RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1748] What's wrong with you? [Haiken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ann


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 168
Armure : Chanter, Saborder

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Sam 30 Juin - 22:03

Cette image ne cessait de me revenir en mémoire. Bien que ce fait se soit déroulé quelques temps auparavant, je ne parvenais pas à me défaire de cette scène qui ne cessait de me hanter. Le voir si affaibli m'avait fait mal, tellement mal. Jamais je ne m'étais sentie si inutile, et si faible qu'à l'instant où je l'avais vu s'effondrer, toussant et crachant du sang sur ma bien aimée soeur et sur l'homme qui se trouvait être notre Général en chef. J'avais eu mal, si mal à voir souffrir de la sorte l'Empereur que servait. Il nous avait soufflé ses dernières volontés avant de disparaître. Six ans avait-il dit, mais cela me paraissait si loin!

A présent j'errais là, seule et isolée de tous. Je rongeais mon frein, tentais de calmer la colère, que je sentais poindre en moi, par tous les moyens. J'avais été jusqu'à abandonner Mary, prétextant une quelconque excuse, pour gagner la plage. J'éprouvais un profond besoin de solitude et je savais que la seule chose capable de me calmer en ce bas monde, hormis ma soeur, était le son du roulis des vagues. Mais ce n'était pas là la seule et unique raison.

J'errais sur la plage de sable fin, tentant de calquer les battements de mon coeur sur le bruit de l'eau venant lécher la rive. Mes prunelles admirèrent le ciel nocturne baigné par la douce lueur argenté de l'astre nocturne. Je fermais les yeux, me remémorant, une fois de plus cette scène.

Il me semblait que la colère du Dragon des Mers n'avait aidé en rien. Je lui en voulais. Oui terriblement. Moi qui suis une protectrice de la famille impériale, je n'avais pu laisser cet outrage, cet affront (bref appelez cela comme bon vous semble) impuni. Telle était la véritable raison de ma sortie nocturne. Je tenais à laver l'affront fait par mon supérieur et se serait chose faite ce soir.

Bien entendu, comme je m'y attendais, il n'était pas à l'heure. Après tout, il n'avait même pas daigné répondre à ma proposition de duel. L'absence de réponse aurait pu être perçu comme un refus, mais je ne voyais pas les choses sous cet angle. Il n'était pas homme à refuser un combat. Il devait très certainement n'avoir que faire de moi, à moins qu'il ne soit décidé à bien me mettre en rogne. Je laissais échapper un petit "tsss" de mécontentement, bien décidée à attendre toute la nuit s'il le fallait cet homme impudent.
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Lun 2 Juil - 20:48

"C'est quoi son problème au juste?"

Haiken remuait toutes ces interrogations dans sa tête, tandis qu'il se dirigeait vers la plage dans laquelle il avait rendez-vous avec la jeune sirène. N'allez pas imaginer qu'il s'agissait d'une rencontre romantique, bien au contraire. Ann Red de son nom, Marina de la Sirène des Récifs, avait défié en duel le Général du Dragon des Mers.

C'était assez inattendu et du point de vue du jeune guerrier, complètement dépourvu de sens. Haiken n'avait même pas daigné répondre, n'y voyant aucun intérêt, mais malgré tout, il se dirigeait vers le lieu où le duel devait avoir lieu. Pourquoi? C'est ce que le Dragon des Mers tentait de comprendre.

Pourquoi y allait-il? Afin de s'assurer qu'elle ne viendrait pas? Ou bien espérait-il qu'elle soit présente? Ou bien n'avait-il tout simplement pas envie qu'on le traite de lâche, car si il y avait bien une chose que Haiken ne pourrait supporter, c'est que l'on mette en cause son honneur. Il n'était pas homme de refuser un combat, mais évitait d'en arriver là si il jugeait l'adversaire trop faible pour ça.

Jugeait-il Ann trop faible? Le fait d'aller à sa rencontre disait le contraire, mais ce qu'il espérait au fond de lui c'est qu'ils n'aient pas à se battre l'un contre l'autre.

Haiken apercevait une silhouette au loin. Alors elle était venue. Voilà qui était ennuyeux. Mais cela le réconforta dans sa décision de venir sur ce lieu. Il pourrait au moins découvrir ce qui n'allait pas chez elle.

- Je ne m'attendais pas à ce que tu viennes vraiment!

Seulement quelques mètres les séparaient à présent. Il croisa les bras pendant qu'il la regardait. C'est fou ce que cette rouquine pouvait être mignonne. Mais son expression faciale n'était pas agréable à regarder, du moins en ce moment précis. La colère semblait la dominer et l'incompréhension quant à cette état d'âme perturbait la lumière qu'elle avait généralement dans ses yeux.

- Dis moi tu comptes vraiment te battre contre moi? Avec la disparition de Poséidon, ce n'est pas le moment de diviser les troupes non? De plus, ça m'embêterait d'abimer ton jolie visage.

Ann avait l'air furieuse et Haiken commençait à comprendre qu'elle ne changerait pas d'avis quant à ce duel. Que cela lui plaise ou non, ils allaient se battre, jusqu’à ce que l'un d'entre eux abandonne, ou pire, soit tué.
Revenir en haut Aller en bas
Ann


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 168
Armure : Chanter, Saborder

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Lun 2 Juil - 22:05





Depuis combien de temps me tenais-je là à faire les cents pas sur cette plage, allant et venant, les mains dans le dos. Il viendrait, j'en étais sûre. Il n'était pas le genre d'homme à se débiner, pas ce genre d'homme lâche que j'avais pu rencontrer lors de diverses rencontres. Mais je ne doutais pas qu'il prenait un malin plaisir à se faire attendre. Dans le but de me faire enrager? Très certainement. Le pire dans tout ça? C'est que bien que je m'en doutais, il y parvenait parfaitement.

Un bruit de pas derrière moi m'alerta de la présence d'un nouvel arrivant. Je n'eus guère besoin de me détourner pour deviner de qui il s'agissait. Il s'était décidé à venir...enfin, devrais-je dire. Lorsque le son de sa voix s'éleva, je me mis instantanément sur le qui-vive.

*Que je ne vienne pas? A mon propre duel? Pour qui me prend-il? Une pleutre?*

Lentement, je me détournais de la mer pour porter toute mon attention sur lui, laissant un sourire, illustrant parfaitement mon ironie, orner mes lèvres. Il fallait le reconnaître, cet homme avait de quoi faire tourner la tête à bien des femmes, mais avec moi, cela ne prenait pas. Les hommes, je les avais en horreur, les exécrais. Rares étaient ceux que j'acceptais dans mon cercle.

"- Bien sûr, je m'amuse à lancer des duels en l'air, cela va de soi."

Il fallait être inconsciente pour parler de la sorte à son Général en chef, j'en conviens, mais son attitude envers Poséidon m'avait horripilé, moi qui étais la Gardienne de la famille impériale, j'avais jugé l'attitude du Dragon des Mers blasphématoire! La suite de ses propos me fit gentiment monter la moutarde au nez (si cela était encore possible, et ça l'était croyez-moi).

"-Ce n'est nullement en me flattant que vous obtiendrez l'annulation de mon billet. Je ne connais que trop bien la flatterie, et elle ne me sied guère. Toutefois, il n'est jamais trop tard pour apprendre les bonnes manières! Et je compte bien remédier à ce détail qui vous manque cruellement. Oser parler de la sorte à sa Majesté! Je ne pourrai jamais le pardonner! Mais ne vous en faites, je ne compte nullement vous tuer, juste vous donner la leçon que vous méritez!"

Lançais-je tandis qu'au fur et à mesure de mes paroles, mon cosmos commençait à s'élever et s'accroître sur cette plage qui serait notre aire de combat. Lentement, je tendis mes bras de chaque côté de mon corps pour que viennent se nicher au creux de mes paumes mes épées tant aimées. Toutefois, pour l'heure je demeurais immobile, j'observais, avec un calme détaché.
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Lun 9 Juil - 22:00

- Bien sûr, je m'amuse à lancer des duels en l'air, cela va de soi.

La réponse avait été sèche, pleine d'ironie et de dédain envers le Dragon des Mers. Haiken n'en attendait pas moins. Cependant, il ne savait toujours pas quelle était la raison de ce duel. Pourquoi l'avait-elle défié, qu'avait-il fait pour qu'une colère aussi immense envers lui fleurisse dans son esprit.

Haiken lui répondit, croisant toujours ses bras, d'un air décontracté. Cela devait l'exaspérer encore plus, du moins, ainsi l'espérait le Général de Poséidon.

- Bah c'est un peu l'impression que tu donnes! Tu me défies mais pour l'instant j'ai toujours pas compris pourquoi! Et puis, je t'ai quand même donné quelques heures pour reconsidérer.

Haiken se doutait bien de la raison, mais il espérait profondément que ce ne soit pas uniquement la seule raison qui ait poussé la jeune fille à le défier de la sorte. Savait-elle avec qui elle allait croiser le fer? Connaissait-elle le véritable pouvoir du Dragon des Mers?

Une chose était sûre, Haiken ne voulait pas utiliser le Triangle des Bermudes sur elle. La jumelle du Général de la Sirène Maléfique pouvait sérieusement l'énerver, il ne voulait pas la punir de la sorte, avec une attaque que lui-même n'utilisait que contre un ennemi qu'il voulait à tout prix exterminer.

Ann reprenait son discours de plus belle, mais perdu dans ses pensées, le jeune anglais n'avait entendu qu'une partie des paroles de la rouquine, mais suffisamment pour comprendre la raison de son défi et comme il le redoutait, la seule et unique raison était bel et bien sa façon de s'adresser à Poséidon.

...Il n'est jamais trop tard pour apprendre les bonnes manières! Et je compte bien remédier à ce détail qui vous manque cruellement. Oser parler de la sorte à sa Majesté! Je ne pourrai jamais le pardonner! Mais ne vous en faites, je ne compte nullement vous tuer, juste vous donner la leçon que vous méritez!

Haiken poussa un léger soupire d'ennui. Il avait beau vouloir relever le défi, dans ces conditions il n'était pas vraiment motivé pour cela. Néanmoins, Ann semblait bien sûre d'elle quant à sa réussite. Elle espérait vraiment humilier son adversaire du jour de la sorte, sans combattre avec l'intention de le tuer?

C'était une preuve plus que suffisante qu'elle ne connaissait pas son pouvoir. Il était fort possible que ce ne soit pas lui qui apprenne quelque chose aujourd'hui, mais bien la jeune femme.

- Ce que vous pouvez être collantes avec Poséidon, décidément les femmes cherchent vraiment la petite mouche. Pourquoi t'en fais tout un plat si Poséidon lui-même n'a rien dit? Et me viens pas avec cette connerie qu'il était affaibli, il aurait pu vous ordonnez de m'attaquer, ça vous aurait fait plaisir en plus!

Il s'avança, et enleva son casque, afin de regarder la jeune femme dans les yeux. Un regard sérieux, mais ne laissant transparaitre aucune menace. Ce n'était pas un regard pour l'intimider, mais un regard pour lui montrer que maintenant, elle n'aurait pas à faire à Haiken le trouble fait, mais bien au guerrier qui n'aimait rendre des comptes à personne.

- Ce que je fais ou ce que je dis, et la manière dont je le dis ne regardent que moi et la personne à qui je m'adresse, tiens le toi pour dit! Tu comptes m'apprendre les bonnes manières c'est ça?

Haiken commença à rire. La manière sérieuse et colérique avec laquelle prononçait chacun des ces mots l'amusait. Oui, il était peut-être temps de lui faire connaitre le véritable Haiken!

- Bien, dans ce cas je te laisse commencer, mais attaques-moi de toutes tes forces. Je vais te donner un conseil, parce que je suis gentil, si tu m'attaques pas sans avoir l'intention de me tuer, ta défaite est certaine avant même le début de ce duel!

Il levait le bras , portant son Casque au bout de ses doigts.

- Lorsque ce casque touchera le sol attaques-moi ma jolie! Montres-moi ce que t'as dans le ventre et que c'est pas que de la gueule! Si tu parviens à me battre, j'accepterai peut-être de revoir mes bonnes manières!

Un dernier sourire sadique afin de provoquer encore plus la colère de la jeune femme. Comment les choses allaient-elle se terminer à présent? Haiken n'en avait aucune idée, mais il avait bien l'intention de profiter de ce combat. Il était conscient qu'il devait éviter de la frapper au visage. Il trouvait fort dommage de défigurer ce si joli minois, mais il savait aussi qu'en la sous-estimant il pourrait se faire avoir!

Le Casque survolait l'air de combat, lorsque la loi de la pesanteur le rappela à l'ordre, l'obligeant à abattre sur le sable de la plage. Le duel pouvait commencer, et l'honneur de commencer revenait à la dame! Voilà une preuve que Haiken savait faire preuve de bonnes manières également!
Revenir en haut Aller en bas
Ann


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 168
Armure : Chanter, Saborder

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Mar 10 Juil - 21:23





Ce que diable cet homme pouvait me porter sur les nerfs. Pourtant, on ne pouvait pas dire que l'on s'était beaucoup côtoyés. Loin s'en faut. Je ne savais pour quelle obscure raison, je ne me l'expliquais même pas moi-même, mais il en était ainsi. Peut-être était-ce dû à son air suffisant, si sûr de lui? Oh et puis, à quoi bon, je m'en moquais éperdument. Et si monsieur pensait m'intimider en se tenant tel un coq de basse-cour face à moi, et en me sortant le grand jeu, il avait tout faux.

Mes mains resserrèrent leur emprise sur la garde de mes épées, tandis que je l'écouter d'une oreille distraite, jouant à celle nullement touchée par ses paroles. Se tenant là, face à moi, bien plus grand, mais ne m'intimidant nullement, je levais une des lame pour venir poser la pointe de cette dernière contre le gorge de celui que j'allais affronter.

"- C'est là mon rôle, en tant que gardienne de la famille Impériale, d'abattre mon courroux sur toute personne osant s'en prendre verbalement ou physiquement à l'un de ses membres. Votre attitude envers Poséidon tutoyait fort bien le blasphème. Mais n'ayez crainte, je ne prends nullement ce combat à la légère et croyez bien que je ne retiendrai en rien mes coups parce que vous êtes le Général de notre armée. Je n'ai jamais épargné mes ennemis, ce n'est pas maintenant que cela va commencer. Foi de pirate, et ne voyez nullement en cela "que de la gueule" de ma part."

Après ne suis-je pas Ann Red? Terrible pirate crainte par ses pairs, connue et reconnue par tous pour mon appétit sanguinaire? La pitié ne faisait nullement partie de mon vocabulaire. Je l'en avais banni lors de ce jour funeste qui scella notre destin à Mary et moi.

"- Tout n'est peut-être pas perdu finalement, votre cas ne peut-être pas aussi désespéré que je le pensais."

Après tout, ne venait-il pas de me laisser entamer le combat? Peut-être cela cachait-il autre chose. une tactique? Sûrement. Mais peu m'importait, il fallait bien que l'un de nous se décide à entamer les réjouissances.

Tandis que j'observais le casque d'Haiken s'élever dans les cieux, je laissais mon cosmos m'envelopper de sa teinte bleu nuit. Faisant écho à celui-ci, le roulis des vagues se fit plus fort, plus puissant, recouvrant celles-ci de l'écume qui vint alors envelopper mon corps en une sphère protectrice. Première étape.

"- Waves of Soam!"

Pourtant dans le même temps, l'air se fit plus froid, tandis que je joignais mes deux armées face à moi. L'acier des lames muait sous mes yeux, optant pour une teinte ténébreuse nervée ci et là d'une couleur à la teinte des icebergs. L'air quant à lui se chargeait d'un froid mordant, polaire. Et c'est ainsi armée que je m'élançais en direction de mon adversaire, abattant sur lui toute ma rage et ma colère de m'être montrée impuissante à protéger ce qui m'est cher. Deuxième étape.

"- ABYSSAL BLADES!"

Mon attaque portée, je n'en avais pour autant pas encore fini. Agile, gracile, entrant en parfaite symbiose avec la créature mythique dont je portais l'écaille, je laissais mes lames tailler dans la chair, pirouettant et virevoltant. je retrouvais la joie exaltante que je ressentais lors des combats, cette pulsion qui faisait monter l'adrénaline et qui me permettais de me transcender. A cinq reprises, mes lames firent le nécessaire pour goûter à la peau du Dragon des Mers. Troisième et dernière étape avant mon replis, effectué dans un magistral bon en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Ven 13 Juil - 22:59

Ann avait beau s’époumoner pour me faire la morale, mais cela allait bien plus loin que le simple fait de vouloir punir le Général du Dragon des Mers pour sa manière de s'adresser à Poséidon! D'ailleurs, elle ne devrait même pas le défier de la sorte. Cependant, Haiken ne donnait pas la moindre importance aux rangs et à la hiérarchie. Il parlait à quiconque de la manière qu'il voulait et était de l'avis que indépendamment du rang de chacun, tous avait le droit à dire leur vérité. C'est pourquoi il comprenait et acceptait la défi de Ann, mais ne pouvait nullement être d'accord avec son envie de l'humilier pour ses paroles.

En d'autres termes, la Sirène ne voulait pas le tuer, elle voulait simplement venger Poséidon, ou se venger elle-même? De plus, était-ce vraiment nécessaire d'initier un combat juste à cause du manque de tact du Marina? Il y aurait-il une autre raison qui échappait au Dragon des Mers?

Haiken préféra oublier cela pour le moment et se concentrer sur le combat. Il avait laissé l’initiative à la jeune femme, et celle-ci répondait une nouvelle fois avec ironie.

- Tout n'est peut-être pas perdu finalement, votre cas ne peut-être pas aussi désespéré que je le pensais.

Haiken se contenta simplement de sourire. Il ne lui avait fallu que quelques petites secondes pour se concentrer sur le combat. Le Casque de l'Écaille du Dragon des Mers toucha finalement le sol, libérant ainsi toute la tension entourant cet endroit. Le combat pouvait enfin débuter!

Le Cosmos de la jeune fille rafraichissait petit à petit l'air, laissant de l'écume apparaitre et s'installer sur l'air de combat. Elle possédait deux épées qu'elle ne fit pas le moindre geste de cacher, laissant une aura ténébreuse entourer la première et une aura blanche et glaciale entourer la seconde. L'air devenait terriblement froid, cela n'allait pas sans rappeler au Dragon des Mers son combat contre Kappa du Verseau. Il était habitué à ce genre de tour de passe-passe, il ne laisserait pas son corps et son Cosmos se laisser diminuer par le Cosmos glaciale de la Sirène des Récifs.

Elle se lançait simplement sur moi, ses deux armes en main. Haiken n'eut que le temps de matérialiser sa Coral Sword et de se défendre tant bien que mal de l'attaque de son adversaire. L'attaque était puissante, mais le Général avait connu bien pire. Ann n'en restait pourtant pas là, et enchaina gracieusement les coups. Haiken dû faire preuve d’agilité et d'excellents réflexes pour ne pas subir de trop gros dégâts. Néanmoins, deux coups l'avaient touché. Des blessures superficielles, mais cela démontrait que son adversaire n'était pas du menu fretin!

"Tant mieux!"

Il laissait à nouveau son sourire apparaitre. Le combat allait être intéressant après tout, il ne pouvait que s'en réjouir.

- Ton attaque! Tu n'y as pas mis toute ta force n'est-ce pas? Je sens que tu peux attaquer avec plus de puissance, de quoi as-tu peur?

Un peu plus de provocation ne pouvait pas faire de mal à ce stade. Autant profiter de l'occasion pour enseigner quelque chose à la Sirène et surtout tenter de faire évoluer son Cosmos un peu plus.

- Tu dois être très proche du niveau d'un Général! Mais seulement si tu attaques de toutes tes forces. Ne me laisse pas l'opportunité de t'attaquer ou tu finirais par le regretter!

Cela pouvait paraitre de l'arrogance, mais il n'en était rien. Haiken connaissait parfaitement sa force. Il savait qu'avec une attaque de ce genre, Ann ne pourrait jamais le "punir" comme elle le désirait!

- Une démonstration sera peut-être plus utile! À mon tour d'accord?


Il concentra son Cosmos dans sa main, puis envoya une boule d'énergie sur la Marina. Celle-ci se préparait déjà à se défendre de l'attaque, lorsque la boule d’énergie monta dans le cieux, emmenant par la même occasion, à ce que Ann regarde en l'air, par réflexe. C'est le temps dont le Dragon des Mers nécessitait pour entourer son adversaires de coraux, l'immobilisant!

- La moindre distraction peut-être fatale chère Ann!

D'un geste de la main les coraux s’illuminèrent et un choc électrique parcourut le corps de la jeune femme. L'échauffement était terminé. Haiken était impatient de voir comment la jeune rouquine allait réagir!
Revenir en haut Aller en bas
Ann


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 168
Armure : Chanter, Saborder

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Jeu 2 Aoû - 23:03





Mes coups pleuvaient, et pendant tout ce temps Haiken semblait tout simplement juger de mes actes. Nullement surprise je le vis faire apparaître une lame de corail qui vint s'entrechoquer contre mes rapières. Pourtant je poursuivais sans relâche mes attaques avant d'arquer un sourcil interrogateur. Etais-je entrain de rêver ou bien mon adversaire semblait décider à voir en notre combat une sorte d'entrainement? Me prenait-il vraiment pour demeurée?

"- Un peu plus de sérieux. Je ne suis pas une adversaire à prendre à la légère et vous auriez tord de me sous-estimer. Quel niveau pensiez-vous qu'une élève et soeur d'un Gold puisse atteindre?"

Du regard je suivais l'action du général du Dragon des Mers. La boule lancée en ma direction prit le chemin des cieux vers lequel mes yeux glissèrent. Pourtant le rappel à l'ordre de l'homme de main ne me fit nullement obliquer. Mes iris restèrent rivées là, tandis que je maintenais mon corps immobile, goûtant à l'attaque qui m'était portée. Les coraux du Dragon des Mers m'immobilisèrent, et sous l'impulsion de leur maître déversèrent en moi des chocs électriques.

Pourtant, contre tout attente, je ne semblais guère souffrir de cette attaque. La raison? Elle était toute simple. Pendant celle-ci j'avais tout simplement déployé mon cosmos autour de moi. Chaque marin parcourant les mers et océans tremble à la simple évocation de mon nom. Contrairement aux apparences, je n'ai rien de tendre. J'ai beau posséder un visage d'ange, il ne faut nullement se fier à lui. Mon expérience et celle de ma vie passée m'ont rendu plus forte, aussi était-ce sans le moindre que j'étais parvenue à annuler l'effet de l'attaque qui m'était portée.

Mes paupières jusque là closes, j'entrouvris celles-ci pour darder mon regard de jade sur Haiken, sans esquisser le moindre sourire de prétention.

"- Impressionnant mais insuffisant. Toutefois, je ne doute nullement de votre force, sans quoi vous ne seriez pas le Général des troupes de l'Empereur. Alors si vous voulez que je me montre sérieuse, commencez par l'être vous aussi."

Se disant, je m'élançai à nouveau en direction du Dragon des mers, les iris pleines de détermination, les épées levées au clair que j'abattis sur lui sans la moindre retenue tandis que mes yeux prenaient une teinte encore plus éclatante, envoûtante, tout comme le chant suave et entêtant qui s'échappait de mes lèvres. Pourtant ce dernier n'avait rien d'innocent. Bien au contraire, le timbre était hypnotique et je semblait entrainer son supérieur hiérarchique dans une danse où moi seule détenais les commandes.

Lorsque je fus certaine d'avoir toute son attention, alors oui, je changeais d'attitude du tout au tout. Toute trace de douceur disparue de mon faciès pour laisser place à un sourire sadique et un regard démentiel. C'est à cet instant propice, que mes lames pourfendirent mon adversaire, vers lequel je me penchais pour venir susurrer d'une voix suave à son oreille, tout en venant caresser la joue de ma proie en un geste sensuel à souhait.

"- Lorelei's Fury. Cessez de me provoquer et de vous jouer bon Seigneur. Cela ne vous sied guère. Montrez moi celui que vous êtes vraiment. Révélez moi votre vrai visage, votre véritable nature."

Se disant, je vins attraper le lobe du guerrier entre mes lèvres pour le suçoter légèrement avant de reculer tout en partant dans un éclat de rire espiègle. Une telle attitude n'était rien d'autre que les vestiges d'une folle attaque, à moins que ce ne soit pour rendre mon adversaire furieux en le repoussant dans ses retranchements.
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Sam 11 Aoû - 15:04

Haiken devait le reconnaitre, la jeune femme était plutôt doué. Il est vrai que le Général de Poséidon n'avait pas attaqué avec toutes ses forces, mais la Marina démontrait une bonne perception des concepts de combats et de bons réflexes. Elle savait manier ses deux armes et possédait un potentiel cosmique non négligeable.

Malgré cela, Haiken n'arrivait pas à prendre ce combat au sérieux, ce qui semblait exaspérer encore plus la rouquine, et cela pour une bonne raison, il ne sentait pas la moindre animosité envers elle, ni sentait de sa part une envie de le tuer ou de le blesser. Que cherchait-elle réellement de ce combat exactement?

Le Dragon des Mers voulait connaitre la réponse mais il se doutait bien qu'il n'en obtiendrait aucune si il lui posait simplement la question. Si il réussissait à la pousser à bout peut-être déballerait-elle vraiment ses sentiments et qu'il comprendrait ce qui l'énervait autant chez lui. Car c'était pas bien ça, Haiken l'énervait pour une quelconque raison, et ça ne pouvait pas être simplement dû à la manière dont il s'était adressé à Poséidon, sans quoi sa très chère sœur serait elle aussi présente et Tristan n'aurait peut-être pas manqué cette opportunité non plus.

Malgré ses paroles de réclamations, à cause du manque de sérieux avec lequel se battait le Dragon des Mers, le deuxième assaut de Ann Red fut bien plus violent que le précédent. Elle se bougeait gracieusement tandis qu'un léger chant s’échappait de ses lèvres tandis qu'elle se battait.

"Le Chant des Sirènes!"

Haiken comprenait ce que la jeune femme préparait. Elle irait probablement tenter de l'envouter. Ce qu'elle ne savait pas, c'est ce que ça lui serait probablement très difficile. Il n'était pas aisé de séduire le Dragon des Mers, ni même de l'hypnotiser. Néanmoins, devait reconnaitre qu'il n'était pas évident de garder une maitrise de soi en écoutant ce chant. Il perdit bien vite la notion d'espace, parvenant tout de même à réagir à quelques attaques. Lorsque la jeune femme attaqua finalement, Haiken parvint à voir venir le coup, mais son corps ne réagissait pas aux ordres de son cerveau, du moins pas assez vite. Il décida alors d'abandonner toute tentative de se défendre et encaissa les lames de la jeune femme.

Il tomba à genou, le regard vide, tandis que son adversaire, laissant une expression glorieuse colorée son visage, s'approchait de lui, chuchotant à son oreille quelques mots.

- Lorelei's Fury. Cessez de me provoquer et de vous jouer bon Seigneur. Cela ne vous sied guère. Montrez moi celui que vous êtes vraiment. Révélez moi votre vrai visage, votre véritable nature.

Alors qu'elle reculait, après un nouveau geste de provocation, ses pieds furent immobilisé, puis finalement le reste de ses membres lorsque ma main fit un geste ascendant pour que les coraux recouvrent une nouvelle fois son corps.

- Tu es bien imprudente! Tu es venu te jeter toi même dans un piège de corail! T'es pas bien maline ou peut-être trop sûre de toi!

Je me relevais, tandis que les lames étaient expulsées de mon corps et que les coraux recouvraient mon corps, refermant par la suite toutes les plaies ouvertes dans mon corps, ainsi que les fissures de mon Écaille.

- Je t'ai dit pourtant de pas me sous-estimer!

Il la libéra de sa prison de corail, lui faisant face une nouvelle fois. Son regard était plus sérieux cette fois-ci. Il avait laissé son sourire provocateur de côté. Il en avait assez, il ne comprenait pas la raison de ce combat, cela l'énervait au plus haut point.

- Te montrer mon vrai visage? Pourquoi? Ce que tu vois ne te suffit pas chère Ann? Je suis tel que tu me vois. Un homme qui doit combattre malgré sa volonté et à qui on a caché jusqu'à sa propre identité et dans quel but?

Haiken lui tourna le dos puis fit quelques pas afin de s'éloigner d'elle. Il s'arrêta finalement, son index pointé vers le sol, d'où sortait une fine lumière orangée.

- Tu veux savoir pourquoi je n'aurais jamais le même respect pour Poséidon que toi et ta sœur? Veux-tu savoir pourquoi je le haïs autant? Dis-moi seulement une chose sirène, as-tu déjà senti le désespoir et la souffrance de milliers de gens? Il est grand temps que tu saches également ce que c'est!

Bermudas Triangle

Haiken se retourna vers elle et dessina un triangle avec son index. Ce dernier grandissait à une vitesse incroyable, entourant alors les deux marinas. Soudain, la plage disparut, laissant place à une large étendue sombre. Le sol se dérobait sous les pieds de la jeune femme et elle commença à tomber sans savoir la taille de la chute. Ses poumons se remplissaient d'eau en une fraction de secondes, coupant sa respiration. Puis des âmes l'entouraient, s'agrippant à elle, la poussant vers le bas avec eux. Leur visage était déformé, leurs cris de douleur étaient insupportables. Il n'était pas rare que ces fantômes parviennent à transmettre dans l'esprit de leurs victimes les images de leur mort dans le Triangle des Bermudes, mais pire que cela, c'était cette capacité à transmettre leur désespoir et la sensation de mort qu'ils avaient enduré à ce moment précis.

Cela ne durait que quelques secondes, car rapidement, Haiken repoussa les esprits. Après deux années enfermé ici, entouré de fantômes et d'épaves, sans voir la lumière du soleil où un seul être vivant, il était devenu le maitre des lieux. Il s'en serait bien passé mais les Dieux en avaient décidé autrement.

Ann était à présent en train de récupérer du choc que ce changement d'environnement provoquait à tout le monde. Haiken n'avait pas été une exception et il avait même failli succomber à la folie plus d'une fois. Le Dragon des Mers apparut derrière la jeune femme, le regard fermé et d'une voix calme lui raconta ce qu'était ce lieu.

- Voici le Triangle des Bermudes! La prison dans laquelle Poséidon envoie ceux qui tente de passer ce lieu par la mer ou bien ceux qu'il désire punir. Crois-tu qu'un homme qui refuse de servir un Dieu contre son gré mérite un tel châtiment?

Il s'avança un peu , la dépassant.

- C'est ici qu'Aménophis m'a envoyé lorsque j'ai refusé de servir Poséidon, et c'est ici que le Dieu des Mers m'a laissé moisir pendant deux longues années. Aucun d'entre eux ne m'a parlé de mes origines, de la menace du Masque qui planait sur moi, ils ont préféré m'envoyer ici, dans ce lieu lugubre où règne douleur et désespoir!

Il se tourna vers elle, son visage laissait exprimer toute sa colère, et non seulement. Sa colère n'était autre que le miroir de sa douleur!

- Tu veux me punir parce que j'ai manqué de respect envers Poséidon et bien tentes si tu le souhaites, mais cela ne changera rien car depuis ce jour où je suis arrivé ici je n'aurais jamais cessé de le haïr! J'obtiendrai un jour la liberté que l'on m'a volé!

Son Cosmos explosa d'un seul coup.

- J'espère que tu as compris que ce combat ne menait à rien, je continuerai à être tel que je suis, mais si tu tiens tellement à continuer alors tu devras te mesurer à moi de toutes tes forces. Tu voulais que je sois sérieux, tu as eu ce que tu voulais. Mais je te préviens, je n'aurais pas la moindre condescendance pour toi dans ce combat, car si malgré tout tu veux continuer après ce que tu as vu, c'est que n'en as pas la moindre à mon égard non plus!

Haiken adoptait une position de combat. Son regard avait changé. Il avait déjà combattu par le passé, mais maintenant il se battait pour lui, non contre Ann, mais contre sa douleur!
Revenir en haut Aller en bas
Ann


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 168
Armure : Chanter, Saborder

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Ven 31 Aoû - 21:48



Cette sensation de chute était belle et bien présente, vertigineuse, je ne savais depuis combien de temps elle durait, ni combien de temps elle durerait encore. Tout ce que je puis vous dire, c'est que non contente d'être interminable, l'obscurité qui m'enveloppait commençait à me peser, m’oppresser. L'eau m'emplissait, mes poumons me semblaient quant à eux en feu.

Un mirage? Une hallucination? Une forme fantomatique s'approchait de moi et je reconnus alors, malgré les voiles déchirées et volant aux quatre vents, ou encore la coque fendue et brisée par endroits, mon navire tant aimé: l'Esperanza. Je restais quelques secondes là à observer la magnifique épave, avant qu'une série de cris provenant du pont ne parviennent à mes oreilles.

"- C'est elle! Elle est là! La catin est là!"

Immédiatement, mes prunelles se portèrent en direction du bastingage pour y voir apparaître des auras blanchâtres, qui, après avoir attrapées une corde fantôme se jetèrent dans le vide pour venir vers moi, l'épée au poing.

*C'est quoi ce bordel?* ne pus-je m'empêcher de penser en regardant ces fantômes approcher. Lorsqu'ils furent assez près de moi, je pus reconnaître ces visages du passé. Là, se tenaient face à moi les membres d'équipage de l'Esperanza, tous ayant péris dans le naufrage de ce dernier causé par l'ultime mise à l'épreuve de Tristan.

"- Vois où ton incompétence nous a tous conduit. Nous sommes morts et cela entièrement par ta faute! Rejoins nous la putain afin que nous te fassions subir mille tourments."

*N'approchez pas!* Hurlez mon esprit.* Vous avez tort! Ce n'était pas moi! Ce n'était pas ma faute!* Aurais-je aimé leur dire, mais je ne pouvais m'exprimer. Mes épées fendaient l'air et le vide, ne parvenant à toucher ces spectres. Puis tout disparut, moi qui pensais en avoir fini, je me trompais lourdement. J'aurais encore préféré combattre mes hommes d'équipage que de voir ce qui allait suivre.

Là, dans la noirceur des ténèbres qui m'entouraient apparue une nouvelle forme albâtre. Une chose me fit tiquer à la vue de ce fantôme: l'angle étrange que formait sa tête qui penchait sur le côté. Un imperceptible frisson se mit à courir le long de ma colonne vertébrale qui me glaça d'effroi tandis qu'un rire démentiel et sardonique parvint à mes oreilles.

"- Je t'ai retrouvé petite fille. Regarde ce que tu es devenue? Une ravissante plante, tu es encore plus belle que dans mon souvenir, bien que plus sauvage et tout comme autrefois, je prendrai plaisir à plonger en toi une nouvelle fois."

Je reculais de terreur, mon regard si plein de confiance habituellement semblait éteint, tandis qu'à la fin du discours de mon interlocuteur, je ne pus m'empêcher d'hurler. L'homme qui se tenait en face de moi n'était autre que celui qui m'avait volé mon innocence et que j'avais tué pour l'empêcher de supprimer Mary. Néanmoins, au moment où sa main allait se refermer sur mon bras, une puissance peu commune chassa le fantôme qui hurla à son tour de peur.

Petit à petit, je reprenais pied, haletante, le regard encore ahuri, tandis que je pouvais ressentir la présence du Dragon des Mers juste derrière moi. Il me fallut quelques secondes pour reprendre une certaine contenance, tandis qu'en moi-même je rageais. Je venais, sans le vouloir, de révéler à cet homme qui était mon adversaire, ma plus grande faille, ma plus grande peur.

Haiken se déplaçait et je le vis passer devant moi. Avec la plus grande attention j'écoutais les paroles du Général des Armées de Poséidon, surprise de voir que lui aussi ouvrait son cœur pour révéler ce qu'avait été son passé. Je comprenais mieux à présent ses agissements, son caractère entêté et impétueux. Je disposais du même. Aussi, et contre toute attente, je ne parvenais pas à lui en vouloir pour son attitude envers notre Empereur.

Poussant un soupir las, je laissais mes bras armés reposer le long de mon corps avant de faire disparaître mes épées, et ce malgré le fait que le cosmos du dragon des Mers venait d'exploser.

"- Il semblerait que nous nous trouvions dans une impasse. Ce désir de liberté, je suis on ne peut mieux placée pour le comprendre car je l'ai rêvé pendant de nombreuses années et ce depuis ma plus tendre enfance. Néanmoins, j'ai eu une chance que vous n'aviez pas: je n'étais pas seule. Mary était là elle aussi, et cette onirique vision, nous la partagions toutes les deux. C'est de cela dont vous souffrez le plus: la solitude, qui peu à peu vous ronge le cœur et vous rend froid comme la glace."

Lentement j'approchais de l'homme en colère, venant me planter juste sous son nez, sans montrer la moindre trace de crainte ou de terreur. Il connaissait ma faiblesse, je connaissais la sienne, nous étions quitte. La colère qui habitait mon regard avait laissé place à quelque chose de beaucoup plus doux, un regard que j'avais autrefois.

"- Voici ce que je propose. Vous semblez avoir besoin de vous défouler, tout comme moi. Pourquoi ne pas poursuivre ce que nous avons commencé? Combattre pour oublier. Qu'en dites-vous?"


Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Jeu 13 Sep - 22:30

Cette prison qui avait été sienne pendant deux longues années et dans laquelle il se déplaçait maintenant comme il le souhaitait, contrôlant tous les recoins de cet espace inter-dimensionnelle, semblait avoir crée un choc bien plus important chez la belle rouquine.

Haiken avait bien fait de faire fuir au plus vite les âmes qui se nourrissaient de sa peur, mais un en particulier l'avait troublé. La jeune femme tentait de cacher cette "faiblesse", mais Haiken en avait vu suffisamment pour comprendre que son passé avait été aussi lourd de conséquence dans ce qu'elle était devenu aujourd'hui. Triste ironie de voir que les guerriers qui servent les Dieux ont été jadis de simples jouets dans leurs mains, les torturant à leur bon vouloir.

Ann se releva et s'approcha de Haiken. Son regard avait changé. Elle avait compris ce qui avait transformé le Général du Dragon des Mers en ce qui l'était aujourd'hui, qui lui était impossible la moindre bienveillance envers Poséidon qui avait été l'un des provocateurs de ses plus grandes souffrances. De même, ses paroles vinrent réconforter un peu le jeune anglais, qui, et même s'il ne l’admettrait jamais, ne cherchait qu'une âme charitable qui lui permettrait d'alléger ses souffrances et en terminer avec sa solitude.

- Voici ce que je propose. Vous semblez avoir besoin de vous défouler, tout comme moi. Pourquoi ne pas poursuivre ce que nous avons commencé? Combattre pour oublier. Qu'en dites-vous?

Haiken laissa échapper un sourire, alors qu'il se retournait lentement, regardant dans le vide.

- Si cela était vraiment suffisant, alors il y a bien longtemps que j'aurais oublier au vue des combats que j'ai déjà mené. Combattre pour cela ne sert à rien, mais se battre pour obtenir ce que nous désirons est une autre histoire. Il n'y a rien que l'on puisse faire pour moi, pour oublier, pour changer. Mais pour toi, il y a peut-être une solution!

Il tendait la main sur le côté et une âme peuplant le Triangle des Bermudes vint à sa rencontre comme aspiré par la puissance du Marina. Des coraux s'entremêlèrent autour du corps du fantôme, le faisant s'agenouiller devant lui.

- C'est bien lui n'est-ce pas? L'origine de toute cette souffrance que j'ai pu lire dans tes yeux à l'instant?

Ann pouvait regarder attentivement à nouveau l'homme qui était la cause de toute cette souffrance qu'elle s'efforçait de cacher, comme Haiken le faisait avec sa colère. L'âme commença alors à parler, à provoquer la rousse, mais le Dragon des Mers terminait rapidement avec les velléités de l'homme, en lui clouant le bec avec une couronne de coraux. Haiken s'approcha alors de la Marina et lui souffla à l'oreille.

- Ces âmes damnés nous transmettent leurs peurs et leur souffrance, et nous les ressentons comme si elles nous appartenaient, sombrant dans la folie, incapable de supporter autant de douleur. Mais à présent, je règne en maitre en ces lieux, ce qui veut dire que je peux, si je le désire, leur provoquer la même chose! D'ailleurs, c'est parce que ma douleur et ma colère étaient bien plus grande que les leurs réunis que j'ai pu survivre et les dominer. À toi de tenter jeune Ann!

Il ouvrit le bras, lui indiquant la voie. Elle devait aller défier l'homme qui lui avait fait tant de mal, si c'est ce qu'elle désirait. Haiken n'allait pas l'obliger à se soumettre à cette épreuve, mais cela pourrait la libérer d'une grande partie de la douleur qui semblait la ronger.

- La souffrance qu'il t'a fait subir, rends-lui au centuple! Fais lui voir ce qu'il t'a fait enduré et transmet lui toute ta douleur et ta colère, afin qu'il ne puisse plus jamais reposé en paix, en punition pour ce qu'il t'a fait! Je t'offre cette opportunité Ann, en remerciement pour ta compréhension, mais tu n'es pas obligé d'accepter. Fais ce que tu jugeras le mieux!

C'était à Ann de décider. Oublier d'elle même cette épisode funèbre de sa vie ou bien se venger de l'homme qui était à l'origine de toute sa souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Ann


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 168
Armure : Chanter, Saborder

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Dim 16 Sep - 16:52



Avais-je rêvé? Etait-ce le fruit de mon imagination ou bien le général du Dragon des Mers m'avait-il accordé un sourire? C'était bien la première fois que je voyais une telle chose se produire, lui qui était d'ordinaire si morose, venait de m'adresser un sourire franc et sincère. J'étais assez surprise, je devais le reconnaître. D'ailleurs si je n'avais pas été sous le choc de cette découverte, peut-être lui aurais-je suggéré de sourire plus souvent, car cela lui allait tellement mieux que son habituel air renfrogné.

*Que chante-tu là Ann? Je croyais ton coeur imperméable au pouvoir des hommes.*


Je me repris, secouant légèrement la tête, tandis qu'il me tournait le dos. Il refusait ma proposition, et je devais admettre qu'il n'avait pas tord dans ce qu'il disait. Je ne pouvais m'empêcher de penser que la vie qu'avait vécu cet homme n'était guère enviable. Même mes propres expériences à côtés des siennes me paraissaient plus légères et moins lourdes de conséquences. Néanmoins, tout comme lui, j'avais beaucoup perdu: ma mère, mon innocence, et ma douceur. Nos expériences font de nous ce que nous sommes, elles forgent notre caractère. Cela faisait un moment que je l'avais parfaitement compris.

"- Une solution pour moi? Je doute qu'il puisse y avoir une solution. Ce que cet homme m'a fait, rien ni personne ne pourra y changer. Il a fait de moi le monstre sanguinaire que je suis aujourd'hui."

Sous l'impulsion de la main d'Haiken, mon tourmenteur réapparu à ma vue. Mon Général fit apparaitre une multitude de coraux forcer l'âme errante à ployer face à lui. D'instinct je reculais, et sans que je m'en aperçoive, mon dos vint heurter le torse de celui que j'avais provoqué en duel. Mon souffle s'était fait plus saccadé, tandis que mes prunelles semblaient à nouveau vides et hagardes.

* Tu es moi Callista. A moi! Reviens vers moi ma petite sauvageonne, que je puisse à nouveau goûter au plaisir de me perdre en toi. Reviens...*

Un corail cloua le bec à mon agresseur, tandis que je secouais la tête avec véhémence. Callista...Cela faisait si longtemps que je n'avais entendu ce prénom qui fut le mien, souvenir d'une vie passée, avec laquelle je ne voulais plus rien à faire. Callista...un prénom aux intonations à la fois douces et chantantes, tout comme je l'étais à l'époque.

Je pouvais sentir son regard errer sur mon corps, se repaitre de ses formes délicieuses. Une sueur froide parcourut mon dos et je détournai le regard comme pour fuir cette sensation des plus désagréables. C'est alors que la caresse d'un souffle contre mon oreille me fit légèrement frémir. Oh rien de comparable avec la précédente sensation, elle était bien plus agréable, et semblait réchauffer mon coeur comme mon âme. Les paroles d'Haiken avaient su trouver un chemin au plus profond de moi.

J’acquiesçais, silencieuse, tandis que lentement, je me détachais de son corps pour aller de l'avant, ma main venant se poser sur la sienne, tendue, avant de la serrer délicatement puis plus fortement, comme si par ce simple geste, je cherchais à m'accaparer de sa force et de son pouvoir. Contre mon coeur, je pus ressentir une douce chaleur irradier. Je connaissais l'origine de cette sensation: il s'agissait du corail que le Dragon des mers m'avait offert lors de notre première rencontre.

Non je n'étais pas seule, je le savais à présent. Je relâchais cette main que je gardais encore prisonnière puis m'avançais, droite, sans que la moindre trace de peur ne transperce mon regard. Ce dernier se fit de plus en plus incisif au fur et à mesure que j'approchais de ma proie, tandis que mon cosmos m'auréolait de plus belle, révélant toute la magnificence de sa teinte bleutée. Les rôles étaient inversés, de proie j'étais devenue chasseur.

Mes épées vinrent se nicher dans mes paumes que je tenais écartées et l'une des lames s'abattit en direction du faciès de celui que je craignais jusque là. Ce dernier me regardait avec une pointe de terreur dans le regard, ce qui me fit jubiler, je devais le reconnaître.

"- Ecoute moi bien immonde pourceau. Ce n'est pas parce que tu es noble que je suis ta chose. Tu aurais tort de croire cela. Plus jamais je ne serai à toi. Tu m'as volé mon innocence, tu as tué ma mère, mais tu ne me prendras plus rien. Pas après ce que ce que je vais te faire subir. Tu me supplieras d'arrêter, mais jamais, au grand jamais, cela ne s'arrêtera. Tu vas souffrir mille morts. Prépares-toi à découvrir la signification du mot enfer."

Se disant je tendis mon index vers lui, distillant dans son esprit toutes les images des crimes que j'avais pu commettre. Toutefois, la victime était toujours la même: lui. Oui, je venais d'insuffler dans son esprit tout les crimes que j'avais pu commettre depuis le jour où ma vie avait basculer. A mon grand plaisir, je vis le Noble hurler de terreur et se tordre de douleur. Puis sans même lui accorder un dernier regard, je me détournais pour venir faire face à Haiken.

"- Merci." Simple, court mais sincère. Un sourire bienveillant ourlait mes lippes avant que je ne poursuive. "Merci de m'avoir permis de combattre ma peur la plus viscérale."
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   Mer 26 Sep - 23:41

Haiken ne pouvait imaginer la peur et la souffrance que cet homme, maintenant mort et errant dans le Triangle des Bermudes, avait pu inculquer chez la jeune femme. Cela se voyait sur son regard, son appréhension, la perte de tous ses moyens face à une image de ce que fût jadis cet homme. Elle était comme une enfant innocente, apprenant ce que signifiait la peur.

Le Dragon des Mers ne pouvait s'empêche de penser que cet homme était le grand responsable à ce sentiment de répugnance qu'elle semblait ressentir pour les hommes. Probablement, avec un passé aussi marqué par les mesquineries et les actes lamentables d'un seul homme se croyant supérieur à la souffrance d'une petite fille.

Néanmoins, la jeune femme accepta l'offre du Général et s'en donna à coeur joie. Elle fit exactement ce que Haiken attendait d'elle. Elle inversait les rôles, faisant disparaître de son esprit cette peur qui la rongeait depuis bien trop d'années.

Une fois sa lente vengeance terminée, elle se retourna vers Haiken, le remerciant pour cette chance de faire une croix sur un passé lourd et qu'elle avait dû porter depuis de longues années. Haiken était satisfait, au moins elle avait pu faire quelque chose pour apaiser ses souffrances. Une chance que le Dragon des Mers n'aurait probablement jamais.

- Ce n'est rien! Je t'ai juste donner l'opportunité de le faire, car celle-ci s'est présenté! Je ne suis pas non plus un monstre insensible aux souffrances des autres, même si l'inverse s'est déjà produits bons nombres de fois.

D'un claquement de doigt, il désintégra le Triangle des Bermudes. Les deux Marinas étaient de retour à la plage où ils avaient débuté leur combat.

- Je suppose que notre duel est terminé n'est-ce pas? Je pense que c'est un match nul qu'est-ce que tu en penses rouquine?

Il disait cela d'un air amusé. Il commençait à comprendre comment pensait la jeune femme et il avait la sensation que c'était réciproque. Quoiqu'il en soit, toute sa volonté de combattre contre lui semblait s'être dissipé. D'ailleurs, il n'y avait plus aucune raison valables pour qu'ils continuent le combat. Haiken n'avait pas la moindre envie de lever la main sur elle. Il allait chercher son casque qui s'était enterré dans le sable.

- Bien! Je suppose que c'est un au revoir! Je te remercie pour ce moment, j'ai au moins appris quelque chose aujourd'hui. À la prochaine jolie sirène!

Il s'en allait, concluant ainsi leur première rencontre en tête à tête, enfin, seulement si Ann ne l'empêchait pas de partir. Qu'allait-elle faire? Continuer dans l'idée de se battre, le regarder quitter les lieux en silence ou bien avait-elle encore des choses à lui dire?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [1748] What's wrong with you? [Haiken]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[1748] What's wrong with you? [Haiken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-