RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   Mar 24 Juil - 10:15

Les années passèrent et les recherches s'entassaient. Raïmi avait fureté comme dans la contine. En passant par ici, et en repassant par là. Résultat, toujours rien. Toujours aucune trace de la divinité infernale tant espérée ! Pourquoi était-ce si compliqué de retrouver la piste d'une odeur divine ? Que dis-je... d'une puissance incommensurable ?
Soit, De bottage de c*ls en bottage de c*ls, le Spectre du Ver n'était donc toujours pas rassasié. Non pas qu'il en redemandait encore, bien au contraire. Mais ses trop nombreuses rencontres avaient fini par l'horripiler un tantinet. Pour ne pas dire carrément l'overdose.

Enfin, comme quoi il ne fallait jamais perdre espoir, même avec une seule chance sur un million. Car ses promenades incessantes à travers le monde finirent par l'attirer dans les contrées nordiques. En même temps, normal qu'après avoir râtissé le sud, on se dirigeait vers le Nord, n'est-ce pas ?
Le bossu arriva donc sur le blanc et froid continent, terres sacrées d'Asgard notamment, là où les célèbres glandus de la glace aspiraient vainement à vivre sous des températures plus chaleureuses. Les pauvres naïfs, franchement ! Tout le monde sait qu'il n'y avait qu'Hadès qui pouvait offrir la générosité d'une vie meilleure, sans misère et sans frissons. Oups ! Et Perséphonne, bien sûr... l'objet de cette quête.

Mais pour l'heure, Raïmi tremblait comme une feuille. Il se réchauffa alors comme il put grâce à ses tentacules, bien que ce ne soit pas suffisant. On se serait cru comme dans "Bienvenue chez les Ch'tis", à peine après avoir passé le panneau annonçant une nouvelle zone. Beh là, pareil ! D'un côté, il faisait juste frisquet, et de l'autre, carrément dégueulasse avec un blizzard monstrueux à la clé.

_ Je hais cet endroit ! Se plaignit-t-il déjà, les rides tirés au max.

En effet, l'étoile terrestre n'avait pas qu'une seule dent contre ce temps et cet endroit calamiteux. Mais plutôt tout un régiment de stalagmites ! Pourtant, l'une de ses molaires avait l'air de lui donner quelques maux bénins dans la bouche. Signe annonciateur d'une vieille connaissance ? D'une première rencontre ? D'un premier émoi ?

Le bossu se figea net, humant l'air comme une biche qui pressent un danger, et se massa la joue, tel un réflexe. Enfin, un tic, plus précisément. Après quelques secondes, ne voyant toujours pas grand chose à l'horizon flou et opaque, à part des pins et de la neige, il reprit sa marche de canard prudent, envisageant alors peut-être une fausse alerte.

_ Pourquoi Sa Majesté Perséphone irait passer son temps libre dans un lieu aussi malsain ? Par nostalgie ? Ou contre sa volonté ?

C'est vrai, quand on y pensait ! La belle dame avait écoulé sa tendre enfance dans ce recoin du monde. Et pire encore, la dernière Guerre n'avait pas qu'invité les Saints d'Athéna à se bouger les miches dans le Royaume des Morts.

Quoi qu'il en soit, un repérage, ne serait-ce que standard, s'imposait de lui-même. Il en valait de la gloire des Enfers, ou quelque chose comme ça. Les pas du Ver s'enfoncèrent alors dans la profondeur de la poudre blanche, jusqu'à espérer enfin approcher des premières habitations, pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   Mer 25 Juil - 23:37

Deux années venaient de passer et c' était dans l' un des plus beau bonheur que le loup d' Asgard coulait des jours heureux avec l' élue de son coeur, la seule et l' unique, Brunissen. Ils étaient tous les deux dans ce village ou tout avait commencé, là ou leur futur progéniture viendrait au monde. Car oui, la belle et puissante guerrière allait mettre au monde un enfant dans quelques mois. Une fille, un garçon ? laissons faire le destin faire son oeuvre...

Puis par un très mauvais jour ou le blizzard s' étendait à perte de vue, leur vie passée les rattrapés. Brunissen allait revoir la réincarnation de Persephone, Callan et le loup, le spectre du Ver, Raimi comme-ci s' était écrit depuis de longue date.

L' alerte avait était donnée mais silencieuse. Un intrus avait franchit les défenses du royaume d' Asgard mais pas n' importe comment. Des galeries avaient était creusés profondément ceux qui lui permit d' être caché à l' insu des défenseurs avant de pouvoir en ressortir et reprendre une marche normal. il s' était enfoncé très loin dans les terres jusqu' à arrivé non loin du petit village de la douce guerrière.

Dans la bâtisse, Samiel ressentit ce cosmos qui parvenait jusqu' à lui. Il était là, pour lui. Il regarda sa tendre et douce, puis elle aussi la regarda. Ils se comprenaient d' un seul regard, puis il mit ses mains sur le ventre déjà bien arrondi de son amour avant de s' abaisser et d' embrassé ce ventre parfait.

Tu as ressentis, Brunissen? Il est là.... lui l' infamie de ce monde. Depuis tout ce temps, enfin nous allons nous revoir. Je vais l' exterminé pour de bon cette fois-ci. Je te l' ai dit, je te le promet.

Il s' en alla mettre son armure divine avant de repartir pour une partie de chasse qui allait être prometteuse. La distance qui les séparaient étaient moyenne. Il aiguisa ses griffes au métal divin avant de regarder dans la direction d' ou il ressentit ce cosmos.

Raimi, j' arrive. Enfin, on va pouvoir réglé nos comptes !

L' ennemi avait bien avancé dans les terres sacrée et le guerrier divin d' Epsilon était tout proche de lui. Ils allaient se faire face dans quelques secondes et quels seraient leurs réactions ? Eux qui s' étaient revu, pour la dernière fois, sur le sol du Guidecca avant qu' ils ne disparaissent dans la folie de Zeus sur le monde.

N' avance plus sinon tu es un spectre mort ! Que viens-tu donc faire par ici, en ces temps de paix relative, Raimi, spectre du Ver ?

L' allure générale du spectre d' Hadès avait changée même son cosmos avait mûrit, grandit. Il paressait être beaucoup plus puissant que par le passé mais cela ne contraignant pas le loup prédateur. A son tour son cosmos se montra. Ce cosmos qui avait quasiment cessé d' existé et dû, principalement, à sa nouvelle vie. Il était encore vivace.

Lors de se face-à-face, les deux hommes se jaugeaient durablement. Samiel aiguisait ses griffes et Raimi laissait bougé ses tentacules spectrales dans tous les sens, signe annonciateur d' affolement peut-être ?

Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   Ven 27 Juil - 18:27

Enfin, la plaine enneigée ne fut plus longue à arpenter, au bout de quelques empreintes de bottes. Le Spectre était resté emmitouflé durant tout le trajet, et alors qu'il se les caillait toujours aussi sérieusement, l'opportunité d'un rictus propice lui étira ses babines gercées... ce qui eut pour effet de le mettre aussitôt en ébullition.
Une silhouette majestueuse venait de se dévoiler devant ses yeux, et pas n'importe laquelle. Une fois que le léger brouillard frigorifique et environnant s'évapora, on ne pouvait que mieux détailler ses traits. Il s'agissait bien sûr du Guerrier Divin d'Epsilon, en chair et en os. Et tout en armure.
Raïmi se figea net, mêlé entre la surprise de cet homme encore en vie, et une sorte de règle de trois. Grossomodo, chaque fois que le bossu se rendait quelque part, il finissait toujours par tomber sur cet Ase qui lui barrait le chemin.

_ Hahaha ! S'égosilla-t-il les poumons, euphorique. J'aurais dû m'en douter ! Regardez qui vient m'accueillir. Samiel, le Loup d'Asgard, évidemment.

Il croisa les bras après s'être libéré de sa doudoune improvisée "made in orichalque", puis relâcha les épaules, un peu comme si les basses températures n'existaient tout bonnement plus.

_ Alors comme ça, tu as survécu, toi aussi, à la colère de Zeus, hein ? Et une fois encore, je te retrouve en train d'essayer de me faire barrage !

À ce moment, le Ver déploya déjà son cosmos, avant même d'avoir répondu à l'interrogation de Samiel. Une énorme flamme sinistre et haineuse apparut autour de lui. Une aura bien plus malsaine que tout ce qu'on aurait pu imaginer, provenant d'une simple étoile terrestre infernale. L'énergie dégagée dansa dans les airs et sembla même parfois ronger le souffle du blizzard, tel de l'acide. Et aux pieds du soldat d'Hadès, une sorte de périmètre de sécurité se dessina en cercle, consumant alors la neige, et même la terre.

_ Cela fait des mois et des mois que je cherche après Notre Reine Perséphone, qui a disparu depuis la dernière Guerre ! Dit-il, sur un ton enragé, en pointant son interlocuteur du doigt. Alors dis-moi tout de suite ce que tu sais ! Sinon...

Raïmi grimaça un autre sourire sarcastique. Fier de ses nouveaux pouvoirs, de sa nouvelle force, de sa nouvelle et fraîche résurrection, il ne voulut pas s'emmerder à faire dans le subtil. Bien entendu, il ignorait totalement où pouvait bien croupir la Divinité de son camp, mais que Samiel connaissait la vérité ou non, le Ver voyait surtout l'occasion de remettre à aujourd'hui ce qu'il n'avait pas pu faire la veille... au Giudecca. Voire même, depuis l'Atlantide auparavant.

_ Sinon... reprit-il, toujours aussi confiant et vaniteux. Je ne donne pas cher de ta jolie petite bouille d'ange et tout ce qui trouve autour, mouhahaha !

Il quitta sa posture de videur de discothèque au garde-à-vous, fléchit légèrement pour la suite de l'interrogatoire musclé, et menaça l'Ase de ses deux poings fermement serrés. Après un dernier ronron et une goutte de bave, Raïmi allait s'apprêter à foncer en fonction des réponses qu'on lui formulerait.


/hrp: vala. pour ma part, l'entraînement par lui-même devrait commencer à mon prochain post, donc. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   Jeu 2 Aoû - 0:13

Le spectre d' Hadès se mit à rire bêtement comme à chaque fois lors de leurs rencontres et laissa tombé son vêtement. Il avait toujours cette même allure. Celle d' un gugusse, maigre, moche et se prenait pour un titan grâce à son surplis aux multiples tentacules avant de parler de l' épreuve du Guidecca, leur dernière rencontre. Le loup le regarda bien droit dans les yeux, ne changeant pas de posture sur le moment et lui rétorqua.

Raimi, sache qu' un spectre, peu importe son nom, son rang n' ait pas le bienvenue en ces terres sacrées. Puis, comme tu le vois, oui je suis encore vivant. Tout comme toi, malheureusement. Nos chemins sont liés mais je crois bien que se sera la dernière fois.

Le cosmos du Ver se développa, s' amplifia fortement et laissa une flamme noire l' entourée. A ses pieds, la neige et la terre se mirent à fondre avant qu' il ne demande ou se trouve la déesse infernale en pointant du doigt le god warrior. Comme réponse, quasi simultanée, le Ver spectrale pu voir le cosmos du prédateur grandir un peu plus.

Sinon quoi, pervers !? Tu veux que je te dise quoi au juste. Que Callan, le réceptacle de Persephone est ici, sur nos terres ? Désolé de te décevoir mon vieux, mais non ! Tout comme les larbins des enfers, elle n' est pas la bienvenue ici....

Bon. Il voulait en découdre, alors le fier guerrier allait lui donné ce qu' il était venue cherché. Une correction, une vraie. Les griffes d' Epsilon s' allongèrent de plusieurs centimètres, son cosmos s' éleva dans les airs dessinant son totem. Ni une, ni deux, il se mit à courir sur sa cible à vive allure mais au lieu de lui sautait dessus, comme il aimait le faire, il glissa sur la neige afin de voir la défense du spectre. Une partie de son corps y pénétra, il ressentit des petits picotements et fit une vilaine balayette à l' aide de sa jambe.

Le spectre tomba sur le sol, toujours avec ce même air de pauvre type, et Samiel lui grimpa dessus en position dominante dans la foulée. L' air ambiant était électrique entre ses deux hommes et il lança ses griffes droite à vive allure, ne laissant pas le temps de voir quoi que se soit. Il avait volontairement planter ses griffes dans le sol, mais avait fait couler quelques gouttes de sang.

Tu es toujours aussi vif, le ver ! Toi et moi, on a un vieu compte à réglé. Tu te souviens de la tigresse d' Asgard, Brunissen? Celle que tu as souillé avec tes manières. Elle est devenue ma femme, elle porte notre enfant.

Il avait de l' orgueil à ce sujet. Il n' avait rien oublié de sa rencontre diplomatique sur le sol de Poséidon et voulait remettre les pendules à l' heure. Elle et lui en avaient parlé il y à peu et ils étaient d' accord sur le sujet. Mort ou vif, le verdict était tombé sur ce spectre. Sa nouvelle mort devrait être son nouveau supplice. D' un bond surpuissant, il quitta Raimi et se retrouva à quelques mètres du corps.

Relève toi vite Raimi, maintenant !! Qu' ont en finissent une bonne fois pour toute !! Tu as le don de m' agaçer depuis notre première rencontre et je vais me faire un plaisir de te passer sur le corps cher ami.

Le loup était sûr et certain d' en finir au plus vite mais est-ce que cela serait vrai ? Son ennemi avait bien changé, tant par son cosmos, que par son aggrésivité verbale, alors qu' il fasse bien attention à lui afin d' évité un désagréable retour de manivelle. Chose qui ne lui était jamais arrivé jusqu' à l' heure d' aujourd'hui car il avait été plutôt du genre chanceux sur ces différents combats en enfer.


Dernière édition par Samiel le Mer 8 Aoû - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   Ven 3 Aoû - 11:15

Raïmi savait normalement que le Loup d'Asgard n'était pas le genre de mec à estimer à la légère. Déjà parce que celui-ci était devenue depuis l'un des derniers grands remparts de son Royaume, et deux parce qu'il avait toujours eu le dessus sur la pauvre étoile terrestre, jusqu'à preuve du contraire. Mais le Ver avait changé entre temps, et quelque peu évolué aussi. Dans le bon sens du terme par contre, là, tout restait encore à démontrer.
Et justement, Samiel avait lui aussi plusieurs tours dans son sac. Après une première réponse plus ou moins expéditive pour les tympans du Ver, l'Ase avait lui aussi brûlé intensément son cosmos glacial. Il renchérit alors en enfonçant le clou un peu plus, tandis qu'il expliquait en prime que Perséphone ne serait jamais la bienvenue non plus dans les terres nordiques.
Conclusion, s'il fallait s'en tenir à ce verdict, le Spectre ne trouverait donc pas d'informations ou d'indices concrets en ce lieu enneigé.

_ Grrr ! Comment savoir s'il ne ment pas ? Marmonna-t-il entre ses dents.

C'est vrai, quoi ? Le bougre avait quand même eu le bol d'atteindre la Giudecca, à l'époque. Et qui sait ? Peut-être que depuis la colère divine de Zeus, tout ce petit monde aurait très bien pu avoir été téléporté au même endroit.

Mais carotte ! Euh... qu'importe. Samiel, déjà trop titillé par la présence et les insinuations du Ver, n'attendit pas plus longtemps pour passer au stade supérieur. Et voilà qu'un sprint plus tard, il courait vers le bossu, tel un fauve. S'ensuivit un tacle inattendu qui balaya inévitablement Raïmi. Sur le dos, une griffouille fulgurante lui chatouilla les pores de la peau, jusqu'à ce qu'une ou deux goutelettes de sang ne se mettent à maquiller sa joue et même un peu la neige.
Ça commençait bien si Raïmi ne pouvait pas s'apercevoir d'une telle ruse minable. Et pourtant ! Puis, confidence pour confidence, le prédateur blanc (bon, en fait, bleu) avoua un drôle de scoop à l'ennemi des Enfers.

_ Qu'est-ce que tu dis !? S'affola presque le Ver, avant que le souvenir de sa première pulsion d'éveillé ne le submerge et lui courbe l'échine (mais le aussi raidisse comme un piquet, mais j'dis pas où. Ça, c'est fait !).

Bon alors déjà, cela signifiait que Brunissen existait donc encore, elle aussi, d'une part. Mais, qu'elle avait en revanche opté pour s'acoupler avec ce Guerrier Divin, allez savoir pourquoi le Ver n'arrivait pas à l'accepter !

_ Toi et elle ? Ensemble ? N'arrêta pas de se répéter Raïmi, comme pour s'en convaincre. Krr, krr, krr ! Non, c'est pas possible. Tu as dû lui jeter un maléfice d'abord, je ne vois que ça !

Le bossu se mordit la lèvre, fronça les sourcils, et pensa quand même à se relever. Après tout, il avait dorénavant doublement l'occasion de tripoter Epsilon. Façon de parler, hein.

Sa cosmo-énergie, déjà amplie de frime et de haine au départ, redoubla alors d'effort. Mais tout comme le croche-patte taquin précédent du Loup, Raïmi décida, lui aussi, de choisir dans la coquinerie. Il fit mine de charger vers son rival, alors que ses tentacules disparaissaient déjà dans la poudreuse. Sans besoin d'invoquer le célèbre Worms Bind de vive voix, elles n'eurent ensuite qu'à longer sous terre le trajet, plus vite que leurs ombres, pour réapparaître et menotter solidement le Guerrier Divin, des pieds à la tête.
Une fois à quelques centimètres des narines adverses, Raïmi dégaina ses fameux poings serrés et enragés du début afin de mitrailler le portrait de la victime.

Soumettre, soumettre, toujours soumettre. Telle était la clé, l'objectif, le but dans la vie de l'étoile terrestre. Que la tactique soit lâche ou non, seul le résultat comptait. Par conséquent, il allait de soi que Raïmi embobinait Samiel dans ses filets, mieux qu'une foutue toile d'araignée de superhéro en pyjama !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   Lun 6 Aoû - 0:00

La jalousie était marqué sur ce visage de monstre malveillant, il ne cessait de répéter la même chose comme-ci il pensait que elle, la jolie Brunissen, aurait voulu de lui. Elle avait beau être plus diplomate, plus noble dans son attitude, jamais elle n' aurait acceptée une telle chose. Cela n' était guère plausible pour le loup. Il la connaissait, maintenant, depuis de longue années, bien qu'étant souvent en mission différente l' un et l' autre.

Tu crois quoi avec ta tronche de pervers bossu !! Franchement, spectre d' Hadés, réveille toi et remet les pied un peu sur terre, tu veux ? On a quelque chose à finir maintenant.

A ce petit jeu là, on aurait deux petits garçons entrain de se chamaillaient dans une cour d' un petit village. Et pourquoi ? Toujours la même chose...une fille bien évidemment.

Il se releva enfin, l' air décidé à franchir un nouveau cap. Puis, sa cosmo energie s' amplifia de plus belle laissant admettre à Epsilon qu' il avait bel et bien changé. Cela ne faisait plus l' ombre d' un doute, désormais. Mais le loup aimait les défis, alors aucun soucis en perspective. Raimi se mit à charger comme un dératé, et il avait une fière allure, hein ?! Le loup protecteur de la nation se mit en position, enfonça ses deux pied solidement dans la neige afin de le recevoir comme il se devait, mais se fut un stratagème. Qui l' eut cru ? Raimi, le spectre du ver, devenu intelligent...ses tentacules venaient de s' enfouir sous la neige, dans le sol afin de terminer plus rapidement la course que lui et d' enrouler de toute part Samiel.

Piégé de la tête au pied, il ne pouvait plus bougé, et cela l' énervait à en croire ses tentatives de mouvements et dû se résoudre à voir le bel athlète terminé sa course, poing devant et martelant son jolie minois. Le sang gicla du nez facilement au bout de se martelage en règle, mais le loup, même amoché, souria tout de même.

Tu es jaloux, Raimi ? ...finissa t' il par lui dire en crachant son sang dessus.Elle est moi c' est à la vie à la mort, tu sais. Nos destins sont liés depuis de longues années, le rapprochement s' est fait sans, ni que l' un, ni l' autre, ne puisse réagir... dit-il encore pour faire énervé le ver un peu plus.

Ce n' était juste qu' un petit détail, rien d' important qui pouvait gêné l' intégrité de ce si jeune couple. Le loup bougeait, tentant encore de se dépêtrer de sa prison de tentacules.

Tu veux vraiment pas me laisser partir, dit ? Tant pis pour toi, alors...

Le froid se fit plus dangereux, plus indomptable à l' augmentation perceptible du cosmos du loup blanc. Le blizzard reprit de fureur, de plus belle ne laissant plus aucun mètre de visibilité à n' importe quel homme dit normaux. Dans la tourmente de cet élément rugissant, sur le surplis du ver, des cristaux de glace apparurent et se développèrent aussi vite que la gangrène. Les tentacules, prisent au piège, tombèrent en lambeaux. Toutes. Il était mal maintenant et devait avoir la frousse de savoir l' animal en liberté?

Tel un vrai guerrier. Un vrai de vrai. Il se présenta devant lui, en face-à-face, toutes griffes dehors. Il les aiguisa tels de vrai lames de maître, regarda le spectre et ne souriait plus du tout.

Qu' est-ce que je t' ai dit, spectre ? Tu es un homme mort par ici, et toi c' est tout ce que tu es capable de faire ? ...Dernière mise en garde !

Et de là, il sauta dans les airs, à environ une dizaine de mètre du sol et se mit à ré-inversé la vapeur en tournoyant, tel une toupie fabuleuse, vers sa cible. Une toupie avec des griffes acérées.....maintenant mieu vallait pour Raimi qu' il se mette au niveau si il ne voulait pas disparaître en une fraction de seconde. La descente allait être mortelle pour le spectre, et le loup était confiant sur ces capacités offensives.
Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   Mer 8 Aoû - 14:12

_ Tiens ! Prends-ça, prends-ça, prends-ça ! Jubilait Raïmi, toujours un peu plus après chaque beigne encaissée par le visage d'Epsilon.

Le Loup impuissant prenait tellement cher les coups, que son nez ne résista pas longtemps aux gerbes de sang. Mais Samiel jugea qu'il ne devait pas être le seul à se maquiller en clown, alors il repeignit son bourreau dans la foulée, en lui postillonnant aussi une dose de rouge dans le citron.

Pourtant, le Guerrier Divin n'avait pas tort. Qui aurait voulu d'un homme voûté, face de fouine et à la démarche d'un nain, dans son grand lit pour faire des petits ?
Mais qu'importait ! Raïmi n'en était pas à son dernier échec, et il en collectionnerait probablement bien d'autres à l'avenir. Enfin, s'il ne mourrait pas d'ici là, bien entendu. Son objectif avec les femelles, de toute manière, n'était pas principalement qu'elles ouvraient leur coeur dès le premier abord. Leurs cuisses, à la rigueur, oups !
Bref, le Ver menait et voulait mener une vie amoureuse à sens unique, ou quelque chose dans le genre. En clair, que l'on veuille de lui ou non, il lui suffisait de caresser – généralement avec violence – sa victime, afin qu'elle n'ait plus aucun choix... si ce n'est celui de capituler devant les orteils du tortionnaire.
Bienvenue dans la magie de la Soumission infernale, quoi !

_ Tu ne sais pas de quoi tu parles ! Lui avait alors lancé le Ver, en total désaccord avec son rival. Je resterai toujours persuadé que la belle Brunissen s'est tout simplement trompée sur son choix. Mais crois-moi... lorsque je la retrouverai (ah tiens ? Et Perséphone alors, lol ? Apu ?), elle ne saura résister à mes sentiments, mouhahaha !

Il voulait sans doute parler de ses sentiments d'orichalque extensibles et écrasants.

Quoi qu'il en soit, le combat battait toujours son plein. Surtout du côté du Spectre pour le moment. Mais avec un fauve nomade et sauvage pour adversaire, la logique voulait inéluctablement que cette insolite condition de bête en cage ne lui avait pas l'air des plus confortables.
Résultat, l'Ase allait passer à son tour à l'offensive, en déployant son satané cosmos de médecin légiste à la morgue. Et ses griffes en guise de scalpels aussi.

_ Penses-tu ! Maintenant que tu es dans mes filets, je ne te lâcherai plus. S'il le faut, je suis même prêt à amener ta dépouille devant ta petite femme, héhé ! Pour qu'elle se rende compte de son erreur !

Malheureusement, ça n'arriverait pas. Ou pas tout de suite, en tout cas. Car cette dernière réplique enragea davantage le Loup d'Asgard. Pour son peuple, pour son Royaume, pour sa famille, pas question de succomber bêtement dans une étreinte non consentante.

L'étoile terrestre de la Soumission, d'abord sûr de son nouveau niveau de puissance, se désintéressa alors de la prétendue tentative de l'ennemi. Mais dans un deuxième temps, le bossu se rendit compte qu'en plus de détester Samiel au plus au point, il détestait par-dessus tout les basses températures, glaciales, intenses, qui lui hérissaient le poil. Ou encore, qui lui lancinait dans la gencive.
De plus, sa prison vigoureuse et chaude (si si, même entre mâles) devint carrément pathétique et friable. Les appendices avaient congelé, morceau par morceau, jusqu'à devenir une sorte de chandelier bancal, mais tout en cristal. Dans un autre contexte, le chef d'oeuvre aurait pu paraître une magnifique exposition d'art contemporain. Cependant, les deux hommes combattaient et seule la brutalité régnait.

_ Nooooon, pas encore ! S'écria le Ver, triste devant cette énième décomposition. Mes tentacules !

Puis, tandis qu'il s'apitoyait sur son sort, le vrai danger se fomentait déjà tout proche. Epsilon, désormais libéré de ses chaînes, décolla dans les airs, arma ses griffes ultra affûtées, et redescendit en trombe comme des pâles d'hélicoptère.

Lorsque Raïmi se ressaisit enfin, ce fut pour recevoir de plein fouet le tourbillon de lames froides dans le Surplis. Par chance, son armure et son cosmos noirs l'avaient protégé, mais les effets secondaires portèrent déjà leurs fruits. On reconnaissait bien là, la patte de l'homme-loup. Des fissures tracées au millimètre près s'étendaient sur tout le métal des Enfers, avant de laisser échapper le liquide carmin impur sur la neige sacrée du Grand Nord.

_ Bouaaargh ! Balbutia le blessé grave, encore plus de sang sur le bout de la langue. Je vois que tu as fait quelques progrès. Ça m'a un peu surpris, je l'admets. Et cette technique de la vrille m'a rendu nostalgique, sur le coup. Apparemment, je ne suis plus le seul à la maîtriser.

Ça va, ses chevilles n'enflent pas trop, là ? Bien sûr, Raïmi ne voulait pas avoir l'air trop à la rue, même s'il avait bien dû déjà pisser un litre de sauce tomate sur le sol blanc. Mais effectivement, valait mieux pour son tit cucul qu'il se mette rapidos à niveau !

_ Très bien. Maintenant que j'ai pu jauger ta force, ce petit échauffement a assez duré. Je vais à présent te montrer l'étendue de mon véritable pouvoir, héhé !

L'impressionnant cosmos obscur et macabre de tout à l'heure revint alors sur le devant de la scène... voire même, peut-être un peu plus grandiose, pour ce que Raïmi envisageait déjà comme le bouquet final.

Grâce à la magie Disney, ses appendices brisés revinrent aussitôt à la vie et dansèrent dans le vide. On ne savait pas bien ce qu'ils jouaient, mais le numéro de charme des serpents, lui, se croyait utile à l'invocation imminente. Le Roar of Blood ! Une colonne de métal démesurée, qui enchevêtrait la huitaine de câbles l'un dans l'autre, et au final, produire une gigantesque main de fer dans un gant... de fer aussi.
Bien vite, Samiel allait vite se retrouver débordé et minuscule, face à l'impressionnant obus parti comme une flèche. Le Spectre du Ver était capable, depuis ses dernières expériences acquises, de développer une puissance et une vitesse inouïes, pratiquement d'un claquement de doigts.

C'est pourquoi, bye-bye Epsilon, une énorme baffe divine déblaya tout sur son passage dans un bruit assourdissant. La terre craquela, des arbres et des rochers se fendirent en deux ou en quatre, la neige s'évapora, le blizzard à la forte et fraîche haleine ferma sa gueule... et sur des centaines de mètres de ligne droite, le panorama n'existait plus.
L'expression du bonhomme qui faisait bien dans le décor prenait alors tout son sens. Même si, concernant le loup, l'adage deviendrait ironique, puisqu'il avait été méchamment expulsé de la scène. Du moins, le vaniteux Raïmi l'entendait de cette oreille évidemment.


/hrp: vala, j'ai donc encore voulu tout miser sur la violence et l'über destruction, façon DBZ, lol.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   Ven 10 Aoû - 18:57

Il avait fait mouche, blessant mortellement le spectre du ver avec cette attaque spéciale. Son surplis laissait apparaître les impacts, des fissures se creusèrent et le sang du bossu coula le long de son corps. Il était sûr de lui, le loup, en voyant l'état de Raimi mais le ver infernale tenait encore debout et venait de dire à son cher rival que l' échauffement avait assez duré. On allait le croire là, hein !?

Le loup du nord était sur ses appuis, prêt à défendre et concentré mais ne put s' empêché de lui donnait une petite réplique sanglante comme il aimait le faire à son égard:

Très bien, Raimi ! Mais comment tu vas faire sans ses tentacules, ces choses qui s' apparentes à ta seule force, ta seule possibilité de me portait des coups ? Tu ne peux même plus te cacher dans le sol ! ha ha ha ha....

Le cosmos du spectre d' Hadès venait de bondir d' un coup, d' un seul et le décor bascula dans l' obscurité de la force. Samiel ne s' était pas trompé sur son adversaire et il en voyait l' étendue maintenant. Il dépassait aisément celui du guerrier divin d' Epsilon mais serait-il s' en servir ? Car avoir un cosmos en est une, savoir s' en servir en est une autre. La cosmo énergie avait tellement de facette possible et inimaginable que seul une connaissance accrue de soi devait être l' une des clefs de ce pouvoir extraordinaire ... Raimi en serait-il à ce niveau ?

A ses dépends, il apprit qu' il aurait dû savoir se taire quand cela s' imposait. Il vit les tentacules se recollaient morceaux par morceaux mais au moins cela donnerait du piment pour la suite de cette rencontre. Là aussi, à sa surprise générale, il vit que les morceaux de tentacules ne se positionnaient pas comme d' habitude. Elles se collaient les unes aux autres et venaient de former une tentacules monstrueuses, démesurée.

Samiel augmenta son cosmos à son niveau, se prépara à défendre alors que cela était apparenté à son plus gros point faible. Son seul défaut plus tout ce temps passait à sa nouvelle vie, loin des combats donc loin de l' entraînement. Le sol se mit à tremblé des l' assaut donnait de la gigantesque tentacule spectrale, les arbres se déracinèrent sur des centaines de mètres à la ronde, la neige venait de passer au gris noir alors que l' apothéose de son cosmos touchait au but. La force dégagé par tout cela était titanesque, quasiment divine. Puis le loup se fit déchiré par la tentacule du spectre, elle venait de le transpercer dans son épaulette gauche alors que sur son visage on pouvait lire une certaine souffrance. Elle venait de l' envoyer valsait dans les airs avant que la chute ne lui soit fatale.

Il était KO dans ce décor lunaire créait par l'intermédiaire de ce ver maudit, il venait de subir un seul coup digne des plus grands combattants de ce monde. Ses battements de coeur étaient en voie d' extinction, son corps ne bougeait plus. Etait-ce là la fin de ce vaillant et brave guerrier divin au service du seigneur Odin et de la déesse de l' amour, Freyja ? A quelques mètres de là, le spectre d' Hadès devait être fier de lui. Il devait penser qu' il venait de gagner ce combat et donc croire, également, que Brunissen pourrait lui être sienne mais il ne fallait pas oublié que le loup n' était pas mort. Il était au sol, certes mais encore vivant .

Sa destinée ne pouvait pas s' arrêtée ici. Ce n' était pas possible car très prochaînement l' élue de son coeur allait mettre au monde leur enfant. Cela devait être annoncé et célébré dans une fête digne de ce nom, alors le loup devra réussir à se sortir de ce mauvais pas. Il en avait les capacitées, alors que le bossu des enfers avançait pour probablement venir l' achevé. Qu' allait-il se passer désormais ? Comment s' en sortirait le le loup solitaire ?

Revenir en haut Aller en bas
Raïmi


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 6235
Armure : mater des c*ls. :P

Feuille de Personnage :
HP:
50/156  (50/156)
CS:
74/160  (74/160)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   Mar 14 Aoû - 12:59

Désormais, le calme plat régnait sur toute l'étendue de neige environnante. Était-ce parce que le Spectre était toujours en pleine concentration, après le déchaînement de son ultime botte secrète ? En tout cas, il resta là un moment immobile, et contempla la tranchée qu'il venait d'accomplir. Boarf ! Asgard n'en était plus à une crevasse près, après tout. Mais si la population souhaitait traverser cette énorme séparation à l'avenir, il valait mieux commencer le saut en longueur dès leur plus jeune âge. Du moins, pour les futures générations, quoi.

Puis, Raïmi expira enfin son surplus de rage intérieure via un petit nuage de fumée. Relâchant ensuite ses épaules et sa posture de combat, il finit par décider de reprendre sa route. Vers le Guerrier Divin, bien sûr. Déjà mort ou non, il comptait bien tenir sa promessse, en apportant sa carcasse défoncée par le Roar of Blood, au village du coin. Sur place, il trouverait sans doute facilement sa future proie, en se basant sur le fait que les résidus cosmiques du défunt ou de l'agonisant Epsilon attirerait le gibier hors de sa tanière.

_ Alors, mon vieux ? Fit-il, le sourire sadique, une fois devant la serpillère au saphir étalée dans les débris. Si je te disais que tu as vraiment une sale tête maintenant, tu crois que ça veut dire que j'ai mes chances auprès de qui-tu-sais, héhéhé ?

Malheureusement, le bossu n'attendit pas particulièrement après une réponse de son interlocuteur, se disant peut-être que celui-ci avait déjà succombé de ses blessures.

Du coup, de par cette nouvelle assurance, Raïmi n'avait pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin. Et si Samiel croyait qu'on le laisserait découcher sur le parterre enneigé, il pouvait se mettre une tentacule dans l'oeil jusqu'au coude. Et justement, appendice en action, ce dernier vint s'enrouler sensuellement autour de la gorge du piètre combattant des glaces. Évidemment, ce fut aussitôt pour l'empoigner fermement, avant de le soulever à bonne hauteur, même si au vu du gabarit de l'obsédé vouté, Samiel, lui, devait sans doute encore traîner les pieds au sol.

_ Mais avant, je vais te tabasser encore un peu. Ça aura de quoi préparer mon excitation avant le désir final. Si tu veux pousser ton dernier cri, c'est maintenant. Car après...

... Bah, il n'y aurait rien d'autre, en fait.

L'étoile terrestre souleva enfin sa prise plus haut dans les airs. Il espérait que ses coups – et pourquoi pas les cris du prisonnier – résonnent et se répercutent de montagne en montagne. Un peu comme un appel à la mort, ou plutôt un message d'adieu. Un truc du genre "désolé les mecs ! Je n'ai rien pu faire. Je m'en vais pour un monde meilleur... oups, rempli de souffrances et de tourments. Mais je laisse bien sûr ma chérie à-qui-veux".
Bref, le bourreau aimait cette idée de victoire, si bien qu'il s'empressa de passer à la seconde étape de la sentence. Soumettre, soumettre, toujours soumettre. Les sept autres serpents noirs, toujours disponibles, eux, s'envolèrent à leur tour et foncèrent en direction du châtié. L'un après l'autre, ils fouettèrent tout bonnement le pauvre Loup d'Asgard inoffensif, pendu dans le vide. Chaque fois qu'un claquement virulent retentissait, chaque fois le câble "porte-manteau" du condamné donnait une nouvelle pression dans ses cervicales.

L'inconvénient de cette pratique avait par contre pour effet de faire gicler de nombreuses gerbes de sang sur la face de Raïmi. Bon d'accord, c'était du sang de guerrier, en même temps... mais tous ces "splotch" dans les yeux, bonjour !

_ Mouhahaha ! Commençait toujours par s'enthousiasmer le pervers, avant de grommeler. Ah beurk ! Mouhahahaha ! Rha zut alors !

Manque de bol, dans l'ombre, des silhouettes avaient l'air de faire timidement leur entrée en scène. Raïmi ne les remarqua donc pas tout de suite, jusqu'à ce que tout à coup, des complaintes autant tristounettes que bestiales parvinrent à ses oreilles.
Le regard du Ver s'affola de tous côtés, mais en vain. Pas une trace de vie flagrante dans les parages. Et pire que tout ! Ces empafés de trublions avaient, résultat, le chic pour étouffer la séance de torture et les bruits en résultant.

_ Hmmm ? Sursauta Raïmi, après avoir résolu quelque peu ce mystère. Aaah ! Des loups ! Comment n'ai-je pas pu deviner de suite ? Bon eh bien, ils sont certainement venus pour pleurer leur maître, j'ai pas raison ?

Il avait levé la tête vers Samiel, après s'être nettoyé le visage. Mais Epsilon semblait toujours bien sage du haut de sa vigie. Enfin, pour le moment. Car même si le Ver se voilait la face, on ne baffait pas un Ase d'élite en toute impunité, sans en récolter ensuite une grosse tempête.


/hrp: bon vala. j'devais normalement traîner ta carcasse, mais j'ai opté pour un peu plus de violence gratos, et les loups. ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t2548-raimi-spectre-du-ver-etoi
Samiel


Indépendant
avatar

Messages : 1768

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
170/179  (170/179)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   Ven 17 Aoû - 21:45

Le loup d' Asgard n' était pas encore mort, juste agonisant car il venait d' entendre les paroles du spectre du Ver et qui était repartit dans son délire avec la belle Brunissen. Après cela, l' une de ses tentacules vint s' enroulé autour de son cou et le souleva tel un beau trophé de guerre. Les pieds du God Warrior traînaient sur le sol et de légers soupirs sortir de la bouche du vaincu. Tandis que Raimi souleva encore plus haut le guerrier loup, ses tentacules se mirent en action et fouettèrent le malheureux. A chaque coups portaient, ses cervicales craquaient un peu plus, à chaque coups donnaient, le loup serraient les dents mais tout cela serait rendu en temps voulu.

Les blessures infligées étaient nombreuses et le sang d' Epsilon ne cessait de sortir de son corps pour se collait au surplis d' Hadès. Cet odeur était particulière et dans ce lieu sacré, il ne fallut que peu de temps pour que "la famille du loup" ressentirent que leur maître était en danger. Les loups d' Asgard, comme sentinelle, de par leurs cris, appelèrent les loups de la forêt d' Epsilon. Ses vrais amis. L' appel avait était très rapide, et la meute, une fois rassemblée, se mit en route pour le village reculé.

Les hurlements de ses loups commençaient à s' entendre sur des kilomètres à la ronde, ils étaient en colère et s' étaient amassés en une meute d' une centaines d' individus. Cette meute était spectaculaire à voir tant par l' envergure qu' elle déployait que par ses cris de communication différents. Samiel ne serait bientôt plus seul mais arriveraient-ils à temps ? Les coups continuaient de pleuvoir sur Samiel et des petits mouvements eurent lieu pendant que les pensées du loup ne cessait de converger vers l' élue de son coeur, ceux qui accentué son retour à la vie. Ses yeux s' ouvrirent, alors que Raimi s' essuyait les yeux par tant de sang versait.

Ppff...toi...pfff...pfff...tu vas me s' arrêta t' il un instant le souffle coupé...pppfff...le payer..

Les loups venaient d' arrivés dans les alentours environnants, cachaient dans ce qui servait de domaine boisé. A leurs cris, le loup détourna son visage afin de les voir mais surtout leur dirent de ne pas intervenir. Il avait tant perdu de loups lors des derniers combats qu' il s' était promis à lui même que cela n' arriverait plus.

Ne faites pas ça !! réussit-il à dire d' une voix quasi inaudible.

Malheureusement, ils ne l' avaient pas entendu. Tous sortirent de leur cache, petits et grands, jeunes et vieux. Maintenant, le spectre du Ver était face à une meute enragé et en voyant leur maître maintenu dans les airs par un ennemi d' Asgard, Trois loups sortirent des rangs, grognèrent férocement et sautèrent sur la tentacule afin de libéré leur maître. Par miracle, ou à la surprise du Ver terrestre, la prise lâcha et le God Warrior retomba sur le sol grâce aux loups.

A bout de souffle, de force même, il mit du temps à se remettre debout, alors que pendant ce temps une frontière animal venait de se former. Un barrage de plusieurs lignes le séparait de Raimi mais il savait aussi que si il ne retrouvait pas de vitalité, tous périraient de la colère du spectre. Son cosmos sourcilla enfin, et retrouvant une partie de sa combativité naturelle, il se releva.

Tu aurais dû m' achevé, spectre d' Hadès ! maintenant, il est trop tard mais je te remercie, car, grâce à toi, je sais que je vais devoir reprendre le chemin de l' entraînement pendant que toi tu retourneras à la case départ. Celle de ta mort !

Il ressortit les griffes au métal divin et il allait lui réservé son nouveau sort. Il traversa la ligne de défense créait par ses loups et il se retrouva face-à-face à Raimi. Son cosmos se concentra autour de lui et son aura blanche habituelle retrouva de sa splendeur. Il était en colère et cela se ressentait fortement. Il déchaîna ses griffes de cosmos sur l' ennemi avant qu' il ne se remette à faire un bond de plusieurs mètres avant de renverser la vapeur et de partir dans des vrilles folles vers le corps de l' ennemi. La décapitation des tentacules s' élevant dans les airs eut lieu, puis se fut au tour de sa tête de tomber sur le sol dans un râle impressionnant.

Il venait de gagner, une fois encore mais il avait eu chaud à ses fesses. Sans l' intervention de ses amis, il aurait dû y resté. Il ne s' attarda pas sur le corps démembré du spectre du Ver et laissa le soin à ceux qui avaient faim de se servir avant qu' il n' aille s' agenouillé au milieu de sa meute et faire des gros mamours de retrouvaille.
Revenir en haut Aller en bas
Brunissen


Indépendant
avatar

Messages : 4040
Armure : Aucune

Feuille de Personnage :
HP:
0/150  (0/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   Sam 18 Aoû - 21:07

Entraînement validé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[1750] dent perdue mais crocs retrouvés (Entraînement Samiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-