RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Des Enfers à la jungle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysselda


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 373

Feuille de Personnage :
HP:
157/157  (157/157)
CS:
168/168  (168/168)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Des Enfers à la jungle   Sam 2 Juin - 17:33

Arrow Giudecca

La situation aux Enfers était devenue critique : Zeus avait déchaîné sa colère sur les Enfers, se souciant peu de savoir si ceux qui l'entouraient étaient des alliées ou des ennemis. Des éclairs zébraient le ciel, creusant de profondes crevasses dans le sol de la Giudecca.
L'un d'eux se dirigea vers la Guerrière Sacrée et elle tendit son marteau, espérant absorber la puissance de la foudre avec son arme ; durant de longues secondes, l'air crépita autour d'elle et Crom Faeyr se mettait à briller d'une lueur éblouissante.

Finalement, le maillet ne put contenir la fantastique puissance de l'attribut du Roi des Dieux grecs et Ysselda fut violemment projetée en arrière, traversant une sorte de tunnel scintillant. Lorsqu'elle arriva à la "sortie", elle se retrouva à une bonne dizaine de mètres du sol.

Elle chuta et plongea tête la première dans un fleuve au courant impétueux qui l'emporta avec force. Suffoquée, elle réussit à maintenir la tête hors de l'eau durant quelques secondes : il fallait absolument qu'elle atteigne la rive. Elle vit à quelque distance un gros tronc d'arbre et l'agrippa.
Elle entendit au loin un grondement de mauvais augure : l'eau semblait disparaître dans une sorte de gouffre !

Par Thor, mais où suis-je donc tombée ? s'écria-t-elle, sa voix dominant le vacarme. Elle n'eut pas le temps de s'interroger davantage : elle tomba à son tour le long de la cascade, faisant une belle chute de plusieurs dizaines de mètres.

Elle fit un nouveau plongeon et, à moitié assommée, essaya de gagner la berge. Par chance, le courant était moins fort et elle put atteindre le rivage en quelques énergiques mouvements de nage. Trempée, hagarde, elle posa le pied sur le sol.
Un mouvement sur sa droite attira son attention : une grosse créature verdâtre à la gueule garnie de crocs se jeta sur elle ; Ysselda eut juste le temps d'esquiver l'attaque du monstre, puis elle le saisit par la queue et, après avoir pivoté sur elle-même trois ou quatre fois, l'envoya valdinguer contre un gros rocher qu'il percuta avec fracas.

Qu'est ce que c'était que cette saleté ?! Je parie que c'est même pas comestible !...

Evidemment, c'était la première fois qu'Ysselda tombait sur un crocodile...

Elle scruta les alentours : au-delà de la rive s'étendait une forêt. L'air était chaud et humide et elle bruissait de mille petits bruits. Perchées sur les arbres, d'étranges créatures quadrupèdes, faisant penser à des ébauches ratées d'êtres humains, l'observaient d'un oeil curieux.

Mais quel est cet endroit ?! Un maléfice des divinités infernales ?!


Dernière édition par Ysselda le Dim 3 Juin - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dormin


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 237
Armure : Jardinage, natation, cuisine, peinture, se faire des relations dans chaque camp, passer du temps en famille.

Feuille de Personnage :
HP:
120/150  (120/150)
CS:
160/170  (160/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Des Enfers à la jungle   Dim 3 Juin - 20:27

Arrow Portes des Enfers

La pointe de respect dans le regard de la spectre n'avait pas maqué d'attirer l'attention du gold saint. Cette dernière action avait su calmer la jeune femme malgré toutes les peines qu'il avait eu à communiquer avec elle. C'est vers la fin de leur rencontre que le lien s'était créé et avait su percer les ténèbres. Les sens de Dormin étaient encore engourdis par son réveil trop brutale. Le coup fit reculer la spectre quelques mètres plus loin contre la lourde porte de pierre.

Dormin, épuisé par le combat qu'il venait de livrer s'avança, reprenant son souffle. C'était fini. Mais l'affrontement lui avait fait prendre conscience qu'il n'était effectivement pas en pleine possession de ses moyens. Il n'avait eu le temps de s'habituer ni à ce nouveau corps ni à sa nouvelle armure. Lui qui avait toujours eu un style digne d'un paladin avait vu son cosmos brutalement changé et tourné vers quelque chose de plus brutal.

Le Capricorne s'avança pour face à la Harpie, la toisant de son regard vert, fatigué. Il se penche sur elle et pose ses doigts sur ses yeux pour les fermer délicatement alors que la tempête augmentait en intensité. Dormin n'avait jamais aimé tuer. Et les seules fois où c'était arrivé, il s'agissait d'un ultime recours. Il laissa glisser ses doigts jusqu'à sa gorge, cherchant un éventuel pouls... Impossible de savoir. Mais le cosmos d'Ellya était encore, presqu'imperceptible, prêt à s'éteindre comme une chandelle.

Il baisse la tête et l'observe un court silence avant de passer ses bras sous le corps de Ellya et de la porter dans ses bras. La guerre sainte était finie. Il pouvait faire fi de certaines amertumes et voulu déposer le corps à l'écart pour qu'il ne soit pas piétiné et abîmé par ceux qui voudraient quitter le domaine en toute hâte. Mais alors qu'il tournait les talons, le corps de la harpie dans les bras, une violente bourrasque le poussa, l'arrachant au sol. Dormin quittait terre, incapable de lutter contre cette force inconcevable! Il ne put qu'accepter son sort et concentrer son cosmos pour se prévenir de lourds dégâts, agrippant Ellya du mieux qu'il put. Puis plus rien... Le noir... Il venait de succomber face à tant de pouvoir et de tomber dans l'inconscient à son tour.

----------------------------

Afrique, pleine jungle. La terre chaude et humide contre son visage. Cette pression qui écrasait son corps a disparu semblait-il... Tiens donc... il avait mal. Mais la douleur était superficielle. Et elle le rendait heureux car elle signifiait qu'il était bien vivant. Soulagé, le gold saint bouge ses doigts. Ils répondent. Il recommence avec ses pieds... parfait. Qu'il faisait chaud... lourd même. Et pourtant il sentait l'air frais, celui de cette bonne vieille terre sur son corps.

Un tas de bruits qu'il ne connaissait pas lui parvenaient. Où était-il? Il étendit son cosmos, cherchant ceux d'éventuels rescapés qui auraient atterri avec lui. Alors qu'il se concentrait, ses forces semblèrent lui revenir. Il se sentait... Extraordinairement bien! Le premier cosmos qu'il perçut approchait de lui. Un cosmos familier... cette fraicheur... C'était celui d'un Ase. Il sentait divers débris recouvrir son corps. Dormin se redresse, soulevant les branches, écorces et larges feuilles tombés sur lui dans sa chute.

Face à lui, une jeune femme qu'il ne connaissait évidemment pas. A son apparence, ses traits et sa cloth, pas de doute possible, il s'agissait là d'une Ase. Il se figea un instant avant de redresser de toute sa hauteur et de s’épousseter vite fait le visage et les cheveux.

    "N'ayez crainte, je crois que nous sommes quelque part très au sud. Un ami m'a parlé de ces contrées et je crois que ce lieu correspond à ce qu'il m'en a conté."


Il finit par s'incliner pour la saluer plus respectueusement. Il était content d'avoir de la compagnie malgré le malheur qui les avait frappés.

    "Je me présente, Dormin du Capricorne. Désolé de faire votre rencontre dans des circonstances si... atypiques. A qui ai-je l'honneur?"


Lui demander si elle avait croisé d'autres personnes aurait été stupide. Elle aurait sûrement été accompagnée en ce cas. Le gold saint se demanda cependant ce qui était advenu de la Harpie...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ellya


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 81

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
166/166  (166/166)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Des Enfers à la jungle   Lun 4 Juin - 18:14

Arrow La porte des Enfers.

La première sensation que ressentit Ellya, alors que son esprit sortait peu à peu des brumes de l’inconscience fut la chaleur. Une chaleur que la jeune femme n’avait jamais ressentie même au plus chaud de l’été bavarois.

Un souvenir vint frapper sa mémoire, celui d’une explosion de cosmos comme jamais elle n’en avait connu. Ce cosmos digne d’une divinité avait été plein de colère et de rage, Ellya eut la sensation de ressentir la violence de ce cosmos, ce qui la fit émerger de l’inconscience brutalement. La jeune femme se leva en position de défense, mais il n’y avait aucun danger autours d’elle ni trace de celui qui l’avait vaincu. D’ailleurs le lieu où elle se trouvait ne ressemblait en rien à la porte des Enfers. Elle se trouvait non loin d’une forêt comme elle n’en avait jamais vu. Au loin elle pouvait entendre le bruit caractéristique d’une chute d’eau.

La terre était recouverte de végétation étrange, il était certains qu’elle ne se trouvait plus en Enfer. Au loin, elle entendit un rugissement puissant qui semblait annoncer à tous que celui qui le poussait été le seigneur de ce territoire. Ellya était quelque peu perdue et il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte qu’elle ne portait plus aucune trace de son précédent combat. D’ailleurs au souvenir de ce dernier la jeune femme crispa sa mâchoire. Elle entendit alors un bruit, se retournant rapidement vers ce dernier, elle vit un biche, du moins un animal qui ressemblait à ce cervidé. Mais celui-ci était plus petit et sa robe était différente. L’animal observa le Spectre un instant, avant de disparaitre sous le couvert des arbres.

Le soleil frappant fort et Ellya décida de suivre l’exemple de cet animal et alla se mettre sous le couvert des arbres, s’abritant de cette chaleur écrasante. La jeune femme restait perplexe quant au lieu et à la manière dont elle y était arrivée. Ce fut alors qu’elle ressentit une présence connue, ainsi lui aussi avait été projeté en ce lieu. Cette nouvelle ne faisait pas vraiment plaisir à la jeune femme, mais peut-être qu’il pourrait lui apporter des réponses.

Ellya se dirigea donc vers la source du cosmos qu’elle venait de ressentir, le cosmos du Saint du Capricorne. Lorsque la jeune femme s’approcha du lieu où elle allait retrouver son adversaire, elle perçut la présence d’un autre cosmos. Ce dernier lui était inconnu et était marqué par le froid. Ellya hésita alors à s’approcher encore plus, si elle était prête à se mesurer une nouvelle fois au Saint à l’armure d’Or, elle ne désirait nullement se mesurer à deux adversaires. Mais la situation était différente, il était clair que cette deuxième personne avait dû se trouver en Enfer et en avait été éjecté tout comme elle. Il se pouvait donc que lui aussi posséderait des informations sur la raison de leur présence en cette terre inconnue. Car si Ellya ne pouvait dire où elle se trouvait, elle était certains qu’elle était de retour sur le plan des Hommes.

Lorsqu’elle parvint assez près des deux silhouettes qu’elle distinguait, Ellya s’aperçut que ce cosmos inconnu avait pour origine, une jeune femme. Cette dernière avait des traits scandinaves et son armure ne faisait que confirmer l’impression laissée par cette guerrière.


*Une guerrière du nord, une Ases, servante de Odin.*

Ellya décida de ne pas se cacher, d’ailleurs le pouvait-elle seulement. Malgré tout la jeune femme, au moment de se présenter aux deux autres guerriers, garda une distance de sécurité entre elle et eux. Elle constat que le Capricorne n’avait pas perdu de ses bonnes manières, malgré la situation dans laquelle ils se trouvaient.

- Toujours aussi poli, à ce que je vois, Saint du Capricorne.

Ellya portait son caque sous son bras droit et affichait un sourire des plus amical sur son visage si pâle. La jeune femme se trouvait à l’ombre, protégeant sa peau de ce soleil si présent.

- Il est de coutume que la nouvelle venue se présente, je suis Ellya de l’Etoile Céleste de la Lamentation et je viens en paix.

Ellya offrit une légère et souple révérence à la guerrière du Nord, sans pour autant quitter des yeux les deux Chevaliers qui lui faisaient face.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Des Enfers à la jungle   Ven 8 Juin - 18:43

Arrow L'hyperdimension

Sous la chaleur du soleil d’Afrique émergea d’une faille sombre dans l’espace un homme habillé d’une étrange manière, tenant son chapeau fermement sur sa tête, l’homme à l’allure décontractée affichait un étrange sourire malsain, il semblait amusé, oui très amusé.

Cependant ce fut avec une mou déçue qu’il regarda le monde qui s’ouvrait devant lui, la jungle, la boue, la crasse, le bruit, tout ce qu’il détestait…

Ne posant pas le pied à terre, l’étrange personnage fit apparaitre sous ses chaussures de cuir et d’acier une fine plateforme transparente et tandis qu’il émergeait complètement de la faille, autour de lui commençait à s’instauré le calme et le silence, les animaux tombant inexplicablement à terre comme foudroyé par une torpeur soudaine.

La plateforme lévita alors en direction de trois humains qui se trouvaient à proximité. Les surplombant tout trois, l’homme au chapeau s’accroupie comme pour mieux les examiner, leur armures, leurs cosmos, leurs visages, tout resterait graver à jamais dans l’esprit de cet homme mystérieux.

« Eh bien eh bien, qu’est-ce que nous avons là ? Un chevalier d’or, un spectre et… une asyne ?! »

L’expression de l’homme au chapeau changeant du tout au tout, arborant à présent une expression de dégout des plus franches alors qu’il dévisageait la femme blonde. L’homme au chapeau semblait avoir le plus grand mépris pour cette femme, mais en fait son ressentiment était généralisé à toute la caste à laquelle appartenait la guerrière du nord. Oui, l’homme au chapeau n’avait que dégout et mépris pour les ases et les faux dieux qui les commandaient.

Détournant alors le regard pour fixer intensément le spectre d’Hadès présent en ces lieux, quelque secondes passèrent durant lesquelles rien ne vint troubler le silence. Apparemment l’homme au chapeau ne faisait que fixer la jeune spectre, mais en vérité et à l’insu des deux autres personnes présente, celui qui ne s’était pas encore présenter comme étant le dieu du sommeil communiqua par télépathie avec celle qui se nommait Ellya.

Enfin te voilà chère Ellya, je viens de loin pour te trouver, enfin nous nous rencontrons face à face. Tu te demandes qui je suis n’est-ce pas ? Il est vrai que je n’ai quasiment pas déployé mon pouvoir céans, et mon chapeau te masque le symbole de mon identité. Je suis le dieu du sommeil Hypnos et je viens ici pour toi. Viens, partons d’ici, tu n’as plus rien à y faire et moi non plus.

Puis, se redressant de toute sa hauteur sur la plateforme, l’homme au chapeau se tourna vers les deux autres personnages.

« Navré de devoir vous quitter aussi rapidement mesdames et… Messieurs ? Enfin peu importe… Mais Ellya et moi avons à nous entretenir d’affaire de toute première importance. Si vous voulez bien nous excuser. »

Alors que l’homme achevait son discours et reprenait son étrange sourire, un portail aux larges piliers ornés de pavots apparut devant lui, le doux murmure qui en émanait était encore la seule chose qui venait troubler le silence de la scène. Puis le portail s’ouvrit pour laisser apparaitre une pénombre infinie dont se dégageait un parfum opiacé invitant à la narcose tous ceux qui le respiraient.

« Suis moi maintenant Ellya je te prie »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ysselda


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 373

Feuille de Personnage :
HP:
157/157  (157/157)
CS:
168/168  (168/168)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Des Enfers à la jungle   Ven 8 Juin - 20:12

Ysselda entendit alors un bruit derrière elle et elle se retourna brusquement, marteau levé, prête à frapper l'être ou l'animal qui la menaçait. Elle suspendit son geste quand elle vit en face d'elle un homme portant une Armure d'Or. Elle reconnut en lui l'un des Saints d'Athéna. Elle sourit et baissa son arme : elle avait gardé un bon souvenir de sa rencontre avec Signun du Sagittaire qui s'était révélé un être intègre et loyal et elle sentait que cet homme était de la même trempe que lui.

Il se présenta comme étant Dormin du Capricorne, après lui avoir dit qu'ils se trouvaient très loin au Sud. L'Asgardienne se présenta :

- Ysselda de Mjolnir, Guerrière Sacrée de Mjolnir, de l'Etoile Lambda, fit-elle d'une voix pleine de fierté, le poing sur la poitrine.

Elle avait à peine fini de prononcer ces paroles qu'elle sentit une autre présence. Une silhouette féminine se dressa devant eux : belle, elle arborait une belle chevelure brune, une peau claire et de vastes yeux bleus ; mais c'était surtout son Armure, sombre comme la nuit qui retint l'attention d'Ysselda, l'identifiant comme étant l'une des Spectres d'Hadès ! Le regard de l'Asgardienne se chargea d'éclairs et elle brandit Crom Faeyr, prête à lancer son maillet enchanté sur elle...

C'est alors qu'un troisième personnage fit une entrée des plus singulières : debout sur une plateforme qui lévitait à environ un mètre du sol, il se dirigea vers le trio. Il était vêtu d'étrange manière, comme en témoignait son chapeau haut de forme, et affichait un air ironique qui devait être naturel chez lui, sinon perpétuel. La Guerrière Sacrée remarqua, non sans inquiétude, que les mille petits bruits de la forêt s'étaient tus comme par enchantement, dès l'arrivée de ce "dandy"...

Ce dernier s'accroupit pour les regarder, ou plutôt les examiner :

« Eh bien eh bien, qu’est-ce que nous avons là ? Un chevalier d’or, un spectre et… une asyne ?! »

Ysselda haussa les épaules : elle préférait le terme "Asgardienne" qui sonnait mieux à ses oreilles. Puis elle se détourna car elle trouvait que décidément, il y avait un peu trop de monde ici ! Elle fit tournoyer son marteau à toute vitesse tout en s'adressant au Saint :

Je m'excuse de te laisser ici Dormin du Capricorne mais je dois rentrer à Asgard ! Viens me voir quand tu auras un peu de temps libre : je serai ravie de vider une chope d'hydromel avec toi. Transmets mes amitiés à Signun du Sagittaire !

Elle pointa brusquement son marteau vers le Nord et l'instant d'après, elle décolla du sol, filant tel un météore...

Arrow Asgard
Revenir en haut Aller en bas
Dormin


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 237
Armure : Jardinage, natation, cuisine, peinture, se faire des relations dans chaque camp, passer du temps en famille.

Feuille de Personnage :
HP:
120/150  (120/150)
CS:
160/170  (160/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Des Enfers à la jungle   Sam 9 Juin - 0:09

Le gold saint du capricorne sentit Ellya se rapprocher. Il était resté alerte à son cosmos depuis son réveil, la sentant se rapprocher dans son dos tranquillement. Il pouvait aussi sentir son énergie se restaurer de la même façon inexpliquée que s'était remis le sien. Les blessures n'étaient plus et ce sans qu'il puisse se l'expliquer. Il était resté inconscient trop longtemps. Depuis quand était-il aussi sujet aux évanouissements et aux blessures?... oui, il avait perdu de sa superbe et ce n'était pas bon pour lui ni pour ce pour quoi il œuvrait.... Il sentait Ellya bouger dans son dos, mais aucune mauvaise intentions pour autant. Leur combat renouvelé ici et maintenant ne serait ni une bonne ni d'un grand intérêt.

Il rendit son sourire à la Asyne qui semblait rassurer par la vue de son armure d'or, détail qui ne manqua pas d'attirer l'attention du gold saint. Son sourire s'affirma, cela signifiait qu'ils étaient en bons termes avec les Ases même aujourd'hui. Un grand soulagement pour Dormin qui avait travaillé dure à cette alliance autrefois et ses pensées allèrent vers les Ases qu'il avait connu et qui aujourd'hui n'étaient plus.

    "Paix Ysselda. Je suis heureux de faire votre connaissance, même si j'eusse préféré que se fusse en des circonstances moins fâcheuses... "


Il ferma les yeux, concentrant son cosmos un instant afin de lire dans l'énergie qui l'entourait, allant chercher loin dans le cosmos universel pour se rendre compte de la distance qui les séparait de leur patrie respective. Alors qu'il regardait vers le sanctuaire il eut comme un choc... une légère châtaigne qui coupa net sa réflexion. Quelque chose n'allait pas là bas...

    "Nous sommes bien loins de chez nous... Je suggère qu'on ne s'attarde pas trop. La guerre sainte est peut-être finie mais... Les conflits, eux, demeurent."


Ellya les observait depuis un moment, mais finalement se décida à sortir de sa cachette. Le cosmos de Dormin vint toucher le sien, lui indiquant qu'il ne l'attaquerait pas. Apaisant, chaleureux, il n'avait aucune intention d'entamer un combat ici, ni maintenant pour les raison évoquées plus haut. Il lui rendit son sourire... complice? Même adversaires, ils étaient unis par le respect de l'individu derrière l'armure et par leur titre respectif. Il s'inclina pour la saluer à son tour.

    "Ellya, je suis rassuré de voir que vous vous en êtes sortie. Il eut été fâcheux de voir un spectre si prometteur disparaitre à l'aube de sa non vie. Mes paroles peuvent sonner étranges mais, après tout, Athéna n'a jamais exigé le sacrifice des vies de nos adversaires pour apporter la paix. J'espère pouvoir vous affronter à nouveau lorsque nous aurons tous deux mûri."


Un oiseau passe au dessus d'eux. Dormin lève le regard et voit les volatiles fuirent et passer derrière eux, quittant le paradis terrestres, affolés. Le gold saint fronce les sourcils et étend une fois encore son cosmos pour venir chercher l'origine de ce chaos. Son énergie rencontre une aura nébuleuse et sombre qui lui envahit les sens comme un trop violent parfum. Ses yeux s'ouvrent grands de stupeur tandis que ses pupilles rétrécissent dans leur orbite. Les traits de son visage se crispent en réponse à la douleur qui lui tenaille le crâne.

Le chevalier intensifie son cosmos pour s'aider et l'air autour de lui se charge en iode et humidité. Les nuages au dessus d'eux foncent et une fine pluie tombe sur eux, aidant le Capricorne à chasser la douleur et reprendre contenance. Il se redresse et les traits de son visage se font à nouveau sereins. Cependant plus de sourire sur ses lèvres. Là haut, les toisant de son regard jaune, un homme... Flottant dans les airs comme sur une surface invisible.

Dormin le fixe à son tour... Pas de doute, c'était lui la cause de cette perturbation dans leur environnement proche. Aux mots de ce derniers, il put en conclure qu'il portait les Ases encore moins dans son coeur qu'il aurait pu le faire pour les saint. C'était pour le moins étonnant. Assez pour que Dormin reporte son attention sur Ysselda, semblait-il vexée. Cette dernière se préparait à quitter l'oasis, le laissant seul face aux spectre. Il ne put lui en vouloir et inclina la tête pour la saluer et accepter son invitation. Il comptait bien se rendre dans le Nord pour se recueillir sur l'éventuelle sépulture de ses anciens compagnons nordiques... en espérant qu'il les trouve....

Revenant à cet étrange personnage, Dormin posa un regard songeur sur l'homme aux cheveux verts vifs. Qui était-il donc? Il chercha à nouveau à analyser l'aura de ce dernier, avec plus de précautions cette fois. Dormin était extrêmement sensible aux cosmos des autres... cela pouvait avoir ses avantages au sens où il était alertes aux mouvements et perturbations de celui-ci, en particulier à ceux des gens qu'il avait rencontré et encore plus avec ceux qui devenaient ses proches. Mais lorsque le cosmos était trop grand ou trop néfaste, Dormin subissait un lourd contrecoup et était écrasé par la présence de l'aura qu'il sentait. Et quelque chose venait de le frapper... Quelque chose de familier chez cet homme le dérangeait... ou plutôt le faisait tiquer...

    "Pardonnez mon audace, mon seigneur, mais puis-je savoir à qui ai-je l'honneur?"


Honneur était un bien grand mot. Ils étaient certes en temps de paix, mais il ne fallait pas moins rester vigilant. Mais il y avait chez cet homme quelque chose... Quelque chose que Dormin ne laissait qu'aux personnes à qui il se liait. Etait-il seulement conscient de cette connexion? Non... ce n'était pas cet homme directement... c'était plus diffus encore... Dormin était confus, n'arrivant pas à identifier l'origine de cette étincèle. C'était comme chercher un grain de sable dans les ténèbres. Petit, lumineux, mais profondément enfoui.
Revenir en haut Aller en bas
Ellya


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 81

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
166/166  (166/166)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Des Enfers à la jungle   Dim 10 Juin - 10:31

Dormin restait fidèle à lui-même, du moins à l’image que la jeune spectre ce faisait du Saint à l’armure d’or. Il ne montrait aucun signe d’agressivité ou de nervosité, au fait de se retrouver face à son ennemi, mais il la situation avait changé. Par contre la guerrière d’Asgard, quant à elle montra sa nervosité à la présence du Spectre. Cette guerrière se mis dans une position offensive, prêt à en découdre. Mais que pouvait bien y faire, Ellya, les guerriers du nord étaient reconnus pour leur sauvagerie et agressivité. Du moins c’était l’image que la jeune femme avait de ces derniers.
Dormin tenta de ramener la paix dans l’esprit de son alliée, mais Ellya perçut le trouble en lui. Il devait avoir senti quelque chose. Au vue de son inquiétude, Ellya détermina que sa réaction avait pour origine un évènement lé à sa Déesse., mais cela ne concernait pas la jeune Spectre qui fixait son attention sur la Ases.

Ellya affichait continuellement son sourire, mais faisait bien attention à ne pas avoir un comportement qui pourrait laisser penser qu’elle était animée de mauvaises intentions. Comme l’avait fait remarquer le Chevalier du Capricorne, la Guerre Sainte semblait avoir pris fin, de plus ils n’avaient aucune raison de se battre en ces terres, celles-ci n’étant le domaine d’aucune de leur faction. C’est alors qu’elle l’entendit, cette voix si familière, celle-ci renvoya pendant une seconde, la jeune femme vers son enfance, vers cette pièce sombre et humide dans laquelle sa famille l’avait mis au secret. Ellya se retourna vers l’origine de cette voix et vit l’homme qui se tenait là, défiant la gravité. Totalement fascinée par le spectacle qu’offrait le nouveau venu, la jeune Spectre ne fit nullement attention, au silence qui venait de s’abattre sur la forêt près de laquelle ils se trouvaient.

Lorsque l’homme atteignit son esprit, Ellya faillit poser un genou à Terre, mais arrêta son geste avant qu’il ne trahisse l’identité de celui qui était venu la chercher. Ce fut les mots et le départ de la Ases qui libéra la jeune Spectre de sa surprise de se retrouver face à celui à qui elle devait d’être devenue celle qu’elle était. Le Seigneur Hypnos lui indiqua qu’il était venu pour elle et qu’il désirait s’entretenir avec elle et ce d’affaires urgentes. Ellya allait prendre congé du Capricorne, quand ce dernier prit la parole et s’adressa directement au nouveau venu. Le Saint à l’armure d’or semblait troublé par la présence du Dieux du Sommeil et général de l’armée du Seigneur Hadès.

Ellya s’arrêta attendant de voir la réaction de ce Dieux qui était venu pour elle. Le Capricorne s’était montré égal à lui-même, toujours poli envers ceux à qui il s’adressait. Si Ellya pouvait comprendre la curiosité de ce dernier, elle trouvait malgré tout qu’il allait un peu loin. Il n’avait nul droit de s’intéresser aux affaires concernant les Spectres, de plus le Seigneur Hypnos voulait s’entretenir avec elle sur un sujet de première importance.


- Chevalier, j’aurais pensé que tu désirerais retourner auprès de ta Déesse et ce le plus rapidement possible afin de savoir ce qu’il est advenu de tes frères.

Ellya avait dit cela par-dessus son épaule, tout en se dirigeant vers le Seigneur Hypnos. Si ce dernier était venu jusqu’à elle, ce n’était pas pour tenir salon. Malgré le calme qu’elle affichait, la jeune femme était nerveuse, mais aussi excitée, elle se trouvait devant l’une plus hautes autorité du royaume des Enfers. Mais surtout, elle se trouvait devant celui qui lui avait permis de revêtir sa Supplie. Puis il se passa quelque chose en elle et ceci altéra légèrement son cosmos le rendant légèrement plus sombre, un peu moins humain. Ce changement était des plus subtils, tout comme celui qui s’opéra dans l’attitude la jeune femme. Un voile sembla disparaitre de son regard, un voile qui n’avait jamais été présent. Ellya passa sa main devant son visage, se le massant légèrement, ce geste cacha l’étoile qui venait d’apparaitre sur le front de la jeune femme, signe que l’âme qui dormait en elle commençait à se réveiller et prendre possession de celle de la jeune femme. Était-ce la proximité du Dieux du Sommeil qui avait éveillé l’âme du Spectre qui était en elle, certainement, mais tout cela ne pouvait être perçut que par ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Des Enfers à la jungle   Dim 10 Juin - 16:57

Ce fut avec un air de soulagement que j’assistais au départ de cette engeance putride que la bienséance nommait des ases, hérétiques vénérant des imposteurs païens. Ne pas avoir réduit à néant celle-ci sur le champ avait été plus éprouvant que je ne l’aurait crus possible, rien n’avait changé, j’étais toujours autant allergique aux asgardiens.

Ellya semblait plus que ravie de ma venue en ces lieux, quoi de plus normal, pour elle j’avais été sa seule compagnie dans cette sombre et humide cave dans laquelle sa famille de peu de foi l’avait cloitrée, et à présent il était temps pour nous de faire un peu plus connaissance, son éveil total n’avait que trop attendu.

Faisant à présent face au portail que je venais de créer, je n’entendis qu’à peine la voix du jeune chevalier d’or du capricorne, aucune importance pour le moment. Ellya lui répondit aussitôt, comme pour s’insurger de l’audace dont faisait preuve ce mortel en m’adressant la parole alors que je ne l’y avais pas invité, un geste noble mais bien inutile, nous n’avions qu’à partir immédiatement pour laisser ce jeune mortel à ses questions insignifiantes…

C’est alors que je remarqua en moi une agitation anormale, comme des pulsations familières… Des échos de cosmos !

Cela eu pour effet de me stopper net dans ma démarche, un tel phénomène n’était que bien trop rarissime pour pouvoir l’ignorer simplement, de plus ces cosmos m’étaient à la fois familiers et étrangers, comme si deux essences s’étaient mêlée pour n’en former plus qu’une. Portant toute mon attention sur ces étranges échos lointains, je discerna leur origine et leur propriétaire ou tout du moins deux de leurs propriétaires qui n’étaient autre que mes fils, Oneiros et Phantasos, ainsi ils avaient trouvés de nouveaux hôtes… Parfait. Quant à leur origine, il n’y avait aucun doute, c’était la proximité de ce Dormin du capricorne, comme l’avait nommé l’asgardienne, qui en était la cause… Comment cela était-il bien possible ?

Tournant alors lentement la tête pour venir fixer du regard ce chevalier mystérieux qui semblait etre particulièrement sensible à ma présence en ces lieux, je sentais poindre en moi un intérêt grandissant pour lui, ou elle, décidément il ou elle était attisait ma curiosité et cela se voyait sur mon visage, ou un grand sourire carnassier vint apparaitre, révélant un air qui ne pouvait tromper quant à mes intentions.

« Reste calme Ellya, ce chevalier m’intéresse, prend bien garde à ce que personne ne vienne me déranger pendant que je vais m’entretenir avec lui, ou elle, ah décidément… »

Me déplaçant instantanément du portail à la proximité immédiate de Dormin, je pouvais à présent le toucher si je levais la main, accroupit sur ma plateforme transparente, ma tête à hauteur de la sienne, je le fixais du regard intensément.

Spoiler:
 

« Hello joli minois, prêt pour un tour ? »

N’attendant même pas sa réponse, j’augmenta mon pouvoir en ces lieux pour englober le chevalier dans une brume narcotique visant à amoindrir ses défenses mentales et à anéantir sa volonté combative, rien qui ne puisse le blesser à quelque niveau que ce soit, juste une invitation à la torpeur et à la somnolence, une invitation des plus irrésistibles…

Comme je pouvais m’y attendre de la part d’un chevalier d’or, sa volonté était grande, ils étaient les élus de la déesse Athéna et en cela disposait de facultés accrues, mais je n’en demeurais pas moins le dieu du sommeil, l’inertie personnifiée, et mon pouvoir allait au-delà de la sphère des dieux qui étaient eux aussi soumis à mon pouvoir. Ce mortel bataillait en vain, et bientôt je pus m’introduire en son esprit sans y rencontrer de résistance.

J’arrivais en un vaste champ de coquelicot qui baignait sous une légère pluie, il s’y dégageait un profond sentiment de calme et de paix, une douce mélopée semblable à une boite à musique se faisait entendre, c’était là une scène sans doute très importante pour le jeune Dormin et bien que cet endroits me fit instantanément penser à l’Elysion, je n’y porta pas plus d’attention. J’avais autre chose en tête, je devais savoir pourquoi ce Dormin avait causés ces échos en moi, ces échos ou se mêlés les essences de deux de mes fils et de deux inconnus.

Fouillant dans ses pensées immédiates, j’y décelai une information capitale, Dormin ressentait lui aussi un écho familier en ma présence, mais le sien était l’exact contraire de celui que je ressentais, les cosmos des deux inconnus y étant là beaucoup plus intense que ceux de mes deux fils…

C’est alors que je compris, Dormin devait avoir très bien connu les nouveaux hôtes de mes fils et comme leurs essences étaient liées à la mienne au-delà du temps et de l’espace et que Dormin semblait très sensible au cosmos, nous avions provoqué une réaction de résonnance. Fascinant, absolument fascinant.

Je parti dans un fou rire sordide alors que j’entreprenais d’aller encore plus profond dans l’esprit de cet humain si fascinant. La pluie devint plus drue et alors je perçus des fragments d’images, des impressions, des sentiments… toute une existence se profilait devant mes yeux, mais je savais ce que je cherchais, les deux cosmos inconnus. Et c’est alors que des scènes intégrales m’apparurent, la rencontre de Dormin alors chevalier de bronze d’Andromède avec le chevalier d’or du capricorne Narcisse, propriétaire d’un des deux cosmos étranger, ainsi un chevalier d’or était devenu l’hôte d’un de mes fils… Quelle ironie savoureuse… Les scènes se poursuivirent, tous venants renforcer la conviction qu’entre Dormin et Narcisse s’était établi une relation bien plus profonde qu’une simple camaraderie, je vis alors leurs existences communes, des jours heureux, et d’autre moins, je vis des événements passés il y a de cela des siècles, quel âge avait en réalité ce chevalier d’or ? Je poursuivis mes investigations découvrant le moment ou Dormin avait reçu ce lien si profond avec Narcisse, le moment où celui-ci lui avait confié l’épée sacré, sachant qu’il ne reviendrait pas, et effectivement, peu après sa mort fut ressentis avec intensité par le jeune Andromède, une étoile filante dans le ciel, une aura dorée sur la maison du capricorne, une main tendue vers l’aura et puis plus rien, Narcisse avait péri…

Alors voilà donc la raison du premier écho, narcisse du capricorne… Maintenant le second.

Le second fut aussi surprenant que le premier, encore une fois ce fut le cosmos d’un ancien chevalier d’or, celui d’Adrix des poissons. Et il était surprenant de constater que celui-ci n’avait aucun talent pour la botanique, ce fut Dormin qui s’occupa des fleurs de la douzième maison et ce fut ainsi qu’Adrix et lui se rencontrèrent, une complicité et une amitié profonde allait en naitre, les deux chevalier allait devenir des soutiens infaillible l’un pour l’autre alors que le sanctuaire se déchirait en guerres intestines, des scènes m’apparurent avec plus de distinction, un repas échangé, des fleurs entretenue, une complicité rare…

Huhu, quelle situation délectable, voilà que les anciens amis se retrouve dans des camps opposés, merveilleux, absolument merveilleux, le sens de l’humour du destin me laissera toujours pantois.

J’avais à présent toutes les réponses à mes questions, et plus aucune raison de rester dans cet esprit pourtant si fascinant.

Alors que je quittais la conscience de Dormin, je le vis sous le coup de la somnolence, menaçant de s’écrouler de toute sa hauteur. J’avais peut etre sous-estimer l’influence de mon pouvoir sur lui, ou elle. Décidément cette question m’obsédée l’esprit, j’aurais pu aller vérifié directement à la source, mais cela n’aurait vraiment pas été digne d’un dieu.

« Thanks pretty. Ton aide fut précieuse, voilà pour toi. »

Faisant apparaitre un large fauteuil sous Dormin qui s’y effondra, je fis apparaitre dans ma main un bouquet de pavot que je déposa sur ses jambes.

« Nous avons au moins ça en commun… Bonne nuit doux prince. »

Me dirigeant à présent vers le portail, je lança un dernier regard à Dormin, je savais que nous étions appelé à nous revoir.

« Partons à présent Ellya, ce chevalier ne nous importunera plus, merci pour ta surveillance, maintenant hâtons-nous. »

Et sans ajouter un mot, je franchis le portail qui devait nous mener moi et Ellya bien loin d’ici, dans un endroit à l’abri des autres et là ou je savais trouver deux de mes fils. Suivis de peu par Ellya, nous laissions seul le chevalier d’or du capricorne au milieu de la jungle, une jungle paisible et silencieuse où les bruits d’animaux s’étaient tus.

Arrow La cathédrale d’Hadès


Dernière édition par Hypnos le Jeu 14 Juin - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dormin


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 237
Armure : Jardinage, natation, cuisine, peinture, se faire des relations dans chaque camp, passer du temps en famille.

Feuille de Personnage :
HP:
120/150  (120/150)
CS:
160/170  (160/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Des Enfers à la jungle   Mar 12 Juin - 15:21

Il savait que son attitude allait gêner la jeune femme, mais la situation était trop particulière pour qu'il laisse passer sa chance. Cette impression si familière, c'était comme quelque chose qu'il ne pouvait ignorer. Il aurait eu l'impression de tourner le dos à... quelqu'un? C'était complètement absurde comme situation... Mais en même temps, il s'agissait là aussi des aléas du comos. Aucun mortel n'en connaissait tous les tenants et aboutissants. Mais un dieu... C'était une toute autre histoire!

Et en parlant d'histoire, il allait en être question... Il n'eut pas l'occasion de répondre à Ellya que déjà l'homme aux cheveux verts lui faisait signe de laisser faire. Tiens donc... Il s'était attendu à une réponse bien formelle suivi d'un départ précité ou d'ailleurs le départ tout court. Mais force était de constater qu'il avait su capter l'attention de son interlocuteur... voir un peu plus. Sans crier gare, il avait disparu du champ de vision de Dormin pour réapparaitre instantanément face à lui.

Son aura était-elle oppressante ou bien... Autre chose de plus... envoutant. Dormin eut une impression de recul alors que les battements de son propre coeur résonnait dans son crâne. Le chaud lui monta aux joues et ses yeux le brulèrent. Ses paupières semblaient lourdes d'un coup... Il perdait pied et se sentait partir sans qu'il puisse rien y faire à par tenter de lutter mentalement. Tout autour de l'ombre de cet homme au chapeau semblait être englouti dans les ténèbres alors que sa silhouette était redessinée par des flammes vertes et rouges venues lécher son corps. Trop tard... Il ne pouvait lutter plus longtemps et sa conscience succomba au pouvoir de cet individu avec une facilité déconcertante.

Noir... Tout de noir était fait ce monde où il évoluait à présent. Cette sensation de flotter comme posé dans ses nuages doux et chauds... Où avait-il ressenti une telle sensation auparavant? Non... pas des nuages... C'était vivant. Un parfum envoutant, fort... Il connait cette odeur... Quelque chose lui chatouille le visage. C'est doux et lisse. Des pétales? Il entend les échos de voix trop lointaines. Qui étaient ces gens? De quoi parlaient-ils?

Un flash!

Des pas fatigués dans un escalier et la sensation de porter le poids de 10 ans de guerre sur les épaules. C'est fourbu qu'il se pose sur le bord de la route pour observer une ravissante dame à a robe rouge tentant de percer la terre et guetter les derniers rayons du soleil. Mais voilà qu'on l'aborde. Une impression étrange de déjà vu. Le premier s'incline, respectueux... Impressionné? Les deux êtres semblent se toiser un long moment. C'est leur première rencontre. Tandis que l'un monstre sa surprise face un évènement contrariant, le second l'invite à entrer chez lui...

    *Qu'est-ce que c'est?*


L'univers semble se distordre, chassant les deux ombres qui se parlaient pour laisser place aux échos d'une bataille lointaine... Des bruits de chaine et des cris... une aura gelée et oppressante. Le jour et la nuit semblent se succéder à une vitesse folle pour finalement s'arrêter au crépuscule un jour de pluie. Là, entourés de roses magnifiques, toujours ces silhouettes, cette fois enlacées.

    *Cet endroit...*


Son coeur se serre d'un coup alors que leur visage se rencontrent et le regard de Dormin se fait humide. Une larme coure sur sa joue jusqu'à ses lèvres. L'ombre la plus imposante des deux s'écarte finalement et sort de la pièce, laissant l'autre derrière elle, emplie d'une nouvelle force. La pluie tombe sur eux alors qu'un chant s'élève dans les airs, scellant ce départ... Tout redevient noir. Dormin est à nouveau plongé dans les ténèbres soudain déchirés par un cri poignant... Une lamentation... Un cosmos venait de s'éteindre, laissant derrière lui des amis effondrés. C'était à eux de continuer le combat. Il n'était plus là pour les guider, mais quelque chose de plus fort les unissait à présent... L'univers tourne et la pluie fait place au soleil. Là, allongés entre les fleurs, deux ombres rient et partagent un repas.

    *... Je le connais...*


Ça plaisante et ça rit fort, se tapotant le dos... partageant le pain, la viande et le vin. Un sourire né sur le visage de Dormin qui sent son coeur soulagé d'un poids, battant plus vite pour signifier son excitation face à la joie éprouvée à ce moment là. Dieu qu'ils étaient lointains ces moments là... Il porte sa main à ses lèvres, nerveusement. Comme il regrettait... D'avoir disparu d'un coup. Il avait laissé son ami seul en pleine guerre sainte, au moment où on avait le plus besoin de lui... il n'était pas présent... Que lui était-il arrivé? Avait-il fait les frais de ces guerres intestines immondes? Il aurait dû être là pour l'épauler... C'était son rôle!! Il!!!.... il l'avait promis...

Les fantômes du passé quittèrent Dormin qui chancela sous leur poids avant de sombrer dans l'inconscient, retombant dans le fauteuil créé pour lui. Son visage affichait une expression sereine, neutre... Seule la trace d'une larme séchée venait ponctuer son visage. Profondément endormi, ce n'est qu'après le départ d'Ellya et de cet individu dont il ignorait toujours le nom...

Sortant de son sommeil, le gold saint avait la tête lourde, comme prise dans un étaux... Il se redresse et découvre le bouquet sur ses genoux. Son regard vert contemple la beauté de ces fleurs, les portant à son visage pour en apprécier le parfum. Tout ceci n'avait été qu'un cauchemar... Certes il avait failli par le passé mais on lui donnait aujourd'hui une seconde chance de réparer cette erreur! L'odeur de ces fleurs lui redonna la force de se relever et de continuer... Plus personne ne le retenait ici. Le chevalier d'or pose sa main sur le dossier de cet élégant fauteuil et se concentra pour se téléporter chez lui... au sanctuaire.

Arrow Entrée du Sanctuaire
Revenir en haut Aller en bas
Ellya


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 81

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
166/166  (166/166)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Des Enfers à la jungle   Jeu 14 Juin - 16:41

Les mots de celui qui était après le Seigneur Hadès, l’une des plus hautes autorités aux Enfers, laissèrent quelque peu perplexe la jeune Spectre. Qu’avait-il bien put percevoir chez ce Gold Saint pour l’intriguer à ce point. Ellya décida de ne pas chercher plus en avant, elle savait qu’il fallait mieux ne pas trop s’intéresser aux affaires des puissants et le Seigneur Hypnos faisait partit de ces derniers.

La jeune Spectre fit donc ce que lui demanda son seigneur et s’assura que nul ne vienne déranger les deux hommes. Elle ne comprit pas vraiment ce que venait de faire le Seigneur Hypnos, surement avait-il usé d’un de ses pouvoirs pour endormir le Gold Saint. Malgré, la logique du résultat, en effet que pouvait faire un simple mortel face aux pouvoirs d’un Dieux, Ellya fut malgré tout surprise de voir avec quelle facilité le Seigneur Hypnos parvint à faire plonger le Chevalier à l’armure du Capricorne dans le monde des rêves. Mais elle avait une tâche à accomplir et sa curiosité concernant le sort de ce Gold Saint qui l’avait vaincu, devrait attendre.

Ellya étendit son cosmos et ainsi son champ de perception, mais elle ne percevait nulle menace aux alentours. La guerrière du Nord avait quitté cette région du monde et la faune locale semblait avoir fui le lieux, consciente du danger que représentait les êtres qui étaient apparus de nulle part.

Une fois que Hypnos eu finit son affaire, il laissa un bouquet de pavot sur les genoux du Capricorne qui avait trouvé repos sur un fauteuil qui ne s’était pas trouvé là auparavant. Ellya connaissait cette plante et la substance que l’on en extrayait, ses parents ce servaient de cette fleure afin calmer les angoisses et permettre à sa sœur ainée d’ouvrir son esprit au monde des rêves et des visions. Ellya crut comprendre qu’il existait une sorte de lien entre son Seigneur et ce Gold Saint. Puis elle se rappela que ce dernier avait parlé d’un long sommeil et qu’elle avait cru percevoir comme une ombre familière dans son cosmos. Si elle aurait aimé avoir des réponses aux questions qui lui venaient à l’esprit, la jeune Spectre se tut pour l’instant. Après s’être incliné en signe de reconnaissance pour son remerciement, Ellya suivit le Seigneur Hypnos passant le portail que ce dernier avait créé, laissant seul le Chevalier du Capricorne, non sans un dernier regard et une dernière phrase.


- Profite de ce repos, car à notre prochaine rencontre je ferais en sorte que la victoire soit dans les mains de mon maitre et non dans celle de ta Déesse.


Ellya ne savait pas où la conduisait le Seigneur Hypnos, mais elle était prête à le suivre là où il le désirait

Arrow Cathédrale d'Hadès
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Des Enfers à la jungle   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des Enfers à la jungle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Afrique-