RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shinra


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 66

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Dim 3 Juin - 16:48

Les Enfers Arrow
    Lorsqu'il vit au loin la surpuissante vague de Foudre déchainé par le Roi des Dieux, Void eu la confirmation de ce qu'il redoutait : Athéna était parvenue à libérer son père, remettant le monde dans la bonne direction, une fois de plus. Cette première tentative de l'en empêcher s'était donc soldée par un cuisant échec. Non seulement il n'était pas parvenu à atteindre son objectif, mais il n'était même pas parvenu à balayer le premier obstacle qui s'était dressé sur son chemin : Perséphone... Pourtant, malgré ce triste constat, le Chevalier du Chaos n'était pas inquiet. Il savait qu'il aurait d'autres occasions de mener son plan à bien dans les années qui allaient suivre. Tout ce qu'il avait à faire était attendre et se préparer. Alors que la foudre l'engloutissait, l'inconnu n'émit pas le moindre son, se contentant de se laisser porter hors de ce lieu maudit où il avait déjà perdu trop de temps.

    Après les éclairs, puis la chute, il y eut le sol, dur et cruel. S'écrasant en provoquant un petit cratère, Void resta immobile un instant, comme mort, avant de se relever sans éprouver la moindre difficulté, comme si cette chute n'avait été qu'un petit accident sans conséquence. Sur son masque opaque se refléta un paysage crépusculaire alors qu'il observait les alentours. Il dominait une vaste plaine aride, s'étendant jusqu'à perte de vue, où seule une végétation de savane subsistait. Le Chevalier s'était écrasé sur le seul relief de la région : un immense rocher formant à lui seul une montagne, et dont le grès qui le constituait prenait une teinte ardente sous les rayons du soleil couchant. Quelle ironie... Quitter le monde souterrain pour se retrouver sur le "nombril du monde". "Urulu", comme l'appelaient les indigènes qui peuplaient cette région. "Ayer's Rock", comme l'appelleraient les européens dans quelques années. Il avait donc atterri en Australie... Une terre dont seuls les contours avaient encore été cartographiés par les peuplades européennes, qui commençaient seulement à envisager d'y établir des colonies. Un monde encore inexploré et inconnu, suscitant tant la peur que la fascination aux hommes de cette époque...

    Spoiler:
     
    Et sur cette terre, Void n'était pas revenu seul. Non loin de lui, il sentait deux Cosmos qui l'avaient suivi depuis les Sphères infernales. Deux infortunés mortels qui, par le plus grand des hasard, s'étaient retrouvés au même endroit que lui, et par conséquent surement dans la pire des situations possibles en cette fin de Guerre Sainte. D'un pas lourd, l'homme au masque se dirigea vers les deux autres cratères qui s'étaient formés à une cinquantaine de mètres du sien, et où les deux servants des Dieux se trouvaient encore, échoués sur une terre dont ils ne savaient rien. Lorsque le Chevalier du Chaos arriva au bout d'un petit promontoire dominant de quelques mètres le lieu de chute, il se pencha en avant pour observer ses deux "compagnons d'infortune", et sembla réprimer un rire moqueur.

      « Hmpf... Cet imbécile de Zeus a bien réussi son coup. Un Saint, un Spectre, et moi... Très bien! Rendons les choses intéressantes! Je vous laisse décider duquel d'entre vous mourra en premier. L'autre aura le temps qu'il me faudra pour achever son comparse pour s'enfuir. Choisissez bien, même si au final cela ne fera pas grande différence... »

    Sur ces mots, que l'on imaginait sans mal prononcés avec un rictus mauvais sur le visage que cachait le masque de Void, l'être obscur s'assit par terre dans la nonchalance la plus irrévérencieuse. Bras posé sur son genou, l'autre posé au sol sans le moindre signe de méfiance à l'égard des deux vermisseaux qui lui faisaient face, le Chevalier du Chaos se contenta d'observer les réactions des deux hommes, son masque ne faisant que refléter leur image déformée, comme un miroir sombre et corrompu.

    Une Guerre s'était achevée. Une autre allait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Krauser


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 205
Armure : Manger, faire peur, manger, donner des cauchemars, manger, faire des calins nounours et... j'ai dit: manger?

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Mar 5 Juin - 17:23

Cela faisait maintenant des mois que Krauser avait quitté son pays. Après l’apparition du spectre, il avait erré, tel un vagabond, parcourant de nombreux pays, traversant d’interminables mers. Il se savait puissant, capable de beaucoup, et pourtant il se sentait perdu. Son état spectral lui était parvenu si brusquement qu’il avait perdu tous ses repères. Il ne savait pas ou aller, ni que faire. Il voyageait à la recherche d’autres spectres, d’autres guerriers des Enfers auprès de qui il pourrait trouver des réponses. Mais depuis des mois qu’il parcourait le monde, il n’avait trouvé aucune trace d’un quelconque serviteur d’Hadès. Comme si tous avaient disparu. Comme si tous étaient rassemblés en un unique lieu, qui lui semblait inaccessible.

Ses pas l’avaient mené jusqu’à un archipel isolé en plein océan. Cet archipel du Sud était composé d’un agglomérat de petits îlots très peu peuplés, parfois déserts, ainsi que d’une île gigantesque, de la taille d’un grand pays continental, au paysage désertique et à la végétation sèche et éparse. Au beau milieu de l’île, telle une verrue sur une joue, se dressait une imposante formation rocheuse brisant l’infinité du désert.
Krauser avait séjourné quelques jours sur cette île, épuisé par son parcours déjà long. Il avait observé les quelques autochtones la peuplant. Vivant dans des huttes, subsistant de pêche, de cueillette et de chasse, ces Hommes n’étaient pour lui pas une menace, et encore moins une source d’intérêts. Il s’était donc contenté de les ignorer, encore trop peu perverti par le spectre pour s’amuser à les exterminer. Il voyait qu’il les terrifiait, mais il n’y accordait aucune importance. Ces êtres primitifs n’avaient sûrement jamais vu d’humain de sa stature, et encore moins vêtu comme il l’était.

Après quelques jours passés à récupérer ses forces, Krauser décida de reprendre la route. Ce n’était visiblement pas ici qu’il trouverait un serviteur d’Hadès. Qui plus est, ces indigènes froussards commençaient à l’agacer. Il gravit l’unique montagne de l’île sans grande difficulté, et atteignit le plateau qui en faisait le sommet en peu de temps. Il leva les yeux, et scruta l’horizon à la recherche de la côte la plus proche, à partir de laquelle il pourrait reprendre la mer. Mais avant qu’il n’ait pu voir quoi que ce soit, une violente lueur jaunâtre illumina le ciel à en masquer le soleil, puis un grondement retentit, accompagné d’une légère secousse.

Qu’est-ce que c’est que ça ?

Tout à coup, trois vives lueurs blanches, comparables à des étoiles, apparurent au loin. Krauser plissa les yeux afin d’en déterminer la nature, mais il n’eut que le temps de s’apercevoir qu’elles approchaient à une vitesse phénoménale. Dans un fracas extraordinaire, l’une d’elles s’écrasa à une dizaine de mètres de lui. Tout se passa si vite qu’il n’eut pas le temps de réagir. La violence de l’impact le projeta en arrière sur plusieurs mètres, jusqu’au bord du plateau. Là, la dernière chose qu’il vit fut la paroi de la montagne défilant sous ses yeux, comme si celle-ci grandissait à une vitesse phénoménale. Ce n’est que peu avant de heurter le sol, qu’il se rendit compte que c’était lui qui tombait.

Krauser reprit connaissance dans un monde d’images floues et de bruits étouffés. Il secoua la tête, et ses yeux lui offrirent peu à peu une vision plus claire. Il ne savait pas depuis combien de temps il avait perdu connaissance, mais à en juger par le peu d’agitation alentours, tout semblait être redevenu aussi calme que d’ordinaire.
Il se redressa, et secoua la tête afin de reprendre ses esprits. Devant lui se dressait un imposant mur de sable. Il était au pied de la montagne. Il avait chuté d’une hauteur phénoménale, et ne devait sa survie qu’à son armure. Il se retourna, et ne vit que le désert, à perte de vue. Le ciel avait perdu le teint jaune qui avait précédé l’impact, et présentait maintenant un dégradé de rouge et de bleu sombre. Le crépuscule. Krauser se souvint que, lorsqu’il avait atteint le plateau, le jour commençait à décliner. Il n’était donc pas resté longtemps inconscient. Où alors, depuis vingt-quatre heures.
Cette dernière hypothèse fut éliminée lorsqu’il dirigea son regard vers le plateau. Trois colonnes de poussière s’en échappaient comme des cheminées. Trois, comme les lueurs qui avaient provoqué sa chute.

Soudain, Krauser ressentit la présence de trois cosmos depuis le sommet du mont. Ne sachant pas encore différencier les natures des cosmos, il pouvait s’agir d’alliés comme d’ennemis. Mais quoi qu’il en soit, c’était pour rejoindre des spectres qu’il avait voyagé jusqu’ici. Et il y avait de fortes chances pour qu’au moins l’un de ces cosmos appartienne à un spectre.
Krauser fit le compte. Dans le meilleur des cas, il aurait affaire à des serviteurs d’Hadès, ce qui serait pour lui une chance, et l’aboutissement de ses recherches. Dans le pire des cas, il ne s’agirait que d’ennemis, au quel cas il pourrait faire l’expérience de sa force en situation réelle.

de toutes façons, il me faudra bien commencer à combattre un jour ou l’autre. Autant que ça soit aujourd’hui.

Il commença à grimper.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 1949
Armure : Cloth de l'horloge

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Mer 6 Juin - 18:46

Arrow les Enfers

Il ne restait plus qu'une heure mais notre mission venait de s'achever, Dame Athéna et les autres ont réussis à libérer Zeus de sa prison, mais, curieusement je n'ai pas vraiment sentis de soulagement. Le cosmos colossal n'inspirait que colère et haine et on pouvait ressentir jusqu'ici la puissance de ses attaques. Au moment où je me suis relevé afin de me rendre auprès des autres une sorte de vague surpuissante, sans doute déchaîné par Zeus ou alors le résultat du temps qui venait de s'écouler, ma vision s'affaiblit jusqu'à ce que je ne vois plus rien. Curieusement cette vague me fit à la fois souffrir, mais, pendant un bref instant j'ai sentis mon corps libéré d'un énorme poids.

Un énorme bruit sourd, le genre de bruit que ferait la terre quand un objet énorme tombe d'une très haute altitude, se fit entendre et au son de cette horrible son j'ai sentis mon dos, puis mon bras gauche se craquer. Heureusement j'avais mon armure sinon je n'aurais plus d'os. Ma vision revînt petit à petit et je vis que je ne me trouvais plus dans les Enfers, je l'ai su en voyant la verdure tout autour de moi et le ciel crépusculaire des lieux. De plus, je venais de reprendre ma forme originale, c'est sans doute pour ça que je n'avais plus mal à la poitrine.

Aïe... mais j'ai mal au dos à présent... où suis-je ?

J'ai jeté un rapide coup d’œil tout autour de moi et vis avec stupeur l'endroit où j'étais. En effet je n'étais pas dans les Enfers, l'endroit était bien trop beau pour cela, quoique j'aurais très bien pu me retrouver dans les champs Élyséens mais j'avais un gros doute là-dessus. Non, je me trouvais dans un endroit que j'avais déjà vu par le passé. Durant plusieurs années la couronne avait utilisé cette île comme une sorte de prison pour les prisonniers dangereux, il y a de sacrée bestiole dans cette île, mais l'heure n'est pas vraiment à ce genre de sujet.

Tout en me relevant de ma douloureuse chute je me concentre pour ressentir une probable présence d'autres chevaliers... ou autres. Je ne fus pas déçu, non loin de ma position, peut-être à une vingtaine de mètre j'ai ressentis la présence d'Asmita de la vierge, de deux autres personnes ayant une aura spectrale et un autre dont j'ignore absolument tout.

*On y va ?*
*Asmita aura besoin de notre aide.*

J'avais confiance dans les capacités d'Asmita, et devais d'ailleurs avouer qu'il devait sans doute être plus fort que moi, mais seul contre trois adversaires ce n'est pas vraiment à son avantage. A deux on ne sera certainement pas de trop. Sans plus tarder je me suis dirigé vers les trois sources présentes au sommet de la montagne où nous sommes.
Revenir en haut Aller en bas
Grenat


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 375

Feuille de Personnage :
HP:
140/170  (140/170)
CS:
128/190  (128/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Mer 6 Juin - 20:07

Première rencontre


Arrow Récupération carrière des avides

Citation :
HRP : attention au nom que je donne dans le RP Wink


Marchant tel un chasseur, Aiakos observait son environnement avec attention. Plusieurs personnes étaient présentes et une d'entre elles ne lui faisait pas plaisir. En fait, il avait espéré que sa Déesse ait tancé le pourceau mais il était encore là, ce cosmos si froid et aussi profond que les abysses des Océans qu'il avait tant chéri dans une autre vie. Le scrutant, le rapace aux trois yeux observait l'étrange scène qui se présentait à lui, deux chevaliers d'or, deux spectres, touchante réunion de famille après les affres de cette guerre dans les Enfers. Serrant le poing, il laissa son cosmos entrer dans son surplis pour contracter ses ailes d'obsidienne. D'un geste, il sortit de l'ornière pour apparaître devant les cinq membres de cette assemblée hétéroclite mais son attention était toute entière contre l'homme mystérieux qui avait défié sa Déesse.

Irradiant d'un cosmos violacé, il se posa devant le spectre qui venait de prendre conscience. Ses ailes formèrent naturellement une protection pour une attaque éventuelle de son adversaire. D'un oeil, il vit Raimi de l'Etoile de la Soumission dans un cratère, inconscient encore de la situation, il semblait respirer et cela était déjà une bonne nouvelle. Sinon, deux chevaliers d'or étaient présents et l'un d'entre eux était inconnu du Juge des Enfers. Il le laissa seul dans son coin et se concentra sur l'Inconnu. Au fond de lui même, il avait ressenti une colère dans le cosmos de ce dernier, il s'en voulait de quelque chose mais de quoi là était la bonne question. Il n'était pas comme Minos qui philosophait ou comme Ivictus qui fonçait dans le tas sans réfléchir, il était un tacticien et la situation n'était pas au mieux pour chacun des protagonistes.

    " Spectre. Je ne connais pas ton rang et je m'en moque, nous sommes ici tous des fourmis oeuvrant pour le Sombre Empereur des Enfers. Vas réveiller l'Etoile de la Soumission, il nous faudra toutes les bonnes volontés contre un tel ennemi qui a défié notre Déesse.

    ...

    Quand à vous, chevaliers d'Athéna, avec tout mon respect, je me présente à vous. Je me nomme Aiakos de l'Etoile de la Bravoure et Juge des Enfers dans les réincarnations des âmes, purifiées de leur tourment. Cette guerre est finie et un nouvel ennemi se présente devant nous aujourd'hui, la lumière et l'obscurité ne font qu'un dans l'harmonie de ce monde. Cet individu est en dehors des cycles de la vie et de la mort. Qui es tu étrange guerrier ? "

Le regard posé sur l'homme, Aiakos avait exprimé ses sensations devant chaque membre de cette assemblée. La parle avait laissé place au silence. Il l'observait en se souvenant des savoirs ancestraux de son Etoile maléfique, il se rendait lentement compte des pouvoirs du "troisième oeil", celui du Garuda. Posant la main sur le crâne du spectre à ses côtés, il absorba une partie de son essence pour la transformer en énergie pure. Chaque fourmi participait à l'effort collectif, les myrmidons étaient unis dans l'idéal commun des Enfers et il était normal de sacrifier une partie de son pouvoir pour son maître. Il s'arrêta soudainement devant l'esprit retors de Zapathasura, le chasseur aux trois yeux des mythes Hindoues. De lui était né le juge qui siégeait aujourd'hui auprès des anciens juges grecs. Bien des choses se révélait à lui mais il n'avait pas le temps encore de prendre du recul pour les analyser...

    " Désolé. je ne contrôle pas encore toutes les pulsions de mes vies passées au service du Seigneur Hadès. Tu iras mieux dans quelques secondes... "

Regardant une énième fois autour de lui, il serrait les dents pour préserver les forces d'Hadès encore debout après la catastrophe qui avait touché les Enfers. Nul ne savait ce qu'il était advenu des autres et de sa Déesse. Levant les yeux au ciel, un vautour circulait dans le ciel en tournoyant dans des cercles concentriques qui étaient bon signe pour les Spectres. Elle était encore vivante et cela amoindrissait ses craintes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7551-grenat-spectre-de-la-voui
Asmita


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 817

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
210/210  (210/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Sam 16 Juin - 0:05

==> Enfers, Demeure du Jugement.

    Quelques micro-secondes. C'était tout ce qu'il lui aurait fallu pour ne pas être fauché par la déferlante de feu céleste.
    Il vit le paysage morne du royaume infernal s'estomper devant lui avant d'être repoussé avec une violence inouïe dans les confins de l'espace temps.
    Comme une comète d'or, le Saints fût catapulté à travers les couloirs dimensionnels par l'onde fulgurante.
    L'obscurité laissa place à une étendue infinie et immaculée parsemée d'éclairs crépitants et de fragments sensoriels d'autres temps, d'autres endroits qui miroitaient dans l'infini comme des aurores boréales solidifiées aux reflets cristallins. La vague de foudre enveloppait son corps à l'instar de solides liens tant et si bien qu'il ne put rien faire d'autre qu'observer sa proche chute, comme dans ces cauchemars qui vous réveillent en nage en pleine nuit.

    Puis, comme s'il traversait une épaisse vitre, son corps déchira le voile dimensionnel comme s'il ne s'agissait que d'une fine cascade d'eau.
    Le cauchemar continua de plus belle dans une mise en abîme aussi inquiétante que troublante.
    Là où quelques instants plus tôt il volait presque dans un ciel de nacre, il tombait maintenant comme une pierre dans l'immensité azuréenne du ciel, traversant la mer de nuages qui cachait à sa vue le sol rougeoyant qui se rapprochait dangereusement vite.

    Loin en dessous de lui, quelques aborigènes pointaient du doigts en sa direction, s'inquiétant de cette chute d'astres. Deux étoiles d'or, deux étoiles pourpres et une étoile de ténèbres. Quel pouvait être ce présage ? Etait-ce là les prémices de la fin du monde avant que le firmament tout entier de leur tombe dessus ?

    Le vent sifflait dans ses oreilles et sa longue chevelure ondoyait dans un mouvement erratique tandis que les mètres filaient plus vite que le temps.
    L'impact serait fatal, même pour lui, sans son armure pour le protéger.

    Sa prison d'éclairs vola en éclat lorsqu'il embrasa son cosmos autours de lui, puis, comme s'il était porté par la main d'Eole lui-même, sa chute ralentit progressivement jusqu'à ce qu'il ne s’immobilise à moins d'un mètre du sol avant de fouler la roche de ses pieds.

    Non loin de lui, Asmita vît une comète noire s'écraser dans un fracas assourdissant tandis que d'autres achevaient leur chute un peu plus en avant sur l'immense crête rocheuse.
    D'un bref regard, le chevalier de la Vierge examiné l'étrange contrée dans laquelle ils se retrouvaient. Un désert rouge et aride ou ne poussaient que quelques arbres aux feuilles desséchées sans cesse éreintés par un vent sec et poussiéreux. À la lueur du couchant, les roches ocres révélaient la splendeur de leur éclat sanguin, faisant presque irradier la terre d'un halo orangé aussi flamboyant d'un brasier.

    Puis, une ombre s'étendit au dessus de lui, faisant tomber prématurément la nuit sur l'Uluru.
    Sur un petit promontoire rocheux, un être vêtu d'improbité rusée et de métal noir.

    Si lui était la lumière, cet être mystérieux était à n'en point douter les ténèbres. Chaque courbe et son étrange armure, chaque motif semblait avoir un seul et unique but : inspirer la crainte.
    L'être transpirait la violence et la duperie. Mais si possédait aussi et surtout une aura aussi formidable que corrompue.

    Non-loin de là, Asmita sentit la présence d'un de ses pairs tandis qu'un autre être singulier émergeait d'un cratère profond dans une bourrasque de cosmo-énergie pourpre.
    Le juge infernal Aiakos en personne. Celui que l'ont disait être le plus sage des trois.
    A la vue du surplis majestueux du Garuda, quelques souvenirs anciens traversèrent fugacement sa mémoire. Des souvenirs d'une autre époque où le monde était à peine remis de la folie du dieu de la Guerre.

    [color=indigo] « Aiakos, aïeul du puissant Akhilleús, je te salue, répondit poliment le chevalier en inclinant légèrement la tête, je suis Asmita de la Vierge. J'ose espérer que vous détenez plus de réponses que moi quant à la présence de cette anomalie.

    Puis, observant l'étrange visière opaque de son regard turquoise, Asmita imita le curieux et dangereux personnage en s’asseyant sur le sol en lotus. Ses yeux du cœur sondèrent profondément le chevalier du Chaos à la recherche d'une réponse.
    Mais la seule réponse qu'il trouva fût le néant absolu, le paradoxe, l'erreur.
    Pour lui qui était le maître des dimensions, il ne sentait pas chez cet être la même signature énergétique. Sur bien des aspect elle pouvait paraître semblable à la leur en tout point à ceci prêt qu'elle n'en était qu'une dissonance, une sorte de reproduction altérée.

     «Tu n'es pas en position de force ici étrange créature, sourit Asmita, tu n'es même pas à ta place. Je le sens, je le vois dans ton âme. Tu peux cacher ton apparence à mon regard mais nul n'échappe à mes yeux du cœur. Tu es un élément perturbateur de la balance cosmique. Mais la raison de ta présence m'échappe. Je ne l'ai vu inscrite nul part dans les présages.... »

    Interloqué, dubitatif, Asmita fronça légèrement les sourcils, se plongeant dans une intense réflexion qui l'emmena durant quelques instants bien loin de ses compagnons d'infortune.



==> Chronique Sanctuaire


Dernière édition par Asmita le Mar 7 Aoû - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Dim 17 Juin - 13:11

Enfers (après les éclairs, quoi) =>


Raïmi était étalé sur le sol, encastré dans les décombres. Lorsqu'il se réveilla, il sursauta d'un bond en criant, comme pour sortir d'un mauvais rêve érotique. La première chose qu'il put apercevoir, malgré sa vue encore un peu fatiguée, fut que son adversaire du Sagittaire ne lui avait pas fait la peau, grâce à sa pluie de flèches dorées. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, ses propres tentacules n'enroulaient personne non plus. Pourtant, il était persuadé d'avoir lancé son attaque de grosses lianes sur ledit Saint.
Et pour cause ! Le Spectre ne se trouvait plus dans les Enfers, sans doute par l'opération du Saint Esprit. Wouhou ! Ça ne pouvait alors signifier qu'une chose. La bienveillance de Ses Maîtres l'avait ressuscité de justesse avant qu'il ne finisse en pâtée pour chien à trois têtes.

Il se redressa entièrement ensuite sur ses deux jambes, mais en voulant s'étirer pour mimer un signe de la victoire au ciel, ses os craquèrent. Il grogna de surprise et de douleur, puis se replaça les articulations touchées dans le bon sens. Sa condition "d'invertébré" qu'était le Ver lui permettait fort heureusement de ne pas trop morfler dans ce genre de situation.

_ Mais au fait ! Où suis-je ? Se demanda-t-il, en scannant l'horizon à l'aide ses vicieuses copines dorsales.

Le cratère qui l'encerclait n'était pas le résultat d'un de ses célèbres tunnels, ou tout du moins, il n'en avait pas le souvenir. Peut-être que son atterrissage catastrophe lui avait trop secoué le casque de son Surplis.

Qu'à cela ne tienne car bien vite, une sensation bizarre vint lui gifler la cervelle. Il ne semblait pas si seul et abandonné sur cette planète, dirait-on. Plusieurs signatures cosmiques se baladaient non loin de sa position, mais difficile encore de détecter le Bien du Mal. Enfin... façon de parler.
Bref ! Pas de temps à perdre. Il fallait se mettre en route pour en avoir le coeur net. Ainsi, Raïmi se dépatouilla de son débarras de cailloux divers et variés en forme d'entonnoir, et marcha dans la direction de ces présences hostiles ou non à peine perçues plus tôt.

Sur la route, il croisa quelques individus effrayés ou curieux qui croyaient sans doute le guetter en secret. Il faut dire qu'on ne matait pas l'étoile terrestre de la Soumission dans toute sa splendeur, si aisément. D'habitude, c'était plutôt le contraire. Et puis, que faisait un drôle d'hurluberlu dans les parages, avec sa démarche de canard et surtout des machins noirs, froids et métalliques qui gigotent ?
Quoiqu'il en soit, pour une fois, il ne s'attarda donc pas à aller à leur rencontre, en espérant y trouver de la concubine d'un soir de choix.

Des centaines de mètres plus tard, le bossu arriva à destination. Il n'avait pas encore fait le calcul, et il ne le ferait sûrement jamais, mais la zone montrait en fait plusieurs autres trous similaires dans la terre. Comme s'il y avait eu une atomisation massive d'éveillés du Big Bang. Peut-être une fête pour signaler la fin de la Guerre.
Malheureusement après un moment de concentration, Raïmi se sentait enfin plus proche et réceptif aux émanations d'énergie différentes. Et ça cocottait pas très bon. Il y avait notamment deux forces immenses athéniennes qui résidaient dans le panorama. Des Gold Saints à vue de pif, n'ayons pas peur des mots ! Et ce guerrier inconnu pour couronner le tout.

_ Eh bien, il est temps de donner un coup de pied dans la fourmilière, héhéhé, décida Raïmi.

Ni une ni deux, il se frotta les mains et partit à la chasse... aux infos, bien sûr. Alors tournoyant dans le vent... plongeant dans le séant (jeu de mots, lolilol... l'Australie étant, pour lui, un peu comme le trou du cul du monde), le Spectre pénétra dans les tréfonds de l'archipel australien.
Creusant à vitesse grand V, dans son élément de prédilection, le Ver parcourut la distance qui le séparait du groupe, en un temps record. Il avait même réussi à capter les dernières bribes de conversation dans son sillage.

_ Quand tu parles "de ne pas être en position de force", tu fais évidemment référence à ton compère doré et toi qui ne faites pas le poids, n'est-ce pas ?

Alors qu'il prononçait sa réplique de la mort-qui-tue, Raïmi venait de dérober le sol sous les pieds des convives, tandis qu'il apparaissait brusquement au milieu de la pseudo-ronde inter-factions divines. Tada ! Il arborait à présent une vague posture de sumotori voûté, tentacules à la danse du ventre lancinante, et pour finir, un sourire mesquin.


/hrp: quoi ? Comment ça, le Chevalier du Chaos n'est pas notre pote !? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Shinra


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 66

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Sam 23 Juin - 17:48

    Il était certaines réponses qui ne devaient pas être recherchées, certains rêves qui devaient rester inaccessibles, certains combats qu'il valait mieux ne pas mener. Les discerner n'était pas chose facile, et bien souvent l'irréparable était commis par des personnes sans mauvaises intentions aucunes, mais qui s'étaient montrés un peu trop entreprenants. Dans le cas de ces pauvres âmes piégées en cœur d'une terre inconnue, le manque de discernement des Saints comme des Spectres risquait de causer leur perte à tous. Certains semblaient pourtant avoir plus ou moins cerné la nature de la menace qui pesait sur eux, alors pourquoi tant d'inconscience? Ils auraient mieux fait de ne pas prendre ses paroles à la légère.

    Pendant que les arrivées se succédaient, en provenance des Enfers comme d'ailleurs, l'étranger n'avait pas bougé le moindre muscle. Le nombre comme l'identité de ceux qui se tenaient face à lui semblaient bien l'indifférer, tout comme leur appartenance. Sa seule réaction fut aux paroles du Garuda, qui parvinrent à faire s'échapper du masque opaque de la créature un bref rire vite étouffé. Aucune réponse ne vient pour le serviteur d'Arès, pas plus que ce ne fut le cas pour le Chevalier d'Or de la vierge. Toujours assis, le Chevalier du Chaos n'émit pour toute réponse qu'un avertissement délivré sous la forme d'une moquerie leur rappelant à tous le tenant de ses dernières paroles.

      « Tic. Tac. Tic. Tac. »

    Le visage de Void dévia sur l'étrange Spectre aux tentacules qui venait de se réveiller pour les rejoindre, puis revint tour à tour sur les visages des différents acteurs de cette drôle de scène, dont il semblait être le centre d'attention. Les doigts de l'homme se serrèrent sous l'effet d'une émotion indécelable, puis il se releva dans un silence porteur d'un danger que tous pouvaient sentir imminent. Alors que son Cosmos obscur commençait à entourer sa silhouette, le Chevalier prononça les paroles qui devaient clore l’éphémère paix offerte à ceux qui sortaient déjà d'une trop longue guerre.

      « Je crois que votre temps est écoulé. Je vais donc choisir pour vous... Retournez tous au Néant. »

    Ces mots prononcés sans la moindre once de pitié furent accompagnés d'une formidable onde de choc qui secoua l'immense rocher sur lequel ils se tenaient tous. L'attaque prit la forme d'une vague noire, véritable tempête de ténèbres, qui éclata en tous sens, frappant d'un mouvement concentrique tous les mortels présents sans la moindre distinction. Épicentre de ce gigantesque chaos cosmique déployé en un instant, Void avait disparu en se fondant dans cette vent obscur dont il était le maitre, ne faisant plus qu'un avec sa propre attaque. Le choc physique provoqué par celle-ci était accompagnée par le sentiment plus insidieux d'une menace ô combien plus terrible qui pesait toujours sur leurs têtes, celle d'une poigne froide hors du temps et de l'espace qui cherchait à arracher leurs âmes de leurs enveloppes charnelles pour les tailler en lambeaux. Tel était l'objectif du Chevalier sombre, et en ignorer les signes allait se solder pour ses adversaires par une sentence terrible au-delà de toute raison.

    La tempête obscure fut violente, mais brève. Ce fut au bout de quelques secondes qu'elle se dissipa après avoir frappé les Saints et les Spectres pour les projeter loin de leur position d'origine. Void lui-même avait disparu de son promontoire d'où il avait déclenché son ire. Sa sombre silhouette se trouvait désormais juste devant l'un d'entre eux, à le fixer de son visage invisible, à travers sa visière où seule se reflétait les traits de sa proie. Pour insinuer la peur et le désespoir dans le cœur des insectes qui se dressaient sur sa route, le Chevalier du Chaos avait décidé de frapper celui qui semblait le plus vulnérable parmi eux. Le cadavre du Ver serait la première pierre sur laquelle il bâtirait son objectif.

      « Il me semblait pourtant qu'en ce monde, les êtres faibles avaient l'instinct de survie le plus développé... Peut-être devrais-je commencer par t'éliminer toi pour vous le rappeler à tous? »

    Accompagnant ses paroles par des gestes autrement plus significatifs, la créature de Chaos leva sa paume et matérialisa une petite sphère de néant pur où nul lumière ne se reflétait. Seuls les éclairs pourpres qui parcouraient sa surface alors que celle-ci grandissait en volume semblaient animer un temps soit peu cette surface morte et vide. Orientant son bras vers le Spectre lorsque la sphère eut atteint une taille dépassant celle de sa main, Void s'approcha, pas à pas, dans l'intention évidente de délivrer un coup fatal tout en profitant de la réaction de son infortunée proie. Allait-elle tenter de fuir? Allait-elle se débattre avant de rendre son dernier souffle? Ses compagnons allaient-ils risquer de partager son sort pour le sauver? ... Aussi subtils que fussent ces choix, ils demeuraient au final vides de sens, car la conclusion ultime serait en tous cas la même.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Krauser


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 205
Armure : Manger, faire peur, manger, donner des cauchemars, manger, faire des calins nounours et... j'ai dit: manger?

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Dim 24 Juin - 13:13

Le spectacle qui s’offrait à Krauser était tout autant surprenant qu’incompréhensible. Lui qui n’avait encore aucune expérience, se trouvait déconcerté devant cette assemblée mixte et hétérogène. Deux hommes en armure dorée. Des saints. Deux hommes en armure pourpre. Des spectres. Un homme en armure sombre, dont le casque masquait intégralement le visage.

L’un des deux spectres, que l’intensité de son cosmos désignait comme le plus puissant d’entre eux, s’approcha de lui. Il lui ordonna alors de ranimer le second spectre, encore inconscient, puis salua les saints, se présentant comme étant un juge des enfers du nom d’Aiakos. L’un d’eux lui répondit d’une façon étrangement courtoise pour un présumé adversaire. Mais Krauser comprit qui était leur véritable ennemi lorsqu’il tourna les yeux vers l’homme au casque. Celui-ci les surplombait, et même derrière sa visière, se devinait parfaitement l’expression de mépris et de supériorité qu’il devait arborer. De lui émanait un cosmos d’une intensité étonnante. De toute évidence, il avait soif de combat.
Se rappelant l’ordre qui lui avait été donné, Krauser se tourna vers le troisième spectre, mais constata que le premier ordre qu’il aurait reçu en tant que guerrier d’Hadès n’aboutirait pas. L’homme était maintenant debout, et avait redressé les nombreux tentacules ornant son armure. Il n’avait plus besoin d’aucune assistance…

Soudain, l’étrange chevalier prit la parole. Sur le ton de la menace, il lança une interjection hautaine et supérieure. Krauser n’en entendit pas l’intégralité, car avant même d’avoir terminé sa phrase, l’homme lança une attaque d’une intensité étonnante. Un souffle obscur projeta tous les acteurs de la scène en arrière, et les fit se disperser.
Si cette attaque souffla bel et bien Krauser, sa stature impressionnante en encaissa tous les éventuels dégâts.

Pffff… Ridicule. Il faut vraiment être vaniteux et superflu pour lancer une attaque d’une telle inutilité. Cet individu cherche manifestement à nous impressionner… Eh bien en ce qui me concerne, il va falloir faire mieux que ça !

Il se releva sans mal, mais ne vit plus l’auteur de l’attaque à l’endroit ou il l’avait lancée. Il tourna la tête et l’aperçut, une dizaine de mètres plus loin, planté devant le spectre aux tentacules.
Krauser s’adressa au juge des enfers, resté quelques mètres à sa gauche.

Monseigneur, si vous me permettez, je souhaiterais connaître votre opinion sur la démarche à adopter. Sauf le respect que je vous dois, je n’ai encore aucune expérience en tant que spectre, mais cet homme ne m’inspire que dégoût et mépris. Si vous souhaitez que nous l’affrontions, ce sera avec joie ; mais, encore une fois sans offense, je considère qu’il ne mérite même pas l’attention d’un spectre de seconde classe tel que moi.


Tout à coup, l’homme mystérieux prononça quelques mots, inintelligibles pour Krauser. Puis il leva sa main, dans laquelle apparut une sphère d’énergie, qu’il pointa en direction du spectre atterré. Krauser, malgré son inexpérience, n’en restait pas moins fidèle à son camp comme à son rang. Quelle que soit la puissance de cet homme, il ne le laisserait pas s’en prendre à un des siens.
Cependant, il n’avait pas encore reçu de directive de la part de son supérieur, et ne pouvait par conséquent pas se permettre de l’attaquer de sa propre initiative. Il se prépara donc à frapper, attendant un ordre du juge des enfers.

Revenir en haut Aller en bas
Grenat


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 375

Feuille de Personnage :
HP:
140/170  (140/170)
CS:
128/190  (128/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Lun 25 Juin - 23:39

Affrontement



Relevant son casque de sa tête, Aiakos se demandait qui était cette personne au cosmos si étrange. Insidieusement, il était devenu le centre d'intérêt de cette assemblée hétérogène et il se sentait bien las de devoir encore se battre. C'est alors que vint devant lui l'un des serviteurs de la Déesse de la Sagesse, son ton et sa politesse étaient un gage de respect des convenances et cela était au moins une bonne avancée. Détaillant son armure, il comprit qu'il avait face à lui le chevalier d'or de la Vierge. Arquant un sourcil dans l'espoir de connaître son identité, il ne l'entendit point et releva cette faute de goût dans un soupir à peine audible. Le Juge allait lui rendre sa politesse quand un bruit sourd à quelques mètres de là le mit en garde.

Venant des profondeurs de la Terre, un trou béant s'ouvrit pour laisser apparaître la dernière pièce de ce jeu d'échec grandeur nature. Le « Fou » était enfin arrivé après quelques minutes d'inconscience. Finalement, son ton et son attitude déplurent immédiatement au Juge qui n'appréciait pas ce manquement à la moindre des politesses. Sa position de combattant était un supplice pour le regard mais il ne put s'empêcher de sourire sans s'en rendre compte. Cependant, la fanfare du bouffon de Cour ne devait pas faire oublier le sujet de la conversation. Prenant alors la parole, il répliqua à son subordonné avec sobriété.

« Bienvenue Etoile de la Soumission. C'est un plaisir de te revoir séant pour nous démontrer ta valeur, toutefois, seule fois où je le dirai peut-être, notre véritable ennemi est derrière nous et il a le sang du Lèse-Majesté sur ses mains. Oui, toi ! Etranger ! Tu ne toucheras plus de tes mains notre Reine sans le payer de ta vie misérable ! »

Fermant les poings, il allait agir quand il entendit l'accusé derrière lui. Une bourrasque d'énergie explosa soudainement. N'ayant pas le choix, le Garuda frappa l'air de ses ailes pour prendre de la hauteur à une vitesse proche de la vitesse de l'ombre. La tempête d'énergie n'était que le prémisse à ce qui allait suivre, dans un ton des plus orgueilleux, il dévoila enfin son vrai visage à la face de tous les membres de cette assemblée. En déployant à nouveau ses ailes, il renvoya une partie de l'énergie vers les cieux pour atténuer l'attaque vers les Saints et les Spectres. Le Juge se posa alors entre ses deux confrères dans un grand sourire, il posa la main sur l'épaule de l'Ogre pour lui intimer de ne pas bouger.

« Tu dévoiles donc ton vrai visage Etranger. Krauser de l'Ogre, tu vas apprendre qu'une fourmi peut être plus solide que le scarabée, plus il bougera, plus la fourmi lui montrera qu'elle n'est pas seule et si jamais elle a besoin de chacun de nous, nous serons là pour l'aider ! Se retournant vers Void. Raimi de l'Etoile Terrestre de la Soumission ! A toi de jouer, montres que le faible est plus fort quand on tente de l'acculer vers la Mort et si il existe un domaine que nous ne craignons pas, c'est bien celui là ! Regardez Chevaliers d'Athéna ! C'est ainsi que les Spectres oeuvrent, telle une fourmilière insatiable qui ne pense qu'a dévorer les beaux et les laids ! »

Prenant le bras de Krauser, il s'envola avec lui à quelques mètres pour avoir un point d'observation sur ce duel. Pas d'alliance, pas de faiblesse, l'Honneur avant tout ! C'était la conduite du Spectre du Garuda et garder une autre fourmi sous la main pouvait servir si les choses venaient à se détériorer. Aussi étonnant qu'il ne puisse paraître, le Juge avait une grande confiance envers les Spectres présents et qu'importe leur rang, la vaillance et l'honneur se jugeaient sur le champ de bataille et pas dans les paroles.

Alors qu'il regardait autour de lui où étaient les deux chevaliers d'or, il leur fit signe de monter sur le même promontoire. Nul ne devait empêcher ce duel et quiconque agirait le payerait lourdement, ses yeux n'expliquaient rien d'autres à ce moment là. Il remit son casque sur sa tête pour éviter les attaques sournoises. Concentrant alors toute son attention sur ce combat, personne ne le vit mais le « Troisième oeil » sur son front s'ouvrit pour analyser le combat avec intérêt. Chaque geste, chaque technique serait traitée pour plus tard et si d'autres ennemis de la sorte venaient à surgir du Néant, il serait prêt à les accueillir promptement et efficacement. Dans une concentration des plus intenses, il ne se rendit pas compte que son corps avait pris la position védique de la contemplation des vérités, des insectes semblables à des fourmis tournoyaient autour de lui dans une danse assez étrange...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7551-grenat-spectre-de-la-voui
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Mar 26 Juin - 11:11

Bingo ! L'entrée en scène du Ver eut de quoi secouer dans les bermudas. Mais pas forcément dans ceux auxquels il pensait. Les Chevaliers d'Or, en l'occurrence. Mais plutôt, le parfait inconnu... que d'ailleurs, le Juge du Garuda, à en juger par son Surplis Céleste d'élite, n'omit pas de replacer dans le contexte.
Raïmi avait à peine posé le pied sur cette terre lointaine, que déjà il se trompait apparemment d'adversaire. Pourtant son cosmos maléfique aurait pu faire penser qu'il était des leurs, ou du moins qu'il agirait en tant que tel. Quoi qu'il en soit, lorsque le Juge des Enfers annonça en prime que l'autre saligaud avait osé caresser la Reine Perséphone d'un peu trop près, c'en fut trop !

_ Quoi ! Qu'avancez-vous ? S'insurgea le bossu sur le coup, tout en pivotant le nez vers le Mal véritable.

Mais c'était déjà trop tard. L'Étranger, comme on aimait, semble-t-il, le surnommer, déployait aussitôt toute sa puissance. Pouah ! Il possédait une cosmo-énergie des plus viles et des plus agressives, peut-être même pire que celle du plus violent des Spectres dans l'armée d'Hadès.

Résultat, pris au dépourvu, le Spectre du Ver décolla du sol et valsa quelques mètres plus loin dans le décor. Lui, qui revenait justement de la Mort, en pleine forme, n'avait plus qu'à retourner gratter le sol avec ses dents. Se redressant ensuite aussi sec, il découvrit que le Chevalier du Chaos l'avait ciblé personnellement. Tandis qu'il récitait sa morale, ses pas l'amenèrent jusque devant l'étoile terrestre.

Puis dans un deuxième temps, voilà qu'il leva sa main au ciel, près sans doute à rebalancer la sauce ténébreuse de tout à l'heure. Bref, une sphère noire ne tarda alors pas à se matérialiser dans sa paume. Elle gonfla de volume quelque peu, jusqu'à ne montrer que du vide et du silence, telle la nuit permanente du Royaume Infernal. Il y avait bien sûr fort à parier pour que les cris, les tourments et la souffrance ne se manifestent qu'une fois le projectile cosmique lancé. Et ça, Raïmi le déduisit rapidement. En clair, il ne valait mieux pas se la prendre à bout portant.

_ Alors finalement, c'est toi le méchant dans l'histoire, hein ? Répondit-il à Void, après les dernières recommandations de son supérieur hiérarchique. Eh bien comme l'a si intelligemment insinué notre cher Garuda, pourquoi voudrais-tu qu'on ait un instinct de survie si developpé, alors que tu te trouves face à des guerriers de Sa Majesté Hadès, héhéhé ?

Sur ces belles paroles pleines de vérité mais aussi de folle inconscience, Raïmi démontra à son tour par A+B qu'il avait dorénavant une aura à faire pâlir plus d'un simple rang Bronze. S'ensuivit alors une flamme gigantesque, violacée et obscure comme les Tréfonds qui auréola le bossu prétentieux.

Il était temps de soumettre cet énergumène venu d'ailleurs, pour l'honneur et la gloire de ses Maîtres, malgré la Guerre Sainte finie d'il y a peu.


=> vers un topic de combat, j'en déduis. Wink


/hrp: bon bah j'me permets de déjà re-répondre un truc rapide, pour relever le défi. (mon kit étant validé, de surcroît. Et euh... ahem... longue vie à tous, huhu. sauf aux Saints, aux Ases et aux Marinas, j'entends) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Chronos


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 1949
Armure : Cloth de l'horloge

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Ven 6 Juil - 15:38

Je ne comprenais pas tout ce qui se passait ici. Pourquoi étions-nous dans ces lieux tout d'abord ? Nous étions certainement pour la plupart dans les Enfers, et voilà qu'après une curieuse lumière on se retrouve au sommet de cette montagne en plein territoire hostile. Enfin, c'est mieux que de rester dans le royaume d'Hadès où mes forces m'abandonnaient peu à peu à chaque secondes. Mais là, l'heure n'est pas vraiment à ce genre de question. La situation est assez étrange et pouvait s'avérer être critique. Nous sommes deux saints, trois spectres, et un guerrier inconnu, mais doté d'une puissance impressionnante, il suffirait de pas grand chose pour que ça se termine en une véritable bataille.

L'un des spectres, le plus puissant au vu de sa cosmos énergie, se présenta sous le nom d'Aiakos, juge des Enfers. Et selon mes souvenirs il porte le surplis du garuda. Il n'est donc pas quelqu'un à négliger. Pourtant à ses dires on pouvait voir qu'il ne voulait pas engager un combat, ce qui était sans doute une sage décision. Le juge des Enfers se focalisa principalement sur le guerrier inconnu, me laissant tranquille pour le moment.

*Je n'apprécies pas trop cette situation.*
*Je suis du même avis.*

Pendant ce temps, Asmita avait reprit ses esprits et se tenait dans une position de méditation connu de nombreux adeptes. J'aurais sans doute fait de même si j'étais capable de rester pendant des heures dans la même position, mais bon, je n'ai pas ce don. Enfin bref, après un petit moment de silence le chevalier de la vierge reprit de nouveau la parole, s'adressant cette fois à cette étrange personne, annonçant que celui-ci n'était pas en position de supériorité.

Une autre voix attira mon attention, la voix d'un des spectres que j'ai pu apercevoir par le passé. J'ignore son nom, mais je sais que malgré les apparences il pouvait être dangereux... ou tout simplement suicidaire.

*Qu'est-ce qu'il prépare celui-là ?*
*Les ennuis...*

Je ne sais pas si c'est la faute du spectre du ver, ou alors si c'est un curieux hasard, mais aussitôt qu'il est sortit de son trou, le guerrier avec la visière se leva et prit parole pour nous annoncer que le temps était écoulé. Une énorme vague noir émana de nul part et envoya toutes personnes, se trouvant dans les environs du choc, à quelques mètres du lieu de rencontre. Une attaque violent et brève que je n'ai pas vu venir et que donc j'ai pris de plein fouet. Mon armure a pu m'éviter le plus gros des dégâts, mais à cause des ténèbres résultant de l'attaque ma vue fut troublée pendant quelques secondes avant de redevenir normal. Cependant le fait d'avoir été aveuglé ne m'a guère empêché d'entendre avec stupeur la nouvelle sur ce guerrier étranger.

Ainsi il aurait affronté Perséphone, Déesse des Enfers ? Il ne doit pas être un simple combattant dans ce cas, le spectre du ver s'en sortira-t-il ?

Durant un bref instant j'ai voulu aider le spectre du ver, mais les paroles et le geste du Garuda me fit comprendre que je n'avais pas à me mêler de ce combat et que je devais observer cette théorie de la « fourmi » comme le dit Aiakos. De plus, je pourrais assister aux compétences de cet inconnu par la même occasion. Je devais bien l'avouer ça devenait intéressant. Je me suis donc rendu dans un point un peu plus haut, tout en restant à distance des spectres hors combat, afin de pouvoir observer le duel opposant le spectre de la soumission à ce chevalier.

hrp/: Désolé de répondre que maintenant, j'ai eu quelques problèmes. Mais ça va mieux à présent. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Dim 8 Juil - 11:40

post de récup' =>


Raïmi n'imaginait pas que sa trotte prendrait autant de temps jusqu'à ses compagnons d'armes. À moins que ce ne soit la faute au terrain fissuré dans tous les coins, lors du combat ? Ou encore que le Ver marchait comme une limace après avoir subi de trop sérieux dégâts, qu'il n'osait véritablement s'avouer ? Bref, après un trajet plus ou moins long, les premiers spectateurs se montrèrent enfin. Et ça tombait bien ! C'était justement les deux autres Spectres. La nature est bien faite, hein ?

Le Spectre se soucia pas plus du cas des Gold Saints pour le moment. Il en déduisit que s'ils avaient voulu faire le malin, ils y auraient déjà pensé bien avant. Et puis, quand on y pense, entre un mec qui prie, et un autre qui ne sait pas où donner de la tête... je vous laisse imaginer la belle brochette de bras cassés, question décision à prendre.
Pivotant du nez une dernière fois avant de parcourir les derniers mètres, il zieuta notamment dans son dos si l'autre Chevalier d'Acier trempé ne lui avait pas collé aux basques. Étrangement, il ne pouvait plus trop compter sur ses fidèles caméras embarquées, probablement débranchées pendant le round final, alors il fallait se fier à ses seuls yeux de mortel. Rassurez-vous ! Elles reprendraient vite goût à la vie et à la vision de deux-trois petits culs, en temps voulu. Pour l'instant, une chose à la fois !

_ Pouah ! Pesta-t-il en crachant une gerbe de sang à ses pieds. Je l'avais presque obligé à capituler, ce chien ! Mais on dirait qu'il tient d'une espèce très coriace, en fin de compte.

Bon, d'accord ! Il manquait encore quelques tours avant d'arriver à un résultat plus affiné.

_ J'ai pourtant tout essayé, en y allant à fond dès le début, reprit-il en s'excusant. Mais bizarrement, j'avais l'impression que mes coups lui passaient au travers.

Quand on sait qu'il n'y a que Pégase qui aurait su blesser le corps de Sa Majesté dans les temps anciens, pourtant un Dieu ! Comparé à cet autre individu des Ténèbres apparemment intouchable, on était en droit de se demander comment était-ce possible, d'une part ? Et deux, si on ne peut pas lui faire mordre la poussière, comment le réduisait-on au silence pour de bon ?

_ Quoi qu'il en soit, avec votre permission, Seigneur du Garuda, je vais me rendre au plus vite auprès de Notre Reine Perséphone.

Le Ver s'était bien sûr incliné avec respect, bien que ce ne fut pas trop difficile, le concernant. Il était déjà voûté par défaut, en prime cette fois, d'être en piteux état. Mais sur la fin, il perdit l'équilibre, vacilla à peine par chance avant de s'appuyer incognito sur la jambe de son comparse de l'Ogre.

Bien sûr, le bossu ne s'en doutait pas plus que ça, mais si lui et ses potes avaient atterri dans ce trou paumé après la colère de Zeus, alors peut-être aussi d'autres autochtones infernaux avaient subi la même sentence. Dans tous les cas, leur Quartier Général restait et resterait toujours, jusqu'à preuve du contraire, le point d'origine. Conclusion, quoi de plus normal donc que de retourner à la source.

Il patienta après une quelconque réponse des autres convives, mais dans le fond, tôt ou tard, il ferait, de toute façon, coûte que coûte escale là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Krauser


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 205
Armure : Manger, faire peur, manger, donner des cauchemars, manger, faire des calins nounours et... j'ai dit: manger?

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Dim 8 Juil - 20:38

Le combat qui venait d’avoir lieu était d’une intensité sans précédent. Le premier affrontement auquel Krauser avait eu le privilège d’assister avait été d’un très haut niveau, et même lorsqu’il se déroulait hors de vue, l’énergie dégagée se ressentait à des kilomètres, et le ciel s’illuminait des flashs des attaques.

Hélas, le vainqueur de cette escarmouche spectaculaire n’avait pas été le meilleur qu’un serviteur d’Hadès puisse espérer. En effet, le chevalier inconnu avait remporté le combat, manifestement sans grande difficulté car ne paraissant nullement affecté physiquement.
Il n’en était cependant pas de même pour le spectre du ver, dont l’armure était brisée, les tentacules pendantes et visiblement désactivées, et le corps meurtri, encore plus voûté que d’ordinaire.

Le guerrier vaincu s’avança avec difficulté vers Krauser et le seigneur Aiakos, tentant manifestement de garder une allure fière ; ce qui était difficile vu son état.

Sans vouloir t’offenser, le combat était d’une intensité étonnante, mais à aucun moment je n’ai vu ton ennemi sur le point d’abandonner… Il semble en effet particulièrement puissant. Je suis heureux que tu t’en sortes vivant…

Ce que Krauser n’osait pas dire devant son maître le juge des enfers, c’est qu’il était surtout heureux de ne pas avoir eu à affronter ce chevalier. S’il lui avait paru superflu et vaniteux au premier abord, il s’est vite avéré détenteur d’une force phénoménale. Après ce qu’il lui avait lancé au début du combat, Krauser était content de ne pas avoir eu à subir ses représailles.

Cela dit, tu as raison. Tes coups semblaient n’avoir aucun effet sur lui. Et pire que tout : il semble avoir absorbé certains de tes pouvoirs… cet homme, s’il en est un, est réellement dangereux.

En effet, il avait constaté l’apparition sur le dos du chevalier des tentacules similaires à celles du spectre du ver, et ce peu après qu’il eut détruit ces dernières. Si les craintes de Krauser étaient fondées, cet homme pouvait à sa guise assimiler les techniques de ses adversaires vaincus. Et c’était là un pouvoir aussi terrifiant que redoutable.
Après la requête du Ver et un bref temps de réflexion, Krauser s’adressa au Juge Aiakos.

Egalement avec votre permission, Monseigneur, je me propose d’accompagner mon camarade jusqu’à sa destination.

A ces mots, le spectre du Ver chancela et s’appuya sur la jambe de Krauser, évitant une chute plus qu’indésirable, bien que peu importante ; il ne tombait en effet pas de bien haut. Cet incident mineur lui permit d’ajouter :

Je serai pour lui une escorte nécessaire, au vu de son état. De plus, je souhaite obtenir certaines réponses à des questions que, j’espère que vous me comprenez, tout spectre novice peut se poser.

En fait de questions, Krauser souhaitait avant tout savoir quelle était sa mission précise et, surtout, que devait-il faire maintenant que la guerre était terminée. Il se sentait perdu, et l’affrontement qui venait d’avoir lieu ne l’aiguillait pas plus, bien au contraire.

Il aida son camarade à se relever, et le soutint en lui offrant son bras comme appui. Son épaule était en effet quelque peu inaccessible à un spectre du ver dont la taille n’était arrangée ni par sa bosse, ni par la courbure que le dernier combat venait de donner à sa silhouette.
Il se tourna vers son maître, et attendit sa réponse, bien qu’elle puisse être difficilement contraire à ce qu’il espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Grenat


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 375

Feuille de Personnage :
HP:
140/170  (140/170)
CS:
128/190  (128/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Mer 11 Juil - 19:11

Départs



Observant le combat, Aiakos n'avait pas dit un mot. S'il est vrai que le Spectre de la Soumission n'était pas le perdreau de l'année, il avait réussi tout de même à provoquer son ennemi suffisamment pour dévoiler certains aspects de ses techniques de combat. Satisfait de tout cela, il se retourna enfin vers Raimi pour le saluer dignement. Il voyait que son surplis avait pas mal de dégâts mais il gardait le moral et c'était l'esprit qu'il fallait avoir. Si la défaite avait un goût amer, elle ne devait pas arrêter les recherches sur cet individu assez mystérieux pour défier les Dieux.

« Ne soit pas désolé Raimi, je vois que l'on a des Spectres de haute volée dans nos rangs. Pensons que l'on reverra notre ennemi à la voix si sinistre et si imbue de sa personne dans les prochaines années. J'ai analysé ses techniques et leur nature divine m'inquiète un peu. Je vais aller faire certaines recherches pour tenter de savoir d'où il vient, une de ses techniques faisait référence à la Déesse Tiamat. Cela peut être un début de piste... »

Tapotant l'épaule du Ver, il le fit s'asseoir un moment pour récupérer de tout cela. Les paroles de Krauser sonnaient justes d'une certaine manière mais la question n'était pas de savoir qui il était mais, plutôt comment s'en débarrasser s'il était une menace pour les Enfers. En attendant, il fallait faire un rapport circonstancié aux autres juges et aux deux Dieux jumeaux le plus rapidement possible. Comme Krauser le proposait si justement, il leur fit signe qu'il pouvait disposer.

« Allez y ! Je garde vos arrières, on ne sait jamais s'il venait à redonner signe de vie ici. De plus, j'aimerai m'entretenir avec les deux Chevaliers d'Athéna, à écouter ce Monstre, il semble clair que nous ne sommes pas les seuls en danger ! »

Concentré sur les lieux du combat, il laissa les deux Spectres se retirer pendant qu'il prenait des morceaux de caillou imprégnés par le cosmos de cet Etranger. Ces éléments seraient utiles pour des recherches dans le futur, en touchant à sa Déesse, il était devenu une proie pour le destrier de Brahma. Se relevant, il s'approcha ensuite des deux chevaliers pour les saluer une dernière fois. Les deux hommes n'avaient pas bougé pendant ce combat et il n'était pas besoin de beaucoup réfléchir pour savoir qu'ils avaient analysé tout cela avec attention. Sans se départir de son sérieux en voyant le chevalier des Gémeaux en train de se poser ouvertement des questions, ses lèvres s'ouvrirent pour donner son sentiment sur la situation.

« Chevalier ! La question n'est pas de savoir s'il a affronté ou non la Déesse des Saisons mais jusqu'ou ira-t-il dans cette étrange chasse pour des idéaux encore inconnus. Car, croyez moi, il en a un en écoutant les sous-entendus de ses paroles. Si les Enfers ont été la proie de sa vindicte, il vous faut prévenir votre Grand Pope et Athéna du danger de cet individu le plus rapidement possible.... Je crains qu'il recherche de la puissance en volant nos pouvoirs, nous devons prendre garde à ce que cela cesse le plus promptement possible ! Je vais donc vous laisser à vos réflexions et ferait en sorte de vous prévenir d'informations sur lui, là il y a des choses primordiales que l'on ne doit jamais toucher... »

Se nimbant brusquement d'une aura violacée, le Jude des Enfers quittait la scène dans le silence qui suivit ses mots.

Arrow Chroniques Ellipse
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7551-grenat-spectre-de-la-voui
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Jeu 12 Juil - 9:43

Hin hin hin ! Sacré Krauser. Celui-ci avait osé remettre la parole en doute du Ver. Bien sûr, il avait raison dans le fond, mais de là à enfoncer l'égo du mâle un peu plus bas dans la boue, il n'y avait qu'un pas. Cependant, Raïmi n'en fit rien pour cette fois. En général, un bon petit "j'aimerais bien t'y voir !" aurait été de mise. Là, il cherchait d'abord à se remettre de ses émotions, sans compter que son Surplis d'amour y était passé aussi. Et vu l'état de la ferraille, on devinait qu'il n'y avait plus grand chose à en tirer pour le moment.
Le Spectre voûté déglutit ensuite lorsque celui de l'Ogre en remit une couche au sujet des tentacules. C'est vrai, quoi ! Comment pouvait-il y avoir deux Ver de la Soumission dans ce monde, comme dans un autre d'ailleurs ? Pour Raïmi, ça paraissait inconcevable... et pourtant ! C'était ce qui s'était bel et bien produit.

Puis ce fut au tour du Juge d'intervenir. Après quelques éloges d'encouragement, Aiakos avait apparemment déjà tout prévu. Tel un futur scientifique qui gagnerait bientôt en renommée pour telle invention célèbre, il avait commencé à se poser les bonnes questions, et même enquêté sur place. Comme les Experts aux US... quoique en France, on inventerait la Section de Recherches, mouarf.

_ La Déesse Tiamat ? S'interrogea-t-il pour faire style d'être de la confidence. Hmmm, non... connais pas.

Pour tout vous dire, il ne raisonnait pas de la même façon que ses deux copains. Lui calculait en formes, en silhouette, en parfum féminin et en pulsions. Bref, ce nom ne lui disant rien, cela signifiait donc qu'il n'avait pas encore dû faire sa connaissance.

_ Soyez prudent vous aussi, reprit-il à la fin du discours du Garuda. Ses Saints ne m'inspirent pas non plus confiance.

Déjà qu'un foutu étranger pouvait prétendre baffer des Dieux ! Alors vous imaginez ? Deux Gold Saints contre un Seigneur des Enfers ? Exactement, il y avait de quoi frissonner de la colonne. Pourtant, comme déduit plus tôt, Aiakos n'était certainement pas la moitié d'un con. Il savait donc sans doute ce qu'il faisait.

Sur ces belles paroles alors, Krauser et le bossu avaient de toute façon reçu l'autorisation de quitter les lieux. Le bossu s'installa comme il put sur son carosse d'orichalque, et le top départ était lancé. Allez, huhu cocotte ! (oups).
Les deux étoiles terrestres prirent la direction de la sortie de cette île dévastée, si tenté qu'il y en ait une, et prions pour que le taxi des Enfers sache, par exemple, flotter sur l'eau ensuite, car la perceuse tentaculaire n'avait plus les forets adéquats pour creuser sous la Manche... enfin, l'océan, quoi.

_ En route, Krauser, conclut-il.


=> Chronique-Ellipse
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Krauser


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 205
Armure : Manger, faire peur, manger, donner des cauchemars, manger, faire des calins nounours et... j'ai dit: manger?

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   Jeu 12 Juil - 10:02



A voir l'expression que prit le visage du Ver, Krauser comprit bien vite qu'il n'avait pas fait preuve d'une grande finesse. Mais après tout, il n'était pas là pour faire dans le réconfort.
Quoi que, qui sait comment il aurait réagi à sa place...

Quoi qu'il en soit, il avait eu l'autorisation de son maître de quitter les lieux; ce qu'il allait s'empresser de faire. Il préféra ne pas donner son opinion en ce qui concernait les saints, n'ayant pas encore eu suffisamment l'occasion d'avoir affaire à eux. Mais au premier abord, les deux chevaliers d'Or ne semblaient pas si hostiles, et paraissaient même assez sympathiques.... Reste à voir ce qu'il en serait à l'occasion d'une prochaine guerre.

Alors qu'il était perdu dans ses pensées, il sentit une légère secousse sur son dos. Il tourna la tête et se trouva nez à nez avec le rictus du Ver. Quelque peu surpris, il comprit qu'il valait en effet mieux qu'il se chargeât du transport; sinon le voyage risquait d'être un peu plus long que prévu...
Krauser lâcha un sourire narquois, et lança amicalement:

Profite bien de tes blessures, mon ami. Je ne ferai pas ça tous les jours...

Il ne restait plus au Ver qu'à lui montrer le chemin, car s'il devait compter sur l'Ogre pour trouver sa route, ils risquaient de partir pour un voyage assez long...

Chronique-ellipse Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Ellipse 1748] Terra Australis Incognita   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Ellipse 1748] Terra Australis Incognita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Océanie-