RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Une fin de bataille mouvementée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Signun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1023

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Une fin de bataille mouvementée.   Ven 1 Juin - 13:18


    => Courroux

    Alors que le chevalier d'or tira sa multitude de flèches en direction du spectre de l'étoile terrestre de la soumission, un déferlement de puissance vint l'interrompre. Un pouvoir divin, la puissance du Foudre de Zeus en personne. En effet, quelques seconde avant que ce mur foudroyant n'arrive sur lui, il avait senti le dieu des dieux concentrer sa puissance. Là, il était en train de la déchainer.

      " - Ça va pas me plaire, je le sens bien."


    Durant les premières secondes, il cru qu'il pouvait se défendre, mais cette option était sans issue, il le comprit très vite. Signun concentra tout son cosmos dans ses ailes qu'il disposa autour de lui tel des bouclier naturels de son armure, formant comme une sorte de cage de Faraday des décennies avant la naissance de son créateur.

    Malgré sa protection, il senti les picotements du déferlement de puissance foudroyante. Il connaissait bien la foudre, mais celle là était issu du Foudre. Il était projeté, mais impossible de savoir où il allait, la seule certitude est qu'on le poussait hors des enfers. Comment il le savait ? Uniquement parce qu'il ressentait plusieurs comos le rejoindre dans le maelström divin, des cosmos de personnes laissé en arrière par rapport à lui.

    ***

    Combien de temps s'était-il écoulé depuis le début de se déchainement ? Seulement quelques minutes, pourtant, le chevalier du sagittaire était bien loin de la prison glaciale du Cocyte. Alors qu'il lui semblait perdre connaissance, il reprit soudain conscience quand les rayon du soleil vinrent illuminer son visage. C'était comme une une nouvelle découverte après ces longues heures passée dans l'ombre du royaume des morts.

    L'homme ouvrit les yeux, l'astre du jour l'ébloui. Puis quand la vue lui revint, il se rendit compte qu'il était toujours dans les airs, survolant la mer. Mais bien vite la gravité le rattrapa et le hasard voulut qu'une ile soit sur sa trajectoire.

    Voyant qu'il tombe et la vitesse de sa chute, Signun savait qu'il finirait comme une crêpe. Il tenta de déployer ses ailes d'or, mais celles ci, encore parcourue par la foudre divine, refusaient obstinément de s'ouvrir.

    Le saint protecteur de la neuvième maison déploya son cosmos dans les majestueuse plumes dorées afin de tenter d'en neutraliser l'engourdissement. Il se concentra, déployant toute son aura d'énergie jusqu'à ce que finalement il parvienne à les déployer. Il était temps, car le sol n'était plus qu'à quelques mètres de lui.

    Le sagittaire se mit à planer au dessus du sol pierreux à toute vitesse. Il allait bien trop vite pour tenter de se poser sans provoquer de catastrophe localisée à sa propre personne. Finalement, il était tellement bas qu'il utilisa ses pieds pour réduire sa vitesse. Il laissa des sillons dans le sol sur une petite centaines de mètres, puis finalement il s'immobilisa après avoir laissé derrière lui une imposant nuage de poussière.

      " - Mais bon sang, où suis-je ?"


    Dit-il finalement en regardant autour de lui le paysage qu'il lui semblait en avoir déjà entendu parler. Mais il n'eut pas le temps d'explorer l'ile qu'il vit plusieurs silhouette s'approcher aussi de sa position, quatre pour être précis dont un qu'il reconnaissait car se trouvant pas si loin de lui au moment du maelström : Kenshiro du dragon.



[hrp : les autres qui viennent dans ce lieu de rp peuvent poster à la suite]


Dernière édition par Signun le Dim 3 Juin - 21:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   Sam 2 Juin - 12:17

"On est dans la liquidation de Spectres et les affaires sont en plein boom !"

Evangile selon Saint Bardamu

Arrow Enfers

Précédemment

"La Bataille du Sanctuaire a commencé ! Courage Chevaliers de Bronze, vous devez traverser les Douze Maisons du Zod..." Oups, mauvais script !

Or donc le sieur Bardamu, tranquillement assis sur une roche, en était tranquillement à vider sa flasque d'alcool spectral, ne souffrant aucunement d'éthylisme étant donné qu'il était mort (tout au plus ressentait-il une légère euphorie), quand il entendit un bruit sourd qui se répercuta dans tous les Enfers. Puis vint l'onde de choc cosmique qui secoua comme une lame de fond le Royaume des Morts ; les damnés cessèrent de hurler et leurs tortionnaires se figèrent. Durant quelques secondes, le Monde Souterrain fut plongé dans le silence...

Ils ont réussi ! s'exclama Bardamu, ils ont libéré Zeus, le Roi des Dieux !

Puis ce fut la déflagration : de véritables colonnes de foudre, des arcs électriques se mirent à parcourir la surface de l'Hadès, ébranlant les fondations même de l'Empire du Mal. Le sol se mit à trembler, les cieux se mirent à vaciller, les pauvres hères condamnés à souffrir pour l'éternité en ce lieu se mirent à pousser de véritables cris de panique et de douleur mêlés.

Oulah, il est furax l'ancêtre ! dit le Scorpion, s'efforçant de prendre ça à la rigolade alors qu'en réalité il n'en menait pas large...

Le mur scintillant se rapprocha de plus en plus et le Saint ne bougea pas d'un pouce, comme s'il était fasciné par ce phénomène qui le dépassait. Ce n'est que quand il fut absorbé par la vague qu'il sembla se réveiller mais il était trop tard : il se retrouva plongé dans un véritable maelstrom d'électricité, un tourbillon de foudre, une tempête de purs éclairs ; même s'il était déjà mort, et n'était qu'un pur esprit, il eut peur de voir son âme détruite par la puissance de Zeus.

Un flash lumineux l'aveugla puis les ténèbres s'abattirent sur lui. Il comprit alors qu'il sombrait dans le Néant, l'antithèse de l'Existence. Tout était fini.

Maintenant

Un soleil ardent qui déversait ses rayons implacables sur son visage. Il mit une main devant l'astre aveuglant, se redressant et clignant des yeux. Il se trouvait sur une plage de sable blanc, au-delà un paysage de roches déchiquetées. Où était-il donc ?
Il sentit une petite douleur à la main gauche : elle venait de se poser sur un caillou aux arêtes tranchantes. Une douleur ? Comment cela était-il possible vu qu'il était mort ?!
Il regarda sa main : du sang coulait un peu de la petite coupure qu'il s'était faite. Rien de grave mais cela prouvait une chose : il était bel et bien vivant ! Il se leva, poussant un véritable cri de joie. Comme c'était bon de se sentir à nouveau en vie alors qu'il y a quelques instants il n'était qu'un esprit désincarné !

Du coin de l'oeil il vit quelque chose de massif et de doré : son Armure d'Or du Scorpion ! Les pièces de la Cloth se détachèrent et vinrent recouvrir le corps de Bardamu. Ce dernier pouvait sentir la joie de sa "compagne" d'avoir retrouvé son porteur.

Moi aussi je suis content de te revoir ma belle ! dit-il d'une voix espiègle.

La Foudre de Zeus était-elle tellement puissante qu'elle était capable de ressusciter les morts ? Il fallait croire que oui ! Il adressa une rapide prière de gratitude au Roi des Dieux puis examina les alentours : il n'était plus dans les Enfers, ça c'était sûr et certain ; d'une manière ou d'une autre il avait été transporté vers un coin reculé de la Terre. Restait à savoir où exactement.

Il se mit en marche et s'émerveilla du fait qu'il pouvait actionner de nouveau ses jambes, que ses poumons pouvaient aspirer de l'air. Il se sentait comme un miraculé, comme s'il était né une seconde fois. Ceux qui disaient que la mort permettait de savourer la vie avaient vu juste !

Il sentit deux Cosmos s'affronter, l'un appartenant aux Saints, l'autre aux Spectres. Bondissant de roche en roche, il se précipita vers le lieu du combat...
Revenir en haut Aller en bas
Signun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1023

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   Lun 4 Juin - 13:26


    Où étaient-ils tombés ? Apparemment, c'était un lieu proche de la mer, une ile d'après ce qu'il avait put voir lors de sa chute quelques instants plus tôt. En marchant, il aperçu des ruines qui ressemblaient fortement à d'ancien monument de l’antiquité grecque. On aurait dit que ce lieu avait un rapport quelconque avec le sanctuaire, mais ainsi, avec un simple aperçut visuel, il ne pouvait pas en juger avec si peu d'élément. Enfin, celui lui confirmait qu'il ne devait pas être si loin de la Grèce et donc du sanctuaire.

    Alors que le chevalier du sagittaire marchait en direction du combat qui avait actuellement lieu sur ce coin perdu de l'océan, un nouveau projectile attira ton attention. En effet, la chute de chevalier n'était pas finie on dirait, ce qui se démontra par l'arrivée avec fracas d'une nouvelle personne.

    Il fallut quelques minutes pour tomber né à né avec ledit individu. Il était plutôt grand, le cheveux long au vent et portait une armure d'or. Si Signun reconnu l'armure du huitième signe zodiacale, il en reconnu aussi le porteur : Bardamu du scorpion qui l'avait si bien accueilli dans sa demeure.

    De la joie emplit le saint, heureux de le voir vivant. Depuis son arrivée en enfer, il y avait des cosmos qu'il n'avait rapidement plus ressenti, et celui du chevalier du scorpion en faisait partie.

      " - Bardamu, quelle joie de te voir en vie !"


    Fit-il en se précipitant vers son homologue, le protecteur de la maison qui précédait la sienne. C'était un peu comme des voisin qui se retrouvaient après un long voyage. Leur cas était légèrement similaire car leur trajet les avait emmené au plus profond de la maison de la mort.

    Arrivé en face du saint du scorpion, le chevalier ailé s'immobilisa un moment avant de marcher à ses côtés en allant à la même vitesse que lui afin de ne pas le forcer à devoir s'arrêter spécialement pour lui.

      " - J'imagine que tu ne sais pas plus que moi sr quelle ile nous nous trouvons."


    Lui demanda t-il tout simplement, espérant se tromper que Bardamu puisse lui dire avec certitude quel était ce lieu, cette ile. Maintenant, il ignorait si son confrère était tout simplement au courant qu'il se trouvait sur une ile et pas dans un lieu proche de la mer attaché à une quelconque continent...
Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   Lun 4 Juin - 18:04

Arrow Enfers

Les yeux rivés sur le ciel infernal, Marcus courait tout lorgnant la dernière constellation s'éteindre. Il lui fallait honorer le serment qu'il avait fait à son apprenti et le tiré de là avant que les enfers ne s’effondre. Un terrible pressentiment lui serrait le coeur, mais il ne pouvait pas abandonner, alors courant toujours plus profondément à travers les Terres désertiques il ne comprit que trop tard que tout était fini.

Un terrible cosmos venait de s'éveiller, ivre de colère et d'une force prodigieuse, l'Aldébaran ne l'avait ressenti qu'une seule fois, mais cela lui suffit pour en déterminer la nature.

*Zeus... Ainsi tout est terminé, nous avons vaincu...

Marcus avait stoppé sa course lorsque le gigantesque raz de marée cosmique le frappa comme s'il avait été traversé par le plus grand arc électrique au monde, puis tout devint flou, ses sensations elles mêmes s'évanouirent et son esprit sombra...

--------------------------------------

Ce fut la chaleur qui réveilla le colosse, s'éveillant à la vie et il reprit peu à peu le contrôle de sa pensée et de son corps. Assis en tailleur il analysa son nouvel environnement. Devant lui s'étendait l'océan et derrière lui le surplombait une montagne, le Soleil décrivait une courbe quasi parfaite en plein milieu du ciel et le climat lui était familier.

Étendant son cosmos il se rendit compte qu'il n'était pas seul, d'autres Chevaliers étaient présent et ... Kenshiro ! Il l'aurait reconnu entre mille le cosmos de ce jeune intrépide et même presque éteint comme il l'était, il fallait faire vite, la guerre était terminé et il ne perdrait pas son apprenti à cause de l'ultime boulet de canon.

En arrivant sur les lieux de ce dernier combat qui avait perdu tout sens, Marcus vit qu'il avait été précédé par deux de ses frères d'armes, Bardamu du Scorpion et Signun du Sagittaire approchait eux aussi de Kenshiro et se posaient des questions sur leur emplacement géographique. Arrivant vers eux par derrière, l'Aldébaran fit usage sa voie de ténor.

-Nous sommes sur une île non loin de l'Afrique, de l'est je présume. En prenant au nord ouest nous devrions retrouver le Sanctuaire et Athéna.

Originaire lui même de l'Afrique de l'Ouest, Marcus ne connaissait pas cette île et pourtant elle devait de trouver sur le même latitude que son pays d'origine étant donné le climat, d'où sa déduction.

-Rentrez mes amis, la guerre est terminé et le combat qui se déroule sous nos yeux n'a plus de sens. Je m'occupe du Dragon, il est mon apprenti.

Arrow Combat Kenshiro vs Olrik


Dernière édition par Marcus le Ven 13 Juil - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   Mar 5 Juin - 20:52

Bardamu se rapprochait du lieu du combat quand il tomba nez à nez avec une personne qu'il reconnut aussitôt : Signun du Sagittaire ! Ce dernier se précipita vers lui, tout sourire, lui disant qu'il était heureux de le revoir. Le Scorpion le gratifia d'une bourrade amicale.

- Par les mamelles d'Aphrodite, Signun du Sagittaire ! Moi aussi je suis content de te revoir !

Bardamu était toujours à la fois stupéfait et amusé par la petite taille de son voisin zodiacal. Mais il savait également qu'il ne fallait pas s'y fier : les petits gabarits recelaient plus d'énergie que les grands et ils pouvaient parfois se montrer teigneux.

Ils firent un bout de chemin ensemble, le Sagittaire calquant son pas sur le Scorpion.

- J'imagine que tu ne sais pas plus que moi sur quelle ile nous nous trouvons.
- Une île ? Eh ben, t'es plutôt doué parce que moi je l'ai même pas deviné. D'ailleurs je n'ai pas la moindre idée de l'endroit exact où nous nous trouvons et...

Il fut interrompu par une voix puissante et familière :

Nous sommes sur une île non loin de l'Afrique, de l'est je présume. En prenant au nord ouest nous devrions retrouver le Sanctuaire et Athéna.

Il se retourna et vit un véritable colosse à la peau noire et au crâne nu.

- Aldébaran du Taureau ! Toi aussi tu as été recraché par la bouche des Enfers ?! Quoi qu'il en soit, je suis heureux de te revoir ! fit-il avec un sourire amical.

S'il devait baisser la tête pour parler à Signun, il devait la lever pour s'adresser au Gardien de la Seconde Maison, ce qui lui donna rapidement le tournis.

- Rentrez mes amis, la guerre est terminé et le combat qui se déroule sous nos yeux n'a plus de sens. Je m'occupe du Dragon, il est mon apprenti.

Bardamu hocha la tête : il avait oublié que l'Aldébaran avait été nommé Général en chef des forces armées d'Athéna ; le problème était que le Scorpion n'aimait pas trop recevoir des ordres, préférant n'en faire qu'à sa tête. Et puis, il avait une affaire beaucoup plus urgente à régler, une affaire personnelle, une affaire qui avait été retardée par cette Guerre Sainte et dont il entendait s'occuper maintenant que le conflit était terminé : aller revoir son père, arraché des griffes de l'Hadès par Lydia, la Spectre du Vampire.

- Hum très bien... dit-il simplement, avant de concentrer son Cosmos et de se diriger vers une anfractuosité qui baignait dans l'ombre; il sembla s'y fondre et, l'instant d'après, disparut de la surface de l'île, emprutant la voie des ombres pour se transporter d'un point à un autre...

Arrow Europe
Revenir en haut Aller en bas
Signun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1023

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   Mar 5 Juin - 22:39


    Le saint du scorpion était lui aussi heureux de revoir son confrère en vie. Il eut l'air surpris de la petite taille du saint ailé par rapport à la sienne, mais Signun commençait à en avoir l'habitude. Enfin, quoi qu'on en dise, la plupart des archers dans l'histoire étaient des hommes de relative petite taille et le protecteur de la neuvième maison y voyait des avantages d'avoir le centre de gravité plus bas que d'autre.

    A sa question, Bardamu lui répondit à la négative. Pire encore, comme le sagittaire l'avait deviné, son homologue le protecteur de la huitième maison n'avait pas remarqué qu'il se trouvait sur une ile. Signun avait eut cet avantage d'être resté conscient durant sa chute pour se rendre compte approximativement de l'endroit de leur atterrissage.

    Mais bien vite un nouvel intervenant qu'il n'avait pas senti venir fit irruption de sa voie puissante : Aldébaran du taureau. Ce dernier était un grand homme massif, mais aussi un grand homme spirituellement, c'était certainement pour ça que lui et ses confrère l'avaient nommés général de l'armée des chevaliers d'Athéna. Avec sa présence, le plus petit de taille et le plus grand parmi les chevaliers d'or étaient réuni, ce qui n'était pas vraiment pour plaire au saint du scorpion qui devait successivement baisser et lever la tête pour s'adresser à ses confrères.

      " - Aldébaran, vous êtes sur de notre position ?"


    Bien que le géant d'ébène ne lui répondit pas, le regard déterminé de ce dernier semblait indiqué une grande confiance en ses affirmations. Ce dernier devait avoir ses raisons d'être aussi sur de ses paroles.

    Puis après il ordonna aux deux saints de retourner au sanctuaire, que le combat qui avait lieux actuellement sur cette même ile n'avait plus de raison d'être. Le chevalier du sagittaire était parfaitement d'accord avec de telles parole du général des chevaliers, il faut dire que Signun était un pacifique idéaliste dans l'âme, donc pour lui aucun combat n'avait de raison d'exister. Si lui même se battait, c'était uniquement pour faire prévaloir ses idéaux de paix.

    Aldébaran termina sa phrase par en indiquant que le chevalier du dragon était son apprenti, chose qui lui rappela Serafim dont il n'avait plus de nouvelle, ainsi que Ysselda avec qui il s'était entrainé durant son séjour en Asgard. Mais il ne se faisait de soucis pour aucun des deux : ils étaient suffisamment fort pour se sortir de la bataille qui venait d'avoir lieux en Enfer.

      " - Bien, je vais retourner aussitôt au Sanctuaire. J'aimerai savoir pourquoi les constellations se sont soudainement éteinte. J'ai peur que quelque chose soit arrivé là bas."


    Il salua Bardamu qui parti dans une ombre pour aller où seul lui le savait. Puis le sait ailé salua le général avant de déployer ses ailes et de s'envoler. Alors qu'il prenait de l'altitude, Signun concentra son cosmos renouvelé dans ses ailes afin de prendre la vitesse jusqu'à filer bien plus vite que le vent, provoquant une pression d'air autour de lui dans un bruit de fracas d'une explosion que certains engins volant produiront plus tard, bien plus tard.


=> l'entrée du Sanctuaire
Revenir en haut Aller en bas
Olrik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 3025

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   Lun 11 Juin - 12:21

II : La Grande Désillusion


Le combat était désormais terminé. Grâce à la présence de ce chevalier d'or capable de retourner le Mammouth Zombie à mains nues, Kenshiro était finalement parvenu à sortir vivant de cet affrontement. D'une certaine manière, le chevalier d'or avait raison : Olrik n'avait plus rien à faire ici. D'une part, il n'avait pas la force de se mesurer à cet homme et d'une autre part, il devait rentrer aux Enfers afin de commencer son entrainement.

Olrik était maintenant un genoux à terre. Il regarda cet homme si impressionnant et contempla la manificiance de son armure doré. Il possédait une telle prestence. Sa force devait être aussi élevé que celle d'un Juge des Enfers. Le Nécromancien se leva difficilement et regarda Kenshiro inconcient dans les bras de ce qui semblait être de son maitre. Le Dragon avait été impérial mais pas assez fort.


«  Tu as raison ... Cependant, je ne pleurerai personne ... Je ne suis pas de ce genre d'homme. Je m'en vais retrouver mon royaume. Adieu Kenshiro.  »

Se retournant en direction de la mer, Olrik afficha un léger sourire. Il était fier non pas de sa victoire mais tout simplement de ce qu'il avait accompli en si peu de temps. Son entrainement commencerait bientôt mais pour cela, il lui faudrait trouver un maitre capable de lui enseigner l'art de la maitrisse complète du cosmos.

Avançant pas à pas, il prit la direction de la plage en espérant avoir la force d'y arriver. Le Spectre était prêt de l'évanouissement tant ses réserves d'énergie étaient vides. Ses blessures lui faisaient également beaucoup de mal. Avec un bras cassé et une jambe en piteuse état, il n'irait guere fort loin.

Le vent se mit à souffler tandis que le Nécromancien commençait petit à petit à tituber jusqu'à tomber dans le sable face contre terre. Personne n'était au courant de sa situation. A la limite, personne n'était au courant de son existence vu son arrivée toute récente dans les rangs du Sombre Monarque. Qu'adviendrait-il de lui ? Allait-il tout bonnement mourir ?

Dans un dernier soupir, Olrik envoya un message télépathique vers les Enfers. Quelqu'un parviendrait surement à le recevoir afin de le sauver ...

Spoiler:
 

Validé par Thanatos


Dernière édition par Olrik le Dim 17 Juin - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   Mar 12 Juin - 2:06

Arrow Vivre ou Mourir: Kenshiro VS Olrik

Citation :
Post de récupération

*... Où... Ou suis-je ?... Pourquoi... Pourquoi je n'arrive plus a ouvrir les yeux...*

Le jeune dragon ensanglanté ne sentait plus le sol sous ses pieds et semblait en mouvement sans que son corps ne soit en train de bouger le moindre muscle si ce n'est son visage dont les yeux se faisaient violence pour s'ouvrir. Le chevalier de bronze n'avait presque plus de sensation du fait de la violence du combat et de la fatigue accumulé dans cette guerre, cependant le garçon au long cheveux de jais sentait que son bras droit pendouillait dans le vide et faisait un mouvement de balancier: preuve que quelqu'un ou quelque chose était en train de le transporter à ce moment précis... Mais qui ?

*Qui... Qui est venue m'aider ?... Qu'est... devenue Olrik ?...*
Drôle de sensation que d'être dans un état semi-conscient: Kenshiro n'avait plus aucun contrôle sur son corps et ne pouvait que sentir son bras balançant d'avant en arrière sous les pas de son probable sauveteur. Qui pouvait-il être ? Le chevalier vaincu essaya alors de se rappeler de ce qui s'était passé avant qu'il ne ferme les yeux.

*Je... me souviens...*

Pensât-il intérieurement plongé dans le noir alors qu'une succession d'image se formait dans son esprit: il vit alors le spectre du Nécromancien se remettre de son attaque avant d'invoquer une nouvelle fois l'imposant mammouth mort vivant et l'envoyer charger le dragon pratiquement vaincu par ses propres efforts. Cependant il fut sauvé par l'arrivé d'une étoile géante qui, stoppa net la créature dans un fracas assez fort pour jeter Kenshiro en arrière; laissant alors pour seule image un titan doré lui tendant la main... Puis il se rappela qu'une pair de main géante l'attrapa avec douceur pour l'installer toujours inconscient dans ses bras avant de l’emmener hors de la zone de combat comme on emporte un enfant endormi.

Au bout d'effort mettant a mal son esprit: Kenshiro réussit a entrouvrir les yeux en direction de son sauveur vétu d'or, difficilement il leva sa main tombante en direction de son visage avant d'essayer d'approcher sa main tremblante devant lui: un sourire heureux aux lévres avant de plonger de nouveau dans la douceur de ses bras dans un mots fatigué.

"Papa..."


Le dragon semblait s'être endormit avec un sourire bienheureux sur le visage, peut être avait-il prit le chevalier d'or pour le père qu'il n'avait jamais vue ? Il ne le saura jamais... Pourtant son pére était là avec lui en ce moment même et fit alors briller autour du jeune homme: un cosmos doré digne des chevaliers d'ors. Kenshiro ne le saura jamais mais son pére sera toujours auprès de lui.
Citation :

Récupération complète des Stats: full Stat

Edit: Validé par le Staff

Revenir en haut Aller en bas
Adrix


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 61

Feuille de Personnage :
HP:
95/150  (95/150)
CS:
68/190  (68/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   Dim 17 Juin - 1:52

Cathédrale d'Hadés => Ile d'Andromède

Temps, espace, que de notions vaines pour celui transcende la réalité. Un instant, il ne lui en faudrait pas plus pour rallier sa destination quand bien même les plus rapides chevaliers auraient mit plusieurs heures. Mais emprunter la voie des songes avait de nombreux avantages, un mètre dans la dimension onirique pouvait en représenter des milliers dans le monde réel tout comme il pouvait n'être qu'une poignée de centimètres.
Mais Phantasos comptait en profiter pour parcourir son cher domaine. Rien ne le distrayait davantage que d'arpenter les sentiers tortueux de son espace insensé. Couleurs improbables et créatures fabuleuses se disputaient la première place d'un spectacle éternel, dans un décor où déserts et montagnes enneigées s'entremêlaient, où haut et bas se livraient à une danse effrénée et où des rivières remontaient dans leur lit avant de se changer en flots de lumière éphémères. Au sein de Fantasia, rien n'était constant, tout n'était qu'infinie transformations, l'incarnation même d'un non sens écrasant. Dans ce domaine de fantasmes rien n'était ce qu'il était, car toute chose pouvait devenir ce qu'elle n'était pas au gré de ses pensées. En contempler et en appréhender toute la beauté n'était hélas pas à la portée des simples mortels, une seule vision du royaume de l'Irréel suffirait à plonger un cœur dans les profondeurs de la démence. Et pourtant, alors qu'il en survolait les étendues, Adrix ne pouvait que se demander s'il était normal qu'il s'habitue si rapidement à ce vortex chaotique de dimension. Oh certes, il avait été choqué au départ, tout comme l'avait été Eleonor. Concevoir un lieu libre des contraintes du temps, de la physique et de que sais-je encore était déjà une tâche ardue en soi, s'y retrouver catapulter en était une plus encore. Tout ce qu'il pensait savoir, tout ce qu'il croyait, tout avait été balayé en une volée de main pour l'intervention d'un Dieu squatteur en qui il n'avait jamais eut foi. Sa courte vie ne faisait tout simplement pas le poids face à l'éternité dont avait profité Phantasos pour tordre un à un les préceptes de bon sens.
Et alors qu'il observait Fantasia au travers des yeux de la déité, il se surprenait à s'y sentir aussi apaisé que s'il retrouvait un ancien foyer. Il y était étrangement à l'aise, réconforté par un mystérieux sentiment de sécurité. Perdait-il déjà la raison ? L'avait-il encore pour commencer ? Et puis qu'était la raison de toute façon ? Son existence tumultueuse lui avait octroyé une ouverture d'esprit peu commune, mais il n'aurait su dire si c'était là une qualité ou une malédiction. Il aurait été plus simple de pouvoir se recroqueviller dans une coquille de convictions bornées et de ne plus en sortir, simplement faire la sourde oreille à toutes ces bizarreries. Mais hélas, l'ancien Poisson, pas plus que sa sœur n'était du genre à nier l'évidence, aussi dérangeante soit elle.

*Quelque chose te tracasse ?*

*Rien, rien, je réfléchis...*


*Une bien vilaine habitude que tu as là*

*Et que tu n'as pas assez*


Il était pourtant vrai que le jeune homme commençait à perdre pied. Ce n'était pas son époque, tous ceux qu'il avait connu avaient disparus, tous les lieux qui lui étaient familiers n'étaient plus que ruines. Il n'avait rien à portée de main pour se raccrocher, et sans la présence d'Eleonor il serait purement et simplement pommé, comme un enfant ignorant largué au milieu d'une jungle tropicale.
Et comme pour répondre à son souhait silencieux, la théière qu'il avait fait apparaître tantôt se matérialisa à ses côtés. Il l'avait oublié auprès de son "père". Ces créations nées des pouvoirs de Phantasos étaient vraiment des entités singulières. Leur nature profonde était liée au cosmos de l'Irréel et si elles n'étaient pas "vivantes", elles semblaient dotées d'une conscience propre, basique oui, mais tout de même là. De quoi lui donner à méditer sur ce qu'il appelait "vivre" d'ailleurs. Se dire qu'un service à thé était un genre d'extension de soi même était mauvais pour ses neurones.
La pièce de porcelaine au goût douteux semblait bien agitée. Etait-elle seulement revenue auprès de son maître, car son existence instable ne lui permettait guère de subsister longtemps en son absence hors de Fantasia ? Et là, contre toute attente, la théière souleva son capuchon et une voix s'en éleva. C'était l'intonation d'une femme. Il n'en connaissait pas la provenance et si il la devinait son intérêt se portait surtout sur les derniers mots

"...lors de mon combat contre Dormin du Capricorne."


Ce nom résonna en lui comme si on venait de l'arroser d'un sceau d'eau glacé. Dormin ? LE Dormin ? Non... C'était impossible. Il ne pouvait être en vie, après tous ces siècles qui s'étaient écoulés. Et s'il s'était relevé d'entre les morts, alors ce serait la parure d'un spectre et non celle d'un Saint qu'il porterait aujourd'hui. Et puis... Capricorne ? Non, le rouquin qu'il connaissait brandissait les couleurs du Lion. Aussi grosse que la coïncidence puisse lui paraître, il devait s'agir d'un homonyme... Ou d'une réincarnation peut être. Mais tout de même, le doute, l'infime possibilité de...

*On arrive*

Façon un peu détournée de dire qu'il en avait assez de sa promenade et qu'il se décidait enfin à ouvrir la brèche vers l'autre côté, interrompant les réflexions de son colocataire spirituel.

----

Sur une plage de l'Île d'Andromède, le voile du réel se déchira soudain. Fissure infime dans la barrière séparant le monde des songes de celui des vivants, elle se fit bien vite de la taille d'un homme. Surgissant des replis dimensionnel apparut alors la silhouette en armure couleur d'ébène du Dieu des songes. Figure aussi élancée qu'étrangement vêtue, le spectre au faciès androgyne atterrit en douceur auprès du combattant évanoui. Ses ailes aux reflets de nuit se refermèrent dans son dos alors qu'il constatait, presque amusé, l'état de son colis. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il avait déjà plus en forme. Sans doute avait-il livré de terribles batailles avant d'atterrir ici.

*Il m'a l'air en bien piteux état. Ca vaut pas le coup non ? Prendre son âme abrégerait ses tourments....*

*On nous a demandé de le ramener vivant tu sais*


*Quel rabat joie tu fais !*


Adrix observa les alentours. L'Île d'Andromède hein... Le hasard avait voulu qu'il se rende au lieu même où Dormin avait reçut jadis sa première armure de chevalier d'Athéna. La Cloth à la chaîne avait beau être d'un goût discutable, l'épreuve pour l'obtenir était réputée comme l'une des plus ardue de la chevalerie. Son regard se tourna vers le vaste océan, cherchant au hasard les rochers qui dépassaient des flots enragés. Son ami avait-il été enchainé à l'un d'eux comme le racontait la légende ? Il l'imaginait volontiers en train de se débattre contre la noyade tiens.
Il lâcha un soupire. La plage sur laquelle il avait rendu l'âme était quand même plus sympathique que ce trou perdu, ce n'était un coin très touristique par ici... Et pourtant il y avait du monde. Il pouvait sentir leurs énergies, leur cosmos brûlant. Et il eut toutes les peines du monde à retenir Phantasos d'aller y jeter un œil. Il était curieux lui aussi, mais n'avait la motivation ni d'en découdre ni de désobéir à Hypnos.
L'Irréel claqua des doigts, et des mains invisibles se saisirent du corps inconscient d'Olrik, ramenant l'évanoui au niveau de son sauveteur improvisé. Le Nécromancien était beau jeune homme, difficile de croire qu'il s'agissait là d'un trépacé revenu à la vie. Un mort aurait du avoir l'air moins... vivant. Encore qu'Olrik ne l'était qu'à moitié en ce moment. Le blondinet rapprocha son visage du sien, ne laissant entre eux qu'un minuscule centimètre... et il lui colla un coup de boule.

-Debout ! Je te laisse ton âme mais je n'ai aucune intention de te porter sur mes épaules pour le voyage de retour ! Et plus vite que ça si tu ne veux pas tâter de mon imagination débordante.


Et déjà pourtant la porte de Fantasia se refermait doucement sur eux, les isolant de l'Île à la chaine.

Arrow Go back to cathédrale(aucune idée d'où tu postes la suite par contre, ici ou dans le topic chez nous j'imagine)

/j'ai considéré que tu étais dans les pommes au moment de mon arrivée ^^" /
Revenir en haut Aller en bas
Olrik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 3025

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   Dim 17 Juin - 12:07

II : La Grande Désillusion


Les ténèbres profondes ennivraient de plus en plus les pensés d'Olrik. Maintenant évanouis, le Spectre n'était plus maitre de son destin sur cette ile aride. Qu'adviendrait-il de lui une fois que ses forces l'auraient abandonnées complètement ? Il ne pouvait s'y résoudre et devait s'accrocher tant bien que mal malgré ses attroces douleurs et ce sable qui lui brulait le visage.

Le combat l'avait fort affaibli. La dernière attaque du Dragon avait réellement porté ses fruits. Si le Nécromancien n'était pas parvenu à se servir de la Necrofear pour limiter les dégâts, il serait probablement six pieds sous terre et aurait été le Spectre le plus inutile de toute l'histoire. Malgré son rang d'étoile céleste, Olrik se sentait litéralement faible. Il n'était pas encore assez puissant que pour se mesurer à des hommes comme les chevaliers d'or ou les guerriers divins.

Le Surplis du Spectre était lui-aussi en piteux état. L'absence de cosmos énergie l'avait rendu tèrne et mat un peu comme si la lumière était totalement rejetée par la matière qui composait cette armure. S'il parvenait à survivre, il s'empresserait de faire réparer cette armure qui l'avait tant servie.

Plongé dans ses songes, Olrik ne se rendit pas compte de la présence qui venait d'arriver sur l'ile. Cette personne était arrivée comme si le chemin qu'elle avait prit n'avait pas été long. Qui était-ce ? Un Spectre ?

Alors, Olrik sentit une force le soulever à hauteur d'homme comme pour le mettre debout. Le jeune-homme ouvrit difficilement les yeux et tomba nez à nez avec un garçon aux attitudes androgines. L'espace les séparant se comptait sur quelques centimètres avant qu'une phrase brissa le silence. Il lui ordonna de se lever. Avait-il vraiment la puissance de prendre l'âme d'un Spectre ? Le chemin du retour ?


« Il vous en a fallut du temps pour venir me chercher ... Conduis moi là où tu le souhaites. Je n'aurais probablement pas la force de te résister. Je me nomme Olrik Spectre du Nécromancien de l'étoile céleste des âmes. »

Olrik se sentait légerement mieux. Une fois ses esprits clairement retrouvés, il constata que cette homme n'était autre qu'un Spectre au vue de ce surplis portant la couleur même de la mort. Étrangement, il ne put clairement distingué s'il s'agissait d'une étoile ou d'un juge. Certes des ailes étaient présentes comme sur le surplis du Juge Minos, mais le surplis même n'était pas identique dans sa force. Où allait-il maintenant se diriger ? Vers les enfers peut-être ? Il était surement venu le temps de se présenter au reste du royaume d'Hadès.


Arrow Cathédrale d'Hadès.
Revenir en haut Aller en bas
Nas Choka


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 35

Feuille de Personnage :
HP:
90/150  (90/150)
CS:
106/170  (106/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   Sam 30 Juin - 15:49

Arrow Enfers - Champ de Fleur

« BANZAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAI »

L’Horrible qui ne l’était plus prenait littéralement son pied. Bon, pas autant qu’une bonne petite vierge apeurée aux jolies tétons roses dressés, mais quand même, il « kiffait grave ». Il avait été catapulté des enfers par un gros relou inconnu qui manie des éclairs, et depuis, il sillonnait les cieux à une vitesse ahurissante. Il se demandait pas du tout à quel moment il allait atterrir…. Il prenait juste son pied à voler ainsi, avec le monde à ses pieds, le visage complètement défiguré par le vent, qui lui ouvrait grand la bouche, les narines et les yeux.

Encore heureux qu’il ait été guéri par Freyja… Avec le choc, son ancien corps putride aurait certainement pu se disloquer. Après tout, pas facile de garder en vie un corps à moitié mort. Mais bon, ça c’était de l’histoire ancienne. Car là, Nas Choka se marrait bien.

Sauf que bon… A un moment donné y faut atterrir. Et là, le Spectre stressa d’un coup lorsqu’il vit qu’une ile se rapprochait dangereusement de sa trajectoire… Bien trop dangereusement même : il allait se prendre le volcan en plein tronche !!!!

« Oh putain !!! Comment est-ce qu’on freine avec ces Surplis pourriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie… »

BOUM


Un volcan en pleine trogne, ça la fout mal. Complètement sonné, le Spectre dévala la pente sur un bon kilomètre avant de s’arrêter enfin. Il avait mal partout.

« La galère… Moi je voulais juste me faire quelques petites vierges, et voilà que je deviens Spectre, que Mister Freeze qui a trop fumé de bédo me fout des pics de glace dans le cul, et maintenant je me prend un volcan… Sérieux, c’est quoi votre délire les Dieux… »

Il parvint à se relever. Il avisa alors deux Chevaliers.

Lorqu'il les vit, il ouvrit grand les yeux et la bouche. Il resta ainsi quelques secondes, totalement sidéré, la mâchoire pendant lamentablement, totalement paralysé par la scène qui se jouait devant lui. Le second Chevalier, un gamin torse nu, ses longs cheveux de fille volant au vent, était blottit contre la poitrine du Saint d'Or. Déjà que le gamin ressemblait à une fille, et que le peu d'armure qui protégeait ses jambes étaient de couleur vert pomme (la grose honte quoi), mais en plus, il était littérallement collé au grand black et souriait comme un bébé!!! Le black, quand à lui, bien que paraissant redoutable de premier abord, regardait le gamin avec un regard plein d'amour. Vraiment pathétique.

Le Spectre s'assit sur un rocher. Ouvrant une mini porte spatio-temporelle, il fit apparaitre un bol empli de nourriture, qui ressemblait à s'y méprendre à des petits salés pour l'apéro. Saisissant une bonne poignée, il commença à les bouffer, pépère.

"Bon les gays, cette galoche elle est pour aujoud'hui ou pour demain????"

Avisant le Gold Saint, il fronça soudain les sourcils. Le type était totalement chauve. Il avait surement du vendre ses cheveux au grand pope pour obtenir son armure. Le pope étant surement un papy, il devait être à court de tifs. Mais là n'était pas la question.

"Hey, l’eunuque imberbe!! crâne d'oeuf! C'est pas toi le chef des armées d'Athéna? Mamadou du Taureau c'est bien ça? Bien joué mec! Profiter de ta position pour assouvir tes penchants sexuels, c'est bien vu, j'y avais pas encore pensé. Par contre sérieux, laisse toi pousser les cheveux, là tu ressembles comme deux gouttes d'eau à mon gland peint en noir..."
Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   Ven 13 Juil - 10:55

Arrow Combat Kenshiro vs Olrik

Tout c'était passé pour le mieux finalement. Olrik avait accepté sans rechigner l'invitation de Marcus à rentrer chez lui et par là même mettre un terme au combat, c'était généralement l'effet de faisait l'imposante masse musculaire de l'Aldébaran et celui lui convenait très bien de ne pas avoir à s'en servir. Kenshiro de son coté était tombé inconscient, cela valait peu être mieux car même si ses blessures n'avait rien de létales, il en garderait pourtant longtemps les séquelles comme autant de cicatrices. Il avait subit le pire baptême du feu possible, mais s'en était sorti avec les honneurs et était aujourd’hui un chevalier accompli.

Prêt à rentrer chez lui, le protecteur de la seconde maison du zodiaque fut retenu pour l'intervention choc d'un nouvel arrivant juste derrière lui. Ce qui était manifestement un Spectre de par son surplis ressemblait pourtant beaucoup plus à un Bidochon de par son attitude. Marcus connaissait bien ce genre d'énergumène, seul enfant de couleur durant son entrainement au Sanctuaire il avait subit les moqueries des autres enfants, pour la plupart jaloux, pourtant jamais Marcus ne leur avait répondu car l'enseignement de son Maitre lui inculquait honneur, humilité et maîtrise de soi. Avec l'age, les enfants était devenus adultes et avaient compris le grand homme qu'était alors devenu le petit noir, mais certains même avec l'âge restait inévitablement con comme une amphore.

-Tu as clairement un problème, mais ne faisant pas dans le social je laisse au soin de tes camarades de t'aider. En attendant je doute clairement que la moindre femme veuille bien t’accueillir entre ses cuisses, mais tu es plutôt bien tombé car je pense que tu devrais trouver, sur cette île, une chèvre ou deux qui veuille bien de toi... Mais ne te méprend pas, vu tes manières, même une chèvre te tarifera la chose.

N'accordant pas plus de son temps à ce genre d'imbécile, Marcus tourna les talons et partit en marchant à travers le désert de l'île d’Andromède, Kenshiro toujours endormi dans ses bras, et quand il fut hors de portée de vue du taré pervers se propulsa grâce à son cosmos. En prenant le cap nord-ouest, il devrait retrouver rapidement la Méditerranée et donc le Sanctuaire. Repose toi Kenshiro, car à ton réveil c'est un entrainement bien plus dur que cette guerre qui t'atttend...

Arrow Ellipse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une fin de bataille mouvementée.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une fin de bataille mouvementée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Autres Lieux :: Île d'Andromède-