RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Un retour tardif.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khayr Ab'In


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 435
Armure : Nager

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Un retour tardif.   Jeu 3 Mai - 13:13

Temple de la Gorgone Arrow


L'entrée du Royaume Atlante était bien calme. Trop calme sûrement. Pourtant, dans la faible lumière abyssale, une ombre se dessinait, se rapprochant à pas légers de ces grandes portes.
Pour la première fois depuis de longs mois, j'avais enfin posé le pied au Sanctuaire sous-Marin. Mais étrangement, je n'arrivais pas à m'en réjouir. Une sombre intuition planait en ces lieux, et je ne peinais nullement à imaginer que mon absence avait été marqué par de tristes événements. Mais j'ignorais alors si nous étions de nouveau en pleine Guerre Sainte envers les forces ennemies de notre dieu.

En un sens, je n'avais pas tord, mais j'étais loin de penser que l'ennemi en question pourrait être cette personne... Pour l'heure, cette intuition se transformait rapidement en Inquiétude. Pourquoi n'arrivais-je pas à ressentir convenablement ce qui pouvait se passer derrière ces portes. Il m'était impossible d'avoir un regard sur le Pilier Indien. Était-ce là le résultat de ma défection, ou l’œuvre d'une entité suffisamment puissante et omniprésente pour gêner même un homme de ma maîtrise. Ah moins que ce ne fut un peu des deux.
Mais hélas, ce qui restait évident alors était que quelque chose ne tournait pas Rond au Royaume de Poséidon, et il fallait que je découvre de quoi il pouvait bien s'agir.

J'avançais résolument, me demandant si mon Impératrice était en lieu sur, et si d'autres Marina avaient subis les foudres d'un nouveau conflit, car de mes souvenirs, nos forces n'avaient rien de complètes. Mais je ne pouvais m'inquiéter inutilement, cela n'apporterai rien de bon me disais-je.


- Tu dois retrouver sa Majesté avant toute chose. Mais avant cela, tu dois comprendre ce qui se passe ici. Cette tension n'a rien de naturel, et j'ai bien l'impression que finalement, ma survie n'aura pas été vaine. Et réajustant la cape pour cacher mon écaille et mon visage, j'avançais à l'entrée, à l'affût du moindre mouvement. Allez Djinn, Il se peut que tout ceci ne soit que le fruit de mon imagination, mais restons sur nos gardes.


Impossible alors de savoir à quoi m'attendre, mais j'avais acquis depuis quelques instants la conviction que des yeux restaient posés sur moi. Ami ou ennemi, fallait-il encore qu'il puisse me reconnaître. Car il est vrai qu' alors, Arjuna de Chrysaor était porté disparu, et moi même j'avais beaucoup changé, occupé à essayer de regagner mes forces.
Mes muscles s'étaient eux même bien renforcés, mais ma puissance avait clairement diminuée.
Heureusement que je pouvais compter sur l'écaille du Djinn Marin, mais alors que la mort pouvait me faire face au prochain croisement, je ne pouvais que réaliser à quel point l'écaille de Chrysaor me manquait cruellement, mais pas seulement, la présence de mes capitaines à mes côtés....
Revenir en haut Aller en bas
Khayr Ab'In


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 435
Armure : Nager

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un retour tardif.   Dim 6 Mai - 11:17

Il est amusant de voir comme l'esprit humain peut évoluer et changer rapidement. Alors que quelques mois auparavant, j'aurais irrémédiablement tenté de débusquer le fou qui restait tapis dans les ombres, j'adoptais une nouvelle attitude.
Mon instinct me dictait de ne pas avancer davantage, qu'il fallait simplement pousser la patience de ce mystérieux individu à sa limite jusqu'au moment ou il se dévoilerai de lui-même. Plus les secondes passaient, plus l'idée de voir débarquer un allié s'estompait. Bien que méconnaissable physiquement, j'arborais tout de même une écaille sacrée de l'armée de Poséidon. Il n'était pas envisageable qu'un soldat Atlante reste ainsi caché et bien que la probabilité qu'il en soit ainsi fut supérieure à zéro, elle restait suffisamment faible pour que je l'écarte temporairement.


Puisque tu sembles vouloir jouer au jeu de la patience, nous allons jouer,
murmurais-je.

Je décidais donc d'adopter une posture plus adapté. Désormais assis en position de méditation, je tâchais de garder une partie de mon esprit concentré sur ces lieux, tout en cherchant à pousser mes sens à leurs maximum. A tâtons, je sortais du Sanctuaire sous-marin pour me projeté à la surface. Je cherchais des traces de mes camarades, et plus particulièrement celle de mon Impératrice et de mon Prêtre. Mais une nouvelle fois, je ne parvenais pas à discerner quoi que ce fût.
Un Chaos cosmique régnait et je ne pouvais plus douter d'un conflit en branle. Pourtant incapable de déterminer qui en était à l'origine.

Seraient-ils tous morts ? L'idée me traversa l'esprit, mais je préférais penser que mes forces dans le domaine avaient simplement diminués.

Triste constat s'il en est, mais d'un battement de cil, j'écartais ces pensées malsaines. Qu'importe, je devais protéger le Sanctuaire dusses-je affronter les Titans seul.
Abandonnant alors ma recherche, mon esprit revenait entier dans mon corps, pour approfondir cette fois l'analyse des lieux. Mais cette fois, je ressentis clairement une sorte de barrière mentale qui empêchait toute intrusion, quelle qu'elle fut.

Le Sanctuaire était aux prises avec un envahisseur, et bien que j'avançais en aveugle, mon instinct lui, ne me trompais pas.
Je ne pouvais qu'attendre, tout comme le Djinn enfermé dans sa lampe, que l'on me donne l'occasion de comprendre. Les Risques inconsidérés ne m'avanceraient pas plus qu'ils ne me permettraient de jouer un rôle dans ce bazar. Ma mission la plus importance à l'heure actuelle ? Recueillir des informations, comprendre, et rapporter cela à mes supérieurs une fois que ces derniers seront clairement à l'abri.

Mais pour l'heure, il fallait s'occuper de cet espion qui me narguait d'un sourire invisible à mes yeux. Une nouvelle fois, je me résignais à attendre, je ne me lancerais pas à traquer celui qui me traque. C'était une certitude, et je prenais mon mal en patience, profitant de l'occasion pour me reposer et me ressourcer. Si l'individu était bien un ennemi, j'aurais besoin de toutes mes forces.

Voila ce qui trottait alors dans ma tête, car je le savais, ma puissance amoindri restait à prendre en compte si je devais combattre. Jamais depuis ma défection je n'avais eut à affronter de puissant adversaire... Allais-je y parvenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Khayr Ab'In


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 435
Armure : Nager

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un retour tardif.   Mar 8 Mai - 22:37

Le temps continuait sa course et mon chaperon ne semblait toujours pas vouloir se montrer. Pendant ce temps, mon esprit se plongeait de plus en plus dans l'inquiétude. Aucune trace de mes compagnons, pas même l'écho d'un combat. J'étais toujours plongé dans une totale obscurité au cœur des événements qui ravagèrent le Sanctuaire de Poséidon.
Alors que j'en venais à perdre patience, me demandant s'il ne serait pas plus sage d'avancer au risque d'être attaqué, l'aura mystérieuse sembla se dissiper légèrement. J'avais soudainement eut l'impression de me retrouver seul au monde.


- Mais quand a-t-il... La question resta en suspend, car ma seconde pensée supplanta à la première. Pourquoi ce retrait si soudain ?

Je ruminais mes pensées, mais puisque l'on m'invitait à avancer, je n'allais pas me faire prier, l'occasion était bien trop bonne. Un piège grossier, c'était possible, mais l'attentisme n'apporte rien du haut de sa contemplation. Je me relevais lentement tout en réfléchissant. Si je devais avancer, il aurait été stupide de le faire sans un plan. Pourtant je n'en avais pas. J'ignorais à qui j'avais à faire et je n'avais toujours aucun indice sur la position de mes camarades, la seule certitude que j'avais, est que je ne resterai pas longtemps seul. Je l'aurai pourtant préférer à cette mauvaise compagnie. Si seulement j'avais su dans quoi je mettais les pieds. Mais le fait d'être surveillé me laisser un faible avantage, j'étais déjà découvert, et la discrétion n'était plus de mise.

Fermant les yeux, inspirant profondément, j'envoyais une grande vague de Cosmos à travers les Océans, espérant ainsi que quelqu'un verrait cette «  fusée de détresse ». Ce n'était pas grand chose, mais peut-être un Marina qui serait dans la même situation que moi aurait pu le ressentir. C'était du moins ce que je j’espérais, sans même caresser l'espoir d'être contacté par mon Impératrice.

Pour l'heure, il fallait se mettre en route. J'avançais à pas mesurés et franchissait définitivement les grandes portes. Toujours pas de signe de surveillance ou d'une quelconque présence. Peut-être l'espion était-il allé faire son rapport. Peut-être avais-je été reconnu. Si tel était le cas, ma vie en aurait-elle été plus en danger ? Je n'en savais rien alors, mais vu ce qui se passa par la suite, je ne sais pas si cela aurai changé la donne.
Cependant dans tout ces tourments, un sentiment bienheureux monta en moi. C'était étrange, mais e posant le pied à l'intérieur de l'enceinte du Sanctuaire, je compris.


- Moi aussi je suis heureux de te revoir Sanctuaire. Ne crains rien, tout va s'arranger, glissais-je plus à mon intention qu'à ce lieu.

Dès lors, j'avançais à pas un peu plus pressé pour me rendre au Pilier de l'Océan Indien dont j'avais été le gardien avant de revenir en tant que Marina du Djinn Marin. Mais en me dépêchant, quelque chose dans le décor me frappa. En direction du Pilier du Pacifique Nord.

Mes yeux me trompaient-ils ? Je ne pouvais clairement distinguer mais, je le savais, je devais vérifier cette mauvaise intuition. L’océan Indien patientera jusqu'à ce que j'inspecte le Pacifique Nord. Je ne pouvais rien laisser au hasard et j'étais résolu à comprendre.


Arrow Pilier du Pacifique Nord
[i] Avec la permission d' Amphitrite
Revenir en haut Aller en bas
Khayr Ab'In


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 435
Armure : Nager

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Un retour tardif.   Mar 15 Mai - 21:11

Pilier du Pacifique Nord Arrow


En moins de temps qu'il 'en faut pour dire le mot rapide, Dolphinos m'avait conduit à l'entrée du Sanctuaire. Mais à peine sortais-je des courants marins que le familier repris sa course. Fidèle à Amphitrite, il fila rejoindre sa maîtresse. Mais après tout qu'allait-il me dire, ce n'était jamais qu'un Dauphin. Je le regardais partir avec un sentiment profond de respect à son égard. Lui aussi luttait de toutes ses forces pour notre Empire.

Je portais la main à ma poitrine, la ou reposait la broche donné quelques instants plus tôt, une mission m'avait été confié, et je n'avais pas de temps à perdre. J'observais attentivement les événements, mais aucune âme ne semblait être présente en ces lieux. Mes deux adversaires devaient être les seuls gardes de l'entrée. Dommage pour eux, mais j'espérais qu'un jour, je pourrais de nouveau combattre, et cette fois, à leurs côtés.


- L'île de Circé. Mais je ne sens toujours rien. Peut-être que cette étrange barrière ne touche que le Sanctuaire. Alors l'empire est prit, et sa Majesté doit probablement être en grand danger...

Je ne pouvais qu'entrevoir la scène de ce conflit, et de nouveau, l'inquiétude me guettait et menaçait de s'emparer de moi, mais je trouvais pourtant la force de l'écarter, avant de plonger de nouveau dans l'océan pour retrouver mon prêtre.
Il ne fut pas aisé de tourner le dos à l'ennemi, et j'avais dans l'idée que la broche n'avait servit que d'excuse à mon départ. Pour la seconde fois, la Sage Titanide m'avait sauvé d'un sort pire que la mort. Comment ces infidèles pouvaient-ils oser prétendre que mon Seigneur puisse être un Tyran. Dans leurs cœurs il n'y avait que bonté à l'égard du monde marin. Ils nous protégeaient comme nous les protégions. Comment ne pouvaient-ils pas le voir.

Serrant le poing, je tentais vainement de réprimer ma colère que je dirigeais non pas contre ceux qui avaient étés dupes, mais envers l'éminence grise qui avait orchestré tout ça. Le Masque.
Je n'avais aucune idée de sa puissance ou de son identité, mais je savais qu'il devrait répondre de ses actes un jour. Et je comptais être de ceux qui l'y forcerai.

Arrow L'île de Circé ( le monde )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un retour tardif.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un retour tardif.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Empire Sous-Marin :: Piliers de Poséidon :: Champs de Coraux-