’étaient pas seuls. L’un après l’autre, les Douze Signe du Zodiaque et l'image de leur représentants vinrent les entourer : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons. Ils apparurent les uns après les autres, vibrants d'énergie, libérant une lumière proche de celle du soleil, irréelle en un lieu comme celui-ci.

Spoiler:
 

Lorsqu’ils sentirent que leurs cosmos étaient à leur paroxysme et que leurs camarades les accompagnaient, les deux Chevaliers libérèrent leur puissance. Les douze Signes du Zodiaque prirent la teinte dorée du cosmos de leur propriétaire.

« Subis les techniques les plus puissantes des hommes les plus forts !!!! Le maximum de la puissance humaine !!!!! »

Lorsque Corell et Asmita portèrent leurs mains jointes vers l’avant, les Douze Signes se ruèrent sur le Dieu de la Mort en douze étoiles filantes, plus puissantes les unes que les autres. La silhouette du Dieu disparut sous la lumière de l’explosion qui fit trembler une bonne partie des territoires des Enfers. Chaque être humain encore vivant en Enfer, où qu’il se trouve en ces lieux maudits, eut le loisir d’admirer la formidable explosion de cosmos doré qui ravagea des centaines de mètres carrés. L'impact se déploya même jusqu’au ciel, côtoyant les Constellations encore illuminées, offrant à tous les Enfers une lumière providentielle qui ne dura que quelques instants.

ZODIAC…






Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Asmita


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 817

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
210/210  (210/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Mer 11 Avr - 19:17


    La pluie d'or et d'argent frappait implacablement les ténèbres en les irradiant de leur lumière salvatrice. Chaque comète qui s'écrasait dans le noir écartait peu à peu l'obscurité. Le dunamis de l'usurpateur était aussi noir et vide que le Chaos face à l'éclat étoilé des chevaliers d'Or.
    La faim dévorante de la vie, voilà ce que représentait celui qui s'était arrogé les pouvoirs du dieu de la Mort. Une appétence insatiable encore plus viscérale que la souffrance qui rongeait Tantale. Un désir de se repaître de la vie à l'instar de l'un de ces résidus du Néant primordial appelé trou noir.
    En eux, fils du Cosmos, résidait la pulsation de la grande explosion qui déchira le Chaos en créant la vie. Les chevaliers d'Athéna étaient des phares parmi l'océan sidéral et froid. Ils étaient des porteurs de la lumière créatrice.
    Mais que pouvaient deux étoiles face aux ténèbres infinies ? Que pouvaient deux étincelles d'espoir lorsque les grandes ailes de la nuit les recouvraient de son ombre impérieuse ?
    Les ténèbres sont infinies, éternelles et ne peuvent jamais être vaincues. Car toute chose dans l'univers n'existe que grâce à son opposé.
    Cependant même la plus faible des flammes peut écarter la nuit. Et Asmita et Corell étaient bien plus que deux flammes.
    Leurs cosmos flavescent se mêlèrent dans un tourbillon aveuglant et aussi ardent que le regard d'Hélios en transformant ce qui était alors deux petites lumières en un soleil dont les puissants rayons vinrent transpercer le voile noir.
    Dans un grognement de rage l’orgueilleux le dieu de la Mort du déployer toute l'intensité de sa force pour noyer l'attaque de lumière dans un ras de marée de noirceur. L'homme qui se tenait devant eux était peut être un fou mais il demeurait un tacticien hors de pair. Son génie au combat lui avait permit de se distinguer parmi ses pairs et cette fois ci l'ancien juge du Griffon avait fait montre de sa maîtrise de l'art de la guerre en coupant le lien qui unissait leurs cosmos.

    Le chevalier de la Vierge sentit une étreinte glacée se refermer sur lui tandis que le Ligntening Plasma de Corell reprenait sa forme d'origine, privé de la puissance de son camarade.
    D'un geste dédaigneux, Rochel saisit la dernière étincelle crépitante de foudre qui mourut au creux de sa main.

    « Vous pouvez arrivez a faire quelque chose a vous deux... Je commence a croire que votre duo n'est pas que comique: vous vous êtes entraîné ensemble pour m'affronter n'est ce pas ? J'en suis flatté... Seulement vous ne réussirez pas là où déjà deux de votre ordre en échoué. »

    «Tu n'es rien d'autre qu'un fou qui s'ignore imposteur, répliqua Asmita, tu fais les mêmes erreurs que ton hôte et tout comme lui par le passé, tu finiras vaincu. Lorsque Zeus sera libéré de son urne tu seras châtié pour avoir usurpé la place d'une divinité. Contrairement à Bouddha tu n'as pas su t'élever seul au rang des immortels mais tu as du voler leurs pouvoirs. »

    La réponse du fils de Nyx ne se fit pas attendre.
    Avec une violence inouïe, le dieu de la Mort abattit son arme dans la roche qui se craquela de toutes part sous leurs pieds. Sur l'épaisse lame d'airain perlèrent quelques gouttes d'un liquide écarlate qui forma une succession de runes brillantes avant que le sol ne s'illumine d'une funeste lumière pourpre. Comme dans un cauchemar, le sol se mit à suinter de nouvelles âmes torturées dont les silhouettes informes se muèrent bientôt en une nuée de crânes qui déferla sur Corell dans un cri strident.
    Réagissant promptement, le Lion déchira le ciel de ses crocs effiles dans un vain effort. Une âme ne pouvait être vaincue comme un être de chair et de sang.
    Alors que le chevalier du Lion luttait pour repousser la vague d'âmes en peine, Asmita tendit brusquement son bras qui se para d'une aura écarlate flamboyante.

    « Tenkû Haja Chimimoryô ! »

    Jaillissant de la paume de sa main, une multitude d'esprits dévoreurs d'âmes commencèrent à décimer la volée de crânes spectraux en les traversant de leurs corps fumeux.
    Profitant de l'ouverture, le dieu de la Mort apparu soudainement devant lui et profita de sa stupeur pour saisir le Saint par la gorge en le forçant ainsi à interrompre son attaque. Rochel savait qu'Asmita était un maître des âmes et des illusions et il savait aussi qu'il avait tout intérêt à diviser ses deux adversaires pour remporter la victoire.
    Derrière son assurance se cachait la crainte de la déchéance.
    Et tandis que Rochel le rouait de coups, son ami était repoussé comme un mal propre hors de l'enceinte des ruines du palais.
    Leurs forces étaient divisées et le chevalier de la Vierge ne pouvait rivaliser avec un dieu dans un combat au corps à corps.
    Alors qu'un coup plus violent que les autres enfonçait son plastron en comprimant son torse, Asmita tomba à genoux en toussant péniblement tandis que l'ombre noire de Thanatos l'enveloppait lorsque celui ci se pencha vers lui pour le relever brutalement.

    « Tu aurais du rester à ta place et attendre que l'Univers agisse... Maintenant paît en le prix, trancha le dieu de la Mort d'un ton sans réplique avant de le taillader de sa lame.»

    « Avoir le titre de divinité exige d'avoir un cœur pur...., experctora le Saint saisissant la poigne de Thanatos qui était toujours refermée sur sa trachée, un vrai dieu est celui qui sert l’équilibre. Si tu es incapable de comprendre cela, tu ferais mieux de cesser d'aboyer ta nature divine. Nous sommes ici pour plonger dans le Tartare une bête sauvage qui se prend pour un dieu. Laisse nous te montrer à toi qui n'est ni dieu ni humain ce que tu as abandonné...laisse nous te montrer la force que les dieux jalousent aux humains. Laisse nous te montrer le pouvoir de faire des miracles ! »

    Dans une explosion de cosmos Asmita asséna un terrible coup de tête au dieu de la mort dont le nez se brisa à l'impact dans un craquement sinistre. Fou de rage le maître de la Mort frappa durement de Saint avant de s'élever vers les cieux.
    La terre commença à trembler sous ses pieds et les quelques pans de plafond encore debout s'effondrèrent bientôt sous la violence des secousses qui s'accentua de plus en plus. Comme une bouche monstrueuse, le sol s'ouvrit en deux dans un mugissement chthonien comme pour tenter d'avaler les deux Saints d'Or. La bouche infâme qui s'étirait comme une plaie béante dans le sein de la Terre-Mère déchira sa lippe de roche avant de se retrousser vers les entrailles de la terre dans une dernière exhalaison nauséabonde.
    La mort n'était pas envisageable alors que le sort de beaucoup de vies dépendait d'eux.
    Cependant que le monde s'écroulait autours de lui et que les deux pans de sol de part et d'autre du gouffre se repliaient sur eux même pour inhumer vivant les deux gold saints, Asmita se concentra sur le cosmos de son ami qui brillait comme une balise dans le noir. Autours de lui les colonnes s'écroulaient avec fracas et le sol de marbre qui tapissait jadis la demeure de Minos se disloquait en une multitude de petites plateformes rocheuses qui glissaient lentement vers l'abîme. Et alors que son propre corps cédait à l'empire de la gravitation, le chevalier aveugle disparu sous une avalanche de gravas et de poussière étoilée.....

    ….avant de jaillir du néant dans un flash lumineux.
    Asmita n'était pas un combattant comme les autres. Il était un maître des arts mystiques, ancien disciple d'un fils de Jamir et pour lui se déplacer instantanément était une broutille. Mais une broutille qui leur avait sauvé la vie à tout les deux.
    Flottant dans les airs à quelques mètres dans le dos de Thanatos, le Chevalier de la Vierge soutenait un Lion qui avait bien faillit ne pas retomber sur ses pattes. Un Lion qui ne tarda pas à se jeter sur son adversaire, toutes griffes dehors, pour déverser toute son ire sur lui.
    Et tandis que son compagnon accablait Rochel de ses attaques, Asmita mit pied à terre en rejoignant Corell prêt du cratère fumant dans lequel il avait enterré l'incarnation de Thanatos.

    « Curieusement tu ressemble lui ressemble plus qu'on ne pourrait le croire, s'exclama Asmita en arborant un sourire narquois alors que dans les brumes du gouffre se dressait de nouveau l'Ombre, l'un comme l'autre vous avez cette propension à vouloir tout détruire. La subtilité n'est décidément pas ton fort tu dois le reconnaître mon ami ! Mon cœur saigne déjà à l'idée de passer l'éternité avec toi au royaume des ombres, soupira tragiquement le gold Saint, mais.....il n'est pas de meilleure compagnie que celle d'un ami dans les ténèbres éternelles, conclu-t-il en posant sa main sur l'épaule du Chevalier du Lion. »


    L'amitié des chevaliers d'Athéna et l'amour de leur déesse était leur plus puissant rempart et rien n'avait jamais réussit à en venir à bout depuis les temps mythologique. Aucune force n'était assez puissante pour détruire les liens qui unissaient les chevaliers de l'espoir.
    Répondant à l'appel de son compagnon d'un hochement de tête grave et silencieux, Asmita se plaça à ses côtés en joignant lentement ses deux mains qui formèrent un calice qui se remplit d'une boule d'or dont la douce couleur luminescente se répandait en arcs autours de lui. Épaule contre épaule, baignés de leur cosmos doré, les deux chevaliers d'Or semblaient n'être que le reflet de l'autre.

    *Chevaliers d’Or… Nous requérons votre aide. A nous deux, nous ne pourrons vaincre le Dieu de la Mort seuls. Pour Athéna, pour la Terre, pour l’Humanité, prêtez-nous de votre pouvoir, afin que nous terrassions notre ennemi !!!! *


    Spoiler:
     

    Chacun de ses frères d'arme avait répondu à l'appel absolu de la Justice comme une seule voix à travers le cosmos. Leur énergie et leurs sentiments les avaient d’abord traversés de part en part avant de les envelopper d'une douce chaleur revigorante.
    Ça et là il pouvait sentir les sourires de ses camarades et la confiance qu'ils avaient placés en eux. Leur cosmos parcourait le corps des deux chevaliers pour les soutenir de leur puissance.
    Les douze Chevaliers d'Or avaient réunis leurs volontés pour détruire le mal au nom d'Athéna.
    Une à une, les silhouettes des fiers protecteurs du Zodiaque d'Or apparurent derrière leurs camarades tandis qu'une immense aura dorée rependait sa lumière sur toute la surface des Enfers durant un bref instant.
    Et alors que chaque constellation de l'écliptique se matérialisait autour d'eux en formant un cercle, deux petites comètes embrasèrent les cieux en fondant vers les silhouettes filiformes des deux golds Saint.
    À sa surprise, le bras droit d'Asmita fût recouvert par le bouclier indestructible de la Balance tandis que Corell venait de recevoir l'épée purificatrice.

    « Subis les techniques les plus puissantes des hommes les plus forts !!!! Le maximum de la puissance humaine !!!!! »

    Comme répondant à l'appel de Corell, le cosmos de ses pairs entra en résonance dans une explosion de lumière pareille à l'éclat du Soleil qui engloutit le royaume d'Hadès de sa couleur d'Or alors qu'un son cristallin s'élevait dans le ciel.

    ZODIAC…


    ...EXCLAMATION !

    Tendant brusquement les mains vers l'avant, Asmita laissa son cosmos exploser et déferler avec toute la force dont il était capable vers le dieu de la Mort. Toute l'énergie des douze chevaliers du Zodiaque s'abattit sur les Ténèbres en un rayon solaire d'une puissance inimaginable, creusant un sillon dans le sol et réduisant instantanément en poussière chaque particule de matière ou de cosmos.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Sam 14 Avr - 3:38

Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Sam 14 Avr - 3:38

Le membre 'Rochel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Sam 14 Avr - 13:23

Citation :
(Je remercie tous les chevaliers d'ors qui ont pu écrire un petit bout de rp pour m'en mettre plein la tronche ^^ Merci a vous: comme remerciement ça va faire mal Razz)


Le souffle de pierre balaya toute la zone d'un écran de fumée et de poussière dont la couleur sombre pouvait laisser paraître que des retombées volcanique d'un volcan venant de cracher son dernier râle de fureur: couvrant toute la zone de combat d'un écran d'ombre alors que quelque instant plus tard c'était ici même que se tenait l'une des infrastructures les plus célébres et vitales de l'organisation des Enfers pensa le dieu en contemplant le paysage de désolation. Qui peut se vanter d'avoir complètement plié en deux l'une des prisons des Enfers pour broyer ses ennemies sinon lui ? Cependant cela n'était pas suffisant pour se débarrasser d'eux pensa celui que le croyait gagné d'une folie sans pareille: l'éternel existence de Rochel l'avait doté d'une certaine prescience dont il fit preuve avec l'expérience millénaire qu'il possédait déjà lui permit de faire face à plus d'une situation périlleuse. Sa condition de dieu de la mort lui permettait a présent de lire la vie de ceux qui lui faisait face et les chevaliers d'ors l'affrontant ne faisait hélas pas exception.

* Ils ne devraient pas tarder a me rejoindre... Asmita possède certaine capacité bien au delà des pouvoirs des simples mortel... L'idiot voudrait-il donc devenir l'égale des dieux ? Il ne sait pas que les dieux n'étaient avant tout que de simple mortel avant de s'éveiller au Big Will... Quel idiot.*

Pensa le dieu de la mort en croisant les bras tout en observant la crevasse se refermant sous ses pieds. Regardant les séquelles de son pouvoir divin avec le sourire tout en se demandant où pouvait se trouver ses limites bien qu'il en avait déjà une petite idée alors que l'une de ses mains vint se placer devant son visage et attrapa son nez avant de le remettre en place d'un crac sonore: laissant couler un peu de sang sur ses doigts tandis que la déchirure occasionné par le coup de tête de la vierge s'effaça lentement. Les limites du pouvoir du nouveau dieu de la mort n'était autre que sa propre enveloppe charnel. Limites qu'il allait connaitre à l'instant où il sentit la présence des deux chevaliers d'ors dans son dos . Corell se jeta a nouveau sur lui dans un grondement de tonner: frappant le dieu de la mort avec tellement de force que sa forme sombre se transforma en boulet de canon, percutant le sol dans une explosion dantesque tout en s'enfonçant a plusieurs mètres de profondeurs. Cela n'affecta pourtant pas le dieu de la mort qui se redressa avec le sourire tandis que Corell lui mijotait un nouveau tour.

"Aurais-je mit Jacen en colère ? Tu ressembles vraiment de plus en plus a un enfant, petit lion. Cela en devient risible de voir comment tu t'acharnes sur ta bêtise: la preuve est que tu as même une gouvernante pour te surveiller. Tout simplement pathétique."

S'amusa Rochel le moins affecté du monde de la violence du lion d'or avec toujours le sourire venimeux qu'il lui montra le jour de leurs premiers rencontre: Jacen savait-il qu'il était toujours la marionnette de l'ancien juge du Griffon ? Le lion répondit a sa question par une immense décharge d'énergie dont l'intensité broyait les molécules tout autour du dieu: les détruisant jusqu'au niveau atomique afin que rien ne subsiste. A croire que la maîtrise du Cosmos du lion d'or avait atteint une sensibilité sans pareille s'amusa Rochel tout en couvrant son corps de son dunamis divin et traversant allègrement le barrage d'énergie de Corell: Le cosmos peut faire éclater les molécules et les atomes mais le Dunamis peut les contrôler et les modifier. C'est un dieu de la mort de pur énergie qui traversa l'orbe destructive du lion avant de reprendre un corps de chaire et de sang une fois son alchimie terminé.

Rochel en ressortit pratiquement indemne et avec un sourire aux lévres, le même sourire moqueur qu'il affichait depuis le début du combat et qu'il perdit à l'instant où la lumière inonda la première des prisons de l'Enfer d'une lueur doré. L'incarnation de Thanatos écarquilla les yeux à la vision du cosmos doré rejoignant ses adversaires sous la forme de chaque chevaliers d'or du clan d'Athéna: un nouveau soleil s'était levé en Enfer afin de dissiper ses ténèbres sous les yeux de Rochel. En réponse à la provocation de ses adversaires son Dunamis se mit a briller comme jamais: créant une gigantesque cape d'ombre depuis les ailes du dieu jusqu'au plus loin des Enfers. Une nouvelle confrontation entre la lumière des Saints face aux Ténèbres des Enfers allait avoir lieu ici. Tandis que son Dunamis se déployait en tsunamis de noirceur, Rochel rugit a ses adversaires en créant une masse d'obscurité dans sa main droite.

" Vous allez avoir besoin de la puissance des douze au grand complet si vous pensez pouvoir me blesser, pauvre fou ! La lumiére ne brillera jamais assez fort pour atteindre les profondeurs des Enfers ! Vous ne vaincrez pas !"

Le Dunamis de Rochel lézarda la prison d'éclaire maléfique avant qu'il ne déploie ses ailes avec un bras en arrière: concentrant alors tout son Dunamis divin dans une sphére ténébreuse grandissante au fur et a mesure que la lumiere déployé par les Saints augmenté jusqu'a se transformer en un titanesque soleil noir dont la puissance était si gigantesque qu'elle écrasa Rochel sous son intensité, enfonçant ses jambes et le plateau sur lequel il se tenait dans le sol. Tout la puissance de Thanatos était concentré dans cette arcane dont la violence commençait a fissurer son surplis.

"Pour vous vaincre... Je n'ai besoin que de moi... VOYONS VOIR SI VOTRE PUISSANCE COMBINÉE PEUT VAINCRE MON ULTIME CORONA BLAST !"

" GIGANTIC
DARKNESS
CORONA BLAST !"


Spoiler:
 

C'est de toutes ses forces que le dieu de la mort lança son soleil noir contre la lumière des douze chevaliers d'ors dans un impact inouï: toute la prison se fissura de tremblement de terre et se saignée gigantesque sous le choc des deux arcanes. La violence de la lumière dorée dispersa les ténèbres de Thanatos et vient frapper les huit prisons de l'Enfer une fois qu'elle submergea le dieu de la mort dans un flash quasi divin, désagrégeant l'ultime corona blast sans toutefois atteindre les demeures des Juges et le Giuddecca a cause de l'obstacle qu'était l'arcane de Thanatos. Celle-ci avait absorbé énormément de lumière afin que celle-ci ne dévaste pas tout le royaume derrière le dieu de la mort qui, malheureusement n'avait pas échappé à l'attaque des Saints de l'espoir.

Thanatos se tenait toujours en vivant sur ce qui restait de la première prison des Enfers: ses ailes d'airains étaient maintenant sans protections et laisser apercevoir leurs plumages sombres, son plastron ainsi que ce qui protégeait ses bras et ses mains avaient été complètement anéanti par l'attaque, son torse nue était couvert de blessure et de saignement abondant ainsi que plusieurs profonde blessure. Son visage noircit reprenait peu a peu la pâleur des spectres alors que le pentacle sur son front brillait comme jamais: le dieu de la mort était toujours vivant.

"Maudit... KOF KOF !!! Vous allez me le payer cher ! KOF KOF !!!"

Put-il rugir avant de cracher une gerbe de sang bleuté sur le sol: son corps avait atteint ses limites... Son pouvoir était divin mais son corps était encore mortel s'enragea l'incarnation de Thanatos avant de voir que son sang était bleue a présent. Ahurie il se redressa et vit que ses blessures se refermaient d'elle même: son sang était en train de se changer en Ichor.

"Mon sang devient bleue... Ainsi donc voila l'Ichor des dieux ? Serais-je en train de devenir le nouveau dieu de la mort ? "

Le Dunamis de Rochel s'embrasa de nouveau tel un phare de puissance: invoquant alors deux créatures dont le nouveau dieu de la mort partagea sa destiné à un moment de son existence. Deux comètes de cosmos tombèrent prés de lui alors qu'il déploya depuis son corps son immense épée mortel, la faisant rougir par son Dunamis jusqu'a lui redonner sa forme initial sous l'apparence d'une sphère rouge et violacé: Son âme.

"Vous avez appelé la force de vos frères pour m'abattre: Je n'aurais besoin que de la mienne pour vous terrasser."


Sous ses mots, les deux comètes se transformèrent en un puissant griffon blanc ainsi qu'un oiseau de feu sombre composé de cosmos comme l'autre bête. Les deux créatures se mirent toutes deux a rugir alors que Rochel prit la sphére violacé de son âme en main et la plaça entre les deux créatures qui la toucha instantanément: provoquant alors une immense déflagration de Dunamis autour de Rochel dont les ailes sombres se déployèrent pour le protéger de la vague d'énergie. Une fois la décharge passé on pouvait voir deux grandes formes ailés devant le dieu de la mort avec la lumière de son âme les unissant jusqu’à s'éteindre pour laisser place a deux hommes portant les mêmes traits que Rochel. Des souvenirs du passé du dieu d'argent

" Mon ascension en tant que dieu est enclenché: je remplacerais Thanatos sur la Balance cosmique comme nouveau dieu de la mort... Cela va me prendre un peu de temps..."

" Je ne peux pas me permettre de vous laisser m'approcher..."

"Cependant je ne vais pas vous laisser passer non plus..."


"Alors... Préparez vous a mourir !''


Rugirent les deux spectres en s’envolant tous deux vers un adversaire: Le plus intrépide des deux portant le surplis du Bénou s'élança sur le chevalier de la vierge pendant que le second déploya une multitude de fil de cosmos de ses doigts pour saisir le lion et le projeter loin de son camarade avant de fondre sur lui avec la fureur du Griffon.

Rochel du Bénou attrapa le chevalier de la vierge par le visage et projeta sa tête dans le sol avant de le traîner comme ça pendant sur plusieurs dizaine de mètre avant de le sortir de la terre pour l’expédier contre une formation rocheuse d'un puissant coup de pied en plein thorax. Le bénou ne put cacher son sourire a la vision du saint malmené et enflamma alors son cosmos ardent d'une touche de noirceur maléfique avant qu'il ne remette son adversaire sur ses deux jambes avant de venir enfoncer son corps dans la pierre a chaque coup de poing tout en le brûlant de son cosmos noir.

"Je vais devenir un dieu... Un vraie dieu... Et tu ne pourras pas m'en empêcher: vermine !"


Cria t-il en écrasant sa gorge de son coude avant de sauter en arrière tout en préparant une énorme boule de cosmos ressemblant à un énorme Corona Blast qu'il lança sur le chevalier aveugle sans aucun remord.

"Tu n’empêcheras pas mon ascension !"

Loin de là, Corell était au prise avec sa némésis mortel sous la forme de Rochel du Griffon: le juge des Enfers déploya ses longs fils de cosmos autour du Lion avant de prendre son envol et de lui lancer des milliers et des milliers de lien de cosmos tel une pluie incessante de fléche sur lui alors que le dieu de la mort au loin, décida d'éventrer a nouveau le sol des Enfers pour envoyer ce chevalier d'or dans l'abime. Le Griffon engagea alors le lion dans un combat a la vitesse de la lumière dont les répercussions brisèrent la prison autour d'eux.

"C'est comme ça que notre derniers combat aurait du se passer, Jacen ! C'est ainsi qu'on aurait du se battre si je n'étais pas devenue ce que je suis maintenant par ta faute ! "

Le Griffon attrapa alors le lion au niveau des épaules jusqu’à ce que ses doigts pénètrent ses épaulettes avant de bondir dans les aires et de retomber dans la faille en tourbillonnant.

"Tu finiras dans les abimes pour l'éternité !"

Le Griffon et le lion foncèrent tous deux comme une étoile filante vers les ténèbres régnant sous les Enfers.


Rochel Bénou parole
Rochel Griffon parole
Rochel Dieu de la mort parole
Revenir en haut Aller en bas
Asmita


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 817

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
210/210  (210/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Mer 18 Avr - 1:08


    La puissance du feu solaire inonda un bref instant les Enfers de son éclat iridescent. Durant quelques précieuses secondes, les ténèbres du monde souterrain disparurent complètement, totalement oblitérées par la lumière d'Or de l'astre du jour. Ce monde qui n'était qu'obscurité depuis les temps mythologiques fût baigné pour la première fois par les rayons purificateurs.
    Le feu céleste s'abattit dans un torrent sur l'engeance du Chaos et de la Nuit avec un fracas qui ébranla les fondations du monde. Puis, la noirceur disparu, consumée par la brûlure de l'espoir.
    Soudain, au milieu de la tourmente de lumière, une ombre légère, à peine plus grosse qu'un point, se profila. Une anomalie qui se mua en une gigantesque sphère d'ébène contre laquelle le rayon de la Zodiac Exclamation vint se briser dans une nova de feu et de ténèbres.
    Sous la puissance du rayon solaire, le sol se disloqua complètement tandis que les quelques âmes errantes étaient annihilées par ce feu sacré. Chaque particule d'énergie déviée par le soleil noir du Dieu de la Mort était aussi puissant qu'une éruption solaire.
    La force des douze Chevaliers d'Or d'Athéna brisa peu à peu la défense de Thanatos.
    Sous l'écrasante chaleur, le dieu de la Mort suait à grosses gouttes pour maintenir en place son écran de dunamis. Il courbait l'échine face au soleil comme des milliers d'hommes et de femmes avant lui. Mais Thanatos n'était pas un humain accomplissant son dur labeur sous les rayons d'Hélios mais un usurpateur de divinité recevant à même sa chair le jugement des protecteurs de l'écliptique.

    Les mains crispées et tendues devant lui, Asmita laissait toute sa force et celle de ses compagnons filtrer à travers lui. Il n'était plus qu'un catalyseur de la volonté du Zodiaque d'Or. Un catalyseur du cosmos primordial.
    Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons. Tous n'étaient plus qu'une partie de lui comme il était une partie d'eux. La volonté des douze avait prit la forme d'une gigantesque trait de soleil qui n'avait qu'un seul et unique but: purifier la ténébreuse souillure du Dieu de la Mort.
    Soudain, l'obscurité prit le dessus alors que la force de ses frères d'armes disparaissait peu à peu. Le trou noir absorbait leur lumière gloutonnement, menaçant d'aspirer les deux chevaliers d'Athéna.
    Mais le miracle était toujours possible.
    Concentrant toute sa volonté et toute sa force, Asmita maintint la connexion le plus longtemps possible, laissant le temps à leur attaque de briser la défense de Rochel. Le disque de feu noir éclata comme du verre, laissant la lumière mourante du soleil faucher sa victime dans un dernier sursaut d'énergie.

    Face à eux ne restait plus qu'un amas de roches en fusion couvert d'un épais voile de fumée au centre desquelles une ombre menaçante grondait difficilement. Ainsi la puissance combinée des douze chevaliers d'Or n'avait pu avoir raison de l'usurpateur de Thanatos.
    Mais ce n'était plus un dieu fringuant et débordant de suffisance qui émergea des brumes mais bien un homme grièvement blessé à la respiration sifflante et au regard injecté de sang. La haine irradiait du dieu de la Mort dont le dunamis s'éleva une fois encore.
    L'aura ténébreuse de Rochel s'étira autours de lui comme les tentacules d'un gigantesque monstre marin, s'enroulant pernicieusement autours de son maître comme pour le protéger tandis que le serviteur du Sombre Monarque préparait sa contre attaque.
    Soudain, Asmita se sentit mal à l'aise lorsque le dunamis de Rochel se scinda en deux, comme si une étrange nausée envahissait son esprit. L'aura du Dieu de la Mort lui donnait l'impression d'être face non plus à une seule entité mais à trois. L'étincelle de vie de Thanatos, cette flamme rougeoyante, s'était séparée en deux autres versions de lui-même. Des fragments de Rochel. Le dieu de la Mort avait du comprendre l'étendue de ses limites en tentant de faire face seul. En scindant sa puissance il s'assurait de les maintenir à distance l'un de l'autre.

    N'ayant le temps que d'esquisser une légère moue mécontente, le Chevalier de la Vierge se jeta en arrière alors qu'un poing d'airain flamboyant frôlait son visage. Le rapace immortel était son adversaire. Il n'était guère qu'un écho du passé de Rochel, un souvenir de l'être qu'il était autrefois. Mais un souvenir bien vivace et qui avait le tiers de la puissance du Dieu de la Mort. Bien plus qu'un simple double de cosmos.
    Alors qu'il se remettait souplement sur ses jambes après un un parfait saut périlleux en arrière, Asmita du esquiver en catastrophe une pluie de coups.
    Le double du Bénou était vif et puissant et l'assaillait de toutes parts avec une fureur évidente. L'écho de l'étoile Céleste de la Violence représentait la part bestiale de Rochel et l'attaquait avec une volonté évidente: tuer son adversaire.
    Le chevalier noir feinta une balayette au sol avant de s'élever au dessus de la Vierge dans un battement d'ailes pour lui asséner un terrible coup de pied. Levant précipitamment les bras en croix au dessus de son crâne, Asmita sentit ses os protester alors qu'une violente douleur parcourait ses avants bras en faisant éclater son armure d'or sous la pression. La vibration et la force du coup enfoncèrent le sol déformé sous les pieds du chevalier d'Or qui n'eut pas le temps de réagir à temps pour bloquer de coup suivant.

    Ouvrant la bouche de stupeur, Asmita ne pu émettre qu'un gargouillis horrible alors qu'un poing massif avait traversé son torse. Le Chevalier d'Or tomba à genoux alors que le Bénou retirait son bras du corps du chevalier d'Or en souriant de plaisir à la vue de la Vierge vaincue et maculée de sang.
    Soudain, le corps sans vie du Chevalier d'Or s'effrita en un milliard de petites sphères lumineuses qui allèrent flotter ça et là dans le ciel noir du royaume souterrain, se répandant comme du pollen sur le sol stérile.
    Alors que le sang ruisselait encore sur le poing du Bénou, la silhouette lumineuse du Chevalier de la Vierge lui fit de nouveau face, comme un spectre vengeur. Chaque petite particule de lumière qui avait composé le corps d'Asmita se transforma en une silhouette de lumière pure du chevalier d'Or, cernant un Bénou désemparé qui ne savait plus où donner de la tête.
    La petite flaque de sang s'étendit soudainement comme une toile, enveloppant le monde autour du double de Rochel dans un monde écarlate tandis que les spectres de lumières avançaient lentement vers l'étoile céleste de la violence qui marchait maintenant dans la paume d'un bouddha gigantesque.
    Dos au Bouddha, le Bénou faisait face au milliers de spectres qui se rapprochaient inexorablement de lui malgré les déflagrations de feu noir que leur envoyait le spectres au surplis d'ébène.

     « Tenjô tenga yui ga dokuson* »

    Le doigt levé vers le ciel et irradiant d'une douce lumière, une silhouette se détacha du groupe tandis que les autres se fondaient en lui, matérialisant le Chevalier de la Vierge face à l'étoile céleste de la Violence.
    Sur son visage de porcelaine saignait une vilaine et profonde entaille qui avait été heureusement pour lui la seule blessure que lui avait infligé le double de Thanatos. Asmita avait échappé de peu à une mort certaine grâce à ses dons de psykokynésie et avait profité de cet instant de flottement pour enfermer le Bénou dans son propre esprit. Mais l'illusion ne dura pas longtemps. Le Bénou n'était qu'un fragment de la psyché de Thanatos et à cet égard il ne pouvait l'enfermer totalement.
    Alors que l'illusion se brisait comme du verre en laissant apparaître de nouveau la réalité aux yeux du double de Rochel, Asmita s'avança d'un pas vif et résolu vers son ennemi qui sourit en constatant le comportement suicidaire de la Vierge.
    Joignant son pouce et son index, Asmita leva sa main, paume vers l'avant tandis qu'une immense aura de cosmos jaillissait de son corps en formant peu à peu une lotus écarlate déployant ses pétales.

    « Nau, Maku, Sa, Man, psalmodia le chevalier en avançant, Da, Ba, Sara, Dan.....»

    ...satori**...

    Le temps sembla se figer durant un bref instant alors que le Bénou se jetait de nouveau vers son adversaire, le poing nimbé de flammes sombres. Puis le spectre disparu dans un éclat d'une lumière immaculée, totalement balayé, dissous par la vague d'énergie colossale.

    Spoiler:
     

    Le monde qui s'offrit à son regard fût purifié de toute sa noirceur en un instant. De ses propres yeux, Asmita, le Chevalier Aveugle, contemplait le monde. Sous ses prunelles turquoises s'étendait le Royaume d'Hadès, ravagé par leur croisade pour la justice mais aussi l'homme qui avait usurpé sa place de dieu. Le pêcheur céleste, le destructeur des mondes.
    Et eux, les chevaliers d'Athéna, étaient là pour l'affronter.
    Mais Asmita était devenu bien plus en cet instant qu'un simple chevalier d'Or.
    Lorsque sa voix s'était mêlée à celle de ses camarades il avait perçu nettement les échos de l'univers. Il avait sentit l'espace et le temps le traverser, il avait sentit la vie et la mort pulser dans ses veines et se mélanger en une seule et unique chose, il avait comprit la nature des lois qui régissaient l'univers et la nécessité absolue de les préserver.
    Les Chevaliers d'Athéna ne devaient ni détruire Thanatos ni même le maître des Morts. Non, leur disparition signifierait la ruine de tout ce qui existait. La vie reposait sur la mort mais chaque chose se devait d'être contrôlé pour préserver cette seule et unique chose qui était à l'origine de tout, même des dieux. Cette étincelle de tout née du non-être, cette chose qui permettait aux hommes d'accomplir des miracles. Cette chose qui était présente en toute vie et que beaucoup nommaient trivialement sentiments. Quelque chose de terriblement familier et pourtant impossible à saisir puisque existant et n'existant pas à la fois.

    Le pas aérien, les yeux rivés dans ceux du Dieu de la Mort, Asmita marchait lentement vers celui qui voulait s'élever là où il ne pouvait s'élever. Mais à la place de le dévisager avec cette détermination farouche qui avait saisit son cœur dès le début de l'affrontement, Asmita le regardait avec peine. Cet homme brisé qui n'avait recherché qu'à s'élever encore et toujours pour protéger ses idéaux. Un être qui n'était pas si différent de tous les chevaliers qui défendaient Athéna au final. Un être qui avait simplement suivit un chemin différent et qui avait été dévoré par sa propre ambition. Un être qui méritait plus la compassion et une main tendue que la fronde.
    Mais aussi un être qui avait abandonné la raison et qui risquait d'engloutir la vie elle même dans les flammes du néant.
    Une étrange aura opalescente flottait autour de lui comme une longue cape blanche alors qu'une sphère brillante d'énergie grossissait au creux de sa main. Sa force il la tirait directement de l'univers et en était le relais.

     « Je vais te purifier du mal qui te ronge, expliqua calmement le Saint d'Or d'une voix douce tandis qu'il se matérialisait devant le dieu de la mort, laisse ton âme accueillir la sagesse de Bouddha, Ô toi Tenma*** de ce temps.»

    Tenma Kofuku

    Délicatement, Asmita posa sa main sur la poitrine ensanglantée du dieu de la Mort en plongeant ses iris pers dans les yeux argentés de Rochel. Face à lui Asmita ne voyait qu'un jeune homme d'à peu près son age. Comme pour lui signifier de se laisser faire, le chevalier accorda un sourire mélancolique à l'ex juge du griffon avant de libérer son arcane directement contre l'âme du dieu de la Mort qui disparu de son champs de vision, engloutit par une explosion de lumière blanche. Prendre une vie pour en préserver des milliards d'autres. Tel était leur fardeau en ce jour.

    (*« Tenjô tenga yui ga dokuson » qui signifie «Dans tout l’univers, il n’est pas d’être plus respectable que moi ». Cette phrase fut prononcée par Siddhârta à sa naissance après avoir fait sept pas vers chaque point cardinal.
    ** Éveil.)
    ***Tenma est le nom japonais pour Mâra, le roi des démons que Bouddha fit fuir en atteignant l'illumination.



Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Ven 20 Avr - 0:53

L’Ordre des Douze était au complet. Il faisait front uni face à l’obscurité dans sa forme la plus pure, la plus dangereuse pour l’Humanité. En ce jour, les douze hommes les plus puissants de la Terre s’étaient élevés contre un Dieu. En ce jour, le courage de l’homme dépassait la puissance des Dieux. Il n’était plus question de cosmos, ou d’énergie, mais d’un véritable ouragan de lumière qui faisait trembler les enfers tout entiers. L’énergie des Douze ne faisait plus qu’une entre les mains du Lion et de la Vierge, dont les corps n’étaient plus que des catalyseurs de cette puissance incommensurable, dont les simples mots ne pouvait définir la complexité et l’infinie source d’espoir qu’elle représentait. C’était telle une fontaine de lumière, dont la source était intarissable, qui se jetait à présent sur un seul homme. Sur un seul Dieu.

A l’épicentre de la tourmente, le Cinquième Chevalier d’Or cria de toutes ses forces, de toute sa rage. Un cri dont le son ressemblait plutôt à un véritable rugissement bestial, un appel animal du prédateur devant sa proie.

La lumière était partout, aveuglante. Elle se rua comme une onde de choc colossale, de plusieurs centaines de diamètres, vers la Mort. Et pourtant, cette lumière n’était pas une entité homogène, mais plutôt une multitude de techniques distinctes mais liées au niveau atomique. Au sein de cet océan de lumière, que même un Dieu ne pouvait observer trop longtemps de crainte de devenir aveugle, régnaient les signes distinctifs qui faisaient des Douze les hommes les plus puissants, mais possédant des atouts bien différents.

Les Etoiles Filantes du Bélier.
Les Cornes du Taureau.
Les Planètes Détruites des Gémeaux.
Les Cercles d’Âmes du Cancer.
Les Griffes de Lumière du Lion.
Les Inscriptions Bouddhiques de la Vierge.
Les Dragons de la Balance.
Les Piqures Rougeoyantes du Scorpion.
La Flèche du Sagittaire.
La Lame du Capricorne.
La Glace du Verseau.
Les Roses Noires des Poissons.

Elles étaient toutes présentes. Les douze techniques les plus puissantes des hommes les plus forts, liées entre elles au niveau atomique pour devenir autre chose, une entité unique pas douze fois plus puissante, mais des centaines de fois plus.

La tentative de la Mort fut honorable. Mais rien ne pouvait obscurcir une telle lumière. Pas même un Dieu. Lors de l’impact, l’énergie créa une onde de choc qui brisa net la Demeure du Jugement, comme si le béton et le marbre qui la composaient n’étaient que du papier de verre qui s’envolèrent à plusieurs centaines de mètres de là, certains débris dépassant même la Deuxième Prison. Le sol s’éventra. Les nuages obscurs nouant les cieux furent repoussés en une seconde. L’explosion de cosmos qui ravagea les Enfers se transforma en une cheminée de lumière qui se catapulta vers les cieux durant de longues et interminables secondes, montant à des centaines de mètres de haut. Quiconque évoluant aux Enfers, amis comme ennemis, furent en mesure de la distinguer.

Puis tout redevint calme. La Lumière redevint Nuit. L’Aura des Douze disparut. La Vie redevint Mort.

Car la Mort avait survécu. Le verbe était plus qu’indiqué, vu l’état agonisant où se trouvait l’incarnation de Thanatos en cette ère. Son armure n’était plus qu’un souvenir, les trous béants laissant voir son corps décharné par la technique, et brûlé par les éclairs du Lion. Il perdait son Ichor en grande quantité.

Et pourtant. Cette vision de son sang bleu le réveilla de son état catatonique. Une telle vision éveilla la colère. La colère éveilla la haine envers ses deux adversaires. La haine lui offrit le pouvoir dont il manquait. Ce sentiment de passion destructrice, ce regain de puissance qui l’accompagne, était un sujet que le Lion connaissait parfaitement. Car même si la haine était trompeuse et pernicieuse, il fallait avouer qu’elle offrait une force insoupçonnée à celui qui osait s’y perdre.

Corell ne fut donc qu’à demi étonné lorsque son adversaire resta debout et prêt à en découdre. Le combat était à son sommet. Le Lion le sentait : le Dieu pouvait être vaincu. Mais alors que Rochel séparait son Dunamis en deux parties distinctes, le Saint resta immobile, le souffle rapide. Après une telle concentration de Cosmos, il lui fallait quelques instants pour reprendre ses forces.

Mais ces secondes, il ne les avait pas. Car la création de cosmos qu’était Rochel du Griffon se jeta sur lui toutes griffes dehors. Les fils de cosmos du Juge, que Corell avait bien connu autrefois, vinrent s’enrouler autour de ses membres, lui ôtant sa capacité de bouger. Et alors que le Juge se jetait sur lui telle une bête sauvage, son cosmos destructeur commençant à remonter le long des fils pour tuer le Chevalier d’Or, Corell… Ferma les yeux.

Il oublia le combat. Il oublia son ennemi. Il oublia ses convictions, ses craintes, ses doutes, ses certitudes. Il focalisa son esprit sur une seule chose, la seule vraie chose qui le forçait à combattre en cet instant. Certes, il se battait pour l’Humanité. Pour la Paix. Pour l’Amitié. Mais ce qui primait avant tout… C’était cette voix, cette douce voix enchanteresse, qu’il parvint à se remémorer en cet instant de pure désolation.

Jacen. Je t'aime, ne l'oublies pas.

Son visage. Son parfum. La douleur de sa peau. La chaleur de son corps. La beauté de son âme. Tout ces souvenirs lui revinrent en un instant, comme un ras de marée submergeant son esprit et sublimant sa conscience. Infiniment plus puissant que la haine, l’Amour se déversa dans le corps du Lion. L'amour pour Liana, la femme de son coeur, mais également l'amour infini qu'il ressentait pour sa Déesse, Athéna, qui l'avait pardonné. Elle avait pardonné ses fautes, elle lui avait offert son sang et sa confiance. Il sentait sa présence, non loin dans les enfers, cette aura forte et rassurante qui lui redonnait un courage instinctif. La fatigue disparut. Son souffle se fit régulier et apaisé. Le cosmos du Lion s’éveilla autour de lui en un grondement profond et déterminé alors que le Chevalier d’Or ouvrait les yeux.

A la seconde où ses yeux s’ouvraient, les fils de cosmos du Griffon, dont l’énergie allait frapper Corell dans la seconde, furent tous coupés net par les Griffes de Lumière du Lion qui jaillirent du néant à la vitesse de la lumière, plus coupantes que jamais. Libéré, le Chevalier d’Or aux yeux lumineux tellement son cosmos était concentré, se jeta en avant, droit vers le Griffon, le poing auréolé de cosmos prêt à frapper.

« ALLEZ, VIENS !!! »

Les poings des deux hommes entrèrent en collision avec une violence inouïe. Une onde de choc d’ombre et de lumière ravagea ce qui les entourait sur des dizaines de mètres. Alors que les éclairs du Lion déchiraient les défenses du Juge pour lui vriller les entrailles, le Griffon eut la force de prendre le Chevalier d’Or à bras-le-corps. Les deux hommes chutèrent, non pas vers la terre ferme, mais vers un océan d’obscurité. Le regard assuré du Lion se changea en surprise alors qu’ils dépassaient tous deux le niveau du sol. Corell se doutait que cette fois-ci, Asmita ne serait pas en mesure de l’aider. Rochel était un guerrier expérimenté. Il ne se laisserait pas avoir deux fois de suite. Et voler n’avait jamais été le fort du Cinquième Chevalier d’Or.

Mais la situation ne méritait pas le moindre sentiment de panique. Car le Cosmos était avec lui. Mais d’abord, il lui faudrait s’occuper du gêneur qui le tenait toujours, croyant qu’il pouvait l’empêcher de s’en tirer.

Quelle naïveté.

Tout comme il l’avait fait juste avant pour maintenir le Dieu de la Mort au sol afin de préparer la Zodiac Exclamation, le Chevalier du Lion amena ses mains devant lui, paumes tournées vers l’extérieur, et donc juste devant le buste du Griffon qui le maintenait fermement. Il joignit ses pouces et ses indexes, créant une minuscule auréole de cosmos au centre de ses mains.

« On ne joue plus. »

L’auréole se transforma en une explosion de lumière gigantesque. Tout comme l’explosion qu’il avait utilisé contre Rochel, le cosmos qui la composait était d’une terre pression, d’une telle concentration, qui détruisait la matière au niveau cellulaire. Le corps du Juge du Griffon s’étira vers l’arrière alors que ses cellules étaient une à une broyées par la lumière du Lion, avant que son cosmos ne se transforme en une explosion gigantesque qui renvoya le corps du Griffon à l’état d’atomes.

Libéré de sa sangsue, le Lion, toujours tête en bas, se redressa en plein vol. A l’aide de son cosmos, il effectua deux actions distinctives. Primo, il ralentit la vitesse de sa descente. Il ne pouvait pas la stopper, encore moins léviter, mais ralentir la chute était possible. Secundo, il lâcha une colonne de cosmos qui vint frapper une des parois de terre. Des morceaux de roche dont la taille allait d’une simple bille à celle de la Demeure du Jugement se fracturèrent, tombant avec lui dans l’abime. Il prit son élan sur l’un d’entre eux et se propulsa vers le ciel, sautant d’un roc à l’autre pour remonter à la surface, améliorant ses sauts grâce au Cosmos, les rendant dix fois plus puissants qu’un humain ordinaire.

Plus il remontait, plus les deux versants de l’ouverture se rapprochaient. Rochel souhaitait l’ensevelir vivant. Mais ce que le Spectre ne savait pas, c’est que cela améliorait les chances de Corell de s’en tirer. Car vu que les parois se rapprochaient, il lui était d’autant plus facile de les détruire, créant des rocs faisant guise de trampolines tout le long de sa remontée.

Il fit son dernier saut une seconde avant que la terre ne se referme sur lui, émergeant de la crevasse d’un bond prodigieux, atterrissant au sol avec aisance, un genou et un poing ancré dans la terre. Relevant la tête, il constata avec un sourire qu’Asmita n’avait pas chômé. Son attaque, une explosion de lumière blanche, venait tout juste de se terminer.

A moi maintenant…

Son cosmos parcourra son bras dont le poing était posé sur le sol, puis disparut. Le Chevalier d’Or se releva, et se mit à courir vers le Dieu de la Mort. Il bondit, s’envolant à des dizaines de mètres de haut, avant de frapper de son poing auréolé de cosmos et d’éclairs dans la direction de Rochel.


LIGHNTING BOLT



De son poing jaillit une gigantesque colonne de cosmos doré de plusieurs mètres de diamètre, parcourue de centaines d’éclairs plus menaçant les uns que les autres, qui s’en alla droit vers Rochel. Le Saint dégainait là une de ses plus puissantes techniques de combat, non pas composé de millions d’attaques comme le Lightning Plasma, mais d’une seule, gigantesque et mortelle pour la plupart des Chevaliers. Mais cela n’était pas suffisant. Le Lion souhaitait éliminer le Dieu de la Mort. Et il mettrait toutes les chances de son côté. Une seconde avant que le Lightning Bolt ne frappe Rochel, le sol autour du Spectre se mit soudainement à briller.


LIGHTNING FANG



Le sol se déchira sous Rochel, la roche se pulvérisant sous l’effet de la technique que le Lion avait implantée sous la roche lorsqu’il avait posé le poing à terre. Une seconde colonne de lumière était apparut sous les pieds de Rochel, aussi imposante que le Lightning Bolt, qui engloba immédiatement le Dieu avant de jaillir vers les cieux. Enfin, la colonne d’éclairs du Lightning Bolt frappa Rochel, sa puissance s’ajoutant à celle du Lightning Fang. Les deux techniques entrant en collision créèrent une nouvelle onde de choc de cosmos créant un cratère de plusieurs centaines de mètres de diamètre, avec comme épicentre le Dieu de la Mort de plus en plus amoché.

Le Lion, qui avait terminé son bond, atterrit avec souplesse en haut d’un versant du cratère où se trouvaient les restes fumants de Rochel.

« Tu es pathétique. Comment oses-tu m’opposer un adversaire dont je connais toutes les techniques ? Je ne suis plus l’homme que tu as connu autrefois, Rochel. Le Griffon ne ferait plus le poids face à moi, désormais. Même toi, tu ne le peux. Tu es plus mort que vif. On dirait que même la Mort elle-même ne peut se soustraire à la mort… Ta fin est proche. »

Sentant une présence à ses côté, il se tourna vers le Chevalier de la Vierge... Et resta bouche-bée. Bougeant d'avant en arrière, il confirma sa première intuition lorsqu'il vit que le regard de son ami suivait ses mouvements.

« Ça alors! Tu revois depuis quand toi? »

Spoiler:
 

Citation :
Edit D'Amphitrite : Protection divine Accordée

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Lun 23 Avr - 0:09

Citation :
Rochel Bénou parole

Rochel Dieu de la mort parole

Lentement mais surement le dieu surplombant le champ de bataille sentait son corps se régénérer via le pouvoir guérisseur de l'Ichor: Le sang sacré des dieux qui parcourait ses veines à présent était en train de refermer chacune de ses blessures, soignant alors les brûlures et les affres de la dernière attaque de ses adversaires dans un concentré de lumière presque divine. Le dieu de la mort avait eu l'impression de recevoir les plus puissantes de chaque chevaliers d'or dans la même arcane lorsque que la lumière transperça son corona sombre avant d'ensevelir son corps dans un océan doré; était-ce cela qui entama sa métamorphose en dieu ? Son corps bien que malmené commençait a changer tandis qu'un étrange sentiment apparue dans son esprit: la douleur commença lentement a disparaître de ses sens tandis que ceux-ci commençait alors à s'étendre au delà de sa perception... Était-ce le fait qu'il s'était dédoublé a l'aide de son Dunamis ? Non cela allait bien plus loin que ce que ressentaient ses vies antérieurs en ce moment même dans le combat qui les opposaient à ceux qui avait décidé d'attaquer les Enfers.

Le nouveau dieu de la mort posa alors son regards en direction de ses mains et commença a écarquiller les yeux alors que l'étoile à cinq branche sur son front se mit a briller comme jamais: toutes la lumière des Enfers se rassembla dans une vision où Rochel vit son corps actuel ainsi que le combat qui l'opposa aux chevalier d'or avec tous les Enfers au creux de ses mains, puis ce fut le monde jusqu'a ce que tous le cosmos se retrouve dans les mains de celui qui dépassé en ce moment même la condition d'homme; atteignant un stade que les plus rares des mortels embrassèrent avant de devenir ceux qui régne alors sur le ciel, l'océan et les Enfers. Rochel avait entre ses mains l'univers sur lequel régnaient les dieux. Son corps mortel ressemblait alors a une ancre qui maintenant une partie de son âme dans la dimension tandis que sa volonté et sa conscience accédaient à un plan supérieur.

"C'est cela... La volonté divine ? L'hypersens qui donna naissance aux premiers dieux..."

Le regard du dieu plongé dans l'infinie se posa alors sur les Enfers pour retrouver le combat l'opposant aux chevalier de l'espoir: retrouvant alors chacune des parties de lui en plein contre leurs adversaires respectif en réintégrant son enveloppe charnel: Son ascension n'était pas encore terminé... Il lui fallait plus de temps, encore plus de temps et cela ses doubles n'allaient pas pouvoir lui apporter put-il sentir alors que la tournure des duels changea radicalement pour le Bénou et le Griffon.

Une gerbe de sang éclaboussa l’épaulière droite du spectre aux longues ailes sombres alors que son poing vint transpercer la poitrine de l'aveugle de la sixième maison d'un éclair rougeoyant. Tuant instantanément le chevalier d'or par la violence de l'étoile céleste du Bénou qui; retira lentement son bras d'un sourire satisfait avant de bruler son cosmos autour de son surplis taché du liquide pourpre afin de brûler ce sang ne lui appartenant pas tout en gardant un oeil sur le cadavre du chevalier à présent décédé.

"Tu aurais du quitter les Enfers quand tu en avais encore l'occasion, Asmita. Tu savais plus que quiconque ce que tu risquais en venant ici... Aucun dieu n'est présent pour te sauver maintenant: ton âme appartiendras a Hadès pour l'éternité!"

Le spectre de la violence tourna alors les talons afin d'aller aider le juge du Griffon, vaincre Jacen n'allait pas être facile de plus qu'il était encore plus fort que dans ses souvenirs et cela même sans l'aide du chevalier d'or de la vierge pensa Rochel en se préparant a s'envoler jusqu'a ce que des particules de lumières ne le dépasse avant de s'évaporer devant lui. Instantanément le spectre céleste se retourna et fit face à son adversaire qui s'approchait de lui tout en disparaissant en une multitude de lumière autour de Rochel qui, essaya alors de contrer ce phénomène en faisant exploser son cosmos de feu. Cependant ce n'était pas suffisant pour le spectre qui se retrouva dans un flash doré entre les doigts d'une main géante: Rochel du Bénou se trouvait dans la main de Bouddha !

"Maudit... Si tu penses m'avoir comme ça tu te trompes lourdement: je t'ai tué déjà tué une fois et si c'était une illusion je vais la rendre réel !"

Eut-il le temps de rugir avant de se jeter sur le chevalier d'or: son cosmos se déployant autour de lui tel un incendie alors que son poing ardent partie a la vitesse de la lumière en direction du visage d'Asmita à l'instant où celui-ci ouvrit les yeux. Détruisant alors le monde dans lequel il avait enfermé le Bénou de sa lumière d'or: faisant alors disparaitre le premier double de Rochel qui s'évapora en une multitude de plumes sombre avec un sourire sur les lévres avant de partir pour le néant et réintégrer le Dunamis du dieu de la mort. Laissant alors le chevalier d'or de la vierge la possibilité d'avancer sans obstacle vers le dieu aux ailes sombres.

Sans geste brusque et sans moindre intention malveillante le chevalier de la vierge s'approcha du dieu de la mort en soutenant son regard: essayant de sonder l'âme de celui qui approchait les dieux en risquant de brûler ses ailes à vouloir voler si haut dans les cieux divins, ne sachant hélas pas que l'homme qui lui faisait face perdait son humanité d'instant en instant et tenta alors d'exorciser Rochel du dieu enfermé dans son âme sans que le nouveau dieu de la mort ne riposte: laissant alors l'homme le plus proche des dieux afin de lancer une attaque d'une puissance sans aucune mesure avec ce que le corps de Rochel endura durant sa longue vie de spectre. La lumiére qui jaillit des mains du chevalier pénétra instantanément son âme et illumina de son aura sainte l'âme qui avait fusionné avec la sienne et l'avait teinté d'une noirceur indescriptible... Une noirceur si ancré en lui que rien ne pouvait l'effacer.

"C'est... Inutile..."


Les mains du dieu se posèrent sur celle d'Asmita afin de les repousser tandis que son Dunamis explosa soudainement autour de la prison infernal: ébréchant celle-ci de milliers de fissure donnant sur le couloir des dieux tout en faisant trembler le sol d'un seisme sans pareille alors que la voute de la réalité autour d'eux éclata en morceau pour laisser place à L'hyperdimension. Toute la prison avait été transporté dans le passage infini des dieux.

"Tu ne peux plus retirer le mal en moi: il fait partie intégrante de mon être... Pas plus que je ne peux me débarrasser de la marque qui orne ma poitrine. Le dieu de la mort n'est plus maintenant qu'une part de moi même comme l'homme que j'était avant... Je suis à présent le nouveau dieu de la mort: Je suis Thanatos."

D'une main il poussa Asmita en arriére alors que le sol au dessous de lui éclata dans une immense colonne de lumiére avant qu'une autre ne tombe sur lui dans un rugissement de tonnerre, se brisant net sur l'une de ses ailes sans que le dieu ne sourcille ni ne montre le moindre signe de douleur: Son enveloppe charnel n'en avait plus pour trés longtemps mais, il n'en avais déjà plus besoin et cela Asmita avait du le comprendre pensa Thanatos avant de déployer ses ailes pour répondre à l'attaque du lion d'or le narguant.

"Tu ne comprends vraiment rien, Jacen. Tu ne sais même pas ce que tu affrontes: tu ne peux plus me tuer, la mort ne peut mourir !"


Le poing de Rochel vint percuter le plastron de son armure d'une force inimaginable: créant une onde de choc qui creusa alors un immense cratére sous les trois adversaires avant qu'une multitude de chaine ne jaillisse du sol comme lors de la première attaque du dieu. Enchaînant a nouveau Corell tout en pénétrant son armure d'or pour aller directement se planter dans son âme. Nul doute que le lion trouverait une parade a cette attaque pensa alors le dieu qui, brisa le casque de celui ci du tranchant de sa main, colorant ses cheveux d'une couleur sang avant qu'un claquement de doigt fit changer la disposition des chaines pour qu'elles écartèlent leurs prisonnier: tirant alors chaque membre du lion ainsi que sa tête dans une direction tandis que le dieu s'approcha de nouveau de la vierge tandis que le cinquième gardien était menacer d’écartèlement .

"Je ne peux plus mourir: détruire ce corps ne ferait que me ralentir... Je reviendrais comme a chaque fois. On ne peut tuer la mort et cela tu le sais bien, Asmita. Je fais partie totalement de cet univers en tant que nouveau Thanatos: tu as échoué !"




Dernière édition par Rochel le Lun 23 Avr - 21:23, édité 2 fois (Raison : Erreur de stat)
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Lun 23 Avr - 0:09

Le membre 'Rochel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Asmita


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 817

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
210/210  (210/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Mer 25 Avr - 17:49


    Son cosmos n'était plus flavescent comme celui Chevalier d'Or mais luisait d'une lumière opalescente aussi pure que celle de leur Déesse. Dans les flammes dansantes de son aura platinée, quelques petits éclats or et saphir chatoyaient comme des millions d'étoiles. Le Chevalier donnait l'impression d'être vêtu d'un manteau tissé avec toute la lumière de l'Univers, resplendissant dans son armure d'Or dont l'éclat était magnifié par son cosmos. Asmita sentait la divine Astrée le soutenir par delà les étoiles, elle, la déesse de la Justice qui s'était retirée la dernière du monde des humains. Il était à la fois Asmita, Chevalier d'Or de la Vierge, le héraut du cosmos et le champion de la Justice.

    La sphère immaculé de son cosmos repoussait les ténèbres dans un éclat aveuglant de pureté, engloutissant le dieu de la Mort dans une marée de lumière. Les deux prunelles argentés de Thanatos s'effacèrent doucement, éclipsés par son attaque, et jusqu'au dernier moment Asmita soutint son regard qui luisait d'une lueur nouvelle. Au cœur de la tempête nivéenne un ombre se dessina, perçant le voile de blancheur, écartant le feu purificateur pour s'enrouler autour de son poignet comme un tentacule d'ombre. Le fantôme de ténèbres le repoussa tandis qu'un pentacle pourpre saillait sur son front en même temps que deux orbes d'argent s'ouvraient, libérant une vague couleur de la nuit sur toute la prison.
    Autours d'eux, le paysage sinistre des Enfers se voilà et bientôt les constellations laissèrent place à une étendue infinie aussi sombre que le cœur de Nyx où flottait quelques débris appartenant à diverses époques passées.
    Soudain, alors que le dieu de la Mort surgissait de la brume, un rugissement féroce retentit avant qu'une colonne d'éclairs et de lumière ne s'abatte sur lui. Lorsque Rochel repoussa la foudre du Lion, Asmita s'était déjà téléporté à quelques pas derrière son ami pour éviter tout dommages collatéraux.
    Fidèle à lui même, le fringuant Lion d'Or toisait son adversaire, le torse bombé et sa crinière brune flottant au gré des vents cosmiques de l'hyperdimension, le poing serré de rage et encore crépitant d'éclairs. Lorsqu'il se retourna vers lui et que ses iris émeraude croisèrent son regard, une expression de franche incrédulité s'afficha sur son visage juvénile. Et alors que Corell testait la vue de son camarade, Asmita ne pu s'empêcher de laisser fuser un petit rire. Même dans la pire des situations son camarade ne pouvait s'empêcher d'être....eh bien d'être lui même, quelqu'un de spontané et d'humain.

     « Ça alors! Tu revois depuis quand toi? »

     « Le vert est une couleur qui te va mieux, remarqua Asmita, je n'aimais pas ces vilains yeux jaunes de la dernière fois, observa-t-il avant de redevenir sérieux, la question de savoir depuis quand n'est pas importante. C'est le pourquoi qui l'est. Je vois parce que je comprends. Mais je ne vais pas t'assommer avec des explications que ne t'intéresseront pas, conclu-t-il dans un sourire, nous avons un problème de taille sur les bras. »

    Et le problème ne tarda pas à revenir à la charge.
    Avec une violence inouïe, Thanatos percuta son ami, lui enfonçant son plastron dans la cage thoracique avant qu'une myriade de chaînes d'ébène ne s'enroulent autours de lui comme des serpents, menaçant de l'écarteler sur place. Corell n'était pas le plus doué en ce qui concernait l'esprit et une telle attaque risquait de blesser profondément son âme. Alors que le dieu de la Mort progressait vers lui de son pas impérieux, Asmita tendit tranquillement la main vers son ami enchaîné à la chevelure roussie par le sang en plantant son regard dans celui de Thanatos. Son aura immaculée s'éleva brièvement tandis que le dunamis pernicieux qui enchaînait Corell était aspiré au creux de la main du Chevalier de la Vierge en une boule noire. Brusquement, Asmita ferma la main sur cette sphère qui mourut dans un éparpillement de particules avant de projeter sur son frère d'arme une vague de cosmos qui réduisit en poussière les chaînes.

     « Tu es maître de la Mort et je suis maître de l'esprit et des âmes. Il faudra mieux que cela contre moi désormais, Astrée est avec moi, elle m'aide dans ce combat. Je la sens au plus profond de mon être. »

    Accordant un bref regard à son ami pour s'assurer qu'il allait bien, Asmita ignora la douleur qui avait parcourue son bras alors qu'il absorbait la malédiction du dieu de la Mort pour se concentrer sur l'ici et maintenant.

    « Je ne peux plus mourir: détruire ce corps ne ferait que me ralentir... Je reviendrais comme à chaque fois. On ne peut tuer la mort et cela tu le sais bien, Asmita. Je fais partie totalement de cet univers en tant que nouveau Thanatos: tu as échoué ! »

    « Il n'existe rien de constant, si ce n'est le changement, rétorqua le Saint en citant Bouddha, Ce qui a été fait peut toujours être défait Thanatos, rien est immuable en ce monde, pas même les dieux. Parce que vous vivez des millions d'année vous êtes assurés de ne jamais disparaître ? Même les trois Parques ne peuvent se targuer voir aussi loin dans l'avenir. Car l'avenir est lié à la volonté du Temps et cette volonté est celle de quelque chose de beaucoup plus vaste, quelque chose qui était là bien avant le reste. L’Univers même fonctionne sur un schéma unique, celui du grand cycle du changement. Tout meurt, Thanatos, même les étoiles se consument. Lorsque les Titans régnaient, eux aussi étaient sûr que leur hégémonie ne cesserait jamais et pourtant Zeus est arrivé et les a détrônés, tout comme il sera lui-même détrôné, tout comme chaque espèce est amenée à disparaître pour laisser la place à une autre. Telle est la voie de l'Univers. Mais tu as raison, concéda-t-il en hochant la tête, nous ne sommes que de simples mortels et nous ne pouvons te faire disparaître. Le temps se chargera de cela à notre place....en attendant, nous pouvons toujours te sceller comme bien des humains l'ont fait avant nous. La Mort et la Vie existeront toujours, tu n'es qu'un avatar d'un phénomène immuable, un catalyseur. Thanatos peut bien disparaître, quelque chose d'autre prendra le relai pour assurer l'équilibre entre la vie et la mort. »

    Alors que le Chevalier de la Vierge parlait, Corell c'était replacé à côté de son frère d'arme, le corps tendu comme un félin prêt à s'abattre sur sa proie, son cosmos virevoltant autours de lui comme une tornade d'or et d'éclairs crépitants. Comme un immense brasier nourrit par sa rage de vaincre, son aura ne cessait de croitre encore et encore tandis que celui d'Asmita lui répondait dans un jaillissement de lumière blanche. Presque imperceptiblement, les deux auras se mélangèrent, ne formant plus qu'une immense flamme de cosmos-énergie ivoire et or constellée de milliards de petites galaxies.
    Comme un Lion affamé, Corell posa son regard perçant de prédateur sur son plus mortel ennemi en lui adressant un sourire carnassier. Le Lion tendit brusquement son bras droit vers le sol en le serrant au niveau du biceps avec sa main gauche. Au creux de ses doigts crispés naquit une boule de foudre hautement concentrée alors qu'une myriade de petits éclairs crépitaient autours des deux chevaliers.
    Asmita et Corell étaient bien plus que de simples camarades. Ils avaient combattu ensemble et l'un contre l'autre, chacun connaissait les forces et les faiblesses de l'autre aussi bien que les siennes. Lorsque leurs cosmos se réunissaient pour ne former plus qu'une seule aura, ils n'étaient plus qu'une seule volonté. Asmita voyait à travers le regard de son camarade tout comme le Lion pouvait observer Rochel à travers les siens. Le plan du génie du combat s'imposa dans son esprit au moment même où Corell l'imaginait. Comme un seul homme, les deux camarades échangèrent un bref regard avant de disparaître brusquement dans un craquement assourdissant.
    Comme deux dieux du tonnerre et des éclairs, les Chevaliers d'Or nimbés de lumière et de foudre, apparaissaient et disparaissaient aléatoirement tout autours de leur ennemi dans une multitude de claquement sonore et de flash aveuglants en projetant des milliers de traits fulgurants.
    Lorsqu'Asmita se dématérialisait après avoir projeté son trait de foudre Corell se matérialisait à un autre pour déchaîner de nouveau le Keraunos tueur de Dieux.
    Le tonnerre claquait comme un fouet sans interruption, les éclairs crépitaient, illuminant l'hyperdimension de flash blancs et or à une cadence hors du commun. La foudre tombait de toute part comme un déluge de feu céleste, imposant au dieu de la Mort l'ordalie d'Athéna.
    Soudain, les deux chevaliers d'Or apparurent en miroir, épaule gauche contre épaule droite, au dessus du dieu de la Mort dans un torrent lumineux. Dans leurs mains tourbillonnait une orbe rayonnante qui se mua en un unique éclair gigantesque lorsque les chevaliers lancèrent de concert leurs bras en avant.

    LIGHTNING JUDGMENT

    Le trait de foudre gigantesque détonna dans une explosion assourdissante et dans un flash d'une rare intensité en transperçant littéralement la plateforme de roche sur laquelle le dieu de la Mort se tenait encore avant de la scinder en deux. Le jugement des humains venait de s'abattre dans toute sa violence sur un dieu.





Dernière édition par Asmita le Mer 2 Mai - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Jeu 26 Avr - 21:14

Il voit parce qu’il comprend ?...

Comme toujours, le Chevalier de la Vierge était bien énigmatique. Pire : il n’était même plus question d’énigmes, car ce qu’il racontait n’avait ni queue ni tête. Corell eut une seconde peur que son ami n’ait perdu la raison en recouvrant la vue, ce qui aurait été un peu balo, il faut l’avouer. Mais non, Asmita semblait toujours sain d’esprit. Haussant les épaules, le Lion fit la moue.

« Bah, de toute façon je suis sûr que je ne comprendrais pas un mot de ce que tu me raconterais ! »

La discussion fut close sur ces entrefaites, car les deux hommes furent attirés par le cosmos renaissant du Dieu. Le Tenma Kofuku d’Asmita et les Lightning Bolt et Fang de Corell ne semblaient pas avoir eut l’effet escompté. Le Dieu semblait réellement en train de s’éveiller. Pouvoir survivre à la Zodiac Exclamation, puis après à ces trois techniques, relevait du miracle. Il se jeta sur le Lion, son poing auréolé d’obscurité prêt à le perforer en deux. Le contact se fit entre le Lion d’Or et le Dieu de la mort, créant une explosion de cosmos qui créa un cratère dans le sol et souleva un nuage de poussière gigantesque, dissimulant les deux hommes.

Pourtant, au bout d’une seconde, le cosmos doré du Lion chassa avec facilité le nuage. L’énergie du Chevalier d’Or crépitait de puissance autour de lui, alors que son regard avait prit une légère teinte dorée. Le poing de Rochel avait été stoppé net par l’index tendu et auréolé de cosmos du Lion. Le Dieu avait beau pousser de toutes ses forces, l’index du fauve ne ployait pas.

« Pauvre fou. Ton pouvoir t’aveugle tout comme la haine m'a aveuglé autrefois. Tu n’as plus aucune notion de la réalité. Tu as beau être un Dieu, tu peux mourir. Telle est la loi de l'univers. Ma Foudre aura raison de toi. »

Les éclairs coururent sur le bras du Saint, se dirigeant dangereusement vers Rochel. Le Dieu n’était pas bête. Il réagit promptement, créant à nouveau ses chaînes de cosmos qui vinrent se planter dans le corps du Lion, stoppant net sa tentative de griller le Dieu. Ce dernier tenta de lui asséner un violent coup sur le crâne avec le plat de sa main. En temps normal, la puissance de l’attaque, appuyée par le cosmos divin de Rochel, aurait brisé son casque et ouvert son crâne en deux. Mais ici, la main du Dieu se contenta de rebondir sur le casque, qui ne souffrit pas du moindre dégât. Mieux encore : Corell ne sembla même pas gêné par la force de l’impact, comme si l’Armure d’Or du Lion l’avait aussi bien protégé qu’une Kamui.

Le Dieu, déjà sonné par le manque de réussite de ses coups, fut totalement bouche bée lorsque les chaînes qui emprisonnaient le Lion furent tout bonnement aspirées par le Saint de la Vierge, qui en profita pour faire une longue tirade ennuyeuse, qui avait été résumée en quelques mots par le Lion quelques secondes plus tôt. Mais cela arrangea bien Corell, car il fallait l’avouer, de telles techniques psychiques n’étaient vraiment pas son fort.

Le Saint s’approcha de son ami, le regard rivé sur le Dieu de la Mort. A chaque pas, son cosmos était plus ardent. A chaque souffle, d’avantage de rage emplissait son cœur. Comme répondant à son appel, les lourds nuages noirs qui avaient été repoussés par la Zodiac Exclamation se reformèrent en un instant. La Foudre frappa, illuminant les enfers à plusieurs reprises. Le fauve se laissa aller à la colère, laissant ce sentiment galvaniser son énergie et son corps, endormant la douleur et revitalisant ses muscles. Cette colère était bien différente de celle qu’il éprouvait autrefois. Cette colère, il la savait existence, il la contrôlait, et plus important que tout, il la comprenait. Comprendre un sentiment, c’est le maîtriser, et non se laisser maîtriser par lui. Il n’avait pas compris cela autrefois, ce qui l’avait amené à se laisser brûler par sa haine, une haine portée contre le monde entier, une faille dans sa conscience qui avait permis au Dieu de la Mort de souiller son âme. Il ne laisserait pas une telle chose se refaire. La colère lui donnait la force. La force lui permettrait de tuer cet homme. Pas pour lui-même, mais pour protéger Athéna et ses Chevaliers. Il était le seul à pouvoir accomplir ce miracle. Car il était le seul à pouvoir tuer un Dieu.

Le Chevalier d’Or se posta aux côté de son ami. Etonnamment, il leva un bras vers le ciel, dans une pose qu’Asmita avait déjà vue auparavant. Et le ciel répondit à son appel. Emanant des nuages obscurs et grondants d’énergie, un gigantesque éclair vint frapper la main tendue de Corell, créant un pont de lumière entre la terre et les cieux. Un spectacle bien étonnant dans un lieu tel que celui-ci, qui prouvait que le cosmos des Chevaliers d’Or n’avait pas de limites. L’énergie crépitante de la Foudre se désolidarisa au contact de sa main, se transformant en des myriades d’éclairs qui coururent le long de son bras, descendant lentement vers son épaule. Plus ils descendaient, plus les éclairs perdaient leur teinte blanche habituelle pour prendre la couleur dorée des Chevaliers d’Or, à mesure que l’énergie était absorbée, redistribuée, réalimentant le cosmos du Saint. Lorsque Corell absorba toute l’énergie de l’éclair, le pont de lumière disparut, laissant des cieux tout aussi sombres mais moins agités. L’homme baissa son bras, alors que son cosmos paraissait plus vif et puissant que jamais.

« Même mère nature ne veut plus de toi, imposteur. Il est grand temps de rendre des comptes ! »

Le Lion tendit son bras droit vers le sol et prit fermement son avant-bras de sa main gauche, prenant la pause caractéristique qui lui permettait de faire le plus aisément appel à la toute puissance de la Foudre qu’il possédait, la muant dans son aspect le plus pur, celle qui permettait de tuer des divinités.

Les deux hommes se connaissaient. Ils savaient ce qu’il fallait faire. Leurs récentes attaques avaient été un exemple probant que l’individualité ne leur permettrait pas de vaincre. Leur unité faisait leur force. Leurs cosmos se joignirent, se mélangèrent. Ils allèrent plus loin qu’aucun Chevalier n’avait jamais été jusqu’à maintenant : il ne s’agissait plus d’alliance d’énergie, mais de fusion totale de cosmos. Ils ne firent plus qu’un, leurs sens et leur conscience travaillant en une seule entité homogène. Une fusion si parfaite que les éclairs du Lion se propagèrent dans le cosmos de la Vierge, et que l’infini pouvoir de la Vierge s’engouffra dans le corps du Lion… Un sublime spectacle de lumière et de puissance brute, qui prouvait que le résultat de la fusion de deux Chevaliers était immensément plus puissante que leurs simples cosmos cumulés.

Et ils le prouvèrent. Les deux Chevaliers d’Or ainsi que leur cosmos grondant du désir de tuer Rochel disparurent sans laisser de trace.

Ils réapparurent à plusieurs mètres de là, alliant le pouvoir de téléportation de la Vierge aux crocs ravageurs du Lion, lorsqu’un éclair gigantesque émana de la main du Cinquième Chevalier d’Or pour aller frapper le Dieu, le prenant à revers. Mais à peine Rochel les avait-il aperçu qu’ils disparurent, pour réapparaitre à l’opposé. Une fois de plus, la Foudre du Lion frappa, brûlant le corps de Rochel jusqu’au niveau cellulaire. Le ballet continua ainsi, alors que les deux hommes se téléportaient tout autour du Dieu pour mieux le frapper avec le Keraunos sans qu’il ne puisse réagir. Puis, afin de s’assurer que Rochel ne survivrait pas, ils se matérialisèrent dos à dos à la verticale du Dieu, et créèrent à deux une véritable colonne d’éclairs crépitant, dont l’énergie était galvanisée par le pouvoir de la Vierge, dont les réserves de cosmos étaient infinies.


LIGHTNING JUDGMENT



Tout ne devint que lumière alors que la colère des hommes s’abattait sur la divinité, ne laissant derrière elle qu’une gigantesque explosion de cosmos et d’éclairs qui ravagèrent une fois de plus les environs, ne laissant rien de vivant derrière elle.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Dim 29 Avr - 2:08

Un instant... Il n'aurait fallu que d'un instant pour que le lion d'or ne se retrouve en plusieurs morceau sanglant et dispersé dans quatre directions différentes dans la première prison des Enfers tel de vulgaires morceaux de viande qu'on aurait jeté pour Cerbère. Une fin comme celle là aurait été des plus plaisante pour le chevalier d'or subissant le courroux du dieu de la mort réincarné. Un bien triste mais amusant sort venait d'être évité au Lion par l'intervention de la Vierge d'or qui, absorba l'arcane du dieu: ouvrant directement la porte de son âme aux chaines noire de Thanatos et se fit alors transpercer de part en part jusqu’à atteindre son âme qu'il lacéra avec assez de profondeur pour teinté le cosmos doré d'Asmita de sa noirceur maléfique. Laissant alors sa marque dans celui qui plus que quiconque en ce jour s'approchait des dieux aux yeux de Rochel.

" Tu es surement le premier mortel depuis le début de ma longue existence a m'inspirer autant de respect, Asmita de la vierge. Contrairement a ton compagnon ici présent... Vous faites une bien drôle de paire, chevaliers d'ors."

Et la dite paire n'avait de cesse d'essayer de le surprendre comme pouvait le voir Rochel quand les deux alliés se mirent l'un prés de l'autre en intensifiant leurs cosmos restant dans un orbe de puissance dorée: les deux chevaliers d'ors combinèrent alors leurs cosmos entre eux, mélangeant alors leurs essences vitales et leurs énergies dans une fusion des plus lumineuses. Atteignant alors un stade de puissance a l'horizon de la puissance des dieux... Ils ne reculeront devant rien pour le vaincre s'amusa Rochel tout en déployant sa noirceur autour de ses ailes jusqu’à atteindre le même degré d'énergie que ses opposants de lumières et d'éclairs: formant alors un écran d'énergie obscure contre celui que déployaient ses opposants. Athéna avait avec elle de bon soldat s'amusa le dieu de la mort tout en concentrant son Dunamis jusqu’à absorber la luminescence du soleil d'or. La marque de Thanatos sur son front se fit de plus en plus brillante alors que sa force se déploya sur l'ensemble de son corps sous la forme d'une multitude d'arc sombre crépitant de ses ailes a ses mains.

" Vous formez un duo des plus remarquables pour pouvoir fusionner de la sorte... Cela sert-il vraiment a quelque chose de se donner tant de peine pour un peu de lumière ? Vous devriez faire venir vos dix autres partenaires si vous voulez faire quelque chose de correcte. "


La réponse jaillit sous la forme d'une déferlante d'éclair s'écrasant sur le dieu de la mort pour les avoir naguer de la sorte: Rochel n'avait pas esquissé un geste quand la foudre s'abattit sur lui jusqu'a balafrer sa joue droite tout en brûlant son oeil par la même occasion. Mais Rochel s'inquiétait-il du sort de son corps mortel ? Le dieu savait bel et bien que la mort s'il devait mourir ne serait que temporaire, il n'y avait que Corell pour imaginer un instant pouvoir tuer une des forces fondamentales de leurs univers s'amusa Thanatos alors que son visage se régénérer en quelque seconde malgré la déferlante d'éclair autour de lui.

"Vous n'avez plus rien ? Plus aucune carte a jouer maintenant que vous avez utiliser votre plus puissante attaque ? Vous n'avez rien d'autre ?!"

Se mit a rugir le dieu de la mort tout en faisant croitre son Dunamis autour de lui de façon exponentielle: sa voix se faisant tonnerre jusqu’à couvrir celle des deux chevaliers d'ors tandis que dans ses mains naissaient des milliers et des milliers d'éclaires blancs auréolé d'arc violacé avant que Rochel ne voit la colére du ciel tombé sur lui dans un éclair titanesque. Un flot de cosmos gigantesque bombarda le dieu de la mort sous la forme d'un tonnerre sans fin: Thanatos sentait le poids d'une énergie violente peser sur chaque partie de son corps alors que la foudre déchira peu a peu son enveloppe terrestre et ouvrant alors sa peau pour faire couler son Ichor avec abondance au fur et a mesure que la colonne d'éclaire creusait un cratère sous le dieu de la mort frappé inexorablement par la foudre "bâtarde" de Corell et le cosmos d'Asmita. Comment un mortel pouvait détenir une partie de l'arme de Zeus cracha le dieu de la mort en posant une main au sol alors que ses ailes commençaient a brûler dans son dos sous la charge infinie de lumière. Le dieu de la mort se retrouva un genoux a terre alors que son corps charnel commença à se désagréger sous l'impulsion des deux chevaliers d'ors: Le Dunamis de Rochel explosa autour de lui en oblitérant tous ce qui se trouvait a sa portée, arrivant même a repoussé la majorité du flux de leurs attaques combiné de sa force infinie alors que dans les mains du dieu de la mort commençait à réunir une énergie démentielle entre ses mains avec une rage nouvelle, enflammé par l'humanité du spectre qu'il était autrefois maintenant ravivé.

" Vous ne pouvez pas me juger ! Vous ne pouvez pas me tuer ! Vous allez tous les deux périr et vous transformer en poussière d'étoile !"

La totalité Dunamis de Rochel se concentra subitement entre ses mains avant qu'il ne lance un regard sur ses adversaires dans un dernier rugissement.

"TERRIBLE PROVIDENCE !"


L'Hyperdimension fut secoué par une déflagration de puissance jamais ressentit: toute la prison se désintégra sous l'avalanche de Dunamis que Rochel relacha dans sa plus puissante attaque.



Dernière édition par Rochel le Ven 4 Mai - 19:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Dim 29 Avr - 2:08

Le membre 'Rochel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Asmita


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 817

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
210/210  (210/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Mer 2 Mai - 19:43



    La brûlure de la foudre déchira durant un instant l'hyperdimension, embrasant le vide sidéral d'un feu or, presque blanc, qui s'abattit sur le dieu de la Mort dans un claquement retentissant. Sous la violence de l'attaque, les ruines flottantes de la première prison furent scindés en deux tandis que la colonne d'énergie fulgurante se rependait en une multitude d'éclairs qui formèrent bientôt une véritable mer de foudre sur la roche du palais de Minos. Chaque corps traversé par la déferlante se brisait encore et encore jusqu'à devenir poussière. Chaque particule de cosmos était semblable à une super nova, déchirant, désintégrant tout ce qui se trouvait sur son passage dans sa structure même, frappant les cellules et les atomes en leur cœur. Un pouvoir de destruction terrifiant que seuls ceux qui se faisaient appeler dieux auraient pu se vanter de pouvoir manier.
    Mais Corell et Asmita n'étaient pas des dieux, simplement des humains au service d'Athéna. Des humains qui, par leur acte, venaient de prouver que la toute puissance n'était pas l'apanage des dieux.

    Pourtant, malgré tous leurs efforts, leur ennemi demeurait toujours là, un trou noir face à eux, absorbant leur lumière goulûment. Tandis que le Keraunos broyait les quelques restes de son surplis, déchirait son enveloppe corporelle, perforant ses entrailles et brûlant ses muscles, son dunamis ne cessait de croître jusqu'à devenir une gigantesque sphère noire sur laquelle se fracassa la puissance de leur Lightning Judgment.
    Émergeant du brasier, Rochel n'était plus que l'ombre de lui même, une vague silhouette informe et noire encore soutenue par quelques restes de chairs ravagées et brûlées. Son visage, autrefois celui d'un jeune homme, n'était plus qu'un masque de chair à vif tordu dans une expression de haine pure. Sa carcasse avait été complètement brisée par leur attaque.
    À la place de ses yeux il n'y avait plus que le noir absolu au centre duquel brillait froidement deux petites pupilles argentées. De ses oreilles, de son nez et de ses cordes vocales ne restait plus que des lambeaux de chair carbonisée. Comme pour accentuer cette image cauchemardesque, Thanatos arborait maintenant deux bras griffus de dunamis. Le corps mortel disparu était remplacé par une enveloppe de cosmos noir
    Tout être normal aurait du mourir dans d’atroces souffrances mais Rochel n'était pas un être normal. Et même avec un corps privé de ses cinq sens, l'incarnation de Thanatos vivait, voyait, parlait et ressentait encore la douleur. Son ichor ne parvenait pas à réparer les dégâts et maintenait tout juste en état de marche le corps mortel du dieu de la Mort dont l'âme paraissait à leur vue pour compléter cette carcasse disloquée.
    Comme une bête démoniaque à la crinière d'ombre, le dieu de la Mort haletait. Sa respiration gutturale s'achevait sur le sifflement suraiguë d'un poumon perforé. De sa bouche s'échappaient quelques vapeurs noirâtres semblables aux émanations de souffre d'un volcan.

    « Vous ne pouvez pas me juger ! Tonna le Dieu de la Mort d'une voix pareille à un écho, comme sortie d'un sépulcre, avant d'être secoué par une violente quinte de toux, Vous ne pouvez pas me tuer ! Vous allez tous les deux périr et vous transformer en poussière d'étoile ! Éructa-t-il tandis qu'une bile noire et visqueuse coulait de sa bouche décharnée.»

    Ses yeux pupilles argentés se posèrent un instant sur les deux chevaliers d'Or alors qu'une boule d’énergie sombre naissait au creux de ses mains griffues. Soudain, il n'y eu plus aucun son. La boule se rétracta sur elle même comme une pupille avant d'exploser sans bruit en désintégrant tout sur son passage. Écarquillant les yeux d'horreur, Asmita empoigna subitement Corell par le bras pour le tirer derrière lui tandis que son cosmos immaculé enveloppait son ami en l'immobilisant.
    La vague noir se rapprochait sans un bruit, presque au ralentit et Asmita voyait les lèvres de son frère d'arme remuer sans qu'aucun son ne les franchisse. Le Chevalier de la Vierge eu tout juste le temps de sourire alors que le Lion ne disparaissait dans un petit flash lumineux avant d'être submergé par la déferlante d'énergie noire. Son armure explosa en mille morceau tandis qu'un cri de douleur inaudible faisait vibrer ses cordes vocales. Dans un geste désespéré, le Saint d'Or se protégea du bouclier de la Balance encore intact et se concentra de toutes ses forces sur la présence de son ami.

    Soudain, il toucha le sol froid durement. Son corps était meurtrit, secoué par de violents spasmes, ses oreilles bourdonnaient et sa vue était brouillée. Comme émergeait de l'eau, Asmita aperçu le scintillement de l'armure d'Or de son ami à ses côtés. Peu à peu, alors que son corps accusait le coup, il sentit de nouveau les auras de ses frères d'arme ainsi que la présence lumineuse d'Athéna.
    Il avait réussit.
    De justesse il s'était extirpé de l'hyperdimension après avoir téléporté son ami non loin des rives de l'Achéron.
    Avec l'aide du Lion, Asmita se releva maladroitement en essuyant le sang qui s'écoulait de sa bouche. L'attaque avait déchiré plusieurs muscles et provoqué quelques hémorragies internes. De son armure ne restait plus que les jambières et la jupe fissurées. Le bouclier millénaire avait encaissé le plus gros de l'attaque et avait désormais la forme d'un demi cercle.

    Ne leur laissant aucun répit, leur Némésis jaillit de l'hyperdimension à travers une faille comme un démon sinistre à l'abominable apparence. Ses ailes carbonisés lui rappelaient ironiquement le pauvre Icare mais Icare lui n'avait pas survécu. Le dieu de la Mort lui, était toujours là.

     «Nous ne cesseront jamais de nous opposer à toi, haleta Asmita, tant que tu représenteras un danger pour l'équilibre et que tu te serviras de tes pouvoirs divins pour asseoir tes ambitions, nous seront là pour te barrer le chemin...Peut importe que nos corps soient brisés, notre cosmos, lui, est immortel ! »

    Comme en réponse à son affirmation, sa cosmos énergie se déploya dans un flot de lumière encore plus intense qu'avant alors que l'image de sa constellation se formait dans les volutes étoilées de son aura. Le bras tendu sur le côté, paume vers l'extérieur, Asmita avançait en titubant vers Thanatos. Son regard plongé dans les orbites noires de l'incarnation de la Faucheuse, il sentait l'étreinte glacée de la mort enserrer sa gorge mais ne recula pas. En miroir à ses côtés se tenait la pâle silhouette d'Astrée, la déesse de la Justice aux iris d'or dont la main gracile venait soutenir la sienne au creux de laquelle tourbillonnait une masse d'énergie pure.

    Tenma Kofuku

    La silhouette d'Astrée disparu en même temps que la sienne, emportée par une vague de lumière blanche.



Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Sam 5 Mai - 3:21

Le Keraunos, la Foudre de Zeus, était la seul élément, la seule force sur Terre capable de vaincre des Dieux. Et pas seulement de les sceller : à haute dose, elle était capable de les tuer, corps et bien, détruisant leur corps portant protégé de leur Dunamis, et renvoyant leur âme dans le Tartare pour l’éternité, sans possibilité de retour.

Le Lion était le seul Chevalier à maîtriser ce pouvoir. Associé à son talent inné dans le combat rapproché, cela faisait de lui la carte maîtresse d’Athéna pour combattre les dieux ennemis.

Mais les Dieux restent ce qu’ils sont : des créatures supérieures, dont la puissance était inimaginable. La Foudre était faite d’énergie. Et face au cosmos des divinités, elle pouvait être contenue, voire repoussée. Afin qu’elle fasse réellement effet, qu’elle touche un Dieu au point de le tuer, il fallait que ce Dieu soit affaibli au-delà du raisonnable. Cela, Corell le savait. C’est pour cette raison que depuis le début du combat, Asmita et lui-même donnaient le meilleur d’eux-mêmes, mettaient tous leurs cœurs et toutes leurs âmes dans une idée simple : affaiblir Rochel, pour que le Keraunos ait enfin raison de lui.

Mais même en cet instant, où le Dieu était plus mal en point qu’il ne l’avait jamais été, la Foudre du Lion ne parvenait pas à briser son bouclier d’obscurité.

Mais si la foudre qui atteignait Rochel était diminuée, et donc n’était pas assez puissante pour le tuer, elle disposait encore d’assez d’énergie, même après la protection du Dieu, pour le mettre mal en point. Rochel était brûlé, affaibli, et perdait son ichor en grande quantité. Des restes d’armure restaient encore collés à lui, se mélangeant par endroits à la chair brûlée. Il ne ressemblait pas à un Dieu, ni même à un Chevalier.

Et pourtant.

Lorsque l’incarnation de Thanatos leva les bras vers le ciel et créant cette gigantesque boule d’énergie noire, le Lion sut que le moment était venu. Le combat touchait à sa fin. Pour que Rochel utilise la plus puissante technique de Thanatos, cette technique connue de la Chevalerie d’Athéna tellement elle était effrayante, c’est qu’il n’était pas loin du point de rupture. Le Terrible Providence de Thanatos était capable de tuer des Chevaliers d’Or. Et Corell ne laisserait pas Asmita mourir. Il se l’était juré.

Décidé à affronter sa destinée, le Lion mit un pas en avant, alors que la gigantesque orbe d’énergie se dirigeait vers eux, bien décidé à se sacrifier pour son ami dont la vie, la force et les valeurs étaient bien plus important pour Athéna et pour l’Humanité que les siens. Il repensa une dernière fois à Jaina, alors que son cosmos naissait en un dernier spectacle de lumière.

Cette inattention le priva de sa destinée.

Avec une force incroyable, Asmita lui prit la main et le tira en arrière avec brutalité, rompant les dernières pensées du Lion. Alors que Corell tombait en arrière, il eut une dernière vision, celle de la silhouette du Chevalier de la Vierge illuminée, se découpant dans l’obscurité qui s’approchait, plus menaçante que jamais. Alors qu’il touchait le sol, il tendit veinement la main vers l’avant, en un geste futile mais humain.

« ASMITA !!! NOOOOON !!!! »

L’homme qu’il s’était juré de protéger fut frappé de plein fouet par l’orbe tueuse du Dieu de la Mort. La lumière qui naquit de l’explosion aveugla le Lion, éliminant sa vue tout autant que ses sensations dans le cosmos. Il n’y avait plus de Corell, d’Asmita, ou de Rochel. Il n’y avait que le cosmos, un cosmos d’une intensité telle que le monde n’existait plus, que seule subsistait cette froid lumière noire, omniprésente et aveuglante. Pourtant, dans la douleur, le Lion savait. Il savait que la souffrance était une preuve de son existence. Et s’il existait encore, c’était grâce au bouclier que le Chevalier de la Vierge lui offrait.

Le Lion ouvrit les yeux. Le monde était réapparut. Ils n’étaient plus dans l’hyperdimension, mais bel et bien revenus dans les enfers, là où se situait avant la Demeure du Jugement. Le Saint se releva, crachant du sang. Chaque mouvement était douloureux. Mais il était en vie… Et capable de combattre. Il se demanda pourquoi il était revenu en enfer, et se dit que son ami avait dû le téléporter.

Asmita…

Plus inquiet que jamais, Corell se retourna, cherchant son ami du regard. Le corps du Chevalier de la Vierge était couché à quelques mètres. Il ne restait presque plus rien de son Armure d’Or, hormis quelques fragments effrités. Le Lion courra à sa rencontre. Relevant son ami, il insuffla son cosmos dans le corps d’Asmita, réveillant ce dernier. Il était en vie… Mais faisait peine à voir. Des larmes coulèrent sur les joues du Lion, qui n’y comprenait plus rien.

« Pourquoi… Pourquoi te sacrifier, idiot !! Je ne suis qu’il simple soldat, un ancien traître, alors que toi tu es la réincarnation de Bouddha, l’homme le plus proche des Dieux !!! Tu ne DOIS PAS mourir !!!! »

C’est à cet instant que Rochel apparut. Il faisait toujours autant pâle figure, mais son cosmos était encore présent, et brûlait de puissance. Grognant de douleur, les deux hommes se relevèrent. Corell fut une fois de plus surpris, lorsque son ami s’avança d’un pas tremblant mais déterminé. Seul son cosmos lui permettait de bouger si rapidement… Et de lancer une si terrible attaque. Asmita avait beau être un bibliothécaire discutant tranquillement en comité pendant que les monde s’effondrait, il n’y avait pas meilleur que lui en terme de maîtrise du cosmos. Il était bien la réincarnation de Bouddha.

Mais même après la plus terrible technique du Chevalier de la Vierge, l’homme le plus proche des Dieux, Rochel se releva. Pour la seconde fois. Il n’était pas battu. Regardant son ami, le Lion prit une décision importante. Asmita était sur le fil du rasoir. Si le Dieu l’attaquait, il risquait bel et bien d’y passer. Corell lui-même n’était plus en grande forme. Les techniques psychiques que lui avait infligées le Dieu avaient été réanimées par le Terrible Providence. Si Rochel continuait à résister ainsi, ils risquaient d’y passer tous les deux.

L’heure n’était plus aux hésitations.

Le Chevalier du Lion s’avança, et se mit devant son coéquipier. Fermant les yeux, il serra les poings et en appela à son cosmos. L’aura dorée caractéristique des Chevaliers d’Or brûla en des milliers de flammes de lumière autour de lui. Tout d’abord, ce ne fut qu’une simple extériorisation de son énergie, comme le font souvent les Chevaliers. Mais le cosmos prit de plus en plus d’ampleur. Il grandit, simple aura devenant rapidement une véritable marée d’énergie brillante et électrisée qui apporta sur le lieu du combat une véritable pression alors que le Saint d’Or faisait vibrer son existence, et offrait sa vie dans cette concentration d’énergie. Corell poussa alors un cri long et bestial, ressemblant en tous points au rugissement d’une bête sauvage, alors que son cosmos éclatait littéralement, aveuglant les belligérants un bref instant.

Le cosmos retourna au néant. Le calme revint sur les Enfers. Seule une faible intensité de cosmos entourait encore le Saint, mais sa démonstration de puissance avait disparu, corps et bien… Mais bien vite, comme apparaissant du néant, des dizaines d’étoiles dorées naquirent sur le fond obscur des cieux des enfers, flottant parmi les brumes de l’Hadès.

PHOTON INVOKE


Les étoiles de cosmos brillaient avec une telle intensité qu’elles illuminèrent bien vite le territoire maudit du Seigneur des Ténèbres. Elles grandissaient, paraissant totalement autonome, comme si leur propre énergie les autoalimentait pour devenir plus puissantes, plus concentrées à chaque seconde qui passait. Le Chevalier du Lion se courbait peu à peu vers l’avant, comme écrasé par une force insaisissable… A bout de forces, il tomba littéralement à genoux sur le sol glacé de l’après-monde. Pourtant, son visage resta droit, son regard fermement ancré dans les yeux de Rochel, portés par une intensité meurtrière. Une intensité inhumaine, celle d’une véritable bête, dont rien ne pourrait briser la concentration.

COSMOS OPEN


Peu à peu, le monde qui entourait les trois hommes devint flou. Lentement, les roches des Enfers et le ciel brumeux laissèrent place à la clarté de l’univers, alors qu’étoiles et galaxies les observaient de leur lumière éternelle. Lorsque la faille atteint le Dieu, ce dernier fut cloué sur place, incapable d’esquisser le moindre mouvement. Comme réagissant à l’ouverture cosmique, les photons du Saint grandirent de plus en plus vite, chacun atteignant des niveaux de cosmos inégalés, tellement concentrés qu’un seul d’entre eux aurait pu pulvériser les plus puissants des Spectres. L’énergie était telle qu’elle tentait de sortir de leur coquille invisible, jaillissant en des geysers dorés similaires aux éruptions solaires. Le Saint de l’Espoir, parvenant tant bien que mal à garder le buste droit alors qu’il était toujours agenouillé au plein milieu de l’univers, leva un bras main ouverte vers le Dieu de la Mort.

PHOTON DRIVE


Les photons réagirent à l’appel de leur maître. Stoppant leurs flottement erratiques, ils se ruèrent vers Rochel comme autant d’étoiles filantes, pour aller pénétrer chaque parcelle de son corps sans lui causer la moindre douleur. Ses membres se mirent alors à briller d’une lumière intérieure, l’apparentant à un fantôme tout droit sorti de quelques songes d’enfants à l’imagination exacerbée.

« Tu connais cette technique… Tu l’as déjà vue par le passé. J’aurais souhaité ne plus jamais devoir y recourir. Mais je n’ai plus le choix. Les enjeux sont bien trop importants. Tu dis ne pas pouvoir mourir… Voici la preuve du contraire. »


PHOTON BURST



Le Lion d’Or ferma le poing. Un à un, les photons, libérés de son emprise mentale, explosèrent dans le corps du Dieu. L’une après l’autre, les déflagrations brisèrent le corps de Rochel, pulvérisant os, tendons et muscles, atomisant la matière qui constituait son être jusqu’au niveau atomique, ne laissant aucune chance à la Mort de s’en sortir. Alors que l’explosion prenait une ampleur considérable, similaire à celle créée précédemment par la Zodiac Exclamation, le Lion se laissa aller. Ses yeux se fermèrent. Sa conscience disparut. Il avait insufflé toute sa vie dans cette technique, avec l’intime détermination d’en finir une bonne fois pour toute avec le Dieu blessé. Lorsque la déflagration prit fin, et que la lumière des photons laissèrent place à l’habituelle quiétude obscure des Enfers, le Lion, à genoux et la tête baissée en avant, ne laissait plus transparaître le moindre signe de vie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Lun 7 Mai - 2:12

Une déflagration sans commune mesure secoua l'Hyperdimension de sa fureur cosmique: la puissance du souffle de l'attaque du dieu se dispersa a travers toute la dimension du couloir des dieux tel un tsunami de fureur que rien ne pouvait stopper, pas même les astres cosmiques et les étoiles comme le prouva deux planètes a proximité dont la plus proche de l'attaque se fracassa contre celle lui faisant face dans une explosion inimaginable. L'obscurité du chemin des dieux de l'Enfer disparue alors sous la lumière de la Terrible Providence que lança Thanatos contre ses adversaires: l'arcane la plus mortel du monde des hommes comme celui des dieux était en ce moment même en train de fondre sur les deux chevaliers d'or tel un raz de marée de puissance divine formé par le Dunamis sans cesse grandissant du dieu de la mort.
L'arcane éclata dans une dévastation tel que la dimension se déchira un court instant autour des trois adversaires de milliers et de milliers de fissures avant de se changer en le néant le plus total... Jusqu’à ce que l'espace des dieux reprenne ses droits sur l'immensité entourant a présent la seule personne présente dans la dimension sombre. Le dieu ailé posa d'abord son regard sur son enveloppe charnel qui était au plus mal: le Keraunos doublé du pouvoir spirituel d'Asmita avait complètement mutilé son corps et avait même réussit a le changer en charbon ruisselant de l'Ichor bleuté propre aux dieux, nouvelle caste a laquelle appartenait maintenant le nouveau dieu d'argent . Cette combinaison de pouvoir était des plus mortel et était maintenant presque venue a bout de son corps physique sourit alors le cadavre qui servait de réceptacle a Rochel tandis qu'il pouvait voir les atomes de son être se disperser dans l'immensité de l'Hyperdimension: ce corps n'en avait plus pour longtemps pensa celui qui avait transcendé le besoin d'avoir un corps vivant pour vivre, cependant il restait une béquille le temps que son âme arrive a la pleine maturité de l'immensité que deviendrait son pouvoir.

"Pauvre fou... Ils ne comprennent pas qu'ils n'arrivent qu'a briser mon corps de mortel ? Ils n'atteindrons jamais mon âme... Bercez vous d'illusions Jacen et Asmita: on peut vaincre mais on ne peut pas tuer la mort elle même !"


Le regard de Rochel se posa alors sur d'infimes particules dorées gravitant a plusieurs centaines de lieux à la ronde du dieu de la mort: Thanatos leva alors sa main et concentra son Dunamis autour de lui pour rassembler les particules qu'il avait senti avec un sourire à la pensée de a qui pouvait appartenir ses résidus de cosmos mélangé a un or d'Orichalque. Le dieu suivi alors la trace des deux chevaliers jusqu'à une faille dimensionnelle a peine refermé dont la signature cosmisque laissa parfaitement deviner qui en était la cause au dieu de la mort qui saisit alors le tissus même de la réalité pour ouvrir de force la faille menant aux Enfers, s'y engouffrant tel un démon se jetant sur ses proies.

Dans la dimension des Enfers, du coté des deux chevaliers survivants: la faille ouverte auparavant par Asmita se déchira a nouveau pour laisser s'échapper la mort en personne. L'état dans lequel se trouvait l'apparence humaine du dieu autrefois d'argent aux immenses ailes brûlé a présent lui donnait la forme d'une personnification de la peur des hommes envers l’ennemie naturelle et implacable de tout ce qui vit dans l'univers. L'ange de la mort n'a jamais aussi bien porté son nom qu'a cet instant précis où l'homme pouvait voir en lui la plus grande peur de son existence. Cependant les hommes face à lui n'étaient pas du genre a craindre la mort ni qui que ce soit d'autre comme le prouva alors le chevalier d'or de la vierge en s'attaquant de nouveau a lui malgré son états tout aussi misérable que le cadavre vivant de Rochel. Une nouvelle fois celui-ci se jeta sur le dieu et l'attaqua avec l'aide de la lumiére la plus puissante et la plus pur à sa disposition dans un flux de pouvoir avalant totalement le dieu. Thanatos fut bombardé de jet de cosmos d'une intensité tel que son corps aux bout de ses limites commençait a se désagréger tandis qu'il s'approchait du sixieme gardien du Zodiaque: une main tendu vers lui pour l'atteindre autant que pour se protéger de l'afflux de cosmos qui arracha alors le bras qu'avait mit le dieu en protection.

"Stupide... Humain !"


Rugit alors le dieu de la mort avant de réussir a attraper Asmita par le cou et le jeter au sol en lui faisant faire un soleil au dessus de lui avant de l'enfoncer dans un cratére a plusieurs mètre de profondeur derrière lui avant de partir dans la direction du lion avec fureur: retrouvant pendant un court instant la flamme de la violence du Bénou qu'il était auparavant... La dernière étincelle de vie du corps de Rochel. Le dieu de la mort se jeta alors plein de fureur sur le lion en train de préparer son ultime technique, concentrant alors son cosmos dans le tonnerre qui le frappa d'un flash explosif avant d'incanter le requiem de Rochel d'une chanson qui faillit le tuer lors de la dernière guerre sainte. Le monde autour d'eux se brisa alors dans le cosmos crée par Corell dont le pouvoir se matérialisa en multitude d'orbe de cosmos semblable a des étoiles naissantes qu'il envoya alors contre le dieu de la mort avant que celle-ci ne pénètre son corps . Conscient du résultat que cela aura sur lui: Rochel plongea une dernière fois son regard dans celui de la bête qu'était Corell, l'homme qui avait juré de prendre sa vie.

" Tu es aussi pitoyable que le premier jour où je t'ai rencontré, Jacen... Tu ne changeras dont jamais... Petit chat."


Termina Rochel avec un sourire amusé tandis que dans son esprit se superposait le souvenir de Corell exécutant son arcane pour la première fois et maintenant avant que le corps de celui qui fut le bénou et la réincarnation du Griffon ne se retrouve réduit en poussière cosmique par l'attaque du Lion qui arracha alors un dernier sourire à son rival avant qu'il ne succombe au néant.
Il ne restait plus rien de Rochel. Son corps avait été anéantit et réduit en cendre que les photons du lion d'Or atomisèrent afin que celui-ci ne se reforme jamais. Le dieu de la mort n'était plus: les chevaliers de l'espoir avaient gagné ... Cependant il fallait se remémorer une phrase du chevalier d'or de la vierge qui illusta alors parfaitement la scéne qui s'ensuivit:" Peut importe que nos corps soient brisés, notre cosmos, lui, est immortel !" Cela n'a jamais était aussi vrai qu'à l'instant où le Dunamis du dieu de la mort explosa d'une puissance titanesque au dessus du lieu où se tenait Rochel à sa fin: Une orbe violacé se matérialisa alors et écrasa de sa pression spirituel toutes les personnes autour d'elle avant de commencer à s'étendre, a grandir jusqu'a atteindre une forme humanoïde doté de deux immenses ailes de Dunamis. Ce n'était qu'une forme composé à partir de l'âme de Thanatos comme la fois où celui-ci la coupa en deux afin de créer des doubles à partir de ses souvenirs.

Cette fois-ci l'âme ne se divisa pas et commença alors a grandire d'avantage tout en adoptant les traits et les reliefs d'un surplis titanesque dont lequel le corps du dieu de la mort se forma: ses bras se recouvrirent des protections de son surplis, autour de son visage se dessina un casque ailé tandis que ses propres ailes se divisèrent en trois parties avant de se couvrir de l'armure véritable du commandeur de la mort. Thanatos apparue totalement dans sa forme ultime au milieu des crânes du Tartaros Phobia et écarta les bras tout en concentrant son Dunamis dans ses mains: bien qu'il ne restait que du dieu son âme, Rochel était entiérement devenue le nouveau Thanatos

Spoiler:
 

"Pitoyable humain, faible héros... Vous n'avez pas encore tout utilisé pour me vaincre: vous n'avez réussis qu'a détruire mon corps mortel, mon âme et mon Dunamis eux vivront pour toujours. Quand comprendrez vous que vous ne pouvez pas me tuer ? Mais il est trop tard pour vous ! Il est temps d'en finir !!!"

Le dieu de la mort frappa alors ses paumes l'une contre l'autre avant de les porter au dessus de lui pour recréer l'arcane qui faillit tuer Asmita et la concentra de nouveau dans ses mains: Corell avait détruit son corps, il était temps qu'il paye.

"TERRIBLE!!!

Spoiler:
 
PROVIDENCE !!!"
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   Lun 7 Mai - 2:12

Le membre 'Rochel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Combat GS] Corell & Asmita VS Rochel: les Champions du Cosmos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Demeure du Jugement-