RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Combat GS] Sköll & Aukoti VS Perséphone || Prophétie de la Nuit Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Combat GS] Sköll & Aukoti VS Perséphone || Prophétie de la Nuit Noire   Mer 3 Oct - 21:15




Un hurlement de rage s'échappa des lèvres de la Rose des Enfers. Comment se pouvait-il que deux hommes soient parvenus à la mettre à mal à ce point? Elle ne pouvait faire le moindre geste, prisonnière de leur volonté et de leur force, quand la sienne ne semblait que faiblir. Pourtant, elle en avait encore à revendre, elle le
sentait. Mais en avait-elle seulement l'envie? Car oui, c'était bel et bien là que résidait toute la question.

L'envie. N'était-ce pas ce qui lui avait fait défaut depuis le début de ce combat? Elle avait vu le désir de vaincre dans les prunelles des deux Guerriers Divins. Qu'est-ce qui pouvait donc les motiver à ce point? Leur donner une si grande force, que même un Dieu ne pouvait leur résister? Etait-elle donc faible à ce point? Non cela ne se pouvait, elle avait combattu dans bien d'autres vies. Alors où résidait le problème? A n'en point douter cela provenait du choix de l'hôte.

Si elle ne s'était pas réincarnée dans le corps de la Prêtresse d'Odin,serait-elle parvenue à combattre les deux Asgardiens? Après tout, Callan ne lui avait-elle pas mit des bâtons dans les roues en brisant son sceau? Ne lui avait-elle pas dit qu'elle chercherait par tous les moyens de se libérer de son emprise?

Elle avait vu les attaques respectives des deux ases l'immobiliser. Le regard
émeraude de Perséphone rencontra les iris de l'Alpha qui approchait d'elle d'un pas déterminé, alors qu'elle ne pouvait faire le moindre geste. Le corps de l'épouse d'Hadès se tordait pour se défaire de cette prison, tentant de se lever du trône de glace créé par Sköll. Le bras d'Aukoti n'était plus qu'une gueule béante de forme draconique. Les prunelles de la divine étincelaient de rage, tandis qu'elle tentait de se renfoncer dans le siège, ramenant ses jambes contre elle pour se protéger, comme pour fuir ce qui allait suivre.

La gueule du dragon plongea dans son corps, lui coupant le souffle sous la douleur ressentie, tandis qu'elle rejetait la tête en arrière, ses lèvres entrouvertes sur un cri qui ne put sortir.



~°~°~
Elle n’était que simple spectatrice au cœur de cette prison dorée. Car oui c’était bel et bien cela qu’elle ressentait et éprouvait. Certes, le cadre dans lequel elle se
trouvait emprisonnée, était magnifique avec cette nature verdoyante, néanmoins, il n’en demeurait pas moins une prison. La prêtresse aurait aimé échapper à l’emprise de Perséphone, reprendre pleinement possession de son corps afin de stopper la folie meurtrière de la déité. Pourtant, malgré les blessures infligées par les deux guerriers d’Odin, la Dame des Saisons restait debout, peu désireuse d’abandonner.

« - Cesse cela Perséphone ! Je t’en prie !!! Laisse-les !»

Des larmes ruisselaient le long des joues de nacre de Callan, qui se laissa glisser à
terre, créant dans ce mouvement une envolée de pétales de fleurs, alors que ses
mains se portaient devant son faciès pour le masquer. La déesse s’était montrée
insensible à sa supplique. Elle pouvait ressentir la souffrance des corps d’Aukoti et de Sköll, qui pourtant, poursuivaient leur combat avec acharnement, donnant le meilleur d’eux-mêmes sans relâche et ce malgré leurs blessures. Elle voulait leur dire d’arrêter, de ne pas s’en faire pour elle, de la tuer sans plus se soucier de son sort. Mais elle connaissait la force de volonté de l’Alpha.

D’ailleurs, était son imagination, mais il lui semblait que ce dernier était plus près, se rapprochait. Les mains jusque-là posées sur son visage glissèrent lentement le
long de son corps, tandis qu’elle laissait son propre cosmos se déployer autour d’elle, point de mire au milieu des ténèbres enveloppant le cœur de l’épouse du Sombre Monarque. Et c’est alors qu’elle le vit apparaître. Oui c’était bel et bien lui qui approchait lentement d’elle, pourtant elle n’osait trop y croire. Perséphone se jouait-elle d’elle en faisant apparaître ce mirage ?

Et tandis que les prunelles de jade de la prêtresse restaient dardées sur Aukoti, un franc sourire vint ourler les lèvres de ce dernier. Voilà qui était chose rare, fallait-il le noter. Le cœur de la prêtresse manqua un battement à la vue du guerrier qu’elle considérait comme son plus grand protecteur. Sans perdre davantage de temps, il posa un genou à terre tout en tendant une main gantée de noir vers elle, lançant une invitation à le suivre.

« - Avec le plus grand plaisir Aukoti Deivams. »

Nulle hésitation de la part de l’asgardienne, dont le faciès s’illuminait d’un sourire tandis que ses doigts fins venaient se refermer sur la main offerte, mêlant sa force à la sienne. Puis vint l’obscurité.


~°~°~


*Non cela ne se peut ! C’est tout bonnement impossible !*

Une douleur intolérable vrilla le corps de Perséphone, qui ne put contenir le cri de
douleur qui montait à ses lèvres. Elle se sentait diminuée, affaiblie comme cela lui était rarement arrivé. Et les seuls moments où cela avait possible, avaient pour synonyme scellement. Non elle ne pouvait pas perdre, elle ne pouvait pas retourner dans l’oubli. Ne le voulait pas. Pas alors que les Enfers et son Monarque comptaient sur elle.

Comment elle, fille de Dieux, avait-elle pu perdre face à de simples mortels ? D’où tiraient-ils leur force? Cette force capable d’abattre une divinité. C’était tout bonnement impensable. Néanmoins, même si elle reconnaissait les qualités de guerriers des deux Ases, il n’en demeurait pas moins qu’elle désirait ardemment se raccrocher à la vie. Oui, elle voulait vivre ! Elle le désirait tellement ! Réapprendre à vivre, redécouvrir les plaisirs, petits ou grands, qui pouvaient être accordés ! Elle ne voulait plus de ce sentiment de frustration, de noirceur qui avait rongé son cœur lui faisant oublier ce qu’elle était réellement. Oui, se raccrocher à Callan et redécouvrir avec elle ce qu’elle avait perdu.

C’était là son vœu, ce vœu matérialisé par un lien puissant qu’eut du mal à rompre l’Alpha et qui nécessita l’intervention de Zeta. Le corps siégeant sur le trône de glace se métamorphosa sous les yeux des deux guerriers. A la sombre chevelure de la Rose des Enfers succéda celle étincelante et éclatante de l’Asine dont les poumons se gorgèrent d’une bouffée d’air. Les paupières s’ouvrirent pour révéler un regard similaire à celui de la déesse, mais différent à la fois. Il y avait là quelque chose de plus doux, et de plus lumineux à la fois. Oui, Callan agissait tel un nouveau-né, recherchant ce qui lui avait manqué jusque-là, tandis qu’elle prenait peu à peu conscience de ce qui se passait tout autour d’elle.

C’est alors qu’elle les vit. Le colosse, sous la faiblesse, avait posé genou à terre, avec pour tout soutien son épée. Deux iris d’argent étaient portés sur elle. Lentement, elle se redressait, avançant en direction du guerrier, s’arrêtant à quelques mètres de lui, restant immobile l’espace d’une fraction de seconde avant de s’incliner face à lui.

« - Je ne sais comment vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi Sköll de Zeta. Merci infiniment. »

Aukoti quant à lui tombait dans les méandres de l’inconscience, tout en arborant un nouveau sourire. Aussitôt, la Prêtresse s’élança en sa direction, affolée à l’idée de perdre celui qui avait mis tant de détermination à la sauver, avant de se laisser tomber à terre à ses côtés pour l’envelopper dans la chaleur de ses bras. L’aura de glace vint instantanément les envelopper tous les deux, tandis que les doigts de la jeune femme cherchait le pouls du guerrier. Ce n’était en rien du froid que dégageait le cosmos de la douce, mais tout son opposé.C'est donc par le biais de la télépathie qu'elle chercha à atteindre l'esprit de l'Alpha.

*Aukoti je vous interdis de m’abandonner vous m'entendez? Pas après ce que vous venez de subir à cause de moi, ni ce que vous venez de faire pour moi ! Ne vous avisez pas de me laisser seule affronter les épreuves qui vont venir. Ceci est un ordre de celle qui fut votre prêtresse.*


Spoiler:
 

~> Ellipse
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Combat GS] Sköll & Aukoti VS Perséphone || Prophétie de la Nuit Noire   Mer 3 Oct - 22:52

Post de récupération validé mais ce sera juste pour cette fois, Perséphone.

Le combat est achevé depuis le 24 août et le post arrive seulement maintenant. La règle est qu'un post de récup doit être impérativement fait avant tout retour en rp général (les bonus sont accordés juste après le post) par soucis de clarté et de cohérence. Si on regarde bien la date de ton post et ta localisation actuelle, aux enfers, tu es à deux endroits en même temps.

L'Ellipse et votre combat exceptionnellement long peuvent expliquer ton retard mais pour la suite, je t'invite à être plus attentive.


Revenir en haut Aller en bas
 

[Combat GS] Sköll & Aukoti VS Perséphone || Prophétie de la Nuit Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Autres Lieux :: Cinq Pics de Rozan-