RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1748] Une rencontre? Non...Une danse! [Mélisandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daemon


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 46

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [1748] Une rencontre? Non...Une danse! [Mélisandre]   Mer 27 Juin - 18:21

La Follia
Florence, sublime ville Italienne sous le joug de la prospérité et de la modernité. Une ville hypocrite par ses apparences de bienveillances et de classes pour mettre un voile sur une population pauvre demandant l'aide des dirigeants pour trouver une solution. Mais comment voulez-vous qu'ils se préoccupent des petites gens alors que leurs quotidiens ne se résument qu'à la fête et la joie de vivre? Profiter un maximum de l'argent que les parents ont emmagasinés ou alors que l'on a acquis par des manières fourbes dignes des meilleurs spectres sadiques. Daemon s'était fondu à une soirée mondaine sous son plus beau costume. Ensemble à noir, le costume à queue de pie mettait en valeur une carrure fine mais travaillée par les efforts physiques afin d'encaisser les plus puissants coups.

La bâtisse appartenait à un riche héritier florentin dont le géniteur venait de décéder. La joie qui s'évacuait de la fête, de l'ensemble des invités ainsi que par le principal concerné donnait une certaine satisfaction au fils d'Hypnos. L'espèce humaine avait encore de beaux jours de sadismes et de violences et cela prouvait bien que l'amour d'Athéna ne semblait pas porter aux cœurs de tous. Le jardin était somptueux, alignant de nombreuses plantes n'étant pas toutes originaires de ce pays méditerranéen mais dont l'argent avait dû remédier au problème. L'ambiance était folklorique et tout le monde se complaisait à exhiber son argent ainsi que ses valeurs sociales. Qu'il était amusant d'être insouciant! Mais dans ces lignes descriptives, un détail peut sembler choquant: Daemon n'avait pas revêtit son apparence féminine comme à ses habitudes, chose peu courante en dehors de ses duels. Caprice, voilà le seul mot qui pourrait donner une réponse à toute cette ambiance. L'homme sans coeurs voulait simplement succomber à ses plus profonds caprices, ne pas se retenir et donc aujourd'hui mettait en valeur la véritable apparence de son hôte qui n'était autre qu'un ancien majordome britannique. D'ailleurs, son visage fin et gracieux ne laissait pas de marbre les petites vierges effarouchées l'observant au loin sans oser l'approcher. Que voulez-vous? Inconsciemment, il dégageait cette aura impressionnante qui ne laissait pas tout le monde l'approcher, c'était lui qui prenait la décision de prendre une compagne et de passer la soirée en sa compagnie...Qui sait encore ce que ce démon de luxures pouvait imaginer? Enfin, je pense qu'en lisant ces lignes vous devez avoir une idée approximative de ce qu'il désire aussi.

Collé contre un mur, observant les innombrables couples dansant sur la piste, le Dieu des rêves héroïques analysait l'ensemble de la communauté afin de se faire une idée de l'importance de la fête...Au vu du harem qu'un gros porc puant possédait, ce devait surement être une personnalité politique ou d'église. Au vu des discussions à voix basses que certains hommes distingués se partageaient, ce devraient être des comploteurs. Et au vu de l'importante sécurité avoisinant les coins ainsi que les locaux personnels, le jeune propriétaire était quelqu'un de prévoyant. Qu'il était amusant de pouvoir analyser tous ces visages! Mais en particulier un retint une attention particulière dans la foule. Une sublime femme se démarquant du lot par son odeur ainsi que l'aura qu'elle dégageait discrètement. Se détachant du mur, notre protagoniste s'approcha de la délicieuse personne puis se courba par politesse avant de tendre une main d'invitation pour une danse provocante mais terriblement sensuelle. D'une voix calme et posée, notre homme prononça ces quelques mots devant les quelques groupies déçues de n'être choisies.

Spoiler:
 

"Mademoiselle, m'accorderiez-vous cette danse?" annonça t-il. Sans aucune présentation ni même discussion préalable afin d'envisager un lien avec la demoiselle, Daemon se satisfaisait de pouvoir mettre à profit ses connaissances en danse auprès d'un si beau corps. Bien qu'adorant la guerre et tout ce qui s'y prêtait, bien qu'aimant la torture d'autrui aussi bien physiquement que psychologiquement, notre homme avait aussi ce don de s'adapter aux diverses situations et d'agir comme un serpent reluisant sa proie. Il la voulait, la désirait et chercherait à jouer avec afin de pouvoir mieux connaitre la nature de cette senteur cosmique. Tout cela pour une seule question: Qui était-elle?
Revenir en haut Aller en bas
Aurore


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 285

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] Une rencontre? Non...Une danse! [Mélisandre]   Sam 14 Juil - 12:02





Mélisandre se prélassait dans un bain, les derniers jours avaient été éprouvants et pouvoir se détendre ainsi lui faisait grand bien. La jeune femme avait pu rentrer chez elle après avoir accompli une tâche pour la déesse des sept mers et c’est donc en Italie qu’elle comptait bien prendre quelques vacances méritées, tout du moins le pensait-elle ! Après avoir pataugé dans l’eau une petite heure la courtisane, du moins l’ancienne courtisane, oui, il fallait savoir que Mélisandre avait abandonnée sa carrière dans se domaine pour pouvoir se plonger pleinement dans les affaires des marinas. Pour cela la marina avait envoyé des lettres a ses plus fidèles amant pour leur expliquer qu’elle ne répondrait plus à leur demande mais restait tout de même disponible s’ils avaient besoin d’aide. Enfin, des servantes arrivèrent à l’appel de la dame et s’affairèrent a lui laver les cheveux consciencieusement ainsi que son corps.

Désormais lavée et détendue, Mélisandre quitta sa baignoire pour se sécher et enfiler une tenue légère puisque pour le moment elle ne comptait pas quitter sa demeure. Elle déambula comme ça dans les vastes couloirs ne cherchant pas quelque chose de précis, juste une envie de marcher pour se vider l’esprit. Quand la jeune femme arriva au niveau du bureau elle s’arrêta et vis qu’il y avait du courrier qui lui été adressé, s’asseyant la marina attrapa un ouvre lettre et entreprit de les ouvrir une par une, curieuse de ce que racontaient les fameuse lettres. Comme elle ne s’en serait doutée, Mélisandre découvrit des lettres d’anciens amants expliquant qui comprenaient qu’elle quitte ce milieu mais qu’ils la regretteraient tout le restant de leurs vies… Ah ces hommes, on ne les changera pas !

Une des lettres ne parlait pas que de ça, un de ces plus récent client l’invitait malgré tout a un bal, espérait-il la revoir dans son lit ? Surement, mais Mélisandre ne se laisserait pas avoir par ce manège même si malgré tout elle comptait y aller, après tout, n’avait-elle pas le droit de s’amuser un peu ? Cela ne pourrait lui faire que du bien, la jeune femme pourrait oublier tout ses tracas dans des danses qu’elle avait apprises par cœur a son plus jeune âge lorsque son maître s’occupait d’elle… So maître, son mentor, son « père » voici ce qu’il avait été pour lui, aujourd’hui il était mort… Qu’il lui manquait ! Mais, elle retrouverait les tueurs, ça elle en était sur et rien ne pourrait l’arrêter !

Le jour de a fête arriva et Mélisandre s’était décidée à mettre lune de ses plus belle robe d’une couleur bleu Egyptien marié avec du blanc et un peu d’or. La couleur était le reflet même de ses yeux, quoi qu’un peu plus clair ce qui rendait ses yeux encore plus profond qu’ils ne l’étaient déjà. Enfin elle fit venir un carrosse qui l’amena a la demeure où se déroulait la fête, lorsqu’il la vit arriver, l’hôte vint auprès d’elle pour la saluer espérant surement que la dame reviendrait sur ses dires mais rien n’y ferait, il fallait qu’il se fasse a cette idée !

Lorsque Mélisandre fut a l’intérieur elle pris le temps d’analyser tout le monde, même si elle était ici pour se détendre et s’amuser, la jeune femme n’en oubliait pas certaines mesures a prendre qui pouvaient vous sauver la vie ! La marina reconnaissaient certaines personnes mais rien de bien dangereux, elle parti donc dans un coin de la salle après avoir pris un verre pour pouvoir écouter la musique que jouait des musiciens présent. Une personne attira son regard, très diffèrent des autres il ne devait pas être du pays, surement un ami ou de la famille de l’hôte qui vivait a l’étranger pensa-t-elle. Mais rien n’y faisait, elle ne pouvait décoller son regard de ce dernier, quelque chose d’étrange émanait de lui et elle devait savoir d’où cela venait ! C’est pourquoi elle entreprit de ce faire voir pour tenter de le faire venir sans lui faire penser que c’était elle qui l’avait amené ici ou ils se rencontreraient.

Cela ne manqua pas ! L’homme vint vers elle, lui aussi était poussé par la curiosité mais c’est a ce moment que la musique changea et Mélisandre la reconnu a l’instant, l’une des danses qu’elle avait eu le plus de mal a apprendre. Et, au lieux de vouloir faire connaissance, l’homme l’invita a danser sans même une présentation, la jeune femme finie par tendre la mains pour que celui-ci la prenne et l’emmène au niveau des autres danseurs. Une étrange aura venait de ce personnage, quelque chose que la marina connaissait mais sans savoir mettre la main dessus, étrange… et énervant à la fois. Quand ils furent au niveau des autres danseurs, c’est elle qui prit la paroles.

    « Je ne pense pas vous avoir déjà vu par ici, d’ailleurs vos manières me laisse perplexe quant a votre nationalité. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

[1748] Une rencontre? Non...Une danse! [Mélisandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-